Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'inter milan'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Groupes

  • Localisations des Nerazzurri

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

5 résultats trouvés

  1. Interviewé par Dazn, Bobo Vieri est revenu sur sa carrière à l’Inter….et sur le jour le plus noir de l’Histoire de l’Inter Quel est le match qui t'a le plus motivé à mettre les gants de boxe pour aller au combat? "Tous les matchs étaient des combats, il fallait toujours avoir ses gants sur soi. Je ne pense à aucun en particulier tout de suite, mais nous en avons livré tellement.. Je n'utilisais même pas de gants en réalité, je me contentais de jouer des coudes!" As-tu déjà songé à jeter l’éponge durant ta carrière ? "Non, être footballeur c'est beau, tu gagnes, tu perds, cela fait partie du jeu. C’est un métier que tous veulent faire, il est beau et très suivi. Tu évolue devant 80.000 personnes et il n’y a pas plus belle motivation, tu ne jettera jamais l’éponge". Le jour le plus noir, le plus douloureux de ta carrière ? "Probablement le 5 mai, lorsque nous avons perdu le Scudetto à la dernière journée, je pense que c’est le plus douloureux". Le discours d’un entraîneur qui t’a marqué ? "Tous les entraîneurs sont bons, ils te donnent un coup de main. Ensuite, année après année, tu peux devenir ami-ami, mais tout dépend de toi, tu dois tirer sur la couverture". Le meilleur une-deux de ta carrière ? “Stella et Cocò”. "Non, c’est le plus beau travail du monde, je reviendrai en arrière et je serai prêt à tout recommencer depuis le début" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Les journalistes ont simulé la saison 2019/2020 et ont vu un résultat incroyable pour l'équipe d'Antonio Conte. L'Inter est première en Serie A actuellement et elle jouera aussi sa qualification en phase à élimination directe en Ligue des Champions lors de la dernière journée de la phase de groupes contre le FC Barcelone. Pendant ce temps, dans une autre dimension... "Ce sera une lutte sans fin contre la Juventus, mais ce seront encore les bianconeri qui décrocheront leScudetto à la fin. C'est en tout cas ce qu'avance la simulation qu'a effectué le journal Libero sur Football Manager 2020. Mais pour l'équipe de Conte, il y aurait quand même une consolation de taille." "Il existe une réalité virtuelle dans laquelle la Juve est titrée pour la 9ème fois d'affilée en Italie pendant que l'Inter soulève le trophée de la Ligue des Champions au terme d'un parcours incroyable. Les Nerazzurri de Conte se qualifient juste derrière le Barça, ils jouissent ensuite d'un tirage clément en 8èmes en tombant sur le Zenit avant de sortir le Tottenham de Mourinho." "On commence à croire à un exploit qui rappelle celui du Triplé. D'autant plus que, coup de scène, en demi-finale, l'Inter de Conte tombe sur la Juventus de Sarri. Une double-confrontation digne d'un Scudetto dont l'Inter sort vainqueur avec un retentissant 4-0 entre Aller et retour." "Lukaku sera ensuite le héros de la finale avec un doublé qui permet à l'Inter de battre Manchester City 2-1. Handanovic finit par soulever la coupe et Conte accomplit un exploit légendaire, laissant Guardiola bredouille et la Juve peut-être dans le regret de ne pas l'avoir rappelé. Les Bianconeri s'en sortent quand même avec un doublé Coupe-Championnat avec l'Inter qui finit 4 points derrière." "La Zone Champions est ensuite complétée par Naples, la Fiorentina, portée par le duo Ribery-Chiesa. La Roma et le Milan se limiteront à l'Europa League aux dépends de la Lazio, tandis que l'Atalanta finit un peut détachée mais avec la mince consolation d'avoir un Duvan Zapata Capocannoniere", peut-on lire dans le résumé de la Simulation. "Mauvaises nouvelles" donc pour l'Atalanta qui finit même dixième, à 16 points du Milan dernier européen. Verona, Lecce et Sassuolo eux sont relégués. Voici le classement final au terme de la saison sur Football Manager La fiction va-t'elle rejoindre la réalité ? Valideriez-vous une telle destinée pour cette première saison de Conte à l'Inter ? ®Samus - Internazionale.fr
  3. Samus

    Mertens en route pour Milan

    Selon le Nieuwsblad, quotidien néerlandophone du nord de la Belgique, l’Inter a passé la seconde pour recruter le Diable Rouge. "Conte voulait déjà recruter Dries lorsqu’il était à Chelsea, mais le club londonien ne souhaitait pas, à cette période, investir de façon importante pour des joueurs confirmés. Beppe Marotta, comme toujours, a flairé le bon coup. S’il fait tout pour protéger Lautaro des avances de Barcelone, l’Inter veut s’assurer de disposer d’un élément offensif sur qui ont peut réellement miser : Dries Mertens." TMW confirme "Il est difficile de voir l’Inter parvenir à recruter Dries dès le mois de janvier. De Laurentiis faisant le dos rond. Mais arrivé en fin de contrat, la situation est toute autre pour le mois de juin. A tel point que Marotta est déjà actif et semble déjà avoir tout planifié pour avoir la certitude d’offrir à Conte, son second diable rouge." Validez-vous cette arrivée ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Diego Godin, nouveau défenseur de l'Inter a parlé longuement à DAZN. L'Atletico et l'Inter "Oui, il y a un certain parallélisme car on part de la même base solide qu'est l'entraîneur, je pense que c'est fondamental, la pierre angulaire à partir de laquelle tout se construit. J'avais Simeone et aujourd'hui c'est Antonio Conte qui est un très grand entraîneur avec beaucoup de personnalité, capable de supporter le poids de l'équipe et les attentes des supporters et d'en retirer une énergie positive." "C'est quelqu'un qui croit beaucoup en la valeur du travail, ce n'est un mystère pour personne: Dans le football il faut bosser dur, intensément et croire en soi. Il y a cette similarité entre l'Atletico où j'ai évolué et l'Inter. Nous sommes un groupe tout neuf bien qu'il y ait des joueurs qui sont là depuis longtemps il y a eu beaucoup de recrues, cela ne nous empêche pas d'être une équipe unie, un bloc compact, il y a de l'énergie positive, de la complicité aussi, une bonne ambiance dans le vestiaire." "C'est quelque chose de fondamental, tout comme l'enthousiasme que l'on ressent un peu partout, un enthousiasme qui est du à ce projet qui est entrain de se construire et nous devons en profiter au maximum. Sur le terrain, en jouant correctement nous pouvons transmettre aussi un peu d'énergie à ceux qui nous suivent et nous supportent et tout au long de la saison, dans les moments positifs et négatifs, ils seront là pour nous la rendre." "La saison est longue et il reste encore beaucoup de matchs, et je pense qu'en conservant cette union sacrée nous nous mettons en condition d'obtenir les meilleurs résultats possibles". Conte et Simeone "Ils se ressemblent sur beaucoup d'aspects: quand je les observes la première chose qui saute aux yeux c'est l'intensité et la passion avec laquelle ils vivent les entraînements. C'est essentiel pour moi, car cela se transmet aux joueurs. Il y a aussi la manière dont ils vivent les matches, c'est clair, quand tu vois comment Simeone vit les matches et tu compares avec Conte... Ils participent dans le match, vivent chaque fait de jeu, chaque instant de chaque match et c'est aussi comme ça aux entraînements." "Je dirais qu'ils transmettent et croient fortement en leurs idées, leur manière de voir le travail, leur manière de jouer pour chercher la victoire. Ils ont cette mentalité de gagnant: une mentalité qui est innée chez un entraîneur, qui l'a caractérisé quand il était joueur et qui le définit aujourd'hui en tant qu'entraîneur. Je pense qu'ils ont ça en commun". Le Derby "C'est un derby, un classique du championnat, ces matches s'abordent d'une manière différente. Je sais ce que ça signifie de jouer ce genre de match pour les supporters, pour l'environnement du club, c'est un match qu'il faut bien préparer et vivre tout aussi intensément." "Ensuite tu peux le gagner, ou le perdre mais ce que les gens veulent c'est être fiers de leurs joueurs sur le terrain. Il faut gérer la pression: c'est quelque chose que j'ai acquis avec l'expérience à force de vivre ces moments. La crainte, la volonté, la tension dans l'estomac, c'est quelque chose qui reviendra dans les derniers instants avant le début d'un match aussi capital. J'ai toujours le même enthousiasme et la même volonté de bien faire, sinon je ne serais pas venu à l'Inter". Réagir après les défaites "Ce n'est pas une question d'un, deux ou cinq jours. Chacun l'assimile différemment. Perdre une finale de Ligue des Champions ce n'est pas perdre un match de championnat. Après avoir perdu une finale de Champion's, tu as la sensation de vide totale. Tu te demandes comment vous avez fait pour arriver aussi loin et ne pas la gagner." "Car une fois arrivé en finale, l'important ce n'est plus de participer, on y va pour la gagner et j'ai senti cela deux fois après les deux finales perdues...Surtout après la seconde. La première était différente car nous avions remporté la Liga, il y avait de l'amertume et de la douleur mais nous nous sommes remis au travail rapidement. La seconde défaite a été bien plus dure, nous y croyions vraiment. Mais nous sommes encore venus après et nous avons repris notre marche vers les sommets." "C'est une question de mentalité, de travail, de volonté, il faut avoir un entraîneur avec la mentalité adéquate, qui te pousse au-delà de tes limites. Il faut avoir un groupe uni, un vestiaire avec une bonne ambiance et joyeux qui ait faim de luttes et de victoires. Le soutien des supporters reste tout aussi important. Si ceux-ci, qui sont le moteur d'un club, ne te supportent, ne te poussent pas, ne te soutiennent pas, ne sont pas exigeants, car les supporters doivent exiger que tu donne le meilleur de toi, il est plus difficile d'être performant. Mais je pense que l'Inter a déjà tout cela". Les débuts de la carrière de Diego Godin "J'ai commencé à jouer dans l'équipe de ma ville à cinq ans. A 15 ans je suis allé jouer dans une équipe professionnelle à Montevideo, j'y ai fait un test et ai été recruté chez les jeunes. A ce moment-là j'ai commencé à jouer en tant que milieu offensif et attaquant je jouais très peu, j'ai très peu joué en deux ans et ma famille me manquait, ma ville, qui est très éloignée de la capitale. " "Je comptais arrêter de jouer au foot. Ils m'ont libéré de mon contrat, j'ai changé de club et là j'ai décidé de continuer, je jouais beaucoup dans mon nouveau club et cela m'a débloqué mentalement. Le changement de poste m'a aussi beaucoup aidé". Godin, milieu de terrain ? "Lors d'un match, notre milieu défensif s'était fait exclure, j'ai pris son poste et tout s'est très bien passé. A partir de ce match là, j'ai été régulièrement titularisé à ce poste. Et ensuite une nouvelle fois un de nos défenseurs centraux s'est fait exclure et j'ai joué ne mi-temps à sa place, une très bonne prestation. Et comme par la suite, nous avions très peu de défenseurs avec une équipe assez limitée, l'entraîneur m'a fait continuer à ce poste car j'étais rapide, élancé, fort dans les anticipations et avec une bonne conduite de balle mais je n'étais pas très convaincu, à la fin j'ai regardé le côté positif des choses. L'entraîneur de l'équipe A m'a ainsi repéré et souvent observé et en quatre mois je m'entraînais déjà avec les grands." ®Samus - Internazionale.fr
  5. Milan – En effet, lors de l’après-match d’Inter-Roma, qui s’est tenu le 21 janvier dernier, le natif de Certaldo s’est livré dans un restaurant. Plusieurs déclarations "confidentielles" ont filtrées. Ce dernier s’est adressé à des tifosi romains, mais l’information est arrivée aux oreilles du Corriere Della Sera. Comment je vis ma situation à l’Inter ? "Le Club ne veut rien dépenser et l’atmosphère est à un pas de la folie, c’est comme à la Roma: Toujours sur le fils de l’équilibre. Une fois, on y ressentait vraiment de la dépression." Les erreurs de Di Fransceco ? "Et les nôtres ?" Soudain Luciano est approché par trois tifosi Nerazzurri qui prennent leur portable, la réaction est surprenante : "Que faites-vous ? Je ne veux aucun enregistrement, aucune vidéo, je parle avec des amis, nous étions justement arrivé à la fin de notre discussion." Un salut plus tard et avant de monter dans sa voiture : "Je vous le recommande les gars, ne faites-pas quelque chose de préjudiciable." De son côté, le Corriere Dello Sport prend tout le monde à contre-pied, en ce qui concerne les intentions de la propriété chinoises. D’après ce denier, Ausilio a été envoyé en mission en Argentine, afin de procéder au recrutement de Lautaro Martinez. Le transfert est estimé à 20M€ et le Suning a déjà marqué son accord. Il n’y a pas d’austérité pour le Suning, car pour cette saison, des investissements ont bel et bien eu lieu : 24M€ pour Vecino 26M€ pour Dalbert 35M€ pour Skriniar 7M€ pour Borja Valero 26M€ pour Bastoni, 7M pour Colidio, Et le rachat de Gagliardini. La somme totale est supérieure à 100M€ ! Il est normal, qu’après une telle dépense et les liens serrés du Fair-Play-Financier et du gouvernement chinois, ont poussé le Suning a refusé toute nouvelle transaction importante. Le seul reproche concernant le Suning est son manque évident de communication et d’explications claires sur ses plans d’actions et sur les possibilités en découlant. De plus, Jindong Zhang vient d’être élu député de l’Assemblée Générale du Peuple, cela signifie, qu’en qualité d’Homme du gouvernement, il se doit de montrer le bon exemple. La problématique la plus importante reste les promesses lors du rachat du club : Torneremo sul tetto del mondo, Inter is coming, Andiamo a comandare...sans que cela puisse se traduire sur le terrain. L’Inter vit à deux vitesses, l’une très lente et qui se situe en Chine, l’autre, trop rapide et qui se situe en Italie. Il y a trop de département et il serait important de disposer d’un seul et unique responsable pour combler ces fossés et cette distance qui ne fait qu’isoler de plus en plus les deux entités. Le Suning et notre Direction Italienne doivent aussi prendre les mesures nécessaires pour satisfaire à cette importante exigence. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...