Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'juventus'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

143 résultats trouvés

  1. C’est une révélation de l’Ansa. La Justice Sportive considère comme une offense la phrase : “Sei uno juventino” – "Tu es un Juventine."Cette première sanction a été infligé au Club Sf Castiglione del Lago Asd, qui a écopé d’une amende de 120 euros. Ce “terrible” incident a eu lieu dura un match U-15 Régional A1 de l’Umbria. Dans son rapport délivré à la Justice Sportive, Marco Brusco a écrit que pour "une bonne partie de la rencontre" les Tifosi du club "ont offensé de façon répétée l’arbitre de la rencontre" en scandant des phrases telles que "sei un fallito, sei uno juventino, non sai fare niente, ecc…'” - "T'es un perdant, tu es un Juventino, tu ne sais rien faire,…." L’arbitre l’a signifié au délégué à la fin du match, le tout a été rapporté dans un communiqué au Comitato regionale Umbria della Figc, La Ligue Nationale Amateur Uno Di Noi ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. C’est une révélation du Corriere Dello Sport. La rupture est totale entre la Fiorentina et Federico Chiesa. Le joueur exige d’être céder à Turin, une destination que la Viola ne permettra jamais. "La Juve n’est pas celle qui a l’avantage. Barone a promis qu’il ne le cédera jamais aux Bianconeri. Il n’entretient pas de bons rapport avec Paratici et il n’a jamais pris en considération cet intérêt. Il a déclaré qu’il ne le cédera jamais à la Juve, il y a besoin de lui accorder ce crédit." "L’option la plus dure sera de conserver le joueur durant deux années, lui qui est lié par son contrat et de lui faire sauter l’Euro. La Fiorentina songeait à le vendre à l’étranger, mais personne ne s’est manifesté. En Italie, il reste l’Inter : Antonio Conte veut Chiesa, il aime sa tête dure." Maitre Marotta à la manœuvre "Giuseppe Marotta se retrouve avec une carte en main, une carte qu’il pensait avoir écarté définitivement : Gabriel Barbosa. L’attaquant était en prêt à Flamengo. Agé de 23 ans, il a été le grand protagoniste de la Libertadores et il pourrait être la clé débloquant la situation." "Flamengo ne l’a pas racheté pour 22 millions d’euros et l’Inter est libre de le récupérer. Suite au triomphe de son équipe en Libertadores, Marotta l’évalue à 35 millions d’euros. Il pourrait être proposé en contre-partie technique, accompagné d’une certaine somme d’argent et d'un autre joueur, contre Federico Chiesa. Une autre contre-partie technique pourrait être Matteo Politano, qui plait également à la direction de la Viola." "Le tout pourrait déjà se faire en janvier… reste à présent à connaitre l’avis de Commisso ." Seriez-vous pour échanger deux joueurs contre Federico Chiesa qui est estimé à 70 millions d’euros ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Jeremie Baïse, Commentateur sportif pour Eleven Sport, s'est livré à Antony Gilles dans le cadre d'une interview exclusive pour Internazionale.fr. Voici l'intégralité de notre échange: Comment jugez-vous l’intégration de Romelu Lukaku au sein de l’Inter ? "Difficile de faire mieux. 9 buts en 11 matchs, 12 maintenant. C'est une machine. Beaucoup de monde se demandaient ce qu'il allait faire dans le championnat italien, il a fait taire toutes les critiques, et rapidement. Lukaku est l'un des meilleurs attaquants du monde." "Je pense sincèrement qu'il peut évoluer dans tous les grands championnats. Il est impressionnant depuis le début de la saison. Au-delà des buts qu'ils inscrits, il est précieux pour Conte. Il décroche à la perfection, il dégage une puissance naturelle. Et avoir Lautaro à ses côtés est un plus. Les deux sont de plus en plus complémentaires. ." Que pensez-vous des rumeurs envoyant des Diables Rouges (Mertens, Meunier) vers la Lombardie, est-ce que cela pourrait être plus bénéfique pour les Nerazzurri ou pour les Diables Rouges ? "Je ne pense pas que cela se fera pour Mertens. Mais qui sait. Quoi qu'il arrive, ce serait une excellente chose... pour les deux camps. A la fois pour Mertens, de rejoindre un grand club comme l'Inter qui me semble mieux armé que Naples cette saison." "Et avoir un Dries Mertens sera aussi une bonne chose pour l'Inter. Un joueur capable de faire la différence, de créer des occasions quand la rencontre est fermée et surtout, gros travailleur. Quant à Meunier, il aurait lui aussi sa place. Quel volume de jeu. J'aimerais que Meunier quitte le PSG pour continuer à progresser. A Paris, il n'est pas le premier choix." Quel est votre ressenti sur l’Inter de Conte ? "C'est une équipe bien plus séduisante que l'Inter de la saison dernière. A commencer par l'envie : l'énergie de Conte en bord terrain arrive jusqu'aux joueurs qui ne lâchent jamais rien. Souvent menés cette saison, ils sont revenus pour gagner. Gros caractère là où la saison dernière, ils auraient baisser les bras beaucoup plus facilement." "Différence également dans le jeu. Beaucoup moins de joueurs statiques. Plus de solutions, de mouvements. L'Inter doit encore être plus efficace devant le but. Elle domine souvent outrageusement un match mais elle ne parvient pas à se mettre à l'abris rapidement." Comment jugez-vous le mercato interiste ? "De bons renforts mais il manque peut-être de solutions pour jouer sur plusieurs tableaux. L’enchaînement Serie A/Ligue des Champions est éprouvant et ce sont souvent les mêmes qui jouent. Il faudrait élargir un peu ce noyau. On parle de Giroud cet hiver. Je ne suis pas convaincu de son apport à l'Inter mais bon..." "N'oublions pas que Sanchez est blessé. Sans ça, c'est déjà une autre histoire. Mais un renfort devant et au milieu me semble indispensable cet hiver." Qui symbolise au mieux l’Inter pour vous ? "Des gars comme Candreva et D'Ambroisio sont des valeurs sûres en tant que facteur d'identification. Mais honnêtement, aujourd'hui, Lukaku incarne cet esprit interiste. Il a la mentalité pour percer. Il parle déjà parfaitement italien et combien de fois ne demande-t-il pas au public de se lever et de pousser l'équipe. Il se sent chez lui à l'Inter et ses performances en témoignent" Pensez-vous que le Club puisse prétendre au Scudetto ? "L'Inter sera en tout cas l'adversaire numéro 1 de la Juve même si la Vieille Dame part avec une longueur d'avance pour le titre. J'ai peur que l'Inter s'essouffle à un moment donné faute de pouvoir faire tourner. Je crois que cette année encore l'expérience et le noyau de la Juve va faire la différence." "Mais l'Inter devrait rester à distance respectable et finir deuxième. C'est une année qui doit lui permettre de se construire pour être encore plus forte l'an prochain ! " "Je terminerai par là : je n'aimais pas du tout commenter l'Inter la saison dernière. C'était, je trouve, soporifique. Cette saison, j'en redemande ! C'est agréable, il y a souvent beaucoup d'occasions et la mentalité affichée démontre une équipe qui a faim. Conte arrive à booster son groupe." "A voir si cela va durer quand l'équipe connaîtra un petit coup de mou, ce qui arrive à chaque équipe dans une saison... C'est là qu'on verra si l'Inter a du caractère. Sa manière de réagir. Dans plusieurs matchs, elle a déjà prouvé qu'elle en avait. Et c'est déjà un gros changement par rapport au dernier exercice. Le Saviez-Vous ? Jérémie Baïse n'est pas un inconnu dans le monde des médias en Belgique. Travaillant pour Proximus Sport, il vous a déjà été possible de l'apercevoir sur la RTBF, la télévision publique Belge animer le Week-End Sportif! Pour les abonnés à Eleven Sport, Jérémie sera aux commandes du match opposant l'Inter à la Roma le 6 décembre 2019 ! Internazionale.fr tient à le remercier tout particulièrement pour le temps réservé à cette interview. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Antonio Cassano est sur de son coup, l’Inter de Conte peut viser le Scudetto. Voici son interview à la Repubblica Qui va remporter le Scudetto ? "L’Inter" Pourquoi pas la Juve ? "L’Inter me rappelle la Juve de la première année de Conte. J’étais au Milan et nous avons perdu le Scudetto. La Juve actuelle propose deux équipes et elle reste la plus forte, mais si on analyse plus loin, elle est programmée pour gagner la Ligue des Champions. Si elle vient à perdre des points en cours de route, l’Inter l’attaquera et Conte jouera le coup." Mancini et Tonali "Tonali est un architecte, pas un numéro 10, à l’heure actuel, on confond les deux postes." Mancini fait-il des miracles avec la Nazionale ? "Il vient de remporter onze matchs de suite et c’est une très belle Nazionale, mais il faudra voir comment elle se comportera face à des équipes comme l’Allemagne et l’Espagne. Si elle parvient à tenir tête alors Mancini aura sonné définitivement la révolte. Dans tous les cas, il a réalisé de très belles choses. Notre football, au niveau des individualités, n'est plus celui du passé, mais il faudra toujours s’en rappeler." Pourquoi ? "C’est une question de génération. Il y a des périodes où moins de joueurs de talents naissent. Puis, il y a aussi des certitudes, comme l’Allemagne qui a réalisé du très bon travail dans le secteur jeune, elle n’a pas peur de les lancer immédiatement." "J’apprécie surtout chez Mancini son football pro-positif. Lors de nos quatres titres mondiaux, nous proposions de la tactique et de la contre-attaque. La dernière grande Italie fut celle de 2012 avec Prandelli, je l’ai connu, c’était un très grand sélectionneur qui me laissait mes libertés." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Cette déclaration à de quoi surprendre, mais Mario Sconcerti a peut être raison, dans sa finalité, l’objectif de l’Inter ne doit pas se résumer à être meilleur que la Juve. Explications Que manque-t-il à l’Inter pour suivre le pas de la Juve ? "Elle suit déjà son rythme, mais il lui manque une qualité globale qui lui fait défaut. L’erreur est de demander : Qui est meilleur entre l’Inter et la Juve ?" "Cela na compte pas, ce qui compte c’est d’être meilleur que tous les autres en championnat et l’Inter peut battre tous les autres. C’est de cette façon qu’elle peut disputer le Scudetto avec la Juve, même en cas de défaite lors des confrontations directes." Cette analyse de Sconcerti pourrait être la meilleure des analyses, car même si l’Inter s’est inclinée à domicile face à la Vieille Dame, elle n’est pourtant qu’à -1 en Serie A. La Stat qui conforte Sconcerti L’Inter et la Juve sont les deux équipes en Europe qui sont les plus cyniques. Comme le confirme Opta, parmi les 5 grands championnats, les Nerazzurri et les Bianconeri mènent la danse. "Ce sont les deux équipes qui ont remporté le plus de matchs actuellement avec un seul but d’écart. Neuf pour Sarri, 7 pour Conte. On retrouve dans les poursuivants Liverpool, Saint-Etienne et Nantes : 6 victoires". Que pensez-vous de cette analyse de Sconcerti ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Nouveau revers pour la Vieille Dame….un revers qui pourrait bien être le dernier. La Juve a collectionné autant de rejets dans sa campagne pour la révocation du Scudetto 2006, que de Finales de Coupe d’Europe perdues. En effet, ce Scudetto qui lui a été retiré suite au scandale du Calciopoli a été attribué sur tapis vert à l’Inter, l’ennemi-juré. Comme le révèle Tuttosport : "Le Collège de la Garantie du Sport a déclaré inadmissible le recours du club turinois contre la Fédération Italienne de Football, l’Inter et le Comité Olympique National Italien, pour le pourvoi et la contestation de la décision du 30 août dernier de la Cour Fédérale d’appel, en regard à la question de l’assignation de la part de la FIGC, du Scudetto 2006, à l’Inter." La Juve avait demandé à ce que le titre de Champion d’Italie 2005-2006 ne soit assigné à personne, en s’adressant aux différents organismes juridiques compétent qui ont toujours rejeté une telle demande. Mieux encore, la Juve a été sanctionnée : "Le Club a été condamné au paiement de 10 000 euros destinés à couvrir les dépenses relatives au procès." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Légende de la Juventus, Capitaine emblématique, ennemi-juré respecté et redouté, Alessandro Del Piero, s’est livré sur Antonio Conte, lui qui l’a connu également en tant que joueur. Voici sa déclaration à Sky Sport La sortie de Conte ? "C’est un discours complexe, en rapport avec plusieurs compétitions, il dépend des choses qui ont été demandées en début de saison. Il a toujours parlé d’un parcours et, de façon objective, les blessures aujourd’hui ont de l’importance. Nous voulons un championnat serré et j’espère que l’Inter et le Napoli ne finiront pas par imploser." "Il est subtil de voir la ligne de conduite qui a été définie et de demander certaines choses de façon précise sans que cela ne passe pour un manque de confiance. Conte a démontré que l’équipe peut bien se comporter. Elle pouvait gagner des matchs qu’elle a perdu comme ce fut le cas à Dortmund ou à Barcelone. Des rencontres qu’elle a perdu en conséquence à d’autres facteurs." "Si tu penses que Conte peut rester serein durant une année même s’il est premier au classement, tu as besoin de te secouer : C’est sa façon d’être, de tirer le meilleurs des joueurs, de l’environnement, du club, des individualités au maximum." "Conte n’accepte pas le manque de concentration, c’est sa façon d’être. Cela s’est déjà passé lorsqu’il était à la Juve et à Chelsea, il sera toujours ainsi, c’est sa façon d’être entraîneur." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Andrea Agnelli, sans le nommer directement, a envoyer un missile à destination d’Antonio Conte. "Nous avons du faire face à des situations complexes comme le Calcioscommesse de 2012, qui a vu certains de nos membres sanctionnés suite à des comportements douteux antérieurs… Comment un autre club aurait pût gérer de la sorte l’absence durant six mois de l’entraîneur sur le banc ? Fabio Paratici pourrait vous en écrire un livre." Outre cette attaque sous la ceinture, le conseil d’administration turinois a validé le bilan 2018-2019 négatif de 40 millions d’euros tout en validant l’augmentation du capital à 300 millions d’euros. Scudetto 2006 "En date du 6 novembre 2019, le Collège de garantie du Sport du Coni procédera, en audience, au recours introduit par la Juventus en regard au Scudetto assigné à l’Inter en 2006. Le club bianconero avait déjà présenté ce type de recours le 6 août à la Cour fédérale qui l’avait rejeté. Le Collège de garantie du Coni s’était déjà prononcé le 6 mai, rendant un avis négatif." "Parmi les motifs invoqués par les avocats Bianconeri dans l'appel, l'argument est que le jugement de Cour d'appel était tombé après l'entrée en vigueur du nouveau code" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. C’est un fait Antonio Conte, bien que fiévreux, n’a absolument pas aimé la fin de match Nerazzurra, pour lui hors de question de voir la Pazza Inter resurgir. Voici un résumé de ce que l’on retrouve dans la presse transalpine Les 20 dernières minutes peuvent être interprétées de différentes manières. Pour Conte, il s’agit d’une trahison à son idée de concept du football. Le natif de Lecce place en effet le mental au cœur de son approche des matchs. Et c’est exactement cette fébrilité mentale qu’Antonio ne voudra plus jamais revoir, et ce bien plus qu’une erreur technique d’un joueur où d’une mauvaise lecture tactique d’une phase de jeu. Cette trahison, après deux mois, ne peut pas être prise au premier degré, étant donné que l’équipe a ouvert un nouveau cycle. Toutefois, comme l’a souligné Stellini : "Les 20 dernières minutes font partie des choses sur lesquelles nous devons travailler. Il faudra attendre un peu plus longtemps afin de voir l’équipe ressembler à son entraîneur." Lors du retour au vestiaire, pendant que Stellini était en conférence de presse, Antonio Conte a littéralement explosé. Même fiévreux et semble-t-il grippé, Antonio a passé un message clair aux siens. Déjà lors du coup de sifflet final en dégommant un ballon innocent qui passait par là, puis dans le vestiaire en s’adressant aux personnes directement impliquées : "Il n’est pas possible d’encaisser deux buts en dix minutes." Cette allusion fait référence au retour miraculeux de Sassuolo mené 1-4 avant de revenir à 3-4 et d'assiéger le but d’Handanovic. Plus de Pazza Inter Conte l’avais promis à son président Steven Zhang. Le natif de Lecce veut une Inter forte et régulière. Sa force, l’Inter l’a démontrée durant 70 minutes de jeu. En ce qui concerne la régularité, il y a encore beaucoup à faire, voire à gueuler. Conte physiquement inapte, c’est Stellini qui avait été envoyé en conférence d’après-match. Si certains pensaient s’en tirer à très bon compte, les Nerazzurri auront eu droit à l’explosion de Conte, juste avant qu’ils aillent se doucher. Validez-vous le comportement d’Antonio ou le jugez-vous trop excessif ? Le Saviez-Vous ? L’Inter vise-t-elle secrètement le Scudetto ? Rien n’en est moins sur, mais une phrase de Stellini à la Gazzetta Dello Sport nous en dévoile un peu plus : "Conte doit maintenir un rythme de performance élevé, au moins jusqu’au mois de janvier. Il ne faut pas quitter le haut du classement et rester dans le sillage de la Juve. Attendez-vous à quelques ajustements sur le mercato. Il était important de réagir face à la Juve." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Selon le Quotidiano.net, Zlatan Ibrahimovic se serait mis en contact avec l’Inter pour l’informer de son imminente disponibilité. Le géant suédois, 38 ans, est actuellement lié au LA Galaxy, mais celui-ci compte quitter le club au terme de son contrat, en décembre 2019. Ibra a passé trois saisons avec l’Inter, entre 2006 et 2009, avant de rejoindre le Fc Barcelone, l’année du Triplé Historique Nerazzurro. Il a proposé ses services à son ancien employeur qui est actuellement confronté à une situation des plus complexes vu la blessure d’Alexis Sanchez qui le privera des terrains durant trois mois. Il est pour l’heure difficile de savoir si la proposition d’Ibra est actuellement prise au sérieux par l’Inter, club qui d’après la presse transalpine sonde également d’autres joueurs pour le mercato hivernal, Olivier Giroud de Chelsea et Kevin Lasagna d’Udinese en tête. Toutefois, contrairement au suédois gratuit, il faudra payer pour s’attacher les services du français ou de l’Italien. Selon la presse transalpine, Mario Mandzukic serait également dans le viseur, le croate étant un joueur qui plait à Conte, attention toutefois à la concurrence de Manchester United, sans oublier les rapports houleux entre l’Inter et la Juve. Ibra à l’Inter, mais avec quels fonds ? C’est Ibra lui-même, par l’intermédiaire de Mino Raiola, qui souhaite revenir en Italie. Preuve en est, des messages en continu sont adressés au club. Cette opération pourrait être favorisée par la vente de Gabriel Barbosa à Flamengo, un transfert estimé à 15-16 millions d’euros. Ibra Taille la Serie A Le 8 octobre, Zlatan a déclaré son amour pour la Serie A, à sa façon : Avec une personnalité excessive, une très grande certitude en ses moyens et un énooorme charisme. Voici sa réaction relayée par Sky Sport : "Suis-je prêt pour la Serie A ? A 100% ! Vu comment je me sens et comment je joue, je peux encore faire la différence en Italie et dans d’autres pays. Je ne vois pas de problème pour jouer en Italie, je ferai mieux que ceux qui y sont déjà…" Plus qu’une provocation, Zlatan veut revenir dans la place…et place ses pions : "Selon moi, la Juve réalise de grandes choses, elle est le symbole du Calcio pour son équipe et pour les joueurs qui la compose. L’Inter réalise de très grandes choses aussi, elle a un grand entraîneur et a investi énormément. Il y a d’autres équipes qui veulent se montrer, mais selon moi, elle ne sont pas au niveau de la Juve." "Tout juste derrière la Juve, il y a, selon moi, l’Inter. Je suis déçu pour le Milan car il aurait dû être un club fort, pas uniquement sur les résultats, mais aussi dans les investissements. Ils auraient dû recruter les meilleurs joueurs du monde, mais à présent, ce n’est plus le cas. Il faut investir, tout provient de la propriété." "Le Napoli ? J’ai de bons rapports avec Ancelotti qui est un grand entraîneur, mais surtout une grande personne. J’ai eu la chance de connaitre en premier la personne, puis le travailleur. Je suis déçu de ne l’avoir connu qu’une seule saison, j’en aurai voulu plus car c’était une belle période de ma carrière et selon moi, c’est pareil pour lui." L’attaque, secteur prioritaire Antonio Conte évalue cette situation très sérieusement, reste à voir s’il serait envisageable de réaliser une opération des plus sensationnelles au niveau du mercato. De plus, Conte, qui est à la recherche d’un Vice-Lukaku, a fait passer cette demande en priorité. Repoussé donc l’éventuel recrutement de Vidal, dont le Barça est peut enclin à discuter, ou celui de Matic qui pourrait être recruté gratuitement en juin 2020. An niveau du mercato estival 2020, un investissement important "à la Barella" aura lieu et deux noms sortent du lot : Tonali, courtisé par la Juve, le Napoli, le Milan et la Fiorentina et Van de Beek, courtisé par le Real Madrid. Constat final Recruter Zlatan Ibrahimovic ne sera pas possible avant début janvier. Partant de ce constat, est-ce aussi important de le recruter ? Vu qu’Alexis Sanchez arriverait en fin de convalescence Mario Mandzukic pourrait également faire l’affaire pour Conte, mais les rapports houleux avec la Juve pourrait poser plus d’un problème Keita Baldé pourrait, selon la Gazzetta Dello Sport, être une nouvelle piste à étudier. S’il est prêt à venir à Appiano, Jardim pourrait s’opposer à une cession définitive. Politano pourrait être laissé pour compte… Comment lui expliquer le recrutement d’un nouvel avant-centre ? L’idée pourrait être de ne pas remettre en discussion la hiérarchie déjà mise en place. Pour Conte, Politano est le type de joueur apte à rentrer en cours de match pour faire la différence… De là à devenir un titulaire à part entière... Sur la base de l’ensemble de ces éléments, seriez-vous pour un retour du géant suédois ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. La semaine de feu Nerazzurra se termine par une défaite à domicile face à l’ennemi-juré turinois (1-2). L’ouverture du score tombera très tôt, dès la 4’ Paulo Dybala mystifie Milan Skriniar et Handanovic par la même occasion. L’Inter de Conte revient dans la rencontre très rapidement, via Lautaro Martinez sur penalty. De Ligt se rendant coupable d’une faute du bras en pleine surface turinoise à la 18'. Dans un match d’une rare intensité et agréable pour le spectateur neutre, l’Inter perd son Maître à jouer, Stefano Sensi, sur blessure. L’entrée de Vecino changera la physionomie de la rencontre. Jusqu’alors équilibrée, la Juve prendra possession du milieu de terrain et parviendra à percer par deux fois l’arrière garde Nerazzurra. Milan Skriniar étant souvent mis en difficulté et Diego Godin payant cher la dépense physique en catalogne. Si le premier but de Ronaldo est en position de hors-jeu, le second Gonzalo Higuain sera parti se le chercher. La Juve reprend donc la première place de Serie A pour un seul petit point. Reste à présent à observer l’Inter, au retour de la trêve internationale. Est-ce que le mental suivra ? Si oui, ce sera une belle saison en perspective. Le prochain match aura lieu le dimanche 20 octobre à 12h30 face à Sassuolo ! Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Inter 1-2 Juve Buteur(s): 4’Dybala (J), 18’ Lautaro Martinez (I, rig.), 80’ Higuain (J) Var : But annulé à Ronaldo Inter: 1 Handanovic; 2 Godin (54’ 95 Bastoni) 6 De Vrij, 37 Skriniar; 33 D'Ambrosio, 23 Barella, 77 Brozovic, 12 Sensi (34’ 8 Vecino), 18 Asamoah; 10 Lautaro (78’ 16 Politano), 9 Lukaku Banc: 27 Padelli, 13 Ranocchia, 21 Dimarco, 5 Gagliardini, 19 Lazaro, 20 Borja Valero, 34 Biraghi, 87 Candreva, 30 Esposito T1: Antonio Conte Juve: 1 Szczesny; 16 Cuadrado, 19 Bonucci, 4 De Ligt, 12 Alex Sandro; 6 Khedira (62’ 30 Bentancur), 5 Pjanic, 14 Matuidi; 33 Bernardeschi (62’ 21 Higuain); 10 Dybala (71’ 23 Emre Can), 7 C. Ronaldo Banc: 31 Pinsoglio, 77 Buffon, 8 Ramsey, 24 Rugani, 25 Rabiot, 28 Demiral T1: Maurizio Sarri Arbitre: Rocchi Var: Irrati Averti(s): Alex Sandro (J), Emre Can (J), Pjanic (J), Vecino (I), Barella (I) Expulsé(s) : / Affluence: 75.923 tifosi ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Damien

    Serie A - J7 : Inter vs. Juventus

  13. Antonio Cassano, s’est livré à la punchline de la semaine lors de la retransmission de Tiki Taka au sujet de l’Inter de Conte, qui devra affronter cette semaine, le Fc Barcelone en Ligue des Champions et la Juventus en Serie A. "La Juve est une des équipes parmi les plus fortes d'Europe, et elle est plus forte que l'Inter. Pourtant avec Conte, cela équilibre la situation. L'Inter a tant de bons joueurs et un Fuoriclasse sur le banc, la Juve a un bon entraîneur et tant de Fuoriclasse sur le terrain." Sanchez ? "Il est bon à jouer avec Lukaku, s'il redevient celui d'Arsenal, il sera dévastateur." "Je pense que Conte fait peur. Lui, il n'en a rien à foutre de Barcelone, il pense déjà à la Juve. Il va tellement charger les joueurs qu'il en fera s'exploser le stade. Il préférera toute sa vie gagner contre la Juve. Il peut dire qu'ils vont jouer le match de leur vie, mais il pense déjà à la Juve." "L'homme qui fera la différence cette année sera Brozovic. Pour Conte, il est important d'être compact et la défense à trois propose cette garantie. Tu défends beaucoup mieux dans l'axe. Conte n'est pas intéressé par le fait de bien jouer ou pas, ce qui l'intéressera, ce sera de ne pas se prendre de but, car il est clair que son but arrivera tôt ou tard." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. En conférence d’avant-match face à Brescai, Maurizio Sarri a démontré une certaine fébrilité en étant questionné sur les Nerazzurri de Conte Vous attendiez-vous à ce type de championnat, avec l’Inter comme antagoniste ? "Je savais que cette année, ce serait bien plus compliqué." Le Derby de Milan ? "J’ai regardé hier soir, (ndr dimanche) Brescia jusqu’à 22h30, je ne prête aucune attention aux autres équipes qui ne sont pas étroitement lié à notre calendrier. Mais je savais que le championnat, cette année, serait bien plus difficile." Et le 6 octobre, c'est dans un an peut-être ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Accompagné de Piero Ausilio, Giuseppe Marotta a réalisé son premier mercato interiste. Si les recrues ont été de qualités, la question de l’impact financier sur les comptes Nerazzurro se devait d’être posée. Et dans ce domaine, le moins que l’on puisse dire, c’est que le Beppe a géré d’une main de Maître la situation. Même si l’on ajoute les prolongations de contrat de D’Ambrosio (confirmée) d’Handanovic (pour un an de plus) et de Lautaro Martinez (à venir), les comptes de l’Inter conservent pratiquement la même structure qu’avant ce mercato pharaonique. Révélation de la Gazzetta Dello Sport L’Inter dispose d'une marge de manœuvre, même à la suite du mercato qui a été réalisé. Marotta et Ausilio ont cette fois-ci chamboulé l’Inter comparé à l’année dernière. Mais le tout a été réalisé en maintenant l’équilibre sur les comptes, du moins en terme de masse salariale. L’Inter a plus ou moins la même : 116 millions précédemment contre 118 millions d'euros à présent. Cette différence provient des prolongations de contrat de Brozovic et de Skriniar, ce qui n’est pas un mauvais résultat, surtout qu’il est favorisé par le fait d’être parvenu à transférer les trois joueurs les plus cher de la dernière saison, à savoir Icardi, Perisic et Nainggolan. La différence importante est que le Club n’est plus, à présent, sous la menace du Settlement Agreement de l’Uefa. Cette raison explique également les revalorisations salariales de contrat des joueurs, sans que le tout ne s’avère trop compliqué à entreprendre. Marotta prend le meilleur sur Fabio Paratici En effet, selon Calcio&Finanza, le club Bianconero a terminé le premier semestre 2019 avec un passif de 47 millions d’euros. Un contraste important lorsque l’on sait qu’en 2018, la Vieille Dame disposait d’un bilan net de 7,7 millions d’euros. La conséquence est directe : La Juve disposera, sur base de ces informations, d’un solde passif de 40 millions d’euros à l’été 2020. Le saviez-vous ? Au classement de la moyenne d’âge, l’Inter se position à la 13ème place (27 ans). L’équipe la plus jeune est celle du Milan avec une moyenne de 24,1 ans. L’équipe la plus âgée est la Juventus avec une moyenne de 28,8 ans. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Intervenu à Radio Punto Nuovo, l'ancien Président de la Juventus Giovanni Cobolli Gigli, a attaqué en frontal la Direction actuelle de la Vieille Dame. Pour se faire, il s'est basé sur une comparaison entre le Mercato Nerazzurro et le Mercato Bianconero. "Je pense que le problème découle d'une mauvaise campagne de recrutements et de ventes, réalisée par Paratici. Marotta n'aurait jamais agi de la sorte. Mandzukic et Emre Can n'aurait pas dû se retrouver exclu (de la liste pour la Champion's). Dybala a été inséré car il n'est pas parvenu à le vendre." "Paratici et Andrea Agnelli se sont plantés, le second car il a laissé au premier une trop grande marge de manœuvre. Les joueurs savent que s'ils font de bonnes prestations, ils pourront trouver un nouveau point de chute, déjà en janvier, et peut-être plus prestigieux." "Il est clair que l'excès paye et cette situation leur est imputable. Lukaku est très espiègle. Marotta est parvenu à régler le cas Icardi, car il sait comment s'y prendre, Paratici non." Un nouveau Zèbre converti ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Le feuilleton Icardi-Dybala va certainement tenir jusqu'au dernier jour du mercato. Mauro a toujours indiqué vouloir rester à l'Inter ou partir pour la Juve, sachant très bien que le directeur sportif de la Juventus, Fabio Paratici, se passionne pour lui. La Vieille Dame a trouvé un accord avec Wanda Nara pour un contrat de cinq ans à 8 millions + bonus. Et c'est pas leur nouvelle maison à proximité du siège de l'Inter qui changera grand chose. A Turin, ils ne sont pas pressés, car ils doivent vendre en premier. Deux joueurs doivent partir entre Mario Mandzukic , Gonzalo Higuain et Paulo Dybala. Ce dernier veut rester à la Juventus et a décliné les offres de Premier League ces dernières semaines. À ce jour, le PSG - malgré les nombreuses rumeurs - s'est limité à quelques appels téléphoniques à l'agent du joueur. En cas d'adieu à la Juventus, Dybala aimerait jouer en Liga ou rester en Italie. La première option semble complexe, alors que pour la seconde ... il y a l'Inter. Marotta l'apprécie beaucoup et a été l'architecte de son achat à l'été 2015 pour 40 millions d'euros auprès de Palerme. Une estime réciproque sans parler de la passion de la Joya pour Milan, où il est souvent apparu à l’occasion de son temps libre. L'Inter serait éventuellement prêt, en cas d'échange, à couvrir le contrat net de 7,5 millions par saison et ce jusqu'en 2024. L'échange, en plus de résoudre les problèmes de gestion du groupe avec les deux entraîneurs, pourrait également donner des gains en capital sensationnels aux deux clubs, étant donné que Dybala pèse 16 millions d'euros sur le budget de la Juventus et qu'Icardi ne pèse que 2,5 millions d'euros sur celui de l'Inter. Jusqu'au bout du temps réglementaire du marché des transferts, les surprises ne sont pas à exclure.
  18. Peu de temps après un match opposant la Juve A à la Juve B, Giorgio Chiellini s'est livré à TuttoMercatoWeb sur la Serie A à venir et plus en particulier sur l'Inter. Cette Inter vous fait-elle peur ? "L'année passée, l'Inter avait aussi le noyau pour remporter le Scudetto. A présent, elle s'est très bien renforcée. Je pense que l'Inter et le Napoli ont réduit un peu l'écart, mais au final, ce sera le terrain qui décidera, et ce ne sera pas simple de gagner à chaque fois." "Il y aura un peu plus de pressions sur les épaules de l'Inter. Lorsqu'une équipe fait un tel Mercato, elle ne peut pas nier qu'elle ne vise pas la victoire. Le discours est similaire pour le Napoli. Nous avons trois équipes qui ont l'objectif de l'emporter." Comment va Dybala ? "Il s'est bien entraîné, avec sérénité et application, je l'ai trouvé bien." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. C'est une course à trois, dans laquelle tous les coups sont permis en attendant que le joueur mette fin à ses réserves dans les prochains jours. L'Inter patiente tandis que Naples, la Roma et la Juventus sont impliquées dans le dossier. Si Naples (qui offre environ 60M) et la Roma se sentent en avance, les bianconeri restent tapis dans l'ombre, obligés de vendre avant de lancer un quelconque assaut. L'Inter s'attend à ce que la situation se résolve rapidement avec une indication claire de la part de Icardi concernant l'équipe qu'il souhaiterait rejoindre. Un choix qui sera quand même à discuter, car le club n'acceptera pas de se faire forcer la main. Le Corriere fait le point : Naples Hier, Aurelio De Laurentiis a de nouveau parlé avec Wanda Nara. Les contacts entre les deux sont quasiment journaliers et le Napoli a un plan précis : s'accorder avec Icardi (partie la plus compliquée car la question des droits d'images doit encore être réglée) avant d'aller discuter avec l'Inter. Entre le président des azzurri et Marotta les rapports sont relativement cordiaux et les contacts ont déjà eu lieu ces derniers jours. De Laurentiis s'est montré très intéressé et disposé à débourser environ 60 millions. Naples est sérieux, et cette marque d'intérêt a pris à Milan. Ce n'est pas un hasard si à Via Liberale, c'est bien Naples qui a les faveurs de l'Inter pour accueillir l'ex-capitaine. Roma Les gialorossi sont aussi très intéressés par Icardi. Hier il y a eu une rencontre à Rome entre les dirigeants et un intermédiaire, qui confirme l'intention de la Roma de présenter une offre formelle à l'Inter. Marotta et Ausilio ont pris acte de celle-ci et attendent donc de la voir se réaliser. C'est la raison pour laquelle une nouvelle offre n'a pas été faite pour Dzeko. La Roma y croit en tout cas car leur offre est égale à celle des bianconeri. La distance a réduire reste cependant sur celle proposée à l'Inter qui, étant donné qu'elle évalue Icardi 70-75 millions, entend recevoir 50 millions et Dzeko pour son buteur argentin. Il est possible de voir une conclusion à un chiffre un peu plus bas avec l'inclusion de bonus par exemple. Juventus Ceux qui n'ont pas encore pris contact avec l'Inter, ce sont bien les bianconeri. Pour passer à l'action, Paratici a besoin de vendre des joueurs et en particulier Paulo Dybala. Les différentes prises de position de Wanda Nara et le fait qu'Icardi joue la montre à ce point viennent étayer cette hypothèse, mais l'Inter ne compte pas se faire avoir. Marotta ne cédera son ex-capitaine qu'en échange de Dybala. Une hypothèse refusée par Agnelli mais aussi par le joueur. ®Samus - internazionale.fr
  20. C’est une révélation du Corriere Della Sera : la Juve avait étudié les moindres détails. Début juin, Paratici avait contacté Wanda Nara. Le directeur sportif de la Juve lui avait demandé d’attendre jusqu’à la fin du mois d’août et de refuser toutes les offres pour Icardi. L’objectif ? Mettre en difficulté le club Nerazzurro et, de la sorte, faire chuter le prix de l’ancien capitaine de 70 millions d’euros à 40 millions d’euros. Il Padrino Ce projet entre l’agent-épouse d’Icardi et la Direction Juventine a coulé. Beppe Marotta a répondu de la meilleure des manières dans ce jeu de dupe et pas uniquement en recrutant Romelu Lukaku. Les refus continus de Dybala portent également l'empreinte du Beppe. Marotta lui a conseillé de faire usage de la même stratégie attentiste qu’avait mis en place la Juve avec Icardi. Le tout afin de favoriser l’échange Icardi-Dybala, une affaire qui, juste sur le plan financier, garantirait une plus-value importante aux deux clubs, sans oublier l’aspect sportif. Giuseppe Marotta s’est adjugé avec brio le premier round Icardi toujours plus loin de l’Inter... Avec l’arrivée de Romelu Lukaku, il devient toujours plus qu'improbable de penser au maintien de Mauro Icardi à l’Inter. L’attaquant argentin étant publiquement annoncé hors du projet sportif. Voici la révélation de Tuttosport: "La Direction Nerazzurra a répété à Icardi qu’il ne faisait plus parti du projet. S’il continue à refuser les propositions qui sont arrivées au nouveau siège de Porta Nuova, à savoir le Napoli et la Roma en premier, il vivra une saison en tant que spectateur." "De plus, Conte l’exclura sans l’ombre d’un doute de la liste pour la Ligue des Champions où 21 joueurs du noyau actuel pourront être inscrits, les 4 joueurs restants devront provenir du secteur jeune de l’Inter ou disposer d’un passé interiste, comme Dimarco qui ne devrait pas être vendu." "Si l’argentin passe l’intégralité de la saison en tant que spectateur, il pourrait être libéré du club à paramètre zéro au terme de la saison 2019-2020, sur base de l’article 15 du règlement de la FIFA qui prévoit cette possibilité pour les joueurs, une sorte de cassure du contrat pour une raison valide. L’Inter compte éviter de passer par cette case du règlement. Dans le cas où Icardi reste à Milan, il disputera les 10% de rencontres officielles. Ceci étant dit, Icardi durant ces prochains jours, continuera à travailler et à suivre son programme de travail personnalisé, qui prévoit une participations aux entraînements athlétiques de l’équipe et à des exercices avec le ballon." "Lorsque Conte passera aux entraînements tactiques, Icardi continuera à s’entraîner avec un préparateur physique afin de disposer d’un état de forme optimal et de guérir le genou droit qui l’a tourmenté périodiquement ces dernières années. Du côté de l’argentin, Icardi compte rester camper sur ses positions. Il se voit encore à l’Inter, il veut vivre à Milan pour ne pas perturber l’équilibre familial et n’entend pas revoir sa position, sans oublier que Wanda Nara devra donner une réponse définitive à Mediaset sur sa participation à Tiki-Taka ou sur d’autres émissions." "Être écarté pour une période de 6 mois, voire une année, pourrait compromettre la carrière d’Icardi qui, âgé de 26 ans, se trouve en plein dans l’âge de la maturité footballistique. Reste à voir si l’arrivée concrète de Romelu et la future arrivée de Dzeko lui permettront de revoir sérieusement son futur, lui qui avait déjà pris acte de l’intention du club de recruter des attaquants." "Lui qui "songeait" à être réintégré d’ici la fin du mercato doit se faire une raison : Cela n’arrivera jamais." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Calcio&Finanza s’est livré sur la santé actuelle de la Vieille Dame, le constat est simple : Il va falloir vendre! La Vieille Dame, suite aux arrivées de Rabiot, Ramsey et De Ligt doit vendre et le départ de Cancelo, voir de Paulo Dybala pourraient ne pas suffire pour mettre à niveau les comptes Le rapport entre le coût découlant du noyau et des recettes pour la saison 2019-2020 dépendra de la présentation de la facture qui sera présentée en ce début de saison. Selon les estimations de la Banca IMI sur l’exercice à venir, le club présidé par Andrea Agnelli devrait disposer de recettes caractéristiques, au net des plus-values de 500 millions d’euros, soit une légère croissance comparé aux 460 millions de la saison 2018-2019 estimé par Calcio et Finanza. Toutefois, au niveau des dépenses, le rapport entre le coût du noyau et des recettes a explosé en passant à 79%, une situation qui a empiré, si l'on se base sur les 57% de la saison écoulée. Ce pourcentage est supérieur au seuil considéré comme tolérable/supportable et qui plafonne à 70%. La cession de Cancelo Suite à la cession du latéral portugais, la Juve réalisera un bénéfice de 41,72 millions d’euros (60 millions d’évaluation-28,24 millions de plus-value). L’acquisition dans le même temps de Danilo aura un impact sur le bilan annuel de la Juventus au 30 juin de 12,48 millions d’euros (32 millions d’évaluation, 4 millions de salaire). Selon les estimations de Calcio&Finanza, l’incidence de ce transfert ne permettra pas à la Juve d’atteindre le plafond de 70%, en culminant encore à 75%. D’où la nécessité d'être dans l'obligation de se séparer de plusieurs joueurs. Paulo Dybala En prenant en considération que l’argentin pèse toujours 17,65 millions d’euros, une vente estimée à 80 millions d’euros permettrait au club de réaliser une plus-value de 63 millions d’euros, une somme à laquelle, il y a lieu d’ajouter le salaire brut du joueur : 12,95 millions d’euros et l’amortissement en mode mineur sur le bilan : 5,55 millions d’euros. Cette opération en sortie, sur base de ces valeurs permettrait à la Vieille Dame de passer sous la barre des 70% : 64% Il serait donc, dans l’état actuel des choses, de voir la Juve réaliser un nouveau transfert onéreux en entrée tel que Lukaku ou Icardi, sans procéder auparavant aux ventes d’Higuain, Mandzukic voire Rugani, en plus de celle de la Joya. De là à être visé par le Fair-Play-Financier… ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. La Juventus a une stratégie bien en place : Ralentir la renaissance de l’Inter et, d’une façon ou d’une autre, s’offrir le scalpe du duo Marotta-Conte qui sont passés chez les Nerazzurri et qui peuvent mettre un terme à la domination italienne de la Vieille Dame. Voici la révélation du Corriere Dello Sport "L’Inter a encore des secteurs à compléter, spécialement en attaque, mais on peut déjà voir la définition du Contismo. Tandis que la Juve du Sarrismo est encore en cours d’élaboration. Du côté de Paratici et de la Juve, ceux-ci ne peuvent tolérer un succès du duo, qui a une part déterminante dans l’édifice de l'octuplé bianconero. La défaite, après 8 Scudetto de suite, ne pourrait être contemplée à la Continassa." "Mais bien pire encore, une défaite subie par deux anciens, deux personnalités de taille que sont Conte et Marotta, dès la première tentative, pourrait être dévastatrice. C’est la raison pour laquelle, à côté de la construction d’une nouvelle Juve, il y a aussi le marquage à l’homme de son adversaire, avec des classiques bâtons mis dans les roues." Une déclaration de Guerre confirmée par la Gazzetta Dello Sport L’Inter et la Juve sont à nouveau les deux reines du Calcio. Si le Scudetto est actuellement turinois, le club d’Agnelli a décidé de rentrer en guerre contre ses anciens lieutenants : Conte et Marotta, deux légendes bianconera qui ont quitté le coté obscur de la Force pour signer à l’Inter. Puissance 4 A la lumière de l’insertion de la Juve dans la transaction Lukaku, Paratici compte mettre à mal son ancien mentor Marotta. 1° Mauro Icardi « Maurito est la question principale. Wanda Nara épouse et agent de l’argentin parle depuis très longtemps avec Paratici. Les Icardi seraient disposés à rejoindre la Juve car il s’agit de l’équipe italienne la plus forte, car il y a également ce sentiment de revanche, un sentiment féroce, dans le Club rival par excellence de l’Inter. Il n’y a pas besoin d’autres arguments. » « Qui plus est, Turin est proche de Milan, ce qui permettrait à Wanda Nara de continuer à vivre dans la Ville de la Mode, de rester une influenceuse sur les réseaux sociaux et de rester proche des studios de Mediaset où à lieu l’enregistrement de Tiki Taka, émission sportive où Wanda Nara est chroniqueuse. » 2°Aujourd'hui et demain « Techniquement parlant, à l’heure actuelle, Mauro Icardi n’est pas le profil idéal de l’attaquant bianconero. En effet, il aurait lieu de vérifier une compatibilité avec Cristiano Ronaldo qui n’apprécierait guère qu’on lui vole sa place devant les buts. Toutefois Ronaldo est âgé de 34 ans, Icardi de 26, soit 8 ans plus jeune. » « Ronaldo représente l’instant présent, mais reste à définir le joueur du futur. Icardi, dans cette éventualité, pourrait apporter des certitudes. La stratégie mise en place par Paratici est sur une longue durée : Recruter Icardi dès à préent, à un prix soldé pour garantir le lendemain. Tout en supposant que Sarri puisse trouver une alchimie entre les deux attaquants. » 3° La Roma « Une guerre sur tous les fronts. L’échange Spinazzola-Luca Pellegrini entre la Juve et la Roma est un signal inédit d’une coalition entre deux clubs face à un rival historique désigné. Higuain est forcément promis à devenir un Giallorosso et il est à présent difficile de résister à la tentation de lier cette coalition au blocage actuel connu dans la transaction d’Edin Dzeko. » « La Roma est prête à ne pas arriver à un point de rencontre avec Marotta. Détail important, l’attaquant sera libre de rejoindre le club qu’il désire dès juin 2020 à paramètres zéros. » 4° Perturber l’adversaire « En effet, l’insertion, ces dernières heures, de la Juve dans le dossier Lukaku, avec en contre-partie technique Paulo Dybala est un signal envoyé à l’Inter qui piste les deux joueurs. » « Lukaku est Ronaldo-compatible, mais en cas d’arrivée du Diable Rouge, qu’adviendrait-il d’Icardi ? Appelez cela des bâtons dans les roues ou des manœuvres de déstabilisation dans le contexte d’une guerre bien plus importante. » « L’impression est que la Juve est décidée à ralentir la croissance de cette nouvelle Inter, libérée du Fair-Play-Financier. Qui plus est, à Turin, plus qu’ailleurs, on connait parfaitement l’impact positif qui peut découler du travail en profondeur réalisé par le duo Conte-Marotta." Alors, elle commence à avoir la tremblote la Vieille Dame ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. L’Inter, qui évolue toujours sans son équipe-type, a tenue la dragée haute à la Juventus qui proposait une équipe digne d’un match de Ligue des Champions. Ce match qui n’avait d’amical que le nom s’est disputé sur les terres du Suning, le propriétaire de l’Inter. L’Inter a ouvert la marque lors de l’un de ses premiers temps forts des œuvres de De Ligt, transféré pour 70 millions d’euros par la Juve et qui son premier match de titulaire, offre un but à l’ennemi juré. La première période sera interiste, avec une équipe qui assimile déjà les directives d’Antonio Conte en proposant de l’intensité tout en se montrant ordonnée, l’équipe propose un fond de jeu qui était inexistant sous l’ère Spalletti. La seconde mi-temps sera turinoise, l’Inter payant cher ses entraînements intensifs. Cristiano Ronaldo se mettra en valeur sur un coup-franc direct à l’entrée de la surface. Son tir dévié involontairement de la tête par Ivan Perisic ne laisse aucune chance à Daniele Padelli. Après 90’ de jeu, le match allait se décider "pour le classement" aux penaltys, sans passer par le biais des prolongations. A ce petit jeu, ce n’est pas la Juve, mais bel et bien Gianluigi Buffon qui a battu les Nerazzurri en stoppant pas moins de trois penaltys, en partant du bon côté sur celui de Sensi et en commettant une boulette sur celui inscrit par Barella. L’Inter et Antonio Conte peuvent avoir le sourire, les joueurs sont disponibles et dévoués. Reste à présent à renforcer l’équipe en attaque. Le Saviez-Vous ? Lors de l’International Champions Cup de 2013, l’Inter avait de nouveau rencontré la Juve, à Miami. Si le match s’est soldé sur le même score, l’Inter l’avait emporté aux tirs aux buts. Place à présent à Paris, ce samedi à Macao, toujours dans le cadre de l’International Champions Cup. Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 1-1 Juve Buteur(s) : 10' aut. De Ligt (J), 68' Cristiano Ronaldo (J) Séances de penaltys : Inter 4-5 Juve Ranocchia (stoppé par Buffon), Cancelo (goal); Puscas (goal), Cristiano Ronaldo (goal); Longo(stoppé par Buffon), Emre Can (goal); Joao Mario (goal), Rabiot (Missile expédié à Nasser); Barella (goal), Bernardeschi (Barre transversale); Borja Valero (stoppé par Buffon), Demiral (goal) Inter : 1 Handanovic (27 Padelli 46'); 33 D'Ambrosio, 6 De Vrij (13 Ranocchia 76'), 37 Skriniar (95 Bastoni 76'); 87 Candreva (73 Agoumé 88'), 5 Gagliardini (24' Barella 76'), 77 Brozovic (20 Borja Valero 76'), 12 Sensi (15 Joao Mario 76'), 29 Dalbert; 44 Perisic (97 Puscas 76'), 70 Esposito (21 Longo 76') Banc : 46 Berni, 72 Colidio, 96 Ntube, 98 Pirola, 99 Vergani T1: Antonio Conte Juventus: 1 Szczesny (77 Buffon 46'); 20 Cancelo, 4 De Ligt (28 Demiral 46'), 19 Bonucci (24 Rugani 68'), 2 De Sciglio; 25 Rabiot, 5 Pjanic (23 Emre Can 65'), 14 Matuidi (41 Muratore 81'); 33 Bernardeschi, 21 Higuain (17 Mandzukic 46'), 7 C. Ronaldo Banc : 31 Pinsoglio, 34 Loria, 35 Di Pardo, 36 Coccolo, 37 Beruatto, 39 Kastanos, 40 Toure, 43 Frederiksen, 44 Mavididi, 45 Matheus Pereira T1: Maurizio Sarri Arbitre : Zhang Lei Averti(s) : D'Ambrosio (I), Bonucci (J) Expulsé(s) : / ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...