Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'fc barcelone'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

61 résultats trouvés

  1. Lautaro Martinez s’est livré à TycSports. Revenant sur son début à Milan et également les rumeurs l’envoyant à Barcelone. Milan "J’ai changé de monde footballistique et j’ai changé de pays. C’était, sincèrement, l’aspect le plus difficile. Puis quelqu’un se rend compte de ton rendement à l’entrainement, il voit les choses que tu proposes, les choses que tu sais faire. J’ai ressenti que j’avais besoin d’une opportunité..." "Devant moi, il y avait Mauro, le Capitaine et Goleador de l’Inter. Spalletti m’avait mis parfois derrière Icardi, j’aurai pu évoluer à ce poste, mais je n’aurais jamais eu le temps de jeu que je désirais." "A présent, cette année la situation a changé et je suis fier de cette situation et du rendement que je propose : J’ai toujours rêvé de rejoindre un club comme l’Inter. Nous sommes sorti de la Ligue des Champions, mais nous avons appris tellement. Nous proposons de très belle choses en Serie A, il y a l’Europa League et nous avons récemment passé notre tour en Coupe d’Italie. Nous avons des objectifs qui nous ferons nous améliorer." Conte ? "Beaucoup de choses ont changé. C’est un entraîneur qui vit le match d’une passion particulière. Il me l’a transmis dès le premier jour, il a convaincu les joueurs et les personnes que travailler ici revient à faire de son mieux et les résultats sont visibles." Lukaku ? "Il m’aide énormément, c’est un joueur qui, sur et hors du terrain, est très important, c’est une personne très bienveillante et à l’écoute. Je suis fier d’avoir fait la connaissance de ce type de joueur et d’une telle personne." La Juve ? "C’est une équipe qui joue très bien au football, elle a des joueurs importants. Nous voulons faire de notre mieux, remporter les trois points pour rester au sommet, nous avons la Serie A qui figure dans les objectifs qui ont été préfixés." L’Argentine "Ce que je réalise à l’Inter est ce qui me permet de faire partie de l’équipe Nationale. Chaque jour, je dois travailler pour endosser le maillot de l’Argentine." Scaloni? "Je me fie énormément à mes intuitions. J’ai toujours figuré dans les convoqués, c’est important. L’argentine a réalisé des progrès importants." Aguero et Messi ? "C’est une grande fierté, car ils ont fait grandir le football argentin. Ils ont démontré que lorsque tu fais bien ton boulot, tu peux, comme eux, réussir une grande et incroyable carrière. J’espère réussir à faire quelque chose de similaire à eux." Barcelone "Je veux être clair : Aujourd’hui, je défends le maillot de l’Inter. Je suis très heureux ici, les gens m’aiment énormément. Si on parle de moi, cela veut dire que je réalise de belles prestations. Je dois continuer sur ce chemin, c’est ma façon de penser jusqu’au lit. Je suis très serein et je suis heureux à l’Inter." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Dans le viseur du Real Madrid et du Fc Barcelone, Sport Mediaset nous informe de la décision prise quant à l’avenir de Lautaro Martinez à l’Inter. Selon le média italien, Lautaro percevra le double de son salaire actuel, soit 3,5 millions d’euros contre 1,7 millions d’euros perçus actuellement. Le destin de la clause libératoire scellé Le Toro Nerazzurro dispose d’une clause libératoire de 111 millions d’euros, uniquement valable pour l’étranger. Celle-ci est valide durant une période de 15 jours, soit du 1er au 15 juillet. Décision a été prise par l’Inter de la supprimer, le tout afin d’éviter toute mauvaise surprise et de blinder par la même occasion son diamant brut. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Dans cet épisode, la situation est tendue. Alors que le joueur réclame des primes non-payées cela pourrait même se durcir car Valverde a posé un veto concernant sa vente. La direction blaugrana est bien consciente de la volonté du joueur de partir, mais ils n'ont que peu apprécié la demande de Vidal concernant un éventuel non-paiement de primes. Un litige à 2.4M€ que le FC Barcelone retranscrit par une plus grande intransigeance sur le montant du transfert, toujours 20M€. Cette plainte adressée le 5 décembre dernier auprès d'une commission mixte, a rendu furieux Josep Maria Bartomeu. Décidé à vendre le joueur, il est toutefois sous pression de Valverde et de son directeur sportif, Eric Abidal, qui souhaitent le garder jusque cet été, pour ensuite s'en séparer une fois son remplaçant trouvé. Selon la Gazzetta, l'agent du chilien, Felicevich, et d'autres hommes de confiance de Steven Zhang sont au travail pour conclure cette transaction. La confiance est au beau fixe mais le fait d'avoir Barcelone appelle à la prudence. Arturo Vidal a fait sa part et il est attendu de retour de Santiago le 2 janvier. Il sait que Conte l'attend à Milan. L'Inter reste cependant convaincu qu'ils ont une chance à clôturer l'opération autour de 15M€ maximum. L'offre reste la même, un prêt avec droit de rachat à 12M€. Il se pourrait que l'Inter change sa position, du droit à l'obligation de rachat, à partir du moment où la vente de Gabigol est effective. Il redeviendra officiellement joueur de l'Inter dans deux jours, même s'il ne sera réellement à Appiano. L'Inter négocie pour avoir plus de 20M€. Marotta est certain que d'autres clubs européens se manifesteront. Gabriel Barbosa souhaite retenter l'expérience sur le vieux continent. Le saviez-vous ? Hier Arturo Vidal était présent dans les tribunes de l'Estadio Monumental de Santiago pour assister à la finale du championnat de Tercera B (5è division). Son club de toujours, le Rodelindo Roman (aucun lien de parenté avec Ronny Rodelin) en est devenu le champion. ®gladis32 - internazionale.fr
  4. C’est un fait, le chilien veut quitter le Fc Barcelone et accepterait immédiatement d’épouser la cause interiste. Place à présent à la réelle négociation. Comme nous le confirme la Gazzetta Dello Sport, La Famille Zhang a donné son feu vert pour renforcer l’équipe de façon sérieuse également lors de ce mercato Hivernal. Fini donc les demandes de prêts, l’Inter a donc proposé par l’intermédiaire du Beppe une offre de 12 millions d’euros et l’information est déjà arrivée aux oreilles catalanes Fini également de parler de simple prêt sec ou autre joyeuseté. Marotta et Ausilio peuvent se positionner avec l’aval du Suning pour un transfert pur et simple et fait important cette situation vaut également pour Dejan Kulusevski et pour Marcos Alonso qui est le joueur le plus désiré. La situation est simple, le Suning veut permettre à son Inter de tenir la route et d'être armée pour ce Duel pour le Scudetto. Les contacts avec les Blaugrana sont désormais dans le vif et les transactions pourraient avoir lieu durant la trêve hivernale. De plus, le club catalan est en proie a des difficultés financière (Fair-Play-Financier)et la Direction catalane doit réduire un déficit estimé à 150 millions d’euros. Toutefois, Vidal est estimé à 25 millions d’euros et Valverde aimerait également le conserver. De son côté, le joueur ne souhaite pas être qu’un simple spectateur. Les dès sont jetés, valideriez-vous un tel recrutement en milieu de saison ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Antonio Conte n'a pas caché sa déception après la défaite et donc la non qualification pour les huitièmes de Ligue des Champions. Aux micros de plusieurs médias, voici ses déclarations d'après match. "Nous avons eu des occasions pour gagner ce match, mais il nous a manqué de réalisme et de précision. L'approche était bonne. Honnêtement je n'ai pas grand chose à reprocher à mes joueurs. Nous avons poussé, nous avons raté et ils ont marqué ce second but qui nous a définitivement tués. Je suis particulièrement désolé pour mes joueurs. Ils ont tout donné et j'ai vu de la déception dans leurs yeux. Également désolé pour les tifosi présents. Je tiens à les remercier d'avoir créé l'atmosphère pour nous pousser." Que retenez-vous de cette phase de groupe ? "En regardant notre parcours et notre façon de jouer je pense que nous méritions mieux. Il y a des regrets bien entendu. Nous voulions vraiment aller plus loin mais malheureusement ça ne s'est pas passé comme ça. C'était un groupe compliqué, le plus difficile de tous. C'est une déception, j'aurais aimé passer ce tour. Maintenant nous devons retrousser nos manches et continuer de travailler pour progresser. Il faut se remettre immédiatement sur pied même si ce n'est pas un moment simple pour nous." Faut-il revenir sur le mercato ? "Honnêtement ce n'est pas juste d'en parler et rentrer dans des considérations à chaud. Je suis fier d'être leur coach, ils me donnent tout. Nous sommes dans une situation qui fait face à l'urgence et je tiens à remarquer qu'ils surmontent cette épreuve qui n'est pas simple pour nous. Je veux les féliciter pour ça. Je n'ai pas envie de parler d'autre chose..." Le deuxième but de Barcelone est un peu cadeau... Skriniar ne sort pas et laisse Ansu Fati tirer librement. Conte regarde le but à la télé et commente : "Ce sont de mauvaises images, car ce but nous fait très mal. Nous étions pressants à ce moment là, avec des occasions devant la cage adverse. Je suis désolé pour tous, les joueurs en passant par les tifosi." Au coup de sifflet le public a applaudi. Cela montre-t-il une certaine compréhension de votre discours sur les étapes de progression ? "Je pense qu'ils ont reconnu les efforts des garçons. Je n'ai rien à leur reprocher, ces chutes font partie du voyage. Les vrais hommes s'en relèvent. Dans les désillusions il y a toujours de quoi apprendre. J'espère que nous sortirons plus forts de cette épreuve, pour le reste de la saison. Aujourd'hui ce qui m'intéresse c'est d'arriver à Noël de la meilleure façon possible, puis de récupérer les joueurs blessés. Nous en avons besoin." ®gladis32 - internazionale.fr
  6. Un doublé de Lautaro Martinez et un triplé de Romelu Lukaku.Tel aurait dû être le résultat final du déplacement de l’Inter sur le terrain du Slavia Prague. Si l’Inter l’a emporté au final 1-3 au lieu de 0-5, l’ouverture du score est tombé à la 19’ de jeu. Romelu Lukaku, tel un tank a repris un ballon aérien pour aller percer la défense de Prague. Les coups reçus ne l’auront pas fait chuter et son centre en retrait trouvait le Toro argentin qui ne laissait aucune chance à Kolar. Dans un match où Conte a décidé de laisser la possession à l’adversaire, l’Inter double la mise à la 36’ sur une contre-attaque éclair. Lautaro Martinez sert Big Rom qui n’a plus qu’à la pousser au fond malgré des chants racistes à son encontre. Des chants dont le Diable Rouge préviendra l’arbitre en regard au secteur concerné. Toutefois, ce but, parfaitement valable et finalement invalidé. En effet quelques minutes auparavant un joueur de Prague se retrouve à terre suite à un contact dans la surface interiste. Si le contact est très léger, la peine est très sévère pour l’Inter : but annulé et penalty converti pour le Slavia. Ce but inscrit par Soucek à la 37’ fait terriblement mal au moral des Nerazzurri qui n'attendant que la mi-temps. Une pause qui permettra à Conte de remobiliser et de rebooster les siens. Avec un Fc Barcelone qui a sorti la sulfateuse face au Mur Jaune du Borussia, l’Inter dispose d’une réelle chance de retrouver la seconde place du groupe et de pouvoir rêver à une Finale avant la date face aux Catalans déjà qualifiés. Le tournant du match aura lieu à la 81’ : Lazaro entré en jeu adresse un ballon en profondeur à Romelu Lukaku. Frydrych qui se trouve pourtant sur la trajectoire se toile lamentablement en glissant. La sanction est sans appel, Romelu fonce tel Il Fenomeno ou l’Imperatore vers Kolar, le dribble facilement et telle une partie FIFA rentre dans la surface et envoie un tir puissant dans le but vide. Conte exulte avec le banc interiste et se retrouve injustement sanctionné d’un carton jaune. Le Slavia complètement déstabilisé coule définitivement face au Cyclone Lula, Lukaku et Lautaro s’entendant à merveille. Preuve en est ce bijou de but à la 88’ : Romelu récupère un ballon, désaxé devant le grand rectangle, il réalise une Trivela qu’un certain Ricardo Quarsema aurait très certainement validé. Cette passe technique atterrit pile-poil sur le pied de l’argentin qui sans contrôle, reprend du droit : L’Inter explose de joie, le duo Nerazzurro permet au peuple interiste de passer une fin de math plus sereine. Romelu, déjà privé d’un doublé, se verra privé d’un triplé. Lancé en profondeur à la 93’ Big Rom, réalise une Ronaldo brésilienne en réalisant quelques jeu de jambes et en mettant un petit pont au défenseur du Slavia. Si le but est beau, celui-ci se verra annulé après le coup de sifflet final par la Var. Du jamais vu pour un arbitrage qui n’était qu’une vaste blague. L’Inter a démontré une fois de plus qu’elle disposait du même mental que son entraîneur et donne rendez-vous à ses tifosi, à la maison, au Meazza pour disputer SA Finale de Ligue des Champions face au Fc Barcelone. L’Inter sera qualifiée: En cas de victoire sur le Fc Barcelone En cas de nul combiné à un nul de Dortmund face au Slavia En cas de défaite combiné à une victoire du Slavia en terre allemande. Est-ce que le Slavia engrangera son troisième point à l’extérieur en trois match, lui qui aura surpris le Fc Barcelone au Nou Camp et l’Inter au Meazza ? L’Inter pourra compter sur une ligne d’attaque en pleine forme : LU aurait du inscrire 3 buts en 4 matchs, mais il n’en compte qu’un. LA en est déjà à 5 buts en 5 matchs…What Else ?! Rendez-vous tous au Meazza le 10 décembre ! Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Slavia Prague 1-3 Inter Buteur(s): 19’, 88’ Lautaro Martinez (I), 37’ Soucek (S, pen.), 81’ Lukaku (I) Var: 36’ But annulé à Romelu Lukaku + Penalty pour le Slavia. Après le match : Second but annulé à Romelu Lukaku Slavia Prague: 1 Kolar; 5 Coufal, 25 Frydrych (83’ 24 Takacs), 15 Kudela, 18 Boril; 22 Soucek; 10 Husbauer (70’ 12 Zeleny); 28 Masopust, 7 Stanciu (58’ 27 Traoré), 23 Sevcik; 9 Olayinka. Banc: 30 Markovic, 14 Van Buren, 21 Skoda, 24 Takacs, 29 Helal. T1: Jindřich Trpišovský Inter (3-5-2): 1 Handanovic; 2 Godin, 6 De Vrij, 37 Skriniar; 87 Candreva, 8 Vecino (80’ 30 Esposito), 20 Borja Valero (76’ 5 Gagliardini), 77 Brozovic, 34 Biraghi (76’ 19 Lazaro), 10 Lautaro Martinez, 9 Lukaku Banc: 27 Padelli, 16 Politano, 33 D’Ambrosio, 95 Bastoni T1: Antonio Conte Arbitre: Szymon Marciniak Var: Gil Averti(s) : Vecino (I), Lautaro Martinez (I), Kudela (S), Conte (I) Expulsé(s) : / Affluence : 19.370 supporters (sold-out) ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. C’est désormais une certitude et l’Inter a de quoi se méfier. Après avoir de nouveau revêtu le maillot de titulaire avec son Argentine natale, Lautaro Martinez est devenu plus qu’un Totem de la formation Nerazzurra. Auteur de 3 buts en 4 matchs en Ligue des Champions, il se montre également décisif en Serie A aux côtés de Romelu Lukaku, ce qui permet à l’Inter de rester dans la roue de la Juve. Mes que un club A présent, le Toro est très sérieusement courtisé, par Manchester United, mais surtout par le Fc Barcelone prêt à lancer l’assaut au Suning. Fort de la bénédiction d’un certain Lionel Messi qui voit en lui le successeur de Luis Suarez, le Fc Barcelone est à présent prêt à payer la clause libératoire de 111 millions d’euros. Pour donner suite à cette confirmation, Beppe Marotta a décidé de travailler sur une nouvelle proposition de contrat afin d’éviter l’activation de cette clause au 1er juillet 2020. Une solution qui ne convainc ni le joueur ni son agent. La proposition sur la table est un passage à 3 millions d’euros net par saison plus bonus jusqu’en 2024 avec, en cas de maintien de la clause libératoire, une revalorisation doublée de celle-ci : 222 millions d’euros. Une somme qui pourrait faire reculer les prétentions de Barcelone et de Manchester United. Un rendez-vous a été planifié peu avant Noël entre Beto Yalque et la direction interiste, soit au terme de la phase retour de la Ligue des Champions. L’impact en cas de non-accord C’est une situation à prendre en considération : Quel serait l’impact financier, en cas de vente de Lautaro Martinez, pour la somme de 111 millions d’euros ? En premier lieu, cela voudrait dire qu’il y aurait eu un échec dans les négociations entre l’Inter et sa pépite argentine. Celui qui est considéré comme l’Héritier d’Aguero en Sélection et d’Icardi à l’Inter a coûté la somme de 25 millions d’euros, une somme dérisoire vu son éclosion et qui a été versée au Racing Avellaneda de Diego Milito. A présent, Lautaro fait déjà l’objet d’un amortissement positif de 5 millions d’euros. Au 30 juin 2019, il ne pèsera plus que 20 millions d’euros. Dans le cas où le Fc Barcelone viendrait à activer la clause libératoire de 111 millions d’euros en juin 2020, l’Inter réaliserait une exceptionnelle plus-value de 96 millions d’euros. Une somme qui, même si elle reste importante, ne fait pas partie des projets à venir à la Casa Inter, qui voit en Lautaro un joueur essentiel. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Si l’Inter attend le retour de Stefano Sensi, auteur d’un excellent début de saison, outre le Fc Barcelone, Manchester City, champion d’Angleterre, a sondé l’Inter pour son joyau... Sensi a été la révélation du mercato interiste et il n’y a aucun doute quant à l’activation du droit de rachat, le tout étant déjà conforté par des échanges verbaux avec Sassuolo. Les rapports déjà très bon devraient également s’élargir en juin 2020. Mais un club très important observe la situation et il ne s’agit pas de Barcelone comme l’avait révélé les médias catalans. Manchester City a envoyé ses propres scouts afin de suivre, pas après pas, les progrès de Sensi. Beppe Guardiola en personne a donné l’ordre d’agir de la sorte également pour Tonali, Fabian Ruiz et Sensi. Notre numéro 12 propose la palette du parfait milieu de terrain de Serie A. Du côté de l’Inter, décision a été prise qu’en juin, Stefano sera intransférable. Lautaro, Vertonghen, Marotta, le mercato bouge Le premier renfort de Marotta pour l’Inter 2020-2021 devrait se nommer Jan Vertonghen. Selon TuttoSport, l’Inter ne veut pas se priver de Skriniar, qui n'a que 24 ans et qui reste l’un des plus grands défenseurs d’Europe. Toutefois et cela vaut aussi pour Godin, il souffre sur la ligne à trois. Marotta, en s’attachant les services de Jan Vertonghen, réaliserait un premier transfert à la Godin. Celui-ci maîtrise la défense à trois et pourrait permettre également à Bastoni de grandir. Selon Tuttomercatoweb, est attendu à Milan en décembre, l’agent de Lautaro Martinez afin de prolonger l’international argentin dont le contrat actuel expire en 2023. Selon les dernières indiscrétions, le salaire devrait être revalorisé. La clause libératoire devrait être supprimée ou le cas échéant quasiment doublée pour l’étranger. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. A quelques semaines du début du Mercato Hivernal, bons nombres d’agents viennent frapper à la porte de Giuseppe Marotta afin de proposer leurs clients. Si généralement le Mercato de janvier sert d’ajustement en étant aride de joueur du top, il est toutefois possible de voir certains Top Player, mécontent et désireux changer d’air. De fait, outre Ivan Rakitic qui semble partir au clash avec le Fc Barcelone, la Gazzetta Dello Sport nous informe que Granit Xhaka, sondé par l’Inter l’été dernier a été proposé. En effet, le suisse est à nouveau sur le Mercato, et est en totale rupture avec Arsenal. Ses agents ont donc contacté l’Inter qui ne semble pas chaud à l’idée d’un tel recrutement. Suivez-vous l’idée de Marotta ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Le Vice-Président de l’Inter et Parrain d’Internazionale.fr s’est livré à Marca sur l’expérience vécue actuellement par Lautaro Martinez. Un joueur qui, en Espagne, est appelé à finir tôt ou tard au Fc Barcelone. Messi n’est jamais parvenu à marquer un but à l’Inter. Il n’y a que très peu d’équipe qui n’ont pas pris l’un de ses buts… "Je connais bien Léo, il sera toujours le meilleur dans l’absolu, j’ai joué contre lui, tu dois être très concentré. Nous verrons ce qu’il se passera à Milan face à Barcelone, mais ces deux parties nous aiderons, sans l’ombre d’un doute, à grandir. Nous savons que l’Inter est sur la bonne voie." Est-ce que Lionel vous surprend encore ? "Il réalise toujours des choses incroyables, ses statistiques te font tourner la tête. En tant qu'argentin cela me rend fier, comme ancien équipier encore plus. Je ne sais pas si c’est le meilleur, mais c’est l’un des meilleurs de l’Histoire." Il n’a pas encore atteint votre nombre de sélection : vous en avez 145, Mascherano 147, Messi 136… "Il ne lui en manque pas beaucoup pour me dépasser. Cela se mérite, il doit encore prouver quelque chose avec l’Argentine, il n’a encore rien remporté avec la Nazionale, mais tout peut arriver dans le football. Seules les équipes gagnent, il y a besoin de l’accepter. J’espère que le destin lui offrira au moins un titre avec le maillot de l’Argentine." Comment analysez-vous l’éclosion de Lautaro Martinez ? "Il n’a que 22 ans et il explose en proposant un rendement très important en un court laps de temps." Comment l’avez-vous arraché à l’Atletico ? "Nous avons du respect pour tous, mais lorsque nous avions appris qu’il y avait une possibilité de le recruter et nous avons décidé de réaliser un investissement qui se verra rembourser dans le futur." Il sera difficile de le conserver, Barcelone a-t ’il une chance de le recruter ? "L’idée est qu’il reste avec nous. Il n’a que 22 ans et j’espère qu’il restera un peu. À l’Inter il peut être quelqu'un d'important, comme c’est déjà le cas actuellement." Auriez-vous aimé que Mourinho revienne à entraîner ? "Je connais Josè, je sais qu’il attend une offre d’un Top Club. Il vit le football avec passion, c’est un entraîneur préparé, j’ai de grands souvenir savec lui." Est-ce qu’il s’agira de Madrid ? "Je ne le sais pas. Il l’a déjà entraîné, il connait ce club. Mais avant de prendre une décision, il analysera le tout en sa globalité. C’est un entraîneur pour de grands clubs." Pourquoi n’avez-vous jamais joué en Espagne ? "J’avais reçu une offre du Real avant de signer à l’Inter, mais lorsque je suis arrivé chez les Nerazzurri, j’ai tout de suite compris où était ma place dans le monde. L’Inter est ma famille est je suis fier d’y avoir pu y terminer ma carrière." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer un résumé de l’actualité mercato de ces derniers jours. Selon Sport Mediaset, le Fc Barcelone a déjà passé la seconde pour Stefano Sensi. Les Catalans auraient contacté l’Inter afin d’être tenu informé en cas d’arrivée d’une offre pour le milieu de terrain Nerazzurro. Une situation similaire a également été connue pour Lautaro Martinez... L’objectif des catalans serait d’obtenir une sorte de privilège dans le cas où ils céderaient Arturo Vidal en janvier. Du côté de l’Inter, celle-ci ne semble pas perturbée plus que cela, elle qui ne compte pas négocier ses deux diamants qui sont considérés comme le présent et le futur du club Nerazzurro. Selon la Gazzetta Dello Sport, Arturo Vidal est l’objectif numéro 1 de l’Inter pour le mois de janvier. Conte juge que le chilien propose le profil parfait pour réaliser ce saut de qualité. Vidal de son côté souhaite revenir sur le devant de la scène et se sentir impliqué dans un projet est un aspect fondamental pour lui. Il pourrait donc s’agir de l’opportunité annoncé par Marotta. Un prêt devrait être proposé sauf en cas de départ de Borja Valero et/ou Vecino. Selon le Corriere Dello Sport, en cas d’offre jugée satisfaisante, Matias Vecino pourra quitter l’Inter. Très peu dans son élément, l’ancien de la Viola, dont le contrat se terminera en 2022, n’a pas satisfait Antonio Conte. Matteo Darmian devrait rejoindre l’Inter. Transféré de Manchester United à Parme, via les conseils de l’Inter, il ne devrait y avoir aucun problème dans la finalisation de ce transfert. Darmian serait considéré comme un vice-Candreva, rôle que Valentino Lazaro n’est pas encore capable d’assurer. L’Inter compte former l’autrichien payé 22 millions d’euros, l’objectif étant d’éviter de voir sa valeur se dévaluer. Un vice-Lukaku devrait également rejoindre les rangs interiste, mais pour l’heure, la Rosea ne se prononce sur aucun nom. Selon Calciomercato, Gaetano Castrovilli, le talentueux milieu de la Fiorentina né en 1997 est sur la tablette de Marotta, le joueur étant observé avec la plus grande attention. Les rapports entre la Viola et la Beneamata sont au beau fixe étant donné les récents transferts entre les deux clubs : Vecino et Borja Valero à l’Inter, Dalbert en prêt chez Commisso. L’intérêt récent pour Matteo Politano n’a pas fait vriller cette relation. L’insertion d’un joueur, en vue du recrutement de l’autre, pourrait d’ailleurs voir le jour lors du mercato estival 2020. Castrovilli est également très apprécié par Mancini en vue de la Nazionale. Conte l’a étudié et continuera à l’étudier tout en prenant actes des informations en provenance du duo Marotta-Ausilio. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Lautaro Martinez est un diamant brut qui pourrait rapidement se retrouver dans les plus grands clubs européen. Partant de ce constant, Giuseppe Marotta compte agir pour blinder sa pépite face à la menace catalane. Voici ce que révèle TuttoSport Lautaro Martinez est toujours plus au cœur de l’Inter, et l’explosion du Toro rend toujours plus concret le risque de voir un grand d’Europe déposer à Milan les 111 millions d’euros de clause libératoire valide pour l’étranger qui arrivera à échéance le 15 juillet. Tous les chemins et ce n’est pas un secret, le portent à Barcelone, où Martinez est plus que considéré en disposant de Leo Messi d’un sponsor d’exception en vue de prendre la succession du “Pistolero” Suarez. Suarez qui est le type de joueur qui sommeille en l’argentin de part ses mouvements sur le terrain. Dans les prochains jours, Beto Yaque sera présent à Milan. L’agent, nonobstant la revalorisation salariale déjà actée à l’Inter où Lautaro touche à présent 2,5 millions d’euros, veut offrir à son poulain une prolongation en profitant de cette période actuelle où son assistant est à proprement parlé en verve. Le club ne prend pas en considération la fin actuelle du contrat du joueur, soit en 2023, pour lui et pour Marotta en particulier, il est impératif de faire sauter la clause libératoire présente dans le contrat. Un type de contrat que n’a jamais affectionné par ailleurs le Beppe. Le Saviez-Vous ? Si l’Inter a su recruter Lautaro Martinez, elle le doit avant tout à Diego Milito ! Il Principe a connu Lautaro en fin de carrière, lorsque celui-ci avait décidé de rejoindre le Racing, après son aventure Milanaise. Au Racing, Diego était devenu et est toujours le Directeur Sportif. Ayant promis Lautaro à l’Inter, Diego aura maintenu sa promesse lors de la phase finale de la transaction. En effet, outre l’Inter, le Borussia Dortmund avait proposé une offre nettement supérieure à celle proposée par l’Inter. Diego Milito, fort de sa promesse, à Javier Zanetti, a tenu parole et a validé le transfert de la pépite argentine à Milan… Comme quoi, le destin d’un joueur ou d’un club peuvent se jouer sur un fil, voir sur l’Honneur d’une parole donnée. Pensez-vous qu’il est utile de déjà agir dès à présent pour faire sauter la clause libératoire ? Craignez-vous à un Icardi-Bis ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Antonio Cassano, s’est livré à la punchline de la semaine lors de la retransmission de Tiki Taka au sujet de l’Inter de Conte, qui devra affronter cette semaine, le Fc Barcelone en Ligue des Champions et la Juventus en Serie A. "La Juve est une des équipes parmi les plus fortes d'Europe, et elle est plus forte que l'Inter. Pourtant avec Conte, cela équilibre la situation. L'Inter a tant de bons joueurs et un Fuoriclasse sur le banc, la Juve a un bon entraîneur et tant de Fuoriclasse sur le terrain." Sanchez ? "Il est bon à jouer avec Lukaku, s'il redevient celui d'Arsenal, il sera dévastateur." "Je pense que Conte fait peur. Lui, il n'en a rien à foutre de Barcelone, il pense déjà à la Juve. Il va tellement charger les joueurs qu'il en fera s'exploser le stade. Il préférera toute sa vie gagner contre la Juve. Il peut dire qu'ils vont jouer le match de leur vie, mais il pense déjà à la Juve." "L'homme qui fera la différence cette année sera Brozovic. Pour Conte, il est important d'être compact et la défense à trois propose cette garantie. Tu défends beaucoup mieux dans l'axe. Conte n'est pas intéressé par le fait de bien jouer ou pas, ce qui l'intéressera, ce sera de ne pas se prendre de but, car il est clair que son but arrivera tôt ou tard." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Tout comme l'année dernière, l'Inter hérite du groupe le plus difficile de la Ligue des Champions. Si l'année dernière, l'Inter était confrontée au Psv, à Tottenham (futur finaliste) et au Fc Barcelone, cette année, l'Inter affrontera le Borussia Dortmund (Vice-champion d'Allemagne), le Slavia Prague et à nouveau le Fc Barcelone de Messi, Griezmann, Suarez (et Neymar ?). Des affiches alléchantes qui verront l'Inter de Conte prouver immédiatement de quoi elle est capable. Le calendrier 17/09 - 18h55 Inter - Slavia Prague 02/10- 21h00 Barcelone - Inter 23/10 - 21h00 Inter- Dortmund 5/11 - 21h00 Dortmund - Inter 27/11 - 21h00 Slavia Prague - Inter 10/12 - 21h00 - Inter - Fc Barcelone L'image du jour La réaction de la Direction du Slavia Prague lorsque l'équipe a hérité du groupe F ! Croyez-vous en la qualification au second tour du tournoi ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Comme l’année dernière, l’Inter retrouve le Fc Barcelone en Ligue des Champions. Il s’agira d’un parcours compliqué pour les Nerazzurri qui ont hérité d’un prétendant à la victoire finale, sans oublier le Borussia Dortmund et le Slavia Prague. Antonio Conte pourra compter, cette année, sur Romelu Lukaku, qui est l’auteur de 7 buts en 17 matchs de Ligue des Champions. Le Fc Barcelone "La rencontre avec Messi ne passera pas inaperçue pour la famille Lukaku. Sa maman Adolphine, avait croisé Messi lorsque le Barça était parti jouer à Old Trafford en quart de finale aller. Elle fut si heureuse et enthousiaste que cette vidéo est devenu culte sur le web." "L’Inter rencontrera le Fc Barcelone lors de la dernière journée de la Ligue des Champions, soit le 10 décembre. L'espoir est que le club espagnol n’aura plus besoin de l’emporter pour se qualifier, comme ce fut le cas il y a un an avec Tottenham. Le match nul réalisé en fin de rencontre mettait un terme aux espoirs d’un Luciano Spalletti éliminé… Qui sait si cette fois-ci la chance tournera en faveur des Nerazzurri." Le Borussia Dortmund "A propos de chance ou de porte-bonheur, on peut parler du Borussia Dortmund qui était l’équipe tirée dans le chapeau 2. On ne peut, ne pas se rappeler des doubles confrontations datant de 1963-1964 et 1993-1994. A chaque fois que l’Inter a croisé le chemin des allemands, elle soulevait le titre européen en fin de saison : En 1963-1964, ce fut la Coupe des Champions, en 1993-1994, c’était la Coupe de l’Uefa." "Dans les années 1960, Sandro Mazzola marquait aussi bien au match aller qu’au match retour. L’Inter gagnait la Finale contre le très coriace Real Madrid. Dans les années 90, ce fut le 3-1 à l’extérieur qui fut décisif. L’Inter éliminera Cagliari en demi-finale avant de s’imposer contre Salzbourg en Finale." "Les années passent et Dortmund reste toujours un adversaire coriace, mais le parcours des allemands à l’extérieur peut apporter des garanties. Sur les 16 derniers déplacements, Dortmund comptabilise: 4 victoires 3 nuls 9 défaites" Le Slavia Prague "Statistiques moins importantes pour le Slavia Prague, qualifié via les playoffs et qui dispute seulement sa seconde saison en Ligue des Champions, depuis celle de 2007-2008." "A l’époque, Arsenal l’avait humilié sur ses propres terres en inscrivant 7 buts, soit le record historique négatif de l’histoire du football tchèque." "L’Inter ouvrira sa saison européenne, au Meazza, le 17 septembre face au Slavia qui a réalisé le doublé Championnat-Coupe nationale la saison dernière. Une situation qui ne s’était plus reproduite depuis 77 ans." Le Saviez-vous ? L’Inter a une chose en commun avec le Slavia. Un propriétaire chinois. Suning pourrait donc débuter sa seconde aventure européenne en prenant le meilleur sur son "cousin" du Sinobo Group. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Après la Copa America en Argentine, Lautaro Martinez profite de la fin de ses vacances et reviendra bientôt à l'Inter pour se mettre à disposition d'Antonio Conte. Interviewé par Fox Sports Radio, il a un peu parlé des rumeurs de mercato : "Je n'ai pas parlé avec mon agent d'un intérêt du FC Barcelone, je me sens très bien à l'Inter. J'ai parlé au nouvel entraîneur et je suis impatient de rentrer pour commencer la nouvelle saison". La Copa America "Le niveau est monté au fur et à mesure mais au final ça a été une compétition positive pour les plus jeunes qui endossaient le maillot de la Seleccion pour la première fois et c'est important, nous devons continuer à travailler pour s'améliorer en tant que groupe et amener l'Argentine au sommet. Je suis venu en sélection pour donner le meilleur de moi-même et j'ai aussi eu un temps de jeu assez conséquent avec la possibilité de marquer quelques buts". La VAR "Les choses n'étaient pas clairs, sur certaines situations nous avons un peu été pénalisés. Je reste satisfait de ce que nous avons fait, nous avons décroché cette importante troisième place même si nous aurions voulu arriver en finale". Le sélectionneur Scaloni "Pour moi, c'est une bonne chose qu'il continue avec la Seleccion, dès le début il s'est très bien comporté avec nous, c'est une personne droite, qui sait s'exprimer, il est clair dans ses intentions et a su nous guider, le groupe se sent bien avec lui. On parle souvent de projets, notre objectif est de replacer la Seleccion en priorité et redevenir une puissance du football mondial, remporter des trophées. L'énervement après mon changement ? C'était un mix de pleins de choses, j'étais énervé contre moi-même car j'ai raté une tête juste avant de sortir, et puis je jouais bien, en tout cas ce sont des choses que nous, joueurs, devons apprendre à mieux contrôler, après dès fois ça arrive de s'énerver". Le Mondial "J'ai entretenu l'illusion de jouer, j'étais au top. Sampaoli était venu me superviser. Nous avons discuté, mais on sait tous comment ça s'est fini, il ne m'a jamais appelé pour m'expliquer sa décision". Rédigé par Samus - Internazionale.fr
  17. Après l'élimination de l'Argentine en Copa America, le vice-président de l'Inter, Javier Zanetti, a parlé de la situation de la Selección et aussi du futur de Lautaro Martinez. VAR "Aujourd'hui de nouveaux instruments peuvent aider l'arbitre, pendant ce match il ne l'a pas utilisé à des moments clés. Un événement similaire est arrivé en Italie lors de SPAL-Fiorentina où un but a été annulé à la SPAL avant qu'un penalty ne soit concédé à la Fiorentina, ce qui aurait du être le cas, ça fait mal. Le match a été diffusé dans le monde entier et l'arbitre a choisi de ne pas faire appel à la VAR." Argentine "Si l'AFA choisit un entraîneur il doit être soutenu par tous et si on souhaite construire sur le long terme, il faut poser les bases et désigner les objectifs que nous cherchons à atteindre. Les difficultés seront toujours là, celui qui sera présenté ne doit pas être fragilisé. La sélection argentine a été très importante dans ma carrière et je chercherai toujours à aider, mais je reste le vice-président de l'Inter. J'ai eu des rencontres avec l'AFA et je leur ai dit que si je peux contribuer à distance avec mes connaissances, je le ferai volontiers." Lautaro Martinez "L'Inter n'a pas reçu d'offres et j'espère que Lautaro continuera avec nous car c'est un joueur important, que nous voyons dans le futur toujours sous le maillot de l'Inter. Je suis satisfait de lui car sa première saison en Serie A a été très bonne, ce n'est pas facile à juste 21 ans de montrer autant de caractère et de personnalité. Il a montré qu'il peut aider à lutter pour des objectifs importants. Les bons rapports entre Messi et Lautaro ? Moi aussi j'ai de bons rapports avec Leo, qu'il nous le laisse encore un peu..." Rédigé par Samus - internazionale.fr
  18. Durant cette Copa America, Lautaro Martinez a explosé, à tel point que ce dernier a été encensé par Lionel Messi…un encensement qui pousserait le club catalan à s’attacher les services du Toro Milanais ? Clause Libératoire Selon Radio LaRed, le Fc Barcelone serait disposé à payer la clause libératoire de 112 millions d’euros qui lie Lautaro Martinez à l’Inter et à le transférer en Espagne. Dans un tel cas de figure, le Racing sera le grand gagnant, lui qui a droit à 10% de la somme en cas de revente. Selon la presse argentine, le Champion d’Espagne serait resté très impressionné par les prestations de Lautaro en Copa America, l’intention serait de reformer le duo de l’Albiceleste, avec Messi, en Catalogne. Fake News ? Toutefois et selon El Mundo Deportivo, principal quotidien sportif de Barcelone, le Barça ne réalisera pas une telle transaction : "Il est vrai que Barcelone cherche un autre attaquant à aligner aux côtés de Griezmann qui est annoncé. Mais l’option la plus plausible est celle du retour de Neymar, ce qui écarte tout autre nom. Il est donc peu probable que le Fc Barcelone procède au paiement des 112 millions d’euros dont on entend parler en Argentine pour Lautaro." L’avis italien Fabio Ravezzani, directeur de la chaine Telelombardia, s’est exprimé sur cette situation : "Si le Barça vient à payer les 112 millions d’euros nécessaires pour activer la clause libératoire de Lautaro,il ne reste plus qu’à le remercier pour cette plus-value et à le laisser partir. Luciano Spalletti avait évidemment constaté lors du dernier championnat qu’il était plus fort qu’Icardi. Mais il s’était tout de même toilé sur le cas de Zaniolo." Mise au point par l’Agent du Toro Beto Yaque a confirmé à PassioneInter qu’il n’y a, actuellement, aucune transaction en cours : "Lautaro, par chance, réalise une excellente Copa America. J’ai pris connaissance des rumeurs sur le Barça, mais la vérité est que personne n’a parlé avec nous. J’ai seulement connaissance de ces rumeurs." Que ferait l’Inter en cas d’offre ? "Je n’en ai aucune idée, il faut leur poser la question à eux." Est-il heureux à Milan ? "Je ne peux pas parler pour lui." Une prolongation ? "Personne ne m’a contacté jusqu’à présent" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. C'est une information SportMediaset, l'Inter et le Fc Barcelone pourrait s'atteler à un échange de bons procédés afin de recruter respectivement, Radja Nainggolan en Catalogne et Arturo Vidal en Lombardie. En effet, désiré par Spalletti mais décevant lors de cette saison, le Ninja n'est pas considéré comme un élément intransférable. Pour qu'il soit cédé, une offre correcte doit être posée sur la table, et ce afin d'éviter toute "moins-value". Formule Nainggolan est arrivé l'été dernier à Milan, contre une transaction totale de 38 millions d'euros. Pour amoindrir les coûts, l'Inter avait inséré Nicolò Zaniolo et Davide Santon pour respectivement 4,5 et 9,5 millions d'euros. Une clause de 10% du prix en cas de revente de l'ancien romain sera à octroyée à la Louve, le tout avec un maximum plafonné à 2 millions d'euros. Le contrat de l'ancien Diable Rouge court jusqu'au 30 juin 2022 et il perçoit un salaire de 4,5 millions d'euros. Vidal est arrivé l'été dernier en Catalogne. Déclinant une offre d'une Inter indécise qui tentait de recruter Luka Modric, le chilien avait été vendu pour 21 millions d'euros, 18 millions et 3 de bonus. Ce dernier dispose d'un contrat de 3 ans et perçoit 9 millions d'euros. Sortez la calculette Vidal gagne le double du salaire de Nainggolan. De son côté, le belge a coûté deux fois plus cher que le chilien. En conséquence, si l'Inter souhaite réaliser une plus-value, elle devra parvenir à vendre le Ninja à minima pour 35 millions d'euros, dont deux seront reversés à la Roma. Barcelone de son côté, peut réaliser une telle plus-value uniquement en vendant son joueur pour une quinzaine de millions d'euros. Pour ces raisons et pour les incidences sur les masse salariales des deux clubs, la transaction la plus privilégiée semble donc être celle d'un prêt via un droit de rachat et non une obligation. Le saviez-vous ? Arturo Vidal n'est pas inconnu pour Antonio Conte. En effet, le chilien était l'un de ses soldats lorsque celui-ci entraînait la Juventus... Valideriez-vous une telle transaction ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. L’Inter joue toute sa saison sur 90 minutes de jeu. Face aux Toscans, la tolérance zéro sera d'application envers les joueurs, par Club, mais surtout par les Tifosi. Comme ce fut le cas l’année passée, l’Inter jouera sa qualification en ligue des Champions lors de la dernière journée, mais les raisons sont bien différentes: Si l’année dernière l’Inter a couru après la quatrième place, cette saison, l’Inter était durant très longtemps troisième et aurait dû mettre fins aux discussions. Exploit, elle n’a fait que rater ses balles de match. L’adversaire sera différent : En mai 2018, l’Inter affrontait la Lazio à l’Olimpico, une équipe bien différente et de valeur supérieure à l'Empoli qui débarquera dimanche soir au Meazza. Motivation C’est l’élément clé, celui qui fera la différence, celui du match où c’est vaincre ou périr. Qui plus est, il ne faut pas oublier que nous sommes l’Inter et qu’avec le plus grand respect qu'on a pour les toscans, ceux-ci ne sont ni le Fc Barcelone, ni le Psv. Empoli ne viendra pas en mode touriste, l’objectif du club est de se sauver et si nous prenons en considération le chemin parcouru depuis le début de la saison, une non-qualification de l’Inter serait bien plus fracassante qu’une relégation de l’Empoli. Se qualifier pour la Ligue des Champions, telle est la motivation obligatoire pour l’équipe Nerazzurra, aucune excuse ne sera acceptée ou tolérée. Statistiques Le récent travail d’Andreazzolli et les derniers résultats offrent à l’Empoli une possibilité de pouvoir se sauver, alors qu’à la base, il ne s’agissait que d’un mirage. Mais l’équipe toscane propose un bilan à l’extérieur qui ne peut et ne doit absolument pas faire peur : Sur 18 matchs disputés loin du Castellani, l’équipe na obtenue qu’une seule victoire (face à la Sampdoria le 12 mai), cinq matchs nuls et 12 défaites, soit un total de 8 points engrangés, ce qui est le pire bilan à l’extérieur de toute la Serie A. Qui plus est Empoli n’a inscrit que 17 buts contre 38 encaissés. Même si Empoli vient de réaliser une série de trois victoires consécutives, il ne faut pas oublier, lors de ces 5 dernières années, que l’Inter en 7 matchs totalise 6 victoires et 1 nul. Soutien du Meazza Ce match sera difficile, tout le monde est d’accord, du Club, en passant par les Ultras, sans oublier les tifosi de tout horizon, mais il faut se rappeler que l’Inter souhaite plus que tout se qualifier en Ligue des Champions, qui est un objectif fondamental pour continuer la croissance du club. L’Inter doit redevenir l’INTER, se retrousser les manches, poser ses couilles sur le terrain et se laisser transcender par les Tifosi qui rempliront le Meazza pour atteindre le but fixé. Le club n’attend plus que vous ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. C'est un fait, le Groupe B, celui de l'Inter, était le plus redoutable cette saison en Ligue des Champions. Preuve en est le parcours de ses adversaires cette saison. Barcelone et Tottenham figurent dans le Top 4 cette saison, en cas de succès en demi-finale, il pourrait même se disputer le titre suprême. De son côté, l'Inter aura le droit d'avoir des regrets, elle qui avait au soir de la quatrième journée, de réelles chances de se qualifier... pourtant la majorité des Tifosi vont relativiser cette saison. "Vous allez voir qu'il n'y aura pas de place pour les regrets pour l'Inter cette saison du côté des supporters." Cette déclaration est signée par la Gazzetta Dello Sport qui suggère qu'il y aura un groupe divisé entre le parcours européen qui s'est arrêté prématurément et celui d'un club qui retrouve l'élite après plus de six années en héritant des demi-finalistes, voir des futurs finalistes du tournoi de cette édition. Cette situation pourrait indirectement être bénéfique à Luciano Spalletti étant donné qu'en Eredivisie, le Psv est à égalité de point avec l'Ajax, l'équipe qui a créé la sensation en se qualifiant pour les demi-finales, humiliant au passage le Real et la Juventus sur leurs terres. S'il peut y avoir des regrets, il sera avant tout relatif au dernier match face au PSV, une mauvaise approche de celui-ci aura causé l'élimination Nerazzurra. Il sera également présent en Europa League avec l'élimination prématurée face à l'Eintracht. L'Inter aurait pu et dû faire plus cette saison, au minimum en Coupe d'Italie. Quoiqu'il en soit, cette saison, la Ligue des Champions aura eu un impact positif pour la Beneamata, au niveau de ses finances... Reste à présent à retenir la leçon pour l'année à venir et à proposer des matchs de bien meilleures factures sur la scène continentale. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Il aurait pu signer pour l'Inter ou encore jouer pour la Roma, à la fin il a débarqué à Barcelone. Pourtant, Malcom n'est pas souvent aligné en Espagne et de ce fait, il est de retour sur les tablettes des nerazzurri. Au Barça, il cumule 15 apparitions pour 3 buts, dont l'un, au Meazza face à l'Inter. "La vérité est que Malcom a été acheté pour servir de relève à Dembélé qui a montré des signes de mauvaise adaptation avec notamment quelques dérapages extra-sportifs. Mais cette saison, le français semble avoir repris du poil de la bête et est de nouveau aux devants de la scène, il ne reste donc plus que des miettes au brésilien", raconte Pitro Guadagno du Corriere dello Sport. L'Inter semble donc décidée à tenter une approche. Ausilio a été très actif ces dernières semaines et il y a peut-être déjà eu des contacts, qui vont se poursuivre lors des prochains voyages du DS, notamment pendant les rencontres de Ligue des Champions. A voir le type d'offre qui sera faite, on semble se diriger vers un prêt, motivé par le faible temps de jeu du joueur, avec une obligation d'achat possible vu que les limitations du Settlement Agreement ne seront plus d'actualité. Il faudra quoi qu'il en soit débourser un peu, que ce soit pour le prêt payant ou pour un achat définitif, étant donné que le Barça a investi plus de 40M pour Malcom l'été dernier. Samus - Internazionale.fr
  23. C’est un fait, plusieurs grandes écuries Européennes ont les yeux braqué sur Milan Skriniar. Qui plus est ces derniers temps, certaines écuries ont décidé de tenter leurs chances, parmi elles, on y retrouve le Real et le Barça. "Le Real Madrid veut se l’offrir, tout comme le Barça. S’ils parviennent à convaincre l’Inter, ils pourraient le recruter déjà cet été", déclare Mithat Halis qui collabore avec Karol Csonto pour le compte de Stars & Friends, l’agence qui s’occupe des agents de joueurs. "Skriniar a un comportement très professionnel. Si le Real le veut, il devra démontrer plus pour se l’offrir, mais il y a aussi la présence d’autres agents, qui sont des cannibales et qui veulent recruter le joueur dans leurs écuries pour le faire signer où ils veulent. Il y a Mino Raiola, qui est l’agent de Pogba et d’Ibrahimovic, qui a agi exactement de la sorte. Il veut s’offrir Skriniar, mais Milan est un joueur de notre agence, nous avons un contrat ensemble." "L’Inter a payé 28 millions d’euros et 6 mois plus tard, City en proposait déjà 55. À présent, sa valeur avoisine les 100 millions d’euros. Un éventuel transfert me semble donc compliqué, même via ce genre d’intermédiaire cannibale." Le message est clair : ni l’Inter, ni son agence ne sont prêt à céder Milan Skriniar, qu’on s’appelle Madrid, Barcelone…ou Raiola ! Le chiffre du jour : 85 Il s’agit de la somme proposée par Manchester United à l’Inter pour s’offrir la Bête Nerazzurra. Une offre qui, bien évidemment, a été refusée par l’Inter : Milan Skriniar est intransférable. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. C’est la bombe lâchée par la Gazzetta Dello Sport : Selon la Rosea, les Directions de l’Inter et de Barcelone se sont entendues sur le prix à fixer entre l’offre et la demande. Pour faire simple : Rakitic devrait être le second renfort après Godin ! Détails de la transaction Giuseppe Marotta, l’Administrateur-Délégué de l’Inter et Piero Ausilio, ont travaillé dans le plus grand secret ces derniers jours. Ces derniers ont rencontré les plus hauts représentants du Fc Barcelone pour fixer le coût de cette transaction : une somme avoisinant 40 millions d’euros. Précédemment, l’Inter en avait proposé 35 tandis que le staff de Bartomeu restait ferme sur ses positions : 45 millions d’euros. Les négociations ont connu une accélération dans le courant de la semaine dernière suite au fait que le Barça souhaitait le céder pour 50 millions au départ et que le Management interiste n’en proposait que 30 millions. Néanmoins, depuis le début des discussions, une atmosphère de confiance réciproque a été établie. Une situation bien différente que celle de l’été dernier où Florentino Perez dénonçait l’Inter à la Fifa pour avoir eu des contacts avec Luka Modric. Cette fois-ci, le Club du Corso Vittorio Emanuele a mis les pieds dans le plat, en contactant la Direction Blaugrana et en notifiant l’intérêt d’un transfert. Les catalans ont été ouvert au dialogue sans émettre le moindre soupçon. Qui plus est le Club Catalan sait également qu’il doit éviter de passer par la loterie du Fair-Play-Financier, raison pour laquelle la bande à Bartomeu a agi de façon constructive. Oui Croate Ivan Rakitic avait déjà donné son aval pour rejoindre l’Inter et marqué son accord pour ce transfert, après avoir compris qu’il n’aurait plus droit au chapitre au Nou Camp suite à l’arrivée de De Jong et la probable arrivée de Rabiot. Depuis l’autorisation formelle du Club Blaugrana, la Direction de l’Inter s’est mise à disposition de l’entourage du joueur, à savoir d’approfondir la situation et répondre aux attentes contractuelles proposées par Dejan Rakitic, frère et agent du Vice Champion du Monde. Outre Dejan, une personnalité aura un rôle important, Giacomo Petradito, un expert intermédiaire d’origine Italo-Suisse. Raketa est sous contrat avec le Fc Barcelone jusqu’en 2021 et il perçoit 5,5 millions d’euros. L’Inter proposera sur la table un contrat de 3 ans lorsqu’elle aura défini les modalités de paiement, à savoir le nombre de tranches à verser et le nombre d’année. Il faut bien sûr ne pas oublier les bonus liés aux résultats de l’Inter. L’arrivée d’Ivan pourrait-elle permettre au Terrible Nerazzurro de ne plus songer à la Premier League ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. La Connection Croate-Inter prendra-t ’elle fin ? Oui et non. Dans la formule actuelle, Sime Vrsaljko a quitté l’Inter et Ivan Perisic partira lors du mercato estival. Pourtant au moins deux recrues du Damier sont attendues à Milan : Domagoj Vida qui devrait remplacer Joao Miranda et Ivan Rakitic. En effet, selon la Gazzetta Dello Sport, une situation inattendue s’est produite du côté du Nou Camp. Le milieu de terrain Blaugrana est parti au clash lors du renouvellement de son contrat. Qui plus est, c’est bel et bien Ivan qui a entamé la démarche décisive de demander à être libéré lors du prochain mercato estival. Il s’agit d’un message clair d’ouverture aux Nerazzurri. Steven Zhang suit bien évidemment la situation étant donné que plusieurs informations font part de la dégradation de la situation : Le joueur est insatisfait et, depuis que son nom a été lié à l’Inter, la situation a atteint un point de non-retour. Pourquoi partir ? D’où vient le problème ? Car Rakitic n’a juste que 31 ans… La genèse de cette situation se trouve dans le double recrutement qui prend forme en Catalogne : L’officialisation de l’arrivée de Frenkie De Jong de l'Ajax et l’arrivée en cours d’Adrien Rabiot. Suite à cela, quelques réflexions ont eu lieu dans la Famille Rakitic: Entre Ivan et son épouse Raquel. Mais surtout son frère et conseiller Dejan. En effet, Dejan Rakitic depuis qu’Ivan est en Espagne est son agent, ce dernier a d’ailleurs déjà agi pour le bien être futur de son frère : Et cette fois le feeling avec l’Inter a pris corps et l’objectif est de débuter un nouveau cycle victorieux, dans une équipe qui apprécie la Croatie et parle déjà la langue croate. Outre Rakitic, l’Inter n’abandonne pas la piste Luka Modric, mais il est fort à parier qu’Ausilio et Marotta devront faire un choix entre les deux slaves : Faut-il prendre le risque d’attendre que le Ballon d’or 2019 soit libre ? OU faut-il foncer vers Ivan Rakitic dont le transfert semble le plus prompt à se réaliser ? Coût du transfert Pour la Gazzetta Dello Sport, il apparait que Rakitic dispose d’une clause libératoire de 125 millions d’euros. Néanmoins, vu le mécontentement du joueur et son redimensionnement, le prix attendu devrait avoisiner au minimum les 30 millions d’euros. Différence de salaire Actuellement, Ivan aurait l’avantage sur Luka : Le milieu de terrain né à Rheinfelden, mais disposant d’un passeport suisse gagne 5 millions d’euros net avec bonus. Vu sa série de victoire en Catalogne, il serait donc logique de le voir exiger plus à Milan. Une somme qui, quoiqu’il arrive, serait bien inférieure aux 10 millions d’euros à devoir débourser le métronome croate Qui choisiriez-vous à la place de Steven Zhang ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...