Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'giuseppe marotta'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Série A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

23 résultats trouvés

  1. L’Inter veut marquer le coup : Le club souhaite recruter Federico Cherubini, bras droit de Fabio Parataci à la Juve. Il s’agit-là du second dirigeant bianconero, prêt à rejoindre l’Inter. Qui est-il ? Cherubini est connu comme étant très proche de Parataci. A Turin, il s’occupait de l’U-23. Toutefois, la Juventus a décidé d’engager Filippo Fusco, ancien de Vérone, pour occuper ce poste. Néanmoins, Andrea Agnelli a tenu à promouvoir Federico en qualité de Vice-Directeur Sportif. Selon Sport Mediaset, il semblerait que malgré ses nouvelles fonctions, l’actuel "Head of Football Teams and Technical Areas" serait prêt à saluer la Vieille Dame pour rejoindre Beppe Marotta. Cherubini considéré comme l’un des plus grands experts dans le domaine de la jeunesse dans le football devrait rapidement rejoindre les rangs de l’Inter. Aucun risque pour Piero Ausilio L’actuel Directeur Sportif Nerazzurro conservera son poste. Marotta a souhaité recruter le dirigeant juventine pour un rôle intermédiaire. Federico Cherubini sera en charge de l’ensemble des joueurs du secteur "Giovanile" jusqu’à ce que ces derniers débutent leurs carrières professionnelles. Le nouvel Administrateur-Délégué de l’Inter commence à présent à placer ses hommes et à entrer encore plus dans le cœur de son aventure interiste. Ce recrutement, s’il est acté, sera un vrai coup de la part de la Direction Interiste, un signal fort envoyé par Steven Zhang à la Vieille Dame, un signal qui confirme la croissance à venir de la Beneamata. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Victor Newman

    Marotta veut Toni Kroos ou Milinkovic

    Selon le Corriere Dello Sport, Giuseppe Marotta veut un joueur de carrure internationale pour son milieu de terrain. Libéré du Fair-Play-Financier, il compte marquer le coup dès ce mercato estival. Il n'y a plus uniquement cette habitude de gagner avec de la personnalité, il faut également plus de physique. En collaboration avec Piero Ausilio, Marotta va devoir faire face aux dernières restrictions de l'Uefa pour sortir définitivement du Settlement Agreement. Mais à partir du mois de juin, l'Inter pourra rêver. Sortir les muscles en été L'Inter souhaiterait, en effet, s'offrir soit Toni Kroos, soit Milinkovic Savic. L'international allemand incarne à la perfection les caractéristiques voulues par le duo italien. L'ancien joueur du Bayern est un battant, doté d'une grande capacité technique, physique, sans oublier son vécu et son leadership. Kroos dispose d'une clause libératoire de 300 millions d'euros, mais à la fin de la saison cette situation pourrait changer, tout comme pour Luka Modric. Il se dit que tout est à présent possible pour l'Allemand, surtout si le Real sort l'artillerie pour Mauro Icardi. Concernant Milinkovic, celui-ci est le patron du milieu de la Lazio de Rome, moins battant, mais plus jeune que Toni Kroos. Durant l'été dernier Lotito avait déclaré être prêt à discuter à partir d'une offre supérieure à 100 millions d'euros. Mais à la vue des performances du joueur, le prix pourrait être redimensionné et représenter une occasion à saisir pour l'Inter durant l'été 2019. Pensez-vous que l'un de ses deux recrutements soit réalisable ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. "Les résultats sportifs sont la locomotive des recettes commerciales." Par le biais d'une simple phrase, Giuseppe Marotta a inversé la façon de voir de la Famille Zhang au sein de l'Inter. Conséquence : les priorités ont été redéfinies. En effet, depuis le rachat du Suning, les Nerazzurri ont toujours mis en avant la nécessité de se replacer au niveau financier. Et c'est un fait, la croissance des recettes est à la base de cette renaissance interiste. Ce résultat a été obtenu après avoir vécu milles difficultés et faits face à divers défis financiers avec le Settlement Agreement comme épée de Damoclès au dessus de l'aire sportive gérée par Piero Ausilio et la Direction. A présent, pour faire ce saut de qualité qui fait cruellement défaut, les contacts du Suning en Chine et dans le monde asiatique ne suffisent plus, même via d'excellents accords commerciaux qui ont soulagé le bilan Nerazzurro et consenti une meilleure marge de manœuvre sur le mercato. Après avoir fêté la quatrième place obtenu à l'ultime seconde lors du dernier championnat, il est enfin temps de replacer l'Inter à sa réelle place, avec des joueurs habitués à soulever des titres et pas uniquement des joueurs qui sont là pour participer. Et c'est précisément ce message que Marotta a délivré au Suning. Le poids des mots Cette phrase pourtant si simple et quasi surprenante de Marotta a marqué le Suning: "Terminé le temps des retouches, à présent il faut recruter des joueurs qui font la différence. C'est également à présent la volonté du propriétaire." - Beppe Marotta avant le match opposant l'Inter au Chievo. En effet pour obtenir encore plus de partenaires régionaux commerciaux, voir même des partenaires au niveau international, la Marque Inter et ce que représente le Suning ne suffisent plus, même si le Suning est l'une des marques les plus riches du monde. A présent, pour Jindong Zhang, il faut pouvoir parvenir à avoir autour de la table des grands noms, que cela soit au niveau du sponsor technique, comme du sponsor principal, mais pour cela, il faut une équipe conquérante. Pirelli, touché...coulé Giuseppe Marotta n'a pas fait dans le détail vis-à-vis des sponsors actuels de l'Inter : Pirelli et Nike en ont fait les frais. "Les recettes de Nike et de Pirelli ne sont absolument pas à la hauteur d'une équipe ambitieuse. Mais pour pouvoir hausser le ton avec les deux sponsors principaux voir les menacer d'un changement en fin de contrat, l'Inter doit à nouveau soulever un titre. Il est temps de remettre la priorité maximale sur le terrain, avec des recettes commerciales logiques de conséquences par rapport aux résultats obtenus dans l'aire de jeu." Ce message banale est une authentique révolution à l'Inter, il suffit simplement de s'imaginer une Inter à la hauteur de son passé. Et cela pourrait passer comme ce fut le cas avec Mancini et Josè Mourinho, par le fait de soulever la Coupe d'Italie pour commencer... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Victor Newman

    Giuseppe Marotta recadre Wanda Nara

    "Wanda Nara ? Un peu de silence ferait du bien"– Clair, net et précis, voici la déclaration principale de l’interview octroyée par Giuseppe Marotta à la presse, peu avant la fête de Noel organisée par l’Inter "Je me sens bien dans mon habitat naturel, je suis un homme de Calcio et je suis dans un Club composé d’hommes de grandes valeurs, mon intégration s’est déroulée de la meilleure des façons." Avez-vous tout mis à plat avec Nedved ? "Oui, ce sujet est clos." Où en êtes-vous sur le dossier d’Icardi et son contrat ? "En premier lieu, je tiens à dire que Piero Ausilio m’a dit que durant ces derniers mois, il a présenté une offre au joueur qui n’a pas été acceptée. A présent, c’est le moment de nous rencontrer, mais je crois qu’une tractation de ce genre doit être réalisée correctement et sans étalages." "J’estime que nous parlons d’un joueur extrêmement important, c’est le Capitaine, toutefois je pense que l’on ne peut arriver qu’à une issue positive, uniquement en cas de volonté réciproque." Avez-vous été irrité par les déclarations de Wanda Nara sur l’offre de la Juve pour Icardi ? "Il y a des modalités à respecter, celles-ci doivent être traitées de façon délicate. Un peu de silence ferait du bien à tout le monde, même si je reste disponible à la rencontrer. Il y a tellement de contrat à revoir dans un club, ce qui est sûr c’est que le tout se fera en janvier, c’est comme ça à l’Inter." Est-ce que Skriniar sera aussi prolongé ? "Une équipe est composée de beaucoup de joueurs, j’analyserai les dynamiques." Que peut offrir Beppe Marotta comme cadeau de Noël aux tifosi de l’Inter ? "J’ai une très grande envie de bien faire et de le faire passionnément. J’espère parvenir à atteindre les objectifs importants avec l’ensemble de tous les composants du club. Je souhaite offrir aux tifosi de belles satisfactions et des victoires comme celles qu’a connu l’Inter dans son histoire." Quelle Inter avez-vous trouvé à votre arrivée ? "J’ai trouvé un Club important, un blason qui est à la recherche de victoires, Je cherche à apporter de la passion et de l’engouement." Est-ce si compliqué de gérer la situation d’Icardi ? "Ausilio a opté pour une prise de position forte et juste au nom du Club. Il y a des rencontres et moments opportuns pour parler dans le respect des rôles de chacun. Icardi est un joueur important qui doit être aussi reconnu économiquement vu ses prestations. Ils n’ont pas accepté la proposition présentée il y a quelques mois, mais je suis certain qu’il y aura une issue positive." Que manque-t ’il à l’Inter pour arriver au niveau de la Juventus ? "Les Bianconeri sont entrain de battre tous les records, mais les suivre dans leurs parcours serait une bonne chose. Il nous faudra une ou deux années pour revenir à ce très haut niveau, mais déjà cette année l’équipe a retrouvé la Ligue des Champions, ce qui signifie que le Club et ses joueurs sont en pleine croissance." Pourriez-vous, l’année prochaine avancer avec Spalletti en fonction des résultats ? "Je ne peux pas répondre à cette demande actuellement sans souligner le très bon travail de Spalletti qui est un entraîneur d’expérience. L’élimination en Ligue des Champions ne signifie rien, il y a encore une demi saison devant nous pour évaluer de façon objective les prestations que proposera l’Inter. Il y a de l’optimisme pour aller de l’avant avec lui. De plus, nous avons conclu un contrat de 3 ans récemment avec Luciano." Trincao vous plait-il ? "Le Management suit les lignes de conduites requises par notre propriétaire : à savoir qu’il veut la Victoire. Il y a plusieurs opérations concrètes qui pourront amener à l’engagement des joueurs, le noyau sera optimisé dans chaque secteur, mais il est déjà fort actuellement." "Je suis certain que Trincao et déjà sur les tablettes d’Ausilio, c’est un joueur fort et si cela m’est possible, j’entrerai aussi dans les transactions afin de parvenir à le recruter chez nous." Est-ce possible de croire à un retour de Josè Mourinho ? "En ce moment, il faut penser à l’Inter du présent, pas à celle du passé, je suis simplement déçu de son renvoi." Qu’avez-vous à dire à la Juve suite aux déclarations de sa Direction ? "Je ne suis pas là pour polémiquer, il y a déjà eu trop de discussions, il y a des situations bien plus importantes à prendre en considération." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Victor Newman

    Pavel Nedved méprise Giuseppe Marotta

    En marge du tirage au sort des huitième de finale de la Ligue des Champions, Pavel Nedved s'est livré sur ses déclarations cinglantes envers Giuseppe Marotta. L'ancien Administrateur-Délégué de la Juventus ayant rejoint l'ennemi-juré, l'Inter, pour y occuper le même poste. Rappel des faits Lors de l'avant-match du Derby Della Mole, le Tchèque n'avait pas fait dans le détail : "Si cela m’a fait bizarre de voir Marotta dans un autre camp ? Oui, désormais, c’est officiel. C’est un professionnel, mais peut-être n’a-t-il jamais été juventino." Ce jour, il en remet une couche "Ce n'est pas une parole en l'air, c'est une affirmation. La Juve a toujours existé avant et après son départ, ce sera pareil avec moi. Ce n'était pas qu'une simple parole en l'air, mais une confirmation de ce que je pense." "Il existe deux types de dirigeants professionnel : Ceux qui décident d'aller n'importe où et ceux qui pensent qu'il n'est pas juste de rejoindre certaines autres équipes, je l'ai surtout dit pour ça". Comment dit-on aigri en Juventino ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Interviewé par RMC Sport Network, Pierpaolo Marino (ndlr: un dirigeant sportif italien) s’est exprimé suite aux déclarations de Luciano Spalletti à l’encontre de Giuseppe Marotta : Rappel des faits Spalletti, la déclaration de Marotta : "Spalletti a tout le soutien du club" vous fait-elle plaisir ? "Je me serais senti tout de même sur la sellette, même si j’avais passé le tour, parce que c’est comme cela la vie à l’Inter : A l’Inter tu es toujours un peu en discussion. Le jour où nous aurons plus de temps, nous pourrons parler ensemble de ma carrière et je vous raconterai de belles histoires." "Le soutien que la Direction veut me donner me nuit un peu car c’est comme si je ne faisais pas le job. Je n'ai aucun problème pour gérer ce genre de situation. Je trouve les solutions à l'intérieur de moi-même, je dois connaître les choses à toucher parce que c'est cette question que je connais." "Je trouve les solutions en moi, je sais ce qu’il faut retoucher car c’est une situation que j’ai déjà connu. Quand quelqu'un veut t’apporter son soutien, il te fait aussi comprendre que tu ne fais pas le job. Même si c’est involontaire, ce genre de déclaration te fait encore plus de mal que si rien n’avait été dit." Recadrage "J’ai travaillé quatre ans avec Spalletti, je le connais et certaines fois ses propres déclarations peuvent le desservir. Je n’ai pas bien pris son écart, car un dirigeant se doit d’envoyer des messages de solidarité." "Spalletti doit arrêter de parler et changer de mentalité, il doit penser que lui et l’équipe doivent être en mesure de recevoir une marque de soutien de la part d’un dirigeant. Et lors de pareilles situations, ils doivent en être heureux." Spalletti est-il sur un siège éjectable ? Qu’en pensez-vous ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Victor Newman

    La Griffe Marotta : Conte, Mourinho, la Juve...

    "L’Inter ? Plus que choisir, j’ai été choisi" – Telle a été la plus importante déclaration de Giuseppe Marotta, suite à sa nomination à l'Inter. A la fin du Conseil d’Administration qui avait ratifié sa nomination en qualité d’Administrateur-Délégué Sportif de l’Inter, Beppe Marotta s’était livré à la presse : Revenons sur ces déclarations : "Les sensations sont bonnes, c’est un jour de grande fierté. Plus que de choisir, j’ai été choisi et je remercie les actionnaires et la famille Zhang qui m’ont offert cette possibilité de débuter un nouveau chapitre." Un changement d’entraîneur ? "Spalletti est un excellent entraîneur, il a besoin de faire son travail avec sérénité, nous devons de notre côté le soutenir dans toutes ses activités. Ce n’est pas facile d’atteindre les objectifs que l’Inter veut obtenir, mais c’est obligatoire que d’avoir devant nous d’importants objectifs. Il doit travailler avec la plus grande sérénité car le club est à sa disposition." L’écart avec la Juve ? "Je ne veux pas faire de discours qui ne sont pas concret. Je cherche à obtenir une culture de travail qui s’accompagne du sens d’appartenance à tenir envers le club. C’est à travers tout cela que nous pourrons trouver des satisfaction, Il y a également le soutien des tifosi qui ne s’est jamais affaibli." Le Suning ? "Il est très déterminé et à soif de victoire, je ressens cette confiance du Management. A nous à présent de renvoyer l’ascenseur." Présent également lors de la remise du Golden Boy 2018, Beppe confirme que la tâche qui attend l’Inter ne sera pas simple : "Pour moi, ce ne sera pas facile après tant d’années de domination juventine. Le Calcio est fait de dynamiques et je vis plus que tout pour la passion envers ce monde. Une expérience s’est terminée et j’en ouvre une nouvelle avec enthousiasme. Avec Pavel, nous sommes devenus ennemis footballistiquement parlant, mais le cours de la vie suit son chemin." "A présent, c’est mon rôle de chercher à relancer, et j’insiste sur l’usage de ce verbe, une équipe qui dans le passé récent n’a plus gagné de titres." OBJECTIF MERCATO Selon la presse anglaise et plus précisément l’Express, Giuseppe Marotta aurait établi sa liste d’entraîneurs en vue de la saison à venir. Outre l’incontournable Antonio Conte, le Special One Josè Mourinho figurerait dans cette « Short-List ». Le portugais étant ce jour remercié par Manchester United. De fait, sa récente interview suite à sa défaite à Anfield Road peut prendre une autre tournure : "Mon Porto avait la capacité de presser et de récupérer le ballon en peu de seconde, mon Real savait partir en contre en peu de secondes. Mon Inter avait Lucio, Cordoba, Materazzi et Samuel, nous pouvions jouer durant cinq heures sans rien concéder à l’adversaire. Les joueurs font jouer l’équipe d’une certaine façon, de mon côté, il ne m’est pas possible de changer les qualités des joueurs de Manchester United." D’après Tuttosport, voici ce qu’il pourrait se passer du côté interiste en vue du Fair-Play-Financier et du Mercato estival : S’il souhaite être racheté, Keita devra jouer plus Ivan Perisic serait le Top Player qui devrait être sacrifié Antonio Candreva est annoncé sur le départ Suite au match entre l’Inter et l’Udinese, une rumeur fait de plus en plus son bonhomme de chemin : Rodrigo De Paul serait promis par Marotta. Ce samedi Rodrigo a d'ailleurs vécu une vrai immersion en Nerazzurro avec Mauro Icardi qui l’a personnellement escorté jusqu’au centre de La Scala Del Calcio pour l’échauffement. L’ancien joueur du Racing plait énormément à Piero Ausilio. Notre Directeur Sportif peut s’enthousiasmer encore plus lorsque l'on sait que Beppe Marotta en personne lui a promis de le recruter cet été. En effet, outre la Direction Nerazzurra, on pouvait retrouver dans les travées du Meazza, le Président de l’Udinese, Pozzo, et il n’est pas dur d’imaginer que certains échanges ait déjà eu lieu, également via leurs agents. Piero Ausilio a lui-même admis qu’il était déjà au travail en vue de la saison à venir. De fait, l’Inter devrait, durant ce mercato hivernal, procéder à une mise en option du milieu de terrain argentin, afin de pouvoir le signer dès le début du mercato estival et éviter ainsi de fastidieuses démarches pendant cette période. La future arrivée de Rodrigo De Paul pourrait compenser le départ de Perisic et/ou Candreva : En effet, l’argentin est multitâche et peut endosser plusieurs postes différents sur le terrain. Il pourrait être la chance de Spalletti qui est un entraineur qui mise énormément sur la tactique. Discours de futur interiste ? Questionné par Sky Sport, Rodrigo de Paul s’est livré sur la prestation Interiste et celle de son actuel club : Icardi ? "C’est un Top Player et par chance il joue pour l’Argentine, mais aujourd’hui, il avait le maillot de l’Inter. Il a décidé de la partie, sinon nous nous serions dirigés vers un match nul." Si j’aimerai jouer à l’Inter ? "Ben…Le Meazza est un stade historique mais je suis concentré sur l’Udinese, nous avons trois matchs difficiles face à des équipes qui ont des objectifs similaires au notre. Je suis un des Leaders de cette équipe et je ne peux rien faire d’autre que de penser à Frosinone." "J’aurai pu partir durant l’été, mais je suis resté et j’ai prolongé mon contrat. J’ai emprunté un chemin et je suis sûr que des résultats arriveront. Je veux penser match après match, puis nous dresserons l’intégralité du bilan durant l’été." Mon poste idéal ? "Dans le football actuel, il faut être dynamique, savoir jouer à plusieurs postes. Moi, j’aime jouer au football, peut-être que je me sens mieux sur l’aile gauche car je peux rentrer vers la droite du terrain pour tirer ou pour servir les attaquants. Ensuite, je sais tout faire, je peux être placé en 9,5 ou en meneur de jeu, peu importe tant que je suis sur le terrain." Le saviez-vous ? Lors de la remise du Golden Boy 2018, une très long entretien a eu lieu entre Marotta, Nedved et Paratici. S’en est suivi un rétropédalage de la part du Tchèque : "Beppe a été un grand professeur pour nous, pas uniquement pour moi, mais pour tous. J’ai vécu avec lui huit années importantes à la Juve. Je dois dire que cela m’a fait assez mal de savoir qu’il allait rejoindre ce grandissime adversaire qu’est l’Inter pour nous. Ils se sont renforcés, cela m’a fait souffrir, mais ça me va comme ça." Attaqué par Pavel Nedved, Giuseppe Marotta n’a pas souhaité réagir dans l’immédiat, mais toute patience a ses limites et après la déclaration du Tchèque en blanc, Beppe a cette fois-ci montré son ambition : "Je veux de nouveaux sparring partner, la Juve ne gagnera pas toujours en Italie, je chercherai à réduire l’écart pour nous relancer de toute part." La Vieille Dame sera-t ’elle supporter le fait de voir son ex plus heureux ailleurs ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Victor Newman

    Giuseppe Marotta se penche sur le cas "Icardi"

    Un nouveau chapitre du roman relatif à la prolongation de contrat de Mauro Icardi à l'Inter devrait voir le jour, avec comme objectif de proposer un avenir meilleur aussi bien pour le Capitaine Nerazzurro, que pour l'Inter. Selon la Gazzetta Dello Sport, le rendez-vous est fixé à ce début d'année 2019, durant la période relative à la trêve hivernal. Durant cette période de repos, Beppe Marotta va rentrer en scène afin de venir en aide à Piero Ausilio dans le cadre du renouvellement du contrat de Maurito. En finir avec cette prolongation Le contrat actuel expirant en 2021 se verrait prolonger jusqu'en 2023 et même si la volonté de l'Inter est d'archiver cette prolongation rapidement, il reste tout de même un bout de chemin à parcourir. Pour être clair, durant les derniers mois, l'Inter avait proposé 6 millions d'euros, bonus compris à Mauro. Icardi perçoit actuellement 4,5 millions de salaire fixe, le tout monte à 5,3 millions d'euros en fonction des bonus. Conséquence, Wanda Nara a rejeté cette offre en souhaitant pour son époux de joueur 8 millions d'euros. La touche Marotta : Faire sauter la clause libératoire Marotta a l'intention de faire en sorte qu'il y ait une issue positive dans ce dossier. Toutefois, l'ancien homme fort de la Juventus n'est pas un grand passionné de "l'Institution Clause-Libératoire", il ne retient pas cette façon de faire utile par rapport à la politique établie par le club. Beppe souhaite établir un scénario totalement différent en comparaison à la façon de faire de l'Inter, avant son arrivée. Si à une période donnée il avait été dit que la clause de Mauro aurait pu initialement passer de 110 à 120 millions d'euros, avec l'arrivée de Marotta, l'Inter prévoit d'éliminer tout clause libératoire dans le futur contrat d'Icardi. De plus, l'Inter devrait également suggérer à son capitaine de disposer d'une approche différente en ce qui se passe à l'extérieur des terrains. Maurito sera invité à mieux gérer certaines situations, parce que ces dernières sorties ont créé un mécontentement parmi les Tifosi. De sa fête après la défaite à la Juve, jusqu'à son voyage à Madrid pour le Super Classico... sans oublier les fuites relatives à la prolongation de son contrat qui se sont produites dans le courant de la semaine écoulée. Une mise au point a d'ailleurs eu lieu entre le Club, le joueur et son agent. Pour ou contre la clause libératoire ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Victor Newman

    Luciano Spalletti sur la sellette

    Luciano Spalletti est à présent dans la ligne de mire, dans l’œil du cyclone, le natif de Certaldo ayant commis la faute de se faire éliminer de façon cuisante de la Ligue des Champions. Sortir de cette façon de la Ligue des Champions fait extrêmement mal, c’est comme se faire poignarder en plein cœur. Face au Psv, l’Inter avait à sa disposition qu’un seul résultat valide : la victoire. Mais comme ce fut le cas lors des saisons précédentes, l’équipe s’est liquéfiée comme neige au soleil et la désillusion importante, tout comme la rage dont font part les tifosi est normale, eux qui ont attendus 7 longues années pour goûter à nouveau à cette ambiance européenne. Les résultats de l’équipe lors des deux premiers matchs, deux victoires de suite face à Tottenham et au Psv, avaient fait rêver un peu tout le monde. Mais cette équipe n’est pas encore assez mure pour faire face à certaines situations, preuve en est la démonstration réalisée mardi soir, même s’il est vrai que l’erreur d’Asamoah peut vous couper les jambes, il ne faut pas oublier qu’il restait encore 80 minutes à jouer. L'incidence d'un remplacement Il s’agit-là du problème principal de Luciano Spalletti. Tout cela a été mis en évidence sur l’action qui a amené le but de Lozano, toutes les limites de l’Inter actuelle ont été mises en lumière : Trop de frénésie, un pressing mal réalisé, des joueurs hors de leurs positions. L’Inter aurait dû jouer avec calme, mais avec de la détermination, avec la tête froide et un cœur chaud, mais il n’y a rien eu de tout cela. La goutte d’eau… Lorsque l’arbitre a sifflé la fin du match, une bonne partie des tifosi est montée au créneaux en visant directement Luciano Spalletti. L’entraîneur Nerazzurro n’a commit qu’une seule faute actuellement, à savoir ne pas être parvenu à rendre confiance à ses joueurs. Cela passe aussi par ses remplacements, comme aligner Borja Valero à la place de Politano par exemple. Il s’agit-là d’un signal précis envoyé à l’équipe : On s’en contentera… Ce mardi soir, l’entrée de Sime Vrsaljko a pu être perçue de façon similaire, mais jouer au plus malin en se basant sur le résultat de Barcelone-Tottenham a été une grave erreur. Le talon d’Achille Le point crucial de ce match a eu lieu au milieu du terrain. En effet, lors de la préparation d’avant-match, Marcelo Brozovic a commencé à se toucher la cuisse et s’en est suivi une longue période d’incertitude, un frisson qui a également été perçu par les tifosi. La situation est simple : Marcelo est le seul joueur capable d’apporter de la géométrie dans le jeu, l’unique à pouvoir mener son équipe vers la lumière. Mais sa présence, même en étant touché sur le terrain, n’a pas suffi. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si l’Inter avait misé durant l’été sur Radja Nainggolan, un grand joueur, un vrai guerrier, mais qui âgé de 30 ans doit à présent relativiser et soigner ses blessures, lui qui est un joueur qui durant toute sa carrière, n’a jamais hésité un seul instant à mettre les mains dans la boue. Le Fair-Play-Financier et l’absence d’un plan B, Luka Modric plus précisément, ont eu un effet boomerang. L’espérance pour les tifosi est que l’Inter soit capable de réagir malgré cette dévastatrice désillusion. Là, le travail psychologique de Luciano Spalletti sera déterminant. Et lorsqu’on sait que ce dernier débute le mois le plus redouté de l’Inter, le mois de décembre, il est temps pour le natif de Certaldo de prouver ce qu’il vaut, de replacer l’église au milieu du village et de sonner l’heure de la révolte. Un avenir incertain En effet, et même s’il ne s’agit que de Tuttosport, Spalletti est dans une position des plus délicates. Le quotidien turinois avait annoncé à juste titre, l’arrivée de Marotta à l’Inter, ce qui sera acté ce jeudi 13 décembre 2018. Célèbre pour annoncer des recrues phares pour le club de sa ville, la Juventus, il semble être plus sérieux et précis lorsqu’il s’agit des autres clubs. Et actuellement, il se dit que Spalletti joue sa tête à l’Inter. Derrière lui plane en effet les ombres d’Antonio Conte, d’un certain Josè Mourinho consacré en 2010, et de Diego Simeone. De plus, avec l’officialisation de Giuseppe Marotta dans l’organigramme de l’Inter, nul doute que Beppe ne tardera pas à prendre des mesures sérieuses en vue de bâtir son équipe de champion. La Repubblica allant même plus loin que Tuttosport en annonçant déjà que Marotta a pris contact avec Conte : "…. i nomi sul futuro della panchina dell’Inter, perché adesso si insedia Beppe Marotta e si comincerà senz’altro a parlare di futuro, e il futuro secondo alcuni sarebbe Antonio Conte"...comprenez "Les noms sur le futur entraîneur de l’Inter circulent, car Beppe Marotta va s’insérer dans l’équation et va commencer sans aucun doute à parler du futur, et le futur selon certains se nommerait déjà Antonio Conte" Un retour du Duo à l’origine de la Juve actuelle, vous signez ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Victor Newman

    Mercato : Marotta déjà au boulot

    Il ne reste plus que deux jours avant de voir Giuseppe Marotta entrer officiellement dans l’organigramme de l’Inter en qualité d’Administrateur-Délégué. Comme le confirme le Corriere Dello Sport, Beppe n’a pas attendu l’officialisation pour travailler : "Il n'y aura pas de présentation officielle, cette dernière est repoussée. Marotta célébrera son premier match interiste le 15 décembre 2018 face à l’Udinese, s’en suivra le dîner organisé pour les fêtes de fin d’année prévu dans sept jours. Il devrait donc être présent avec le toast devant la presse, à la Pinetina, avant Chievo-Inter." L'empire du milieu Il est facile d'imaginer que pour l'ancien dirigeant de la Juve, il s’agit actuellement de ses dernières soirées de chômage. Le travail qui l’attend ne sera pas facile car il y a beaucoup d'argent en jeu, même si le budget semble être confortable. Marotta sera déjà actif lors du mercato de janvier, mais bien plus au mercato estival où il a ciblé l’arrivée d’un joueur de haut niveau pour renforcer son milieu de terrain. Les joueurs les plus populaires sont Milinkovic-Savic, Kroos et Modric. Les jeunes talents italiens, à savoir Barella et Tonali seront suivis avec attention, mais la priorité est de recruter des joueurs capables d’agir immédiatement lors des plus grands matchs. De plus les requêtes de Giulini et Cellino pour leurs poulains sont élevées. En cas de qualification pour les huitièmes de finales de la Ligue des Champions, Marotta souhaiter recruter immédiatement un joueur de qualité au milieu de terrain en le prenant dans de bonnes conditions. Il rencontrera également Miranda afin de savoir si ce dernier confirmera ses envies de départ, le cas échéant, il se penchera également sur le secteur défensif Nerazzurro. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Ce jeudi 13 décembre 2018 est à marquer d’une pierre blanche : Giuseppe Marotta est devenu le nouveau patron de l’aire sportive Nerazzurra. A travers le site officiel du Club, Beppe a livré ses toutes premières impressions : "A dater de ce jour, je fais partie de la Grande Inter. C’est pour moi un motif de grande fierté, je ressens cette motivation importante qui est celle de devenir l’Administrateur-Délégué de l’aire sportive. C’est une expérience importante pour ma vie professionnelle, remplie d’importantes responsabilités. Mais je n’en suis pas surpris, c’est le début d’une nouvelle histoire et elle se devra d’être gagnante." Le nouvel organigramme Avec l’annonce officielle, le FC Internazionale Milano a immédiatement procédé à l’établissement d’un nouvel organigramme : Giuseppe Marotta est nommé Administrateur-Délégué Sport, Alessandro Antonello sera à ses côtés et assumera, à poste égal, le rôle d’Administrateur-Délégué Corporate. Ce qui revient à dire que Beppe devient immédiatement responsable de l’ensemble de la section sportive du club, Alessandro, lui sera responsable de toutes les autres activités de l’Inter à savoir l’économie, les finances et la gestion quotidienne de l’Inter. Beppe aura à son service Piero Ausilio, le Directeur Sportif de l’Inter et Giovanni Gardini, le Chief Football Operations Officer. L’Inter adopte donc la position d’un modèle sociétaire composé de deux Administrateurs-Délégués qui auront un lien direct avec le Président de l’Inter, Steven Zhang : "Il s’agit d’un changement important pour le club, en ligne avec notre objectif de devenir un club gagnant, une Azienda couronnée de succès. Comme l’Inter, je veux gagner, être passionné, inspiré et m’unir aux autres à travers le football. Beppe est l’un des meilleurs dirigeant dans le monde du ballon rond et il nous aidera à atteindre nos objectifs. Alessandro garantira l’amélioration de nos performances, la réalisation de nos projets stratégique et la promotion des valeurs du Club à l’intérieur même de cette organisation." - Steven Zhang. "Je suis fier et heureux de débuter cette nouvelle expérience professionnelle dans ce club aussi prestigieux qu'est l’Inter. Le président Zhang a un projet ambitieux et je suis impatient de pouvoir enfin agir activement. Je veux remercier aussi le Propriétaire de l’Inter, Jindong Zhang et le Groupe Suning pour la confiance qu’ils m’ont accordé, je suis certains, qu’ensemble, nous parviendrons à nouveau à faire de l’Inter un club gagnant." - Beppe Marotta. La première interview à Inter Tv "Je débute un nouveau chapitre, un parcours avec les mêmes caractéristiques qui m’ont permis de vivre d’autres expériences. Je dispose d’une grande passion, d’une grande détermination et d’une envie importante de replacer l’Inter au sommet le plus tôt possible. Je suis né dans le Calcio, lorsque cette grande opportunité s’est présentée je n’ai pas hésité un instant à l’accepter. J’ai rencontré le propriétaire et j’ai compris qu’il y a une envie tellement importante d’offrir de grands succès aux tifosi. Il y a tellement de confiance envers notre Management, à nous de vous renvoyer l’ascenseur." L’équipe "Les points à dispositions sont encore nombreux, ce n’est pas le moment de se relâcher et il faut comprendre que tous nos objectifs sont atteignables. La rencontre de samedi, face à l’Udinese, est importante pour retrouver cette estime qui a forcément disparu. L’Inter doit avoir un rôle capital dans le football européen. Son Histoire parle pour elle, je vous le dit, son palmarès est riche de succès. Il sera également normal de devoir prendre et avoir un rôle autoritaire sur certaines décisions." "L’Inter est une marque extrêmement forte qui dispose de tant de trophées conquis, de si grands joueurs et de l’amour des tifosi envers ses couleurs qui sont indélébiles et nous nous devrons de chercher à maintenir toujours notre niveau au sommet." Le Dirigeant qui manquait tant Il s’agit-là de l’information de La Repubblica, Marotta EST le Dirigeant qui faisant tant défaut à l’Inter depuis tant d’années…. L’arrivée de Giuseppe Marotta a comme effet un futur incertain pour Luciano Spalletti : "Ce n’est pas le Messie car personne ne l’est, il n’est pas non plus l’homme qui va résoudre tous les problèmes d’un seul coup de baguette magique car il n’est pas Mandrake. Forcément, un jour, comme un Roi Mage, il pourra offrir à l’Inter: Antonio Conte ou Diego Simeone, mais parler d’eux actuellement est encore prématuré." "Placé à la tête de l’aire sportive par le Conseil d’Administration, le Club Nerazzurro va adopter une physionomie plus rationnelle. L’engagement d’un dirigeant tel que Marotta qui dispose d’une histoire de succès et d’une expertise de la science du terrain, du vestiaire et de parolier est ce qui manque depuis des années.", affirme le quotidien. "Les critiques envers l’actuel entraîneur interiste sont fortes, extrêmement puissantes : C’est l’opinion diffusée, maintenant que l’on sait déjà que Marotta est à l’Inter, celui-ci ne va plus laisser Spalletti avoir la liberté d’errer, de pécher et de se tromper comme ce fut le cas ce dernier mois." "Nous n’aurions peut-être pas vu Candreva au milieu du terrain, ce qui reste le principal mystère "bluffant" de la soirée, nous ne verrons plus un blocage total comme ce fut le cas depuis le 1-0 du Psv et une première mi-temps composée d’incroyables balbutiements." "Nous ne verrons plus non plus une minute de célébration depuis le 1-1 d’Icardi comme s'il s’agissait d’un but décisif, mais nous verrons l’équipe être à tête reposée concentrée sur l’objectif de viser le 2-1 et non plus de se contenter d’un match nul, nous ne verrons plus l’équipe se réveiller uniquement après le 1-1 du Tottenham." "Et surtout nous ne verrons plus sur le terrain Politano, qui était encore le meilleur joueur, même fatigué, se faire remplacer alors qu’il est en pleine forme pour voir rentrer Vrsaljko. Toutes ses choses vont devoir rentrer dans la tête de Spalletti qui va être mis sous pression." Qui pour le remplacer ? Les noms cités dans la presse sont toujours les mêmes. Marotta dispose d’un Général en la personne de Conte, mais Antonio n’est pas l’unique nom pour être nommé entraîneur de l’Inter. L’autre piste chaude est celle de Diego Il Cholo Simeone, qui dispose de toutes les qualités du parfait Interiste, ce qui peut s'avérer très utile. Les 4 points clés Pour la Gazzetta Dello Sport, l’Inter dispose d’un calendrier qui la verra dans les trois prochains mois faire face à des équipes abordables et également le Napoli, le Torino et la Fiorentina. Il sera donc impératif pour le club de blinder sa place pour l’Europe le plus tôt possible pour s’éviter de nouvelles complications lors des confrontations directes. Pour le faire, il sera utile de voir Marotta accompagner Spalletti avec comme objectif d'éviter de voir l’Inter réaliser à nouveau une période hivernale négative comme c’est la cas lors de chaque saison. Une seule victoire en sept matchs est déjà trop et il n’est pas nécessaire de continuer cette série. Premier point : L’entraîneur "Il y a plusieurs points d’interrogation autour de la personnalité de Spalletti dans sa capacité à résister à la pression. Son poste n’est pas remis en jeu dans l’immédiat, sauf si l’équipe s’effondre totalement. Mais en vue de la prochaine saison, l’Inter devrait agir différemment et l’association avec Conte devient naturelle, lui qui avait déjà été approché il y a deux étés. Entraîneur libre, il a lui aussi l’envie de prendre sa revanche sur la Juventus. Attention toutefois à Diego Simeone dont sa gestion à l’Atletico Madrid séduit littéralement la Famille Zhang, un retour éventuel de Josè Mourinho ne serait pas non plus une surprise. Second point : Les règles Il a été suggéré à Icardi de ne pas saisir l’opportunité de signer à Madrid. Il faut régulariser cette situation, et le savoir-faire de Marotta combiné à Steven Zhang en personne permettront de définir un nouveau système de réglementation. Troisième et Quatrième point : Le Mercato et le Noyau Zhang a en tête l’idée de révolutionner l’équipe en choisissant si possible des joueurs italiens. L’élimination en Ligue des Champions ne facilite pas son projet en vue de cette dernière étape en relation avec le Fair-Play-Financier. L’Inter devra parvenir à réaliser des plus-values estimées entre 40 et 50 millions d’euros d’ici au 30 juin 2019. Ce qui est certain, c’est qu’un grand joueur partira et le nom de Milan Skriniar est actuellement celui qui plait le plus à l’étranger. Mais à dater du 1er juillet, ce scénario changera, même s’il ne faut pas s’attendre immédiatement à recruter un Top Player du calibre de Cristiano Ronaldo, l’Inter prévoyant de toujours respecter les règles mises en place par l’Uefa afin de ne pas se faire sanctionner. Il s’agit-là du début d’une nouvelle ère, une page d’or s’ouvrira-t ’elle ? Sondage : Êtes-vous d'accord avec son arrivée ? Vous êtes actuellement 60% à dire "Oui, c'est un excellent manager et sera utile" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Victor Newman

    Le premier objectif mercato de Marotta…

    Le premier objectif de Beppe Marotta équivaut à un tremblement de terre en Serie A. En sa qualité de nouveau dirigeant de l’Inter, Beppe souhaite s'offrir Paulo Dybala, l’attaquant de la Juve… Selon QS dont voici la Une, il s’agira bien plus ce vendredi du Derby de Marotta "Il est possible que l’Inter et la Juve se retrouvent également dans des duels, lors des mercato, vu qu’ils disposent de cibles communes. Mais il est également probable que le nouvel Administrateur Délégué de l’Inter souhaite emmener avec lui un joueur de prestige de son ancien club." "Le nom qui est sur toutes les lèvres est celui de Paulo Dybala, qui fut courtisé en son temps par Piero Ausilio en 2015. Et il serait possible de transférer à Milan le talentueux argentin qui verra son contrat arriver à expiration en 2022." En effet, lors de son transfert pour la Juve, Paulo avait déclaré : "Vous m’avez tant apporté Directeur, j’irai là où vous me le demanderez…" Et la Juve, qui de son côté souhaite s’offrir M’Bappé pourrait décider de céder sa pépite argentine. De son côté Dybala serait également partant dans l'idée de rejoindre la "Famille Argentine" de l’Inter.. A quelques heures du Derby : Info ou Intox… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Victor Newman

    Le cadeau de bienvenue de Marotta : Milinkovic-Savic

    Sergej Milinkovic-Savic sera le cadeau de bienvenue de Beppe Marotta a l'Inter. Telle est l’affirmation du Corriere Dello Sport, qui raconte comment le nom du serbe s’est retrouvé au cœur de la réunion qui s’est tenue à Nankin avec le Suning. Marotta le voulait déjà à Turin L’été dernier, Marotta avait déjà entamé les discussions avec son agent Mateja Kezman. Même si cette transaction a avorté à la suite de la venue de Cristiano Ronaldo, Marotta serait sur le point de clôturer cette dernière, mais à l’Inter cette fois. De plus, cette première partie de championnat du serbe a redimensionné la valeur de celui-ci. Agé de 24 ans seulement le 27 février 2019, Milinkovic-Savic a tout pour savoir se relancer. La carte Lotito Marotta et Lotito sont deux personnes qui se respectent à présent. Leurs rapports se sont améliorés au point qu’ils sont sur la même longueur d’onde. Tout a débuté à la suite de questions politiques et des équilibres à maintenir qui concernent à la fois la Lega Serie A et la Fédération. En effet, les deux comparses y siègent en tant que Conseillers Fédéraux. L’idée du futur leader interiste est d'exploiter l'axe qu’il est parvenu à créer le Président de la Lazio, également sur le marché des transferts, le tout en facilitant la réalisation d'un point de compréhension. Ces prochains mois seront décisifs et déterminants pour voir si cette confiance est également retranscrite dans les faits. Un joueur sacrifié L’arrivée de Savic en provenance de la Lazio pourrait être liée à une vente d’un joueur de premier plan. Dès lors, aussi bien Icardi, que Skriniar, Brozovic, De Vrij ou Perisic, pourraient se voir présenter un bon de sortie afin de permettre de rééquilibrer le bilan. En effet, l’arrivée du milieu laziale représenterait un méga-investissement pour l’Inter et il ne lui serait pas possible d’agir autrement, que de sacrifier l’un de ses joyaux. Pour ou contre l'arrivée d'un Sms ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. Victor Newman

    Moratti se livre sur Marotta

    A quelques jours de l'officialisation de l'intronisation de Giuseppe Marotta dans l'organigramme du Club Interiste, Massimo Moratti, ancien Président et Propriétaire de l'Inter du Triplé s'est livré à Sky Sport, sur la recrue la plus importante de la Direction Nerazzurra. "Je pense que c'est quelque chose de très utile pour le Club, il a une expérience à 360° dans le domaine du Calcio, il sera extrêmement important. S'il est venu sur mon conseil ? Je n'en avais jamais parlé au Président et je n'en avais jamais parlé en bien, finalement, c'est lui qui a mis tout le monde d'accord." Est-ce que son expérience Juventine se ressentira dans ses rapports avec les Tifosi ou est-ce que ces derniers mettront plus en valeur son professionnalisme ? "C'est un professionnel, et ce même s'il a travaillé à Turin. Il y a été utile car il y a obtenu tellement de victoires." Soyez franc : Est-ce que l'Inter peut songer à rattraper la Juve ? "Les titres vous font venir les joueurs, j'espère que ces changements au club permettront à l'Inter d'obtenir les résultats qu'elle mérite." Y-a-t’ il des joueurs qui vous émoustille ? "Il y a de très nombreux jeunes italiens, j'irais dans ce secteur, je miserai sur ces jeunes." Comme Chiesa ? "Oui, si cela s'avèrerait utile. Il y a aussi peut-être d'autres joueurs qui sont également talentueux." Quelle idée vous êtes-vous fait de l'équipe, elle qui s'apprête à vivre un cycle de matchs terrible... "En pensant à l'équipe qui a fait face à l'Atalanta, je pense qu'elle pourra réaliser un bon cycle de parties et obtenir des bons résultats. Ce match est déjà digéré. Chaque rencontres sera difficile, mais cette équipe a l'expérience pour arriver y faire face piano piano." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Giuseppe Marotta sera le nouvel Administrateur-Délégué de l'Inter. En effet, Beppe s'est envolé pour la Chine où il rencontrera en personne, à Nankin, Jindong Zhang au Quartier-Général de Suning. Steven Zhang, le Président de l'Inter et fils du propriétaire du Suning est également convié à cette réunion au sommet. L'Homme du Président Steven est l'Homme qui est à la base de l'arrivée de l'ancien dirigeant de la Juventus. Lorsque ce dernier a dévoilé à la presse son départ de la Vieille Dame, le néo-président a établi rapidement des contacts. Ceux-ci se sont intensifiés au cours des dernières semaines. Selon La Gazzetta Dello Sport, cette réunion n'est pas considérée comme décisive pour la signature du contrat et l'officialisation du Beppe. Celui-ci sera présenté à la fin du mois de novembre et plus précisément après le match opposant à Londres, l'Inter à Tottenham. Tout un symbole Ce qui est certain, c'est que Marotta pourrait débuter officiellement à l'Inter, par le déplacement de notre Beneamata le vendredi 7 décembre à Turin, dans le cadre du Derby d'Italie face à la Juventus, le club qu'il a replacé sur la carte du Monde, avant d'être remercié sans ménagement. Même si la réunion en Asie était tenue secrète, les indices de ces dernières heures étaient trop évidents. Une observation à l'aéroport, son téléphone longtemps à la main, une sonnerie inhabituelle, des demi-confirmations... Le tout a conduit à voir Marotta embarquer pour Pékin ce samedi. De là, une correspondance l'attendait pour Nankin. Mis à part si ce dernier souhaite contester un électro-ménager au Service Après-Vente du Suning, Marotta sera donc lié à l'Inter dans le but de procéder à la reconstruction de l'équipe. Sujets abordés Assis à la même table que celle du Président et du Propriétaire de l'Inter, Marotta écoutera avec précision les programmes de l'Inter, les lignes directrices de son avenir proche, de son avenir immédiat pour le Mercato de janvier, mais surtout le moyen et long terme. De plus, un contrat de trois ans est prêt, ce dernier propose une base économique similaire à celle que proposait la Vieille Dame, soit 1,5M€ plus de riches bonus. De son côté, Jindong Zhang en a profité pour en apprendre davantage sur les idées et le modus operandi du futur Administrateur-Délégué de l'Inter. Le profil établi Giuseppe Marotta sera l'Administrateur-Délégué de l'Inter pour le côté sportif, laissant à Alessandro Antonello la gestion financière du Club. Il est à noter que Giuseppe Marotta ne sera pas à la tête de Suning Sports. L'expérience "Sabatini" n'ayant pas été jugée positive par Jindong Zhang, celle-ci ne sera pas renouvelée. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Victor Newman

    Giuseppe Marotta lance les hostilités avec la Juve

    Marotta - Juve, un duo dorée qui fait parti du passé. Évincé comme un malpropre de Turin, Beppe Marotta a su trouver le lieu pour rebondir rapidement, en rejoignant l'ennemi de toujours : l'Inter. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'à présent, tous les coups sont permis sur le Mercato. Déçu des performances de Keita, et à moins d’une résurrection de ce dernier, son droit de rachat de 34 millions d’euros ne sera pas activé. Cette argent pourrait donc être utilisé, pour payer en partie les commissions et servir de garanties non-contraignantes. De Rabiot à Chiesa, voici la liste des joueurs qui verront s'opposer les deux écuries italiennes : Adrien Rabiot Beppe Marotta a suivi le joueur depuis plusieurs années et il souhaiterait le faire signer à l’Inter. Âgé de 23 ans, il est en désaccord avec le Paris-Saint-Germain où son contrat n’a pas été prolongé. Pour Rabiot le principal concurrent reste la Juventus, mais il se dit que l’opération interiste pourrait permettre de confirmer le transfert déjà en janvier, avec un transfert gratuit lors du mercato estival. Hector Herrera La Roma est également sur ce milieu de terrain. Joueur extra-communautaire, il est également en fin de contrat. Même discours que pour Rabiot, cette opération pourrait également se conclure dès le mois de janvier. Nicolò Barella Etant donné qu’Herrera est extra-communautaire, l’Inter aurait l’intention d’enrôler la jeune pépite italienne. Là aussi, il faudra faire face à la Vieille Dame. Eduardo Salvio L’Inter est à la recherche d’un nouvel ailier. De fait Augustin Jimenez, l’agent de l’argentin évoluant au Benfica s’est présenté au siège interiste. Cette visite n’était pas secrète, encore moins si l’on considère que l’agent du joueur s’était abondamment documenté sur Instagram en vue de sa rencontre avec Ausilio. Le joueur disposera prochainement d’un passeport portugais. Lors de ce rendez-vous, outre l’intérêt envers le joueur, notre Directeur Sportif a pris bonne note des commissions demandées. Pour l’heure, l’Inter n’est pas très chaude quant à la finalisation de cette opération. Anthony Martial Manchester United dispose d’une option pour le prolonger jusqu’en 2020, ce qui ne serait pas sans contrainte pour le joueur. Sauf si ce dernier accepte la proposition interiste en mettant tout ce beau monde d’accord. Federico Chiesa Objectivement, il est suivi par l’Inter et la Juve depuis des mois et les ennemis-jurés se rendent coup pour coups : Luciano Spalletti mettant la pression sur Enrico Chiesa, son père, tandis que la Juve proposerait, par le biais de Paratici, Pjaca en contrepartie. Joachim Andesen Ausilio a déjà mis la main sur l’héritier de Joao Miranda. Un joueur évoluant actuellement à la Sampdoria. Les discussions avancent extrêmement bien au point de parler déjà de contrepartie technique. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Victor Newman

    Gabriel, Keita, les 3M de l'Inter....

    L'Inter est actuellement entrain de songer à son futur. Non seulement pour son stade, mais également sur son effectif à venir. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il y aura du ménage. Gabriel Évoluant actuellement à Santos, Gabriel Barbosa rejoindra l'Inter au terme de son prêt, soit le 31 décembre 2018. Maigre consolation pour le club brésilien, le joueur a affirmé à ce dernier qu'il ne rejoindrait pas une autre équipe brésilienne, s'il en avait l'opportunité. Pour l'Inter, le joueur ne fait clairement plus parti d'un avenir proche. L'Inter acceptera donc de traiter avec tout repreneur pour une somme avoisinant les 20 millions d'euros. Un chiffre inaccessible pour le Santos. Actuellement Gabriel retrouve un second souffle au Brésil où il a inscrit 16 des 40 buts de son équipe, le tout en 33 matchs. Keita Baldé Sauf surprise, l'Inter se séparera de son sénégalais au terme de la saison actuelle. Titularisé régulièrement et fortement voulu par Luciano Spalletti, le joueur n'est pas parvenu à convaincre. De plus, son droit de rachat de 34 millions d'euros s'avère excessif vu ce qu'il propose sur les terrains. Monaco récupérera donc son joueur au terme de la saison 2018/2019 Les 3 M La première recrue importante se nomme Marotta. Avec son arrivée deux joueurs sont mis en évidence, deux joueurs ciblés par Marotta lui-même. Le premier se nomme Modric qui traverse une période sombre de sa carrière au Real Madrid, après un été tumultueux qui l'aura vu flirté avec la Beneamata. Si ce dernier ne sera pas visé pour le mois de janvier, une tentative de Beppe aura lieu durant le mercato estival qui verra l'Inter dire adieux aux contraintes du Fair-Play-Financier. Le second se nomme Martial. Joueur à paramètre zéro en juin, Beppe fera en sorte de le convaincre de rejoindre la cause interiste. Affaires à suivre... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Après avoir mis un terme à son aventure à la Juve, Beppe Marotta est prêt à vite reprendre ses activités...à l'Inter ! Le dirigeant italien primé du Radicchio d'Oro a placé bien plus qu'un sous-entendu : "Moi l'Inter ? C'est possible!" Durant cette soirée de remises de prix, dont celle remportée dans la catégorie sportive par Giuseppe, ce dernier a également laissé place à quelques indices : "C'est sûr que je resterai en Italie." A cela, on peut ajouter également la déclaration d'un ami proche qui lui a répété que sa destination était l'Inter. Pour le Corriere Dello Sport, le futur de Marotta a été exposé au grand jour, avec une déclaration du principal intéressé. A présent le compte à rebours est lancé et l'Inter pourrait bien profiter de la trêve internationale pour faire en sorte que ce rêve se réalise. Même si ce ne sont que des mots, ces derniers montrent clairement ce qu'il se prépare en coulisse. Le Dirigeant des 7 Scudetti Bianconero, celui qui a permis à la Juve de remporter 14 titres sera le nouvel homme fort, aux côtés de Piero Ausilio. L'officialisation n'est plus qu'un simple secret de polichinelle, car même si Marotta souhaitait ne jamais aborder le sujet, il rejoint à présent le rival historique. Après avoir tout donné à la Juve, ce n'est plus qu'une question de temps, pour le voir réitérer pareille succès en terre milanaise. Un futur déjà tracé Le Suning souhaite que Marotta réédite les succès turinois à Milan. Outre le rôle qui lui est promis, il se verra confier une tâche similaire à celle qu'il a eu lors de la formation au pouvoir d'Andrea Agnelli : Faire grandir et gagner en expérience Steven Zhang. A l'Inter, Beppe prendra le poste d'Alessandro Antonello en tant qu'Administrateur-Délégué de l'Inter. Antonello s'est vu confier la gestion des finances du club, comme ce fut le cas entre Beppe et Mazzia à la Juve. Marotta travaillera en équipe avec Piero Ausilio et Giovanni Gardini. L'annonce officielle de son recrutement devrait tomber le 01 décembre 2018, date à laquelle, Ivan Gazidis, sera également présenté à la Casa Milan, lui qui a succombé à la proposition d'Elliott en quittant Arsenal. Pirelli valide la recrue Marco Tronchetti Provera, le CEO du sponsor historique de l'Inter, Pirelli, a validé cette recrue de choix : "Ce sont des décisions du club, ce sont tous des professionnels qui connaissent le Calcio et tout professionnel qui peut apporter un plus est le bienvenue. La Famille Zhang est entrain de démontrer une passion retrouvée pour l'équipe, elle investi à nouveau après une période particulière. Steven Zhang sera un Président passionné, pour lui, l'Inter n'est pas qu'un simple produit de marketing." Vous souhaiter en savoir plus sur Marotta ? Rendez-vous ici. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Victor Newman

    Carnevali, l’A.D. de Sassuolo se livre sur Politano

    L’administrateur délégué de Sassuolo, Giovanni Carnevali s’est livré à Radio Sportiva. Ce dernier est revenu sur deux dossiers bouillants à l’Inter : Giuseppe Marotta et Matteo Politano. Giuseppe Marotta "J’entretiens une grande amitié avec lui, c’est un grand manager et un grand dirigeant, je sais qu’il est courtisé par plusieurs équipes. Il n’aura aucun problème pour se trouver une belle place, mais finalement, c’est lui qui prendra la décision. J’espère qu’un manager de sa trempe revienne le plus vite possible car nous avons tous besoin d’avoir de grands dirigeants et il n’y en a pas beaucoup comme lui." Matteo Politano "Je suis très fier de ses prestations, cela me fait plaisir pour l’Homme, il a disputé une très belle partie en Ligue des Champions. C’est un joueur de qualité mais aussi un très bon garçon. Il peut apporter entière satisfaction aux tifosi Nerazzurri. Avec nous, il a démontré qu’il était un grand professionnel en oubliant le Napoli et en jouant les six derniers mois à un haut niveau pour notre équipe. Finalement, un autre grand club est venu le recruter." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Beppe Marotta en a définitivement terminé avec la Juventus. A présent, le futur Administrateur-Délégué de l’Inter s’est déjà mis au travail et ce dernier vise aussi bien la Direction de l’Inter, que l’équipe première. Oeil pour Oeil En effet, selon Tuttosport, Beppe souhaite se venger du traitement infligé par la Vieille Dame. Cette dernière souhaitait s’offrir un certain Nicolò Barella, mais notre nouvel A.D. met actuellement tout en œuvre pour arriver à le "souffler" à Paratici. Le rapport de force ne fait que commencer... Le Napoli dans le viseur En effet, la Stampa a lâché une "bombe" dans la presse : L’Inter souhaite s’attacher les services de Cristiano Giuntoli en qualité de Directeur Sportif. Il s'agit d'une information importante lorsque l'on sait que Giuntoli est ce qui se fait actuellement de mieux à son poste. En effet, tout comme Marotta a construit la Juventus des records, Giuntoli, lui est à la base du Napoli actuel. Raison de plus pour laquelle De Laurentiis souhaite tenter de le prolonger à nouveau, après un premier refus de prolongation durant cet été. A présent, il devra également faire face à la concurrence de l'Inter de Marotta. Si l’Inter parvient à s’attacher ses services à la fin de son contrat actuel, qui se termine en juin 2019, elle aura entre ses mains les deux "créateurs" des deux équipes les plus performantes de Serie A. Une idée qui a convaincu et qui est avalisé par Steven Zhang. Le Saviez-vous ? Un concurrent inattendu a courtisé Giuseppe Marotta. Ce dernier est sicilien : le Palerme de Zamparini. En effet, eu égard à un passé commun entre les deux hommes, ce dernier a tenté de l’enrôler en lui offrant un contrat très important. Beppe a décliné poliment cette proposition en n’ayant qu’une idée en tête : l’Inter. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Archivant son aventure à la Juventus, Beppe Marotta est prêt à épouser le projet de l'Inter, dont il en deviendra l'Administrateur-Délégué. En effet, l'ancien dirigeant turinois a été conquis par la force de frappe du Suning et par les ambitions du nouveau Président Steven Zhang. Le but de leur collaboration sera de mettre un terme à la domination sans partage de la Juve en Italie et d'assurer l'Europe qui compte annuellement à l'Inter. Même si ces objectifs s'avéreront compliqués, il ne faut pas oublier que c'est bel et bien Marotta qui a été l'architecte de la renaissance de la Juventus, au lendemain de l'Historique Triplé interiste. La Vieille Dame a donc procédé à un communiqué officiel mettant fin aux contrats de travail de Marotta, âgé de 61 ans, et du Directeur Financier Aldo Mazzia, âgé de 62 ans. Marotta percevra 361 775 euros d'indemnités alors que Mazzia touchera 278 000 euros, en plus de 309 000 euros de compensation et d'indemnités de licenciement. Selon Sportmediaset, la Juventus va verser à Varese 5,5 millions de primes accumulées grâce aux résultats obtenus. Au cours de ses presque dix ans d'expérience à la Juventus, Marotta aura réalisé quelques opérations innovatrices en débutant par la signature d'Antonio Conte durant l'été 2011. Il sera également parvenu à recruter gratuitement Andrea Pirlo, Paul Pogba et Samir Khedira. Sans oublier les reventes à prix d'or d'Arturo Vidal, vendu au Bayern de Munich et celle de Paul Pogba à Manchester United. Marotta aura également su prendre le meilleur sur la concurrence pour s'offrir les services de Paulo Dybala, alors attaquant à Palerme. Il s'agit-là d' une carte de visite remarquable avec laquelle Beppe se prépare pour son avenir interiste. D'ici à sa signature officielle en terre milanaise, Marotta restera Conseiller Fédéral et également Conseiller de la Lega Serie A. Une fois interiste, Beppe percevra un salaire avoisinant les 3 millions d'euros, primes et titres exclus. Il sera accompagné d'Alessandro Antonello, qui conservera un rôle clé dans la gestion économique du Club. D'ici au mois de janvier, il est à présent possible de voir Marotta prendre la Direction du Corso Vittorio Emanuele II. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Un changement important a lieu en Serie A. Giuseppe Marotta va quitte la Juve. Son annonce en après-match de Juve-Napoli avait fait l'effet d'une bombe dans le Calcio. La seconde annonce vaut également son pesant d'or : Marotta va devenir Interiste. Selon Tuttosport, l'Inter essaie de jouer le contre la montre. Les Nerazzurri souhaitent voir Marotta devenir son Administrateur-Délégué dès le mois de décembre, afin qu'il puisse déjà être opérationnel pour les manœuvres relatives au mercato hivernal. Outre le Mercato des joueurs, le réel coup de maître de ce début de saison est bel et bien son recrutement. Déjà cette semaine, Marotta pourrait trouver l'accord définitif qui ratifiera son divorce avec le Président de la Juventus, Andrea Agnelli. Ce sera une séparation douloureuse, compte tenu de ce qui a été fait au cours des huit dernières années. La Juventus traversait une période sombre, mais grâce à l'excellent travail du Beppe, les titres et les succès actuels ont vu le jour. Selon les dernières rumeurs, Marotta aurait décidé d'accepter de toucher une "reconnaissance" inférieure à ce qu'il pouvait théoriquement demander. Cette démarche a pour but de lui permettre de rejoindre immédiatement l'Inter, qui durant ces derniers jours est entrain d'établir son nouvel organigramme suite à la Présidence de Steven Zhang. Même si le Suning est toujours en pleine tractations avec Erick Thohir qui souhaite vendre ses actions à prix d'or, le contrôle total du club appartient désormais à la Famille Zhang. Après l'éviction du Tycoon, l'Inter disposera d'une nouvelle administration sérieuse et ambitieuse. Raison pour laquelle, Giuseppe Marotta a décidé de se lancer dans ce nouveau défi, avec un nouveau fauteuil qui est d'ores et déjà à sa disposition. @Antony Gilles - Internazionale.fr
×