Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'inter'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

272 résultats trouvés

  1. "Je sais où tu vis et qui est ta fille…" - Antonio Conte a pris lecture de la lettre de menaces accompagnée d’une cartouche d’un calibre de 8 millimètres, au Siège de l’Inter en présence de la gendarmerie. Révélation de la Stampa "Conte n’a aucune idée de qui il pourrait s’agir, il ne reconnait ni l’écriture, ni le contenu qui a été retranscrit noir sur blanc avec des paroles haineuses. L’unique suspicion de l’entraîneur de l’Inter est que celui qui a écrit est un tifoso d’une équipe rivale qui enrage des bons résultats obtenus par l’Inter en Serie A." Conte ne s’est pas montré alarmiste, malgré les références à sa fille et à ses parents dont les noms et prénoms étaient retranscrit : "Ce sont des informations précises qui suggèrent une bonne connaissance de la vie privée de l’entraîneur, mais qui ne sont pas destinées à d’importantes préoccupations, car elles sont toutes disponibles sur le web." Une tentative d’intimidation : Les avertissements sont nombreux : "Je sais où tu vis, je sais qui est ta fille." Les colonels Miulli et Pantaleo, ont exploré la piste d’un Tifoso Nerazzurro qui aurait pu être furieux de l’arrivée de l’ancien de la Juventus. Le Chef de la cellule anti-terroriste de Milan, Alberto Nobili, a ouvert une enquête contre X pour menaces aggravées et détention de munitions. Pour Conte, la VGR, soit la Vigilance Générique Radio contrôlée est restée maintenue à son niveau le plus faible de surveillance pour une personnalité publique avec des contrôles volants et des radio mobiles qui scrutent les lieux sensibles tel que le siège du club et la maison de l’entraîneur. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Radja Nainggolan n’est plus à présenter. Parfois présomptueux, il a récemment déclaré, après le match disputé face à la Fiorentina, qu’il aurait été capable de faire de très belles choses à l’Inter. Mais est-ce qu’un retour est envisageable ? Probablement pas, il n’est plus nécessaire de recourir au Mercato pour le remplacer et Conte peut compter sur des joueurs actuellement aux meilleurs de leur forme. Pour l’Inter, il n’y a pas de place pour les regrets, le passé étant le passé. Encore plus lorsqu’il a été décidé de vendre Nainggolan. Pourtant, lors de la dernière ligne droite du stage de préparation et durant la tournée estivale, Radja semblait motivé comme jamais en prenant ses responsabilités, après une année où il s’était peu mis en évidence, sa dernière année avec Spalletti. Nainggolan aurait pût rester à l’Inter Il lui avait été demandé de changer d’attitude pour rentrer dans les choix d’Antonio Conte : Aucune déviation de son parcours professionnel, ni même faire preuve d’un comportement répréhensible hors du terrain, ce qui n’avait jamais été dans les cordes du Ninja. La réponse de Nainggolan a donc été l’élément déterminant de son futur : Radja avait dit non, il ne voulait pas se montrer disponible à changer, il était fait ainsi, c’était à prendre ou à laisser. Et l’Inter l’a "laissé", tout en sachant qu’elle allait être de la sorte confrontée à un problème, car si les qualités de Nainggolan n’ont jamais été remises en question, il en allait d’une autre paire de manche au niveau des projections. La réponse du Ninja a donc été la raison pour laquelle il a vu la porte de l’Inter se refermer, une porte qui restera également close en cas d’un retour à Milan en juin 2020. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Présent lors de la China International Import Expo, Steven Zhang s’est livré sur l’Inter qui, pour l’anecdote, y était le seul club de football présent: "L’Inter est arrivée pour la première fois en 1975. C’est une histoire qui dure plus tellement d’années et avec Suning, elle le poursuit." Refonte "Nous avons créé un groupe de grande valeur. Nous sommes tous des personnes qui répondons à la culture et aux demandes du Club. Je suis disposé à travailler en suant pour créer cette valeur de Maison. Nous avons des idéaux communs. L’Inter n’est pas uniquement une équipe de football, elle a aussi un esprit, une valeur comme Marque, une philosophie." "Toutes les personnes qui travaillent à l’Inter sont disposées à tout donner pour le club." Steven a également ajouté que l’Inter représente la carte de visite du Suning dans le monde des Affaires et qu’elle revêt un rôle de pont commercial entre la Chine et l’Italie, sans oublier la communication commerciale Sino-Européenne ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Milan Skriniar s’est livré lors de son stage de préparation en Slovaquie sur la saison réalisée actuellement par l’Inter : "Je suis fier de ce que nous réalisons en Serie A. Nous avons gagné 2-1 face à Vérone avant la trêve, malgré le fait qu’il n’était pas facile de l'emporter, face à une équipe qui avait mis tout le monde devant sa cage." La Juventus? "Il reste beaucoup de matchs d’ici la fin de la saison. Il y a de la satisfaction vu notre parcours en Serie A. Mais nous devons aussi l’emporter en Ligue des Champions." Le Saviez-Vous ? Milan Skriniar est un bœuf, un déménageur, voir un gratte-ciel pour les attaquants qui s’y sont frottés. Toutefois, il existe cette jeunesse qui n’a peur de rien. Preuve en est Sebastiano Esposito qui n’a pas hésité à tailler la Bête sur son look en stage international, en faisant référence au fait qu’il ne manquait, à sa tenue, qu’un bouclier anti-projectile. Esposito a le gout du danger ! ®Antony GIlles - Internazionale.fr
  5. Présent dans les studios de Sky, Gianluca Di Marzio a commenté les déclarations de Conte et le Mercato estival écoulé. "Lorsque le projet du club a été épousé, tous pensaient que pour arriver à un niveau déterminé, il était nécessaire d’avoir plus de temps. Ensuite, en n’étant qu’à un point de la Juve, Conte s’est rendu compte que quelque chose pouvait être amélioré." Mercato "Il me semble que le club a réalisé des investissements importants cet été. Un attaquant à 70 millions d’euros et un mercato en sortie à gérer, le tout en devant respecter la palette du Fair-Play-Financier. L’entraîneur a été contenté sur tout, il ne manquait que Dzeko." Dzeko et Vidal "Conte se plaint sur le fait qu’il aurait été possible de parvenir à Dzeko. L’Inter en offrait 15 millions, la Roma en demandait 20. Si tu voulais vraiment contenter l’entraîneur, tu l’aurais recruté. Mais le Club avait tous les droits de ne pas le faire. Il y avait un joueur que Conte voulait et attendait depuis longtemps." Vidal ? "Il n’y avait jamais eu de transaction, le Fc Barcelone ne l’ayant placé sur la liste des transferts." Icardi, Nainggolan et Perisic ? "Ils sont partis en prêt, le club a tout fait afin d’éviter de miner la sérénité retrouvée du vestiaire. Il n’y a donc pas eu de responsabilité exagérée de la part du club. C’était un mercato à hauteur de 200 millions d’euros et l’Inter est l'une des équipes qui a dépensé le plus." Janvier 2020 "Il n’y a pas de stratégie définie. Marotta fera tout pour satisfaire Conte, dans les limites du possible, tout en respectant le Fair-Play-Financier. Il ne pouvait pas prévoir les longues blessures dont ont été victime D’Ambrosio, Politano et Sanchez. L’Inter ne voulait plus recruter d’attaquant, mais avec la blessure du chilien, elle sera contrainte à en recruter un." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Le Corriere Dello Sport est revenu, ce matin, sur la condition physique de Stefano Sensi et des nombreux blessés dans les rangs de l'Inter. "Une vingtaine de minutes face à Bologne, ensuite titularisé face au Borussia Dortmund. Tel est le plan étudié pour Stefano Sensi qui a travaillé à la Pinetina lors de la journée de repos concédée par Antonio Conte." Outre Sensi, on a observé la présence de Vecino, Ranocchia, D’Ambrosio et Sanchez. L’absence de l’ancien Neroverde est la plus pesante dans l’effectif, Stefano étant devenu une pièce maîtresse de l’Inter de Conte. Dans les retours à venir, il y a de fortes chances que Vecino et Ranocchia soient les premiers à rejoindre le groupe. D’Ambrosio doit toujours faire face à la fracture subit au quatrième orteil de son pied. Le retour de l’Azzurro est donc reporté de quelques jours. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Le rêve de Sebastiano Esposito est devenu réalité, mais nous ne sommes qu’au début d’une et espérée longue histoire d’amour entre le joueur et son club. Précoce en Ligue des Champions, lui qui en remplaçant Romelu Lukaku, y aura débuté à l’âge de 17 ans et 113 jours en remplaçant le joueur le plus cher de l’Histoire de l’Inter, tout un symbole. Floqué du numéro 30, Sebastiano s’est parfaitement fondu dans l’Inter de Conte au point d’y être à présent un joueur stable qui verra son temps de jeu en équipe première considérablement augmenter. La prestation du numéro 30 de l’Inter face à Dortmund lui permet de revendiquer une place de titulaire face à Parme, soit à la place du Diable Rouge, soit à la place de l’Albicéleste Lautaro Martinez. Actuellement, à la Viale Della Liberazione, l’objectif est de blinder son jeune diamant. En effet, la Direction Nerazzurra est convaincu qu’Esposito est différent des autres jeunes sorti du vivier Nerazzurro. Comme le souligne le Corriere Dello Sport : "Ces dernières années, le secteur jeune interiste a été une usine de joueurs, pourtant aucun n’a su revendiquer une place en équipe première." "Le seul joueur actuellement présent dans le noyau se nomme Cristiano Biraghi, qui est revenu à la base cet été, à l’âge de 27 ans et après avoir évolué à la Fiorentina. Dans le futur, Radu pourrait devenir l’hériter de Samir Handanovic, mais pour se faire, il a également été cédé et ensuite racheté au Genoa." "Un parcours similaire pourrait être suivi par Pinamonti, joueur appartenant pour l’heure à Preziosi, mais l’Inter dispose d’une option préférentielle en cas de rachat en ayant qu’à investir 20 millions d’euros. Les autres talents, Zaniolo et Bonazzoli pour ne citer qu’eux, ont été fondamentaux, qu'à travers leurs cessions pour les finances du club." En résumé, personne, dans l’histoire récente de l’Inter ne peut revendiquer une expérience similaire à celle de Sebastiano Seb, c’est bien Le plan actuel est de blinder le jouer et de le conserver à la Pinetina, afin qu’il puisse poursuivre sa croissance à l’Inter, en misant sur les capacités à Conte à extraire le meilleur de ses joueurs Ce n’est donc pas un hasard de voir que les négociations relatives à un renouvellement de contrat vont débuter. Car même si le contrat actuel, signé il y a un an, prendra fin en 2022, le 2 juillet prochain, Esposito fêtera son 18ème anniversaire. Le contrat à venir sera un quinquennal et il est superflu de souligner qu’il ne s’agira plus d’un contrat de jeune, mais bel et bien d’un contrat pro. L’avis paternel Agostino Esposito est revenu sur la prestation de son rejeton de fils face à Dortmund et sur l’actuelle période qu’il traverse: "Sur certaines actions, il a pu faire parler sa puissance et sa faim. Son premier touché était beau aussi car c’était son premier ballon en Ligue des Champions. À présent, il doit être bon à savoir garder les pieds sur terre et il est assez mature pour y parvenir." "Il revenait tous les jours les jambes lourdes. Je ne pensais pas, même si je m’y attendais, qu’il propose un tel niveau, une telle insouciance dans cette façon de joueur. Il y avait son frère au stade et je l’ai aussi félicité en lui envoyant un message et il m’a répondu avec un petit cœur." Début d’une belle histoire Le Giuseppe Meazza, voire l’Europe a pu découvrir un jeune effronté qui a rempli plus que pleinement la tâche de remplacer Romelu Lukaku dans une confrontation directe ô combien importante pour la suite du parcours européen de l’Inter Ce jeune homme est bien sûr Sebastiano Esposito qui a fait parler la poudre : Là où Romelu Lukaku s’était cassé les dents, en la personne de Hummels, Esposito a fait parler sa faim et l’étendue de ses qualités. En effet, il y a lieu de ne pas oublier qu’Hummels est un ancien champion du Monde, celui-ci avait d’ailleurs tenu le Diable Rouge en respect. Pourtant Esposito aura pris le meilleur en lui faisant face, en prenant également le meilleur sur un second joueur, Weigl et en obtenant un penalty à la suite d’une faute de l’international allemand. Le tout à l’âge de 17 ans, soit de la pure folie. Comme le souligne la Gazzetta Dello Sport: "Esposito les a dévorés, le jeunot à conserver le ballon, mis à mal la défense et mis le pied utile lui permettant d’obtenir un pénalty face au Champion du Monde Hummels. Le plus jeune interiste à avoir débuté en Coupe des Champions, l’ancienne version de la Ligue des Champions, se nomme Giuseppe Bergomi." Maitre Capello encense Sebastiano Après la victoire de l’Inter, Fabio Capello a encensé la jeune pépite Nerazzurra: "Je suis toujours heureux lorsqu’un jeune débute en Ligue des Champions." Un message qui a touché Esposito, présent par satellite dans les locaux de Sky Sport. Don Fabio, égale à lui-même aura tout de même réussi la prouesse d’embarrasser le numéro 30 Nerazzurro: "À présent, n’emprunte pas la même route que Zaniolo." Interloqué, Condò a demandé la raison de cette déclaration. Celui-ci n’a pas pu y répondre étant donné l’intervention d’Ilaria D’Amicco qui a botté en touche : "Mais non, Ce que Capello a laissé sous-entendre, c’est que Zaniolo a quitté l’Inter." Vu le malaise ambiant, nul doute que la réelle référence de Don Fabio était le comportement extra sportif de Zaniolo, qui a d’ailleurs déjà été accusé d’avoir pris la grosse tête à Rome Réaction du principal intéressé Interviewé par l’Uefa, Sebastiano s’est livré sur ses débuts en Ligue des Champions, alors qu’il n’a jamais encore foulé les terrains de la Serie A à l’instar d’un autre italien très bien connu : Marco Veratti "J’étais très ému lors des cinq premières minutes, ensuite je suis rentré dans le match comme me l’a demandé l’entraîneur, en donnant le maximum. Je suis toujours à la disposition de l’équipe, j’ai fait de mon mieux et je suis heureux que nous l’ayons emporté." Inter Tv n’allait bien sûr pas le louper "J’ai ressenti une émotion fantastique, débuter au Meazza, avec toutes ces personnes. Je pense que le rêve de chaque enfant est de jouer au football. Un ballon m’a été adressé, je l’ai bien contrôlé et j’avais l’envie de proposer cette façon de jouer, avec un mélange de pensées. Je suis content de mes débuts et surtout de la victoire d’équipe." "Avant de monter sur le terrain, Conte m’a recommandé, avant tout, de rester concentré. Sur une longue balle, j’ai su m’intercaler entre deux joueurs et j’ai mis le pied devant celui d’Hummels, j’avais obtenu le penalty. J’ai ressenti une émotion fantastique en Ligue des Champions en affrontant de grands champions." Que vous a dit Conte à la 91’ ? "Il m’a juste dit de tourner autour du milieu de terrain et de chercher à partir en profondeur, j’étais frais et eux fatigué." À quoi allez-vous penser en lisant les articles sur vous dès demain ? "Il y en a déjà un qui était sorti, mais je n’en savais rien, je ne regarde pas beaucoup les journaux. Je préfère continuer de la sorte, je dois remercier ma famille qui m’aide à avoir les pieds sur terre, c’est une valeur familiale qui m’a été enseigné." Le Saviez-Vous ? Face à Dortmund, L’Inter a aligné une très jeune attaque composée d’Esposito et Lautaro, qui réunit, ne culmine qu'à 39 ans ! Et vous, que pensez-vous de l’éclosion de Sebastiano ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Malgré le fait qu’une pluie de critiques lui tombe dessus, Romelu Lukaku a décidé de faire parler la poudre sur le terrain. Dimanche, face à Sassuolo, le Diable Rouge a été l’auteur d’un doublé, inscrivant de la sorte 4 buts lors de ses 4 premiers matchs à l’extérieur en Serie A. Le précédent détenteur de ce record est un certain Diego Milito, qui en 2009 était le seul à réussir pareil exploit sous la vareuse Nerazzurra…. Préféreriez-vous un Lukaku plus technique et moins buteur ou un Lukaku Serial Buteur bien moins technique ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Alexis Sanchez s’était présenté ce mercredi 16 octrobre 2019 à Barcelone afin d’être examiné par le Professeur Ramon Cugat. L’opération a été décidée et a été quasiment immédiate. En effet, la visite a confirmé le diagnostic du staff médical Nerazzurro. L’intervention destinée à soigner la cheville gauche victime d’une luxation des tendons du péroné, a été parfaitement réussie dans l’après-midi. Le temps d’indisponibilité a été estimé à trois mois. Par chance pour Cuadrado, la première manche du Derby d’Italie a déjà eu lieu… ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Il peut être critiqué mais Romelu Lukaku reste un joueur à part. Motivé, voire sur-motivé, il démontre au quotidien son attachement à l’Inter. Son nouveau fait d’arme séduira les Tifosi, Antonio Conte et l’Inter. En effet, Big Rom souhaite retrouver sa meilleure condition physique le plus tôt possible, avec comme objectif, la reprise de la Serie A, à Reggio Emilia contre Sassuolo. Ce lundi 14 octobre, Romelu s'est présenté à Appiano avec une demande un peu particulière "Lundi matin, Lukaku s’est présenté à Appiano et a demandé à faire l’objet d’un entrainement "extra" en solitaire, le tout en attendant de retrouver dès mardi le reste du groupe Nerazzurro. Avec l’indisponibilité de son ami, Alexis Sanchez, Romelu sait qu’il va devoir accélérer son processus de croissance afin de permettre à l’Inter de rester dans la roue de la Juve, et de jouer au mieux ses cartes en vue de la qualification en huitième de finale de la Ligue des champions, une compétition où il n’a pas encore été protagoniste" révèle Sky Sport. Appréciez-vous ce comportement du Géant Belge ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Il ne se fait jamais remarqué, toujours concentré, il est actuellement considéré supérieur à Skriniar et Godin. Présent sous Spalletti, ce défenseur charismatique a faim d’international. De qui parle-t ’on ? De Stefan De Vrij. Nous sommes en fin de saison, l’Inter était à la recherche de plus-values et ne pouvait pas se permettre de refuser certaines offres. Un moment choisi par le Fc Barcelone pour se positionner sérieusement, avec une enveloppe de 50 millions, pour un joueur Nerazzurro. Le joueur visé ? Le Hollandais Volant. Conte aurait-il maintenu son calme ? Par Chance pour tous, il n''était pas aux commandes, mais quoiqu'il arrive Marotta et Ausilio ont pris la bonne décision en déclinant cette proposition: "De Vrij ne bougera pas d’ici." Ce jour-là, le duo Marotta-Ausilio a eu l’œil : L’International néerlandais est fondamental dans l’idée de jeu pratiquée par Conte, étant le seul capable de faire débuter une action depuis l’arrière garde. Il a les pieds, le temps de jeu, le ballon entre ses pieds, mais surtout il dispose également de qualités hors du commun. Titulaire Indiscutable Pour ces raisons et pour bien d’autres motifs, De Vrij est devenu le seul et vrai joueur indiscutable en défense, une position qu’aussi bien Skriniar que Godin ne peuvent revendiquer. Le premier ne s’est pas encore adapté à 100% au nouveau modulo, le second a vécu deux soirées compliquées face à Barcelone et la Juve. Celui qui n’aura jamais déçu reste Stefan De Vrij, qui match après match prend encore plus confiance en ses propres moyens. La prophétie d’Antonio Conte Dans ce dispositif défensif, le néerlandais représente pour Conte, le Bonucci de son passé. Le natif de Lecce l’avait prévu et c’est la raison pour laquelle l’assaut du Fc Barcelone a été immédiatement rejeté. Aujourd’hui, De Vrij est le leader technique et spirituel de la défense Nerazzurra, l’élément le plus solide et le plus coriace. Si en juin, personne n’aurait parié sur une telle prévision, Conte avait déjà été avant-guardiste : De Vrij est plus important que Skriniar et Godin… Le Saviez-Vous ? Dans une interview octroyée lors de la période de match internationaux, Milan Skriniar a révélé que son rêve serait de soulever un trophée avec l’Inter…revêtu du brassard de Capitaine ! Validez-vous cette analyse sur le Hollandais Volant ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Le Directeur Sportif de la Juventus est revenu sur la victoire turinoise au Giuseppe Meazza, lors de la remise du prix “Manlio Scopigno et Felice Pulici”. Fabio Paratici, s’est livré sur l’Inter de Conte: Une bataille de perdu pour les Nerazzurri, mais pas la guerre. C'était lui le vrai Boss de Turin... La Victoire sur l’Inter ? "Le championnat est encore long et celui proposé par l’Inter accrédite encore plus le fait qu’elle est LE rival pour remporter le Scudetto. C’était un match important pour démontrer, également à nous même, qui nous sommes…Nous sommes les protagonistes." "Même le Napoli est une équipe assez forte et je pense que l’Atalanta soit aussi du niveau de celui que je viens à peine de citer….Elle peut être le Leicester italien." Rakitic? "Non l’équipe est complète, c’est l’une des meilleure d’Europe, je suis content de nos joueurs." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. A la veille de la rencontre opposant le Chili à la Guinée, le Sélectionneur National, Reinaldo Rueda, est revenu sur la blessure d’Alexis Sanchez. "Nous avons perdu Alexis pour ce match et s’il vient à se faire opérer, via l’Inter, il sera absent pour deux ou trois mois. C’est dommage car il était parvenu à rejouer dans son club, en inscrivant deux buts et en disputant la Ligue des Champions." "A présent, ce sont des heures cruciales, nous sommes dans l’attente de la décision qui sera prise par l’Inter. Ils décideront eux de ce qu’il y aura lieu de faire, pour nous c’est Alexis Sanchez, pour l’Inter, c’est un de ces joueurs." Le malheur des uns fait le bonheur des autres : Sebastiano Esposito doit-il saisir cette fenêtre de tir ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Présent au Festival du Sport di Trento, Antonio Conte s’est livré pour la Gazzetta Dello Sport sur la période actuelle Nerazzurra "Nous sommes au début d’un parcours, j’estime que nous cherchons à poser les bases pour construire quelque chose d’important. Je veux une Inter qui dure dans le temps, et non quelque chose qui ne repose sur rien. Sur base de ce constat, il y a besoin de travailler et faire preuve de patience. Rome n’a pas été construite en un jour." Les blessés ? "Évaluer actuellement, comment nous allons reprendre la compétition est difficile. Nous devrons travailler toute la semaine et je verrai où pourront se situer les problèmes physiques." "Lukaku se sent bien et c’est important, mais il est nécessaire d’avoir tout le monde au meilleur de sa forme. Certains ont retrouvé leur condition plus tôt, d’autres sont en retard. L’important est que tous travaillent afin de se retrouver au top physiquement." "Nous avons vécus tant d’années où nous n’étions plus protagonistes, il est inévitable qu’il y ait cette envie d’être important, mais nous devons savoir que nous devrons respecter un parcours, nous l’avons débuté et nous devons le suivre." "Nous devrons aller au-delà de ce que nous avons déjà fait car nous avons perdu face à la Juve. Ce match a mis en évidence tant de choses qui ne devront plus s'avérer aussi importante à l’Inter." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. "La Juve est prévenue, l’Inter de Conte n’a peur de personne"…Telle est l’analyse de Fcinter1908.it à quelques jours du Derby d'Italie "Il y a eu de nombreuses spéculation suite à l’absence de Romelu Lukaku dans les heures précédant Barcelone-Inter. Mais il semblerait que le joueur belge ait été préservé en vue du match face à la Juventus. Quasi comme si la rencontre face au Blaugrana représentait un gouffre dont il faut se débarrasser rapidement pour se concentrer sur le réel objectif : Les Bianconeri de Sarri." "Mercredi toutefois, il n’a fallu que quelques minutes pour comprendre que cette théorie était erronée : L’Inter s’est présentée au Nou Camp séduisante et insolante, avec la meilleure formation possible, sans faire le moindre calcul. Car Antonio Conte connait uniquement la "Pédale sur l’accélérateur."." "Les Nerazzurri ont agressé leurs adversaires dès les premiers instants du match, et l’ouverture du score était tout sauf imméritée. Pour la légitimer, on retrouve une organisation de jeu quasi parfaite en première mi-temps, la condition physique aura eu un impact inévitable dès la reprise." "Au Nou Camp, on a découvert le fil rouge des ambitions de l’équipe de Conte qui a fait face aux difficultés avec humilité et patience, démontre que l'équipe a bien conscience en ses moyens pour poser des problèmes à quiconque. Le tout à quatre jour d’un match de la mort. Il s’agit de la première possibilité pour se relever d’une défaite imméritée. Une chance pour allonger l’écart en tête, face à une équipe qui reste favorite pour le Scudetto." "Gagner à Barcelone aurait probablement concéder à l’Inter un avantage psychologique et c’est la raison pour laquelle Antonio Conte a bien fait de souligner l’extravagance prestation arbitrale qui a laissé perplexe tant d’adepte. Réduire le match à cela serait dommageable vu l’important travail fourni par les joueurs : Barella est devenu le milieu de terrain type que tout le monde souhaitait qu’il devienne. Lautaro a mis fin, en un instant, aux critiques de ces dernières semaines. Sensi a fait étalage de son talent sous les projecteurs de l’une des meilleurs arènes du monde. "Trois ténors qui ont réalisé une grande prestation, sous la direction d’un Chef d’Orchestre qui ne peut qu’en être absolument fier." Marotta se livre sur le Derby d’Italie C'est un fait, il s'agira d'un match ô combien particulier pour lui et pour Conte : "On parle d’une rencontre du Top comme celle de Barcelone. Il est possible de proposer ce dimanche en Championnat ce que nous avons en tête. Nous savons tous qu’il s’agira d’une partie interlocutrice. Plus que le résultat, c’est la prestation d’équipe face à un adversaire fort qui prévaudra." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. En effet, Luciano Spalletti ne signera pas au Milan Ac, faute de ne pas avoir su trouver un accord avec l’Inter. Le natif de Certaldo a cherché la "petite bête" en se montrant entêté dans sa négociation avec les Nerazzurri, en vue de la résiliation de son contrat. Pour le principe Et non pour l’argent. Telle était la motivation de Spalletti pour en découdre avec les Nerazzurri. Ce dernier ne demandant pas moins de 5 millions d’euros comme prime de départ de l’Inter, un club auquel il est lié jusqu’en 2021. Pour Beppe Marotta, qui n’est pas un homme à se laisser intimider, il était hors de question de débourser une telle somme qui équivaut à l’intégralité d’une saison, soit celle de 2019/2020. De plus, payer 5 millions d’euros pour libérer un entraîneur capable de rendre de sa superbe au Milan Ac, voire de le redresser en vue de se qualifier en Ligue des Champions aurait été incensé. Si l’Inter comptait s’épargner le salaire intégral de Spalletti, celui-ci joue sur le fait que ces 5 millions d’euros étaient destiné l’intégralité de son staff, prime incluses. En bon négociateur, Marotta était à débourser une somme de 1,5 millions d’euros. Soit uniquement une somme destinée à Luciano Spalletti, primes exclues. L’Inter n’était pas contre le Milan Comme nous le confirme l’Ansa, Spalletti depuis avoir accepté de rejoindre le Milan pour un projet portant sur deux, voire trois saisons, se devait de se libérer d’un contrat de 5,5 millions d’euros jusqu’en 2021. En effet, pour l’Inter, se séparer aussi rapidement de Luciano Spalletti aurait été une une aubaine. Preuve en est Elliott et Zhang étaient en contact continue. Et si le propriétaire du Milan se doit de reconnaître que l’Inter est pleine de bonne volonté, en garantissant une prime de départ, le natif de Certaldo avait déjà fait savoir qu’il ne comptait pas renoncer à un seul centime de son contrat. Vendetta Avec l’intronisation également d’un ancien entraîneur de l’Inter, Stefano Pioli, Luciano Spalletti a tout perdu suite à son propre entêtement. Mais pourquoi agir de la sorte ? La Repubblica nous en dit plus L’entraîneur a été marqué par le fait que le Club ne lui avait pas mis à disposition les joueurs qu’il demandait, à savoir Ramires et Carrasco. Cette situation a enragé le natif de Certaldo qui a vu, grâce à sa qualification en Ligue des Champions, l’Inter se montrer très généreuse envers Antonio Conte, sans oublier le fait que le natif de Lecce perçoit le double de ce qu’il percevait. Spalletti reproche également le fait de ne pas avoir été libéré à temps de certains joueurs, comprenez Icardi et Perisic qui étaient devenu plus un poids dans le courant de la saison, qu’une ressource Spalletti avait exigé Nainggolan. Le fait est qu’il l’a toujours défendu en le considérant précieux sur le terrain, son but face à Empoli a qualifié l’Inter en Ligue des Champions. Luciano Spalletti a également été marqué par le drame personnelle de l’épouse de Radja, lui qui a vécu une situation dramatique avec son frère Marcello qui avait juré d’attendre de savoir s’il parviendrait ou pas à qualifier l’Inter en Ligue des Champions. Steven Zhang a mis tout le monde d’accord Si Spalletti n’a pas été recruté par le Milan, il est fort à parier que Spalletti se montrera très rancunier envers Steven Zhang. En effet, l’Inter avait, de façon informelle, demandé au Milan de reprendre l’engagement économique de l’entraîneur, mais en vain. Qui plus est, Steven Zhang ne voyait pas d’un très bon œil le fait de libérer de cette façon son ancien entraîneur pour qu’il puisse rejoindre les Rossonerri. Comme il l’avait promis aux tifosi : "Icardi n’ira jamais à la Juve." Il ne voyait pas d’un très bon œil Spalletti aux commandes du Milan pour le second Derby Della Madonnina. De plus, il était hors de question pour lui de libérer Spalletti de ses obligations en n’économisant qu’une seule saison intégrale, tout en devant en débourser une somme équivalente à la seconde saison. Validez-vous le comportement de la Direction Interiste, de ne pas avoir céder aux menaces de Luciano Spalletti ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. La Roma a publié sur son propre site internet, la “Relazione Finanziaria Annuale” en regard à l’exercice comptable clôturé au 30 juin 2019. A travers ces données intéressantes, on retrouve l’information suivante: En regard au total de 44 millions d’euros perçus, 4,6 millions d’euros proviennent du transfert de Matteo Politano à l’Inter. Pourtant, le joueur a été transféré à l‘été 2018 en prêt avec droit de rachat fixé à 20 millions d’euros. Ce droit de rachat, l’Inter l’a exercé au terme de la saison 2018/201 auprès de Sassuolo. Pourquoi une telle somme ? Un accord avait été défini avec les Emiliiani. En effet, la Roma fait prévaloir qu’il y avait un accord en faveur du club de la Capitale en cas de future revente de Matteo Politano. Cette somme de 4,6 millions d’euros représente 23% de la somme totale perçue par Sassuolo. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Marco Giampaolo vit ses dernières heures à la tête du Milan Ac. Malgré la victoire sur le Genoa, la direction milanaise aurait décidé d'évincer son entraîneur. Spalletti "de retour" à Milan Selon la Gazzetta.it, le Club de la Via Aldo Rossi est actuellement entrain de finaliser la transaction consistant à s'attacher les services de l'entraîneur toscan, qui est toujours sous contrat avec l'Inter. Toutes les parties sont au travail pour parvenir à mettre fin au contrat liant Spalletti à l'Inter et à trouver un accord économique avec l'Inter. Le natif de Certaldo étant toujours sous contrat jusqu'en 2021. Spalletti est le favori numéro un pour succéder à Giampaolo. L'entraîneur Abruzzese est, de son côté, resté à Gallarate et attend désormais d'en savoir plus sur son avenir. Faire payer l'Inter Selon Luca Calamai, journaliste à la Gazzetta Dello Sport, "Spalletti est très très proche du Milan. Il est également très impatient de défier son ancien club. Luciano n'a d'autres rêves que de défier l'Inter après ce qu'il retient comme un vrai geste de trahison" Comment percevez-vous l'arrivée de Luciano Spalletti chez les Cugini ? Le voyez-vous réussir , lui qui avait permis à l'Inter de retrouver la Ligue des Champions en qualifiant à deux reprises la Beneamata ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. C’est un lapsus qui risque de faire mal, très mal pour l’actuel Directeur Sportif de la Roma, Gianluca Petrachi qui s’est vendu en admettant avoir travaillé pour la Roma, alors qu’il était encore sous contrat au Torino... "La première fois que j’ai rencontré l’Inter, en mai pour Dzeko, j’avais fixé un prix qui n’a jamais été proposé par l’Inter." Cette déclaration, a priori anodine lors de la présentation de Mkhitaryan, a mis en évidence une situation compromettante, à savoir la période de transition découlant du départ du Directeur Sportif du Torino vers la Capitale Le problème est d’ordre chronologique Comment Petrachi, qui était encore en poste au Torino jusqu’à la fin mai, l’ultime journée ayant eu lieu du 24 au 26 mai, a pu débuter ses relations de travail pour le compte de la Roma, avec en ligne de mire le possible transfert de Dzeko à l’Inter ? Si une telle transaction a débuté même après la fin du championnat, avec quelle légitimité a-t-elle été conduite ? En effet, officiellement le Directeur Sportif a rejoint la Roma seulement le 25 juin 2019 afin d’y être opérationnel pour le 1er juillet 2019. Cette approche de la situation mérite des éclaircissements, car ce n’est pas un secret que Petrachi avait débuté ses travaux quelques heures avant la fin officielle de son contrat : Le Directeur Sportif avait été vu en partance pour Rome afin de finaliser l’accord avec Fonseca. Mais que s’est-il passé lors de ces derniers jours du mois de mai, voir pire encore, avant la fin du championnat ? Ce comportement s’il est avéré signifierait une faute extrêmement grave au niveau contractuel. Qui plus est, il faudra également analyser la situation au Torino : Est-ce que Cairo avait autorisé ce type d’action ? Vu la dure réaction du Président du Torino suite à l’éclatement de cette affaire, il semble difficile d’y croire. La Figc entre dans la danse Peu de temps avant le début de la rencontre d’Europa League mettant aux prise la Roma contre Wolfsberg, Petrachi a tenu à s’exprimer à la presse : "Je commente vraiment tout avec le sourire. Après la conférence de présentation de Mkhitaryan, je n’ai fait aucun démenti car il me semblait avoir fait un lapsus, je voulais parler du mois de juin et j’ai dit mai. Toutefois, des personnes spéculent sur cela et je crois que le seul journal qui a souligné cela dès le lendemain fut Tuttosport, le journal de Turin qui ne m’a jamais aimé, je n'ai pas de cadavre dans mon armoire et je peux le dire, ils m'ont chié dessus." "Lorsque je serai convoqué, je dirais sereinement ce qu’il s’est passé, pour l’instant, il n’y a eu aucun avertissement ou de prise de position officielle de personne. C’était un lapsus. Et je veux démontrer que c’est une situation absurde et bien peu importante comparé aux vrais problèmes du Calcio. "Lorsque le Parquet m’appellera, et il est juste qu’il fasse son enquête, je m’y rendrai sereinement car je n’aurais aucun problème. Je suis très serein." L’Inter ne compte pas faire de cadeau L’accusation envers Petrachi n’est pas rien : Le Directeur Sportif pourrait avoir violé les principes de Loyauté, d'exactitude et d'intégrité , soit l’articule 1.bis du code de la Justice Sportive. L’accusation la plus grave pour un tel dirigeant Que vient faire l’Inter ? "Il est probable que la Direction Interiste soit appelée à témoigner et à livrer sa propre version comparé à celle jurée par Petrachi, dans tous les cas, elle pourra aussi aller au plaidoyer. "La stratégie de la défense du Directeur Sportif et de la Roma, car le club pourrait aussi encourir une sanction, dépendra beaucoup de ce qui sera retranscrit dans l’acte d’accusation Dans son édition de ce jeu, “Il Romanista” souligne: La sensation est que la disqualification est une hypothèse à ne pas écarter. “Le sentiment est que la disqualification est une hypothèse à ne pas écarter, même si les disqualifications des dirigeants dans le football ressemblent souvent à des vastes blagues, mais face à une admission de" légèreté" on pourrait arriver à une amende que Petrachi paierait en criant mea culpa, mea culpa, mea culpa mea culpa." Que risque Petrachi si les faits sont avérés ? Selon l'information retranscrite par Calciomercato.com, si les faits sont avérés, le Directeur Sportif risque au moins un an de suspension. Reste à présent à savoir si les faits ont réellement eu lieu ou pas au mois de mai... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. La Gazzetta Dello Sport n’a aucun doute : L’Inter sera active de façon importante également lors du mercato hivernal à venir. À quel poste ? "Au milieu de terrain, telle est la promesse faite par Marotta à Antonio Conte." Les noms ? "Les trois préférés de l’Administrateur-Délégué se nomment Milinkovic-Savic, Arturo Vidal et Sandro Tonali, auteur d’un excellent début de saison sous le maillot de Brescia." Le financement ? 30 millions d’euros en provenance de Gabriel Barbosa. Le départ de Borja Valero. Fake News ? Selon la Gazzetta, en cas d’offre estimé entre 80 et 90 millions d’euros en provenance de Manchester City, Milan Skriniar aurait droit à un bon de sortie. Toujours selon la Rosea, ce pactole "colossal" lui permettrait d’alimenter l’important mercato à venir. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. A quelques jours du Derby d’Italie, le CIES a publié la liste des meilleurs joueurs de Serie A pour le mois de septembre. Et selon l’algorithme de l’Observatoire du Calcio, on retrouve dans le top10, 4 joueurs de l’Inter de Conte, dont Stefano Sensi à la première place. Les autres lauréats se nomment Milan Skriniar, Marcelo Brozovic et Samir Handanovic. Validez-vous ce classement ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. "Une leçon donnée à Barcelone" Luis F.Rojo, journaliste pour Marca, a encensé l’équipe d’Antonio Conte. L’espagnol parlant d’un Barça méconnaissable et d’une leçon donnée aux Blaugrana. "Les trois points remportés mercredi sont une manne excellente. Mais nous n’avons pas vu une équipe brillante. Elle a dû compter sur ses individualités pour prendre l’avantage, après une seconde mi-temps acceptable. On comprend l’utilité de Messi et Luis Suarez qui enlèvent les marrons du feu, après que l’équipe se soit retrouvée bloquée." "Mais en première mi-temps, il n’y avait pas qu’un simple blocage : L’Inter a donné une leçon à Barcelone, au marquoir et sur le terrain. La partie jouée par l’équipe de Conte a rappelé les meilleures années de Barcelone. Son habilité à gérer le ballon dès Handanovic et d’aller droit au but a été surprenante. Ils sont parvenus à le proposer à cinq reprises en prenant le meilleur face à une pression catalane inefficace." "Un 0-3 à la mi-temps n’aurait surpris personne. En défense, le club a été dépassé, en attaque, il a fait face à la réputation de la défense italienne. Outre le résultat finale, la première mi-temps est à oublier. Ce n’est pas la première fois que les Blaugrana offre les 45 premières minutes : Bilbao, Pampelune, Grenade, et hier." AS encense le Toro Lautaro Martinez est déjà une réalité. Les statistiques sont claires : Un but, trois tirs cadrés dont un sauvetage miraculeux de Ter Stegen. 12 passes phases de jeu dans le milieu du terrain de l’adversaire et trois fautes subies Au-delà des statistiques, Lautaro a donné quelque chose d’irremplaçable à l’équipe : une intronisation et des fractures sur les contres.. Le choix de Conte de l’aligner à Alexis Sanchez a été sublime : Sa pression a eu également un impact important. L’ancien du Racing est déjà une composante très importante de l’Inter : Après une année d’adaptation, cette saison, il prendra part à plus de buts dans l’équipe et influencera un meilleur jeu dans l’équipe. L’Europe le sait déjà, et cela veut dire beaucoup. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. C’est un fait la Commune du Milan compte bien mettre des bâtons dans les roues de l’Inter et du Milan, le Conseil Communal souhaitant imposer des limites au projet élaboré par les deux Grands d’Europe. Partant de ce constat, l’Inter et le Milan ont décidé de défier la Commune milanaise, les critiques bipartisane, en provenance du Conseil Communal sur la thématique du nouveau stade dans le quartier de San Siro, n’ont pas laissé indifférentes les deux écuries Sesto San Giovanni Comme le souligne la Repubblica, l’Inter et le Milan prennent, à présent, en considération l’idée de construire le stade à Sesto San Giovanni et cette façon d’agir n’est pas seulement politique : "Ces derniers jours, les clubs pour ne pas être pris au dépourvu se sont mis à réétudier les cartes et les règlements urbanistiques, en cas de changement de route. La partie de poker avec le Palazzo Marino n’en est pas encore à son terme, même si déjà avant le verdict, le Conseil Communal ouvrira le chapitre du plan de gouvernance du territoire." "Et c’est justement à l’intérieur de ce livre de maître de l’urbanisme que se retrouve défini la quantité de construction maximale qui pourra être réalisé dans le quartier de San Siro : Soit la moitié, sur base des lois sur les stades, de ce que les équipes ont proposé pour l’intégralité du projet. Une telle concession limitée ne séduit pas les deux clubs. Raison pour laquelle, l’Inter et le Milan évalue concrètement l’hypothèse de construire la nouvelle enceinte ailleurs, mais pas seulement. Des gratte-ciels de bureaux, des hôtels, des magasins, des restaurants, un cinéma et un espace vert devront accompagner le nouveau stade. Où créer ce coin de paradis ? Le secteur défini devrait être l’ancien quartier Falck di Sesto. Des terrains privés qui ne verrait pas d’un mauvais œil des constructions prévu pour la grande distributions sans oublier les bénéfices nécessaires octroyés aux propriétaires, comme le prévoit un plan déjà en cours. Raison pour laquelle le groupe Rosso-Nerazzurre est parti à la rencontre ce ceux-ci. Ce qui freine l’avancée du dossier pour l’instant, c’est la haute direction de MilanoSesto. Non pas par manque d’intérêt, loin de là, mais plutôt pour des questions de respect institutionnel. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Joao Mario, a quitté l’Inter en prêt cet été, pour revêtir de la vareuse du Lokomotiv Moscou. L’international portugais s’est livré à Marca sur cette nouvelle vie. Après trois années sans succès à l’Inter, vous avez quitté le club Nerazzurro cet été, pour partir en prêt au Lokomotiv. Pourquoi avoir décidé de rejoindre la Russie ? "Je suis arrivé à un moment de ma carrière où le plus important est de jouer régulièrement. Le Lokomotiv était le club qui me voulait le plus et c’est ce qui a été décisif, car je voulais un projet où je pouvais me sentir important." "Il y a aussi naturellement, la possibilité de jouer en Ligue des Champions qui a pesé énormément sur mon choix. Je suis fier d’être ici, j’ai trouvé un club très bien organisé." Votre début a été très bon. Vous avez joué l’intégralité des quatre dernières rencontres, qui se sont conclues par quatre victoires d’équipe. Vous attendiez-vous à un aussi bon départ ? "La vérité est que tout va très bien, le groupe est composé de personnes expertes qui se connaissent très bien et avoir Éder ici m’a beaucoup aidé. Après une période de moins bien, un club comme le Lokomotiv était ce dont j’avais réellement besoin : Une bonne équipe avec une dynamique sportive, dans laquelle je me sens important." Vous avez signé à l’Inter en 2016, mais il parait que vous auriez pu rejoindre l’Atletico. Étiez-vous si proche de revêtir ce maillot rouge et blanc ? "Oui, en 2014-2015 l’Atletico m’avait fait une offre, mais le Sporting l’a rejeté. L’année suivante je suis allé à l’Inter. En 2014-2014, j’ai réalisé ma première saison intégrale avec le Sporting et l’Atletico s’était montré réactif, mais l’offre a été rejetée par le club, ce n’était pas un choix personnel." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. La rencontre opposant le Fc Barcelone à l’Inter aura une saveur uruguayenne: On y retrouvera, en effet, Luis Suarez face à Diego Godin. Qui donc de mieux que Diego Forlan pour se livrer sur ce match ? Voici son interview à la Gazzetta Dello Sport "Je m’attend à une très belle rencontre. Suarez est un buteur, parfois il ne semble pas être dans son match, mais vraiment pas, et même s’il n’a pas son équipe qui lui vient en aide, il peut poser des problèmes et faire la différence. En face de lui, il retrouvera un Monsieur en défense: Rapide et très bons de la tête en défense et en attaque, avec une expérience infinie…" "Ce sont deux leaders. Diego est le "Capitaine" derrière et il le sera aussi dans les faits à l’Inter. Mais Luis, si l'on hiérarchise, a plus d’expériences.." Godin peut-il bien s’intégrer dans une défense à trois et dans le Calcio ? "Objectivement oui. Il a joué tant de fois dans ce dispositif durant sa carrière. Et chez vous, les équipes sont plus compacts. Cela l’aidera encore plus. Il pourrait faire encore mieux qu’en Espagne." Suarez, lors des deux dernières éditions de la Ligue des Champions n’a inscrit que deux buts. Avez-vous des explications ? "Ce sont des périodes, des séries, il suffit d'inverser la tendance: Il peut être déterminant aussi dans un match sans inscrire de but, avec un assist ou de mille autre façons." Barcelone a connu un début de saison compliqué et fait face à quelques blessures, l’Inter peut-elle le surprendre ? "Je crois que oui. L’Inter s’est bien renforcée cet été et son début en Serie A est impressionnant. Je suis curieux. Toutefois le Barça joue à domicile, on ne peut pas le renier, j’espère que Messi jouera." Est-ce mieux Lukaku-Lautaro ou Lukaku-Sanchez ? "Quelque soit le duo d’attaque, je le sens bien. Ils sont forts et ont un grand entraîneur.." Il reste votre autre compatriote…Vecino mérite-til d’avoir plus de place ? "Il a le talent pour être un titulaire fixe. Mais il y a aussi une concurrence aguerrie pour son poste." Etes-vous surpris par la façon dont les choses se sont terminées entre l’Inter, Mauro et Wanda Nara ? "Je ne connais pas la situation, je préfère ne pas m’exprimer." Vous rappelez-vous de votre année à l’Inter ? "Je n’ai pas rencontré le club au meilleur moment, je m’étais blessé comme jamais auparavant en carrière. C’est dommage, mais j’ai donné mon maximum. J’ai de très bons souvenir du Club et des Tifosi." Le Saviez-Vous ? Forlan déclare ne pas connaitre la situation du Clan Icardi…pourtant en 2011, il a épousé Zaira Nara, qui est nulle autre que la sœur de Wanda Nara ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...