Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'figc'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • Jeux video

Groupes de produits

  • T-Shirts Collection 2020
  • T-Shirts Logos
  • T-Shirts Art Portraits

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

47 résultats trouvés

  1. La Serie A doit reprendre le 20 juin, et certains clubs reprendront même d'ici le 12 juin avec la Coppa Italia. Le 8 juin prochain aura lieu un Conseil Fédéral, là où tout devrait être acté, où tous doivent tombés d'accord sur de nombreux thèmes. Cela promet une semaine de négociations folle entre dirigeants... Et les thèmes sont nombreux : le calendrier, les droits TV, les horaires des rencontres, les contrats des joueurs se terminant fin juin, l'algorithme suggestif inventé par Gabriele Gravina, d'éventuels playoffs que personne ne veut réellement... La liste est longue. Et il y a de fortes tensions entre certains dirigeants de clubs, déjà bien nourries pendant les derniers mois. C'est notamment le cas entre Giuseppe Marotta et Claudio Lotito. Le premier représente un club qui se sent lésé par le calendrier, et qui dès le départ lors de l'arrêt du championnat, n'appréciait pas spécialement l'idée de reprendre le championnat. Le second, Lotito avec sa véhémence caractéristique, a toujours été en première ligne pour une reprise de la Serie A et se sent encore plus en position de force avec la reprise des compétitions domestiques. Autant dire que nous pouvons nous attendre à des échanges houleux entre les deux ces prochains jours... ®gladis32 - internazionale.fr
  2. Le Gouvernement italien a marqué son accord : Le 13 juin 2020 est la date de reprise officielle de la saison du football italien. Interrompu depuis le mois de mars à cause de la Pandémie Covid-19, cette décision a été prise au terme d’une réunion où l’on retrouvait le Ministre des Sports Vincenzo Spadafora, la FIGC, les ligues et les associations des joueurs, entraîneurs et des arbitres. La Coupe d’Italie en premier ! En effet, le samedi 13 juin, c’est la Coupe d’Italie qui reprendra ses droits avec les demi-finales retour. Seront donc disputés : Juve-Milan et Napoli-Inter. La Finale de la Coupe d’Italie devrait avoir le mercredi 17 juin. Devrait, car c’est le dernier point qui doit être approuvé par la FIGC. 20 juin, reprise de la Serie A Voici les déclarations du Ministre Spadafora : "J’ai participé à une réunion avec tous les parties prenantes de la Figc. Comme je l’avais promis, le Calcio se devait de reprendre via l’autorisation du Comité Technique Scientifique sur les protocoles présentés." "Il est donc juste que le Calcio reprenne, le Comité Technique Scientifique a souligné la nécessité d’une quarantaine fiduciaire si un joueur s’avère positif. Je dispose également de garantie sur la thématique des tampons, ce qui représente quelque chose qui ne nuira en aucune façon aux besoins des citadins, il n’y a pas de canal préférentiel pour le Calcio." "Je peux vous dire, aujourd’hui, que la Serie A reprendra le 20 juin. Si le championnat venait à devoir stopper à nouveau, la Figc m’a assuré soit une tenue des playoff soit la cristallisation du classement. Je me souhaite, à titre personnel que l’on puisse donner un signal positif en faisant usage des 13 et 20 juin pour clôturer la Coupe d’Italie. Il s’agira de donner un message important étant donné qu’il ne reste que trois matchs. Nous devons toutefois attendre l’autorisation de la Figc et, comme prévu, le Service Public garantira la retransmission en clair de la Coupe d’Italie." "Des contacts sont également en cours avec les détenteurs des droits télés sur le championnat. L’espoir est que Sky offre une réponse importante, mes derniers contacts avec celui-ci, qui se sont tenus aujourd’hui, étaient positifs. La priorité doit être d’assurer le spectacle pour les italiens, en garantissant toutefois des mesures de sécurités et de l’ordre public." "Dans le même temps, le Ministre Gualtieri a ratifié en un temps record, le bonus de 230 millions d'euros pour les licenciés du monde du football. J’ai travaillé afin de garantir une sécurité totale pour tout le sport. Les horaires devront être décidés par les organismes compétents." Les dates Ce vendredi, la Lega doit fixer d’une façon ferme et définitive les jours et heures de matchs, en débutant avec l’établissement du calendrier de la Coupe d’Italie. Pour le championnat, la 27ème journée devrait avoir lieu les 20-21 juin. Le 24 juin devrait être la date définie pour les matchs en retard de la 25ème journée de Serie A : Inter-Sampdoria, Verona-Cagliari, Torino-Parma et Atalanta-Sassuolo. La date à retenir est celle du 4 juin, ou au plus tard du 8 juin, journée où le Conseil Fédéral devra établir et délimiter une ligne de conduite pour un éventuel plan B (les playoff). Le plan C étant de procéder à la cristallisation du classement. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. La Serie A est confrontée à plusieurs problématique : si les joueurs ont confirmé ne pas vouloir jouer en après-midi sous haute température durant l'été, une discussion s’est également tenue hier en vue de prolonger les contrats (expirant le 30 juin) jusqu'au 31 août. En effet, comme nous en informe La Gazzetta Dello Sport, il est hors de question pour les joueurs d'évoluer sur les terrains avant 17h00. Les matchs, en cas d'accord, pourraient se disputer à: 17h15 19h30 21h45 La seconde thématique devrait être adoptée à partir du moment où les transferts pourront débuter, vraisemblablement le 1er septembre. Néanmoins, il y a urgence en ce qui concerne les contrats actuels courant jusqu’au 30 juin : La FIGC devrait ordonner, peut être dès ce 3 juin lors du conseil fédéral, une recommandation contraignante : prolonger les prêts et les contrats qui arrivent à échéance afin de ne pas altérer la régularité du Championnat. Reste à présent à définir cette recommandation, le tout en accord avec la FIFA qui prévoit une réunion entre l’ensemble de toutes les fédérations la semaine prochaine. Concernant la problématique des salaires, l’idée sur la table serait de lier la compensation au nombre de matchs de la saison en cours et non plus sur l’intégralité de la saison. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Les tractations entre les joueurs et les clubs, concernant les salaires à percevoir pour les mois de mars et avril sont remontées jusqu’aux oreilles de l’UEFA. L’UEFA a donc fait savoir que ceux qui n’auront pas payé les deux versements mensuels à leurs propres affiliés ne seront pas en mesure de participer aux Compétions européennes de la prochaine édition, sauf en cas d’accord écrit avec les joueurs. Une attitude différente a été adoptée par la FIGC qui autorisera tout de même l’inscription des clubs qui seront toujours en contentieux avec leurs propres joueurs. Cette décision de l’UEFA ravi l’AIC, l’Association Italienne des Joueurs, qui exigeait une entrevue avec la FIGC. A l'étranger, la Liga reprendra ses droits le 8 juin tandis que la Premier League reste toujours en quarantaine imposée par le Gouvernement. Ce qui, pour l’instant, mettrait à risque la participation des clubs anglais en Ligue des Champions et en Europa League au mois d’août. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. La FIGC étudie l’hypothèse de reprendre le championnat de Serie A. Toutefois, en cas de nouveau coup d’arrêt, la voie serait royale pour les Playoffs et les Playouts. Formule révélée par la Repubblica Hypothèse déjà émise pour un Scudetto entre le Top 8 La formule sur laquelle travaille la FIGC est un playoff entre les six premiers. Les deux premières équipes en tête seraient en demi-finale. Les quarts de finales verraient s’opposer le 3ème contre le 6ème et le 4ème contre le 5ème. Une formule similaire pour les play-out mettraient au prise les 6 derniers pour décider de la relégations. Les 8 équipes de milieu de tableaux se disputeraient la 7ème place de l’Europa League. Cette formule ne garantirait aucune place en Ligue des Champions et pourrait s’avérer très risquée pour l’Inter qui, en l’état, jouerait le tout pour le tout dans un quart de finale face au Napoli. Ce risque est jugé comme trop important, même s’il existe la possibilité de remporter le Scudetto. Un risque jugé important étant donné que l’équipe a 15 points d’avance sur le Napoli avec toute une série d’inconnue sur une reprise après quasiment trois mois d’arrêt et de matchs à huis clos. Pensez-vous que cette version de fin de championnat à une chance d’aboutir ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. La date du mercredi 20 mai était annoncée comme décisive pour le pays et pas uniquement le Calcio, la Gazzetta Dello Sport nous informe que la rencontre entre Giuseppe Conte, Gabriele Gravina et Paolo Dal Pino va être très probablement reportée à une date ultérieure. En effet, le choix du Gouvernement est lié à la bascule vers le bas de la courbe épidémiologique, si celle-ci vient à se confirmer dans le temps, le Gouvernement pourrait être plus enclin à accepter certaines concessions Quoiqu'il en soit, la date du 13 juin pour la reprise de la Serie A est plus que compromise, preuve en est l’annonce de la FIGC qui a suspendu toute activité sportive. Aujourd’hui TMW nous informe que le 3 août n’est qu’une date informelle pour l’UEFA "Les dates du 20 juillet pour les nations classées de la 16ème à la 55ème place du classement de l’Uefa, et du 3 août pour les nations classées de la 1ère à la 15ème place ont été mentionnées, lors d’une présentation ayant eu lieu avec les secrétaires et présidents des 55 associations affiliées à l’UEFA. Lors de ces réunions, nous avons toujours mentionné que ces dates n’étaient que des recommandations, provisoires et non-officielle." Les Playoffs pourraient bouleverser la hiérarchie alors que la Serie D dépose les armes C'est un fait, le Conseil Fédéral de ce mercredi confirmera l’arrêt définitif du championnat amateur. Concernant les Serie B et C, il semble peu probable que la requête présentée par la Lega Pro soit également validée pour les compétitions inférieures. Le Président Gravina veut explorer toutes les pistes avant de déposer les armes. Pour explorer ces pistes, Le Comité Technique Scientifique doit apporter une réponse aujourd’hui, sur le protocole relatif aux entrainements individuels. De son côté, la Commission médicale de la FIGC devra se réunir pour étudier le nouveau protocole médical destiné à la reprise des matchs. En effet, la Repubblica nous informe que l’Uefa et le Gouvernement pousseraient Gravina à aller vers ce système Aleksander Ceferin, en ce sens a déjà dit qu’il était possible d’adapter le format de la compétition, le gouvernement a rationalisé, la Justice Sportive rendant plus pratique les recours à suivre. L’hypothèse retenue est la mise en place d’un tournois à 12 équipes Les 4 premières équipes la Juve, la Lazio, l’Inter et l’Atalanta seraient propulsées en quart de finale La Roma 5ème défierait Cagliari 12ème Naples 6ème défierait Sassuolo 11ème Milan 7ème défierait Bologne 10ème Vérone 8ème défierait Parme 9ème Les playout destinés à la relégation mettraient aux prises les 8 derniers, à savoir la Fiorentina, l'Udinese, le Torino, la Sampdoria, le Genoa, Lecce, SPAL et Brescia. Si pour certains clubs, l’idée de Gravina pourrait relancer la saison, certaines équipes ne veulent pas entendre parler de cette proposition. En effet, en cas d’arrêt de la Serie A, la Juve, la Lazio, l’Inter et l’Atalanta iraient en Ligue des Champions, ce qui ne serait plus le cas avec les plays-off. Comble de l’ironie, le Scudetto pourrait être remporté par Cagliari actuel 12ème de Serie A. La Fiorentina de Commisso et le Torino de Cairo devraient se battre pour éviter la relégation en Serie B. Lotito (Lazio) ne veut pas de cette formule, lui qui n’est qu’à un point de la Juventus. Chaque Président de Club pourrait également souffler le chaud et le froid même si Gravina disposerait des instruments pour s’imposer. Pour l’instant cette formule est informelle, mais ce qui est sur, c’est que la Serie A devra communiquer son classement final, voire ses européens à l’UEFA d’ici le 2 août sans passer par les tribunaux: L’Italie veut à tout pris éviter de déposer les armes comme en France, en Belgique et aux Pays-Bas où chaque pays est confronté à des recours. Gravina est contre un blocus des relégations et une Serie A à 22 équipes. Le tout sans parler des droits télés et d’une compétition 2020/2021 à terminer juste avant l’Euro Rajoutez à cela que les rapports entre Gravina et Malago ne sont pas bons, mais que celui-ci a de très bons contacts avec le Ministre Spadafora et avec Dal Pino de la Lega A ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. La Fédération Italienne de Football (FIGC), a suspendu toutes les activités sportives en Italie jusqu’au 14 juin 2020 inclus. La Serie A impactée Comme cela avait été anticipé il y a quelques jours, le 13 juin ne sera donc pas considéré comme le jour de la reprise de la compétition. Cette décision fait suite au Décret de la Présidence du Conseil des Ministres où il est indiqué que le Gouvernement suspend tous les évènements et compétitions sportives jusqu’au 14 juin inclus. Communiqué officiel "La FIGC a pris acte de l’argumentation reprise par le DPCM du 17 mai 2020 visant les mesures urgentes pour contenir tout risque de contagion à l’intérieur du territoire national et a acté la suspension jusqu’au 14 juin 2020 de tous les évènements et de toutes les compétitions sportives de tout ordre et de toute discipline, sur terrain privé ou dans des lieux public, comme évoqué dans le Décret et souhaité par les autorités compétentes." "La suspension des activités sportives court jusqu’au 14 juin 2020." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. C’est une information émanant de Calcio&Finanza, l’Inter a fait son entrée dans le réseau de l’Observatoire Italien de l'Esports (OIES), la première plateforme B2B de Networking, d’informations et de formations pour les intervenants du secteur. Cet accord entre dans la stratégie du Club, dans l’idée d’accroître sa présence dans le domaine de l’E-Sport tout en augmentant sa connaissance des dynamiques du marché national et international. "L’entrée de l’Inter dans le Réseau OIES est le témoignage du travail régulier que le Club Nerazzurro réalise afin de faire toujours plus parti de ce phénomène en constante croissance, avec une attention particulière pour la Génération Z et l’implication générale de nouveaux publics" - Alessandro Antonello, CEO Corporate du FC Internazionale Milano. Depuis la création de sa propre équipe d’Esport en février, l’Inter s’est toujours montrée protagoniste, de façon hebdomadaire, d’un nombre important de diffusion de contenus ayant comme thématique l'ESport, avec la présence des joueurs Pro de l’équipe Inter / Qlash et des joueurs de l’équipe première du club. Le réseau d'intervenants et les services offerts par l’OIES aideront l’Inter à poursuivre ses objectifs. C’est un facteur qui démontre également le prestige du réseau de l'Observatoire Italien qui est en pleine évolution : parmi les membres actuels, on retrouve des institutions telles que la FIGC, GroupM, Infront, Panasonic, Arena et deux groupes parmi les plus importants d’Italie comme Exeed et Notorious Legion. L’OIES continue de son côté à réunir les plus importants intervenants du secteur pour créer le contexte favorable de l’évolution du mouvement italien : "L’entrée d’un club reconnu à travers le monde et autoritaire comme l’Inter confirme à quel point l’intuition est importante dans la base d’un projet. L’Inter est l’un des Player parmi les plus important de ce secteur et c’est une marque internationale. C’est une ambassadrice du Calcio dans le monde et dans l’ESports." "Avoir l’Inter dans notre réseau signifie accueillir une Histoire d’un Club de Prestige qui, dans l’absolu, aura des effets positifs envers toutes les autres parties prenantes - " Luigi Caputo et Enrico Gelfi, fondateurs de l'OIES. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Selon Sky Sport, une réunion reprenant l’ensemble des composantes de la Fédération italienne de Football, va se tenir dès 16h00. Celle-ci fait suite à une réunion qui se déroule depuis ce midi entre l’AIC, l’association des joueurs et les représentants de la Serie A. Etant donné la présence des Lega A, B, C, et des représentants des Arbitres, des entraîneurs et des joueurs, nous semblons nous diriger vers une prise de position définitive quant à l’avenir de la Serie A. Le cas échéant, ce topic sera uploadé en temps et en heure! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. C’est la révélation du Corriere Dello Sport, la raison pour laquelle la compétition doit aller à son terme est certes financière, mais celle-ci viserait à protéger les clubs d’une implosion financière. Eléments d’explication "La Serie A risque la faillite. La suspension définitive de la saison pourrait mettre en défaut à minima 85% des clubs présents en Serie A." En effet, comme le révèle le quotidien, seul 6 des 20 clubs de la plus grande division italienne présentent des comptes positifs en 2019. Tous les autres, parmi lesquels on retrouve l’Inter, le Milan, la Juve et la Lazio, sont dans le rouge. Les 66% des clubs recensent une perte estimée à 344,97 millions d’euros. De nombreux clubs, comme la Roma, ont opté pour l’endettement financier afin e rééquilibrer les comptes, tandis que d’autres ont misé sur une recapitalisation. Il s’avère donc vital pour la Lega de disputer les 124 rencontres restantes, étant donné qu’il est impossible de faire l’impasse sur les 340 millions d’euros de droits télés répartis entre Sky et Dazn à hauteur de 223 millions et des droits de diffusion pour l’étranger géré par IMG Qui plus est, l’arrêt anticipé de la saison ouvrirait la voie à la controverse légale avec la présentation d’un tournoi irrégulier et bien différent de ce qui avait été convenu à la base. Au niveau salarial, les paiements des mensualités de janvier, février et mars devront être versés d’ici le mois de mai. Ce qui fera à présent la différence, ce sera la solidité des propriétaires parmi lesquels on retrouve le Groupe Suning à la tête de l’Inter. Revenir sur les terrains semblent donc être la priorité : "En cas d’arrêt définitif, il ne sera pas possible de quantifier l’impact négatif d’un choix aussi drastique, bien plus qu’un manque de discernement politique." Vers un report de la reprise des entraînements Selon la Stampa, Le Ministre des Sports Vincenzo Spadafora, en présence de Messieurs Speranza et Sileri ont établi un calendrier de reprise qui devra être avalisé ce mercredi par toutes les parties concernées. "Les déclarations du Ministre ouvre la probabilité à un report d’au moins deux semaines de la reprise des entraînements soit du 4 au 18 mai. L’Italie n’est pas en aussi bonne cohésion que d’autres pays : La Bundesliga pourrait reprendre le 9 mai, la Liga, le 9-10 mai avec un calendrier officiel en date du 5-7 juin. En Italie, il y a un manque évident de cohésion dans le monde du Calcio." "Lors de la réunion qui se tiendra aujourd’hui à la Lega, six clubs, Spal, Brescia, l’Udinese, la Sampdoria, Cagliari et le Torino soumettront une série de question à la FIGC sur les thématiques qui seront les causes de forces majeurs à invoquer et la contribution demandée aux joueurs en responsabilité civiles et patrimoniales en cas de nouvelle vague. Sans oublier la situation relative aux contrats et aux prêts venant à échéance au 30 juin et la définition des dates et lieux des matchs encore à disputer." Rodolfo Tavana, le médecin qui représentait la Serie A à la Commission d’Ethique et qui a développé le protocole de la FIGC pour la reprise de la Serie A a démissionné. Selon Sky Sport, cette démission est basée sur des raisons personnelles. Tavana se rendant compte qu’il ne représentait pas un groupe uni, sans oublier le fait qu'il devait faire face aux nombreux doutes émis par un nombre important de médecins de Serie A, au sujet du protocol qui avait été établi. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Pour beaucoup, dans le Monde du Calcio, Vincenzo Spadafora est vu comme un démon, celui qui veut mettre un terme à la Serie A, celui qui veut "Tuer le Calcio". Mais est-ce vraiment le cas ? Voici ses déclarations au Corriere Della Sera "La majorité des italiens ne voit pas d’un bon œil la reprise du championnat. Mais je ne me base pas sur les sondages en ce moment. Le Calcio est une entité importante dans le pays: Je le connais bien, contrairement à ceux qui veulent faire passer un message différent." "Il y a de intérêts économiques légitimes en jeu, mais lorsque l’on dérive sur d’autres types d’attaques, de pressions et d’instrumentalisations, cela ne fait de bien à personne. Il n’existe aucune contrariété de ma part, mais une volonté de reprendre uniquement si la sauvegarde de la santé des personnes, à l’intérieur de chaque équipe, est garantie." "Ensuite je revendique d’agir d’une façon égalitaire envers les autres sports et les sports dit basique. J'ai a tellement cette volonté pour une reprise que j’ai, moi-même, convoqué la première réunion entre la FIGC et les Ligues pour trouver une solution." "Reprendre la compétition met en évidence une série de questions liées aux transports, aux hôtels, à des centaines de personnes en mouvement. Qui en sera responsable ? Un protocole doit aussi être établi pour légiférer sur ces aspects." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Antonello Valentini, l’ancien Directeur Général de la FIGC s’est livré au Corriere Dello Sport à travers une longue lettre: "Je me suis confronté à Nicola Rizzoli, le désignateur des arbitres de la Serie A. L’audio de ce fait de match n’a pas disparu, comme le raconte Pecoraro. Il n’existe tout simplement pas, car ce n’était pas un cas pour la Var." "Cet audio n’existe pas m’a rappelé Rizzoli : "La Var ne pouvait pas intervenir car ce n’était pas possible de le faire, cela ne figurait pas dans l’un des quatre cas prévu dans le protocole : Echange de personne, rouge direct (Pjanic avait déjà été averti), penalty, buts." "Rizzoli a également rappelé que la Direction de l’AIA avait, en son temps, convoqué le Procureur Fédéral sur le cas Orsato. Il lui avait été expliqué pourquoi cet audio ne pouvait pas exister. Ce n’est donc pas une disparition mystérieuse comme pouvait l’insinuer l’interview de Pecoraro publié dans Il Matinno ces derniers jours." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Vincenzo Spadafora est intervenu ce jour sur la Rai3 dans le cadre de l’émission "Mi manda Rai3": "Ces derniers jours, le Comité Technico-Scientifique a rencontré les différentes composantes du monde du Calcio et pas uniquement la FIGC, pour approfondir le protocole présenté." "Il faudra qu’il soit synthétiser par le Comité et la Federcalcio en regard à la reprises des entraînements. Cela aurait également un impact positif sur la reprise du championnat. Et D’autre part, c’est le Gouvernement qui a décrété, pour des raisons sanitaires urgente, la fermeture du championnat créant, dans une moindre mesure, des conditions pour faire payer au football le moins de dommages possible." "Dans tous les cas, le Gouvernement assumera la responsabilité de ses décisions. Il est nécessaire de le déclarer aussi à la Serie A pour mettre un terme aux polémiques et aux confrontations. Le Calcio a toujours été ce moment de symbole de légèreté et de passion." Gabriele Gravina ne prendra pas la décision De son côté, Gabriele Gravina, la Président de la FIGC, n’assumera pas l’arrêt définitif de la saison, si celui-ci vient à être prononcé. Voici ses déclarations au Il Messagero "Je ne signerais jamais pour l’arrêt des championnats car ce serait la mort du football italien, avec une fermeture totale, le système perdrait 700 à 800 millions d’euros.Je me souhaite que le Monde du Calcio, qui a un impact social important dans notre pays, pourra redémarrer avec moins d’individualisme." Le plan B en cas d’arrêt de la compétition ? "Mon sens des responsabilités me pousse a avoir un plan B, C et D. Mais si cela doit rimer avec la fin, je le dit en tant que Président de la FIGC, je ne signerai jamais pour le blocus des championnats, je tiens à protéger les intérêts de tous." "Je refuse de signer pour un blocus total, sauf sur base de conditions objectives tel que la santé des joueurs, des entraîneurs, des staff techniques, du personnel, mais quelqu’un doit me le dire clairement pour m’empêcher d’avancer." "Le temps est notre faveur, les dommages économiques sont divisé en plusieurs catégories: Le système viendrait à perdre entre 700 et 800 millions d’euros. Jouer à huis-clos reviendrait à perdre 300 millions d’euros. Jouer avec l’accès au stade reviendrait à perdre entre 100 et 150 millions d’euros, même si cette dernière hypothèse n’est pas viable." "Nous avons d’importantes responsabilités contractuelles envers nos partenaires et envers les institutions internationales : L’UEFA et la FIFA. En France, c’est le Gouvernement qui a dicté ce que devait faire sa fédération. Paris a immédiatement déclaré perdre 200 millions d’euros suite à l’annonce de cette fermeture et il ne sait pas s’il participera aux Coupes d’Europe. Même les clubs de Ligues 2 ont décidé de proposer leurs propres alternatives." "Imaginez le nombre de litiges à gérer en cas d’arrêt. Qui sera promu, qui sera relégué. Quels droits allons-nous bafouer ? Tous invoque le blocus, Le Gouvernement l’a fait, à lui de nous l’imposer et je respecterai toujours les règles. J’ai entendu dire qu’il fallait attendre la contagion 0 ou le vaccin. En pratique, cela reviendrait à dire qu’e l’on ne pourrait pas non plus disputer le championnat 2020/2021." "Quand sera prêt le vaccin ? Quand sera-t’il disponible ? Il y a une différence entre les terrains de football et les places dans les oratoires et même dans l’industrie du Calcio. Que devrais-je dire aux familles des joueurs ? Qu’ils devront changer de métier pour les deux-trois prochaines années ? Ce n’est pas nécessaire de réformer, il faut parvenir à définir un mode de fonctionnement durable et pas seulement songer au format des playoff et playout." "C’est sur cette thématique qu’il faut se concentrer : Nous sommes les seules en Europe à avoir plus de 100 équipes professionnelles et elle ne peuvent pas ne plus être soutenues. Je le dis en qualité d’entrepreneur, c’est mon projet, je suis disposé à faire des calculs et à comprendre les critiques des Ligues : Un véritable entrepreneur se doit d’élever le niveau de qualité." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Intervenu lors de l’émission ‘Che tempo che fa’, diffusé su la Rai Due, le Ministre des Sports et de la Politique jeunesse, Vincenzo Spadafora, a fait le point sur une possible reprise des activités sportives et du Calcio "Je suis d’accord sur une reprise des entraînements individuels dès le 4 mai, ce sont des mesures que nous avons proposés au Président du Conseil. Je suis ravi de la réouverture des parcs et de la possibilité offerte aux athlètes professionnels et non processionnels d’avoir la possibilité de s’entraîner, cela revêt d’une importance nationale." "Je m’exprime uniquement sur les sports individuels et non collectifs. Pour les sports d’équipe, il faut encore attendre. Nous devrons arriver au 18 mai avec toutes les conditions et les protocoles de sécurités. C’est une reprise graduelle et elle doit être respectée en tant que tels, autrement tous les sacrifices réalisées deviendrait nul." "La FIGC a présenté un protocole. Samedi soir, le Comité technico-scientifique ne l’a pas évalué satisfaisant et a demandé à l’approfondir. Ce n’est qu’à sa présentation que nous pourrons dire si le championnat pourra reprendre ou pas." Les déclarations de Gravina ? "Je pense que le Calcio est l’un des plus réticents à arrêter, compte tenu de toutes les pressions qui sont exercées. Nous concernant, ce n’est pas un manque de prise de décision ou une volonté de voir pénaliser le football, nous agissons et nous devons évaluer les protocoles pour une reprise en toute sécurité. J’entretiens de bons rapports avec Gravina et je pense qu’il réalise du bon boulot." La Serie A "Je respecte le monde du Calcio et je le soutiens, je sais qu’il s’agit d’une entité importante pour le pays, qu’il paye un milliard d’impôts. Mais même à l’étranger, nous vivons pareille situation, en Espagne, il y a des doutes sur une reprise. Les Pays-Bas ont mis un terme au championnat." "Nous devons envoyer des signaux et selon moi, ils seront très importants, mais c’est nous-même qui devons les conquérir lors des phases suivantes. Rien n’est gravé dans la roche, et ce non pas pour éviter de créer de confusion, mais parce que nous devons nous adapter à une évolution continue afin de pouvoir reprendre en sécurité." "Mon intérêt est que le sport et pas seulement le Calcio puisse reprendre." Primes "Ce lundi, le Groupe Sport et Santé pourra émettre les 27 000 premières primes pour les travailleurs sportifs. Malheureusement pour eux, il n'y avait aucune garantie dans le décret établi en mars. A présent, je peux dire officiellement que ceux qui ont fait une demande au Groupe Sport et Santé recevront un virement bancaire de 600 euros." "Cette semaine, nous allons activer un crédit de 100 millions d’euros pour l’ensemble du sport amateur afin de faire face à cet état d’urgence. Je pense aux piscine, aux piste de danse, aux petites entreprises qui ne dispose pas d’autres installations. Le sport n’est pas que le football et la Serie A." "Nous devons bien analyser les protocoles qui peuvent être mis en œuvre dans tous les sports, même pour les plus petits entre-eux. Tout le monde doit être en mesure de respecter les normes de sécurité." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. C'est une information du Corriere Dello Sport, la Lega Calcio et la FIGC ont défini le dimanche 2 août 2020 comme date de fin de saison. A présent, la balle passe au Gouvernement qui devra décider de la gestion du temps et de la façon dont il faudra reprendre la compétition. S'il était hypothéquer que le premier match allait être Juve-Milan, le 27 mai, dans le cadre de la Coupe d'Italie, la situation a été révisée: "La Lega a demandé une reprise d'au moins 3 semaines des entraînements avec les groupes au complet, les séances individuelles dureront jusqu'au 18 mai." "Il est donc facile de projeter à une reprise entre le 4 et le 10 juin. Si l'on souhaite disputer toutes les journées et assigner la Coupe d'Italie, il faudra reprendre au maximum, la compétition le 14 juin" Le saviez-vous ? La Fifa a recommandé d'étendre les contrats après le 30 juin, voici ce que nous révèle le Corriere Dello sport à ce sujet "L'Uefa travaille à l'établissement d'un cadre avec la FIFpro, les Ligues et naturellement l'ECA pour considérer la saison 2019-2020 comme une saison de 13 mois. La saison 2020-2021 sera à considérer de 11 mois." Que se passera-t'il en cas de refus de cette extension ? "Le 30 juin, chacun devra retourner dans son club d'appartenance, mais aucun joueur ne pourra disputer de matchs, d'ici au début de la saison 2020-2021." "Si la saison 2019-2020 vient à se terminer au 2 août, la Serie A reprendrait le week-end du 12-13 septembre avec un mercato qui se tiendrait au moins jusqu'à la fin octobre." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Giovanni Malago, le Président du Coni, s’est livré au Corriere Dello Sport suite aux discours lunaires que l’on a déjà pu entendre en Serie A. La reprise du Calcio ? "C’est entrain de devenir un débat extrêmement confus et fortement divisé qui n’apportera rien de bon." Que va-t’il se passer ? "Sans vouloir faire de polémique, j’aurai enfermé dans un local la FIGC, la Lega Serie A, l’ACI, l’Association des Entraîneurs, les représentants des droits télés et les organismes internationaux que sont la FIFA et l’UEFA. Et je ne les aurais pas laissé sortir jusqu’à ce qu’ils aient élaboré un document partagé par tous. Cela vaut aussi pour la Serie B et la Lega Pro." "Que seriez-vous prêt à laisser sur la table si la saison ne va pas jusqu’à son terme ? Et vous la télévision, êtes-vous prêt à perdre 5-10-15% ? Et toi la Fédération, es-tu prête à participer à un fond de solidarité ? Vous les joueurs, êtes-vous prêts à renoncer à une partie de vos salaires ? Et vous la FIFA et l’UEFA que faites-vous, allez-vous puiser dans vos réserves, comment allez-vous contribuer ?" "Vous vous rendez compte qu’à ce jour, la télévision perçoit 1,4 milliards d’euros et qu’elle ne dispose même pas d’un bout de papier de la Lega pour développer une thématique dans l’immédiat ? Allons-nous avancer encore une année avec la Melandri ? Allons-nous l’étaler sur les saisons à venir ? Il n’y a rien, on navigue à vue, par hypothèses, avec un conflit qui endommage toute projection." "Je suis en contact tous les jours avec Gravina, j’ai lu avec une attention particulière son interview à la Repubblica, je comprends les difficultés du moment et je comprends qu’il veut aller au terme de la saison. Il parle de juillet, août, septembre, octobre, voire de la prochaine saison de Serie A divisée en 2 groupes avec des playoff et des playout. Ce qui manque c’est un plan clair, praticable, réalisable, convaincant et précis. La logistique et le transport." "On parle d’une coupe des salaires des joueurs, ce qui revient à dire que l’on a commencé par la fin ou presque. En haute mer, il y a un protocole médical qui devra être validé par l’ISS." Quel pourrait-être la première phase ? "La reprise de l’activité. Et de façon banale: L’entrainement. J’espère que le Gouvernement l’autorisera le plus tôt possible. J’espérais déjà que cela aurait pu se faire à partir d’après Pâques, et ensuite au 27, mais il a été convenu que la bonne date sera le 4 mai." "Il est superflu de souligner qu’il sera essentiel de respecter les consignes des médecins, de veiller aux conditions d’accès, de distances, etc.. Il sera nécessaire de remettre la mécanique athlétique en marche car elle ne peut pas rester bloquée durant trop longtemps, et ce peu importe la date de la reprise de la compétition." Et la seconde phase ? "Le déroulement des matchs. Je pense avoir été assez clair lorsque j’ai cité les points de confusions qui ont été mis en évidence lors du mois de mars et en ces premiers jours du mois d’avril. Il y a trop d’intérêts différents en jeu, certains ont peur de se voir reléguer, d’autres une montagne d'argent. Nous sommes des gens du monde, c’est compréhensible et humain." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. La Repubblica a interviewé ce jour Gabriele Gravina. Le Président de la Fédération Italienne de Football s’est montré décidé comme jamais à terminer cette saison 2019/2020 "Je respecte la Science, mais je ne compte pas abdiquer. Nous travaillons actuellement sur la façon dont nous pourrons recommencer à jouer et pas sur une date. Lorsque l’Italie renouera avec la Vie et lorsqu’il y aura les conditions dans chaque secteurs, le football reviendra à la vie également, je le dis une fois pour toute : Le championnat ira à son terme, il y a le temps." "Gouvernement, Lega, FIGC, Médecins, nous déciderons tous ensemble, de façon responsable. Tout le système bénéficiera de notre reprise. Un arrêt définitif serait le point de départ d’une série de contentieux. Sur mon bureau, il y a déjà des motions de méfiances de la part de certains clubs." "La FIFA a montré la voie : La nouvelle saison ne débutera pas avant la conclusion de celle-ci. Il n’y aucune deadline pour repartir, nous agirons de pair avec les autres championnats européens. Si l’on peut rejouer en juin, nous aurons toutes les dates utiles pour terminer en juillet. Ensuite, suivront les Coupes. Si par contre, nous reprenons en septembre, ce championnat pourra se terminer en novembre avec une reprise sur les terrains en janvier." Vers une saison 2020/2021 solaire "J’évalue toutes les hypothèses, L’une d’entre-elle est d’organiser les compétitions sur l’année solaire, mais pour se faire, il faut se coordonner avec toutes les fédérations européennes. Dans le cas contraire, il faudra mettre un terme à la saison en mai avant l’Euro." "Le championnat 2021 pourrait se disputer sur cinq mois. Il y a des idées sur la table avec une formule composée de deux ou plusieurs groupes, des play-off et des play-out. Ce serait une mesure exceptionnelle valide pour une seule saison." N’est-ce pas difficile de jouer à Bergame ? "Le discours est le même pour Milan, Brescia, et Cremona. Disputer un championnat sous la ligne rouge, sans match dans le Nord, est une possibilité." Désignation automatique du Scudetto "Seul le Conseil Fédéral peut le faire, mais la position de la Juve est appréciable, même pour moi le Scudetto doit être conquis sur le terrain." Les Coupes d’Europe "Sans terminer les championnats déjà entamés, il n’’est pas possible d'hypothéquer sur leurs termes, sur cette idée, nous sommes en accord total avec l’Uefa. La santé de tous est prioritaire, mais on ne peut pas penser à bloquer sine die, tout un continent." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Gianni Infantino, le Président de la FIFA, s’est livré dans un message vidéo à la FIGC et à la Lega Serie A : "La Fifa et la communauté du football mondial sont à vos côtés en ces jours difficiles." "En ce moment, j’ai trois pensées. La première est la santé. Ensuite, comment aider au mieux la communauté footballistique. Et enfin penser au futur et comment s’en sortir ensemble et faire mieux que par le passé, d’une façon stratégique et unitaire." Aider les clubs "Aujourd’hui, nous sommes dans une situation financière très bonne, nous avons consolidé une solide base de réserves qui est composée de l’argent en provenance du football. Quand le football est en difficulté, nous devons penser à faire quelque chose pour lui venir en aide." "C’est notre responsabilité, c’est ma façon de voir les choses. Nous faisons tous face à des problèmes financiers à divers niveaux. Je m’engage à ne pas laisser les clubs seuls. La FIFA travaille pour apporter les solutions les plus appropriées, pour offrir la flexibilité nécessaire pour faire face à vos exigences, en appliquant des principes de bonnes gouvernances." "L’objectif est d’avoir un fond proposant une structure de gouvernance indépendante, cela signifie que le monde devra savoir où iront ses fonds. Le but final est d’offrir un soutien immédiat à vous tous, j’ai demandé à l’Administration de la FIFA de prendre les mesures nécessaires pour le paiement anticipé de vos coûts opérationnels qui sont normalement prévus pour la seconde moitié de l’année. J’ai aussi demander de déroger à certains critères liés aux obligations à remplir pour cette année et pour l’année écoulée, de sorte que l'entièreté des fonds vous soit versés." La Reprise "Notre principe, et j’encourage tout le monde à le suivre, est que la santé prime sur tout. Aucun match, aucune compétition ne vaut le risque d’une seule vie humaine, ce serait plus qu’irresponsable de contraindre une reprise des compétitions si la situation n’est pas sure à 100%." "Si nous devons encore patienter, nous le ferons, J’écoute avec attention les autorités sanitaires, les experts et je travaille à leurs côtés. Je suis très fier de voir comment le football peut venir en aide à la collectivité." Futur à redéfinir "Si le football parvient à mettre en place une approche en tenant compte de l’intérêt global, le futur sera meilleur que notre passé, nous nous concentrons à présent sur trois terrain. Nous avons analysé les rencontres du calendrier international et je suis conscient de la nécessité de défendre le football pour les équipes nationales, qui représentent une survie pour la majorité d’entre nous. Je dois aussi comprendre comment protéger le football en club comme moteur de notre jeu. J’estime aussi qu’il faut examiner les contrats des joueurs et les périodes de mercato, en faisant preuve de flexibilité et de bon sens dans le futur." "Quand tout sera normalisé et sous contrôle, nous pourrons tous rejouer en semble, être en présence de nos amis et de nos familles." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. La commission médicale Federcalcio a fixé les lignes directrices sur un possible retour à l'entrainement, avec le plus de sécurité possible et en faisant preuve d'une extrême prudence. Comme l'explique la Gazzetta, la confirmation de l'arrêt de l'entrainement au-delà du 13 avril est actée. Un scénario revient très fortement, une reprise le 4 mai. Mais que se passera-t-il après ? Lorsque les distances de sécurité ne pourront plus être respectées, dans le travail quotidien par exemple. Ou dans les matchs officiels ? C'est le point névralgique, la bascule. Un moment qui arrivera dans la seconde quinzaine de mai pour les optimistes. A moins d'une possible nouvelle extension du confinement, au cours du début de mois prochain il sera possible à faire des projections, comme des séances en petits groupes et une reprise en douceur. Dans tous les cas, tous suivront les directives de la FIGC et de ses médecins. Si ce chemin est pris, il sera possible de rejouer en compétition le 24 mai, le 31 ou le 7 juin. Juste à temps pour terminer la saison à la mi-juillet et cela laisserait du temps pour les coupes européennes. L'UEFA semble déjà avoir donné son accord. C'est dans ce sens que le club a rappelé ses joueurs cette semaine. Mis à part Godin, tous seront présents chez eux à Milan ce vendredi. ®gladis32 - internazionale.fr
  20. Le Président du Comité Olympique National Italien (Coni), Giovanni Malagò, s’est livré quant à une éventuelle reprise de la Serie A Comment interprétez-vous le décret promulguant le Lockdown jusqu’au 13 avril, le Calcio pourra-t’il reprendre ? Qu’elles sont les choses justes à faire ? "C’est une vérité, je comprends qu’il serait bien utile de jouer au plus tôt pour terminer la saison. Mais j’ai également pris lecture des Présidents qui préfèrent déjà penser à la saison prochaine et je ne me sens pas à l’idée de leur donner tort." "Le Calcio à huis clos et sous 40° à l’ombre avec 2 voire 3 matchs par semaine….Pour l’instant, je ne vois pas de facilité, mais je comprends que l’on veut le tenter. Je remarque que l’un après l’autre, les différents championnats des autres sports sont entrain de stopper." Gabriele Gravina souhaiterait reprendre le 20 mai..... "C’est une possibilité, mais personne ne peut le savoir aujourd’hui à 100%." Faut-il tester tout le monde avant la reprise ? "Bien sur ! Un éventuel cas de positivité bloquerait tout à nouveau. Et attention car les joueurs devraient tous le faire, mais tout le monde devra être dans la capacité de le faire, sinon qui mettra un terme aux polémiques ?" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. C’est parti pour les emmerdes juridiques ou pas, c’est selon. Si la saison vient à reprendre en Italie, cela ne fait aucun doute que la date butoir du 30 juin sera largement dépassée. Toutefois, un problème majeur se pose : Les joueurs en fin de contrat. Dans un tel contexte, voici les révélations Corriere Dello Sport sur la proposition formulée par la FIFPro, l’association internationale des joueurs professionnel "A présent, il convient de définir comment les joueurs et les entraîneurs, en fin de contrat, seront prolongés jusqu’à la nouvelle date limite. Sur cette thématique, il y a un signal d’alarme lancée par la FIFPro, qui représente l’union mondiale des footballeurs." "La crainte réside dans le fait que quelques clubs pourrait faire usage de cette mesure pour "sélectionner" les joueurs à qui ces contrats seraient adaptés, en rejetant ceux qui seront jugés inutile ou non-fonctionnelle à la conclusion de la saison." "Par exemple : Un club peut trouver inutilement coûteux le fait de prolonger un joueur déjà fin de contrat au 30 juin et qui ne se retrouve plus dans les plans de l’entraîneur. Un joueur pourrait être blessé et ne pas être en mesure d’être sur le terrain durant la période prévue pour la fin de la saison." "En conséquence, la FIFPro demande à une absence de tout type de discrimination et, si cela s’avère nécessaire, de voir les contrats être prolongés pour tous les joueurs du noyau." Comprenez-vous cette crainte ? Quid pour ceux qui ont déjà signé dans un autre club ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Interviewé par Tmw Radio, le Président de la Fédération Italienne de Football (FIGC), Gabriele Gravina, s’est livré sur l’avenir de la Serie A et sur l’attribution du Scudetto A quel point, les calendriers d’anticipation, sont-ils fiables ? "Personne n’est en capacité, un jour comme celui d’aujourd’hui, d’établir des prévisions vu l’état d’urgence planétaire qui met en défaut la société. C’est une urgence unique pour le monde, qui frappe chaque secteur, même l’économique." "Une fois celle-ci surmontée, nous devrons repartir, définir un parcours de reprise et le Calcio s’interroge actuellement sur les modalité de cette reprise. La priorité absolue reste la conclusion des championnats." "C’est une exigence pour définir les organisations à venir et éviter un été comble de contentieux légaux. La Fédération doit également évaluer aussi d’autres hypothèses. J’ai fait participer notre comité scientifique, qui est riche d’illustres professionnel bien connu du secteur, afin de bien définir la procédure qui sera mise en œuvre pour les clubs actuels, le tout en étant sous le contrôle de notre Organisation." "Il devrait y avoir le lockdown jusqu’au 18 avril. L’hypothèse est de reprendre au 20 mai ou, selon une dernière analyse dans les premiers jours du mois de juin. Nous pourrions ainsi établir nos championnats en juillet. Je sais que ce ne sont que des hypothèses, mais je veux envoyer un message d’espérance à tous les citoyens, tout en sachant aussi que le Calcio est un secteur qui passe au second plan de la lutte contre le virus." Pourrions-nous aller outre cette date ? "Nous nous projetons dans diverses directions et il y a deux facteurs : Le premier est de respecter les injonctions du gouvernement. Le second est l’opportunité offerte par l’Uefa et la Fifa d’aller au-delà du 30 juin. On parle également du mois d’août et de septembre." "Je tiens à préciser que cela me déplairait de courir le risque de compromettre la saison prochaine pour sauver celle-ci. Nous sommes attentifs et respectueux, aujourd’hui, et personne ne peut faire de prévision, mais programmer est un devoir." L’Uefa tente de permettre de terminer cette saison, en faisant usage des mois estivaux. Pourriez-vous vous mettre d’accord avec elle ou disposez-vous d’une date qui, une fois passée, ne permettrait pas de reprendre ? "Il n’y a aucune date définitive, ni pour la reprise, ni pour la conclusion. Je remercie l’Uefa et aussi les plus grands organismes internationaux qui vivent de nos incertitudes et qui cherchent à offrir un panel de solution. La priorité absolue est de terminer les championnats nationaux." "Aujourd’hui (Ndr mercredi), a été adopté une nouvelle décision, celle de reporter la fenêtre internationale pour les Nations afin de libérer le créneau du 1er au 9 juin. Cela nous donne d’autres disponibilités dans le temps pour disputer les manifestations nationales." "La fenêtre de fin mai et celle du 15 au 31 juillet seront celles que je viserai, cela nous donnerait le temps nécessaire pour programmer la saison 2020/2021." Existe-t ’il l’hypothèse de jouer sur un terrain neutre pour les équipes du Nord de l’Italie pour accélérer la reprise sur le terrain ? "Ce n’est pas la bonne solution, mais c’est une idée sur laquelle nous travaillons également. Je cherche à définir 4 ou 5 destinations, comme l’Uefa tente aussi de proposer différent formats qui, s’ils ne seront pas valide pour cette saison, le seront pour les championnats qui suivront" "C’est une table ouverte pour un possible redémarrage et pour définir les terrains de jeu concernés." En cas de non reprises, quelles sont les hypothèses ? L’annulation serait tellement injuste vu l’avantage de Benevento en Serie B. Pourrions-nous passer à une Serie A a 22 équipes pour Frosinone qui est troisième au classement ? "L’annulation me semble très compliqué, vu que nous avons disputé les deux tiers du championnats. Ce serait une grave injustice qui mènerait à des recours en urgence légales durant un Etat d’Urgence épidémiologique." "Je dois seulement décider si j’assigne ou pas le Scudetto et je pense que même la Juve a exprimé une aversion pour une telle solution. Ensuite, il y a les indicateurs d’intérêts internationaux : Quelles seront les équipes qui iront en Coupe d’Europe." "Ce n’est pas le moment pour y penser, mais il est clair que ceux qui ont le droit de participer à un championnat différent, et je fais référence à la Serie B, pourraient voir les deux premiers monter. Certainement pas le troisième qui devrait passer par des play-off." "Personne ne peut prétendre à une promotion à partir d’une troisième place dans un classement. Je le répète, je suis pour que les championnats puissent livrer leurs verdicts sur le terrain, un été aux tribunaux ne serait pas un acte de grande responsabilité." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. La Fédération Italienne de Football, la FIGC, sur base de l’article 8 relatif à la transparence, a publié son rapport annuel 2019 "Les rémunérations versées aux agents sportifs pour l’année 2019 en Serie A" De façon globale, du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2019, les clubs de la Serie A ont versé 187 millions d’euros aux agents. Cela ne concerne pas uniquement les transferts des joueurs, mais également les prolongations de contrat ». En moyenne, chaque équipe a dépensé 8,55 millions d’euros, il s’agit d’une augmentation importante comparée à l’année 2018, et ce, même si les clubs avaient tout de même dépensés 171 millions d’euros. Pour 2019, l’augmentation est estimée à 9,5%. Cette moyenne est influencée par les dépenses des grandes équipes : Il suffit juste de penser qu’a elles-seules, l’Inter, la Juve, le Milan et la Roma ont dépensé 119 des 181 millions d’euros! Après le coup d’arrêt en 2017 ou les dépenses étaient passées de 193 à 138 millions d’euros, la tendance est à nouveau à la hausse L’équipe qui a dépensée le plus est la Juventus, passant de 24,3 à 44,3 millions d’euros. La Vieille Dame est suivie par l’Inter : de 24,9 à 31,8 millions d’euros La Roma complète ce top 3 (22,9 à 23,2 millions d’euros) suivi par le Milan (16,7 à 19,6 millions d’euros) De façon générale, il n’y a que ces quatre équipes qui ont dépassé le palier des 10 millions d’euros. De plus, la FIGC révèle également que les footballeurs professionnels inscrit auprès de la Lega Nazionale Professionisti Serie A ont versé aux agents 13,6 millions d’euros contre 9,2 millions d’euros la saison dernière ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Le Ministre des sports italien, Vincenzo Spadafora s’est montré très réaliste sur une éventuelle reprise du Championnat italien : "Il y a de nombreux doutes sur cette date et s’il y aurait des conditions pour jouer, cela se ferait à huis-clos" Réalisme Italien "Les prévisions qui font état de songer à une reprise de la compétition en fin avril ou début mai sont, je crois un peu trop optimiste, comme ce qui a été dit sur l’évolution de l’Etat d’Urgence. En regard à l’hypothèse de reprendre le 3 mai, il y a beaucoup de trop nombreux doutes." "Ce que je peux vous dire avec certitude, c’est que s’il y aurait la possibilité de reprendre dans certaines circonstances les compétitions, cela se ferait certainement à huis-clos. Au jour d’aujourd’hui, il est impensable de dire qu’en mai, nous pourrons reprendre de façon régulière toutes les compétitions, surtout avec des spectateurs." "Sincèrement, j’ai au jour d'aujourd’hui quelques doutes sur les décisions de certaines Fédérations quant à une reprise au 3 mai. Les scientifiques eux-mêmes n’ont aucunes certitudes sur l’évolution de l’épidémie. Ce n’est pas nous, qui sommes en pleine dérivent, qui pourront dire ce que l’on peut ou pas faire. Nous devrons adapter nos décisions en fonction de l’évolution des situations." Arrêt définitif de la Serie A "Le choix final reviendra à la FIGC, lorsque je parlais de prévisions optimistes, je faisais justement référence à une reprise du Calcio au 3 mai. Si le Calcio décide de reprendre durant l’été, cette matière sera du ressort, et en pleine autonomie, de ce sport." "Aujourd’hui, la situation est compliquée. Le Calcio a pris un peu plus de temps que les autres pour comprendre la gravité. J’imagine qu’à présent, il agira avec plus de prudence pour éviter des épisodes comme ceux d’Atalanta-Valence." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Dans l'absence d'une date donnée pour la reprise des championnats, le monde du football est à la recherche de solutions pour ne pas arriver au point où même la saison prochaine serait compromise. "L'idée de franchir la limite naturelle du 30 juin concernant la fin des prêts et des contrats ainsi que la clôture des bilans pour la majorité des clubs est aujourd'hui universellement acceptée" écrit la Repubblica. Pour le quotidien, il est difficile de penser que les championnats reprendront avant la mi-mai, alors que dans certains endroits, l'intention est même de renvoyer la reprise au mois de juin. L'idée de l'UEFA et la FIFA est de tout dégeler le mois d'août. La saison 2020/2021 pourrait commencer le 12 septembre et finir le 1er juin, faisant ensuite place à l'Euro. De cette manière il ne serait pas utopique de penser que la finale de la Ligue des Champions pourrait se disputer en mi-août cette année. En attendant la FIFA a mis en place un groupe de travail pour entamer une prorogation des contrats et des accords entre les clubs pour les joueurs prêtés. En plus des contrats de sponsorisation liés à des entreprises de paris sportifs, la FIGC a demandé l'extension des aides pour les footballeurs ayant un revenu inférieur à 50K bruts, la prolongation de certains baux et la suspension des loyers. Dans les prochains jours, la question sera orientée sur les droits d'inscriptions aux championnats et à la réduction des salaires. La FIFA cherche à créer un fond de garantie économique avec 15 millions d'euros qui lui seront destinés et qui aura pour vocation de dépanner les clubs en manque de liquidités. Ce que la FIGC fera aussi pour les clubs italiens en particulier. ®Samus - internazionale.fr
×
×
  • Créer...