Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'li yonghong'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Série A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Évènements de Inter Club Paris

News

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

2 résultats trouvés

  1. Le Milan actuellement sous le feu des projecteurs suite aux événements personnels de son Président, Yonghong Li, et aux difficultés rencontrées dans le refinancement de la holding Rossoneri Sport Investment, est désormais de plus en plus placé sous la protection économique du Fonds Eliott. Une implication croissante plus importante du Fond La volonté affichée d'Elliott est de soutenir financièrement Milan dans les mois à venir, en anticipant la liquidité nécessaire pour procéder à la souscription des augmentations de capitaux déjà validées. Rien ne laisse présager un désengagement sur ce sujet. Les indicateurs actuels tendent à penser que, sauf retournements de situation improbable, Li Yonghong ne sera pas en en mesure de trouver les ressources nécessaires pour honorer ses engagements envers Eliott, voire même le Milan Ac. Le risque pour lui est de perdre le contrôle du club. Tel que le rapporte Il Sole 24 Ore, un conseil d’administration a eu lieu ces derniers jours. Dans le Cda du Milan, les conseillers italiens tiennent une place importante et ces derniers ont tenu à s’adresser à la Rossoneri Sport Investment, pour procéder, d’ici au 23 mars, à une avance sur l'augmentation des capitaux d'environ 10M€, soit une partie des 38M€ qui aurait dû être injectée d’ici juin, pour s'assurer que le club dispose des liquidités nécessaires à sa gestion. Ce que peut faire Yonghong Li En premier lieu, il est possible que Milan lui maintienne sa confiance, car il a toujours tenu, jusqu’au jour d’aujourd’hui, ses engagements. Mais selon les rumeurs, les fonds disponibles en Chine et à Hong Kong seraient épuisés. De plus, la récente faillite de sa Holding, la Jia Andes, a contraint les banques chinoises à serrer la vis pour lui accorder des financements : si bien qu’un prêt récent de 8M€, qui était destiné au Milan Ac, a sût être obtenu sur base des garanties apportées par son épouse et les intérêts ont été doublés. Li peut accepter l'aide du fonds Elliott, qui lui a proposé de financer Rossoneri Sport à hauteur de 35-38 millions d'euros, qui s'ajouteraient aux 180 millions déjà prêtés à la même holding luxembourgeoise et aux 123 millions prêtés à Milan. Si Li accepte, cela revient à un aveu de faiblesse et Eliott pourrait réellement agir en tant que « commissaire » par rapport à cette situation. La troisième option est encore plus sombre pour l'homme d'affaires chinois, à savoir trouver un accord avec le fonds américain. Après un délai donné et en cas de défaut de paiement de Li, Elliott pourrait le remplacer et injecter l'argent nécessaire pour sauver le club. La situation pourrait à ce stade compliquer les implications juridiques. Rossoneri Sport pourrait être mis en défaut de paiement, vu que Li ne serait pas en mesure de rembourser les sommes investies par Elliott. Le Navire Coule Ce 22 mars, la tentative du PDG de Milan, Marco Fassone, est de continuer à trouver, avec le soutien de la banque d'investissement Merrill Lynch, qui dispose d’un mandant courant jusqu’à la mi-avril, à trouver des investisseurs disposés à participer au refinancement de la dette envers Elliott. Entre le 22 et 23 mars, Fassone illustre son business plan aux prêteurs potentiel du Milan dans la City. Si le refinancement ne se réalise pas, l'arrivée d'Elliott à Milan serait en effet inévitable. Il pourrait s’agir, dans l’état actuel des choses d’une situation bénéfique pour le club, mais le Fond Eliott aura tout intérêt à prendre son temps pour évaluer le club, afin de le revendre à une date ultérieur. Après Martine à la ferme, Fassone à Londres! Milan est sur le sol anglais. Alors qu’en Italie, tous attendent des informations en provenance de Yonghong Li, et ce y compris une réponse sur l’avance initiale de 10 millions d'euros précités. Marco Fassone accompagné de David Han Li et de la directrice financière Valentina Montanari, ont été aperçus dans la capitale anglaise, accompagnés des banquiers de Merrill Lynch. Selon Il Sole 24 Ore, la délégation milanaise aurait rencontré, dans une série de réunions, entre 8 et 10 investisseurs institutionnels et des fonds de couvertures. Il semblerait que le plan de refinancement de la dette Elliot aurait été présenté, et ce, afin de pouvoir procéder à une collecte totale de 500M€. Cette dernière trouve sa source dans l’émission de la transformation des créances détenues par une banque en titres négociables, une titrisation, émise par le milan à hauteur de 270M€. Les 230M€ restants proviendraient des prêts obtenus à la Rossoneri Sport de Yonghong Li. Les investisseurs vont recevoir des documents certifiés par Ernst & Young et Il ne leur restera plus qu'à comprendre ce qu’ils en feront, étant donné la complexité de l'opération, et le doute subsistant des intentions de Yonghong Li, au sujet de l’augmentation des Capitaux du club. Déjà un démenti d’un repreneur ! Alisher Usmanov n'a reçu aucune offre pour racheter le Milan. Le milliardaire russe, actionnaire minoritaire de l'Arsenal, a annoncé, par l'intermédiaire de son porte-parole, qu'il n'avait pas été contacté par l'acquisition du contrôle de la société Rossoneri. Usmanov avait été désigné, ces derniers jours, comme l'un des acheteurs potentiels du Milan, suite au passage de plus en plus probable des 99,93% Yonghong Li appartenant à du club au fond Eliott. Pour le porte-parole d’Usmanov, ce ne serait pas réaliste : "M. Usmanov a reçu de nombreuses propositions pour acheter des clubs de football, certaines sont sérieusement considérées et d'autres ne le sont pas. Monsieur Usmanov, n'a reçu aucune proposition pour racheter Milan." Folie des grandeurs, retour sur terre "Les salaires de l’équipe première du Milan, que je considère comme une équipe très compétitive, se situera entre 110 et 120 millions selon la manière dont réagira le marché dans son ensemble". – Marco Fassone le 7 septembre 2017. C'est ce qu'a déclaré le directeur général des Rossoneri lors de la vidéo-conférence qui avait été diffusée sur les chaînes sociales du club et sur Milan TV le 31 août, juste après la clôture de la campagne de transfert en Italie. Il s'agit d'une croissance comprise entre 57% et 71% par rapport au résultats bruts de l'année précédente, données publiées par la Gazzetta dello Sport du 7 septembre 2016 et traitées par Calcio&Finanza, en prenant en considération le mercato hivernal et le poids de la composante fiscale qui ne s'élevait qu’à 70,41 millions. Le salaire brut total du Milan 2017-2018, calculé à partir des données publiées par la Gazzetta dello Sport dans son édition du 7 septembre 2017, serait estimé à un peu plus de 100 millions d'euros, soit loin de 110-120 millions annoncés publiquement par Fassone. Lors de sa déclaration, il semble que Fassone avait repris, outre l’équipe première, les frais afférents à Vincenzo Montella et son staff techniques : 3M€ net pour l’entraîneur (5,5M€ en brut). Cependant, une différence importante apparaît entre les chiffres de la Gazzetta Dello Sport et de Calcio&Finanza La différence la plus significative concerne le salaire net de Bonucci, indiqué à 6,5 millions dans les enquêtes précédentes de CF. Mais selon La Gazzetta, le défenseur de Milan et de l'équipe nationale est le joueur le mieux payé de Série A, au même titre que Gonzalo Higuain, avec 7,5M€ de salaire Net. Selon le quotidien rose, si on y inclut les bonus, cela pourrait monter jusqu’à 10M€. Du Rocher à la Scala ? Pour finir, selon le10sport, l’actuel propriétaire de l’AS Monaco, Dmitri Rybolovlev commencerait à s’intéresser au Milan AC. Dimitri Rybolovlev aurait commencé à se renseigner concernant un possible rachat. Actuellement à la tête de Monaco, le magnat russe pourrait bien quitter le club Monégasque contre une somme de 500M€. Le Milan trouvera-t ‘il un repreneur avant de se présenter à l’Uefa ? Comment va réagir la Fédération Italienne. Le Club trouvera-t’il les fonds nécessaires pour sa survie ? Quoiqu’il en soit, le blason de ce club « historique » de Série A restera bafoué par cette situation…Attention aussi à ne pas imiter Parme lors de la faillite de la Parmalat…. C'est peut-être aussi le bon moment de conclure le dossier du Giuseppe Meazza... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Victor Newman

    Le Milan qui fait pitié

    Suite aux trois "rapports d'opérations suspectes"», transmis ces derniers mois par l'Unité d'Information Financière de Bankitalia à la Guardia Di Finanza dans le cadre de la vente du Milan à l'entrepreneur chinois Yonghong Li, un dossier a été ouvert au Parquet de Milan sur base du " modèle 45". C’est-à-dire un enregistrement des actes qui ne constitueront pas une nouvelle fraude. Il s’agira donc d’un simple dossier, sans hypothèse de fraude, ou de devoir d’enquête. Cette information est communiquée par l'ANSA, l’agence de presse italienne, qui a eu vent de cette information par les enquêteurs milanais qui avaient déjà été amené à parler de ce sujet en janvier dernier. Selon l’ANSA, le département dirigé par le procureur adjoint, Fabio De Pasquale, a ouvert un « modèle 45 », dans lequel les trois rapports ont été recueillis: A l'époque, aucune commission rogatoire ou d'autres activités d'enquête n'auraient été effectuées. Les rapports étaient parvenus à l'Unité d'Information Financière (UIF) de la Banque d'Italie, qu'elle transmettait au Groupe de la Police tributaire du Guardia Di Finanza de Milan, le tout était ensuite recueilli dans un rapport remis au Procureur De Pasquale. En se basant sur les actes reçus par les "Fiamme Gialle", les enquêteurs évaluent comment procéder dans leurs enquêtes afin de procéder à l’enregistrement d’un dossier avec des hypothèses de fraudes. Pour des événements de ce genre, le procureur Greco a souligné, il y a deux mois, "C’est si nébuleux et compliqué, nous ne savons pas quelles sont les parties, nous ne pouvons pas procédés immédiatement aux retranscriptions." Elliott en secours Le fond Elliott est prêt à garantir les besoins financiers futurs du Milan AC. De son côté, le parquet de Milan a ouvert le "modèle 45", c'est-à-dire sans hypothèse de fraude ou de suspects, sur la vente du Milan à l'entrepreneur chinois Li Yonghong. Peu de temps avant Noël dernier, le Procureur avait constitué un rapport d’une dizaine de page établie par la Police tributaire de la Guardia Di Finança. 3 signalements pour des opérations suspectes avaient été établies, des SOS. Les "Sos" sont les rapports que les banques, les intermédiaires financiers, les opérateurs, sont tenus de remettre à l'Unité des Informations Financières de la Banque d'Italie, lorsqu'ils soupçonnent du blanchiment d'argent. Ces soi-disant "Sos" portent sur la transaction qui a permis le changement de propriété, en mettant fin à l’ère de Silvio Berlusconi . Au cours des derniers mois, le département juridique de Fininvest et l'avocat de Berlusconi, Niccolo Ghedini, ont déposé des documents, à plusieurs reprises, au procureur Francesco Greco, Ces derniers portaient sur un échange d’informations, sur l’évolution des négociations compliquées relative au transfert de propriété des Rossoneri. L’enquête n’est qu’au stade embryonnaire, car pour l’heure, personne n’avait été informé de la situation qui se passe à Hong Kong, et personne ne songeait à la faillite du "coffre-fort" de l’entrepreneur chinois : la Jia Ande. Cependant depuis quelque temps, cette dernière risquait de se retrouver confrontée à une demande de liquidation pour cause de faillite qui avait été demandée par la Banque de Canton. Villareal compte ne pas racheter Carlos Bacca L'avenir de Carlos Bacca doit encore être défini. Selon "Marca", Villarreal a décidé de ne pas exercer le droit de rachat à 18 millions d'euros convenu l'été dernier avec le Milan... L'attaquant colombien est prêté jusqu'en juin et les clubs s’étaient déjà rencontré pour essayer de trouver un accord sur un montant inférieur pour le rachat, mais finalement, le "sous-marin" jaune a pris la décision de ne pas poursuivre avec le Milan Ac. Carlors Bacca avait tout de même inscrit 12 buts cette saison, dont 9 en Liga. Ce dernier retrouvera Milan, club avec lequel il est sous contrat jusqu’en 2020. Est-ce dû à l'actualité récente milanaise ? Elliott, prêteur du Milan et de son propriétaire, est l’organisme qui a remplacé Fininvest depuis avril dernier. Ce dernier a exprimé sa volonté de s’assurer à répondre au besoin du club jusqu’au terme de la saison, afin d’y assurer une sorte de sérénité. Selon des informations de Reuters, une source proche du dossier s’est livrée sur la façon dont a été octroyé le paiement en retard de la part de Li, en ce qui concerne l’ultime tranche de sa première augmentation de capital, soit 60M€ de Capitaux qui devront être suivi d’un second montant similaire. Selon les accords convenus : Entre 30 et 35 millions devraient être placés dans les caisses du club d'ici juin. Afin de permettre au Milan de terminer la saison en toute sérénité", explique la source. Elliott pourrait fournir des liquidités à l'actionnaire de contrôle, en liant les dépôts aux comptes bancaires même du Club. De cette façon, le fonds américain protégerait la valeur de l'actif utilisé comme garantie des prêts accordés. Prêts qui avaient permis à l'entrepreneur chinois Li Yonghong de procéder au rachat Rossoneri à la Fininvest, la société holding de la famille Berlusconi. Dans ce rachat, la dette incluse était estimée à 740M€. Les répercussions de la faillite de la Jia Ande Des problèmes sont à prévoir pour le Milan, surtout pour son propriétaire et son président. Le Corriere della Sera est le premier à s’être exprimé sur la faillite de la compagnie Andes Jie, la société la plus "sûre" de Li Yonghong. Comme indiqué précédemment, cette dernière était sur le coup d’une demande de mise liquidation pour cause de faillite, émise par la Banque du Canton. Ces dernières nouvelles sont une confirmation des problèmes du président Rossonero, qui serait le principal responsable de l'effondrement de sa société. La situation relative à cette dernière va maintenant être confiée à un cabinet d'avocats. Comme le rapporte également le Corriere della Sera, Jie Ande est le principal actionnaire d’une société cotée à la bourse de Shenzhen (11,4%). Cette société était crédité comme étant la société la plus importante et la plus liquide parmi toutes celles indiquées dans le programme officiel du financier chinois, résident à Hong Kong, qui il y a moins d'un an, a racheté le Milan à Fininvest pour 740 millions d'euros. L'avenir du Milan D’après les commissaires chargés du dossier, il n’y aurait pas d’effet direct immédiat sur le club milanais, mais plutôt sur la solidité patrimoniale et la crédibilité de son président, déjà fragilisée lors du rachat. En termes d’image, quoiqu’il arrive, le Milan en subira le contre-coup. De plus, reste à savoir comment se positionnera l’UEFA à la fin de l’enquête, vu qu’en été 2017, des interrogations ont surgi au sujet de la stabilité financière du consortium qui a dépensé quelque 200 millions d'euros pour recruter de nouveaux joueurs. Les septuples champions d'Europe ont dû contracter un prêt colossal auprès du fonds d'investissement américain Elliott et sont dans le collimateur de l'UEFA au sujet du fair-play financier. Mais Li, 48 ans, l’affirmait encore le mois dernier, la situation financière du club était "sûre et solide." C’est exactement le moment choisit où l'on se dit que dans un sens, on a de la chance d’avoir été racheté par le Suning ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×