Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'lautaro martinez'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Série A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

40 résultats trouvés

  1. Absent lors de cette semaine décisive pour l’Inter, Mauro Icardi continue à faire discuter. Si ce lundi, son message sur les réseaux sociaux semblait indiquer que les rapports tendaient à se normaliser, force est de constater que la situation est plus complexe. Folie Spallettienne C’est une évidence, Luciano Spalletti ne s’est plus senti en conférence d’après-match :"J’avais lu qu’il devait s’agir de mon dernier repas, il y en aura encore au moins un autre." Voyant que l’équipe s’est montrée solidaire, malgré la présence des clans, il s’est senti pousser des ailes vis-à-vis de son ancien Capitaine : "Je félicite tous les joueurs. Ils ont été tous bons, même ceux du vestiaires. Nainggolan qui était dans le vestiaire à la fin du match ? Beaucoup de ceux qui ne sont pas convoqués viennent au vestiaire pour partager leurs mérites et leurs démérites, c'est une chose habituelle. Ce soir, nous devons féliciter Martinez pour le pénalty, nous avons trouvé l'attaquant qui peut arranger les choses." L’ennemi d’Icardi ne serait pas Ivan le terrible… Le Club affirme que Mauro Icardi devrait être présent aujourd’hui à la Pinetina pour effectuer son travail différencié en compagnie de Radja Nainggolan. Comme convenu avec la Direction, après le passage par l’infirmerie, il devrait sauter à l'étape suivante : S’excuser auprès du vestiaire qui a été secoué lors de ce dernier mois écoulé. Reste à présent à voir si Maurito se pliera à cette demande, surtout qu’Ivan Perisic en a remis une couche envers le Clan Icardi en "suivant" Maxi Lopez sur les réseaux sociaux. Plus que cette pique croate, l’argentin a été vexé par la pluie d’éloges qui s’abat actuellement sur Lautaro Martinez. Lui qui s’est montré comme un ami et un Mentor dès son premier jour à Milan, lui qui l’a toujours pris sous son aile protectrice. Mais le Toro est entrain d’exploser sur les terrains italiens, a tel point qu’avec tous les déboires sportif, le patron de l’attaque est flocké du numéro 10 dans le dos. Pourtant, lors de son trajet le menant de l’aéroport international à Milan, les rôles étaient définis : Icardi restant le maître bombardier, Lautaro étant l’élève. Ce que l’ancien Capitaine n’avait pas prévu, c’était le fait que le Taureau du Racing allait connaitre une croissance exponentielle, lui qui a dans ses premiers mois en Italie pris ses marques, lui qui tel un caméléon était un joueur qui pouvait se fondre dans le jeu, lui qui à la différence d’Icardi est capable de jouer pour l’équipe, avec un effet dévastateur identique en attaque. Le Derby de Milan a mis en valeur le poulain de Diego Milito : Une passe décisive à Vecino, et un pénalty tiré de façon glaciale. Couronné par Spalletti et encensé la presse, il est à présent devenu l’atout plus de l’Inter. Beaucoup avaient pariés sur la double peine pour l’Inter cette semaine : Ceux-ci ont échoués, personne ne s’attendait à une telle explosion du Toro. Maurito a pu observer, de son domicile, son ancien protégé à l’œuvre et constater que celui-ci est en train de dépasser le Maître. Fort de l’implosion du Toro, l’Inter a maintenue une certaine diplomatie vis-à-vis de son ancien capitaine. Néanmoins, le Club a démenti la presse qui affirmait qu’une rencontre aurait lieu dans les prochains jours entre Zhang et Icardi. Le Président ne souhaite pas créer de précédent dans les relations entre la Direction et les joueurs, raisons pour laquelle c’est Beppe Marotta qui est en charge du Dossier. Ce qui est sûr actuellement, c’est qu’Icardi sera présent à la Pinetina pour réaliser un entrainement spécialisé. Même si hier Mauro a voulu délivrer un message de fierté sur les réseaux sociaux, Milan appartient à présent à son "ami" Lautaro. Etat d’avancée des discussions La Gazzetta Dello Sport nous fait un récapitulatif de la situation : Icardi a fait un pas vers l’Inter. Celle-ci a déclenché l’alarme et a débloqué sa serrure. Il suffit donc de rentrer et ce, sans demander la lune, car celle-ci n’arrivera jamais. Comprenez qu'Icardi ne retrouvera plus le brassard de Capitaine. Néanmoins un travail diplomatique a été abattu entre Marotta et Nicoleti, ce dernier est arrivé à son terme entre les deux parties. Il ne reste qu’une étape, et c’est la plus fondamentale : Celle de voir Icardi évoluer à Appiano. Toutefois, s’il est possible de voir l’argentin à l’infirmerie, l’étape décisive restera celle d’un entretien avec son entraîneur et le vestiaire. Et par vestiaire il y a lieu de comprendre tout le noyau et pas uniquement ceux qui ont répondu à leurs convocations internationales. Pour ce faire, le délai maximal d’attente est prévue pour la moitié de la semaine prochaine. Icardi, appuyé par les négociations qui se sont tenues entre Marotta et Nicoletti se serait convaincu de franchir cette étape. Qui plus est Mauro est à présent en position de faiblesse : Si au début de sa crise, il avait laissé un grand vide dans le Onze interiste, l’entraîneur de l’Inter a pu constater que le dommage collatéral aura été bénéfique avec un groupe qui s’est cimenté afin d’atteindre les objectifs définis et l’implosion du Toro en pointe. Icardi n’est plus indispensable, mais il souhaiterait éviter que cette crise de rejet prenne plus d’ampleur. Et pour ce faire, un meilleur comportement dans les médias serait vivement conseillé. La passe décisive de Dzeko ? En effet, il y a un peu plus d’un an, Dzeko disait non à Chelsea et décidait de se lier encore plus avec la Roma. Ce sentiment d’appartenance avait séduit dans la Capitale. Néanmoins, une situation a provoqué les foudres des Tifosi : Lors de la défaite romaine face à Spal, Dzeko participait à une fête d’anniversaire, les clichés qui ont fait le tour du monde l’on vu tout souriant aux côtés d’une danseuse du ventre. Courtisé par les clubs anglais dont le West Ham de Pellegrini, ce dernier a indiqué que s’il venait à quitter la Roma, il souhaiterait rester en Italie… un message qui aurait bien été entendu du côté de Milan… L’avis de la presse La Gazzetta Dello Sport nous informe que la présence seule du Toro ne suffira pas à l’Inter, que ce soit pour cette saison ou pour le futur. Deux candidats sont en lice : Edin Dzeko et/ou Paolo Dybala qui est considéré comme le joueur de premier plan. Le fait que Paratacti ait provoqué Marotta en s’immisçant dans le dossier Icardi a déclenché une fronde de l’Administrateur délégué de la Juve. Ce dernier se disant prêt à un maxi-échange avec le numéro 10 bianconero et ce malgré un message très clair de Steven Zhang : "Icardi à la Juve ? Mai (jamais)!" L’Inter semble convaincue que même en cas de trêve, que l’ancien capitaine partira en fin de saison. Un échange entre les deux parties pourrait voir le jour. Reste à définir si une somme sera annexée, car quoiqu’il arrive il y aura, pour les deux parties, une plus-value très importante. La Juve, de son côté espère retrouver un Paolo Dybala régénéré en cette fin de saison. Les dernières semaines de Serie A mettront en évidence l’évolution des deux argentins. Ceux-ci semblent destinés à tirer une croix sur leurs équipes respectives, pour également des raisons plus "techniques", comprenez financières. Outre Icardi, un autre joueur qui paierait le frais de ce chaos se nomme Ivan Perisic, en cas d’offre acceptable. Et si ce dernier vient à suivre le mouvement, force est de constater que Steven Zhang devra partir également à la recherche d’un milieu de talent… Raison qui pousserait les Nerazzurri à s’intéresser de plus en plus à Dybala Le saviez-vous ? Giuseppe Cruciani, présent à Tiki Taka est convaincu d’obtenir la réponse à la guerre froide liant l’Inter à son attaquant : "La vérité est qu'Icardi ne s’est pas seulement vu retirer son brassard. Il est également éjecté du groupe et il a été informé qu’il serait vendu en juin. Mais plus que cela, il a également été informé que c'était à l'Inter de choisir la destination, c'est ça la vérité." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Il Toro est le grand gagnant de la désastreuse situation qui lie Mauro Icardi à l’Inter. La pépite argentine ayant su saisir la possibilité de prouver qu’il était un joueur destiné à évoluer dans une grande équipe. Essentiel, concret... à présent Lautaro Martinez est en train de brûler les étapes à tel point qu’il peut devenir un élément de référence. Sur le bon chemin en faisant trembler les filets, il est l’auteur de buts décisifs, ceux de Vienne, de Parme sans oublier Inter-Napoli. Lautaro Martinez peut recharger ses batteries et songer à se préparer au mieux pour le Derby. En effet, averti en Allemagne, Lautaro ne pourra pas être présent ce jeudi sur le terrain du Giuseppe Meazza. Il pourra donc se focaliser sur le Milan. En route vers la consécration ? Éternel remplaçant d’un indéboulonnable Mauro Icardi en pointe, Lautaro est peut-être en passe de devenir l’un des joueurs phare du Derby à venir. En effet, même si Lautaro a déjà inscrit huit buts avec un temps de jeu limité, force est de constater que le taureau argentin a également croqué une série de buts tout faits. A sa décharge, Il Toro n’hésite pas à se donner et à aller au duel, preuve en est les penaltys conquis face au Rapid de Vienne et l’Eintracht. Spectaculaire dans ses déplacements, Martinez avait inscrit un splendide but ce week-end face à la Spal, le signe d’un joueur en confiance, même si au final ce but sera refusé par l’arbitre Calvarese pour une main involontaire du joueur à la base de l’action. Ce dernier match de l’argentin a montré également une autre facette de sa palette : Le sens du sacrifice, le fait de travailler hors de la surface de réparation. A titre de comparaison, Luciano Spalletti avait demandé à Icardi de s’attarder justement à ces deux thématiques la saison dernières. Mauro déjà remplacé ? En effet, les problèmes de Maurito ont été la rampe de lancement du numéro 10 interiste, lui qui joue à présent avec continuité. Qui plus est les performances de l’ancien du Racing ont été saluées par le sélectionneur de l’Albicéleste Scaloni qui l’a convoqué pour les matchs amicaux opposant l’Argentine au Venezuela et au Maroc ces 22 et 26 mars. Ce début de révolte à l'international, Lautaro l’a entamé durant cet automne, pourtant sur le banc de l'Inter et disposant d'un faible temps de jeu, il s'était vu convoquer pour la rencontre face à l’Iraq où il sera d’ailleurs l’auteur d’un but. La Coppa America Si avec la présence d’Icardi en pointe de l’attaque, Lautaro pouvait craindre pour sa place en juin prochain, ce début d’année 2019 aura totalement inversé la tendance. Non seulement il a su conquérir les Tifosi de l’Inter en prenant en main son nouveau club, mais qui plus est ses performances et sa Grinta sont saluées par tous, à tel point que l’on en vient à regretter le fait de ne pas l’avoir vu plus tôt sur le terrain. La situation est limpide pour l’Inter. Le cas de Mauro Icardi semble réglé et les deux parties sont destinées à se séparer. Preuve en est le retour de Steven Zhang à Milan et le fait qu’il ne daigne pas s’attarder plus que cela sur la demande d’Icardi de le rencontrer. Il se dit même que cette rencontre n’aura jamais lieu et ce Malgré l’intervention de Nicoletti, proche de Massimo Moratti, et représentant du Clan Icardi. il semble bien que la décision de se passer du numéro neuf argentin soit irréversible. Mais s’il est bien un joueur dont l’Inter ne peut se passer actuellement, c’est bel et bien la pépite sponsorisée par Javier Zanetti et Diego Milito, l’auteur du Triplete. Lautaro Martinez est en effet parvenu à réaliser l’impensable et à faire oublier le manque d’engouement et de buts de Mauro Icardi. Le futur de l’Inter repose sur lui, le fait que ce dernier dispose d’une clause libératoire de 120 millions d’euros, alors qu’il était en provenance d’Amérique du Sud trouve tout son sens. Diego Simeone regrettera surement encore longtemps le fait de se l’être fait souffler sur le fil par la Beneamata. L’Inter compte sur son numéro 10, pour l’aider à grandir elle compte lui "trouver un ami", ce joueur qui lui permettra de continuer à grandir, à trouver sa place et à devenir le futur bombardier de l’attaque Nerazzurra. C’est pour cette raison qu’Edin Dzeko est pressenti, fort de son expérience dans le milieu du football. Du côté du vestiaire, la tendance semble également s’être retournée contre Mauro Icardi, ceux qui l’ont soutenu au début de sa crise d’adolescence ne comprennent plus ce comportement. Qui plus est, son absence a mis en valeur l’esprit d’équipe et les buts du Toro ont été la cerise sur le gâteau. Le vestiaire est sur la même lignée que le Club : Le sentiment est que l’on peut se passer de Mauro Icardi, ce dernier n’est plus indispensable, si ce n’est au niveau de sa valeur marchande. Et même Beppe Marotta et Paolo Nicoletti travaillent en coulisse, il est fort à parier que le joueur paiera au prix fort le fait d’être absent lors de cette période cruciale pour l’Inter. Le vestiaire ne l’oubliera pas, mais l’attendra au tournant. Icardi peut se cacher derrière sa blessure au genou droit, les professionnels du métier savent exactement ce qu’il en est. Le vestiaire semble retrouver une certaine sérénité. De Spalletti en passant par Giuseppe Marotta, tous s’accordent à dire que Mauro Icardi n’est plus le sujet principal de l’Inter et pour un couple jouant sur la carte médiatique, ce coup de poker réalisé par la Direction Interiste a fait mouche, à tel point que Wanda Nara a de nouveau confirmé l’attachement de l’argentin ce week-end lors de l’émission sportive Tiki Taka. Une émission qui n’a pas intéressé Beppe Marotta qui avait mieux à faire dès le lendemain. Il est à présent compliqué de croire à un retour en arrière avec un vestiaire serein à l’idée de retrouver le numéro neuf Argentin. Tous, qu’ils soient joueurs ou entraîneurs attendent les déclarations d’Icardi et non des excuses officielles. Tous attendent de savoir ce qu’il a réellement à dire dans le vestiaire et non sur la place publique car tous ne comprennent absolument pas cette prise de position, cette idée de continuer à mettre le frein à main à cause d’un recadrage effectué dans les règles. Tant qu’Icardi ne s’exécutera pas et ne présentera pas d’excuses sincères, le voir porter le maillot de l’Inter restera un Mirage. Vu de l’extérieur Fabrizio Biasin s’est livré dans les colonnes du Libero, pour lui, il n’y aura pas de réconciliation possible: "Le fait est que dans la journée d’hier, il n’y a eu aucun pas en avant, on parle d’une paix à retrouver, mais elle ne se fera pas, et il serait difficile que cela se produise. Le Président Zhang n’a pas discuté avec le joueur, le joueur n’a pas parlé non plus avec Spalletti. Marotta et Wanda Nara n’ont pas su se parler, etc.. etc... Au final, nous faisons face à une procédure sans en connaitre sa fin, mais nous disposons d’une certitude amer : Icardi ne sera pas à disposition pour le Derby dimanche soir, ni pour le crucial huitième de final retour de l’Europa League." "Ce qui revient à dire qu’il va rater deux rencontres fondamentale dans la saison de l’Inter, cela signifie que le Peuple Nerazzurro sera plus enclin à faire chier son ancien Capitaine et cela signifie qu’il assume tout ce qu’il s’est produit, les contours d’une triste farce ou les responsabilités incombent à tous, mais il y a eu LA décision de faire prévaloir avant tout l’intérêt et la souveraineté même de l’Inter : J’ai été joueur et même lorsque j’étais furieux face à une situation, je restais tout de même à la disposition de l’équipe. J’ai été entraîneur et si Icardi doit revenir dans le groupe, il faudra que cela se passe par une volonté réciproque de ceux qui veulent y arriver." Juan Sebastian Veron à la Gazzetta Dello Sport "Je ne sais pas où se trouve l’origine de cette situation. Mais en tant que Président, je trouve que le Club prime sur tout et qu’il se doit d’être respecté. Le dommage est là, mais il suffit que Mauro fasse un pas de côté et qu’il rejoue. En fin de saison, il y aura du temps pour décider de son avenir. Le football est fait de trajectoire étranges : C’est toujours mieux de rester en bons terme avec un club, car dans le futur, il se peut toujours que tu y retournes." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Après Marcelo Brozovic, Lautaro Martinez s'est confié sur Instagram concernant la dure nuit de jeudi qui a vu l'Inter se faire éliminer de la Coppa Italia aux tirs aux buts contre la Lazio, à San Siro. En partie à cause d'un penalty manqué par le Toro mais aussi de son action loupée en fin de temps réglementaire. Il regarde à présent en avant, non sans regret cependant quant à l'issue de ce match : "Quand on se manque de cette manière, on se sent toujours mal après, écrit-il. Mais les erreurs de ce genre te font grandir, progresser. Je suis très triste pour hier soir, mais il faut continuer à avancer. Il reste énormément de matchs à jouer et nous nous relèverons tout de suite pour tout donner à nouveau et revenir à un cycle victorieux." ®Samus - internazionale.fr
  4. Nerazzuro_MGS

    Agustina Gandolfo

    Agustina Gandolfo Celle-la je la valide a 1000%
  5. C'est ce que nous révèle le Corriere Dello Sport au lendemain de la défaite de l'Inter sur le terrain de Wembley. C'est un fait, ses expressions sur le banc de touche ont trahi son amertume de rester une nouvelle fois sur le banc, le Toro en personne pourtant n'a rien fait, mais celui qui est monté au créneau n'est nul autre que son père, Mario Martinez. Celui-ci s'est tout de suite livré à un message cinglant sur Twitter en voyant son fils rester sur le banc et Keita monter en jeu. "Continue comme cela et tu aura la chance de partir !" Le tweet qui a été effacé visait Spalletti, même si ce dernier n'était pas mentionné. Quelque temps après, un démenti est paru, mais la bombe à retardement a explosé entre Appiano Gentile et le Corso Vittorio Emanuel : "Dans les heures précédentes, le cellulaire d'un des agents du Toro a sonné et c'était Piero Ausilio qui souhaitait obtenir des réponses à cet écart de conduite. L'agent n'a rien pu faire d'autre que de souligner le comportement professionnel de son joueur et sa volonté ferme à l'Inter de ne pas le céder malgré les nombreuses demandes qui arrivent." "La Sampdoria souhaiterait l'acquérir en prêt, mais Lautaro restera à Milan en Janvier...avec un comportement plus calme de son père, Mario..." Quelle sera la position du Suning dans ce dossier ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. En marge de la présentation de sa nouvelle collection de vêtements, Wanda Nara revient sur l'Inter, Icardi et sa relation avec Lautaro. Salut Wanda, nous sommes à la Rinascente pour ta présentation de la "Wan Collection", quelles sont tes inspirations "Je me suis inspirée de toutes les femmes qui aiment être élégantes. C'est une collection pensée pour les femmes qui font beaucoup de choses, qui vadrouillent avec les enfants sans les laisser devant la TV, de ma vie quotidienne aussi, je m'habille de la sorte car j'aime être apprêtée. Et j'ai aussi pensé une collection pour les enfants qui aiment un peu jouer et être comme leur mère. C'était difficile de trouver un juste milieu entre l'enfant et l'ado et je crois avoir trouvé ce qu'il faut pour avoir un "mini-moi" à la mode et pour les enfants qui aiment s'habiller comme leur mère". Il y a deux numéros dans cette collection, le 27 et le 9... "Car la somme de 2+7 fait 9. Le 27 est mon numéro et celui de Mauro, et quand la Rinascente m'a proposé d'ouvrir un espace ici, parce que la l'idée principale était la vente en ligne et sur les réseaux sociaux, ils m'ont proposé la date du 27. Tout le 27, notre anniversaire, et notre rencontre un 27. Même Mauro s'est tatoué le 27, ce numéro nous porte chance. A la maison ça respire le foot, tout le foot, l'Inter, chez moi nous parlons toujours des matchs, et quand je vais à Tiki Taka mes enfants m'écrivent ce que je dois me souvenir de dire, comme le nul du Napoli ou les mots d'un entraîneur. Et alors cette collection sera une excuse pour avoir encore en commun avec Francesca et Isabella, qui ont un projet de famille, cela me plait d'être avec elles quand je peux. Francesca a pensé et créé la ligne". A propos du 9, Mauro joue ce soir, tu penses que l'Inter se qualifiera ? "Je suis confiante, c'est mon équipe et je tiens à tout ce qui touche à l'Inter : la Champions, c'est un rêve de la jouer, déjà y participer est important, tout le reste c'est du bonus, personne ne s'attendait à une telle Inter dans un groupe qui n'avait rien de facile. Rien que cela me rend heureuse". Milan, c'est votre chez vous : pour combien de temps ? "J'espère longtemps. Ce sera toujours ainsi, ça restera toujours dans le coeur, j'ai eu 3 enfants ici, nous avons tellement d'amis qui font maintenant partie de ma famille et je vois Milan comme je vois Buenos Aires". Et puis il y a le championnat, on te voit souvent au Meazza, tu as échangé un baiser avec Mauro en public récemment. Après la CL il y aura Roma et la Juve : La Juve a déjà gagné ce championnat ou l'Inter a encore son mot à dire ? "Je pense que la Juve fait son championnat seule. J'attends le meilleur pour l'Inter, cela va dans le bon sens. Spalletti fait des choix : turnover et tout ce qu'il fait va dans le bon sens aussi, rien à dire, je suis contente pour l'Inter et pour tous, ils le méritent". Dernière question : Ton avis sur l'entente Lautaro Icardi ? "Je souhaite que ça puisse arriver sur le terrain. Ils sont déjà amis en dehors du foot, ils s'appellent. Il y avait une polémique sur le fait que s'il arrivait ce serait un problème pour Mauro, il se disait qu'il partirait, mais depuis le premier jour il l'a contacté, aidé à trouver une maison, il l'a aidé comme il le fait avec tout le monde. Dans le cas de Lautaro on parlait de risque pour lui, mais Mauro a été bienveillant avec lui, il le considère comme un frère, car il est plus jeune, il est arrivé ici seul et ce n'est pas facile d'arriver à Milan, il ne parle pas la langue et même sa mère nous a remercié, et nous a dit que ça n'aurait pas été aussi facile sans Mauro et moi. Pour ça j'ai hâte de les voir jouer ensemble : ils sont bons, selon moi ils ont deux rôles complémentaires et peuvent jouer ensemble".
  7. Actuellement, il n'y a pas de place libre pour Lautaro Martinez à l'Inter. Cela s'est confirmé face à l'Atalanta à cause du remplacement de Joao Miranda, blessé, pour Sime Vrsaljko. Le peu de temps de jeu actuel de l'argentin pose à présent question. Dans une analyse de la Gazzetta Dello Sport, les statistiques confirment cette situation : Jusqu'à présent, Lautaro a disputé en tout que 263 minutes de jeu, ce qui est peu et inattendu pour un joueur qui a montré du potentiel durant la préparation estivale. Dernièrement et depuis son but inscrit face à l'Iraq, Lautaro a joué à deux reprises face au Fc Barcelone. La première fois invisible, la seconde fois décisif sur le but interiste. Il a également disputé 90 minutes face au Genoa en lieu et place d'Icardi. Icardi le patron Spalletti s'est déjà exprimé sur la possibilité de voir les deux argentins coexister, mais pour l'heure il ne peut pas se permettre d'agir de la sorte. Face à l'Atalanta, Lautaro s'attendait également à devoir rentrer en jeu pour tenter d'inverser le résultat, lui qui est considéré comme le premier renfort offensif du banc. Les plus étonnés de cet emploi du temps partiel du Toro restent les supporters et les dirigeants du Racing, son ancienne équipe. Le président Blanco, poussé par ses supporters et la presse locale commence déjà à rêver d'un retour de Martinez à Avellaneda, façon Gabriel. Si jamais une telle proposition arrivait sur la table interiste, cette dernière ne serait toutefois pas prise au sérieux par l'équipe résidant à Appiano. En effet, tous à l'Inter considère Lautaro comme un patrimoine du club. De par ses qualités et son jeune âge, un avenir interiste lui est promis. Il reste juste à espérer que le Toro puisse prendre son mal en patience et fasse honneur au poids de son numéro de maillot: le 10. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Selon Marca et Mundo Deportivo, le Fc Barcelone s'active pour trouver l'héritier de Luis Suarez en attaque. L'uruguayen allant vers ses 32 printemps... De fait, le Barça compte faire ses emplettes en Serie A. Pour le premier quotidien, deux joueurs sortent du lot : Krzysztof Piatek l'actuel meilleur buteur de Serie A qui milite au Genoa et Lautaro Martinez qui joue à l'Inter, mais qui voit sa progression barrée par Mauro Icardi. Pour le Barça, les statistiques de Lautaro lors de sa dernière saison au Racing plaident en sa faveur : 22 buts en 44 matchs. Même si l'Inter ne compte pas se priver de son joyau argentin, qui n'a eu que très peu de temps de jeu, il ne faut pas oublier que celui-ci dispose d'une clause libératoire... Pour le second quotidien, Outre Harry Kane et Timo Werner, le Barça souhaiterait ramener à la maison un ancien de la Masia : Mauro Icardi. Reste toutefois une incertitude de taille, une "Ibra-Bis": Même si Mauro impressionne pour ses capacités de réalisation, il ne dispose pas d'un jeu de qualité similaire pour celui actuellement pratiqué au Fc Barcelone. A noter que le Barça pourrait également diminuer un concurrent direct, à savoir l'Atletico Madrid en tentant d'enrôler Antoine Griezmann. Concernant la présence ou non de Lionel Messi au Meazza ce mardi, Ernesto Valverde s'est livré à une courte déclaration: "Messi a un problème au bras, c'est bien qu'il soit revenu dans le groupe aussi rapidement pour conserver sa forme. Mais il faut encore attendre, cela ne fait que deux semaines, nous devons encore patienter." Info ou intox ? Après le Real, voici le second Grand d'Espagne qui souhaite s'offrir notre attaque... Qu'en pensez-vous ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Ne l'appelez pas turnover. Luciano Spalletti donnera aujourd'hui sa chance à Lautaro Martinez dès la première minute du match, avec Mauro Icardi prêt à s'asseoir sur le banc. Son père s'est confié à une radio argentine : "Ces dernières semaines, il n'a jamais perdu le sourire. Il est un peu agacé de ne pas jouer autant qu'il le voudrait" Mais à Appiano Gentile il a toujours continué à travailler au maximum. Grace à son amitié avec Icardi, fondamentale dans sa croissance, et aussi sa compagne Agustina qui vient d'arriver à Milan, il a désormais des moments plus relax en dehors des terrains. De plus, il y a l'Argentine. Lionel Scaloni l'a convoqué pour les rencontres face à l'Iraq et le Brésil, ce qui stimule Lautaro aussi dans sa situation nerazzurra. L'entraîneur de la sélection le prendra également pour les matchs amicaux contre le Mexique les 16 et 20 novembre. Que l'équipe nationale puisse être un porte bonheur encore cette fois ? San Siro l'espère et aujourd'hui attend de nouveau l'exultation avec les cornes du taureau. Luciano Spalletti en parle Lors de sa dernière conférence de presse, Luciano Spalletti est revenu sur Lautaro Martinez : "Il est dans mon esprit, c'est un joueur aux caractéristiques bien précises et pour ces matchs il peut nous être d'une aide précieuse. Il y a énormément de matchs à jouer. Cela ne veut pas dire que je veux faire souffler un autre, mais plutôt que je l'ai choisi lui pour jouer : tous les joueurs sont en réserve, mais sur le terrain j'en envoie 11 et ce sont ceux que j'ai choisis. Dans ce cas je choisis moi Icardi au poste de Lautaro, si je choisis Lautaro ce n'est pas pour qu'Icardi se repose, mais parce que Lautaro est un joueur de même niveau".
  10. Il n'a pas encore trouvé la place qu'il mérite et se retrouve par conséquent, bloqué sur le banc. Lautaro Martinez est pressé de pouvoir se mettre à disposition de l'Inter, comme le souligne Tuttosport : "Il apprend l'italien et ne cesse de travailler les phases défensives". Lautaro Martinez est en train de revivre, avec 12 mois d'écart, la situation de Joao Cancelo à Appiano Gentile Avec une situation qui se terminera de façon différente : l'attaquant argentin ne sera pas perdu par l'Inter pour des raisons de Fair Play Financier comme ce qui est arrivé à l'arrière portugais qui n'a pas pu être racheté pour venir renforcer les troupes turinoises. Martinez est en fait déjà acquis et son futur, à moins d'un scénario invraisemblable, sera tinté de noir et bleu. Mais comme Cancelo, pour l'heure, Martinez doit se contenter des miettes. Le portugais l'an passé, aussi à cause d'une blessure fin août en équipe nationale, a été écarté des terrains pendant un mois et demi. Il a du attendre le 23 décembre 2017 pour jouer son premier match titulaire et ne jamais retrouver le banc. Martinez a été convoqué par Spalletti une paire de fois, puis il a subi une blessure (moins grave, 20 jours d'arrêt), mais le parcours risque d'être similaire. Après le banc de cette semaine, il pourrait y avoir une nouvelle chance à l'horizon pour "Il Toro" : Si d'un côté Spalletti continue à travailler sur ses séquences défensives, son schéma pourra penser à intégrer une deuxième pointe dans son Inter de demain - et nous retrouvons l'histoire de Cancelo, au début peu adapté à être inséré comme arrière d'une ligne à quatre et puis intégré au cours des matchs retours. De l'autre côté, on réfléchit à le relancer proprement samedi contre le Genoa au Meazza, vu que mardi prochain l'Inter recevra Barcelone, permettant ainsi à Icardi de reprendre son souffle. Avec Martinez, d'autres joueurs pourraient aussi retrouver du temps de jeu comme Dalbert et Gagliardini, ainsi que De Vrij exclu deux matchs consécutifs.
  11. Après la défaite en Ligue des Champions contre Barcelone, l'Inter retrouve la Serie A où elle reste sur une série de 5 victoires consécutives et sera confrontée à la Lazio lundi prochain pour la 10ème journée. Luciano Spalletti revient aujourd'hui en conférence de presse au Suning Training Center. Ce sera un premier retour en terres laziales pour De Vrij et Keita. Ce dernier peut-il jouer en attaquant de soutien ? C'est possible. C'est une réflexion intelligente. Nous y pensons parce que nous l'avons déjà vu jouer à ce type de positions. Nous devons prendre en considération tout ce que nous avons à disposition et cela en fait partie. Demain se termine un cycle de 3 matchs épuisants, il vous reste de la réserve ? Vous pensez réaliser des changements ? Ceci aussi est une de nos possibilités, de faire tourner les hommes de l'effectif. Le signal que nous avons diffusé hier cependant est le fait de ne pas accepter passivement la situation du dernier match. De réagir à ce qui n'est pas allé comme nous le souhaitions. Et les joueurs hier me l'ont fait comprendre, de ne pas rester là à attendre mais d'aller sur le terrain et de se comporter comme nous voulons que cela se passe. Les mots de Steven Zhang font déjà du bruit sur le fait de vouloir porter le club au sommet. Cette année, où en sommes nous du projet ? Vous seriez satisfait si... Si nous faisons des résultats qui comptent. Les victoires dans les matchs importants allant nous rapprocher des 4 premières équipes du classement. Rester en Champions devient un objectif. Il y a des équipes fortes et toutes ambitionnent la même chose. Des équipes qui occupent ces positions depuis des années au classement. Et puis le fait de faire de grands matchs, comme nous le faisons ces derniers temps avec des prestations de haut niveau. Avant le dernier Lazio-Inter le sujet était la présence ou pas de De Vrij. Comment l'avez-vous trouvé et que vous souvenez vous de ce match ? Je l'ai vu comme vous l'avez vu vous-même. De Vrij est facile à analyser, pas besoin d'un psychologue. Il est transparent, clair. Une personne incroyable de par son enthousiasme et la qualité de sa personnalité. Il s'entraîne bien, c'est un très bon footballeur. Il est serein et cela se voit sur son visage. Le souvenir de ce match est celui des tifosi en fête qui ont atteint un objectif important l'an passé en gagnant un match à objectif important et qui a gagné entre mille difficultés parce que nous sommes allés le faire à l'Olimpico. Nous devons tenter de le refaire. Nous avons beaucoup fêté, mais nous devons nous rendre compte que c'est bien de l'avoir fêté mais nous ne devons pas nous arrêter à ce type de victoire et remporter des matchs plus importants encore. Devons nous nous attendre dès demain à la reprise dont vous avez parlé après le match contre Barcelone ? Je l'ai déjà dit. Le signal le plus important est la façon dont se sont entraînés les garçons hier et la participation, l'intensité qu'ils ont eu dans l'entraînement. La solution est là, c'est le médicament dont a besoin une équipe. Nous devons compenser deux matchs qui accumulent énormément de fatigue comme le derby et le match contre Barcelone au niveau psycho-physique parce que l'équipe a la force , le caractère et le nombre pour présenter une équipe fraîche en championnat. Un commentaire sur l'absence de Nainggolan à Barcelone ? Nainggolan a ses qualités et caractéristiques. Il a l'expérience de ce genre de matchs et peut nous apporter quelque chose en plus. Mais nous avons dans l'équipe de quoi remplacer chacun. Nous ne dépendons pas d'un seul joueur. Nous sommes une équipe, nous voulons être un groupe, une organisation, un club. Nous voulons être un ensemble de personnes qui ont pour rôle d'apporter leur contribution pour atteindre les objectifs. Celui qui l'a remplacé a fait son propre match, un bon match. Et il a donné sa contribution pour faire de bonnes choses parce qu'il est clair que nous avons besoin d'humilité et de reconnaître le mérite de l'adversaire qui nous a vaincu, mais dans le dernier match il avait fait de bonnes choses. Et le match encore avant aussi, nous avons gagné de la même façon après qu'il soit sorti. Lautaro a des caractéristiques similaires à Keita comme deuxième attaquant ? Avoir une équipe qualitativement aussi importante fait en sorte que de nombreux joueurs ont leur place dans l'équipe titulaire. Quand on parle de joueurs de tel niveau, tous peuvent apporter une contribution pour que le club devienne une équipe importante et faire de bonnes prestations pour l'équipe. Et il est possible de faire jouer Lautaro avec Icardi. Ce sont les caractéristiques qu'il faut bien évaluer sans, juste vouloir les mettre, dénaturer leurs qualités ou créer de la difficulté à leurs qualités. Il y a des précautions à prendre quand on aborde ces questions. Cela dépend des moments, de l'aversaire, du match, du système de jeu en face. Mais nous l'avons déjà utilisé et nous l'utiliserons encore. A Barcelone il a joué 28 minutes. Comment va Nainggolan ? Il a recommencé à courir aujourd'hui. Nous verrons la réaction de son pied. Si cela lui fait mal ou s'il peut revenir sur le terrain pour reprendre l'entrainement suivant. Sans question préalable, Spalletti en fin de conférence a voulu souligner l'importance de la passation à la présidence entre Thohir et Steven Zhang : "Je suis allé en Chine avant d'être entraîneur à l'Inter et je l'ai rencontré lui et son père. C'est une personne importante qui est devenue président de l'Inter. Il est une garantie. Extrêmement lucide, une garantie pour le futur de l'Inter. Dans la grandeur de cette famille se trouve tant de belles choses. Si vous deviez me demander mon avis synthétique, je vous dirais qu'il est consacré 24 heures sur 24 à construire une Inter forte. Ceux qui veulent avoir son attention doivent être en lien avec l'Inter. Il a le coeur à l'ouvrage, il est enthousiaste. On ne peut que louer l'investissement de cette famille pour l'Inter".
  12. Milan - Interviewé par Sky Sports, l'ancien président de l'Inter Massimo Moratti évoque les performances du club, en nette progression. "Les premières rencontres ont envoyé un signe négatif mais ils ont ensuite bien joué. C'est passé par du caractère et du jeu mais aussi le réveil d'Icardi, avec lui le groupe dispose d'un finisseur hors-pair. La Champions League a débuté de manière brillante, ce qui laisse à penser que l'équipe est plus marquée par cette compétition. J'aime Lautaro Martinez. Il est intelligent, il sait créer des espaces et donne l'idée de pouvoir créer des problèmes différents aux défenses adverses. Parmi les nouveaux il y a bien entendu Asamoah, joueur d'expérience qui s'est bien intégré." Un avis sur le prochain derby en approche ? "La force mentale de l'Inter et le beau jeu du Milan produiront certainement un beau match." ®gladis32 - internazionale.fr
  13. Milan - Bonne nouvelle en provenance de l’infirmerie pour Luciano Spalletti, elle se dégarnie. C'est en tout cas ce que rapporte la Gazzetta dello Sport : Aujourd'hui c’est uniquement Sime Vrsaljko qui reste sur la liste des indisponibles pour le match à Gênes. Le défenseur croate a effectué un travail individualisé à l’entrainement et où une évaluation de son état sera faite au jour le jour, même si il est peu probable qu’il ne revienne avant une dizaine de jours. Par contre celui qui a totalement récupéré c’est Danilo d'Ambrosio. Sorti samedi dernier lors du match contre Parme pour une contusion à la cuisse droite qui lui a forcé de sauter les débuts en Ligue des champions, même s'il était quand même sur le banc. D'Ambrosio devrait revenir ce jour contre la Samp et il se peut que ce ne soit pas la seule réintégration. Les autres bonnes nouvelles viennent de Lautaro Martinez : l'argentin avait arrêté avant la rencontre à Bologne mais il a complètement récupéré et désire bien faire après le mauvais départ à Sassuolo et les quelques dernières minutes contre le Torino. Lautaro pourrait être la carte supplémentaire qui permettrait d’augmenter la qualité offensive de l'Inter, mais il est difficile de penser à une titularisation Gênes. ®JY DS - internazionale.fr
  14. Buenos Aires - Manuel Fernandez, ancien entraîneur de Lautaro Martinez, livres ses anecdotes aux micros de la Gazzetta dello Sport. Comment voyez-vous son évolution ? "Durant ces trois dernières années il a fait des progrès qui se font habituellement en dix ans. Cependant le risque de se détourner du droit chemin est réel... Mais, chez lui, l’humilité et la concentration augmentent de pair. C’est comme s'il mourait de faim et qu’il voulait rassasier celle-ci rapidement." Commençons par ses débuts. "Il est arrivé au Racing à 17 ans. Ce n’est pas commun car en Argentine, les joueurs avec un tel potentiel évoluent déjà dans une grosse écurie à cet âge. Et lui en 2014, il jouait encore pour les Liniers de Bahia Blanca. Il est arrivé très tard donc... Mais il était pressé : deux ans plus tard il jouait déjà avec l’équipe première puis maintenant l'Europe est venu le chercher... " "En fait, il a eu des problèmes avec nous au début, il voulait même rentrer chez lui ! Après une semaine ensemble, nous allions à un tournoi de Mar del Plata, il ne devait pas venir mais Brian Mansillia qui est maintenant l’attaquant du Racing s’etait blessé. C’est donc Lautaro qui a pris sa place. Dans ces 5-6 matchs du tournoi, il a marqué 12 ou 13 buts. Ses camarades l'ont surnommé "El Toro" ! Après ce tournoi toute l’équipe a fait son maximum pour ne pas que Lautaro ait le mal du pays car ses coéquipiers avaient compris que c’était lui qui allait les faire gagner." A quel poste peut-il jouer ? "Il peut jouer à tous les postes en attaque. Sur les ailes ? Il a la vitesse et le dribble. Dans la surface ? Il sent le but. En 10 ? Il sait garder le ballon et sait quoi en faire." A quel joueur vous fait-il penser ? "Je dirai Aguero parce qu’ils ont les mêmes facultés à jouer dans ou en dehors de la surface. Je suis certains qu’il va atteindre le même niveau." Vous êtes restés en contact ? "Je lui parle souvent, il est heureux et il va bien ! L’une des raisons pour lesquelles il a choisi l’Inter est d’avoir plus de minutes qu’ailleurs. Il veut toujours jouer, s’adapter et grandir." ® JY DS - Internazionale.fr 
  15. Buenos Aires - L’entraîneur intérimaire de l'équipe nationale d'argentine, Lionel Scaloni, s’est livré à la presse et a parlé des différents joueurs composant son équipe. Après une coupe du monde catastrophique, nombreux sont les joueurs à avoir pris leur retraite internationale. Ces nombreux départs seront bénéfiques car ils pourront permettre à d'autres joueurs aussi talentueux que jeunes de pouvoir enfin jouer avec continuité pour leur pays. Les attaquants de l'Inter aux commandes ? Scaloni devrait vraisemblablement s’appuyer sur la paire Icardi - Martinez face au Guatemala et à la Colombie, comme il a déclaré en conférence de presse : "Nous pensons que les gars que nous avons appelé ont un énorme potentiel. Nous allons essayer de donner la chance à autant de joueurs que possible pour que le futur entraîneur ait l’embarras du choix. Je pense que le moment est venu pour le changement et il est juste d’appeler ces gars-là maintenant." Puis Scolani a parlé des attaquants évoluant en Serie A et plus précisément le duo de l’Inter ainsi que Giovani Simeone : "Nous avons Mauro, Lautaro et Giovanni dans la liste, trois joueurs de haut niveau. Mauro joue déjà au plus haut niveau depuis des années. Il est maintenant temps pour ces joueurs de tirer le meilleur parti des opportunités qu’ils ont. Ces trois joueurs sont ici maintenant, et s’ils jouent bien, pourquoi ne peuvent-ils pas continuer ?" Qu’en pensez vous ? La paire Icardi-Martinez fera-t-elle les beaux jours de l’Argentine pour les dix prochaines années ? ®Rheyou Diamweli - internazionale.fr
  16. L'entraîneur de l'Inter a été interviewé après le match contre l'Atletico Madrid, voici ses déclarations : "Le geste de Lautaro vous plait et plait à l’opinion publique, ce que nous avons montré de positif lors de la première mi-temps et nous devons toujours le montrer. Il y a eu ce geste de Lautaro mais il y a eu aussi beaucoup de balles perdues. Lautaro marque un beau but c’est vrai, mais il doit apprendre à garder le ballon, il faut parler avec ses coéquipiers car si vous perdez le ballon et que vous prenez un but, vous allez blâmer tout de suite les défenseurs… Les tifosi de l’Inter veulent voir du beau football, ils s’en foutent que les joueurs jouent pour faire plaisir aux journalistes Ce qui a été fait en première mi-temps a été bon mais en seconde nous aurions du faire comme en première. Nous faisions face à un adversaire que nous avons réussi à gérer, mais en deuxième période, ils ont mis des joueurs forts qui peuvent prendre des bonnes décisions sous la pression de l’adversaire. Il y a un gros travail supplémentaire à fournir concernant la continuité, l’insistance et la complétude. Ils ont vraiment une équipe de folie... Simeone parvient à transmettre cette mentalité de dur à cuire que lui connait le monde entier. Nous avons perdu des ballons qui ne peuvent pas être perdus, lorsque vous augmentez le rythme, certains réduisent leur niveau de performance. Je suis toujours satisfait quand je m'approche de la porte de la Pinetina, l’objectif doit toujours être le même. Le rêve Modric ? Je ne sais pas… Le directeur s’occupe de ça, il gère les relations avec les autres équipes. Déjà, le fait que celui qui ait remporté la finale de la Ligue des Champions manifeste son intérêt pour notre projet me remplit de joie. Je ne sais pas s'il est difficile de ramener des joueurs comme celui la mais la société a bien travaillé pour solliciter son intérêt. Si je veux revenir ici en juin ? Mais oui, après avoir gagné le championnat, on devra venir ici pour jouer la finale de la Ligue des Champions". Pleins feux toujours sur l'arrivée éventuelle du croate à Milan, une hypothèse difficile mais pas encore abandonnée. ®JY DS - Internazionale.fr
  17. Lautaro Martinez, dans cette pré-saison a immédiatement montré l'étendue de son talent et sa mise disposition de l'équipe, à un point tel, qu'il était l'un des joueurs les plus en vue sur le terrain. Le dilemme Spalletti le sait déjà : Comment et où trouver une place pour Lautaro, dans son onze de base ? En effet, le Toro Milanais est tout sauf un joueur qui doit rester sur le banc, il faut miser sur lui immédiatement. Personne n'aurait imaginé cette pré-saison et personne n'aurait imaginé un tel but à Madrid, c'est simple Lautaro a éclaboussé Wanda (Metropolitano) de son talent... Contre Lugano, il n'aura eu besoin que de 16 minutes. Contre l'équipe de Diego Simeone, réputée pour être une forteresse, le verrou a sauté sur un acte magique, digne des plus grands. Sur l'ensemble de tous ses matchs, le Toro aura encorné ses victimes à 4 reprises. "Je me suis intégré assez rapidement. J'ai aussi de très bons équipiers, même sur le plan humain, ce qui est très important pour motiver le groupe et s'assurer que tout va pour le mieux sur le terrain." - Lautaro Martinez... Ce discours est impensable lorsque l'on sait qu'il a, à peine, 21 ans... Le génie d'Ausilio Ce recrutement est son oeuvre, avec les parrainages de Javier Zanetti et Diego Milito. Les Colchoneros ne pourront que regretter et dans le même temps être émerveillé d'avoir été battu par un tel buteur. "De nombreux clubs ont soumis des offres au Racing, mais le projet de l'Inter m'a convaincu. C'est l'équipe qui me voulait avec le plus d'envie, je suis heureux d'être ici." Comparé à Kun Aguero pour sa technique et son intelligence de jeu, les observateurs estiment qu'il est destiné à un brillant avenir qu'il passera en compagnie et non pas en substitut de Mauro Icardi : "Sur et hors du terrain, je m'entends très bien avec Mauro. C'est important, cela m'aide au quotidien. Je suis très content de la tournure des événements." Ce duo a explosé, pour la plus grande joie des Tifosi et également de Spalletti, le constat est simple : Lautaro est le partenaire idéal pour Maurito. Spalletti était à le recherche de buteurs pour son Inter, ceux qui ont tellement manqué à l'Inter, la saison dernière. Avec ses 66 buts, l'Inter en a inscrit 23 de moins que la Lazio, 20 de moins que la Juve et 11 de moins que le Napoli Est-ce que nos flèches argentines pourront combler également cet écart ? Vu la façon dont il se positionne, sa rapidité d’exécution et le courage qu'il démontre lorsqu'il est sur le terrain, Lautaro a tout pour réussir, son but acrobatique à Madrid en est le mix idéal. Mon but ? "J'ai vu Mauro partir au premier poteau, je me suis dit qu'il valait mieux aller sur le second. J'ai inventé ce tir, car c'était ma seule chance de frapper ce ballon qui arrivait rapidement. C'est un geste naturel." ... En plus Lautaro est modeste..."A présent, nous devons nous concentrer sur le début de notre saison." L'Albiceleste ? "J'espère y être appelé, c'est l'un de mes objectifs." Et vous, qu'en pensez-vous ? Est que le Toro est dans la lignée du Prince, de l'Empereur, voir du Phénomène de Milan ? Trois joueurs qui ont marqué l'Histoire de l'Inter... ou pas ? Exprimez-vous ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Le nouveau jeune argentin de l'Inter Milan, Lautaro Martinez, reçoit des éloges de nombreux acteurs du monde du football. Il a déjà montré des aperçus de sa qualité indubitable pendant la courte période de temps au club et de nombreux sceptiques sont déjà d'accord sur le fait qu'il pourrait se passer quelque chose de spécial. Lautaro, surnommé Il Toro, qui vient de Bahia Blanca en Argentine, est arrivé en provenance du Racing Club après avoir pris en compte les conseils de Diego Milito, l'ancienne légende de l'Inter du triplé. Les fans de l'Inter ne peuvent qu'espérer, qu'aux côtés d'Icardi, Il Toro sera aussi performant que son compatriote. La légende du football argentin et ancien joueur de l'Inter, Daniel Passarella, a également de grands mots d'encouragement pour Il Toro : "Lautaro me rend fou. Il est jeune, il a déjà accumulé beaucoup d'expérience et possède de grandes qualités. Il est également à l'aise aux côtés d'Icardi en attaque et il est clair que ce duo argentin va sans aucun doute divertir les tifosi Nerazzurris." ®Rheyou Diamweli – Internazionale.fr
  19. Lautaro Martinez est la recrue de cet été 2018/2019, à l’instar de Milan Skriniar, il y a tout juste un an. Pourtant, en été, le mercato peut être trompeur, mais Lautaro, dès ses premiers matchs à fait comprendre à Luciano Spalletti, qu’il tenait entre ses mains une pépite sponsorisée Milito, Zanetti et…. Piero Ausilio qui a anticipé la concurrence. Résultat, le joueur, en à peine quelques matchs de préparation, éblouit l’Inter et ses tifosi de par ses prestations sur le terrain. Sa croissance semble exponentielle, Il Toro joue peu de temps, mais il a démontré bien plus en quelques minutes que Gabriel Barbosa sur toute une saison….. Recommandé directement par Diego Milito, le Prince de Milan Lautaro Martinez, fait déjà rêver les Tifosi Nerazzurri. Pour lui, pas de présentation en grande pompes, pas de comparaison non plus à Ronaldo, à coup de sponsors, seul le travail et la réalité du terrain prouvent la valeur d’un footballeur. Lautaro confirme qu’il est l’opposé de Gabriel, déjà dans la façon dont il s’entraîne, ensuite de part son physique, sa technique (sa passe en profondeur pour Candreva qui sert Icardi face à Sheffield est à montrer dans tous les centres de formations). Lautaro fait également preuve d’opiniâtreté, s’il tombe, il se relève sans brocher, et surtout il a ce désir, cette Grinta, qui avait déjà convaincu Milito lorsqu’il évoluait au Racing Avellaneda et qui a également convaincu Piero Ausilio de faire le nécessaire. Si nous étions sur TripAdvisor, Lautaro pourrait être comparé à un 5 étoiles : recommandé par Diego Milito, il a reçu l'approbation de Javier Zanetti et Carlos Tevez est en admiration sur ce dernier… Que demander de plus. Sur le terrain, Lautaro confirme ses excellentes impressions et avec Spalletti qui le teste également au poste de Nainggolan. D’après ce que l’on peut voir actuellement, il semble que l’argentin puisse jouer dans un modulo en compagnie du Ninja, derrière Icardi, voire en qualité d’ailier. Il Toro n’est pas un surnom volé, car ce qui est plus impressionnant, pour ce très jeune joueur, c’est sa résistance : Il est extrêmement difficile de lui enlever la balle, encore plus difficile de le stopper sans commettre une faute. Lautaro a faim de matchs et les interistes commencent à espérer. Cette fois l'Amérique du Sud semble avoir fourni à l’Inter autre chose qu’un pétard mouillé. Révélation de l’année en Argentine Même s’il évolue à présent à Milan, Lautaro Martinez a reçu le titre de révélation de la Superliga Argentina 2017/2018. Honoré de ce titre prestigieux, notre Toro s’est livré à la presse : "C’est une reconnaissance très importante, je remercie tous ceux qui évoluent au Racing, mes équipiers qui ont rendu cela possible. Je suis très fier de faire parti de cette fête, même si je ne suis pas présent." En effet, c’est Alejandro Donatti, son ancien équipier, du temps du Racing, qui a été retiré le titre de l’Attaquant Nerazzurro en Argentine. Reste plus qu’à lui trouver une place sur la cheminée… ® Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. L'ancien capitaine des Nerazzurri analyse la nouvelle équipe à la disposition du technicien de Certaldo. Dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport, Beppe Bergomi a parlé de la nouvelle Inter : "Beaucoup d'options, une identité. J'aime l'Inter qui est en train de naître car, contrairement à l'année dernière, Luciano Spalletti peut la façonner en fonction de ses besoins. Le 4-2-3-1 reste la base, ça sera sa principale identité, mais maintenant l'entraîneur peut changer en cours de jeux, passer à la défense à trois et exploiter des joueurs avec une grande flexibilité comme Asamoah ou Candreva. Nous sommes seulement au début de la préparation, les vétérans de la Coupe du Monde n'ont pas encore rejoint leurs coéquipiers et c’est seulement quand tout le groupe sera disponible que nous comprendrons combien de facettes aura cet Inter. Avec la C1 et la Coupe en plus, la saison promet d'être intense. L'année dernière, l'Inter ne jouait pas les coupes européennes, mais ne pensez pas que c'était un avantage. Plus de compétitions c’est plus de joueurs à impliquer dans le projet: je le dis par expérience en tant qu'ancien joueur. Les premiers matches amicaux ont mis Lautaro Martinez en évidence. Nous avons vu un attaquant moderne, physiquement fort, capable de se différencier entre les lignes et aussi utile en pressing. Il me semble qu’il est agrrésif au bon sens du terme, et il est doté de bonnes qualités techniques. N'oublions pas que qu’il est né en 1997 ! Le duo avec Icardi promet de faire des étincelles. Dans le test avec Sheffield United, l'entente était immédiate. Lautaro peut améliorer les performances de Maurito, parce que par le passé, le capitaine a eu du mal à trouver un partenaire avec qui s'entendre. Icardi a souvent joué seul en pointe. Cela a fini par le brider : avec les qualités qu'il a, l'Argentin peut très bien être un attaquant polyvalent et pas seulement un finisseur exceptionnel. Martinez va l'aider à cet égard. Pour parler de la défense, je ne suis pas inquiet pour les quelques buts de trop pris en match amicaux. Il manque encore Miranda, De Vrij vient d'arriver et il faut lui laisser le temps de s'installer. Déjà l'année passée, Spalletti a été en mesure de donner de la force au groupe, il le fera à nouveau. Le mercato peut encore corriger quelques petits défauts. Je pense à un latéral droit pour alterner avec D'Ambrosio, tandis qu'à gauche, Luciano m'a dit qu'il avait confiance en Dalbert. Aussi parce qu'Asamoah peut également être utilisé comme milieu (dans un milieu de terrain à trois). Il est bon de rappeler aux fans que l'Inter n'est pas obligé de gagner le Scudetto. L'objectif concret est plutôt de consolider la qualification en Ligue des Champions et de passer la phase de groupes. Il faut donner de la continuité au projet, en bref, il faut espérer grandir année après année et seulement après vous pourrez vraiment jouer le titre jusqu'au bout. Aussi parce que, soyons francs, avec une Juve comme ça, pour l'instant il va rester uniquement des miettes". ® JY DS - Internazionale.fr
  21. La Gazzetta Dello Sport et le Corriere Della Sera se sont penchés sur la possibilité de voir Mauro et Lautaro jouer ensemble cette saison et si la sauce prend, une montagne de buts est à prévoir du côté des rangs Nerazzurri. Lors de son troisième match amical, l’Inter a partagé l’enjeu face à un courageux Zenit qui a clairement joué le jeu Toutefois, en attaque, on a pu remarquer qu’Icardi et Martinez ont été alternés. Le Capitaine Nerazzurro n’a pas réalisé sa meilleure première période de sa carrière, même s’il a inscrit un penalty et a eu une occasion de réaliser un doublé de la tête. En seconde mi-temps, Mauro s’est montré plus mobile, quittant son poste pour aider l’équipe à la construction. Par la suite, Lautaro l’a remplacé et en moins de dix minutes, il a de nouveau inscrit un but…C’est simple, lorsque le Toro voit la cage du gardien adverse, il est difficile de lui prendre le ballon et son sens du but fait parler la poudre. Pour la Gazzetta Dello Sport : "Spalletti devrait demander aux joueurs de mieux participer aux phase de jeu, voire d’augmenter l’interaction avec ses équipiers, mais la question que tout le monde se pose reste la suivante : Est-ce que Lautaro peut jouer avec Maurito ? C’est à Spalletti à trouver la formule magique pour faire coexister ses deux joueurs, et s’il y parvient, l’Inter pourrait bien se retrouver gavée d’une montage de buts." Icardi, l’Arme Fatale de l’Inter en Serie A 29 buts inscrits en 34 matchs. Mauro a été le plus grand protagoniste dans la course de l’Inter à la Ligue des Champions. La saison écoulée, il a dépassé la barre des 100 buts avec l’Inter et a terminé pour la seconde fois, meilleur buteur du Calcio. C’est un fait, Mauro, étant donné ses statistiques, est un joueur réaliste, un serpent prêt à se jeter sur sa proie à n’importe quel moment. Selon Opta, Mauro Icardi dispose d’une moyenne d’un but toute les 1,8 tentatives, pour faire simple, l’année passée, sur deux tirs, l’un des deux faisait trembler les filets de la Serie A. Personne n’a su faire mieux que lui. Malgré ce record, le renard argentin veut confirmer et améliorer sa statistique également cette saison, où il pourra finalement faire ses grands débuts en Ligue des Champions. Pour le Corriere Della Sera, Spalletti dispose d’un joyau en la personne de Lautaro Martinez Lors du match de l’Inter face au Zenith, Lautaro Martinez a prouvé qu’il peut peser sur une partie, en moins de dix minutes, le joueur argentin a trouvé le chemins des filets, après avoir ouvert son compteur but face à Lugano. Même si l’Inter a inscrit deux buts, l’un par Candreva, l’autre par Icardi, c’est pourtant Lautaro qui a su sortir son épingle du jeu en inscrivant le but égalisateur. Son adaptation donne de bonnes indications à Spalletti : Lautaro est désormais devenue une certitude. Si l’Inter veut viser haut, cela passera sans contestation possible, par son duo argentin…et lorsque l’on pense qu’ils peuvent être servi par des joueurs de la qualité de Perisic ou Nainggolan, les tifosi peuvent commencer à rêver…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. Lautaro Martinez est officiellement un nouveau joueur de l'Inter. Le petit "prince" de l'Argentine s'est livré à Inter TV et le moins que l'on puisse dire, c'est que le Toro est motivé et vise très haut. Son interview à Inter TV "Je suis prêt. Je vous dis la vérité et j'en suis très fier, il y a eu tellement de travail pour que je puisse arriver ici. Par chance, tout s'est bien déroulé et je suis impatient de commencer." Aviez-vous suivi la saison de l'Inter ? Que pensez-vous lui apporter de plus ? "J'ai suivi la saison entière. Avant tout, je veux apprendre à connaitre mes nouveaux équipiers et l’entraîneur. Ensuite, on verra ce que l'on me demandera de faire sur le terrain. Je suis là pour ça. Je suis prêt à faire de mon mieux pour cette nouvelle équipe, avec ce nouveau maillot." On vous a parlé du Calcio ? A quoi vous attendez-vous ? "Je m’attends à m'adapter rapidement à un nouveau type de football. C'est très différent du jeu pratiqué en Argentine, mais je crois que la Serie A sera très importante pour que je puisse continuer à m'améliorer et atteindre les plus hautes qualités de mon jeu. En plus, comme je l'ai dit, je chercherai à faire de mon mieux avec ce maillot, en aidant mes équipiers et en appliquant les consignes de l’entraîneur." Vous faites partie d'une longue tradition d'argentins à l'Inter. Vous êtes plutôt un attaquant comme Icardi ou Milito ? “J'ai partagé le vestiaire avec Milito au Racing. Il m'a dit tellement de fois ce que signifie le fait de revêtir le maillot de l'Inter. J'ai aussi parlé avec Zanetti, même si nous n'avions pas les mêmes postes sur le terrain. Et comme je l'ai déjà dit, je veux faire de mon mieux, suivre leurs traces. Ils ont laissé une marque importante dans un grand club." Avez-vous déjà reçu des messages de la part de vos nouveaux tifosi ? "Depuis que l'on a commencé à parler de mon transfert, beaucoup de tifosi m'ont contacté sur les réseaux sociaux. Ils étaient aussi présent lors de mon arrivée à l'aéroport et quand j'ai quitté l'Hôtel. Je ne peux qu'être très fier de tout cela, cela m'aide à comprendre toute la confiance qui est placé en moi et je veux faire de mon mieux avec le club pour leurs renvoyer l'ascenseur." Un message pour les tifosi ? "Je salue tous les tifosi qui m'ont souhaité la bienvenue et qui m'ont adressé des messages d'affections et de bonne chance. J'espère que cette saison, nous terminerons le plus haut possible, comme le mérite le club. Je ferais toujours de mon mieux pour le maillot de l'Inter." Son Interview à Tyc Sport "Je suis heureux d'avoir passé tous ces moments avec ma famille à Bahia Blanca. Je suis impatient de débuter cette nouvelle aventure, elle changera sans aucun doute ma vie et celle de ma famille. J'avais ce rêve lorsque j'étais enfant et je suis parvenu, par chance, à le réaliser." Icardi ? "Nous avons discuté ensemble, il m'a appelé pour me souhaiter la bienvenue. Je dois à présent continuer à travailler pour avoir la chance de jouer sur le terrain, je dois chercher à me surpasser au quotidien." L'élimination de l'Argentine ? "J'ai souffert à chaque match, je n'étais pas convoqué, mais j'aurais bien aimé vivre cette expérience. L'Albicéleste n'a pas réussi à exprimer ce que voulait faire Sampaoli" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Lautaro Martinez, la nouvelle pépite argentine est prête à débuter son aventure à l’Inter. Interviewé par Fox Sports Argentina, voici la toute première interview de notre nouveau numéro 10. Mon numéro de maillot ? "Je n’ai pas demandé de numéro, lors de notre première rencontre en Argentine, on m’a demandé s’il y avait un numéro que j’aurais voulu avoir et j’ai dit que j’aurai bien voulut endosser le numéro que je portais au Racing, c’est de cette façon que j’ai appris que je porterais le numéro 10 de l’Inter." L’Inter ? "J’ai reçu tellement d’offre, mais par chance, j’ai choisi l’Inter, qui est selon moi la meilleure option. J’en suis extrêmement fier, tout comme ma famille. L’idée était de rester au Racing car nous avions formé un grand groupe depuis un début de championnat compliqué, mais nous avons su faire de belles choses." "Quand Piero Ausilio est venu, nous nous sommes réunis et il m’a annoncé que le désir de l’entraîneur était de me voir jouer aux côtés d’Icardi, voir que l’on puisse être une alternative l’un à l’autre. L'idée de jouer avec Icardi m’a plu énormément, je pense que nous sommes absolument complémentaire. L’entraineur veut nous voir jouer ensemble et nous mettre en concurrence pour avoir son poste dans l’équipe." Le Prix ? "Le prix de mon transfert ressemble à de la folie. Je me souviens que, lorsque la clause était de 9M€, on trouvait cela très élevé. A présent, cette somme veut dire que j’ai réalisé de bonnes choses." L’Europe ? "Si ce n’est pas trop dur d’être éloigné de l’Argentine ? Je sais, cela faisait déjà deux ans que j’avais refusé de partir en Europe et de rester au Racing. En Europe, le football est différent, aussi bien tactiquement que physiquement. Mais c’est toujours moi qui ait prit mes décisions." L’Atletico ? "Avec l’Atletico Madrid, tout était pratiquement fait, l’opération était définie. Ensuite, il y a eu une marée de détails, dont je ne préfère pas en discuter, qui ont fait que le transfert n’a pas abouti. Je suis donc resté au Racing." L’Argentine ? "Je ne me sens pas inférieur aux autres. Je suis surtout resté surpris de tout ce qui a été dit depuis ma convocation en équipe nationale." Le Saviez-vous ? Selon Olé et d’autres nombreux journaux argentins. Il est déjà possible de vous procurer, en Italie, le nouveau maillot de Lautaro Martinez flocké du numéro 10: "Les Tifosi de l’Inter et, s’ils le veulent, ceux du Racing peut déjà s’offrir le maillot qui a été mis en vente par le Club." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. C'est désormais officiel, après Stefan De Vrij et Kwadwo Asamoah, Piero Ausilio a réussi la passe de trois en recrutant la nouvelle pépite argentine : Lautaro Martinez. Ce dernier a passé la journée de vendredi à Milan, en compagnie de Diego Milito et de Javier Zanetti. Après la traditionnelle visite médicale, il s'est présenté au siège du Club, afin d'y signer son contrat. Dédicace au Racing "Je suis désolé, ce n'est pas facile de m'en aller ! J'ai la gorge serrée en écrivant ces mots, tant de souvenir, de nombreux souvenirs vécu au Racing. Avec vous mes équipiers, amis, à la Casa Tita, à la Direction, aux employés, aux groupes techniques, aux médecins, et surtout avec vous les fans, vous m'avez donné tant d'amour et d'affection. Aujourd'hui, je dois refermer ce chapitre inimaginable, pour en commencer un nouveau, rempli de défis. Je suis heureux d'avoir passé 4 années merveilleuses avec vous, où j'ai donné le meilleur de moi-même. C'est un au revoir et à bientôt, car cela ne fait aucun doute que nous nous reverrons dans ce magique club de l'Avellaneda magique. Merci pour tout votre amour et pour votre affections, nous serons toujours lié, ensemble pour un #RacingPositivo." La première déclaration Nerazzurra de notre nouveau numéro 10 "C'est un rêve d'être ici, Forza Inter! Amala! Je veux donner le meilleur de moi-même, j'espère que tous les tifosi seront excités, car j'ai l'envie d'être un très grand protagoniste." Milito ? "Il m'a dit beaucoup de choses sur l'Inter, j'ai eu la chance de partager le vestiaire avec lui, il m'a parlé des grands sentiments qu'il a vécu dans ce club et je suis impatient de commencer la saison." Si c'est le jour le plus important de ma vie ? "Cela ne fait aucun doute, je suis très heureux de la décision que j'ai prise, c'est un rêve d'être ici, je suis très heureux." Benvenuto Lautaro ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Durant cette nuit, Lautaro a disputé la rencontre de la Libertadores entre Cruzeiro et le Racing (2-1). De retour à Buenos Aires, l’attaquant argentin prendra un vol transatlantique pour arriver demain à Milan. Lautaro a confirmé lui-même son arrivée en Italie. Si je vais rester au Racing ? "Je ne le sais pas. Je vais partir en Italie et nous verrons ce qu’il se passera. Je suis très honoré d’avoir tout donné au Racing. Les gens m’apprécient beaucoup et j’en suis fier. C’est aussi pour cette raison que je m’excuse d’avoir terminé ces six derniers mois avec trois défaites, à présent, je dois me tourner vers un nouvel avenir." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...