Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'mauro icardi'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

313 résultats trouvés

  1. Tuttosport est revenu sur les débuts de Romelu Lukaku. Des débuts spectaculaires qui permettent à l’Inter de maintenir la pression sur la Juve, à tel point qu’il en fait oublier Mauro Icardi. Un attaquant à l’ancienne Un attaquant jamais vu auparavant. Demandez à Gleison Bremer, Federico Peluso, Massimiliano Mangraviti, qui ont été victimes de sa force physique, quelque chose qui, en Italie, ne s’était plus vu depuis quelques années. Romelu Lukaku rappelle les attaquants d’une autre époque, celle de John Charles à Gunnar Nordahl, eux qui savaient comment surprendre les défenseurs en replaçant le football à une simplicité primordiale. Antonio Conte est l’homme qui a convaincu Lukaku d’épouser la cause interiste, lui qui fut son sponsor principal au Suning…et Conte avait vu juste. Observez juste ses nombreux buts en Championnat. Le poids des chiffres Le Belge profite de l’effet de surprise, lui qui est favorisé par le fait de disposer d’un physique extraordinaire pour une compétition telle que la nôtre. Ses statistiques sont impressionnantes. Dans l’Histoire de l’Inter, seul Nyers, en 1948/49, était parvenu en tant que débutant à inscrire plus de buts que lui en 13 journées : 11 buts. Face au Torino, Romelu est également parvenu, pour la huitième saison consécutive, à déjà atteindre aussi la dizaine de buts. Parmis les grands attaquants évoluant en Europe, seul Lewandowski a été plus rapide. Pourtant le défi était de taille et Lukaku avait la pression sur ses épaules, lui qui avait la lourde tâche de remplacer Mauro Icardi, soit le huitième attaquant le plus prolifique de l’Histoire de l’Inter avec 124 buts à son actif. Romelu est le joueur le plus cher de l’Histoire du Club : 65 millions d’euros ont été déboursé, 10 millions de bonus sont à ajouter et United percevra 5% en cas de future revente. Lukaku fait preuve d’une précocité jamais vu auparavant devant les buts, même face aux légendes qui ont fait partie de l’Histoire du Club. Christian Vieri qui était jusqu’alors le joueur le plus cher de l’Histoire de l’Inter, avait, lors de sa première année à l’Inter, atteint la dizaine de but uniquement en février. Diego Milito à la mi-décembre, même si cela ne l’a pas empêché d’inscrire 22 buts. Samuel Eto’o était parvenu à ce stade seulement en mars. Ronaldo, Il Fenomeno était parvenu à atteindre ce stade à la 18ème journée... Incroyable ! Le fait qu’il n’a pas encore inscrit de but en Coupe d’Europe peut être justifié. En effet, à Dortmund, si Lautaro lui avait passé le ballon, il aurait également ouvert le score mettant un terme à tant de discussions... Il est également évident que l’Inter, si elle veut se qualifier pour les huitièmes de finale, ne pourra pas se passer des buts de son avant-centre déjà à Prague. Avec dans le viseur, une Finale historique face à Barcelone qui devra, avant tout, s’imposer face au Borussia Dortmund. En Ligue des Champions, Romelu a inscrit ses derniers buts le 6 mars 2019, face à Paris. Une donnée anormale pour cette machine à buts que représente Big Rom. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. L’Administrateur-Délégué de Monza, Andriano Galliani, s’est livré sur le plateau de Tiki Taka : « J’ai regardé la rencontre contre le Torino dans une pizzeria, en compagnie de Massimiliano Allegri. L’Inter joue très très bien, elle semble être une machine de guerre. Conte a totalement raison : sans l’Inter, le championnat serait déjà terminé. » « J’ai tenté de recruter Conte au Milan, mais je n’y suis pas parvenu. Si j’étais resté là-bas j’aurais tenté le recrutement d’Icardi qui est un attaquant extraordinaire. » ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Meilleur départ depuis la saison 1950/51. Première fois que nous gagnons nos sept premières rencontres à l'extérieur. Première fois que nous marquons sur nos treize premiers matchs... Un démarrage historique donc pour rester au contact de la Juventus. Antonio Conte s'est présenté en conférence de presse hier. Voici ses propos. "Nous craignions pas mal ce match contre une équipe forte, bien organisée et bien entrainée. Nous avons été féroces dans l'approche et la compréhension du jeu. Nous avons su comment bien exploiter les différentes situations et y trouver les bonnes solutions." Le championnat bat son plein avec un duel au somment. Suivre la Juve qui gagne toujours autant est plus un stress ou une stimulation ? "Ce que je dis à mes joueurs c'est d'abord voir ce que l'on fait nous. Vous n'avez pas à regarder ce qui est devant, même si ce qu'ils font est extraordinaire. Ils ont onze victoires et deux nuls et pourtant nous ne sommes qu'à un point. Ça stimule mais nous devons toujours faire de notre mieux, comme aujourd'hui. Il faut se concentrer sur soi. Je suis particulièrement heureux pour nos gars, ils sont récompensés pour le travail qu'ils accomplissent, les sacrifices qu'ils font, les longues séances tactiques... Ils récoltent ce qu'ils ont semé. Pour moi et mon staff c'est un plaisir d'aller à la Pinetina et de travailler avec eux." Vous continuez de battre des records historiques. Quelle est l'ambiance quand on regarde le classement ? "Très positive. C'est un état d'esprit qui doit nous galvaniser, et nos tifosi, car nous faisons des choses importantes. Cela dit vous savez très bien que nous ne sommes qu'au début, il n'y a que treize matchs à ce jour. Nous avons un matelas sur des équipes mieux équipées et qui travaillent avec le même entraineur depuis plus longtemps que nous. Cela doit nous rendre fiers. Si nous n'étions pas là vous auriez déjà fermé vos livres et vous auriez déjà attribué le Scudetto. Ça nous donne encore plus de force pour tenter de nous améliorer." A propos du bon accueil : "Le tifoso de l'Inter m'a accueilli d'une excellente façon et je ne peux que donner le meilleur de moi-même, les rendre fiers de l'équipe." De nombreuses confirmations sont arrivées, dont le duo d'attaque, et le clean sheet : "Cette solidité défensive c'est ce qui me rend le plus heureux. C'est très important. Si nous revenons à ce que nous étions en début de saison, totalement hermétique, nous serons plus sereins." Comment allez-vous gérer l'effectif avec l'enchainement des rencontres à venir ? Comment va Barella ? "Commençons par l'aspect positif ; Valero est rentré et a montré tout son professionnalisme et sa détermination. Il a travaillé dur, en silence et c'est très satisfaisant de voir qu'il répond présent. C'est un plaisir d'entrainer des gars comme lui ou Dimarco. Ce n'est pas simple de continuer à s'entrainer sans avoir de grandes chances de jouer. Je suis content pour eux, ils le méritent. J'espère maintenant que Barella n'a rien de grave car il est capital pour nous. Il passera des examens approfondis ce dimanche. Je veux rester positif." Parlez-nous de Lautaro : "Avec Romelu, Lautaro représente un potentiel offensif à développer. Il a 22 ans, le belge 26 et ce sont deux attaquants pour l'avenir de l'Inter, sur 7-8 ans pourquoi pas. Ils se développent de manière exponentielle. Je suis très heureux de leurs buts bien entendu, mais aussi pour le travail qu'ils fournissent à l'équipe. Ils auraient pu marquer plus ce soir mais l'équipe s'est rendue disponible pour leur apporter soutien et disponibilité." Un mot sur Icardi et Gabigol qui font plus que bien performer ? "Tout se passe au niveau des dirigeants. Cette année des joueurs comme Icardi, Nainggolan ou Perisic sont partis sans avoir d'incidences économiques positives. Nous avons peut être un trésor important." ®gladis32 – internazionale.fr
  4. MAURO ICARDI Informations Générales : Nom : ICARDI Prénom : MAURO Poste : Attaquant Date de naissance : 19 / 02 / 1993 Lieu de naissance : Rosario Pays : Argentine Taille : 181 cm Poids : 75 kilos Numero de maillot : 7 Au club depuis : 2013 Position sur le terrain : Biographie : Clubs Mauro Icardi arrive à l'âge de 15 ans à La Masia, le centre de formation du FC Barcelone. Il y reste trois ans avant d'être recruté par la Sampdoria. Le 6 janvier 2013, il marque deux buts décisifs en championnat face à la Juventus. Il réalise un quadruplé face à Pescara le 27 janvier 2013 et totalise 8 buts pour sa première saison à seulement 19 ans. Il remarque lors de la victoire de la Sampdoria 3-1 contre l'AS Rome d'une superbe tête croisée. Lors du mercato 2013, il est engagé par l'Inter Milan qui base de grands espoirs en lui. Equipe nationale Il est sélectionné à 5 reprises en équipe Argentine U20 et marque 3 buts (Source: Wikipédia) Clubs : 2008-2011: FC Barcelone 20011-2013: UC Sampdoria 2013-?: Inter Milan
  5. Le Paris-Saint-Germain a décidé de passer la seconde en vue du rachat de Mauro Icardi. La somme définie dans le droit de rachat, soit 65 millions d’euros devrait déjà être investie dès janvier afin d’amortir médiatiquement le départ d’Edison Cavani qui est destiné à rejoindre soit la MLS (Los Angeles Galaxy ou l’Inter Miami) soit l’Atletico Madrid. Pour Icardi, un nouveau contrat de cinq ans est déjà sur la table, avec une augmentation de son salaire actuel, 9 millions d’euros net plus bonus, pour passer au salaire octroyé à l’uruguayen : 12 millions net plus bonus. Paris a décidé d’agir immédiatement afin d'éviter de voir la nostalgie et les impératifs de travail envahir Wanda Nara. Le Cheikh aime "Maurito" et veut le blinder. Thomas Tuchel a décidé de titulariser Icardi à la place du Matador, de plus le feeling est au beau fixe avec le vestiaire. Pour l’Inter, il s’agit de la montre en or, avec une plus-value déjà estimée à plus de 60 millions d’euros. Une somme qui constituera un trésor à réinvestir en vue de l’été prochain. Mais il s'agit surtout d'une somme providentielle afin de respecter le Fair-Play-Financier. A présent et conformément au contrat, Mauro Icardi devra jouer carte sur table avec le club parisien, car outre l’activation du droit de rachat de 65 millions d’euros, il faudra également le consentement d’Icardi pour valider le transfert. De la sorte, Paris tout comme l’Inter, sauront si l’argentin n'a pas joué un double jeu avec l’idée secrète de retrouver la Serie A. Sa décision aura donc des répercussions pour chacune des parties. Vu d’Italie : A Milan, Icardi ne manque à personne Comme le révèle de son côté Tuttosport et malgré le fait qu’il ait inscrit 9 buts et 10 matchs avec le Paris Saint-Germain, Mauro Icardi ne manque personne à l’Inter : ni à la Direction, ni à ses anciens équipiers. "Pour être sincère, personne à l’intérieur du club ne semble regretter Icardi, malgré le fait que l’ancien attaquant ait inscrit 9 buts en 10 matchs. Le rapport entre Icardi et le Monde interiste est à présent inexistant, il est impossible d’envisager une réconciliation entre la Direction, le vestiaire et le joueur argentin à la suite de la fracture créée et ce même si Icardi marque de nombreux buts, même en Ligue des Champions où il en est à 4 buts en 4 matchs, dans une compétition où l’Inter est sérieusement en difficulté et Lukaku vierge de tout but." Mais le Belge en championnat répond aux attentes et à la Casa Nerazzurra tous sont convaincus que son rendement ne fera que s’améliorer. Plus Icardi marquera des buts, plus Paris se montrera enclin à activer son droit de rachat... Le Saviez-Vous ? Ces derniers jours, Mauro Icardi a été vu à Milan, ville où il devrait très certainement y vivre après sa carrière de footballeur. Néanmoins, s’il souhaite y conserver un habitat, il lui sera très vivement conseillé de payer les frais afférents à son nouveau domicile. En effet, l’argentin et sa blonde ont déjà été mis en demeure à la suite d’impayés ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Diego Milito s’est laissé aller à une longue interview pour la Gazzetta Dello Sport. Il Principe Di Milano s’est livré sur l’Inter de Conte, Lautaro Martinez et un certain Mauro Icardi... "J’ai appelé Pupi, je lui ai parlé d’un garçon, c’était Lautaro. Je le connaissais déjà, je n’avais pas besoin d’en savoir plus, ni d’en reparler à plusieurs reprises. Je lui ai dit : avec lui, tu joues la sécurité. Et il est ici." Ok, mais n’êtes-vous pas surpris de son rendement si élevé ? "Honnêtement non, pourquoi devrais-je l’être ? J’étais convaincu à l’époque qu’il allait montrer toute l’étendue de son talent et j’ajoute : Il a une marge d’amélioration importante, il est le seul à pouvoir s’imposer une limite. J’ai souvent entendu ce que dit Conte de lui et je suis d’accord avec lui. Cela dépend uniquement de Lautaro, à lui de savoir où il veut arriver. Mais il peut sereinement devenir un Top Player." Vous parlez d’une marge de progression, quelle est-elle ? "Par-dessus tout : Le tempérament. Un attaquant doit prendre moins de cartons jaunes, je lui ai déjà dit cela en personne. Je me souviens que la saison dernière, il a raté un match en Coupe d’Europe à la suite d’une addition de cartons jaunes. Dans une grande équipe telle que l’Inter, tu dois prêter attention à ce genre de chose. Mais il a le temps pour l’apprendre, cela fait partie de son processus de maturité qui n’est pas encore finalisé." Quelles ont été les difficultés auxquelles il a dû faire face ? "Je ne sais pas s’il avait des problèmes avec son précédent entraîneur, je ne crois pas. Il devait probablement et simplement s’habituer à un nouveau championnat et à de nouvelles habitudes. Le temps n’est pas égal pour tous, mais je ne crois pas qu’il en ait connu énormément." Quels sont vos rapports ensemble ? "Nous nous appelons, même si ce n’est pas tous les jours, nous avons un très beau feeling. Je l’ai connu lorsqu’il était plus jeune, il a débuté en me remplaçant… Je vois en lui un joueur de grand niveau, je ne me trompe pas." Peut-il réitérer votre propre parcours ? "Je lui souhaite le plus grand qu’il puisse atteindre et, qu’un jour, il lui arrive de ressentir les mêmes émotions que celles que j’ai éprouvé, qu’il puisse laisser quelque chose en souvenir au club. Je suis fier de faire partie de l’Histoire de l’Inter, lui il a tout pour réussir." Sauf si Messi le transfère à Barcelone… "Le feeling avec Leo est naturel, on le voit à l’œil nu qu’ils entretiennent un bon rapport, les grands joueurs se cherchent. Je ne sais pas à quel point est vrai l’intérêt de Barcelone, mais c’est normal qu’il puisse séduire. Mais de ce que je sais, Lautaro est très fier d’être à l’Inter." D’attaquant à attaquant, que pensez-vous de Lukaku ? "C’est un grand attaquant. Il y a lui et aussi Sanchez qui est actuellement blessé. L’Inter, en attaque, est bien fournie." J’ai oublié Esposito... "Je l’ai vu faire son entrée face à Dortmund. On comprend que ce garçon propose quelque chose de différent. Il m’a fait une forte impression, il a beaucoup de qualités, mais il est jeune, il est né en 2002. Il doit rester serein et chercher à apprendre et il peut se féliciter d’être entraîné par Conte, il est parfait pour le faire grandir." D‘argentin à argentin : Cela s’est mal terminé avec Icardi… "Je dirais que cela s’est bien terminé. Au-delà du jugement qu’il peut se faire de l’extérieur, son départ a été une bonne affaire pour tous. Pour Mauro qui en allant à Paris fait de très belles prestations, mais aussi pour l’Inter qui a su le remplacer correctement." Handanovic a été votre équiper, aujourd’hui il est Capitaine, vous auriez quasiment pu rester avec lui… "Il y a aussi Ranocchia et D’Ambrosio qui était de mon Inter. Samir est extraordinaire comme garçon et comme gardien, c’est un professionnel très sérieux. Et je suis fier qu’il soit encore un protagoniste à l’Inter." De qui ou de quoi êtes-vous le plus marqué à l’Inter ? "Par Sensi, il n’a même pas accusé le coup du transfert de Sassuolo vers un grand club. Il propose d’excellentes choses…Il y a aussi Barella....." Pourriez-vous offrir, à l’Inter, un autre cadeau à la Lautaro ? "C’est difficile, mais si je devais citer un nom, c’est Mati Zaracho, convoqué en U-23 de l’Argentine et également en sélection. C’est un très grand." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Ces dernières années, l’Inter était devenu dépendante de l’état de forme de Mauro Icardi. Fort de son importance, le joueur avait connu la folie des grandeurs, avant de tomber sur plus fort que lui : Giuseppe Marotta. En conséquence et en accord avec Antonio Conte, l’Inter a pris des décisions fortes et importantes en décidant de se séparer de son secteur offensif, comprenez Icardi, Perisic et Nainggolan. Le tout en décidant de miser sur le duo Lautaro-Lukaku. Si l’argentin n’était que le "remplaçant d’Icardi" il y a un an, cette année est placée sous le signe de la révélation, au même titre que Romelu Lukaku qui débute à peine en Serie A. Voici l’analyse de la Gazzetta Dello Sport L’Inter a récupéré 8 points à la Juventus comparé à l’année dernière, en passant de -9 à -1. Il s’agit d’ores et déjà là d’une victoire attendue. Il fallait, en effet, reformer une ligne offensive orpheline d’Icardi et Perisic, qui était depuis des années les références de ce secteur. Révolution totale et satisfaisante A présent, l’Inter est devenue une machine à buts. Il n’y a pas un seul match cette saison où l’Inter n’a pas pas fait trembler les filets. Le concept adopté est donc satisfaisant et déjà remboursé à 100% de satisfaction. L’Inter marque et marque beaucoup. En inscrivant des beaux buts et des buts utiles, personne dans le Top 5 européen ne peut revendiquer une telle constance. En effet, jouer face à l’Inter est actuellement considéré à évoluer avec le score de 1-0 en sa défaveur. A titre de comparaison, Liverpool et Manchester City ont inscrit 95% de buts lors de l’ensemble de leurs matchs. Conte peut revendiquer 32 buts inscrits par son Inter, dont nombreux proviennent de phases de jeu étudiées et mémorisées à l’entrainement. S’il fallait en choisir, l’entraîneur pourrait citer le but de Sensi face à l’Udinese sur une assist de Godin, en tête de son classement. Une phase de jeu qui résume à la perfection le travail réalisé et répété à Appiano. Dans l’absolu, l’Inter cette saison a déjà inscrit 4 buts de plus comparé à l’année dernière, 5 buts si l’on prend en considération la Ligue des Champions. La répartition est également équilibrée : sur les 26 buts inscrit en Serie A, 13 l’ont été en première période, les 13 autres l’étant forcément dans la seconde. A eux seuls, Lukaku et Lautaro représentent 50% des buts inscrits. Un duo attendu au tournant par Conte qui ne peut qu’être satisfait. L’Inter compte cette année 10 buteurs différents sur l’ensemble de son noyau. A titre de comparaison, la Juve qui dispose d’un noyau plus important est derrière avec 9 buteurs différents. Si l’on rentre dans le détail, l’Inter est capable de marquer de n’importe où Toutes compétitions confondues, l'Inter peut marquer du droit, du gauche, de la tête, à l’intérieur de la surface (26 buts) mais également à l’extérieur (6 buts). L’apport des milieux de terrain où personne n’est exclus est également important. S’il fallait proposer une galerie d’art des plus beaux buts, il y a lieu de mettre en avant les réalisations de Barella face à Vérone, de Lukaku face à Brescia, de Brozovic et de Candreva face à Lecce, de Lautaro à Dortmund sans oublier le but de Sensi à l’Udinse et le but inscrit par Vecino au Borussia. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Interviewé en zone mixte au Parc des Princes, le Directeur Sportif du Paris Saint-Germain, Leonardo, s’est livré sur les prestations de Mauro Icardi en Ligue des Champions et sur le désir du numéro 18 de se voir racheter par le Club de la Capitale. Si Mauro Icardi m'a convaincu de lever son option d'achat ? "Non, il peut encore marquer beaucoup de buts (rires). C'est pas le moment d'en parler. Je suis content de ses déclarations, on voit qu’il donne tout. Je pense que c’est une bonne chose de voir un joueur qui a un objectif, ensuite la route est longue pour nous tous." Cette déclaration sonne comme une sorte de report logique de la décision du brésilien, malgré l’excellent début de saison de l’argentin auteur de 8 buts en 10 matchs, dont 4 en Ligue des Champions. Au final, il ne faut pas oublier qu’il existe une clause de rachat non-obligatoire à hauteur de 65 millions d’euros. Reste à voir si le club parisien acceptera de verser une telle somme aux Nerazzurri. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Le journaliste Bruno Longhi s’est livré à Radio Sportiva. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’une révélation fait mouche : le comportement de Marotta envers Mauro Icardi. "Conte a cité hier Sensi et Barella pour s’exprimer sur le manque d’expérience en Coupe d’Europe, non pas pour critiquer la valeur des joueurs, mais pour signifier que certaines équipes payent le prix en ce qui concerne la valeur du noyau. La sortie de Conte découle des résultats de l’Inter en Ligue des Champions." "Conte a épousé la ligne directrice de l’Inter, qui ne voulait plus avoir à traiter avec des joueurs tels que Nainggolan, Perisic et Icardi. L’Inter a d’ailleurs réalisé deux demi-matchs exceptionnels face à Dortmund et Barcelone. L’Inter n’est pas parvenu à réaliser l’intégralité de ces matchs suite aux manquements présents dans le noyau." "Marotta m’a un jour confié que pour tenir Icardi, l’Inter aurait dû céder dix joueurs : l’argentin est à présent un chapitre clos et il n’y a aucun sens de le ré-ouvrir actuellement. Celui qui accuse Conte de ne pas être un entraîneur de calibre européen dit des conneries. Marotta m’a clairement dit qu’avec lui sur le banc, l’Inter pouvait améliorer son rendement de 20 à 30% supplémentaire." "En seconde mi-temps, l’équipe s’est écroulé, Conte n’est que très peu concerné. Il l’est par contre dans la capacité des joueurs à devoir faire face à certaines situations. Il avait préparé la rencontre d’une certaine façon." Le mercato à venir ? "Il reste encore deux mois avant le mercato de janvier, on ne sait pas ce qu’il pourra s’y passer. Les monstres sacrés ne seront pas très nombreux, il y a des palettes économiques à respecter. Certaines déclarations de Conte doivent avoir lieu au siège du club et non devant les micros des journalistes." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Il Corriere dello Sport, dans son éditorial signé par Alberto Dalla Palma, est revenu sur les prestations de Lautaro Martinez et d’Antonio Conte lors d’Inter-Dortmund. "Lukaku a été le grand investissement de Zhang sur le mercato, suite au cadeau Icardi au Psg, mais à présent, le véritable hériter de Maurito est bel et bien le jeune argentin qui a eu le temps de s’adapter et de mieux connaitre notre Calcio, bien plus que le lion belge." "Ressentant la confiance de l’Inter, Lautaro répond sur le terrain en ayant inscrit au moins un but lors des quatre dernières rencontres, il a également permis de relancer son équipe en Ligue des Champions, surmontant de la sorte les problèmes découlant des deux premières journée de la compétition : le match nul face au Slavia et la défaite à Barcelone." "L’objectif de l’Inter était de gagner, via peut être un football à l’ancienne, qui n’est divertissant que par le résultat. En championnat, la Juve ne dispose d'ailleurs que d’un petit point d’avance. Si Josè Mourinho était encensé lorsqu’il pratiquait un tel football, pourquoi ne pourrait-on pas attribuer ce même mérite à Antonio Conte ? Qui a baffé le Borussia en ne tirant concrètement qu’à deux reprises, disposant de la sorte d’un bel avantage en vue du match retour." "Conte qui la joue à la Mourinho ?… Il semble que nous ne soyons qu’au début, car plus le temps passera, plus l’Inter assumera et assimilera les caractéristiques de son entraîneur." Validez-vous ces comparaisons ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Mauro Icardi s’est livré à une longue interview à la Gazzetta Dello Sport. L’attaquant argentin parle de la Ligue 1, mais également de l’Inter dont il fut encore le Capitaine, il y a un an... "Je ne m’attendais pas à une telle marque d’affection de la part des supporters, ils m’ont bien accueilli dès mon premier échauffement au Parc des Princes. Ensuite, j’ai eu la chance de jouer immédiatement le Real de Madrid, avant de faire face à une légère blessure." "A présent, je me sens bien, la machine est repartie même si je dois continuer à travailler car j’ai connu une période estivale compliquée, et je n’étais pas à 100% lors de mon arrivée à Paris." Avec vous le PSG dispose à présent d’une attaque impressionnante… "Neymar, Mbappé, Cavani sont tous très forts, cela me fait plaisir de jouer avec des Fuoriclasse qui peuvent changer la tournure d’un match jusqu’à la dernière minute, comme l’a fait Neymar. Je le découvre petit à petit, aussi hors du terrain. Avec Mbappé par exemple, nous sommes allé ensemble voir un match à Lyon. Je me trouve en réalité dans un groupe optimal. On parle espagnol dans le vestiaire, ce qui m’aide beaucoup." Vous avez déjà un bon feeling avec Verratti... "J’ai déjà parlé avec Marco avant de venir à Paris et il m’a donné un coup de main pour l’intégration. Nous parlons ensemble en italien. C’est normal de ressentir ce feeling sur le terrain." Votre concurrent direct est Cavani... "C’est une concurrence positive. Actuellement, Edy est blessé, c’est pour cela qu’il n’a pas eu la possibilité de jouer immédiatement. Mais lorsqu’il reviendra à disposition, ce sera à l’entraîneur de choisir le meilleur à aligner sur le terrain, en fonction du match, et des caractéristiques propres à chacun. J’ai de bons rapports avec Edy, il n’y a pas de rivalité, juste une saine concurrence." Combien de buts vous êtes-vous fixé comme objectif saisonnier ? "Je ne le fais jamais, mais je veux respecter ma moyenne de mes dernières saison. L’important est que les buts permettent à Paris de remporter des titres." Le PSG vise la Ligue des Champions. Un objectif possible avec un Icardi en plus ? "Le PSG a des bons joueurs pour faire de belles choses, mais la Ligue des Champions est un titre qu’ambitionne toutes les grandes équipes. Cela n'enlève rien au fait que nous voulons aussi faire de notre mieux, pour faire oublier aux supporters les mauvaises expériences connues lors des dernières saisons." Et si Paris devait affronter l’Inter en huitième de finale ? "Je le vivrais de la meilleure façon possible. Ce sera à moi d'aller sur le terrain. En tant que professionnel, je ferais tout pour défendre mon nouveau maillot." Est-ce mieux que l’Inter se concentre sur le championnat ? "Non, je ne peux souhaiter que le meilleur à l’Inter, dans chaque compétition. J’ai encore tant d’amis à Milan." Vu de Paris, est-ce la bonne année pour voir l’Inter remporter le Scudetto ? "Oui, l’Inter a à présent un entraîneur comme Conte qui veut gagner et les joueurs en veulent tout autant. C’est à eux à continuer le travail que nous avions débuté nous auparavant, à réduire l’écart avec la Juve qui reste une équipe du top." Pourquoi ne pas avoir quitté votre maison milanaise ? "Nous avons une maison à San Siro, mais nous en avons fait construire une nouvelle (en face du siège de l’Inter) car Milan est la ville où je souhaite vivre à la fin de ma carrière." Comment est la vie à Paris ? "Pour l’instant, je vis à l’hôtel, je cherche une maison, je n’ai pas eu le temps de faire le touriste. Je suis allé voir la Tour Eiffel et l’Arc de Triomphe. Je suis un gars tranquille, j’aime rester en famille lorsque je le peux." Est-ce mieux Paris ou Milan ? "Milan est une ville splendide, mais elle est un peu plus petite que Paris qui est tout aussi belle, d’un autre niveau. J’espère la connaitre mieux dans les prochains mois." Où mange-t-on le mieux à Paris ou à Milan ? "Il rit…C’est en Argentine que l’on mange le mieux. Je le dis car j’aime énormément la viande et l’argentine est la meilleure." Vous êtes arrivé en prêt au PSG avec un droit de rachat. Pensez-vous y rester au terme de la saison ? "Pour cette année, je suis au PSG, et mon objectif est de faire le maximum pour ce maillot. Ensuite, à la fin de la saison, nous verrons ce qu’il se passera en mai ou en juin, il est encore trop tôt pour dire quelque chose." Comment vous sentez-vous avec le nouvel entraîneur ? "Tuchel est convivial avec les joueurs, il parle énormément, il plaisante, il a essayé de me mettre à l’aise dès mon premier jour. Je pense lui avoir fait une bonne impression. Ensuite, il est logique qu’il me demande de marquer des buts. Et je m’entraîne durement pour démontrer que je peux être à la hauteur du club." Vous étiez Capitaine, Leader, un point de référence de l’Inter. Au PSG, vous vous retrouvez dans un vestiaire avec tellement d’Etoiles et de Leader, est-ce mieux comme ça ? "C’est un peu différent comparé à l’Inter, même si je n’ai pas de vrai point de comparaisons, car je n’ai pas joué dans d’autres grands clubs dans le passé. Ici, je me sens bien et dans le fond, les demandes sont similaires à celles que j’avais à l’Inter : marquer des buts, ce qui pour un attaquant et pour l’équipe est ce qui compte le plus." Vous semblez vous être adapté tout de suite. À l’Inter, Lukaku semble connaitre des hauts et des bas... pourquoi selon vous ? "Il ne me semble pas que Lukaku traverse une période de difficulté. Au contraire, il a débuté en inscrivant immédiatement une série de buts. Ensuite, lui aussi s’est blessé et c’est peut-être ce fait qui a fait émerger les critiques. Lukaku représente un grand investissement du club et il a été fortement voulu par Conte, il se doit de démontrer être à la hauteur des attentes, mais ce n’est facile pour personne d’évoluer en Italie." "La Serie A est le championnat le plus défensif d’Europe. Peut-être qu’il aura besoin d’un peu plus de temps pour s’intégrer, mais c’est un joueur qui a énormément marqué durant sa carrière. Des buts, il en inscrira encore. Cela peut arriver à tout le monde de traverser une période plus délicate, ensuite lorsque tu repars, tu ne t’arrêtes plus." Quelle idée vous êtes-vous fait de la Ligue 1 ? "Je ne suis pas le football de façon général, mais je savais que l’on parlait d’un championnat très physique et tout aussi défensif." Le 27 octobre aura lieu PSG-OM, une des rencontres parmi les plus attendues en France... "Ce sera aussi l’anniversaire de ma fille ! Je me suis organisé pour avoir ma famille au stade. C’est une sorte de Derby d’Italie, j’aime jouer ce type de match." Ressentez-vous moins de pressions au PSG comparé à l’Inter ? "Je suis habitué à la pression, mais je crois que ce qui aide à présent, c’est que nous ayons toujours gagné. Et lorsque tu gagnes tout vas bien. En Italie, un cercle vicieux s’était créé dans certains milieux journalistiques où nous avons toujours fini par trop parler de tout ce tournait autour de moi...Ce n’est pas le cas à Paris." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. La surprise du dernier épisode de Tiki Taka était, sans aucun doute possible, la présence de Mauro Icardi présent sur le plateau, lui qui a accompagné son épouse. Mauro Icardi a inscrit 8 buts en 11 matchs face à la Juventus. Présent dans les coulisses de Tiki Taka, l'argentin s'est installé aux côtés de Carolina Marcialis, l'épouse d'Antonio Cassano sans jamais s'exprimer. Muet comme à son habitude, Wanda Nara s'est livré pour lui: "Si nous avons regardé la rencontre ? Oui, nous l'avons vu. En première période, l'Inter aurait dû faire quelque chose en plus." Fabrizio Biasin, connu pour son amour interiste, n'a pas hésité à envoyer une première flèche à l'argentin: "A quel point t'a manqué le fait de ne pas disputer cet Inter-Juve?" Réponse lapidaire de Wanda Nara qui ravira très certainement la Direction Nerazzurra: "Cela ne lui a rien fait, il te manque à toi! Il t'a manqué! Il te manque en Championnat et aussi en Ligue des Champions" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Damien

    Wanda Nara

    Wanda Nara Icardi Née le 10 décembre 1986 Nationalité : Occupations : Modèle, personnage de TV réalité, agent de football Enfants : Valentino Gastón López (né en 2009) Constantino López (né en 2010) Benedicto López (né en 2012) Francesca Icardi (née en 2015) Isabella Icardi (née en 2016)
  14. Mauro Icardi s'est livré sur son avenir et sa vie parisienne au Canal Football Club en n'hésitant pas une seule seconde à égratignez l'Inter. FUTUR "Je suis venu ici pour jouer. Je suis arrivé avec une option d'achat, un joueur se doit de donner de son meilleur s'il souhaite être acheté. Nous verrons ce qu'il se passer l'été prochain." WANDA NARA "Ceux qui me connaissent savent quel type de personne je suis et il me laisse tranquille." Vous êtes plus critiqué pour des questions extra-sportives... "C'est sur, cela fait 7 années que je suis avec Wanda, c'est une personne connu, je le suis aussi, on sait ce que cela implique. Mais cela ne modifie en rien ma façon de penser, autrement je n'aurais pas inscrit 150 buts avec l'Inter. Wanda, agent ? "Je crois que c'était la meilleure décision pour ma famille et ma carrière. Je suis une personne qui traite de façon égale les hommes et les femmes, j'ai trois fils et deux filles et je fais de même avec eux." LES BUTS "Tout le monde me définit comme un Killer. Je suis toujours présent dans la surface pour marquer. Depuis mes débuts, très jeune à Rosario en Argentine, j'ai toujours cherché à marquer, c'était mon objectif, mon obsession." LIONEL MESSI On dit que Messi ne veut pas de vous en Argentine... "C'est ce qui se dit. J'ai eu l'occasion de jouer avec lui en Seleccion. Je le connais depuis mon passage à Barcelone. Je laisse parler les gens , ils peuvent dire ce qu'ils veulent sur ma vie privée avec Wanda. Ce sont des choses que je ne peux pas éviter." Y croyez-vous ? "Non, pourquoi y croire ? C'est le meilleur joueur du monde. J'ai eu la possibilité d'être à ses côtés et je l'estime énormément. C'est pour cela que je ne crois pas en ses rumeurs." TITRES "J'en étais à ma septième année avec l'Inter, mon rêve était de jouer la Ligue des Champions avec l'Inter et je l'ai concrétisé, mais je n'y rien gagné. Je crois qu'il était temps de partir pour un club conquérant, qui remporte des titres. C'est le moment de gagner. La vérité est que jouer dans un club comme Paris, avec tant de champions est tout ce que je désirais." Le saviez-vous ? Mauro Icardi dispose d'une clause particulière dans son contrat. En effet, si Paris vient à lever l'option d'achat, Mauro Icardi devra tout de même valider ce transfert en y apportant son consentement. Dans le cas contraire, même si Paris souhaite l'acheter, le transfert ne pourrait pas avoir lieu sur base de la volonté de l'argentin.. Capitaine qu'il disait ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Gianluca Di Marzio a annoncé la couleur : un accord a été trouvé entre l'Inter et le Paris-Saint-Germain pour transférer Mauro Icardi en Ligue 1. Historique des événements A 9h30 : Jorge Mendes, qui représente Cristiano Ronaldo, a traité de l'avenir d'Icardi. Ce dernier avait repris la main sur le dossier pour permettre à l'argentin de trouver un nouveau point de chute. Si l'Inter était confiante dans une transaction, la tentation de passer au Milan Ac grandissait. A 10h11: Avancée importante entre Mauro Icardi, l'Inter et le Paris-Saint-Germain. Il se dit que l'attaquant argentin pourrait être transférer dans la Capitale française. Selon Di Marzio: "Depuis une nuit de tractations, le transfert d'Icardi au PSG est en bonne voie. Il en va de même pour la prolongation du contrat avec l'Inter qui prêtera le joueur avec un droit de rachat." A 10h51 : La Gazzetta Dello Sport confirme que l'Inter et le Psg sont en contact constant. Icardi est attendu à Paris cet après-midi. A 11h02 : Accord total entre l'Inter et Paris. Accord également entre l'Inter et Mauro Icardi pour une prolongation du contrat d'une année. Le Paris-Saint-Germain s'attache les services de l'argentin en prêt via un droit de rachat de 70 millions d'euros. Les deux clubs doivent à présent finaliser le détail de la transaction (Di Marzio). A 11h40 : Fabrizio Biasin fait part de la banderole qui a été déployé devant le domicile des Icardi. Wanda Nara a exigé à son mari de prêter attention aux nouvelles offres. Encore hier, Mauro était disposé à rester à Milan. A 11h44 : Sport Mediaset confirme le départ de Mauro Icardi. L'accord devrait être défini pour cet après-midi. "Mauro Icardi est en passe de devenir un joueur du PSG. La décision est tombée durant la nuit lorsque l'argentin a décidé de quitter l'Inter pour entreprendre une aventure à l'étranger. L'attaquant et son épouse-agent, Wanda Nara, sont en partance pour Malpensa direction Paris. Le joueur est attendu pour la traditionnelle visite médicale et la signature du contrat. Icardi, avant de partir, a signé une prolongation de contrat à l'Inter jusqu'en 2022." A 11h46 : Définition du transfert, Icardi a renouvelé à l'Inter. Il part en prêt payant à Paris. Le prêt est de 5 millions d'euros. Le droit de rachat est de 65 millions d'euros, soit une transaction globale de 70 millions d'euros - Sky Sport Rmc Sport confirme l'arrivée imminente de Mauro Icardi en prêt. Le joueur argentin quittera Milan à 15h00. Son arrivée à Paris est programmée à 17h00. L'Inter n'a donc pas plié ni face à Icardi, ni face à la Juventus qui espérait le recruter en solde. Un nouveau coup de Maître signé Beppe Marotta qui ravira très certainement son ancien employeur! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Le Président du Paris-Saint-Germain, Nasser Al Khelaifi, s’est livré hier à l'occasion de l’Assemblée-Générale de l’Eca. "Icardi est vraiment un grand attaquant est je suis content de l’avoir. Ses statistiques en Serie A démontrent qu’il est fort et nous misons sur lui. Souhaitez-vous savoir si je vais le racheter à la fin de la saison ? "Je verrais…" Lors de cette Assemblée Générale, "Nasser" s’est également entretenu longtemps avec le Président de l’Eca, Andrea Agnelli. Toute la joyeuse bande se donne déjà rendez-vous le 24 septembre à Lubiana et dans les deux jours suivants à Munich pour le Board de l’Eca. Des dates déjà cochées dans l’agenda de Steve Zhang qui a rejoint l’élite européenne ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. "Je me sens prêt, à mon âge, pour faire face à ce nouveau défi." Steven Zhang, 28 ans, Président de l’Inter, présent à Genève lors de son intronisation au Board de l’Eca, l’Association des Clubs Européen. "Je suis jeune, mais j’ai avancé pas à pas. D'abord aux États-Unis, puis en Chine. Il y a, là-bas, une génération de jeunes entrepreneurs qui occupent des postes à responsabilités. Je crois que l’Eca a été séduite par la fraîcheur d’idées nouvelles. Le football ne dure pas uniquement 90 minutes, il dispose d’une grande marge de croissance via les réseaux sociaux, en passant par Youtube. Et je compte apporter mon expérience sur ce terrain." Objectif Inter "Notre vision au Club est d’être toujours présent en Ligue des Champions. Nous y participons pour la seconde année de suite, mais cela devra toujours se reproduire." La course au Scudetto ? "Notre objectif est d’aller le plus haut possible, nos tifosi et l’Histoire du club le méritent. Notre entraîneur est arrivé depuis à peine 100 jours et nous avons recruté de nombreux jeunes joueurs. Et même si tout le monde voudrait remporter le Scudetto et la Ligue des Champions, il faudra tout de même faire preuve de temps et de patience. Les résultats arriveront. Je vous l’avais déjà prédit il y a deux ans et nous y sommes." Le Mercato ? "Nous avons un très grand entraîneur, en tant que Club, nous le soutenons à 300%. Nous avons réalisé ce mercato car l’Inter doit viser les sommets. Aux joueurs, je leur demande de mettre sur le terrain des sentiments, de l’envie, d’avoir le cœur Nerazzurro." Icardi ? "C’est un brave garçon, une brave personne et un brave joueur. J’ai parlé de lui avec le Président du Paris-Saint-Germain et il m’a dit qu’il serait heureux de l’avoir. Je lui souhaite de réaliser de bons résultats et qu’il puisse se divertir sur le terrain." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Wanda Nara s’est livré au Corriere Dello Sport au cours d’une longue interview JUVE (sans la citer) et l’échange de 50M€ + Higuiain de janvier 2019 "Je ne dirai pas le nom de l’équipe, mais l’autre joueur concerné était déjà venu à Milan mais pas à l’Inter. Si on avait été clair avec Mauro, tout aurait été très certainement différent. N’aurait-pas pu lui retirer son brassard à la fin de la saison ?" CONTE "Si Conte a accepté les choix du club ? Je crois que oui, j’ai parlé avec lui et il lui avait été garanti que l’équipe allait être renforcée." MAROTTA "Le calcio est un monde d'affaires, Marotta a fait ses choix et il a du rendre des comptes. On verra qui aura bien agit. Sur le Champion qu’est Icardi, il n’y a jamais eu de doutes, j’avais 15 offres. Avec Marotta, nous sommes arrivés jusqu’au dernier jour, non pas par provocation mais par ce que je connaissais la valeur du joueur." L’ASSIGNATION EN JUSTICE "Ce n’était pas une assignation pour l’argent, seul les ignorants peuvent le croire. Si j’avais dû agir de la sorte, je l’aurai fait il y a 3-4 ans lorsque l’Inter ne disputait pas la Ligue des Champions. Il aurait pu gagner le double, mais il était resté à l’Inter par amour du club. Il voulait être entraîné par Conte : Qui sait où il aurait pu arriver avec lui..." La JUVE ET PARATICI "Il était le Capitaine de l’Inter, il n’y serait jamais allé. J’entretiens un rapport cordial avec Fabio. S’il est intéressé, ce rapport se poursuivra" Un appel du pied à la Juve ? "Jouer en Italie plait à Mauro, je pense qu’il reviendra. Je ne sais pas ou ni comment, la priorité restera toujours l’Inter." Il y a un moment où il est venu pleurnicher ? "Non, dès l’instant où le brassard lui a été retiré, je savais qu’il n’aurait aucun problème a retrouver une autre équipe." Sur le climat difficile auquel il a été confronté ? "Mauro n’était pas habitué à souffrir, mais il sait faire face aux difficultés. Il s’en tapait des rumeurs. Il pouvait supporter l’idée de rester à l’Inter dans des conditions difficiles, il est courageux et pour ma famille cela aurait été plus facile qu’il soit en Italie. Mais non, entre nous les choses vont bien." Est-ce que les choses vont changer suite au transfert d’Icardi ? "Je suis une famille à l’ancienne avec beaucoup d’enfants, c’est un plaisir d’être là. J’étais présente à la signature du contrat de Mauro à Paris et je téléphonais à Milan pour aider les enfants à préparer les cartables pour l’école." Wanda, la bonne ou la mauvaise de l’Histoire ? "Je suis celle qui l’a résolue. Il était difficile de ressortir de cette situation et de trouver une équipe de ce niveau. Le choix de Paris me rends orgueilleuse, Mauro et la Famille aussi. En tant qu’agent, je suis parvenu à faire de mon mieux, sans trahir ni la majorité des tifosi qui l’aime, ni l’Inter." Réaction de l'Inter Suite à la déclaration de Wanda Nara, l'Inter fait savoir que le brassard de Capitaine a été retiré pour raison disciplinaire. C'est son épouse en personne qui a été au centre des discussions dans le vestiaire. Marotta, arrivé officiellement en décembre, a vu explosé entre ses mains un cas déjà existant. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Il n'aura pas fallu longtemps avant de voir le Paris-Saint-Germain s'inquiéter de la présence de Wanda Nara, l'épouse et agent de Mauro Icardi. En effet, comme le souligne Rmc Sport, la France se demande si Wanda Nara dévoilera les secrets du vestiaire parisien. Une situation qui, si elle se produit, sera cyclonique pour le club de la Capitale. Alors que Mauro Icardi n'a pas encore débuté sous le maillot, la question du conflit d'intérêt se pose naturellement étant donné que Wanda Nara est certes l'agent du joueur, mais également chroniqueuse sportive pour l'émission Tiki Taka. Rmc Sport se demande donc si les joueurs parisiens doivent se préoccuper de la présence médiatique de Madame Icardi qui, dans le passé, avait tranquillement émis des critiques sur la place publique. Les passes décisives de Perisic, les consignes données à Spalletti d'aligner deux pointes. Cette situation avait au final exaspéré les Interistes, du club jusqu'aux tifosi. Si pour l'heure, la situation est telle que Paris décidera en fin de saison s'il rachètera ou pas Mauro Icardi, Rmc Sport conclu que le rôle d'agent de Wanda Nara est une stimulation supplémentaire pour Icardi. Toutefois, en tant qu'épouse du joueur, la destination parisienne n'avait pas séduit plus que cela la principale intéressée. "Avec Wanda Nara, le danger peut venir de n'importe où...Et sa présence à Italia 1 sera observée de très près!" Validez-vous cette ultime phrase de Rmc Sport. Combien de temps donnez-vous au vestiaire parisien avant son implosion ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Wanda Nara a décidé de frapper fort en parlant du futur de Mauro Icardi : "J’aimerais qu’un jour Mauro aille jouer à Boca. Imaginez ce que peut ressentir un joueur sur le terrain. Pour moi ce serait une superbe opportunité de vivre cette aventure avec ma sœur. Cela me plairait énormément de revenir au pays." Zaira Nara, l’intervieweuse, a demandé à Wanda si celle-ci avait été récemment contacté par Boca : "Ce n’était pas une proposition sérieuse de la part de Boca. Nous avions décidé d’attendre jusqu'à la dernière minute, et je me suis comporté ainsi car j’avais un joker dans ma manche. Je savais que Mauro allait partir dans un autre club, personne n’était au courant, mais je peux le dire à ma sœur, car même les garçons ne le savaient pas : Mauro avait déjà été à Paris, il s’était fait une petite valise et il m’avait laissé avec tout le reste." Représenter d’autres joueurs ? "Non, car il est très impératif de gérer les intérêts de Mauro, il y a beaucoup de choses à faire à l’heure actuelle. On m’a proposé d’autres joueurs, des maris de mes amies. Ceux qui me connaissent savent que je ne recherche pas un intérêt commercial personnel. Je le fais pour l’amour que j’ai pour Mauro." "Entre les différentes options que j’ai eu, Paris était le pire choix pour moi car il y aura des allés et venues avec les enfants entre Milan et Paris, mais j’ai pensé à Mauro. Il y avait de nombreuses et très importantes équipes en Italie qui le voulaient et cela aurait été plus accommodant." Neymar et Maxi Lopez ? Il a diffusé la photo le jour même où Mauro s’est uni a l’équipe. C’est une vieille photo, pas une récente. Je veux penser qu’il ne s’agisse que d’une coïncidence, les joueurs sont au courant de tout." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Est-ce que les langues vont se délier après le départ de Mauro Icardi ? Si, dans un passé récent, Wanda Nara a déclaré que son époux parisien disposait de très bon rapports avec une partie du vestiaire, la réalité dévoilée par le Corriere Dello Sport est tout autre : Véhicule avec lequel Icardi est arrivé à Appiano Gentile Lorsque Mauro est venu vider son casier, il était esseulé, ignoré, personne n’a daigné lui prêter une quelconque attention. "Hier matin, Mauro a réalisé l’acte le plus douloureux : A 9h30, il est venu vider son casier à la Pinetina. Des équipiers, qui ont repris dans l’après-midi l’entrainement, il n’en a vu aucune trace. L’argentin s’est envolé ensuite pour Paris où il sera soumis à des doubles séances d’entraînements pour revenir en forme." "Sa date de présentation officielle n’a pas encore été définie mais un plan de travail établi avec les joueurs blessés a été réalisé, il s’entraînera plus tard avec le reste du groupe et disposera du numéro 18." Un Roi déchu... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Mauro Icardi a agité le fil d’actualité de l’Inter cet été encore, mais bien plus que d’habitude et pas nécessairement pour de bonnes raisons. Internazionale.fr tente de vous offrir un résumé du cas Icardi, qui soit à la fois objectif et exhaustif. Le but n’est pas de réhabiliter ou de discréditer Icardi, mais simplement d’offrir au plus grand nombre le meilleur niveau d’information. Chacun se fera son opinion sur le joueur comme sur l’homme, dans le respect de la personne. Avant la saison 2018-2019 Formé au FC Barcelone, il arrive à l’Inter en 2013 contre 12 millions d’euros, après une saison correcte à la Sampdoria. Entre 2013 et 2018 (soit 5 saisons), Icardi pèse à lui seul 106 buts en 174 matchs avec l’Inter. Symbole du renouveau de l’Inter, une Inter jeune, ambitieuse, qui s’est reconstruite et qui est aujourd’hui à craindre. Mauro Icardi héritera même du brassard de capitaine depuis la saison 2015-2016 malgré ses 22 ans. D’un point de vue personnel, il épouse Wanda Nara en 2014, l’ex-femme de son ami Maxi Lopez. Cette femme, mal perçue (à tort ou à raison) par le public nerazzurro, deviendra son agent. Icardi, malgré de nombreuses sollicitations extérieures et malgré l’absence de compétions européennes, a toujours décidé de rester pour le plus grand soulagement des fans du club. Il aura connu pas moins de 6 entraîneurs (Mazzari, Mancini, De Boer, Vecchi, Pioli, Spalletti). La saison 2018-2019 : le tournant La saison 2018-2019 aura indéniablement marqué la carrière d’Icardi. Après un bon départ de saison (fin 2018) et des débuts réussis et remarqués en Ligue des Champions, le cas Icardi se complexifie. Le summum de la relation entre Icardi et l’Inter se situe fin 2018, quand le club et le joueur ne cessent de multiplier les déclarations d’amour. Cependant, il reste une ombre au centre de ce tableau idyllique : le contrat du joueur. Englué dans une négociation avec l’Inter pour une prolongation qui n’avance pas et qui bloque pour des motifs salariaux, Icardi est retrouvé à négocier avec la Juventus. Même s’il s’agit d’un refus, il se dit que la Juventus serait à l’origine de la négociation douloureuse et offrirait une porte de sortie à l’argentin. En déut d’année 2019 et en pleine phase de négociation, Icardi se déclare inapte à jouer en raison d’un genou douloureux. De son côté, la Curva Nord commence à se désolidariser d’Icardi, en le traitant de mercenaire. Le club, soucieux de l’état de santé de son joueur phare, fait faire des tests à son athlète. Résultat : "Les résultats n’ont pas mis en évidence de variations significatives par rapport aux examens réalisés avant le début de la saison sportive en cours." Et c’est là que le dossier prend une tournure dramatique pour la relation entre le club et son joueur, en lui retirant le brassard de capitaine. Mauro Icardi commence par camper sur ses positions et exige des excuses. Pour lui, sa situation physique justifiait le retrait et en aucun cas son attachement ne peut être remis en cause. Massimo Moratti serait (rapporté, au conditionnel), de son côté en ne comprenant pas les agissements du club. D’après Icardi (rapporté, au conditionnel), le club chercherait à le vendre en fin de saison et le retrait du brassard en serait la cause. Il serait prêt à honorer son contrat jusqu’à son terme. De son côté Marotta intervient sur Tiki Taka, pour publiquement apaiser les tentions et rappeler que le club ne veut plus avoir à faire à elle en tant qu’intermédiaire C’est là que Wanda Nara, animatrice à Tiki Taka, lâche la phrase de trop qui fera définitivement basculer le dossier : "Si je devais choisir entre la prolongation de contrat et l'arrivée de quelques joueurs capables de donner cinq bons ballons par match à Mauro, je choisirais la seconde option (...) J'aimerais qu'il soit mieux soutenu par l'équipe, parce que parfois les critiques viennent de l'intérieur." Cette déclaration en dit malheureusement long sur la considération d’Icardi (ou de sa femme) envers les coéquipiers de ce dernier. C’est là que le vestiaire implose (rapporté, au conditionnel) et rejette Icardi. Les relations avec Perisic se sont immédiatement déteriorées. La semaine suivante, la femme d’Icardi, Wanda Nara, se confondra en pleurs sur Tiki Taka suite au retrait du brassard. Elle demandera publiquement l’apaisement des tensions. Mauro Icardi se fend d’une lettre ouverte sur les réseaux sociaux où il déclare une fois de plus son amour au club. Mais le lien semble rompu. Au sein des tifosi, c’est très mitigé. S’il compte encore des soutiens, nombreux sont ceux à ne plus le voir porter les couleurs du club. L’avenir d’Icardi au sein du club devient flou. La Juventus tente une approche, mais les dirigeants sont clairs : si vous nous titillez, on titillera Dybala. Steven Zhang, directeur du club est catégorique. S’il n’exclut pas un départ, il n’autorisera pas celui-ci à la Juventus, soupçonnée d’être à l’origine des perturbations avec le joueur. Un à un, les soutiens d’Icardi dans le vestiaire fondent et se font rares. Luciano Spaletti se mettra même en danger, en allumant publiquement le joueur. Excédé de devoir demander aux avocats du joueur s'il a le droit de le sélectionner, il s'en prendra souvent au joueur. Face à de nombreuses rumeurs d’un intérêt d’Icardi pour la Juve suite à son like du post de Cancelo suite à une victoire de la Juve, Icardi dément sur les réseaux sociaux et affirme son souhait de rester Internazionale.fr vous proposait alors un premier récapitulatif, plus détaillé avec les implications en termes de gestion du club et les chiffres du renouvellement et de l’éventuel départ. Icardi souhaite cependant continuer à jouer à l’Inter. Il finit la saison avec le club, avec des performances qui ne sont pas à la hauteur de son niveau habituel. Le club se qualifie tout de même en ligue des champions. En fin de saison, le club propose à Icardi une dernière offre, et demande à ce qu’il change d’agent, puis que sa femme ne reconduise pas sa participation à Tiki Taka La Curva Nord de son côté a complètement lâché Icardi et souhaite son départ Ainsi se termine cette douloureuse saison… La suite Antonio Conte est nommé nouvel entraîneur de l’équipe. Icardi voit là une opportunité de réintégrer le groupe Mais Conte est salarié du club, et donc de Marotta et Zhang. Il applique à la lettre le projet du club et exclut Icardi du projet technique. Icardi, entre blessures, absence à la Copa et relations tendues avec le club et le vestiaire, n’est plus en pleine possession de ses capacités physiques Il est mis sur le marché par l’Inter, mais souhaite encore et toujours rester au club Icardi devient ainsi un problème pour la famille Zhang, qui donne à Marotta toutes les clés pour ne pas se laisser déstabiliser dans son mercato. Le club réalisera de nombreuses entrées/sorties sans tenir compte de la cession attendue de son plus gros actif : Mauro Icardi Le club accepte toutes les offres qui se présentent : AS Roma, Napoli, Monaco, Atletico, Monaco… Mais ces offres sont toutes refusées par le joueur. Wanda Nara déclarera à Tiki Taka (où elle a renouvelé pour une saison) qu’elle a accepté certaines propositions, mais qu’Icardi a refusé tout ce qui n’était pas l’Inter. Icardi, au début exclu des entraînements tactiques et cantonné aux entraînements physiques, est progressivement réintégré aux entraînements tactiques en vue d’actions légales de la part du joueur. Le joueur et le club communiquent via l’avocat d’Icardi depuis quelques mois. A quelques jours de la fin du mercato, Mauro Icardi dépose une plainte contre le club pour être réintégré dans l’effectif D’après l’avocat intervenu publiquement, l’objectif du joueur serait de réintégrer l’effectif. La somme demandée en compensation serait une obligation de formalisme pour que la plainte soit recevable. (vérifié). En ces derniers jours de mercato, l’idée d’une prolongation d’un an avec un prêt pour Monaco était abordée et validée par Wanda Nara. Mauro Icardi aurait été favorable à une prolongation plus longue, mais pas au prêt. Un transfert au PSG La dernière journée du mercato aura fini par faire plier Mauro Icardi. Ce dernier accepte, après prolongation de son contrat, de jouer au PSG. Ses premières déclarations sont très convenues. Il est prêté avec un droit de rachat de la part du PSG qui espère le convaincre de rester si sa saison est prolifique. Mais nous ne connaissons pas l'état d'esprit du joueur. Est-ce que celui-ci arrivera à passer à autre chose ? Est-ce qu'il tentera de revenir une fois la situation apaisée ?
  23. Intervenu à Radio Punto Nuovo, l'ancien Président de la Juventus Giovanni Cobolli Gigli, a attaqué en frontal la Direction actuelle de la Vieille Dame. Pour se faire, il s'est basé sur une comparaison entre le Mercato Nerazzurro et le Mercato Bianconero. "Je pense que le problème découle d'une mauvaise campagne de recrutements et de ventes, réalisée par Paratici. Marotta n'aurait jamais agi de la sorte. Mandzukic et Emre Can n'aurait pas dû se retrouver exclu (de la liste pour la Champion's). Dybala a été inséré car il n'est pas parvenu à le vendre." "Paratici et Andrea Agnelli se sont plantés, le second car il a laissé au premier une trop grande marge de manœuvre. Les joueurs savent que s'ils font de bonnes prestations, ils pourront trouver un nouveau point de chute, déjà en janvier, et peut-être plus prestigieux." "Il est clair que l'excès paye et cette situation leur est imputable. Lukaku est très espiègle. Marotta est parvenu à régler le cas Icardi, car il sait comment s'y prendre, Paratici non." Un nouveau Zèbre converti ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Le club de la Capitale française appréciera. Voici l’anecdote dévoilée par le Corriere Dello Sport sur l'incroyable journée qu'a connu l'ancien joueur interiste Une journée totalement incroyable qui a débuté avec la sortie de scène de Wanda Nara sur Tiki Taka : l'agent d'Icardi ayant du rentrer précipitamment à la maison pour une mission qui était tout sauf une partie de plaisir. Une fois arrivée à domicile, plus que de traiter avec l'Inter, une prolongation de contrat était la condition sine qua non ouvrant un départ en prêt, plus que de traiter avec Paris, Wanda s'était de nouveau retrouvée face au mur érigé par son mari. Nullement convaincu, Mauro était absolument décidé à rester et ne voulait pas entendre raison. Les discussions houleuses ont durées des heures, jusqu'à ce que Wanda, à 04h00, désespérée, se retourne vers les agents et amis historique d'Icardi, Pino et Savini : "S'il vous plait, convainquez-le..." Ce n'est que bien plus tard, tôt dans la matinée, qu'Icardi a finalement pris la décision d'aller au moins à Paris... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Présent sur le plateau de Tiki Taka, Christian Vieri, légende interiste, s'est livré sur Romelu Lukaku "Lukaku est un grand attaquant, vous l'avez-vu jouer hier soir ? Il est très fort, il conserve le ballon, il est bon de la tête, il marque et il sait offrir des buts, c'est ce que voulait Conte." Est-ce l'effet Conte ? "Je dirais que oui. On voit aussi l'attachement des Tifosi." Icardi ? ""Je suis fier et je ne laisserai personne dire qu'il n'y a pas de place pour moi.... Je partirai le premier. Le Club peut te le dire, le Président aussi, mais lorsque l'entraîneur qui compose l'équipe te le dit aussi, tu dois vraiment comprendre à ce moment-là que tu n'a plus ta place." "Je me mets dans la peau de Lautaro: Il s'entraîne en donnant tout. L'Inter a acheté Lukaku et Sanchez et il faudrait qu'Icardi joue 10% de matchs?" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...