Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'curva nord'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

14 résultats trouvés

  1. L’Atalanta se prépare à être accueillie au Giuseppe Meazza pour y disputer la phase de groupe de l’Uefa Champions League 2019/2020. Si, le 29 août, le club de Bergame connaîtra ses adversaires à Monaco, certaines dispositions sont prises pour la recevoir dans la Scala du Calcio. A commencer par l’occupation des différents secteurs. Comme le souligne l’Eco di Bergamo, il existe une rivalité importante entre les bergamasques et les Ultras de l’Inter et du Milan. Cette situation devrait voir l’Atalanta prendre la décision de laisser le second anneau vert, celui de la Curva Nord de l’Inter et le second anneau bleu, celui de la Curva Sud du Milan, vide de tout supporter. L’idée est de consentir un libre d’accès au premier anneau qui à lui seul propose 28 000 places assises. Le second anneau, propose dans sa globalité 32 000 autres places, mais seul les secteurs orange et rouge devraient être ouverts. Secteurs où l'ont retrouvent aussi les places réservées à la presse. Le troisième anneau, offrant 20 000 places devrait rester fermer. En conséquence, le Meazza de l’Atalanta devrait offrir à ses supporters le premier anneau et deux tribunes du second, pour un total de 42 à 43 000 places assises. Le Meazza proposera un stade réduit à la tifoserie Bergamasque qui pourra de son côté investir chacun des lieux autorisés du mieux possible. Cette décision devrait permettre de faire diminuer les tensions entre les trois groupes rivaux et plus particulièrement les deux entités milanaises qui auraient pu ne pas "apprécier" de voir leurs secteurs respectifs occupés par un ennemi de toujours. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Comme nous vous en avions informé, l’Atalanta souhaiterait disputer la Ligue des Champions au Giuseppe Meazza. Si l’Inter et la Mairie de Milan ont déjà accepté, le feu vert de l'AC Milan devrait également tomber très prochainement. Néanmoins, la Curva Nord refuse de voir d’autres Nerazzurri évoluer dans la Scala du Calcio. Voici le communiqué de presse "Autre choix insensé, si l’Atalanta jouera à Milan, nous y serons nous aussi... Il vaut mieux sourire pour ne pas être écœuré par le fait que la Municipalité de Milan considère notre fête dans les jardins publics comme un problème d’ordre public, alors qu’elle autorise à voir évoluer au Meazza, une équipe dont les tifosi sont des rivaux historiques des deux Curva milanaises." "Nous sommes, à nouveau, obligé de faire part de notre déception et pour cette raison, nous invitons tous ceux qui fréquentent la Curva Nord à se retrouver au Baretto, lors des rencontres où l’Atalanta devrait infester notre Stade lors des matchs de Ligue des Champions." "Nous devrons agir telle une formation civile, dans la limite de notre droit à une libre fréquentation d’un lieu public, face à un objectif qui est d’attirer de l’attention, sur l’absurdité d’un choix qui a été dicté par des intérêts et qui piétine toute logique…. Atalanta à Milan, Non Merci !" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Interviewé pour les 50 ans de la Curva Nord par Sport Mediaset, Franco Caravita, leader de la Curva Nord, s’est livré sur l’actualité récente de l’Inter : L’arrivée d’Antonio Conte et le futur de Mauro Icardi. Conte "Je peux vous dire que nous l’acceptons à la "Grande", comme un être très professionnel. C’est ce qui fait faire toute la différence." Icardi "Je pense qu’il doit s’en aller, son histoire est terminée. Il nous a vendu un produit qui n’était pas vrai, pas réel (comprenez l’attachement au maillot), il peut donc partir." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. La Curva Nord avait quelques mots à dire à propos de l'arrivée d'Antonio Conte. "Nous ne sommes pas la Juve" "L'annonce du nouvel entraîneur est arrivée, nous tenons à être clair d'une manière ferme et décidée : La Curva Nord ne pourra pas faire abstraction de son passé judiciaire et bianconero." "En tant que garants, que nous sommes et que nous serons toujours, nous acceptons le fait que certaines "suspicions judiciaires" ont permis à notre nouvel entraîneur d'expier les peines pour lesquelles il a été condamné. Et ce même si la "culpabilité" de ce très long militantisme dans une certaine entreprise reste indélébile. Mais les fautes qu'il a commis durant sa longue militance dans cet autre club font que nous resterons à des années lumières au niveau du style et des valeurs." "Il est inutile de vous cacher d'avoir choisit une personne ayant un passé à la Stellini et l'intégrer à notre staff technique nous inquiète beaucoup mais nous sommes également conscient de l'apport technique et des qualités professionnelles indéniables qui font que Conte peut apporter un futur à l'Inter." "Notre principale préoccupation concerne avant tout l'aspect moral et nous voudrions qu'il soit prouvé dans le futur. Nous ne sommes pas la Juve, pour nous, gagner n'est pas l'unique chose qui compte." "Faire partie de l'Inter, c'est gagner en respectant l'adversaire, en acceptant la défaite sans chercher d'alibis. Notre message et notre souhait restent que Messieurs Marotta et Conte continuent à s'appuyer sur Lele Oriali et Javier Zanetti afin d'assimiler bientôt cet esprit de fraternité qui est un élément central pour nous, qui n'a rien à voir avec les résultats sportifs." "Vous pouvez gagner, perdre, mais vous ne devez jamais perdre votre dignité, l'hystérie en noir et blanc et vos frustrations, vous les enterrez à Turin. Nous sommes l'Inter et nous marcherons toujours la tête haute. Nous n'avons pas et ne voudrons jamais avoir de cadavres au placard, nous ne nous vantons pas des titres qui nous ont été retirés à la suite de comportements illégaux. Nous respecterons vos paroles, mais nous n'utiliserons pas la "Mémoire" pour obtenir un soutien par hypocrisie." "Nous sommes ceux qui avions eu l'élégance d'applaudir le Milan à son entrée sur le terrain lors d'un Scudetto. Nous sommes ceux qui n'abandonnons jamais nos joueurs, même si ces derniers sont frappés par la maladie après avoir quitté l'Inter. Nous sommes ceux qui se souviennent de leurs héros inspirés par les valeurs et non par le succès." "Faire partie de l'Inter, c'est respecter son histoire, ses traditions sportives, ses tifosi et surtout la ville qu'elle représente avec Honneur." "Nous vous souhaitons, Monsieur Conte, un très bon travail, avec l'espoir que vous puissiez nous montrer que vous êtes à la hauteur de l'Inter, car nous ne sommes pas la Juve." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. A travers sa page officielle, la Curva Nord a voulu adresser un message limpide à l’Inter, en vue de la rencontre opposant les Nerazzurri à Empoli. AUCUNE EXCUSE, AUCUN PARDON, DIMANCHE SORTEZ VOS COUILLES "Nous vous soutiendrons durant 90 minutes plus les arrêts de jeu, comme si nous étions à nouveau à Madrid, mais au final, ce sera soit la Fête, soit la Guerre." "Le Vestiaire s’est abondamment exprimé en excluant le numéro 9 et la Curva Nord a décidé de soutenir ce choix, persuadé de l’importance de la sauvegarde d’un groupe dans lequel certains protagonistes, de façons individuelles, ont fait preuve de caprices. Nous restons convaincu qu’un avenir peut encore être construit." "A présent, le Vestiaire doit prendre ses propres responsabilités et prouver à tous que le choix pris l'ont été pour le bien de l’Inter et non pour des faits ou des caprices." "Comme nous l’avons déjà déclaré, nous donnerons tout pour soutenir l’Inter, mais si jamais l’objectif venait à ne pas être atteint, la déclaration de guerre n’ira plus sur le seul Icardi, mais une sur demande d’une refonte totale en excluant tous les protagonistes de cette saison négative." "Nous restons tout de même confiant sur le fait que vous pouvez conquérir cet objectif important que nous ne manquerons pas de célébrer." "Démontrez à tous que vous avez fait les bons choix, Avanti Inter !" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. La Gazzetta Dello Sport est revenue sur le match de Mauro Icardi et sur son impact d’un début de match timide, jusqu’à la passe décisive à Ivan Perisic pour le 0-3. "Durant les premières minutes du match, Icardi n’a pas touché le ballon pendant une longue période et la Curva a fanfaronné. Ils le font exprès, ils t'ignorent, ils ne te passent pas le ballon par dépit. De la mauvaise fois. "Pour son premier ballon sérieux, Icardi était seul devant Radu suite à une passe de Nainggolan…Il a trouvé le poteau. Est-ce une faute ? Oui, c'est un manqué, mais Icardi est humain et c'est normal qu’après 53 jours sans avoir joué, qu’on ne peut prétendre retrouver ses automatismes immédiatement." "Sa seconde tentative est plus fructueuse : Nouvelle fois lancé via l’intermédiaire de D’Ambrosio, Icardi s’en va pour défier Radu, avec Romero qui est contraint à le retenir : Penalty, expulsion du génois et un but inscrit de l’argentin avec une conversion polaire." "Un poteau, un joueur exclu, une passe décisive à la Iniesta pour offrir le 0-3 à Perisic à la reprise, ce n’est tout de même pas mal comme bulletin de rentrée en considérant l’IcardiGate." "De La romance ou la "Fisccion", comme dirait Spalletti, pour qui l’argentin s’était lui-même auto condamné durant ces deux derniers mois. On peut dire tant de choses sur Icardi, mais on ne peut pas nier sa capacité à garder la tête froide, la capacité à s’extraire de tout et de tous pour se concentrer à sa recherche du but, à sa mission, à son talent." "En admettant, sans y concéder un temps de réflexion que sa valeur était dépréciée, avec sa prestation au Marassi, celle-ci a connu un bond qui augmentera sa valeur." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Faisant suite à son précédent communiqué, relatif à la rupture définitive avec Mauro Icardi, la Curva Nord a tenu a en établir un nouveau pour mettre à jour sa position vis-à-vis des réactions en provenance des tifosi. Mise à jour de notre position "Alors que plusieurs journaux nationaux reconnaissent que l’histoire concernant Monsieur Icardi arrive sur la fin, nous avons dû faire face à la superficialité de commentaires de ceux qui se trouvent à des milliers de kilomètres de l’environnement du club. Nous avons été jugé comme des gens déplacés, remplis de préjugés ou d’antipathie, ce qui nous pousse à réagir de la sorte." "La position de la Nord découle de la frustration de cette embarrassante querelle qui est certainement mal gérée par le Club, mais aussi par le porteur en lui-même du numéro 9 et consorts. Eux qui ont seulement commencé à spéculer uniquement pour manifester un attachement à nos couleurs. Le Duomo posté en Nerazzurro après la victoire lors du Derby fait sourire lorsque l’on voit celui de Lady W après la défaite de l’Inter face à la Lazio." "A part celui qui a dans les yeux une tranche de salami, tous les autres peuvent comprendre que l’imposition du retour du 9 est dictée par les exigences d’une réévaluation nécessaire de sa valeur marchande et non pas suite à un réel rapprochement avec le vestiaire." "On ne peut pas prétendre ne pas comprendre que les déclarations de l’entraîneur ne sont que des phrases de circonstance pour représenter, devant tous, l’image d’une réconciliation qui, en réalité, n’a jamais eu lieu." "Il est évident que pour le classement du final de cette saison, nous espérons tous que la présence du joueur, de part ses qualités techniques et indéniables déjà prouvées, qu’elle pourra contribuer à atteindre l’objectif immédiat. Nous retenons que cette dernière pourra proposer en même temps, un apport contre-productif pour un vestiaire qui tient à être uni et qui a de réelles ambitions pour les succès à venir." "Personne comme la Curva Nord n’a plus à cœur le futur de l’Inter et ceux qui ont la présomption de nous juger doivent se rappeler que notre histoire est reconnue de sacrifices, de kilomètres parcourus, de batailles, de soutiens et de chorégraphie qui perdurent depuis plus de 50 ans." "Nous n’avons rien à prouver à personne et encore moins aux interistes ou aux présumés interistes installés derrière leurs pc et leurs TV." Qu’avez-vous donc fait pour notre maillot dans votre vie ? NOUS, NOUS SOMMES L’INTER." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. La Curva Nord s’est exprimée sur le cas Icardi à travers un communiqué extrêmement dur. A quelques jours de son retour dans le groupe pour le déplacement au Genoa, voici une nouvelle "bombe" qui n’a pas été anticipée par le Club. Il faut également se rappeler que depuis un certain Sassuolo-Inter et l’autobiographie de l’Argentin, que la relation entre les deux parties est loin d’être un long fleuve tranquille. "Avançons avec les Interistes, Icardi dégage!" "Après une réunion interne de l’ensemble des groupes composants la Curva Nord, nous avons décidé que le comportement du numéro 9 Nerazzurro ne devait plus être toléré. La Nord retient qu’Icardi a donné la preuve de ne pas disposer du caractère nécessaire non seulement pour obtenir le brassard de Capitaine, mais également pour construire, en misant sur lui, un futur en compagnie d’un vestiaire uni." "A travers ce communiqué, nous invitons le Club, l’Inter, à prendre au plus vite les mesures nécessaires pour l’éloigner d’un groupe qui ne semble pas être affecté et vouloir même de façon minime à continuer son parcours dans l’immédiat en sa compagnie. Le risque est de compromettre le final de la saison. Obtenir une qualification sans mettre au cœur du projet le concept du Groupe, un groupe où évidemment Icardi n’a pas sa place, signifie que l’on met uniquement les bases pour un futur sans succès." "Pour nous, la valeur de l’équipe prime avant les intérêts personnels et médiatiques des protagonistes. La position de la Curva Nord est qu’Icardi ne fait plus partie de l’Inter et, en conséquence, il sera traité comme tel." "Rendez-vous tous uni à Gênes pour construire un futur ensemble et porter dans nos cœurs la seule chose qui compte : l’INTER!" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. La Justice Sportive a émis une sorte d’avertissement à la Curva Nord de l’Inter suite aux cris racistes dont a été victime Frank Kessie lors de l’ultime Derby. Dans sa motivation, nous pouvons prendre lecture que le second anneau vert est reconnu responsable, à la 7e et à la 39e minute de la première période, de "chœurs discriminant à l'attention du footballeur du Milan Ac, Frank Kessie". Des cris perceptibles par tous, dont notamment trois collaborateurs du Procureur qui étaient placés dans un emplacement du stade, pourtant éloigné du secteur concerné. Il a donc été délibéré de sanctionner l’Inter à disputer un match avec le second anneau vert privé de spectateurs. Il a toutefois été ajouté que l'exécution de cette sanction est suspendue pour une période d'un an, avec l'avertissement que, si durant la dite période, un nouveau fait de la sorte a lieu, qu’une sanction plus importante sera prise à l’encontre de cette nouvelle violation, en lieu et place de l'actuelle. Toujours en référence au Derby, Luciano Spalletti qui a été invité à rentrer au vestiaire pour "comportement négligeant", a écopé d’un simple avertissement. Il sera donc présent face à la Lazio de Rome. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. "Via i mercenari dall'Inter" – "Partez de l’Inter, mercenaires". Voici ce que l’on retrouvait sur le Fan Zine distribué au stade. Ce dimanche soir, Mauro et Wanda étaient présent au Giuseppe Meazza. Et une fois de plus, Mauro a été pris pour cible par la Curva Nord suite aux décisions prises par le Club, de lui retirer le brassard de Capitaine. "L’Inter et son Peuple ne méritent pas certains type de comportements. Nous ne méritons pas d’avoir des doutes sur l’intégrité des joueurs qui font des impératifs financiers tous les six mois et qui ne respectent pas les contrats. Les interistes ne peuvent accepter un joueur qui, du jour au lendemain, juge que ce maillot n’est plus suffisant pour lui et pour son égo. "Nous n’admettrons plus qu’après une défaite, certaines personnes fassent usage des réseaux sociaux pour nous faire la morale et mettre en doute notre fidélité, nous ne les accepterons plus qu’ils soient nos épouses, nos parents…des parents qui s’extasient toujours à travers les réseaux sociaux suite à l’une de nos défaites." "A présent, nous ne parlons plus de victoires ou de défaites, mais de respect, simplement de respect : Pour l’Inter, pour son Histoire et pour ses Tifosi. Tellement de joueurs ont connu diverses fortunes sous nos couleurs, peu étaient interistes, d’autres le sont devenus avec le temps, d’autres ont seulement eu un comportement de professionnel. C’est pourquoi nous n’oublierons jamais Walter Zenga, Nicola Berti, Paul Ince, Zamorano, Cruz, Simeone, Materazzi, Samuel Eto’o…jusqu’à Andrea Ranocchia… Ce ne sont pas tous des champions, ni des saints, mais ce sont très certainement de vrais hommes. Partez de l’Inter, mercenaires." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Cela vous a peut être échappé, mais contre Bologne il y a eu un nouvel épisode raciste, en rappel à celui du 26 décembre dernier contre Koulibaly. Mais cette fois les spectateurs ont réagi et ont sifflé pour couvrir les véhémences de la Curva Nord envers Mbaye. Et c'est ce qui sauve le club d'une éventuelle sanction, comme le confirme la Lega. "Le mérite revient au public de San Siro qui en réaction aux insultes de la Curva Nord contre Ibrahima Mbaye, a couvert de sifflets les ultras. Dimanche dernier contre Bologne ils ont une nouvelle fois attaqué Koulibaly ainsi que la société. Ils ont aussi lancé un chant discriminatoire contre l'ancien nerazzurri Mbaye, mais heureusement coupé quelques secondes après par un flot de sifflets dans leur direction. Une réponse importante du Meazza, après les sanctions prises en décembre. Cette fois, et peut être aussi grâce à la campagne BUU - Brothers Universally United lancée par le club, le final fut très différent." ®gladis32 - internazionale.fr
  12. Le faux départ de la bande à Spalletti inquiète l'Inter. Luciano Spalletti tente de secouer l'équipe, mais c'est un fait : l’entraîneur est déjà sous pression... Le Corriere della Sera a analysé cette période difficile que traverse l'Inter en ce début de Championnat, un faux-départ inattendu. L'Inter et Spalletti devront travailler mentalement... Mais se préoccuper aussi du milieu de terrain: fragile, instable, sous pression, l'Inter s'est déjà détachée de l'étiquette Anti-Juve. "Vous nous avez imposé cela, mais nous devons d'abord construire une équipe avec une mentalité forte, qui est capable de réagir à certaines situations", a analysé Spalletti. Deux lacunes importantes, pour une équipe qui était candidate à un rôle majeur en Serie A. Le mystère de l'Inter est déjà le souci de Spalletti "En effet, Luciano est contraint de reprogrammer une équipe qui s'est fait démontée dans ses certitudes, et ce dès ses premiers matchs face à Sassuolo et face au Torino. L'Inter ne dispose que d'un point misérable dans son escarcelle et d'une avalanche de doute. Une Absence de mentalité correcte, une absence de réaction, une condition sportive pas au niveau... Cela explique ce début catastrophique, mais cela ne le justifie pas." "Ce sont des difficultés communes aux grandes équipes mais l’Inter les payent, contrairement à la Juventus et à Naples qui s’enfuient déjà avec 5 points d’avance. "Nous ne devons pas chercher trop d’excuses ou d’alibis. Parler de manque de mentalité est faire un pas en arrière. Quand Spalletti est arrivé la saison dernière, il a repris en main une équipe sans fil logique et lui a donné une identité, maintenant c'est à lui de la retrouver. Vous ne pouvez pas faire plus de calculs, le prochain match à Bologne devra être gagné " souligne l'ancien défenseur Riccardo Ferri. "Il n'y a pas de logique dans une équipe capable de dominer le Torino en première mi-temps et de disparaître en seconde. L'anomalie de cette situation inquiète le Club et Spalletti, qui a annulé la journée de repos et s'est entretenu avec l'équipe. Un rappel à l'ordre pour attirer l'attention, pour ne pas se voir déjà vainqueur, pour fournir une réaction tangible lorsque vous rencontrez des difficultés." "Spalletti était très contrarié après le match contre le Torino, plus que pour les erreurs individuelles de D'Ambrosio et d'Handanovic, il l'a été pour l'attitude de l'équipe. Il n’y a pas de secteur plus coupable qu'un autre, mais match amicaux inclus, l'Inter 2018/2019 a toujours souffert en défense avec 10 buts encaissés en 9 matchs". "Le vrai problème n'est pas la défense, Le coeur du problème est le milieu de terrain: le duo Vecino-Brozovic ne tient pas la route. L'Inter a un problème de qualité et de physique dans ce secteur. Ce n'est pas un hasard si le club avait tenté de recruter Vidal et ensuite Modric." La Curva Nord remercie le Suning et met la pression sur l'Inter de Spalletti En effet, une bannière exposée a attirée l'attention au Giuseppe Meazza. Une bannière réalisée par la Curva ."Pour le club: Les promesses ont été tenues, toutes les demandes ont toutes étés respectées. Pour le Mister et les Joueurs : Pas d'excuses, pas de mots. Montez sur le terrain et gagnez". Ce message montre le poids qui pèse sur les épaules de Spalletti, pour toute la saison. Luciano Spalletti est l'Homme placé au cœur même du projet du "Village Nerazzurro" pour le meilleur et pour le pire. Pour sortir de cette mini-crise, l’entraîneur titularisera Radja Nainggolan, à Bologne. Le Belge n'est pas apte à tenir 90 minutes de jeu, mais l'espoir de Luciano est que sa présence augmente le sentiment de sécurité dans l’ensemble du groupe. On devrait aussi voir le retour du brésilien Miranda, un autre joueur avec de la personnalité : "Les joueurs de l'Inter doivent comprendre l'importance du maillot qu'ils endossent, surtout lorsque vous représentez vos couleurs devant 60 000 spectateurs, comme ce dimanche à San Siro. Spalletti doit travailler sur la mentalité, il aura surement beaucoup de travail à faire, car beaucoup de joueurs reviennent de la Coupe du Monde. Mais après la pause internationale, on devra revoir la véritable Inter. Mais il lui manque quelque chose au milieu de terrain. En attaque, Lautaro pourrait apporter de la qualité." note l'ancien de la maison Nicola Berti. "Ce début de saison est difficile, avec avec seulement un point en deux matchs, nous avions récemment vu pareille situation avec Gasperini et De Boer, des millésimes malchanceux. Personne ne pouvait s’attendre à certaines difficultés avec Spalletti: l’année dernière, il a commencé avec 4 victoires consécutives et 9 victoires dans les 11 premiers matchs, dont le Derby: "Peut-être que Spalletti ne peut pas se faire comprendre par les joueurs. Les journalistes disent que l'Inter est l'anti-Juventus? Ce sont des excuses pour l’entraîneur pour justifier ces résultats négatifs. L'équipe manque de mentalité" assène Sandro Mazzola aux micros de Rmc Sport. Samedi à Bologne, l'Inter ne peut que gagner, dissoudre son mystère et cette crise qui la prend déjà à la gorge. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Antonio Candreva a déclaré que l'Inter "ne peut pas attendre que ce match arrive" alors que la Juventus se rendra à San Siro pour le Derby d'Italie. "Marcelo Brozovic dit depuis une semaine que nous ne pouvons pas attendre que ce match arrive, car il est très important pour nous d'atteindre notre objectif". "Au cours de ces dernières années, la Juve a été l'équipe la plus forte d'Italie et s'est également très bien comportée en Europe. Nous allons affronter une équipe qui aura à cœur de gagner, mais nous devons nous concentrer sur nous-mêmes et sur notre objectif, qui est la qualification en Ligue des Champions''. "Nous connaissons bien nos adversaires, donc nous ne devons rien laisser au hasard face à cette Juve. Ce sera difficile, ils ne nous permettront pas de nous procurer de nombreuses occasions et nous devons tirer le meilleur parti de celles que nous aurons obtenues. Nous sommes prêts." La Curva Nord a annoncé une chorégraphie spéciale dans les tribunes qui a pris deux mois à être planifiée et elle est officiellement terminée avec un record de 78 328 billets écoulés. "Nous devons remercier nos fans, car San Siro a été complet tout au long de la saison. Ils nous ont soutenu et supporté tout au long de l'année. Nous allons gagner pour eux et pour nous. "
  14. Milan - Même si le Mercato n’a pas été pyrotechnique, les résultats estivaux et les deux victoires de l’Inter en Serie A ont créés un enthousiasme incroyable dans le peuple Nerazzurro. Face à la Fiorentina, il avait 51.000 tifosi. Hier, nous avons déjà atteint les 42.000 tifosi pour la rencontre qui aura lieu contre Spal. Même si l’adversaire est peu connu, San Siro aura un excellent coup d’œil grâce à des réductions pour les familles et les enfants. L’objectif est même de faire un meilleur score que face à la Viola. Au niveau des abonnements, nous en sommes à 30.000 abonnés et ce chiffre pourrait augmenter car de nombreux tifosi achètent l’abonnement pour la saison. Il se dit également que l’on arrivera quasi au Sold-Out, pour le Derby du 15 octobre. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...