Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'giuseppe marotta'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

83 résultats trouvés

  1. Giuseppe Marotta veut une Inter toujours plus italienne. Si une équipe entière pourrait déjà être alignée à Appiano, d’autres noms sont cochés d’une croix rouge. Padelli, D’Ambrosio, Ranocchia, Bastoni, Biraghi, Barella, Sensi, Gagliardini, Candreva, Esposito et Politano… Une Nazionale est déjà présente, mais le processus d’italianisation de l’Inter, n’en est qu’à ses débuts. L’Administrateur-Délégué Nerazzurro a d’ambitieux projets, dont celui de convoiter toujours plus les joueurs de l’Italie de Roberto Mancini. Et l’idée est de porter au Mondial 2022 une Nazionale formée d’un bloc Inter, à l’instar de la Juventus il y a de nombreuses années. Comme le souligne la Gazzetta Dello Sport, sur la piste de Marotta et de Conte on retrouve tous les joueurs à recruter : Chiesa, Tonali, Castrovilli et Frattesi, sans oublier Pinamonti qui est toujours en orbite du Monde Nerazzurro. Si l’attaquant du Genoa a été cédé sur la base d’une obligation de rachat à 18 millions d’euros, l’Inter dispose d’une possibilité de rachat "morale" étant donné les excellents rapports entretenu avec le Président Preziosi. Les Baby Nerazzurri sont également au cœur du projet : d’Esposito à Pirola, de Gnonto à Oristanio. Le bleu de l’Inter sera encore plus Azzurro ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Il ne se fait jamais remarqué, toujours concentré, il est actuellement considéré supérieur à Skriniar et Godin. Présent sous Spalletti, ce défenseur charismatique a faim d’international. De qui parle-t ’on ? De Stefan De Vrij. Nous sommes en fin de saison, l’Inter était à la recherche de plus-values et ne pouvait pas se permettre de refuser certaines offres. Un moment choisi par le Fc Barcelone pour se positionner sérieusement, avec une enveloppe de 50 millions, pour un joueur Nerazzurro. Le joueur visé ? Le Hollandais Volant. Conte aurait-il maintenu son calme ? Par Chance pour tous, il n''était pas aux commandes, mais quoiqu'il arrive Marotta et Ausilio ont pris la bonne décision en déclinant cette proposition: "De Vrij ne bougera pas d’ici." Ce jour-là, le duo Marotta-Ausilio a eu l’œil : L’International néerlandais est fondamental dans l’idée de jeu pratiquée par Conte, étant le seul capable de faire débuter une action depuis l’arrière garde. Il a les pieds, le temps de jeu, le ballon entre ses pieds, mais surtout il dispose également de qualités hors du commun. Titulaire Indiscutable Pour ces raisons et pour bien d’autres motifs, De Vrij est devenu le seul et vrai joueur indiscutable en défense, une position qu’aussi bien Skriniar que Godin ne peuvent revendiquer. Le premier ne s’est pas encore adapté à 100% au nouveau modulo, le second a vécu deux soirées compliquées face à Barcelone et la Juve. Celui qui n’aura jamais déçu reste Stefan De Vrij, qui match après match prend encore plus confiance en ses propres moyens. La prophétie d’Antonio Conte Dans ce dispositif défensif, le néerlandais représente pour Conte, le Bonucci de son passé. Le natif de Lecce l’avait prévu et c’est la raison pour laquelle l’assaut du Fc Barcelone a été immédiatement rejeté. Aujourd’hui, De Vrij est le leader technique et spirituel de la défense Nerazzurra, l’élément le plus solide et le plus coriace. Si en juin, personne n’aurait parié sur une telle prévision, Conte avait déjà été avant-guardiste : De Vrij est plus important que Skriniar et Godin… Le Saviez-Vous ? Dans une interview octroyée lors de la période de match internationaux, Milan Skriniar a révélé que son rêve serait de soulever un trophée avec l’Inter…revêtu du brassard de Capitaine ! Validez-vous cette analyse sur le Hollandais Volant ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. "La Juve est prévenue, l’Inter de Conte n’a peur de personne"…Telle est l’analyse de Fcinter1908.it à quelques jours du Derby d'Italie "Il y a eu de nombreuses spéculation suite à l’absence de Romelu Lukaku dans les heures précédant Barcelone-Inter. Mais il semblerait que le joueur belge ait été préservé en vue du match face à la Juventus. Quasi comme si la rencontre face au Blaugrana représentait un gouffre dont il faut se débarrasser rapidement pour se concentrer sur le réel objectif : Les Bianconeri de Sarri." "Mercredi toutefois, il n’a fallu que quelques minutes pour comprendre que cette théorie était erronée : L’Inter s’est présentée au Nou Camp séduisante et insolante, avec la meilleure formation possible, sans faire le moindre calcul. Car Antonio Conte connait uniquement la "Pédale sur l’accélérateur."." "Les Nerazzurri ont agressé leurs adversaires dès les premiers instants du match, et l’ouverture du score était tout sauf imméritée. Pour la légitimer, on retrouve une organisation de jeu quasi parfaite en première mi-temps, la condition physique aura eu un impact inévitable dès la reprise." "Au Nou Camp, on a découvert le fil rouge des ambitions de l’équipe de Conte qui a fait face aux difficultés avec humilité et patience, démontre que l'équipe a bien conscience en ses moyens pour poser des problèmes à quiconque. Le tout à quatre jour d’un match de la mort. Il s’agit de la première possibilité pour se relever d’une défaite imméritée. Une chance pour allonger l’écart en tête, face à une équipe qui reste favorite pour le Scudetto." "Gagner à Barcelone aurait probablement concéder à l’Inter un avantage psychologique et c’est la raison pour laquelle Antonio Conte a bien fait de souligner l’extravagance prestation arbitrale qui a laissé perplexe tant d’adepte. Réduire le match à cela serait dommageable vu l’important travail fourni par les joueurs : Barella est devenu le milieu de terrain type que tout le monde souhaitait qu’il devienne. Lautaro a mis fin, en un instant, aux critiques de ces dernières semaines. Sensi a fait étalage de son talent sous les projecteurs de l’une des meilleurs arènes du monde. "Trois ténors qui ont réalisé une grande prestation, sous la direction d’un Chef d’Orchestre qui ne peut qu’en être absolument fier." Marotta se livre sur le Derby d’Italie C'est un fait, il s'agira d'un match ô combien particulier pour lui et pour Conte : "On parle d’une rencontre du Top comme celle de Barcelone. Il est possible de proposer ce dimanche en Championnat ce que nous avons en tête. Nous savons tous qu’il s’agira d’une partie interlocutrice. Plus que le résultat, c’est la prestation d’équipe face à un adversaire fort qui prévaudra." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. En effet, Luciano Spalletti ne signera pas au Milan Ac, faute de ne pas avoir su trouver un accord avec l’Inter. Le natif de Certaldo a cherché la "petite bête" en se montrant entêté dans sa négociation avec les Nerazzurri, en vue de la résiliation de son contrat. Pour le principe Et non pour l’argent. Telle était la motivation de Spalletti pour en découdre avec les Nerazzurri. Ce dernier ne demandant pas moins de 5 millions d’euros comme prime de départ de l’Inter, un club auquel il est lié jusqu’en 2021. Pour Beppe Marotta, qui n’est pas un homme à se laisser intimider, il était hors de question de débourser une telle somme qui équivaut à l’intégralité d’une saison, soit celle de 2019/2020. De plus, payer 5 millions d’euros pour libérer un entraîneur capable de rendre de sa superbe au Milan Ac, voire de le redresser en vue de se qualifier en Ligue des Champions aurait été incensé. Si l’Inter comptait s’épargner le salaire intégral de Spalletti, celui-ci joue sur le fait que ces 5 millions d’euros étaient destiné l’intégralité de son staff, prime incluses. En bon négociateur, Marotta était à débourser une somme de 1,5 millions d’euros. Soit uniquement une somme destinée à Luciano Spalletti, primes exclues. L’Inter n’était pas contre le Milan Comme nous le confirme l’Ansa, Spalletti depuis avoir accepté de rejoindre le Milan pour un projet portant sur deux, voire trois saisons, se devait de se libérer d’un contrat de 5,5 millions d’euros jusqu’en 2021. En effet, pour l’Inter, se séparer aussi rapidement de Luciano Spalletti aurait été une une aubaine. Preuve en est Elliott et Zhang étaient en contact continue. Et si le propriétaire du Milan se doit de reconnaître que l’Inter est pleine de bonne volonté, en garantissant une prime de départ, le natif de Certaldo avait déjà fait savoir qu’il ne comptait pas renoncer à un seul centime de son contrat. Vendetta Avec l’intronisation également d’un ancien entraîneur de l’Inter, Stefano Pioli, Luciano Spalletti a tout perdu suite à son propre entêtement. Mais pourquoi agir de la sorte ? La Repubblica nous en dit plus L’entraîneur a été marqué par le fait que le Club ne lui avait pas mis à disposition les joueurs qu’il demandait, à savoir Ramires et Carrasco. Cette situation a enragé le natif de Certaldo qui a vu, grâce à sa qualification en Ligue des Champions, l’Inter se montrer très généreuse envers Antonio Conte, sans oublier le fait que le natif de Lecce perçoit le double de ce qu’il percevait. Spalletti reproche également le fait de ne pas avoir été libéré à temps de certains joueurs, comprenez Icardi et Perisic qui étaient devenu plus un poids dans le courant de la saison, qu’une ressource Spalletti avait exigé Nainggolan. Le fait est qu’il l’a toujours défendu en le considérant précieux sur le terrain, son but face à Empoli a qualifié l’Inter en Ligue des Champions. Luciano Spalletti a également été marqué par le drame personnelle de l’épouse de Radja, lui qui a vécu une situation dramatique avec son frère Marcello qui avait juré d’attendre de savoir s’il parviendrait ou pas à qualifier l’Inter en Ligue des Champions. Steven Zhang a mis tout le monde d’accord Si Spalletti n’a pas été recruté par le Milan, il est fort à parier que Spalletti se montrera très rancunier envers Steven Zhang. En effet, l’Inter avait, de façon informelle, demandé au Milan de reprendre l’engagement économique de l’entraîneur, mais en vain. Qui plus est, Steven Zhang ne voyait pas d’un très bon œil le fait de libérer de cette façon son ancien entraîneur pour qu’il puisse rejoindre les Rossonerri. Comme il l’avait promis aux tifosi : "Icardi n’ira jamais à la Juve." Il ne voyait pas d’un très bon œil Spalletti aux commandes du Milan pour le second Derby Della Madonnina. De plus, il était hors de question pour lui de libérer Spalletti de ses obligations en n’économisant qu’une seule saison intégrale, tout en devant en débourser une somme équivalente à la seconde saison. Validez-vous le comportement de la Direction Interiste, de ne pas avoir céder aux menaces de Luciano Spalletti ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. C’est un lapsus qui risque de faire mal, très mal pour l’actuel Directeur Sportif de la Roma, Gianluca Petrachi qui s’est vendu en admettant avoir travaillé pour la Roma, alors qu’il était encore sous contrat au Torino... "La première fois que j’ai rencontré l’Inter, en mai pour Dzeko, j’avais fixé un prix qui n’a jamais été proposé par l’Inter." Cette déclaration, a priori anodine lors de la présentation de Mkhitaryan, a mis en évidence une situation compromettante, à savoir la période de transition découlant du départ du Directeur Sportif du Torino vers la Capitale Le problème est d’ordre chronologique Comment Petrachi, qui était encore en poste au Torino jusqu’à la fin mai, l’ultime journée ayant eu lieu du 24 au 26 mai, a pu débuter ses relations de travail pour le compte de la Roma, avec en ligne de mire le possible transfert de Dzeko à l’Inter ? Si une telle transaction a débuté même après la fin du championnat, avec quelle légitimité a-t-elle été conduite ? En effet, officiellement le Directeur Sportif a rejoint la Roma seulement le 25 juin 2019 afin d’y être opérationnel pour le 1er juillet 2019. Cette approche de la situation mérite des éclaircissements, car ce n’est pas un secret que Petrachi avait débuté ses travaux quelques heures avant la fin officielle de son contrat : Le Directeur Sportif avait été vu en partance pour Rome afin de finaliser l’accord avec Fonseca. Mais que s’est-il passé lors de ces derniers jours du mois de mai, voir pire encore, avant la fin du championnat ? Ce comportement s’il est avéré signifierait une faute extrêmement grave au niveau contractuel. Qui plus est, il faudra également analyser la situation au Torino : Est-ce que Cairo avait autorisé ce type d’action ? Vu la dure réaction du Président du Torino suite à l’éclatement de cette affaire, il semble difficile d’y croire. La Figc entre dans la danse Peu de temps avant le début de la rencontre d’Europa League mettant aux prise la Roma contre Wolfsberg, Petrachi a tenu à s’exprimer à la presse : "Je commente vraiment tout avec le sourire. Après la conférence de présentation de Mkhitaryan, je n’ai fait aucun démenti car il me semblait avoir fait un lapsus, je voulais parler du mois de juin et j’ai dit mai. Toutefois, des personnes spéculent sur cela et je crois que le seul journal qui a souligné cela dès le lendemain fut Tuttosport, le journal de Turin qui ne m’a jamais aimé, je n'ai pas de cadavre dans mon armoire et je peux le dire, ils m'ont chié dessus." "Lorsque je serai convoqué, je dirais sereinement ce qu’il s’est passé, pour l’instant, il n’y a eu aucun avertissement ou de prise de position officielle de personne. C’était un lapsus. Et je veux démontrer que c’est une situation absurde et bien peu importante comparé aux vrais problèmes du Calcio. "Lorsque le Parquet m’appellera, et il est juste qu’il fasse son enquête, je m’y rendrai sereinement car je n’aurais aucun problème. Je suis très serein." L’Inter ne compte pas faire de cadeau L’accusation envers Petrachi n’est pas rien : Le Directeur Sportif pourrait avoir violé les principes de Loyauté, d'exactitude et d'intégrité , soit l’articule 1.bis du code de la Justice Sportive. L’accusation la plus grave pour un tel dirigeant Que vient faire l’Inter ? "Il est probable que la Direction Interiste soit appelée à témoigner et à livrer sa propre version comparé à celle jurée par Petrachi, dans tous les cas, elle pourra aussi aller au plaidoyer. "La stratégie de la défense du Directeur Sportif et de la Roma, car le club pourrait aussi encourir une sanction, dépendra beaucoup de ce qui sera retranscrit dans l’acte d’accusation Dans son édition de ce jeu, “Il Romanista” souligne: La sensation est que la disqualification est une hypothèse à ne pas écarter. “Le sentiment est que la disqualification est une hypothèse à ne pas écarter, même si les disqualifications des dirigeants dans le football ressemblent souvent à des vastes blagues, mais face à une admission de" légèreté" on pourrait arriver à une amende que Petrachi paierait en criant mea culpa, mea culpa, mea culpa mea culpa." Que risque Petrachi si les faits sont avérés ? Selon l'information retranscrite par Calciomercato.com, si les faits sont avérés, le Directeur Sportif risque au moins un an de suspension. Reste à présent à savoir si les faits ont réellement eu lieu ou pas au mois de mai... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. C’est l’analyse de Matteo Marani, journaliste sportif à Sky Sport qui met en avant le travail réalisé par le natif de Lecce qui transforme ses clubs en des créatures redoutables au niveau technicotactique, sans oublier l’aspect mental. "Je revois dans l’équipe, une certaine similitude dans la façon de se déplacer sur le terrain, avec un travail des 5 milieux, des ailiers hauts et Lukaku en attaquant "Boa". Mercredi, par exemple, l’Inter l’a emporté via un turnover. Je remarque également la férocité démontrée par les joueurs, même dans les retours défensifs." "Cette Inter me rappelle la Juve de 2011 : Zhang est un jeune et ambitieux Président comme l’était Agnelli…Et il y a aussi Conte et Marotta. La seule différence entre les deux équipes est qu’en 2011, il ne fallait pas faire face à la Juve de 2019." Validez-vous cette comparaison ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. En effet, selon la presse transalpine, l’Inter se frotte les mains de la convocation auriverde de Gabriel Barbosa. Le Nerazzurro est actuellement prêté à Flamengo. Par le biais de cette convocation de Tite, Giuseppe Marotta a décidé de réévaluer la valeur du joueur : Pour s’attacher les services de l’attaquant brésilien, il faudra débourser 30 millions d’euros. Nouvelle chance ? En effet, selon les dernières informations, Gabriel, qui doit revenir à l’Inter à l’ouverture du mercato hivernal suite à la fin de son prêt, pourrait se voir offrir une chance de prouver sa valeur à Antonio Conte. Pensez-vous que Gabriel pourrait être "la recrue" hivernale, en sachant que Conte est un entraîneur qui sait tirer le meilleur de ses joueurs ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Enzo Bucchioni s’est livré lors de son éditorial pour TuttoMercatoWeb. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposé un résumé de sa longue déclaration: Conte est furieux de ce qu’il s’est produit sur et hors du terrain. Et il n’y est pas allé de main morte pour le rappeler à l’équipe en employant des mots et un ton très dur. Ceux qui ne le comprendront pas, qui ne s’adapteront pas seront mis sur la touche très rapidement. Conte est un entraîneur avec des idées précises, c’est un décideur. Il se donne énormément et il demande énormément en retour. Le plus grave pour lui, n’a pas été la confrontation face au Slavia de Prague, mais belle est bien la dénonciation qui est arrivée dans les bureaux de la Gazzetta Dello Sport. En effet, même si il y avait de la tension de le vestiaire, Conte base son travail sur la formation d’un groupe d’homme qui suit les règles, avec des joueurs honnêtes dans les discussions, franc et étant capable de dire les choses en face à face. Marotta missionné Pour Conte, dans de telles conditions et pour travailler comme il le souhaite, il ne peut pas y avoir de place au doute, ni à aucun arrangement, voir faire face à un comportement ténébreux Le fait est que la Gazzetta Dello Sport a publié des moments de ce qui aurait du être la forteresse de l’Inter est non seulement pas envisageable, mais cela met également à mal le travail réalisé depuis deux mois. Une taupe est présente et pourrait mettre à mal la construction entreprise par l’Inter, car voir dans un journal de telles informations signifie qu’il reste encore une personnalité négative, un mal profond, que le travail de nettoyage entrepris par Marotta n’est pas encore terminé. Quelqu’un, qu’il soit seul ou pas, continue à vouloir semer la zizanie, à brouiller les pistes. La Gazzetta Dello Sport a bien agi, le journaliste ayant exploité correctement sa source. Le problème n’est donc pas de s’attarder sur le récit de la Gazzetta, mais bien de savoir qui est celui qui a communiqué ces informations. De Vrij a raison lorsqu’il déclare qu’il faut être du vestiaire pour connaitre ce genre de chose, ceux qui ont déjà connu un match de football, sont parfaitement au courant de ce qu’il peut se dire à la mi-temps, en positif, comme en négatif, l’adrenaline pouvant avoir un impact sur certaines situations. Pour l’Inter, le club fait de son mieux pour analyser la situation et comprendre qui est celui qui a révélé ce qu’il s’est produit: Marotta a donc ouvert une enquête en interne et Conte ne sera pas en paix tant que le Coupable ne sera pas confronté à ces délits. Une fois ciblé, Conte n’aura pas d’autre choix que de le punir. Et si le nom vient à être dévoilé, il est fort à parier que personne ne voudra être à la place de cette taupe de joueur qui a révélé ce qu’il s’est passé. Conte, compte sur Marotta, il ne repartira qu’en paix, qu’une fois cette situation normalisée ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Gianluca Di Marzio a annoncé la couleur : un accord a été trouvé entre l'Inter et le Paris-Saint-Germain pour transférer Mauro Icardi en Ligue 1. Historique des événements A 9h30 : Jorge Mendes, qui représente Cristiano Ronaldo, a traité de l'avenir d'Icardi. Ce dernier avait repris la main sur le dossier pour permettre à l'argentin de trouver un nouveau point de chute. Si l'Inter était confiante dans une transaction, la tentation de passer au Milan Ac grandissait. A 10h11: Avancée importante entre Mauro Icardi, l'Inter et le Paris-Saint-Germain. Il se dit que l'attaquant argentin pourrait être transférer dans la Capitale française. Selon Di Marzio: "Depuis une nuit de tractations, le transfert d'Icardi au PSG est en bonne voie. Il en va de même pour la prolongation du contrat avec l'Inter qui prêtera le joueur avec un droit de rachat." A 10h51 : La Gazzetta Dello Sport confirme que l'Inter et le Psg sont en contact constant. Icardi est attendu à Paris cet après-midi. A 11h02 : Accord total entre l'Inter et Paris. Accord également entre l'Inter et Mauro Icardi pour une prolongation du contrat d'une année. Le Paris-Saint-Germain s'attache les services de l'argentin en prêt via un droit de rachat de 70 millions d'euros. Les deux clubs doivent à présent finaliser le détail de la transaction (Di Marzio). A 11h40 : Fabrizio Biasin fait part de la banderole qui a été déployé devant le domicile des Icardi. Wanda Nara a exigé à son mari de prêter attention aux nouvelles offres. Encore hier, Mauro était disposé à rester à Milan. A 11h44 : Sport Mediaset confirme le départ de Mauro Icardi. L'accord devrait être défini pour cet après-midi. "Mauro Icardi est en passe de devenir un joueur du PSG. La décision est tombée durant la nuit lorsque l'argentin a décidé de quitter l'Inter pour entreprendre une aventure à l'étranger. L'attaquant et son épouse-agent, Wanda Nara, sont en partance pour Malpensa direction Paris. Le joueur est attendu pour la traditionnelle visite médicale et la signature du contrat. Icardi, avant de partir, a signé une prolongation de contrat à l'Inter jusqu'en 2022." A 11h46 : Définition du transfert, Icardi a renouvelé à l'Inter. Il part en prêt payant à Paris. Le prêt est de 5 millions d'euros. Le droit de rachat est de 65 millions d'euros, soit une transaction globale de 70 millions d'euros - Sky Sport Rmc Sport confirme l'arrivée imminente de Mauro Icardi en prêt. Le joueur argentin quittera Milan à 15h00. Son arrivée à Paris est programmée à 17h00. L'Inter n'a donc pas plié ni face à Icardi, ni face à la Juventus qui espérait le recruter en solde. Un nouveau coup de Maître signé Beppe Marotta qui ravira très certainement son ancien employeur! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Wanda Nara s’est livré au Corriere Dello Sport au cours d’une longue interview JUVE (sans la citer) et l’échange de 50M€ + Higuiain de janvier 2019 "Je ne dirai pas le nom de l’équipe, mais l’autre joueur concerné était déjà venu à Milan mais pas à l’Inter. Si on avait été clair avec Mauro, tout aurait été très certainement différent. N’aurait-pas pu lui retirer son brassard à la fin de la saison ?" CONTE "Si Conte a accepté les choix du club ? Je crois que oui, j’ai parlé avec lui et il lui avait été garanti que l’équipe allait être renforcée." MAROTTA "Le calcio est un monde d'affaires, Marotta a fait ses choix et il a du rendre des comptes. On verra qui aura bien agit. Sur le Champion qu’est Icardi, il n’y a jamais eu de doutes, j’avais 15 offres. Avec Marotta, nous sommes arrivés jusqu’au dernier jour, non pas par provocation mais par ce que je connaissais la valeur du joueur." L’ASSIGNATION EN JUSTICE "Ce n’était pas une assignation pour l’argent, seul les ignorants peuvent le croire. Si j’avais dû agir de la sorte, je l’aurai fait il y a 3-4 ans lorsque l’Inter ne disputait pas la Ligue des Champions. Il aurait pu gagner le double, mais il était resté à l’Inter par amour du club. Il voulait être entraîné par Conte : Qui sait où il aurait pu arriver avec lui..." La JUVE ET PARATICI "Il était le Capitaine de l’Inter, il n’y serait jamais allé. J’entretiens un rapport cordial avec Fabio. S’il est intéressé, ce rapport se poursuivra" Un appel du pied à la Juve ? "Jouer en Italie plait à Mauro, je pense qu’il reviendra. Je ne sais pas ou ni comment, la priorité restera toujours l’Inter." Il y a un moment où il est venu pleurnicher ? "Non, dès l’instant où le brassard lui a été retiré, je savais qu’il n’aurait aucun problème a retrouver une autre équipe." Sur le climat difficile auquel il a été confronté ? "Mauro n’était pas habitué à souffrir, mais il sait faire face aux difficultés. Il s’en tapait des rumeurs. Il pouvait supporter l’idée de rester à l’Inter dans des conditions difficiles, il est courageux et pour ma famille cela aurait été plus facile qu’il soit en Italie. Mais non, entre nous les choses vont bien." Est-ce que les choses vont changer suite au transfert d’Icardi ? "Je suis une famille à l’ancienne avec beaucoup d’enfants, c’est un plaisir d’être là. J’étais présente à la signature du contrat de Mauro à Paris et je téléphonais à Milan pour aider les enfants à préparer les cartables pour l’école." Wanda, la bonne ou la mauvaise de l’Histoire ? "Je suis celle qui l’a résolue. Il était difficile de ressortir de cette situation et de trouver une équipe de ce niveau. Le choix de Paris me rends orgueilleuse, Mauro et la Famille aussi. En tant qu’agent, je suis parvenu à faire de mon mieux, sans trahir ni la majorité des tifosi qui l’aime, ni l’Inter." Réaction de l'Inter Suite à la déclaration de Wanda Nara, l'Inter fait savoir que le brassard de Capitaine a été retiré pour raison disciplinaire. C'est son épouse en personne qui a été au centre des discussions dans le vestiaire. Marotta, arrivé officiellement en décembre, a vu explosé entre ses mains un cas déjà existant. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Accompagné de Piero Ausilio, Giuseppe Marotta a réalisé son premier mercato interiste. Si les recrues ont été de qualités, la question de l’impact financier sur les comptes Nerazzurro se devait d’être posée. Et dans ce domaine, le moins que l’on puisse dire, c’est que le Beppe a géré d’une main de Maître la situation. Même si l’on ajoute les prolongations de contrat de D’Ambrosio (confirmée) d’Handanovic (pour un an de plus) et de Lautaro Martinez (à venir), les comptes de l’Inter conservent pratiquement la même structure qu’avant ce mercato pharaonique. Révélation de la Gazzetta Dello Sport L’Inter dispose d'une marge de manœuvre, même à la suite du mercato qui a été réalisé. Marotta et Ausilio ont cette fois-ci chamboulé l’Inter comparé à l’année dernière. Mais le tout a été réalisé en maintenant l’équilibre sur les comptes, du moins en terme de masse salariale. L’Inter a plus ou moins la même : 116 millions précédemment contre 118 millions d'euros à présent. Cette différence provient des prolongations de contrat de Brozovic et de Skriniar, ce qui n’est pas un mauvais résultat, surtout qu’il est favorisé par le fait d’être parvenu à transférer les trois joueurs les plus cher de la dernière saison, à savoir Icardi, Perisic et Nainggolan. La différence importante est que le Club n’est plus, à présent, sous la menace du Settlement Agreement de l’Uefa. Cette raison explique également les revalorisations salariales de contrat des joueurs, sans que le tout ne s’avère trop compliqué à entreprendre. Marotta prend le meilleur sur Fabio Paratici En effet, selon Calcio&Finanza, le club Bianconero a terminé le premier semestre 2019 avec un passif de 47 millions d’euros. Un contraste important lorsque l’on sait qu’en 2018, la Vieille Dame disposait d’un bilan net de 7,7 millions d’euros. La conséquence est directe : La Juve disposera, sur base de ces informations, d’un solde passif de 40 millions d’euros à l’été 2020. Le saviez-vous ? Au classement de la moyenne d’âge, l’Inter se position à la 13ème place (27 ans). L’équipe la plus jeune est celle du Milan avec une moyenne de 24,1 ans. L’équipe la plus âgée est la Juventus avec une moyenne de 28,8 ans. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Intervenu à Radio Punto Nuovo, l'ancien Président de la Juventus Giovanni Cobolli Gigli, a attaqué en frontal la Direction actuelle de la Vieille Dame. Pour se faire, il s'est basé sur une comparaison entre le Mercato Nerazzurro et le Mercato Bianconero. "Je pense que le problème découle d'une mauvaise campagne de recrutements et de ventes, réalisée par Paratici. Marotta n'aurait jamais agi de la sorte. Mandzukic et Emre Can n'aurait pas dû se retrouver exclu (de la liste pour la Champion's). Dybala a été inséré car il n'est pas parvenu à le vendre." "Paratici et Andrea Agnelli se sont plantés, le second car il a laissé au premier une trop grande marge de manœuvre. Les joueurs savent que s'ils font de bonnes prestations, ils pourront trouver un nouveau point de chute, déjà en janvier, et peut-être plus prestigieux." "Il est clair que l'excès paye et cette situation leur est imputable. Lukaku est très espiègle. Marotta est parvenu à régler le cas Icardi, car il sait comment s'y prendre, Paratici non." Un nouveau Zèbre converti ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. L’arrivée de Giuseppe Marotta à l'Inter a apporté plusieurs nouveautés à la Casa Inter. Via ses relations, de nouvelles collaborations ont lieu également sur le mercato. Si des liens d'amitiés existaient sous l'ère Moratti, comme l'ont démontrés les affaires Pinamonti, Radu, Salcedo et Rizzo, l'arrivée de l'ancien Juventine a permis à l'Inter de collaborer, à présent, avec Parme et Sassuolo. Voici l'analyse de Tuttosport "L'historique amitié entre Marotta et Giovanni Carnevali, l'Administrateur-Délégué de Sassuolo, a permis de conclure la transaction la plus réussie de l'été : Stefano Sensi. Sans oublier une plus-value : Gravillon. Aucun mouvement n'a été réalisé avec l'Atalanta, exception faite de Burgio pour une autre plus-value, malgré le lien d'amitié liant Zhang et Percassi." "Les derniers mouvements du Mercato ont, par contre, été caractérisés par une série d'opérations qui en apparence ne sont pas liées entre-elles, mais qui mettent en valeur Parme. A commencer par l'arrivée de Matteo Darmian." "L'azzurro, en provenance de Manchester United, a signé un contrat de 4 ans et il pourrait être recruté par l'Inter dans le cas où le Club aurait besoin de s'attacher les services d'un joyau défensif. Il y a également le recrutement d'Emerson Espinoza, le talentueux équatorien s'est déjà mis en valeur chez les U-20." "Une transaction qui a su être réalisé grâce à la bonne collaboration entre le club parmesan et la Beneamata." Validez-vous ce type de procédé ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. A travers deux longues interviews accordées à Il Giornale et la Gazzetta Dello Sport, Marcello Lippi, Champion du Monde 2006, mais considéré comme un des pires entraîneurs de l’histoire de l’Inter, s’est livré sur la Révolution Nerazzurra 2019 Vous attendiez-vous à cet épilogue parisien du turbulent Icardi ? "J’ai été surpris, mais je dois aussi dire que j’ai beaucoup apprécié la ligne dure de l’Inter et forte de l’Inter. A la fin, la raison l’a emporté." Marotta l’a-t-il emporté en éloignant Maurito et Wanda Nara avec à la clé un riche contrat du PSG ? "La solution adoptée satisfait toutes les parties. Icardi a eu son contrat prolongé avec l’Inter et il est parti jouer à Paris, ce qui veut dire, disputer la Champion’s League. Cela aurait été insensé qu’il puisse résister à une telle possibilité." "L’Inter a libéré Appiano Gentile d’une épine au pied d’Antonio Conte, qui peut poursuivre son travail de construction de son groupe. En un coup, deux problématiques ont été résolues." Êtes-vous dérangé ou intrigué par l’arrivée de Conte sur le banc de l’Inter ? "Sur cet aspect, je laisse le jugement aux joueurs qui travaillent avec Antonio. Il suffit de les entendre s’exprimer sur leur enthousiasme pour comprendre dans quel climat ils ont commencé à travailler. Le mérite en revient à l’entente qui lie Conte et Marotta qui découle de leurs expérience commune à la Juve." Qu’aimez-vous dans cette nouvelle Inter ? "La compacité d’équipe. J’aime énormément Lukaku, comme joueur et comme homme. Je connais Antonio et je sais qu’il sera comme un marteau piqueur durant la semaine car son objectif est d’apporter une continuité de rendement à une équipe qui par son histoire récente et passée a toujours été un jour sensationnelle et un autre jour fantomatique." Pouvons-nous alors la désigner d’office comme une candidate au Scudetto ? "C’est toujours le même trio qui peut le disputer : La Juve, l’Inter et le Napoli." La plus grande acquisition ? "De Ligt pour son âge, sa qualité et le prix. Il faudra la sagesse de la Juve pour l’intégrer avec précaution, même si la blessure de Chiellini a fait accélérer ce temps d’adaptation. Il ne faut pas oublier Lozano du Napoli, mais Lukaku reste mon préféré." A Milan, l’Inter et l’Ac veulent construire un nouveau stade et démolir le Meazza. Faites-vous partie des romantiques ou des réalistes ? "Dans certains cas, il faut être romantique, et je m’inscris comme telle à ce sujet, mais il faut aussi se montrer en même temps réaliste : Il faut songer à une solution adoptée à Londres. Il y a Wembley et d’autres stades propre aux clubs. C’est fantastique." La Serie A actuelle ? "Je ne crois pas que les entraîneurs soient ravis de tous ces buts encaissés, bien au contraire. Maintenant que le Mercato est fini, ce sera différent. C’est anormal que la Juve se fasse rejoindre à nouveau de 3-0 à 3-3, ou que le Napoli se prenne 7 buts en deux matchs. Dans deux mois les équipes seront plus équilibrées." La Premier League est loin… "Au niveau mental oui, et vu comment nous nous comportons, je ne pense pas que nous pourront la rattraper. Mais c’est positif : D’accord, il y a du spectacle, mais nous sommes un pays qui a remporté 4 Coupes du Monde et des dizaines de titres, nous avons des caractéristiques qu’il est juste de ne pas voir disparaître." Beaucoup de jeunes entraîneurs cherchent à jouer à visage découvert, en prenant énormément de risques, comme Fabio Liverani à Lecce… "C’est compréhensible, il vient d’une Serie B splendide en proposant un jeu créatif, une mentalité offensive, il est normal que tu débutes en Serie A sur ces fondations. Ensuite le classement proposera une nouvelle réalité et les points deviendront importants, il faudra en récolter." Au final, le Scudetto se jouera-t-il à trois ? "Oui, l’Inter, la Juve et le Napoli sont nettement supérieurs. Avec les alternatives à tous les remparts, la Juve peut aligner deux titulaires pour chaque poste, comme personne d’autres en Europe." De Ligt a des difficultés, Dybala est réserviste… "De Ligt est grand, très fort de la tête. Sarri voulait l’insérer de façon graduelle, lui faire apprendre le métier avec un monstre sacré. Mais la blessure de Chiellini a accéléré les temps. J’étais sûr que Dybala sera resté, il peut jouer à tous les postes en attaque. Ce type d’attaquant t’es utile, on le voit à Liverpool. Je crois aussi qu’Antonio va finir par aligner trois attaquants..." Conte en 3-4-3 ? "Pourquoi pas ? Il l’a déjà fait dans le passé, avec Sanchez et Politano c’est possible." Et sans avoir Icardi… "Il devait s’en aller, je n’en dirais pas plus." Aimez-vous Lukaku ? "Tellement, il a la force, la puissance, l’humilité, la simplicité, la rapidité." Godin, De Vrij et Skriniar comme la BBC ? "Avant d’établir certaines comparaisons, il faut gagner quelque chose, mais c’est possible." Sensi semble être un grand et beau meneur... "Il est très bon, il a des idées, du rythme, le sens du positionnement, il crée le jeu." Il n’a pas été facile pour la Juve, l’Inter et les autres de vendre… "A présent, les grands joueurs préfèrent rester dans des grandes équipes, quitte à être repris dans un turn-over. Ils savent qu’ils peuvent gagner des titres." Était-ce la fin du cycle Allegri ? "Je l’ai entendu, il était serein, il a réalisé des choses très importantes. Il va se prendre une année sabbatique et il reviendra." Ne manque-t’il pas quelque chose au Napoli ? "Non il ne lui manque rien, avec Llorente, il dispose d’un attaquant fort de la tête dans la surface. Devant, il y a tellement de solutions et il y a Ancelotti sur le banc." La quatrième équipe en Champion’s est l’Atalanta. Pourra-t’elle être à la hauteur de ces deux rendez-vous où est-ce risqué ? "Il y a toujours quelques risques avec la Ligue des Champions, tu dois t’y investir, c’est merveilleux qu’elle y soit. Il me semble qu’elle s’est renforcée." La Ligue des Champions est dure… "Chaque année la Juve figure dans les 4-5 favorites, le lauréat sera l’un de ceux-là. En seconde ligne, il y a aussi l’Inter et le Napoli. Ensuite, il ne vaut pas oublier les détails, la causalité… La Juve était arrivée en quart face à l’Ajax sans titulaires importants, et cela a fait sauter toute sa programmation." Personne n’a parlé de la Lazio, mais le football le plus plaisant est celui proposé aujourd’hui par Inzaghi... "L’équipe se connait depuis un certain temps. C’est un très bon entraîneur qui reste dans la tradition, il est concret et a la sagesse italienne, il a des idées pro-positives et offensives." Comme Lippi ou Allegri ? "Du genre qui me plait." La Roma souffre, lors du Derby, Fonseca a renié ses principes offensifs… "C’est pour moi une preuve de sagesse. Ses équipes ont toujours proposé un beau football, regardez au Shakhtar, mais en seconde journée de championnat, avec le Derby, il était juste préférable de ne prendre aucun risque." Zaniolo a été impressionnant "C’est un talent. Techniquement, il me semble qu’il est bien géré, psychologiquement ce n’est pas le cas. Je l’invite énormément à se rendre compte de la chance dont il dispose." "J’espère qu’il se ressaisira rapidement lui et Kean. Cela évitera à Mancini de devoir les laisser à la maison. Je ne sais pas s’il ne s’agit que de simples retards, mais le Sélectionneur National a très bien agi." Mancini, avec l’Italie, a-t-il ouvert la voie aux clubs ? "Cela ne fait aucun doute. Aligner des jeunes qui n’avaient pas connu la Serie A était un message fort : faites-les jouer. Et avec cette façon de jouer, de faire des passes, la possession, la verticalisation, il a également envoyé un message technico-tactique. Beaucoup de jeunes sont arrivés. A présent, il peut de nouveau prétendre à un poste de compétiteur." Le rôle de compétiteur… Est-ce que cela est valable pour le Milan ? "Un nouvel entraîneur, des nouveaux joueurs, des nouvelles positions… Il faut laisser du temps à Giampaolo qui a toujours réussi, même avec le Trequartista." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Giuseppe Marotta et Piero Ausilio ont réussi l'un des plus importants mercato de l'Histoire de l'Inter. Pour que la réussite soit totale, il est à présent nécessaire que les joueurs recrutés confirment leurs talents cette saison. Si Marotta a géré d'une main de maître les cas Icardi, Nainggolan et Perisic, la Repubblica nous confirme que le duo Nerazzurro se penche déjà sur l'avenir. "A présent, Marotta et Ausilio vont se reposer quelques jours, ensuite ils vont commencer à se projeter sur le mercato à venir. Deux noms sont déjà inscrits et cochés : Federico Chiesa, dont il y aura la concurrence avec la Juve et Christian Eriksen de Tottenham qui arrivera en fin de contrat à l'été 2020." Les joueurs s'ils sont visés, seront donc recrutés à l'été 2020. Tuttosport nous confirme également que l'Inter s'est déjà renseigné sur les détails de la transaction entre les agents du danois et la prétention salariale du joueur. Le fait que Conte soit aux commandes de l'Inter est un plus. Mais pour convaincre Eriksen, l'Inter devra réaliser une belle saison aussi bien en Italie qu'en Coupe d'Europe. Valideriez-vous ces transferts ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Interviewé par le Corriere dello Sport, Radja Nainggolan a parlé de sa décision de revenir dans "son" Cagliari lorsque l'Inter a elle-même décidé de ne plus compter sur lui avec le nouvel entraîneur. Ton retour à Cagliari a fait du bruit... "Montella et Di Francesco m'avaient aussi contacté, mais Giulini a été le premier à vouloir me recruter. Il y a plus d'un an, il m'avait déjà dit: "il faut que tu revienne, tu dois finir ta carrière à Cagliari"". Un retour qui est donc anticipé "C'est mon choix. Cela a aussi été facilité par les problèmes de ma femme. Elle a sa famille à ses côtés, ses parents, ses meilleures amies et ça lui fait du bien. C'est une situation difficile mais elle lutte comme une lionne. C'est une femme de caractère. Il y a des jours où elle accuse un peu le coup mais elle finit toujours par se reprendre". Cette maladie, couplée au fait que l'Inter ne veut plus de toi "Ils ont été clairs avec moi. J'apprécie les gens qui disent les choses en face. Ils m'ont convoqué au début: " Radja, tu ne fais pas partie de nos plans" ". C'est Marotta qui t'a parlé ? "Marotta ne m'a pas parlé. En premier j'ai discuté avec Oriali, puis avec Conte. Il m'a dit qu'il m'a toujours estimé mais que c'était un choix pour des motifs extra-sportifs". Dimanche il y a Cagliari-Inter. Qu'en penses-tu ? Tu as apprécié la sincérité des dirigeants mais tu dois avoir envie de te montrer ? "C'est sûr, je voudrais leur montrer qu'ils se sont trompés, mais pas seulement sur ce match. Sur toute la saison. J'ai essayé de faire changer d'avis Conte, je suis allé en tournée, je me suis donné à 100% mais ça n'a pas suffi". Aurais-tu aimé être entraîné par lui ? "Durant les courts mois où j'ai travaillé avec lui, j'ai compris que c'est un très bon entraîneur. Il sait motiver ses troupes, emmener son équipe sur le terrain, il parle avec tout le monde et considère tous ses joueurs importants. J'aurais aimé, c'est une expérience qui me manquera mais j'accepte son choix". Et jouer avec Barella alors ? Ça t'aurait plus aussi ? Vous vous suivez un peu, vous vous effleurez de peu chaque fois. Il a été ton successeur à Cagliari, presque à la Roma et maintenant il prend ta succession à l'Inter. "Lui aussi aurait voulu que ça se fasse.Lorsqu'il est arrivé il m'a dit: "Radja, il faut qu'on joue ensemble, toi et moi on va tout casser". J'aurai aimé lui donner un coup de main, l'aider à évoluer mais il a déjà les qualités pour devenir un très grand joueur". Tu ne retrouvera pas Mauro Icardi sur le terrain, cela dit. Il a fait un choix très différent. "Ce que je peux dire c'est qu'Icardi n'est pas une mauvaise personne. L'année passée cependant, il s'est passé ce qui s'est passé et sa femme a fait ces déclarations, tout le monde ne pardonne pas ce genre de choses". Et toi ? As-tu pardonné ? "Je ne les ai même pas écouté. Je ne regarde pas les émissions de football". As-tu regardé Inter-Lecce ? "Oui je l'ai vu, mais c'est surtout parce qu'il n'y avait rien d'autre à regarder". Avec qui as-tu le plus d'affinités à l'Inter ? "Je me suis lié d'amitié avec Politano. Mais aussi Brozovic, Perisic, Handanovic, Ranocchia".
  17. En effet, comme nous vous l’avons relayé, ce dimanche Wanda Nara, présente sur le plateau de Tiki Taka, a tenté de semer la zizanie au sein de l’Inter, prétextant que Mauro Icardi, son époux, resterait à l’Inter sur ordre de "celui qui commande". C’était sans compter sur la réaction de Giuseppe Marotta... "Les déclarations de Wanda Nara sur Icardi nous gênent au vue de la période actuelle. Je réfute que certains dirigeants et en particulier Steven Zhang, aient invité Icardi à rester. Notre stratégie est claire et nous l’avons communiqué depuis un moment. Nous allons continuer sur cette voie jusqu’au bout. Personne, à l’Inter, ne peut déformer cette ligne de conduite. Confirmation d'Antonio Conte en après-match : "J’ai entendu les déclarations de notre Directeur Marotta, il a été très clair, je suis avec lui." Et Antonio Cassano en remet une couche Après l’échange houleux sur le plateau de Tiki Taka sur la thématique Icardi, Antonio a une fois de plus démoli l’épouse d’Icardi : "Cela fait huit mois que l’on parle d’Icardi et je reste au milieu à faire la grimace, je dis ce que j’ai envie de dire." Réplique de l’argentine : "Tu dis ce que tu aimes avec du respect, tu n’es pas quelqu’un qui peut se permettre de donner des leçons." " Écoute, je n’en ai rien à foutre de ton mari, je veux parler des vrais joueurs, de ceux qui ont un certains niveaux, pas des joueurs de 0-0" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. À travers un communiqué officiel, l’Inter a annoncé le lancement des travaux de modernisation de son centre d’entrainement d’Appiano Gentile. “Les travaux de modernisation du Suning Training Center d’Appiano Gentile sont lancés. La structure est au centre du programme de rénovation qui, au début de l’été 2020, verra les nouveaux objectifs, avec des standards toujours plus élevés atteints. Qu’il s’agisse de l’environnement des performances sportives, qu’en ce qui concerne les infrastructures de soutien et les aires de travail destinées au staff." "Les infrastructures réalisées seront d’une absolue excellence technologique, d’innovation et d’efficacité. Le tout tournera autour des terrains de football et qui seront réalisés avec une vision futuriste, visant la valorisation des performances des athlètes et une tutelle de l’environnement. La structure entière est pensée pour permettre aux joueurs de s’exprimer au mieux lors des phases d’entraînements et de préparation, en se concentrant sur l’optimisation des performances athlétiques et techniques, dans un environnement stimulant, confortable, en proposant un style essentiel dans le respect des valeurs du club et en absolu harmonie avec le parc environnant." "La première intervention concernera la réalisation d’un nouvel édifice qui accueillera les chambres des joueurs de l’équipe-première, un coin restauration leur sera dédié et d’autres espaces seront à la disposition du staff et de la direction. Dans le courant de l’été 2020, les espaces actuels du club house seront restructurés et au début de la saison 2020-2021, les ultimes travaux définitifs de modernisation du Suning Training Center auront lieu." COIMA IMAGE "La structure projetée par la "COIMA Image per il Club", grâce à un système de construction hautement préfabriqué dispose d’une ligne breveté WoodBeton. Elle se distinguera par la soutenabilité qui permet de ne pas renoncer à un design moderne, technologique et respectueux du territoire. Le tout avec l’objectif de créer un environnement toujours plus en phase avec l’activité sportive, en proposant des standards de qualités plus élevées" "Les travaux qui ont été interrompus au retour de la pré-saison asiatique, afin que l'équipe puisse se préparer au mieux à la nouvelle saison à venir, reprendront en septembre. Dans les mois qui suivront, les activités de restructurations n’interféreront en rien les entraînements quotidiens de l’équipe qui continuera à se présenter de façon régulière au Centro Sportivo Suning”. Déclaration d’Alessandro Antonello…. "L’Inter s’est engagée dans la modernisation de ses infrastructures de propriétés. Depuis l’inauguration du nouveau siège, nos investissements sont dirigés vers la restructurations du Suning Training Center. Nous réaliserons une structure d’excellences sportives, en étant à l’avant-garde de la technologie dans l’absolu." ...et de Beppe Marotta "La restructuration de notre centre sportif est un acte fondamental dans notre processus de croissance, envoyé avec force et décision depuis l’entrée du groupe Suning à la tête de l’Inter." "Le centre sportif d’Appiano Gentile représente le cœur puissant de notre équipe, il doit devenir encore plus important, en disposant d’instruments à travers lesquelles nous pouvons porter aux maximum les performances sportifs de nos joueurs et de tout le staff qui soutient l’équipe première." "Il doit être le noyaux dans lequel l’état d’esprit unira nos athlètes à former un bloc fort et cohérent, dont l’objectif sera de parvenir à remporter chaque match que nous aurons à disputer. Pour toutes ces raisons, des modifications ont déjà eu lieux et celles qui sont à venir revêtissent une importance absolument stratégique pour nous." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. En attendant de définir l’affaire Sanchez avec Manchester United (un accord devrait être conclu avec les anglais sur la répartition à parts égales du salaire chilien), chez les Nerazzurri le mercato reste très ouvert. Selon le Corriere della Sera, l’Inter envisage de conclure deux ou trois autres opérations, déduction faite de la situation concernant Icardi . L'Inter envisage la possibilité de frapper un bon coup concernant Llorente, même si le joueur intéresse United et Naples. Pendant ce temps, Icardi envoie des messages au club à travers son compte Instagram, montrant à chacun son futur domicile près de Milan, juste devant le siège de l'Inter. Pour l'instant, Icardi refuse Naples et attend la Juve, qui a trop de joueurs (et trop d'attaquants) et ne parle pas avec l'Inter. Les chances de l'Argentin de rester à Milan, au moins jusqu'en janvier, augmentent chaque jour, sans compter que même la patience de De Laurentiis a une limite. Si tout à coup Maurito changeait d'avis sur Naples, alors Conte pourrait avoir Milik en retour. Pendant ce temps là, Biraghi arrive de la Fiorentina, même si le départ de Dalbert qui veut rentrer à Nice devrait être défini en premier lieu. Cependant, l'option privilégiée par l'Inter serait un prêt à la Fiorentina, qu’il soit payant ou gratuit, mais pour lequel il y a encore à discuter. Engagé dans toutes ces affaires, Marotta garde la dernière requête de Conte dans un coin de sa tête : un milieu de terrain musclé. Ce pourrait être la surprise de fin pour boucler le marché des transferts de l'Inter.
  20. Le Suning a dit oui : Nous entrons à présent dans une guerre totale. Outre ce mercato qui met aux prises l’Inter et la Juve, le nouveau conflit en date se nomme et se nommera Federico Chiesa. L'international italien qui plait aux deux Monstres sacrés de la Serie A depuis plusieurs mois. S'il y a encore quelques semaines, la Juve semblait avoir un avantage, fort d’un accord avec le joueur et son père Enrico qui est aussi son agent, Beppe Marotta y est allé de son grain de sel lors des discussions relatives à un échange Dalbert-Biraghi. La révélation de la Gazzetta Dello Sport “Un nouveau lieu de combat s’est ouvert et il porte droit vers Chiesa. L’Inter s’est insérée, voir mieux, elle est revenue à la charge pour courtiser l’ailier de la Fiorentina que la Juve n’est toujours pas parvenu à recruter. L’Inter y met les moyens en mettant déjà sur pied l’opération qui pourrait porter Federico Chiesa à Milan pour la saison 2020-2021, soit une transaction pour l’été prochain." "Le refus du Président italo-américain de céder son meilleur joueur peu de mois après son arrivée, combiné à la nécessité de la Juve de régulariser ses comptes pour faire face au Fair-Play-Financier, a bloqué l’offensive bianconera sur ce fils d’artiste. L’Inter est donc de retour." Futur Interiste "Que Chiesa soit observé de façon particulière par la direction interiste est une situation connue depuis longtemps. L’Inter avait fait un pas de côté lorsqu’il avait été annoncé que Federico et son père avait opté pour la Juve. Mais à présent, ce manque de concrétisation, a fait sortir à découvert le joueur qui pourrait cette fois-ci rendre la cause Nerazzurra. "D’une part, Marotta compte sur ses optimaux rapports avec la nouvelle direction de Florence, qui aurait du subir la confrontation turinoise. D’autres part, il compte sur la désillusion de Federico qui s’attendait à ce que la Juve réagisse plus tôt et qu’elle montre les muscles pour le porter à Turin." "Dans les prochains mois, un travail sera réalisé avec Enrico Chiesa, l’agent-père du joueur pour lui présenter et lui proposer un rôle central dans le futur interiste, en jouant sur la carte Conte et le nouveau statut de "Candidat au titre de l’équipe." Faites sauter la banque "Le prochain grand investissement de l’Inter sera donc Chiesa en 2020 et Marotta a déjà posé les base. Commisso voulait construire une équipe autour de lui, mais le garçon a envie de jouer la Ligue des Champions. Son contrat arrivera à expiration en 2022, il gagne 1,7 millions d’euros annuel et à 22 ans, il s’est résigné à accepter de passer une nouvelle année à la Fiorentina afin de consolider sa croissance." "De son côté, le Directeur Sportif Pradé peut programmer son départ et lui trouver un remplaçant, en comptant sur une plus-value estimée entre 60 et 70 millions d’euros, le joueur étant évalué à 70 millions d’euros, seul son rendement futur définira sa valeur avec plus de clarté." "De son côté, la Juve et Paratici devront préparer une contre-offensive en devant viser encore plus haut. C’est la raison pour laquelle l’Inter s’est déjà mise au travail dès à présent : jeune, italien, joueur prometteur, et un brave gamin. Chiesa a toutes les caractéristiques pour être un investissement qui séduit le propriétaire Suning !" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Edin Dzeko aurait déjà pu être un joueur de l’Inter la semaine dernière. Mais seulement à la condition de devoir se séparer de Sebastiano Esposito. Comme le révèle le Corriere Della Sera, cette demande de la Louve a été immédiatement rejetée. "Il est vrai que Dzeko aurait déjà pu revêtir la vareuse interiste si Marotta et Ausilio avaient accepté de céder Esposito à la Roma. Cette éventualité n’a jamais été prise en considération, sans oublier la vente de Zaniolo." Conte a les idées claires et refuse de le perdre: "Si Sebastiano continue à être aussi important pour nous, Il alternera entre l’équipe-première et la Privamera." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. C’est une révélation du Corriere Della Sera : la Juve avait étudié les moindres détails. Début juin, Paratici avait contacté Wanda Nara. Le directeur sportif de la Juve lui avait demandé d’attendre jusqu’à la fin du mois d’août et de refuser toutes les offres pour Icardi. L’objectif ? Mettre en difficulté le club Nerazzurro et, de la sorte, faire chuter le prix de l’ancien capitaine de 70 millions d’euros à 40 millions d’euros. Il Padrino Ce projet entre l’agent-épouse d’Icardi et la Direction Juventine a coulé. Beppe Marotta a répondu de la meilleure des manières dans ce jeu de dupe et pas uniquement en recrutant Romelu Lukaku. Les refus continus de Dybala portent également l'empreinte du Beppe. Marotta lui a conseillé de faire usage de la même stratégie attentiste qu’avait mis en place la Juve avec Icardi. Le tout afin de favoriser l’échange Icardi-Dybala, une affaire qui, juste sur le plan financier, garantirait une plus-value importante aux deux clubs, sans oublier l’aspect sportif. Giuseppe Marotta s’est adjugé avec brio le premier round Icardi toujours plus loin de l’Inter... Avec l’arrivée de Romelu Lukaku, il devient toujours plus qu'improbable de penser au maintien de Mauro Icardi à l’Inter. L’attaquant argentin étant publiquement annoncé hors du projet sportif. Voici la révélation de Tuttosport: "La Direction Nerazzurra a répété à Icardi qu’il ne faisait plus parti du projet. S’il continue à refuser les propositions qui sont arrivées au nouveau siège de Porta Nuova, à savoir le Napoli et la Roma en premier, il vivra une saison en tant que spectateur." "De plus, Conte l’exclura sans l’ombre d’un doute de la liste pour la Ligue des Champions où 21 joueurs du noyau actuel pourront être inscrits, les 4 joueurs restants devront provenir du secteur jeune de l’Inter ou disposer d’un passé interiste, comme Dimarco qui ne devrait pas être vendu." "Si l’argentin passe l’intégralité de la saison en tant que spectateur, il pourrait être libéré du club à paramètre zéro au terme de la saison 2019-2020, sur base de l’article 15 du règlement de la FIFA qui prévoit cette possibilité pour les joueurs, une sorte de cassure du contrat pour une raison valide. L’Inter compte éviter de passer par cette case du règlement. Dans le cas où Icardi reste à Milan, il disputera les 10% de rencontres officielles. Ceci étant dit, Icardi durant ces prochains jours, continuera à travailler et à suivre son programme de travail personnalisé, qui prévoit une participations aux entraînements athlétiques de l’équipe et à des exercices avec le ballon." "Lorsque Conte passera aux entraînements tactiques, Icardi continuera à s’entraîner avec un préparateur physique afin de disposer d’un état de forme optimal et de guérir le genou droit qui l’a tourmenté périodiquement ces dernières années. Du côté de l’argentin, Icardi compte rester camper sur ses positions. Il se voit encore à l’Inter, il veut vivre à Milan pour ne pas perturber l’équilibre familial et n’entend pas revoir sa position, sans oublier que Wanda Nara devra donner une réponse définitive à Mediaset sur sa participation à Tiki-Taka ou sur d’autres émissions." "Être écarté pour une période de 6 mois, voire une année, pourrait compromettre la carrière d’Icardi qui, âgé de 26 ans, se trouve en plein dans l’âge de la maturité footballistique. Reste à voir si l’arrivée concrète de Romelu et la future arrivée de Dzeko lui permettront de revoir sérieusement son futur, lui qui avait déjà pris acte de l’intention du club de recruter des attaquants." "Lui qui "songeait" à être réintégré d’ici la fin du mercato doit se faire une raison : Cela n’arrivera jamais." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Interviewé par l’agence chinoise Xinhua, Alessandro Antonello, l’Administrateur-Délégué de l’Inter est revenu sur l’expérience asiatique Nerazzurra en tenant à remercier les tifosi présents en Chine: "Nous sommes fier d’être le club italien disposant de la meilleure base de fans sur les réseaux sociaux et médias chinois. Notre objectif est de faire du mercato chinois un des piliers du développement du club, en établissant des liens plus ou moins étroits avec les jeunes supporters. Nous souhaitons étendre notre coopération à travers les communautés locales en soutenant la croissance du football à travers l’Inter Academy. " Le rôle crucial du Suning à l’Inter "Suning a apporté des changements positifs à l’Inter, sur et hors du terrain, en aidant le club à rejoindre de nouveaux et stimulants objectifs. Avec l’ajout de Beppe Marotta et Antonio Conte, et les recrues apportées à l’équipe, Suning continue à prouver l’importance que revêt l’Inter, au sein même de la stratégie du groupe. D’un point de vue commercial, Suning espère que le club pourra renforcer la marque au niveau international et étendre son réseau global de tifosi." Objectif principal de l’Inter "L’objectif principal du club est de continuer à s’améliorer pour réduire l’écart avec les principales réalités européennes. Nous devrons réduire l’écart avec les autres concurrents en Serie A. En Europe, notre objectif sera de continuer à se qualifier pour la Ligue des Champions et améliorer nos prestations en cherchant à aller le plus loin possible dans la compétition." "Pour atteindre cet objectif, le club s’est fixé des projets à moyen/long terme, comme le transfert dans un nouveau siège, la modernisation d’Appiano Gentile et surtout l’investissement dans un nouveau stade" "La vision et le soutien du Suning sont la garantie d’un développement régulier pour tous les projets, pour le club qui grandi avec l’objectif de redevenir un Grand d’Europe." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Après avoir acquis Romelu Lukaku, l'Inter est prêt à offrir à Antonio Conte, son second grand attaquant: Edin Dzeko. Selon Sky Sport, les Nerazzurri ont formulé une offre proche des 20 millions d'euros exigées par la Louve. Si l'opération vient à se finaliser rapidement, Conte disposera de son "attaque" de rêve en quelques jours. Edin dispose déjà d'un accord avec l'Inter pour un triennal ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Est-ce dû au retour de Steven Zhang à Milan ? Quoiqu’il en soit, le fils de Jindong Zhang, patron du Suning, le propriétaire de l’Inter est revenu de Chine avec de très belles et importantes intentions. Outre Romelu Lukaku, l’Inter compte bien marquer le coup lors de ce mercato estival : Edin Dzeko Puscas cédé pour 8,5 millions d’euros, la Direction Interiste a rencontré Silvano Martina, l’agent de Dzeko. Marotta lui a expliqué que le rush final aura lieu la semaine prochaine. De son côté Edin Dzeko a informé la Roma qu’il souhaite être vendu à l'Inter. Paulo Dybala La Joya a refusé l’offre des Spurs qui ne proposaient que 8 millions d’euros alors que lui en demandait 10. La Juve, si elle voit Paris également se défiler, n’aura d’autre choix que de négocier avec l’Inter en vue de l’échange avec Mauro Icardi. Dybala a également informé la Juventus qu’il n’accepterait de traiter qu’avec Paris et l’Inter. Le saviez-vous ? Antonio Conte aura passé une nuit blanche. En effet, dans l’attente de l’arrivée de Lukaku, Antonio a été aperçu cette nuit à l'entrée d'un restaurant, en compagnie de la Direction Interiste qui s’est refusée à tout commentaire sur l’arrivée certaine de Lukaku. Seul Beppe Marotta a esquissé un sourire ‘victorieux’. Selon Fcinter1908.it, durant ces derniers jours, Beppe Marotta a été aperçu entrain de rentrer dans un restaurant où se trouvait Fabio Paratici. Les deux dirigeants ne se sont pas adressés la parole. Une fois le Beppe installé, Paratici a rapidement quitté les lieux. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...