Aller au contenu
Calendrier

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'giuseppe marotta'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

135 résultats trouvés

  1. Giuseppe Marotta a partagé sa conviction que le mercato à venir sera médiocre par rapport aux autres saisons en raison de la pandémie actuelle Covid-19. Elle a non seulement stoppé le football à travers l'Europe mais aussi partout dans le monde. Elle pourrait potentiellement causer des dommages financiers très importants, qui impacteraient évidemment les clubs pour le mercato. A cause de ça, Beppe pense qu'il pourrait y avoir beaucoup plus d'opérations consistant à des échanges menées par les clubs, car beaucoup seront à court d'argent. Il a déclaré dans une interview au journal turinois Tuttosport : "Au-delà des dates qui restent encore à définir, je pense que le mercato sera fatalement plus pauvre sur lequel il pourrait donc y avoir plus d'échanges. Nous verrons une baisse générale des prix car le problème est mondial. Il sera important de pouvoir exploiter les ressources de l'académie." Un accord d'échange qui a fait et qui fait l'objet de nombreuses spéculations de la part des médias, concerne notre Lautaro Martinez. Il est dit que Barcelone le considère comme son objectif n°1 pour le mercato estival. Ils sont prêts à se séparer de certains joueurs (en plus du cash) afin de faire signer notre attaquant très coté âgé de 22 ans. ®alex_j - internazionale.fr
  2. Beppe Marotta a fini par craquer à la Lega Calcio, lui qui est réputé pour son calme... En effet, nous sommes confrontés à une Serie A divisée en trois clans. Le premier clan est composé des clubs qui veulent reprendre la compétition : La Lazio, Le Napoli La Roma, Sassuolo Cagliari S’en suit ceux qui ont la volonté de geler le classement actuel: Le Milan, L’Inter, La Samp, Le Genoa, Brescia Les autres équipes se montrent plus "modérées" Révélation du Corriere Dello Sport " Le Président de la Lazio est à nouveau protagoniste, lui qui avait déjà eu des échanges avec Agnelli et Preziosi. Lui et le Président du Napoli, Aurelio De Laurentiis ont attaqué l’Administrateur-Délégué de l’Inter Beppe Marotta. La raison de la discussion est toujours la même : Recommencer à jouer." "A toi qui n’en a rien à foutre, tu as déjà envoyé loin toute ton équipe...." - Cette phrase de De Laurentiis, soutenu par Lotito a fait s’enflammer immédiatement Marotta qui est monté dans les décibels... "Sans faire référence à l’Inter et à la Juve, Marotta a souligné que les deux présidents n’étaient pas des Présidents "astucieux", et qu’ils n’avaient pas à interagir sur les permissions octroyées aux joueurs des autres clubs, sur le fait de rejoindre leur familles à l’étranger." Attaqué frontalement, Marotta a souligné: "Que la décision de l’Inter fait suite au décret du Gouvernement et des règles émises par la région Lombarde." Il a également fait remarquer que lorsque la date de reprise sera confirmée, que les joueurs seront présents aux entraînements." En effet, en temps normal Marotta est posé, Lui qui répète à qui veut l’entendre qu’il faut suivre la ligne de conduite recommandée par les médecins : Ne pas reprendre l’entrainement. Raison pour laquelle il a donc répondu sèchement que les décisions prises à la Casa Inter ne sont pas de la compétence des autres La Lega devra prendre position Le nerf de la guerre reste les fonds liés aux droits télés : Si l’on ne joue pas, il y a le risque de voir un manque de liquidité dans les caisses des clubs et de mettre le système en place en défaut. Si la décision vient à geler la Serie A, il faudra trouver également une solution pour la saison prochaine avec une Serie A à 22 clubs et une Serie B avec 24 clubs, une hypothèse qui n’est pas à exclure. Validez-vous le comportement du Padrino ?
  3. Si la Pandémie du Coronavirus n’a pas modifié les intentions du Fc Barcelone de se renforcer en attaque, la piste menant à Lautaro Martinez subit un sérieux coup de revers Pas plus de 70 millions d’euros cash C’est la stratégie avancée par le Corriere Dello Sport : L’objectif du Fc Barcelone est de diminuer le plus possible la somme en cash à fournir, celle-ci ne doit pas être supérieur à 70 millions d’euros Pour ce faire, les catalans envisagent de fournir des contres-parties techniques afin de proposer une somme totale de 150 millions d’euros. Soit une somme bien plus importante que les 111 millions d’euros de la clause libératoire En partant de la défense, le Fc Barcelone est prêt à proposer le portugais Semedo, un joueur qui intéresse officiellement l’Inter, et le français Todibo si Schalke04 n’exerce pas son droit de rachat, le joueur y étant prêté depuis le mois de janvier. Au milieu du terrain, trois joueurs sont cités : Vidal qui était le premier choix de Conte lors du Mercato hivernal, le brésilien Arthur qui est pénalisé par la concurrence de De Jong et Alena un pur produit de la Masia que l’Inter a rencontré en Ligue des Champions et qui est actuellement en prêt sec au Betis Séville Cette offre fera-t’elle vaciller l’Inter ? Coutinho ? Non merci! En effet, le Fc Barcelone a tenté de sortir les muscles en demandant un échange pur et simple entre Philippe Coutino et Lautaro Martinez. La réponse de l’Inter ne s’est pas fait attendre : Lautaro partira uniquement en cas de présentation en cash des 111 millions d’euros ou d’une offre équivalant à un Jackpot Nerazzurro Griezmann, champion du Monde sacrifié ? Selon Sport . Antoine Griezmann pourrait être le sacrifié de service. Racheté à l’Atletico Madrid pour 120 millions d’euros, il pourrait être la clé menant à l’arrivée soit de Lautaro Martinez, soit de Neymar Avec Beppe Marotta aux commandes, soutenu par Steven Zhang qui a récemment déclaré ne pas vouloir voir ses pépites quitter Milan, il devient à présent de plus en plus compliquer de négocier avec l’Inter Validez-vous le comportement de la Direction Nerazzurra dans ce dossier ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Le Fc Barcelone peut aller se rhabiller, lui qui vient de se prendre une douche froide Made In Marotta: Comme le révèle de nombreux quotidien espagnol, dont Sport qui est catalan en regard à Lautaro Martinez, L'Inter a provoqué un coït interrompu chez les catalans! "Le club Blaugrana considère comme importante la clause libératoire de 111 millions d'euros, mais le manque de Goleadors en Europe tend à confirmer qu'il n'y aura pas une diminution du prix à payer. L'Inter, actuellement, n'est ouverte à aucune contre-partie technique. Elle veut juste l'argent en cash de la clause libératoire." Du côté Catalan, le Fc Barcelone reste convaincu que l'Inter finira par accepter l'insertion d'un joueur en contre-partie: Arturo Vidal qui était déjà courtisé par l'Inter en janvier. "Il reste du temps, Barcelone espère à présent que Lautaro et son entourage viendront à prendre position afin de contraindre l'Inter à se mettre au tour de la table au mois de juin." Que pensez-vous de ce coup de Maître du Padrino italien ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. En effet, suite à la Pandémie du Coronavirus, Claudio Lotito et Giuseppe Marotta sont rentrés en collision : D’un côté nous avons le Président de la Lazio qui veut reprendre les entraînements le plus tôt possible. De l’autre, Beppe Marotta qui souhaite que tous reprennent en même temps, de façon équitable. Voici ce que révèle le Corriere Dello Sport "Lotito a attaqué le Volpi, le Docteur de l’Inter qui a plaidé sa cause devant la Fédération des Médecins Sportifs Italiens où dans un communiqué publié mardi, il a demandé la reprise des entraînements pour tous dès le 3 avril. Marotta, soutenu avec force par l’AIC est monté sur ce terrain pour le défendre, en soutenant que sans une ligne directrice commune, l’on pouvait mettre à risque la santé des athlètes et la reprise à la régulière du championnat." 03/04/20 C’est la date de reprise la plus probable actuellement: "L’hypothèse d’accord prévoit une reprise au 3-4 avril pour les équipes au complet, mais offre également une faculté aux clubs repris dans les régions touchées, comme la Lombardie, d’ouvrir leur centre sportif à des petits groupes de joueurs : 3 ou 4 à la fois." "La ligne directrice pour la reprise de début avril est partagé par l’Association Libre des Médecins Italiens du Calcio (Lamica) Le Saviez-Vous ? Les journées sans entraînements sont considérées, pour les clubs, comme des jours fériés. De cette façon, même si la saison fini au 30 juin voire en juillet, la pause estivale sera réduite d’une série d'une série de semaines, le tout afin de débuter les stages estivaux en vue de préparer la saison 2020-2021. Le championnat 2020/2021 reprendra avec un peu de retard, mais il ne pourra pas aller outre le 1er septembre étant donné qu’il y aura l’Euro 2021 Etes-vous Pro-Lotito ou Pro-Marotta ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Par le biais de l’Ansa, l’Inter a fait part de son intention d’attaquer en justice la Lega Serie A. En effet, l’Inter a demandé a jouer en premier lieu la rencontre face à la Sampdoria qui était programmée le 23 février et ensuite le match face à la Juventus qui ne s’est pas tenu le 1er mars et non l’inverse comme proposé par la Lega Serie A. Ce courrier est signé par l’Administrateur Délégué Giuseppe Marotta qui invite la Lega, en se basant sur la proposition du Conseil relatif aux modifications du calendrier, à ne pas proposer une variable qui se voit incomplète, car aucune date n’est programmée pour disputer le match face à la Sampdoria. L’Inter demande à ce que le week-end à venir, la journée du championnat prévue initialement dans le calendrier soit disputée. Il s’agit de la seule hypothèse disponible au Président de la Lega Paolo Dal Pino, qui a estimé qu’il fallait reporter celle-ci afin de disputer les autres matchs déjà reportés en vue de de remettre de l'ordre dans la chronologie de la compétition. Pour l'Inter, le tout doit être conforme aux règles de la Lega et et de la Fédération qui gouverne l’Ordre sportif. "Le Club Nerazzurro se réserve le droit d’intenter toute action et/ou initiative légale en regard aux décisions prises actuellement et qui sont en violation des règles réglementaires sportives et fédérales, de manière telle que cela peut provoquer des dommages à la Société et/ou mettre en danger la santé de ses employées et de ses membres." Cette lettre a été envoyé aux 19 autres clubs de Serie A qui seront invités à exprimer leur opinion personnelle sur ce point de principe qui devrait être évidemment égale pour tous. Soutenez-vous l’Inter dans sa démarche ? Iriez-vous jusqu’au blocage totale de la Serie A ? Après Steven Zhang, c’est au tour de Beppe Marotta de démolir la Lega ! Exprimez-vous ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Telle est la pensée de la Gazzetta Dello Sport sur Beppe Marotta, qui, il y a encore deux ans, était pourtant considéré comme l’un des fondateurs de la renaissance de la Juve et de ses succès sur cette dernière décennie A dater du 13 décembre 2018, Beppe Marotta a mis peu de temps pour devenir le plus éloignée de "sa" Juventus. Et cela ne découle pas de son état d’esprit suite à son départ du club d’Agnelli. En effet, après le renvoi des rencontres de la 26ème journée incluant Juventus-Inter, Marotta a attaqué la Lega, mais il s’en est pris aussi à la Juventus, en la désignant plus que jamais comme le club responsable des pressions effectués envers les institutions du Calcio Italien. Et cette fois-ci, comme le souligne la Gazzetta Dello Sport, il l’a mis de côté sa célèbre diplomatie en faisant usage de termes très fort tel qu’ "un championnat faussé". Des mots qui résonne comme une déclaration de l'Empereur du peuple Nerazzurro et qui confirme la pensée de ceux-ci des derniers jours Adieu Diplomatie Marotta est devenu le Visage de l’Inter, encore plus aujourd’hui. Et il répond aussi aux maux du tifoso nerazzurro, en perdant sa traditionnelle diplomatie dans ses déclarations, en partant au combat,même s’il aurait pu faire usage d’un pressing plus modéré L'Administrateur-Délégué de l’Inter est allé droit au but en parlant de "Championnat faussé" ….la boucle est bouclé. Guerre totale C’est une guerre ouverte, totale. C’est terminé les subtilités comme le gant de velours apporté lors de l’engagement d’Antonio Conte sur le ban… A Présent, Marotta est devenu l’Anti-Juventine par excellence en amenant avec lui dans son sillage Antonio Conte sous les yeux des supportes des tifosi bianconeri…Dès à présent, pour eux, il n’y a plus de retour en arrière ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. C’est un fait, Steven Zhang a détruit le Président de la Lega Calcio à travers sa publication sur les réseaux sociaux "Jouer avec le calendrier et toujours placer la santé publique au second plan. Vous êtes probablement le plus gros et plus sombre clown que j'aie jamais vu. 24 heures, 48 heures, 7 jours? Et quoi d'autre ensuite ? Quelle est votre prochaine étape?" "Vous parlez d'esprit sportif et de compétition loyale? Et si nous ne protégions pas nos joueurs ou nos entraîneurs et si nous leur demandions de jouer pour vous sans arrêt? Oui, c’est à vous que je m’adresse, vous notre président de Lega #PaoloDalPino! Honte sur vous." "Il est temps de vous lever et de prendre vos responsabilités! C'est ce que nous faisons tous en 2020! Tous dans dans le monde, peu importe si vous êtes un tifoso de l’Inter, de la Juve ou rien de tout cela. Faites attention s'il vous plaît! C'est la chose la plus importante pour vous, votre famille et notre société." L’Inter, dans l’attente d’une retour de bâton officiel a fait part de sa position à l’Ansa "Le message fort du Président est un appel à la Lega Calcio pour prétendre avec fermeté à une mise en tutelle maximale de la santé publique à l’ensemble de la Communauté : Des tifosi qui remplissent les stades, au joueurs, en passant par le personnel de services, des médias, et des dirigeants présent, comme l’ont indiqué les Institutions." "La réouverture aussi immédiate au publique prévue pour lundi était une source de préoccupation similaire au changement soudain de la prise de Position de la Lega Calcio et des intentions qui en ont découlé quant à l’organisation des prochaines journées." La Curva Nord Fière du comportement de Steven A travers son profil Instagram, Steven Zhang a fait trembler la Lega Calcio en s’attaquant en frontal à son représentant numéro Un. Une prise de position qui a été encensé par notre Curva Nord: "Finalement nous avons un président qui dit les choses comme elles le sont L’hypocrisie rampante du virus et de la servilité envers les hypocrites habituels qui veulent gagner à tout prix, a pour une fois été servi." "Au sein même de l’Exécutif, nous entendons des déclarations qui mettent au second plan le business et ses valeurs centrales. Nous Espérons que c’est à présent le bon moment pour le Calcio de se réveiller et de prendre l’exemple." "On ne peut pas toujours vouloir simplement songer à gagner à tout prix, que ce soit en recettes ou en profits: Honneur à Zhang, Nous sommes Fier de notre président." Ouverture d’une enquête Il fallait s’y attendre, le ton sévère emprunté par Steven Zhang a provoqué l’ouverture d’une enquête sur les propos du Président Nerazzurro Steven Zhang, envers le Président de la Lega Calcio, Paolo Dal Pino. A la tête de cette enquête, nous retrouvons Giuseppe Chinè La polémique trouve son origine sur le report du match Juve-Inter qui devrait finalement avoir lieu le lundi 9 mars, avec tout de même encore un match à récupérer qui n’a pas été programmé. Le 9 mars, le match devrait se jouer avec le public si le Coronavirus vient à être géré…. Mais est-ce possible d’anticiper et de programmer un éventuel retour à la normale ? Conte et Marotta ne veulent pas de la Juve le 9/3 C’est une information révélée par le Corriere Della Sera, l’Inter avec Marotta et Antonio Conte en tête ne veulent pas affronter la Juventus le lundi 9 mars 2020. Pour eux, le match qui aurait dû être programmé aurait dû être celui face à la Sampdoria. En effet, pour le duo désormais Nerazzurro à 100%, il est particulier de voir l’Inter disputer trois matchs cruciaux en huit jours : La demi-finale de la Coupe d’Italie, le jeudi 5 mars face au Napoli. La Juve, le lundi 9 mars Getafe, en huitième de finale de l’Europa League, le jeudi 12 mars L’Inter est donc furieuse, raison pour laquelle Steven Zhang en tête est parti exploser et détruire Dal Pino Steven est prêt à assumer l’entière responsabilités de ses graves accusations, telle Massimo Moratti en 1997/1998. Il sera probablement sanctionné… Le saviez-vous ? "Le report de la journée me semble l’unique façon de garantir à 100% la régularité du championnat. La semaine prochaine, la Juve ne jouera pas la Champion’s League et l’Inter aura trois jours pour récupérer des forces avant l’Europa League." Un Calciopoli ? "Ce n’est rien de tout cela, c’est embarrassant. Le fait est que les tifosi ont motivé leurs dirigeants en se livrant à eux et ceux-ci ont fini par parler comme des tifosi…Ce n’est pas bons. Le Calcio est formé d’une vingtaine d’équipe et toutes doivent avoir la même importante." "Demain, lors de l’Assemblée personne ne pas prêcher pour sa chapelle, nous ne devons pas oublier de penser que nous devons vivre dans un monde qui est propre, il y a une urgence planétaire et il est temps d’arrêter avec des querelles de maternelles." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Beppe Marotta, s’st livré à Novantesimo Minuto, le rendez-vous sportif mythique diffusé à présent sur la Rai 2. Le moins que l'on puisse dire est qu'il a sorti la sulfateuse Le renvoi des 5 matchs de Serie A au 13 mai "Le conseil extraordinaire s’est tenu sur demande de l’Inter, à la lumière des décisions prises hier par la Lega. Il est juste que la Lega vienne à s’exprimer en regard au contenu de ce Conseil. Je m’exprime sur la situation actuelle en temps qu’Administrateur-Délégué de l’Inter et comme vous avez déjà pu le lire, je suis préoccupé par les situations découlant de cette décision improvisée. Il n’as pas été tenu compte de la situation des contingents de l'ensemble de la Serie A." Dal Pino, Président de la Lega Serie A s’est montré très dur. Il a déclaré vouloir mettre en avant les intérêts du Calcio Italien en refusant d'offrir une image négative du Calcio à l’étranger. Qu’avez-vous à répondre ? "C’est simplissime. Je met en avant les intérêts de l’Inter et je tutelle aussi les intérêts des autres clubs tout comme la régularité de la Serie A. " "La chronologie est d’une simplicité : Dans la journée de Lundi, la Lega Calcio a demandé au gouvernement de pouvoir faire usage de l’utilisation des huis-clos à la lumière du Décret du Conseil qui n’autorisait aucune activité sportive. Dans le courant de la journée de jeudi, un communiqué a été publié en regard aux matchs à huis-clos. Ensuite de façon improvisée, il y a eu un retour en arrière, sans aucune explication précise et sans aucun échange avec les Conseillers de l’Assemblée, ce qui a provoqué à un grand dommage, d’où la naissance d’un déséquilibre en Serie A." "Il y a des équipes qui n’ont pas disputées deux journées comme l’Inter et Sassuolo, d’autres en ont disputé qu’une, d’autres encore jouent avec continuité. Il y a aussi le fait qu’il n’est pas possible de trouver une date si ce n’est celle du 13 mai, mais cella fausse le championnat de Serie A, il faut donc assumer les dimensions d’un déséquilibre compétitif imprévisible quelques jours auparavant." Qu’en est-il de la requête de jouer le lundi soir ? "Cela me fait plaisir de m’exprimer de cela sur la Rai. C'était comme une pomme empoisonnée dans ma bouche. Ce n’est pas un hasard de savoir que la Rai a les droits de la Coupe d’Italie. Lorsque l’on m’a proposé de jouer lundi, j’avais besoin d’avoir la certitude que le match de la Coupe d’Italie allait être reporté, le tout de façon absolument inexplicable. Et la Rai ne pouvait pas se permettre de proposer les deux matchs à l'ordre du jour, jeudi. C’était donc impossible de jouer lundi, c’est aussi pour cela que je n’y ai pas répondu positivement." L’idée de ne pas jouer la Coupe Mercredi et de disputer les rencontres post-posées comme Juve-Inter ne pouvait-elle pas être prise en considération ? Cela aurait-il pu être perçu comme une faveur pour l'Inter ? "Nous allons nous retrouver en face à face avec tous les clubs de série A et nous en discuterons, chose qui n’a pas été faite auparavant. Nous faisons face à une situation compliquée. La difficulté n’est pas uniquement de récupérer les matchs, mais elle réside aussi dans le fait que dimanche prochain, il y a cinq rencontres qui sont visés par le nouveau décret et qui devraient être disputé à huis-clos." "Mais il est inimaginable que l’on joue Ataltanta-Lazio ou Inter-Sassuolo à huis clos par exemple." Si Inter-Sassuolo doit avoir lieu à huis-clos quelle sera la position de l’Inter ? "Il est clair que l’opposition découle de la logique de ce samedi qui était de ne pas disputer les rencontres à huis-clos. De plus, je peux dire que cela ne garantie pas une compétitivité à la régulière. On ne peut pas invalider l’usage du huis-clos la semaine précédente et valider celui-ci le dimanche suivant, c’est d’une incohérence absolu. Sans parler des dommages en regards aux tifosi." Regrettez-vous ce changement qui s’est tenu samedi matin et pourquoi ? "C’est une décision prise de façon autonome par la Lega. Aujourd’hui, le Ministre des Sports a déclaré que la Lega pouvait prendre des décisions de façon autonome, à la base le choix semblait forcément arriver de Rome. Je trouve donc qu’il y a une incohérence entre ce qui a porté la Lega à jouer les matchs à huis-clos avec un communiqué jeudi, pour agir après de façon improvisé." "En ne faisant pas usage du huis-clos, le championnat se retrouve dans une complexité à définir. C’est un scénario qui n’a pas été encadré. Il y a une urgence et nous nous devons de respecter la santé des citoyens et des adeptes au travail. Mais cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas parvenir à aller de l’avant, avec une compétition à la régulière, qui touche tout le football national." Pensez-vous que cette journée aurait été tout autre, s’il n’y avait pas Juve-Inter ? "A mon avis non. On parle d’un coup d’arrêt négatif pour le Calcio, mais comme je vous le dis, le huis-clos est l’unique outil qui permet d’avancer à la régulière le championnat. Je ne vois pas d’autre solutions. Il y a trop d’évènement pour les compétitions européens, les stages des équipes nationales, nous ne pouvons pas demander aux joueurs de disputer autant de matchs. L’Inter pourrait devoir en disputer 9 en mai." Inter-Samp n’a pas encore été programmé. Si Inter-Sassuolo est confirmé à huis-clos, comment s’en sortir ? "Il y a de l’amertume pour cette décision qui n’a pas été prise par l’ensemble de la Serie A. Cela pourrait nous amener à prendre des décisions drastiques, comme arrêter le championnat. C’était un acte délibéré qui aurait dû faire l’objet d’une consultation, et non un acte pris de façon autonome. Nous sommes dans une période délicate dans laquelle l’intérêt du club, son économie, et son patrimoine, donc les tifosi, doivent toujours être pris en considération." Qu’avez-vous ressenti suite aux déclarations de Liverani qui a déclaré que le Calcio était sali... ? "C’est une phrase très forte, je cerne le langage des entraîneurs, Liverani et Gattuso ont aussi été footballeur et quand ils parlent, il le font avec transparence et une authenticité appréciable. Par-dessus-tous ils se sont exprimé sur un scénario d’un futur immédiat de la Serie A, sur l’incompréhension des impératifs qui ont amené tous les entraîneurs à devoir faire face à une gestion difficiles." Réactions également ce jour à Radio Rai "Je veux avant tout m'exprimer comme citoyen sur les difficultés que travers le pays et sur les risques que nous dirigeons tous. En tant que Directeur Sportif, il y a aussi des thématiques urgente auxquelles je dois faire face dans le monde du Calcio. Mon intervention n'était pas sujette à polémique, mais pro-positive car il y a des dynamiques de dé-confessions l'un vis-à-vis de l'autre. Je cherche à apporter à nouveau de l'équité et de la tranquillité dans un championnat qui représente un patrimoine sportif pour notre Pays." "En tant qu'Interiste, depuis avoir fait face à des situations contradictoires en respect à ce qui avait été décidé jeudi par la même Lega, j'ai invoqué et motivé une convocation extraordinaire du Conseil de la Lega, afin d'avoir le pouvoir de convoquer une Assemblée pour arriver à une décision univoque et harmonieuse, dans le respect des règles. Il y a des équipes comme l'Inter et Sassuolo qui, par exemple n'ont pas jouer deux dimanches de suite et cela porte à un déséquilibre compétitif, qui pourrait être dommageable pour la suite du Championnat" Pourquoi refuser de jouer à huis-clos ? "J'ai dit ce que j'avais à dire, je l'ai dit de façon très claire et dure ces derniers jours. La contradiction est née que Lundi, la Lega a demandé à faire usage du huis-clos au gouvernement, jeudi, elle établit un calendrier conditionné, et soudainement, et de façon unilatérale, elle se distance de ces dispositions. C'était inutile d'aller suggérer cette possibilité au Gouvernement. D'où la raison de mon énervement. Je ne fais pas référence qu'à Juve-Inter, mais à l'ensemble des parties et au système." L'Inter est-elle disposée à jouer le lundi 9 à Turin ? "Au cours du Conseil d'hier, j'ai demandé à la Lega de convoquer l'assemblée et dans le même temps de présenter deux ou trois hypothèse pour donner de la stabilité suite à ce chaos. C'est une hypothèse que j'ai appris médiatiquement, mais qui va déjà dans le bon-sens. Mais pour me prononcer définitivement, je veux une Assemblée en présence de mes collègues pour analyser toutes les autres hypothèses et proposer une décision cohérente." [...] La Lazio va jouer moins de match que vous... "C'est lié au fait à une approche purement sportive. La Lazio a été éliminée de l'Europa League par exemple, je n'ai pas à m'exprimer sur certaines particularités." Combien de jours peut survivre cette Lega ? "Je ne suis pas ici pour demander la tête de quelqu'un mais pour mettre sous tutelle l'harmonie du championnat. La régularité découle du fait que toue les équipes doivent jouer toutes leurs parties dans un laps de temps réduit. Si je dois reprocher quelque chose, c'est la façon dont les décisions ont été prises. Nous sommes dans un contexte de grandes urgence, mais nous devons suivre également notre parcours. Regarder des matchs à la télé peut offrir des moments de détentes à ceux qui sont obligés de rester à la maison." Jeudi, Naples-Inter en Coupe d'Italie ? "Nous devrions jouer ensuite lundi à Turin et jeudi prochain face à Getafe. Il y a déjà une compression de matchs, une évaluation objective doit avoir lieu." Que faudra-t'il retenir de l'Assemblée de mercredi ? "Il faut aussi tenir compte de la 28ème journée, qui comme aujourd'hui conduirait à cinq autres matchs potentiellement à huis clos. Cette situation doit également être évaluée. Il existe un Atalanta-Lazio soumis à une diatribe dialectique vu les nombreux impératif. Ce sont des évaluations à faire en s'asseyant à une table avec conscience." "Je suis très confiant car le bon sens prévaut lorsque nous nous réunissons tous et il ne devrait pas y avoir de controverse. Les Managers sont aussi des gens de responsabilité et de conscience. " ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. En effet, cette situation n’est pas à exclure. Et si le désir de Beppe Marotta et Piero Ausilio est de continuer à entrevoir le futur avec Lautaro Martinez, tout dépendra de la volonté de l’argentin. Disposant d’une clause libératoire lui octroyant le fait de décider lui-même de son avenir, Lautaro Martinez peut, en toute sérénité décider de son avenir personnel : Le Real, le Barça, ou tout autre prétendant qui alignera les billets Selon Tuttosport, le Fc Barcelone serait favori. Toutefois, vu ses récentes dépenses, le club catalan ne peut pas dépenser autant de cash en une seule fois. Raison pour laquelle, il songe à proposer des contre-parties techniques et satisfaire Beppe Marotta qui estime le Toro à 150 millions d’euros. Si les transactions sont en stand-by par décision de Conte et Marotta, ceux-ci ne veulent pas que Lautaro soit perturbé par des demandes incessantes de son agent, qui pour l'anecdote a été choqué de ce procédé, celles-ci devraient finalement avoir lieu au terme de la saison actuelle. Si la somme des 111 millions d’euros vient à être déposée, la plus-value serait exceptionnelle, l’argentin ne pesant que 15 millions d’euros sur les comptes de l’Inter Si Barcelone serait prêt à offrir Todibo, Arthur et Alena pour alléger ses propres finances, l’Inter exige l’insertion d’Antoine Griezmann recruté à 120 millions d’euros l’été dernier. Le français, pour l’heure n’a jamais su s’intégrer tel Zlatan, dans le dispositif catalan. En cas d’échange avec Lautaro sans débourser de somme, le Fc Barcelone réaliserait également une plus-value, mais les exigences salariales de l’ancien Colchoneros pourrait s’avérer être un problème difficile à résoudre En cas de départ de Lautaro, l’Inter est également entrain de pister: Pierre-Emerick Aubameyang (1an contrat restant, Arsenal) Anthony Martial (estimé entre 60 et 70 millions d’euros par Manchester United) Timo Werner, (Leipzig, auteur cette saison de 27 buts en 33 match, évalué à 100 millions d’euros) Valideriez-vous l’un des joueurs précités, si Lautaro souhaite réellement partir de lui-même sans renouveler son contrat à l’Inter ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. En avant-match de Ludogorets-Inter, Beppe Marotta s’est livré sur le parcours en Europa League à en devenir et sur les déclarations de Lionel Messi envers Lautaro Martinez Vous êtes dans un petit stade mais très chaud, jusqu’où comptez-vous aller en Europa League ? Comptez-vous la disputer jusqu’au bout ? "Sans aucun doute, vu son Blason, l’Inter se doit de participer à chaque compétition avec l’objectif d’obtenir toujours le meilleur résultat." Avez-vous envie de voir Eriksen prendre en main l’équipe ? "C’est notre désir, comme celui de tous les tifosi. Mais c’est à l’entraîneur à évaluer le moment où chaque joueur se doit d'être inséré. La saison propose tellement de matchs qu’il existe la problématique de ne pas avoir assez de joueurs." "Il y a trois compétitions et une équipe composée de titulaires et de cotitulaires. C’est l’entraîneur qui décide quand utiliser les joueurs au mieux." Quand rentrera Handanovic ? "Je pense qu’on le reverra dans quelques jours, les médecins feront leurs évaluations, mais il devrait être de retour au maximum dans le courant de la semaine prochaine." Messi a parlé en toute franchise de Lautaro, êtes-vous lassé par le fait que cela alimentera encore les rumeurs..... "Non, je pense que c’est plutôt un signe de fierté pour lui et pour ceux qui l’ont fait signer à l’Inter. Le fait qu’un Champion comme Messi fasse l’éloge de l’un de ses compères signifie qu’il voit en lui un joueur qui propose des qualités qui pourrait en faire son héritier." "Je pense que ce sont des mots d’encouragements, il est jeune et il sait qu’il doit s’améliorer. Voir une personne telle que Messi devant lui peut être une source de motivation pour lui." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. C’est une information de la Repubblica : Piero Ausilio restera le Directeur Sportif de l’Inter au terme de cette saison. Cette prolongation a été voulue par Steven Zhang en personne "Le Club Nerazzurro et le dirigeant, dont le contrat arrivera à expiration dans quatre mois, ont trouvé un accord pour prolonger la collaboration jusqu’au 30 juin 2022, soit la date de fin de contrat d’Antonio Conte." "Ausilio occupe le rôle de Directeur Sportif à l’Inter depuis 2014 et il a été protagoniste de nombreuses transactions qui se retrouvent toujours dans l’actuel noyau Nerazzurro en commençant par Marcelo Brozovic, recruté en 2015 en provenance du Dinamo Zagreb à Stefan De Vrij, recruté gratuitement à l’été 2018, sans oublier les recrutement de Milan Skriniar, en provenance de la Sampdoria et Lautaro Martinez, en provenance du Racing." "Très apprécié par le Président Steven Zhang, il aura réalisé en compagnie de l’Administrateur-Délégué Beppe Marotta, le mercato estival 2019 et le mercato hivernal dit de réparation. Proche des opérations, il aura permis à l’Inter de se renforcer surtout en Premier League en suivant les indications de Conte: De l’Angleterre sont, en effet, arrivés Lukaku, Sanchez, Moses, Young et Eriksen”. Validez-vous cette prolongation ? Comment jugez-vous la qualité de son travail ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. En conférence d’avant-match, Giuseppe Marotta, l’Administrateur-Délégué Sport de l’Inter s’est livré à Sky Sport sur la situation au classement et les dernières informations relatives à Lautaro Martinez qui est plus que jamais courtisé par le Grands d’Espagne Y-a-t ’il un peu de satisfaction de disputer ce type de match et d’arriver dans une telle position à la mi-février ? "Ce sont des parties classiques pour l’Inter, qui a un palmarès riche, et qui se doit de le vivre comme un fait ordinaire. Ensuite, nous vivons une période positive, il y a de la satisfaction, mais cela est également dû au fait que nous voulons occuper un rôle de protagoniste." Les tifosi craignent Barcelone, qui veut s’offrir Lautaro. Qu’avez-vous à dire à ce sujet ? "Qu’il est en train de grandir, il est très jeune et il est intéressé par l’idée d’endosser ce glorieux maillot et grandir. L’Inter n’a rien à envier aux autres. Les joueurs qui s’en vont sont ceux qui m’indiquent que leurs intentions vont dans de tels sens." Quand verrons-nous le vrai Eriksen ? "Il l’est déjà, il lui faut un peu de temps pour s’adapter. Dans un match, il y a 14 joueurs, certains débutent un match et d’autres le terminent. C’est à Conte de décider qui choisir comme titulaire et qui aligner en cours de match." "Eriksen s’est déjà très bien inséré pour ce qu’il a déjà démontré." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. En effet, le mercato estival va être bouillant en regard à Lautaro Martinez. Si, pour l’instant, le Fc Barcelone cherche à récolter les 111 millions d’euros relative à la clause libératoire du Toro, le Real Madrid s’est également sérieusement lancé dans la course. En effet, Lautaro a été informé que la Maison Blanche est prête à payer la somme de 115 millions d’euros, soit 4 millions de plus que la clause libératoire. A Madrid, Lautaro est perçu, selon Marca, comme la recrue idéale pour prendre la succession de Karim Benzema. Qui plus est, le Real a également informé le joueur qu’il est prêt à lui offrir un contrat extrêmement important, afin de battre toute la concurrence et souhaite à présent le convaincre à épouser le projet Merengues. Pour parvenir à atteindre cette clause libératoire, le Real est prêt à insérer une contre-partie technique, Luka Modric étant le premier cité. Si le Fc Barcelone souhaitait en faire le remplaçant naturel de Suarez, le Barça devra déjà vendre pour 120 millions d’euros. Au Real, l’unique problème concerne le nombre de joueurs extra-communautaire. Ils sont actuellement 4 à être dans ces conditions, mais Vinicius, durant l’été, devrait obtenir la nationalité espagnole Faut-il déjà se faire une raison ou pensez-vous que Marotta sera se montrer assez convaincant pour, ne fut-ce que relever la clause libératoire de la pépite argentine ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Giuseppe Marotta s’est livré en avant-match d’Udinese-Inter à Sky Sport. Christian Eriksen va faire ses débuts en Serie A. A quel point êtes-vous satisfait d’avoir réussi, au final, à réaliser un tel coup ? "Je suis satisfait de l’ensemble du mercato, je voulais hausser le niveau qualitatif de ce groupe et nous y sommes parvenu de la meilleure des façons. Les opportunités ont coïncidé avec l’arrivée de joueurs de grandes qualités, d’expérience." Étiez-vous à la recherche d’un attaquant ces derniers jours ? "Il y avait des objectifs prioritaires, sur lesquelles je suis satisfait. Je voulais clôturer avec une dernière opportunité, mais Chelsea ne voulait plus céder Giroud, il n’y avait plus de marge de marge de négociation." Que peut apporter Moses à l’Inter ? "Je le considère comme un investissement important dans un groupe étiqueté Conte. J’en suis satisfait. Il l’a entraîné à Chelsea où il y était titulaire. Il reste beaucoup de matchs, les joueurs qui ne seront pas aligné ce soir auront d’autres opportunités. Je suis satisfait du groupe." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. En ce dernier jour de transferts, Antonio Conte est parvenu à convaincre Giuseppe Marotta d'intervenir une dernière fois sur le Mercato. Comme le révèle le Corriere Dello Sport, Antonio aimerait rallier à sa cause Olivier Giroud. Pour Conte, il est impératif de recruter un nouvel attaquant, vu qu'Alexis Sanchez, comme cela s'est vu face à la Fiorentina en Coupe d'Italie, n'apporte pas les garanties nécessaires. La faute incombant surtout à sa très longue absence suite à l'attentat de Cuadrado. Si Slimani avait été cité et libéré par Monaco, la négociation s'avère complexe avec Leicester qui est le propriétaire du joueur. Concernant Giroud, Tare pour la Lazio s'est envolé à Londres. Un contrat de 3 ans et demi et un salaire de 2,5 millions d'euros ont été proposé au Champion du Monde. Pour Mertens, Chelsea a aligné les 10 millions d'euros voulus par le Napoli, mais le club Partonopeo n'est pas plus enchanté que cela par un départ du Diable Rouge. Simone Zaza est également cité par Sky Sport. Cedric Bakambu et Salomon Rondon qui évoluent en Chine selon Alfredo Peddulà. Voire Kevin Lasagna selon le Corriere Dello Sport. Quoiqu'il en soit: Si l'Inter souhaite s'attacher les services d'un joueur, elle devra le faire avant ce soir, 20h00. Welcome to The Jungle ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Cette déclaration est signée Giovanni Cobolli Gigli, l’ancien Président de la Juve: "Je ne trouve pas Pavel Nedved et Fabio Paratici sur la même longueur d’ondes lorsqu’ils se livrent à des interviews. Je les retiens comme inadapté au vu de l’importance des rôles qu’ils occupent". "Rappelez-vous que Paratici a tenté de vendre l’été dernier Paulo Dybala et Gonzalo Higuain. L’erreur est surtout d’avoir remercié Beppe Marotta." Antonio Conte ? "C’est un très grand entraîneur, il parvient à atteindre en très peu de temps d’importants résultats, comme il l’avait déjà fait à la Juve. Il motive énormément les joueurs, même s’il peut pendant un moment les stresser." "La seule chose qui ne m’a jamais plut chez Conte, ce sont ses lamentations continuent." Partagez-vous cet avis de l’ancien homme fort turinois ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Giuseppe Marotta s'est livré à Rai Sport sur les performances actuelles de l’Inter et du Mercato hivernal qui touche bientôt à sa fin. Pour rappel, en cette session, le Beppe a su recruter Christian Eriksen, Ashley Young et Victor Moses. Eriksen est l’un des joueurs parmi les plus grands d’Europe.... "Oui, c’est un joueur optimal vu ce dont il est capable et je suis fier de l’avoir avec nous. L’appeal que représente l’Inter est très élevé. Nous sommes au début d’une nouvelle génération de champions." Est-ce utile d’avoir des champions pour proposer un modèle gagnant ? "Tout forme un ensemble utile : Un entraîneur fort, mais aussi un groupe de joueur qui puisse créer un mix de qualité importante." Vous êtes proche de la Juve en Serie A..... "Je suis heureux du parcours réalisé, nous ne regardons pas les autres mais nos propres performances. Le parcours entamé est positif, nous devons viser à le rendre meilleur." Comment expliquez-vous ces derniers matchs nuls ? "Il est difficile de trouver la bonne recette. Il y a des données objectives et l’entraîneur a analysé ces situations avec ses meilleurs caractéristiques. C’est évident que ce parcours est très positif, et nous voulons faire mieux en cette phase retour." La transaction d’Eriksen était-elle si rapide ? "Elle était un peu longue car, en face de nous, il y avait un grand Manager, Daniel Levy. Mais nous nous étions assuré que le joueur avait épousé notre projet, qu’il était prêt à travailler avec Conte. Nous avons trouvé un accord qui prime l’Inter et tout un groupe déjà important." L’Inter est-elle au complet ? "Je pense que nous ne ferons plus d’autres opérations. Ce mercato était un mercato d’opportunité. Après avoir recruté un jouer tel qu’Eriksen, je dirai qu’il n’y a pas d’autres joueurs disponibles, capable de relever qualitativement notre niveau de jeu." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. C’est, en effet l’annonce de la journée. Outre l’arrivée de Christian Eriksen, une information capitale au niveau du rempart offensif de l’Inter est arrivée de Premier League Alexis Sanchez restera Mancunien En effet, en conférence de presse, Ole Gunnar Solskjaer a confirmé vouloir compter sur la Nino Maravilla au terme de son prêt à l’Inter: "Sanchez reviendra ici l’été prochain et prouvera à tous que nous nous sommes trompés." En effet, l’Inter ne peut pas activer un quelconque droit de rachat étant donné qu’Alexis fait l’objet d’un "prêt sec". Dries Mertens favori L’Inter de Marotta a donc déjà planifié le plan B. Si Olivier Giroud aurait pû rentrer en ligne de compte, le français souhaite faire comme Eriksen et partir dès ce mercato hivernal de Londres. Toutefois, cette transaction n’aura pas lieu avec l’Inter qui préfère miser sur Sebastiano Esposito actuellement, la jeune pépite étant considéré intransférable. Mais Marotta sait parfaitement qu’il est "light" au niveau de ce secteur où seul Lautaro Martinez et Romelu Lukaku sont "pleinement" opérationnel. De fait, le Beppe s’est déjà entretenu avec Dries Mertens. Si le Diable Rouge refuse de prolonger à Naples, il sera gratuit au mois de juin. L’objectif de Marotta est double Signer Dries gratuitement lui permettrait de s’assurer les services d’un des meilleurs buteurs de Serie A. De la sorte, il renforcerait qualitativement le rempart offensif en compagnie de la Lula et d’Esposito Qui plus est, si les négociations viennent à échouer avec Lautaro Martinez, qui pourrait donc partir au Fc Barcelone, étant donné que le Club catalan a déjà avisé l’Inter qu’il compte activer la clause libératoire de 111 millions d’euros, l’Inter disposerait tout de même d’un joueur talentueux à aligner aux côtés de Romelu Lukaku. Dans un tel cas de figure, il sera également nécessaire de recruter à nouveau un nouvel attaquant, mais la ligne d’attaque composée par Mertens et Lukaku apporterait tout de même certaines garanties. L’objectif final du Beppe reste surtout de conserver Lautaro, si le joueur le désire également, tout en s’attachant Dries afin de proposer, au minimum, trois joueurs de carrure international à Conte. Que pensez-vous de cet éventuel recrutement ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Si la Juventus est devenue ce qu’elle est aujourd’hui, elle le doit en grande partie à Giuseppe Marotta et à Antonio Conte, qui, durant trois ans de collaborations, ont posé les fondations et les premières pierres qui ont mené au succès actuel. Le temps est passé et ce duo de Maîtres sévit à présent à l’Inter, grâce au Suning et à l’ambitieux Steven Zhang. Même si le temps passe, Beppe Marotta n’a rien perdu de sa superbe Là où certains dépensent plus de 40 millions d’euros pour une promesse, lui s’est attaché les services d’un joueur de stature mondiale pour la modique somme de 20 millions d’euros. Et si l’Inter a su s’offrir, avec la bénédiction du Suning, Chrisitan Eriksen, elle le doit à son Administrateur-Délégué Sport, qui avait déjà mis en place cette transaction dès le 22 novembre 2019. Ce jour-là, Beppe Marotta, qui avait déjà établi sa liste des joueurs à paramètres zéro, souhaitait offrir au peuple interiste un peu de baume au cœur. En conséquence, il avait décidé de classer en priorité absolue la venue à Appiano Gentile du milieu offensif des Spurs : L’homme idéal, selon lui, pour augmenter le niveau technique du milieu de l'Inter. Une première rencontre avait déjà eu lieu l’été dernier. Une réunion qui avait vu le Beppe s’entretenir durant 1h15 avec Martin Schoots, l’agent du joueur. Et déjà durant cet échange estival, l’Inter était passé en pôle parmi les courtisans. Peu avant d’entrer dans la saison hivernale, Beppe a renouvelé cet accord en passant à l’acte : Un contrat de 4 ans à 10 millions d’euros pour s’attacher gratuitement les services de Christian le Danois. Club Historique vs Nouveau Riche Pourtant, le destin redistribuera les cartes : de titulaire indiscutable sous Mauricio Pochettino, Eriksen est devenu un joueur parmi tant d’autres sous Josè Mourinho qui lui avait offert la joie de goûter à la banquette. Cette attitude du Special One s’avèrera être la passe décisive permettant au Padrino d’offrir immédiatement le danois à Conte. Toutefois, le temps que la transaction prenne officiellement vie, le Paris-Saint-Germain de Leonardo avait également décidé de passer à l’offensive en offrant à Eriksen un contrat de 12 millions d’euros, combiné à une enveloppe de 24 millions d’euros à Tottenham pour le transférer immédiatement à Paris. Si Paris est un nouveau riche, il y a des choses qui ne s’achètent pas : L’Histoire, le Respect, le Blason. Et à ce petit jeu-là, le club parisien a bien compris qu’il y avait encore une marge de travail importante à réaliser avant de devenir un club aussi attractif que l’Inter, qui est un Club de Légende, un club qui a connu d’immenses Champions tel que Ronaldo Da Lima, sans oublier le transfert avorté d’un certain Pelé par Angelo Moratti. Après ce cours d’humilité, Paris s’est donc retiré de la transaction, la Ligue 1 ne proposant pas la même attractivité que la Serie A, un Championnat reconnu et réputé à travers le monde. Si ces heures de gloires sont à présent derrière elle, la Serie A est entrain de se renouveler, telle la Premier League à la fin des années 90, avec la venue de propriétaire étrangers, la construction de stades de propriété. Un virage important raté lors de la dernière décennie Peut-être faussé par les performances excellentes et importantes des Clubs Historiques durant la première décennies des années 2000 avec la présence, assez régulière dans le dernier carré de la Ligue des champions d’au moins un club italien. Du Derby Della Madonnina en demi-finale de la Ligue des Champions, à la finale remportée par le Milan sur la Juve… De la remontée historique de Liverpool sur le Diavolo à la vendetta de Super Pippo quelques années plus tard. D’une élimination de l’Inter de Mancini réduite à 10 lors de sa double confrontation face aux Reds jusqu’au Triplé Historique réalisé par Mourinho. C’est un fait, la Serie A reste attractive, reste une compétition que l’on souhaite remporter, que l’on souhaite disputer. Si certains joueurs en mal de reconnaissance ont préféré s’exiler en Ligue 1 en épousant un projet financier, d’autres joueurs, tel que Christian Eriksen, ont décidé de percevoir, certes moins d’argent, mais surtout d’épouser un réel projet sportif, de se remettre en question dans un championnat historique, de défier chaque week-end des clubs qui ont marqué de leur empreinte le Calcio et l’Europe tôt ou tard dans l’Histoire, plutôt que de marcher et d’écraser littéralement la compétition nationale dans l’Hexagone. Oui, la Serie A reste attractive, oui la Serie A ne dispose pas d’autant de fonds que Manchester City, Paris, ou d’autres nouveaux riches, mais OUI, la Serie A reste l’une des plus belles compétitions à disputer pour un joueur de football digne de ce nom. Preuve en est l’arrivée d’un certain Cristiano, du retour d’un certain Zlatan chez les rivaux. L’Inter n’est pas en reste et l’Inter est de retour aux affaires, elle qui a payé au prix fort les dettes financières de son passé. A présent, l’avenir Nerazzurro pourra de nouveau s’inscrire dans le recrutement de joueurs de calibre international. Avec pour commencer l’officialisation, ce mardi 28 janvier de Christian Eriksen à l’Inter. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Intervenu sur Sky Sport en avant-match de Lecce-Inter, Beppe Marotta s’est livré sur la transaction phare entre les deux clubs qui a fini par capoter. "Il y a eu une excessivité médiatique vraiment importante. J’ai un respect maximum pour Spinazzola, c’est un très grand professionnel, je l’ai connu à la Juve. Il y a des évaluations techniques, économiques, physiques et médicales à faire. Au terme de ces évaluations, j’ai conclu que nous n’irions pas au bout de la transaction et j’ai averti mon homologue et collègue de la Roma. C’est tout." Est-ce un fait absolument inédit ? "Je ne le dirai pas de cette façon. Un de nos joueurs, Santon, a vécu cette situation à trois reprises. Il n’était pas affecté la première fois. Les évaluations se font de façon approfondies. L’opération Spinazzola était une opération à hauteur de 55 millions d’euros. Le Club a tout à fait le droit de bien tout analyser." Que pensez-vous de la photo de Politano avec le maillot de la Roma ? "La photo faite ne dépend pas de notre gestion. Spinazzola n’a fait aucune photo avec nous. Il s’agit là d’une première réflexion à avoir." Réaction du principal intéressé "Je me sens bien, c’est de la folie. Je suis un joueur de Nazionale et j’ai déjà joué dans de nombreuses équipes. Actuellement, je suis à la Roma. Cela me semble fou de dire que j’étais en méforme. C’était important aussi pour moi aujourd’hui de le prouver, j’ai énormément couru. Je m’étais aussi entraîné à Milan dans une salle de gymnastique, puis je suis revenu pour ne pas manquer l’entrainement." Êtes-vous déçu de quelqu’un, suite à ce qu’il s’est passé ? "Non, je pense que le Directeur Sportif s’est déjà exprimé. Je pense à présent à la Roma et à moi-même. Il n’y a pas de gros problèmes, j’ai tout dans la vie et je dois seulement la remercier." Politano tout de même à la Roma ? En effet, Gianluca Petrachi ne s’est pas laisser démonter sur Sky Sport: "Je crois qu’il faut faire prévaloir le bon sens. Celui qui participe au mercato sait que tout peut arriver, mais il y a aussi les paroles données, l’opération était actée. Politano et les déclarations de Fonseca peuvent en témoigner. Nous cherchons un ailier et nous verrons si l’Inter consentira à nous prêter Politano, nous sommes ouverts à la négociation." "Le joueur est une propriété de l’Inter, il pourrait devenir un joueur de la Roma si nous venons à le racheter. Il ne faut pas oublier que nous sommes toujours des hommes et que nous devons penser aussi à leurs biens. Je suis déçu que la parole donnée n’ait pas été maintenue, mais cela fait partie des folies du mercato." D’après les dernières informations en notre possession, la Roma souhaiterait s’attacher les services de Politano en prêt avec un droit de rachat. Cependant le Napoli s'intéresserait au joueur et aurait trouvé un accord pour un transfert définitif à hauteur de 25M€. Affaire à suivre, la Roma augmentera t-elle son offre ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. Une nervosité passive menaçait de faire exploser l'accord. D'après la Republicca l'échange entre Spinazzola et Politano devrait passer mais Beppe Marotta a fait suer les romains, les forçant à revoir la formule. Hier le manager de l'Inter a placé un autre pion. Alors qu'il cherchait une équipe pour Lazaro (Newcastle serait intéressé), il est parvenu à un accord avec Manchester United pour Ashley Young. L'opération couterait 1.5M€. L'anglais qui est déjà à Milan joue au même poste que Spinazzola et c'est pour cette raison qu'il a décidé de rediscuter de l'échange, déjà acté par principe mais dont l'objet final se portait sur la modalité qui activée l'obligation d'achat. Petrachi a dû faire face à l'acharnement de l'Inter Politano et Spinazzola sont deux joueurs fragiles et tout se joue là-dessus. Toujours selon la Repubblica, après d'âpres négociations qui portaient au choix sur les minutes jouées, Coppa comprise ou non, voir simplement sur le fait que les joueurs puissent entrer en jeu, Marotta semble avoir gagné. Il a fait passer le fait que l'obligation d'achat s'active qu'après la 15è apparition des deux joueurs, malgré un haussement de ton assez sévère pendant la concertation. ®gladis32 - internazionale.fr
  23. Après avoir obtenu l’aval de Christian Eriksen, l’Inter est rentrée formellement en discussion avec Tottenham. Si la fumée blanche se rapproche à grands pas, on parle d’une somme de 17 à 18 millions d’euros. Les Spurs se sont lancés également à la recherche de Matias Vecino, l'uruguayen évincé de l’Inter par Conte et récemment placé sur la liste des transferts. L’Inter, selon Alfredo Pedullà, ne souhaite pas le transférer en prêt. S'il n’est pas dit qu'à la base Vecino rentrait dans les plans pour s’attacher Eriksen, il ne serait pas étonnant de voir Beppe Marotta proposer le joueur pour faire diminuer le coût de la transaction. Qui plus est, la présence de l’Everton de Carlo Ancelotti, intéressé par Matias, pourrait également peser lourd dans la balance. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Peu de temps avant l’affiche de la soirée, qui aura vu l’Inter s’imposer au San Paolo de Naples, Giuseppe Marotta a été interrogé par Sky Sport sur le Mercato hivernal De Paul ? "C’est uniquement votre idée." Est-ce que l’agent de Vidal arrive en Italie ? "Différents contacts ont eu lieu pour augmenter la qualité de ce groupe qui navigue d’une façon extraordinaire. Je n’en suis pas encore arrivé aux conclusions, mais je dois tenir compte que nous devons avoir des objectifs ambitieux, même si finalement, rien ne se conclura." "Je préfère ne pas citer de noms, mais nous sommes très actifs. Cela passera aussi par des départs, nous sommes à la recherche d’un milieu et d’un latéral. Si des joueurs veulent partir, je chercherai à les contenter." Godin "Les compétitions sont nombreuses, il y en a trois. Tous les joueurs du noyau sont appelés à devoir répondre présent. L’entraîneur convoque les meilleurs, sur base de leur état de forme. J’estime qu’il y aura des mouvements sur le Mercato, car effectivement le noyau est limité. Je crois que plus que des titulaires, nous devons parler de cotitulaires." Eriksen "Je dirais que nous souhaitons nous associer avec des joueurs importants. Je n’ai eu aucun contact avec Tottenham. C’est un excellent joueur qui arrive en fin de contrat en 2020, mais de nombreuses équipes sont dans la course." "Je ne sais pas ici pour déclarer que nous sommes dans une transaction avancée avec son agent, c’est un joueur important, intéressant." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Depuis le vendredi 22 novembre 2019 et une rencontre organisée à l’Hotel Gallia, l’Inter courtise Christian Eriksen par l’intermédiaire de son agent, Martin Schoots qui s’était entretenu avec Giuseppe Marotta. Sur la table, un contrat de 4 ans de 10 millions d’euros net par saison a été proposé. Cette offre est, pour l’heure, la plus convaincante de toutes. De leur côté le Real et l’Atletico ont également sondé le terrain. Si l’option parisienne est aussi la plus économiquement avantageuse, l’aspect technique n’est pas séduisant. De con côté, Tottenham a vu ses propositions de prolongation toutes refusées. En conséquence, le club de Daniel Levy s’est mis en tête de rentabiliser le départ d’Eriksen. Ce mercredi matin, celui-ci a contacté Martin Scoots pour lui annoncer l’arrivée d’une offre sur la table en provenance de Manchester United : 20 millions de livre sterling, soit 23,6 millions d’euros. L’objectif principal des Red Devils étant de brûler la concurrence. Hélas pour les Mancuniens, l'offre a été refusée pour la seconde fois en l'espace de quelques mois. L’Inter est actuellement en pole dans l’attente d’importantes relances de la part de Paris, mais surtout du Real. Pour Schoots, Eriksen n’aurait pas à partir dès cet hiver pour être libre de signer où il veut. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...