Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'fiorentina'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Série A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Évènements de Inter Club Paris

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

13 résultats trouvés

  1. Damien

    Serie A - J6 : Inter 2-1 Fiorentina

  2. L'agent de Federico Chiesa a parlé de la possibilité de voir son protégé être transféré à l'Inter. Ira-t-il à l'Inter ? "Je crois vraiment que cela pourrait arriver", a déclaré Matteo Materazzi, son agent et frère de la légende de l'Inter Marco Materazzi. "Il y a eu un contact avec les Nerazzurri. L'Inter investit sur les jeunes joueurs et Chiesa est intéressant et prometteur. La Juventus s'intéresse elle aussi a Chiesa mais je pense que la Fiorentina préfère le vendre à l'Inter. " Pastore ? En conclusion, Materazzi a parlé du poste de trequartista où l'argentin du Paris Saint Germain, Javier Pastore est ciblé. "Il est difficile à recruter d'un point de vue économique", a-t-il commencé par affirmer. "L'arrivée de Pastore casserait l'équilibre en raison de son salaire. Ce n'est pas tellement compliqué d'acheter le joueur, mais il gagne beaucoup et au sein d'un groupe, par expérience, je peux dire que ces choses peuvent créer une mauvaise atmosphère. " ®Rheyou Diamweli - internazionale.fr
  3. Florence – C’est un Luciano Spalletti fou furieux qui s’est présenté en conférence de presse d’après-match, suite au match nul 1-1 obtenu par l’Inter sur le terrain de la Fiorentina. Quand rien ne va "Cette semaine, rien n’a tourné comme il le fallait, bien au contraire. Nagatomo était fiévreux par exemple, Ranocchia ressentait des douleurs aux côtes, mais il a fait tout ce qu’il lui était possible pour faire de son mieux et apporter sa contribution à l’équipe. Cette dernière perd à chaque fois des ballons faciles et cela nous pose des problèmes. A chaque fois, je constate un manque de réflexion, de volonté, cela nous pose des difficultés car cela ne fait pas partie de nos caractéristiques, nous nous devons de faire mieux." "La Fiorentina a égalisé en toute fin de rencontre, sur son forcing final, mais nous avions eu, avant, des possibilités pour porter le score à 2-0, car à un moment donné, la Viola n’étais plus équilibrée, mais nous n’avons pas concrétisé nos actions. Je le répète, il me manque des joueurs, car ceux que j’ai ne sont pas suffisants dans le vestiaire." "A présent, nous sommes en difficulté numérique, mais que voulez-vous faire ? Je dois aller leur dire qu’ils ne sont pas bons ? Je vous laisse le soin de le faire, vous les journalistes, moi je dois continuer à faire mon travail avec ce que j’ai à ma disposition.On peut constater aussi qu’il me manque un défenseur central, cela saute aux yeux de tous. Je l’ai dit et répété 750 fois, j’ai toujours fait la même demande et c’est un problème. Cela fait des mois que je me plains de ne pas avoir de défenseur central, même ma mère qui a 80ans, et qui vit chez elle, le sait." "Je n’ai plus de joueurs, nous sommes finis. Venez à la Pinetina les compter, nous n’avons plus rien. Nous sommes parvenus à partir en contre et nous aurions dû inscrire ce second but, mais au lieu de cela, sous le pressing, nous avons reculé jusqu’à nous retrouver trop souvent dans notre surface de réparation et nous l’avons payé." Spalletti, comment évaluez-vous cette partie en regard au résultat et à la prestation d’ensemble de l’équipe ? "Ce qui m’intéresse, c’est la prestation, je peux dire que parfois nous avons eu de bons moments et d’autres de très mauvais. Nous avons dû jouer en contre, nous perdions la bataille du milieu de terrain, la Fiorentina a misé sur notre ligne défensive et cela n’aurait pas dû se produire. Nous nous sommes créés quelques belles actions, mais avec trop peu de qualité et de personnalité à chaque fois. Icardi, je l’avais drivé avant la rencontre et il l’a bien disputé, il a eu aussi d’autres occasions qui auraient dû faire très mal." "Nous n’avons plus la force de gérer cette situation : Nagatomo était fiévreux sur le terrain et il ne parvenait pas à jouer au football, il a tout subi sur son aile gauche. Si nous avions pût concrétiser l’une de nos autres occasions, nous serions repartis à la maison avec la victoire, mais nous devons nous contenter d’un point." Êtes-vous déçu de la prestation de certains joueurs, dont Joao Mario ? "J’analyse la partie sur base du collectif et non des individualités. De plus c’est facile de voir les meilleures qualités de la part de nos joueurs, cela va me permettre de créer un collectif soudé et de chercher à trouver, au niveau individuel, ce qui ne va pas et ce qu’il manque chez d’autres joueurs. Je veux laisser sa place à la valeur du collectif, nous avons des caractéristiques, de la qualité et nous devons partir à la recherche de ce qu’il nous manque pour être au complet." Dans le meilleur des cas, je veux aligner les joueurs de la Primavera, si eux peuvent me prouver qu’ils savent jouer au football Vous semblez fatigué, on vous voit accusez le coup, il n’y a aucune logique entre les lignes qui s’étirent puis s’entremêlent… "Du terrain, j’ai pu remarquer comment jouait la Fiorentina, ils cherchaient toujours Chiesa. Et notre latéral ne parvenait pas à le prendre, ne fut-ce qu’une fois sur deux, en charge, cela vaut aussi pour nos trois milieux qui sont parvenu à ne rien démontrer. A chaque fois, cela partait sur leur aile droite et nous subissions, ils ont toujours fait la même chose, ils ont changé un milieu et un ailier, mais Chiesa était toujours là pour mener la danse et il a eu un très bon comportement." "De plus, nous perdions tous les ballons au milieu et nous avons pris un contre très dangereux, nous avons reculé de trop en défense, jusqu’à nous retrouver dans la surface, nous prenions trop de risques. Ranocchia a tout donné, il est resté sur le terrain sans broncher, alors qu’il ne s’était pas entraîné de la semaine." Pensez-vous avoir des renforts lors du Mercato ? "Je ne veux pas parler de ma position, nous en sommes là et nous traversons cette difficulté. Je ne veux pas parler de quelque chose qui pourrait défendre ma position, je ne veux pas me casser le cul avec ça." "Tout le monde peut le voir, il me manque un défenseur central et si tu t’en a plus, tu es obligé d’inventer quelque chose. J’ai entrainé Santon à cette position. Nagatomo ne s’était pas entrainé car il était fiévreux, mais si je n’ai personne d’autre, même lui peut être placé en défenseur central. Tous les autres discours, je vous les laisse, moi je reste concentré dans la direction que je dois prendre avec les moyens que j’ai et je dois dire que je n’ai rien pour corriger le tir. Nous sommes dans le dur en ce moment et nous devons réaliser notre championnat." "Dans le meilleur des cas, je veux aligner les joueurs de la Primavera, si eux peuvent me prouver qu’ils savent jouer au football, même si ce n’est pas à proprement parlé, les recrues qui me seraient utiles." Spalletti, on ressent de l’amertume, déçu de ne pas avoir porté le coup du ko ? "En première mi-temps, il y avait trop de déchets, trop de ballons perdus. J’ai besoin d’être objectif, il fallait de l’équilibre. Après l’ouverture du score, nous avons eu nos occasions et ils ont égalisé." Qu’est-ce qui vous rend aussi furieux sur le banc ? "Je vois des joueurs craintifs, qui rechutent et cela m'énerve à un point. Si tu n’es pas agressif dans ton jeu, tout devient plus difficile." Par rapport à l’année passée, l’Inter a 8 points de plus. Peut-elle en faire 16 de plus ? "Tout dépend de nos adversaires qui sont aussi talentueux. Si tout le monde répond présent, nous sommes capables de faire plus. Nous avons besoin de gagner, de faire le maximum, d’aller chercher nos adversaires et de prouver qui nous sommes. Cela fait 8 saisons que l’Inter se prend 41 buts, c’est trop, tu ne peux pas viser la Ligue des Champions avec une telle défense. Tu dois avoir une mentalité d’équipe, l’équipe doit maintenir un équilibre." "Nous avons des objectifs importants et cela commence à devenir difficile de les atteindre." L’équipe doit se montrer plus agressive ? "Au niveau de l’impact, de la ténacité, oui. Je vois trop souvent des joueurs fantomatiques et qui ne se mettent pas en condition pour jouer avec de la qualité, ni avec conviction. Si cette saison, on se prend une quarantaine de buts, nous n’irons nulle part." Pourquoi l’équipe a tant souffert ? "Il me semble, qu’à certains moments nous aurions pu doubler la mise, mais le fait que la Fiorentina a égalisé, prouve qu’elle était mieux sur le terrain." Ce qu’il nous a manqué sur ce match ? "Tout ce soir, nous étions trop lents dans la circulation de la balle et tout ce que nous tentions tournait mal. Si tu te loupes sur tes deux premiers ballons, tu peux être sûr que tu vas rater le troisième. En seconde mi-temps, il y a eu une réaction qui aurait pu nous permettre de rentrer à la maison avec la victoire, c’est l’étincelle de ce soir signée Mauro qui a inscrit un très beau but, mais nous avons trop subi en fin de match, nous avons eu nos occasions, mais la Fiorentina a tout donné en fin de match, elle est allée jusqu’au bout d’elle-même et elle a mérité son égalisation." Mes défenseurs ? "Pour moi, même Gagliardini peut jouer en défense centrale, tout comme Nagatomo. Notre travail est visible par le grand public, il ne me manque absolument rien…surtout quand tu vois comment Ranocchia a joué en risquant de se blesser bien plus sévèrement. Il a tout donné alors qu’il était loin d’être au meilleur de sa forme. Si on additionne ce que nous avons connu durant cette semaine, avec la fièvre de Nagatomo, je dois dire que nous avons certainement été pénalisé. Tu as partout des problèmes, toujours dans les mêmes postes, c’est normal de souffrir un peu." Si je m’attends à un joueur de qualité ? "Le problème majeur de l’Inter entre 2012 et 2018, ce sont le nombre de buts qu’elle s’est mangée. C’est pour cela que je veux un joueur de qualité à ce poste, car avec 45 buts encaissés, tu peux faire une croix sur la Ligue des Champions. Cette qualité, si on se base sur une autre statistique, provient aussi du fait que l’on ne récupère pas le ballon. A ce rythme là l’Inter va atteindre une moyenne de 41 buts encaissés sur une décennie. Je me dois de le souligner pour que cela n’aille plus dans ce sens." "Nous devons être une équipe qui se montre équilibrée, forte, je me l’imagine capable de répondre présent aux duels physiques avec une juste agressivité, et c’est avec une telle équipe que tu retrouves le collectif. Tu ne dois pas jouer un match en pensant à inscrire qu’un but car tu peux perdre au final et ne pas atteindre des objectifs pour au final revenir de cette rencontre avec une défaite supplémentaire qui pèse sur l’équipe." "Personne ne pourra se sauver si nous n’atteignons pas notre objectif. Je ne remets pas en cause le championnat, mais dans ce dernier tu dois savoir produire un jeu de qualité et jouer avec envie. Si on voit que tu commences à caler, l’équipe doit te laisser le temps de récupérer afin que tu puisses récupérer et courir." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Victor Newman

    Série A - J20 : Fiorentina 1-1 Inter

    Florence – L’Inter et la Fiorentina se sont partagé les points à l’occasion du match d’ouverture de la phase retour de la Série A 2017/2018. Icardi a ouvert le score à la 55e minute pour les Nerazzurri. Simeone, le fils de Diego, a égalisé dans les arrêts de jeu pour la Fiorentina, à la 91e minute. Tableau Récapitulatif Résumé vidéo : Réactions de Tramontana : Fiorentina 1-1 Inter Buteur(s) : 55’ Icardi (I), 91' Simeone (F) FIORENTINA (4-3-3) : Sportiello; Laurini, Astori, Pezzella, Biraghi; Benassi (69’ Babacar), Badelj, Veretout (86’ Gil Dias); Chiesa, Simeone, Thereau (62’ Eysseric) Entraîneur : Pioli INTER (4-2-3-1) : Handanovic; Cancelo (82’ Candreva), Skriniar, Ranocchia (75’Nagatomo), Santon; Vecino, Gagliardini; Joao Mario (65’ Dalbert), Borja Valero, Perisic; Icardi Entraîneur : Spalletti Arbitre: Valeri di Roma Averti(s): Borja Valero (I), Ranocchia (I), Icardi (I), Veretout (F), Astori (F) Expulsé(s) : / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Milan – L’Inter rencontrera ce soir, la Fiorentina de son ancien entraîneur, Stefano Pioli. Pour l’occasion, Luciano Spalletti s’est livré en conférence de presse ce jeudi après-midi au Suning Training Centre La Fiorentina semble avoir grandi, quel genre de match voyez-vous ? "Au début de la saison, Stefano Pioli avait besoin de faire connaissance avec tout ce qui compose son équipe. Il est parvenu à regrouper les joueurs derrière lui de la meilleure façon possible. Ce sont des bons joueurs, d’Astori à Badelj jusqu’à Simeone, et il faut aussi ajouter à cela, la qualité de l’entraineur. Nous devrons faire notre match et démontrer nos qualités, les joueurs devront donner leur maximum au niveau individuel, mais également se mettre au service de l’équipe." Si Ausilio et Sabatini sont Bono Vox et Bruce Springsteen, qui est Spalletti ? "Je vous ai dit ça afin que vous compreniez combien ils doivent se montrer courageux dans ce Mercato pour m’apporter un plus. Je continue à penser que pour être compétitif, nous avons besoin de réaliser un mercato important, même si la société m’a fait comprendre qu’il est nécessaire de rentrer dans certains paramètres." "Il me semble que cette façon d’agir ne peut pas nous être bénéfique. Ce n’est ni correct, ni respectueux. Il me semble qu’on est en train de se vautrer, mais aussi que nous sommes en train de réduire les possibilités de l’équipe. Afin qu’elle puisse s’exprimer au mieux, nous devons penser à disposer de nouveaux joueurs." "Ce message est un message négatif envoyé pour notre groupe, car un joueur ne peut pas changer à lui seul le sort d’une équipe. Nous, nous ne pouvons rien faire d’important durant ce Mercato. Nous ne sommes rassurés sur rien, je tiens à être informé et je tiens aussi à être clair avec mes joueurs qui ont le droit d’être informé de la situation." "Je fais cela pour programmer notre futur de manière correcte, sans malentendu. Mes joueurs doivent savoir que je suis sûr de leurs qualités, ils ont du potentiel. Tout comme je dois parvenir à cerner leurs sentiments sur le fait qu'ils vont vivre cette situation de l’intérieur. D'autant plus qu'elle devrait continuer de la sorte durant les cinq mois à venir." Qu’avez-vous dit à Icardi et sa bande pour les rebooster ? "Je lui ai appris à tirer au but, en jouant en pointe, dos au but et tout le reste." Suite au discours de Monchi à Rome, vous attendez-vous à un discours similaire, de la part de la Direction Nerazzurra envers les joueurs de l’Inter ? "Je ne sais pas ce que notre Direction doit faire comme discours. Il faut aller poser la question à Monchi. Moi, je ne viens pas fourrer mon nez dans les affaires des autres. Je pense que nous devons faire mieux et que dans ce que nous avons traversé dernièrement, tout n’est pas à jeter. Je veux m’assurer que les joueurs ont conscience qu’ils sont capables de faire encore plus que leur maximum." "Actuellement nous sommes dans ce contexte : Certaines occasions permettent à des hommes malintentionnés de distraire un joueur durant cette session du Mercato. Nous devons mettre en place la notion de notre engagement et comprendre où nous en sommes. Nous portons les couleurs de l’Inter 24h/24." Icardi, face à la Lazio, n’a subi aucune faute. Pensez-vous qu’il fallait faire quelque chose de plus sur cet aspect ? "L’analyse de la rencontre est correcte et il faut aussi souligner cet aspect. Dimanche, il a dû faire face à une confrontation forte en défense et il est parvenu à reprendre plusieurs ballons de ses équipiers. Je continue à lui demander de jouer de la sorte, lors de certains match, cela a servi, dans d’autres pas, mais rien n’est de sa faute." "L’idée est de parvenir à créer de l’espace dans le dos du défenseur, quand Icardi le souhaite. Dimanche, il est parvenu à réaliser de belles choses. Nous avons besoin de toutes les qualités de tous les joueurs, nous ne pouvons nous permettre de laisser des gars autour de nous, à brouter de l’herbe. Nous devons être tous actifs tout en même temps." A ce sujet, que pensez-vous de Brozovic ? "J’ai choisi le meilleur onze, celui qui pouvait créer la meilleure équipe. Il a ses propres caractéristiques. Nous sommes allés dans la surface de réparation de la Lazio avec des possibilités, les statistiques de l’Inter ne doivent pas être autant éloignées que celles des autres équipes." "C’est clair qu’il y a des moments que l’on doit traverser comme ça, mais tout s’arrangera (les objectifs, le niveau individuel et collectif), ce n’est pas comme si on avait résolu le problème uniquement avec de la chance. Brozovic quand il joue, joue bien et moins bien, il peut devenir fondamental s’il s’investi, il a toutes les qualités que nous voulons sur le terrain. Par contre, c’est inutile de parler de jeu, si quand tu perds le ballon, tu ne te bats pas pour le reconquérir. Ce travail-là doit être réalisé par tout le monde." Avez-vous déjà connue une période comme ça avec six matchs et un but à votre actif ? "Je ne fais pas attention aux statistiques, il y en a déjà trop qui en prennent soin. C’est logique que les buts marqués aillent de pairs avec les buts encaissés. C’est évident qu’un but en six matchs est trop peu, mais il y a aussi d’autres statistiques qui te disent que tu es tout de même parvenu à faire de bonnes choses. C’est également logique que cette situation se doit d’être améliorée et elle sera résolue." Si vos concurrents à la Ligue des Champions parviennent à mieux se renforcer que vous, pensez-vous qu’il faudrait revoir vos objectifs ? "Cela ne peut pas être un alibi. Nous, en tout premier lieu, n’avons pas à pleurer. Pour nous améliorer, tu dois recruter un joueur plus performant que ceux dont nous disposons déjà dans l’équipe, c’est en recrutant ce genre d’éléments que tu peux ambitionner tes objectifs." "Tout pourrait être mieux : En défense, il me manque un joueur, mais dans d’autres secteurs, j’ai besoin aussi d’hommes forts. On a dressé une liste de noms : Mkhitaryan, Pastore, Verdi. Ils valent 30M€ et nous ne les avons pas, c’est inutile de faire le tour de la question. Notre seule solution, c’est qu’un autre club accepte de faire un échange de joueurs." "Tout est difficile et nous devons être en règle avec le Fair-Play-Financier et cela passe aussi par les recrues. Je dis les choses telles qu’elles le sont. Je dois protéger les Tifosi. Parce qu’avec le Mercato des Tifosi, nous pouvons envoyer directement nos Directeurs Sportifs en vacances." Est-ce qu’une prestation similaire à Inter-Lazio peut suffire pour affronter la Fiorentina ? "Nous avons affrontés une Lazio qui a engendré de nombreux points, et au début de la saison, ils ont recruté des joueurs tels que Nani. Il n’y a pas de raison particulière pour expliquer que nous sommes devant la Lazio." "Pour moi, nous sommes en compétition avec la Lazio et la Roma, il y a ensuite le Napoli et la Juve qui sont les plus forts. Face aux autres, nous avons nos chances. Le Napoli pratique le plus beau football de Série A, la Juve peut aligner deux équipes de titulaires et le mérite en revient à Allegri, pour sa gestion du noyau. Il est clair que nous avons perdu 2-3 matchs et qu’il y avait la place pour faire mieux, mais cela s’est déroulé ainsi." "Face à la Lazio, nous avons fait un bon match, a aucun moment nous avons subi le jeu Laziale, cela vaut aussi pour notre adversaire. On a parlé de la Var, mais si elle n’avait pas été là et qu’il n’y avait pas eu de correction, on aurait parlé d’injustice, car il n’y avait pas de penalty." Est-il temps de risquer quelque chose en plus au niveau des remplacements ? "Je fais attention, mais je veux être certain de ce que nous faisons. Nous travaillons au cours de la semaine. Ensuite, nous sommes tous soudés dans la victoire, et dans la défaite nous devons trouver la force du Groupe et de l’Inter. Je veux donner à ceux qui le méritent, leurs chances." Un jugement sur cette phase aller ? "Oui, nous avons fait de bonnes choses, dans le Calcio, on ne sait jamais ce qu’il peut se produire, il faut parfois sentir ce qu’il peut se passer sur le terrain. Nous avons besoin de parfaire cette qualité. Parfois, sur le terrain, tu n’as pas le temps de t’en rendre compte, tu dois anticiper et voir ce qu’il va se passer avant même que cela se produise. Nous devons faire mieux sous cet aspect. Pour le reste nous avons réalisé de belles choses, et beaucoup m’ont apporté des certitudes, cela nous a permis de nous créer un noyau dur, dans notre façon de nous comporter." Si le Mercato reste tel quel, cela repousse les concepts de puissance du Club. Pensez-vous être capable de faire quelque chose ? "Quand je parle de la bravoure de mes Directeurs Sportifs, je me réfère à leurs façons d’agir et de prendre une situation en plein vol, ils ont des qualités pour faire certaines choses. Mais on doit aussi savoir qu’ils traversent une situation des plus difficiles. Nous devons penser à travailler correctement, en sachant qui nous sommes et que nous sommes capable de pouvoir résoudre nos problèmes." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Milan – Quoi de mieux pour débuter l’année que de trouver sur son chemin, sa victime préférée ? En effet l’argentin a déjà inscrit 9 buts, face au club de Firenze, dont 7 lors des trois dernières confrontations. Le rendement actuel de l’Inter en attaque est catastrophique et le mois de décembre est le plus compliqué de cette saison : 2 défaites (Udinese et Sassuolo) et l’élimination en Coupe d’Italie face au Milan. Plus que les défaites, notre trio offensif (Perisic-Icardi-Candreva) a disparu des radars Ce problème peut être placé sur le fait que les joueurs ont calé physiquement, ce qui était une possibilité à prévoir. Les résultats s’en sont fait ressentir immédiatement: L’Inter a perdu la tête du Championnat, mais est parvenue à réaliser un 0-0 face à la Lazio dans un match qui s’annonçait cauchemardesque au Meazza. Pour ce début d’année, les batteries se doivent d’être rechargées, l’Inter va retrouver Pioli et Icardi la Fiorentina. L’Inter veut absolument l’emporter, son dernier succès en Série A remonte au 3 décembre face au Chievo (5-0). Pour l’emporter, l’équipe de Spalletti compte sur son Capitaine qui devra confirmer son lien très particulier avec la Viola. Gagner permettra à l’Inter de pouvoir inverser la tendance et de repartir sur de bonnes bases, en vue de se qualifier pour la Ligue des Champions. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Damien

    Série A - J20 : Fiorentina 1-1 Inter

    jusqu’à
  8. Damien

    Résumé : Inter 3-0 Fiorentina

    Pour cette première, l'Inter a maitrisé son match. La phase offensive semble avoir pris un coup : rapidité, passes courtes et placements intelligents. Quelques détails encore à corriger notamment dans l'exécution/finition car sur des actions de but nettes, Icardi ou encore Brozovic se sont loupés dans leurs tirs. Autrement rien n'à dire si ce n'est qu'Icardi est déjà bien parti pour nous faire jouir une nouvelle saison. En défense c'est bien, c'est beau. Skriniar impressionnant, Miranda très appliqué. Nagatomo a fait son match, quelques erreurs mais un placement et des percées intéressantes, bref, pas déçu. D'Ambrosio un peu plus discret mais ne semble pas avoir raté son match non plus. Au milieu, Vecino très bon, n'a raté que peu de passes et s'est retrouvé en avant à plusieurs reprises. Valero intéressant, cède sa place à Joao Mario qui a comblé la fatigue de ce dernier afin d'être plus incisif en phase offensive. Sur l'ensemble du match les Nerazzurri ont mérité leur victoire malgré une seconde période plus compliquée en raison des attaques de la Viola. TROIS POINTS A LA MAISON ! LA ROMA SAMEDI PROCHAIN !! FORZA RAGAZZI ET FORZA INTER !! PER LA MAGLIA !! INTER 3-0 FIORENTINA Buteurs: 6' (pénalty) & 15' Icardi - 79' Perisic Inter (4-2-3-1): Handanovic ; D’Ambrosio, Skriniar, Miranda, Nagatomo ; Vecino , Valero (64' J.Mario) ; Candreva, Brozovic (71' Gagliardini), Perisic ; Icardi(c) (84' Eder) Entraineur : Luciano Spalletti Fiorentina (4-2-3-1): Sportiello ; Tomovic, Hugo, Astori(c), Olivera ; Veretout (80' Zekhnini), Sanchez ; Dias, Eysseric, Benassi (55' Cristoforo) ; Simeone (60' Babacar) Entraineur : Stefano Pioli Averti: 14' Sanchez Arbitre: Tagliavento
  9. Victor Newman

    Stevan Jovetic, de retour à Florence ?

    Milan – Malgré les rumeurs qui ont envoyées le Monténégrin à Séville et à Marseille, il semble bel et bien que Stevan Jovetic retrouve son amour de jeunesse : la Fiorentina. En effet, Premium Calcio nous informe que Piero Ausilio a été vu dans un hôtel milanais, en compagnie du Directeur Sportif de la Viola. L’Inter, qui a traité cette saison avec la Fiorentina, pour l’acquisition de Borja Valero et Matias Vecino, ne serait pas contre le fait de céder Jovetic à la Viola, dans un cadre qui renforcerait encore plus les relations entre les deux clubs. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Après 5 années de bons et loyaux services, Borja Valero quitte Florence et la Fiorentina pour rejoindre la nouvelle équipe de l'Inter de Spalletti. L'Inter à déboursé 5,4 M€ (+1,5 M€ de bonus) pour signer le milieu de terrain espagnol pour les 3 prochaines années. Il touchera 3 M€ / saison. Borja Valero a été formé au Real Madrid mais c'est bien Villareal qui a révelé le joueur qu'il est. Valero est déjà à Milan, il rejoindra le reste de l'équipe à Brunico aujourd'hui.
  11. Damien

    Arrivée de Borja Valero !

    Le joueur espagnol est arrivé hier après-midi à Milan. Aujourd'hui (10 juillet) le joueur passera sa visite médicale et rejoindra ensuite le reste de l'équipe à Brunico, là où la préparation estivale s'effectue.
  12. gladis32

    Valero/Fio : vers un bras de fer ?

    Milan - C'est chaud du côté de Florence. En quelques heures et à coup de communiqués officiels, la Fiorentina a d'abord précisé qu'elle n'avait jamais placé Borja Valero sur le marché des transferts, et que son contrat s'étendait jusque 2019. Un petit rappel donc. Cependant le club florentin est en position délicate et son avenir incertain. Sa situation financière est très mauvaise et la famille Della Valle souhaite vendre. Et à 00h05 un nouveau communiqué est arrivé, disant explicitement que "celui (le joueur) qui n'est pas convaincu et heureux de rester, doit le déclarer". L'espagnol y est clairement cité. Il va revenir en ville d'ici peu et y tenir une conférence de presse pour expliquer son choix. Dans ce communiqué la Fiorentina admet aussi à demi-mots que "certainement l'Inter de Spaletti a l'accord avec les représentants du joueur". Un court-circuitage en règle. Au final rien n'est fait et un rapport de force va s'établir. A moins que Valero ne prenne tout le monde à défaut et nous fasse faux bond. ® gladis32 - internazionale.fr
×