Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'lazio'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • Jeux video

Groupes de produits

  • T-Shirts Collection 2020
  • T-Shirts Logos
  • T-Shirts Art Portraits

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

16 résultats trouvés

  1. Claudio Lotito, le Président de la Lazio s’est livré quant à l’éventuelle reprise de la Serie A, en se montrant hostile à l’idée de devoir disputer des play-offs: "Aujourd’hui, je suis à un point de la Juve et pour vous seul Juve-Inter passe bien, je l’ai vu. Mais à l’aller, nous avons battu la Juve 3-1 tout comme en Super Coupe d’Italie et nous devons encore jouer le match retour. Par équité, une équipe comme l’Inter qui a 8 points de retard ou l’Atalanta qui en a 14 en moins que nous, n’aurait selon moi, pas à être concernée par le Scudetto." Une rencontre unique ? "Oui, cela je l’accepterai, mais je n’ai jamais suggéré ce problème." Les critiques sur sa volonté à faire reprendre coûte que coûte la saison "Si l’on ne joue plus, je serai déjà en ligue des champions et j’épargnerai quatre mois de salaire, cela a des avantages de ne pas jouer, mais je raisonne comme système. Recommencer à présent nous pénaliserait en partie." "Nous avons fait un choix, en retenant que nous ne pourrions pas jouer sur trois tableaux, nous avons donc sacrifié l’Europa League et avons décider de jouer une fois par semaine pendant que les autres jouaient deux matchs. Si maintenant, nous venons à redémarrer, nous devrons jouer deux fois par semaine, ce serait un avantage de perdu, mais je pense que c’est dans l’intérêt des 20 clubs." La reprise des entraînements "Pourquoi ne reprendre que le 18 mai ? Pourquoi une date est meilleure qu’une autre ? Avez-vous une étude que je n’ai pas à ma connaissance ? Le championnat devrait reprendre à huis-clos, il y aurait forcément 70, 80 voir 90 personnes en plus des équipes, cela suffit pour qu’ils puissent aussi faire leurs contrôles." "J’ai 2000 salariés qui vont travailler pour 1600 euros par mois dans les départements de Covid. Et personne n’est tombé malade, parce que j’ai pris des masques Ffp3 pour tout le monde avant même que l’épidémie n’éclate, ainsi que des gants, des lunettes et des salopettes." "De plus, l’Etat a envoyé des médecins et des infirmiers à l’hôpital sans prendre les mesures de sécurité adéquate. A Formello, j’ai 24 hectares, 12 vestiaires différents, plusieurs terrains, 3 gymnases et 3 blanchisseries, 11 machines à laver et de stérilisation.s Quand je les ai acheté, ils m’en ont même placé une machine à laver devant le bureau." " Si vous pouvez prochainement reprendre le métro ou le train, voir l’avion, pourquoi ne pas pouvoir vous entraîner à l’extérieur ?" Les droits télés "Certains clubs se sont abstenus lorsque j’ai émis l’hypothèse qu’il fallait récupérer l’argent. Je me demande pourquoi. Si c’est un contrat, et le nôtre est blindé, les diffuseurs doivent verser. De nombreux clubs ont déjà cédé au crédit bancaire dans l’anticipation." "A présent, il y a une date de fin et nous avons un client qui refuse de payer ou qui nous propose une demande de rabais dénué de sens. Si les diffuseurs pensent avoir raison, pourquoi payer et réclamer ensuite l’argent ? Ce n’est pas correct." "Je n’ai pas demandé de caisse d’intégration et j’attends de connaitre l’ampleur des dommages, je n’ai pas encore pris de décision. Mais si personne ne veut plus payer, je ne peux pas faire sauter le Club." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Beppe Marotta a fini par craquer à la Lega Calcio, lui qui est réputé pour son calme... En effet, nous sommes confrontés à une Serie A divisée en trois clans. Le premier clan est composé des clubs qui veulent reprendre la compétition : La Lazio, Le Napoli La Roma, Sassuolo Cagliari S’en suit ceux qui ont la volonté de geler le classement actuel: Le Milan, L’Inter, La Samp, Le Genoa, Brescia Les autres équipes se montrent plus "modérées" Révélation du Corriere Dello Sport " Le Président de la Lazio est à nouveau protagoniste, lui qui avait déjà eu des échanges avec Agnelli et Preziosi. Lui et le Président du Napoli, Aurelio De Laurentiis ont attaqué l’Administrateur-Délégué de l’Inter Beppe Marotta. La raison de la discussion est toujours la même : Recommencer à jouer." "A toi qui n’en a rien à foutre, tu as déjà envoyé loin toute ton équipe...." - Cette phrase de De Laurentiis, soutenu par Lotito a fait s’enflammer immédiatement Marotta qui est monté dans les décibels... "Sans faire référence à l’Inter et à la Juve, Marotta a souligné que les deux présidents n’étaient pas des Présidents "astucieux", et qu’ils n’avaient pas à interagir sur les permissions octroyées aux joueurs des autres clubs, sur le fait de rejoindre leur familles à l’étranger." Attaqué frontalement, Marotta a souligné: "Que la décision de l’Inter fait suite au décret du Gouvernement et des règles émises par la région Lombarde." Il a également fait remarquer que lorsque la date de reprise sera confirmée, que les joueurs seront présents aux entraînements." En effet, en temps normal Marotta est posé, Lui qui répète à qui veut l’entendre qu’il faut suivre la ligne de conduite recommandée par les médecins : Ne pas reprendre l’entrainement. Raison pour laquelle il a donc répondu sèchement que les décisions prises à la Casa Inter ne sont pas de la compétence des autres La Lega devra prendre position Le nerf de la guerre reste les fonds liés aux droits télés : Si l’on ne joue pas, il y a le risque de voir un manque de liquidité dans les caisses des clubs et de mettre le système en place en défaut. Si la décision vient à geler la Serie A, il faudra trouver également une solution pour la saison prochaine avec une Serie A à 22 clubs et une Serie B avec 24 clubs, une hypothèse qui n’est pas à exclure. Validez-vous le comportement du Padrino ?
  3. Après quatre années de succès, l’Inter a fini par céder à l’Olimpico face à la Lazio. Les Biancoceleste s’imposant sur le score de 2-1 Ce match qui était une confrontation directe entre les deux chasseurs de la Juventus aura souri à la bande à Inzaghi, qui a su inverser la tendance après l’ouverture du score d’Ashley Young à la 44’ pour les Nerazzurri qui reprend un ballon mal renvoyé de Strakosha sur un tir à distance d’Antonio Candreva. L’absence de Samir Handanovic dans cette période cruciale de la saison se fait extrêmement ressentir. Preuve en est l’action gag qui mène au penalty généreux accordé à la Lazio. Milan Skirniar repousse mal un ballon qui part en chandelle devant la cage vide, Padelli étant très certainement parti s’acheter la Gazzetta Dello Sport, vu sa sortie calamiteuse. Et si le ballon revient à Ciro Immobile, la tempête Denis traversant l’Angleterre et la Belgique, fera une victime de plus, en la personne de l’italien qui tombera extrêmement facilement dans la surface de réparation. Rocchi, toujours aussi excellent désignera le point de penalty. Dans cet exercice, Ciro Immobile ne laissera aucune chance au remplaçant du Capitaine Nerazzurro à la 59’. La Lazio doublera finalement la mise à la 69’ des œuvres de Milinkovic-Savic qui sur un corner confus allume Daniele Padelli d’un joli râteau - reprise du gauche après un sauvetage miraculeux de Marcelo Brozovic. Dans une telle confrontation au sommet, les victoires se jouent sur des détails et la défense Nerazzurra était loin d’être à la hauteur, si ce n’est Stefan De Vrij qui fut conspué tout le match par l’Olimpico La situation n’est pas en soi dramatique, l’Inter glissant à la troisième place, mais n’ayant "que" trois points de retard sur la Juve et deux sur la Lazio de Rome. Qui plus est, l’équipe ne s’incline que pour la seconde fois de la saison. Si l’Inter souhaite vraiment jouer le titre, il n’y aura plus le choix : Il faudra gagner au Stadium de Turin et soigner le goal average afin, qu’en cas d’égalité au classement final, la confrontation directe tourne en faveur des Nerazzurri. En cas de défaite dans deux semaines, l’Inter sera définitivement écarté de la course au titre. Une cruelle déception à en devenir, même si l’objectif de cette première saison de l’ère Conte était d’assurer la Ligue des Champions et de rejoindre le Napoli. Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Lazio 2-1 Inter Buteur(s): 44’ Young (I), 50’ Immobile (L, rig.), 69’ Milinkovic-Savic (L) Lazio: 1 Strakosha; 3 Luiz Felipe, 33 Acerbi, 26 Radu; 77 Marusic, 21 Milinkovic-Savic, 6 Leiva (80’ 32 Cataldi), 10 Luis Alberto, 22 Jony (64’ 29 Lazzari), 17 Immobile, 20 Caicedo (63’ 11 Correa) Banc : 23 Guerrieri, 24 Proto, 4 Patric, 5 J. Lukaku, 15 Bastos, 16 Parolo, 28 A. Anderson, 32 Cataldi, 34 Adekanye, 93 Vavro T1 : Simone Inzaghi Inter : 27 Padelli; 2 Godin, 6 De Vrij, 37 Skriniar; 87 Candreva (77’ 11 Moses), 8 Vecino, 77 Brozovic (77’ 24 Eriksen), 23 Barella, 15 Young; 9 R. Lukaku, 10 Lautaro Martinez Banc : 1 Handanovic, 35 Stankovic, 46 Berni, 7 Sanchez, 13 Ranocchia, 20 Borja Valero, 32 Agoume, 33 D'Ambrosio, 34 Biraghi, 95 Bastoni T1 : Antonio Conte Arbitre : Rocchi Var : Mazzoleni Averti(s) : De Vrij (I), Leiva (L), Luiz Felipe (L), Godin (I), Lazzari (L), Inzaghi (I), Milinkovic-Savic (L) Expulsé(s) : / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. L'Inter est à la recherche de la grosse recrue au milieu pour la saison prochaine. Et comme l'explique Il Giorno, le but de Beppe Marotta reste Sergej Milinkovic-Savic, auteur du but victorieux dimanche dernier. Mais rien n'est simple : "Le rêve de Marotta reste l'achat de Milinkovic-Savic, mais la saison en cours pourrait pousser Lotito à demander un montant à trois chiffres. Un investissement lourd, pour lequel il faut d'abord vendre, comme Icardi. Si le PSG décidait de ne pas racheter le joueur, pour une quelconque raison, il faudrait prendre une décision difficile et céder aux sirènes de la Juventus. Le risque est d'attendre un autre acheteur et ne pas atteindre les cibles prévues." ®gladis32 - internazionale.fr
  5. gladis32

    Conte: "Deux cadeaux"

    Voici les propos d'Antonio Conte lors de la traditionnelle conférence d'après match, suivant la défaite 2-1 contre la Lazio ce dimanche. "C'était équilibré avec deux équipes qui ont une idée précise pour gagner. La performance est là mais je n'aime pas le résultat et la façon dont nous avons concédé les deux buts. Nous avons fait deux cadeaux à une équipe solide. Dans ces rencontres où il y a peu de marge, ça se joue sur les détails et nous avons été naïfs sur ces buts. Cela fait partie du processus de croissance. Cela c'est déjà produit contre Barcelone et Dortmund, nous menions et nous avons perdu. Ils doivent travailler plus pour aborder cette situation de meilleure manière. Vous pouvez perdre mais pas comme ça. Une grande équipe, ce que nous ne sommes pas encore, doit mieux gérer ces phases." "Nous essayons d'ennuyer le haut de tableau et arriver à cette confrontation doit nous rendre fiers. Mais il y a encore du chemin à parcourir. Ce n'est qu'une condition psychologique : la meilleure défense, c'est l'attaque. Mais il faut être patient, nous avons des joueurs qui ont changé leur façon de jouer. Il y avait de la pression mais c'était une belle prestation et j'ai aimé l'engagement. Il y a eu beaucoup d'efforts et je remercie les gars." Qu'es-ce que l'équipe a raté alors ? "Je dois faire quelques évaluations mais nous avons mal abordé la seconde période. Dans la phase de construction à la reprise ce n'était pas ça. Nous devons être maitres de la situation je le répète. Les évènements ne doivent pas nous conditionner." Pourquoi Eriksen était-il de nouveau sur le banc ? "Il faut toujours garder un équilibre sur la pelouse, et placer les joueurs pour cela. L'équipe ne change pas avec un joueur, nous sommes arrivés ici sans Eriksen. Nous essayons d'insérer les nouveaux de la meilleure façon, en continuant à travailler." Un commentaire sur Padelli ? "Il n'y a aucun problème. J'ai une grande confiance en tous mes joueurs et ce que je veux, c'est que chacun ait une confiance totale envers ses coéquipiers. Et je peux vous assurer que c'est le cas." Vous attendiez-vous à un peu plus de courage de la part de l'équipe ? "Nous sommes revenus sur le terrain avec la même envie et la même idée qu'en première mi-temps. Et deux minutes et demi après il y a le pénalty. Au retour du vestiaire il y a eu un peu plus de frénésie, d'agitation. Une nouvelle fois il faut mieux gérer ces situations. Nous avons le devoir de nous améliorer individuellement pour le bien de l'équipe." Que pensez-vous du niveau de la Serie A ? "Il a considérablement augmenté ces dernières années. Beaucoup d'équipes vous emmènent plus loin dans vos retranchements, que ça soit physiquement ou mentalement. C'est bien car ces dernières années il n'y avait pas beaucoup d'intérêts." ®gladis32 – internazionale.fr
  6. Certainement le meilleur nerazzurro hier, Ashley Young est revenu sur sa performance lors du choc contre la Lazio. Il est direct, sans fioritures. "Mon but ? C'était une grande émotion. Un anglais n'avait plus marqué avec ce maillot depuis l'époque de Paul Ince (25 mai 1997 contre le Napoli). Mais j'aurais préféré remporter les trois points." Que pensez-vous du pénalty de la Lazio ? "Je ne suis pas arbitre, c'est vraiment difficile de décider. Je ne sais pas quoi en penser. C'était une belle rencontre, bien joué par les deux équipes mais nous avons perdu, nous aurions donc dû faire plus." Pensez-vous que la Lazio puisse gagner le titre ? "Nous pensons à nous et à personne d'autres. Nous avons confiance en nous. Nous avons trois points de retard, nous sommes toujours dans la course. Maintenant nous regardons vers la prochaine échéance, jeudi contre Ludogorets où nous devrons tout donner." L'Inter peut-elle perdre d'autres points maintenant que l'Europa arrive ? "Chaque compétition est différente, et nous voulons gagner chaque match." Un commentaire sur Eriksen ? "Je le connais depuis la Premier League et c'est un joueur fantastique. Il va devoir s'installer mais sa valeur n'est pas discutée." ®gladis32 – internazionale.fr
  7. Ashley Young et Matias Vecino se sont livrés à Inter TV suite à la défaite face à la Lazio : Ashley Young "Je pense que, par-dessus-tout, en première période, nous étions dans le match. Ils se sont repris en seconde période. Il y a eu, durant cette seconde période, plusieurs problématiques sur lesquelles il faudra travailler pour le reste de la saison." "Je suis heureux d’avoir marqué, mais c’est un jeu d’équipe et je suis donc déçu pour les 10.000 tifosi qui étaient présent à Rome. Par chance, nous avons encore de nombreux matchs devant nous et de nombreux points à conquérir." "Je veux surmonter la désillusion de ce soir et gagner tant de match." L’Italie ? "C’est une culture différente, mais je savais où j’allais, ce que j’allais rencontrer et je voulais me lancer un nouveau défi à moi-même." L’Europa League ? "Ce ne sera pas un match facile, il s’agira d’une rencontre compliquée mais j’ai une grande confiance en cette équipe. Nous devons nous reprendre rapidement après la défaite de ce soir." Matias Vecino "Nous avons tout donné. Il y a eu tout de même des faits de jeu, qui de notre part, ont mal tourné. Nous savions que nous ferions face à une partie d’une grande intensité. Contre les grandes équipes, nous devons jouer avec un rythme élevé." "Nous avons, à présent, un nouveau match immédiatement, jeudi. Nous n’avons pas encore analysé notre adversaire car nous étions occupés à préparer ce match. Nous savons qu’en Europe, tous les adversaires sont difficiles, mais nous allons aller en Bulgarie pour l’emporter et pour influencer la qualification." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Il sera un protagoniste ce dimanche, Stefan de Vrij va retrouver le public de l'Olimpico, certainement chaud bouillant vu le contexte. Il se tient prêt comme il l'explique sur la chaine de la Serie A : "A mon avis mes qualités les plus importantes sont la concentration et le sens des responsabilités. Pour préparer un match j'utilise WyScout, une application qui propose des statistiques sur tous les matchs de football. Non seulement vous trouvez vos rencontres mais aussi ceux de vos adversaires. Comme ça vous pouvez mieux comprendre vos forces et mieux vous préparer. Je pense qu'il est capital de connaitre son adversaire. Plus vous vous préparez plus serez performant. Par exemple beaucoup m'ont félicité pour ma prestation contre Naples mais je sais qu'il y a des points d'améliorations. Je suis très critique envers moi-même et je tente de comprendre comment je peux faire mieux sur certaines améliorations." Comment voyez-vous Antonio Conte et l'équipe ? "Je pense que notre plus grande qualité ici c'est de savoir ce que le coach veut. Nous nous préparons bien et nous savons quoi faire pour gagner. Nous sommes prêts à gérer l'avant et comment gérer les moments difficiles. Nous sommes très soudés et cela nous aide à gagner. Conte a apporté cette mentalité de gagnant." Un mot sur le scudetto ? "C'est un grand moment pour la Lazio. Si nous continuons tous à gagner la course au titre sera passionnante. Je ne suis pas surpris par la Lazio, c'est une équipe qui n'abandonnent jamais." ®gladis32 – internazionale.fr
  9. A deux jours du choc contre la Lazio, Antonio Candreva s'adresse au micro de Sky Sport et se prononce son ancienne équipe, même si cela remonte à 2013. Mais il commence par être élogieux envers Christian Eriksen, qui l'a impressionné : "Il s'est présenté à son arrivée. Il évolue à un haut niveau. Il sait comment jouer au football, il voit tout plus vite et d'une manière différente. J'ai vu son coup franc dans le derby. Je ne pensais pas que le ballon arriverait au but vu la distance. Nous avons pris un grand joueur." Comment voyez-vous la suite de la saison ? "Nous ne sommes pas devins. Nous sommes encore en course sur les trois compétitions et je pense que nous le méritons vu tout le travail effectué depuis cet été." Qu'est-ce qui s'est passé à la mi-temps du derby dans les vestiaires ? "L'entraineur nous a reproché de ne pas être nous mêmes. Il nous a demandé de se réveiller et d'avoir une réaction d'orgueil." Vous avez eu une contre performance cette semaine en Coppa : "Le Napoli a bien défendu et nous avons des difficultés cette année quand nous affrontons des équipes fermées. Nous étions dans le match mais nous avons fait beaucoup d'efforts du dimanche pour revenir. Mais c'est passé et nous verrons au retour, place à la Lazio maintenant. C'est une équipe forte et en forme depuis plusieurs mois. J'aime beaucoup la Lazio parce qu'ils m'ont tellement donné, mais là j'y vais en tant qu'adversaire. Je fais partie d'une grande équipe comme l'Inter. Nous avons hâte de les affronter." Ce sera un moment décisif ? "Je pense que le moment est toujours bon. Si nous n'avions pas obtenu de résultats positifs nous n'en serions pas là, à parler de cette rencontre importante. Nous nous préparons à y faire face et ensuite nous passerons à la suite." ®gladis32 – internazionale.fr
  10. La sauce monte petit à petit. A peine la défaite en Coppa finie, le choc de dimanche contre la Lazio est sur toutes les lèvres. C'est Sandro Mazzola qui s'est exprimé concernant cette échéance. Comment voyez-vous la rencontre et qui voyez-vous comme favori ? "Je ne pense pas que ce sera décisif. Ce sera un bon match avec deux équipes qui n'abandonnent jamais et qui savent jouer au foot. J'espère que l'Inter le fera. Elle a un formidable coach qui plus est." Qui seront les protagonistes ? "Eriksen et Luis Alberto sont tous les deux capables de renverser un match. Je suis curieux de voir le danois, mais c'est le genre de joueurs qui te fait passer un cap. Les milieux sont ceux qui peuvent faire basculer une rencontre, en cassant les lignes. Ils peuvent changer le visage d'une équipe. J'adore l'espagnol. On ne pourrait pas le faire venir ?" lache-t-il en riant. "J'aime beaucoup Immobile. Il a toujours la tête haute lorsqu'il a le ballon ce qui n'est pas simple. Il sait toujours où sont ses coéquipiers, ses adversaires." La Lazio est à un petit point derrière, ils peuvent aussi croire au Scudetto ? "Oui la Lazio a ses chances. La Juventus a montré qu'elle n'était pas imbattable cette année. Lorsque vous dominez pendant des années à un moment vous le payez, mais ils restent forts." Justement, quel est votre avis sur Conte et Inzaghi ? "Conte sait comment motiver ses joueurs. Il parvient à se mettre dans leurs têtes et il sait comment les exploiter au mieux. Je respecte beaucoup Inzaghi et ce qu'il fait à la Lazio. La détermination de son groupe m'a frappé et il a réussi à inculquer l'envie de se battre. C'est ce qu'il faut pour gagner. Il a réussi à établir une bonne relation avec tous les joueurs, à appliquer ses idées avec patience." Stefan de Vrij va recevoir l'accueil de l'Olimpico. Pensez-vous qu'il sera sur le terrain dimanche ? "C'est étrange, parfois il arrive que des joueurs forts et complets, souffrent mentalement dans certains matchs. On attend beaucoup d'eux dans ces chocs et vous avez le risque d'avoir la réaction inverse. Voyons s'il peut surmonter cette pression." ®gladis32 – internazionale.fr
  11. Fabio Capello s’est montré clair sur Sky Sport, interviewé sur le Derby de Milan à venir et sur la Serie A, son jugement sur les Nerazzurri est sans appel. "Le Derby reste une partie difficile, même pour le favori, qui dans ce cas-ci semble être l’Inter. Attention, car il y a toujours quelque chose de particulier, qui prend toujours forme justement dans les Derby. Ce sera important de voir si Ibrahimovic sera aligné. C’est un pasteur qui guide ses moutons, un joueur qui donne tout et qui prend ses responsabilités." "A présent, l’Inter n’a plus d’excuses, elle a doublé les postes dans chaque secteur, et les joueurs sont appelés à suivre l’entraîneur. Je connais bien les nouveaux. J’ai connu Ashley Young en équipe nationale et c’est un bon joueur, il a un bon dynamisme et centre très bien. Ce n’est pas un buteur, mais il se donne. "J’ai conseillé à Badini de signer Eriksen à Tottenham lorsqu’il évoluait à l’Ajax. Il a des qualités, il sait jouer en vertical et il peut devenir tempétueux. C’est un danger sur les coups de pieds arrêtés. Mais je dois dire que l’Inter propose un joueur au profil semblable et c’est Sensi. Je m'inquiète pour lui. Lui et Barella sont des joueurs de haut niveau et qui feront la fortune de la Nazionale." "Conte aura des choix, qui lui seront personnel car l’écart avec la Juve s’est réduit. Actuellement, l’Inter a la meilleure défense. Et la Juve n’a pas trouvé de renfort adapté pour remplacer les blessés ou ceux qui disputent énormément de match. La Lazio n’est pas confronté au problème de Coupe, elle joue bien et, après avoir calé deux matchs, elle s’est reprise face à la Spal. J'y ai vu une belle équipe. Cela faisait tellement d’année que l’on ne se battait plus jusqu’au bout du bout pour le Championnat." La favorite au Scudetto ? Il y a des impératifs et des blessures : L’Inter n’a plus aucune excuse, la Juve est restée à sa place sur le Mercato. Attention toutefois à Inzaghi qui est très sous-évalué. Je resterai très attentif." Le Saviez-Vous ? L’Inter propose le très beau bulletin de 51 points obtenu en 22 journées de championnat. Si l’on se base sur cette statistique, l’Inter a remporté à chaque fois le Scudetto, 4 pour être précis. Super Pipo taille son frère : "Est-ce que la Lazio peut jouer le Titre ? Ce serait un rêve pour les Biancocelesti d’aller en Ligue des Champions. Ensuite, cela ne coûte rien de rêver, mais je crois que la Juve et l’Inter disposent de noyau supérieur comparé à la Lazio." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Le milieu de terrain Matias Vecino se retrouve en dehors du projet d'Antonio Conte. Déjà dans le viseur d'Igli Tare lorsqu'il jouait au Empoli puis à la Fiorentina, il serait dans la ligne de mire de la Lazio selon la Gazzetta dello Sport. Extraits. « Son nom est réapparu dans l'équipe d'Inzaghi, où la nécessité de renforcer le milieu n'est pas primordial immédiatement, mais plus dans l'optique la prochaine Champions League. Le joueur de 28 ans serait une alternative plausible pour soulager Leiva. Mais la négociation semble être sous conditions. Il faut d'abord que les romains dégraissent, en particulier le cas Berisha. De plus si Vecino arrivait, ce serait obligatoirement une vente. » « Après avoir payé 25M€ à la Fiorentina il y a trois ans, l'Inter souhaite en tirer un maximum. La Lazio serait sur un prêt et discuterait ensuite du type de paiement. Cependant dans les prochains jours le scénario pourrait changer au regard des solutions qui arrivent de l'étranger, notamment depuis Londres via Tottenham. » ®gladis32 - internazionale.fr
  13. Ce week-end a été "historique". En effet, pour la première fois de la saison, l’Inter d’Antonio Conte n’est pas parvenu à inscrire le moindre but. La faute à un Antonio Mirante en état de grâce qui sauve facilement deux buts. De son côté, la Juve de Maurizio Sarri a chuté à Rome. Si l’Inter a souffert physiquement face à une Roma très bien organisée, la balle de match aura été entre les pieds de Matias Vecino qui, a la reprise , tente de surprendre le portier romain suite à un caviar de passe de Borja Valero. Le reste du match est "anecdotique", une partie plus que tactique entre deux équipes qui se connaissent par cœur. Si la sensation était que l’Inter, au meilleur d’elle-même, aurait pu s’imposer, les blessures actuelles, et la fatigue aidant font que ce point est tout de même un point précieux. L’Inter freinée, la Juve avait l’occasion de prendre la tête de la Serie A. Occasion manquée étant donné que la Vieille Dame s’est fait démolir au Stadio Olimpico sur le score de 3-1. Le tournant du match aura été l’expulsion de Cuadrado, joueur toujours borderline. Son dernier fait d’arme étant d’être celui à l’origine de la blessure d’Alexis Sanchez. Dans ce contexte, le classement est à présent le suivant Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Inter 0-0 Roma Buteur(s): / Var: / Inter: 1 Handanovic; 2 Godin, 6 de Vrij, 37 Skriniar; 87 Candreva (47’ pt 19 Lazaro), 8 Vecino, 20 Borja Valero (72’ 18 Asamoah), 77 Brozovic, 34 Biraghi (88’ 33 D’Ambrosio); 9 Lukaku, 10 Lautaro Martinez Banc: 27 Padelli, 46 Berni, 13 Ranocchia, 16 Politano, 21 Dimarco, 30 Esposito, 32 Agoume, 95 Bastoni T1: Antonio Conte Roma : 83 Mirante; 18 Santon (16’ 37 Spinazzola), 23 Mancini, 6 Smalling, 11 Kolarov; 21 Veretout, 42 Diawara; 77 Mkhitaryan (89’ 24 Florenzi), 7 Pellegrini, 8 Perotti (68’ 9 Dzeko); 22 Zaniolo Banc: 45 Cardinali, 63 Fuzato, 5 Juan Jesus, 15 Cetin, 17 Under, 19 Kalinic, 48 Antonucci T1: Paulo Fonseca Arbitre: Calvarese Var: Mazzoleni Avert(is): Godin (I), Lazaro (I), Mancini (R), Brozovic (I) Expulsé(s): / Affluence: 67.008 tifosi ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Après Marcelo Brozovic, Lautaro Martinez s'est confié sur Instagram concernant la dure nuit de jeudi qui a vu l'Inter se faire éliminer de la Coppa Italia aux tirs aux buts contre la Lazio, à San Siro. En partie à cause d'un penalty manqué par le Toro mais aussi de son action loupée en fin de temps réglementaire. Il regarde à présent en avant, non sans regret cependant quant à l'issue de ce match : "Quand on se manque de cette manière, on se sent toujours mal après, écrit-il. Mais les erreurs de ce genre te font grandir, progresser. Je suis très triste pour hier soir, mais il faut continuer à avancer. Il reste énormément de matchs à jouer et nous nous relèverons tout de suite pour tout donner à nouveau et revenir à un cycle victorieux." ®Samus - internazionale.fr
  15. Notre nouveau défenseur central s’est livré sur son transfert à l’Inter, lors de son stage de préparation avec les Pays-Bas et l’Inter a réussi quoiqu’il arrive le recrutement phare de l’été en signant, gratuitement, Stefan de Vrij. "J’ai signé pour l’Inter pour une durée de cinq ans, je pense que je vais pouvoir encore m’améliorer avec le Club." De Vrij participera aux deux matchs amicaux des Pays-Bas, le premier face à la Slovaquie, le second face à l’Italie. Et pour recruter le joueur, l’Inter avait pris les devants sur la concurrence, en entamant très rapidement des contacts avec l’entourage du joueur. De Vrij et l’Inter savaient déjà, en Mars, que leurs destins allaient être liés. Retour sur Lazio-Inter "Tous ceux qui me connaissent, savent que j’ai tout donné, même dans ce match. Ce n’était pas facile pour moi, j’ai cherché à jouer du mieux possible et je peux regarder tout le monde dans les yeux. Je ne sais pas si on me croit en Italie, à présent, je suis concentré uniquement sur mes matchs internationaux." "J’ai vécu de belles années à la Lazio et j’aurais bien voulu l’aider à se qualifier pour la Ligue des Champions, mais cela n’a pas été le cas. J’ai fait mon maximum avec la Lazio et j’avais besoin d’un nouveau défi". J’avais prévenu la Lazio que je ne sentais pas ce match… "Durant la préparation d’avant-match, j’ai dit au Club que je n’avais pas de bonnes sensations, en vue de ce match, que je ne serais pas apte à bien jouer. En réponse, la Lazio m’a dit qu’elle voulait me voir jouer. J’y ai passé de belles années, j’ai fait le maximum avec elle, si ce n’est la qualifier pour la Champion’s. Plusieurs clubs se sont intéressés à moi, mais l’Inter est celui qui s’est montré le plus actif : Son projet, ses ambitions, le ressenti que j’avais. Je suis prêt pour débuter cette nouvelle aventure que l’Inter m’a offert." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. La Pazza Inter, celle que l'on connait tous. Elle l'a fait ! Ivan Perisic détournera un ballon de la mâchoire dans ses buts dès le début du match (9e). Danilo D'Ambrosio réduira la marque 20 minutes plus tard en contournant parfaitement le gardien dans une bataille au sol sur la ligne de but de la Lazio. Mais c'est bien cette dernière qui rentrera au vestiaire avec le match en main, Felipe Anderson doublait la mise de la Lazio à la 41e. En deuxième mi-temps, Eder puis Karamoh suivit de Ranocchia pour les changements. Des pénalty non sifflés, mais pas tous heureusement... car jusqu'à la 78e minute et un pénalty obtenu puis transformé par Icardi, la Lazio menait par 2 buts à 1. Icardi en profita donc pour rejoindre Immobile au classement des meilleurs buteurs (29 buts). Dans la foulée le capitaine de la Lazio prenait un rouge, réduite à 10 la Lazio encaissera le 3e but salvateur signé Vecino. Le score ne bougera plus ! Lazio 2-3 Inter ! L'Inter est qualifiée pour la Ligue des Champions ! SEMPRE INTER
×
×
  • Créer...