Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'daniele padelli'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • Jeux video

Groupes de produits

  • T-Shirts Collection 2020
  • T-Shirts Logos
  • T-Shirts Art Portraits

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

12 résultats trouvés

  1. Le dernier chat vidéo avec nos joueurs Nerazzurri a vu Daniele Padelli ouvrir virtuellement les portes de sa maison et répondre aux nombreuses questions posées par les fans. De sa foi Nerazzurra à ses émotions dans le derby, notre gardien a beaucoup révélé sur lui-même et a commencé à aborder la situation actuelle : "Nous espérons sortir de cette situation dès que possible, je suis à la maison avec ma femme et mes enfants, et je profite d'être avec eux. Mais je suis conscient que c'est un moment tragique pour l'Italie et le monde en général. Mes pensées vont à celles et ceux qui souffrent en ce moment. La seule façon de s'en sortir est de rester chez soi et de respecter les règles." Le terrain "Remplacer Samir est très difficile, car il n'est pas n'importe qui ! Peut-être le meilleur gardien d'Europe en ce moment ! Le remplacer me remplit de fierté mais bien sûr, il y a aussi beaucoup de pression, car il faut essayer d'être à sa hauteur et c'est une tâche ardue. J'ai ressenti beaucoup d'émotions à l'Inter, même sur le banc, comme ce match contre la Lazio qui nous a fait revenir en Ligue des champions. Ensuite, il y a aussi les émotions que j'ai vécues sur le terrain, même dans cette période, comme le derby : je l'avais déjà joué sept ou huit fois dans ma tête, et ce n'était pas facile mais à la fin il y avait une explosion de joie. Ce sont les moments dont je me souviendrai pour toujours, car cela a toujours été mon rêve. Porter ce maillot me remplit de fierté, ainsi que ma famille, à cause de tous les sacrifices que nous avons faits." Sa carrière "Je suis né et j'ai grandi dans une famille nerazzurra, mes amis soutiennent également l'Inter, donc j'ai toujours été un Nerazzurro. J'ai commencé à jouer au foot à sept ans. J'ai d'abord essayé d'autres sports comme le basket-ball et le karaté, mais j'ai choisi le football. Au début, je n'étais pas gardien, j'ai commencé à 13 ans et jusqu'à 16 ans, j'ai joué dans les équipes nationales, ce qui me rend également fier. Être gardien de but est différent des autres postes car vous êtes le dernier homme. Personne ne peut vous aider. Si vous faites une erreur, cela débouchera sur un but. Vous devez donc avoir beaucoup de résilience, surtout après les erreurs. Vous devez vous relever immédiatement et recommencer à effectuer des arrêts. Avant de vous lancer sur le terrain, il y a un mélange d'excitation et de tension, c'est un sentiment spécial qui vous fait vous sentir vivant. Ensuite, à partir de l'échauffement, vous vous concentrez sur le match." Quelles sont vos idoles d'enfance ? "Depuis que je suis enfant, mon rêve est d'être footballeur. Mes idoles d’enfance, étant fan de l’Inter, étaient les gardiens du club : Pagliuca, Toldo, Frey, Julio Cesar, Zenga, tous !" Un mot sur vos coéquipiers ? "Ranocchia et Berni sont deux gars merveilleux, notre amitié est incroyable, il y a un lien spécial entre nous. Handanovic fait en sorte que les choses paraissent simples, ce qui ne l'est pas en réalité ! Vous pouvez voir comment et ô combien il s'entraîne : sa précision et son souci du détail vous font comprendre beaucoup de choses. Il est toujours minutieux et n'est jamais satisfait de son talent, il travaille donc à améliorer même les plus petits aspects. C'est un professionnel de haut niveau et il a toute mon admiration." Le plus irritable ? "Il y en a quelques-uns en fait, mais c'est une bonne chose car lorsque vous vous mettez en colère, c'est encore plus amusant de plaisanter là dessus. Si je devais nommer quelqu'un, ce serait D'Ambrosio, ensuite peut-être moi !" ®gladis32 - internazionale.fr
  2. Antonio Conte et quelques joueurs se sont livrés à Inter Tv, au terme de la rencontre opposant l'Inter au club bulgare de Ludogorets Antonio Conte "C'était important de se qualifier car dans ce type de rencontre, je suis parvenu à donner du temps de jeu à ceux qui en ont besoin. Il y a toujours ce besoin de travailler." "Le report du match face à la Sampdoria m'a permis de tester quelques nouvelles situations, que je pourrais à nouveau proposer en cours de match ou dès son entame.Je ne veux pas refuser, dans notre système de jeu, à évoluer avec deux pointes. Toute l'équipe doit donc travailler de façon intense, surtout au milieu du terrain pour trouver le bon équilibre." "Ce n'est qu'à la fin de ce cycle qui nous attends que nous pourrons comprendre à quelle distance nous sommes du champion et le chemin qu'il restera encore à parcourir. Un club comme l'Inter doit toujours ambitionner le maximum, dans toutes les compétitions où l'on participe, par tradition." "Ceci étant dit, gagner n'est jamais simple, mais nous chercherons a faire le maximum en sachant que les victoires n'arrivent pas d'un jour à l'autre: Il faut faire ses expérience et compléter un parcours." Andrea Ranocchia "Nous ne sommes pas habitué à jouer sans public, c'est un peu plus difficile, l'important était tout de même de passer ce tour. Nous l'avons fait et nous pouvons penser au match de dimanche face à la Juve." "Il vaut trois points, même si en Italie, ce match est LA partie par excellence, une rencontre spéciale, la plus importante, nous devons donc y répondre présent, nous savons à quel point le peuple Nerazzurro y tient." Cristiano Biraghi "Je suis heureux, je rêvais de marquer depuis que j'étais tout petit. Je dédie ce but à mon épouse et mes enfants, je suis heureux de l'avoir emporter et pour la qualification." La Juve ? "Nous savons quelle partie nous attends, nous l’affronterons avec un maximum de concentration mais aussi avec sérénité, sans pression inutile. Nous allons la jouer à huis-clos, avec le public cela aurait été différent, mais nous trouverons la motivation, ce match est trop important." Daniele Padelli "Nous sommes l'Inter et à chaque fois que nous montons sur le terrain, nous devons être concentré à 110%, même en l'absence des tifosi. Nous avons été bon, nous avons bien abordé ce match et l'objectif a été atteint." Juve-Inter ? "Nous devons chercher à prendre des points car ils ont devant nous, c'est le classement qui l'impose. Nous aurons quelques jours pour nous y préparer et pour répondre présent." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Beppe Bergomi, "Zio" pour les intimes s’est livré à Sky Calcio Club après la défaite de l’Inter à l’Olimpico de Rome "La Lazio a de la qualité au milieu du terrain et elle peut jouer haut, même en étant en difficulté. L’Inter a été contrainte d’alterner Skriniar et Godin. L’Inter jouait trop bas en phase défensive et la Lazio l’a punie sur cela. Il y a eu des incompréhensions entre les défenseurs et le gardien, ce qui a conduit au penalty. Car même en première mi-temps, De Vrij avait anticipé la sortie de Padelli. Se peut-il que les joueurs de l’Inter ne se fie pas à Padelli ?" "La Lazio a tant de solutions, des solutions dont ne disposent pas les autres équipes. C’est quelque chose qui a joué lors de la seconde période face à l’Atalanta, qui est revenu de 3-0 à 3-3. Elle a remporté chaque match en fin de rencontre, elle trouve toujours des solutions au bout du bout. Elle ne joue qu’un match par semaine et peut se préparer sereinement.." "L’Inter et la Lazio sont dans le sillage de la Juve, l’Inter est intervenue économiquement en recrutant derrière tant de joueurs. En ce moment, la qualité du milieu est meilleure à la Lazio, avec des joueurs comme Milinkovic." Eriksen ? "Je me suis déjà exprimé et j’ai exposé mes critiques. C’est un joueur de qualité, mais pas un joueur qui peut s’exprimer dans ce 3-5-2 où il lui est difficile de s’adapter. Le Calcio est tactique et il est en difficulté. Ou il faut du changement ou alors ce sera compliqué." "Conte veut la victoire. Et dans ce type de match il n’avait pas dans l’idée de le faire jouer. Face à la Samp, il jouera. Selon moi, ceux qui ont le moins bien joué sont les sacrifiés du milieu : Caicedo et Lautaro." "Conte était très préoccupé par Milinkovic qui prenait souvent le meilleur sur Diego Godin." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. C’est une information de la Gazzetta Dello Sport, notre Capitaine sera de retour, en pleine possession de ses moyens pour la confrontation face à la Sampdoria le 23 février prochain, sauf complication. Samir sera donc absent ce soir face au Napoli et pour la confrontation directe face à la Lazio ce dimanche soir. Le fait que Samir récupère bien complique la signature de Viviano qui, s’il a réussi sa visite médicale, est clairement hors forme. En effet, pour que Viviano soit pleinement opérationnel, il faudrait à ce dernier une dizaine de jour avant de l’aligner, soit le 22 février prochain. Toutefois, le club et le staff technique restent toujours penché sur la question. Conte réclame un nouveau gardien En effet, si Batmanovic va prolonger son contrat, derrière lui, reste le néant: Daniele Padelli, hors sujet face au Milan va sur ses 34 ans, Tommaso Berni, troisième gardien et homme du vestiaire va sur ses 36 ans. Samir lui-même est âgé de 35 ans L’avenir de la cage Nerazzurra pourrait donc se voir confier dans le futur à l’un des trois joueurs suivant : Juan Musso qui évolue à l’Uidnese. Alex Meret qui avait bien débuté au Napoli avant de connaitre quelques problème avec Gattuso Ionut Radu qui fait partie de l’Inter, mais qui est parti en prêt à Parme, la veille de la blessure du numéro 1 slovène. Comme vous pouvez le constater, Viviano n’est en aucun cas cité....Sur qui miseriez-vous pour l’avenir ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Stefan De Vrij et d’autres Nerazzurri se sont livrés en conférence de presse d’après-match. Ce qui est sur, c’est que l’Inter est revenu des enfers après avoir tué le Diavolo. "Il y a tellement de satisfaction pour cette victoire, nous savons ce qu’il faut aussi améliorer. Nous avons très mal joué en première mi-temps et ils ont naturellement pris l’avantage. Mais nous sommes parvenu à l’emporter au caractère, l’entraîneur nous a fait comprendre ce qui n’allait pas." "Nous étions dans la merde en première mi-temps, mais nous avons du caractère. Par chance, nous avons immédiatement inscrit deux buts et nous sommes revenus dans le match, c’était un sentiment incroyable, des souvenirs qui resteront gravés pour toujours. Marquer dans le Derby et l’emporter reste une émotion unique." Le classement ? "Nous sommes tous proches, nous devons continuer à l’emporter. A présent, nous devons avoir la tête au prochain match car la Coupe d’Italie est un objectif." Romelu Lukaku "Nous avons fait de belle choses en seconde période, nous avions laissé trop d’espaces en première. Je félicite le Milan pour cela. Mais en seconde mi-temps, nous avons mis une autre intensité et avons inscrit quatre buts. Je suis très heureux de cette victoire." "La première période était difficile, le stade, en seconde mi-temps, a vu la mentalité de l’Inter : ne jamais abandonner et se battre jusqu’au bout du bout. Je travaille pour l’équipe et je l’aide à l’emporter. Je veux gagner et la tête est tourné au Napoli à présent." "Je remercie tout mes équipiers et le staff. Je connaissais la difficulté du championnat, mais le staff et les Tifosi m’ont toujours aidé." Roberto Mancini "Je me suis diverti. C’était un beau Derby. C’est beau d’assister à un championnat aussi serré avec des équipes qui se le disputent, c’est plus divertissant." "Le Milan était très bien en première mi-temps, il était meilleur. En seconde mi-temps, le but a froid les a plongé dans la peur et l’Inter a compris qu’elle pouvait revenir. Prendre les deux buts a été décisif car l’Inter, à 2-2, était devenue dévastatrice. La Juve contrôle le jeu, mais elle a fait face à deux équipes difficiles. Je crois que la Juve reste tout de même l’équipe la plus forte du Championnat." Matias Vecino "Après la première mi-temps, nous avions une vision noire de la situation. Nous nous sommes regardé et nous nous sommes dit qu’il fallait donner quelque chose en plus, sinon, cela aurait mal fini. Nous avons marqué immédiatement, nous sommes devenu plus agressif et nous avons repris la direction de la rencontre." "Le Derby se ressent toujours d’une façon spéciale. En fin de compte, tout s’est bien passé, j’espère que le Milan continuera à me porter chance." Ma faute sur Theo Hernandez? "Il faut parfois faire sentir une certaine présence, et cela a été positif pour l’équipe." Moi, l’Homme de la destinée ? "Ce sont des faits de jeux, mais objectivement, lorsqu’il y a un match spécial, je peux m’imaginer que quelque chose peut arriver, j’espère revivre d’autres soirées comme celle d’aujourd’hui." Daniele Padelli "C’était une très mauvaise première période, et cela vaut pour moi, j’aurai dû faire bien mieux sur le deux buts. Mais nous avons démontré avoir du caractère, être des vrais homme.. Si nous avions continué à jouer comme en première mi-temps, nous aurions encaissé d’autres buts." "C’est un message fort que nous avons envoyé à tout le monde. Ce Derby nous laisse avec des sensations fortes et nous prouve qu’il faut toujours jouer à 2 000 km/h. Nous revenons à la maison avec un Derby fantastique. Durant cette semaine, j’ai joué mentalement 3-4 matchs Da Tifoso." "La première mi-temps était dure au niveau mentale et dans sa gestion. A la reprise, je me suis un peu plus détendu, c’était mon premier Derby et mes équipiers ont été dévastateurs. En tant que Tifoso, j’étais au septième ciel." "Après le 4ème but, je me suis laissé pleurer. Nous avons envoyé un message à tous : il y a l’Inter et il y a des matchs qui, d’une façon ou d’une autre, sont remportées." L’image du soir "Il y a un nouveau Roi en ville" - Telle est la raison de la célébration, ô combien particulière du Diable Rouge. Steven Zhang Après Steven qui craque à l’Olimpico, place à Steven, le Tifoso qui ne s’est absolument plus senti lors du 4ème but Nerazzurro. Voici sa réaction d’après match via les réseaux sociaux : "Inter, tu es l’espérance et la lumière pour tous. Nous avons gagné ! Tu mérites le meilleur : Milano Siamo Noi !!! Pour toujours !!!!" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Si l'Inter l'a emporté face au Milan Ac, il est à noter, à juste titre, que Daniele Padelli n'a pas fait le job correctement, en étant "fautif" sur les deux buts milanais. Selon le Corriere Dello Sport, Samir Handavonic, le Capitaine Slovène, n'a pas été titularisé avec un tuteur au doigts, ceci afin d'éviter une absence et une blessure plus sérieuse. S'il est attaché au maillot, il n'était pas question de tenter le diable. De plus, vu la nature de la blessure, il est vivement conseillé à Samir de se rétablir de façon correcte et sérieuse. La solution Viviano Emiliano Viviano est actuellement un joueur libre. Âgé de 34 ans, le florentin se présentera, aujourd'hui, à la traditionnelle visite médicale de l'Inter. Toutefois, l'Inter ne compte pas signer immédiatement Emiliano. Le portier italien réalisera une visite médicale avec l'objectif d'être disponible à l'entrainement. Par la suite, il sera évalué, par l'ensemble de la Direction, afin de décider si le joueur sera mis sous contrat. La finalité étant, qu'en l'absence de Samir Handanovic, l'Inter puisse continuer à performer dans cette lutte à 3 pour le Scudetto. Signeriez-vous Emiliano Viviano en numéro 2 ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Antonio Conte s’est livré, tout comme certains joueurs, à Sky Sport suite au nouveau doublé du Géant Belge. Que pensez-vous de la partie d’Eriksen ? "Je pense que pour un garçon qui est arrivé il y a cinq jours, qui vient de débuter en Serie A suite aux absences de Sensi, Gagliardini et Borja Valero et qui a réalisé un début positif. Il doit encore rentrer dans notre philosophie de jeu, mais on voit déjà de la personnalité. Il doit trouver le bon rythme afin de disputer ce type de match, mais je suis content de sa prestation." Que lui avez-vous demandé dans les deux phases ? "Je lui avait dit de, toujours, suivre les actions dans tous les cas. Il doit s’améliorer dans l’intensité, et faire mieux en phase offensive et défensive. Il doit réussir à comprendre ce que je veux de nos milieux, dans leurs positionnement. Mais je suis satisfait car ce n’était pas un match facile. L’Udinese est une équipe physique qui nous avait également posé des problèmes au match aller. Je suis content de sa proposition." Une telle rencontre peut-elle représenter un message ? "L’Udinese est une bonne équipe, elle était très attentiste et cherchait à repartir en contre. Nous étions toujours dans sa moitié de terrain, et ce n’est pas la première fois que nous faisons face à des équipes qui se regroupent devant nous. C’est pour cette raison qu’il fallait avoir plus de qualités à l’intérieur du noyau afin de disposer de plus de solutions." "La victoire est méritée, ce n’était pas facile. Je suis content, mis à part les dix dernières minutes où nous avons pensé qu’à défendre. La meilleure défense est l’attaque, il faut toujours presser l’adversaire et toujours se montrer dangereux." Que pensez-vous d’un tel Lukaku, leader du terrain ? "Il a des qualités importantes. Ce n’était pas son meilleur match aujourd’hui, il peut et il devait faire beaucoup mieux au-delà de ses deux buts, qui restent importants pour un attaquant. Mais pour nous, il est déterminant, il s’est intégré avec tous et avec beaucoup de bonne volonté. Je ne peux en parler qu’en bien, je suis fier d’avoir insisté pour qu’il signe." Handanovic sera-t-il disponible pour le Derby ? "Il a connu un pépin, il faut demander au médecin. Il a sept jours pour récupérer et c’est évident que le staff médical cherchera à le récupérer. Je suis content de Padelli qui a apporté de la sécurité à l’équipe en répondant dans les moments importants. J’estime tout ce groupe de joueurs, je sais qu’ils me répondent tous." Avons-nous vu, aujourd’hui, une Inter proche de la Juve ? "Pour être une équipe aussi importante, il est important de disposer de remplaçants importants, aujourd’hui, nous avons débuté avec un garçon de 20 ans et un autre de 17 ans. Je m’attelle à travailler pour le présent et pour le futur." "J’avais un peu peur de lancer Brozovic qui revenait d’une blessure tout de même importante. Alexis Sanchez cherche à retrouver sa meilleure condition, je lui souhaite qu’il y parvienne le plus tôt. Quand je prends mes décisions, je le fais de façon sereine, ce sont des choix techniques découlant du match et de son déroulement. Les remplaçants se sont montrés importants." Vous avez récupéré aussi Vecino… "Lors du dernier jour du mercato, j’ai entendu bon nombres d’attaquants que j’ai refusé. On a entendu de tout ce jour-là, car nous sommes l’Inter. Matias a mon estime, il a toujours été aligné avec moi." Romelu Lukaku Désigné Homme du Match, Big Rom s’est livré également à Sky Sport : "Après la victoire face à la Fiorentina, nous avons retrouvé de la confiance. Je savais que ce ne serait pas un match facile, mais à la reprise j’ai fait une bonne prestation en inscrivant deux buts, c’est important pour le reste de la saison." "Avec la Juve et la Lazio, nous proposons un beau défi. Pour nous, c’est important de rester là, au sommet. La semaine prochaine, nous affronterons le Milan qui propose de belles choses, j’espère continuer de la sorte." Moi guidant l’Inter ? "Non, je veux uniquement ce qu’il y a de meilleur pour l’équipe, c’est important pour moi que l’équipe se sente bien avec moi, que je puisse lui apporter de la confiance. Je marque énormément à l’extérieur, mais je veux aussi faire la différence au Meazza." Daniele Padelli Appelé à remplacer Captain Handanovic, Daniele Padelli a répondu présent et s’est livré sur ses "débuts" officiels en Serie A sous le maillot de l’Inter. "La première chose à laquelle je devais penser était de guérir car j’avais été un peu fiévreux, cela a fini par passer. C’était difficile pour moi, car cela faisait 1 200 jours que je n’avais plus évolué en Serie A. j’étais sous le coup de l’émotion car j’ai porté à nouveau le maillot de l’Inter qui est l’équipe que je supporte. A présent, je profite du moment." "Quand Samir Handanovic a pris ce coup, je pensais que c’était trois fois rien. Puis, j’ai compris que je pourrais jouer. J’ai toujours démontrer que j’étais sérieux à l’entrainement. Mon poste est particulier car je suis le remplaçant de l’un des meilleurs gardien du monde." "Samir ne lâche rien, j’ai tellement appris à ses côtés. Et c’est sur le terrain que l’on voit les améliorations. Aujourd’hui, j’ai fait un bon match, j’espère avoir apporté de la sécurité à mes équipiers." Milan Skriniar Handanovic absent, Milan Skriniar a endossé le brassard de Capitaine de l’Inter pour la première fois de sa carrière. "C’était un match difficile. Ce terrain est toujours très lourd, il n’est jamais facile. En première période, nous étions un peu bloqué, à la reprise tout est allé pour le mieux. Nous avons débloqué la rencontre et avons gagné." "Lors des 45 premières minutes, nous avons pris trop de contres. Nous savions que l’Udinese allait jouer de la sorte." Le brassard autour du bras ? "C’était un honneur pour moi. J’étais content, mais ma façon de jouer ne doit pas changer, j’ai toujours démontré vouloir faire le maximum pour cette équipe, pour ces couleurs. Il faut bien se préparer pour le Derby à présent. Une rencontre difficile nous attend, et il faudra se donner au maximum." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Daniele Padelli, second gardien de l'Inter actuellement en ritiro à Lugano avec ses coéquipiers, a parlé du travail effectué aux micros d'InterTV. Comment se passe cette première partie de la pré-saison ? "Je suis personnellement un peu fatigué, comme tous mes coéquipiers, mais ça se passe bien. Nous travaillons dur et sommes sur une bonne lancée." Une partie du staff a été renouvelé, mais Adriano Bonaiuti (entraineur des gardiens depuis 2013) est resté : "Pour nous (les gardiens, ndlr.) la préparation est un peu restée la même car nous travaillons avec le même qu'avant. Nous sommes en général à part dans un premier temps puis nous nous joignons aux joueurs de champ." Votre contrat a été récemment renouvelé ? "Je suis content. Je suis à l'aise à l'Inter avec mes coéquipiers et dans l'ambiance du club qui m'est maintenant cher, et j'espère y rester pour longtemps." Des sensations pour la prochaine saison ? "Vu les premiers jours les sensations sont bonnes. Nous travaillons bien et nous mettons du cœur à l'ouvrage parce que sur le plan tactique il va y avoir une révolution. Il nous faudra donc bosser pour assimiler tout cela, nous sommes prêts pour attaquer la prochaine saison." Vous êtes aussi devenu papa récemment ! "Oui, par chance la naissance a eu lieu juste avant mon départ pour le ritiro, ça m'aurait fait mal de ne pas être là pour cet heureux évènement. C'est un véritable cadeau." Il y a eu des recrues mais aussi des jeunes comme Filip Stankovic : "Ce sont de bons jeunes, de braves jeunes hommes qui ont obtenu de très bons résultats dans leur catégorie d'âge. Filip est très sympathique et disponible, il travaille dur et a beaucoup de qualités. S'il continue ainsi, il pourra devenir un grand gardien." Le Saviez-vous ? Un retour bienvenu à l'Inter : Paolo Orlandoni, troisième gardien de l'époque du Triplete, après avoir collaboré avec Ranieri à Nantes d'abord puis à Fulham, sera le nouveau préparateur des gardiens de la primavera. Mais pas seulement, comme précisé dans le communiqué paru sur le site du club, Orlandoni sera aussi le responsable des préparateurs de gardien des secteurs jeunes et féminin. ®Samus - internazionale.fr
  9. Dalbert, Padelli ainsi que Candreva ont été interviewés par Inter TV à la suite de la victoire de l'Inter 6-2 contre Benevento en Coppa Italia. Dalbert Henrique "C'est clair que marquer deux buts dès le début nous a bien aidé, on sait que toutes les équipes italiennes ont des arguments et que Benevento en fait partie. Nous avons été bons physiquement et techniquement dans notre approche du match et pour obtenir ce résultat. Nous sommes bien en ce moment et nous avons bien bossé pendant la pause : c'est important que Spalletti puisse compter sur tous ses joueurs quand il en a besoin". Le brésilien revenait de blessure : "J'ai senti une petite douleur, inévitablement, c'est sûr que le retour de blessure a été un peu compliqué. Mais j'ai quand même beaucoup travaillé, même pendant la pause. Et je me suis trouvé prêt au moment où on avait besoin de moi". Son premier but au Meazza est survenu contre Benevento : "J'ai beaucoup donné pour cela, j'ai travaillé dur à l'entraînement. Je remercie mes collègues et ma famille". Concernant l'objectif de l'Inter : "Il nous faut être bons et prendre les matches les uns après les autres. Nous voulions juste gagner et se qualifier pour le tour suivant. A présent nous pensons déjà au prochain match". Daniele Padelli "Je suis content, ce fut une bonne prestation collective. Nous avons bien joué surtout en première mi-temps. Nous avons ensuite perdu un peu notre structure mais c'est normal : nous sommes contents de notre performance. Nous avons été cyniques contrairement à l'année passée contre Pordenone où nous avions eu du mal à marquer malgré 500 occasions". Un petit jugement sur le déroulement du match : "L'important c'était de bien jouer et ça a été le cas, nous avons marqué beaucoup de buts même si nous en avons encaissé deux. Ça me déplaît un peu mais bon, ça va. Ça ne fait jamais plaisir de concéder un but mais ce sont des choses qui arrivent, ce n'est pas un problème. Je devais me montrer prêt et ce n'est pas toujours évident surtout après tant de temps sans jouer de match officiel. Il fallait obtenir un bon résultat, c'est le principal". Ce sera la Lazio en quart de finale :"Eux aussi devront affronter une grande équipe, l'Inter, nous jouerons donc à armes égales. C'est une compétition importante, il suffit de gagner quelques matches et on a la possibilité de jouer un titre, ce qui manque à l'Inter depuis trop longtemps. Nous devons la jouer à fond, nous en sommes confiant". Antonio Candreva "Nous avons bien entamé le match avec la bonne mentalité. Il fallait répondre présent, l'Inter est une grosse équipe et qui veut jouer la Coppa à fond. C'était un match-piège, nous partons avec ce bon résultat et nous nous tournons vers le championnat". Le fait que l'équipe aie eu moins de difficultés cette année en Coppa montre une évolution par rapport à l'année passée ? "Absolument. C'est à ça que sert l'expérience, après l'épisode Pordenone nous savions comment prendre cette rencontre pour ne pas reproduire les erreurs de l'année passée". A présent, Serie A et Inter-Sassuolo : "Nous avons mal digéré le match aller. Les victoires font du bien au groupe, nous devons préparer le match de dimanche le mieux possible".
  10. Milan – Daniele Padelli s’est livré à Rai Sport, suite à la difficile qualification de l’Inter, qui lui doit beaucoup: "C’était un match dur, très difficile, j’avais prévenu qu’il ne fallait pas le prendre de haut, mais forcément, le match n’a pas été pris au sérieux. Au final, tout se termine bien, mais il faut prendre ce match comme un exemple, il ne faut plus jamais aborder un match de cette façon. Je félicite Pordenone, l’équipe frioulane rentre la tête haute et je souhaite au club de monter en Serie B." "Pour moi, ce n’est pas possible de ne pas être motivé, lorsque tu endosses le maillot de l’Inter. Quand tu montes sur le terrain en le portant, tu te dois de toujours faire de ton mieux et de gagner. Tu as ensuite la vérité du terrain, mais honnêtement, tu es obligé de tout donner." Padelli aurait pu être titulaire dans n’importe quel club de Serie A, mais réel interiste, il a accepté d’être la doublure d’Handanovic. Nous pouvons être fiers d’avoir un tel numéro 2. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Milan – Inter Tv a présenté Drive Inter, une émission où les joueurs de l’Inter se livrent à cœur ouvert aux tifosi, à bord d’un véhicule. Daniele Padelli, arrivé du Torino cet été, s’est prêté au jeu : Un jugement ? "Je me sens bien, je me divertis." Si je suis le plus beau joueur de la Serie A ? "D’un côté, cela me fait plaisir de recevoir ce genre de compliments, mais d’un autre côté, mon travail est tout autre. Si j’arrive à faire venir plus de supporter et de supportrices pour mon équipe, c’est un point qui est en ma faveur." Skriniar? "Il est très costaud et très doué. C’est un très bon gars, il respire la tranquillité et il ne fait rien paraître au niveau émotionnel. C’est un joueur de haut niveau, il a les qualités d’un leader. Lorsqu’on le voit, on s’aperçoit qu’il a toutes les qualités techniques et physiques." Une ressemblance à Jim Carey? "Merci, c’est un très grand acteur qui diverti énormément. Tout ce qui divertit me fait plaisir. Mon film préféré est celui de Terence Hill : "On m’appelle Malabar." Si j’ai toujours été pour l’Inter ? "Depuis que je suis né. Petit j’avais modifié une figurine panini que j’avais de Pagliuca, mon rêve était de devenir le gardien de l’Inter. Je l’ai compris lorsque j’ai vu Pagliuca, j’avais collé ma photo d’identité à sa place, j’avais onze ans." Pagliuca contacte Daniele "Je sais que tu as faussé ma carte panini avec ta photo, que cela ne se reproduise plus (il rit). Je t’embrasse très fort et Forza Inter, continue ainsi." Padelli: “Je m’excuse de l’avoir fait. A présent, j’ai ma figurine et elle est collée à la bonne place. Pagliuca a été l’un des plus grands gardiens de l’Inter. Mon rêve était de devenir comme lui, de réaliser ce qu’il était parvenu à faire pour l’Inter. C’est l’une de mes idoles de mon enfance. Je ne suis pas quelqu’un qui est constamment derrière la télé, je regardais les matchs importants." La tragédie du Chapecoense? "C’était des jours difficiles, j’ai été plus touché au vu de la signification du club, que l’on peut comparer au Torino. Perdre une équipe dans un accident d’avion est quelque chose d’inimaginable. Je peux seulement penser à comment ils l’ont vécu. Je peux seulement prier pour eux." Devenir papa ? "C’était l’un des plus beaux jours de ma vie, je ne l’oublierai jamais, il m’a changé positivement la vie. Quand ton enfant est né, tu comprends les choses qui sont les plus importantes dans la vie. Même s’il ne te fait pas dormir, s’il te sourit, tout est oublié." Ma musique préférée ? "J’aime beaucoup Vasco, et ensuite Davide Van des Froos que j’écoute énormément. En avant-match j’écoute les chansons d’AC/DC pour me motivé. Avec l’arrivée de mon enfant, je suis présent à la maison, mais j’écoute tout l’extérieur. Sugar des Maaron Five est une des chansons de mon mariage, nos amis y avaient d’ailleurs portés des perruques. C’était un merveilleux moment de fête, un très beau souvenir. Van des Froos me plait car il me détend lorsque l’on voyage, il me rappelle ma terre et mes origines, à Bari." Si je chante sous la Douche ? "Mes équipiers ne méritent pas de m’entendre. Anche Ranocchia chante bien, il aurait pût devenir chanteur." Les penaltys ? "Je n’y pense pas tellement. Je tente d’analyser le moment présent, le type de course qu’entame le joueur et s’il part vers la gauche ou vers la droite. Parfois c’est plus facile si tu connais sa façon de tirer... Un gardien a tout à gagner sur un penalty, car s’il le stoppe, c’est quelque chose qui a un impact important." Le Giuseppe Meazza ? "C’est l’un des plus beaux stades du monde. J’y suis venu comme adversaire et c’était très dur car tu ressens toujours cette petite crainte. Je n’y ai pas encore eu l’Honneur d’y jouer en tant qu’interiste." "J’ai vécu le Derby de l’intérieur et les émotions qu’il procure sont indescriptibles. Tu as tout un stade acquis à ta cause, qui t’aide, te soutien et te donne des forces. Je suis né avec cette passion pour le football... Olive et Tom m’ont donné un beau coup de main, je passais plusieurs après-midi à le regarder." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Milan – Notre second gardien s’est livré à Premium Sport, sur la saison actuelle de l’Inter : Le Toro "Le Torino est une belle équipe composée de joueurs de qualité et c’est toujours difficile de le jouer, mais nous avons eu la possibilité, en cours de match, de pouvoir prendre l’avantage, il faut voir l’aspect positif de ce match nul. Il y aura des choses à analyser et nous sommes tous ici pour travailler et nous améliorer, nous devons rester les pieds sur terres et revenir sur le passé ne compte plus, il faut uniquement penser à l’avenir. Nous ferons le bilan de la situation à la fin du championnat et nous nous concentrons, afin de faire du bon travail, match après match. Nous allons bien nous préparer pour affronter l’Atalanta." Handanovic "J’aime toujours me sentir en condition, on ne sait jamais ce qu’il peut se passer : Je suis disponible et je m’entraîne bien. Nous sommes un beau groupe de gardien, je m’y sens bien et pour moi, il s’agit d’une expérience positive jusqu’à présent." Si Samir est le meilleur gardien de la Serie A? "Actuellement oui, il s’est encore amélioré depuis son époque à l’Udinese, je voyais déjà qu’il pouvait devenir un phénomène. Il se donne toujours à 300%, il dispose d’une palette complète et mérite toutes ses félicitations." L’objectif "Replacer l’Inter là où elle le mérite, le plus haut possible. La Champion's League est importante, mais nous travaillons sans trop y penser et nous souhaitons aller de l’avant." Le noyau ? "Je ne le connaissais pas auparavant, je ne peux donc pas me permettre de le juger. Spalletti est très fort et il nous a remis sur des bons rails, il te met en condition afin que tu puisses t’exprimer au mieux, il nous demande énormément, mais il se dépense aussi énormément." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...