Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'federico chiesa'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Groupes

  • Localisations des Nerazzurri

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • Jeux video

Groupes de produits

  • T-Shirts Collection 2020
  • T-Shirts Logos
  • T-Shirts Art Portraits

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

23 résultats trouvés

  1. alex_j

    Des nouvelles du Ninja

    L'Inter pourrait offrir le Ninja à la Fiorentina dans un deal "Player + Cash" pour Federico Chiesa. L'Inter pourrait offrir Radja Nainggolan à la Fiorentina dans le cadre d'un accord pour Federico Chiesa, selon Tuttosport. La Fiorentina valoriserait Chiesa aux alentours de 60 M€ et l'Inter pourrait essayer de réduire les frais de transfert en offrant Nainggolan qui est apprécié par la Fiorentina. Nainggolan aura une valeur légèrement inférieure à 20 M€ cet été. Selon l'élaboration du transfert, l'Inter pourrait réussir faire un gain en capital. L'Inter reste très intéressée par la signature de Sandro Tonali de Brescia, qui, comme Chiesa, est l'une des perspectives italiennes les plus brillantes du moment. D'après les dernières infos, le club estimerait le jeune de 20 ans à plus de 40 M€. Il est également ciblé par la Juventus. Comment sera transformé le mercato pendant cette période de Covid-19 ? C'est là le point focal de l'interview que Marcello Carli, Directeur sportif de Cagliari a accordé à Sky Sport. "Nous venions d'un mercato explosif avec des montants en croissance exponentielle, à présent ce sera globalement plus raisonnable mais il est vraiment difficile de prévoir ce qui va se passer. Ceux qui ne seront pas obligés de vendre seront vraiment en position de force. Barella aurait coûté moins cher actuellement ? Le prix de certains joueurs restera quand même inchangé, là où ça va fortement influer, ce sera sur les joueurs qui valent 7 ou 8 millions, ils trouveront difficilement preneurs". En analysant les implications qu'aura la pandémie sur les finances des clubs européens, il s'exprime sur la situation relative au futur de Radja Nainggolan, arrivé en prêt de l'Inter l'été dernier : "Son recrutement a été un peu un imprévu dans notre stratégie sur le marché, c'est un joueur recruté pour faire office de porte-étendard pour le reste de l'équipe. En le recrutant nous étions convaincu de récupérer l'argent en faisant progresser les autres joueurs, c'est une opération judicieuse. Nainggolan à Cagliari la saison prochaine ? Ca n'aurait pas de sens d'en parler maintenant, il appartient encore à l'Inter et il a deux ans de contrat avec eux". Le contrat du ninja chez les rossoblu arrivera à expiration le 30 juin, mais la saison ira au-delà de cette deadline : "Nous n'y avons pas encore réellement pensé, mais la logique voudrait que le joueur reste avec nous jusqu'à la fin effective de la saison. Je ne pense pas qu'il y ait d'anomalie, la chose sera réglée en privée, je n'en doute pas".
  2. alex_j

    Chiesa reste à la Viola ?

    Federico Chiesa ne quittera pas la Fiorentina cet été et restera avec elle pendant une saison au moins selon le Corriere dello Sport. Ces derniers temps, l'ailier de 22 ans n'a pas manqué d'attirer les regards de l'Inter et la Juventus et des clubs étrangers auraient également montré un intérêt pour le transférer. Le journal continue en expliquant que le joueur lui-même est bien conscient de tous ces intérêts mais qu'il entretient d'excellentes relations avec le président et propriétaire de la Fiorentina, Rocco Commisso, ainsi qu'avec son bras droit Joe Barone. L'idée de Chiesa est de continuer avec la Viola au moins jusqu'en 2021 pour se former définitivement, puis verra ce qu'il se passera par la suite.
  3. La Vieille Dame deviendrait-elle radine ou encore plus sénile ? Quoiqu’il en soit après les rumeurs d’un changement de cap en regard au recrutement de Mauro Icardi, la seconde cible "laissée pour contre" se nommerait Federico Chiesa S’il y a un an, le joueur et le club turinois étaient prêt à acter un transfert, les cartes ont été totalement redistribuées avec l’arrivée de Rocco Commisso à la Présidence de la Viola. Son premier fait d’armes étant de blinder la pépite italienne: Federico est considéré pour l’heure comme intransférable, si ce n’est à sa demande. Et si tel est le cas, il faudra payer au prix fort la rivalité entre Florence et Turin. Partant de ce constat, Gianluca Di Marzio confirme la tendance. Pour le chroniqueur de Calciomercato L’Originale, la fenêtre de mercato a venir sera essentiellement composée d’échanges et de sommes peu importantes. Une philosophie loin de satisfaire Rocco Commisso. Reste à présent à s’accorder avec l’Inter, sur un nombre éventuellement important de contreparties techniques, Dalbert, Gagliardini, Nainggolan, étant des joueurs plus qu’appréciés du côté du Franchi ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Selon Sport Mediaset, en cas de transfert définitif de Mauro Icardi au Paris-Saint-Germain, l'Inter compte faire usage d'une partie de la plus-value dans le cadre du recrutement de Federico Chiesa. Si concernant Sandro Tonali, il s'agirait de 40 millions d'euros plus bonus en cash, voici le paquet cadeau promotionnel offert par l'Inter pour le fils d'Enrico : 20 millions d'euros Dalbert Radja Nainggolan Cette offre pourrait être revue en cas de départ de Lautaro Martinez, une piste qui semble pour l'instant connaitre un sérieux coup d'arrêt. Valideriez-vous l'acquisition de la pépite italienne sur base d'un tel package ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. La rivalité entre clubs peut parfois déboucher sur des situations inextricables. Si Steven Zhang avait déclaré en son temps qu’Icardi n’irait jamais à la Juve, Rocco Commisso a opté pour la même approche concernant Federico Chiesa, mais pas que... Révélation du Corriere Della Sera Avec l’arrivée de Commisso à la Présidence, Chiesa avait paraphé un nouveau contrat de 4 millions d’euros par saisons pour une durée de 5 ans, mais les cartes ont été redistribuées : "Commisso, il y a quelques jours, s’est montré ouvert à une cession de son étoile sous deux conditions : Que le joueur vienne le lui demander "Et jusqu’à présent, il n’est pas venu me voir, ni même Pradè, ni même Barone" Qu’une offre arrive en adéquation avec l’évaluation du joueur par la Fiorentina Et ce sera NON à la Juve." "Tout remonte à ce fameux Juventus-Fiorentina du 2 février dernier et de l’arbitrage qui a déclenché la furie de Commisso avant une très dur altercation verbale avec Pavel Nedved. Dès cet instant, les rapports entre la Viola et les Bianconeri ont refroidi jusqu’à devenir glaciaux." "Et c’est précisément à ce moment-là qu’à pris forme, dans sa tête, la décision de Rocco : Chiesa, tout comme les autres bijoux de la Casa Viola, comme Gaetano Castrovilli, n’iront jamais à la Juve." "C’est évident que les Bianconeri, tout comme l’Inter, ont mis Federico au sommet de la liste de recrutement, mais si avec les Nerazzurri Commisso est prêt à traiter, à la condition que Chiesa le demande, avec Paratici, il dressera un mur. Le plus heureux étant Giuseppe Marotta qui est prêt à offrit à Conte l’un de ses joueurs préférés, pour une Inter encore plus Azzurra." Un Rocco qui se tape la Vielle Dame… On dit merci qui ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. C’est une information signée Tuttosport : La Fiorentina serait plus enclin à négocier le transfert de Federico Chiesa avec l’Inter, plutôt qu’avec l’ennemi-juré de la Juventus. En effet, Les deux clubs sont depuis très longtemps admiratifs des performances de l’ailier italien, qui évolue à la Fiorentina. Toutefois, Tuttosport affirme que la Fiorentina accordera un traitement préférentiel à l’Inter dans le cas où celle-ci présenterait une offre similaire ou plus importante que celle de la Juventus. Le quotidien turinois enchaîne en soulignant que depuis l’arrivée de Rocco Commisso au pouvoir, qu’il était devenu extrêmement difficile pour la Juventus de négocier avec la Viola. En conséquence, la Juve aurait pris acte de cette situation et aurait décidé de se tourner vers Ferran Torres qui présente un profil similaire à l’inaccessible Chiesa. Cette saison Chiesa a disputé 26 matchs toutes compétitions confondues pour 7 buts marqués et 5 passes décisives. Êtes-vous partant pour signer Federico au nez et à la barbe de la Vieille Dame ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer un petit débrief de l'actu mercato Nerazzurro à venir en vue de la saison 2020/2021. Avec le départ de Matteo Politano en janvier, le retour d’Alexis Sanchez à Manchester et l’éventuel prêt de Sebastiano Esposito afin d’engranger de l’expérience, sans oublier le pressing du Fc Barcelone sur Lautaro Martinez, l’attaque de l’Inter sera très différente de celle proposée cette année. En tout état de cause, la Gazzetta Dello Sport s’est penché sur les cibles prioritaires que sont Olivier Giroud et Dries Mertens qui ont, en commun, un départ compliqué vers la Lombardie. Giroud et Mertens sont considérés comme des profils intéressants pour augmenter la qualité et l’expérience du noyau. Ce sont des joueurs profondément différents et donc non-alternatif au niveau technico-tactique, mais aussi au niveau économique. Il est donc difficile de penser que Marotta et Ausilio puissent penser à les recruter ensemble. Les prendre tous les deux ne ferait pas parti du projet et de la politique du club. Mais ils pourraient représenter une valeur ajoutée, ça oui. Jusqu’à aujourd’hui, la transaction la plus avancée était celle du français. Mertens qui perçoit actuellement 4 millions d’euros en souhaiterait 5 et il est très lié à la ville de Naples, ce qui, en cas de départ, pourrait l’inciter à opter pour l’étranger. Toutefois, de l’autre côté de la balance, il lui serait possible de continuer à évoluer dans un championnat où il s’est très bien adapté et de jouer en compagnie de son ami et équipier en équipe nationale : Romelu Lukaku. Pour le Corriere Dello Sport, ce sera le milieu de terrain qui sera synonyme de chantier Le milieu de l’Inter changera de nombreux interprètes pour la saison prochaine : Roberto Gagliardini, Kwadwo Asamoah et Borja Valero quitteront le club et Matias Vecino devrait suivre en cas d’offre sérieuse proposée. Le contrat de Borja Valero, qui se termine cette saison, ne sera pas prolongé. Concernant Gagliardini il fait l’objet de très (trop) nombreuses interrogations. Asamoah, victime de problèmes récurrents au genoux devrait partir pour Fenerbahce. Vecino est courtisé par la Premier League avec l’Everton d’Ancelotti qui est prêt à l’enrôler, le Milan AC était également sur sa piste il y a quelque mois. En cas de départ, l’uruguayen est estimé à 20 millions d’euros, une somme qui permettrait à l’Inter d’éviter toute moins-values. Selon le Corriere Rosea, l’arrivée de Sandro Tonali offrirait un bon de sortie à Marcelo Brozovic ou pourrait le forcer à un changement de rôle. Courtisé par Liverpool, le croate dispose d’une clause libératoire de 60 millions d’euros. Si l’idée était de le replacer en Mezzala, pour Conte, il est nécessaire de disposer d'un profil fort physiquement, un critère auquel ne répond pas le vice-champion du Monde. Les rumeurs sur une négociation de contrat d'Epic Brozo seront un très bon indicateur. Selon Tuttosport, l’Inter compte aussi faire le ménage sur ses ailes Les seules certitudes se nomment actuellement Ashley Young (35 ans) et Antonio Candreva (33 ans). Giuseppe Marotta est disposé à satisfaire Conte sur ses ailes afin de lui garantir des personnalités capables de tenir l’ensemble des 90 minutes de jeu. L’idée est de recruter un ailier offensif et de l’équilibrer avec "un spécialiste des rôles" Le joueur le plus courtisé se nomme Federico Chiesa. Le club Nerazzurri est le seul à pouvoir défier la Juventus en vue d’enrôler le joueur et de présenter un investissement conséquent. Pour l’anecdote, il se dit qu’à la vue de l’historique entre les deux clubs que Rocco Commisso, en cas de demande de départ de l’italien, serait plus enclin à l’envoyer à Milan plutôt qu’à Turin. L’alternative se nomme Filip Kostic, qui évolue à l’Eintracht Francfort et qui peut aussi évoluer en second attaquant. Le "spécialiste" se trouverait à Chelsea avec Marcos Alonso et Emerson Palmieri, qui représentent les deux choix idéaux pour Antonio Conte. L’espagnol était déjà pisté en janvier, avant la demande de 45 millions d’euros de la part des Blues. Concernant l’Italo-Brésilien, qui séduit aussi la Juve, son arrivée ne poserait aucun problème. Cette situation pourrait être mise entre parenthèse si Barcelone parvient à attirer Lautaro Martinez en sacrifiant soit Nelson Semedo, soit Junior Firpo. Quoiqu’il en soit, l’Inter aurait mis de côté une enveloppe de 100 millions d’euros pour renforcer ses ailes. Au niveau défensif, selon Fabio Parisi, agent FIFA, l’unique option de voir Mauro lcardi signer à la Juve, serait d’insérer dans l’échange Alex Sandro, le tout bien évidemment si Paris ne rachète pas l’argentin. Au niveau des transferts gratuit, Jan Vertonghen pourrait rejoindre les Nerazzurri et Diego Godin pourrait déjà se voir offrir un bon de sortie. Le Saviez-Vous ? Selon Opta, l’intérêt du Fc Barcelone pour Lautaro Martinez n’est pas anodin. Dans une projection, l’agence de statistiques avait misé sur 14 buts du Toro sur l’ensemble de la saison. L’éclosion est totale étant donné que le numéro 10 de l’Inter a inscrit 16 buts en 31 matchs. Cette statistique le rend encore plus efficace que Suarez. Il est en duel avec d’autres attaquants : il a inscrit 5 buts en plus que Firmino, 2 de moins que Gabriel Jesus, et 3 de mois que Benzema. Ses statistiques lui permettent de côtoyer les plus grands. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Dans l'édition imprimée du magazine GQ Italia du 12/04/2020, notre légende Beppe Bergomi a discuté de l'urgence actuelle Covid-19, de plusieurs cibles pour le mercato et de l'avenir de Lautaro Martinez. La Serie A : stop ou encore? "Le football est différent du basket-ball, par exemple, qui a des play-off. Je pense que nous devrions continuer, je ne sais toujours pas ce qui va se passer. J'ai parlé au Dr Volpi qui m'a dit à quel point nous devons être prudents, nous devons aller sur la pointe des pieds, surtout à cause d'une possible deuxième vague épidémique ! Je suis pour que le Serie A reprenne mais avec toute la sécurité du monde, s'il y a les bonnes mesures. Mais il ne faut pas aller trop loin car cela compromettrait la saison suivante. Juin, mi-juillet devrait aller, aller plus loin serait un problème. Nous devons protéger toutes les équipes en terminant la saison, mais je pense que nous devons faire une distinction entre la Serie A, la Serie B et la Serie C. En effet, ce sont des catégories différentes. En B et C, il y a des équipes qui ont pratiquement la promotion en poche et il serait juste qu'elles puissent terminer. En Serie A, la situation est toujours incertaine, pour le Scudetto et pour les autres places." A propos de Christian Eriksen : "J'ai été l'un des premiers à m'interroger et j'ai reçu beaucoup de critiques. Dans le match de Coupe contre la Fiorentina, j'ai entendu des gens se plaindre que l'homme n'avait pas sauté ou qu'il n'était pas rapide. Eriksen est un joueur différent des milieux de terrain que l'Inter a. Il protège bien le ballon et trouve le but. Mais ce n'est pas le genre de joueur qui va à la récupération avec toute l'intensité requise. Donc depuis le début je me suis demandé où Conte le placerait dans un 3-5-2. J'avais partiellement raison car Antonio ne l'a pas mis titulaire dans certains matchs importants. C'est un joueur qui a beaucoup de potentiel et de qualité mais il doit être mis dans une position lui permettant de les ressortir et dans ce système, je pense que c'est difficile. Conte devrait changer quelque chose, une évolution du module et de son système. Le football anglais est différent. Il y a plus de liberté, plus d'espace. Le notre ne se débloque pas aussi facilement. Je savais qu'il pouvait rencontrer ce genre de problème, je m'y attendais. Il doit s'adapter à notre football et nous devons le mettre en mesure de faire ressortir ses qualités." Conte et le scudetto : "Conte me convainc. Vous voyez ses équipes depuis le début. Des idées claires et des concepts simples jusqu'à la fin. Cette équipe fonctionne bien pour les axiaux à la recherche des attaquants. Mais le problème reste les latéraux. Là, vous devez faire la différence. Ils se portent bien mais vous devez vous améliorer en mettant des joueurs qui pressent, car lorsque l'inverse arrive, vous souffrez. Bien sûr, Conte me convainc, il se débrouille très bien sans rien enlever à Spalletti qui a atteint son objectif, mais il doit encore améliorer ces petites choses." Des cibles pour le mercato : "Il est difficile de trouver des ailiers qui savent bien passer et dribbler. Aujourd'hui, l'un des meilleurs dribbleurs est Boga, qui commence sur l'aile. Mais il peut y avoir une évolution, je garde un œil sur lui. En janvier, l'Inter voulait Alonso de Chelsea, je l'aime beaucoup, il vous garantit des buts et a un bon pied. Mais c'est un travail que des grands observateurs doivent faire. Bien sûr, ce n’était pas Lazaro (arrivé en 2019, ndlr) mais plutôt Lazzari qui est parti à la Lazio. Il faut trouver des gens qui font bien ce rôle." A propos Federico Chiesa : "Chiesa, dans quel rôle ? Cette année, nous l'avons vu avec Montella qui l'a mis dans un 3-5-2 aux côtés de Ribéry. Vous ne pouvez pas lui imposer ça parce que vous le dénaturez. C'est un attaquant. En équipe nationale il utilise bien ses caractéristiques parce que Mancini sait bien tirer toutes les caractéristiques d'un joueur. Bien sûr, j'aime Chiesa, il serait bien, mais si je devais penser au 3-5-2 de l'Inter, je ne saurais pas où le mettre. Je le prendrais si Lautaro s'en va, j'espère que non parce que je l'aime tellement. Les joueurs doivent toujours comprendre le contexte dans lequel ils doivent être placés, il ne suffit pas simplement de les aimer." A propos de Lautaro Martinez : "C'est difficile à dire. En tant qu'ancien de l'Inter, j'espère qu'il pourra rester car quand il jouait avec Icardi, il avait du mal, maintenant avec Lukaku, il a trouvé le bon partenaire qui lui ouvre des espaces. Lukaku est un joueur qui a du physique et joue pour l'équipe, il a un peu d'égoïsme en tant qu'attaquant mais il se met à la disposition de son partenaire et a exalté les qualités de Lautaro, séparer ce couple serait triste." ®alex_j - internazionale.fr
  9. Pour la Gazzetta, nos dirigeants vont faire un coup cet hiver et un autre en juin. Et pour le quotidien tout lui porte à croire que l'Inter, en place sur le trône italien, va se renforcer au milieu de terrain. Un nom met tout le monde d'accord, Dejan Kulusevski. Le joueur de 19 ans actuellement prêté à Parme par l'Atalanta couterait 40M€. Le club parmesan ne souhaitant pas casser son prêt, la négociation est donc compliquée. L'Inter semble décidée et ce malgré la concurrence de la Juventus et des clubs de Premier League. Pour la saison estivale c'est une nouvelle fois le profil de Milinkovic-Savic qui revient. Toujours sur un tarif de 80M€ pour la Lazio. Pour Mediaset ce sera Chiesa Pour eux, Antonio Conte n'aurait eu qu'une seule demande depuis l'été dernier, Federico Chiesa. Le média est convaincu que l'Inter se lancera dès cet hiver pour l'attraper. Le coach semble vraiment amoureux du joueur (tout comme Marotta) et le voit très bien s'intégrer dans le 3-4-3 ou le 3-4-2-1. Selon des proches il aimerait même l'essayer dans d'autres schémas où il pense pouvoir faire la différence. D'abord souhaité en juin, son arrivée se ferait en janvier compte tenu des problèmes de blessures du club. Les nerazzurri pourraient mettre 40M€ sur la table, ce qui représente le gros de la vente de Gabigol et Politano en échange pour la Fio. ®gladis32 - internazionale.fr
  10. C’est une révélation du Corriere Dello Sport. La rupture est totale entre la Fiorentina et Federico Chiesa. Le joueur exige d’être céder à Turin, une destination que la Viola ne permettra jamais. "La Juve n’est pas celle qui a l’avantage. Barone a promis qu’il ne le cédera jamais aux Bianconeri. Il n’entretient pas de bons rapport avec Paratici et il n’a jamais pris en considération cet intérêt. Il a déclaré qu’il ne le cédera jamais à la Juve, il y a besoin de lui accorder ce crédit." "L’option la plus dure sera de conserver le joueur durant deux années, lui qui est lié par son contrat et de lui faire sauter l’Euro. La Fiorentina songeait à le vendre à l’étranger, mais personne ne s’est manifesté. En Italie, il reste l’Inter : Antonio Conte veut Chiesa, il aime sa tête dure." Maitre Marotta à la manœuvre "Giuseppe Marotta se retrouve avec une carte en main, une carte qu’il pensait avoir écarté définitivement : Gabriel Barbosa. L’attaquant était en prêt à Flamengo. Agé de 23 ans, il a été le grand protagoniste de la Libertadores et il pourrait être la clé débloquant la situation." "Flamengo ne l’a pas racheté pour 22 millions d’euros et l’Inter est libre de le récupérer. Suite au triomphe de son équipe en Libertadores, Marotta l’évalue à 35 millions d’euros. Il pourrait être proposé en contre-partie technique, accompagné d’une certaine somme d’argent et d'un autre joueur, contre Federico Chiesa. Une autre contre-partie technique pourrait être Matteo Politano, qui plait également à la direction de la Viola." "Le tout pourrait déjà se faire en janvier… reste à présent à connaitre l’avis de Commisso ." Seriez-vous pour échanger deux joueurs contre Federico Chiesa qui est estimé à 70 millions d’euros ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. La Juve et l'Inter se cherchent, aussi bien au classement qu'en arrière boutique, notamment sur les prochains mercatos. Selon la Gazzetta deux nouvelles batailles s'annoncent. La première sur Christian Eriksen et la seconde sur Federico Chiesa. Pour le danois qui n'a pas renouvelé avec Tottenham, les deux clubs de la botte devraient se battre pour lui cet été. C'est le joueur ayant le plus de valeur qui pourrait être disponible gratuitement à partir de juillet. Il aura 28 ans à ce moment là. Attention à Manchester United qui souhaite malgré tout l’enrôler dès cet hiver. L'autre grosse proie c'est Federico Chiesa. La Juventus semblait avoir une petite longueur d'avance mais l'arrivée de Rocco Commisso, nouveau propriétaire de la Fiorentina, change la donne. Selon un proche, l'Inter serait de retour sur le dossier et peut offrir au joueur une chose qu'il n'aura pas immédiatement à la Juventus, un rôle de titulaire au club. Coût minimum de l'opération : 60 millions. ®gladis32 - internazionale.fr
  12. Giuseppe Marotta et Piero Ausilio ont réussi l'un des plus importants mercato de l'Histoire de l'Inter. Pour que la réussite soit totale, il est à présent nécessaire que les joueurs recrutés confirment leurs talents cette saison. Si Marotta a géré d'une main de maître les cas Icardi, Nainggolan et Perisic, la Repubblica nous confirme que le duo Nerazzurro se penche déjà sur l'avenir. "A présent, Marotta et Ausilio vont se reposer quelques jours, ensuite ils vont commencer à se projeter sur le mercato à venir. Deux noms sont déjà inscrits et cochés : Federico Chiesa, dont il y aura la concurrence avec la Juve et Christian Eriksen de Tottenham qui arrivera en fin de contrat à l'été 2020." Les joueurs s'ils sont visés, seront donc recrutés à l'été 2020. Tuttosport nous confirme également que l'Inter s'est déjà renseigné sur les détails de la transaction entre les agents du danois et la prétention salariale du joueur. Le fait que Conte soit aux commandes de l'Inter est un plus. Mais pour convaincre Eriksen, l'Inter devra réaliser une belle saison aussi bien en Italie qu'en Coupe d'Europe. Valideriez-vous ces transferts ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Le Suning a dit oui : Nous entrons à présent dans une guerre totale. Outre ce mercato qui met aux prises l’Inter et la Juve, le nouveau conflit en date se nomme et se nommera Federico Chiesa. L'international italien qui plait aux deux Monstres sacrés de la Serie A depuis plusieurs mois. S'il y a encore quelques semaines, la Juve semblait avoir un avantage, fort d’un accord avec le joueur et son père Enrico qui est aussi son agent, Beppe Marotta y est allé de son grain de sel lors des discussions relatives à un échange Dalbert-Biraghi. La révélation de la Gazzetta Dello Sport “Un nouveau lieu de combat s’est ouvert et il porte droit vers Chiesa. L’Inter s’est insérée, voir mieux, elle est revenue à la charge pour courtiser l’ailier de la Fiorentina que la Juve n’est toujours pas parvenu à recruter. L’Inter y met les moyens en mettant déjà sur pied l’opération qui pourrait porter Federico Chiesa à Milan pour la saison 2020-2021, soit une transaction pour l’été prochain." "Le refus du Président italo-américain de céder son meilleur joueur peu de mois après son arrivée, combiné à la nécessité de la Juve de régulariser ses comptes pour faire face au Fair-Play-Financier, a bloqué l’offensive bianconera sur ce fils d’artiste. L’Inter est donc de retour." Futur Interiste "Que Chiesa soit observé de façon particulière par la direction interiste est une situation connue depuis longtemps. L’Inter avait fait un pas de côté lorsqu’il avait été annoncé que Federico et son père avait opté pour la Juve. Mais à présent, ce manque de concrétisation, a fait sortir à découvert le joueur qui pourrait cette fois-ci rendre la cause Nerazzurra. "D’une part, Marotta compte sur ses optimaux rapports avec la nouvelle direction de Florence, qui aurait du subir la confrontation turinoise. D’autres part, il compte sur la désillusion de Federico qui s’attendait à ce que la Juve réagisse plus tôt et qu’elle montre les muscles pour le porter à Turin." "Dans les prochains mois, un travail sera réalisé avec Enrico Chiesa, l’agent-père du joueur pour lui présenter et lui proposer un rôle central dans le futur interiste, en jouant sur la carte Conte et le nouveau statut de "Candidat au titre de l’équipe." Faites sauter la banque "Le prochain grand investissement de l’Inter sera donc Chiesa en 2020 et Marotta a déjà posé les base. Commisso voulait construire une équipe autour de lui, mais le garçon a envie de jouer la Ligue des Champions. Son contrat arrivera à expiration en 2022, il gagne 1,7 millions d’euros annuel et à 22 ans, il s’est résigné à accepter de passer une nouvelle année à la Fiorentina afin de consolider sa croissance." "De son côté, le Directeur Sportif Pradé peut programmer son départ et lui trouver un remplaçant, en comptant sur une plus-value estimée entre 60 et 70 millions d’euros, le joueur étant évalué à 70 millions d’euros, seul son rendement futur définira sa valeur avec plus de clarté." "De son côté, la Juve et Paratici devront préparer une contre-offensive en devant viser encore plus haut. C’est la raison pour laquelle l’Inter s’est déjà mise au travail dès à présent : jeune, italien, joueur prometteur, et un brave gamin. Chiesa a toutes les caractéristiques pour être un investissement qui séduit le propriétaire Suning !" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Le transfert de Chiesa à la Juve est loin d’être acté. En effet, selon la Gazzetta Dello Sport, la Fiorentina entend conserver Federico à Florence au moins pour une saison de plus. Une situation, qui si elle vient à se confirmer, pourrait servir les intérêts de l’Inter. Le duo Marotta-Ausilio comptant bien doubler la Juventus vu, qu’à l’heure actuelle, il n’y a aucun accord formel entre les parties. "La Famille Chiesa n’a pris aucun engagement écrit avec aucun club. Elle observe seulement les possibilités qui s’offrent à elle en cas de cession. Si Federico avait à choisir au jour d’aujourd’hui, son futur serait à la Juve." "Mais le départ annoncé dans un an pourrait remettre en selle l’Inter. En effet, la Famille Chiesa avait, dans le passé, trouvé un accord verbal aussi bien avec Paratici, qu’avec Marotta." Reste à voir l’appel de l’Inter dans un an... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Comme le révèle La Gazzetta Dello Sport : "l’Inter a sondé le terrain par le biais d’Enrico Chiesa, le père de Federico. Une rencontre entre les parties a eu lieu dernièrement." L’Inter est dans le Game car elle a compris deux choses: L’envie du joueur de rester en Serie A, son championnat préféré Malgré le fait que la Juve est active sur le dossier, la Beneamata a toutes ses chances En effet, Marotta et Ausilio ont compris qu’il existe une marge de manœuvre suffisante pour l’Inter pour s’insérer dans la transaction, voir y prendre le meilleur. Nous n’en sommes bien sûr qu’aux prémices, car l’Inter doit avant tout l’emporter dimanche. L’Inter, de façon théorique pourra tenter sa chance auprès de la Fiorentina, même si cette dernière se montre gourmande, elle qui souhaite 70 millions d’euros comme base de départ. L’Inter, avec l’aide de contre-parties techniques envisagerait de faire diminuer le coût du transfert. Pour rappel Roberto Gagliardini était un profil qui séduisait Florence en janvier. Pour ou contre l’arrivée de Chiesa contre le départ de Gagliardini ? ®Antony GIlles - Internazionale.fr
  16. Tant de noms ont déjà été cités pour le Mercato interiste. Outre Godin en défense, l’Inter compte recruter du lourd également au milieu du terrain. L’avenir d'Icardi demandant encore réflexion. Preuves Le ton est donné. Pour la Gazzetta Dello Sport, le fait d’avoir été déjà protagoniste au plus haut niveau fait partie de la palette des futurs interistes élus par Marotta. C’est également la raison pour laquelle Duvan Zapata, malgré un très bon profil, n’est pas retenu, car pas habitué au plus haut niveau. La seule exception reste Federico Chiesa. L’ailier de la Fiorentina pourrait également occuper le poste de second attaquant. Pour l’arracher à la Juve qui a la main mise sur le dossier, il faudra sortir le chéquier. Pour le Beppe, son manque d’expérience au plus haut niveau est compensé par sa marge de croissance. De Rossi à l’Inter ? L’annonce de son départ en fin de saison de la Roma a secoué le Calcio. Daniele De Rossi, véritable symbole de la Capitale clôturera sa carrière à l’occasion de la dernière journée de Serie A : Roma-Parma. S’il n’a pas annoncé sa retraite, bon nombre de clubs de l’étranger sont intéressés, en passant par les États-Unis jusqu’au Japon, sans oublier le Boca Junior, un club admiré par "DDR". Néanmoins, l’arrivée d’Antonio Conte à l’Inter pourrait permettre à l'Azzurro de rester en Serie A. Selon Sky Sport, l’Inter qui était intéressé par le romain il y a déjà quelques saisons, ne serait pas contre son arrivée en terre milanaise. Antonio Conte, même avec un De Rossi qui ne disputerait qu’une vingtaine de matchs sur la saison, est bon à prendre. Le seul point d’interrogation étant la volonté du joueur. Serait-il prêt à revêtir le maillot d’une autre équipe en Italie, le Capitaine "Futuro" de la Roma ? L’Inter se positionne sur Rakitic Selon Sport, l’Inter veut un joueur de très haut niveau au milieu de terrain. L’Inter est prête à faire vaciller le Grand d’Espagne en proposant 50 millions d’euros pour le joueur. Le Paris-Saint-Germain est aussi sur les rangs. Danilo dit oui à l’Inter Mais City a dit non. L’affaire est loin d’être bouclée, mais si un accord a déjà été trouvé avec le brésilien, selon Fcinternews.it, le club entrainé par Guardiola juge trop basse l’offre proposée par l’Inter, à savoir 15 millions d’euros. Recruté pour 40 millions d’euros par les Citizens il y a seulement deux ans, le Champion d’Angleterre souhaite voir cette offre grimper de 10 à 12 millions pour réévaluer la situation. Le saviez-vous ? Conte tient déjà son Top 6. Six Nerazzurri de l’équipe actuelle ont déjà passé "L’examen Marotta". Ayant répondus aux attentes du club, ils sont déclarés intransférables : Samir Handanovic, Stefan De Vrij, Milan Skriniar, Kwadwo Asamoah, Marcelo Brozovic et Radja Nainggolan qui a soif de revanche après une saison où il n’a pas été épargné par les blessures. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. La Direction Nerazzurra a décidé de miser sur les deux jeunes espoirs italiens, et ce malgré une concurrence assez importante. Pour le Corriere Dello Sport, trois joueurs vont affoler le prochain Mercato estival : Chiesa, Barella et Zaniolo. Si le troisième est à présent loin de succomber aux sirènes interistes, l’Inter se penche avec sérieux sur les joueurs de la Fiorentina et du Cagliari. 100 millions C’est la somme exigée par la Fiorentina pour Federico Chiesa : "L’Inter l’a placé au sommet de sa liste, mais ce ne sera pas simple de le recruter même si l’envie est bien présente. Qui plus est la Fiorentina n’entend pas accepter de contrepartie technique, et ce même si elle a sondé Gagliardini dans un passé récent." "Mais qui pourrait dépenser 100 millions d’euros en Italie ? Objectivement personne, mais la Juve est également sur les rangs, elle qui souhaiterait s’offrir le joueur aux alentours de 70 millions d’euros + bonus. Le Milan compte également se positionner dans la course au joueur, la Roma et le Napoli ne seraient que des candidats « optionnels » pour le futur de Federico." 50 millions Il s’agit de la mise à prix pour s’offrir Nicolo Barella : " Nous pensons que l’Inter continue d’avoir les cartes en mains, plus que les autres, peut-être même avec une condition légèrement inférieure aux 50 millions exigés par Giulini. Avec la possibilité, contrairement à Chiesa, d’insérer une contrepartie technique. En effet, les deux clubs travaillent pour Nandez, une piste qui a refait surface." Ce qui est sûr, c’est que l’Inter recrutera un Top Player et un joueur d’expérience pour son milieu de terrain (Rakitic ?) Seul le Napoli pourrait faire obstacle à son arrivée à Milan, lui qui fait le pressing sur le joueur. Chelsea, dans un passé récent, avait effectué un sondage. Le Saviez-vous ? Interviewé lors de son stage avec la Nazionale, Barella s’est livré sur son futur : Si j’ai pensé à devenir une Bandiera à Cagliari ? "J’y ai pensé mais je ne peux pas y répondre pour l’instant, je ne sais pas ce qu’il se passera dans ma vie de footballeur. Gigi Riva est pour vous un point de référence, il l’est encore plus pour nous les Cagliaritain. C’est mon équipe de cœur, j’y ait grandi, et Gigi est aussi une des personnalités les plus importante du Calcio Cagliaritain. Je ne sais pas quoi répondre, mais c’est évident que j’y ai pensé. "Moi, le nouveau Nainggolan ?" "C’est un compliment, car c’est l’un des trois meilleurs milieux de la Serie A. Nous sommes amis, il sera donc aussi content de cette comparaison. Nous avons des caractéristiques différentes, il est plus fort physiquement. "Le Mercato ?" "Je n’en ai pas parlé avec le Club, je lui ai promis de rester jusqu’à la fin de la saison, j’ai maintenu ma promesse. Entendre parler de moi fait plaisir, car cela veut dire que je travaille bien." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. L’Inter se montre sérieuse sur Federico Chiesa, la présence en tribune à Bergame de Piero Ausilio n’est pas passée inaperçue. L’heure d’un Derby d’Italie sur le mercato est d’ores et déjà pré-annoncé. Situation Les Della Valle rêvent, en cas de retour en Coupe d’Europe, de conserver au moins pour une année de plus Chiesa, mais les sirènes des grandes écuries se font de plus en plus fortes. La Juve fait le forcing depuis des mois pour le faire venir à Turin, mais ces dernières semaines, l’Inter est parvenue à inverser la tendance. Une supervision constante est née de l’envie de s’offrir un jeune et talentueux joueur italien pour renforcer le secteur offensif… Les brillantes prestations du joueur âgé de 21 ans ont fait le reste, en invitant de la sorte les dirigeants Nerazzurri à entamer des contacts. En cas de départ, Firenze espère un duel qui fera monter le prix en atteignant une somme plus qu’importante par rapport à celle de son évaluation, soit 70 à 80 millions d’euros. Il y a aussi lieu de suivre l’intérêt du Napoli, étant donné que Della Valle avait refusé les 50 millions proposé par De Laurentiis, et Liverpool qui, à plusieurs reprises, a demandé plusieurs informations à la Direction de la Viola. Contrepartie Technique Soyons objectif, la Fiorentina a raison d’espérer cette montée de prix. Même si les clubs intéressés songent à proposer des contreparties techniques, comprenez des joueurs, pour mieux faire passer la pilule au niveau financier, Florence fait les yeux doux à deux joueurs interistes : Le premier est Yann Karamoh, actuellement prêté à Bordeaux, que la Viola avait cherché à recruter il y a deux ans, lorsqu’il évoluait à Caen, quelques semaines d’ailleurs avant sa signature à l’Inter. L’autre courtisé se nomme Eddie Salcedo, attaquant né en 2001, qui est actuellement mis en lumière avec la Primavera. Ce dossier avancera très certainement à l’approche du Mercato, mais l’Inter a placé ses pions et entamé les premiers pas à la course à Chiesa. La Juve, qui jusqu’alors semblait avoir l’avantage, est prévenue. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Marotta - Juve, un duo dorée qui fait parti du passé. Évincé comme un malpropre de Turin, Beppe Marotta a su trouver le lieu pour rebondir rapidement, en rejoignant l'ennemi de toujours : l'Inter. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'à présent, tous les coups sont permis sur le Mercato. Déçu des performances de Keita, et à moins d’une résurrection de ce dernier, son droit de rachat de 34 millions d’euros ne sera pas activé. Cette argent pourrait donc être utilisé, pour payer en partie les commissions et servir de garanties non-contraignantes. De Rabiot à Chiesa, voici la liste des joueurs qui verront s'opposer les deux écuries italiennes : Adrien Rabiot Beppe Marotta a suivi le joueur depuis plusieurs années et il souhaiterait le faire signer à l’Inter. Âgé de 23 ans, il est en désaccord avec le Paris-Saint-Germain où son contrat n’a pas été prolongé. Pour Rabiot le principal concurrent reste la Juventus, mais il se dit que l’opération interiste pourrait permettre de confirmer le transfert déjà en janvier, avec un transfert gratuit lors du mercato estival. Hector Herrera La Roma est également sur ce milieu de terrain. Joueur extra-communautaire, il est également en fin de contrat. Même discours que pour Rabiot, cette opération pourrait également se conclure dès le mois de janvier. Nicolò Barella Etant donné qu’Herrera est extra-communautaire, l’Inter aurait l’intention d’enrôler la jeune pépite italienne. Là aussi, il faudra faire face à la Vieille Dame. Eduardo Salvio L’Inter est à la recherche d’un nouvel ailier. De fait Augustin Jimenez, l’agent de l’argentin évoluant au Benfica s’est présenté au siège interiste. Cette visite n’était pas secrète, encore moins si l’on considère que l’agent du joueur s’était abondamment documenté sur Instagram en vue de sa rencontre avec Ausilio. Le joueur disposera prochainement d’un passeport portugais. Lors de ce rendez-vous, outre l’intérêt envers le joueur, notre Directeur Sportif a pris bonne note des commissions demandées. Pour l’heure, l’Inter n’est pas très chaude quant à la finalisation de cette opération. Anthony Martial Manchester United dispose d’une option pour le prolonger jusqu’en 2020, ce qui ne serait pas sans contrainte pour le joueur. Sauf si ce dernier accepte la proposition interiste en mettant tout ce beau monde d’accord. Federico Chiesa Objectivement, il est suivi par l’Inter et la Juve depuis des mois et les ennemis-jurés se rendent coup pour coups : Luciano Spalletti mettant la pression sur Enrico Chiesa, son père, tandis que la Juve proposerait, par le biais de Paratici, Pjaca en contrepartie. Joachim Andesen Ausilio a déjà mis la main sur l’héritier de Joao Miranda. Un joueur évoluant actuellement à la Sampdoria. Les discussions avancent extrêmement bien au point de parler déjà de contrepartie technique. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. Keita Baldé est arrivée cet été à Milan, en prêt payant avec un droit de rachat fixé à 34M€. Il s'agit d'une somme élevée, mais suffisante pour parvenir à l'arracher de l'As Monaco. Néanmoins, Keita devra prouver qu'il est "Da Inter", car outre ses performances sur le terrain, un danger supplémentaire pourrait avoir des répercussions sur son avenir : Federico Chiesa. En effet, selon la presse italienne, le destin de Keita sera lié aux mouvements des mercato interiste et florentin. Le fils d'Enrico Chiesa est également pisté par la Juve : "Ce n'est un secret pour personne, l'Inter et la Juventus figurent parmi les clubs les plus intéressés par le recrutement de Chiesa. Luciano Spalletti fait le forcing également sur le joueur et sur son père depuis des mois." Si l'Inter souhaite avoir une chance réelle de se positionner sur l'Italien, cela passera : Soit par le départ d'un joueur important (Perisic) Soit par la non-activation du droit de rachat de Keita. Songer à l'avenir L'Inter pourrait aussi songer au futur. Et à ce niveau là, ce serait bel et bien Ivan Perisic qui pourrait être sur la sellette. Keita pourrait se voir racheter, lui qui n'aura que 24 ans en mars. Tandis que l'Inter pourrait songer à inclure Ivan, qui aura 30 ans en février, pour tenter de s'offrir Federico. De plus, dans douze mois, l'Inter bénéficiera d'une plus grande liberté, au niveau économique, étant donné que les accords conclus, en leurs temps avec Erick Thohir, prendront fin. De plus, une nouvelle qualification à la Ligue des Champions, aura pour principale conséquence l'augmentation des revenus. Keita aura à coeur de se racheter de sa prestation face à Bologne, lui qui pourrait à nouveau être titulaire face à Parme, vu que Lautaro Martinez n'est pas encore remis et que Mauro Icardi devra encore revenir des Etats-Unis. Quoiqu'il en soit, si Keita reste, c'est qu'il aura prouvé sa valeur, car il s'agira d'un investissement important pour l'Inter. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. L'agent de Federico Chiesa a parlé de la possibilité de voir son protégé être transféré à l'Inter. Ira-t-il à l'Inter ? "Je crois vraiment que cela pourrait arriver", a déclaré Matteo Materazzi, son agent et frère de la légende de l'Inter Marco Materazzi. "Il y a eu un contact avec les Nerazzurri. L'Inter investit sur les jeunes joueurs et Chiesa est intéressant et prometteur. La Juventus s'intéresse elle aussi a Chiesa mais je pense que la Fiorentina préfère le vendre à l'Inter. " Pastore ? En conclusion, Materazzi a parlé du poste de trequartista où l'argentin du Paris Saint Germain, Javier Pastore est ciblé. "Il est difficile à recruter d'un point de vue économique", a-t-il commencé par affirmer. "L'arrivée de Pastore casserait l'équilibre en raison de son salaire. Ce n'est pas tellement compliqué d'acheter le joueur, mais il gagne beaucoup et au sein d'un groupe, par expérience, je peux dire que ces choses peuvent créer une mauvaise atmosphère. " ®Rheyou Diamweli - internazionale.fr
  22. Milan - Luciano Spalletti souhaite renforcer son rempart offensif. D’après la Gazzetta Dello Sport, une offre de 50M€ serait prête à être présentée. Dans le passé, le Napoli s’est intéressé sur cette inconnue l’été passé. Le Zénith de Roberto Mancini avait lui déposé sur la table 40M€ pour s’offrir le joueur, un chiffre ahurissant. Actuellement, derrière la Fiorentina, il ne reste plus qu’une seule alternative et elle porte un maillot rayée de couleur bleue et noire… Affaire à suivre.... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...