Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'fabio capello'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Série A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Évènements de Inter Club Paris

News

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

7 résultats trouvés

  1. Victor Newman

    La puissance financière du Suning est planétaire

    L’Inter ne travaille pas uniquement sur le terrain pour égaler et surpasser la Juve. Si la décision sportive sera rendue sur le terrain ce vendredi, en termes de finances, le Suning a quasiment rééquilibré les échanges. En effet, actuellement le Groupe chinois est passé à la vitesse supérieure pour mettre fin à cet écart vis-à-vis des Bianconeri et les efforts paient. Sans Coupe d’Europe, ni de primes suite à divers titres, la différence entre les deux clubs italiens est à présent estimée à un peu plus de 110 millions d’euros. Voici l’analyse de Marco Bellinazzo : L’Inter La facture de l’Inter, en y incluant l’effet des Players Trading était fixée au 30 juin 2018 à 346,9 millions d’euros, soit une croissance de 9% comparée à la saison précédente. Il s’agit d’un niveau record, celui-ci faisant mieux que les 323,5 millions de recettes perçues lors de la saison du Triplé, à savoir 2009/2010. Les recettes opérationnelles, hors le "Player Trading", sont élevées à 287 millions d’euros. La Juve Sur son bilan du 30 juin 2018, la Juventus a présenté une facture totale de 504 millions d’euros, dont 400 millions au net des plus-values sur le mercato, contre 562 millions d’Euro en 2017. Verdict L’Inter, forte de ses riches recettes régionales en Asie revient dans la course. L’écart sera réduit définitivement lorsque le dossier du stade sera acté, lui qui présente un potentiel bien plus important que l’Allianz Stadium. Les recettes de l’Inter Sur le front des recettes, les Nerazzurri réalisent un bon dans le secteur commercial en présentant une augmentation de 16%, soit 130,3 millions d’euros. Une somme qui émane en partie des sponsorisations chinoises et de celle promises par le Suning. Les droits télés ont offert à l’Inter 80 millions d’euros, le Meazza 33 millions. Les recettes de la Juve Par rapport aux revenus perçus lors des matchs à domicile, la Vieille Dame a engrangé 56,4 millions d’euros pour la saison 2017/2018. Au niveau des droits télés, sur l’année 2018, la Juve a perçu 200,2 millions d’Euros : 122 millions en provenance de l’Italie et 78 millions via la Ligue des Champions. Au niveau commerciale, la Juve de l’ère CR7 a encaissé 114,7 millions. Les principaux sponsors de son maillot lui ont offert un peu moins de 50 millions d’euros : Jeep à hauteur de 21 millions et Adidas pour 23 millions d’euros. Les dépenses de l'Inter et de la Juve C’est un fait, la Juve débourse pratiquement le double de ce que perçoivent les joueurs interistes : 233 millions contre 118, et avec les amortissements, inclus, l’écart passe à 140 millions d’euros. Les amortissement interistes sont montés à 78 millions d’euros tandis que les salaires fixes et variables représentent 119 millions d’euros. Pour la Juve, les amortissements sont montés à 107 millions d’euros, les salaires fixes ont atteint les 233 millions d’euros. Verdict Pour la Juve, son noyau lui coûte 340 millions d’euros contre 197 millions pour l’Inter du Suning. A noter : Le manque à gagner interiste privé (contrairement à la Juve) des revenus en provenance de la Ligue des Champions depuis 2011, la révolution est en marche. Je crois en mon équipe - Steven Zhang Invité d’exception à l’occasion de la soirée de gala organisée le jour de la présentation du célèbre Calendrier Pirelli, Steven Zhang, le Président de l’Inter s’est livré à Sky Sport à quelques heures du tant attendu Derby d’Italie : "Je suis toujours confiant, nous sommes prêts à aller sur le terrain et à offrir au public une belle partie, je peux vous le garantir. J’estime que nous avons fait des progrès, notre jeu s’améliore et nous chercherons, chaque saison, à faire mieux que la précédente, voilà notre objectif. Je crois en mon équipe, je sais qu’elle donnera toujours tout sur le terrain." Les pleins pouvoirs En attente de l’officialisation de la nomination de Giuseppe Marotta comme Administrateur-Délégué aux côtés d’Alessandro Antonello, le Conseil d’Administration de l’Inter a redéfini l’architecture des délégations des pouvoirs au niveau managérial. Suite à ce conseil, les pouvoirs du néo-président interiste, Steven Zhang, ont été renforcés, lui qui est devenu le plus jeune Président de l’Histoire du Club le 26 octobre 2018. Tout les pouvoirs de signature et sans limite pour la gestion ordinaire et extraordinaire du club lui ont été octroyé par le Board. Le tout a été confirmé noir sur blanc lors de l’Assemblée Générale des actionnaires qui a vu la nomination de Steven à la Présidence. Dans le document présenté à l’agence de presse Radiocor, on peut découvrir que le Suning dispose de la possibilité d’exercer tous les pouvoirs avec exclusion expresse, et plus précisément en regard à ce que les Lois et les Statuts du Club réservent à l'Assemblée Générale. Le Suning dispose également du pouvoir de procéder à des ventes ou des transferts de participations du Capital de la filiale Inter Media and Communication. Alessandro Antonello se voit assigné les pouvoirs relatifs aux départements les plus stratégiques du club : La Finance, le Sport et le Merchandising et il pourra procéder à des signatures conjointes en compagnie des autres Top Managers de l’Inter. Il va de soi que l’imminente intronisation de Giuseppe Marotta redéfinira une nouvelle fois la carte des pouvoirs de la Direction Interiste. Fabio Capello : "La puissance du Suning est mondiale" Fabio Capello s’est livré à une longue interview pour la Repubblica à l'occasion du Derby d’Italie qui arrive : Don Fabio, que retenir de ces mondes lointains que ce sont ceux de la Juventus et de l’Inter ? "Je connais bien "Monsieur Suning", j’ai eu le privilège d’y travailler et je peux vous dire que s’il existe bien quelqu’un qui est capable de s’opposer à la Juve avec une puissance de frappe mondiale, c’est bel et bien lui." Mais dans combien de temps ? "Cela dépendra du terrain, mais le point fort de l’Inter est sa force économique et son ambition. J’estime que l’on parle de super puissance planétaire : Aujourd’hui, dans le monde du football, il faut disposer de cela pour atteindre certains niveaux, là où vit la Juve." Agnelli et Moratti semblent plus proche : Ne pensez-vous pas que la période des polémiques infinies est lentement en train de nous quitter ? "En premier lieu, j’ai gagné ces deux Scudetti sur le terrain. En second lieu, Il faut parvenir à faire la part des choses, sans vouloir se précipiter ni se montrer impatient et il ne faut pas oublier qu’il y avait des demandes de l’Uefa et de la Fifa. Cela étant dit, il est temps de tourner la page sur ce passé." Vous imaginez-vous voir l’Inter avoir la tête haute au Stadium ? "Si elle ne se plante pas. Spalletti a déclaré ne pas être considéré comme l’Anti-Juve, mais je crois que ce sera un test très important vis-à-vis du caractère de l’Inter. S’il va sur le terrain turinois en jouant à armes égales, en misant sur la confiance de croire en ses propres moyens, nous verrons alors quelle est la réelle personnalité de l’Inter : C’est un test important." Quelqu’un a déclaré que le Championnat n’est pas terminé car il n’a jamais fini, c’est exagéré ? "C’est une réalité plutôt. Le championnat 2018/2019 s’est terminé un jour de juillet, lorsque la Juve a annoncé le recrutement de Cristiano Ronaldo. Elle était déjà plus forte que les autres auparavant, cette fois-ci elle est nettement plus forte, vous avez vu ce monstre…." Pensez-vous que la Juve d’aujourd’hui est la meilleure équipe d’Europe ? "Je ne peux pas encore le dire car la destinée d’une Ligue des Champion se joue sur les détails. Je suis sûr que la Juve se disputera le titre à armes égales, face à n’importe qui. Nous avons déjà pu voir qu’elle disposait de quelque chose en plus lors de ses premiers matchs européen…" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. "Je n'ai pas à chercher les emmerdes, elles savent très bien où me trouver" - John McClane (Die Hard). Cette citation est également vraie pour l'Inter qui, bien malgré elle, se retrouve à nouveau plonger dans des "emmerdes". Le Suning Sport implose de l'intérieur La nouvelle était dans l'air, mais ce matin c'est officiel : Walter Sabatini n'est plus le Coordinateur Technique du Groupe Suning. La fracture entre l'ancien Directeur Sportif de la Roma et le Colosse asiatique est irréparable. La gestion de nos mercatos décisives dans le choix de Sabatini Pour le principal intéressé, il semble que la situation couvait déjà depuis le mois d'août. Selon le Corriere della Sera, le manque d'enjeux et d'autonomie sont les principales raisons qui ont conduit à la démission de Walter Sabatini : "Le propriétaire Jindong Zhang s'est progressivement désintéressé Inter. Il n'a pas plus été vu à Milan depuis plus d'un an, mais il y impose des directives strictes : Le respect du fair-play financier et les décisions prises par le gouvernement chinois, qui s'oppose à l'exportation de capitaux pour investir dans le football. L'idée de créer un réseau d'équipes "Suning" a été avortée, tout comme la chance d'avoir un projet à long terme." S'éloigner de l'Inter a été un choix très difficile pour Sabatini ; notre Walter souhaitait être l'architecte de la nouvelle chaîne de commandement du Suning, il souhaitait réellement construire quelque chose de bien pour l'Inter et le Jiangsu. Mais le changement de position bureaucratique imposé par notre propriétaire ont eu raison de lui : "Suning ressort aujourd'hui avec une image détruite de son projet de départ, après les pertes de Fabio Capello et Walter Sabatini, deux figures importantes du Calcio qui ont décidés de partir de leur plein gré." Ces démissions ouvrent les yeux à tous : Le projet du Suning n'est pas crédible et reflète une fragilité alarmante " Officialisation du Suning : "Suning Sports et Walter Sabatini sont parvenu à un accord pour résilier le contrat qui lie Walter Sabatini au Suning. Ce dernier n'occupera plus le poste de Directeur Technique de Suning Sports. Le groupe lui souhaite du succès dans sa prochaine expérience de travail." Sabatini était déjà tout proche de l'implosion ce mardi soir : "Nous parlons dans un climat de sérénité totale mais ne me posez pas cette question, patientez pour en savoir plus. L'équipe doit rester sereine, je ne veux pas provoquer des remous. Je m'attends à ce que l'Inter se comporte en tant qu'Inter. Elle a prouvé qu'elle en est capable, elle sait bien jouer. Elle doit à présent gagner ses derniers matchs, ce serait une consolation pour une expérience non-passionnante en général. Nous discutons dans un climat de compréhension mutuelle totale. Mais l'Inter reste l'Inter, j'aurais bien aimé y construire une histoire plus grande. Si je parle déjà au passé ? Je ne m'en suis pas rendu compte, je suis très distrait. Nous discutons. Spalletti ? C'est l'entraîneur de l'Inter et j'espère qu'il sera non seulement capable de rester l'année prochaine mais aussi de faire un quinquennat, car c'est un excellent entraîneur et il mérite de remporter des trophées avec l'Inter. " Ce départ de Sabatini a fait suite à la démission de Fabio Capello au Jiangsu: "Le Suning souhaite à Fabio Capello le meilleur pour l'avenir et le remercie pour sa contribution". L'ancien entraîneur du Real Madrid, du Milan et de l'Angleterre a donc été le premier à quitter le "Navire Suning". Le club a annoncé l'arrivée de Cosmin Olaroiu comme nouvel entraîneur de l'équipe pour le reste de la saison." Pourquoi partir maintenant ? Andrea Paventi s'est penché sur cette question : C'est Sabatini lui-même qui a laissé entendre que son expérience avec l'Inter touchait à sa fin. En parlant au passé et de l'amertume de ceux qui voulaient faire plus mais, pour une raison ou une autre, c'est un échec : "Spalletti espère que tout ce qui se passe n’aura aucune répercussion sur l'équipe dans cette finale cruciale du championnat, à commencer par le match de samedi contre Vérone. La relation entre Sabatini et le Suning s'est détériorée au fil du temps, avec des différences comparées aux actions et aux années précédentes. Walter Sabatini n'a pas retrouvé ses conditions pour travailler de la meilleure façon possible, ce qui explique pourquoi nous en sommes au générique de fin." "Nous verrons ce qu'il se passera dans les prochaines heures, mais Sabatini a un sentiment d'échec car il voulait disposer de plus d'ouverture au niveau du Mercato, malgré la présence du Fair-Play-Financier et des fonds bloqués en Chine. Sabatini espérait travailler dans un climat différent, dans lequel il pouvait affirmer son aptitude et sa façon de faire. Il voulait renforcer l'Inter avec des joueurs de valeur, mais finalement rien de tout cela ne s'est pas produit. L'ensemble de ses facteurs ont conduit à sa démission." "Le projet technique pour l'acquisition d'autres clubs, par le Suning n'a jamais démarré, en partie à cause des limites du gouvernement chinois. Sabatini a également trouvé difficile de se confronter à une réalité fragmentée, avec tant de bureaucratie et peu de verticalité. Sabatini n'aimait pas à devoir travailler hors de ses habitudes. Il pensait avoir plus de liberté sur le mercato, mais l'opération "Ramires" aura été la goutte d'eau qui aura fait déborder le vase." Branca pour Moratti, la Direction Italienne suit le Suning La direction actuelle a évidemment déjà épousé la nouvelle philosophie de la Famille Zhang. Le Directeur Général de l'Inter, Alessandro Antonello, suivi de Giovanni Gardini et de Piero Ausilio ont déjà prouvé, en janvier, ce qu'était la nouvelle vie à l'Inter, en se concentrant uniquement sur les prêts de Rafinha et Lisandro Lopez. Sans être influencé par les dossiers Pastore ou Ramires. Actuellement, au Corso Vittorio Emanuele toute l'attention est mise sur la qualification à la prochaine Ligue des Champions, un objectif qui peut déterminer l'avenir immédiat du projet du Suning et qui peut également définir le sort de Luciano Spalletti, un entraîneur qui a vu son équipe hiberner dangereusement cet hiver. Spalletti lui-même comptait avoir de nouvelles recrues cette hiver, mais il a dû "faire avec". Sa confirmation à son poste est liée à présent aux résultats de l'Inter. La double démission du duo Sabatini-Capello oblige le Suning à redistribuer les cartes et la candidature d'un certain Marco Branca, aidé dans l'ombre par Massimo Moratti n'est pas qu'une simple coïncidence.... Pour Moratti, Branca serait un atout, lui qui a mis son grain de sel dans la construction de l'Inter du Triplé. Pour le Suning, l'équipe managériale actuelle est déjà très forte. De plus remplacer Sabatini serait anti-étique par rapport à la ligne directrice imposée : À savoir être rationnel, se concentrer sur l'efficacité et faire confiance aux joueurs qui sont sur le terrain. La stat qui va faire très mal Selon Fabrizio Biasin: "L'Inter, d'ici au 30 juin, devra récupérer 50M€ pour sauver son cul du pressing de l’UEFA. L'Inter devra améliorer son parc de joueurs tout en suivant une logique qui ne sera pas de prendre dix nouvelles recrues. Fiez-vous à moi, on s'est bien fait niquer…" Reste à présent à savoir comment va agir Luciano Spalletti suite à cette implosion. Son départ n'est pas imminent, mais en début de saison, il avait clairement fait savoir qu'il partirait s'il n'était pas écouté…Vu la destruction du Suning Sport, il ne serait pas étonnant de voir l'Inter "sans" Spalletti d'ici à la fin de la saison, et ce, sur base d'une décision du principal intéressé....Il reste également à connaitre la réaction des Tifosi.... L'ensemble de la Communauté d'Internazionale.fr tient à remercier Walter Sabatini pour sa contribution et son investissement, malgré toutes les épreuves qu'il a enduré. D'autres auraient déjà abdiqué bien plus tôt... Êtes-vous prêt à vivre quelques "journées en enfer" ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Victor Newman

    L'Inter anticipe le cas Ramires

    Milan – Douche froide hier pour l’Inter sur le dossier Ramires. En effet, selon PPTV Sports, qui appartient au Suning Group, le brésilien ne quittera pas le Jiangsu. Pourtant, Ramires veut l’Inter, Capello ne semble plus mettre de bâtons dans les roues, d'autant plus que les deux clubs appartiennent à la Famille Zhang. Objectivement, cette situation semble compliquée, car elle ne parvient pas à aboutir et il faut également se diriger vers un prêt onéreux suite aux exigences de l’UEFA. De plus, et c’est tout à son honneur également, Fabio Capello a souligné que le mercato du Jiangsu est similaire à celui de l’Inter, il ne décolle pas… Luis Carlini, agent de Ramires annule son arrivée prévue pour ce mardi Il semble que ce dernier se déplacera uniquement demain ou jeudi à Marbella, lieu du stage hivernal du Jiangsu, mais une entrevue reste planifiée avec Sabatini qui espère que la situation se débloquera, dans un sens ou dans l’autre, en contactant directement le Suning. Ce changement de cap serait à imputer à la Direction du Jiangsu. La raison invoquée serait d’éviter de voir les tifosi du club perdre leur calme en cas de départ de ce dernier. De fait l’arrivée de Ramires risque de ne pas se faire, si le Jiangsu obtient gain de cause auprès du Suning. La situation devrait s’éclaircir dans les prochains jours et Sabatini saura également s’il doit trouver, pour le Jiangsu, un remplaçant à Ramires… L’Inter anticipe Afin d’éviter toute mauvaise surprise, l’Inter continue sa recherche d’un autre milieu de terrain, présentant des caractéristiques similaires à celles de Ramires. Les joueurs listés sont Cristante, Baselli et Jankto. Concernant ce dernier, son agent Riso, s’est entretenu hier soir avec Piero Ausilio. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Victor Newman

    C'est le bordel pour Ramires...

    Milan – Ramires est annoncé proche de l’Inter en Italie, il ne s’agirait que d’une question d’heures. Pourtant, l’importante chaîne sportive PPTV Sports, très connue en Chine et qui fait partie du Suning Group, confirme le contraire ! En effet, cette dernière suit le Jiangsu Suning à Marbella et d’après elle, il semblerait que l’ancien Blues ne quittera pas l’équipe entrainée par Fabio Capello pour rejoindre la cause Nerazzurra. Cette information émane du chroniqueur Chen Kangyiduo et elle a été relayée et confirmée par des proches du Jiangsu. Pour ces journalistes locaux, les nouvelles que les sources italiennes ont communiqué sur le possible et imminent départ du joueur, seraient basée sur des informations sans fondement. Le Suning va devoir s’expliquer Un nouveau chapitre s’ouvre dans le dossier Ramires, lié à l’Inter et annoncé plusieurs fois pour Luciano Spalletti. Plusieurs rendez-vous ont d’ailleurs eu lieu, mais le joueur n’est pas encore interiste. Le Suning va devoir prendre ses responsabilités et expliquer la nature de cette situation et clarifier si cette situation est dictée sur base de faits ou sur base d’une logique suivie par la politique du Suning Group en personne. En effet, il est grand temps de savoir ce qu’il se passe, vu le nombre de communiqués parus dans la presse chinoise, qui confirment le fait que le Brésilien ne rejoindra pas Milan. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Milan – L’entraîneur du Jiangsu Suning, Fabio Capello, s’est livré sur Ramires, le joueur le plus courtisé par les Nerazzurri et qui est en stage de préparation avec le Jiangsu à Marbella. Maître Capello "J’ai fait un miracle en sauvant le Jiangsu Suning, quand je l’ai pris en main, il était dans le groupe destiné à la relégation l’année passée." Etes-vous surpris par le fait, qu’ici à Marbella, on parle également du départ de Ramires ? "Non, cela ne me surprend pas. C’est un garçon sérieux qui travaille dur aux entrainements, il est précis et ponctuel, il n’y a aucune surprise. C’est aussi évident que c’est un joueur très fort et très doué, un joueur qui est pour nous important, s’il reste en Chine, j’en serai ravi. Ce serait un renfort important pour l’Inter s’il y va. Cela dépend de tant de facteurs, du Fair-Play-Financier, des liens et de la proximité entre l’Inter et Sabatini qui est chargé de nos deux mercatos." Vous sentez-vous un peu interiste vu que vous avez le même propriétaire ? "Je porte toujours le maillot de la société qui est propriétaire du club. Je ressens que je dois participer aux problématiques liées à l’Inter, mais je dois par-dessus tout penser à renforcer mon équipe et il n’y a pas encore eu de grandes acquisitions actuellement, nous avons besoin aussi de recruter. Je me sens proche de notre propriétaire, aussi bien lorsqu’il porte la vareuse chinoise que la vareuse interiste." Quel type de joueur serait à la disposition de Spalletti ? "C’est un joueur à la Kanté, très bon techniquement, qui sait récupérer des ballons et qui est aussi capable d’aller tenter sa chance au but en improvisant des insertions dans la surface de réparation, c’est un joueur de bonne qualité." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Milan – L’entraîneur du Jiangsu Suning, Fabio Capello, s’est livré sur Ramires, le joueur le plus courtisé par les Nerazzurri et qui est en stage de préparation avec le Jiangsu à Marbella. Maître Capello "J’ai fait un miracle en sauvant le Jiangsu Suning, quand je l’ai pris en main, il était dans le groupe destiné à la relégation l’année passée." Etes-vous surpris par le fait, qu’ici à Marbella, on parle également du départ de Ramires ? "Non, cela ne me surprend pas. C’est un garçon sérieux qui travaille dur aux entrainements, il est précis et ponctuel, il n’y a aucune surprise. C’est aussi évident que c’est un joueur très fort et très doué, un joueur qui est pour nous important, s’il reste en Chine, j’en serai ravi. Ce serait un renfort important pour l’Inter s’il y va. Cela dépend de tant de facteurs, du Fair-Play-Financier, des liens et de la proximité entre l’Inter et Sabatini qui est chargé de nos deux mercatos." Vous sentez-vous un peu interiste vu que vous avez le même propriétaire ? "Je porte toujours le maillot de la société qui est propriétaire du club. Je ressens que je dois participer aux problématiques liées à l’Inter, mais je dois par-dessus tout penser à renforcer mon équipe et il n’y a pas encore eu de grandes acquisitions actuellement, nous avons besoin aussi de recruter. Je me sens proche de notre propriétaire, aussi bien lorsqu’il porte la vareuse chinoise que la vareuse interiste." Quel type de joueur serait à la disposition de Spalletti ? "C’est un joueur à la Kanté, très bon techniquement, qui sait récupérer des ballons et qui est aussi capable d’aller tenter sa chance au but en improvisant des insertions dans la surface de réparation, c’est un joueur de bonne qualité." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Milan - Fabio Capello était présent à Milan à l’occasion de la sortie du livre dédié à la Famille Moratti. Le célèbre technicien italien s’est livré sur le Jiangsu, le Suning et l’Inter, extraits : Le Jiangsu ? "Nous étions derniers, j’ai eu des difficultés au départ, car je devais comprendre la valeur de l’équipe et il s’agissait d’un championnat tout nouveau pour moi. Nous avons réalisé une belle phase retour et pris 23 points, depuis les 8 récoltés lors de la phase aller. C’est une expérience intéressante footbalistiquement parlant, tout comme la vie en Chine. En Chine, tout va plus vite, au niveau des technologies par exemple, il y a un vrai plus. Je compte continuer mon expérience pour une année, nous sommes en discussion." Le Mercato ? "Il est encore un peu confus, il faut définir une ligne de conduit. Nous sommes ambitieux car il y a le Guangzhou qui domine depuis plusieurs années et qui dispose des meilleurs joueurs chinois." Ramires ? "Il faut s’adresser au grand chef, pas à moi." Le Suning ? "C’est un propriétaire très fort, très ambitieux et qui a de la cervelle. Ils évaluent toutes les possibilités qu’ils ont pour investir sur base des règlements en vigueur. Je peux vous assurer qu’il s’agit d’un très grand propriétaire, je peux vous l’affirmer, car j’en ai connu d’autres. J’ai parlé avec Cannavaro et d’autres entraineurs lors d’un meeting à Shanghai et tous sont heureux de ce propriétaire qui est très solide au niveau financier." Le Milan ? "Je n’ai pas envie de répondre à cette question." Si l’Inter peut rester en tête jusqu’au bout ? "Spalletti a fait un travail formidable depuis son arrivée. Ça arrive de rater un match, ils se sont beaucoup donné en première période, tellement qu’on ne les a pas revus en seconde. C’est durant cette première période que l’Inter aurait dû tuer le match, mais cela ne n’est pas passé comme prévu. Dans le Calcio, si tu commets une erreur, tu te retrouves dans une phase de confusion et tout devient plus difficile. Mais la valeur de l’Inter est indiscutable, elle se battra jusqu’au bout pour remporter le championnat." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×