Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'juventus'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Série A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

95 résultats trouvés

  1. C'est l'information de la soirée. Selon le Corriere di Torino, la Vieille Dame aurait l'intention de s'attacher les services d'Isco. De fait un départ de Paulo Dybala pourrait être plus qu'envisageable. Et si pour l'heure, la turinoise insiste pour s'offrir Mauro Icardi en échange de Gonzalo Higuain, le départ de la Joya n'est plus à exclure. "Un joueur comme Isco pourrait être bénéfique pour toutes les parties, car l'Inter continue à mettre la pression pour recruter Paulo Dybala, peut être en échange de Mauro Icardi, un joueur qu'Antonio Conte ne souhaite pas voir lors du stage estival." "Si pour l'heure la Juve a toujours rejeté cette demande d'échange entre les deux argentins, la possibilité d'aligner une attaque composée d'Isco placé derrière Ronaldo et Icardi ravirait la direction bianconera. De fait des contacts ont toujours lieu aussi bien avec le Real qu'avec l'Inter." Pour ou contre l'arrivée du PD10 ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. C’est l’annonce de ce début de semaine, à dater de la saison prochaine l’Inter s’attachera les services de Matteo Pincella, nutritionniste qui est passé notamment par la Juventus et la Squadra Azzurra. L’information émane du Corriere Dello Sport : “Pincella entretient d’excellentes relations avec Marotta, qu’il a connu lors de leurs années communes à Turin, mais il est aussi très lié à Conte, qu’il a connu à la Juve lorsqu’il était nutritionniste-biologique au J-Medical, et à Lele Oriali, étant donné qu’ils ont passé deux années ensemble à la FIGC." L’intervention de Marotta, Conte et Oriali a été fondamentale pour le recruter à la Pinetina, qui par rapport à ce qu’elle était il y a quelques mois, regorgera à présent de nouveaux et nombreux visages. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. L’information provient du Corriere di Torino, Mauro Icardi qui jure épouser exclusivement la cause interiste au point de refuser toutes les propositions présentées sur la table lors de cette session estival du Mercato, a été aperçu dans un quartier bien connu par les sud-américains évoluant pour le compte de la Vieille Dame. "Une rumeur circule à Turin, la semaine dernière, Mauro Icardi et son épouse/agent Wanda Nara ont été aperçus près du centre-ville, à la Via Pomba. Si ces derniers jours, le couple se trouve actuellement au Japon, à Tokyo, avant de s’envoler pour visiter le Monde, et immédiatement après avoir déposé ses enfants chez les grands-parents, Wanda Nara avait annoncé un retour de 24h en Italie pour raison professionnelle." Est-ce qu’une réunion était prévue à Turin ? "Une destination possible mais non probable pour l’attaquant en conflit avec l’Inter ? Ce qui est sûr, c’est que la Juventus ne compte pas verser à l’Inter plus de 65 millions d’euros. Qui plus est, la Vieille Dame souhaiterait éviter un échange sec avec Paulo Dybala. Des discussions existent, c’est un fait." Via Pomba La zone visitée par le clan Icardi regorge d’énormément de joueurs bianconeri, on y retrouve de très nombreux sud-américains, un point commun avec le capitaine déchu. Pour info, on y trouve l’habitation de Martin Caceres. Paulo Dybala et Gonzalo Higuain eux, y ont habités. De son côté, Wanda Nara aurait pris "bonne note" de ce secteur de la ville turinoise. Le Corriere Della Sera nous rappelle également que les prémices entre la Juventus et le Clan Icardi remonte à l’été dernier, une information qui avait été confirmée par Wanda Nara et Fabio Paratici. Maurizio Sarri verrait d’un très bon œil le recrutement de l’argentin, lui qui le désirait en 2016 pour le compte du Napoli, avant de parvenir à recruter Arkadiusz Milik. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Il s'agit du buzz du moment : Milan Skriniar est devenu "Chef des Ultras". Comme vous pouvez le constater dans la vidéo reprise ci-dessus. Skriniar, durant ses vacances à Dubaï, en compagnie de Barbora s'est diverti avec ses amis. Le moins que l'on puisse dire, c'est que Milan n'a pas hésité un seul instant à tacler la Juve sur la Ligue des Champions perdue... Le tube de l'été....Milan, Uno Di Noi! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. L’annonce émane de la Gazzetta Dello Sport. Pour palier au départ de Giovani Gardini, présent depuis février 2016 et annoncé sur le départ, l’Inter est allé faire ses emplettes à Turin. Plus précisément à la Juventus où le Club est parvenu à débaucher Marco Scalvini qui se verra confier la gestion du centre sportif d’Appiano. Scalvini avait déjà occupé un rôle similaire lors de son passage à la Lazio. Par la suite, il avait intégré le Club Bianconero avant de rejoindre Beppe Marotta à l’Inter. Un Homme fortement désiré par le Beppe. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Selon TuttoMercatoWeb, Antonio Conte et l’Inter, c’est une affaire conclue. Les ultimes formalités bureaucratiques ont été réalisées et le contrat de trois ans proposé par l’Inter a été signé. Son staff Il sera composé de son frère Gianluca, Cristian Stellini, Julio Tous et Paolo Vanoli. Sur demande de Samir Handanovic, l’entraîneur des gardiens restera Bonaiuti avec qui il a l’habitude de travailler depuis des années. Par rapport à la situation de Luciano Spalletti, la résolution du contrat avec une prime de reconnaissance devrait avoir lieu vendredi, raison pour laquelle Antonio Conte sera également annoncé en cette fin de semaine. Conte s’est déjà entretenu avec le joueur emblématique de l’Inter Selon Fabrizio Biasin, dans l'attente de son intronisation, Antonio Conte n’a pas perdu de temps. Outre une rencontre dans un restaurant en compagnie de Zhang et Marotta lundi soir, l’ancien Sélectionneur de la Nazionale s’est déjà entretenu avec Samir Handanovic, le Capitaine de l’Inter. Marotta a du mal à se contenir Dans le courant de mardi après-midi, Antonio Conte a été vu à Milan. Selon Sport Mediaset, l’avocat Cappellini était attendu pour finaliser le contrat. Vu la tragédie qui frappe Luciano Spalletti, Giuseppe Marotta a préféré faire passer cette intronisation au second plan, par respect pour le natif de Certaldo. Il s’est juste permis de déclarer : "On en parlera plus tard". L’Inter ne conservera pas Luciano Spalletti, Marotta ayant décidé d’écraser la concurrence en augmentant l’offre salariale de Conte. Comme annoncé, ce jeudi Conte sera à Appiano. Étant donné la situation relative à Spalletti, la présentation officielle pourrait aussi bien avoir lieu ce vendredi que dans le courant de la semaine à venir. Concernant le voyage en Chine, celui-ci a été "revu". En effet, à partir du 24 juillet, Conte sera en Chine avec l’Inter dans le cadre de l’International Champions Cup. Conte a snobé la Juventus L’Information émane de Fabrizio Biasin qui a raconté une situation qui s’est produite en arrière plan, lors du renvoi d’Allegri à la Juventus. En effet, un nombre important de personnalités s’attendaient à voir Conte rejoindre la Vieille Dame. "Je sais que beaucoup de choses se sont dites, je ne dis pas que certains se sont plantés sur Conte, mais il y a eu des faits précis et ils sont nombreux : Les premiers sondages se sont tenus de Noël à Mars. L’accord verbal a eu lieu au début du mois d’avril. La confirmation de l’accord entre les parties s’est tenue durant la période chaude de séparation entre Allegri et la Juve : Énormément de sms ont été échangés entre l’ancien sélectionneur national et l’Administrateur-Délégué de l’Inter." "Le contrat est prêt, on parle de 3 ans sur une base de 10 millions d’euros. Ce samedi, Antonio sera présent à Madrid avec Marotta et Zhang pour assister à la finale de la Ligue des Champions et pour discuter de l’Inter du Futur." "Des noms ont déjà été cochés : Godin pour la défense, Barella pour le milieu de terrain, Dzeko pour l’attaque. Lukaku rejoindra l’Inter uniquement si Manchester accepte Perisic en contre-partie technique." "Au niveau des départs, Icardi est sur la sellette, mais un entretien avec Conte devra résoudre cette question, Nainggolan est aussi cité sur le départ, mais il a lieu de trouver un repreneur. Concernant Lavezzi, il ne s’agit que d’un pur fantasme journalistique." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Comment prendre le meilleur sur son ennemi-juré, si ce n’est qu’en le diminuant ? Si le duo Marotta-Conte a vécu une très mauvaise expérience avec la Vieille Dame, signer à l’Inter est la meilleure façon pour procéder à une Vendetta en bon et due forme semble logique. Là où la situation prend une nouvelle tournure, c’est qu’outre les duels à venir sur le Mercato, Antonio Conte compte faire souffrir la Vieille Dame. Selon Tuttomercatoweb.com, le nouvel entraîneur de l’Inter serait parvenu à s’attacher les services de l'entraîneur des gardiens. Son nom ? Claudio Filippi, qui est actuellement en poste à la Juventus. La Juventus supportera-t’elle encore longtemps le comportement interiste ? La saison à venir promet d’être palpitante. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Courtisé dernièrement par la Juventus, le Special One a décliné l’offre de la Vieille Dame, malgré l’intervention de Cristiano Ronaldo. . As nous confirme l’information : Josè Mourinho s’est auto-éliminé de la course au banc turinois. En effet, l’ancien entraîneur de l’Inter aurait décliné la proposition présentée, malgré la présence de joueurs importants tel que Cristiano Ronaldo. Choix préférentiel Selon le quotidien espagnol, le Special One semblait être le choix de prédilection du Club Bianconero, lui qui est capable de réaliser ce saut de qualité et se montrer décisif dans la conquête d’une Ligue des Champions. Qui plus est ses relations étaient devenues positives avec Cristiano Ronaldo. Amour Nerazzurro L’obstacle principal à cette transaction est le passé interiste de l’entraîneur portugais : C’est un fait, Mourinho dispose d’un lien d’affection important avec l’Inter. Et malgré le pressing effectué par Ronaldo, celui-ci n’a pas pris en considération l’option juventine. Ronaldo a tenté de séduire l’entraîneur en lui démontrant avec fierté l’offre présentée, mais Mourinho, bien que flatté par l'intérêt, ne l’a pas senti, il a donc refusé la Juve. Si le futur de Mourinho est encore à définir, lui qui a refusé de multiples offres émanant de la Serie A, de la Premier League et de la Chine, il est d’ores et déjà sur qu’il ne trahira pas sa Beneamata. Uno di Noi ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. La question du futur entraîneur de la Juve est sur toutes les lèvres, surtout sur celles des bookmakers. Ces derniers votent majoritairement pour Pep Guardiola, l’entraîneur de Manchester City, selon Eurobet, est passé d’une côte de 3,50 à 1,50. En seconde place, on retrouve Maurizio Sarri, actuellement en poste à Chelsea avec une cote de 2,50 Reste l’hypothèse Mourinho à 9,00 Simone Inzaghi est donné à 11,00 Conte, lui, est donné à 15,00 Mais l’homme providentiel, Luciano Spalletti, est donné à 51,00 Voir Spalletti à Turin, est-ce une trahison ou un kiff ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. "Rien à faire pour la Juventus : Antonio Conte a choisi l’Inter et il ne trahira pas le pacte passé avec les Nerazzurri." Telle est la déclaration de la Gazzetta Dello Sport. "Beaucoup de choses ont été réalisées, il ne reste que très peu à faire, à savoir les documents à soumettre à la signature, ce qui se fera d’ici peu. Ce lundi n’était pas une journée de présentation, mais de confirmation. Malgré le départ d’Allegri, l’Inter a toujours conservé une certaine sérénité sur de l’accord passé avec le Lecesse." "Qui plus est Conte a déjà préparé ses programmes pour renforcer l’équipe. Son objectif prioritaire se nomme Lukaku, voire Dzeko. Il a d’ailleurs invité le club à raisonner un peu plus avant de foncer sur Danilo par exemple." Entraîneur aussi sans la Champion’s Le match de dimanche et les conséquences qui en découleront n’auront aucun impact sur le choix de Conte. Limite, cela interférera uniquement sur le type de joueurs que Zhang pourra offrir à son nouvel entraîneur, pour faire simple, le Monde ne changera pas avec ou sans Ligue des Champions. Pactole en jeu Marotta n’a pas été par quatre chemins : Sans les 50 millions garantis par la plus prestigieuse des Coupes Européennes, il sera impossible de viser certains types de joueurs, et en particulier ceux auxquels il pense. Marotta souhaite réaliser des transactions importantes et pouvoir déjà viser des objectifs de haut niveau. Même si les comptes sont au vert avec près de 300 millions d’euros, le manque à gagner, même via la quatrième place de Serie A, provoquerait un pas en arrière aussi bien au niveau sportif, qu’au niveau économique. Le chant du Cygne pour Spalletti C’est pour cette raison qu’à Appiano Gentile, on ressent une tension électrique : Spalletti a tenté de secouer les joueurs en stimulant leurs orgueils, en les confrontant à la réalité, dès le début de l’entrainement. Les discussions sont restées dans les limites, mais il a clairement été dit qu’il faudra savoir gérer cette peur découlant de ce match. Qui plus est, l’Inter fera face à la pire défense à l’extérieur en Serie A, un luxe qu’Empoli se partage avec le Chievo. À Naples, l’équipe interiste a failli, surtout au niveau de sa personnalité. À dater de lundi prochain, l’Inter sera l'Inter de Conte et pour cette raison, le Club demande une fois de plus l’aide du Meazza. Avec 60 000 tifosi minimum attendu, tous s’attendent à ce que les joueurs parviennent à arracher une nouvelle qualification en Ligue des Champions. Le saviez-vous ? Antonio Conte a scalpé Abramovich. En effet, le futur entraîneur de la Beneamata a eu gain de cause devant la justice londonienne. Licencié en juillet 2018, Chelsea est condamné à lui verser l’équivalant d’un salaire annuel, soit 10 millions d’euros. Pour rappel, Conte avait exigé une telle indemnisation suite à son renvoi en juillet, en prétextant qu’il se devait d’être dédommagé, lui qui a rencontré des difficultés pour trouver un club. Lui qui sera resté à l’arrêt durant une année, avant de retrouver les terrains avec l’Inter. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Le futur de Mauro Icardi est loin de s'écrire en Nerazzurro. Loin de se remettre dans les rangs, élément plus que perturbateur, ce dernier est en train de tester les limites du Suning... Attention toutefois à ne pas aller trop loin, Ramires vous expliquera la raison. Voici ce que nous révèle la Gazzetta Dello Sport Nous n'en sommes plus aux indices car cela pourrait être perçu comme quelque chose de banal. Le bras de fer débuté par Wanda Nara via ses déclarations à la télévision, ses photos et ses messages à doubles sens transmis à des amis, est perçu par l'Inter comme une tentative de forcer la main au club. Le but de Wanda est de mettre l'Inter dans une situation difficile. Car le feeling est bel et bien présent entre Fabio Paratici et Wanda Nara, les contacts entre les différentes partis ne s'étant jamais interrompu depuis ceux établis via un agent, l'été dernier. Ce dernier mois, Mauro Icardi était plus actif en tant qu'homme public, avec des photos osées, que sur le terrain. Cette situation a plus qu'irrité le Club et n'a pas contribué à augmenter le nombre de personnalités prêtes à plaider sa cause. Malgré ce comportement, Wanda Nara ne cesse de répéter la volonté ferme de son mari de rester à Milan. Que se cache-t ‘il derrière ? Le but était de provoquer une réaction, car avec Spalletti toujours sur le banc, Icardi n'aurait eu aucune chance de rester à l'Inter. Mais cette chance, Icardi l'a déjà perdu également avec Conte, vu les actes commis. Wanda souhaite, du fait de son comportement, forcer l'Inter à assumer publiquement la responsabilité de la vente du joueur. Elle en veut encore plus, car en cas de départ, c'est Icardi lui-même qui décidera, en première ligne, de sa future destination. Voici où nous en sommes pour la Rosea "Vous voulez l'envoyer ailleurs ? Vous qui avez déjà retiré le brassard à Mauro ? Ce sera ma décision. Notre volonté est celle de rester en Italie en Famille." Wanda Nara est liée par des impératifs professionnels plus que connu. Vu cette situation, il est donc facile de comprendre que l'Atletico Madrid de Simeone est un second choix, Paris, lui est le troisième... Cette situation est donc une suggestion de la Gazzetta qui doit être très proche de la vérité. On soupçonne que chaque situation n'est pas due au hasard, car si Wanda sait que l'Inter veut vendre Icardi, la destination est bien différente entre les parties : Mauro Icardi est tenté par la Juve. Celle-ci met la pression à l'Inter en prônant une négociation tirée vers le bas, bien loin des 110 millions d'euros de la clause libératoire. Les sommes proposées par les turinois sont également bien loin des 80 millions d'euros exigés par Marotta et Ausilio. Le Suning est dans la place Ce jeu est très dangereux pour Mauro Icardi, car celui-ci dispose encore de deux années de contrat et son comportement est tout sauf banal. Il y a trois mois, Steven Zhang a été très clair: "Icardi n'ira jamais à la Juve." Et le Suning est capable d'aller jusqu'au bout de ses intentions, au duel final. Prenez l'exemple de Ramires qui a été "libéré" seulement hier, après avoir passé 8 mois dans l'équipe réserve du Jiangsu pour ne pas avoir validé son transfert, l'été dernier vers Benfica. Ce qui est sûr, c'est que si transaction il y a, celle-ci sera cauchemardesque et c'est un euphémisme, car nous retrouverons face à face deux anciens amis : Marotta et Paratici. Et il ne serait pas à exclure le fait de voir Andrea Agnelli se présenter en personne face à l'Administrateur-Délégué de l'Inter. Le cas de figure le plus simple ? Un échange avec Paulo Dybala, car Higuain n'est pas pris en considération, Pjanic n'est pas considéré comme une piste réaliste. Qui plus est, il faudra savoir joindre les deux bouts à Milan. L'Inter devra également disposer de fonds et réaliser une plus-value de plus de 40 millions d'euros, renvoi de Spalletti inclus, d'ici au 30 juin. Toujours prêt à conserver Icardi ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Suite aux publications dans la presse de différents articles indiquant qu’Icardi souhaiterait rejoindre la Juventus, l’ancien capitaine de l’Inter a tenu à préciser les choses sur son compte Instagram avec la publication du texte suivant : "Étant donné que dernièrement les organes de presse ont écrit des news ne reflétant pas ma pensée et ma volonté, je tenais à informer nos tifosi que j'ai communiqué plusieurs fois au club mon intention de rester à l'Inter. De cette manière, à partir d'aujourd'hui, il ne peut pas y avoir d'imbroglio. Je comprends les intérêts de la presse de vendre de fausses nouvelles mais je ne peux rien faire de plus que clarifier les choses. Je répète : j'ai déjà exprimé à l'Inter ma volonté de rester parce que l'Inter est ma famille. Le temps dira qui a dit la vérité, Forza Inter, toujours."
  13. Le Collège du Coni considère comme inadmissible le recours intenté par la Juventus vis-à-vis du Scudetto 2006, celui-ci reste donc à l’Inter. 13 ans après le scandale qui a écorné le championnat italien, les Bianconeri avaient de nouveau réclamé à la Justice, une décision définitive sur l’attribution ou le rejet du titre assigné aux Nerazzurri, à la suite du Scandale du Calciopoli. Cette décision d’attribution avait été adoptée par le Commissaire de la FIGC, Guido Rossi, puis révoquée par divers Conseils Fédéraux. Le Tnas s’était prononcé comme incompétent sur le sujet. Voici donc le communiqué qui devrait mettre un terme à cette situation et tourner enfin une page sombre de l’Histoire du Calcio Communiqué officiel du Coni "Le Collège de la Garantie du Sport, à l’issue de l’audience qui a été ordonnée et présidée par Franco Frattini, a déclaré comme inadmissible le recours inscrit au R.G. – Recours 3/2019, introduit en date du 11 janvier 2019 par la société Juventus Football Club S.p.A, dans l’affaire qui l’oppose à la Federazione Italiana Giuoco Calcio (FIGC), au F.C. Internazionale Milano S.p.A. et au Comitato Olimpico Nazionale Italiano (CONI) imposant de façon définitive le verdict prononcé du Collegio Arbitrale del Tribunale Nazionale di Arbitrato per lo Sport du CONI (TNAS) dans le cadre de la procédure R.G. n. 1930/2011 TNAS, visant la Juventus Football Club S.p.A., la Federazione Italiana Giuoco Calcio (FIGC) et le F.C. Internazionale Milano S.p.A. [ [...] TNAS qui s’est déclaré incompétent, suite aux démarches de révocation du titre octroyé en date du 26 juillet 2006 par le Commissaire Extraordinaire de la FIGC Guido Rossi, pour raisons disciplinaires." "En conclusion, Il a été décidé que la Juventus reste déchue de son titre de Champion de Football de Serie A 2005-2006, celui-ci a été assignée de façon correcte au Fc Internazionale di Milano." Le Collège a également condamné la société Bianconera au paiement des dépenses imputées au Coni, soit 1 500 euros et a également exigé la compensation intégrale des dépenses relatives aux autres parties concernées. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Il s’agit d’une information émanant du Corriere Dello Sport : la Juventus songerait, pour des raisons d’auto-financement, à se séparer de plusieurs de ses joueurs, dont Paolo Dybala. Vendre pour mieux acheter C’est la conviction du journal romain, selon laquelle la Juve se prépare à se séparer de Paolo Dybala, Miralem Pjanic, Douglas Costa, Alex Sandro, Juan Cuadrado et Mario Mandzukic. Voici l’extrait relatif à l’argentin qui est dans le viseur de l’Inter : "Ce n’était pas la vraie "Joya" cette saison. L’argentin est apparu triste et toujours plus éloigné de la Juventus, lui qui est au cœur de nombreuses rumeurs alors qu’il dispose d’un contrat expirant en 2022." "Aussi sensationnel qu’il soit, le départ du numéro 10 n’est plus à exclure. Cette année de contre-performance lui a fait perdre de sa valeur. Estimé en début de saison entre 100 et 120 millions d’euros, il ne vaut plus aujourd’hui "que" 80 millions d’euros." Prétendants Le Bayern de Munich, Manchester City, Liverpool, mais surtout le Real et l’Atletico Madrid sont sur les rangs. La piste le menant à l’Inter n’est pas à écarter, même s’il ne s’agit pas du lieu de prédilection préféré par l’argentin. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Comme le révèle le Corriere Dello Sport, Mino Raiola s’est récemment entretenu avec les Nerazzurri quant à un éventuel recrutement de Moise Kean, la petite perle entrain d’éclore à la Juventus : L’Inter vise Moise Kean. Pas nécessairement pour l’été à venir, mais en 2020 lorsqu’il sera libéré de son contrat avec la Juventus. En effet, à ce moment-là, la nouvelle flèche de la Nazionale pourra être recruté à paramètre zéro. Trois points sont importants Le Club du Corso Vittorio Emanuel a approfondi ce sujet avec Mino Raiola, l’agent du joueur, qui a rencontré l’Administrateur-Délégué Beppe Marotta et le Directeur Sportif, Piero Ausilio. La Juve ne compte pas se faire avoir si facilement et travaille actuellement pour prolonger le contrat son joueur. Il n’est pas à exclure que prochainement Paratici ose se présenter à l’Inter pour demander des informations sur Icardi, ou même sur Skriniar qui serait l’objet de tous les désirs pour le Directeur Sportif Bianconero. De ce fait, il ne serait pas étonnant de le voir proposer Kean en contrepartie technique. Tout dépend de la Juve. Si cette dernière parvient à convaincre Kean, il sera extrêmement difficile pour les Nerazzurri de parvenir à le signer. Actuellement Kean touche 800 000 euros. La volonté de la Juve est de parvenir à un accord en multipliant son salaire par 4. Est-ce que cela suffira à convaincre le jeune homme ? La question mérite d’être posée étant donné qu’en 2017, lorsqu’il ne lui restait qu’une année de contrat, Donnarumma ne touchait que 150 000 euro au Milan avant de parapher un nouveau contrat le liant au Diavolo jusqu’en 2021 pour un salaire de 6 millions d’euros. Reste à savoir si la Juve parviendra à blinder son « bébé », mais si elle ne parvient pas, elle prendra le risque de le voir partir à paramètre zéro chez son ennemi juré. Cela pourrait même arriver en cas d’insertion du joueur lors du maxi-échange rêvé avec l’Inter. La route entre Milan et Turin risque d’être embouteillé cet été car Icardi séduit Paratici, tout comme Skriniar. Dybala et Kean sont des objectifs avoués du duo Marotta-Ausilio qui ne sont décidément pas attiré par Gonzalo Higuain, qui n’arrivera à l’Inter, ni à prix soldé, ni dans le cadre de l’échange avec Icardi. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Un échange imprévisible, un échange que personne n’aurait pu imaginer en début de saison : Le Grand Echange : Préparez-vous à ce film d’action qui aura lieu durant l’été et qui mettra aux prises les ennemis jurés que sont la Juve et l’Inter. En effet, cette opération celle de voir Mauro Icardi signer à Turin et Paulo Dybala faire le voyage inverse, prend de plus en plus d’ampleur. Voici d’ailleurs les derniers éléments qui nous sont communiqués par le Corriere Dello Sport : La Position de Dybala Aujourd’hui Dybala occupe une position bancale : Il a de bons contacts avec Marotta, qui l’a d’ailleurs fait signer à la Juve. Et il a décidé de conserver la vareuse Bianconero malgré la présence de Cristiano…. Il se trouve plus éloigné de la cage, mais n’a pas trop gouté à la joie d’être sur le banc. La tendance est que la décision finale lui reviendra et, si cela ne tient qu’à lui, ce dernier préférait rester. Vu la situation avec Icardi, il devient à présent urgent de savoir s’il serait prêt à rejoindre l’Inter. Selon Mariano Dybala, le frère de Paolo, il s’agirait pour l’instant d’un petit nan qui pourrait devenir NON. La position d’Icardi Icardi, et cela ne date pas d’aujourd’hui, semble vivre ses derniers mois à l’Inter avant de plier bagage. Il est trop difficile pour lui de continuer dans cette situation, qu’il y ait confirmation de Spalletti ou l’arrivée d’un nouvel entraîneur. Contrairement à Dybala, Mr Icardi n’éprouve aucun remord à accepter la Juventus. En effet, il se sent bien en Italie et il souhaite y rester pour ses proches, qui plus est être le compagnon de Cristiano Ronaldo est tout sauf banal. De plus, cette saison le laisse sur un gout d’inachevé et une odeur de revanche est entrain de prendre le dessus. Le prix Il s’agit de l’élément déterminant. L’Inter ne compte pas vendre au rabais Mauro, mais elle n’exigera également pas non plus les 110 millions de la clause libératoire. A minima, une offre de 70 millions d’euros pourrait convenir, mais une somme de 80 millions d’euros serait plus raisonnable. La Juventus pensait à la base grimper sur une somme à trois chiffre, mais la situation est telle qu’elle est qu’une proposition d’échange entre les deux joueurs ne relèverait pas du Fantamercato. Voici l’ultime avis de la Gazzetta Dello Sport sur la situation actuelle Prochainement, l’agent de Dybala va rencontrer Nedved et Paratici. Paulo prendra acte de la situation et saura si la Juventus compte réellement le vendre. En fonction, il avisera. Pour l’heure, personne ne s’est encore présenté auprès de son agent et frère Mariano. L’échange avec Icardi prend encore plus d’ampleur étant donné que le Capitaine déchu argentin a liké un message de Paulo: "On souffre encore plus des défaites. La beauté de ce sport est qu'il y a toujours d'autres trophées et d'autres saisons." Dans l’état actuelle des choses, cet échange permettrait à la Juventus et à l’Inter de réaliser une Double Maxi-Plus-Value. Si ce n’est pas une surprise de savoir que Beppe Marotta a un faible pour lui. Toutefois, Paulo a une conscience : Après avoir eu l’honneur de porter le numéro 10, il a du mal à se projeter au sein d’une autre écurie Italienne. Cette situation est également un signe de respect pour les Tifosi. S’il vient à partir, il songerait plus à l’étranger, soit l’Espagne, soit l’Angleterre. "PD10" est le premier à ne pas être satisfait de sa saison et il a fait un travail sur lui-même accompagné d’un coach mentale afin de gérer au mieux l’adaptation de son nouveau poste. La Juve s’attendait à beaucoup plus de lui, notamment sur le plan de la personnalité, mais n'a jamais officiellement parlé de le vendre. A l’Instar de Marotta, Icardi compte faire payer l’Inter pour son vécu en signant chez l'ennemi-juré…. Si l’information tend à se confirmer, que penser du comportement de l’argent : A-t’il tort ou a-t ’il raison ? Le saviez-vous ? Présente sur les ondes de Verissimo, présenté par Silvia Toffanin, Wanda Nara s’est confiée sur le futur de l’argentin : "Je suis tombé amoureuse de la personne et non du personnage. Mauro continue à marquer. Il est plus serein à présent. Nous remercions tous le monde car nous avons toujours eu d’excellent rapport avec tous. Nous serons encore ici l’année prochaine." Reste à savoir ce que veut dire "Encore ici" La Juve se présentera décimée au Derby D’Italie : C’est confirmé : Paulo Dybala et Douglas Costa rateront le match face à l’Inter. Khedira est out jusqu’en fin de saison et l’état de santé de Pjanic, Chiellini et Mandzukic doit être réévalué. Mattia Perin qui doit être opéré de l’épaule sera également absent. Martin Caceres devrait rentrer à la fin du mois d’avril. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Confronté sur Sky Sport par Adani, l’entraîneur de la Juventus, Massimiliano Allegri a dérapé : Massimiliano Allegri "Ce n’était pas simple de jouer ce soir, l’Inter a un objectif à atteindre et jouer au Meazza est toujours compliqué. Nous avons débuté normalement et nous avons souffert après le but sur les phases arrêtés. Nous avons également raté nos contres. En seconde mi-temps, c’était un tout autre match. Nous avons ce besoin de faire de bons matchs et de bons résultats, nous nous loupons entre de trop dans la gestion du ballon. Emre Can, en qualité de troisième défenseur était un peu mis en difficulté." "Je dois pouvoir déterminer et aider les joueurs à s’améliorer au mieux. Face à l’Ajax, je le répète, nous avons pris quatre contres, ce n’est pas le jeu de l’Ajax. Plus j’aligne des joueurs de qualité sur le terrain, mieux le ballon circule. J’ai vu peu de fois Douglas Costa tout comme Cuadrado. Dybala avait bien débuté avant de se retrouver en difficulté." "Durant la saison les choses changent. J’étais critiqué lorsque j’étais à Milan avec mes trois milieux, mais ils m’ont fait remporter le Scudetto. Jouer au football est simple, entre bien jouer et gagner, il y a une subtilité. Être entraîneur ne veut pas dire proposer que des schémas tactiques qui découlent d’une théorie. Moi je suis un praticien." "Adani, tu es le premier à lire des livres sur le Calcio car tu n’y connais rien, tu n’as jamais été entraîneur, et tu ne sais pas ce qu’il se passe en coulisse. A présent, c’est moi qui parle et toi qui la ferme. Je suis l’entraîneur qui a remporté six Scudetti, donc tu la fermes. Si maintenant tu veux, tu peux m’écouter, autrement, je peux partir." Réponse d’Adani : "Mais qu'est ce que vous racontez !? D’où viennent vos deux latéraux de qualité ? Vous dites des choses qui ne sont pas sérieuses ou insensés. C’est moi qui te dis de la fermer mon frère." Paolo Ziliani prend la défense de Lele Adani "Allegri a intimidé Adani en optant pour des théories que l’on ne peut critiquer : Lui est un entraîneur sur le terrain et non de livres. C’est valable pour Ten Hag sur le terrain qui a mis en évidence et a humilié l’entraineur sur ses faiblesses. Nous connaissions déjà tout de l’insuffisance humaine." "Adani, n’est pas un journaliste, mais depuis Juve-Ajax, il a eu le courage de dire ce que 9 journalistes sur 10 pensaient sans jamais le déclarer aussi ouvertement à un entraîneur tel qu’Allegri. Allegri a compris qu’il a fait honte à Agnelli et aux Tifosi, il est fini : Il crie, menace, pleurniche." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Voici la réflexion de la Repubblica suite au Derby d’Italie : L’Inter a des torts, dont celui de ne pas avoir gagné ce match. Elle l’a abordée dans des conditions idéales. Spalletti était libre de ses choix et il a préféré Icardi à Lautaro. Qui plus est, elle a commencé de la meilleure des façons en surfant sur la vague du fantastique but de Nainggolan, une reprise du droit tellement belle qu’elle a fait passer au second plan l’incertitude de Szczesny et les deux autres actions qu’on sut se procurer De Vrij et Icardi. Pourtant, par la suite, l’équipe a abdiquée, probablement à cause d’un incroyable manque de personnalité, elle qui aurait pu conserver l’espoir d’accéder à la seconde place, il y aurait eu lieu de ne plus parler du discours relatif à la Ligue des Champions. Mais les Nerazzurri n’ont pas eu le courage de prétendre à leurs pensées les plus ardues. Il n’y a même pas besoin de le dire, cela s’est vu après l’égalisation avec Spalletti qui s’est réfugié en remplaçant Nainggolan par Borja Valero. Cela lui suffisait, comme s'il n’était pas utile d’en vouloir plus. Êtes-vous d'accord avec cette analyse ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. C’est l’information qui ressort le plus de l’intervention de Gianluca Di Marzio à Sky Sport. Conte est courtisé par la Juve, l’Inter et la Roma, mais un retour chez son ex est plus qu’envisageable. Est-ce réellement une surprise lorsque l’on connait son histoire au service de la Vieille Dame ? Certainement pas… Conte attend la rencontre entre Massimiliano Allegri et la Juventus, qui devrait se tenir la semaine prochaine. Cette attente découle du fait que la Juventus est son premier choix parmi les clubs qu’il aurait la possibilité d’entraîner, les Bianconeri sont même hors-catégorie de ce classement. Gianluca Di Marzio est convaincu que s’il devait choisir, vu le Juventine qu’il est, sans parler de la sensation qu'il a d’avoir laissé quelque chose en suspend chez les Bianconeri, il choisirait très certainement d'y revenir. De leurs côtés, toutes les autres équipes doivent patienter, la Roma l’a rencontré comme l’a déjà fait l'Inter il y a quelques mois. Pour l’instant, les Giallorossi sont les plus insistants pour Antonio. C’est un choix unanime du Club et surtout pour le prochain Directeur Sportif Petrachi, qui partage une longue amitié avec Conte. Antonio a demandé du temps, pour évaluer toutes les offres. Il n’a pas dit non à la Roma, son choix n’est donc pas lié qu’à la qualification à la Ligue des Champions, mais bel et bien à la politique du Club romain sur le mercato. Les contacts se poursuivent avec la Roma qui espère convaincre Conte. Il ne faut pas oublier le Milan où la confirmation de Gattuso ne semble pas être d’actualité L’Inter La position de Spalletti aujourd’hui est plus forte, Gianluca Di Marzio ne miserait pas sur un changement d’entraîneur. Il est fort probable que le club ait procédé à des évaluations sur Conte et Allegri, mais actuellement, il me semble que l’intention soit de respecter le contrat de Spalletti d’ici à la fin de la saison. Il se doit donc se qualifier pour la Ligue des Champions, qui plus est se séparer de Spalletti représenterait un bain de sang économique pour l’Inter. Cette décision est loin d’être une formalité, et ce à tout point de vue. Conte et l’Inter est donc une piste qui se refroidie. Le Procès de Spalletti Pour le Corriere Dello Sport, contrairement à Di Marzio, il y a matière à licencier le natif de Certaldo. Spalletti, jusqu’à présent, a confirmé une croissance au classement via la troisième place. Mais si l’on compare cette saison à celle de l’année dernière, l’Inter a deux points de moins au classement : 61 contre 63. Elle est mieux classée également grâce aux contre-performances de ses rivaux : -9 pour la Roma -12 pour la Lazio -14 pour le Napoli Seul l’Atalanta et le Milan affichent un bilan positif, +4 pour les Nerazzurri de Bergame contre un +2 pour les Cugini. Pour le propriétaire ambitieux comme peut l’être Suning, il n’est pas tolérable de voir le Club sortir de la Ligue des Champions après un beau parcours qui a été ruiné par le manque de motivation face au Psv lors de l’ultime journée européenne. Il y a également l’élimination en quart de finale de la Coupe d’Italie à domicile face à la Lazio et la désillusion face à l’Eintracht lors des huitième de finale de la Ligue Europa. Cet ensemble ne remet tout de fois pas en doute les qualités de Luciano qui, durant sa carrière, a pratiquement toujours su qualifier ses clubs en Ligue des Champions. Si l’objectif de l’Inter 2019-2020 est de grandir de façon graduelle, il serait logique de continuer avec Spalletti et son staff jusqu’au terme de son contrat qui pèse plus de 25 millions d’euros. Qui plus est, le conserver revient à ne pas sortir de frais supplémentaires pour un nouvel entraîneur. Pari Risqué ? Il y a lieu de prendre en compte également les conséquences, les répercussions qui pourraient découler de ce choix étant donné que les rapports ne sont pas optimaux entre Luciano et une partie du vestiaire. Le cas Icardi apparaît comme une certitude. Qui plus est l’entraîneur italien a également connu des frictions avec sa direction par le passé. Si le Colosse de Nankin décide de brûler les étapes, il virera sur un projet gagnant sur le court terme, et il est inévitable de penser à Antonio Conte, même si ce dernier est courtisé, pour les mêmes motivations par la Roma. Conte fait parti des entraîneurs libres et il serait le seul profil reconnu comme adapté à la succession de Spalletti qui ne sera pas remercié à tous les coups. Pour que cela puisse se produire, il y a lieu de trouver un entraîneur plus talentueux et sans contrat, mais ils ne sont pas nombreux… » Josèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèè !! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. Un nouveau match nul au Meazza, une nouvelle prestation positive qui nous laisse néanmoins sur notre faim vu la tournure du match. Il était 20h37, lorsqu'arrive le moment magique de la soirée, sur un corner mal renvoyé par les Bianconeri, Politano remise en chandelle vers Radja Nainggolan. La reprise de volée du Ninja, que ne renierait pas Maicon, trompe Szczesny. C’est ouverture au score est méritée vu l’entame du match. La Juve, surprise de ce début de match Nerazzurro frôle la correctionnelle sur une reprise de la tête de Stefan De Vrij. La Juve joue timidement cette première mi-temps et Cristiano se fait allumer par les Tifosi, qui suite à un comportement hautain de sa part se mettent à scander "Léo, Léo…" Est-ce qu’il aurait mieux valu la mettre en sourdine ? Peut-être, en seconde mi-temps, les Nerazzurri commencent à ressentir la fatigue découlant des efforts fait jusque-là. Allegri en fin connaisseur, décide de passer en 4-2-4 en alignant Kean à la 60’. Une prise d’initiative payante vu que Cristiano Ronaldo parvient à égaliser d’un tir à ras-de-terre très bien placé au premier poteau six minutes plus tard. L’Inter recule de plus en plus et la Juve devient la patronne sur le terrain. Spalletti fait du Spalletti en procédant à des choix incompréhensibles, si ce n’est que jouer avec le feu. Ce dernier vise le nul, en alignant que pour une dizaine de minutes Lautaro Martinez en lieu et place d’Icardi. Un point de prix face à l’octuple Champion d’Italie, mais un manque de caractère évident qui ne laissera que des regrets derrière lui. Dans l’attente du résultat de l’Atalanta qui jouera ce lundi soir, l’Inter dispose de 4 points d’avance sur la Roma.Place au prochain match qui aura lieu ce samedi 4 mai face à l'Udinese. Réactions d’après-match Spalletti à Sky Sport : Je resterai 100 ans à l’Inter Comment jugez-vous ce partage ? N’êtes-vous pas déçu vu la première mi-temps ? "C’était un beau match, les deux équipes ont eu leurs chances. En première mi-temps nous les avons pris d’assaut en disposant d’une meilleure gestion du match, hélas, il nous a manqué ce second but. En seconde mi-temps, nous n’avons pas su faire circuler le ballon correctement, nous devions défendre notre avantage. Nos joueurs ne disposent pas tous de cette caractéristique, la Juve a été bonne pour trouver le moindre petit espace et elle a su marquer". Aviez-vous peur de perdre en fin de match ? "Nous ne sommes pas le genre d’équipe qui se pose en victime et qui joue le match nul à domicile. Si nous agissions de la sorte, nous aurions pris un but. La partie s’est jouée d’elle-même, il fallait avoir le contrôle de l'entre-jeu. Ensuite quelques joueurs ont ressenti de la fatigue en seconde mi-temps, la prestation a été récompensée par cette balle de but." S'agit-il d’un travail complexe ? Tous sont-ils focalisés sur l’objectif ? L’attente est importante… Pensez-vous confirmer le fait d’être plus crédible pour participer à la Ligue des Champions ? "Nous devons encore améliorer des choses, une équipe de haut niveau doit remporter la mise dans un match comme celui de ce soir. Nous devons être plus mûrs, plus équilibré nous devions appuyer sur l’accélérateur. Nous n’avons pas cette grande qualité pour défendre, nous concédons toujours quelque chose en défense. Nous devons continuer de la sorte, nous améliorer. Il nous a manqué de la volonté et du physique en seconde période." Vous sentez-vous plus en sécurité à votre poste actuellement à l’Inter ? "Cela fait tant d’années que je fais ce travail, ce n’est pas un problème. C’est le club qui décide, je resterai bien 100 ans à l’Inter, vous avez vu les supporters qu’elle a ? L’Inter doit prendre ce qu’il se fait de mieux, si cela vient à annuler mon travail, ce n’est pas grave. Elle a besoin de prendre des décisions et il faut par-dessus tout défendre l’Inter." Sur le but de Nainggolan vous avez levez les bras comme pour dire que c’est ce Ninja-là que vous auriez voulu voir durant la saison. Les 26 points d’écarts sont-ils le fruit de leurs supériorité ou des points mis en jeu que vous avez trop souvent perdu ? "La Juve est vraiment très forte. Nous aurions du, à chaque match, faire quelque chose en plus que de les perdre. C’est un championnat difficile, toutes les équipes vous rendent la vie dur et nombreuses sont en train de se battre pour la Ligue des Champions, mais je suis d’accord, que nous aurions du disposer d’un retard moins important." Massimiliano Allegri, Juve "C’était un beau match face à l’Inter. Nous avons mieux joué en seconde mi-temps, nous étions mieux techniquement et il me semble que nous étions plus en condition qu’eux. Nous avions eu trois à quatre contre-attaques que nous avons manqué, le match nul est pour moi un résultat normal." Comment continuer à grandir ? "Lorsque l’on entend dire que l’objectif de la Ligue des Champions s’est envolé en fumée malgré l’arrivée de Ronaldo, je tiens à souligner que nous avons joué notre quart de final, avec tant de joueurs écartés. Dans les deux quarts de finales, il nous a manqué des joueurs importants..." "Le processus de la Juve continue à avancer depuis mon arrivée et nous tenterons à nouveau notre chance de l’emporter. On ne sait jamais ce qu’il peut se passer en mars, il y a certaines choses qui vont au-delà des prestations. A Amsterdam, nous touchons le poteau et le ballon ressort, d’autres fois, c’est tout autre chose. Ce sont des équipes qui te conditionnent la prestation d’une équipe et, à domicile, l’Ajax a réalisé une excellente partie." Une équipe sans attaquant ? "J’ai tenté de la construire avec 3 défenseurs. Cancelo était plus en retrait, il a eu plus de temps et d’espace pour jouer. Je voulais faire jouer l’équipe d’une façon différente, raison pour laquelle j’ai aligné Bernardeschi au milieu." Si le but de Ronaldo est bon pour le classement des buteurs ? "Ce soir, il a été très bon, après son but manqué avec De Vrij, il a réagi immédiatement et est parvenu à marquer en réalisant une partie importante avec un caractère imposant. Je veux rester à la Juve, j’ai encore un contrat d’un an et je chercherais à aller de l’avant lorsque je rencontrerai le Club." Samir Handanovic "Notre problème remonte à la première mi-temps où nous nous sommes énormément dépensé, mais nous n’avons pas su tuer le match. Nous avons eu les occasions. Eux, avec une demi-occasion, ils savent te tuer le match. Nous étions très bien en première période, moins bien en seconde. Nous aurions mérité mieux, nous engrangeons peu de points vu le nombre de tentatives de faites. Mais il joue pour le classement ce point. Nous avons joué un très bon match." "Il reste encore 4 match à disputer pour atteindre notre objectif. Nous avons eu notre chance, mais ce sont les buts qui font la différence entre la victoire et la défaite. L’important est de se créer beaucoup d’occasions, ensuite tu peux avoir des adversaires compacts qui parviennent à te rendre inoffensif. Mais ça va bien, l’important est d’avoir su proposer, les buts arriverons." Radja Nainggolan Mon but ? "Ce but tombe quand il doit, j’en ai inscrit d’autres cette saison, pour moi, le plus important reste le résultat d’équipe. J’aurais été plus heureux si nous l’avions emporté. C’était mon second match face à une grande équipe car j’étais souvent blessé. Je n’ai pas cette phobie de buts, pour moi l’important reste le résultat d’ensemble." "Il y a tellement d’équipe qui peuvent jouer pour la Ligue des Champions. Avec la victoire du Torino, cela va se compliquer jusqu’au bout du bout. Nous avons notre destin en main, nous devons gagner nos matchs pour nous qualifier. C’est évident que nous aurions été plus en sécurité avec trois points en plus, cela nous laisse un gout amer, mais nous jouerons le jeu jusqu’au bout." Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Réactions de Tramontana Inter 1-1 Juventus Buteur(s) : 7’ Nainggolan (I), 62’ Cristiano Ronaldo (J) Inter: 1 Handanovic; 33 D'Ambrosio, 6 De Vrij, 37 Skriniar, 18 Asamoah; 8 Vecino, 77 Brozovic; 16 Politano (80’ 15 Joao Mario), 14 Nainggolan (74’ 20 Borja Valero), 44 Perisic; 9 Icardi (82’ 10 Lautaro Martinez) Banquette: 27 Padelli, 5 Gagliardini, 11 Keita, 13 Ranocchia, 21 Cedric Soares, 23 Miranda, 29 Dalbert, 87 Candreva Coach: Luciano Spalletti Juventus: 1 Szczesny; 23 Emre Can, 19 Bonucci, 3 Chiellini; 20 Cancelo, 16 Cuadrado, 5 Pjanic, 14 Matuidi (60’ 18 Kean), 12 Alex Sandro (49’ 37 Spinazzola); 33 Bernardeschi (86’ 35 Matheus Pereira), 7 Ronaldo Banquette : 21 Pinsoglio, 32 Del Favero, 2 De Sciglio, 15 Barzagli, 24 Rugani, 41 Nicolussi Caviglia Coach: Massimiliano Allegri Arbitre: Banti Var: Mazzoleni Averti(s) : Cuadrado (J), Perisic (I), Chiellini (J), Kean (J) Expulsé(s) : / Affluence : 73 855 tifosi ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Samedi 27 avril 2019 Stadio Giuseppe Meazza Arbitre: A définir 20h30
  22. Damien

    Série A - J34 : Inter 1-1 Juventus

  23. Joao Cancelo est au cœur d’une polémique. Prêté à l’Inter par Valence avant de signer cette saison à la Juventus, ce dernier est revenu sur son arrivée en Italie pour le compte de DAZN. "Lorsque je suis arrivé en Italie, c’était un changement radical pour moi, je venais d’Espagne où l'on mettait plus en avant la Technique. Ici, la Tactique prend une importance fondamentale. Spalletti m’a énormément aidé en m’apprenant les concepts défensifs et je lui en suis reconnaissant. Ces six mois passés à l’Inter ont été très important, ils m’ont permis de signer à la Juve qui est le meilleur club d’Italie. Et je suis avec Monsieur Allegri qui est l’un des meilleurs entraîneurs du monde, une grande personne et avec laquelle je dois encore continuer à apprendre." Les Likes sur Instagram ? "J’en ai entendu parler, mais sincèrement, il n’y a rien derrière tout cela, cela n’aurait aucun sens de ma part d’agir de la sorte. Allegri est l’un des meilleurs au Monde, nous nous sommes toujours bien parlé. Il a gagné tant de titres avec la Juve, il a aussi gagné avec le Milan." "Mettre un like de la sorte n’aurait absolument aucun sens. Ce sont des fakes news destinées à créer des polémiques entre moi et l’entraîneur. J’apprécie énormément Allegri qui est un grand Homme, si je le suis aussi aujourd’hui, je lui dois beaucoup à lui." Lorsqu’on sait que pour une seconde demande de renouvellement de contrat, un certain Christian Vieri avait été vendu le lendemain, un communiqué de la sorte pourra-t ’il sauver les fesses de Cancelo ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...