Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'fc parme'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

6 résultats trouvés

  1. Dejan Kulusevski, qui pourtant n’a toujours pas joué avec l’équipe première de l’Atalanta, fait l’objet d’un duel à distance entre la Juve et l’Inter, à un point tel que les deux géants pourraient déjà intervenir dès le mois de janvier. Qui est-il ? Dejan Kulusevski est né en 2000, il est la réelle surprise de cette Serie A. Prêté à Parme, il réalise une très belle première partie de saison. Suédois d’origine macédonienne, le joueur avait marqué les esprits Nerazzurri, lors du championnat Primavera. Un championnat où Kulusevski s’était montré décisif avec l’Atalanta contre l’Inter…. Du côté de Percassi, le club est ouvert quant à la cession de son joyau…alors qu’il ne l’a jamais utilisé… Mais pour quelle raison ? À titre d’exemple Musa Barrow avait suscité l’intérêt de nombreux clubs lors de ses débuts, même l’Inter s’était informé, mais le prix était exagéré. Si cette somme était exagérée en Italie, le Borussia Dortmund avait proposé 20 millions d’euros que le club de Bergame avait refusé. Mauvaise idée prise par Percassi qui aura vu les prestations en demi-teinte de Barrow représenter une dévalorisation telle que la somme proposée par le club allemand ne reste plus qu’un lointain souvenir. À la suite de cette expérience, l’Atalanta a décidé de ne plus commettre deux fois la même erreur. De plus, l’homme fort de l’Atalanta entretient de bons rapports avec l’Inter qui va même au-delà du contexte sportif. A présent, l’Atalanta serait prête à accepter une vente de son Nerazzurro en cas de proposition de la part des Nerazzurri de 25 millions d’euros. Le transfert pouvant se réaliser uniquement lors du retour de prêt du jour à sa base, en juin… Le Saviez-Vous ? Pour ses débuts chez les "Grands" Dejan Kulusevski est déjà l’auteur de deux buts et de cinq passes décisives en douze matchs, le tout à 19 ans…. Miseriez-vous sur ce numéro 7 prometteur ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. C’est l’actu mercato de la journée : Giuseppe Marotta a décrit comme une session d’opportunités à saisir, le mercato hivernal à venir. L’Inter se prépare donc à monter sur ce terrain pour satisfaire Antonio Conte, en élaborant une stratégie de travail à la fois basée sur l’aspect technique et économique. Selon la Gazzetta Dello Sport, La Fiorentina, le Napoli et la Sampdoria ont sollicité Alessandro Florenzi sur la base d’un prêt, mais la Roma serait prête à le céder définitivement à l’Inter en échange de Matteo Politano. Cet échange, s’il pourrait avoir lieu, pourrait compliquer les options possibles, en attaque, pour Antonio Conte. L’avis de Tuttosport "Pour débuter le mercato 2020 l’Inter cherche un attaquant et un milieu de terrain, mais également un ailier, étant donné qu’Asamoah, en premier lieu, ne peut apporter de garanties physiques. Pour ce poste, Matteo Darmian est en pole position, à la suite d’un échange verbal entre l’Inter et Parme. Toutefois, Florenzi pourrait aussi se révéler être une occasion étant donné qu’il peut aussi évoluer en qualité de milieu de terrain." "En prenant en compte de sa situation à Rome, Florenzi pourrait mettre tout le monde d’accord, sur la base d’un prêt accompagné d’un droit de rachat. Une formule qui pourrait également intéresser les autres clubs que sont la Fiorentina, la Sampdoria et Lyon, mais d’autres clubs ne sont pas à exclure. La position de la Roma est attentiste." "En effet, déjà l’été dernier Florenzi n’était plus considéré comme un intransférable. Le joueur lui-même, malgré les avances en juin de Conte, ne voulait pas s’en faire une raison. C’est également pour cette raison que l’Inter avait ciblé Lazaro. De son côté Alessandro avait décidé de rester en Italie dans l’optique de disputer l’Euro, en déclinant les offres de Séville et de Tottenham." "A présent la Roma est prête à céder l’International Italien qui lui coûte 6 millions d’euros brut jusqu’en 2023, un luxe que le club de la Capitale ne peut se permettre. Florenzi, accompagné de son agent, ont donc pris le temps d’analyser ce qu’il se passera lors des prochaines rencontres." Mais Florenzi le sait, s’il veut aller à l’Euro, il devra impérativement jouer. Si tel est le cas, les messages d’encouragement publiques de Mancini et du Staff Azzurro auront porté leurs fruits. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Damien

    Serie A - J9 : Inter vs. Parme

  4. Récemment les rumeurs envoyant Karamoh à Parme ont fait surface. Selon Nicolo Schira de la Gazzetta dello Sport, il pourrait bien y avoir un transfert définitif à Parme dans le futur du jeune français. "Parme accélère pour Yann Karamoh, le club serait prêt à le prendre pour une somme entre 13 et 15 millions d'euros avec une priorité de rachat pour les nerazzurri" a publié le journaliste sur Twitter. Rédigé par Samus - internazionale.fr
  5. L’accusation de la Gazzetta Dello Sport est très grave, le pire étant que même l’Associazione Italiana Arbitri (AIA) ait admis qu’il y a eu d’importantes erreurs d’arbitrage avec en point principal le Protocole relatif à la Var violé… Federico Di Marco Un joueur prêté par l’Inter, Interiste de pure souche. Pourtant les polémiques enflent vis-à-vis de la gestion arbitrale du joueur. En effet deux erreurs décisives ont eu lieu avec comme protagoniste le parmesan : La première erreur est le sauvetage de la main, à même la ligne, sur le tir de Perisic. La seconde concerne le but, même s’il est exceptionnel. L’erreur d’arbitrage est cette fois-ci indiscutable, il y a eu violation du fameux protocole relatif à la Var, le résultat d’Inter-Parme est faussé. Telle est la sentence de la Rosea. Et les mots sont pesés vu la gravité de l’action. Si l’on pouvait discuter sur les actions de Fazio sur Iago Falque lors de Torino-Roma et de la faute de Magnanelli sur Asamoah lors de Sassuolo-Inter, sur l’usage à faire de la Var, cette fois-ci il n’y a pas d’espace possible aux interprétations : Un protocole a été établi, ce dernier défini quand et sur quoi la Var peut intervenir, le reste peut se dérouler dans un échange de discussion au bar. L'AIA reconnait la faute Et ce doute, Manganiello de la section de Pinerolo, doit le ressentir depuis la 56’ de jeu lors que le tir de Perisic est touché de la main par Dimarco, un « touché » qui dévie nettement le ballon de sa trajectoire initiale. La partie aurait dû s’arrêter et ce dernier aurait du se mettre en contact avec la Var où l’on y retrouve l’expérimenté Gianluca Rocchi. Tout était repris dans protocole. Ce qui aurait du se passer : Après avoir visionné le replay qui a été diffusé dans des centaines de foyers, Manganiello aurait désigné le point de Penalty à la télévision. La stupeur n’est que plus grande lorsqu’on constate qu’il a laissé le jeu se reprendre. Pourquoi ne pas avoir utilisé la Var ? Est-ce Rocchi qui ne lui a pas suggéré d’aller visionner les images ? Cette grave erreur d’interprétation est d’ailleurs pointée du doigt par les hautes sphères de la fédération des arbitres en Italie : "Ne pas avoir octroyé de penalty à l’Inter, alors qu’il y a penalty selon nous, est une conséquence d’une sphère d’opinions. Mais ne pas avoir contrôlé cette phase de jeu on-field review, (ce qui veut dire : revoir les images au bord du terrain), est une violation du protocole. L’arbitre a décidé de se fier aux jugements de ses collègues prédisposés à la Var. Objectivement, il pourrait y avoir un concours de fautes entre Rocchi et l’assistant à la Var Liberti, mais l’erreur la plus grave revient à Mangiello, car sur le protocole établi, il est inscrit que la décision finale revient toujours à l’arbitre de la rencontre." "Ce protocole est mis en place depuis l’année passée, nous ne comprenons pas comment est utilisé la Var dans ce championnat, ce protocole est moins uniforme et permet aux arbitres de voir leurs jugements prendre de l’importance via l’usage discret de la vidéo. Pourrait-il s’agir d’une conséquence du Mondial, ou alors d’une crise de rejet de la vidéo après une première année où elle a fait ses preuves ? Nous espérons que non, car cela pourrait fosser le Championnat Italien et il s’agit là d’un gros problème." La Gazzetta enfonce le clou L’Inter a vu le résultat du match pipé, car le but, même s’il est exceptionnel n’est pas valide : "Par ironie du destin, le même joueur, celui qui avait provoqué le penalty qui aurait pû permettre à l’Inter de mener 1-0, va inscrire le but (magnifique) de la victoire. Mais sur la trajectoire du ballon, il y avait un équipier de Dimarco qui était hors-jeu et dans le champ de vision de Samir Handanovic." "Pourquoi ce hors-jeu passif n’a-t’il pas été sanctionné ? Ici aussi, il aurait fallu employer la Var (qui est également restée muette…). Le fait que le gardien de l’Inter soit sorti de ses gonds est justifiable, pour nous (La Gazzetta), il nous reste des doutes." Luca Marelli, ancien arbitre, confirme le désastre arbitral d'Inter-Parme "Manganiello a dirigé la rencontre de San Siro d’une très mauvaise façon, avec des choix incompréhensibles, faisant preuve d’importantes confusions au niveau technique et disciplinaire, il y a eu trop d’erreurs, même comportementales, qui ont influé sur le déroulement de la partie." "La faute de Gagliardini sur Di Gaudio ne laisse aucun doute au vue de la gravité : Vitesse rapide, ballon injouable, jambe droite trop haute, contact dangereux sur l’adversaire : Carton rouge indiscutable, mais Manganiello n’a même pas sifflé la faute en laissant le jeu se poursuivre jusqu’à l'interruption de l’action de la part des joueurs de l’Inter qui ont envoyé le ballon en touche." "La défense de Parme a offert un corner à l’Inter. Perisic se montre le plus rapide pour récupérer le ballon, mais au même moment le gardien parmesan place un ballon sur le terrain pour empêcher la reprise du jeu. Il s’agit là d’un comportement clairement anti-sportif qui aurait du être sanctionné d’un carton jaune. L’arbitre se limite simplement à un rappel à l’ordre. Il s’agit d’une erreur grave, car il doit s’agir d’un carton jaune automatique, un carton "sanction" comme celui que les joueurs reçoivent après avoir enlevé leurs maillots lors de la célébration d’un but. Le plus curieux est de savoir si Perisic avait fait usage du ballon avant le comportement anti-sportif de Sepe. Dans un tel cas, non seulement l’arbitre aurait du sanctionner le gardien parmesan, mais également assigner un penalty à l’Inter." "Le positionnement de l'arbitre sur l'action de Stulac est parfait, tout comme celui du quatrième arbitre. C’est difficile de comprendre pourquoi l’arbitre a décidé de sanctionner le joueur d’un carton jaune. A la différence de la faute de Gagliardini, la jambe n’est pas surélevée. Toutefois ce tacle rendre également dans les paramètres d’une faute grave : Ballon injouable, rapidité, pied à terre, genou tendu… ” Dimarco acte I "Le bras du défenseur parmesan est clairement tendu. Ce touché du bras aurait du être sanctionné d’un penalty pour l’Inter. Il s’agit d’une erreur grave de Manganiello qui a été trop passif tactiquement. Même si on le voit sur les images, au moment du touché de bras, la vision de l’arbitre est altérée par la présence de deux joueurs de Parme." "Toutefois et même si la vision est trouble, le bras de Dimarco aurait dû être le long du corps, ce qui rend invisible cette irrégularité. Du côté du juge de ligne, ce dernier était trop éloigné, +/- 25 mètres, pour pouvoir dire avec certitude s’il y a penalty. Il y a également une grave erreur de la part de Rocchi avec l’absence d’intervention de la Var, on parle là d’un penalty indiscutable." "Même si certains diront que le ballon a touché la cuisse en premier, le touché de Dimarco aurait été puni, car le fait que le ballon touche une autre partie du corps est juste un élément à considérer, mais en substance, ce touché de la balle avec le bras qui n’est pas le long du corps est punissable." Je voudrais également m’attarder sur une autre légende urbaine : Il n’existe pas automatiquement de « faute de main = carton jaune ». la faute de main dans le cas qui nous occupe interrompt potentiellement une action dangereuse (Spa) et empêche très clairement la concrétisation d’un but (DOGSO). Dans le cas présent, le ballon était destiné à finir au fond des filets et n’aurait pas été retouché par un autre joueur de l’Inter. Le choix correct aurait dû être : Penalty mais aucune sanction disciplinaire envers Dimarco." Dimarco acte II "Il y a deux concepts qui sont totalement inventés : Sur l’évaluation de la sanction d’un hors-jeu qui n’aurait pas d’incidence sur un tir lointain et la direction que prend le ballon. Il y a ici un seul concept à prendre en considération : la vision du gardien de but. Tout le reste, permettez-moi l’expression, c’est du cinéma." "Peu importe que le gardien soit capable ou pas de contrer ce tir. Ici, il faut bien constater que le champs de vision est réduit, avec des joueurs qui se trouve sur la ligne de vision d’Handanovic qui, ce n’est pas une surprise, est en retard sur le tir et qui ne peut donc pas agir." "Si c’est un tir imparable ? Peut être, mais si on respecte le règlement à la lettre, ce but aurait dû être refusé." Et vous, qu'en pensez-vous ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...