Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'jindong zhang'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

36 résultats trouvés

  1. La célèbre revue américaine s’est livrée sur les différentes opérations menées par le Suning, dont le rachat du groupe Carrefour China, ainsi que sur le travail réalisé avec le club Nerazzurro "Sur et hors le terrain, le travail du Suning pour faire de l’Inter un club gagnant consiste aussi à établir une relation étroite entre le ballon rond, les sponsors et le marketing. Le groupe chinois à la tête des Nerazzurri est une puissance économique de Chine, son expansion est continue." "Récemment, Suning a annoncé l’acquisition de 80% d’action du groupe Carrefour China pour une somme avoisinant les 620 millions d’euros, ce qui démontre le pouvoir d’achat des propriétaires Nerazzurri, qui ont récent acquis aussi les enseignes Dia China et Wanda." Lors de l’acquisition de Carrefour China, Jindong Zhang, Président du Suning Holding Group a révélé : "C’est un moment-clé dans le plan de la vente au détail de Suning. L’expérience de Suning et les capacités de la chaîne de fabrication pourront être intégrées dans le modèle de la vente au détail de notre groupe. Nous pourrons ainsi constituer un solide réseau logistique, en proposant une technologie avancée. Suning peut transformer les magasins Carrefour en supermarché online et offline afin de satisfaire les exigences des consommateurs en constantes évolutions." La stratégie Forbes révèle : "Objectivement, cela démontre que le groupe est habile et stable sur des finances toujours en croissance, mais quel en est l’impact significatif sur le développement de l’Inter ?" "La réponse est le marketing. Nombreux sont ceux qui parlent de ce qui pourrait se rééditer en Chine: L'intérêt pour les grands, à l’instar du Suning qui a déjà l’Inter, et qui est un groupe qui ne compte pas camper sur ses positions." "Les enseignes Carrefour resteront opérationnelles et 300 filiales seront ouvertes. Le groupe vendra dans les magasins ses propres produits d’electro-ménager, tout en proposant en ceux-ci une section sportive reprenant en leur cœur la marque Inter." "A travers le développement de cette stratégie conquérante, Suning continuera à améliorer l’Inter comme Marque globale via une visibilité importantes des produits Nerazzurre, ce qui sera un facteur important en vue d’augmenter l'engouement du club en Chine." Croissance graduelle "Actuellement, l’Inter est au devant de la scène en compagnie du Milan suite à l’annonce de la construction d’un nouveau stade qui, objectivement, représente aussi des intérêts commerciaux. Steven Zhang, qui est le fils du Président du Suning, est le Numéro Un du club Nerazzurro." "Lors de son entrée à l’Eca, il a déclaré être prêt à mettre sur la table sa vision globale du football. Et c’est justement cette vision qui a permis à l’Inter de grandir aussi bien, sûr et en dehors du terrain. Avec Conte, l’Inter semble être capable de se battre pour le Scudetto et la Victoire du titre en Italie augmenterait sans l’ombre d’un doute, la popularité du club sur le marché asiatique, en provoquant croissance plus qu'exponentielle." "Ce ne sera pas une chose qui se produira du jour au lendemain, mais l’Histoire enseigne que pour moderniser un club, il est utile de de proposer une approche constante et systémique." Dans ce domaine, Suning et l’Inter s’attellent au quotidien ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. En effet, selon la presse transalpine et asiatique, l’Inter pourrait parapher un contrat de 100 millions d’euros avec Hengda Hengchi. Derrière cette marque automobile écologique électrique, nous retrouvons le Colosse chinois de l’immobilier, Evergrande, qui pourrait devenir le Main Sponsor de l’Inter, soit le sponsor maillot. La semaine dernière, à l’occasion du premier match de Ligue des Champions, le propriétaire d’Evergrande, Xu Jiayin, était présent au Meazza. Ce dernier s’était également entretenu avec Jindong Zhang en personne, la veille lors d’un dîner. Le propriétaire du Suning et d’Evergrande ont échangés des discussions exploratoires avec le club leader actuellement de de Serie A. La thématique portait sur un potentiel partenariat. À présent, par le biais de cet accord, qui doit encore être confirmé, le revenu en provenance du Main Sponsor sera tout simplement exceptionnel, passant de 10 millions d'euros à 100 millions d'euros. Selon Titan Sports, le Suning Holdings Group, a déjà commencé à diffuser des publicités mettant en vedette des voitures Hengda Hengchi sur ses chaînes PPTV, ce qui laisse présager qu'un accord est imminent. L’accord actuel prévoit que Hengda Hengchi deviendra le nouveau sponsor automobile du club Nerazzurro. Il ne reste qu’à présent qu’à obtenir confirmation que la marque automobile appartenant à Evergrande remplacera bel et bien Pirelli à l’échéance de son contrat en 2021. Pourquoi changer ? L’Inter perçoit "seulement" 10,5 millions d’euros via son partenariat avec Pirelli. Un partenariat historique vu la longévité de celui-ci, qui date de 1995. Toutefois, Jindong Zhang recherche de meilleures opportunités de revenus, lui qui voit les autres grands clubs européens, signer des accords de sponsorisations toujours plus lucratif Qui plus est, le Suning et Evergrande, continuent à discuter, ensemble de futurs partenariats. Pourquoi Evergrande ? Evergrande collabore depuis 2017 avec le Suning Holdings du groupe, l’actionnaire majoritaire de l’Inter, l’actionnaire "minoritaire" étant le groupe d’investissement asiatique de la LionRock Capital. LionRock entretient également d’excellent rapports avec le Groupe présidé à la Famille Zhang, preuve en est de l’importante d’un tel propriétaire au cœur même du projet Nerazzurro Evergrande est déjà connu dans le monde du football, après l’achat de l’équipe chinoise de Super League, le Guangzhou Evergrande en 2010, actuellement dirigée par l’ancien défenseur de l’Inter, Fabio Cannavaro. Pirelli déjà sur le départ ? C’est ce qu’annonce la Repubblica, l’Inter se prépare à un changement radical pour son Main Sponsor. Le fait est que la marque Pirelli ne garanti que des standards extrêmement peu élevé, comparé aux standard européens que la Beneamata souhaite obtenir pour continuer à grandir La marque de Marco Tronchetti Provera, historique ami de la Famille Moratti, l’ancien président de l’Inter, pourrait disparaître également avant 2021, date de la fin de son contrat. Les 100 millions d’euros proposés dans l’accord avec Hengchi seront donc extrêmement bénéfique pour les comptes Nerazzurre. Pirelli pourrait également rester le Main Sponsor de l’Inter, mais pour ce faire, il ne lui resterait qu’une seule et unique solution : Proposer une offre similaire ou supérieure à celle d’Evergrande… Où passer d’un restaurant à 10M€ à un restaurant à 100M€ Le Saviez-Vous ? Alors que l’Inter performe sur ses finances, la situation semble être diamétralement opposé du côté turinois. L’effet Cristiano Ronaldo n’ayant pas répondu aux attentes. La présence du portugais pèse énormément sur les finances : Le titre de la Juventus, vendredi dernier s’est effondré à la Bourse. Il a même été suspendu après une chute de 8%. Pourtant, ce jour-là, le club bianconero avait annoncé une augmentation de capital de 300 millions d’euros sur le prochain quinquennal. Toutefois, la publication du bilan 2018-2019 a confirmé le déficit de 39,9 millions d’euros. Exlor, qui contrôle la Juve a également connu une chute de 2% de son titre. Fabio Ravezzani enfonce le clou "À présent, nous avons la confirmation définitive que l’opération CR7 a été négative pour les comptes juventines, bien plus que sur les résultats sportifs ; Pour parvenir à se rétablir, la Juve devra atteindre au moins la demi-finale de la Ligue des Champions cette saison." Un impact sur les saisons à venir ? "Pour les prochaines saisons, il faudra réaliser des investissement utiles toute en maintenant une compétitivité sportive. Cela devra passer par une augmentation des recettes et un renforcement de la structure patrimonial du club. Les dettes actuelles au net atteignent les 50%, soit 463,5 millions d’euros." N’est pas Suning qui veut! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Nous vous en avions très récemment parlé, Xu Jiayin le patron d’Evergrande, qui est également le propriétaire du Guangzhou Evergrandre, était présent à Milan durant la semaine écoulée. Après avoir dîner avec la Famille Zhang et Massimo Moratti, il a assisté le lendemain à la rencontre entre l’Inter et le Slavia. Selon le quotidien chinois Titan Sports, Evergrande travaille pour proposer comme nouveau sponsor Nerazzurro, la marque Hengchi. C'est la nouvelle marque de voiture énergétique électrique, une nouvelle ambition pour Evergrande qui travaille sur ce marché en plein essor. Un sponsor automobile pour succéder à un sponsor de pneumatique, c’est ce que l’on appelle de l’humour chinois ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Nous vous en avions parlé, Xu Jiayin était présent lors du repas entre la Famille Zhang et Massimo Moratti. Une décision a été prise et celle-fi a fait le tour du monde, en premier lieu parmi les médias chinois : Très prochainement, Evergrande devrait annoncer ou être annoncé comme futur Main Sponsor de l’Inter, en lieu et place de Pirelli. Cette entrée au sein du Club Nerazzurro devrait débuter dès 2021, à l’expiration du contrat liant la Benamata à la marque de pneumatique. La confirmation de la présence du numéro un du Guangzhou Evergrande au Meazza pour assister à Inter-Slavia démontre, plus que jamais, de l’intérêt du Colosse de l’immobilier chinois. Cette situation sera extrêmement bénéfique dans le futur. Surtout que le Groupe de Xu Jiayin est le second dans le domaine du Real Estate en Chine. Le procédé de Jindong Zhang fonctionne à merveille, lui qui parvient à convaincre les investisseurs chinois qui souhaitent percer en Europe, d’exporter leur marque sur le continent, en débutant par l’Italie et plus précisément l’Inter. Il va de soit que l’Inter est à un carrefour historique, vu les faibles revenus que propose le Pirelli de Tronchetti, lui pour qui tout roulait depuis 20 ans, renforcé par le lien qui le liait à Massimo Moratti. Evergrande déjà actif ? En effet, le futur Main Sponsor de l’Inter, comprenez le sponsor maillot, pourrait déjà collaborer avec l’Inter, d’une façon différente, en faisant pour l’heure une entrée soft dans le monde Nerazzurro. Le tout en patientant son entrée retentissante de 2021. Selon la Gazzetta Dello Sport "Qui sait si Evergrande ne pourrait pas intervenir dans la thématique du nouveau stade, un dossier dont Jindong Zhang connait chaque étape d’avancée." Le Saviez-Vous ? En 2017, Xu Jiayin et Zhang Jindong ont procédé à un accord de coopération stratégique pour leurs deux groupes. L’annonce de ce partenariat fu tellement retentissaant qu’elle fut l’objet d’une thématique par la CCTV ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. L'information émane de l'Ansa: Le Président du Suning Holdings Group, Jindong Zhang, est attendu dès aujourd'hui à Milan, pour assister au début de son Inter en Ligue des Champions, ce mardi soir. Selon l'Ansa, l'agenda de Jindong prévoit une visite ce lundi du Suning Training Center d'Appiano Gentile où il rencontrera son fils, Steven Zhang, qui n'est nul autre que le président de l'Inter. S'en suivra une visite avec Antonio Conte, le staff technique, la Direction du Club et l'équipe. Mardi, le propriétaire de l'Inter se rendra au nouveau siège interiste situé au Viale Della Liberazione avant de se déplacer en début de soirée au Meazza pour assister au premier match de Ligue des Champions. "Le déplacement à Milan du fondateur du Suning, à qui appartient l'Inter, est un témoignage de l'intérêt du Groupe qui évalue de nouvelles opportunités de collaborations avec les plus grandes marques italiennes et européenne. Dans ce scénario, l'Inter et le Calcio représentent un pont idéal au Suning pour se rapprocher du marché et de la culture occidentale. De la même façon, le Colosse chinois permet à l'Inter de voir sa marque grandir en Orient, tout en favorisant le football en Chine." "La rencontre de Jindong Zhang avec l'équipe et son Management représente une nouvelle démonstration de rapprochement, d'un soutien continu avec la Famille Zhang et le Groupe Suning envers le Club. L'objectif est de replacer l'Inter dans l'élite mondiale du football." "Le positionnement du Club au niveau international a récemment été renforcé par la nomination du Président de l'Inter, Steven Zhang dans l'Executive Board de l'Eca." Reste à savoir si Jindong Zhang poussera la chansonnette ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Le Corriere Dello Sport a confirmé l’arrivée de Jindong Zhang, le propriétaire du Suning et de l’Inter, en Italie.. Le numéro un du Colosse chinois profitera de ce déplacement en Italie pour des impératifs Nerazzurre mais pas que... "Ce lundi et demain, Jindong Zhang débarquera à l’improviste dans "son" Milan, en vue de rallier l’Inter qui, depuis sa victoire face à l’Udinese est temporairement en tête de la Serie A. Celle-ci va débuter la prestigieuse Ligue des Champions en accueillant les Tchèques du Slavia Prague." Beaucoup de sport donc, mas pas uniquement, vu que le fondateur et numéro un du Colosse Suning débarquera au Meazza avec un paquet de sponsors chinois. Ses bonnes relations avec Alibaba et Jack Ma sont d'ailleurs bien connues. De plus, la recherche de partenaire italien et européen, pour son propre marché interne est un objectif du groupe Suning, lui qui entreprend sans mystère son arrivée en Italie, comme propriétaire de l’Inter. L'Inter, ce pont entre l’Italie, l’Europe et la Chine Telle est la signification, la déclaration de son fils Steven sur l’Inter, dont il est le Président, depuis quasi une année. Lui qui a sa résidence principale à Milan. “Jindong Zhang ne pourra pas rester en poste qu’à Appiano Gentile, rebaptisé Suning Training Center, mais il y rencontrera tout de même son fils Steven, rentré depuis peu dans le Board de l’Eca. Il reverra Antonio Conte, la Direction Nerazzurra et l’équipe qu’il avait déjà accueilli pour un repas à Nankin, en juillet dernier, à l’occasion de la tournée asiatique." "Ce lundi, Jindong est donc resté quelques heures, avant de repartir vers son hôtel et de dîner en privé avec Zanetti, Marotta et Antonello et l'ancien propriétaire de l'Inter, Moratti." " Ce matin, il se rendra au Siège du Club et en fin d'après-midi, il se rendra au Meazza, accompagné de dirigeants d'importantes sociétés chinoises susceptibles de devenir des partenaires de l'Inter. Il retournera en Chine immédiatement après Inter-Slavia" "Il a bien sur de quoi être confiant en la victoire et espérer une longue route en Ligue des Champions. : Le but avoué étant de ramener l’Inter sur le toit de l’Europe, après un dernier millésime bien pale pour les italiens." Un élément fondamental pour le Mastondonte qu’est le Suning, lui qui souhaite ériger également un nouveau pont vers cette direction. Le Saviez-Vous ? La visite du Chairman à Milan pourrait également être lié aux intérêt du Suning International envers la Milano Fashion Week, de Milan qui débutera à proprement parler demain. L'Inter s'est offert le Scalp de la Juventus en Serie A. En effet, en prenant la tête du championnat cette semaine, l'Inter met un terme a la Streak turinoise. La Vieille Dame occupant la première place, de façon continue, depuis la 26ème journée de la saison 2017/2018! Xu Jiayin, le patron du Colosse Evergrande, qui entretient d'excellents rapports avec la Famille Zhang, était présent lors du repas entre la Famille Zhang et l'Inter... Est-ce un signe vers une future collaboration ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Le patron de l’Inter et du Suning a continué ce mardi son tour milanais, avec au programme, la visite du Nouveau Siège Nerazzurro. C’est un fait, le Numéro Un du Suning aime être proche du peuple. Preuve en est la rencontre avec l’équipe et sa présence au sein de la photo officielle de l’Inter version 2019-2020. Ce matin, le propriétaire du Suning et de l’Inter a visité les nouvelles installations situé à la Viale Della Liberazione et a pris le temps de poser, sur la terrasse, avec l’ensemble de toutes les employés travaillant pour l’Inter, certains n’hésitant pas à revêtir le maillot Nerazzurro. Plus qu’une simple visite de courtoisie en jet privé, une visite à l’improviste, Jindong Zhang veut renforcer la relation entre l’Inter et le Suning. Pirelli peut trembler Jindong Zhang n’est donc pas venu les mains vides. Accompagné de plusieurs représentants des plus grandes entreprises chinoises, il compte bien séduire ces derniers à investir dans la sponsorisation Nerazzurra. Et lorsque l'on parle de sponsors, il y a lieu de songer immédiatement au naming du maillot. De fait, la présence de Xu Jiayin à Milan n’est pas un hasard.... Le propriétaire d'Evergrande Group étant très proche de Jindong Zhang, ils ont étudié la possibilité de procéder à des investissements commun en Europe. Evergrande n’est d'ailleurs pas un inconnu dans le monde du ballon rond. En effet, comme nous le révèle la Gazzetta Dello Sport, Xu Jiayin n’est autre que le propriétaire du Guangzhou Evergrande, club de football chinois qui est actuellement entraîné par Fabio Canavarro. Celui-ci fut également entraîné par Marcello Lippi. Quand le Boss s’active en personne " Xu Jiayin est le Président et Fondateur de l’Evergrande Group, qui est le second groupe immobilier de Chine, il s’agit de l’une des sociétés parmi les plus importantes de ce secteur au monde selon les revues spécialisées. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si elle entretient des rapports étroits avec le Suning, des rapportés nés d’investissements commun." " L’idée, qui doit encore se mettre en pratique, sera d’accompagner l’Inter sur base d’un partenariat, avec dans le futur la possibilité de voir apparaître sur le maillot, le nom Evergrande comme Main Sponsor, peut-être même immédiatement à la conclusion du contrat de Pirelli fixé en 2021." "En cas d’accord, il est inutile de déclarer que le Club fera un pas en avant au niveau de la croissance de son bilan, au point peut-être de réduire le plus rapidement possible, son écart avec les Top Clubs européens, un écart qui à l’heure actuel est toujours très important." Validez-vous l’arrivée d’Evergrande en qualité de Sponsor principal de l’Inter ? Un tel accord devrait faire "sauter" la banque et Pirelli par la même occasion. Le Saviez-vous ? Selon le Corriere Dello Sport, Pirelli assure actuellement une rentrée de 13 millions d'euros par saison + bonus. Via la Ligue des Champions, l'Inter perçoit actuellement 19 millions d'euros. En cas d'arrivée d'Evergrande, l'Inter devrait percevoir au minimum 38 millions d'euros, soit le double de ce que propose Pirelli actuellement. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Au terme du repas où il était invité par Jindong Zhang, Massimo Moratti s'est livré à Fcinternews.it "Ce repas était très intéressant, ils sont très gentils, aussi bien le père que Steven. Cela me touche énormément, cela me fait plaisir, je suis fier de cette situation." Souhaitez-vous revenir ? "Ils sont très gentil dans la façon de me tenir informé de tout ce qu'ils font, pour moi c'est comme si j'étais toujours présent." L'Inter de Conte ? "Je suis très impressionné par Sensi et par Conte, je crois qu'il y a les bases pour faire de très bonnes choses." A qui me fait penser Conte ? "C'est difficile de faire des comparaisons, mais il est très bon aussi lorsqu'il parle, il a l'état d'esprit qu'il faut pour tenir l'équipe. Il est doué dans son métier et c'est l'aspect le plus important." Sensi ? "Je crois que personne ne s'attendait à ce qu'il soit aussi fort, il apporte de la vitesse d'un certain type dans l'équipe, un peu comme Sneijder à l'époque, qui avait changé les mécanismes de l'équipe." Le Derby ? "Du Derby, je ne préfère ne rien dire...il sourit" Appréciez-vous ce lien qui lie la Famille Zhang à la Famille Moratti ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. L’équipe, les infrastructures, mais pas que… La révolution entamée par les Zhang passera aussi par les sponsors. Comme nous le confirme Calcio&Finanza qui relaye la Gazzetta Dello Sport, le club Nerazzurro va s'attarder à la question des sponsors. Le dernier arrivé est Lenovo. Celui-ci est d’ailleurs repris dans le dos des maillots d'entrainement. Deux sponsors ont quitté l’Inter : Full Share Holding Limited et Lvmama. Place à présent aux sponsors maillot Le partenariat entre Nike et l’Inter, débuté en 1998/1999 fait actuellement l’objet d’un contrat qui arrivera à échéance le 30 juin 2024. Lors de la saison 2018/2019, celui-ci a versé à l'Inter 10 millions d’euros, en augmentation si l’on se base sur les 4,25 millions d’euros reçus pour la saison 2017/2018 suite à la non-qualification sur plusieurs saisons, en Ligue des Champions. La somme fixe était de 3,57 millions d’euros, soit très éloigné des grands d’Europe Ce discours est également valide pour Pirelli qui est partenaire de l’Inter depuis la saison 1995/1996 et qui verra son contrat prendre fin en 2021. Grâce à son retour en Ligue des Champions, la marque de pneumatique versera à l’Inter 19,1 millions d’euros bonus compris, en augmentation comparé au 16,3 millions d’euros de la saison 2017/2018. De façon globale, les deux principaux sponsors de l’Inter verseront donc 29,1 millions d’euros, une augmentation par rapport aux 20,5 millions d’euros de la saison 2017/2018. Le meilleur encaissement remonte à la saison 2015/2016 avec 30,2 millions d’euros grâce au renouvellement du contrat avec Pirelli en mars 2016. Cette prolongation a eu une incidence sur la thématique du sponsor de manche, un autre thème qui tient à cœur l’Inter depuis des mois. En effet, lors de l’ultime prolongation en 2016, l’Inter avait accordé un accord d’exclusivité sur les maillots. Dans ce contrat, il n’existe aucune possibilité de disposer d’un second sponsor maillot, vu que cette opportunité n’existait pas à l’époque. Erick Thohir avait d’ailleurs confirmé que Pirelli resterait seul sponsor lors de la conférence découlant de cette prolongation de contrat. Cet accord avait toutefois permis de placer sur le maillot la marque Driver, qui appartient au Groupe Pirelli, sur le dos du maillot Seriez-vous partant pour une révolution totale du maillot en disant "Ciao à Pirelli et à Nike" ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. L’Inter, au cours de ces douze derniers mois, a profondément changé d'apparence. De nouveaux visages, un nouveau projet, avec l’idée de renouer avec la victoire depuis le Triplé historique de 2010. Les joueurs symboliques de notre passé récent sont partis : Icardi, Perisic, Nainggolan. Mais ce n’est pas tout, un nouvel entraîneur, Antonio Conte, a pris les commandes, une nouvelle politique économique a été mise en place, un nouveau Siège a été défini et….un adieu à la Pazza Inter a été programmé. Voici l’analyse de la Gazzetta Dello Sport "Une nouvelle saison, plus rien de la précédente n’est resté, même pas l’hymne du club : le changement le plus retentissant, vu sous nos propres yeux, reste la renonciation aux trois stars désignées. Le Capitaine et meilleur buteur du Club y compris. Les départs du Ninja, du Terrible et de Maurito composent les derniers pas vers une révolution qui est la conséquence d’un processus élaboré par le Président Zhang, avec l’engagement, en qualité d’Administrateur-Délégué, de la section sportive de Giuseppe Marotta." "Les cas, les paris, la fin de saison du dernier championnat, ont mis un coup d’accélération aux changements de programme à apporter au niveau sportif. En effet, la mutation du Club avait déjà débuté bien auparavant, avec l’intronisation officielle de Steven Zhang au pouvoir." "Le changement de Siège, avec la scénographie des locaux de la Viale Della Liberazione a été programmé depuis longtemps. Les autres nouveautés ont décollé après le 26 octobre, date où Zhang Junior a repris les rennes. Dans un espace-temps de 6 mois, la gouvernance du Club a mué avec la présence d’un duo au poste d’Administrateur-Délégué et les "pleins pouvoirs" octroyés à Marotta. Le tout sans oublier l’arrivée d’un nouvel actionnaire minoritaire (LionRock Capital) plus "cohérent" pour reprendre les actions en possession d’Erick Thohir, ce qui a modifié le Conseil d’Administration." "Il y a également eu la naissance officielle de l’Inter Femminile, qui a été promue en Serie A. Le chemin emprunté a permis également de créer une vraie et propre Media House qui est capable, de façon autonome, de promouvoir la marque." "Lors du repas de Noël, Zhang avait imaginé une Inter qui écraserait tout le monde. Si sur le terrain cela ne s’est pas vu, au printemps dernier et à la demande pressante de Giuseppe Marotta, un effort financier a été réalisé auprès du propriétaire, soit le Père de Steven, pour arriver à recruter Antonio Conte. Le retour de Gabriele Oriali et la campagne de recrutement de cet été, plus de 150 millions de dépensés, le tout sans avoir été perturbé par les joueurs en sortie." Quelles seront les prochaines étapes d’un club qui veut se positionner dans l’Elite mondiale ? "Sur le mercato 2020, on peut supposer un assaut pour Federico Chiesa : jeune et Italien, il respecte la ligne de conduite proposée par le club." "Toutefois, les prochaines révolutions devraient avoir lieu au niveau du sponsor principal et des infrastructures. A Appiano Gentile, des travaux estimés à 6 millions d’euros sont en cours pour l’élaboration d’un nouvel édifice qui accueillera les joueurs. Celui-ci devrait déjà être opérationnel en avril." "En ce qui concerne le nouveau Meazza, le discours est objectivement plus complexe, à long terme, il pourra s’avérer potentiellement décisif en vue du saut de qualité d’un bilan financier qui continue à croître sous le projet de l’auto-financement cher au Suning et à l’Uefa." "Lors de ces 12 derniers mois, des sponsors "locaux" et "globaux" sont arrivés, l’ultime étant Lenovo, mais la phase la plus importante aura lieu sur les Main Sponsor, soit les sponsors que l’on retrouve sur le maillot. Si le contrat avec Nike reste encore long, jusqu’en 2024, celui-ci propose des standards non seulement éloignés des Grands d’Europe, mais également de la Juve." "Le partenariat avec Pirelli est Historique, mais les 19 millions d’euros, bonus compris, qui arriveront suite à la saison 2018-2019 sont bien loin du standard exigé par le Suning : 50 millions d’euros. Le contrat qui lie Pirelli à l’Inter expire en 2021. Pour l’heure, un travail est réalisé pour insérer un sponsor sur la manche du maillot." Pour augmenter des recettes, il faut qu’il y ait des résultats. Pour qu’il ait des résultats, il faut qu’il y ait des ressources financières… la Révolution a été lancée en se basant sur cette information... Que pensez-vous de la Présidence de Steven Zhang ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Est-ce dû au retour de Steven Zhang à Milan ? Quoiqu’il en soit, le fils de Jindong Zhang, patron du Suning, le propriétaire de l’Inter est revenu de Chine avec de très belles et importantes intentions. Outre Romelu Lukaku, l’Inter compte bien marquer le coup lors de ce mercato estival : Edin Dzeko Puscas cédé pour 8,5 millions d’euros, la Direction Interiste a rencontré Silvano Martina, l’agent de Dzeko. Marotta lui a expliqué que le rush final aura lieu la semaine prochaine. De son côté Edin Dzeko a informé la Roma qu’il souhaite être vendu à l'Inter. Paulo Dybala La Joya a refusé l’offre des Spurs qui ne proposaient que 8 millions d’euros alors que lui en demandait 10. La Juve, si elle voit Paris également se défiler, n’aura d’autre choix que de négocier avec l’Inter en vue de l’échange avec Mauro Icardi. Dybala a également informé la Juventus qu’il n’accepterait de traiter qu’avec Paris et l’Inter. Le saviez-vous ? Antonio Conte aura passé une nuit blanche. En effet, dans l’attente de l’arrivée de Lukaku, Antonio a été aperçu cette nuit à l'entrée d'un restaurant, en compagnie de la Direction Interiste qui s’est refusée à tout commentaire sur l’arrivée certaine de Lukaku. Seul Beppe Marotta a esquissé un sourire ‘victorieux’. Selon Fcinter1908.it, durant ces derniers jours, Beppe Marotta a été aperçu entrain de rentrer dans un restaurant où se trouvait Fabio Paratici. Les deux dirigeants ne se sont pas adressés la parole. Une fois le Beppe installé, Paratici a rapidement quitté les lieux. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Ce lundi, une rencontre au sommet s’est tenue à Nankin. La Direction Interiste, accompagnée d’Antonio Conte, s’était rendue au siège du Suning présidé par Jindong Zhang, propriétaire du groupe, de l’Inter et père du Président Nerazzurro Steven Zhang. Au terme de cette réunion, Giuseppe Marotta s’est livré à l’Ansa, l’agence de presse italienne "C’était une rencontre prolifique, qui a mis une fois de plus en évidence le fait que le Club et l’entraîneur sont en symbiose. Il aura très rapidement le noyau de son équipe au complet, pour qu’il puisse travailler comme il veut." Marotta a également tenu à rassurer les tifosi par le biais de cette intervention : "Notre meeting a été positif. Les réponses apportées à Conte ? Je le connais extrêmement bien, je connais son langage, je sais l’interpréter de la meilleure des façons. Tout le club est en syntonie, je dirais même en symbiose, avec lui, avec le soucis du détail, avec le fait qu’il soit très exigeant. C’est la base de tout. Une culture forte du travail qui le porte à se montrer minutieux sur le moindre détail. Il a l’exigence d’avoir une équipe à disposition dans l’immédiat." "Toutefois le mercato est long, il sait également que le club agi dans un rythme global, c’est un mercato qui n’est pas encore entré dans le vif du sujet. Il est évident que nous sommes en difficulté, surtout dans notre secteur offensif, mais nous voulons faire les choses avec sérénité pour ne pas opter pour des choix obsolètes." "Chaque décision est prise et partagée avec Conte, personne d’autre, mais nous devons aussi reconnaître que nous devons faire face au respect de l’équilibre financier et économique. Il nous faut donc être très attentif au respect du fair-play-financier. Nous ne pouvons pas nous permettre de faire des investissements trop onéreux au risque d’être à nouveau entre les griffes de l’UEFA." "Une chose est certaine, nous sommes ensemble avec l’entraîneur, dans cette construction d’une équipe compétitive, nous connaissons ses grandes difficultés sur la façon qu'elle a de travailler. Lorsque je parle de traiter certains détails, cela passe aussi par la rigidité à imposer à l’équipe." "D’une part, il y a l’exigence de renforcer une équipe et d'autre part d'accélérer sur les entrées, il y a des joueurs sur-évalués qui ne rentrent plus dans le projet, sans que cela touche à leur professionnalisme. Mais il est normal que le joueur qui doit aller voir ailleurs ne participe pas de façon intense à la préparation." "Lors d’un mercato aussi long, ouvert, c’est éprouvant de construire une équipe définitive. Nous sommes alliés à Conte, à ses exigences qui sont similaires aux nôtres, nous voulons tout améliorer pour renforcer le noyau. Les objectifs sont clairs, nous sommes à la recherche de deux attaquants, un d’expérience et un jeune, car nous n’avons actuellement que Lautaro." "L‘année dernière nous avions Keita et Icardi, aujourd’hui nous avons un seul attaquant. Nous ne travaillons pas à la hâte car tout découle aussi de la pondération de l’évaluation des profils. C’est également l’année du changement : Conte est arrivé avec ses idées. Ce qui est sur, c’est que l’année prochaine, nous seront encore mieux préparé et toujours aussi proche." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Vendredi, l’Inter a créée la sensation en s’attachant les services d’Antonio Conte. Ce qu'il y a de sûr, c'est que son arrivée n'a laissé personne indifférent, voici un petit tour de table Colombo, Corriere Della Sera : "Les Tifosi du Milan ont du mal à digérer l’arrivée de Giampaolo après l’Inter-Conte." Di Canio: “Conte crée une équipe unique, il la pousse à se donner à 100%." Figo: “Conte à l’Inter est une belle nouvelle. Il a prouvé qu’il est capable de savoir faire gagner en jouant en équipe. J’espère qu’il vivra une aventure la plus heureuse possible." Costacurta: “L’Inter, en recrutant Conte, a recruté l’entraîneur le plus fort d’Italie." Jindong Zhang: "Il a été demandé à Conte de faire gagner à nouveau l’Inter, d’être l’équipe qui sera capable de faire tomber la Juve de son piédestale." Le Saviez-vous ? Tottenham a tenté de séduire Antonio Conte pour remplacer Pochettino. Néanmoins, Conte a immédiatement mis un stop aux discussions en déclarant qu’il ne souhaitait pas suivre la destinée des Spurs et en signifiant qu’il préférait l’Inter comme interlocuteur privilégié…L’Inter n’était donc pas un second choix. Le jeu de mot de la semaine Le Premier Ministre Giuseppe Conte était présent à Fori Imperiali, en l’honneur de la fête nationale Italie. Des tribunes, il a entendu : "Retapez l’Inter !" - Fallait oser la faire et elle a été faite. Le Premier Ministre a souri et a continué son chemin. L’indigestion de la semaine Pour une raison inconnue, des supporters de la Juventus étaient présent à Madrid. Ces derniers n’ont pas loupé Conte lorsqu’ils l’ont croisé sur son chemin vers l’Hôtel en le traitant de Mercenaire. De son côté, Alessandro Del Piero, présent également, a été chaleureusement accueilli. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Le Patron du Suning et propriétaire de l'Inter, Jindong Zhang, sera à Madrid pour assister à la Finale de la Ligue des Champions avec son nouvel entraîneur Antonio Conte. La plus grande reconnaissance pour Conte vient de Chine où le nouvel entraîneur se verra accueillir, non pas à Nankin au siège du Suning comme le veut la Tradition, mais bien à Madrid. Contrairement à ses prédécesseurs, Jindong fera lui-même le voyage. Conte est l'Entraîneur, la Personnalité, l'Image du Suning pour élargir encore plus la marque de l'Inter et lui offrir une place de choix. L'arrivée de Jindong Zhang est donc une reconnaissance importante, énorme, car c'est bel et bien la première fois que le Maître de l'Inter se déplace en personne, soit tout le contraire de ce qui se fait traditionnellement. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Les jambes peuvent trembler, l’Inter vu face au Napoli a éjecté tout fantasme de qualification et fait très peur. Il suffit simplement de se balader dans le centre de Milan pour percevoir cette anxiété. De fait, le Patron du Suning, propriétaire de l'Inter, est annoncé à Milan. L’équipe de Spalletti a perdu tout crédit, et plus que tout l’entraîneur qui est plus que jamais confronté aux rumeurs d’Antonio Conte. Le futur de Spalletti est de plus en plus loin de l’Inter. C’est inutile de tourner autour du pot : La mère de toutes les peurs est belle et bien présente. La Terreur touche l’ensemble des joueurs et le Club en lui-même. Statistiques désastreuses Les chiffres parlent d’eux même, lors des 9 derniers matchs, l’Inter a disputé 5 confrontations directes, 6 en reprenant l’Udinese qui aurait pu décider de la destinée en Ligue des Champions. Aucun match n’a été remporté : Deux défaites face à la Lazio et Naples, quatre matchs nuls face à la Roma, l’Atalanta, la Juve et l’Udinese. Un désastre qui pousse l’Inter à jouer le tout pour le tout à la dernière journée de championnat, une situation similaire à celle de l’an passé, à la différence que le club dispose encore de sa propre destinée. Aucune croissance, ni au niveau mental, ni au niveau sportif, l’équipe privée de Cancelo et Rafinha a proposé un football encore pire que celui de la saison dernière. Da Man débarque L’obstination d’aligner Perisic, les négligences de Brozovic, qui face au Napoli est retombé dans ses travers, les tentatives vaines réalisées par Lautaro et Icardi, même si ce dernier a marqué sur pénalty… Tout est préoccupant… Et cela remonte jusqu’à Spalletti et ses choix, lui qui du banc semble détaché, privé de toute émotion. L’Inter dérive en mer au grès du vent, avec des marins cuits qui ne font que scruter l’horizon et une salle des commandes désespérément vide. Le cas de Nainggolan préoccupe aussi, de retour à l’entrainement, sa condition physique lui permet uniquement de se balader et il est probable que c’est ce qui lui sera demandé. Nous sommes entré dans une semaine de passion, de tourments et de peur… A l’Inter, une pièce est manquante, celle qui permet le liant et l’arrivée annoncée de Jindong Zhang a comme objectif de changer de cap. Spalletti discrédité Selon Sky Sport, ce lundi, Spalletti a tenu un discours sévère à l’ensemble des joueurs en insistant qu’il y a lieu de se projeter en équipe sur le match face à Empoli, le tout avec calme et concentration. Spalletti a également rappelé qu’Empoli devra jouer le jeu face à l’Inter, lui qui doit assurer son maintien. Il faudra aborder ce match avec lucidité. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Au cours de ce premier trimestre 2019, les recettes ont continué d’augmenter pour Suning.com, qui est le secteur d’activité principal du Suning Group, le propriétaire de l’Inter. L’azienda de Jindong Zhang a annoncé avoir enregistré des recettes à hauteur de 62,24 milliards de yuans, soit 8,2 milliards d’euros pour ces trois premiers mois de l'année. Il s'agit-là d'une augmentation de 25,44% comparé au premier trimestre 2018. Le chiffre d'affaires de l'omnicanal a culminé à 86,93 milliards de yuans, soit 11,5 milliards d’euros (25,3%). Les ventes online ont atteint, à elles seules 54,12 milliards de yuans, soit 7,1 milliards d’euros (+40,87%). Le bénéfice net attribuable au capital de la société s’élève à 136 millions de yuans, soit 18 millions d’euros. A titre de comparaison, sur l’ensemble de l’année 2018, le bénéfice a atteint 13,328 milliards de yuans, soit 1,7 milliards d’euros. Au 31 mars 2019, le Suning comptait 9 758 magasins de propriété et 2 571 franchisés pour un total de 422 millions d’utilisateurs. L’Inter, quoique l’on en dise, est détenu par un groupe sérieux. Reste à présent à le voir à l’œuvre, maintenant que le Settlement Agreement touche à sa fin. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Si le propriétaire chinois a "gelé" le premier objectif de Beppe Marotta, il est à présent temps de prendre une décision définitive. La vérité est, qu’actuellement, l’Inter est assise entre deux chaises. D’un côté: Conte, de l’autre Mourinho, avec Spalletti qui continue à tirer sur la corde, lui qui ne s’avoue pas encore définitivement vaincu. L’entraîneur Toscan dispose d’un bon ressenti suite à ses entrevues avec Zhang, qui plus est accéder pour la seconde fois à la Ligue des Champions pourrait pousser le Président et sa Famille à revoir son licenciement. En effet, en Chine, il n’y a pas de place à une logique où l’on parle d’investir de façon importante combiné à un gaspillage de 25 millions d’euros, la faute au contrat qui a été prolongé l’année dernière pour l’entraîneur et l’ensemble de son staff. Impact de Marotta Marotta tient toutefois bon dans ce dossier relatif au banc, lui qui retient comme nécessaire un changement afin de réaliser ce saut de qualité qui l’éloigne à bonne distance de la Juve. Sa première tentative, l’Administrateur-Délégué l’a réalisé avec l’ancien entraîneur de la Juve et de Chelsea : Une série de rencontres et de dîners intenses ont semblé avoir sécurisé chaque partie. De plus, précédemment, le seul qui parlait c’était Sabatini, Zhang préférant rester muet. Conte est "en attente" mais les rumeurs relatives à la Roma sont devenues un doux cri assez séduisant pour rejoindre la place Rouge et Jaune. Conte l’a d’ailleurs confié à ses amis les plus proches. Il semblerait qu’actuellement, il s’agisse d’un lieu tenu en haute considération par l’ancien Bianconero. Plusieurs choses doivent encore être éclaircies, mais l’Inter n’a pas disparu des écrans radars. Néanmoins, les différents titres parus dans la presse en rapport à Conte et la Roma mettent un peu plus la pression à Zhang, à qui il reste toutefois des alternatives. Special One Si, il y a encore peu, l’idée de revoir Mourinho n’était que très peu prise en considération par le Suning, le retour du Portugais commence à gagner du terrain, et pas qu’un peu, auprès du propriétaire chinois. Toujours en contact avec Massimo Moratti, celui-ci reste le premier sponsor du lusitanien et ce, même s’il a tenu à marquer dernièrement son soutien à Luciano Spalletti. En effet, le retour de Mourinho, entraîneur de carrure international, permettrait également d’attirer différents sponsors, qui plus est, il pourrait créer un sentiment favorable dans l’environnement interiste, ce qui aurait un impact non-négligeable sur la Marque Inter. Toutes ses informations, Zhang y porte un profond intérêt, lui qui souhaite poursuivre son processus de croissance, sait pertinemment qu’il faudra passer par des personnalités disposant de certains noms, de certains poids. Il est à présent l’heure de prendre des décisions à Appiano, mais il est encore dans le même temps bien trop tôt pour tirer une conclusion définitive. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. C'est l'information de la journée. Il y a quelques heures, l'Inter a mis un terme à sa collaboration de travail, avec Robert Faulkner qui occupait le poste de Responsable de la communication depuis 2015. La décision a été prise par Jindong Zhang lui-même. Ce dernier a sommé son fils, Steven, le Président de l'Inter d'agir de la sorte pour deux raisons: Sa gestion inadaptée lors de l'IcardiGate Les indiscrétions relatives au changement d'entraîneur Hier, Faulkner a salué tout le monde à l'Inter. Il restera dans l'organigramme du club jusqu'à la fin de la saison, période où ses rapports avec l'Inter prendront fin. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. « Jack Ma » C'est ce nom familier qui circule avec de plus en plus d’insistance dans l’environnement économique du sud-est asiatique en rapport avec le rachat des parts minoritaires de l’Inter. En effet, Erick Thohir est toujours propriétaire des 31,05% de l'Inter et ses actions devraient être rachetées par un fond siégeant à Hong Kong toujours "inconnu" pour l'instant. Qui est Jack Ma ? Ma Yun, dit Jack Ma, est né le 10 septembre 1964 à Hangzhou. C’est un homme d'affaires chinois qui est connu pour avoir été le premier marchand en ligne au Monde. Il est également le créateur du site Alibaba.com et a été Président d’Alibaba Group qui possède Aliexpress.com. Il est également l’Homme le plus riche de Chine. Alibaba n’est pas inconnu au Suning, ce dernier peut même se vanter de disposer de 20% d’actions au sein même de Suning. Ce partenariat a d’ailleurs permis la construction de la puissante plate-forme de e-commerce mise en place par le propriétaire du Club Nerazzurro. Récemment Jack Ma a d’ailleurs renforcé cette alliance directe avec une entrée dans l’aire sportive du Suning. Bien que l’image ci-dessus remonte à novembre 2018, on peut y retrouver la Famille Zhang : Jindong et Steven accompagné de Jack Ma et d’Aleksander Ceferin le Président de l’UEFA. Ces derniers ont pris la pose ensemble sur la terrasse du Suning Bellagio à Shanghai pour célébrer un accord de 200 millions d'euros avec Alipay, la plateforme de paiement online d’Alibaba. Récemment, Jack Ma a été aperçu à Milan où il y a d’ailleurs rencontré Pasquale Gravina, le Président de la Fédération Italienne de football. Yunfeng Capital Ce déplacement anodin lui aurait donc permis de préparer le terrain : Celui qui a été Président-Directeur-Général d’Alibaba possède un fonds privé d’investissement, l’un des plus important de Chine, à savoir le Yunfeng Capital, dont le quartier général se trouve à Shanghai, mais dont sa maison mère est à Hong-Kong. Les secteurs d’investissements y sont nombreux : Internet, la technologie, la santé, les services financiers, la logistique, les biens destinés aux consommateurs, mais aussi les médias et le divertissement. D’où son entrée dans le Capital du Suning. De plus, les indices semblent confirmer que la Famille Zhang est celle qui se trouve à la base de cet intention de rachat des 31% d’Erick Thohir. Tous les voyants semblent donc confirmer la piste Jack Ma-Yung Feng Capital. Super Puissance économique L’alliance entre la Famille Zhang et Jack Ma ou entre le Suning et YunFeng Capital, propriété du créateur d’Alibaba, porterait des avantages extrêmement importants pour l’Inter, il s’agirait du dernier point menant à la révolte définitive lancée au sein même du club par notre propriétaire. Un lien aussi fort permettrait au club de pouvoir vivre encore plus sereinement, même avec une redistribution des différentes actions, cela ne poserait aucun problème interne au club. Le tout sans parler de la puissance du développement économique que pourrait offrir un Tifoso, un actionnaire comme Jack Ma, qui est devenu récemment l’Homme le plus riche de Chine, avec un patrimoine personnel atteignant les 34,6 milliards de dollars. A titre de comparaison, Jindong Zhang n’est ‘que’ le treizième homme d’affaire le plus riche de Chine… L’idée de la Famille Zhang La Famille Zhang souhaiterait s’associer, pour le bien de l’Inter, à un partenaire, à un homme, à un marché reconnu non seulement sur le marché chinois, mais également sur le marché international. Le but ? Poursuivre le processus de la valorisation de la marque Inter dans sa globalité et en augmenter son chiffre d’affaire. La photo de famille reprise ci-dessus datant du 09 novembre 2018 serait donc à considérer comme une sorte d’investiture officieuse, une investiture qui pourrait avoir un impact immédiat dans le monde du Calcio. Confirmation La Bourse de Shenzhen a confirmé dans les dernières heures qu’une annonce de partenariat entre Jack Ma et la Famille Zhang devrait être rendue publique. Tout porte à présent à croire que Suning International Group Co., qui est une filiale de Suning.com versera 50 millions dollars pour lancer conjointement le fonds Yunfeng Capital de Jack ma. Un indice qui est ajouté à tous les autres déjà mis en évidence aujourd'hui par la presse italienne porterait à confirmer ce rapprochement dont la clé de voûte se nommerait : l’"Internazionale" Si les faits sont véridiques et que la presse ne s’est pas trompée de cible, il y aura lieu de prendre l’Inter en considération au plus haut point, la Beneamata serait encore plus solide financièrement et pourrait donc faire partie du groupe fermé des "nouveaux-riches". Les différents canaux s’offrant à elle auront comme conséquence une augmentation de son chiffre d’affaire qui se multipliera. Le Saviez-vous ? Jack Ma n’en est pas à sa première tentative dans le monde du Calcio. Tout comme le Suning en son temps, ce dernier était aussi intéressé par le Milan AC qui avait préféré se tourner vers Yonghong Li, où quand une erreur de jugement peut vous poursuivre durant des années… ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Suning veut rendre ses lettres de noblesses à l’Inter. Le message du propriétaire est d’ailleurs clair comme de l’eau de roche : L’arrivée de Giuseppe Marotta, la venue quasi certaine de Diego Godin à l’été 2019, les affirmations continue du Président Steven Zhang,... Tout va dans la même direction. 800 millions d’euros de refusés Pourtant selon Il Messaggero, le peuple Nerazzurro pourrait encore vivre des heures importantes au niveau de sa Direction : un fond d'investissement hongkongais, souhaitant conserver l'anonymat, serait très intéressé par le rachat du Club Nerazzurro. D’après le quotidien italien, une première offre a déjà été adressée à Nankin, cette dernière a été rejetée immédiatement. Actuellement l’Inter est détenue par Jindong Zhang et son fils Steven Zhang en est le Président. Les deux personnalités n’ont aucune intention de céder le club et ont donc refusé 800 millions d’euros. Qui est cet investisseur venu d’Orient ? En effet, qui est ce groupe qui a été capable de proposer une telle somme au Suning ? Qui peut disposer d’un tel capital pour tenter de racheter le Club ? Qui est capable de prendre aussi en charge les dépenses courantes avec un investissement qui tablerait sur le milliard d’euros dans son ensemble ? Pour l'heure, vu les négociations, il est pratiquement impossible de connaitre son identité. Ce dernier ne s'étant pas épanché dans sa propre presse nationale. Mais selon il Messaggero, ce fond oriental chinois aurait déjà manifesté un très grand intérêt pour acquérir l’intégralité de l’Inter. A la lumière de la proposition économique, il apparait toutefois que ce rachat n’aura pas lieu. Il serait fou de songer à des scénarios révolutionnaires vu le travail de consolidation débuté avec l’arrivée de Steven Zhang et la définition du personnel de gestion : Outre Giuseppe Marotta, Federico Cherubini devrait être recruté très prochainement, lui qui devrait prendre soin de tout le travail qui amène les jeunes joueurs à une carrière professionnelle. Pour les plus sceptique, il ne s’agit pas d’une Fake News étant donné que ce mystérieux acquéreur a déjà adressé une offre sérieuse au siège du Groupe Suning à Nankin. Néanmoins, le propriétaire de l’Inter est prêt à ouvrir la porte à l’actionnariat, lui qui ne veut pas se séparer d’un joueur tel que Mauro Icardi et qui souhaite recruter un joueur de très haut niveau, à savoir Luka Modric ou Toni Kroos. Le Suning veut que l’Inter concurrence la Juventus et redevienne ce grand club européen. Il est donc prêt à renoncer au contrôle total de la Beneamata. Vers une ouverture à un partenariat minoritaire ? Ce fond s’est vu refuser l’intégralité de l’Inter. Toutefois, il semble que les discussions actuelles portent vers un accord quant au rachat des parts détenues encore par Erick Thohir. Ce changement de pouvoir pourrait avoir un impact immédiat, en premier lieu sur le Mercato, en second lieu sur le contrat à venir de Mauro Icardi. En effet, actuellement, Erick Thohir dispose toujours des 31,05% d’actions. Le Suning serait à présent ouvert à l’arrivée de ce mystérieux fond dans le capital interiste, tout en gardant le pouvoir suprême. De plus Thohir est obligé de suivre vu que Suning est le possesseur de la prélation des actions de l’Indonésien. Notre propriétaire a donc donné son feu vert au fond d’investissement, depuis l’échec du rachat des actions. Du côté de cet invité mystère à la table des négociations, il semblerait qu'entrer dans le capital du Club serait une option sérieuse à prendre en considération. En effet, malgré les tractations en cours, Zhang n’a pas encore racheté les parts du Tycoon indonésien qui demande une somme proche des 200 millions d’euros. La situation actuelle et en constante évolution serait donc favorable à ce dernier. Conséquence selon la Gazzetta Dello Sport, ce nouveau groupe asiatique serait d’accord pour racheter les parts détenues par Erick Thohir et devenir de la sorte le nouveau partenaire du Suning. Une rencontre aurait déjà eu lieu dans le courant du mois d’octobre à Hong Kong. Actuellement, même si l’accord n’est pas entériné, on s’en approche à grand pas. Un mois pour se décider 30 jours, c’est le délai qui a été défini, ce dernier pourrait même se voir réduit à la date du 31 janvier 2019. Un mois donc pour voir l’Inter disposer d’un nouvel actionnaire minoritaire. Un mois pour voir le Suning se séparer d’Erick Thohir et finaliser des tractations qui ont débuté depuis octobre 2018 à travers ce fond d’investissement pour le rachat des 31,05% d’actions. Même si ce partenaire ne dévoile pas son identité, ce dernier a toutefois démontré sa puissance en proposant directement un rachat total du club tout en manifestant un projet sérieux pour le futur Interiste selon Tuttosport. "En ce moment le Suning a l’intention de continuer à investir dans l’Inter et à la replacer au sommet du Calcio et de l’Europe. Cette intention explique la décision de Jindong Zhang de placer son fils aux commandes du Club et de miser sur un Manager de premier ordre tel que Marotta. De plus l’Inter sortira dès le 1er juillet des contraintes liées au Fair-Play-Financier, ce qui permettra au club de pouvoir améliorer son équipe première en disposant de plus de liberté." "L’Inter, en ce moment, dispose d’un appui extrêmement important du Suning et la volonté des Zhang est de conserver le club et de le renforcer avec un nouvel actionnaire plus actif qu’Erick Thohir. Ce dernier pourrait participer à l’augmentation du Capital au contraire de l’indonésien." "Même s’il n’est pas exclu de voir ce fond représenter une offre de rachat totale dans le futur pour l’Inter, il est actuellement difficile d’imaginer un tel changement de propriétaire dans un futur proche." Le Saviez-Vous ? En cas d’accord, le nouvel investisseur offrirait en cadeau de bienvenue Luka Modric, Ballon d’Or 2019, en provenance du Real Madrid. Le Corriere Dello Sport de ce 14 janvier 2019 nous confirme également que l'opération pourrait être finalisée dès le début du mois de février avec en impact immédiat une augmentation du capital de l'Inter, des bénéfices évidents pour les caisses du Club et une modification du Conseil d'Administration: La thématique sera simple : remercier les membres liés à Erick Thohir et introniser les nouveaux actionnaires en provenance du fond de Hong Kong. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Jindong Zhang, le Président du Suning qui est propriétaire de l'Inter et père de notre Président Steven Zhang, s'est livré dans une longue interview pour CCTV.com. Dans cette dernière, il a également parlé de l'avenir de l'investissement en Chine et de ce qui se passera dans les prochains mois grâce aux réformes promises par le gouvernement chinois et aux politiques récentes relatives aux financements, à la réduction d'impôt, au soutien à l'innovation et au développement de l'économie privée. "Avec l'approfondissement de la réforme et l'ouverture du gouvernement, les opportunités pour de nouveaux marchés continueront à augmenter. Il s'agit là d'un point capital en ce qui concerne le Suning". Et cela concerne également indirectement l'Inter qui pourrait, physiologiquement, profiter de cette nouvelle phase-clé en Chine. Zhang est également un des principaux artisans de l'entrée de technologies liées à internet dans le système de la vente au détail pour l'ensemble du pays : "Internet", soutenue par l'Etat dans le domaine de l'économie privée, a donné à tous les entrepreneurs privés un coup de pouce majeur". Le rêve du Suning : Luka Modric En effet, malgré les démentis de l'Inter, cette dernière continue à travailler en coulisse pour réaliser le transfert marquant de l'ère Suning. Preuve en est la déclaration de Steven Zhang lors du Conseil d'Administration : "Je voudrais toujours avoir les meilleurs à mes côtés, qu'ils soient joueurs ou dirigeants". Cette déclaration est un des prémices de ce que compte réaliser le colosse chinois pour son club Nerazzurro. Avec le recrutement de Modric, la différence à colmater face à ceux qui dominent actuellement la Serie A serait considérablement réduite. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle Piero Ausilio observe ce qu'il se passe actuellement à Madrid où le croate figure parmi les joueurs les plus malheureux. Luka considère son cycle madrilène comme terminé et a marqué son refus par rapport aux nouvelles propositions de contrat de Florentino Perez. De plus, l'ambiance se détériore au sein du vestiaire madrilène avec l'éviction honteuse de Lopetegui qui fait suite à une Manita lors du Classico. L'Inter reste donc proche du dossier, tel un voyageur qui souhaite trouver la meilleure offre pour partir aux Caraïbes. La colonie croate (Vrsaljko, Brozovic et Perisic) joue également en la faveur de celui qui a tout gagné en Espagne et qui à 33 ans souhaite un dernier défi, à l'instar d'un Cristiano Ronaldo. Comment débloquer cette situation ? Le comportement de Modric devra cette fois-ci être clair. S'il souhaite rejoindre l'Inter, il devra le démontrer concrètement et non plus adopter un comportement d'autruche comme cet été. Du côté de l'Inter, la marche de manœuvre pourrait s'avérer extrêmement compliquée pour le transférer, à moins de compenser son arrivée par un ou plusieurs départs. Ce qui est sûr, c'est que si Modric est placé sur le Mercato, ce dernier échapperait difficilement au Suning. Tifosi, vous n'avez encore rien vu Au lendemain de l'Assemblée Générale qui a vu l'intronisation de Steven Zhang, place au bilan. D'un point de vue technique et si l'on évalue le travail entrepris pour la saison 2017/2018, le chiffre d'affaire de l'Inter est très impressionnant : 347 millions d’euros (plus-values incluses) soit 297 millions d'euros au net de ces dernières. Pourtant, selon certains experts, ces chiffres sensationnels, ne dévoilent pas encore pleinement le potentiel économique du Suning, et par conséquent de l’Inter. En Italie, la Juve reste en tête dans ce domaine, avec un chiffre d'affaire de 411 millions d'euros, net des plus-values. Le top 3 européen est également inaccessible actuellement avec le Real qui domine via ses 751 millions d'euros, suivi par le Fc Barcelone à 693 millions d'euros et Manchester United à 666 millions d'euros. Cet Everest ne fait pourtant pas peur au nouveau Président de l'Inter. Steven Zhang a répété à plusieurs reprises qu'il voulait faire de l'Inter le club le plus performant, le plus innovant et le plus solide au monde. Beaucoup peuvent se montrer sceptique, mais il y a un facteur que ces derniers négligent. Les 297 millions d'euros engendrés par l'Inter ont été réalisée sans aucune participation de la part du Club à une Coupe d'Europe. Il n'y a même pas eu un seul euro de revenu en provenance de l'Uefa. L'Inter s'est serrée la ceinture pour redresser sa situation financière et cette année est la première du Suning et de la Ligue des Champions, les effets conjoints ne seront officiellement visibles qu'à partir d'octobre 2019. Une projection reste possible Quel serait le budget actuel de l'Inter s'il elle avait, jusqu'à aujourd'hui, disputé la Ligue des Champions ? Soit depuis trois-quatre ans... Serait-elle derrière la Juve, le Real ou Barcelone ? La Juventus, par exemple, depuis 2012/2013 a collecté grâce à la Ligue des champions le chiffre monstre de 464,2 millions d’euros. Comme le souligne Calcio&Finanza, il faut tenir compte du fait qu'elle ait disputée deux finales de Coupes d'Europe, ce qui est donc extrêmement positif financièrement... Si l'on se base sur la Roma, qui était vraiment compétitive l'année dernière, cette dernière a engrangé 211,8 millions d'euros, sans participer aux Champion's 2012/2013 et 2013/2014. Une somme énorme. Si l'Inter avait été capable de se qualifier pour la Champion's, depuis toutes ces années, l'impression est qu'avec le Suning, elle serait encore plus proche du chiffre d'affaire turinois. L'écart actuel n'étant que de 114 millions d'euros. L'ultimatum de l'Inter La cerise sur le gâteau reste le stade. En effet, Steven Zhang et Alessandro Antonello ont lancé leur ultimatum à Milan et à la Mairie de Milan, même s'ils auraient déjà dû le faire dans le passé : "Soit ils se dépêchent de prendre une décision, soit l'Inter construira son propre stade." En effet, la raison est limpide : Malgré la meilleure affluence de Tifosi en Serie A, l'Inter gagne toujours moins dans ce secteur que la Juventus. En 2017/2018, l'Inter a atteint la somme de 33,8 millions d'euros, tandis que la Juve en récoltait 56,4. Cet écart, le nouveau président Zhang a l'intention de le réduire immédiatement, surtout vu la participation de l'Inter en Ligue des Champions : l'Inter avait perçu 3,5 millions d'euros pour Tottenham et à présent, le Fc Barcelone se profile... 100 millions d'euros dorment en Chine Selon une étude de Calcio&Finanza, l'Inter a généré plus de 100 millions d'euros de revenus en provenance du marché chinois au cours de la saison 2017-2018. Actionnaires majoritaires, le Suning travaille depuis son arrivée en 2016 à la promotion de la marque des Nerazzurri dans son pays d'origine, dans la poursuite de son objectif à long terme consistant à faire du club une entité autonome. Après avoir reçu un total de 86 millions d'euros d'opérations de mécénat et de commandites sur le marché chinois au cours de la campagne 2016-17, ce chiffre est passé à environ 102 millions d'euros. Environ 40 millions d'euros de cette somme proviennent du Suning, en guise de compensation pour l'accord des droits de naming qu'ils avaient conclu pour renommer le centre de formation Appiano Gentile de l'Inter, désormais connu officiellement sous le nom de Centre de formation Suning à la mémoire d'Angelo Moratti, tout comme la sponsorisation sur les vêtements d'entraînement de l'Inter. Un autre contrat de 25 millions d'euros provient d'un accord signé en février 2017 avec une société chinoise non identifiée, qui a acheté les droits de parrainage et les droits médias de la marque Inter en Chine, en Malaisie, à Singapour, en Indonésie, au Japon et en Corée du Sud. Par ailleurs, les partenariats du Suning avec Full Share Holding, Donkey Mother et la société de médias chinoise IMedia ont généré 37 millions d’euros supplémentaires. Calcio&Finanza explique également que malgré cela, l’Inter n’a pas encore reçu tous ces paiements en raison des diverses restrictions récemment imposées par le gouvernement chinois quant aux exportations. Toutefois, la série d'obligations signées par Suning au cours de la saison dernière ne pose aucun problème en ce qui concerne la liquidité de l'Inter, le club attendant que l'argent lui parvienne. En conclusion La Famille Zhang a toujours déclaré que la solidité de l'Inter se construit pas à pas, sans hâte et avec des directives appropriées. L'Inter s'achemine vers l'autofinancement, ce qui constitue une étape très importante pour devenir un club fort de l'ère moderne. Malgré l'emprise du gouvernement chinois sur les investissements étrangers dans le sport, le Suning a continué de soutenir les Nerazzurri et continuera de le faire à l'avenir, comme promis par Steven Zhang. Les résultats de l'ensemble de ce soutien sont clairs : "L'ensemble du secteur commercial de l'Inter a vu ses revenus monter à 139 millions d'euros, soit une somme plus importante que les 126 millions d'euros récoltés par la Juventus et les 62 millions d'euros à Milan." La mission ambitieuse de Suning ne fait que commencer. ®Antony Gilles - Internazionale.fr Tout savoir su Jindong Zhang, de ses débuts en périphérie de Nankin avec son entreprise de climatiseurs à sa prise de pouvoir à l'Inter aujourd'hui :
  22. Jindong Zhang, le propriétaire de l'Inter et du Suning s'est livré dans une longue interview sur l'activité de son groupe, qui l'a vu devenir milliardaire. Un rêve débuté il y a 28 ans dans la périphérie de Nankin avec en poche quelques économies et dans sa tête des ambitions infinies pour accomplir quelque chose qui semblait impossible... Voilà les débuts du Suning, avec notre propriétaire qui est parvenu à devenir l'un des hommes les plus riches au monde, et ce à partir d'un petit magasin de climatiseurs... Voici l'histoire de la clairvoyance et la capacité d'un homme capable de créer un empire à partir de rien... Suning est né comme cela, alors que personne ne s'y attendait, que personne ne pensait que c'était possible et au moment où tous ont catégorisé de "vrai fou" notre bon Jindong. De la folie à la gloire Cette folie de la part de Jindong Zhang, ce coup de poker, l'a fait devenir l'entrepreneur à succès actuel. En 2016, cet "ovni" se fait connaitre en Italie en s'offrant l'Inter et en souhaitant faire grandir pas après pas son entreprise familiale. Dans le courant du mois d’août 2018, Zhang s'est livré à cœur ouvert, en s'exprimant sur l'année 1990, une année où tout a débuté. C'est un fait Jindong Zhang est un homme toujours autant passionné, un homme qui a la volonté de continuer à grandir continuellement. La Naissance du Suning "En 1990, il y a 28 ans, j'étais âgé de 27 ans, j'ai alors quitté un emploi sûr et j'ai loué une petite salle de moins de 200 mètres carrés sur Nanking Ninghai Road afin d'y créer un patchwork de 100 000 yuans (soit un peu plus de 12 000 euros). Quand j'ai décidé de créer une entreprise de vente au détail spécialisée dans les climatiseurs, les gens pensaient que j'étais fou." "Mais je savais ce que je faisais et ce que je voulais faire. A cette époque, en raison de la main-d'œuvre limitée, j'ai dû gérer un peu seul le groupe dans tous les secteurs du commerce. Mais je n'ai aucun regret car de toute façon, vous ne savez jamais quel sera le prix du succès." Activités diversifiées "Quand je me suis embarqué dans cette aventure, mon objectif était de faire en sorte que ma famille puisse vivre une très belle vie. Aujourd'hui, Suning travaille dur pour offrir une vie heureuse à ses 250 000 employés et à ses centaines de millions d'utilisateurs." "Au début de son activité, Suning, comme d'autres entreprises de vente au détail en Chine, ne pouvait être considérée que comme une entreprise à forte intensité de main-d'œuvre, loin derrière les entreprises technologiques. Mais aujourd'hui, nous sommes engagés dans de nombreux domaines, tels que l'intelligence artificielle, le e-commerce,... Nous reconcevons l'industrie et nous essayons d'avancer technologiquement sans négliger la vente au détail." Réforme "Au cours de ces quarante dernières années, la Chine s'est lancée dans une voie de réforme et d'ouverture au monde. C'est dans ce contexte que l'esprit d'innovation et d'entrepreneuriat du peuple a été fortement stimulé, ce qui a également donné vie à la recherche et au développement de nouvelles technologies." "Cette voie nous a permis de grandir, de marcher aux côtés des gens et à présent nous sommes parvenu à diriger ce monde. Je suis reconnaissant de ces années, lorsque j'observe le développement du Suning au cours des 30 dernières années, je ressens fortement toute l'énergie qui a découlé de cette poussée de technologie, qui a été la force motrice derrière nos ambitions." Les Services "J'ai toujours dit à mes employés : "Il faut investir dans les services et construire un système de services professionnels propre au Suning, cela lui permettra de se construire en disposant d'une compétitivité forte. La tendance de la société actuelle est de remplacer un bien précis et d'en confier sa destinée à une entreprise que l'on ne peut éviter, c'est un avantage." "Les entreprises peuvent décider de soit s'adapter à cette tendance, soit d'y résister. Ma décision était de "changer cette tension" et d'anticiper le temps en travaillant sur le commerce en ligne. Suning devait devenir une véritable entreprise de haute technologie et elle était appelée à devenir le plus grand fournisseur de gestion de détail intelligent en Chine et dans le monde." La Silicon Valley "J'ai promu l'établissement d'un Institut de recherche à la Silicon Valley, faisant de la sorte que le Suning soit un membre de ce lieu. A présent, celui-ci absorbe les meilleurs talents de technologie informatique du monde. Cette pensée était dans mon cœur depuis tant d'années, mais elle a toujours été repoussé car ce n'était pas encore le bon moment." "Le 20 novembre 2013, le Suning Silicon Valley Research Institute a été officiellement présenté. Nous visons toujours à avoir une balance entre la tradition et l'innovation, qui est le cœur du développement des affaires." La croissance "Au cours de ces 28 années, j'ai vu le Suning grandir, passer d'une petite boutique à une grande entreprise, d'une seule opération à des opérations diversifiées, d'une entreprise nationale à une entreprise qui réalise des opérations transnationales. L'esprit de Suning est de toujours innover et de se chercher de nouveaux défis. La concurrence ne manque pas, mais nous sommes confiants dans notre volonté de grandir toujours plus." "Notre philosophie de la vente au détail ne changera pas et elle restera toujours au sommet de nos préférences, quel que soit le visage de l'entreprise à l'avenir. A présent, nous allons vivre des années cruciales jusqu'en 2020, pour notre vente au détail sur Internet. Et nous n'en sommes qu'au début de notre Ère." Quasiment un milliard d'euros investi pour l'Inter En effet, le Suning se prépare à "liquider" Erick Thohir de l'Inter. Pour ce faire, une somme estimée entre 150 et 200 millions d'euros sera investie. Les intentions de Suning avec l'Inter sont extrêmement sérieuses, preuve en est de cet engagement, les sommes investies par notre propriétaires chinois depuis son arrivée. La fin octobre sera cruciale pour l'Histoire de l'Inter, et pas seulement parce que l'équipe de Spalletti retrouvera le Nou Camp pour y affronter le Fc Barcelone. L'avenir de l'Inter sera également lié dans tous les sens et dans tous les domaines à son propriétaire asiatique. Le point de départ : Steven Zhang Le fils de Jindong Zhang sera nommé Président de l'Inter. Pour évincer Thohir de la Présidence, le Suning va soulager l'indonésien de ses 31,05 actions qu'il dispose, afin d'avoir le contrôle total sur le Club. Cette opération devrait avoir lieu très prochainement, car l'idée du Suning est de nommer le nouveau Conseil d'Administration et plus précisément Steven Zhang, en qualité de Président, lors de la réunion des actionnaires qui se tiendra le 26 octobre 2018. Le Suning est prêt à réaliser cette dernière étape de rachat des part en présentant une augmentation de capital de 142 millions d'euros, en plus les 128 millions d'euros relatifs aux rachats des actions détenues en leurs temps par le duo Moratti-Thohir. Total de l'opération: 270 millions d'euros. Des investissements importants pour l'Inter Au cours des deux dernières saisons, le Suning a injecté sous la forme d'une adhésion de prêts, pour environ 336 millions d'euros. À ce stade, l'investissement du Suning envers la Beneamata est déjà de plus de 600 millions. Et ce n'est pas prêt de s’arrêter car le Suning a l'intention d'injecter d'autres liquidités dans les caisses du club en lui garantissant entre 80 et 100 millions d'euros pour les droits de Naming de la Pinetina, des maillots d’entraînements et d'autres sponsorisations. 56 millions ont été injectés lors de la première saison du Suning, 40 pour la saison dernière. Bye Bye Thohir Reste à présent à remercier Thohir et prendre le pouvoir. Pour ce faire, le colosse chinois devra débourser cette somme estimée entre 150 et 200 millions d'euros. Une fois cette transaction actée, le Suning aura quasiment investi un milliard d'euro dans "son" club. C'est pourquoi Mauro Icardi a bien raison d'y réfléchir à deux fois avant de songer à quitter un paquebot qui pèse un milliard d'euros, car contrairement à ses compatriotes qui ont investi dans le football européen, le Suning lui confirme et montre qu'il est sacrément sérieux. Actuellement, l'Inter a déjà engrangée 50 millions d'euros sur le terrain et nous ne sommes qu'au début de saison. A présent, l'Inter va vivre un vrai Derby à Milan, celui d'un colosse chinois, face à une des plus importante entreprise américaine. Et pour un chinois, ce Derby est ce qui se fait de mieux. Le Saviez-vous ? Il y a quelques mois, Zhang Jindong a refusé une offre de rachat de l'Inter. Alors que le Club était en difficulté pour se qualifier en Ligue des Champions, notre propriétaire a décidé de conserver le Club. L'avenir confirmera qu'il dispose d'un indéniable nez d'affaires et il peut à présent commencer à s'amuser avec "sa" Ligue des Champions. L'Inter chinoise n'est peut-être pas flashy, mais elle investi intelligemment. Le Suning a enfin réaliser que pour remporter des titres, il est utile d'avoir des joueurs disposants de qualités importantes. Même si on ne retrouve actuellement pas l'âme des Inter du passé, car il n'y a pas assez d'Icardi sur le terrain, la Direction de l'Inter réalise un travail optimal. Et même si cela ne peut "suffire" dans le monde du Calcio, qui est habitué à s'identifier à des Familles, comme Moratti, Agnelli.... L'Inter est à présent plus connue pour d'autres qualités, des qualités qui ne changeront jamais : des Tifosi, tels que Fraizzoli et Pellegrini, et d'autres Tifosi, ceux qui composent son public. Des passionnés, des personnes qui sont prêtes à émettre des critiques, même après des moments de liesses, des personnes toujours plus nombreuses aux stades, des personnes qui ont ce "sentiment d'appartenance" cher à Luciano Spalletti, des personnes qui n'abandonnent jamais et qui représentent la Nerazzurra di Milano. Même si Javier Zanetti a été une légende sur le terrain et qu'il a le physique pour représenter l'Inter, ce dernier ne dispose pas encore du Charisme nécessaire pour occuper un tel poste. Un poste occupé dans le passé par Giacinto Facchetti. Avec le temps, ce sera un objectif pour lui, d'atteindre ce niveau de qualité. Et même si le Milan actuel peut se targuer d'avoir un charisme américain, en cette approche de Thanksgiving, du côté de l'Inter, il restera plus que tout : Le réel amour de nos couleurs. L'Inter est une "Famille" qui a été reprise par une "Entreprise Familiale" et ça, ça n'a pas de prix... ®Antony Gilles - Internazionale.fr [ Mise à jour avec les articles ci-dessous suite à la nomination de Steven Zhang ]
  23. Le 18 septembre sera une date importante pour l'Inter et Historique pour le Suning. En effet, l'Inter fera son retour en Ligue des Champions et le Groupe de Jindong Zhang sera le premier match européen pour un propriétaire majoritaire asiatique d'un club européen. A jamais le premier Ces dernières années, de nombreux entrepreneurs chinois sont apparus dans le monde du football européen, mais aucun d'entre eux n'est jamais parvenu à accéder aux groupes de la Ligue des Champions en qualité d'actionnaire majoritaire. Comme le souligne le Corriere dello Sport, à dater du 18 septembre, le Suning ouvrira une route que d'autres compatriotes pourront peut-être suivre dans le futur et ce même s'il y a eu un blocage des investissements imposé par le Gouvernement Chinois. En conséquence à ce blocus, l'Atletico Madrid aura vu son partenaire minoritaire, le Groupe Wanda, partir après avoir vendu ses actions. La China Media Capital est quant à lui un actionnaire minoritaire de Manchester City. D'autres clubs, moins huppés, sont passés sous pavillon chinois, mais aucun d'entre eux n'est apte à disputer la Champion's League immédiatement : WBA, Aston Villa, Wolverhampton et Southampton pour l'Angleterre Grenade et Oviedo pour l'Espagne Nice et Sochaux pour la France. Un Président en puissance Steven Zhang est actuellement à Shanghai, mais il reviendra à Milan ce vendredi afin d'assister à la confrontation entre l'Inter et Parme, au Giuseppe Meazza. Il est également évident qu'il sera présent pour les débuts de l'Inter face à Tottenham. Même s'il n'était pas physiquement présent à Bologne, Steven a assisté à la rencontre depuis son téléviseur et s'est réjoui du but de Nainggolan, comme en témoigne son profil Instagram. Durant son absence, il a maintenu un contact permanent avec Antonello qui est l'Homme de Confiance du Suning et également le PDG de l'Inter. Pour l'heure, les plans mis en place par le Suning se déroulent comme espéré : En replaçant l'Inter en Ligue des Champions En développant la croissance de la marque et les revenus En parvenant à faire augmenter la croissance de fréquentation du stade La courbe se dirige donc vers le haut et cela vaut dans tous les domaines de la vie en entreprise et personne ne souhaite y mettre un terme, même si le défi à la base était des plus complexes et des plus intriguant... Spalletti sous pression ? Le Suning a informé Luciano Spalletti que, pour cette année, deux objectifs devaient être atteint: Consolider la place de l'Inter en Serie A en la qualifiant en Ligue des Champions Passer la phase de groupe et atteindre le tour suivant en Ligue des Champions Suite à cela, Tuttosport s'est lancé sur deux dispositifs qui pourraient être alignés en fonction de la qualité des adversaires : Le Saviez-vous ? L'Inter va disputer 7 rencontres en l'espace de 21 jours, entre Coupe d'Europe et Serie A. Outre ce rythme de folie, en l'espace de trois jours, il y aura pas moins de 130 000 personnes qui auront fait le déplacement au Giuseppe Meazza pour les deux rencontres à venir, soit face à Parme et face aux Spurs. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. En effet, le mandat d'Erick Thohir en qualité de Président de l'Inter prendra fin courant du mois d'octobre. La personne qui est appelé à lui succéder sera Steven Zhang. Déjà soutenu par les fans sur les réseaux sociaux, où il est déjà appelé Président par les tifosi. Un Président de Cœur ? L'image forte de Steven Zhang sera ses larmes à l'Olimpico, suite à la qualification de l'Inter en Ligue des Champions, face à la Lazio. Si auparavant Steven gardait une certaine réserve, ce soir-là, il aura été touché en plein cœur par notre Beneamata. Outre l'affection des tifosi, l'idée de voir Steven prendre le contrôle de l'Inter fait également son chemin en coulisse. En effet, lors de la prochaine Assemblée Général des actionnaires, Steven devrait devenir l'un des plus jeunes Présidents, aux commandes d'un des plus grands clubs d'Europe. Préparé au poste de Président En juin 2017, le Conseil d'Administration avait étendu ses pouvoirs au sein du club, ce qui est également un élément révélateur de l'avenir qui l'attend. Lors de cette décision en juin, Steven avait obtenu le droit de signer et d'intervenir sur le mercato, sans devoir demander l'aval au Suning, et sur les questions relatives au stades ainsi que sur les parrainages. La Présidence pourrait également être actée, même si Erick Thohir se montre toujours réticent à céder ses 31% d'actions. Le Suning les veut, mais il n'y a toujours pas d'accord pour la transition. Comme le souligne la Gazzetta dello Sport: "Steven Zhang est âgé de 26 ans, il deviendra sans aucun doute l'un des plus jeunes présidents de la scène européenne. A l'Inter, l'âge du jeune homme n'est pas un paramètre à prendre en compte comme une sorte d'erreur de casting." "En effet, Steven a toujours étudié, avec comme but de devenir l'Héritier d'un empire et ce par le biais d'une discipline reçue de part son père autodidacte. Avant de partir aux Etats-Unis, Steven avait fait sa scolarité à l'Institut d'Etudes Internationales de l'Université de Nanjing. S'en est suivi une formation à la Wharton School, une des plus célèbres écoles au niveau mondial, qui fait partie de la Ivy League, soit l'élite des universités américaines. Par la suite, il a été fait ses débuts à Morgan Stanley et Jp Morgan, avant de retourner au Suning." La décision du Père Même si au début, on aurait pu supposer que Steven retournerait tôt ou tard à Nankin, le fait que ce dernier vive en permanence à Milan, et se situe qu'à quelques minutes à pied du siège de l'Inter, met fin à tout retour en Chine. Ce dernier prouve qu'il est un acharné de travail, n'hésitant pas à remplir également ses fonctions à domicile, voir entre la Costa Smeralda et le lac de Côme. C'est simple : Steven est devenu "Italien" en ayant réussi à s'intégrer à la culture d'un pays quadruple champion du monde de football. Interiste convaincu, il reçoit également de précieux conseils de Javier Zanetti, qui l'instruit également sur les leçons à retenir du Triplé. Steven écoute, assimile, apprend et il va toujours de l'avant. Pour lui, il y a des possibilités, il n'y a pas de place pour la difficultés... Il y a des projets, pas uniquement des souvenirs. Quoiqu'il en soit, la décision finale reviendra à Jindong Zhang, le père de Steven, qui est également le propriétaire de l'Inter. Que pensez-vous de Steven Zhang en qualité de "Président de l'Inter" ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Le Suning continue son projet d’expansion à travers le Monde. Selon Tuttosport, notre propriétaire chinois serait à la recherche d’un Managing Director pour l’Inter en Chine, et plus précisément à Nankin. Dans son communiqué publié sur le site du Suning, Jindong Zhang a confirmé cette information : "L’achat de l’Inter fait partie de notre stratégie de développement dans l’industrie sportive. Cela aidera le Suning à grandir au niveau International et permettra à la marque de devenir connue en Europe et dans le monde." "La Chine est la deuxième maison de l’Inter et les investissements du Suning permettrons à l’Inter de retrouver ses jours de gloires. San Siro est la maison de l’Inter, c’est l’un des plus beau stade au monde, preuve en est, des personnes du monde entier viennent le visiter. Chaque année on y dénombre 4M de touristes." "Cette stratégie du Suning consiste donc à recruter un Managing Director qui s’attellera à développer la stratégie commercial du club en unissant Milan et la Chine. Ce nouveau Directeur aura à sa disposition une équipe d’environ 20 personnes. Son but sera de développer le chiffre d’affaire de l’Inter et d’en faire grandir sa marque en Chine." Comme le conclut le journal turinois, il s’agit d’un moment clé, car cela permettra, au club d'augmenter ses royalties sur les produits réalisés en co-branding avec Suning. Un nouveau Directeur du Marketing signe à l’Inter : Luca Danovaro quitte la Roma Le Suning met en place son équipe managériale. Selon Calcio&Finanza, dans les prochaines semaines, le club Nerazzurro devrait officialiser l’entrée dans son organigramme de Luca Danovaro, actuellement en poste à la Roma, en qualité de Chief Commercial Officer. Agé de 43 ans, le dirigeant quittera les Giallorossi pour débarquer à Milan et reprendre le rôle de Directeur Marketing du club. Un rôle actuellement occupé, de façon intérimaire, par Robert Faulkner, le Directeur de notre Communication. En effet, l’Inter cherche à renforcer son secteur commercial, preuve en est sa séparation avec Infront, dont le contrat ne sera pas reconduit après le 30 juin 2018. Le Suning préfère que le club gère lui-même son traitement interne, d’où le lancement de la marque "IN". Outre le fait de s’occuper de ses propres affaires, l’Inter verra aussi le Suning lui venir en aide par le biais des sponsorisation et sur l’aspect commercial. Danovaro, avant de rejoindre la Roma en juillet 2017 était le Directeur Marketing et Communication de Moleskine, il a également géré le secteur footballistique de Nike en Europe et les projets sportifs et de sponsorisations de Samsung en Italie, en plus de certaines opérations réalisées avec le Coni. ®Antony GIlles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...