Aller au contenu
Calendrier

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'juventus'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

165 résultats trouvés

  1. Selon un rapport publié par Tuttosport, Mauro Icardi n'est pas la top-cible pour le poste d'attaquant de la Vieille Dame pour le prochain mercato. L'argentin de 27 ans est actuellement en prêt au PSG qui peut le signer définitivement pour 70 millions d'euros. Ces derniers temps, s'il y a des pénuries concernant les pâtes et le papier toilette, il n'y en a pas pour les spéculations de la part des médias concernant MI9. La dernière suggère que le PSG et la Juventus pourraient bien conclure un "échange standard" impliquant Icardi et Miralem Pjanic. La Juventus aurait un autre attaquant en tête, en la personne de Harry Kane des Spurs. Au cours des dernières saisons, l'anglais a été l'un des attaquants les plus prolifiques du monde. Il a déjà eu des contacts avec plusieurs clubs ces dernières semaines, dont l'Inter. Götze Selon un article du média allemand BILD, l'Inter est l'un des deux clubs de Serie A prêts à bondir quand Mario Götze sera libre cet été. Le contrat du vainqueur de la Coupe du monde 2014, Gotze, milieu offensif du BvB, doit expirer à la fin de la saison. Selon toute vraisemblance, il ne signera pas une prolongation pour rester du côté du Signal Iduna Park où il a passé presque toute sa carrière de joueur. Il touche actuellement un salaire estimé autour de 10M€ l'an. Selon l'article, le milieu de 27 ans est prêt à se lancer dans une nouvelle aventure et son avenir pourrait bien être en Italie. Le Napoli et l'Inter s'intéressent à lui, tandis qu'en Allemagne le Bayer Leverkusen serait également intéressé par l'ex-champion du monde. Gotze a vu son temps de jeu extrêmement réduit cette saison. Il est resté sur le terrain pendant seulement 596 minutes en 19 apparitions toutes compétitions confondues. Il a marqué trois buts et fourni une passe décisive. ®alex_j - internazionale.fr
  2. Daniele Rugani a été le premier joueur a être frappé par le Coronavirus en Serie A. Sa fiancée, Michela Persico a révélé à Tpi.it le jour exact où il a effectué son examen… Le 8 mars 2020 Normal de s'enrhumer avec une tenue aussi légère... "Daniele venait à peine de revenir de l’entrainement à la maison. Il ne se sentait pas bien, il semblait un peu fiévreux, rien de plus. Mais par mesure de précaution, il a passé la nuit à la Continassa, le Centre Sportif de la Juve. Par sens de responsabilités ,il a immédiatement avisé l’équipe qu’il irait passer la nuit là-bas, où chaque joueur dispose de sa propre chambre qui est a disposition toute l’année." "C’est comme ça qu’est née la suspicion. Le matin suivant, au réveil, il était jugé préférable en accord avec la société de faire le dépistage au Covid-19." Où a-t’il fait le test ? "Au Campus, toujours à la Continassa, près du J-Medical, en suivant les structures sanitaires publique et avec le soutien du club. 24 heures plus tard, le résultat était arrivé. Daniele a fait son test le dimanche 8 mars et le résultat est arrivé le 9 mars." "Moi, je l’ai fait le 16, la semaine suivante, quand je l’ai su de Daniele, que je n’avais plus vu depuis le lundi 9, je ne me sentais plus aussi bien. C’est comme ça que j’ai aussi fait le dépistage. Je l’ai réalisé à la maison. Avec la présence d’un personnel sanitaire publique et avec le soutien du Club." " C’était à la maison car avec la positivité de Daniele, il était hautement probable que je le sois aussi, c’était quasiment impensable d’imaginer le contraire. Je n’ai plus quitter la maison et ils sont venu chez moi pour le réaliser." "Je l’ai fait le 16 mars pour plus de pratique car il m'était plus facile d’imaginer mon éventuelle positivité quelques jours plus tard. A présent, j’attends les prochains tests, s’ils sont négatif au moins à deux reprises, Daniele et moi pourront retourner vivre dans la même maison. J’imagine que ce ne sera pas avant le 10 avril." Etes-vous suivi par les médecins de la Juventus ? "Me concernant personnellement, en réalité non. Mais c’est évident que s’il venait à y avoir des problèmes, j’en ferai pars au Club." Des tests sont disponibles pour les joueurs et les VIP mais pas pour les personnes ordinaires n’est-ce pas ? "Pour nous, la situation est différente : Je vous rappelle que Daniele a été le premier cas de positivité d’un joueur en Serie A et étant sa compagne, j’y ai été soumis aussi. C’est une bonne chose qu’ils ont fait le test au plus tôt, imaginez qu’ils ne l’auraient pas fait, le virus aurait pu aller encore plus de l’avant dans le Calcio." "Il est en contact avec tant de personne, son cas a été déterminant, c’était fondamental de faire le test à Daniele. Ceci étant dit, ils ont mis deux semaines pour faire les tests à toute la Juve." Vous ont-il fait le test car vous êtes la fiancée de Rugani ? "Cela, je ne saurais jamais le savoir, je vous raconte ce que j’ai vécue personnellement. Je ne sais pas et je ne connais pas les motivations des autres, le traitement est également pour tous." La Juve folle de rage par cette sortie médiatique La déclaration de Miss Rugani a fait rapidement le tour de l’Italie et est devenue "virale" il n’aura pas fallu longtemps avant de voir la Juventus réagir et démentir les faits via Sport Mediaset "La Juventus tient à faire savoir que le test de dépistage a été effectué le 11 mars et que les résultats ont été connu le jour même. De là, il a été immédiatement décidé de mettre le joueur en quarantaine, de l’isoler de tout contact et de procéder à un screening général qui a confirmé la positivité également de Matuidi et Dybala." « Rectifications » de TPI " Contrairement à ce qui a été documenté dans l’audio enregistré lors de l’échange entre Gambino et la petite amie de Rugani, le défenseur de la Juventus se serait senti mal le matin du 10 mars et la positivité a été confirmé le 11 mars. Information relayée également par l’agent de Rugani à Tpi". Faites-vous votre propre opinion! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. En effet, ce lundi 23 mars 2020 sera, pour l’intégralité des personnalités œuvrant à l’Inter, le dernier jours d’isolement suite à la positivité au Covid-19 de Daniele Rugani. En effet, l’Inter était le dernier club a avoir rencontré la Juventus avant la positivité de l’italien. Les joueurs de l’Inter ont continué à s’entraîner dans leurs domiciles respectifs. En suivant les consignes du clubs, tous sont restés chez eux et n’ont pas fuit pour l’étranger. Tous ont suivi un régime alimentaire. Si la date de la reprise aux entrainement était le 25 mars, l’Inter a décidé de postposer celle-ci à une date à définir en raison de la Pandémie du Coronavirus. En ce dernier jour d’isolement, aucune composante de l’équipe n’a montré de symptôme et aucun test n’a, par conséquent dû être effectué. Cela devrait donc ravir Romelu Lukaku qui devrait à présent, se rapprocher des siens! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Antonio Conte s'est exprimé après la défaite 2-0 à Turin contre la Juventus. Voici ses propos : Où avez perdu la rencontre ? "Après le premier but. Je pense que c'était équilibré. Nous avions bien commencé la seconde période, nous contrôlions mais le but de Ramsey a changé la donne sur le plan psychologique. Ça les a boosté, nous avons perdu confiance et ensuite nous avons souffert." Ce soir l'Inter abandonne-t-elle le rêve du titre, au delà de ce qui se passera mardi ? (réunion extraordinaire de la fédération) "A ce jour et sans compter le match en retard, nous avons une différence de six points avec la Juventus, soit les deux défaites contre eux. C'est un fait. Nous avons été bons pour rester dans leur sillage mais il est inévitable à réfléchir plus loin. Nous devons rester positifs et garder ce qui va, car même dans les défaites vous pouvez faire des comparaisons et prendre ce qui peut nous aider à grandir. Dans des domaines comme l'expérience, l'esprit et la qualité de jeu. Cette défaite doit nous aider à comprendre à quel poins nous sommes loin de notre but, sans pour autant désespérer. Nous avons perdu, le résultat est clair." Pouvez-vous faire quelque chose de différent, de nouveau tactiquement ? "La Juve est une équipe qui s'est améliorée d'année en année. L'Inter a commencé le voyage il y a sept mois avec moi. Même dans la composition de l'équipe nous essayons de faire notre mieux. Il n'y a pas de comparaisons à faire. D'un côté il y a une structure qui domine depuis huit ans et une autre qui tente de jouer des échéances plus élevées que par le passé. Il faut continuer à travailler et tout mettre en œuvre pour atteindre les niveaux de la Juventus, que ça soit dans l'expérience ou les qualités qu'ils expriment sur le terrain. Les autres en sont très éloignés. Il faut être patient." Après le but il n'y a pas eu de réactions. Comment se fait-ce ? "Nous avons une énorme marge de progression là dessus, et nous devons progresser sur ce point pour vraiment répondre présent dans les grosses échéances." Mais vous êtes déçu de ce fait ? "Non, c'est une question de caractère du joueur. Certains en ont plus, d'autres moins. Mais nous devons nous améliorer là dessus et essayer d'être plus déterminés." Un dernier mot sur la situation dans le pays ? "Nous sommes tous des êtres humains, nous avons tous une famille et les inquiétudes qui vont avec. La situation est préoccupante pour tous. La santé passe avant tout et le plus important c'est de la protection de tous." ®gladis32 - internazionale.fr
  5. Suite au premier cas détecté en Serie A italienne, l’Inter a décidé de suspendre l’intégralité de ses activités sportives.En effet, Daniel Rugani (Juventus) a été contaminé par le Coronavirus. La situation est d’autant plus préoccupante pour les Nerazzurri étant donné que le défenseur italien était sur le banc turinois dimanche dernier. En conséquence, les joueurs de la Juve sont mis en isolement, tout comme ceux de l’Inter ! "L’équipe Nerazzurra a décidé de suspendre immédiatement les entraînements dans l’attente d’un développement ultérieur de la situation. L’hypothèse d’une mise en quarantaine des joueurs et du staff n’est pas exclue!" confirmre Gianluca Di Marzio La Vieille Dame victime du Coronavirus Il fallait s’y attendre, le Coronavirus aime les vieilles personnes. Rien de surprenant donc de trouver sa première victime sportive du coté de la Vieille Dame : Daniele Rugani a été révélé positif au Covid-19. Il est actuellement dans une condition physique dite asymptomatique. De son côté, l’octuple champion d’Italie en titre a mis en place la procédure d’isolement prévu selon le décret, et ce y compris avec un recensement des personnes qui ont eu des contacts avec lui comprenez les joueurs et le staff au minimum La Juve, peut-être l’Inter, soit deux clubs engagés en Coupe d’Europe… Comment va réagir l’UEFA ?! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Retour amer pour Antonio Conte à Allianz Stadium, à la tête de l’Inter. Dans un match sans public dans les tribunes, la Juve s’est imposée 2-0 dans le cadre de la 27ème journée de Serie A. L’Inter était bien dans le match jusqu’au but d’ Aaron Ramsey à la 55ème. Par la suite, l’équipe se sera liquéfie. Le but de Paulo Dybala en sera, limite, anecdotique. L’Inter compte a présent 9 points de retard avec tout de même un match en retard. En cas de victoire de ce dernier, l’Inter comptera donc 6 points de retard sur la Juve, soit ses deux défaites lors des confrontations directes. Reste à présent à définir le futur plus qu’incertain de la suite de la compétition. Celle-ci pourrait se voir asséner un coup fatal lors du Conseil Fédéral qui se réunira en urgence mardi. Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Juve 2-0 Inter Buteur(s): 55’ Ramsey, 67’ Dybala Juve: 1 Szczesny; 16 Cuadrado, 4 De Ligt, 19 Bonucci, 12 Alex Sandro (78’ 2 De Sciglio); 30 Bentancur, 8 Ramsey, 14 Matuidi; 11 Douglas Costa (59’ 10 Dybala), 21 Higuain (80’ 33 Bernardeschi), 7 Cristiano Ronaldo Banc: 31 Pinsoglio, 77 Buffon, 3 Chiellini, 5 Pjanic, 6 Khedira, 13 Danilo, 24 Rugani, 25 Rabiot T1: Maurizio Sarri Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 de Vrij, 95 Bastoni; 87 Candreva (74’ 5 Gagliardini), 8 Vecino, 77 Brozovic, 23 Barella (59’ 24 Eriksen), 15 Young; 9 Lukaku (77’ 7 Sanchez), 10 Lautaro Martinez Banc: 27 Padelli, 46 Berni, 2 Godin, 13 Ranocchia, 18 Asamoah, 20 Borja Valero, 30 Esposito, 33 D'Ambrosio, 34 Biraghi T1: Antonio Conte Arbitre: Guida Var: Mazzoleni Averti(s): Skriniar (I), Vecino (I), Brozovic (I), Cristiano Ronaldo (J) Expulsé(s): 79’Padelli (I) du banc Affluence : Huis-Clos ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Après chaque match de nos nerazzurri, Internazionale.fr vous propose les notes des joueurs. Voici le bulletin de notes suite à la défaite de l'Inter dans le derby d'Italie : Handanovic : 6 - Peut difficilement faire mieux sur les 2 buts adverses, bien que sur le premier peut-être mettre le pieds plutôt que la main aurait plus aider. Sinon attentif et son jeu au pieds fait du bien. Malheureusement retour du patron sur une défaite. Skriniar : 6 - Rentre fort sur Ronaldo pour montrer qui est le patron. En fin de compte ça n'a servi à rien. Trop passif sur le 1er but, il aurait dû dévier la balle en corner. De Vrij : 6 - Malheureux sur le 1er but de la Juventus où sa déviation est décisive. La longue pause sans match ne lui a pas fait du bien, comme au reste de l'équipe, mais assure quand même le minimum en défense. Bastoni : 5.5 - Stressé pour ce derby d'Italie à huit clos. Propose quelques belles choses offensivement. Coupe le hors jeu sur l'action qui mène au 2ème but adverse. Candreva : 5 - Joue trop bas, toujours en retard lorsqu'Alex Sandro reçoit le ballon, il a toujours plusieurs mètres pour avancer. La renaissance d'Antonio est-elle finie ? Vecino : 6 - Une 1ère mi-temps transparente qui ne lui donne pas la moyenne mais mieux en 2ème mi-temps. Ne lache rien et récupère une balle sur De Sciglio qui aurait pu amener un but. Brozovic : 6 - Toutes les actions de l'Inter passent par lui. Bon match dans l'ensemble mais perd de la lucidité dans les dernières 20 minutes. Barella : 5.5 - Peu précis et propose moins de garanti qu'avant. Les temps sont durs, on le comprend, ils le sont pour tout le monde cela dit. Young : 6.5 - Un 7 qui se transforme en 6.5 car il se fait mettre dans le vent trop facilement par Dybala sur le 2ème but. Bon match dans l'ensemble, le meilleur joueur interiste. Lukaku : 4.5 - Ne propose strictement rien, Conte l'a compris et le sort en fin de match. Perd tous ses duels face à la défense adverse. Lautaro : 5 - Propose un tout petit peu plus que son collègue en attaque mais trop/très insuffisant. Gagne un bon coup franc mais sinon, match à oublier. Eriksen : 5 - Corner à la Biraghi, on en attend beaucoup plus. Est perdu dans le jeu et la seule bonne chose qu'il a faite, c'est une bonne faute sur Cuadrado. A besoin de plus de continuité et à ce moment-là il pourra montrer l'étendu de son talent. Sanchez : 6.5 - Apporte quelque chose au jeu et une bonne mentalité. Il va au duel et essaie de donner de l'impulsion aux attaques de l'Inter. Malheureusement il ne peut pas gagner un derby d'Italie à lui tout seul. Gagliardini : 6 - N'apporte pas grand chose mais ne fait pas d'erreur ce qui lui vaut quand même la moyenne. Conte : 5 - Skriniar latéral ? A quand le retour de Ranocchia en attaque ? Il n'a pas su donner de l'envie à ses joueurs pour ce match ô combien important. Peut-être qu'un Eriksen dès le début aurait été plus judicieux mais il est toujours facile de parler après coup. Rédigé par MrA - Internazionale.fr
  8. L’Idée de voir Mauro Icardi signer à la Juve, par l’intermédiaire du Paris Saint-Germain était une hypothèse également planifiée par le Beppe Comme le révèle Tuttosport, une clause anti-juve est existante En effet, si le club parisien rachète l’argentin dans le but de le transférer dans une autre équipe italienne, la somme totale a percevoir sera de 85 millions d’euros, soit 15 millions d’euros à ajouter au 70 millions du droit de rachat. Sans oublier que l’attaquant dispose d’un droit de veto lui permettant d’éviter de signer dans le club de la capitale française 85 millions d’euros et la puissance de feu du Suning pourrait permettre à nouveau de réaliser un important mercato durant l’été estival. Antonio Conte ayant de nouveau sorti la sulfateuse à la suite de la défaite du Derby d'Italie, en se plaignant d'un manque criant de profondeur de banc... Validez-vous cette anticipation du Padrino Marotta ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Dans son éditorial pour Tuttomercatoweb.com, Enzo Bucchioni a fait le point sur le moment difficile que traverse la Juventus. "Nous pouvons parler d'un échec, ici, l'échec d'une idée de football. La Juventus rejette le "Sarrisme" et ça se voit. L'entraîneur lui-même a jeté l'éponge après le match contre Lyon en disant une phrase vraiment dramatique, footballistiquement parlant : « Je n'arrive pas à communiquer mes idées ». Morale de l'histoire, l'équipe ne le suit plus. Avec d'ailleurs des rumeurs de plus en plus insistantes sur un évènement important et négatif qui aurait eu lieu au sein-même du vestiaire bianconero. Sarri qui n'assiste pas à l'échauffement, Bonucci qui rappelle Matuidi à l'ordre en Mondovision de manière brutale, ça ne ressemble pas à la Juventus". Agnelli - "On me dit que Agnelli regrette d'avoir choisi Sarri qui, non seulement a eu du mal à porter son influence sur l'effectif sur le plan de son football mais n'a pas montré être à la hauteur pour la Juventus, ni dans le style, ni dans la communication et cela, le groupe l'a rapidement ressenti. Hier il y a eu une réunion au sommet et une confrontation à laquelle ont même pris part certains des joueurs avec la stature la plus importante. Que faire? Non seulement il y a le risque de l'élimination en Champions League mais le match contre l'Inter peut valoir son pesant d'or aussi". Lyon "Le match contre les français a laissé des cicatrices, parce que la Juve a montré un niveau très faible, un des plus bas des dix dernières années mais aussi à cause de ce qui s'est passé et de ce qui a été dit par Sarri et Bonucci. Y compris l'incroyable déclaration concernant les penaltys en Coupe d'Europe. Comment est-il possible de dire quelque chose de ce genre? A ce niveau? Ce sont des signaux clairs que quelque chose s'est cassé et que tout commence à se casser la figure". Le match décisif contre l'Inter "Ça devait être le tournant décisif de la saison et du futur de Sarri. S'il est vrai que la Juventus ne licencie pas ses entraîneurs en général, une défaite contre l'Inter aurait déclenché une réaction certaine et là le discours ne serait peut-être pas le même. Le risque de perdre et le Scudetto et la Champions League pourrait éveiller le désir de rappeler Allegri qui est encore sous contrat". ®Samus - internazionale.fr
  10. gladis32

    Juventus-Inter reporté !

    Au départ prévu à huis clos, le choc de cette journée de championnat, Juventus - Inter, est reporté au 13 mai. Cette date correspondait aussi à la finale de Coppa Italia, elle-même reportée au 20 mai. La Lega justifie ce report par « l'urgence des mesures concernant le confinement et la gestion de l'épidémie du COVID-19 en accord avec les nombreuses interventions du gouvernement ces derniers jours, pour répondre à cette extraordinaire urgence de protection de la santé et de la sécurité publique » et précise également que d'autres rencontres sont reportées (Milan - Genoa ; Parme - SPAL ; Sassuolo - Brescia ; Udinese - Fiorentina). A ce rythme -et même si ça ne reste que du football- le reste du championnat semble compliqué à poursuivre. Nous avons donc deux rencontres en plus à caser dans un calendrier déjà chargé. A moins que la saison s'étire quelques jours/semaines de plus que la fin de saison prévue. ®gladis32 - internazionale.fr
  11. Le report d'une partie de la dernière journée de championnat a provoqué de vifs émois, dans les journaux comme sur internet. Nous avons cependant collecté l'avis des principaux acteurs de la vie sportive sur cette décision de la Lega Calcio. Gennaro Gattuso (entraîneur de Naples) "Ce n'est pas correct malgré l'urgence sanitaire, soit tout le monde joue soit tout le monde s'arrête. Jouer dans deux mois change tout. Il vaut mieux le faire à portes ouvertes mais, si la décision est prise de jouer à huit clos, alors il faut jouer à huis clos. Il faut raisonner avec des critères". Sebastiano Vernazza (journaliste Gazzetta Dello Sport) "Juve-inter a été reporté avec 4 autres matchs. De fait, la Lega, la FIGC et le Coni ont annulé la solution "huis clos". Donc la semaine prochaine, soit on jouera tous les matchs autorisés à ouvrir leurs stades ou d'autres matchs seront encore repoussés. Dans le cas contraire où les huis clos de la semaine prochaine ne seraient pas repoussés, il serait autorisé de penser à de mauvaises choses". Andrea Ramazzotti (Corriere Dello Sport) "Il est indéniable que la décision devait être prise avec plus d'anticipation, pas à 4 ou 5 heures avant le début de certains matchs. Cela a créé des problèmes. Jeudi tout le monde parlait de huis clos, et en un peu plus d'un jour tout a changé. L'incertitude sur le déroulement des matchs est une mauvaise image. L'urgence sanitaire vient bien entendu avant tout, mais tout pouvait être décidé en amont". Maurizio Pistocchi (Mediaset) "Il y a tous les éléments pour dire que ce championnat n'est pas totalement loyal. L'unique voie possible, à mon sens était celle des matchs à huis clos, là tout de suite, il n'y avait pas d'alternative, aussi parce que le renvoi des matchs engendre un chamboulement dans le calendrier qui n'est pas supportable. Quel sens cela a de jouer à Rome où nous avons enregistré des cas de Coronavirus et de renvoyer les autres matchs ? Mercredi, il y a le retour de Coppa entre Juventus et Milan et il me semble que le match soit régulièrement joué (avec la seule présence des supporters Piémontais) et il y a une autre chose qui cloche : on se rend compte de la situation absurde ? Ce n'est pas possible de jouer un match à portes ouvertes dans le même stade dans lequel trois jours auparavant on a repoussé un match." "Les institutions du football ne sont pas adaptées aux exigences de ce qui représente la 4ème entreprise du pays. Trop de petites guerres personnelles. Je pense par exemple à Atalanta-Lazio. Cela me déplaît de devoir le dire mais nous sommes encore dans un pays de clochers où tout le monde tire l"eau jusqu'à son moulin. Où personne ne cherche un intérêt commun qui est d'avoir un tournoi équitable et de vouloir voir nos équipes lutter à armes égales contre les adversaires Européens. L'Atalanta méritait d'être protégée. Au lieu de ça je vois Lazio Bologne avec une curva de la Lazio pleine, celle de Bologne pleine et je me demande pourquoi ces matchs sont reportés ? Quel sens à tout ça ?" Enzo Bucchioni (Radio Sportiva) "Décision ridicule, paradoxale, et par certains aspects complètement cosmique. La Fiorentina était déjà à Udine prête à jouer. Dans une situation d'urgence se révèle l'incapacité de direction de notre football. Priorité à la santé publique mais il y avait tout le temps pour trouver une solution juste sans faire de désordre. Le Scudetto est faussé parce que c'est une chose d'affronter certaines équipes à cheval entre février et mars, une autre de devoir jouer en mai". Marco Castelnuovo (CorSera) "Pourquoi reporter Juve-Inter et laisser ouvert un stade seulement pour les Piémontais pour Juve-Milan de mercredi ? C'est une urgence sanitaire ou un règlement de comptes ?". Matteo Marani (Sky) "Dès demain dans le Piémont, la vie reprend ses droits. Je veux dire qu'il est nécessaire d'avoir une stratégie de la part des institutions sportives. Il faut que les décisions soient anticipées. Le football ne peut pas rester suspendu, c'est un phénomène social le plus important du pays. C'est un business, de l'argent est en jeu comme l'ont confirmé les clubs. Je peine à trouver des explications à ces décisions, car en Série B les matchs se jouent dans les zones à risque. Peut être que se jouera la demi-finale entre Juventus et Milan, ouverte seulement aux piémontais, mais je ne comprends pas pourquoi. On a la sensation d'une situation non gérée et la situation actuelle le démontre. C'est ça qui me préoccupe le plus, il faut communiquer avant. La santé avant tout bien sûr, mais il faut de la transparence". Alberto Brandi (Sport MediaSet) "Pourquoi décider à la dernière minute de reporter ce match et les 4 autres ? Aucune explication. La protection de la santé et la sécurité publique évoquée dans le communiqué ne tient pas. Santé de qui ? Des joueurs entre eux ? Des dirigeants ? Des journalistes accrédités ? Seuls eux étaient présents, je ne veux pas y croire. Admettons, si nous essayons de mettre de côté les machinations, les côtés obscurs et les régurgitations d'un foot malade, seule une explication plausible aurait du subsister : le désir de ne pas montrer au monde un scénario apocalyptique d'une Italie en quarantaine, d'une nation dans laquelle le match de l'année, La Partita, serait déserte. Cette considération est acceptable et peut s'entendre, mais elle aurait pu être annoncée en début de semaine, et ne concerner que Juventus Inter." "Au lieu de ça nous avons assisté à un bal de décisions-contre décisions qui semblait terminée jeudi quand la Ligue annonçait jeudi, après 1000 tourments, le maintien des matchs à huis clos. Ils ont réussi à se faire mentir en un jour et demi, avec les équipes qui avaient déjà un pied sur la pelouse. Cette incertitude, cette approximation, a mis de l'huile sur le feu des polémiques, et a mis le parfait engrais pour raviver certaines vieilles suspicions". Fabio Liverani (Coach Lecce) "Il n'y a qu'en Italie que l'on peut prendre des décisions insensées et sans logique. Retour du côté obscur du football que nous avons tenté de nettoyer. Une décision de ce genre protège seulement quelques équipes qui ont des intérêts particuliers. Les règles doivent être les mêmes pour tout le monde". ®Karon - internazionale.fr
  12. Beppe Marotta se lâche contre la Lega Calcio. Le dirigeant de l'Inter, apparu dans un premier temps conciliant à Sky Sport, utilise désormais un ton dur lors de son intervention à la Gazzetta Dello Sport. "Je suis inquiet pour Inter - Sassuolo de dimanche prochain. Comment fait-on, comment doit-on se comporter ? Nous ne pouvons jouer à huis clos, ce serait absurde d'utiliser un dispositif qui une semaine avant était considéré comme inadapté pour faire face à l'émergence sanitaire. Les huit clos n'existent pas, stop, fin du discours. Et ne parlons pas de renvoi à lundi : l'Inter a déjà subi des dommages, nous l'avons payé au prix fort, trois jours plus tard nous aurons la rencontre en Europa League. Soit le match se joue dimanche à portes ouvertes soit je ne vois pas de solution. La source des ennuis est le report de Inter-Sampdoria de dimanche dernier. Ce match aurait dû être joué à huis clos, solution qui ne plaît à personne mais selon moi ces situations sont parfois inévitables. Et je rajoute : pour cette journée le critère aurait dû être le même pour toutes les équipes, au pire il aurait fallu reporter toute la journée de championnat. Le championnat risque de ne pas se conclure à sa date de fin. Surtout si si d'autres matchs doivent encore sauter. Et puis je me demande : pourquoi le match Juve-Inter a sa date de report avant celle de Inter-Sampdoria ? Sur la base de quel principe ? Le championnat est faussé. Il est altéré dans son équilibre. Il suffit de penser aux blessés, aux joueurs normalement disqualifiés pour un match. Et puis il y a les aspects psychologiques d'une équipe vis à vis du classement. Et je le répète : l'Inter subit des dégâts, le calendrier du mois de mai est incroyable. Conte est préoccupé, lui et ses collègues. Pour un technicien il n'est pas simple de gérer l'incertitude du calendrier, c'est compliqué de programmer les entraînements, sans parler ensuite en pensant au mois de mai. Et en outre il n'est pas facile de maintenir élevée la tension chez les joueurs. Dans le football tout se joue sur la motivation. Ce n'est pas la même chose pour les joueurs d'être à un point de l'adversaire, plutôt qu'à une distance de 6 ou 7 points. Il y a le risque que les joueurs se relâchent pour privilégier d'autres voies, en apparence plus simples". Itw au Corriere Dello Sport "Ce n'est pas une défaite pour l'Inter. C'est une défaite pour tout le système du football qui aurait dû gérer cette situation mieux que ça. Je reste persuadé que le pays est en situation importante et qu'il faut penser avant tout à la santé de la population, quand je porte mon costume de dirigeant je ne peux que constater la situation paradoxale qui s'est créée : on ne peut pas dire le mardi que les matchs ne se joueront pas à huis clos, avec tant de directives de la part du Gouvernement, envoyer le jeudi un communiqué dans lequel on décrète 5 matchs à huis clos puis renier tout ça le samedi, à quelques heures du coup d'envoi des matchs. S'il y avait une ligne directrice, elle devait être suivie. La régularité du championnat en fait les frais. Mon souci n'est pas une question de principe : nous sommes face à un scénario qui n'est plus rationnel, à une situation totalement déséquilibrée sous l'aspect compétitif. L'Inter et Sassuolo, pour faire deux exemples, n'ont pas joué ces deux derniers matchs, quand d'autres ont joué tous leurs matchs. Cela vous semble normal ? Quand j'ai appris le renvoi, j'ai éprouvé de l'incrédulité. Je répète, nous sommes face à une urgence sanitaire et la santé des citoyens est la priorité par rapport à tout événement sportif, mais si je peux me permettre, il fallait analyser, discuter et expliquer les motifs qui ont porté à cette décision. Cela ne s'est pas passé comme ça. J'ajoute qu'il y avait le temps de faire des évaluations et de décider en amont, sans arriver comme ça à annoncer alors que les matchs allaient débuter. Un choix au dernier moment était le chose à éviter pour l'image que nous donnons à notre travail. Les tifosi sont énervés ? Je les comprends, je suis d'accord avec eux. Si tout ça est dû à la volonté de la Juve de ne pas jouer le derby d'Italie à huis clos ? (il fait une pause et sourit). Je crois que le cas dans lequel nous sommes a été décidé par la Lega. Sa prise de position devait être déterminante et à dire la vérité il y avait déjà un communiqué qui parlait de jouer à huis clos. Faites vos conclusions... Conte s'est énervé de la situation. En tant que dirigeant, je comprends bien l'énervement de tous les entraîneurs qui n'arrivent plus à gérer leurs entraînements sans jouer de match. Arriver en fin de saison avec un calendrier aussi dense sera dur. Le problème n'est pas une question d'avoir un effectif suffisant ou non pour supporter ces matchs rapprochés en fin de saison, c 'est une question de stress. Les joueurs ont besoin de tenir le coup car ce ne sont pas des robots. Je n'arrive même pas à imaginer la situation moi-même. Si nous ne perdons pas nos matchs en coupes, nous n'aurons même pas de date pour jouer contre la Sampdoria avant la fin du championnat (il sourit à nouveau). Il serait stupide de sacrifier l'Europa League pour se dédier au championnat. Ceux qui pensent ça ne savent pas comment nous travaillons ici à l'Inter. L'Europa League pour nous est une compétition importante que nous ne sacrifierons pas. Je tiens à souligner quelque chose avec insistance s'il vous plaît. Avec les éventuels matchs à huis clos de la semaine prochaine, il est obligatoire d'adopter le même critère qu'aujourd'hui. Les matchs devront encore être repoussés. Absolument. Ceci n'est pas négociable. Si Juve-Inter, Parma-Spal et 3 autres matchs n'ont pas été joués, pourquoi devrait-on jouer sans public contre Sassuolo ? Avant tout, attendons avec respect les décisions du Conseil des Ministres. L'Inter a demandé et obtenu la convocation d'un Conseil extraordinaire de la Lega Serie A fixé ce jour en fin de matinée, pour sauvegarder ce qu'il est possible de l'équilibre et la compétition de notre championnat. Pour l'heure... le tournoi est "sfalsato". Vous avez bien entendu, je mets un S devant (ndr : Falsato = faussé, Sfalsato = Décalé). Si j'ai une idée pour éviter ce genre de scénarios ? Revenir à 18 en Serie A pour avoir un peu de marge de manœuvre. Ce genre de situation devrait être pris en considération en vue du futur". Itw au Corriere Della Sera "Des reports tardifs ? Bien sûr que oui. Un championnat dans l'état actuel des choses est faussé, il faut garantir une ligne directrice, sauvegarder la compétition et à ce jour rien n'a été fait en ce sens. Cela me déconcerte de prendre une telle décision à quelques heures du match : c'est très grave. Le gouvernement a donné certaines directives, mais le foot a ses propres règles, c'est un phénomène social de grande ampleur et la Lega Serie A ne peut décider d'une façon aussi chaotique. Jeudi elle annonce un communiqué pour dire que les matchs se jouent, samedi un autre pour tout bloquer : cela vous paraît possible ? Jouer à huis clos était une mauvaise pub pour notre image, mais la décision a été très mal prise. Si c'est la faute de la Juve ? Cela ne m'intéresse pas. Si c'est le gouvernement qui a poussé la Lega il n'y a pas d'autre spéculation. Mes reproches vont au président de la Lega, Paolo Dal Pino, qui a pris sa décision sans réunir de conseil extraordinaire, sans écouter personne : c'est une erreur. Il fallait sauvegarder le championnat, sinon il est normal que certains discours émergent... Le dispositif des huis clos devait et pouvait être utilisé. Maintenant, j'en conclus que les huis clos ne peuvent plus être utilisés. Ils ont repoussé 5 matchs pour ne pas les jouer sans public, pourquoi dimanche prochain ils accepteraient de le faire à huis clos ? Ils ne doivent se jouer qu'à portes ouvertes. Le risque de cessation de la Serie A existe. Il n'y a plus de dates, le calendrier est trop serré, et la Coppa Italia est repoussée. Tout a été fait dans le chaos et je le répète : il faut revenir à 18 équipes en Serie A". ®Karon - internazionale.fr
  13. "La Juventus pourrait répondre du délit de détournement de fonds, si elle ne rembourse pas les billets du match l'opposant à l'Inter, aux tifosi." Cette déclaration est signé Codacons, l'association des consommateurs en Italie, qui se dit prête à signaler le Club au Procureur "Il est absolument impensable de voir la Juventus ne pas rembourser les tifosi qui ont, entre leurs mains, des billets de matchs qui sont inutilisable pour raison de force majeur. Si cela vient à se produire, une infraction viendrait à se matérialiser. Dans un tel cas, le détournement de fond pourrait être prouvé" - Carlo Rienzi, Président "Pour cette raison, je pense qu'un avertissement "générique" peut s'avérer inutile envers le club. La seule arme qui soit vraiment efficace est celle de poursuite judiciaire." Qui est Codacons ? Il s'agit d'une association de consommateurs, elle est légalement active et connu en Italie pour protéger tout citoyen qui se voit dans l'incapacité d'assister à des évènements, dont les évènements sportifs. En cas de non-remboursement, une plainte sera déposée au Parquet de Turin pour détournement de fonds avéré, accompagné d'une plainte à l'Antitrust pour pratique commerciale déloyale. A 48heures du match décisif de la saison, l'ambiance semble être au beau fixe du côté turinois ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. C'est officiel, le choc de dimanche Juventus-Inter se jouera à huis clos. Hier un conseil fédéral s'est réuni pour suivre l'évolution de l'épidémie de coronavirus dans le nord de l'Italie, et tenter de trouver une solution pour poursuivre tant bien que mal le championnat. Le président Gabriele Gravina a déclaré que plusieurs matchs se joueront à huis clos ce weekend. C'est pour l'instant la seule solution pour sauvegarder et maintenir la compétition sportive. Vers un scénario catastrophe ? Auparavant le CONI (comité olympique), sur ordre du gouvernement, a demandé l'annulation de toutes les compétitions sportives en Lombardie et en Vénétie. Certaines fédérations, comme le cyclisme, prennent les devants et annulent même leurs évènements dans d'autres régions comme le Piémont. Michele Uva, le vice-président de l'UEFA a indiqué au micro de la Rai Radio : "Nous sommes dans une phase d'attente et nous suivons l'évolution pays par pays. Le football doit suivre les indications gouvernementales des différents états et les compétitions ne seront bloquées qu'en cas d'aggravation de la situation." ®gladis32 - internazionale.fr
  15. C'est, en effet, l'information qui ressort dans la presse. Suite à la présence du Coronavirus, décision a été prise de maintenir le match à huis-clos. Si la situation ne cesse d'évoluer quant à une possible et exceptionnelle diffusion du match "en clair". Les Nerazzurri seraient à présent donné "favori" sur ce match: Gianni Di Marzio: "Même sous l'aspect technique, il y en a qu'un qui peut en tirer un avantage. Aller à Turin sans public peut être avantageux pour l'Inter, mais également pour toutes les autres équipes." Ciro Ferrara: "J'ai déjà joué à huis-clos, pour mes débuts, Real-Naples était à huis-clos. Conte ne se fait pas conditionner par les tifosi qu'ils soient présent ou pas. Il a pris sa décision et il l'a maintenu. Mais il faut reconnaître l'impact de l'absence d'un public." Maurizio Sarri: "Nous attendons des informations pour Juve-Inter, mais si la décision est confirmée, cette mesure devra concerner toute la Serie A. C'est un problème européen, il se fait qu'en Italie, plus de mesures ont été prises. Je trouve que nos tifosi ont le droit de venir à Lyon." Sandro Sabatini: La Serie A sans Tifosi se fera ressentir dans tous le Calcio. Pour Cnte c'est une distraction en moins. C'est un paradoxe, mais ne pas avoir de public distraira moins Conte. Dire que Conte est la Juve au jour d'aujourd'hui revient à dire qu'Agnelli n'a pas vu Conte cette année: On dirait un Ultra de l'Inter. Christian Vieri: Juve Inter est une partie importante. Jouer à domicile sans tifosi change énormement car les tifosi t'apporte un grand soutien Quoiqu'il en soit, pour sa première à la tête de l'Inter au Stadium, Conte aura réussi l'exploit de proposer un stade à Huis-Clos. N'est-ce pas mieux finalement vu l'accueil qui allait lui être réservé ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Si en ce premier jour de la semaine, l’Inter a toute les raisons d’avoir la gueule de bois suite à sa défaite à l’Olimpico et une troisième place de Serie A, une éclaircie est venu égayer la journée d'Antonio Conte. Samir Handanovic est de retour ! En effet, si Ludogorets à toute ses chances de trouer les filets vu la présence quasi confirmée de Daniele Padelli dans la cage Nerazzurra, dès ce week-end, le Capitaine Nerazzurro reprendra sa place de titulaire indiscutable. Voici la révélation de la Gazzetta Delo Sport: "Le plan est le suivant : Padelli jouera, en qualité de titulaire, encore un match: Celui de L’Europa League face à Ludogorets, ensuite puor le match à domicile face à la Sampdoria de ce 23 février, on mise sur le retour d’Handanovic." "La rencontre face aux Blucerchiati sera pour le gardien slovène un test en vue de la Super-Rencontre de Turin face à la Juve, un match où toute erreur sera interdite. L’optimisme et de mise sur la guérison du Capitaine, sa fracture du petit doigt gauche arrivant à terme. Toutefois, le Capitaine Nerazzurro continuera à suivre une thérapie afin de ne pas brûler les étapes." "Handanovic même durant ces deniers match courrait, renforçait ses jambes et se présentait sur le banc en avant-match. C’est d’ailleurs lui qui entraînait Padelli avec des tirs. Mais c’est un fait objectif, Handanovic n’avait plus touché de ballon. Réévalué quotidiennement par le Staff Médical de l’Inter, Samir est sur la voie de la guérison, mais la prudence reste de mise." Reste juste à prévenir Lukaku de ne pas lui envoyer une mine à la Meret à l’entrainement ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Escroc un jour, escroc toujours… Fabio Paratici est actuellement en train d’élaborer un plan en vue de s’attacher les services de Mauro Icardi, prêté par l’Inter au Paris-Saint-Germain. Selon Tuttosport, outre l’échange échoué entre De Sciglio et Kurzawa, l’ancien élève de Giuseppe Marotta a décidé de tenter un All-In pour Icardi. Actuellement la Vieille Dame, qui n’a présenté aucune offre, souhaite savoir si elle dispose d’une marge de négociation. En effet, le départ de Cavani et l’optimal rendement d’Icardi ont fini par convaincre Paris de racheter le joueur de l’Inter contre la somme de 70 millions d’euros. Pour les parisiens, il n’existe pas un héritier aussi bon pour succéder à l’uruguayen. Pourtant Wanda Nara et ses fils continuent à vivre entre Milan et Paris. Qui plus est, l’optimisme est loin d’être de mise quant à une permanence de l’argentin en Ligue 1. De fait, la Juventus souhaiterait l’enrôler en négociant avec le Paris-Saint-Germain et non avec l’Inter. Comment ? En proposant deux bianconeri pistés par le club de la Capitale : Dybala et Pjanic en échange de Mauro Icardi. Si la volonté turinoise est d’aller de l’avant avec Icardi, tout dépendra de la volonté de l’ensemble des joueurs concernés ! Que pensez-vous de ce coup de catin ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. C’est un fait, les résultats des examens réalisés sur Marcelo Brozovic ont mis en évidence une entorse de la cheville gauche et donc un arrêt de toute activités sportives qui pourrait monter jusqu'à 25 jours. Même si la situation sera bien sur évaluée quotidiennement. Par chance les ligaments ne sont pas touchés ! Un mal pour un bien ? Cette situation plus que problématique a permis à l’Inter de passer la seconde (la troisième ? la quatrième ? on ne sait plus...) dans le cadre du recrutement de Christian Eriksen. En effet, l’intention première du duo Marotta-Ausilio était de s’attacher les services du joueur en toute fin du Mercato, afin d’être en position de force pour négocier le coût de la transaction vers le bas. Toutefois, la blessure d’Epic Brozo a mis en évidence l’absence d’un héritier à ce poste. En conséquence et suite au pressing constant de Conte, une vidéo-conférence s'est déjà tenue ce mardi entre les hautes sphères de l’Inter et le Président de Tottenham Daniel Levy. Les négociations avancent à grands pas et rentrent dans la phase cruciale, il ne serait pas surprenant de voir l’Inter sacrifier un joueur pour se l’offrir immédiatement, Matias Vecino étant plus que jamais cité. La crainte Nerazzurra réside dans le fait que si Sensi ou Borja Valero pourront assurer le remplacement de Brozovic face à Cagliari, il convient de disposer d’un meneur de jeu du calibre d’Eriksen pour faire face à un adversaire tel que la Juventus, en cas d'absence du meneur de jeu croate. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Auteur du troisième but qui aura mis fin aux rêves de la Roma en Coupe d’Italie, Leonardo Bonucci est revenu pour la Rai sur le duel Inter-Juve qui fait rage en Serie A. « Nous ne devons pas nous laisser aller, nous ne pouvons pas nous permettre de relâcher la cadence, sinon nous serons en difficulté. La Roma a fait de son jeu de passes son arme, nous avons su profiter d’opportunités. L’avance de 4 points sur l’Inter ? Ils ne représentent rien, ce serait stupide de penser que cela pourrait suffire. Nous devons nous améliorer car nous avons trois objectifs à atteindre. » Toujours mauvaise sur le Triplé… ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Alors que la presse transalpine s'enflamme sur la trahison d'Icardi et de son envie de rejoindre la Juventus, la situation est diamétralement opposée en France et si l'information est authentique, l'annonce de l'Equipe est une véritable bombe : “Il n'existe aucune clause dans le contrat d'Icardi, c'est Paris qui décidera" En effet, depuis que Mauro Icardi a débuté son aventure parisienne, celui-ci parvient à inscrire des buts avec une certaine régularité. 17 buts inscrits en 19 matchs répartis de la façon suivante : 9 en ligue 1 5 en Ligue des Champions 3 en Coupe de France Selon l'Equipe, le futur du joueur français serait entre les mains du club de la Capitale française. En effet, le club français aurait tout le loisir et tout son temps pour activer ou pas, son option de rachat du joueur qui arrivera à expiration à l'été. Pour rappel, le coût global de ce transfert est évalué à 70 millions d'euros. Et si l'information est vérifiée: Mauro Icardi n'aura pas droit au chapitre. L'Equipe en est formel, il n'existe aucune clause qui consentirait à l'attaquant de refuser le rachat. Son futur contrat aurait d'ailleurs été établi lors de la phase de conclusion du dernier jour du mercato. De plus, si le club D'Al-Khelaifi vient à perdre Edison Cavani en fin de saison, il semble plus que probable que Leonardo satisfera à la demande de l'Inter pour acquérir un joueur qui inscrit des buts avec une telle régularité. "Le joueur a convaincu le PSG, qui en ce moment est en position de force" Croyez-vous en cette révélation ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Selon la Repubblica, les masques sont tombés : Mauro Icardi veut signer à la Juventus. Nous y sommes, Mauro Icardi veut rejoindre la Juventus. L’épouse et agent du joueur, Wanda Nara, a débuté déjà avant les fêtes de Noël, la programmation du retour de son mari en Italie pour l’été prochain. Ceux qui sont proches de ce dossier, savent pertinemment qu’il est incompatible de voir Maurito de retour avec l’Inter en Serie A. L’ancien capitaine Nerazzurro vise à se faire transférer à la Juve, au mois de juin, à la fin de son prêt à Paris. Une solution qui lui permettrait de vivre en famille, avec son épouse et ses enfants vivant à Milan : "Devenir Bianconero serait pour les Icardi la façon de se venger de l’Inter, contre qui ils ont une dent”. Du côté de Paris, la volonté de le racheter à 70 millions d’euros est claire. Stratégie de la Juve Fabio Paratici, le meneur du mercato Bianconero, depuis un été à se courtiser, semble vouloir tenter l’emprise. Mais celui-ci est uniquement tactique. L’amour pour Maurito est plus vif que jamais. Aujourd’hui, la Juve a son rempart offensif au complet, mais Ronaldo fêtera ses 35 ans le 5 février prochain, Higuain qui rêve lui de terminer sa carrière à River Plate, va sur ses 33 ans. A Turin, comme l’a démontré le cas Mandzukic âgé de 34 ans, il n’y a aucun remord à en terminer avec un joueur lorsqu’il s’agit du "bon moment". Icardi, âgé de 27 ans, espère et avec lui Wanda qui durant les 4 prochains mois démentira, confirmera, se livrera, laissera entendre, déclarera, postera comme elle l’a fait l’année dernière. Toc Toc… Elle pourrait aussi changer d’idée, c’est évident. Car si aujourd’hui, elle imagine le futur de son mari en blanc et noir, il reste un petit détail particulier à ne surtout pas négliger : L’Inter. L’Inter aura son mot à dire et elle devra avaliser l’accord. En effet, sur le contrat d’Icardi, on retrouve une clause libératoire de 110 millions d’euros valide pour l’étranger. Les italiens, eux, devront se mettre au tour de la table et discuter… Une scène difficile à imaginer avec l’Inter et la Juve qui se rendent coup pour coup en championnat. Le 30 juin est encore loin et d’ici-là Icardi pourra profiter de Paris. Conclusion Si discussion, il doit y avoir il est d’ores et déjà sur que Giuseppe Marotta exigera une somme bien plus importante que l'offre parisienne. Pour couronner le tout, l’argentin, s’il rêve de rejoindre la Vieille Dame, devra également parvenir à convaincre Paratici de payer… et à payer une somme astronomique Toujours prêt à pardonner et à vouloir l'argentin sous nos couleurs ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Les journalistes ont simulé la saison 2019/2020 et ont vu un résultat incroyable pour l'équipe d'Antonio Conte. L'Inter est première en Serie A actuellement et elle jouera aussi sa qualification en phase à élimination directe en Ligue des Champions lors de la dernière journée de la phase de groupes contre le FC Barcelone. Pendant ce temps, dans une autre dimension... "Ce sera une lutte sans fin contre la Juventus, mais ce seront encore les bianconeri qui décrocheront leScudetto à la fin. C'est en tout cas ce qu'avance la simulation qu'a effectué le journal Libero sur Football Manager 2020. Mais pour l'équipe de Conte, il y aurait quand même une consolation de taille." "Il existe une réalité virtuelle dans laquelle la Juve est titrée pour la 9ème fois d'affilée en Italie pendant que l'Inter soulève le trophée de la Ligue des Champions au terme d'un parcours incroyable. Les Nerazzurri de Conte se qualifient juste derrière le Barça, ils jouissent ensuite d'un tirage clément en 8èmes en tombant sur le Zenit avant de sortir le Tottenham de Mourinho." "On commence à croire à un exploit qui rappelle celui du Triplé. D'autant plus que, coup de scène, en demi-finale, l'Inter de Conte tombe sur la Juventus de Sarri. Une double-confrontation digne d'un Scudetto dont l'Inter sort vainqueur avec un retentissant 4-0 entre Aller et retour." "Lukaku sera ensuite le héros de la finale avec un doublé qui permet à l'Inter de battre Manchester City 2-1. Handanovic finit par soulever la coupe et Conte accomplit un exploit légendaire, laissant Guardiola bredouille et la Juve peut-être dans le regret de ne pas l'avoir rappelé. Les Bianconeri s'en sortent quand même avec un doublé Coupe-Championnat avec l'Inter qui finit 4 points derrière." "La Zone Champions est ensuite complétée par Naples, la Fiorentina, portée par le duo Ribery-Chiesa. La Roma et le Milan se limiteront à l'Europa League aux dépends de la Lazio, tandis que l'Atalanta finit un peut détachée mais avec la mince consolation d'avoir un Duvan Zapata Capocannoniere", peut-on lire dans le résumé de la Simulation. "Mauvaises nouvelles" donc pour l'Atalanta qui finit même dixième, à 16 points du Milan dernier européen. Verona, Lecce et Sassuolo eux sont relégués. Voici le classement final au terme de la saison sur Football Manager La fiction va-t'elle rejoindre la réalité ? Valideriez-vous une telle destinée pour cette première saison de Conte à l'Inter ? ®Samus - Internazionale.fr
  23. C’est une révélation de l’Ansa. La Justice Sportive considère comme une offense la phrase : “Sei uno juventino” – "Tu es un Juventine."Cette première sanction a été infligé au Club Sf Castiglione del Lago Asd, qui a écopé d’une amende de 120 euros. Ce “terrible” incident a eu lieu dura un match U-15 Régional A1 de l’Umbria. Dans son rapport délivré à la Justice Sportive, Marco Brusco a écrit que pour "une bonne partie de la rencontre" les Tifosi du club "ont offensé de façon répétée l’arbitre de la rencontre" en scandant des phrases telles que "sei un fallito, sei uno juventino, non sai fare niente, ecc…'” - "T'es un perdant, tu es un Juventino, tu ne sais rien faire,…." L’arbitre l’a signifié au délégué à la fin du match, le tout a été rapporté dans un communiqué au Comitato regionale Umbria della Figc, La Ligue Nationale Amateur Uno Di Noi ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. C’est une révélation du Corriere Dello Sport. La rupture est totale entre la Fiorentina et Federico Chiesa. Le joueur exige d’être céder à Turin, une destination que la Viola ne permettra jamais. "La Juve n’est pas celle qui a l’avantage. Barone a promis qu’il ne le cédera jamais aux Bianconeri. Il n’entretient pas de bons rapport avec Paratici et il n’a jamais pris en considération cet intérêt. Il a déclaré qu’il ne le cédera jamais à la Juve, il y a besoin de lui accorder ce crédit." "L’option la plus dure sera de conserver le joueur durant deux années, lui qui est lié par son contrat et de lui faire sauter l’Euro. La Fiorentina songeait à le vendre à l’étranger, mais personne ne s’est manifesté. En Italie, il reste l’Inter : Antonio Conte veut Chiesa, il aime sa tête dure." Maitre Marotta à la manœuvre "Giuseppe Marotta se retrouve avec une carte en main, une carte qu’il pensait avoir écarté définitivement : Gabriel Barbosa. L’attaquant était en prêt à Flamengo. Agé de 23 ans, il a été le grand protagoniste de la Libertadores et il pourrait être la clé débloquant la situation." "Flamengo ne l’a pas racheté pour 22 millions d’euros et l’Inter est libre de le récupérer. Suite au triomphe de son équipe en Libertadores, Marotta l’évalue à 35 millions d’euros. Il pourrait être proposé en contre-partie technique, accompagné d’une certaine somme d’argent et d'un autre joueur, contre Federico Chiesa. Une autre contre-partie technique pourrait être Matteo Politano, qui plait également à la direction de la Viola." "Le tout pourrait déjà se faire en janvier… reste à présent à connaitre l’avis de Commisso ." Seriez-vous pour échanger deux joueurs contre Federico Chiesa qui est estimé à 70 millions d’euros ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Jeremie Baïse, Commentateur sportif pour Eleven Sport, s'est livré à Antony Gilles dans le cadre d'une interview exclusive pour Internazionale.fr. Voici l'intégralité de notre échange: Comment jugez-vous l’intégration de Romelu Lukaku au sein de l’Inter ? "Difficile de faire mieux. 9 buts en 11 matchs, 12 maintenant. C'est une machine. Beaucoup de monde se demandaient ce qu'il allait faire dans le championnat italien, il a fait taire toutes les critiques, et rapidement. Lukaku est l'un des meilleurs attaquants du monde." "Je pense sincèrement qu'il peut évoluer dans tous les grands championnats. Il est impressionnant depuis le début de la saison. Au-delà des buts qu'ils inscrits, il est précieux pour Conte. Il décroche à la perfection, il dégage une puissance naturelle. Et avoir Lautaro à ses côtés est un plus. Les deux sont de plus en plus complémentaires. ." Que pensez-vous des rumeurs envoyant des Diables Rouges (Mertens, Meunier) vers la Lombardie, est-ce que cela pourrait être plus bénéfique pour les Nerazzurri ou pour les Diables Rouges ? "Je ne pense pas que cela se fera pour Mertens. Mais qui sait. Quoi qu'il arrive, ce serait une excellente chose... pour les deux camps. A la fois pour Mertens, de rejoindre un grand club comme l'Inter qui me semble mieux armé que Naples cette saison." "Et avoir un Dries Mertens sera aussi une bonne chose pour l'Inter. Un joueur capable de faire la différence, de créer des occasions quand la rencontre est fermée et surtout, gros travailleur. Quant à Meunier, il aurait lui aussi sa place. Quel volume de jeu. J'aimerais que Meunier quitte le PSG pour continuer à progresser. A Paris, il n'est pas le premier choix." Quel est votre ressenti sur l’Inter de Conte ? "C'est une équipe bien plus séduisante que l'Inter de la saison dernière. A commencer par l'envie : l'énergie de Conte en bord terrain arrive jusqu'aux joueurs qui ne lâchent jamais rien. Souvent menés cette saison, ils sont revenus pour gagner. Gros caractère là où la saison dernière, ils auraient baisser les bras beaucoup plus facilement." "Différence également dans le jeu. Beaucoup moins de joueurs statiques. Plus de solutions, de mouvements. L'Inter doit encore être plus efficace devant le but. Elle domine souvent outrageusement un match mais elle ne parvient pas à se mettre à l'abris rapidement." Comment jugez-vous le mercato interiste ? "De bons renforts mais il manque peut-être de solutions pour jouer sur plusieurs tableaux. L’enchaînement Serie A/Ligue des Champions est éprouvant et ce sont souvent les mêmes qui jouent. Il faudrait élargir un peu ce noyau. On parle de Giroud cet hiver. Je ne suis pas convaincu de son apport à l'Inter mais bon..." "N'oublions pas que Sanchez est blessé. Sans ça, c'est déjà une autre histoire. Mais un renfort devant et au milieu me semble indispensable cet hiver." Qui symbolise au mieux l’Inter pour vous ? "Des gars comme Candreva et D'Ambroisio sont des valeurs sûres en tant que facteur d'identification. Mais honnêtement, aujourd'hui, Lukaku incarne cet esprit interiste. Il a la mentalité pour percer. Il parle déjà parfaitement italien et combien de fois ne demande-t-il pas au public de se lever et de pousser l'équipe. Il se sent chez lui à l'Inter et ses performances en témoignent" Pensez-vous que le Club puisse prétendre au Scudetto ? "L'Inter sera en tout cas l'adversaire numéro 1 de la Juve même si la Vieille Dame part avec une longueur d'avance pour le titre. J'ai peur que l'Inter s'essouffle à un moment donné faute de pouvoir faire tourner. Je crois que cette année encore l'expérience et le noyau de la Juve va faire la différence." "Mais l'Inter devrait rester à distance respectable et finir deuxième. C'est une année qui doit lui permettre de se construire pour être encore plus forte l'an prochain ! " "Je terminerai par là : je n'aimais pas du tout commenter l'Inter la saison dernière. C'était, je trouve, soporifique. Cette saison, j'en redemande ! C'est agréable, il y a souvent beaucoup d'occasions et la mentalité affichée démontre une équipe qui a faim. Conte arrive à booster son groupe." "A voir si cela va durer quand l'équipe connaîtra un petit coup de mou, ce qui arrive à chaque équipe dans une saison... C'est là qu'on verra si l'Inter a du caractère. Sa manière de réagir. Dans plusieurs matchs, elle a déjà prouvé qu'elle en avait. Et c'est déjà un gros changement par rapport au dernier exercice. Le Saviez-Vous ? Jérémie Baïse n'est pas un inconnu dans le monde des médias en Belgique. Travaillant pour Proximus Sport, il vous a déjà été possible de l'apercevoir sur la RTBF, la télévision publique Belge animer le Week-End Sportif! Pour les abonnés à Eleven Sport, Jérémie sera aux commandes du match opposant l'Inter à la Roma le 6 décembre 2019 ! Internazionale.fr tient à le remercier tout particulièrement pour le temps réservé à cette interview. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...