Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'marcelo brozovic'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

35 résultats trouvés

  1. Marcelo Brozovic est véritablement Epic en ce début de saison. Il est celui qui a guidé l’Inter lors de ses sept premières journées de Serie A. Le milieu de terrain, international croate, garanti également un rendement absolument extraordinaire en faisant preuve d’une certaine constance : Whoscored, le principal site de statistiques liées au football confirme les faits Brozovic est le dominateur incontesté et incontestable dans La moyenne des passes en Serie A : 82,1 passes Le nombre de kilomètre parcourus en moyenne sur un match: 12,772 km Le milieu de terrain le plus précis : 91,1% Une statistique impressionnante pour un joueur qui ne se limite pas qu’à réaliser des passes latérales. Dans ce dernier classement, Brozovic met à l’amende deux des meilleurs interprètes de la catégories : Fabian Ruiz et Miralem Pjanic. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Antonio Conte s’est livré, tout comme certains joueurs, en conférence d’après-match, suite à la victoire aux forceps de l’Inter sur le terrain ô combien compliqué de la Sampdoria Antonio Conte "Je suis certainement satisfait de la prestation de l’équipe et de la victoire. Lorsque tu joues certaines parties avec une telle clarté d’esprit, en te créant autant d’occasions, tu te dois te tuer le match plus tôt. La première période s’est terminée sur le 2-0, mais on aurait pu en inscrire encore plus." "Ensuite, à la reprise, est arrivé un impondérable car nous aurions pu inscrire le 3-0, mais au lieu de cela, nous avons été réduit à 10 et avons pris un but par la Sampdoria. Cette phase de jeu aurait pu déstabiliser n’importe qui, mais les garçons ont tenu bon et avec mes changements, nous sommes parvenu à retrouver de l’équilibre." "Nous avons inscrit le troisième but en infériorité numérique et nous aurions pu en inscrire un quatrième avec Lukaku. Je suis content de l’interprétation proposée par les garçons sur ce match. Nous dominions et tout a été bouleversé en un instant, le risque était d’encaisser le contre-coup mais les garçons ont en revanche tenu bon en démontrant d’être sur le bon chemin au niveau mental." "Je vois le verre à moitié plein vu comment cela s’est terminé, nous avons fait des pas en avant dans l’attachement au match et certaines situations te renforcent, même si nous aurions mérité de vivre un autre partie au niveau émotionnel, vu comment nous l’avions gérée." "Les garçons méritent les applaudissements, nous pouvons fêter sur l’instant la victoire, mais nous devons nous préparer immédiatement au déplacement au Nou Camp, face à Barcelone." L’Inter en tête avec le plein de point ? "Nous devons voler bas et raisonner match après match, seul le temps nous dira quel sera notre parcours et ce que nous pourrons ambitionner. J’ai fait des changements, mais nous avons puisé tant d’énergies, nous devons à présent en récupérer pour le prochain match face à Barcelone." "C’est inévitable que lorsqu’il te manque qu’un homme, que tu le veuille ou pas que tu sois amené à reculer, sans concéder trop d’espace. Jouer à 10 contre 11 n’est simple pour personne, il ne faut pas se montrer imprudent car le centre de gravité en est diminué. Mais l’entrée de Romelu a permis de maintenir à bonne distance la Sampdoria car il est très bon dans la conservation du ballon et pour profiter des espaces." "Candreva a réalisé une belle première mi-temps, D’Ambrosio le couvrait plus régulièrement, Même Barella a fait une bonne entrée. Plus je travaille avec les garçons, plus eux métabolisent les connaissances. J’estime que nous travaillons de façon importante dès mon premier jour, et je dois les remercier car nos six victoires sont le fruit du travail mais aussi de la disponibilité à réaliser ce que nous, le staff, imposons au groupe depuis le premier jour. Je suis content lorsque je vois que les garçons reconnaissent certaines situations apprises, sur le terrain." Bastoni ? "La moitié de la Serie A le voulait en prêt, mais je m’y suis opposé. Je veux travailler sur lui car j’ai vu son potentiel, il fait ce que je lui demande, s’il représente sans aucun doute le futur, il est déjà une alternative importante actuellement." Roberto Gagliardini "Cette victoire à Gênes nous donne confiance en nos moyens. Nous avons montré que nous pouvions commander un terrain jugé difficile, même si nous étions en infériorité numérique. Nous sommes toujours restés compacts et nous avons tué le match avec le troisième but. Cette victoire nous donne du moral en vue des rencontres importantes qui nous attentent." Barcelone et le Derby d’Italie ? "Nous voulons démontrer que nous jouons chaque match pour gagner. À présent, un match extrêmement difficile nous attend à Barcelone, mais nous voulons rentrer à la maison avec des points suite au match nul d’ouverture face au Slavia. Nous préparerons ce match de la meilleure des façons possible, ensuite, dès le coup de sifflet final, nous penserons à la Juventus." 14 buts inscrit, dont 8 par des milieux de terrains… "Nous savons que dans le jeu du coach, que le travail des milieux de terrains est important, aussi en phase de but. Nous cherchons à faire au mieux ce qu’il nous demande, il nous transmet du courage, de la détermination, sa carrière parle pour lui, il veut toujours gagner et apporte tant de motivation." Mon parcours personnel ? "J’en suis très heureux, j’ai tellement envie de bien faire ici. Je suis devenu papa et cela m’aide énormément, j’espère que cette saison pourra m’apporter tellement de satisfaction sur le terrain." Stefano Sensi "Je suis content de la victoire et pour mon but. Je cherche toujours à m’améliorer et à faire de belles prestations, aujourd’hui, un bon résultat a été obtenu. Ce n’est jamais gagné à l’avance de venir l’emporter à Gênes, leur tifosi apportent toujours de grandes motivations à l’équipe." "Nous avons été bon à ne pas les sous-évaluer. Sur le 2-1 l’ambiance est monté d’un cran et nous avons été bon à inscrire immédiatement le 3-1. Je ne m’attendais pas à cet impact, mes équipiers m’ont aidé, je me fais entendre et à mon âge, c’est quelque chose de positif." "Nous connaissons la valeur de Barcelone, nous savons qui nous sommes au niveau mental et dans les jambes. La croissance est toujours en cours, une période encore plus difficile arrive et nous travaillons pour ne pas craquer et répondre présent." La qualité du groupe ? "Nous sommes unis, solide, tout le monde se sacrifient." Alessandro Bastoni "J’étais touché, j’attendais ce jour depuis tant. Je suis content de la prestation d’équipe, nous étions venu ici pour l’emporter et nous y sommes parvenu. Le groupe m’a très bien accueilli, surtout Godin qui m’enseigne tant. Cela me parait si incroyable d’avoir un conseiller tel que lui...et tout est réel. Jouer au football est ce qui me plait, par chance ce sont d’autres choses qui pourraient m’empêcher de dormir la nuit." Marcelo Brozovic "Nous avons disputé une très belle partie, nous avons un peu souffert après l’expulsion, mais nous avons joué et gagné en équipe. Conte nous dit toujours ce que nous devons faire, chacun d’entre nous sait comment se comporter sur le terrain. Aujourd’hui aussi, nous avons réalisé une grande prestation qui nous apporte de la continuité." Barcelone et la Juve ? "La première rencontre est celle qui nous intéresse, puis nous penserons à l’autre. Le Barça est une des équipes parmi les plus forte au Monde, mais nous sommes l’Inter et nous voulons démontrer que nous sommes au Top, nous allons pour la jouer." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Matteo Politano s’est livré avant le match opposant l’Inter à la Lazio, voici les déclarations de l’Italien sur son parcours à la Beneamata: "J’ai toujours eu l’ambition d’arriver dans une grande équipe, de jouer la Ligue des Champions et de me battre pour le Scudetto." Mon secret ? "M’entraîner et prouver que je m’améliore constamment." Les tifosi ? "Nous avons un public extraordinaire. La saison dernière, ils nous ont poussé vers nos objectifs. À présent Conte est arrivé, c’est une personne qui veut toujours gagner. Il y a aussi des nouveaux équipiers qui apportent de l’expérience, la culture de jeu prônée, apporte de la sérénité au groupe, nous travaillons énormément." "Nous sommes tous uni pour faire la fierté du peuple Nerazzurro. Lors de mon temps libre, je regarde le Tennis et la Formule 1, mais le Calcio reste toujours dans mes pensées..." "Avec mon pied gauche, je cherche toujours à inventer quelque chose. Je l’avais déjà fait avec Sassuolo face à l’Inter justement, avec un coup-franc tiré sous le mur...C’est de ma faute si Brozovic a inventé cette position du crocodile." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. gladis32

    Marcelo Brozovic

    BROZOVIC Marcelo Informations Générales : Nom : Brozovic Prénom : Marcelo Poste : Milieu Date de naissance : 16/11/1992 Lieu de naissance : Zagreb Nationalité : Croate Taille : 181 cm Numéro de maillot : 77 Au club depuis : Janvier 2015 Position sur le terrain : Biographie: Le milieu croate fait ses classes au club des Hrvatski Dragovoljac de Zagreb. En 2010/11 et tout récent promu en Prva HNL, il effectue ses débuts professionnels. Malheureusement à l'issue de la saison le club est relégué mais Brozovic rebondit au Lokomotiv de Zagreb. Il y est là aussi titulaire et tape dans l’œil du Dinamo. Transféré en août 2013 il s'impose assez vite dans le dispositif de Jurčić (23 rencontres + 6 en Champions League). Dans la plus grande des compétitions il ne peut éviter l'élimination de son équipe (le Dinamo finira dernier du groupe avec un point et un but inscrit). En fin d'année il ouvrira son armoire à trophée pour son premier titre de champion de Croatie. Les saisons se suivent et se ressemblent. En 2013/14 il est de nouveau champion mais il participe plus que le précédent titre avec 27 rencontres de Prva HNL et six buts. Relégué en Europa malgré un but face à l'Austria de Vienne au troisième tour, là aussi ce sera sans succès. Après une saison bien remplie il est appelé dans la liste de Kovač pour se rendre au Brésil pour la Coupe du Monde. Première sélection face à l'Australie en phase préparatoire, il entrera à la 61' lors du match inaugural face au Brésil, rien de plus. Reprise avec le Dinamo et là il éclot totalement. Titulaire indiscutable, plusieurs clubs étrangers le supervisent. Et dans un club réputé pour sa formation (Modrić, Mandžukić, Cop, Vrsaljko, Badelj), son profil intéresse fortement les formations étrangères. Et en janvier 2015 il rejoint l'Inter pour un prêt longue durée jusqu'en juin 2016. Clubs 2010/11: Hrvatski Dragovoljac 2011/aou13: Lokomotiv Zagreb aou13/jan15: Dinamo Zagreb jan15/... Internazionale
  5. La rumeur bat son plein: Marcelo Brozovic et Romelu Lukaku ont failli en venir aux mains suite à la contre-performance de l’Inter face au Slavia Prague dans le cadre de la première journée de la Ligue des Champions. Timing incorrect Selon Sport Mediaset, la "discussion" entre les deux joueurs ne se serait pas tenue à la fin du match, mais bel et bien à la pause. Cette situation serait partie en vrille lorsque le Belge a demandé à ses coéquipiers de faire preuve de plus de courage dans les phases offensives. Conte, présent, aurait volontairement adopté une position attentiste. Pour Conte il peut y avoir des discussions, mais celles-ci doivent toujours être orientée vers la victoire. Il avait donc dans son optique laisser les joueurs échanger avec l’objectif de les voir parvenir à trouver une solution pour remporter un match jusqu’alors compliqué. Cette version semble plus cohérente, étant donné qu’en fin de rencontre, Lukaku s’est présenté pour signer des autographes et réaliser des selfies, sans démontrer en apparence un quelconque problème De Vrij pour la forme ? Questionné par Sport Mediaset, Stefan De Vrij a botté en touche sur la rixe entre Brozovic et Lukaku : "Ceux qui ont écrit cela n’ont jamais été dans un vestiaire. Il n’y a rien à dire, rien à répondre." L’indic d’Internazionale.fr confirme De Vrij "Il n’y a pas eu de dispute comme le suggèrent les médias, mais un échange entre les joueurs, tous les joueurs. Lukaku a parlé du fait qu’il ne recevait pas beaucoup de ballons. Brozovic a réagit avec un ton un peu élevé, car il était énervé par le rendement global de l’équipe. Mais il n’y a eu aucune bagarre, ni rien." Situation actuelle "Ce qu se passe dans le vestiaire n'est, la plupart du temps pas connu à l'extérieur. L'Inter n'est pas inquiète sur la situation concernant Lukaku et Brozovic. Conte espère d'ailleurs que l'équipe conservera la même animosité lors de la confrontation face au Milan." "Ce serait la meilleure réponse suite à l'attitude mollassonne proposée en Ligue des Champions. Certes, les deux joueurs sont resté un peu en froid, mais c'était inévitable. Heureusement, grâce à leurs équipiers, ils n'en sont pas venu aux mains, seules des insultes entre les deux parties ont eu lieu." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Interviewé par Sky Sport et Sport Mediaset, Stefan De Vrij est revenu sur la contre-performance de l’Inter et l’échange houleux entre Lukaku et Brozovic "Celui qui a dit cala n’a jamais été dans un vestiaire, je n’ai rien à rajouter…Tant de choses ont mal tourné, nous n’avions pas le bon état d’esprit et cela ne plus se reproduire. Ils ont eu plus d’envie pour l’emporter, tandis que nous faisions preuve d’imprécisions. Ne pas parvenir à pratiquer notre jeu était décevant. Mais j’estime que nous devons aller de l’avant et ne plus y repenser..." "Avec l’entraîneur, nous nous sommes immédiatement remis au travail, nous avons revu le match en constatant nos erreurs et nous avons compris que ce type de prestation ne doit plus être proposée. A présent, c’est à nous seul de réagir." Le Derby ? "Nous sommes motivés, nous avons tous l’envie et nous somme concentrés dans l’idée de gagner le Derby. C’est toujours une très belle partie à disputer, elle est extrêmement importante pour notre parcours. Nous sommes très confiant, nous devons apporter une réponse. Ce sera un match extraordinaire pour les deux équipes. Nous devrons faire un résultat même si nous savons que le Milan est une bonne équipe, composée de joueurs fort et d’un brave entraîneur. Nous devons nous y préparer au mieux." Les nouvelles recrues ? "Godin est très fort, il nous aide tant. Cela va de mieux en mieux avec ce nouveau système défensif, nous devons continuer à y travailler. Lukaku est d’un physique impressionnant, il est très rapide, il travaille tant pour l’équipe. Et il y a aussi Sensi, il a surpris tout le monde, il est techniquement super, il tire bien et sait gérer le ballon. J’espère que cela continuera comme ça." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Voici l'article paru sur le site belge 7sur7.be: "Les débuts de Romelu Lukaku à l’Inter ne sont pas de tout repos. Si tout se passe bien en championnat (l’Inter est en tête de Serie A avec neuf points sur neuf), Big Rom’ a tout de même déjà eu droit à un traitement particulier de la part des supporters italiens, à Cagliari. " "Et d’un point de vue sportif, les Nerazzurri ont connu leur premier sérieux revers, mardi soir, en Ligue des Champions. Alors qu’ils ont un groupe particulièrement compliqué à négocier, avec le Borussia Dortmund et le Barça, les Interistes ne pouvaient pas se permettre un faux-pas, chez eux, contre le Slavia Prague." "Ils ont dû s’arracher pour éviter une défaite d’entrée. Suffisant pour que de premières tensions se ressentent dans le vestiaire. Selon la Gazzetta dello Sport, Romelu Lukaku et Marcelo Brozovic en sont même quasiment venus aux mains, dans le vestiaire, après le match, mardi soir." En cause? "Des critiques que Romelu Lukaku auraient adressées à ses coéquipiers et que l’international croate a prises pour lui. Anecdotique ou pas? Seul l’avenir le dira... " Ce qu'il en est exactement via Fcinter1908.it Information en provenance de la Gazzetta Dello Sport: Romelu Lukaku a demandé à tous une attitude plus combative, en invitant tout le groupe à respecter le plan tactique défini par Conte. Cette façon de faire n'a pas plus à Brozovic, à tel point que le Croate a eu des paroles, pas vraiment amicale, visant des références personnelles du Diable Rouge. Même si il n'y a pas eu de coup à proprement parler , c'est un fait que le croate voulait se mesurer à Lukaku. A tel point qu'ils ont été séparé par leurs équipiers. Mais Ils n'en sont pas venu au main pour se comprendre. "Cette réaction du Croate n'est pas la première, lui qui avait connu également des problèmes de ce type avec l'ancien détenteur du numéro 9...Mauro Icardi qui n'est plus là." Voici un complément d'information de la part du Corriere Della Sera: "Brozovic a entendu le discours et l'a interprété comme étant lui-même le premier visé et non l'équipe. Les deux hommes ont menacé de se retrouver, ils sont entrés en contact, puis tout s'est terminé là." "Tout le monde décrit Lukaku comme un gentil géant, mais il reste un Géant. Brozovic a plutôt un caractère plutôt fumeur. [...] Les deux ont quitté le stade en partant presque simultanément, sans dire un mot...Ils se sont vus hier à Appiano, où il n'y a pas eu de suite, ni de clarification" une situation loin d'être idéale avant le Derby. De son côté, Conte remet en question certaines personnalités de l'équipe, le match proposé par l'Inter étant de très faible facture. Pour l'heure Marotta prône la confiance. Le Saviez-Vous ? Conte a été marqué, à tel point qu'il est parti passer la nuit suivant le match à Appiano Gentile afin d'y passer une nuit blanche en vue d'analyser les erreurs commises et chercher des solutions. Lors de la première séance d'entrainement qui a suivi, Conte était ferme en soulignant les erreurs commises et ne devait pas être répété. Pensez-vous que Romelu a fauté ? Ou est-ce que le "dernier élément croate" reste le dernier élément perturbateur d'un noyau qui avait pourri le vestiaire, par le passé ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. L'Inter de Conte a déroulé chez elle, au stade Giuseppe Meazza, pour cette première journée de Serie A. Victoire 4 buts à 0 signée Brozovic, Sensi, Lukaku et Candreva. Très belle prestation des Nerazzurri face au néo-promu Lecce. Début de saison en fanfare avec de beaux buts à se mettre sous les dents et une équipe, un groupe souriant et motivé, qui semble avoir faim. C’était un néo-promu en face, mais qui a su se montrer dangereux lors des imprécisions défensives, surtout en première période où les Leccesi ont pu soigner leurs statistiques en tirant plusieurs fois au but. Superbes buts de Brozovic et Candreva de loin en pleine lucarne, jolis dribble de Sensi dans la surface avant de conclure et premier but pour Lukaku pour son premier match. Prochain test assez intéressant dimanche soir (20h45) à Cagliari face à une équipe sarde qui à l’air prometteuse, et on le sait, on a eu de la peine les dernières fois face à eux. Alors patience, travail et concentration. Match après match vers un objectif qui doit se dessiner au fil de la saison. BROZOVIC EN INTERVIEW D'APRES MATCH : "Une belle victoire. On a peut être raté trop de passes dans le premier quart d'heure, mais après nous avons mieux joué. Nous avons mérité les trois points." "Le but ? Ça ne m'intéresse pas beaucoup, la victoire compte davantage. Mes coéquipiers sont tous de bonnes personnes : quand je marque, je veux que tous soient présents pour le fêter. Nous devons toujours nous donner à 100%. Il faut lutter, on doit gagner, il faut aller de l'avant." "L'écart avec la Juve et Naples ? J'espère qu'il pourra se réduire. Maintenant pensons à Cagliari. On espère toujours gagner, point." "Au sujet des tifosi : Après 7-8 ans, nous sommes arrivés à 75 000 supporters. Nous sommes vraiment nombreux. On peut seulement les remercier : j'espère que ce numéro sera plus élevé la prochaine fois".
  9. L'Inter a diffusé un communiqué relatif à l'état de santé de Marcelo Brozovic, sorti sur blessure lors de la réception de l'Atalanta Bergame, ce dimanche après une vingtaine de minutes de jeu. "Remplacé au cours de la première période d'Inter-Atalanta, Marcelo Brozovic a été soumis à une IRM qui s'est tenue à l'Istituto Clinico Humanitas di Rozzano." "L'examen a mis en évidence une distraction musculaire au semi-tendineux de la cuisse droite. L'état de santé du croate sera réévalué la semaine prochaine." Marcelo Brozovic, blessé aux ischio-jambiers de la cuisse droite sera donc absent pour les confrontations face à Frosinone et la Roma. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Une nouvelle tuile pour l’Inter… Après vingt minutes de jeu, Marcelo Brozovic a dû abandonner ses équipiers face à l’Atalanta, des suites d’une blessure musculaire. Si un examen est programmé, au plus tard ce mardi, nul doute que tous retiennent leurs souffles du côté du Corso Vittorio Emmanuel tant l’impact de Brozovic est important cette saison. Annoncé déjà absent face à Frosinone, il n’est pas encore certain de le retrouver pour les confrontations plus importantes, avec en ligne de mire, la rencontre face à la Roma. L’architecte L’Inter a trouvé en son croate une boussole, un chef d’orchestre, un point de référence. Luciano Spalletti, qui a été celui qui a su lui trouver le "rôle idéal" espère pouvoir compter sur lui pour le Rush Final. Marcelo Brozovic a disputé 2 296 minutes en Serie A. Si on y inclue la Coupe d’Italie et les compétitions européennes, il atteint 3 186 minutes de jeu. C’est simple, Brozo est un pilier de l’Inter de Spalletti. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’il a été encensé par son entraîneur : "Brozovic est un joueur qui dispose d’une boussole directionnelle dans les pieds, il réalise des passes précises et il est doué pour trouver un homme libre. Il peut parfois toucher un peu trop le ballon, mais ce défaut est dû au rôle fondamental qu'est le sien : C’est le joueur qui dispose de la Connaissance, des pieds et de la personnalité des plus grands." Dans le classement très particuliers des ballons gagnés, Brozovic est troisième avec 125 ballons de repris à l’adversaire, juste derrière Allan et ses 128 ballons et Koulibaly avec ses 126 ballons. Epic Brozo est un baroudeur : Il est tout simplement le joueur qui dispose de la plus grande moyenne de kilomètres parcourus : 11,82 km de moyenne. Un pur marathonien. Malgré cette importante quantité de kilomètre parcourus, il reste lucide balle au pied, un comportement important pour ce point névralgique qu’il représente dans le jeu interiste. Enfin Brozovic sait aussi inventer des gestes venus d’ailleurs, preuve en est la position du crocodile sur un coup-franc botté par Luis Suarez lors de la confrontation entre l’Inter et le Fc Barcelone. Néanmoins, comme c’est le cas avec Radja Nainggolan au poste de Trequartista, personne ne peut suppléer, à un niveau similaire, Marcelo Brozovic à ce poste. Comment jugez-vous son impact sur l’Inter 2018/2019 ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Une très bonne nouvelle de l’infirmerie pour Luciano Spalletti. A travers un communiqué officiel, le club a confirmé que l’opération subie par Joao Miranda s’est bien déroulée. Il s’agissait d’une réduction chirurgicale de la fracture des os nasaux, subi lors du match Inter-Spal. L’opération réalisée à l’Istituto Clinico Humanitas di Rozzano a été une parfaite réussite. La résonance magnétique de Marcelo Brozovic, remplacé dès la 42’ minute de jeu ce dimanche à cause d’une douleur musculaire au fléchisseur de la cuisse droite, n’a mis en évidence aucune lésion. Les conditions physiques des deux joueurs seront suivies jours après jours! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Dans le long entretien accordé par Wanda Nara à l'hebdomadaire Gente en date du 22 février (ndlr : sorte de Voici italien), elle revient sans tabou sur de nombreux sujets brûlants. Extraits : "La vérité est que Mauro a encore deux années de contrat avec l'Inter et nous en sommes heureux. Il y a un nouveau directeur au club et nous évaluons la marche à suivre. Ce qui sera décidé sera le meilleur pour les deux camps. Milan c'est ma seconde maison. Tous mes enfants sont italiens et seul Valentino est né en Argentine, mais nous sommes arrivés ici très rapidement. Représenter Mauro est facile vu qu'il est très important en Europe. Tout ce qui tourne autour de lui doit en être discuté." Qu'en est-il de votre rôle d'agent justement ? "C'est un monde très sexiste. Ce que je fais est révolutionnaire car même si de nombreux parents représentent les joueurs, le rôle des femmes dans le football est plus lié à "reste à la maison et pas de commentaires..." C'est pour cela que c'est révolutionnaire. J'ai des amies femmes de joueurs qui en rigolent. J'ai débuté et étudié avec les représentants de Mauro. Je connais le football, les problèmes fiscaux, les situations contractuelles. Je parle trois langues et je connais la législation car je me prépare depuis des années. Mauro est un joueur important, je me devais de rencontrer les présidents de presque toutes les équipes célèbres d'Europe. Ils me rappellent, me saluent, me consultent..." Il y a eu des rumeurs sur une aventure avec Brozovic... "Il n'y a pas de crise. Les histoires qui sortent sont issues de personnes à l'imagination débordante qui n'ont pas grand chose à faire de leur vie. Brozovic je le connais mais je ne l'ai jamais vu. Mauro est mon époux et nous sommes heureux. Ce n'est pas simple d'être une femme dans ce monde mais il y a des gens qui me respectent. Certains inventent des choses pour me déstabiliser." Il y a aussi cette relation conflictuelle avec la sœur d'Icardi, sur les réseaux sociaux. "Je ne parlerai jamais en mal d'un parent. Il y a des choses qui se passent en famille et qui restent entre nous. Je n'ai aucun problème avec personne, j'aime mon mari et toute sa famille. Mon beau-père est souvent avec nous. J'apprécie que Mauro m’ait toujours placé devant tout, et qu'il soit le premier à me respecter. Notre relation est basée dessus, et sur la confiance. Je suis indépendante, je gagnerai toujours mon propre argent. Je ne suis pas avec Mauro pour ça." Sur la relation avec son ex-mari Maxi Lopez : "Il est regrettable qu'il accorde une plus grande priorité à son ego qu'à ses enfants. Cela s'est résolu au tribunal et aujourd'hui je suis responsable de l'éducation de mes enfants. Je suis une mère présente sans père et parents proches. C'est pourquoi il devrait remercier tout ceux qui œuvrent à leur éducation. De plus il continue à parler sans pour autant en faire plus pour eux. Non seulement il ne le reconnait pas mais il dit même le contraire. C'est très grave. Puis il a décidé de vivre dans une autre ville, le fait de m'éloigner de mes enfants me serait impossible." ®gladis32 - internazionale.fr
  13. Deux mots sortis tout droit de la bouche de Beppe Marotta : Player Trading. En effet, l’Inter qui après tant d’années a toujours refusé de céder ses joueurs importants, est prêt à inverser la tendance en suivant les conseils de son nouvel Administrateur-Délégué. En vue de se préparer au Mercato Estival, le Suning pourrait donc décider de prendre ce chemin alternatif pour faire son mercato : Encaisser une pluie de millions d’euros suite au départ d’au-moins un "Big" puis se lancer dans une stratégie de recrutement. Ivan Perisic en tête de liste Comme nous l’explique Tuttosport, il y a d’importantes indications quant à un éventuel départ: "En haut de la liste, on retrouve toujours Ivan Perisic qui n’a pas su profiter des découlés post-mondial, sa nonchalance est assez grave et les performances proposées par le Croate cette saison n’aident pas à le monétiser. Perisic aura 30 ans le 2 février et la sensation actuelle est que le moment est arrivé avec le joueur pour emprunter à présent deux chemins différents. Si l’Inter avait précédemment refusée des sommes importantes qui auraient quasi entièrement amorties le coût de son acquisition, à présent, elle ne dressera plus de murs pour le conserver." "Marcelo Brozovic dispose d’une clause libératoire qui s’élève à 60 millions d’euros. Considéré comme intransférable et irremplaçable par Luciano Spalletti, le sacrifier serait très mal digéré par le natif de Certaldo, surtout que Spalletti a refondé son équipe en se basant justement sur le Croate. Ce qui est sûr, c’est que si, entre le 01 et le 15 juillet, un club propose cette somme, l’Inter n’aura plus son mot à dire et ce sera à Brozo de confirmer ou pas s’il souhaite continuer sa carrière à Milan, un détail à ne jamais oublier." "Le troisième joueur pourrait se nommer Milan Skriniar, un joueur que tous souhaiteraient conserver à Appiano. Ausilio travaille sur sa prolongation de contrat et espère qu’il pourra résister aux offres qui seront proposées au Palazzo Saras. Croire que Milan ne plait pas au plus grands d‘Europe serait une utopie, car Barcelone en tout premier lieu pourrait proposer 80 millions d’euros. Ne pas vendre son défenseur central pour une telle somme, aussi bon soit-il, pourrait être considéré selon le quotidien turinois comme une folie." "Dernier nominé, Mauro Icardi : Malgré les tractations entre l’Inter et son épouse et agent Wanda Nara, l’Inter n’est pas sûr de conserver son capitaine étant donné l’insistance du Real Madrid. Le club madrilène pourrait déjà tenter de le recruter durant ce mercato hivernal. Mauro a toujours déclaré vouloir remporter des titres en tant que Capitaine de l’Inter avant de songer à un éventuel départ. Un départ qui, s’il intervenait plus tôt que prévu, pourrait contraindre l’Inter à trouver un joueur à la hauteur, capable de marquer autant de buts que Maurito à chaque saison." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. Leader silencieux, le vice-champion du Monde Marcelo Brozovic a déjà marqué la Serie A de son empreinte. En effet, en Italie, seule les statistiques comptent et ont toujours raison… et force est de constater que dans son secteur, Epic Brozo est actuellement le numéro 1. Pour plusieurs joueurs, jouer dans le secteur du croate impose une fatigue importante, voire une perte de lucidité. Pour Opta, Brozovic est actuellement ce qui se fait de mieux sur le terrain adverse. En effet, ce dernier est leader du classement du nombre de passes réussies, avec un total de 175 passes, soit 56 de plus que son principal concurrent : Mario Rui du Napoli qui en a totalisé "que " 119. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Inter, trois renouvellements sont à venir : Une seule inconnue, la date pour la signature d'Icardi. "Le premier à signer un renouvellement ne sera pas Mauro Icardi" "Icardi, Skriniar et Brozovic seront les prochains Nerazzurri à renouveler leur contrat". C'est ainsi que débute l'article du Corriere dello Sport concernant la situation des renouvellements de contrats à l’Inter. L'affaire la plus médiatique concerne l'attaquant argentin et capitaine de l’Inter : "A partir du 10 septembre, la rencontre entre les différentes parties peut être organisée. Jusqu’à maintenant elles ne se sont jamais assises pour discuter mais ont simplement échangé à distance. La volonté mutuelle de continuer pour longtemps est le ciment de la relation, l'accord va rapidement arriver. Reste à savoir si la signature se fera sur les 8 millions requis par Wanda ou les 6-6,5 offert par le club. SKRINIAR ET BROZOVIC - Pour le défenseur slovaque, des propositions de 70 millions (United et City) ont été rejetées avec des salaires vertigineux : le salaire actuel (1,5 million par an) sera doublé, bien que la demande de l'agent soit plus élevée. Même Epic Brozo est à deux pas du renouvellement : il gagne actuellement 2,5 millions d'euros nets par saison », une prime sera versée pour les performances de la saison dernière et lors de la coupe du monde. Attention, il peut être le premier des trois à signer ", explique le Corriere dello Sport. ® JY DS - Internazionale.fr
  16. Avec la probable arrivée d'Arturo Vidal à l'Inter, la Gazzetta dello Sport a analysé comment les options du milieu de terrain des Nerazzurri changeraient si le chilien, Marcelo Brozovic et Radja Nainggolan étaient tous mis à la disposition de Spalletti cette saison. Selon le quotidien basé à Milan, il suffit de regarder les chiffres pour comprendre à quel point l'Inter ferait un saut de qualité au milieu du terrain, après une saison où beaucoup de gens avaient critiqué le manque d'options mises à la disposition de Luciano Spalletti. Tout d'abord, on note que Nainggolan, Vidal et Brozovic ont tous réussi plus de tacles et ont tenté plus de tirs en moyenne en Serie A que chacun des milieux de terrain de l'Inter lors de la saison 2017-18 (à l'exception de Brozovic, évidemment). Deuxièmement, la Gazzetta dello Sport souligne que Vidal est devant en terme de buts marqués en Serie A et enfin que Nainggolan est en tête du classement concernant le nombre de ballons récupérés. En somme, ces statistiques soulignent comment, contrairement à l'année dernière, Spalletti aura maintenant un milieu de terrain de « bad boys » qui sont capables de récupérer la balle et de se diriger directement vers le camp adverse. ®Rheyou Diamweli – Internazionale.fr
  17. La Coupe du monde vient de se terminer en Russie et deux joueurs ont brillé durant cette compétition, deux interistes: Marcelo Brozović et Ivan Perisic. Les deux Nerazzurri ont été importants dans le jeu croate et la Direction de l'Inter ne compte pas les brader, ou en profiter pour s'en débarrasser. Spalletti les attend à bras ouverts Les deux croates reviendront à Appiano Gentile, après le match amical du 4 août à Lyon, car ils auront droit à des vacances bien méritées. Cependant, la prestation de la Croatie a vu plusieurs clubs européens marquer leur intérêt pour nos deux joueurs. Marcelo Brozovic Sa clause libératoire de 50M€ a expiré le 15 juillet. D'après la Gazzetta Dello Sport, l'Inter a l'intention de lui proposer un nouveau contrat dépassant les 2,5M€ jusqu'en 2021. Le but de l'opération: Prolonger "Epic Brozo" et supprimer définitivement la clause libératoire du contrat. Ivan Perisic Trois buts et un mondial de haut niveau. C'était une arme clé pour Spalletti la saison écoulée. Concernant Ivan, le discours est similaire, l'Inter ne compte pas brader son joueur, ne compte pas inclure de clause libératoire et le club ne discutera qu'à partir d'une offre de 70M€. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Samir Handanovic, Milan Skriniar, Marcelo Brozovic et Mauro Icardi, représentent l’épine dorsale de l’Inter de Spalletti. Selon la Gazzetta Dello Sport, le club entend satisfaire Luciano Spalletti et voici un bref récapitulatif, qui fait suite à tout ce que l’on a pu entendre dans la presse. SKRINIAR Intransférable, le joueur vient d’ailleurs de signer son nouveau contrat jusqu’en 2023, il percevra un salaire de 2,2M€ HANDANOVIC Malgré les dernières rumeurs l’envoyant au Napoli, le slovène est un indéboulonnable de l’équipe. L’Inter n’a aucune intention de traiter pour la cession de son numéro un : Intransférable également. BROZOVIC Le Croate dispose d’une clause libératoire valide pour l’étranger, à savoir 50M€, mais le club pourrait raisonner différemment à ce sujet. Surtout que Brozovic est à présent apprécié des tifosi et qu’il est déterminant pour Spalletti. Nous dirigeons-nous vers la levée de cette clause ? ICARDI La volonté entre les deux parties est de voir ce mariage continuer. La Direction interiste est convaincue de rester dans les clous du Fair-Play-Financier de l’Uefa, sans avoir à sacrifier Maurito. Un contrat lui sera proposé à son retour de vacances. Ce dernier aura une validité jusqu’en 2023, son salaire augmentera, tout comme sa clause. Et les autres ? Miranda a prolongé jusqu’en 2020 Candreva discute avec l’Inter pour prolonger jusqu’en 2021 . Santon discute également avec l’Inter pour prolonger jusqu’en 2021 Concernant ces deux derniers, ce sont des initiatives stratégiques pour le bilan, mais il y a aussi la volonté de créer un groupe historique important. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Miroslav Bicanic, l’agent de Marcelo Brozovic, confirme au cours d'une interview que notre international croate a été approché par le Fc Séville en janvier dernier : “Quand Marcelo s’est marié et a eu un enfant, il s’est responsabilisé. Il a compris l’importance d’être devenu papa. Son épouse et sa fille sont ceux qui lui transmettent cette force qui sommeille en lui. Dans le passé, les Tifosi de l’Inter l’ont sifflé, à présent, c’est une idole. Brozovic a toujours joué pour les Nerazzurri avec son cœur, mais c’est seulement durant cette saison qu’il a su trouver sa voie." Séville ? "Par chance, le club n’a pas su lui trouver de remplaçant, et cela lui a permis de jouer avec continuité. Marcelo aime être un joueur important de l’Inter, et à présent il va disputer la Ligue des Champions. Il s’est offert un appartement à Milan et il considère la ville lombarde comme sa maison." La Clause libératoire de 50M€ ? "Oui, c’est vrai, cette clause existe. Si un club est prêt à la payer, il pourrait partir. Mais on peut également souligner qu’un nouveau contrat pourrait être une hypothèse acceptable, même si pour l’instant personne ne s’est pas encore exprimé à ce sujet au Club." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. Marcelo Brozovic a trouvé sa place dans le 11 de base de l'Inter. Placé devant la défense par Luciano Spalletti, le Croate est dans son élément et ses prestations sont du plus haut niveau. Le summum aura été sa prestation face à la Juve, où avec l'aide de Rafinha (dans un tout autre poste), il a su prendre le meilleur sur la bande à Allegri. Pourtant et malgré cette seconde partie de saison "intéressante", le futur de Marcelo reste flou Ce dernier dispose d'une clause libératoire d'une valeur de 50M€. Durant une longue période, cette somme semblait anormalement élevée, mais vu ce que propose Marcelo Brozovic depuis plusieurs match, n'importe quel grand club pourrait s'attacher ses services pour une somme "correcte". Au niveau des performances, Spalletti n'a plus remplacé Brozovic, durant 9 matchs de suite. Ses prestations lui permettent également de frapper à la porte des "23" de son équipe nationale, et ce, peu de temps avant le mondial en Russie. Acheté 8M€ grâce à un blitz réalisé avec son agent Pastorello, par Piero Ausilio, on peut que constater que l'Inter aura flairé la bonne affaire. Pour l'Inter, si une offre est déposée sur la table, Marcelo sera libre de décidé de son avenir : Si sa volonté est de rester à l'Inter, il a la garantie d'être un joueur titulaire la saison prochaine. Dans le cas où, il vient à partir, il s'agira d'une plus-value de 42M€ minimum. Et lorsque l'on sait que la qualification à la Ligue des Champions aurait pû rapporter 40M€, on tient peut-être "le joueur" qui devra être sacrifié. Ses litiges avec les supporters et sa mise à l'écart par Frank de Boer il y a un an, semblent bien loin à présent.... Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. L’Inter était parvenu à réduire l’écart avec la Lazio et la Roma, mais cela pourrait ne pas suffire pour accéder à la prochaine Ligue des Champions. Pour l’Inter, un tel échec aura un impact direct sur le Mercato. Le manque à gagner minimum est de 40M€. Mais le Club compte aller de l’avant du bon pied pour renforcer un noyau qui dispose d’une bonne base, il ne faudra pas révolutionner l’ensemble de l’équipe. L’Inter s’est déjà assurer les services du talentueux Lautaro Martinez et a posé les premières pierres, quant au recrutement de De Vrij et Asamoah. Une seule incertitude : Les futurs de Cancelo et Rafinha Si le portugais est conservé, Spalletti aura déjà sa défense titulaire. Dans le cas d’un échec avec Valence, Ausilio devra partir à la recherche d’un ailier. Il semble par contre "plus simple"de voir Rafinha continuer son aventure à l’Inter par le biais d’une prolongation du prêt avec le Fc Barcelone. Au niveau des sorties, l’Inter se doit, pour rester ambitieuse, de conserver certains "intouchables" à l’heure actuelle, à savoir Skriniar, Brozovic qui a littéralement explosé en cette seconde partie de saison avec Luciano Spalletti, Perisic et Icardi. Luciano Spalletti, dans ses demandes, souhaite disposer d’un milieu de terrain de carrure internationale, et plus précisément d’un joueur capable de marquer du milieu de terrain. Plusieurs noms sont cités, avec les intouchables Strootman et Vidal, en passant par les italiens Cristante, Barella et Pellegrini, qui est également suivi par la Juve. Pour renforcer ses ailes et soutenir Perisic et Candreva, l’idée serait de se pencher vers Marlos (Shakhtar), Lamela, Verdi et Depay, qui est également suivi par le Milan Ac. Spalletti confirmé par le Suning, même s’il y a des "Conte" à rendre…. Malgré la défaite et les contestations arbitrales découlant du Derby d’Italie, le Suning aurait l’intention de conserver Luciano Spalletti, pour la saison prochaine. L’équipe a su prouver qu’elle était capable de jouer et de dominer en infériorité numérique la Juventus. L’emporter dans de telles conditions aurait marqué l’histoire de la Serie A et du Derby, mais cela aurait également humilié la Vieille Dame. Pour le Suning, l’Inter a grandi énormément cette saison, ce match est la preuve qu’elle est devenue une vraie équipe, une équipe qui veut à présent pratiquer un beau football et qui veut avoir une accise solide. Vu le déroulement de la rencontre, celle-ci peut renforcer les liens entre les joueurs et l’entraîneur et provoquer également une soif de revanche pour la saison à venir… Pour le Suning, le mérite en revient à Spalletti, qui même s’il s’est troué sur les remplacements, et l’entraîneur a eu le mérite de le reconnaître, aurait reçu une confirmation qu’il continuera à pratiquer un excellent travail à Milan. Pour le Suning et l’Inter, ne pas que qualifier en Ligue des Champions, pourrait faire très très mal, mais le Club veut continuer à aller de l’avant sur ce projet et cela passe déjà par la conservation de l’entraîneur car Spalletti a su recréer un groupe et une véritable équipe, des éléments que Steven Zhang a tenu à souligner. Voir Luciano Spalletti se faire remercier serait donc une surprise, mais tout comme cela fut le cas avec Stefabi Pioli, il y a un an, son licenciement n’est pas à exclure, surtout que le Suning apprécie énormément Antonio Conte qui est annoncé sur le départ, en Premier League…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. Rafinha-Brozovic-Gagliardini.... Luciano Spalletti semble enfin avoir assemblé au milieu de terrain, les pièces d'un puzzle qui semblait bien plus compliqué qu'il n'y paraissait en début de saison ! Configuration idéale L'Inter revient de sa petite virée à Gênes avec 3 points précieux, une confiance qui semble retrouvée, une quatrième place au classement aux dépends de la Lazio, et un Milan maintenu à une distance de sécurité. Le 0-5 d'hier est plus qu'une simple dérouillée pour l'adversaire, car cette saison, peu d'équipe auront goûté à la victoire au Marassi. L'Inter, elle, n'a pas fait dans le détail, en explosant les Génois en 5 minutes. Icardi, lui, a montré ce pourquoi les plus grands clubs européens frappent à la porte : Taper un quadruplé en Série A. Peu de joueurs y sont arrivés face à un adversaire qui n'était certainement pas un jeune promu. Le milieu de terrain de l'Inter semble se dessiner avec plus de certitude Pour la seconde fois consécutive, Luciano Spalletti a placé, dans son célèbre 4-2-3-1 le duo Brozovic-Gagliardini, avec Rafinha, en électron libre, juste derrière Icardi : Les résultats donnent raison à l'entraîneur. Tout d'abord, ce milieu qui était "expérimental" a tenu le choc du Napoli (0-0) grâce à la croissance des joueurs en termes de condition physique et de motivations. Le mécanisme du jeu proposé par Rafinha s'est moulé dans notre milieu. C'est un fait, l'ancien catalan, change le visage du milieu de terrain Nerazzurro. Ce n'est pas "flamboyant", mais Rafinha parvient toujours à trouver le temps et l'espace pour lier les différentes lignes de l'équipe, pour presser l'adversaire en étant aidé par un équipier, et pour gérer le ballon dans les moments faibles de l'Inter. Avec Marcelo Brozovic, il forme un excellent duo, le croate a plus qu'une motivation pour se faire pardonner aux yeux du Meazza. Sa nonchalance semble tout doucement laisser place au talent du joueur, même si ce dernier reste "fragile" psychologiquement. Brozovic, avec Gagliardini, semble également pouvoir équilibrer au mieux notre milieu de terrain, avec un joueur "créateur" et un dont la nécessité principale est de protéger Samir Handanovic. De plus, Brozovic peut s'avérer talentueux lorsqu'il s'agit de verticaliser le jeu. Roberto Gagliardini, lui, libéré de certaines tâches retrouve "son poste" de prédilection et parvient petit à petit à apporter un certain mordant, comme ce fut le cas à l'Atalanta et à ses débuts à l'Inter. Le joueur l'avait lui-même reconnu : "C'est plus simple de jouer en une touche de balle et d'aller de l'avant, que de conserver le ballon en se demandant ce que l'on va en faire." Avec un destructeur en pointe, tel que Mauro Icardi, les percées de Rafinha sont également dévastatrices. Perisic, ne devant plus couvrir toute son aile, grâce au placement de D'Ambrosio, retrouve également certaines sensation, preuve en est son but et sa passe décisive. Candreva, quant à lui centre toujours beaucoup et certains joueurs sont plus enclin à jouer sur l'aile gauche, même si Antonio reste libre. À l'internationale italien à prouver qu'il a le niveau pour lui faire confiance. Sur notre aile droite, Joao Cancelo fait double emploi, il s'occupe de ses tâches défensives et il centre de façon bien plus précise qu'Antonio Candreva. Avec Milan et Miranda, nos m&m's en confiance en défense centrale, l'Inter peut espérer en des jours meilleurs, surtout si Handanovic continuer à te sortir "l'arrêt du match" Et si finalement tout espoir n'était pas perdu ? Un Bon coup de pied aux fesses et un bon coup de fouet à l'entraînement et ça repart de plus belle ? Qu'en pensez-vous ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Milan – Dans cette semaine qui nous porte à la Saint-Valentin, notre Belle Inter vient de mettre un terme à sa romance avec Marcelo Brozovic. Cette histoire tourmentée a débuté en janvier 2015 et elle s’est définitivement terminée à la 58’ minute d’Inter-Bologne, au moment de son remplacement, pour le nouvel élu nerazzurro: Rafinha! L’ancien du Dynamo Zagreb a de nouveau été protagoniste d’une rencontre opaque, sans mordant, il a subit une pluie de sifflets de la part du peuple interiste, à présent que son attachement et son manque d’investissement a été mis à jour, le jouer a réagi avec provocation, en applaudissant ironiquement le public du Meazza. Une situation que Luciano Spalletti n’a pas du tout digérée : "L’entraineur et le club établissent les règles de la vie du groupe. Nous devrons analyser cet épisode à nouveau, mais nous avons un règlement et en agissant de la sorte, il s’est auto-exclut du groupe, il n’avait pas à le faire. Il pouvait être nerveux, mais il ne pouvait pas offenser le public." Trouver une porte de sortie sera très difficile, cette situation sonne plus comme la fin de l’histoire avec trop de bas et pas assez de haut pour un joueur talentueux mais trop inconstant et trop irritant. Brozovic n’est jamais parvenu à rentrer complètement dans le cœur des tifosi Nerazzurri. Pourtant Luciano Spalletti a tout tenté pour le remettre en confiance, par moment, tout le monde y croyait, mais c’était pour retomber de plus bel, alors qu’il aurait réellement pu, avec d’évidement qualité technique, devenir un élément important et absolu de notre milieu de terrain, il aurait pu devenir vraiment Epic, à la place, il est devenu un Fail ! Son doublé face au Benevento n’aura été que l’arbre qui cache la forêt et l’histoire de ce week-end nous en dit bien plus sur le personnage. Il apparaît évident qu’au mois de juin, le croate sera l’un des premiers à quitter Appiano Gentile, parfois comme dans la vie, la meilleure solution est d’aller vers d’autres horizons. Déjà remplacé ! En effet, même s’il n’a pas les 90’ de jeu dans les jambes, Rafinha montre déjà toute l’étendue de son talent, le constat est tellement flagrant avec le croate, autant le seconde est sifflé par le Meazza, autant le premier est ovationné comme un nouveau messie. Il ne lui aura fallu que 5 minutes pour parvenir à trouver des automatismes avec Karamoh. Les deux joueurs étaient désirés par Moratti, qui voyait en eux la possibilité de secouer l’Inter actuelle. Et c’est justement le brésilien qui offre en français le but du 2-1, ce but est l’un des plus beau du week-end. Deux minutes après le but, Rafinha est également à la base de l’expulsion de Mbaye qui n’a pas hésité à lui rentrer dedans. Plus que ces épisodes individuels, le gamin de San Paolo de 25 ans dispose des clés qui permettront à l’Inter de retrouver vie au milieu de terrain, un secteur essentiel pour remporter un match. De l’aveu même de Spalletti, il souhaitait placer Rafinha sur l’aile droite, pour remplacer Candreva, mais le brésilien est plus un joueur d’axe. Rafinha n’a pas hésité à effectuer des gestes osés et réussi, à provoquer des fautes entre deux adversaires, à réaliser des percées en solitaire en obtenant de bonne fautes, il a l’envie de jouer, cela se voit et on voit la différence entre un joueur et un champion qui sait passer l’homme avec faciliter et bien verticaliser le jeu. On a pu également constater sa Grinta, malgré le fait qu’il se faisait souvent secouer par les joueurs de Bologne... Pour ceux qui se demande pourquoi Karamoh est sorti à la place de Perisic "Yann a ressenti une douleur importante, il m’a dit qu’il allait bien, mais Rafinha m’a ensuite fait un geste, pour me confirmer que le français avait un réel problème." – Luciano Spalletti. Une belle amitié est née sur les réseaux sociaux : "De très beaux efforts, personne n’a dit que cela allait être facile. Félicitation mon frère." - Message posté par Rafinha pour Karamoh. Encore plus importante que les options tactiques, la façon de vivre de Rafinha est une véritable bouffée d’oxygène. Il aurait dû couvrir le poste d’un ailier, mais ses qualités de doux trequartista vont très certainement pousser le natif de Certaldo à plus miser en lui dans l’axe : "Rafinha a de très grandes qualités, c’est un milieu offensif, voir un attaquant, pour l’instant il réaliste des belles courses, et s’il part dans un raid solitaire en direction du but, son adversaire direct ne sera pas capable de l’arrêter. Il n’a pas encore les 90’ dans les jambes et nous allons évaluer sa condition physique et gérer au mieux les entrainements afin d’éviter de voir son genou blessé se regonfler, ce qui lui avait valu un an d’arrêt" Si tout va pour le mieux, l’histoire d’amour devrait continuer samedi soir au Marassi contre le Genoa. Soit il partira titulaire, soit il sera, en fonction de sa condition physique aligné sur le terrain, mais avec la certitude qu’il ne se reblessera pas. La révolution vient du banc et la révolution est en place ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Milan - Le club espagnol de Séville se tourne vers la Ligue des Champions et, afin de se garantir un tel objectif, il a contacté l’Inter afin de pouvoir recruter son milieu de terrain international croate Marcelo Brozovic. Du côté de l’'Inter, le club reste déterminé à trouver une solution qui amènera le meneur de jeu du Paris Saint-Germain Javier Pastore au club, mais tout en travaillant sur le sujet, il faut également trouver de la place dans l’équipe. De fait, le Séville de Vincenzo Montella tombe à point nommé et ce dernier a approché nos Nerazzurri. D’après Gianluca Di Marzio, le croate et son agent se sont rencontrés pour évaluer la proposition de Séville d'un prêt d'un million d'euros avec une option d'achat fixée à 28 millions d'euros. Le natif de Zagreb, âgé de 25 ans, est arrivé en Lombardie en 2015 avant de signer un contrat permanent avec les Nerazzurri à l'été 2016. Cette saison sous la direction de Luciano Spalletti, Brozovic a disputé 18 matches pour le club, marquant trois fois en ajoutant deux passes. Brozovic a attiré l'intérêt de toute l'Europe, avec des clubs comme Arsenal et Everton dernièrement. Comme le directeur sportif Inter Piero Ausilio et les partisans de l'Inter espèrent toujours qu'un accord pour Pastore peut être atteint ce mois-ci, il reste à savoir si Spalletti marquera son accord pour le départ de Brozovic. Pour lui, il n’est pas encore certain que l’argentin sera recruté…. Cette transaction en devient même désespérante… ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...