Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'inter'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Série A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Évènements de Inter Club Paris

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

182 résultats trouvés

  1. Milan - Beppe Bergomi tente une première analyse alors que le derby approche à grand pas. Extrait de la Gazzetta dello Sport : "Il sera fondamental d'aborder cette rencontre avec un équilibre tactique. Spalletti devra être capable d'alterner la pression offensive avec les moments de gestion du ballon, le tout sans subir. L'Inter est plus physique et offre une gamme de solutions sur le banc nettement plus vaste que l'AC Milan. Les nerazzurri devront jouer vite, accélérer le jeu et profiter des pénétrations de Nainggolan, Gagliardini ou de Vecino le cas échéant, pour contrarier le Milan. Le dernier derby s'était terminé sur un 0-0 alors que l'Inter méritait de gagner. Il faut apprendre du passé." "L'AC Milan a souvent du mal physiquement en fin de rencontre, il faut mettre l'accent dessus. De ce fait les face à face seront plus avantageux et je pense en particulier à Perisic, qui peut être décisif. Nous savons déjà tout d'Icardi, c'est pourquoi les mouvements de ses coéquipiers enrichissent les possibilités de Spalletti. Politano est imprévisible et Nainggolan est un danger permanent de par sa frappe. Mais aussi Candreva qui pour moi est un homme de derby. Je suis un grand partisan d'Antonio et je pense que l'Inter aurait perdu beaucoup s'il avait quitté Milan cet été." ®gladis32 - internazionale.fr
  2. gladis32

    Santos va tenter de garder Gabriel Barbosa

    Santos - Il sera difficile pour le club de refaire un prêt pour Gabriel Barbosa. Le 31 décembre le joueur devrait retourner à Milan et Santos a donc accéléré les opérations pour convaincre l'Inter de le laisser au pays. Selon UOL Esporte les dirigeants brésiliens ont déjà rencontré l'entourage du joueur tandis que du côté du Suning certains joueurs de Santos peuvent faire pencher la balance, mais ce sont des joueurs de banc que compte vendre Santos. Bruno Henrique et Eduardo Sasha ont été renvoyés sur le banc pour laisser Rodrygo et Derlis Gonzalez jouer. Henrique était le meilleur buteur la saison passée et Sasha, après un bon début de saison n'a pas les faveurs du coach Cuca. Santos pensent que l'Inter pourrait être intéressé par l'un des deux pour lâcher plus facilement Gabigol. Affaire à suivre donc. ®gladis32 - internazionale.fr
  3. gladis32

    Moratti: "Du caractère et du jeu"

    Milan - Interviewé par Sky Sports, l'ancien président de l'Inter Massimo Moratti évoque les performances du club, en nette progression. "Les premières rencontres ont envoyé un signe négatif mais ils ont ensuite bien joué. C'est passé par du caractère et du jeu mais aussi le réveil d'Icardi, avec lui le groupe dispose d'un finisseur hors-pair. La Champions League a débuté de manière brillante, ce qui laisse à penser que l'équipe est plus marquée par cette compétition. J'aime Lautaro Martinez. Il est intelligent, il sait créer des espaces et donne l'idée de pouvoir créer des problèmes différents aux défenses adverses. Parmi les nouveaux il y a bien entendu Asamoah, joueur d'expérience qui s'est bien intégré." Un avis sur le prochain derby en approche ? "La force mentale de l'Inter et le beau jeu du Milan produiront certainement un beau match." ®gladis32 - internazionale.fr
  4. Communiqué officiel du Club : "Le FC Internazionale Milano et Nike célèbrent 20 ans de partenariat avec le maillot 2018/2019, que les joueurs porteront à domicile la prochaine saison" "Ce maillot s'appuie sur les meilleurs éléments qui ont caractérisé leur collaboration au cours des deux dernières décennies. Cette dernière version des lignes classiques de Nerazzurri, proviennent du premier maillot interiste estampillé par Nike, lors de la saison 1998-1999. Avec Nike, l’Inter a connu de nombreux succès jusqu’à la saison 2010/2011." "Le premier maillot Nike du Club avait des lignes Nerazzurre verticales épaisses soulignées par la Virgule Nike, le "Swoosh" doré, qui est étroitement lié au logo de notre Club. Ces deux éléments sont repris dans le nouveau maillot, avec les lignes verticales claires sur le devant de la chemise et des petits éclairs dorés." "Le maillot 2010-11, porté par l'équipe détentrice du Scudetto, de la Coupe d'Italie, de la Champion’s League et du Mondial des clubs avait été rendu célèbre pour l'évocation du Biscione, un symbole de l'Inter qui représente l'essence même de l'identité du Club. Sur cette nouvelles vareuse, des lignes verticales déformées sont présentes pour créer leur propre effet de serpent." "Pour la nouvelle saison, nous assistons au retour du Biscione, avec les lignes bleues et noires qui adoptent graduellement un mince graphique en forme de peau de serpent, que l’on retrouve sur l’ensemble du maillot. Ce look captivant est encadré d'une manière pointue par des manches et un short noirs." En 20 ans de collaboration avec Nike, l’Inter a remporté: 5 Scudetti, 4 Coupes d’Italie, 4 Super Coupes d’Italie, La Ligue des Champions Le Mondial des Clubs. Il n'y a pas de meilleure façon de célébrer deux décennies de succès, que de revenir au point de départ de cette relation, et de s'inspirer de son point de vue stylistique. Ainsi, l'Inter et Nike entreront ensemble, dans cette troisième décennie, en continuant à collaborer ensemble de la meilleure des façons, comme cela s'est passé jusqu’à aujourd’hui. Le nouveau maillot sera mis en vente à partir du 17 mai sur Nike.com, Store.inter.it et les principaux détaillants autorisés Qu'en pensez-vous ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. gladis32

    Ranking UEFA : l'Inter va mieux

    Milan - Avec la victoire contre Tottenham, l'Inter est passé de 16 à 22 points, terminant à la 60ème place. L'Inter est de retour en Champions League et a fait de son mieux en battant Tottenham lors de ses débuts. Une victoire fondamentale permettant aux nerazzurri de jouer pleinement leur chance de passer le premier tour, mais pas seulement. Les trois points obtenus par l'Inter ont également permis un grand bond en avant en ce qui concerne le classement UEFA. Le club avait terminé la saison 2017/18 à la 83ème place (la conséquence, le chapeau 4 lors du tirage) et maintenant avec la qualification pour la Champions la saison dernière et la victoire de mardi, l'Inter est passé de 16 à 22 points. Grimpant à la 60ème place et laissant la 83ème à son cousin l'AC Milan AC avec 14 points. Le Real Madrid reste en tête avec 133 points, suivi du Bayern et de Barcelone. Le premier des italiens est la Juventus, cinquième avec 109 points. Voici le classement des Italiens: 13) Rome - 68 000 15) Naples - 67 000 40) Lazio - 33 000 60) Inter - 22 000 Voici comment sont attribués les points aux participants à la Champions League 2018/19: Prime de participation à la phase de groupes - 4 points Victoire en phase de groupes - 2 points Nul en phase de groupes - 1 point Prime de participation au second tour - 4 points ® JY DS - internazionale.fr
  6. Milan - Bonne nouvelle en provenance de l’infirmerie pour Luciano Spalletti, elle se dégarnie. C'est en tout cas ce que rapporte la Gazzetta dello Sport : Aujourd'hui c’est uniquement Sime Vrsaljko qui reste sur la liste des indisponibles pour le match à Gênes. Le défenseur croate a effectué un travail individualisé à l’entrainement et où une évaluation de son état sera faite au jour le jour, même si il est peu probable qu’il ne revienne avant une dizaine de jours. Par contre celui qui a totalement récupéré c’est Danilo d'Ambrosio. Sorti samedi dernier lors du match contre Parme pour une contusion à la cuisse droite qui lui a forcé de sauter les débuts en Ligue des champions, même s'il était quand même sur le banc. D'Ambrosio devrait revenir ce jour contre la Samp et il se peut que ce ne soit pas la seule réintégration. Les autres bonnes nouvelles viennent de Lautaro Martinez : l'argentin avait arrêté avant la rencontre à Bologne mais il a complètement récupéré et désire bien faire après le mauvais départ à Sassuolo et les quelques dernières minutes contre le Torino. Lautaro pourrait être la carte supplémentaire qui permettrait d’augmenter la qualité offensive de l'Inter, mais il est difficile de penser à une titularisation Gênes. ®JY DS - internazionale.fr
  7. Buenos Aires - Manuel Fernandez, ancien entraîneur de Lautaro Martinez, livres ses anecdotes aux micros de la Gazzetta dello Sport. Comment voyez-vous son évolution ? "Durant ces trois dernières années il a fait des progrès qui se font habituellement en dix ans. Cependant le risque de se détourner du droit chemin est réel... Mais, chez lui, l’humilité et la concentration augmentent de pair. C’est comme s'il mourait de faim et qu’il voulait rassasier celle-ci rapidement." Commençons par ses débuts. "Il est arrivé au Racing à 17 ans. Ce n’est pas commun car en Argentine, les joueurs avec un tel potentiel évoluent déjà dans une grosse écurie à cet âge. Et lui en 2014, il jouait encore pour les Liniers de Bahia Blanca. Il est arrivé très tard donc... Mais il était pressé : deux ans plus tard il jouait déjà avec l’équipe première puis maintenant l'Europe est venu le chercher... " "En fait, il a eu des problèmes avec nous au début, il voulait même rentrer chez lui ! Après une semaine ensemble, nous allions à un tournoi de Mar del Plata, il ne devait pas venir mais Brian Mansillia qui est maintenant l’attaquant du Racing s’etait blessé. C’est donc Lautaro qui a pris sa place. Dans ces 5-6 matchs du tournoi, il a marqué 12 ou 13 buts. Ses camarades l'ont surnommé "El Toro" ! Après ce tournoi toute l’équipe a fait son maximum pour ne pas que Lautaro ait le mal du pays car ses coéquipiers avaient compris que c’était lui qui allait les faire gagner." A quel poste peut-il jouer ? "Il peut jouer à tous les postes en attaque. Sur les ailes ? Il a la vitesse et le dribble. Dans la surface ? Il sent le but. En 10 ? Il sait garder le ballon et sait quoi en faire." A quel joueur vous fait-il penser ? "Je dirai Aguero parce qu’ils ont les mêmes facultés à jouer dans ou en dehors de la surface. Je suis certains qu’il va atteindre le même niveau." Vous êtes restés en contact ? "Je lui parle souvent, il est heureux et il va bien ! L’une des raisons pour lesquelles il a choisi l’Inter est d’avoir plus de minutes qu’ailleurs. Il veut toujours jouer, s’adapter et grandir." ® JY DS - Internazionale.fr 
  8. Milan - Après une petite année à Monaco, Keita Baldé revient en Italie, acceptant l'offre de l'Inter qui avait déjà tenté de le recruter dans le passé. Spalletti le voulait et l’attaquant sénégalais sait que cela peut être pour lui la saison charnière. Après les débuts amers de dimanche dernier contre Sassuolo, le nouvel achat des nerazzurri a pris la parole aujourd'hui lors de la conférence de presse habituelle. Voici ses déclarations : Son arrivée à Milan "Quand l’Inter vous fait une proposition ce n’est pas difficile d’accepter. J'ai passé un bon moment à Monaco, mais le club a fait de gros efforts pour m'amener ici et j'ai vraiment apprécié le travail de la société. En France je ne suis resté qu’un an mais je m’y sentais très bien. Monaco est un club important, il y a une belle histoire et c’est le lieu idéal pour un jeune joueur, mais j’ai toujours aimé Inter. J’ai toujours apprécié ce club et je ne pourrais jamais lui dire non." Spalletti a évidemment pesé lourd. "Spalletti a une grande expérience, il connaît bien notre championnat, je pense qu'il peut jouer un rôle important pour ma croissance et je suis à sa disposition. Mon rôle sur le terrain ? Je n'ai pas de préférences les quatre que je peux faire sont tous, à ma portée. Je suis disponible pour lui, je vais jouer là où il me voit le mieux. S'il me veut en défense, je peux jouer défenseur sans problème. Je le ferais pour moi et pour l’équipe. Un joueur moderne doit être prêt à tout." La Serie A "Nous, les anti-Juve ? Nous devons penser uniquement à nous, pour bien faire et pour gagner tous les matchs. Si nous gagnons tout, nous finirons premier du classement donc nous devons penser uniquement à ce qui se passe chez nous. J’aime être un protagoniste et me sentir important. Je suis ici pour bien faire. Changer d'équipe ? Non, dans un an je me vois encore ici. Il y a environ trois ans, l'Inter avait essayé de me recruter, maintenant c’est enfin chose faite. Je suis prêt pour travailler dur. Nous avons perdu un match, mais je suis confiant, nous nous sentons bien physiquement, mais nous ne devons pas nous laisser distraire." ® JY DS - Internazionale.fr
  9. gladis32

    Sassuolo défait un Inter bien fade

    Sassuolo - Une défaite pour commencer la saison, méritée vu la physionomie du match. Perdus tactiquement, les joueurs ont donné l'impression de se chercher et de ne pas prendre leurs responsabilités... Seul Asamoah, Politano et l'entrée de Keita Baldé ont su tirer une petite épingle du jeu. Une rencontre fade et pauvre techniquement. Résumé vidéo Sassuolo 1-0 Inter Arbitre: Maurizio Mariani Buteur: Berardi 27' sur pénalty Sassuolo (4-3-3): Consigli ; Lirola - Magnani - Ferrari - Rogerio ; Bourabia (64' Sensi)- Magnanelli - Duncan ; Berardi - Boateng (84' Babacar) Di Francesco (74' Boga) Entraîneur: Roberto De Zerbi Inter (4-2-3-1): Handanovic ; D’Ambrosio - de Vrij - Miranda - Dalbert (46' Perisic) ; Vecino - Brozovic (86' Karamoh) ; Asamoah - Martinez (68' Keita) - Politano ; Icardi Entraîneur: Luciano Spalletti Avertis: Duncan, Rogerio, Sensi ; Miranda, Vecino ® gladis32 - internazionale.fr
  10. Milan - Actuellement en convalescence, Radja Nainggolan nouvelle recrue intériste a été aperçu en boîte de nuit à Milan accompagné du célèbre acteur et personnage télévisé italien Fabrizio Corona. Invités d'honneur de la boîte de nuit La Casa Loca, où ils ont rencontré des fans et posé pour quelques photos. Mais certains tifosi qui ont rencontré le milieu de terrain ont semblé en colère contre lui pour avoir fait la fête la veille d'un entraînement. Cependant le quotidien basé à Rome précise que Nainggolan était arrivé comme prévu pour s’entraîner le jour suivant et qu’il a même travaillé à une intensité plus élevée que certains de ses coéquipiers qui n’étaient pas sortis faire la fête la veille. Les actions de la recrue phare du mercato nerazzurro n'ont pas irrité en interne. L’Inter insiste sur le fait qu'il n'y a aucun problème avec le joueur, le quotidien confirme également cette version. La réponse du Ninja Celle-ci ne s’est pas fait attendre. Le milieu de terrain a riposté sur les réseaux sociaux après avoir été aperçu en boite de nuit. Avant-hier soir, l'ex-joueur de l’AS Roma a publié une story sur son compte Instagram le montrant à l’entrainement avec cette phrase : “Working to Get ready. All the rest is bullshit” Le saviez-vous ? Pourquoi cette réaction ? En réponse à cette vidéo qui circule, et à la photo qui le voit arriver à l'entrainement avec les mêmes vêtements que lors de cette soirée. Les tifosi effectuent parfois un vrai travail d’enquêteur. ®Rheyou Diamweli - internazionale.fr
  11. L'affaire Tebas prend de l'ampleur. Le FC Internazionale Milano annonce qu’il engagera des poursuites contre M. Javier Tebas suite à ses déclarations faites hier dans la presse. Il avait parlé de l’affaire Modric, comparant le travail de l'Inter à celui de PSG avec Neymar et en émettant des doutes quant à l'origine de l'argent avec lequel l'Inter aurait présenté son offre de contrat au croate. Pourquoi une telle plainte ? Rappel des faits La Lega Calcio réagit Voici la déclaration officielle faites par la ligue, en réponse aux accusations de Javier Tebas. La Lega est surprise et déçue par les déclarations du président de la Liga Javier Tebas. Des paroles qui, sans aucun fondement, portent atteinte à l'image et remettent en question l'intégrité et le bon travail de deux clubs italiens, et de la Lega auxquels ils adhèrent avec 18 autres sociétés. La Lega ne peut accepter passivement des déclarations qu’elle considère comme des actions médiatiques visant à déstabiliser les relations internationales. Les clubs de la Lega opèrent selon les paramètres imposés dans chaque domaine par les réglementations nationales et internationales. C'est pourquoi la même Lega partage l’optimisme et l'enthousiasme qui a augmenté de manière exponentielle lors des dernières saisons avec les professionnels du Calcio, les tifosi et les fans du monde entier. La Serie A TIM est au début d'une période de trois ans qui s'annonce très positive grâce aux contrats conclus dans le domaine des droits audiovisuels, aux nouveaux accords signés avec des partenaires de haut niveau et aux activités des clubs durant la session de mercato d’été qui ont apporté en Italie certains des acteurs les plus performants sur la scène internationale. A la veille d’une saison qui verra quatre clubs de la Serie A TIM en phase de groupes de l'UEFA Champions League, l'esprit renouvelé et le blason de la Serie A TIM ne devraient pas faire peur, mais au contraire, stimuler le panorama européen vers de nouveaux sommets de compétitivité et de spectacle. Le saviez-vous ? L'Inter a voulu clarifier les accusations et surtout la plainte du Real Madrid à la FIFA pour l'affaire Luka Modric. Le club n'a jamais eu de contact direct avec le joueur. En fait ce sont les agents qui ont proposé Modric. Selon le Real, l'Inter aurait violé les règles de transfert en contactant directement le joueur sans demander au club de donner son accord. Accusation à laquelle la société a répondu clairement, niant toute approche envers l’intéressé. ® JY DS - internazionale.fr
  12. Madrid - Comme d'habitude, Javier Tebas, numéro un de la ligue espagnole, ne mâche pas ses mots. Dans son interview pour ABC, il enchaine tout le monde et plus particulièrement la Juventus, l’Inter et le Paris Saint-Germain. Voici un extrait : L'année dernière, Neymar est parti, cette année Cristiano Ronaldo. On parlait encore de "Liga des étoiles" jusqu'à il y a quelque temps... Êtes-vous inquiet du départ d'autres stars de la Liga ? "Non parce que notre travail fait que la marque Liga est supérieure à tous les joueurs et même tous les clubs. La Liga a progressé même après les adieux de Mourinho et Guardiola... Ce qu’il faut se demander, c’est comment est-il possible que certains clubs droguent le mercato. Il se produit des choses qui ne devraient pas arriver, et je ne parle pas uniquement du Paris SG, mais aussi de la Juventus avec Cristiano Ronaldo et de l’Inter avec Modric. L’Inter qui n’a pas d’argent pour acheter des joueurs mais qui se permet de dépenser tout ce pognon pour le salaire de Modric. Qui sait où ils trouvent cet argent…" En bref, vous parlez de certains clubs qui trichent ? "Je ne sais pas si la Juventus le fait, nous devons mieux comprendre l'opération CR7, mais dans le cas de l’Inter avec Modric il est clair qu'il y a quelque chose d'étrange. Et la même chose s'applique au PSG avec Neymar. Les parisiens je les compare à Manchester City : des entreprises qui déstabilisent le marché et les médias, et ça, les fans espagnols doivent le comprendre." ® JY DS - internazionale.fr
  13. Selon son agent, Hector Herrera ne rejoindra l'Inter ou la Roma que s'ils paient sa clause libératoire de 40 M€. Le nom du milieu de terrain mexicain a été évoqué du côté des deux clubs de Serie A cet été. Cependant, les giallorossi pourraient très bien tenter de lui faire signer un pré-contrat en janvier prochain afin de le récupérer gratuitement en juillet. Son contrat avec Porto expire le 30 juin 2019, il a même été suggéré qu'il serait disponible pour un tarif réduit cet été. "Il peut partir si quelqu'un paye sa clause." indiqua Matias Bunge à LaRoma24.it, haussant les épaules par la même occasion. "40 M€ ? Oui, c'est exactement ce dont Porto a besoin." Porto prendra-t-il le risque de refuser une future offre de 20M€ de la part de l'Inter pour son milieu de terrain quitte à le voir s'en aller libre la saison prochaine ? ®JY DS - Internazionale.fr
  14. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer cette analyse de nos confrères de RTLSPORT (Belgique). La finale du Mondial-2018 qui oppose la France à la Croatie dimanche n'échappe pas à la tradition selon laquelle, depuis 1982, le Bayern Munich et l'Inter Milan comptent toujours un représentant dans le match pour le titre. Rien d'étonnant si l'on considère que sur les neuf finales disputées depuis 1982, l'Allemagne est apparue cinq fois (1982, 1986, 1990, 2002 et 2014) et l'Italie trois fois (1982, 1994 et 2006) et que le Bayern et l'Inter sont deux des principaux clubs des deux pays. Lors de cette édition, en revanche, la série semblait difficile à poursuivre, la Mannschaft ayant été éliminée dès le premier tour quand l'Italie n'était même pas qualifiée... De plus, l'Inter connaît une crise de résultats depuis son triplé historique de 2010, qui fait que le club n'avait que quatre joueurs en Russie: les Croates Ivan Perisic et Marcelo Brozovic, le Brésilien Joao Miranda et l'Uruguayen Matias Vecino. Une représentation bien inférieure aux autres grands clubs qui dominent actuellement le football européen, comme le Real Madrid (15), Manchester City (16), Barcelone (14), le Paris SG (12) ou la Juventus (11). Mais finalement, il y aura bien des représentants des deux clubs dimanche au stade Loujniki de Moscou: Perisic et Brozovic côté Nerazzurri et le Français Corentin Tolisso pour les Bavarois. Représentants du Bayern Munich et de l'Inter Milan en finale de la Coupe du monde depuis 1982 - Espagne-1982 (finale: Allemagne de l'Ouest - Italie) Bayern Munich: Paul Breitner, Wolfgang Dremmler, Karl-Heinz Rummenigge Inter Milan: Giuseppe Bergomi, Alessandro Altobelli, Giampiero Marini, Ivano Berdon, Gabriele Oriali - Mexique-1986 (Allemagne de l'Ouest - Argentine) Bayern: Andreas Brehme, Lothar Matthaüs, Klaus Augenthaler, Norbert Eder, Dieter Hoeness, (Bayern) Inter: Karl-Heinz Rummenigge, Daniel Passarella - Italie-1990 (Allemagne-Argentine) Bayern: Stefan Reuter, Jürgen Kohler, Klaus Augenthaler, Raimond Aumann, Hans Pflügler, Olaf Thon Inter: Andreas Brehme, Lothar Matthäus, Jürgen Klinsmann - Etats-Unis-1994 (Brésil-Italie): Bayern: Jorginho Inter: Nicola Berti - France-1998 (France-Brésil): Bayern: Bixente Lizarazu Inter: Youri Djorkaeff, Ronaldo - Corée du Sud-2002 (Brésil-Allemagne): Bayern: Oliver Kahn, Thomas Linke, Carsten Jancker, Jens Jeremies Inter: Ronaldo - Allemagne-2006 (France-Italie): Bayern: Willy Sagnol Inter: Marco Materazzi - Afrique du Sud-2010 (Espagne-Pays-Bas): Bayern: Marc Van Bommel, Arjen Robben Inter: Wesley Sneijder - Brésil-2014 (Allemagne-Argentine): Bayern: Manuel Neuer, Philip Lahm, Jerome Boateng, Bastian Schweinsteiger, Thomas Müller, Toni Kroos, Mario Götze Inter: Rodrigo Palacio, Hugo Campagnaro, Ricky Álvarez - Russie-2018 (France-Croatie): Bayern: Corentin Tolisso Inter: Ivan Perisic, Marcelo Brozovic ®RTLSPORT.BE
  15. L'Inter est maintenant derrière lui et il se concentre sur sa nouvelle aventure au Jiangsu Suning. Martins Eder est gonflé à bloc pour faire parler de lui en Chine après son transfert, comme il l'a raconté dans l'interview qu'il a accordé à la Gazzetta dello Sport. "Le Jiangsu ? Ici ils courent comme des fous, ils vont à 200 à l'heure. Peut-être jouent-ils avec moins de qualité mais je dois absolument me mettre en forme sinon ça sera difficile. À l'aéroport j'ai eu un accueil fantastique et Zhang m'a envoyé un message. Les installations du club sont au top, la société m'a déjà trouvé une maison et au début du mois d'août j'amènerai toute ma famille ici." De quel point repartez-vous ? "Après trois ans avec l'Inter, que je n'oublierai jamais, ce n'était pas facile de partir et d'abandonner la Ligue des Champions, mais j'ai fait le bon choix. J'ai eu la chance d'arriver en Chine. Le club me voulait déjà il y a deux ans, après le Championnat d'Europe. J'avais dit non ce n'était pas le moment. Maintenant, c'est différent, je voulais changer d'air et je n'ai aucun regret." Tu l'as vécu de l'intérieur, même si c’était seulement pour quelques séances d'entraînement, mais quelle Inter est en train de naître ? "Une équipe solide, qui la saison dernière a créé une base importante pour l'avenir. Tout le monde rame dans la même direction. Dans un vestiaire il y a des discussions c’est sûr, mais l'objectif final est partagé." Où peut arriver l’Inter ? "Je vais vous le dire, l’Inter a le scudetto en tête. Spalletti veut le gagner il n'y a aucun doute. Et l'Inter se doit de rapidement soulever un trophée. Je suis sûr que l'équipe se battra au sommet. Des joueurs forts sont arrivés, Nainggolan et Asamoah sont la démonstration d'un club qui a de grands objectifs." Est-ce que Lautaro Martinez est vraiment fort ? "Il a l’envie, la force physique, les qualités techniques et un fort caractère acquis dans un championnat compliqué comme celui de l'Argentine. In fine il a tout pour devenir un homme important pour le futur de l'Inter. Et puis il a Icardi à ses côtés pour apprendre. Je connais Mauro depuis l'époque de Samp, c'est incroyable, il s'améliore saison après saison." Cette année pour le classement du meilleur buteurs Mauro n’aura pas un rigolo pour rival... "Cristiano Ronaldo est un coup énorme et pas seulement pour la Juventus, mais aussi pour l'ensemble de la Serie A. Mais il faut jouer à onze et l'Inter n'est pas inférieure. Il suffira de ne pas répéter l'erreur des dernières années. Je pense que la saison dernière nous avons perdu trop de points contre les moyennes et petites équipes. C'est la vraie différence avec la Juventus. Si Spalletti parvient à éliminer ce défaut, l'Inter sera capable de jouer à armes égales." Qu'est-ce que Spalletti vous a donné ? "J'ai appris de tous les entraîneurs, je n'oublie même pas Iachini. Luciano est au niveau de Conte. Il est celui qui enseigne le football sur le terrain. Je jouais peu avec lui, mais cela ne change pas mon jugement sur lui, je dois rester cohérent." Je vais te donner un coup de main, que penses-tu d'Antonio Conte ? "Il est différent des autres. C'est un maniaque. Rappelez vous le premier but contre la Belgique en Championnat d'Europe. Pendant toute la semaine avant le match, il avait expliqué cette action et le but est arrivé exactement comme ça. Ce sont des choses qui rendent admiratif un joueur. Tout se passe toujours de la même façon. En sélection il m’a engueulé et une minute plus tard il s’en est pris à Buffon de la même façon. Je ne peux que le remercier, il m'a fait vivre un rêve. Tout le monde nous a massacré et ils disaient : "Mais où peut aller l'Italie avec Eder et Pellé". Et pourtant..." Cependant Ventura nous a enlevé à tous le rêve du mondial ? "Je dis seulement qu'avec Conte sur le banc, l'Italie serait allée en Russie avec une cigarette à la bouche. Ce qui s'est passé dans le vestiaire avant l'Italie-Suède n'aurait pas eu lieu." Avez-vous déjà regretté d'avoir choisi l'Italie ? "Jamais, c'est le pays qui m'a fait devenir footballeur après des années d'apprentissage. J'ai eu la chance de pouvoir aussi choisir le Brésil mais je n'ai jamais eu de doutes. Dans ce vestiaire, j'ai été très bien accueilli par Buffon, Pirlo, De Rossi. Après l'Italie Suède je les ai tous remerciés, un par un." Combien de buts marquera Eder en Chine ? "Eh voyons ... ici aussi de grands attaquants d'Italie ont joué et ils n'ont pas fait de ravages, cela signifie que le niveau n'est pas non plus trop bas. En tout cas je te reverrai en novembre, nous pourrons en discuter." Excusez-moi ? «Oui j'ai déjà tout programmé. Je serai de retour en Italie et j'irai à San Siro en tant que fan." ®JY DS – internazionale.fr
  16. Joao Miranda est à Paranavai, sa ville natale au Brésil, où il passe quelques jours avec sa famille. Il a répondu aux questions de Globoesporte concernant son avenir dans l'équipe nationale. "Maintenant je vais retourner à Milan et il est encore difficile de penser à l'avenir avec l'équipe nationale, alors on verra quoi faire plus tard. Pour moi c'est toujours très agréable de retourner dans la ville où je suis né, je reçois beaucoup d'affection des habitants ici et j'aime leur rendre tout l'attachement que je reçois. Le mondial ? Les favoris ne gagnent pas à chaque fois, occasionnellement même les autres équipes peuvent avoir leurs chances. Dans le football, le meilleur ne gagne pas toujours, c’est aussi ce qui fait sa beauté." L'Interiste a également répondu à une question sur le débarquement de Ronaldo en Italie : "Pour moi c'est une vieille connaissance, l'un des meilleurs joueurs au monde. Cela fait grandir le championnat et nous encourage à jouer encore mieux." ®JY DS – internazionale.fr
  17. Enfin, le ritiro commence et les objectifs sont à définir. Andrea Ranocchia s'y est penché pour Inter TV. Extrait. "C'est la reprise et le travail commence. Le temps est à la préparation car une saison longue arrive. C'est bien de repartir avec le même coach, avec le même processus de travail, la même méthodologie et la même mentalité. Nous allons pouvoir comprendre ce que veux l’entraîneur pour l'année qui débute. Certains nouveaux joueurs de qualité sont arrivés, tous issus de grandes équipes. Ils ont tous été bien reçus et devraient tous bien s'intégrer à l'équipe. Ce sera une année importante pour tous." "La Champions League ? C'est magnifique d'y revenir. Je suis l'un des derniers à l'avoir vécu et nous espérons profiter autant que possible de cette compétition et donner du plaisir aux tifosi." Andrea Ranocchia est devenu papa début juin, une nouvelle approche donc : "Ce sera un ritiro plus dur pour moi en effet. Je ne verrai pas Lorenzo pendant quelques temps mais je sais que je vais le retrouver c'est le principal." ®gladis32 - internazionale.fr
  18. gladis32

    Sirènes chinoises pour Eder

    Un retournement de situation important dans le mercato de l’Inter. Eder pourrait quitter les nerazzurri pour s'installer en Chine et plus précisément au Jiangsu qui appartient au Suning. Par le passé, l'Italo-Brésilien avait dit non à la solution chinoise, mais maintenant la situation a changé, le mercato en Chine ferme vendredi (attention à Dembelé toujours dans l'orbite des nerazzurri). Le Jiangsu a recommencé à faire de l’œil à Eder. L’Inter a décidé de laisser l’attaquant choisir son futur et l’intéressé a des chances d’accepter. La décision pourrait être prise dans la journée. Reste un possible retour à la Samp mais il s’agit seulement d’une solution de repli si le transfert en Chine venait à capoter (Defrel est le choix préféré pour succéder à Duvan Zapata qui va s’engager avec l’Atalanta). Tout sera donc plus clair dans quelques heures. ®JY DS - internazionale.fr
  19. Sao Paulo - Récemment au Brésil est parue l'information que le premier objectif de Palmeiras pour renforcer son secteur défensif serait Miranda. Le défenseur de l'Inter a confirmé avoir eu des contacts avec les dirigeants du club, mais il exclut pour l'instant un retour au pays dans une interview réalisée il y a plusieurs mois, mais diffusée il y a peu. "Palmeiras est un grand club au Brésil. En terme de finances et de structures c'est l'un des clubs qui a le plus évolué ces dernières années. C'est normal qu'ils s'intéressent à des joueurs évoluant en Europe qui ont encore un certain niveau. J'ai eu quelques contacts avec un membre du club c'est vrai, mais j'ai bien expliqué ma situation à l'Inter ce qui a coupé court à la discussion. De plus j'ai une forte relation avec Sao Paulo. Un retour à Palmeiras ne serait pas beau." "Ma priorité est de rester en Europe, j'ai un contrat ici et je vais essayer de l'honorer. Le football a une certaine dynamique. En deux jours je peux changer d'idées si je reçois une offre convaincante provenant du Brésil. Mais je pense que c'est peu probable pour l'instant. En cas de retour la priorité serait Sao Paulo je pense. S'ils ne veulent pas de moi ou ne peuvent pas se le permettre, je suis un professionnel et je dois faire les bons choix pour ma carrière et pour moi. Si l'offre de Sao Paulo n'arrive pas et qu'une offre comme celle de Palmeiras me parvient, par exemple, je jouerai pour eux et je donnerai tout sur le terrain pour remporter le titre." ®Samus - internazionale.fr
  20. Milan - Nous avons un nouveau directeur marketing en la personne de Luca Danovaro. Il prendra ses fonctions début juillet et s'occupera des stratégies et du développement de la marque. Il jettera aussi un œil sur la partie activité et accueil des fans, la gestion des évènements, InterForever et surtout la section numérique (création de contenu vidéo notamment). Il continuera donc le chemin récemment tracé. "Je suis honoré et enthousiaste de cette opportunité professionnelle et je me réjouis de travailler avec l'équipe. J'apporte toute mon expérience au service de la société pour améliorer la marque Inter, grâce à l'innovation et la technologie pour soutenir l'expérience de nos fans. Merci pour cette confiance." Le petit mot d'Alessandro Antonello "Je souhaite la bienvenue à Luca au nom de tous. Je suis certain que son professionnalisme et ses compétences managériales seront très bénéfiques pour nous. Son travail rapprochera encore plus nos couleurs à nos millions de tifosi aux quatre coins du monde. Ensemble nous voulons continuer le voyage sur le chemin qui mène au sommet du foot européen." Passé par Moleskine, Samsung Europe et Nike Europe, Luca Danovaro vient directement de l'AS Roma. ®Antony Gilles - internazionale.fr
  21. Ivan Perisic est un des hommes-clés de Spalletti qui a tout fait pour le conserver l'été dernier. L'intention de l'Inter reste la même mais, aux micros de la Gazzetta dello Sport, le joueur affirme ne penser qu'au Mondial pour le moment : "Je n'ai pas envie de parler d'autres choses, je suis entrain de jouer une Coupe du Monde. Si je suis excité à l'idée de préparer une participation à la Ligue des Champions après ce Mondial ? On verra à mon retour en Italie. Ce Mondial ? Notre classement après le premier match importe peu, ce qui importe c'est là où nous serons après le troisième match. Nous devons passer la phase de poules. Contre le Nigeria nous avons bien joué et nous sommes en tête de notre groupe. Mais nous devons bien nous préparer parce que derrière on connait les joueurs qui composent l'Argentine. Nous devons étudier leurs schémas de jeu, bien s'entraîner et rester concentrés." "Nous avons un groupe qui joue ensemble depuis très longtemps. Nous nous connaissons bien et pour certains d'entre nous c'est la troisième ou quatrième compétition internationale. Nous avons beaucoup d'expérience et nous savons ce qui nous reste à faire. Ça ne nous aura servi à rien d'avoir battu le Nigeria si on ne gagne pas nos prochaines rencontres. Notre objectif est difficile à atteindre mais nous savons ce que nous devons faire pour y arriver. L'Islande ? Nous les avons déjà affronté 4-5 fois ces dernières saisons, nous les connaissons très bien. Par contre, contre Messi ce sera difficile et c'est pour ça que nous ne voulons pas relâcher notre attention. C'est un des meilleurs joueurs au monde mais nous avons une bonne équipe et nous en sommes conscients." ®Samus – internazionale.fr
  22. Est-ce que l'Inter aurait eu raison de son propriétaire ? Absolument pas. Après les rumeurs d'hier à propos d'une vente du club, le Corriere Della Sera du jour fait le point sur la situation. Propriétaire sûr et stable Il y a seulement deux ans, le Suning s'est offert l'Inter contre un bon chèque de 600M€, ce qui représente un investissement important. La Famille Zhang est parvenue, sur cette courte période, à qualifier l'Inter en Ligue des Champions après une absence de six années... Riveder le stelle "Retrouver les étoiles" est le slogan qui a été employé pour annoncer l'ouverture de la nouvelle campagne d'abonnements 2018/2019. Le Suning travaille énormément en coulisse et tente de faire de son mieux pour s'occuper de l'Inter. Toutefois, l'entrée en politique de Jindong Zhang, impose au Suning de forcer l'Inter à suivre un tracé financier dont il est impossible d'y échapper : L' Inter doit réussir à se "soutenir" à l'aide de ses propres forces. C'est d'ailleurs pour cette raison que l'émission de 300M€ d'obligations avaient été lancés peu avant Noel. Cette somme ne dépend pas des injections en capital de notre actionnaire chinois et est destinée à l'Inter". Jindong Zhang est un proche du gouvernement de Pékin, il ne peut pas se permettre d'agir en contre-indications avec les règles imposées par son Gouvernement à propos des investissements étrangers dans le domaine du sport et il doit également répondre aux règles imposées par le Fair-Play-Financier de l’UEFA. Erick Thohir piégé par le Suning En effet, jusqu'à nouvel ordre, l'indonésien est toujours formellement le Président Inter et, même s'il s'est toujours défilé depuis l'arrivée de la Famille Zhang au pouvoir, il détient tout de même 30% du club. Le Suning n'a pas l'intention de le "liquider", car pour reprendre les action de notre "Président", notre Colosse devrait débourser entre 150 et 200 millions d'euros. Thohir, grâce à la qualification en Ligue des Champions, souhaite capitaliser au mieux ses actions, mais la situation s'est simplifiée à présent : Soit Erick Thohir prend son rôle de Président au sérieux et s'investi pour l'Inter Soit le Suning est prêt à accueillir un nouveau partenaire à bras ouverts, qui pourrait, entre autres, reprendre les 30% des actions d"Erick Thohir et libérer l'Inter de plusieurs contraintes. Cette façon d'agir de la part du Suning met Thohir devant ses responsabilités. Et c'est peut être le seul moyen, actuellement, de permettre réellement à l'Inter de revoir les étoiles via un nouvel actionnaire minoritaire qui s'investirait pour le club. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Interviewé par O'Jogo, Lisandro Lopez est revenu sur ses 6 mois à l'Inter. Une expérience sûrement décevante pour le joueur, vu son temps de jeu très réduit : "Le bilan ne peut pas être positif pour moi vu que j'ai très peu joué. Je n'ai pas pu me montrer comme je l'aurais voulu. L'entraîneur m'a toujours considéré inférieur à mes coéquipiers. Les titulaires étaient Miranda et Skriniar qui ont évolué à un très haut niveau tout au long de la saison. Mais j'ai quand même bien appris de l'école italienne, sur le plan tactique. Le futur ? Pour l'instant je retourne au Benfica et je discuterai avec l'entraîneur Rui Vitoria pour savoir s'il compte sur moi pour l'année prochaine. Si ce n'est pas le cas alors je commencerai à étudier les offres qui me seront faites." Pour rappel Lisandro Lopez n'a joué que 44 minutes sous nos couleurs, face à Bologne en février. ®Samus - internazionale.fr
  24. En effet, d'après le Corriere Dello Sport, Luciano Spalletti a clairement informé le club qu'il ne compte pas signer immédiatement son nouveau contrat. On n'arnaque par Spalletti deux fois "Luciano Spalletti va partir pour l'Amérique aujourd'hui, où il va retrouver l'un de ses enfants qui a été diplômé. Mais c'est une surprise pour personne, c'est bel et bien Don Luciano qui est le Commanditaire de l'opération Naingollan et du fait que le Club soit obligé de faire de son mieux pour le satisfaire." Et oui! Luciano a reporté toute discussion sur l'extension de son contrat, expirant en 2019, à la fin de l'été lorsque le Mercato aura clarifié les véritables ambitions de l'Inter. Et pourtant la proposition pour la prolongation de son contrat est déjà prête. Le Saviez-vous ? L'arrivée de Radja Nainggolan ne priverait pas l'Inter du retour de Rafinha ! En effet, Alessandro Sugoni, spécialiste du Mercato sur Sky Sport, nous en explique la raison : "Rafina est reparti pour Barcelone, mais il a toujours une grande envie de porter le maillot Nerazzurro. A présent, tout dépendra de la décision du FC Barcelone qui devra faire savoir à l'Inter, s'il est considère l'hypothèse d'un prêt de deux ans avec un paiement différé." La balle est dans le camps du FC Barcelone, mais il se pourrait que ce dernier marque son accord également pour satisfaire Rafinha. Dans un tel cas, l'Inter pourrait se retrouver au milieu du terrain avec le Duo Rara-Rafi.... Fallait oser faire cette proposition et Piero Ausilio n'a pas hésité un seul instant, Marco Branca appréciera... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. C’est confirmé, l’Inter devra faire face aux limites imposées par le Fair-Play-Financier sur base de la saison 2016/2017, année où le club n’a que partiellement atteint les objectifs fixés. Quelles seront les sanctions pour le Fair-Play-Financier 2018/2019 ? En conséquence, des sanctions sportives telles que des restrictions sur les transferts et la limitation du nombre de joueurs attribuables aux compétitions européennes seront appliquées pendant la saison 2018/19. Pour simplifier, le régime du Settlement Agreement (le contrat qui nous lie à l'UEFA) restera en application pour l’année à venir. Ce qui était déjà prévu lors des accords signés, en son temps, par Erick Thohir. L’UEFA admet que l’Inter a respecté ses obligations de rentabilités En effet, en analysant le bilan du 30 juin 2017, la Fédération Européenne souligne le fait que l’Inter a clôturé son budget à l’équilibre. Les comptes de l’Inter ont donc été approuvés, y compris les sponsorisations Made In Suning. Des accords que l'UEFA, si elle ne les avait pas considéré à leur juste valeur, auraient pu être réduits dans les comptes du club. Qu’est-ce qui a empêché l’Inter de sortir du Settlement Agreement, comme la Roma ? Des palettes n’ont pas été approuvées. Elles concernent la zone sportive, en particulier le montant de l'amortissement des joueurs. L'Inter a en effet eu l'obligation de faire baisser la dépréciation, selon l'accord signé avec l'UEFA. Cependant, les nombreux achats de ces dernières saisons, comme Joao Mario et Gabriel n’ont pas permis au club de se conformer à cette obligation, puisque non seulement la dépréciation n’a pas diminué, mais elle a même augmenté. Impact sur La Ligue des Champions et sur le Mercato Comme ce fut le cas récemment, l’Inter maintiendra également pour la prochaine saison certaines restrictions. La limite imposée de 22 joueurs (Liste A) pour disputer la Coupe d’Europe en fera partie. Il y aura également et comme d’habitude, l’obligation d’avoir les recettes et les dépenses sur le Mercato, en équilibre. Communiqué officiel de l’Inter au Club Financial Control Body de l’UEFA "Le FC Internazionale prend acte de ce qui lui a été communiquée par l’UEFA aujourd'hui. Le Break-Even pour la saison 2016-2017 a été atteint, et le Settlement Agreement, qui devait prendre fin en juin 2019, reste effectif. En conséquence, l’Inter appliquera les restrictions relatives au noyau destiné aux compétitions européennes, à savoir déposer une liste de 22 joueurs, tout en conservant la nécessité de maintenir un équilibre entre la valeur des joueurs achetés et vendus." Aucun impact sur le mercato “L’Inter aura des restrictions sur la liste de l'UEFA, ce qui signifie que chaque joueur inclus dans la liste doit correspondre à un transfert de valeur identique. Ainsi, si l'Inter achète Radja Nainggolan pour 30M€, elle devra pour le mettre dans la liste des 22, vendre un autre joueur pour la même somme. Cette restriction ne concerne que la Ligue des Champions." Mais ce n'est absolument pas nouveau pour l'Inter, le club savait déjà depuis longtemps qu'elle serait la position de l’UEFA. Et en ce qui concerne l’équilibre au 30 juin 2018, comme convenu dans le Settlement Agreement, l’Inter parviendra à le résoudre et faire en sorte qu’il n’y ait aucun problème, ni pour elle, ni pour le mercato. Il est bien plus facile d’agir de façon correcte, lorsque l’on est déjà au courant de la situation. Ernesto Paolillo donne son avis sur les sanctions prises à l’écart de l’Inter par l’Uefa "Selon le contrat signé avec l'UEFA, nous aurions pu en discuter, nous avons eu raison de le signer, l'Inter s'est engagé à maintenir l'équilibre du budget et un équilibre entre les achats et les ventes. Pour acheter Radja Nainggolan et le mettre dans la liste de l'UEFA, L’Inter doit vendre pour une valeur égale, il n'y a rien à faire." Donc Skriniar, qui n'était pas sur la liste de l'UEFA il y a deux ans n’est pas concerné, car il y a eu une année d’amortissement ? "Exactement. Si un joueur a été acheté 30M€ sur une période de trois ans, cela signifie que l’on en retire 10M€ par an, ce n’est pas rien. Vous ne pouvez pas vous permettre de faire un "Grand Mercato", vous devez agir de façon modérée et intelligente. Donc, pas de folie à la Neymar. Il faut que le tout puisse parvenir à l’équilibre. Vous pouvez faire de bons achats, mais vous n’aurez pas des joueurs qui décident du jeu." "Il existe cependant une façon de contourner ce système : Celui de se faire prêter pour un an, un joueur et l’acheter à la fin du prêt, et commencer à payer pour cela à partir de l'année après." Icardi, la solution ? "C’est évident que vendre Icardi mettrait fin à tous les problèmes du Fair-Play-Financier. Si vous le vendez, le bilan se porte mieux et il y a un plus grand gain en capital, mais en terme de joueur : L’Inter est lié à Icardi." Joao Mario et Gabriel ? "Chaque transfert surpayé est une erreur…" La Primavera ? "Depuis plusieurs années, l’Inter ne se sert plus dans son vivier pour alimenter l’équipe première… Ce lien a disparu. Il suffirait de les voir jouer un match en équipe première pour voir leurs valeurs augmenter. Ils ne sont pas prêt à disputer la Ligue des Champions, mais ils pourraient remplacer des joueurs, en Championnat, qui disputeraient cette compétition." "Mourinho a eu l’idée de lancer Santon et Balotelli. Mais dans le contexte actuel, vous ne pouvez pas lancer des jeunes en Serie A à 1M€ la saison comme Pinamonti et ne pas les faire jouer. Vous êtes en tort sur deux points : Le premier est de l’avoir signé et le second de ne pas l’aligner." Mon avis sur le Fair-Play-Financier ? "Le Fair-Play financier s'est avéré ne pas être parfait, il n'attire plus les investisseurs dans le football. Si j'achète un club, et je ne parle pas de notre Indonésien, mais bien de nos Chinois, je me retrouve confronté à tout le poids du passé, je ne peux pas investir et je ne peux pas mettre à niveau le club. Vous devez trouver un moyen d'amortir des achats et d'encourager l'investissement, cela n'existe pas. C’est un point qui aurait besoin d’être corrigé." Cette décision n’a aucun impact sur l'avenir de Nainggolan à l’Inter Selon la Gazzetta Dello Sport, les deux parties, l’Inter et le joueur, sont très proche et l’affaire est sur le point de se conclure pour plusieurs motifs : Le premier de tous est le feeling entre Nainggolan et Luciano Spalletti, qui voulait déjà recruter le Ninja il y a un an, mais la prolongation de son contrat durant la tournée américaine a mis fin à cet espoir. Le second point est que Luciano a toujours suivi Radja et ces dernières semaines des sondages ont eu lieu afin de voir si un mariage était plausible. Les relations entre l’Inter et l’agent du joueur, Beltrami, sont au beau fixe, preuve en est un café pris fin mai à Milan avec Piero Ausilio. Le dégoût envers la Roma : En effet, le club de la Capitale a mis en vente deux joueurs : Nainggolan et Strootman, et si elle ne devait en garder qu’un, ce serait le Hollandais. De plus, du coté de la Roma, pour sortir définitivement du Settlement Agreement, il suffit au club de réaliser une simple cession pour rentrer dans les paramètres de l’Uefa. Tous les voyants sont aux verts quant au départ de Radja Nainggolan. La dernière offre concernant Radja est la suivante 25M€ + un jeune de la Primavera Championne d’Italie. La Roma souhaiterait augmenter le prix du transfert et la transaction semble devenir expéditive, à tel point que Luciano Spalletti attend son Ninja le 9 juillet à Appiano. L’arrivée du Fair-Play-Financier 2.0 Prochainement, les conditions pourraient changer grâce à l'introduction du Fair-Play-Financier 2.0. Ce dernier se basera sur les bilans clôturés au 30 juin et devrait permettre plus de compromis que l’actuel Fair-Play-Financier. En effet, ce dernier songerait à sanctionner tout club à quasi un an de distance. Cela se fera par la présentation d'un projet sur le bilan suivant et une évaluation serait réalisée sur les incidences du précédent bilan. Comme c’était prévu par Ausilio : vendre d’ici le 30 juin et acheter intelligemment, beaucoup l’ont critiqué, mais si l’Inter limite la casse, elle le doit en partie à son Directeur Sportif. Bonne Chance à l'Ac Milan.... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×