Aller au contenu
Calendrier

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'dejan stankovic'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

6 résultats trouvés

  1. L'entraîneur du Red Star Belgrade et ancien milieu de terrain de l'Inter, Dejan Stankovic, a répondu aux questions des fans concernant son passé et son présent lors d'une interview accordée à Sky Sports Italia. A propos de Covid-19 "Nous allons très bien, tout va bien. Traitons cette situation avec respect et intelligence en restant chez nous." Son but préféré entre Shalke 04, Gênes et Milan. "Bonne question. Le plus étrange, contre Schalke, dont c'est le neuvième anniversaire aujourd'hui, même si le match ne s'est pas bien passé. Celui de Gênes a été le plus difficile, celui contre l'AC Milan n'était pas unique en soi." La défaite contre le Null-Vier. "Très déçu, comme toute l'équipe. On a tout perdu en quelques jours, après ce match on a perdu le derby. Mais nous étions tendus, il y avait beaucoup de blessés. Nous n'avons pas eu de chance." Les progrès de sonf fils Filip (gardien de but). "Il est sur la bonne voie. Il va bien, il suit les conseils. Il a même passé un mois avec l'équipe première, le seul conseil que je peux lui donner est d'écouter et de travailler. Dans ce groupe, avec Antonio Conte, il y a beaucoup à apprendre. Je suis content car Filip à du mérite, il travaille depuis tout petit. Nous avions besoin d'un gardien de but et nous l'avons choisi." Pourquoi gardien ? "L'entraînement le fatiguait alors il a choisi de porter des gants." Entre l'Inter 2010 et la Lazio 2000. Laquelle était la meilleure ? "Ce sont deux équipes différentes, le football change chaque année. C'était deux équipes très coriaces, la Lazio a gagné grâce à sa force et sa solidité, nous aurions pu faire mieux en C1. Nous avons écrit l'histoire avec l'Inter. Au fil du temps, je me rend compte que nous avons fait quelque chose de vraiment incroyable. Un objectif difficile à atteindre, la Juve n'a pas encore réussi à reproduire quelque chose comme ça. Le Triplé reste dans l'histoire." La construction après le Triplé. "Nous avons essayé de reconstruire l'année suivante en changeant légèrement l'équipe. Je ne peux que remercier Massimo Moratti et sa famille pour ce qu'ils nous ont donné, puis les cycles commencent et se terminent. Mais nous avons tout donné." Il a parlé du moment où l'équipe a réalisé qu'elle ne serait pas aussi forte lors de la saison 2010-2011. "Nous travaillions, comme l'année précédente, nous avions gagné, mais il nous manquait encore un petit truc. La deuxième année de José Mourinho a été très importante, avec les choix de joueurs, les compos et la personnalité que nous avions. Nous voulions tout gagner. Je dirais que nous avons eu de la chance à Kiev, alors nous avons pensé pourquoi ne pas en profiter ? Nous avons battu Chelsea, puis au cours des 2 derniers mois, nous avons joué avec 13 ou 14 joueurs, ne récupérant que très peu. Il n'y avait rien d'autre à l'esprit que de gagner le 22 mai pour écrire l'histoire. La différence, outre Mourinho, a été faite par les hommes du vestiaire. Au cours des 45 derniers jours, nous étions cuits, mais Mourinho nous a donné un plus. Nous avons également grandi au niveau humain." Son derby favori ? "En 2004, lors de mon premier derby, j'ai marqué, nous avons joué une belle première mi-temps puis Milan nous a étouffé. Mon derby préféré est le derby du 4-0 avec Mourinho, nous aurions pu marquer plus. Nous étions spectaculaires." L'effet de jouer un derby milanais ? "Nos derby ont été engagés, mais nous nous respections. J'ai joué ce derby pendant neuf saisons ! Il y avait un grand respect, les joueurs respectaient leurs maillots et leurs fans. Je suis parti de Red Star vs Partizan (un des plus chauds derbys de Serbie, ndlr), où j'ai joué avec le maillot du Red Star et j'ai également gagné en tant que capitaine. Le derby de Milan est prestigieux et incomparable. Mais je garde aussi ceux de Belgrade et de Rome. Même si celui de Milan est un derby de gentleman." Le coach qui l'a plus inspiré ? "J'ai travaillé avec de grands entraîneurs. Je m'amuse à entraîner le Red Star, je prends ça très au sérieux. Ensuite, je suis allé d'Eriksson à Mourinho en passant par Mancini, avec tous les entraîneurs que j'ai eu en Serbie. Je prends tout ce dont j'ai besoin d'eux et je construis mon football. Je vois ce qui est important pour les joueurs, ne pas abandonner, avoir du respect... J'ai arrêté récemment donc je connais toujours bien les joueurs, je vais essayer de créer ma propre identité." Sur Roberto Mancini. "Tout le monde se moquait de moi parce que j'étais le « fils » de Mancio, mais je me sentais aussi protégé par lui en tant que coéquipier. Et quand il fut entraîneur, j'ai beaucoup appris de lui, il était déjà meneur sur le terrain. J'ai beaucoup grandi avec lui, il était comme une douleur au cul pour moi (dixit Stanko, ndlr), mais c'était vrai." Ce que doit faire l'Inter pour gagner le scudetto? "Je pense que l'écart s'est beaucoup réduit, ce qui était espéré avec Conte qui fait un excellent job avec les joueurs. Avec quelques top-achats, sans rien enlever à l'équipe actuelle, ils peuvent être candidats au Scudetto. Je ne sais pas si l'interruption sera bénéfique pour ceux qui se battent pour le scudetto, on verra quand ça recommencera. Mais l'Inter peut faire de grandes choses, il manque un petit truc et ce sera une belle Inter." Sur la Lazio. "Simone Inzaghi fait un excellent travail, il mérite un renouvellement de contrat. Maintenant, il est le modèle du jeune entraîneur dont vous pouvez apprendre beaucoup. J'aimerais que mon équipe joue comme la sienne. La Lazio peut encore se battre jusqu'à la fin, l'équipe joue ensemble depuis des années et cela peut être une surprise."
  2. Dejan Stankovic revient au club. D'abord joueur puis dans le staff de Mancini entre 2015/16, il travaillera désormais pour le secteur jeunesse. Outre Zanetti et Oriali, Deki rejoint son ami Chivu qui travaille aussi avec les jeunes en ce moment. Un ajout de poids donc, où il concentrera ses efforts sur les entrainements techniques individuels. "L'Inter a toujours été une seconde maison pour moi. Je suis fier de travailler pour le club auquel j'ai toujours tour donné !" ®gladis32 - internazionale.fr
  3. C’est une information du Corriere Dello Sport, Dejan Stankovic devrait très prochainement faire son grand retour à l’Inter. "Dejan Stankovic est entrain de revenir à l’Inter. Après avoir été un héros du Triplé et avoir remporté 15 titres avec les Nerazzurri, il a occupé le rôle de Club Manager en 2015-2016. Par la suite, le milieu de terrain serbe a été très proche du Président de l’Uefa Ceferin." "Arrivé au terme de cette collaboration, il devrait, dans les semaines à venir commencer à travailler pour le Monde Interiste. Son poste est encore à définir." Le Saviez-Vous ? Des petits Deki font partie des équipes jeunes de l’Inter : Filip né en 2002 est le gardien de la Primavera, Aleksander né en 2005 est un milieu de terrain en U-15. Ils jouent ensembles dans leur équipe nationale. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Intervenus aux micros d'InterTV, l'ex gardien nerazzurro Julio César, ambassadeur de la tournée en Asie, a parlé de l'expérience en Chine : "C'est la première fois que je viens içi, je remercie le club de l'invitation. J'ai de beaux souvenirs dans ma carrière et j'espère que je porterai un peu chance pour le reste de la saison. Singapour est une très belle ville, j'espère que j'y reviendrai avec ma femme." L'ICC ? "C'est une bonne idée d'affronter des gros clubs pour se préparer, c'est un bon choix d'y participer, cela permettra à l'entraîneur de poser les bases et de se faire une idée du travail à faire pour préparer au mieux les échéances à venir." La chaleur ? "Je suis brésilien, on a un peu du mal à s'entraîner avec la chaleur, c'est normal que ce soit plus dur quand on n'est pas habitué. J'espère que les joueurs profiteront de la préparation pour se mettre au point physiquement." Filip Stankovic ? "Je n'ai pas encore vu un de ses matchs mais j'ai vu Deki et on en a parlé. Je suis surpris de son niveau, je l'ai vu jouer avec mon fils. Il a bien évolué depuis. Dejan est un frère pour moi. J'espère que Filip aura l'occasion de prouver son talent. Il s'est entraîné avec l'équipe et on voit qu'il a un avenir devant lui. En Europe les jeunes gardiens ont un peu du mal car les clubs ne recrutent pas beaucoup à ce poste. Je souhaite à l'équipe de faire une bonne saison et une bonne continuation à Filip aussi, il est sur la bonne voie".
  5. Interviewé par Inter Tv en marge du lancement du maillot Mashup qui scelle les 20 ans de partenariat entre l’Inter et Nike, Dejan Stankovic s’est livré sur l’Inter actuelle. Voici les déclarations de l’un des meilleurs Snipers de l’Histoire de l’Inter. Mashup "Le maillot est très beau, il respire l’histoire. Objectivement, il s’agit-là du maillot le plus imposant depuis que nous avons remporté le Triplé. Personnellement, les maillots qui m’ont le plus séduit sont ceux du Centenaire, le Home était si beau, tout comme le Away avec la croix rouge sur fond blanc." L’Inter actuelle "Nous somme dans une phase délicate de la saison, il peut y avoir des hauts et des bas, l’important c’est qu’ils ne soient pas nombreux. Actuellement, avec tant de matchs à disputer en peu de jour, il n’y a qu’un seul secret : Penser que le match suivant est le plus important. Il y a ce devoir de toujours avoir comme objectif la victoire. A l’Inter on se bat tous ensemble, centimètre après centimètre, seul le maillot compte." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. L’Inter traverse une période délicate, contrainte à se battre sur plusieurs fronts tout en devant s’assurer de terminer au moins à la quatrième place. Etant donné l’actualité bouillante relative à Ivan Perisic et Mattias Vecino, Marco Branca, l’ancien Directeur Sportif Nerazzurro, est sorti de sa tanière. Perisic et Vecino ? "Je ne connais pas la dynamique interne, car les décisions qui en découlent en sont la conséquence. Il y a forcément un manque d’harmonie dans l’équipe. Lorsque tu fais face à ces situations, tu as besoin de connaitre toutes les données." "Tu dois justifier cette situation en fin d’année. L’année dernière l’équipe s’est qualifiée lors du dernier match et cette année, elle est actuellement troisième, même avec Nainggolan qui est toujours écarté. Ce qui est préoccupant, c’est que chaque année, il y a un blocage au niveau de l’application, tu ne remportes pas les matchs en jouant mal, peut-être juste via une prestation individuelle." "Regardez la Juve, elle y croit jusqu’au bout, c’est une mentalité qui te vient après des années de victoires." Est-ce la faute des joueurs ? "Non c’est une question d’appartenance à une certaine nationalité. J’avais Stankovic qui était un professionnel exemplaire, je crois que Skriniar est aussi du même acabit. Les joueurs les plus continus te font gagner quelques titres. Cela dépend de la faculté d’apprentissage et de l’application dont doivent faire preuve les joueurs." "Si ces applications et la vitesse d’apprentissage est rapide, alors elle se développera. Si vous joueurs n’ont pas de telles caractéristiques, alors vous avez un problème." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...