Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'derby della madonnina'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Série A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

32 résultats trouvés

  1. La Justice Sportive a émis une sorte d’avertissement à la Curva Nord de l’Inter suite aux cris racistes dont a été victime Frank Kessie lors de l’ultime Derby. Dans sa motivation, nous pouvons prendre lecture que le second anneau vert est reconnu responsable, à la 7e et à la 39e minute de la première période, de "chœurs discriminant à l'attention du footballeur du Milan Ac, Frank Kessie". Des cris perceptibles par tous, dont notamment trois collaborateurs du Procureur qui étaient placés dans un emplacement du stade, pourtant éloigné du secteur concerné. Il a donc été délibéré de sanctionner l’Inter à disputer un match avec le second anneau vert privé de spectateurs. Il a toutefois été ajouté que l'exécution de cette sanction est suspendue pour une période d'un an, avec l'avertissement que, si durant la dite période, un nouveau fait de la sorte a lieu, qu’une sanction plus importante sera prise à l’encontre de cette nouvelle violation, en lieu et place de l'actuelle. Toujours en référence au Derby, Luciano Spalletti qui a été invité à rentrer au vestiaire pour "comportement négligeant", a écopé d’un simple avertissement. Il sera donc présent face à la Lazio de Rome. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. "L’Inter n’est pas morte". Cette déclaration était signée Rinho Gattuso en conférence d’avant-match. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’entraîneur milanais avait vu juste. Un Derby est un match à part et l’Inter aura réalisé, à la surprise générale, l’une de ses meilleures prestations de la saison en étant totalement décimée, avec seulement 18 joueurs de convoqués! Cette victoire, l’Inter sera allé la chercher avec la manière. Les hommes de Luciano Spalletti n’auront mis que trois minutes pour faire sauter le verrou d’un méconnaissable Milan, jusqu’à alors invaincu en 2019. Sur un centre de Perisic, suivi d’une excellente remise de la tête de Lautaro Martinez, Matias Vecino se retrouvait seul devant le but pour marquer. Dans un match extrêmement tendu et décidé, l’Inter aura dévoré pas moins de deux buts lors de cette première période, une tête de Milan Skriniar non-cadrée et un immanquable de Vecino. La seconde mi-temps est électrique, l’Inter fait le break d’une splendide tête de Stefan De Vrij à la 51’ minute de jeu. Six minutes plus tard, le Milan sonne la révolte via Tiemoue Bakayoko. Le tournant du match aura lieu à la 67’ minute de jeu. Matteo Politano slalome dans la surface de réparation milanaise, ce dernier est fauché dans la surface et s’écroule, tout comme Guida, l’arbitre de la rencontre, devant le grand rectangle. Ce dernier siffle faute pour l’Inter, et désigne, une fois debout, le point de penalty ! Il Toro Martinez ne manquera pas l’offrande pour de nouveau breaker le Milan. Le bonheur sera de courte durée car quatre minutes plus tard, Mateo Musacchio redonne espoir au peuple milanais en profitant d’un contre chanceux pour inscrire son but dans une cage vide. La fin de match verra Milan pousser. Les Cugini ont eu la balle de match, cette balle d’égalisation, ce tir de Patrick Cutrone se verra stopper miraculeusement par Danilo D’Ambrosio à la 95’ minutes de jeu. Les Nerazzurri tiennent bon et remporte à la régulière le Derby, un match où le Milan était donné archi-favori. Non l’Inter n’est pas morte, la Beneamata est de nouveau troisième et profite du faux-pas de la Roma pour à nouveau disposer de 6 points d’avance sur la cinquième place. L’Inter recevra, au Giuseppe Meazza, la Lazio de Rome lors de la prochaine journée de Serie A et devra espérer un bon résultat du Napoli face aux Giallorossi pour à nouveau disposer d’une belle marge de sécurité. Ce match devrait se disputer sans Luciano Spalletti qui s’est vu montré la sortie par Guida suite à une intervention de la Var : Conti fauchait Martinez, l’arbitre italien avait sorti un rouge direct avant de revoir, correctement, son jugement. Reste à présent à savoir ce que décidera la Giudice Sportivo, est-ce que le natif de Certaldo sera suspendu ou devra-t ’il s’acquitter d’une amende à l’instar de Gennaro Gattuso qui a pu assister au Derby. Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Réactions de Tramontana Milan 2-3 Inter Buteur(s): 3’ Vecino (I), 51’ De Vrij (I), 57’ Bakayoko (I), 67’ Lautaro Martinez (I, rig.), 71’ Musacchio (M) Var : 88’ Annulation de l’expulsion directe d’Andrea Conti Milan: 99 G. Donnarumma; 2 Calabria, 22 Musacchio, 13 Romagnoli, 68 Rodriguez (58’ 63 Cutrone); 79 Kessie (69’ 12 Conti), 14 Bakayoko, 39 Paquetà (46’ 7 Castillejo); 8 Suso, 9 Piatek, 10 Calhanoglu Sur le banc: 25 Reina, 90 A. Donnarumma, 11 Borini, 16 Bertolacci, 17 Zapata, 20 Abate, 21 Biglia, 33 Caldara, 93 Laxalt Entraîneur: Gennaro Gattuso Inter: 1 Handanovic; 33 D'Ambrosio, 37 Skriniar, 6 De Vrij, 18 Asamoah; 5 Gagliardini, 77 Brozovic (73’ 20 Borja Valero) 8 Vecino (92’ 13 Ranocchia); 16 Politano (83’ 87 Candreva), 10 Lautaro, 44 Perisic Sur le banc: 27 Padelli, 11 Keita Balde, 21 Cedric, 29 Dalbert Entraîneur: Luciano Spalletti Arbitre: Guida Var : Calvarese Averti(s) : Brozovic (I), Rodriguez (M), Romagnoli (M), Vecino (I), Suso (M), Conti (M), Gagliardini (I) Expulsé(s) : 89’ Spalletti pour contestation Affluence: 77.479 Tifosi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Peu de temps avant de rejoindre le lieu de stage de la Nazionale, à Coverciano, Matteo Politano s’est livré sur la victoire de l’Inter sur le Milan Ac: "Je suis heureux de la victoire d’hier soir, c’était un Derby important qui nous a relancé pour la course à la Ligue des Champions." Le fait que nous ayons changé en si peu de temps ? "Préparer un match comme le Derby est toujours plus simple. Après notre victoire d’hier, nous nous sommes dit entre nous que c’est cette Inter qui devrait être toujours présente, nous avons toujours cet état d’esprit de groupe, cette faim en nous que nous mettons sur le terrain. Tout est encore ouvert pour cette troisième place, il y a encore tellement de matchs à disputer." Mauro Icardi ? "C’est normal qu’on ressente son manque, c’est un joueur qui a toujours été important pour nous. A présent nous avons seulement Lautaro devant, il est aussi important pour donner le change." Sa rencontre avec le Club ? "Ce sont des choses qu’ils doivent gérer eux, de notre côté nous devons penser uniquement au terrain. J’espère qu’Icardi, s’il se sent bien, reviendra." Spalletti ? "Je pense que l’entraîneur n’a jamais été remis en discussion au sein du groupe. Le climat du vestiaire l'a montré hier, nous sommes une équipe forte, compacte, un groupe uni." La convocation en Nazionale de Roberto Mancini ? "Je suis fier car c’est toujours important de répondre à une convocation en équipe nationale, c’est mon objectif et je cherche à faire de mon mieux pour l’Inter. Je suis à disposition du sélectionneur et je chercherai à répondre présent." Le Saviez-vous ? La démonstration de l’Inter "sur le terrain" du Milan était impressionnante, surtout si l’on tient compte de la période de grande forme des Rossoneri. Milan réalisait un enchaînement de 5 victoires de suite, la sixième leur manque et continuera à manquer depuis 2006. Cette saison, les hommes de Gattuso n’avait plus goûté à la défaite depuis le 22 décembre 2018 face à la Fiorentina. Il faut d’ailleurs remonter au 25 août 2018 pour voir le Milan se prendre trois buts au cours d’un même match. En 2019, l’Inter est d’ailleurs la seule équipe qui a su gifler le Milan de cette façon, mettant fin à une série de Derby à l’extérieur, sans victoire, depuis 2012 ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. L'Inter s'est imposé 3 buts à 2 dans le derby de Milan. Victoire amplement méritée des ragazzi beaucoup critiqués (parfois à juste titre) et qui se sont transcendés : Mention spéciale à la défense centrale et à Martinez, salué par Spalletti en conférence de presse : "C'est le genre de joueur que tu regardes dans les yeux et tu comprends qu'il n'a pas peur". L'Inter a super bien fait tourner la balle derrière et mis en échec le Milan. Piatek a été inexistant et leur défense transpercée par notre attaque. Voici la réaction du président nerazzurro Steven Zhang à Sky Sport après le match : "Le Derby est toujours spécial, ce fut extraordinaire. Je tiens à féliciter l'entraîneur et l'équipe. Nous savions que le Milan était fort et que ça allait être difficile. Nous avions joué jeudi et nous n'étions pas en parfaite condition physique, mais nous avons lutté et nous avons vraiment poussé pour essayer de gagner. Nous avons mérité la victoire. Les joueurs étaient concentrés, autrement ça n'aurait pas été possible de jouer de cette façon après 48 heures. Spalletti a réussi à faire ressortir le meilleur de l'équipe. Cela signifie qu'on s'entraîne bien, en donnant une réponse importante de tous les points de vue. Icardi ? L’Inter est toujours unie et nous devons essayer de donner à l'équipe et aux tifosi de l'énergie positive. Luttons jusqu'à la dernière minute. C'est la signification du sport". Sans revenir sur le fait que Luciano Spalletti a mangé tactiquement Gattuso, le Mister a tenu des propos forts après le match : "On doit complimenter tous les joueurs, surtout ceux qui sont dans le vestiaire".
  5. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer les déclarations d’après-match de Steven Zhang, Président de l’Inter, Luciano Spalletti, l’entraîneur et Samir Handanovic, Capitaine, suite à l’importante victoire de l’Inter sur le Milan, ce dimanche soir. Steven Zhang Président, deux victoires lors des deux Derby de Milan, celle de ce soir était une victoire surtout émotionnelle "C’est toujours spécial, je veux que l’on se félicite tous, je savais que cela serait dur, en jouant jeudi, nous n’étions pas en condition idéale. Mais nous avons continué à nous battre, en cherchant à tout prix à gagner. C’est une victoire méritée." Quelque chose a-t ’il changé physiquement et mentalement chez les joueurs et l’entraîneur ? "Spalletti a très bien préparé les garçons, sinon ils n’auraient pas pu jouer de la sorte en l’espace de 48 heures. Spalletti a su exploiter tout le potentiel de l’équipe, preuve en est la prestation proposée sur le terrain est signe d’un bon entrainement. Si nous n’avions pas vécu ce qu’il s’est passé cette semaine, nous n’aurions peut-être pas apporté une telle réponse." Icardi ? "L’Inter est toujours unie. Nous devons offrir à l’équipe et aux tifosi une énergie positive, c’est en se montrant positif que les choses tournent bien. Ils se sont toujours battus jusqu’à la dernière seconde, dans chaque situation. Nous devons toujours agir de la sorte, montrer que nous avons cette envie de nous battre à ceux qui aiment ce sport, c’est l’essence même du sport." Luciano Spalletti Spalletti, il s’agit d’un Derby remporté avec de la personnalité, trois jours après le match de l’Eintracht "Le Derby gagné prime sur tout cela, lorsque tu sors de cette façon et que tout le monde te tombe dessus car tu t’appelles Inter, c’est évident que tu te dois de prendre des risques si tu veux rester dans la course. J’ai eu ce besoin de redéfinir les rôles, redéfinir les comportements pour que derrière, nous retrouvions cet union d’équipe, il fallait absolument oublier tout ce qu’il s’était passé avant." "C’est terminé de faire des analyses sur ce que l’on avait connu, nous devons nous mettre à penser et à agir en fonction du match suivant. Aujourd’hui nous nous sommes libérés d’un poids." Vecino a été très bon dans ce 4-4-1-1 "Non, j’ai aligné trois milieux, Vecino est celui qui est le plus habile dans l’insertion. Il a aussi réalisé une grande partie, il a eu la faculté de rendre tout facile, je lui ai juste dit qu’il avait de la cervelle, il l’a ensuite prouvé, il a parcouru 14 kilomètres sur le match et ce n’était pas un problème pour lui." Que pensez-vous de la prestation d’équipe sans Icardi ? "Je dois féliciter Lautaro pour le Penalty, il y a aussi les bonnes rentrées de Perisic et Politano dans le match. Je les ai tous grandement félicité, aussi ceux qui font partie du vestiaire, ils ont été tous bons, très brave. De plus, c’est du bonheur si les sportifs te font comprendre qu’ils apportent leurs contributions, surtout si l’on analyse la période que nous traversons et aussi la condition physique faible de Marcelo Brozovic." Quelle a été l’importance de travailler sur le mental ? "C’est devenu important, lorsque tu fais partie de l’Inter, tu sais que tu as des comptes à rendre derrière. Ensuite chacun fait en fonction de ses possibilités, de sa culture, de son expérience, et lorsqu’on lui demande des comptes, il l’explique de cette façon, la plus opportune, sur base de ce qu’il a proposé. Le métier d’entraîneur est fait ainsi, j’avais besoin d’avoir des joueurs qui se révoltent complètement." "Nous faisions face à un Milan qui pratique un beau football et qui avait les pronostics en sa faveur, aller les chercher et prendre la partie en main n’était pas facile. Le Milan a fait un grand match, Gattuso peut en être satisfait. Quand les équipes font de telles prestations, tout le monde en sort gagnant, Nous avons Honoré le Calcio, les milanais méritent d’avoir un tel Derby." Il y a eu des minutes durant lesquelles l’Inter a souffert, mais l’équipe s’est immédiatement rendu compact sans perdre la tête, quelle est la chose la plus importante ? "C’est vrai, nous n’avons pas perdu notre lucidité. Sur le second but, ils ont décidé de jouer rapidement le corner et nous avions deux hommes en retard sur le marquage, ils ont donc su nous rentrer dedans facilement. Nous sommes restés marqués mais nous ne nous sommes pas divisés, nous connaissions nos rôles et nous avions l’avantage. Ils ont été bons sur leur premier but, mais nous aurions pu faire mieux : Avec Skriniar et De Vrij, nous sommes une équipe physique, c’est difficile de nous marquer des buts." Lautaro Martinez est devenu ce Leader Pazzesco (fou) "Il est très bon pour attaquer en profondeur, il est fort de la tête, il a de la personnalité. Il suffit de regarder son regard pour comprendre combien il a de la personnalité, il a été très bon sur le pénalty. Nous avons trouvé l’attaquant qui nous permets de remettre chaque chose à sa place." Quel a été son impact sur la victoire, s’il faut le définir ? "Les 60%." Samir Handanovic "Nous n’avons rien fait de particulier depuis ce jeudi, nous avons cru en nos moyens et en ce que nous étions capable de faire, il y a déjà quelques temps. Jeudi nous étions en situation d’urgence, c’était une très mauvaise défaite, mais nous devions ne plus y penser et nous préparer au Derby, c’est un match qui se prépare seul." "C’est une partie remportée méritoirement, à présent nous devons recharger nos batteries, Il y a eu de l’envie, de la personnalité, nous avons tous tout donné, c’est si beau de disputer un Derby, même si tous ne le comprennent pas. Même lors du match aller nous avions prouvé que nous étions meilleurs qu’eux, nous devions seulement le remettre en pratique." Mon comportement sur le pénalty ? "Je me suis retourné, comme cela m’arrive souvent, aujourd’hui, il était si important, que je n’ai pas voulu le regarder." La trêve arrive-t ’elle au bon moment ? "Oui, elle sera utile à tout point de vue, aussi au niveau physique, nous devons la mettre à disposition pour préparer le rush final." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Dimanche 17 mars 2019 Stadio Giuseppe Meazza Arbitre: A définir 20h30
  7. Damien

    Serie A - J28 : Milan vs. Inter

  8. Internazionale.fr vous dresse un constat des forces en présence, côté interiste, en vue de cette semaine si cruciale dans la saison de l'Inter. Keita Baldé Enfin de retour, la Gazzetta Dello Sport nous annonce que le sénégalais sera titulaire lors du match retour de Ligue Europa. L'Inter de son côté est de plus en plus convaincu par le joueur et des contacts auront eu lieu avec l'As Monaco afin de diminuer le droit de rachat. Keita n'a pas eu de temps de jeu dimanche dernier, mais il se présentera au Meazza avec le maillot de titulaire et l'espoir de tout le peuple interiste dans ses pieds. Ce dernier espère le revoir comme lors de sa dernière prestation : souriant et décisif. La vitesse de Keita pourrait être une arme très importante pour débloquer la situation. L'Inter souhaite définitivement le conserver à Milan, mais avec une somme et des modalités de paiement différentes. Le club va tenter d'obtenir de Monaco une ristourne et peut être une formule de paiement échelonnée dans le temps. Marcelo Brozovic Sorti à la 42' de jeu, le croate sera bel et bien présent pour le Derby, mais pas que comme le souligne la Gazzetta Dello Sport: "Le staff médical de l'Inter, sous contrôle du Professeur Volpi, a confirmé qu'il existe une infime chance de voir Marcelo face à l'Eintracht." Pour faire simple, il devrait débuter sur le banc, mais il s'agit là d'une alternative de choix à Matias Vecino et Borja Valero. Radja Nainggolan Le Rosea nous le confirme : "Le milieu de terrain belge s'était blessé avant le match aller en Allemagne. Blessé au mollet gauche, le pourcentage de le voir ce dimanche est estimé à 5-10%." Matteo Politano L'italien sera présent en pointe en Coupe d'Europe. Il pourrait également alterner son poste avec Ivan Perisic qui a déjà connu ce rôle d'attaquant lors de sa période au Fc Bruges. Il devra aider Keita Baldé qui ne dispose pas encore des 90 minutes de jeu dans les jambes. Ivan Perisic Le croate sera également observé à la loupe, lui qui avait connu un pépin musculaire au match aller, en Allemagne. Mis au repos préventivement face à la Spal, il devrait soit débuter en qualité de titulaire sans jouer l'intégralité du match européen, soit débuter sur le banc et rentrer en cas de nécessité. Le joueur sera, sauf circonstances exceptionnelles, présent pour le Derby. Joao Mario Joao Mario est parti au Portugal auprès de sa famille. Non-repris sur la liste Uefa, ce dernier a rejoint les siens suite à la perte tragique de son père. Il sera néanmoins présent pour l'Inter, ce dimanche à l'occasion du Derby. Antonio Candreva Pour le match de Ligue Europa, sa présence est quasi obligatoire vu l'ensemble des défections. Il devrait être positionner en rôle de Trequartista, derrière Keita. Joao Miranda Opéré du nez ce mardi, le brésilien sera indisponible ce jeudi face à Francfort. Il sera néanmoins à disposition de Spalletti pour le Derby de Milan. Voici l'équipe annoncée par la Gazzetta Dello Sport en vue de la réception de l'Eintracht Le Saviez-vous ? L'Inter sait comment traiter ses Capitaines Andrea Ranocchia Même si Andrea Ranocchia ne porte pas le brassard sur le terrain, l'italien serait sur le point de signer un nouveau contrat. Comme nous le confirme le Corriere Dello Sport: "Agé de 31 ans depuis le 16 février dernier, le joueur semblait destiné à quitter l'Inter, et ce depuis janvier 2016 où il a par la suite connu des prêts de six mois à la Sampdoria et à Hull City. Néanmoins, l'attachement du joueur au club, et malgré le fait qu'il n'a pourtant eu qu'un très faible temps de jeu, est toujours resté intact. Ce dernier répondant toujours présent lorsque Spalletti faisait appel à ses services, et ce, même à un poste qui n'était pas le sien." "En vue de la saison prochaine, l'Inter a besoin de disposer d'un quatrième défenseur central après Skriniar, De Vrij et Diego Godin. Un joueur capable de pallier une éventuelle défection et Ranocchia a déjà prouvé qu'il était capable de le faire. Un contrat biennal est présenti." Mauro Icardi Le Corriere Dello Sport nous confirme que l'Inter est parti à la recherche d'un nouvel attaquant. Néanmoins, la Beneamata compte bien s'occuper de son ancien buteur maison : "Les rapports entre les deux parties sont tendus et aucun n'entend céder sur l'autre. Du côté de l'Inter, le club a déjà annoncé que son ancien capitaine ne sera ni vendu, ni cédé à des conditions défavorables. Du côté des Icardis, ces deniers ont fait savoir qu'ils veulent rester en Italie, n'excluant pas le fait de rester à l'Inter." L'Inter a déjà planifié le recrutement d'un autre attaquant: Dzeko, Jovic,... . Celui-ci est destiné à prendre la place de Maurito même si l'argentin ne vient pas à s'en aller. Comprenez : Si l'Inter ne le vend pas à sa juste valeur. Dans un tel cas, un traitement à la Ramires pourrait être établi. Ramires évolue au Jiangsu Suning. Parti au clash total avec le Jiangsu, sur volonté de Jindong Zhang, ce dernier n'a disputé qu'un seul match depuis 2018. Du côté de la Juventus, la Vieille Dame a déjà proposé un contrat de 8 millions d'euros net pour une période de 5 années. Détail important, la Juve ne pourra pas recruter Mauro Icardi à l'aide de la clause libératoire, étant donnée que celle-ci n'est valide que pour l'étranger. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Mauro Icardi continue de rester à l’écart de l’Inter alors que celle-ci fait face à la période la plus délicate de sa saison, surtout qu’elle est affaiblie. La situation Sont indisponibles : Miranda, Nainggolan, Brozovic, Icardi; Sont en ballottage pour compléter le onze de base: Cédric-D ’Ambrosio (55%-45%); Asamoah-D ’Ambrosio (55%-45%), Vecino-Borja Valero (55%-45%). Vu le comportement de l’argentin, il devient de plus en plus certain de partir à la recherche de son successeur. Le Corriere Dello Sport s’est penché sur la question : Malgré le fait qu’il y ait eu de récents sondages en provenance de l’étranger, Maurito et Wanda insistent pour rester en Italie, ils ne souhaitent pas déboussoler leurs enfants en changeant de pays. Cela signifie qu’il y a deux pistes à envisager : La première est la Juventus, l’alternative est le Napoli. Il se dit que le club Partonopeo serait disposé à mettre sur la table une offre importante étant donné que le Mercato propose une occasion particulièrement gourmande de se renforcer. Il ne faut également pas négliger les manœuvres des blancs et noirs. Stratégie Nerazzurra L’Inter étudie avec une attention particulière si elle va se lancer dans une transaction avec la Juventus. Condition Sine Qua Non : L’échange avec Paolo Dybala, sinon il n’y aura aucune discussion possible. Qui plus est, outre la Joya, le Club Nerazzurro partirait à la recherche d’un attaquant pur, le tout en se fiant à des conditions favorables. En ce sens, le joueur qui est en Top-List se nomme Edin Dzeko qui est très estimé au Corso Vittorio Emanuele et dont le contrat arrive à péremption en juin 2020. On retrouve également le jeune Luka Jovic qui défiera l’Inter en Europa League ce jeudi avec l’Eintracht. Ce dernier devrait d’ailleurs être racheté au Benfica pour 10 millions d’euros. Le prix demandé pour Lukaku risque donc de s’avérer excessif si ce dernier ne fait pas parti de l’échange avec Mauro Icardi. Si au final, l’Inter se devait de négocier avec le Real Madrid, notre Beneamata exigerait soit une transaction économique démesurée ou Karim Benzema en contrepartie technique. Dans le même temps, l’idée de ne plus voir Mauro Icardi porter la vareuse Nerazzurra cette saison est de plus en plus concrète, surtout si ce dernier est absent des deux prochains matchs… Sauf miracle… ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Si comme Mauro et Wanda vous ne savez pas quoi faire de vos journées, en ce moment c'est la période des Fashion Weeks. Celle de Milan a débuté cette semaine et petite surprise, la mannequin canadienne Winnie Harlow, connue notamment pour sa dépigmentation de peau, a revêtu le maillot spécial qui sera porté lors du derby le 17 mars prochain. Alors coup marketing, coup de cœur ou simple façon d'honorer meilleur club de la ville qui l’accueille, je vous laisse choisir. Quoiqu'il en soit cela fait toujours plaisir de voir notre tunique si bien portée. Pour rappel ce maillot est un mashup des précédents, qui ne semble pas trop faire l'unanimité dans notre communauté. ®gladis32 - internazionale.fr
  11. Dimanche 21 octobre 2018 Stadio Giuseppe Meazza Arbitre: A définir 20h30
  12. Milan - Le défenseur nerazzurro Milan Skriniar a réagi sur ESPN sur les derniers évènements avec sa sélection, qui ont conduit à la démission de Jan Kozak, et sur les prochaines échéances avec l'Inter. "Ce qui se passe en équipe nationale reste dans l'équipe nationale. La Slovaquie est une chose, l'Inter en est une autre. La trêve internationale est terminée et je ne me concentre plus que sur le derby. Nous avons fait un travail difficile en vue du match contre Milan. Nous devons gagner pour continuer la série de six succès consécutifs. Nous voulons aller aussi haut que possible. Je me fiche de savoir où sera le Milan je pense seulement à nous. Nous pouvons grandir à nouveau. Il sera important de ne pas laisser Higuain marquer de but. Ce n’est pas seulement valable pour lui, mais pour tous leurs attaquants. Cela dit c'est l'un des meilleurs en Italie. On ne doit pas encaisser et marquer un ou deux buts afin de gagner le match." Jusqu'ici le slovaque est invaincu dans le derby en en série A : "C’est important. Je me souviens de la première fois c’était amusant, nous avions gagné 3-2. C’était formidable pour nous et nos fans. Le deuxième derby s’est terminé sur un score de 0-0, j'espère maintenant gagner le troisième. Soyons plus forts, nous pensons être meilleurs qu’il y a un an, mais nous devons le montrer sur le terrain." ®JY DS - internazionale.fr
  13. Milan - Légende du club avec notamment ses 565 présences sous le maillot nerazzurro, Sandro Mazzola s'est brièvement exprimé au Corriere dello Sport. Son premier derby (octobre 1962) "Nous venions de prendre un but à la 63'. J'avais toujours un milanais qui me marquait, je ne me souviens plus de son nom. Il me suivait partout, même quand j'allais voir Herrera pour suivre ses consignes. Sans lui Mazzola n'aurait pas été là. Herrera entrainait d'abord la tête, puis les jambes. Il avait toujours le mot juste, au bon moment. C'était un motivateur exceptionnel. Mourinho lui ressemble." Un derby qui dépasse les frontières "Américains, chinois, ce derby n'est plus le fait des joueurs mais des fans. Pour un étranger c'est une victoire comme une autre mais pour un tifoso, il veut absolument être l'équipe milanaise victorieuse. Cela conserve des valeurs qui viennent de loin." Le coach "J'aime Spalletti il est déterminé. Gattuso je ne le calcule pas. Je suis pro-Prisco, pour moi l'AC Milan n'existe pas. Comme l'avait si bien dit Peppino, à Milan il y a deux équipes, l'Inter et sa Primavera." ®gladis32 - internazionale.fr
  14. Milan - Beppe Bergomi tente une première analyse alors que le derby approche à grand pas. Extrait de la Gazzetta dello Sport : "Il sera fondamental d'aborder cette rencontre avec un équilibre tactique. Spalletti devra être capable d'alterner la pression offensive avec les moments de gestion du ballon, le tout sans subir. L'Inter est plus physique et offre une gamme de solutions sur le banc nettement plus vaste que l'AC Milan. Les nerazzurri devront jouer vite, accélérer le jeu et profiter des pénétrations de Nainggolan, Gagliardini ou de Vecino le cas échéant, pour contrarier le Milan. Le dernier derby s'était terminé sur un 0-0 alors que l'Inter méritait de gagner. Il faut apprendre du passé." "L'AC Milan a souvent du mal physiquement en fin de rencontre, il faut mettre l'accent dessus. De ce fait les face à face seront plus avantageux et je pense en particulier à Perisic, qui peut être décisif. Nous savons déjà tout d'Icardi, c'est pourquoi les mouvements de ses coéquipiers enrichissent les possibilités de Spalletti. Politano est imprévisible et Nainggolan est un danger permanent de par sa frappe. Mais aussi Candreva qui pour moi est un homme de derby. Je suis un grand partisan d'Antonio et je pense que l'Inter aurait perdu beaucoup s'il avait quitté Milan cet été." ®gladis32 - internazionale.fr
  15. 27ème journée Mercredi 04 avril 2018 Stadio Giuseppe Meazza Arbitre: Marco Di Bello 18h30
  16. Deux victoires in extremis, six points importants engendrés dans la course à la Ligue des Champions, une belle dynamique et pourtant Marco Fassone, le Directeur Général du Milan, ne cache pas son regret pour la date qui a été choisie, par l'Inter, pour disputer le Derby de Milan. Le 4 avril à 18h30 la course à l'Europe pourrait être complètement relancée. "L'Inter ne voulait pas nous jouer à quelques jours de la rencontre face à la Juve" - Marco Fassone "Nous sommes très attristés, car nous avons fait tout notre possible en nous impliquant auprès de Malago en proposant deux dates à l'Inter: Le 25 avril et le 1 mai. Nous étions même prêts à jouer l'après-midi pour s'assurer d'avoir un match dans un stade complet. " "Cependant, via la réglementation et la bureaucratie, l'Inter a eu une chance de rejeter notre proposition et elle l'a saisie. J'espère que nos tifosi feront ce qu'ils ont fait à l'occasion de la réception d'Arsenal, c'est à dire remplir tout le stade, parce que ce Derby mérite d'avoir un cadre de 80 000 spectateurs." L'Inter avait le droit légalement de refuser L'Inter a dit non, car les dates proposées étaient trop proches du Derby d'Italie prévu face à la Juve, le 29 avril. L'Inter a donc fait usage de la possibilité offerte par le règlement, qui prévoit qu'un match reporté en Série A, doit être récupéré dans les deux semaines, sous réserve d'un accord entre les deux clubs concernés ou selon l'impossibilité de calendrier. "Nous avons respecté la réglementation" - Alessandro Antonello Le Président Directeur Général de l'Inter est surpris par cette sortie médiatique du Milan, au sujet du choix de la journée fixée pour le Derby Della Madonnina Destruction Génoise "Il est important de souligner la performance de l'équipe, qui a réalisé une démonstration remarquable au niveau collectif, au-delà des tests individuels attendus. On a retrouvé de l'unité et cette façon de jouer qui avait marqué la première partie de la saison. Sur nos deux derniers matchs, nous avons aussi montrés des signes positifs qui nous permettront de continuer à atteindre notre objectif à la fin de la saison." Le Poker d'Icardi "Nous connaissons tous la valeur de Mauro, tout le monde attendait son centième but et il est arrivé, c'est un joueur extraordinaire, le joyau de cette équipe qui est jeune et nous pensons que nous pouvons avoir un grand avenir, mais il ne faut jamais oublier que la chose la plus importante reste le collectif. L'Inter doit faire face à la trêve internationale, avoir des internationaux est une source de fierté. Cela vaut aussi pour notre Primavera et nos plus jeunes, car beaucoup sont appelés en sélections dans leur catégories. Après la trêve, nous affronterons le Hellas Vérone, puis le Milan Ac." La date du 4 avril "Nous sommes surpris par ce que l'on entend dans les médias depuis que la date du 04 avril 2018 a été actée, nous avons simplement respecté les règles imposées au sein de la Lega. Choisir une date différente des autres matchs reportés, suite à l'événement tragique qui a impliqué Davide Astori, n'a rien à voir avec le respect des tifosi. Nous sommes sur que tous les tifosi répondront présents, comme ils l'ont toujours fait." Fassone ? "Il était motivé et voulait employer le règlement en sa faveur avec ses dates, car en date du 29 avril, l'Inter accueille la Juventus et d'un point de vue sportif, jouer le 25 avril ou le 1 mai était plus bénéfique pour le Milan." Réponse de Fassone "Pas de controverse avec l'Inter, le club a fait son choix. Le Milan rencontrera la Juve juste avant, le 31 mars, et nous, nous essayerons de démontrer qu'il est possible de jouer deux rencontres importantes en l'espace de quelques jours." Fassone 0-1 Antonello, un score similaire sur le terrain..... ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. En règle générale, tous les clubs remboursent, sauf Milan qui a décidé de ne pas suivre cette voie. Communiqué officiel de l’Inter "Par rapport au match en retard, le #DerbyMilano qui se tiendra le mercredi 4 avril à 18h30, le Fc Internazionale déclare rester dans l’attente de communication de la part de la société du Milan Ac sur la possibilité d’effectuer des remboursements envers les tifosi du Secondo Annello Verde, qui nous ont fait savoir qu’ils considèrent comme impossible d’obtenir comme compensation un "bon" valable pour assister à l’un des cinq prochains matchs du club Rossonero." La réponse du Milan qui assume ce contournement surréel "Le Milan a voulu trouver une façon d’atténuer la problématique que peuvent vivre les tifosi actuellement. La décision prise par le club rossonero est une valeur ajoutée. Le Milan tient à rappeler que pour les matchs reportés, pour des raisons indépendantes du club, et pour tout autre décisions allant dans le même sens, que le club n’est pas tenu à procéder à des remboursements." "Le Milan a fait preuve d’ouverture en allant vers les milanistes, à qui il propose non seulement un échange du billet, mais il y a également la présence d’un voucher : Ce dernier permettra au tifoso rossonero d’opter pour un autre match supplémentaire. Ce voucher n’est ni imposé, ni recommandé, il permet à son titulaire de pouvoir assister de façon cumulée à deux rencontres à domicile." L’Inter s’inquiète pour ses tifosi L’Inter tient à rappeler que ce report fait suite au décès de Davide Astori, tous les autres clubs ont connus pareille situation. De plus, l’Inter rappelle également que la compétence totale de se remboursement revient aux Rossoneri qui ont le devoir de trouver la juste solution. Le Modus Operandi des Rossoneri a surpris tout le monde étant donné que le club ne compte pas rembourser un centime aux tifosi de l’Inter. Dans son communiqué, l’Inter exprime clairement que c’est bel et bien le club milanais qui a le pouvoir de décision et d’agir. Voire l’Inter procéder à un propre remboursement des billets serait une démarche compliquée, surtout du point de vu légale étant donné que, lors d’un match de ce type, (à l’extérieur donc pour l’Inter), c’est au club qui évolue à domicile à prendre en charge toutes ses responsabilités. L’Inter rappelle également que tous les clubs de Série A et de Série B ont opté pour le remboursement, qui avait déjà été planifié dès le report de la journée de championnat suite à la tragédie Astori : Le Chievo, l’Udinese, le Torino et le Genoa ont déjà adopté cette méthode de remboursement envers leurs propres supporter. Par la suite l’équipe visiteur percevra 18 à 19% de l’encaissement. En ce qui concerne les pourcentages relatifs aux droits télés, ceux-ci n’ont pas été assignées La Lega se montre également très surprise de la façon d’agir milanaise. Les deux équipes ne sont pas encore sur le terrain que les polémiques découlant de la date du match et des frais afférents aux billets propulsent cette rencontre, qui devrai être un Spectacle dans la Scala du Calcio, en guérilla entre deux rivaux. La seule inconnue reste la prise de conscience et de motivation de nos joueurs suite à ce manque de respect pour nos couleurs, eux inclus. Le Milan a voulu la jouer fine, il pourrait bien avoir trouver le moyen de "motiver" nos troupes sur le terrain. Internazionale.fr est totalement solidaire aux tifosi nerazzuri qui se sont injustement fait arnaquer. Encore la preuve qu’à Milan, il n’existe qu’un club et que ce dernier rehausse le niveau. Passe encore si les fonds de la recette auraient été reversé à une quelconque association ou pour venir en aide aux plus démunis, là il n’en est rien, qu’ils aillent retourner à la source de leur Adn et s’adonner au Cricket Club, car là, ils font vraiment pitié. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Milan – Le mois de décembre noir continue pour l’Inter. Dans ce Derby Della Madonnina, les Rossoneri ont pris le meilleur sur les Nerazzurri et retrouveront la Lazio, en demi-finale de la Coupe d’Italie. Il aura fallu avoir recours à la prolongation pour voir Crutone inscrire l’unique but de la rencontre. L’équipe qui l’a remportée est celle qui a le moins raté sa chance face au but, qui s’est donnée le plus sur le terrain et surtout, elle avait faim de victoire Pour Spalletti, il est maintenant temps de resserrer les rangs, car la situation commence à devenir très préoccupante et comme tout va bien, l’Inter reçoit ce samedi la Lazio pour un match qualifié de confrontation direct pour la Champion’s League Tableau récapitulatif : Résumé vidéo de Scarpini: Réactions de Tramontana: Milan 1-0 Inter Buteur(s) : 104' Cutrone Milan (4-3-3): A. Donnarumma; Abate (53' Calabria), Bonucci, Romagnoli, Rodriguez; Kessié, Biglia, Locatelli (72' Calhanoglu); Suso, Kalinic (75' Cutrone), Bonaventura Entraîneur : Gattuso Inter (4-2-3-1): Handanovic; Cancelo, Skriniar, Ranocchia, Nagatomo; Vecino, Gagliardini (75' Brozovic); Candreva (100' Eder), Joao Mario (68' Borja Valero), Perisic; Icardi Entraîneur : Spalletti Arbitre : Guida di Torre Annunziata Averti(s) : Locatelli, Biglia, Cutrone, Borja Valero, Vecino Skriniar Expulsé(s) : / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Quart de finale Mercredi 27 décembre 2017 Stadio Giuseppe Meazza Arbitre: Marco Guida Arbitre vidéo: Vuoto 20h45
  20. Milan – La logique de Fabio Caressa est résumé dans ce titre. Ce dernier s’est penché sur le Derby qui se tiendra le 27 décembre au Meazza dans le cadre de la Coupe d’Italie Si le Milan avait besoin de réaliser ce stage ? "Non, il n'était absolument pas utile" Si les Rossoneri peuvent remporter le Derby ? "Tout peut arriver, la preuve, vu son mercato, il était dit de l’Inter qu’elle ne ferait pas de bonnes choses en championnat.. " Qui doit quitter le Milan en janvier ? "Gattuso est l’homme juste car il a radicalisé quelques une de ses valeurs : Le travail et l’appartenance, il doit encore s’attarder sur l’aspect technico-tactique. Les rumeurs sur sa démission découlent du fait que cela ne tourne pas comme il le veut, il a un objectif, une vision et il avait besoin d’organiser ce stage avec l’équipe, il faut parler clairement. La plus grande difficulté pour le Milan, c’est d’avoir pris beaucoup de joueurs, cela leur a fait perdre leurs propres rôles dans l’équipe et cela a aussi redimensionné l’image du club." L’Inter ? “Je ne vois pas de projet, il y en avait un dans une certaine mesure, puis l’UEFA est arrivée et cela a bloqué le Mercato. Ils peuvent recruter, mais ils savent qu’ils peuvent aussi se prendre des amendes pour non-respect du Fair-Play-Financier. Tant de choses ont été dites, il y a eu certaines dépenses, mais cela fait deux sessions de suite que l’Inter reste discrète sur le Mercato." "L’équipe a ressenti le contre-coup de son match en Coupe d’Italie, mais au final, cela n’aurait pas dû avoir d’impact avec un match à disputer par semaine. Spalletti est arrivé avec d’autre promesses, il lui manque certaines choses pour parvenir à faire le saut de qualité, un homme qui sait prendre le meilleur sur son adversaire. Ciciretti n’en est pas capable, Pastore non plus, il reste Di Maria, mais tout le monde connait son prix et ce qui peut en découler…". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. Milan – Le Milan Ac affrontera l’Inter dans le cadre des quarts de finale de la Coupe d’Italie, après sa victoire 3-0 face à Vérone. Le match aura lieu le 27 décembre et les deux clubs disputeront le 24ème Derby de Milan de l’Histoire de la coupe d’Italie. Ce match est un très beau cadeau de Noël pour les tifosi des deux écuries milanaises, outre la qualification, il y aura la suprématie dans la ville qui sera, à nouveau remise en jeu, après la correction infligée au Diavolo par notre Capitaine Mauro Icardi, auteur d’un triplé. En Coupe d’Italie, les statistiques sont en faveur de l’Ac : 9 victoires contre 7 pour l’Inter, tout comme 7 matchs nul. Lors de la saison 1976/77, le Derby de Milan se disputait en Finale et il avait été remporté par les Rossoneri, 2-0. Pour retrouver trace du dernier match entre les deux clubs en Coupe d’Italie, il faut remonter à la saison 1999/2000, soit quasi 18 ans. Il s’agissait à nouveau d’un Derby en quart et l’Inter avait pris le meilleur sur son cousin, avant de s’incliner en Finale, contre la Lazio de Sven-Goran Eriksson. Les statistiques, au niveau du nombre de titre, en coupe d'Italie sont par contre en faveur de l'Inter: 7 contre 5 Les quarts de finales se disputaient en match aller-retour A l’aller, le 12 janvier 2000, l’Inter l’avait emporté 3-2 grâce à Christian Vieri, Shevchenko égalisait avant la mi-temps. A la reprise Adrian Mutu permettait à l’Inter de repasser devant avant de voir Shevchenko faire le doubler. La victoire viendra finalement des pieds de Clarence Seedorf. Au match retour, le 27 janvier 2000, les deux clubs n’avait pas su se départager, Shevchenko ouvrait le score, mais deux minutes plus tard, Gigi Di Biagio remettait les pendules à l’heure. Ce Derby, qui aura lieu dans deux semaines, est à cocher dans tous vos agendas ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. Milan – Le Capitaine argentin de l’Inter est le protagoniste absolu de la victoire de l’Inter, dans un Derby sous haute tension. L’Inter a pris, par deux fois l’avantage, avant de se voir rejoindre par les Cugini. A la fin du match, Icardi délivrera les siens via un penalty qui, bien qu’il soit net, suscite la polémique du côté rouge de la ville. Retour sur le match Le Derby démarre lentement, avec un Milan qui attend et qui laisse l’initiative à une Inter peu convaincante. Une fois rentrée dans son match l’Inter a commencé à faire mal à son adversaire. Sur une jolie combinaison avec Borja Valero, Candreva frappe à distance, et voit son ballon heurter le ballon de Donnarumma. Les milanais sont aux abonnés absent et seul Suso et André Silva mouillent le maillot. Cette façon de non-jeu de la part des "Rouges" se paiera cash. "Monsieur 1000 centres par match" arrive à lancer sur l’un de ces derniers Icardi à la 18ème minute, qui perce le cœur de la défense milanaise et du pied droit, punit le portier italien. Durant les dix minutes qui suivent l’Inter hausse le ton et étouffe le milan. Peu avant la fin de la première période les hommes de Montella se montre dangereux via Kessiè qui libère Borini. Son tir trouve Handanovic qui lui renvoi le ballon, mais sa tête passe de peu à côté du but A la reprise, Montella sait qu’il n’a plus rien à perdre et insert Cutrone pour Kessiè. Ce changement changera la face du début de la seconde période qui sera totalement pour les milanais, l’Inter fera le dos rond, mais finira logiquement par craquer. A la 55ème tout d’abord ou un tir de Silva trouve le poteau avant de revenir sur Musacchiao. But…refusé pour une nette position du buteur au départ de l’action. Milan continue à insister et Suso teste les réflexes d’Handanovic, imité peu de temps après par Borini. Le Milan se verra récompensé à la 56ème minute, lorsque Suso "Monsieur Derby chez les cousins" parvient à placer à ras du second poteau un tir de l’extérieur de la surface. Notre portier s’allonge de tout son long, mais il ne peut absolument rien faire Dans les minutes qui suivent le Milan ac veut faire mal à l’Inter et Handanovic sauve un but face à Bonaventura qui se trouvait dans le petit rectangle, notre portier parvient à repousser le ballon. Mieux encore, au plus fort de la pression milanaise et sur la contre-attaque, qui suit cette parade, Icardi par en contre, l’Inter remonte le terrain, l’argentin trouve le Croate qui, malgré son centre quelque peu puissant, trouve Icardi qui d’une reprise du droit, à nouveau au cœur de la défense milanaise, reprend un ballon que Zlatan n’aurait pas renié. Cela aurait pût être 1-2, mais le score est bel et bien 2-1 La rencontre continue sur le même rythme, l’Inter laisse venir et attend le contre meurtrier, Milan n’abandonne pas et sur un centre de Rodriguez, finement dévié par Borini, le ballon trouve Bonaventura. Le ballon est sauvé par le poteau, mais Handanovic, qui avait plongé pour réaliser un nouvrau miracle, touche involontairement le ballon qui finit au fond de ses propres buts…. 2-2, comme les deux derniers derbys. Un but très cruel pour notre gardien, qui ne méritait absolument pas cela....nous sommes à la 80' minute de jeu Est-ce la fin du match ? Non, car en toute fin de rencontre, l’Inter bénéficie d’un corner. Lorsque celui-ci est botté, on aperçoit D’Ambrosio tomber à terre et surprise, Tagliavento siffle un pénalty pour l’Inter à la 90ème minute de jeu. Sur le ralenti, on s’aperçoit bien que D’Ambrosio a été ceinturé, mais d’autres arbitres n’auraient peut-être pas sifflé le pénalty, d'aillleurs Montella criera au scandale en interview d'après-match, mais che se ne frega..... Lors du défi décisif de ce match : Icardi bat Donnarumma et célèbre son triplé à la Messi en enlevant son maillot et le montrant à l’ensemble du Meazza en folie. Le quintuple ballon d’or appréciera très certainement ce clin d’œil. L’Inter remporte le Derby, "Il Fenomeno" Maurito a tué le Milan, l’Inter remporte le Derby et se retrouve seule deuxième de Serie A à deux points du Napoli et avec trois points d’avance sur la Juventus et 10 sur le Milan da Scudetto. Ce samedi 21 octobre à 20h45 , l’Inter se déplace au San Paolo, pour y affronter le Napoli, avec la place de Leadership en jeu. Les deux équipes sont invaincues en Serie A après 8 journées et l’une propose un jeu flamboyant et redouté (Le Napoli), l’autre propose un jeu brouillon (L’Inter) mais ô combien meurtrier pour ses adversaires. La Stat du Match Icardi est le premier jouer à inscrire un triple dans un Derby Della Madonnina en Serie A, depuis un certain Diego Milito en mai 2012. Le meilleur sur le terrain : Mauro ICARDI: 1 but en première intention, 1 but zlatanesque et 1 pénalty converti sur 4 ballons joués. Il sait en plus permis le luxe de venir aider ses équipiers en redescendant fort bas sur le terrain Le pire sur le terrain: Ricardo RODRIGUEZ : Candreva était en mode match de gala hier soir et il lui a tout simplement fait vivre un cauchemar. C’est également le milanais qui commet la faute sur D’Ambrosio en fin de match, ce qui provoque le Penalty. Ce genre d’erreur, ventant d’un joueur comptant 47 présence aves son équipe nationale, n’est pas tolérable dans un Derby, qui plus est celui de Milan. Les meilleures réactions du match : Résumé du match: Tramontatana Tableau Récapitulatif Inter/ICARDI 3-2 Milan Buteur(s): 28’, 63’ et 90’ pen. Icardi (I), 56’ Suso (M), 80’ aut. Handanovic (M) INTER (4-2-3-1): Handanovic; D'Ambrosio, Skriniar, Miranda, Nagatomo; Gagliardini, Vecino; Candreva (73’ Cancelo), Borja Valero (85’ Eder), Perisic; Icardi (92’ Santon) Entraineur: Spalletti MILAN (3-5-2): Donnarumma; Musacchio, Bonucci, Romagnoli (Dal 76’ Locatelli); Borini, Kessié (Dal 46’ Cutrone), Biglia, Bonaventura, Rodriguez; Suso, André Silva. Entraineur : Montella Arbitre: Tagliavento Arbitre vidéo: Orsato Averti(s): Miranda, Romagnoli, Vecino, Gagliardini, Perisic, Rodriguez, Icardi, Eder Expulsé(s) : / ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Milan – Certains records sont fait pour durer, d’autres existent pour être pulvérisés. Ce sera le cas ce dimanche, au Meazza, avec la présence de 78.328 tifosi pour un gain total de 4,5M€, c’est du jamais vu! Il s’agit d’un record absolu pour la Serie A, qui depuis déjà quelques semaines, affiche quelques belles recettes. Le record le plus important jamais encaissé en Italie est également détenu par le Meazza, avec une somme de 4,7M€ à l’occasion du match de Champion’s League opposant le Milan Ac au Fc Barcelone en mars 2012. Peu importe le résultat, les tifosi seront bien là pour répondre aux appels lancés par Spalletti et Montella. Sur le site de l’Inter, il n’y a plus aucun billet de disponible. Concernant la Curva Sud, les 8.731 places ont trouvées preneur. Il se peut également qu’au décompte final, que la somme de 4,5M€ soit revue à la hausse. A cela, on peut également ajouter la présence des 30.000 abonnés du club du Corso Vittorio Emanuele, qui ont quoiqu’il arrive, disposent de ce match dans le pack d’abonnement. 30.000 abonnés sur 78.328 places disponibles, cela veut tout dire..... Le stade atteindra donc sa capacité totale Vu qu’il a été réduit, lors des travaux réalisés pour accueillir la finale de la Champion’s 2016. De fait, l’Inter et le Milan détiennent, ensemble, le record absolu au niveau national et européen. A moins d’une surprise, ce record aura du mal à être battu, même s’il y aura le Derby d’Italie qui devra encore avoir lieu. Ce record de recette en spectateurs égale celui établi par le Napoli-Real, qui s’était tenu en Mars qui avait rapporté au club napolitain 4,5M€. Ironie de l’histoire, c’est l’Inter elle-même qui avait déjà établie le tout premier record pour la Serie A, l’année passée, mais cette année, la décision de notre direction de diminuer le prix des abonnements dans plusieurs secteurs, en faisant des gains ailleurs, a servi de nouveau levier et cela nous a permis d’atteindre ce chiffre. Il s’agit d’une recette incroyable pour une rencontre entre deux clubs d’une même ville et quoiqu’il arrive sur le terrain, le Derby aura déjà un impact positif sur les recette. De plus, on a pu constater une explosion au niveau des supporters venant de l’étranger et qiu rêvent d’assister au Derby della Madonnina. Il n’y aura que deux personnes absentes du côté de l’Inter, les deux patrons : Jindong Zhang et Li Yonghong qui, pour raisons professionnelles, doivent rester en Chine et regarderont donc le match devant en direct à la télévision. Deux clubs, deux couleurs, deux destins opposés Les destins de l’Inter et du Milan sont généralement étroitement liés et ce sera également le cas pour Spalletti et Montella. Pour ces derniers, il s’agira d’un derby que tout oppose : D’un côté, un entraîneur conquérant devenu l’Homme de la providence: "Spalletti" qui se présente sur le terrain en qualité de second de Serie A, de l’autre, Montella, qui est retenu comme le principal responsable de la période difficile que traverse le Milan, malgré l’euphorie d’un Mercato pharaonique. L’avantage est donc du côté de l’Inter sur le banc, surtout que les deux clubs ont passé l’examen de la Roma : Spalletti a remporté les trois points, tandis que l’équipe de Montella a réalisé l’une de ses pires prestations face à l’équipe de Di Francesco. La pression est également bien plus lourde du côté de l’Aeroplanino, qui, en cas de défaite, pourrait disputer son dernier match sur le banc du Milan Ac. De son côté, Spalletti peut renforcer le moral de l’équipe et lui permettre de rêver à viser plus haut en cas de victoire, l’Inter pourrait « s’envoler » et le Milan pourrait "sombrer" définitivement. De plus, Spalletti a dans ses rangs Candreva, qui est l’homme des Derby de Milan, car l’année passée, il avait marqué un but lors des deux Derbys milanais. Mais cette fois-ci, la volonté de notre international italien est d’inscrire son premier but décisif, celui qui permettra à l'Inter de l’emporter sur les Rossoneri. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. 8ème journée Dimanche 15 octobre 2017 Stadio Giuseppe Meazza Arbitre: Tagliavento Arbitre vidéo: Orsato 20h45
×
×
  • Créer...