Aller au contenu
Calendrier

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'figc'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

11 résultats trouvés

  1. Le système mis en place, serait utilisé comme celui des Challenges au tennis. AFP/BELGA - La Fédération italienne de football (FIGC) a annoncé jeudi avoir proposé à la FIFA d’expérimenter un système de VAR (assistance vidéo à l’arbitrage) à la demande des équipes, à l’image des challenges au tennis. "La FIGC s’est faite l’interprète des demandes venues ces dernières semaines de nombreux clubs de Serie A et a fait part de façon informelle à la FIFA de sa disponibilité à expérimenter l’utilisation du challenge (la demande de la part des équipes) dans un délai et selon des procédures que l’IFAB (l’organe garant des lois du jeu, ndlr) définira éventuellement", écrit la Fédération italienne dans un communiqué. Le championnat italien avait été précurseur dans l’utilisation de l’assistance vidéo, avec une saison de tests menés en Serie A, la première division transalpine, avant l’adoption officielle du dispositif par la FIFA et l’IFAB. "La Fédération est convaincue qu’en poursuivant le parcours déjà commencé, il sera possible d’amener le football dans une dimension qui le rendra toujours plus proche de millions de passionnés, sans nuire à l’autorité de l’arbitre et en lui fournissant au contraire des éléments concrets pour l’aider", poursuit la FIGC. Dans le même communiqué, la Fédération ajoute qu’il a été demandé aux arbitres de Serie A et à leurs responsables d’"intensifier le recours" à la vérification des actions sur l’écran de contrôle (on field review) "dans les cas controversés qui rentrent dans le cadre du protocole international". La VAR est entrée en vigueur en Serie A lors de la saison 2017-18. Elle est globalement bien acceptée par les acteurs du jeu, même si les polémiques liées à l’arbitrage restent nombreuses. ®AFP, BELGA L'avis de Gasperini L'appel à la Var ? "Je n'en suis pas partisan. Nous assistons déjà comme cela à de longues interruptions." Les arbitres ? "Ils doivent faire leurs jobs, tout cela découle d'épisodes retentissants. Il faut mettre tout le monde d'accord. Moi, je suis à 70 mètres. Ils ont la technologie pour le faire." Validez-vous une telle initiative ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Nouveau revers pour la Vieille Dame….un revers qui pourrait bien être le dernier. La Juve a collectionné autant de rejets dans sa campagne pour la révocation du Scudetto 2006, que de Finales de Coupe d’Europe perdues. En effet, ce Scudetto qui lui a été retiré suite au scandale du Calciopoli a été attribué sur tapis vert à l’Inter, l’ennemi-juré. Comme le révèle Tuttosport : "Le Collège de la Garantie du Sport a déclaré inadmissible le recours du club turinois contre la Fédération Italienne de Football, l’Inter et le Comité Olympique National Italien, pour le pourvoi et la contestation de la décision du 30 août dernier de la Cour Fédérale d’appel, en regard à la question de l’assignation de la part de la FIGC, du Scudetto 2006, à l’Inter." La Juve avait demandé à ce que le titre de Champion d’Italie 2005-2006 ne soit assigné à personne, en s’adressant aux différents organismes juridiques compétent qui ont toujours rejeté une telle demande. Mieux encore, la Juve a été sanctionnée : "Le Club a été condamné au paiement de 10 000 euros destinés à couvrir les dépenses relatives au procès." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. C’est un lapsus qui risque de faire mal, très mal pour l’actuel Directeur Sportif de la Roma, Gianluca Petrachi qui s’est vendu en admettant avoir travaillé pour la Roma, alors qu’il était encore sous contrat au Torino... "La première fois que j’ai rencontré l’Inter, en mai pour Dzeko, j’avais fixé un prix qui n’a jamais été proposé par l’Inter." Cette déclaration, a priori anodine lors de la présentation de Mkhitaryan, a mis en évidence une situation compromettante, à savoir la période de transition découlant du départ du Directeur Sportif du Torino vers la Capitale Le problème est d’ordre chronologique Comment Petrachi, qui était encore en poste au Torino jusqu’à la fin mai, l’ultime journée ayant eu lieu du 24 au 26 mai, a pu débuter ses relations de travail pour le compte de la Roma, avec en ligne de mire le possible transfert de Dzeko à l’Inter ? Si une telle transaction a débuté même après la fin du championnat, avec quelle légitimité a-t-elle été conduite ? En effet, officiellement le Directeur Sportif a rejoint la Roma seulement le 25 juin 2019 afin d’y être opérationnel pour le 1er juillet 2019. Cette approche de la situation mérite des éclaircissements, car ce n’est pas un secret que Petrachi avait débuté ses travaux quelques heures avant la fin officielle de son contrat : Le Directeur Sportif avait été vu en partance pour Rome afin de finaliser l’accord avec Fonseca. Mais que s’est-il passé lors de ces derniers jours du mois de mai, voir pire encore, avant la fin du championnat ? Ce comportement s’il est avéré signifierait une faute extrêmement grave au niveau contractuel. Qui plus est, il faudra également analyser la situation au Torino : Est-ce que Cairo avait autorisé ce type d’action ? Vu la dure réaction du Président du Torino suite à l’éclatement de cette affaire, il semble difficile d’y croire. La Figc entre dans la danse Peu de temps avant le début de la rencontre d’Europa League mettant aux prise la Roma contre Wolfsberg, Petrachi a tenu à s’exprimer à la presse : "Je commente vraiment tout avec le sourire. Après la conférence de présentation de Mkhitaryan, je n’ai fait aucun démenti car il me semblait avoir fait un lapsus, je voulais parler du mois de juin et j’ai dit mai. Toutefois, des personnes spéculent sur cela et je crois que le seul journal qui a souligné cela dès le lendemain fut Tuttosport, le journal de Turin qui ne m’a jamais aimé, je n'ai pas de cadavre dans mon armoire et je peux le dire, ils m'ont chié dessus." "Lorsque je serai convoqué, je dirais sereinement ce qu’il s’est passé, pour l’instant, il n’y a eu aucun avertissement ou de prise de position officielle de personne. C’était un lapsus. Et je veux démontrer que c’est une situation absurde et bien peu importante comparé aux vrais problèmes du Calcio. "Lorsque le Parquet m’appellera, et il est juste qu’il fasse son enquête, je m’y rendrai sereinement car je n’aurais aucun problème. Je suis très serein." L’Inter ne compte pas faire de cadeau L’accusation envers Petrachi n’est pas rien : Le Directeur Sportif pourrait avoir violé les principes de Loyauté, d'exactitude et d'intégrité , soit l’articule 1.bis du code de la Justice Sportive. L’accusation la plus grave pour un tel dirigeant Que vient faire l’Inter ? "Il est probable que la Direction Interiste soit appelée à témoigner et à livrer sa propre version comparé à celle jurée par Petrachi, dans tous les cas, elle pourra aussi aller au plaidoyer. "La stratégie de la défense du Directeur Sportif et de la Roma, car le club pourrait aussi encourir une sanction, dépendra beaucoup de ce qui sera retranscrit dans l’acte d’accusation Dans son édition de ce jeu, “Il Romanista” souligne: La sensation est que la disqualification est une hypothèse à ne pas écarter. “Le sentiment est que la disqualification est une hypothèse à ne pas écarter, même si les disqualifications des dirigeants dans le football ressemblent souvent à des vastes blagues, mais face à une admission de" légèreté" on pourrait arriver à une amende que Petrachi paierait en criant mea culpa, mea culpa, mea culpa mea culpa." Que risque Petrachi si les faits sont avérés ? Selon l'information retranscrite par Calciomercato.com, si les faits sont avérés, le Directeur Sportif risque au moins un an de suspension. Reste à présent à savoir si les faits ont réellement eu lieu ou pas au mois de mai... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Victime de cris racistes, Romelu Lukaku n’a pas réagi à chaud, préférant se laisser un temps de réflexion. Voici le communiqué publié sur ses réseaux sociaux officiels et relayé également par Rtl-Sport : "De nombreux joueurs ont subi des insultes racistes ces derniers mois. J’en ai souffert à mon tour hier. Le football est un jeu que tout le monde doit pouvoir apprécier. Nous ne devrions pas accepter la moindre forme de discrimination qui pourrait le faire glisser dans la honte." "J’espère que les fédérations du monde entier réagiront avec virulence contre toute forme de discrimination. Les réseaux sociaux doivent aussi travailler d’avantage avec les clubs de football. Chaque jour, vous pouvez voir au moins un commentaire raciste sous le post d’un joueur de couleur. Nous le signalons depuis des années, mais il n’y a toujours pas d’action…" "Mesdames et Messieurs, nous sommes en 2019 et au lieu d’avancer, nous reculons. Je pense qu’en tant que joueurs, nous devons nous unir et faire un communiqué pour garder ce sport propre et appréciable pour tous" Réponse surréaliste de la Curva Nord, le groupe des Ultras de l’Inter "Ciao Romelu, Nous t’écrivons au nom de la Curva Nord, le groupe de supporters qui t’a souhaité la bienvenue à peine arrivé à Milan. Cela nous attriste beaucoup que tu ai pensé que ce qu’il s’est produit à Cagliari soit considéré comme du racisme." "Il faut comprendre que l’Italie n’est pas comme de nombreux autres pays où le racisme est un VRAI problème. Nous comprenons que ce qu’il s’est produit peut y être assimilé mais ce n’est pas le cas. En Italie, nous faisons usage de "certaines" méthodes uniquement pour "aider l’équipe" et pour chercher à rendre nerveux les adversaires, non pour du racisme, mais pour les perturber." "Nous sommes une tifoserie multi-ethnique et nous avons toujours accueilli les joueurs du monde entier, nous avons également utilisé certaines de ces méthodes dans le passé face à joueurs adverses et nous le ferons très certainement à l’avenir. Nous ne sommes pas racistes, de même que les supporters de Cagliari." "Il faut comprendre que dans tous les stades italiens, les personnes supportent leurs équipes, mais ceux-ci sont aussi habituer à conspuer l’adversaire, non pas par racisme, mais pour aider leur propre équipe. Nous vous prions de considérer ce comportement des tifosi italiens comme une forme de respect, dû au fait qu’ils ont peur de ce que vous pouvez leur faire, et non pas car ils sont racistes ou qu’ils vous haïssent." "Le racisme est totalement différent et tous les tifosi le savent bien. Lorsque vous déclarez que le racisme doit être combattu en Italie, vous ne faites qu’encourager la répression envers les tifosi, en incluant également vos supporters, vous contribuer à mettre en avant un problème qui n’existe pas ou qui, du moins, n’est pas perçu de la même façon dans d’autres pays." "Nous sommes sensibles et ouverts à tous, nous pouvons vous garantir qu’il y a parmi notre communauté des personnes de races et d’origines différentes qui partagent cette vision de provoquer les adversaires de l’Inter, et ce, même lorsqu’ils appartiennent au même groupe ou à la même origine géographique." "Nous souhaitons vous demandez de l’aide, il faut clarifier ce qu’est le racisme et déclarer que les tifosi ne sont pas racistes. Le combat contre le VRAI racisme doit débuter dans les écoles, pas dans les stades, les tifosi ne sont que des passionnés et ils agissent de façon différentes au stade que dans la vie réelle." "Nous vous assurons que ce qu’ils disent ou font à un joueur de couleur adverse n’a rien à voir avec ce qu’ils pourraient dire ou faire dans la vie réelle. Les tifosi ne sont pas parfait, nous comprenons votre frustration que certaines expressions ont pu provoquer en vous, mais elles ne le sont pas à des fins discriminatoires." "Nous te souhaitons, encore une fois… Bienvenue Romelu." La FIFA prend la situation très au sérieux A travers un communiqué, la FIFA a tenu a réagir sur la situation connue par Romelu Lukaku : "Le racisme n'a pas sa place dans le football. La FIFA demande instamment à toutes les fédérations, ligues, clubs et terrains de sport associés d’adopter les procédures requises, ainsi qu’une tolérance zéro pour les incidents liés au racisme dans le football et d’appliquer les sanctions sévères prévues dans des cas similaires. " Gabriele Gravina, Président de la Fédération italienne de football "C’est un problème très grave, peu importe le nombre de participants qui y ont participé. La FederCalcio est déterminée à imposer les sanctions plus sévères et à les appliquer plus rapidement." "Je ne veux pas entrer dans la sphère de contrôle de la Justice Sportive, qui agi de façon autonome conformément à la législation, mais l'image proposée par le football italien ne reflète pas les valeurs de notre monde. Je condamne cette situation quelle que soit l'issue de l'enquête. Nous devons appliquer les sanctions envisagées afin d’éviter une dérive injustifiable et nous montrer encore plus sévère et rapide dans l’application de ces dernières." Pour rappel, l'Inter lutte contre le Racisme à travers sa Campagne "Buu" "Internazionale.fr se démarque de la Curva Nord et soutient entièrement et intégralement la lutte contre toute forme de discrimination possible. Les sanctions les plus sévères doivent être prises afin d'éradiquer un fléau qui n'a pas sa place, sur le terrain, comme dans la vie réelle." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Les institutions footballistiques italiennes se montrent très préoccupées en matière de racisme, surtout depuis le communiqué publié par la Curva Nord de l'Inter. En effet, les faits sardes, soit les cris de singes à l’encontre de Romelu Lukaku ont ré-ouvert la polémique du racisme. Et lorsqu’il s’agit de jeter de l’huile sur le feu, on pense immédiatement à la Curva Nord interiste qui a publié un communiqué officiel adressé à l’attaquant belge. Sur ce dernier, elle stipule qu’il ne s’agissait pas d’actes racistes à Cagliari, mais d’une tentative de déstabilisation destinée à rendre nerveux l’adversaire afin de venir en aide à son équipe. La Lega Calcio, la Figc, mais les arbitres se montrent également préoccupés par la situation, à tel point qu’il pourrait être décidé de suspendre les matchs suite aux possibles coalition entre les groupes de supporters dans toute l’Italie. Voici l’analyse du Corriere Dello Sport “Dans les Curves principales de la Serie A, et d’autres que celles-ci, circule l'hypothèse de voir les forces se regrouper, et ce afin de faire face à une bataille sur certaines thématiques communes telle que le désir de faire percevoir l’image des ultras d’une différente façon que celle reconnue actuellement par l’opinion publique de même que les forces de l’ordres et de la politique." "Car dans ce monde des ultras, ceux-ci ne sont pas juste reconnus pour des incidents ou de la violence, mais également pour des gestes de bienfaisances. Partant de ce constat, et même si l'idée est encore à l’étude, l'objectif est de proposer un front commun. Si cela venait à se produire, l’explications de la part des Ultras Nerazzurri qui disculpent ceux de Cagliari aurait un sens…un sens qui serait interprété comme une source de très grande préoccupation par la Figc et la Lega Serie A" Comment se comporter si une façon de penser commune est suivie par l’intégralité des Ultras ? "Certes, il y aura des cas d’idéologie politique à définir, mais comment se comporter si les Ultras s’associent sur le fait que les "Buu" ne sont pas des cris racistes ? La Figc et la Lega Calcio sont convaincus qu’un éventuel accord sur le "Buu" de la part des Ultras ne sera pas facile à trouver, ni même à respecter étant donné les premières et lourdes sanctions de la Justice Sportive." Pour le moment, un complément d’enquête sur les évènements qui se sont produit à Cagliari a été exigé. L’espoir est que ce qu’il s’est produit à la Sardegna Arena reste un cas isolé. L’Italie est-elle prête et surtout préparée à agir sur cette thématique ? Qu’en pensez-vous ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Chacun d’entre nous a déjà dû connaitre ce type de personne, celle qui vous saoule et qui ne comprend pas qu’elle vous emmerde plus qu’autre chose. Limite, si vous l’avez fréquenté, elle n’a toujours pas compris le message. Ce contexte, retranscrit dans le Calcio, nous offre la Juve. La Vieille Dame étant dure d’oreille, elle n’arrive toujours pas à assimiler que ses Scudetti resteront figés à 35 titres remportés. En effet, le club Bianconero avait introduit un recours pour annuler la délibération du Conseil Fédéral de la FIGC du 11 juillet 2011, déclarant manquer d’éléments juridique objectifs pour révoquer le Scudetto 2006 à l’Inter. Ce recours a été jugé comme "inadmissible par la Sezione Disciplinare del Tribunale Federale Nazionale". Le Président du Tribunal Cesare Mastrocola, a mis en évidence que la Juventus avait déjà présenté ces derniers mois un recours similaire au Collegio di Garanzia du Coni. De fait, le Tribunal Fédéral avait reporté le procès dans l’attente du délibéré du Collegio. En mai dernier, ce dernier avait déclaré comme inadmissible le recours de la Juventus. Pour établir ce jugement le Tribunal a pour cette raison "vérifié l'identité substantielle entre les deux procédures promues en parallèle devant le Tribunale federale Cour fédérale et le Collegio di Garanzia." Mémé est donc renvoyée dans les orties. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Très mauvaise nouvelle pour Mino Raiola, un des agents les plus connu du football et italien et mondial. Lui et son cousin, Vincenzo, qui est l’un de ses plus proches collaborateurs ont été épinglés par la Fédération Italienne de Football. Voici le communiqué émanant de la Commissione Procuratori Sportivi, qui suspend à titre provisoire les deux intéressés pour des périodes respectives de trois et deux mois. "La Commissione Procuratori Sportivi, sur base d’exceptions, de déductions et d’une défense rejetée, condamne Messieurs Carmine Raiola et Vincenzo Raiola, de leurs qualités de représentants légaux où ils y sont représentés […] et de la suspension de l’exercice de leur activé d’agent sportif pour les périodes déterminées : Carmine Raiola, trois mois Vincenzo Raiola, deux mois." Incidences Pour les intéressés, il s’agit d’une situation assez problématique étant donné la prochaine ouverture du mercato estival où ils auraient dû jouer un rôle majeur auprès de leurs assistants, afin de leur permettre de trouver une nouvelle destination. Parmi les joueurs, on peut notamment citer Lorenzo Insigne qui a récemment fait part de son insatisfaction pour rentrer et rester à la disposition du Napoli. Massimo Diana, l’avocat des Raiola, s’est déjà dit prêt à appuyer sur l’accélérateur afin de connaitre les motivations qui ont amené cette suspension. Cette dernière n’étant pas reprise dans le communiqué. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Milan - La Justice Sportive, organe émanant de la FIGC a suspendu 5 joueurs pour un tour, parmi ces derniers, on retrouve Matias Vecino qui a récolté le nombre de cartond jaune requis. Il sera accompagné dans les tribunes par Suso (Milan), Alessio Romagnoli (Milan), Marcel Buchel (Hellas Verona) et Luca Cigarini (Cagliari). Un ancien interiste, l’actuel entraineur de Crotone, Walter Zenga, a été suspendu pour un match avec une amende de 5.000€ car à la 92’ minute de jeu, bien que rappelé à l’ordre, il a nettement contesté les décisions arbitrales à plusieurs reprises. Il s’est pris une expulsion de la part de l’arbitre de la rencontre pour avoir tenu une expression injurieuse Concernant Immobile, ce dernier est suspendu pour un match au lieu de deux. Le second match a été remplacé par une amende financière acceptée par le joueur et la Lazio. Sauf nouvelle exclusion, Ciro Immobile sera bien présent pour la confrontation face à l'Inter... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Milan - Le Président du Comité Olympique Italien, Giovanni Malagò s’est livré sur le poste laissé vacant par Tavecchio, et il s’est exprimé également sur ce dernier: "Hier, Tavecchio a beaucoup parlé, je n’ai pas envie de commenter ses dires. Concernant son poste, il existe deux extrêmes: Le premier est logique, on en recrute un immédiatement. Sinon, deuxième possibilité, ce n’est pas très grave, car il y sera élu plus tard. Il y a toute une évaluation qui doit être réalisée par des experts, des cabinets d’avocats : Il se peut que le Commissaire/Président de la Figc soit élu après les élections relatives à la Présidence de la Serie A et de la Serie B." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Milan – L’ancien numéro un de la Fédération Italienne de Football a démissionné en mode fou furieux ce 20 novembre, tout comme l'ensemble du conseil d'administration de la FIGC: "Je paie pour Ventura, alors que je ne l’ai pas voulu. Avec un but, j’étais un héros" "Je me suis résigné à démissionner et c’est une simple demande, un acte politique que j’ai adressé au Conseil Fédéral, mais personne là-bas, n’as démissionné. Je suis arrivé à un point de rupture au niveau des spéculations. La Lega Pro ne m’a jamais soutenu, la semaine dernière j’ai reçu un courrier pragmatique, je l’avais interprété de bonne foi, comme une volonté d’Alliance et au lieu de cela, nous sommes confrontés à un système sportif qui se permet de prendre de graves décisions, alors que le fournisseur de l’Italie était absent. Il n’y avait pas de représentants des Serie A et B. Le 23 et le 27 novembre, des présidents seront élus, nous sommes aujourd'hui le 20 et il reste 7 jours à attendre, c’est la tragédie italienne du football mondial." "Lors de la réunion de mercredi, j’ai pensé que l’image avait changé, mais aujourd'hui j’ai eu le sentiment que ma composante, dans laquelle j’ai milité durant 18 années et que j’ai organisé d’une certaine façon, est tout autre. Je n’ai pas été appuyé dans mes considérations, j’ai hésité et j’ai démissionné pour un fait politique et certainement pas pour un fait sportif. Je ne dois riens à personne, j’ai tout donné au Coni durant ces dernières années." Malago dans le viseur "Hier soir, Malago a déclaré que le sélectionneur avait été choisi par Lippi, après avoir analysé quatre profils. Je n’ai jamais déclaré une telle chose, car il s’agissait d'une réunion privée et cela n’avait pas lieu d’être porté au public. A présent vous savez tous que Ventura n’était pas le choix de Tavecchio. Mais Tavecchio a payé le prix fort pour Ventura. Je suis désespéré par le fait de ne pas avoir su nous qualifier pour le Mondial. Et que devient cette tragédie ? Et si le poteau de Darmian était rentré au match allé ? Est-ce que le Tavecchio que j’étais, aurait-il était un héros ?" "Donnez-moi les résultats des autres fédérations: Selon vous le retour à 4 équipes en Champion’s League est due au fait que Tavecchio a le bras long, ou alors est-ce dû au fait que j’ai changé l’équilibre en Europe ? Uva est-il un beau Vice-Président à l’UEFA ? Christillin est présent au Conseil de la Fifa grâce aux gnomes qui sont placé derrières mon bureau ? Vous pensez qu’à 74 ans j’ai besoin de m’asseoir sur une chaise ?" Avez-vous de la culpabilité pour le Mondial ? "Je regrette seulement de ne pas être intervenu à Milan, à la mi-temps, pour changer d’entraîneur. Et c’est à la demande de Malago, le Commissaire de la Figc : "Car cela aurait été très grave, car en Italie il y a des lois et des garanties." Var et temps de réflexion "Pour la Vidéo, il y avait l’envie, en tout premier lieu de Biscardi, puis de Tavecchio. Je la voulais depuis 2014, j’étais le premier à la réclamer à Blatter. J’ai parlé à 4-5 bons entraîneurs. Tous sont en poste et ils ont eu tous leurs mot à dire, mais personne n'est venu pour soutenir Tavecchio, dire le contraire est un mensonge !" "J’avais demandé à disposer de 10 à 15 jours au Conseil Fédéral pour attendre les élections présidentielles pour la Serie A et B, mais durant ce laps de temps, je me fais consumer par l’apocalypse. Nous allons avoir des matchs amicaux en mars et il est vital de disposer d’un grand fil conducteur, comme à l’ancienne. Aurais-je du m'en tenir aux entraîneurs disponibles et leur proposer que deux matchs amicaux ?" "Les italiens sont des personnes sérieuses et cultivées, ils méritaient d’avoir la satisfaction d’aller au Mondial. Tout a été fait pour nous en écarter. J’ai tout essayé, mais je n'ai pu avoir que des prises de vue de l’extérieur. A la rigueur, il faudrait se remettre en question comme en France où le pays, lui est parvenu à se qualifier." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Milan - D’après la Gazzetta Dello Sport, le Président Fédéral, Carlo Tavecchio, compte déposer un projet qui aura un impact dans le monde du Calcio. En effet, il souhaite faire passer la Serie A à 18 clubs au lieu de 20, la B de 20 au lieu de 22. De réduire la Serie C en deux groupes de 18 équipes au lieu de 20 actuellement. Il s’agirait d’un bon coup de balai au sein des équipes professionnelles, qui passerait de 102 à 74 avec une redéfinition pour les Dilettanti (le football amateur). Ce projet est coordonné par Cosimo Sibilia, Le Vice-Président vicaire de la FIGC et cela se répercutera jusqu’à la Serie D. avec toute une série de réformes. Ce qui est sûr, c’est que Tavecchio va aborder sérieusement ce sujet en janvier. Actuellement, les deux compétitions majeures sont mises sous administration, donc ils n’ont pas leurs propres interlocuteurs institutionnels. On s’attend à ce que la Lega Serie A et B renouvellent avec la tradition d’avoir ses propres organes internes, afin de débuter avec des représentants de toutes les composants intéressés, aux discussions. Il semble actuellement, que l’on enregistre une timide ouverture de la Lega Pro, en vue d’une réduction de son organigramme, sur un plan étalé sur plusieurs années. Des contacts ont eu lieu avec le Président Gabriele Gravina, qui représenterait les 38 clubs imaginés par Tavecchio pour la Serie C. De son côté, la Serie B devrait aussi s’adapter aux répercussions entraînant le passage à 20 club et le numéro un de la Via Allegri compte encaisser le choc, afin de voir les championnats inférieurs se subdiviser au mieux, mais compte également faire pression ensuite sur le Championnat le plus important, la Serie A. Le chemin est encore long, mais pour l’heure, il n’y a encore rien qui pourrait permettre de procéder à la réforme de la Serie A Cela pourrait se discuter dans un futur proche, mais les variables et les différents scénarios sont très complexes. Il suffit juste de songer aux intentions du Ministre des Sports, Luca Lotti, qui souhaite réformer la Legge Melandri en touchant aux critères de répartitions des trois télévisés, avec l’établissement d’une mesure ad hoc, en vue de légiférer sur une stabilité. En effet, le format sportif des championnats est en relation direct avec les revendications économique. Toutes les équipes de Serie A sont habituées à vivre dans un cadre de réciprocité et ce serait un exploit de voir cette réciprocité se répercuter entre les autres ligues. Même si une nouvelle tentative sera proposée. Ce qui est sûr, c’est que la façon dont est structuré le Calcio professionnel actuel n’est pas tenable Il va y avoir un problème de soutenabilité financière et la compétitivité en subira les répercutions. La Serie A à 20 n’est pas un emblème. L’écart, entre les grandes écuries et les petites, reste important et il ne se réduira pas en rayant deux clubs d’un simple trait. Il serait peut-être plus judicieux de revoir le système de redistribution économique, en misant sur le mérite, en évitant de spéculer sur certains matricules et en changeant la culture sportive des dirigeants. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...