Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'matteo politano'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

26 résultats trouvés

  1. C’est une révélation du Corriere Dello Sport. La rupture est totale entre la Fiorentina et Federico Chiesa. Le joueur exige d’être céder à Turin, une destination que la Viola ne permettra jamais. "La Juve n’est pas celle qui a l’avantage. Barone a promis qu’il ne le cédera jamais aux Bianconeri. Il n’entretient pas de bons rapport avec Paratici et il n’a jamais pris en considération cet intérêt. Il a déclaré qu’il ne le cédera jamais à la Juve, il y a besoin de lui accorder ce crédit." "L’option la plus dure sera de conserver le joueur durant deux années, lui qui est lié par son contrat et de lui faire sauter l’Euro. La Fiorentina songeait à le vendre à l’étranger, mais personne ne s’est manifesté. En Italie, il reste l’Inter : Antonio Conte veut Chiesa, il aime sa tête dure." Maitre Marotta à la manœuvre "Giuseppe Marotta se retrouve avec une carte en main, une carte qu’il pensait avoir écarté définitivement : Gabriel Barbosa. L’attaquant était en prêt à Flamengo. Agé de 23 ans, il a été le grand protagoniste de la Libertadores et il pourrait être la clé débloquant la situation." "Flamengo ne l’a pas racheté pour 22 millions d’euros et l’Inter est libre de le récupérer. Suite au triomphe de son équipe en Libertadores, Marotta l’évalue à 35 millions d’euros. Il pourrait être proposé en contre-partie technique, accompagné d’une certaine somme d’argent et d'un autre joueur, contre Federico Chiesa. Une autre contre-partie technique pourrait être Matteo Politano, qui plait également à la direction de la Viola." "Le tout pourrait déjà se faire en janvier… reste à présent à connaitre l’avis de Commisso ." Seriez-vous pour échanger deux joueurs contre Federico Chiesa qui est estimé à 70 millions d’euros ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Nouvelle tuile à l’Inter, qui parvient tout de même à garder la tête hors de l’eau : Antonio Conte doit faire face à la sixième blessure récente de l’Inter suite à la sortie de Nicolò Barella. Une vraie tuile étant donné que l’Inter joue son avenir européen, dès demain soir face à Prague, ensuite face à Barcelone à Milan… La blessure de Barella s’additionne à celle d’une liste qui est représentée avant tout par Sanchez et Politano, Tous devraient être de retour en 2020. Alexis est absent depuis l’avant-dernière trêve internationale, lui qui avait dû être opéré à la cheville a déjà manqué 9 rencontres Nerazzurre. Derrière lui, on retrouve Stefano Sensi qui a sauté 8 matchs depuis sa blessure face à la Juve. Politano, lui n’en a manqué que 2 jusqu’à présent. Monté au jeu face à Dortmund, il avait été victime d’une sérieuse agression impunie. Asamoah fait face à une inflammation à gérer, il est également absent depuis 4 matchs. Pour pallier son absence, Biraghi alterne avec Candreva. Lazaro sachant occuper l’aile droite Gagliardini, absent depuis trois matchs pourrait faire son retour ce mercredi soir. D’Ambrosio a, lui, fait son grand retour face au Torino, suite à la blessure au pied dont il avait été victime en compétition internationale avec l’Italie. Ces six-sept joueurs très importants ont manqué et manquent encore à Conte. Lui qui, lorsqu’il les récupérera, devra les gérer du mieux possible. L’objectif de l’Inter est de parvenir à surmonter cette période délicate, tout en maintenant le pas de la Juve en Championnat, tout en tentant de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions Après le match contre le Torino, Conte a déclaré "Je suis certain que nous ferons tout pour n’avoir aucun regret." Même s’il venait déjà de récolter trois points fondamentaux, Conte, comme à son habitude, s’était déjà projeté vers l’avenir. Sensi absent face à Prague Andrea Paventi, journaliste à Sky Sport, est revenu sur la douche froide de la 13ème journée, à savoir la sortie sur blessure de Nicolo Barella. Son absence sera combinée à celle de Stefano Sensi qui n’a pas encore récupéré de la blessure dont il a été victime en octobre dernier lors de la réception de la Juventus à Milan. Antonio Conte devra donc composer son 3-5-2 en ayant que quatre joueurs pour trois postes : Brozovic, Vecino, Borja Valero et Gagliardini, qui même s’il n’est pas encore au meilleur de sa forme, pourrait être titularisé dès la première minute. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Selon la Gazzetta Dello Sport, Alexis Sanchez devrait être opérationnel pour faire face au Napoli. Selon les derniers éléments, la date la plus crédible du retour de l’ancien mancunien sera le 5 janvier 2020, pile poil pour défier le club du Vésuve. Du côté de Politano, l’italien devrait encore être écarté pour quelques semaines, son retour étant prévu pour le déplacement face à la Fiorentina le 15 décembre. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. À la suite de la blessure de Matteo Politano, Antonio Conte doit faire face à un rempart offensif rongé jusqu’à l’os. Interviewé par La Cuarta, Piero Volpi, le responsable de la cellule médicale de l’Inter, s’est livré sur le chilien. "Nous avons assez bien travaillé avec Alexis Sanchez. La blessure dont il a été victime demande beaucoup d’attention, mais la guérison est en bonne voie. Les échéances que nous avons établi à l’Inter seront pleinement respectées." Est-ce que la date de son retour reste inchangée ? "C’est exact, ce sera à la mi-janvier, à voir... car Alexis pourrait revenir aussi un peu plus tôt si tout va bien. Après les fêtes de fin d’année, j’aurai plus de certitude." A-t-il déjà travaillé avec le ballon ? "Non, il n’a pas encore travaillé avec la balle, mais j’espère que nous aurons des informations sur cela dans les prochains jours, tout va pour le mieux." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. C’est l’actu mercato de la journée : Giuseppe Marotta a décrit comme une session d’opportunités à saisir, le mercato hivernal à venir. L’Inter se prépare donc à monter sur ce terrain pour satisfaire Antonio Conte, en élaborant une stratégie de travail à la fois basée sur l’aspect technique et économique. Selon la Gazzetta Dello Sport, La Fiorentina, le Napoli et la Sampdoria ont sollicité Alessandro Florenzi sur la base d’un prêt, mais la Roma serait prête à le céder définitivement à l’Inter en échange de Matteo Politano. Cet échange, s’il pourrait avoir lieu, pourrait compliquer les options possibles, en attaque, pour Antonio Conte. L’avis de Tuttosport "Pour débuter le mercato 2020 l’Inter cherche un attaquant et un milieu de terrain, mais également un ailier, étant donné qu’Asamoah, en premier lieu, ne peut apporter de garanties physiques. Pour ce poste, Matteo Darmian est en pole position, à la suite d’un échange verbal entre l’Inter et Parme. Toutefois, Florenzi pourrait aussi se révéler être une occasion étant donné qu’il peut aussi évoluer en qualité de milieu de terrain." "En prenant en compte de sa situation à Rome, Florenzi pourrait mettre tout le monde d’accord, sur la base d’un prêt accompagné d’un droit de rachat. Une formule qui pourrait également intéresser les autres clubs que sont la Fiorentina, la Sampdoria et Lyon, mais d’autres clubs ne sont pas à exclure. La position de la Roma est attentiste." "En effet, déjà l’été dernier Florenzi n’était plus considéré comme un intransférable. Le joueur lui-même, malgré les avances en juin de Conte, ne voulait pas s’en faire une raison. C’est également pour cette raison que l’Inter avait ciblé Lazaro. De son côté Alessandro avait décidé de rester en Italie dans l’optique de disputer l’Euro, en déclinant les offres de Séville et de Tottenham." "A présent la Roma est prête à céder l’International Italien qui lui coûte 6 millions d’euros brut jusqu’en 2023, un luxe que le club de la Capitale ne peut se permettre. Florenzi, accompagné de son agent, ont donc pris le temps d’analyser ce qu’il se passera lors des prochaines rencontres." Mais Florenzi le sait, s’il veut aller à l’Euro, il devra impérativement jouer. Si tel est le cas, les messages d’encouragement publiques de Mancini et du Staff Azzurro auront porté leurs fruits. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Les demandes d’Antonio Conte ne sont pas tombées dans l’anonymat. L’Inter veut satisfaire les désirs de son entraîneur, malgré l’important investissement estival, en surpassant à nouveau le budget initialement prévu pour le Mercato. Selon le Corriere Dello Sport les objectifs ont été définis : "Un attaquant et un milieu: Marotta et Ausilio regardent autour d’eux, prêts à sauter sur les occasions qui se présenteront. Actuellement deux noms bouillants ressortent du lot : Rodrigo De Paul et Christian Kouame“. Rodrigo De Paul Lors de ces dernières semaines, l’attention de la Direction Nerazzurra s’est de nouveau concentrée à Udine ou y évolue Rodrigo De Paul, Mezzala de qualité qui peut aussi occuper un rôle plus offensif. Il est celui qui se retrouve au sommet de la liste : Conte l’estime, Javier Zanetti, le vice-président de l’Inter, également, lui qui est toujours plus proche de son entraîneur. L’opération ne sera pas chose aisée étant donné que De Paul a récemment renouvelé son contrat. Pozzo, pour se séparer de son joyau, exige une somme de 30 à 35 millions d’euros, une somme importante pour les comptes de l'Inter. Il reste la possibilité d’un prêt avec une obligation de rachat, mais pour y parvenir il faudra trouver un terrain d’entente qui pourrait peut-être se nommer Federico Dimarco. Un joueur qui pourrait être cédé en contrepartie technique. Christian Kouame En attaque, il y a lieu de trouver un Vice-Lukaku. Dans l’attente du retour de Sanchez, et d’un retour au top, un seul attaquant ne suffit pas. Politano s’est sacrifié à la tâche, mais il n’est pas à proprement parler un second attaquant. Il est utile de disposer d’un joueur polyvalent, un joueur capable d’occuper tous les postes offensifs. Christian Kouame, évoluant au Genoa, est dans le viseur. Lui aussi a également été prolongé par son club. Toutefois une transaction pourrait voir le jour étant donné les très bons rapports entretenus avec Preziosi qui pourrait exiger l’insertion d’une contrepartie technique qui pourrait bien être Politano... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Journée noire pour Matteo Politano à l’Inter. Celui-ci a été victime d’une luxation de la cheville gauche, suite à une faute de Schultz à Dortmund et qui va le tenir éloigné des terrains durant une assez longue période. En effet, la première partie du traitement consistera à l’immobilisation complète de sa cheville, une réévaluation de la situation aura lieu dans les prochaines semaines. L’Inter déforcée en attaque Voici l’analyse de la Gazzetta Dello Sport : "L’absence minimale prévue est d’un mois. L’attaquant devrait être capable de cavaler pour les confrontations face à la Roma et au Fc Barcelone. Les examens réalisés ce mercredi ont exclu toute complication osseuse. Malgré la lourde charge de Schulz, Politano était resté sur le terrain jusqu’au bout alors que plusieurs équipiers, Godin en tête, lui avait conseillé de sortir et de laisser l’équipe à dix." Cette absence est une nouvelle tuile importante pour Antonio Conte en terme de turn-over. Avec les absences conjuguées de Sanchez et de Politano, il ne reste plus qu’une seule cartouche offensive à Conte derrière le duo Lautaro-Lukaku : Le jeune Sebastiano Esposito. Matteo s’exprime A travers les réseaux sociaux, Politano a adressé un message aux tifosi : "Je dois hélas être mis au repos quelques temps. Merci à tous pour vos messages, nous nous reverrons très vite." Moment charnière dans la carrière d’Esposito Interviewé par Rivista Undici, Sebastiano Esposito a bien conscience que cette saison, il a une carte importante à jouer, une opportunité s’ouvre à lui : "Oui, c’est une année divertissante, mais je me rends aussi compte que cette année est cruciale, bien plus délicate que les autres années. Je dois moins me planter. Moins me planter pour plus de possibilités de carrière." Moi, le symbole d’une génération ? "Je pourrais le devenir, je pourrais être un leader de ma Nazionale, de la U-18, de la Primavera de l’Inter. Je dois pour cela également le démontrer à chaque fois." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer un résumé de l’actualité mercato de ces derniers jours. Selon Sport Mediaset, le Fc Barcelone a déjà passé la seconde pour Stefano Sensi. Les Catalans auraient contacté l’Inter afin d’être tenu informé en cas d’arrivée d’une offre pour le milieu de terrain Nerazzurro. Une situation similaire a également été connue pour Lautaro Martinez... L’objectif des catalans serait d’obtenir une sorte de privilège dans le cas où ils céderaient Arturo Vidal en janvier. Du côté de l’Inter, celle-ci ne semble pas perturbée plus que cela, elle qui ne compte pas négocier ses deux diamants qui sont considérés comme le présent et le futur du club Nerazzurro. Selon la Gazzetta Dello Sport, Arturo Vidal est l’objectif numéro 1 de l’Inter pour le mois de janvier. Conte juge que le chilien propose le profil parfait pour réaliser ce saut de qualité. Vidal de son côté souhaite revenir sur le devant de la scène et se sentir impliqué dans un projet est un aspect fondamental pour lui. Il pourrait donc s’agir de l’opportunité annoncé par Marotta. Un prêt devrait être proposé sauf en cas de départ de Borja Valero et/ou Vecino. Selon le Corriere Dello Sport, en cas d’offre jugée satisfaisante, Matias Vecino pourra quitter l’Inter. Très peu dans son élément, l’ancien de la Viola, dont le contrat se terminera en 2022, n’a pas satisfait Antonio Conte. Matteo Darmian devrait rejoindre l’Inter. Transféré de Manchester United à Parme, via les conseils de l’Inter, il ne devrait y avoir aucun problème dans la finalisation de ce transfert. Darmian serait considéré comme un vice-Candreva, rôle que Valentino Lazaro n’est pas encore capable d’assurer. L’Inter compte former l’autrichien payé 22 millions d’euros, l’objectif étant d’éviter de voir sa valeur se dévaluer. Un vice-Lukaku devrait également rejoindre les rangs interiste, mais pour l’heure, la Rosea ne se prononce sur aucun nom. Selon Calciomercato, Gaetano Castrovilli, le talentueux milieu de la Fiorentina né en 1997 est sur la tablette de Marotta, le joueur étant observé avec la plus grande attention. Les rapports entre la Viola et la Beneamata sont au beau fixe étant donné les récents transferts entre les deux clubs : Vecino et Borja Valero à l’Inter, Dalbert en prêt chez Commisso. L’intérêt récent pour Matteo Politano n’a pas fait vriller cette relation. L’insertion d’un joueur, en vue du recrutement de l’autre, pourrait d’ailleurs voir le jour lors du mercato estival 2020. Castrovilli est également très apprécié par Mancini en vue de la Nazionale. Conte l’a étudié et continuera à l’étudier tout en prenant actes des informations en provenance du duo Marotta-Ausilio. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. La Roma a publié sur son propre site internet, la “Relazione Finanziaria Annuale” en regard à l’exercice comptable clôturé au 30 juin 2019. A travers ces données intéressantes, on retrouve l’information suivante: En regard au total de 44 millions d’euros perçus, 4,6 millions d’euros proviennent du transfert de Matteo Politano à l’Inter. Pourtant, le joueur a été transféré à l‘été 2018 en prêt avec droit de rachat fixé à 20 millions d’euros. Ce droit de rachat, l’Inter l’a exercé au terme de la saison 2018/201 auprès de Sassuolo. Pourquoi une telle somme ? Un accord avait été défini avec les Emiliiani. En effet, la Roma fait prévaloir qu’il y avait un accord en faveur du club de la Capitale en cas de future revente de Matteo Politano. Cette somme de 4,6 millions d’euros représente 23% de la somme totale perçue par Sassuolo. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Matteo Politano s’est livré avant le match opposant l’Inter à la Lazio, voici les déclarations de l’Italien sur son parcours à la Beneamata: "J’ai toujours eu l’ambition d’arriver dans une grande équipe, de jouer la Ligue des Champions et de me battre pour le Scudetto." Mon secret ? "M’entraîner et prouver que je m’améliore constamment." Les tifosi ? "Nous avons un public extraordinaire. La saison dernière, ils nous ont poussé vers nos objectifs. À présent Conte est arrivé, c’est une personne qui veut toujours gagner. Il y a aussi des nouveaux équipiers qui apportent de l’expérience, la culture de jeu prônée, apporte de la sérénité au groupe, nous travaillons énormément." "Nous sommes tous uni pour faire la fierté du peuple Nerazzurro. Lors de mon temps libre, je regarde le Tennis et la Formule 1, mais le Calcio reste toujours dans mes pensées..." "Avec mon pied gauche, je cherche toujours à inventer quelque chose. Je l’avais déjà fait avec Sassuolo face à l’Inter justement, avec un coup-franc tiré sous le mur...C’est de ma faute si Brozovic a inventé cette position du crocodile." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. gladis32

    Conte: "C'est positif"

    Antonio Conte s'est montré plutôt satisfait après la victoire aux tirs au but ce soir contre Tottenham, dans le cadre de l'Internation Champions Cup 2019. Extraits. "Je suis heureux de la prestation. Tottenham a pour armes la force physique et l'intensité, et avons réussi à rivaliser. C'est un signe supplémentaire que me témoigne l'équipe en vue de s'améliorer et de développer sa propre personnalité. Nous tentons de créer une bonne mentalité et aujourd'hui nous n'avons pas eu peur. J'ai eu de bonnes réponses. Ils veulent travailler et ils le font de la bonne façon, que ça soit sur le plan sportif ou tactique. C'est positif. Nous ne sommes qu'en août mais nous espérons continuer dans cette voie." Un mot sur Politano, entré en jeu à la mi-temps : "Il a récemment repris l'entrainement avec nous, et bien entendu il est en retard d'un point de vue tactique notamment dans les phases de non possession notamment. C'est un joueur de un contre un, il peut apporter sa contribution en tant qu'attaquant. Il a les qualités pour et je suis content de l'avoir disponible." Qu'avez-vous pensé de Sebastiano Esposito ? "Nous parlons là d'un très jeune joueur. La saison passée il ne débutait même pas avec la Primavera. Il vient d'avoir 17 ans et c'est bien pour lui de s'entrainer avec des adultes. C'est quelqu'un qui, s'il garde les pieds sur terre, comme Pirola ou Agoumé, a de grandes perspectives. Il nous appartient maintenant de les faire grandir de la bonne manière, en alternant entrainements avec nous et match avec la Primavera. S'il garde la même humilité et le même désir de travailler qu'il montre, il peut être important pour l'Inter." Le calendrier est sorti et votre premier match est à domicile contre un promu, mais pas n'importe lequel, Lecce : "Ce sera une rencontre particulière pour moi vu que j'y ai grandi. J'y ai joué aussi. Je suis très heureux qu'ils soient de retour dans l'élite. J'ai de l'affection mais vous savez très bien que pendant 90 minutes, nous serons adversaires avant tout." ®gladis32 - internazionale.fr
  12. Selon Andrea Paventi, journaliste à Sky Sport, l’Inter et Sassuolo sont parvenus, via leurs représentants, à formaliser le rachat de Matteo Politano. Le rachat sera officialisé dans les prochains jours pour une somme avoisinant les 20 millions d’euros. Matteo signera également un contrat de quatre ans. Pour l’heure, rien ne fuite sur une contre-partie, comme cela avait pu l’être annoncé en citant Andrew Gravillon. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Davide Lippi, fils de Marcelo et agent de Matteo Politano s’est livré à Sky Sport. "Paratici est très bon lorsqu’il s’agit de parler d'une soixantaine d’entraîneurs. Je ne parviens pas à comprendre qui pourrait devenir l’entraîneur de la Juventus. Cela me semble dur à croire qu’un Club comme la Juventus ne dispose pas de noms après avoir remercié Allegri, mais c’est une situation qui peut se comprendre." "Je pense que la Juve ne s’attendait pas à devoir s’attarder aussi rapidement à cette question d’entraîneur. Il me semble probable que le prochain entraîneur est actuellement engagé en Coupe d’Europe, ma sensation va entre Sarri et Klopp. Guardiola a déclaré qu’il comptait rester à Manchester City." Milinkovic-Savic ira à la Juventus? "C’est un grand joueur, très important, j’ai entendu cette rumeur qui l’envoie à la Juventus. Cette piste pourrait être abandonnée et la Juve pourrait aussi viser un projet différent." Et si la Juve rappellerait Lippi ? "Mon père ne veut plus entraîner aucun club, il est d’ailleurs proche de conclure un autre accord avec la Sélection Chinoise." Spinazzola séduit l’Inter... "Beaucoup d’équipe sont intéressées, et il n’y a pas que les italiennes, mais aussi des équipes étrangères. Je dois encore rencontrer Paratici pour faire le point sur la situation." Conte, prochain entraîneur de l’Inter ? "Cela m’a déçu qu’il soit parti, il avait fait de l’excellent travail et j’espère qu’il pourra disputer la Ligue des Champions. Je pense que l’Inter a réalisé un très grand travail, elle a dû faire face à des situations épineuses à gérer et elle a réalisé, jusqu’à aujourd’hui, un excellent travail." "Si Conte devait y signer, Chapeau car c’est un ami et quelqu’un de très compétent. Quand je vois comment ils ont traité Spalletti… Si Conte est le prochain entraîneur, il sera jugé, mais il n’a en aucun cas besoin d'être présenté." Conte joue en 3-5-2.... "Politano trouvera toujours une place avec Conte, les joueurs talentueux et qui se donnent jouent toujours avec lui." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Matteo Politano, l’ailier offensif de l’Inter s’est livré lors d'une courte interview à Sport Mediaset. “Il reste encore trois matchs, nous sommes les plus proches, mais nous devons nous montrer capable de rejoindre l’objectif fixé le plus tôt possible." Icardi et Lautaro Martinez? "Ce sont deux attaquants très forts et similaires. L’entraîneur les alterne car ils traversent un moment de bonne forme et c'est normal qu’il fasse ses propres choix." Ma célébration à Florence ? "C’était quelque chose de spontané, je me suis fait prendre au jeu." Le futur ? "Je suis à la disposition de Spalletti, il lui reste une année de contrat et il faudra voir ce que veut le club." Conte ? "C’est un grand entraîneur, les chiffres parlent pour lui, même si je ne l’ai jamais connu comme coach." Le rachat par l’Inter ? "Je sais que l’on y travaille, j’espère que l’Inter me recrutera au final. Pour l’heure, je me concentre sur les trois prochains matchs." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Davide Lippi s’est livré à Mc Sport sur Matteo Politano. L’Inter dispose d’un droit de rachat pour l’ailier du Sassuolo. "J’ai vu qu’il a su tirer un bon profit, en une seule année de présence dans une grande équipe, pour prouver qu'il dispose d'une énergie particulière. Pour moi, il s’agit d’une saison extrêmement importante, je le vois faire face au haut niveau et je sais qu’il peut encore s’améliorer. Il est capable de faire bien mieux. Je ne crois pas que l’Inter fera l'impasse sur sont rachat, je pense qu’il n'y aura aucun problème." Que pensez-vous des prochains transferts estivaux ? "S’il y seront nombreux, je ne sais pas, mais il y aura de jolis coups. A l’Inter, quelque chose va changer sur le front de l’attaque. La Juve lui répondra, même s’il y a déjà Ramsey. J’ai déjà commencé à réaliser quelques sondages et il y a une volonté d’améliorer les équipes." Votre opinion sur la Course à la Ligue des Champions ? "L’Inter doit encore faire face à la Roma, à la Juve et au Napoli. J’espère que Gattuso pourra se qualifier pour la Champion’s, il me plait beaucoup et ce n’est pas simple de gérer des grandes équipes, il fait de bonnes choses pour moi. En marée haute, on retrouve une Roma titubante depuis deux matchs, elle traverse une période délicate. La Lazio a battu le Milan mais elle s’est inclinée au Ferrara." "Aucun match n’est facile, même pour le maintien. Ce n’est pas plus mal car la Juve a déjà, pratiquement, remporté la Serie A, c’est divertissant de voir ces combats pour le maintien et la Ligue des Champions." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Une belle interview, pour parler de soi-même et du monde nerazzurro dans lequel il évolue avec passion et excitation, tout en espérant que l'aventure se poursuive la saison prochaine. Matteo Politano s'est exprimé sur DAZN en vue de la rencontre Genoa-Inter. Le Derby - "Cette année j'ai joué mon premier gros derby et ça a été une superbe sensation. Au moment du derby la ville est en ébullition et le terrain est peuplé de grands joueurs. J'ai eu quelques hauts et bas, je ne suis pas habitué à autant jouer et du coup je manque parfois de gaz mais je suis content de mes prestations. Il manque dix matchs et j'essaierai de faire de mon mieux pour être racheté par l'Inter, ce serait beau de pouvoir rester." Robben - "Le problème c'est à la fin (il rit, ndlr). Robben est un joueur qui m'a toujours plu et ça a toujours été un modèle pour moi. Parfois je m'arrête alors que je peux encore me rapprocher des camps. J'ai des progrès à faire. Dans la gestion des efforts, il faut que j'apprenne à mieux gérer car des fois j'ai envie de donner mon max et je donne tout jusqu'à ne plus pouvoir. Disons que mon jeu c'est de dribbler le premier adversaire et de repiquer dans l'axe. Les enroulés au second poteau ? Oui, je m'entraîne beaucoup, tous les jours je prends à l'écart Samir (Handanovic) et on s'entraîne ensemble. Mon poste favori ? Celui que j'occupe, ailier. L'année passée cependant j'ai eu à évoluer à côté de Berardi en pointe avec Iachini et ça m'avait plu. Je le referai volontiers." Le groupe - "Ce n'est pas que je me sente particulièrement important, nous le sommes tous. Nous avons tous un bon niveau, l'important c'est que tout le monde se donne à 100%. Une fois sur le terrain si l'un de nous est à 90% cela impacte sur les autres." Le rapport avec Spalletti - "Très bons, nous discutons souvent. Il me donne des conseils, me demande d'être plus décisif. C'est ce qu'il me manque." Et avec les autres joueurs - "Avec Radja, Berni, Padelli, Ranocchia je m'entends bien, mais globalement j'ai de bons rapports avec tous mes coéquipiers. En général, je suis ami avec les gardiens parce que je traîne avec eux pendant les entraînements (il rit, ndlr)." ®Samus - internazionale.fr
  17. Peu de temps avant de rejoindre le lieu de stage de la Nazionale, à Coverciano, Matteo Politano s’est livré sur la victoire de l’Inter sur le Milan Ac: "Je suis heureux de la victoire d’hier soir, c’était un Derby important qui nous a relancé pour la course à la Ligue des Champions." Le fait que nous ayons changé en si peu de temps ? "Préparer un match comme le Derby est toujours plus simple. Après notre victoire d’hier, nous nous sommes dit entre nous que c’est cette Inter qui devrait être toujours présente, nous avons toujours cet état d’esprit de groupe, cette faim en nous que nous mettons sur le terrain. Tout est encore ouvert pour cette troisième place, il y a encore tellement de matchs à disputer." Mauro Icardi ? "C’est normal qu’on ressente son manque, c’est un joueur qui a toujours été important pour nous. A présent nous avons seulement Lautaro devant, il est aussi important pour donner le change." Sa rencontre avec le Club ? "Ce sont des choses qu’ils doivent gérer eux, de notre côté nous devons penser uniquement au terrain. J’espère qu’Icardi, s’il se sent bien, reviendra." Spalletti ? "Je pense que l’entraîneur n’a jamais été remis en discussion au sein du groupe. Le climat du vestiaire l'a montré hier, nous sommes une équipe forte, compacte, un groupe uni." La convocation en Nazionale de Roberto Mancini ? "Je suis fier car c’est toujours important de répondre à une convocation en équipe nationale, c’est mon objectif et je cherche à faire de mon mieux pour l’Inter. Je suis à disposition du sélectionneur et je chercherai à répondre présent." Le Saviez-vous ? La démonstration de l’Inter "sur le terrain" du Milan était impressionnante, surtout si l’on tient compte de la période de grande forme des Rossoneri. Milan réalisait un enchaînement de 5 victoires de suite, la sixième leur manque et continuera à manquer depuis 2006. Cette saison, les hommes de Gattuso n’avait plus goûté à la défaite depuis le 22 décembre 2018 face à la Fiorentina. Il faut d’ailleurs remonter au 25 août 2018 pour voir le Milan se prendre trois buts au cours d’un même match. En 2019, l’Inter est d’ailleurs la seule équipe qui a su gifler le Milan de cette façon, mettant fin à une série de Derby à l’extérieur, sans victoire, depuis 2012 ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Selon la presse anglaise, qui relaye le site internet Tribal Football, les Spurs de Maurico Pochettino auraient l'intention de recruter leur bourreau du Meazza, Matias Vecino ! Matias Vecino L'Uruguayen était déjà dans les petits papiers des anglais l'été dernier, mais il n'était resté qu'un objectif. Le Club Nerazzurro serait disposer à le libérer moyennant un chèque de 30 millions d'euros. En effet, Pochettino veut renforcer son milieu de terrain et la piste menant à Matias semblerait être très sérieuse ! Matteo Politano Son aventure à Milan devrait se poursuivre. Transféré l'été dernier par le biais d'un prêt payant avec un droit de rachat, il a rapidement trouvé ses marques et dispose, à présent, d'un maillot de titulaire. La Direction Nerazzurra est convaincue à l'idée de lever l'option et Beppe Marotta est entrain de faire valoir ses excellents liens diplomatiques avec la Direction de Sassuolo. L'Inter devra débourser la somme de 20 millions d'euros pour s'attacher les services de Matteo. Marotta tentera de s'aligner sur cette somme en proposant également quelques contre-parties techniques L'avis du joueur A la présentation de la Junior Team Cup, Matteo Politano s'est exprimé sur plusieurs points de sa brève et intense expérience en nerazzurro: "C'est une très belle sensation de jouer à l'Inter, je rêve depuis tout petit de jouer pour l'un des meilleurs clubs d'Europe. Mes premiers pas en Ligue des Champions ont été incroyables, de même que mes débuts en Nazionale, mais aller sur le terrain avec les 75 000 supporters derrière toi c'est inoubliable." "Le derby à l'aller a été spectaculaire et nous avons réussi à gagner. Le Fair-Play ? C'est impensable de voir des gens perdre la vie au stade. Nous avons besoin du soutien des supporters au stade, pas de ceux qui viennent pour y faire autre chose. Pour nous, montrer du respect pour l'adversaire est fondamental." ®Antony Gilles - Internazionale.fr & Samus - Internazionale.fr
  19. Selon Fcinternews.it, le club de Sassuolo, prochain adversaire de l'Inter, n'acceptera pas de contrepartie technique afin de diminuer le coût du droit de rachat dont dispose l'Inter pour Matteo Politano. 20 millions sinon rien Le club Nerazzurro devra décider s'il souhaite toujours racheter le jeune ailier italien né en 1993. Si tel est le cas et par rapport aux accords conclus l'été dernier, l'Inter devra verser au club Émilien 20 millions d'euros. Pour l'heure tout changement de route semble impossible étant donné le comportement adopté par Giorgio Squizi. Durant l'été 2019, les deux clubs seront amenés à se revoir pour parler d'Alfred Duncan et Jens Odgaard, il ne faut donc pas non plus exclure un changement de cette ligne directrice. La Der des Ders du Fair-Play-Financier Actuellement, Politano poursuit sa saison Nerazzurra où il comptabilise 26 titularisations entre la Serie A, la Coppa Italia et la Ligue des Champions. Il est l’auteur de 2 buts et de 4 passes décisives pour un total de 1 804 minutes jouées. Il fait également parti des meilleurs joueurs mis à la disposition de Luciano Spalletti. Avec l'arrivée de LionRock Capital, il est utile de penser que l'Inter ne revivra pas une "Rafinha-Bis"... Reste à présent à voir ce dont est réellement capable le nouvel actionnaire minoritaire de l'Inter. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. L’administrateur délégué de Sassuolo, Giovanni Carnevali s’est livré à Radio Sportiva. Ce dernier est revenu sur deux dossiers bouillants à l’Inter : Giuseppe Marotta et Matteo Politano. Giuseppe Marotta "J’entretiens une grande amitié avec lui, c’est un grand manager et un grand dirigeant, je sais qu’il est courtisé par plusieurs équipes. Il n’aura aucun problème pour se trouver une belle place, mais finalement, c’est lui qui prendra la décision. J’espère qu’un manager de sa trempe revienne le plus vite possible car nous avons tous besoin d’avoir de grands dirigeants et il n’y en a pas beaucoup comme lui." Matteo Politano "Je suis très fier de ses prestations, cela me fait plaisir pour l’Homme, il a disputé une très belle partie en Ligue des Champions. C’est un joueur de qualité mais aussi un très bon garçon. Il peut apporter entière satisfaction aux tifosi Nerazzurri. Avec nous, il a démontré qu’il était un grand professionnel en oubliant le Napoli et en jouant les six derniers mois à un haut niveau pour notre équipe. Finalement, un autre grand club est venu le recruter." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Le milieu de terrain belge est prêt pour ses débuts en Serie A avec l'Inter qui compte le titulariser en permanence. Suite à une blessure contracté en pré-saison, le Ninja est revenu petit à petit et à trouvé sa place dans sa formation, avec le reste du groupe, à un point tel, qu'il devrait être titularisé face à Bologne. Une question se pose toutefois pour Spalletti : Quel joueur fera le chemin inverse et sera sur le banc ? Matteo Politano dans le viseur Pour la Gazzetta Dello Sport, il y a un doute dans la tête de Luciano Spalletti. "Aujourd'hui le principal joueur visé pour se faire remplacer par le Ninja est Politano, surtout si Spalletti confirme son 3-4-2-1. Nainggolan et Perisic derrière Icardi, semble être un choix légitime, mais l'exclusion de Politano pourrait avoir des effets secondaires." "En effet, l'ancien de Sassuolo est un outsider qui connaît l'art du "trequartisme", il part de la droite pour revenir à gauche, sait faire le tri et affiner son jeu. L'idée de l'aligner plus dans l'axe, comme en première période face au Torino pourrait également être valide." Exclure Politano aurait un impacte sur le taux qualitatif Voir Politano, Nainggolan et Perisic ensemble ? C'est possible, en cas de 4-2-3-1. Spalletti fait en tout cas des choix décisifs et stables, dans la mesure du possible. Une expérimentation prolongée génère des incertitudes, trop de changements sont déroutants pour les joueurs. Et à un certain moment, le jeu doit être reconnaissable. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Malgré une Inter décevante lors de ce début de championnat, un joueur sort du lot par des performances remarquées : l’italien Matteo Politano recruté cet été en provenance de Sassuolo. Analyse sur sa saison passée et de son apport à cette Inter pour son poste. Une saison 2017-2018 sous les feux des projecteurs Arrivé en 2015 du côté de Sassuolo prêté par son club formateur de la Roma, Matteo se distingue de suite aux yeux de son entraîneur, Di Francesco, et l’incorpore dès sa première saison dans le groupe neroverdi. Par la confiance de son coach, le joueur est racheté par le club d’Émilie-Romagne et se met en évidence avec des statistiques très honorables pour son jeune âge : dix buts et huit passes décisives entre 2015 et 2017 avec en prime une première participation européenne, en Europa League, avec son club de Sassuolo après une excellente saison 2015-2016. Durant cette campagne européenne le joueur sera tout de même décisif à trois reprises (deux buts et une passe décisive) et son club sortira de cette compétition avec les honneurs en comptant notamment une victoire à domicile 3-0 contre Bilbao. La saison passée sera celle de la confirmation pour le jeune joueur italien avec dix buts marqués et cinq passes décisives en championnat. Le feu follet italien devient un véritable poison pour les défenses adverses avec un changement de poste opéré par le nouvel entraîneur neroverdi Iachini qui le place en pointe dans un système à deux attaquants avec un certain Domenico Berardi, potentielle recrue des nerazzurri il y a deux saisons. A ce poste d’électron libre en neuf et demi, le joueur change de dimension et plante sept buts en dix matchs. Au vu de ses performances les plus grands clubs italiens se positionnent sur le joueur, le Napoli n’est pas loin de rafler la mise durant le mercato hivernal avec une offre de 28 millions d’euros proposée par le président De Laurentiis aux neroverdi. Finalement, c’est l’Inter qui recrute le joueur sur la base d’un prêt payant de cinq millions avec une option d’achat à hauteur de vingt millions d’euros. Un joueur (Poli)valent pour les nerazzurri Cette adaptation au poste de buteur s’ajoute au poste d’ailier droit et d’ailier gauche que le joueur peut occuper sans problèmes, en somme Politano est un joueur polyvalent à l’aide d’un faux pied (gaucher sur le côté droit de l’attaque) redoutable et d’un pied droit qu’il maîtrise, un joueur ambidextre très recherché et appréciable au sein d’un onze, sans compter que les nerazzurri peuvent aussi compter sur Perisic qui est aussi bien à l’aise de son pied droit que de son pied gauche. Aussi, les qualités de percussion et de rapidité d’exécution permettent à la Beneamata d’apporter un plus en termes de dynamisme sur une aile droite vieillissante et prévisible occupée par Candreva toute la saison passée. Si l’Inter veut bien figurer en Champions League ce changement était nécessaire mais il a été aussi renforcé avec un autre joueur au profil très dynamique, Keita Baldé. Au regard des deux premiers matchs de l’Inter cette saison il est flagrant que l’un des meilleurs joueurs est le petit italien de poche, véritable guerrier avec une énorme débauche d’énergie sur le front de l’attaque, jouant juste sans trop en faire. D’un point de vue personnel il m’a agréablement surpris et je ne l’attendais pas à ce niveau en si peu de temps sous les couleurs nerazzurre. Ce qui témoigne d’une excellente adaptation au groupe et que ses coéquipiers ont su le mettre dans de bonnes conditions. Élément moteur de l’attaque intériste il pourrait devenir un titulaire indiscutable si ses performances perdurent. En effet, Matteo à l’aide de son pied gauche est une arme non négligeable pour l’Inter qui peut bénéficier d’un joueur permettant de prendre à contrepied les défenses adverses avec un style à la Robben mais plus à l’aise que ce dernier de son pied droit, ce qui est non négligeable pour les centres. De plus, le match contre le Torino a permis aux tifosi et à Spalletti d’apprécier toute sa palette technique notamment sur coup franc où Politano a pu être décisif pour la première fois sous le maillot bleu et noir en plaçant un superbe coup de pied arrêté sur la tête de De Vrij qui ne s’est pas fait prier. Aspect à considérer pour Spalletti avec la perte du tireur de coups de pied arrêtés de la saison dernière, Joao Cancelo. La diversité du jeu de Politano permet à l’Inter d’être moins prévisible et le voir évoluer entre les lignes comme contre le Toro octroie aux nerazzurri une grande faculté de déstabilisation des défenses adverses. Un futur en Nazionale ? En pleine mutation au niveau de la sélection, l’Italie s’appuie grandement sur ses jeunes pousses à l’image de Chiesa. Cette refonte de la Squadra permet à des joueurs tels que Verdi ou Politano de se disputer une place de titulaire. Fort de sa saison à Sassuolo, le nouveau sélectionneur Roberto Mancini, ancien de la maison intériste, décide de miser sur Matteo contre l’Arabie Saoudite (victoire 2-1). Pour son premier match sous le maillot de la Squadra, Politano sort une prestation satisfaisante avec des séquences intéressantes et d’autres à améliorer pour en faire un véritable titulaire indiscutable. Concurrencer par des joueurs comme Verdi et surtout Chiesa, très intéressant sous le maillot de l’Italie le jeune prodige de la Fiorentina, fils d’Enrico Chiesa, permet à l’Italie de rêver d’une génération dorée. Les avantages de Politano dans cette Squadra sont symboliques des problèmes de cette Italie actuelle : plus grande expérience du football qu’un jeune comme Chiesa certes très prometteur mais pas encore assez expérimenté au haut niveau. Federico pouvant évoluer sur le côté gauche comme Politano, le concurrent de Matteo sur l’aile droite est Simone verdi mais si ce dernier ne joue pas plus du côté du Napoli notre intériste a de grandes chances d’être un titulaire au sein de cette Squadra Azzurra, surtout s’il continue sur ses performances actuelles. Et vous, pensez-vous que ce transfert peut devenir comme celui de Skriniar ? Peu de bruits mais très efficace. Et peut-il se faire une place de titulaire au sein de cette Squadra Azzurra ? Stéphane Cotte - Internazionale.fr
  23. Andrea Stramaccioni, ancien entraîneur de l'Inter Milan, a accepté de parler de Matteo Politano qu'il avait entraîné quelques années auparavant au sujet des chances de l'Inter pour concurrencer la Juventus cette saison ainsi que de l'arrivée de Cristiano Ronaldo en Italie. "Politano sera derrière de grands joueurs comme Ivan Perisic et Antonio Candreva, mais il sait qu’il doit se donner à 200% chaque jour et apprendre de ces champions. Il est talentueux, ce qui sera très utile à l'Inter et il a la capacité de changer la physionomie d'un match dans plusieurs positions, il doit être lui-même: humble et affamé. " S'exprimant sur la compétitivité de l'Inter, Stramaccioni ajoute ... "La Juventus est en avance sur tout le monde, mais je pense beaucoup à Spalletti et j'aime beaucoup l'équipe. J'ai vu qu'il expérimentait la défense à trois, avec la quelle il a fait de grandes choses à Rome et je suis intrigué par ses différentes configurations tactiques. " Pour finir, il a abordé le sujet concernant l'arrivée de Cristiano Ronaldo à la Juventus. "C'était une affaire incroyable, née de la volonté de Cristiano de changer d'air et de son retourné acrobatique qui l'a vu être apprécié par le stade." Rheyou Diamweli - Internazionale.fr
  24. L'Inter est en mode Pazza, avant même l'ouverture du mercato, Matteo Politano est le cinquième renfort pour Luciano Spalletti, après les arrivées de De Vrij, Asamoah, Lautaro Martinez et Radja Nainggolan. Avec Matteo, Luciano Spalletti disposera d'un ailier offensif gauche, un type de joueur qu'il souhait absolument. L'accord a été trouvé ce jeudi 28 juin En effet, les Nerazzurri ont finalement trouvé un accord avec Sassuolo après de longues tractations: 20M€ sous la forme d'un prêt payant avec droit de rachat + Jens Odgaard, notre jeune attaquant danois évalué à 5M€, qui entrera immédiatement dans l'équipe première du club d'Émilie-Romagne. Aujourd'hui, l'agent d'Odgaard rencontrera la Direction Neroverde pour trouver l'accord sur son salaire, et tout inscrire noir sur blanc. Il s'agit de la dernière étape verbale avant que tout soit rédigé et signé.L'ancien joueur de Lyngby est vendu à titre définitif à Sassuolo, mais l'Inter a inclu un pourcentage en cas de future vente de Jens. La traditionnelle visite médicale de Politano se tiendra ce samedi à Milan. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Selon Sky Sport, un accord a été trouvé avec Sassuolo pour Matteo Politano. Le transfert reprend en contrepartie technique, les jeunes Merola et Zappa. Pour Zappa, le joueur reviendrait directement en prêt à l’Inter, aussi pour une question de liste. Politano a été évalué par l’Inter et Sassuolo à 25M€ D’après Sky Sport, Squinzi marquera son accord ce jeudi, sous la formule suivante : Un prêt payant avec un droit de rachat. L’arrivée de Politano n’exclue pas l’arrivée éventuelle de Malcom, car l’Inter souhaite recruter deux ailiers. Le club continuera à traiter avec Bordeaux pour le brésilien. Deux joueurs se retrouvent sur la sellette Karamoh et Candreva, car au moins, l’un des deux devra être vendu, si deux nouveaux ailiers arrivent. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...