Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'milan skriniar'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

95 résultats trouvés

  1. Milan Skriniar s’est dernièrement livré à Sky Sport et au portail tchèque Idnes.cz. Retour sur deux interviews sans filtre Barcelone "Ce sera un match ouvert, certainement pas facile. La chose la plus importante, pour nous, était de remporter la rencontre face au Slavia pour se retrouver dans une bonne position. L’emporter ne fut pas facile, car le Slavia est vraiment une bonne équipe, très rapide. La première mi-temps n’était pas simple, mais nous avions fait mieux en seconde." Le but annulé et le penalty "C’était moche objectivement. Mais c’est la Var, on ne peut rien y faire." La faute était-elle claire ? "Je pense que oui, mais je ne l’ai pas revu." Lukaku et Lautaro "C’est beau de les avoir avec nous : Ils marquent, mais ils sont extrêmement utile pour l’équipe. Ils attaquent les défenseurs, savent tenir le ballon, c’est quelque chose d’incroyablement important pour nous. Lukaku ? "Si tu te le prends, tu rebondis: Il est extrêmement puissant, je suis content de l’avoir." La défense à trois ? "L’Inter joue mieux que ces dernière années. Il a fallu s’habituer à un nouveau style. Personnellement, je n’ai jamais évolué à trois, mais je pense que je m’améliore match après match. Je suis vraiment heureux de cela." Mithat Halis Le représentant de l'agence Stars & Friends, a géré par le passé Milan Skriniar est parvenu à enrager The Beast. Cette dernière faisait part d’envies d’ailleurs de la part du numéro 37 Nerazzurro "J’ai vu qu’il y a eu des sorties sur moi. Mais je ne comprends pas pourquoi qui parle pour moi ? Cette personne n’est pas mon agent. Je ne sais pas comment il est possible que lui s’exprime sur ces choses, si ce n’est pour créer de la confusion... Ce n’est pas possible qu’une personne, qui n’a rien à voir avec moi, s’exprime sur ce type de choses." Actuellement, est-il mieux de rester à l’Inter ? "C’est évident, nous sommes une équipe et nous avons une Team forte, je veux continuer ainsi et je me sens bien ici." Conte ? "Il y a tant de Conte dans la mentalité conquérante que nous démontrons, dans le fait que nous n’abdiquons jamais. Je le répète depuis le premier jour." L’écart avec le Juve ? "Cette année, il s’est évidemment réduit. Nous sommes un groupe plus uni et plus fort. Selon moi, si nous continuons ainsi et si nous nous entraînons bien, nous pourrons toujours aller que vers le haut." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. En stage international, Milan Skriniar s’est livré sur l’Inter, à la veille d’un duel face à la Croatie de Marcelo Brozovic. La défense à trois "C’était difficile de s’habituer au système à trois défenseurs. C’était un grand changement. À présent, je n’ai plus de difficulté à passer à un modulo à 4 défenseurs. Le fait que tu joues défensivement à trois ne provoque pas beaucoup de changement, mais dans son 3-5-2 Conte veut que nous soyons agressifs et que nous mettions sous pressions nos adversaires, sans jamais reculer. Je m’y suis habitué." Le 3-5-2 en équipe nationale ? "Ce sera difficile. Vavro à la Lazio joue différemment, il n’attaque pas à tous les coups. En équipe nationale, nous n’avons pas beaucoup de temps pour s’y essayer." L’Inter "En championnat, j’estime que nous réalisons de très belles choses et j’en suis très satisfait. En Ligue des Champions un peu moins. Conte nous a dit qu’il ne faut pas sous-estimer le travail au risque de ne rien remporter." "Nous travaillons tous pour obtenir des succès, nous passons d’un match à l’autre. Mais il nous reste beaucoup à faire, je dois rester concentré dans chaque duel, nous devons éviter tout risque de déconcentration." Antonio Conte "Partout où il est passé, il a remporté des titres. Il veut nous inculquer cette mentalité conquérante, chose qui manque depuis beaucoup d’années à l’Inter. A présent, la situation a changé. Je crois que le Championnat continuera de la sorte et nous voulons faire au mieux en Ligue des Champions." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Milan Skriniar s’est livré lors de son stage de préparation en Slovaquie sur la saison réalisée actuellement par l’Inter : "Je suis fier de ce que nous réalisons en Serie A. Nous avons gagné 2-1 face à Vérone avant la trêve, malgré le fait qu’il n’était pas facile de l'emporter, face à une équipe qui avait mis tout le monde devant sa cage." La Juventus? "Il reste beaucoup de matchs d’ici la fin de la saison. Il y a de la satisfaction vu notre parcours en Serie A. Mais nous devons aussi l’emporter en Ligue des Champions." Le Saviez-Vous ? Milan Skriniar est un bœuf, un déménageur, voir un gratte-ciel pour les attaquants qui s’y sont frottés. Toutefois, il existe cette jeunesse qui n’a peur de rien. Preuve en est Sebastiano Esposito qui n’a pas hésité à tailler la Bête sur son look en stage international, en faisant référence au fait qu’il ne manquait, à sa tenue, qu’un bouclier anti-projectile. Esposito a le gout du danger ! ®Antony GIlles - Internazionale.fr
  4. Godin, de Vrij, Skriniar, un trio défensif dont peu d’équipes en Europe peuvent se vanter, eux qui symbolisent qualité et force. Pourtant, il s’agit actuellement du talon d’Achille de l’Inter. Les statistiques ne mentent jamais : au cours des 9 derniers matchs, l’Inter a encaissé 15 buts. Lors des 6 premières rencontres de la saison, les Nerazzurri n’en avaient encaissé que 2… Une situation qui, actuellement, n’a pas encore été réglée par Antonio Conte. C’est un fait, l’Inter, Conte l'a construite pour être une équipe offensive, le rendement en attaque est nettement supérieur comparé à la saison écoulée. Lorsqu’elle tourne à du 1000 à l’heure, cette différenciation est d’autant plus marquante. Quand la fatigue se fait ressentir et l’essence se fait plus rare en fin de rencontre, l’équipe doit faire preuve de plus de compacité pour défendre, et sous cet angle, quelque chose ne tourne pas rond. Si cet aspect a été mis peu en valeur suite à deux buts phénoménaux à Barcelone, contre le Borussia de Favre tous ces défauts ont été mis en avant. Il manque un filtre fondamental au milieu de terrain, surtout lorsque Brozovic commence à accuser le coup. Skriniar et Godin n’ont pas encore assimilé tous les mouvements de la défense à trois et sont donc toujours mis en difficulté. Le seul qui est à son avantage se nomme Stefan De Vrij et ce n’est une surprise pour personne de le retrouver parmi les meilleurs de cette saison. Lorsque son centre de gravité baisse, l’Inter est en difficulté, ne parvenant plus à défendre de façon compacte, le troisième but allemand étant emblématique de cette situation. Si Antonio Conte doit intensifier un travail en particulier, il s’agira surtout de la défense, et même si la fatigue occupe un rôle à ne certainement pas sous-évaluer, il est urgent de procéder à des ajustements Lazaro se révèle La bonne nouvelle en provenance de Dortmund reste la prestation de Valentino Lazaro, trop rapidement étiqueté comme un joueur bidon à 20 millions d’euros. Lazaro prouve qu’il est capable de jouer à un certain niveau. Son entrée en jeu, lors d’une période plus que compliquée, étant donné le déferlement de vague du mur jaune, n’est pas passé inaperçue. Sa rapidité, sa capacité à prendre le meilleur sur l’adversaire feront de lui un joueur important pour le futur. Il s’est révélé comme le seul à pouvoir apporter un certain danger via des actions individuelles. Un seul être vous manque…. Si L’Inter a rendu les armes en Allemagne, elle le paye également suite à l’absence de joueurs adéquats à certains postes. En effet, il n’y a rien de honteux de s’incliner à Dortmund lorsque l’on sait qu’Asamoah, Gagliardini, Sanchez et D’Ambrosio étaient absents. Si l’absence de Sensi s’est fait ressentir au niveau de la qualité de la manœuvre au milieu de terrain, une autre absence se fait cruellement ressentir dans le secteur défensif, celle de Danilo D’Ambrosio. C’est un fait, le rendement du défenseur italien dans la défense à droit a toujours été positif, surtout lorsqu’il est positionné à droite de la défense. Les statistiques sont de son côté. Avec Danilo aligné dès la première minute de jeu, l’Inter a disputé 6 rencontres, entre la Serie A et la Ligue des Champions. Le bilan est de 4 victoires, 1 nul et 1 défaite, pour 3 buts encaissés. Sans la présence de l’internationale italien, ou uniquement lorsqu’il rentre en cours de jeu, les statistiques sont différentes : 9 matchs, 6 victoires, 1 nul, 2 défaites. Mais la donnée la plus importante reste le nombre de buts encaissés sans la présence du numéro 33 : 13 buts encaissés. Si Godin, De Vrij et Skriniar démontrent une certaine solidité, tout comme Bastoni qui démontre au fil du temps sa valeur, l’absence de Danilo est préjudiciable, surtout qu’il n’y a qu’une très faible possibilité de proposer un turn-over dans le secteur défensif. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Les critiques envers Romelu Lukaku n’ont que très peu de sens actuellement, preuve en est les statistiques du Diable Rouge qui égale et surpasse un vieux record établi en 1997/1998 signé Ronaldo. En effet, avec 9 buts en 11 matchs, Big Rom réalise un meilleur début qu’Il Fenomeno qui en avait inscrit « que » 8 en 11 matchs. Cette performance est d’autant plus remarquable étant donné que le numéro 9 Nerazzurro n’a pas suivi le stage de pré-saison avec l’Inter. Sans oublier la complicité avec Lautaro Martinez, Sport Mediaset s’était déjà penché sur les statistiques de Romelu en avant-match et le constat est simple : Les débuts de l’ancien Red Devil à l’Inter est l’un de ses meilleurs début de saison dans l’ensemble de sa carrière. Après avoir égalé Il Principe Milito, en inscrivant six buts lors de ses premiers matchs, une autre légende a été rejointe en la personne de Ronaldo, le légendaire brésilien de l’Inter, suite à la victoire de l'Inter sur Bologne avec 2 buts de Lukaku. Si à présent, Romelu ne peut plus viser ou égaler le record d’un monstre sacré, dès son prochain match, il pourrait établir un nouveau record difficile à battre. Le précédant ayant plus de vingt ans ! Le saviez-vous ? Milan Skriniar est entré dans le légendaire club des centenaires. En effet, face à Bologne, Milan a intégré la liste des joueurs à avoir disputé au moins 100 matchs à l’Inter. Pour l’anecdote, Milan a atteint ce palier en comptant 100 matchs en qualité de titulaire. Auteur de 4 buts, il compte 52 rencontres gagnés dont 39 sans avoir permis à l’adversaire d’avoir inscrit le moindre but. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. IIG

    Milan Skriniar

    Milan Skriniar Informations Générales : Nom : Skriniar Prénom : Milan Poste : Défenseur Date de naissance : 11/ 02 / 1995 Lieu de naissance : Žiar nad Hronom (Slovaquie) Pays : Slovaquie Taille : 187cm Poids : 75kilos Numero de maillot : 37 Au club depuis : Juillet 2017 Position sur le terrain : Biographie : Milan Škriniar, né le 11 février 1995 à Žiar nad Hronom, est un joueur de football slovaque. Il évolue au poste de défenseur central. Milan Škriniar est formé dans le club de sa ville natale, le FK Žiar nad Hronom . En 2011, il est transféré au MŠK Žilina. Il joue 9 matchs en Ligue Europa avec cette équipe. En 2013, il est prêté au FC ViOn Zlaté Moravce. Puis, en janvier 2016, il est transféré à l'UC Sampdoria, en Italie. Škriniar est appelé dans plusieurs sélections nationales de jeunes (moins de 17 ans, moins de 18 ans, moins de 19 ans, espoirs dès novembre 2012). Il réalise ses débuts en équipe nationale de Slovaquie face à la Géorgie le 27 mai 2016. Il est retenu par le sélectionneur Ján Kozák afin de disputer l'Euro 2016 organisé en France. Carrière 2012-2015 : MŠK Žilina 2015-2017 : Sampdoria 2017- ... : Inter de Milan Palmarès Champion de Slovaquie en 2012 avec le MŠK Žilina A voir sur le site : A venir Retranscrit par IIG (Wikipedia.fr)
  7. Milan Skriniar s’est livré à Ruhrnachrichten à quelques heures de la confrontation entre l’Inter et le Borussia Dortmund. Quelle a été votre réaction lors du tirage au sort fin août ? "J’étais heureux car lorsque tu joues au football, tu veux affronter les meilleurs. Et dans ce groupe, c’est ce que nous pouvons faire. Cela ne change pas que l’on parle de Barcelone ou de Dortmund. Ce sont des équipes qui font des prestations personnelles au plus haut niveau depuis des années." Était-ce mieux d’affronter des équipes plus "simples" ? "Cela aurait été plus simple, mais il y a aussi des équipes telles que le Zenit, Shakhtar Donezk ou le Slavia Prague qui ont leurs propres qualités. Le Slavia l’a d’ailleurs prouvé face à nous. En tant que joueur, tu veux toujours défier les plus grands clubs comme sont le Barça et Dortmund. Le tirage est ainsi et nous jouerons face à eux." Est-ce que la rencontre face au Borussia est décisive ? "C’est vrai que pour nous, il s’agit d’un match très important. Nous savons que nous devons prendre des points, nous n’en avons qu’un seul en phase de groupe et ce groupe est très relevé." Connaissez-vous le Borussia Dortmund ? "Qui ne le connait pas ? Je le suis toujours en Bundesliga et je l’observe avec une meilleure attention depuis que nous l’avons dans notre groupe. Lorsque cela m’est possible, je regarde les matchs. On parle de possession du ballon avec Barcelone qui est l’une des meilleures équipe du monde, si ce n’est la meilleure. Dortmund dispose de qualités importantes, mais si nous voulons aborder la possession du ballon, il n’a pas les qualités de Barcelone. Pour compenser, ils sont très forts et rapide en contre, comme ils ont pu le démontrer face au Slavia Prague." Quel est l’adversaire le plus dangereux entre le Borussia et le Barça ? "Pour moi, le Barça, sans vouloir discréditer Dortmund, Barcelone est plus qu’un nom. Je n’ai jamais joué contre le Borussia, je suis donc anxieux à l’idée de devoir les affronter. Après ce match, je pourrais sans aucun doute vous dire qui sera le meilleur entre le Borussia et le Barça, il rit…." Connaissez-vous Hakimi, qui a marqué contre le Slavia Prague ? "Oui, j’ai vu une vidéo et cela m’a sauté aux yeux. C’est un joueur de classe, et il est nécessaire d’y prêter une attention toute particulière en un contre un. Mais ce n’est pas le seul, la défense est sûre en la personne de Mats Hummels. Il a été Champion du Monde, cela veut tout dire." Quel est le stade qui est le plus impressionnant entre Dortmund et le Barça ? "J’aime lorsque le stade est comble, que les tifosi encouragent l’équipe et qu’il y a une ambiance volcanique. Ce n’est pas pour rien que l’on dit que les tifosi sont le douzième homme. Et cela vaut surtout pour Dortmund car le Mur Jaune est tout simplement excitant. Tout clubs désirent disposer de tels tifosi et d’une telle ambiance." Êtes-vous prêt à supporter les tambours à Dortmund durant 90 minutes de jeu ? "Ah, je suis curieux de voir ce que cela donne en match. Peut-être que cela ne me déplaira pas plus que dans d’autres stades bruyant. Je verrais bien." Êtes-vous heureux à l’Inter ? "Je suis très satisfait d’être ici. Je m’y sens très bien, j’ai un excellent rapport avec les Tifosi. Il ne me manque rien et je joue de façon régulière, c’est quelque chose de décisif pour moi, c’est la raison pour laquelle j’ai pris cette décision : Je n’envisage aucun transfert." L’intérêt des autres clubs pour moi ? "Je les lis…Il rit. On dit beaucoup de choses sur internet, certaines informations remontent jusqu’à moi, mais je ne me prends pas la tête. La session de Mercato est terminée et la prochaine ouvrira dans deux mois. A titre personnel, je n’ai jamais reçu d'offres, aucun des noms circulants dans les médias tels que Manchester City, Manchester United et le Barça." Une offre du Bayern ou du Borussia ? "On réfléchit tout naturellement lorsque l’on reçoit une offre de ces clubs. Mais cela dépendrait plus de ma situation à l’Inter, du rôle et de l’importance que j’y occupe. Si par exemple, je serais toujours sur le banc, il me serait difficile de les refuser. Mais mon opinion personnelle est que la Premier League ou la Liga sont meilleures que la Bundesliga”. La phase de Groupe ? "Je serais naturellement fier, si nous parvenions à finir premier du groupe. Mais ce sera aussi difficile car nous n’avons qu’un seul point actuellement, mais nous croyons à cette qualification. Et si nous venons à finir à la seconde place cela viendrait à dire que Dortmund se retrouverait troisième et Barcelone premier, le Slavia à la dernière place." "Je suis convaincu que nous pourrons disputer les huitièmes de finale. Je nous le souhaite à tous, c’est notre objectif. Après ce match, nous en saurons bien plus. Nous devons consolider nos ambitions. Seuls les points engrangés pourront nous indiquer s’il est possible d’aller plus en avant dans la compétition." Milan Skriniar s’est également livré à la Gazzetta Dello Sport Italie "Je suis arrivé en Italie de Italie, il y a quatre ans, je jouais peu, je pensais partir en prêt. Ensuite ma carrière a décollé. Le mérite en revient aux entraîneurs qui m’ont fait confiance et à mes équipiers qui m’ont aidé à m’améliorer." Prestations "Je ne pensais pas devenir un défenseur de cette carrure, j’étais sûr qu’il fallait apporter de la continuité à mes prestations. Je suis habitué aux critiques tout comme à réaliser d’excellentes performances qui me conduisent à faire face à de grandes responsabilités. Beaucoup s’attendent à ce que je gagne chaque duel, à ce que je reprenne tous les ballons de la tête. Je reste moi-même, je sais que je dois maintenir toujours un très haut niveau." Godin "Il est très expérimenté, il a gagné beaucoup de titres, il est très fort. Mais par-dessus-tout, c’est une personne splendide, lui, comme tant d’autres m’aident à grandir et à m’améliorer." Motivation "Lorsque je rentre à la maison après un match, je n’arrive pas à dormir, je pense et je repense aux faits de jeu, à ce qu’il s’est passé sur le terrain. Nos entraînements sont très stimulants, personne ne veut perdre même les mini-matchs." Le Stade "Les tifosi nous aident tellement. Je me rappelle de tout, de mon tout premier match en Ligue des Champions, Inter-Tottenham, du stade, de l’ambiance, des sons, des couleurs. De cette douce musique inconfondable et si belle, celle t’apporte quelque chose en plus." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. L’Inter s’est inclinée pour la première fois de la saison face à une Juventus bien plus entreprenante. Comme quoi, la période hivernale convient bien mieux à la Vieille Dame qu'une importante canicule estivale. Voici les réactions d’Antonio Conte et de certains Nerazzurri à Inter Tv: Antonio Conte "C’était un match face à une équipe très très forte, je suis déçu de cette défaite. Nous avons payé la perte de Sensi en perdant le fil du match. Nous n’avons pas réalisé une belle reprise, mais le match s’est rééquilibré par la suite. Les deux équipes auraient pu marquer, il y a eu des occasions de part et d’autres, mais la Juve a su inscrire un but en sortant toute son artillerie et en faisant peser l’expérience." "Je n’ai rien à redire aux garçons car nous avons encore tant de chemin à parcourir, dans la gestion, dans la compréhension des moments d’une partie. Je les félicite. Nous allons retrousser nos manches et nous allons continuer à travailler fort pour suivre notre parcours." Nous n’avons pas à faire de raccourci sous ce point de vue, la Juve est d’une autre catégorie et nous allons continuer à grandir pour réduire l’écart.Nous aurions pu faire quelque chose de mieux à la finalisation, dans la dernière passe, mais l’équipe a fait ce qu’elle a pu. Lorsque vous analysez les statistiques, c’était une partie bien plus équilibrée comparée à la valeur sur papier." Lautaro Martinez "La vérité est que la première mi-temps a été jouée comme nous l’avions préparé. Même après leur but, nous avons continué à travailler comme cela été défini. En seconde mi-temps, quelque chose a changé, nous étions plus en difficultés et hélas ils ont su finalement inscrire un but, nous n’étions plus capable de revenir au score." "Lorsque nous serons tous de retour de nos différents match internationaux, nous reparlerons de cette partie. Si nous voulons jouer à ce niveau d’équipe, nous devrons travailler encore beaucoup. Tous les joueurs, aussi bien ceux qui sont titulaires que celui qui monte en court de match, doivent être sur le terrain pour faire de leurs mieux. C’est la recette pour grandir comme groupe." Milan Skriniar "Que ce soit face à Barcelone que face à la Juve, nous sommes parvenu à faire une belle prestation, mais cela n’a pas suffit. Sur l’ensemble des deux matchs, nous avons su nous créer des occasions en phase de possession, mais sans pouvoir trouver le but." "La Juve est forte, nous le savions. Nous devons continuer à nous améliorer sous tant de point de vue. En phase défensive, nous devons être plus agressif et réduire l’accès à la surface de réparation, nous devons être plus à l’attaque sur l’homme." "Nous allons de l’avant, il y a encore tant de match à disputer, nous avons perdu et nous sommes déçu. Nous avons le mental, mais nous somme en manque de temps de jeu, qu’il faille presser haut ou rester en phase d’attente. C’est sur ces aspects-là que nous devons nous améliorer et nous le ferons." "L’entraîneur veut que nous voir construire de derrière et nous sommes, à de nombreuses reprises, parvenu à le faire en gérant très bien la pression. Nous devons continuer ainsi, en travaillant durement." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. L’entraîneur de l’Inter, Antonio Conte s’est livré, accompagné de Milan Skriniar, à la conférence d’avant-match de la seconde journée de la Ligue des Champions qui verra l’Inter défier, en Catalogne, le Fc Barcelone. "Nous sommes dans un groupe difficile, j’ai revu la rencontre précédente face au Slavia. Nous allons affronter l’un des principaux candidats au titre, mais j’ai l’ambition de prendre des points sur tout les terrains. Nous devrons répondre présent pour affronter le Barça aussi bien avec que sans Messi, vous connaîtrez la formation demain." "Nous devrons disputer un match intense, avec un bon rythme, en faisant ce que nous savons faire, nous devrons être bon en phase de possession, qu’en phase de non-possession. Nous devrons penser que notre parcours de croissance passe par cette partie, face à un Top Club et nous devrons nous montrer prêt. Nous voulons faire belle figure et démontrer que nous sommes sur le bon chemin. Nous avons début un parcours et j’espère arriver à un moment où l’on pourra se battre." La Juventus "C’est une semaine compliquée, à présent le Barça ensuite la Juve, mais comme je l’ai dit à mes joueurs, le match vital est celui que nous allons disputer, donc face à Barcelone, une équipe qui seulement avec son nom t’apporte de la motivation. Nous savons que ce sera un match difficile, mais dans le même temps, il doit représenter une nouvelle étape pour nous." Barcelone "J’attends de prendre lecture demain de sa formation, nous avons uniquement des nouvelles à travers les journaux et la télévision. Nous sommes prêts à faire face à Barcelone à tous les effets. Ansu Fati est un jeune joueur prometteur." Mourinho et l’Histoire "Je connais bien le passé. Je sais ce qu’à réalisé l’Inter en 2010 et j’ai tellement de respect pour cette équipe, pour Mourinho, pour ce qu’ils sont parvenu à réaliser. Faire une comparaison au jour d’aujourd’hui est impossible, ce sont des époques différentes, nous sommes au début d’un parcours qui pourra nous permettre de grandir et d’ambitionner de la joie à nos tifosi. Ce qu’a réalisé l’Inter de Mourinho restera à jamais marqué dans l’Histoire du Football." Champions à affronter "Nous allons disputer deux rencontres face à des équipes parmi les plus fortes du monde. Pour nous cela doit être un motif de satisfaction et d’envie car nous allons faire face à Barcelone en état le premier de Classe en Italie, avec six victoire sur six en Serie A. La volonté de jouer notre chance est juste, j’estime que nous travaillons pour augmenter nos qualités et corriger nos défauts. Pour nous, il doit s’agir d’un motif de satisfaction d’affronter ces deux grands clubs en si peu de jours." Sanchez "Je n’ai pas aimé ce qui a été dit sur le comportement du joueur. Sur le penalty, il ne va pas pour chercher la simulation, il ne proteste pas, il va pour se relever et il aurait voulu continuer. Je n’ai pas aimé ce qui a été dit à son égard. C’est un joueur qui, j’estime, entre dans l’idée de notre football, il sera à disposition demain et vous verrez les choix qui seront réalisés. Il peut offrir tant d’expérience, mais je veux éclaircir le fait qu’il n’était pas parti dans une simulation." Différence de rythme "En Italie, les rencontres sont beaucoup plus tactiques, et dans ce type de jeu, tu as le temps d’annihiler une face offensive de l’adversaire, il y a moins d’espace pour attaquer, moins de contres frontaux. En Espagne, ils se retrouvent avec plus d’espaces, plus d’intensité et en conséquence moins de tactiques. N’oubliez pas ce qu’est parvenu à faire la Juve ces dernières années, elle se fait respecter en Europe." Résultat "Il doit être la conséquence de ce que nous avons proposé, quand je parle d’étape à venir, je parle de jouer avec personnalité et courage, ce sera positif. Si nous en avons la possibilité, nous rentrerons aussi à la maison avec un bon résultat. Je préfère voir une prestation qui puisse permettre à mes joueurs, de comprendre la façon juste d’aborder un match aussi dangereux plutôt que de garer le bus pour défendre. J’ai rencontré des garçons prêts à en découdre." Préparation "Personne ne prépare un match pour ne pas le gagner ou limiter les dégats, ce serait aller contre le parcours de croissance que je demande à mes hommes. Chacun de nous devra se donner à 100% et avoir confiance en ses moyens. Parfois, il y aura des réponses positives, ou autre chose, c’est comme ça. Je veux faire face à cette situation en les regardant dans les yeux, nous devrons être bon à monter sur le terrain avec la tête qui sait que l’on veut jouer. C’est la route que nous devons poursuive." Bon moment "Que ce soit ou pas le bon moment, c’est relatif. Barcelone, lorsque tu le joues chez lui, il te fait comprendre qu’il est à la maison. Nous parlons d’une équipe composée de joueurs de haut niveau, avec un des meilleurs entraîneurs sur le banc. Nous avons beaucoup de respect pour eux, mais nous voulons jouer ce match, affronter une équipe qui est habituée à jouer le titre en Ligue des Champions. Je veux voir de la passion, de l’enthousiasme." Lukaku "Il sera absent demain suite à une blessure au quadriceps, nous avons fait des examens qui se sont révélé négatif, mais le joueur se plaint d’une douleur qui a été occasionné, il y a quelques jours, je préfère me fier à ses sensations. Nous avons évité toute sorte de choses et nous sommes assez serein, comme je le dis, nous devons penser uniquement au match de demain." Milan Skriniar "Comme l’a dit l’entraîneur, demain nous disputerons un match vital, mais nous devrons aussi répondre présent face à la Juve. Pour nous, les joueurs, c’est beau de pouvoir affronter les deux joueurs les plus forts du monde que sont Ronaldo et Messi." "Mais Barcelone n’est pas que Messi, il y a tant de champions, ce sera une belle partie. Il y a des différences entre la défense à quatre et à trois, mais il y a aussi des éléments que j’ai étudié durant mes précédentes années. J’estime qu’il n’y a pas de problème sur cette ligne défensive, mais que nous pouvons nous améliorer." La meilleure défense actuelle ? "Il y a la place pour s’améliorer. Demain, ce sera une belle rencontre, ce sera très beau de faire face à une attaque comme celle de Barcelone, C’est important que toute l’équipe défende et attaque. L’entraîneur nous demande toujours de jouer pour la gagne, de jouer nos cartes, il n’y a que de cette façon qu’un joueur peut grandir." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Antonio Conte s’est livré en conférence d’après-match, tout comme plusieurs joueurs, suite à la contre-performance de l’Inter face au Slavia Prague: "Sincèrement, je ne peux pas être satisfait ni de la première mi-temps, ni de la seconde. Rien ne m’a plu. Je n’ai pas aimé le match, c’était une mauvaise prestation de notre part. Nous n’avons rien montré de notre idée du football, nous avons seulement fait usage de long ballon." "Je ne les entraîne pas à ça. Eux, ce sont montrés agressif, ils nous ont pressé mais nous nous entraînons sous pressions. Nous devons grandir, je ne considère pas qu’il s’agisse d’un beau match nul, c’est un laid match nul, c'est bien plus qu’un pas en arrière." "J’endosse la responsabilité, je n’ai pas su être aussi incisif comme j’aurais dû l’être dès le début et durant le match, tout comme dans la préparation de la partie. Je n’aime pas cela car ce n’est pas le football que je veux pratiquer. Quelqu’un m’a demandé si les long ballons étaient le plan B, mais il n’existe pas de plan B. Je n’aime pas les longues balles." "Nous devons nous améliorer sous tous les points de vue, aussi au niveau mental. Nous devons savoir faire preuve de stabilité aussi dans des moments de difficultés. Lorsque nous nous entraînons, nous le faisons avec une équipe qui nous attend dans la première moitié de terrain, et nous devons chercher à être bon dans la construction, afin de savoir surmonter ce type d'obstacle." "Nous travaillons sous pression comme pour tous les matchs que nous avons connu. Aujourd’hui, nous avons proposé que très peu, ils ont été meilleur en tout. Ils avaient plus d’envie, ils ont gagné à tout point de vue, ils nous ont été supérieur. Ces garçons peuvent être sereins et calmes car ils ont bien travaillé et ont tout donné. Je me dois de prendre la responsabilité car je n’ai pas été bon dans l’impact. Cela fait partie d’un, parcours." "Tant de personnes pensent que l’on arrive avec une baguette magique et que tout change du jour au lendemain…Il y a tant à changer, il faut savoir faire preuve d’auto-estime, de confiance et de stabilité dans les moments difficiles. Je suis touché, je suis ici dans ce but et je vais chercher à donner tout de moi-même pour aider ces garçons car ils le méritent, comme le mérites les tifosi qui étaient à nouveau nombreux." "Je n’aime pas parler des individualités après de si mauvaises sensations. Après une belle prestation oui. L’équipe a été en dessous de toute suffisance et je suis le premier à me prendre la note la plus basse et le bonnetd’âne. Personne n’était au niveau de suffisance aujourd’hui." Milan Skriniar "Le Slavia était un adversaire plus coriace à affronter comparé à nos trois matchs de championnat. Nous étions moins concentrés, nous aurions du jouer tout le match comme ce que nous avons proposé en toute fin de rencontre, nous aurions dû l’emporter." "La première partie est toujours la plus importante mais il nous en reste cinq. Nous devrons faire de notre mieux, mettre plus de grinta, de personnalité, sinon cela tournera mal. Il est difficile de dire ce qu’il nous a spécifiquement manqué." "Nous avions des difficultés dans la construction, mais nous devons parler de ce match en étant clair. Je suis impatient que le Derby arrive à présent, c’est un match différent des autres et il nous apportera le bon mental pour gagner." Romelu Lukaku "La première mi-temps était très difficile pour nous : Le Slavia l’a joué très physique. Dans les vingts dernières minutes, nous avons tenté de marqué, mais aujourd’hui ce n’était pas un bon match, surtout que nous ne l’avons pas emporté. Nous devrons travailler encore plus cette semaine." Mon dos ? "Ce matin, j’avais encore un peu mal, mais je serai déjà à l’entrainement ce mercredi avec le groupe. L’équipe se doit de travailler tous les jours pour atteindre les objectifs préfixés. Nous devons suivre le chemin qu’un club si ambitieux se doit d’atteindre. Tous ceux qui affronteront l’Inter devront savoir que ce sera difficile pour eux, nous devons être prêt à cela." Stefano Sensi "Je suis amer, car nous n’avons pas joué la première mi-temps que nous voulions. Nous avons connu, en seconde période, une réaction caractérielle, mais nous devons travailler pour répondre présent dans cette compétition où nous n’avons plus le droit à l’erreur. Demain, nous repenserons à nous erreurs et nous ferons une analyse de la rencontre." Le Derby ? "Nous devrons hausser notre attention car les tactiques importe peu dans un Derby, seule la grinta compte et on ne peut pas se planter." Danilo D’Ambrosio "On aurait dû faire plus. Ils sont venu nous presser haut et nous ne sommes pas parvenu à mettre en pratique tout ce que nous aurions voulu faire, le démérite est nôtre. Nous aurions dû jouer plus rapidement avec le ballon, peut être avec des une-deux comme nous le faisons à l’entrainement. Nous devons travailler sur ces erreurs pour ne plus les répéter." Le Derby ? "Nous devrons faire attention, être bon dans le pressing et lucide en possession de balle." Nicolo Barella "Ils ont été mieux organisé que nous, mais nous aurions dû faire mieux. Nous ne sommes toujours pas parvenu à faire ce que demandait l’entraîneur. A présent nous allons faire face à d’autres combats et nous devrons faire du mieux possible." "Je suis serein, je cherche à bien faire, le groupe m’a si bien accueilli et c’est normal d’avoir une période d’adaptation lorsque tu changes d’équipe. Nous sommes l’Inter et malgré ce partage, nous jouerons tous les matchs pour parvenir à nous qualifier en huitième." Le saviez-vous Tuttosport nous confirme que l’Inter va passer un sale quart d’heure: "Conte se fera entendre aujourd’hui, ce sera une rude reprise des entraînements." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Les deux années fantastiques de Milan Skriniar à l’Inter ne sont absolument pas passées inaperçues. À tel point qu’après Manchester United, c’est au tour de Manchester City de passer à l’acte. Selon Tuttosport, Guardiola est tombé sous le charme de la Bête Nerazzurra, à tel point qu’il souhaite la recruter dès le mois de janvier. La position de l’Inter Intransférable "La situation du Champion d’Angleterre est encore plus problématique qu’il n’y parait suite à la grave blessure dont a été victime Laporte, sans oublier l’arrêt pour suite d’un pépin physique de John Stones. Qui plus est la condition physique de Nicolas Otamendi est loin d’être optimale. Partant de ce constat, l’objectif numéro un de l’entraîneur catalan serait Skriniar." "Mais la position de l’Inter est extrêmement claire : Le défenseur slovaque est considéré comme intransférable. A meilleur raison qu’il s’agirait d’un transfert en cours de saison. Pour la Direction et pour Antonio Conte, il est impossible de songer à se priver d’un des trois piliers du rempart défensif titulaire, De Vrij et Godin étant les deux autres compères, dans une saison où le maximum sera fait pour chercher à jouer jusqu’au bout le Championnat face à la Juve et d’aller également le plus loin possible en Ligue des Champions." Indispensable "La volonté d’Antonio Conte est trop forte, lui qui souhaite lutter à arme égale avec la Juve, il ne peut pas prendre le risque de déstabiliser de façon significative son noyau en janvier. Encore plus lorsque l’on connait le coût à débourser pour les défenseurs centraux en Europe. En effet, remplacer Skriniar reviendrait à chercher un défenseur d’un niveau similaire, un investissement conséquent serait à prévoir." "Tout comme Manchester United, qui a finalement décidé de s’attacher pour 60 millions d’euros Harry Maguire, la tentative de Manchester City sera donc infructueuse. C'est également ce recrutement de l’autre club de la ville qui a poussé Guardiola a demandé une réaction de la part de sa Direction. City avait également sondé ce joueur durant la campagne estivale, mais les contacts n’ont pas permis un débouché." Statistique de la Bête "L’Inter a renforcé sa défense avec l’arrivée de Diego Godin et elle ne compte absolument pas l’affaiblir avec un quelconque départ de Skriniar quelques mois après, et ce, même si la proposition vient de l’un des clubs les plus riches du monde." "Le début de championnat a permis au public Nerazzurro de retrouver un certain enthousiasme et l’intention est de ne pas mettre un terme à cette spirale positive. Guardiola ne compte pas se rendre, convaincu encore plus par les statistiques du défenseur nerazzurro selon WhoScored." "En effet, le défenseur Nerazzurro est celui qui a réussi le plus de passes sur l’ensemble de la saison qui vient de s’écouler… une statistique qui n’est absolument pas secondaire pour un entraîneur tel que Guardiola." Sacrifieriez-vous Skriniar contre une somme absolument scandaleuse ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Interviewé par la presse de son pays, Milan Skriniar s’est livré sur le début de saison de l’Inter "Nous avons une grande équipe, le club a fait de grandes acquisitions, les joueurs qui sont arrivés sont des renforts de qualités. Nous avons bien commencé la saison en récoltant six points en deux matchs, nous devons continuer de la sorte." Lukaku ? "Il est très fort, je le vois aussi à l’entrainement, s’il continue ainsi, il pourrait faire de grandes choses. Sanchez est lui aussi un excellent joueur. Lors des premiers entraînements, il a démontré sa force, il va nous être, et cela ne fait aucun doute, précieux et c’est important." Conte ? "Nous avons défini des objectifs avec l’entraîneur : C’est un gagneur, il a dit que nous ne sommes pas ici pour arriver à la quatrième place, mais pour remporter quelque chose. J’espère que cela se produira. Lui et son staff préparent extrêmement bien les matchs, ils étudient les points forts et les faiblesses des adversaires. Comme cela s’est démontré lors des deux premiers matchs." La Ligue des Champions ? "Chaque adversaire est redoutable. Nous sommes dans un groupe difficile et nous voulons nous battre pour aller de l’avant. Nous savons que Barcelone n’est pas que Messi : Ils ont de grands noms et d’autres grands joueurs. Nous ne devons pas déjà y penser, c’est encore loin. Mais nous allons vous prouver que nous voudrons également remporter ces matchs." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Interviewé par Inter Tv, Milan Skriniar s’est livré sur la confrontation à venir face à la Juventus. "Ce n’est pas un amical, c’est un match de préparation, nous devrons prouver des choses, celles sur lesquelles nous nous sommes entraînés. C’est normal de travailler bien et énormément. Nous devons réaliser ce que nous a demandé l’entraîneur. Nous devrons mettre tout en application pour ce match." Godin ? "Il comprend déjà quelque chose de la langue, mais le plus important est de comprendre le terrain. Nous nous sommes bien trouvé, nous donnons un coup de main à chaque joueur qui arrive, c'est important pour nous." La Juve ? "Elle est composée de joueurs de qualité, pas uniquement de Cristiano Ronaldo. Jouer face à lui n’est pas facile car c’est l’un des plus forts au Monde : toute l’équipe devra bien travailler." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Il s'agit du buzz du moment : Milan Skriniar est devenu "Chef des Ultras". Comme vous pouvez le constater dans la vidéo reprise ci-dessus. Skriniar, durant ses vacances à Dubaï, en compagnie de Barbora s'est diverti avec ses amis. Le moins que l'on puisse dire, c'est que Milan n'a pas hésité un seul instant à tacler la Juve sur la Ligue des Champions perdue... Le tube de l'été....Milan, Uno Di Noi! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la drogue c’est mal… Ou alors, certains dirigeants mancuniens ont passé trop de temps à l’intérieur des pubs du Royaume-Uni. Comme nous le révèle le Corriere Dello Sport, les Red Devils ont exigé à l’Inter l’insertion de Milan Skriniar, en qualité de contrepartie technique, afin d’avaliser le transfert de Romelu Lukaku. "Si vous voulez Lukaku, vous nous donnez Skriniar" C’est en résumé la dernière proposition soumise par United à l’Inter. Du côté de la Beneamata, celle-ci souhaitait procéder à un échange sec entre le Colosse belge et Mauro Icardi, voire de proposer une certaine somme en y incluant Ivan Perisic. Le club anglais a rejeté les deux hypothèses prétendant que seule une somme avoisinant les 80 millions d’euros serait prise au sérieux. Milan(o) Siamo Noi En effet, récemment, Milan Skriniar a prolongé de lui-même, son contrat à l’Inter jusqu’en 2023. Le Capitaine a en devenir de l’Inter a également vu ses émoluments augmenter, une revalorisation salariale logique vu les prestations optimales proposées par Milan. L’Inter considère donc cette proposition comme de la pure provocation, si elle peut être qualifiée comme tel. Il va de soit que les Nerazzurri ont rejeté de façon catégorique cette demande. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. L’Observatoire du football a proposé un éventail de la valeur marchande des joueurs les plus importants au Monde. Ce dernier est basé sur la valeur des joueurs évoluant parmi les cinq championnats les plus importants au monde. Les estimations ont été réalisées en se basant sur les paramètres suivants : Age Contrat Position Minute jouées Buts Statut international Résultat d’équipe Le Leader indiscutable est Kylian Mbappé qui vaut 252 millions d’euros. Le top 3 est composé de Mo Salah, lauréat de la Ligue des Champions à 219 millions d’euros et Raheem Sterling à 207,8 millions d’euros. On retrouve dans le top 10: Leo Messi (167,4 millions d’euros), Jadon Sancho (159,4 millions d’euros), Sadio Mané (157,8 millions d’euros). Harry Kane (155,2 millions d’euros), Roberto Firmino (144,2 millions d’euros), Antoine Griezmann (143,8 millions d’euros) et Leroy Sané (137,1 millions d’euros). Situation Interiste Cible du Mercato, Romelu Lukaku occupe la 15ème position (125,2 millions d’euros). Dybala est lui 23ème en pointant à 108,2 millions d’euros. Milan Skriniar est le premier interiste, 64ème position pour une valeur de 69,7 millions d’euros. Mauro Icardi s’est littéralement écroulé en ne valant plus que 61,3 millions d’euros en occupant la 99ème position. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Présent au stage de préparation slovaque en vue des matchs opposant son pays à la Jordanie et Azerbaïdjan, Milan Skriniar est revenu sur la saison écoulée et sur l’arrivée d’Antonio Conte. Saison 2018/2019 "Nous sommes parvenu à nous qualifier en Ligue des Champions, c’est quelque chose de grandiose, mais que la fin de cette saison fut dure. Par chance, nous sommes arrivé quatrième et ça passe, mais le classement aurait dû être meilleur. Comme l’année dernière, nous n’avons pas su éviter la crise et nous avons perdu des points." Antonio Conte "Je ne l’ai personnellement pas encore rencontré, car lorsqu’il était présenté en qualité de nouvel entraîneur, nous les joueurs, nous étions déjà plus en Italie. Avec l’arrivée d’un nouvel entraîneur, de nouveaux défis et de nouvelles attentes sont mises en place. Lui et l’Inter sont capables de remporter un titre." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Tous le voulaient, il parait. Mais lui voulait plus que tout prolonger son contrat avec l’Inter, à tel point qu’il n’est pas passé par un agent. Lui, c'est Milan Skriniar, un joueur au prénom prédestiné... Communiqué officiel "Ensemble : Car ensemble, nous serons plus forts : Milan Skriniar et l’Inter regarde ensemble vers le même horizon. Et c’est la raison pour laquelle le Fc Internazionale Milano a prolongé le contrat du défenseur slovaque jusqu’en juin 2023" "Skriniar est arrivé en Nerazzurro à l’été 2017, depuis qu’il a endossé le maillot, il ne l’a plus retiré : Auteur d’une première année de record : 38 titularisations en 38 journées de Serie A dont 4 buts, il est repris dans le Top 11 d’Opta pour le temps passé sur le terrain durant une saison." "Un véritable pilier au cœur de notre défense : Cette saison Skriniar, né en 1995, compte 44 titularisations, il est le défenseur disposant de la plus haute moyenne de passes réussies en Serie A par match. Il totalise 65 rencontres avec un pourcentage total de 92,3%." "Skriniar apporte de la sécurité, lui qui a remporté 221 duels et qui est le troisième meilleur défenseur récupérateur de ballon en Serie A. Avec l’Inter sur le terrain durant l’intégralité d’une rencontre, l’Inter n’a encaissé que 15 buts sur le tournoi en cours. L’ensemble de ses chiffres décrivent encore plus l’importance de Skriniar pour notre équipe et les Tifosi ont démontré dès les premières minutes des marques d’affection à son encontre." "Avançons ensemble, prêt au prochains combats !" Forza Mi.....! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. L’annonce tant attendue est arrivée, Milan Skriniar a prolongé son aventure à l’Inter. Voici les premières déclarations à chaud de celui qui est tout désigné comme le Capitaine du Futur à Sky Sport. Si c’est un bel objectif ? "Oui, je suis content d’avoir prolongé avec l’Inter et je suis fier de revêtir ce maillot pour de nombreuses années. J’ai rompu mon contrat avec mon ancien agent et j’ai personnellement traité avec l’Inter." C'est une prolongation jusqu’en 2023. Il s’agit de la période où durant laquelle l'Inter doit faire ce saut de qualité, veut-elle y parvenir avec vous ? "Je veux un saut de qualité, il nous manque trois points, une victoire pour nous qualifier en Ligue des Champions. Elle est importante pour nous. Nous devrons donc nous qualifier et ensuite nous donner à 100% pour arriver le plus haut possible." Tout semble aller vite, il vous a suffi d’un rien pour devenir important…Êtes-vous surpris ? "J’étais un peu surpris, mais dans le Calcio les choses peuvent aller vite. J’ai fait immédiatement de bonnes choses : Avec les tifosi, le club. L’entraîneur m’a tout de suite fait confiance, j’ai joué tous les matchs et j’en suis fier. Cette année n’est pas encore finie, et nous devons atteindre notre objectif." Ces deux derniers matchs ont semblé difficile…Il y a aussi le futur. Pensez-vous pouvoir déjà réduire l’écart face à la Juve ? "Il n’y a pas de match facile en Serie A. Nous voulons gagner à Naples afin d’être plus serein. Nous avons besoin de trois points et nous voulons réduire l’écart avec la Juve. Je veux que nous nous donnions à 100% dès le premier jour de la saison et montrer que l’on peut aller le plus haut possible." Vous avez un excellent rendement, mais n’a-t’il pas cette saison manqué de buts de la part de la défense centrale ? "De Vrij a marqué deux ou trois buts si je ne me trompe pas. J’attends encore le mien, il m’aidera aussi au niveau personnel. J’attends ce but, il me reste encore deux matchs pour marquer." Vous avez déclaré avoir la confiance de l’entraîneur. À quoi vous attendez-vous l’année prochaine avec tout ce qu’il se dit actuellement… "La confiance pour moi et importante. J’ai joué toutes les rencontres depuis mon tout premier match amical, et je ne m’y attendais pas lorsque je suis arrivé de la Samp. Je suis fier d’être parvenu à réaliser une telle saison. Cette année, j’ai raté deux, trois matchs, mais elle reste belle pour moi." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Milan Skriniar s’est livré à une interview sur son avenir à l’Inter, ses courtisans… et le brassard de Capitaine : "Nous sommes proche de la prolongation, je veux continuer à l’Inter."* Si mon futur est ici ? "Je crois que oui." La Ligue des Champions ? "Le calcul est simple : si nous remportons trois matchs, nous y serons. Nous devrons gagner directement à Udine, ce ne sera pas facile car ils disputeront un match important, mais il l’est encore plus pour nous." Moi Capitaine ? "Je ne pense pas à cela, je pense uniquement à jouer. Avoir le Brassard ne change rien. J’aurai une responsabilité supplémentaire, mais je devrais de toute façon tout donner sur le terrain, que je l’ai ou pas, même si je joue qu’une minute." Si j’ai refusé le Real Madrid ? "Ce n’est pas vrai, je ne sais pas d’où cela vient. Je ne sais rien." Si les Tifosi m’ont demandé de changer de prénom ? "Tellement de fois…il sourit. Lorsque je suis arrivé de la Sampdoria, c’était désastreux, à présent je suis habitué." L’attaquant le plus fort que j’ai affronté ? "Je ne sais pas, ils sont tous différents. Cette saison, je dirais Dzeko car il m’a mis souvent en difficulté surtout lors de la première mi-temps du match retour." "Je passe mon temps à regarder les attaquants adverses en vidéo afin de savoir ce qu’ils font de mieux ou de pire, mais avant toute chose, je me dois de me concentrer sur ma propre prestation." Les buts ? "Ils me manquent tellement, trop… Jusqu’à présent je ne suis plus parvenu à en inscrire, mais j’espère arriver à en inscrire au moins un dans l’une de ces quatre dernières rencontres." Le défenseur le plus fort au marquage ? "Va pour Van Dijk." De la tête ? "Koulibaly." Celui qui en impose ? "De Vrij. En un contre un, je dirais Sergio Ramos car il se retrouve souvent en infériorité numérique vu que Marcelo monte très souvent." Pourquoi suis-je aussi bon ? "C’est à vous de me le dire." Giampaolo? "Il m’a fait tellement confiance, même après une erreur que j’avais commise face au Milan, je lui dois ma croissance. J’ai toujours voulu jouer dans un grand club, comme celui où j’évolue aujourd’hui. J’ai vécu des mois difficiles, mais j’ai toujours su que tout pouvait changer et nous ne pouvons que nous améliorer à présent." Antony Gilles – Internazionale.fr Cette interview a eu lieu avant la rencontre face à l'Udinese
  21. Qui a dit qu’il est utile d’avoir un agent pour prolonger son contrat et gagner plus ? Le comportement de Milan Skriniar pourra faire jurisprudence, lui qui a pris le parti de se séparer de son agent historique Karol Csonto pour traiter seul avec l’Inter, ouvrant ainsi une nouvelle frontière du Mercato dans le monde du ballon rond et de l’auto-gestion. Contrat prêt L’Inter avait à la base offert un contrat de 3 millions d’euros, plus bonus, afin d’atteindre, lors de la dernière année de Milan, le salaire annuel de 4 millions d’euros. Ces derniers jours, les deux partie ont finalisé les détails et le salaire de base a été ré-haussé. En effet, étant donné, qu’il n’y a ni commission, ni de pourcentage à remettre à un éventuel agent, le slovaque sera le grand bénéficiaire de la transaction. En pratique, il touchera donc 3,5 millions d’euros comme salaire de base qui grimpera à 4 millions d’euros lors de son ultime année. Il s’agit-là d’une somme importante qui représente la juste reconnaissance vu le rendement extrêmement important du défenseur central. Top Player Skriniar a démontré être largement au-dessus du lot du noyau actuel. Une partie des droits d’image appartiendront directement au joueur, qui est de plus en plus le symbole de l’Inter et dont les sponsors raffolent lorsqu’il s’agit de définir l’image d’un Champion sur et hors du terrain. L’officialisation aura lieu d’ici à la fin de la saison vu qu’il est entrain de finir d’en découdre avec toutes les démarches afférentes à son ancien agent. Une fois ces dernières terminées, le tout sera officialisé, mais officieusement, le contrat est déjà acté. Cuore Nerazzurro Milan et sa fiancée Barbora se sent extrêmement bien à Milan, une cité qui est à la base de la création de leur nid d’amour. Milan est donc à plus d’un titre un lieu symbolique pour le duo. Qui plus est, l’Italie est rentrée dans leurs cœurs et représente un « Habitat Naturel » pour continuer sa carrière, d’où la décision de prolonger son lien qui le lie au club interiste. Pourtant, Milan a fait l’objet d’offres importantes venant de l’étranger : Barcelone, Paris, Manchester City, le Bayern, Manchester United, tous ont été gentiment refoulé par Skriniar. Idem pour le Real qui, à travers un intermédiaire, n’y est pas allé avec le dos de la cuillère en proposant sur la table un contrat de 5 ans accompagné d’un salaire de 5 millions d’euros. Non Merci, telle a été la réponse de la Beast qui a décidé de rester à Milan aussi pour devenir Capitaine de l’Inter. Un sujet déjà discuté lors des discussions relatives à la prolongation de son contrat. Le futur et la destinée de Milan passent par l’Inter, un rêve qui deviendra une réalité pour de nombreux tifosi. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. "Le Scudetto ? L’année prochaine, l’Inter doit retrouver les sommets." telle est la déclaration principal du défenseur Nerazzurro à Sky Sport. Inter-Roma Ce samedi soir, au Meazza se tiendra un match décisif en vue de l’accès à la prochaine Ligue des Champions : "C’est un match extrêmement important qui se présente à nous, nous devons absolument l’emporter. Si nous gagnons, nous aurons 9 points d’avance sur la Roma, ce qui serait encore mieux. Milan aussi perd beaucoup de points, même s’ils s’étaient repris. Nous avons raté notre match face à la Lazio et nous aurions pu l’emporter face à l’Atalanta, mais le passé et le passé, nous devons aller de l’avant." "Dzeko est un attaquant redoutable, nous devrons rester attentifs et concentrés en donnant toujours tout sur le terrain, en nous montrant unis. Nous devons prouver à tous que nous sommes une équipe, un groupe fort composé d’hommes forts." "Notre objectif est de nous qualifier en Ligue des Champions, avec l’espérance d’améliorer notre classement comparé à l’année passée. Il existe une possibilité de terminer second car nous aurons une confrontation directe face au Napoli, l’Inter mérite de retrouver les sommets." De Vrij ? "Nous nous sommes bien trouvés, nous avons la même vision et nous sommes compagnons de chambrée." La comparaison avec Samuel ? "C’était Le Mur, cela me fait plaisir et me donne confiance, c’est une référence pour moi." Icardi ? "Nous sommes tous unis, c’est le moment où nous devons être le plus concentré en démontrant que nous sommes une équipe composée d’hommes forts. Ce n’est pas important de savoir qui porte le brassard, cela ne doit pas impacter ta façon de jouer." Moi Capitaine ? "Ce n’est pas le plus important, je me donne toujours au maximum." Le Scudetto ? "Nous pensons à notre objectif qui est de nous qualifier pour la Ligue des Champions et nous avons l'espoir de faire mieux que la saison dernière. Nous voulons prendre en chasse le Napoli pour la seconde place, vu qu’on doit encore les rencontrer." Ce qu’il manque pour jouer le titre ? "Il manquait trop de choses cette année, mais à dater de l’année prochaine, nous voulons nous battre pour jouer les sommets, l’Inter mérite de s’y retrouver." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Une excellente nouvelle qui fera rugir de plaisir les Tifosi de l’Inter : Milan Skriniar reste Nerazzurro. Comme le révèle Matteo Barzaghi pour le compte de SkySport, les deux parties ont trouvé un accord quant à la prolongation de contrat du joueur slovaque qui prendra fin en 2023 pour un salaire de 3 millions d’euros muni de bonus. L’annonce officielle, selon Sky, sera communiquée très prochainement. L’Inter a donc sorti les muscles pour blinder un joueur qui a toujours témoigné son envie de continuer sa carrière à Milan. Il a d’ailleurs veillé, en première ligne, à l’évolution de cette transaction : Skriniar représente un pilier de l’Inter actuelle et du futur Réactions des médias Colonesse, ancien défenseur Nerazzurro : "Mon avis sur la prolongation de Skriniar ? C’est l’un des meilleurs défenseurs du Monde, le laisser partir aurait été une très grande erreur. Avec cette annonce, les bases ont été posées pour construire une grande Inter." Fabrizio Biasin, journaliste Nerazzurro : #Sky: “Accord #Inter-#Skriniar pour la prolongation du contrat jusqu’en 2023 : A Milan, il pleut, mais c’est comme-ci il faisait plein soleil." Riccardo Gentilie, SkySport : "C’est une annonce très importante car c’est un défenseur très important. Il est jeune et courtisé et il a montré qu’il était capable de faire face à certains défis de haut niveau. Il suffit de voir les courtisans qu’il avait. C’est aussi un message envoyé : En blindant un joueur fondamental, l’Inter prouve à ceux qui ne voit qu’en elle une équipe capable de se battre que pour une place qualificative en Ligue des Champions, qu’elle ne compte pas s’arrêter, et qu’elle a l’ambition d’aller de l’avant et de gagner des titres." Le Saviez-vous ? La prolongation de Skriniar à l'Inter serait un élément déterminant qui libère Joao Miranda. Selon Elgoldigital, le brésilien pourrait retourner à l'Atlético Madrid, club qu'il a déjà connu par le passé. Pour l'heure, il ne s'agit que d'une supposition, mais cette dernière pourrait avoir une issue positive. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Le Real Madrid a décidé de passer à l'offensive pour s'offrir Milan Skriniar. Selon donbalon.com, Florentino Perez est disposé à faire une offre qui pourrait faire vaciller les Nerazzurri. Du côté de l'Inter, le Club a fait savoir à plusieurs reprises que Milan Skriniar était instransférable, mais résistera-t'il également à cette propostion : Le Real serait disposé à proposer 20M€ et inclure Luka Modric pour s'attacher les services du Capitaine du Futur. Cette transaction est estimée à 70M€, ce qui revient à dire que Luka vaut 50M€ pour les Blancos. Est-ce que cette proposition sera également refusée ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...