Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'moratti'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

5 résultats trouvés

  1. Milan – Calcio&Finanza s’est penché sur les gains réalisés par Thohirs lors de la vente de ses actions au Suning. Depuis un an et demi, l’Inter est dirigée par deux entités : Le Suning, majoritaire à 68,55% et l’indonésien qui dispose encore de 31,05%. Cette division fait suite aux accords conclus en juin 2016. Ce n’est pas une surprise, pour Thohir, l’Inter ne représentait qu’une affaire…mais jusqu’à quel point ? Voici toutes les réponses à vos questions : Lors de la vente de la majorité de ses actions de l’Inter, Erick Thohir a non seulement récupéré les intérêts réalisés sur les emprunts, mais il a également profité d’une sérieuse plus-value. Selon les rapports consultés par Calcioefinanza.it, le bilan de la holding italienne de l’entrepreneur indonésiens, l’International Sports Capital Spa, a conclu son bilan au 30 juin 2016 avec une entrée estimée à 29M€, une plus-value qui a été générée suite à la prise de pouvoir du Suning à l’Inter : Extrait du bilan : “Le 28 juin 2016, ont été cédé au Suning Holdings Group 3.440.835.074 actions ordinaires du Fc Internazionale Milano Spa pour une valeur estimée à 31.599.506 euros. La vente a généré une plus-value de 28.400.494 euros. Dans le détail de ces données, la Société a acquis, via le Nusantara Sports Venture HK Limited, 3.440.835.074 d'actions ordinaires pour une somme de 60.000.000 euro et a cédé directement au Suning Holdings Group, 3.530.444.669 actions ordinaires pour une valeur estimée à 60.822.945, générant une plus-value de 737.055 euros”. Si l’on se penche dans le détail de cette affaire. Thohir a vendu ce second pack d’action personnelles au Suning contre 31,5M€, en réalisant une plus-value de 28,4M€. En effet, la Nusantara Sports Venture appartient à Thohir et c’est cette dernière qui a permis de reprendre la propriété de Massimo Moratti pour 60 millions d’euros. De son coté, Massimo Moratti, aura réalisé une plus-value estimée à 12 millions d’euro, en cédant également au Suning, le peu d'actions qui lui restait. Cela lui a rapporté 737.000 euros. Au total, Thohir a encaissé une plus-valus de 29,1 milions d'euros (29.137.549 euro pour être précis). Sa participation actuelle au sein du F.C. Internazionale Milano SpA (31,05%) vaut actuellement 42,5M€. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le Suning a proposé à l’indonésien le rachat de sa part pour 40M€. Mais ce dernier a refusé en en réclamant 5 fois plus selon la presse : 200M€ Thohir n’a rien perdu, financièrement parlant, vis-à-vis des prêts réalisés vers l’Inter Comme déjà anticipé lors d’une première analyse de cette situation, le Suning a entièrement remboursé l’ensemble de ses emprunts, pour un montant complessif avoisinant les 131,6 millions d’euros. La part de Thohir dans ce crédit était de 117,9 millions d’euros, destiné au financement valide jusqu’au 30 juin 2015 et 14,2 millions destiné à l’exercices 2015/2016, avec un taux d’intérêt estimé entre 8 et 9,4750%. La part relative aux intérêt que Thohir a reçu de l’Inter sont donc estimé à 14 milions d'euros. Une seule partie de cette somme tombera directement dans la poche de l’indonésien, et ce, par le biais des transactions à réaliser entre les les banques pour récupérer son argent et pour son travail réalisé à l’Inter. Actuellement, il reste à savoir quand Thohir cédera ses 31,05% d’actions, ces dernières lui appartiennent depuis l’automne 2013 et cela lui a déjà permis de récupérer 29,1 millions d’euros sur un investissement de 75 millions d’euros. On peut augmenter ses gains de 14,2 millions d’euros si on se base sur les gains engendré par le remboursement des intérêts relatifs au prêt lors de son rachat au club. Au total, 43,3 millions d’euros devront être redistribué à ses deux holdings, celle située à Hong Kong et l’autre à Luxembourg. D’où la question actuelle : Vu que ses actions actuelles valent 42,5M€, pourquoi avoir refusé l’offre du Suning de 40M€ et surtout, pourquoi, si on en croit les sources sérieuses reprise dans les différentes presses, italiennes et étrangères, en réclamer 200 millions d’euros ? Moratti pourrait-il aider le Suning ? "Non, je ne songe pas à reprendre les 30% des actions de l’Inter qui appartiennent à Erick Thohir. Si tel était le cas, je penserai à les revendres directement à la Famille Zhang." Clair, net et précis. Massimo Moratti a été honnête à l’occasion de la présentation d’un livre dédié à sa Famille et réalisé par Italo Cucci. L’avis du Présidente sur l’équipe (Il ne peut pas s’en empécher !) "Je suis très optimise pour le futur de l’Inter, face à l’Udinese, c’était un incident de parcours. Je suis conscient que l’équipe, jusqu’à présent à répondu à toutes les prérogatives afin de pouvoir réaliser du bon travail et continuer à aller de l’avant. Je ne sais pas si l’Inter va se renforcer en janvier, personnellement, je jugerai utile de pouvoir disposer d’un défenseur central et d’un attaquant, pour le reste, l’équipe tourne déjà bien." “Mourinho m’a rappelé Herrera, il avait Suarez et Corso, qui sont impossible à égaler. Même Capello a dit que le jeu d’Herrera était difficile à imiter, je trouve sympathique cette comparaison. Mourinho comprenait exactement comment aller agir l’adversaire. Cela te donnait la sécurité de pouvoir le contrôler. C’est un entraîneur qui a tant gagné et il est talentueux...Spalletti joue le jeu, pour améliorer l’équipe avec les joueurs qu’il a à sa disposition. Nous nous entendions déjà bien, même lorsqu’il était à la Roma. Je suis content qu’il soit arrivé à l’Inter, et je ne le dit pas par gentillesse, je suis sincère." Qui dit invité de marque à l’occasion de la présentation du livre, dit représentants des hautes sphères de l’Inter, c’est un fait la Famille Moratti et l’Inter ont toujours été proche et, même s’il n’a plus les rennes du club, Massimo veillera toujours sur son amoureuse milanaise. Dans la belle brochette d’invité, on a pu y rencontrer Walter Sabatini, le Directeur Sportif du Suning qui gère aussi bien l’Inter que le Jiangsu : 'L’Inter, comme d’autres club, a besoin de gérer le mercato à venir avec une certainr retenue. Je suis serein et je suis d’accord avec Spalletti, sur la volonté, qu’il faut faire quelques investissement. Notre groupe actuel fait de très belle choses et ce serait raisonnable de dire qu’elle a besoin de renforts. Ils peuvent permettre à Spalletti de pouvoir mieux moduler son dispositif, vu qu’il disposerait de joueurs avec des caractéristiques différentes, par rapport à ce qu’il a à sa disposition. Mais cela ne remet pas en cause la valeur du groupe actuel." Joao Mario ? "Comme tous les joueurs qui veulent disputer le Mondial, il a besoin d’avoir un certain temps de jeu. Je n’aimerai pas le perdre et Spalletti trouvera avec lui la façon dont il faut voir les choses, et ensuite, je verrais si je dois intervenir." Si Teixeira et Ramires du Jiangsu peuvent être cédé à l’Inter sur la base d’un prêt ? "Nous évaluons la situation, tout est encore à définir." Si Joao Mario peut être échangé avec un joueur de Manchester United ou du Psg ? "Pour l’instant, il est des nôtres et j’y tiens." La reception de Noël ? "J’ai surtout été un admirateur de Steven Zhang. Il a tenu un discours qui avait un impact émotif impressionnant. Actuellement, on ressent de la sérénité à l’Inter et tout le monde souhaite aller dans la même direction. Le Calcio est quelque chose qui ne t’apporte pas de sérénité, mais à l’Inter nous sommes serein. Contre l’Udinese, l’équipe a joué une première période extraordinaire, je n’ai pas de raison de m’inquiéter." Qui dit Sabatini, dit Luciano Spalletti, le célèbre duo romain fait le bonheur de l’Inter à Milan Notre entraîneur s’est livré, dans une interview sur l’ambiance nerazzurra à Sky Sport, à l’occasion du livre hommage sur Massimo Moratti Emerson Palmieri ? "Il a écrit seul son histoire, je n’ai aucun mérite. Cela me fait plaisir vu qu’il s’agissait de l’un de mes anciens joueurs, c’est avec lui aussi que j’ai su faire de tels classements. Des occasions se présents parfois où tu as un joueur qui ne peut plus servir son club. Je ne pense pas que c’était le cas d’Emerson, il ne rentre pas dans cette catégorie. Actuellement, tout le monde le voudrait, mais il faut sortir un bon chèque pour se l’offrir. Dans son poste, j’ai débuté avec Nagatomo, J’ai aussi Santo et Dalbert. Ce dernier a joué peu car il devait encore apprendre certaines choses. J’ai aussi Cancelo a ma disposition qui est extraordinaire, même s’il joue peu." Moratti et Mourinho ? "Ecrire un livre sur sa propre histoire, c’est comme s’ouvrir aux autres. Dans ce cas-ci, on peut aussi parler des joueurs qui ont fait l’histoire du Calcio. Je ne peux pas me permettre de m’exprimer sur cette histoire, car j’étais encore loin d’être au club. A l’époque, je devais mettre le Gps pour aller à la Pinetina." "Mourinho et Moratti sont deux Colosses qui ont fait l’Histoire de l’Inter, il n’y a pas de comparaison possible. Je suis très honoré d’avoir été invité à cette soirée, qui représente tellement de choses." Les déclarations de Sabatini ? "Selon moi, celui qui doit en tout premier lieu parler, c’est le propriétaire du club, il doit nous dire quelles sont les lignes de conduite à suivre pour ce mercato. Les tifosi ont le droit de savoir quelles sont nos intentions et nous devons d’être le plus vrai possible. Nous vivons une période importante et nous avons besoin d’être soutenu." "Si c’est possible, j’aimerai améliorer le noyau, ce qui n’est pas une mince affaire. Numériquement, nous avons une équipe qui doit être capable d’atteindre nos objectifs et qui doit également être capable de surmonter ce moment de difficulté que nous traversons, nous nous devons d’avoir des réactions importantes." Joao Mario ? "Personnellement, il n’est jamais venu me voir pour me demander de partir jouer ailleurs. Il est de retour suite à ses problèmes de santé et il s’est bien entraîné, même s’il n’était pas au même niveau que ces équipiers. Son intention est de se mettre à disposition de l’équipe." "Je suis ici pour faire un zoom sur la Famille Moratti, c’est une histoire importance et y être invité te pousse à faire aussi une introspection sur toi-même. C’est une démonstration qui va bien au-delà de la passion pour tes couleurs qui sont démesurées. Tout ce que j’y ai vécu ce soir et que je vis encore est là pour faire battre le cœur Nerazzurro de celui qui le possède, je le voyais dans le passé, mais il faut le vivre de l’intérieur." "Moratti était connu de tous, c’était évident que l’on voyait qu’il tenait énormément à son club et lorsque nous nous rencontrions, il se montré toujours disponible, au maximum de ses possibilités, cela veut dire qu’il croit en nous et il m’a transmis sa confiance, je peux le dire : "J’y étais moi aussi". "Je serai l’une des personne qui lira ce livre,car je sais que je vais pouvoir y apprendre beaucoup de chose." La défaite face contre l’Udinese ? "Nous l’avons vécus, nous n’étions pas dans le match et nous devons réagir, car la réaction fait parti d’un processus complet de croissance et je crois que l’on avait besoin de cela pour arriver à mûrir. Ce matin, tout le monde s’est tr!s bien entraîné, c’était même un entrainement exceptionnel. En ce moment, j’ai des choix à faire : Entre ceux qui méritent de porter le maillot, comme je l’ai déjà dit, et entre ceux qui ont besoin d’un petit tour de manivelle pour mieux repartir." Blind? "Je parle uniquement de mes joueurs, je veux prendre les points qui sont disponible lors de nos prochains match. Ce serait bon de pouvoir faire un mercato avec un programme défini auparavant, c’est évident que cela aura un impact sur le sort de l’Inter." Comme on dit dans ce cas-là, il n’y a plus qu’à….. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Milan - Il y a un peu plus d’un an, l’Inter est entrée dans l’Ere du Suning. Une conférence de presse a annoncé officiellement le rachat du club détenu, par le Colosse Chinois, des mains d’Erick Thohir et Massimo Moratti. Mais comment avons-nous été racheté ? Faisons un petit retour en arrière.... Calcioefinanza.it est entré en possession des documents officiels de l’assemblée des actionnaires Nerazzurri, qui étaient présent à Milan et qui était sur le point de procéder à la mise en vente de leurs actions pour le Suning, afin que ce dernier devienne l’actionnaire majoritaire, et par conséquent, le propriétaire de l’Inter L’accord entre le Club et le Groupe Suning, comme on peut en prendre lecture sur le procès-verbal du Conseil d’Administration de l’assemblée, a été signée initialement le 27 mai 2016 pour être révisé par la suite le 13 juin. Un accord qui s’est réalisé en plusieurs phase, qui à présent, nous permettre de connaitre exactement les détails, de la composition sociétale avant l’arrivée du Suning, à la Composition actuelle (l’Article datant du 01 juillet 2016, des nouvelles interventions n’y sont pas reprises) L’actionnariat de l’Inter avant l’Opération Suning Actionnaires Nombres d’actions % International Sports Capital (Thohir) 8.166.666.667 70,00% Internazionale Holding (Moratti) 3.440.835.074 29,49% Autres actionnaires 59.164.926 0,51% Total 11.666.666.667 100,00% Le premier pas de l’opération est venu des mains d’Erich Thohir et de Massimo Moratti, l’Indonésien avait en fait acheté la totalité des parts de Massimo Moratti (3.440.835.074, pari al 29,49% des actions) à travers la Nusantara Sports Venture HK Limited, une holding appartenant à la Galaxie Thohir Phase 1 – L’actionnariat de l’Inter avant l’augmentation du Capital Actionnaires Nombres d’actions % Nusantara Sports Ventures HK (Thohir) 3.440.835.074 29,49% International Sports Capital (Thohir) 8.166.666.667 70,00% Autres actionnaires 59.164.926 0,51% Total 11.666.666.667 100% C’est à ce moment précis que rentre en jeu, le Suning Commerce Group L’accord entre l’Inter et le groupe Chinois prévoyait la souscription, de la part du Suning, à travers la société de droit luxembourgeoise “Great Horizon S.a.r.l., siégeant au Luxembourg, et constituée le 21 juin dernier avec Yang Yang, Dirigeant du Suning et Administrateur Unique) d’une augmentation de capitaux réservé à l’émission de 3.263.021.485 nouvelles actions ordinaires, ce qui représente 20,86% du capital social après augmentation, en versant la somme de 142M€ dont 137.804.686,66 € de charge avant le 30 juin (soit deux jours avant l’Assemblée générale). Le capital social de l’Inter a donc bondi de 15M€ à 19.195.313,34 €. Dans cette augmentation contemporaine de Capitale, Thohir, via un contrôle des opérations, à procéder au transfert des 29,49% des actions de Massimo Moratti (3.440.835.074 actions, devenue 23,05% après l’augmentation des capitaux) à la Nusantara Sports Ventures HK pour ensuite aller à l’International Sports Capital. Et c’est International Sports Capital qui a ensuite cédé le tout au Suning Holding Group à savoir, les 3.440.835.074 actions (soit les 23,05% après augmentation des Capitaux). En ce sens, voici la composition de notre actionnariat après l’augmentation de Capital. Phase 2 – L’actionnariat de l’Inter suite à l’augmentation du Capital Actionnaires Nombre d’actions % Suning Holdings Group Co., Ltd 3.440.835.074 23,05% Great Horizon Sarl (Suning) 3.263.021.485 21,86% Totale Suning 6.703.856.559 44,90% International Sports Capital 8.166.666.667 54,70% Autres actionnaires 59.164.926 0,40% Total 14.929.688.152 100,00% Le passage des 46,64% des actions, qui ajoutée au 21,86% de l’augmentation du capital ont permis au Suning de grimper jusqu’au 68,55% annoncés. Deux phases auront donc été utile pour le transfert de propriété de Thohir, vers le Groupe Suning, selon le rapport du Conseil d’administration, avec un premier pas seulement du 23.05 % ci-dessus et plus tard (en 2016 et fondée sur la présence de certaines conditions, déclaré dans le document officiel) le reste, à savoir les 23,64 %. En réalité, la transition a été faite entièrement avec Suning (entièrement par Great Horizon Sarl, en fait l’actionnaire majoritaire de l’Inter, même si Suning n’est pas décrit dans les documents concernant les actionnaires) qui est déjà passé à 68,55 %. Dans une note officielle, nous pouvons y lire : "L’investissement de la part du Suning sera très avantageuse pour la société sous divers profils. Sur les profils commerciaux et Opérationnels, le Suning aidera le Club à développer une présence forte sur le marché chinois. Au niveau du profil sportif, l’investissement consentira une étroite collaboration entre l’Inter et le Jiangsu Suning Football Club, par le biais de prêts des joueurs, de collaboration entre entraineurs et recruteurs des clubs. Suning fournira au club l’accès à la croissance au niveau des liquidités et renforcera la situation du patrimoine du Club." Inter-Suning, la chaîne de contrôle La chaine de contrôle ne s’arrête pas à Great Horizon. La Holding Luxembourgeoise, comme le révèle Radiocor, elle est contrôlée à 100% par la Société de Hong Kong Suning Sports International Limited, son capital est entièrement détenu par une autre Holding basée en Asie, la Suning Culture International Limited. À son tour, ce dernier est contrôlé par le Suning Culture Investment Management, qui possède également un bureau en Chine. Nous arrivons à la dernière étape avec le capital de ces véhicule chinois – qui d’après les documents de l’Administration d’État pour l’industrie et le Commerce de la Chine – est détenue par le Suning Holdings Group, le coffre-fort de Zhang Jindong à 90% et 10% à par Chen Yan à 90 %. L’identité de ce dernier reste un petit mystère comme le souligne Radiocor. Il ne s’agit pas clairement d’une personne physique, comme par exemple un manager de la Galaxie Suning (dans le passé, Jindong Zhang a déjà récompensé ses fidèles avec des riches paquets d’actions), ou s’il s’agit d’une société en commandite reconnue par le patron. En tout cas, ces 10 % – d’après les documents de Beijing – aurait été souscrits mais non payés. La question : Vu qu’il y a des accords qui peuvent permettre au marché chinois de tirer profit du rachat de l’Inter et d’une collaboration entre l’Inter et le Jiangsu: Pour quel motif le Suning est mis sous pression par son propre pays ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Milan - Interviewé en marge de l’événement Nereo Rocco à Coverciano, notre Président du Triplé s’est livré sur le mercato du Suning et ce dernier a confirmé que le Suning s’est bel et bien retrouvé bloqué, par les décisions prises par le gouvernement chinois. Etes-vous surpris par ce Mercato qui n’est pas de votre style ? "Pour moi, c’était un mercato de bon sens, de belles choses s’y sont produite. Puis, le Suning a des motifs, la politique en Chine ne consent pas à faire de grands investissements. Il y a aussi le fair-play-financier, cela conditionne tout. Mais malgré tout, l’équipe qui en est ressorti est très belle." Le Fair-Play-Financier ? "Moi aussi je le souhaitais, j’avais soutenu Platini. C’est évident que ce n’est jamais facile de serrer les dents. Tu as toujours la voie de secours pour contourner ses règles et il me semble que cette dernière a été trouvé par certains clubs, il faut trouver une manière plus forte pour le réguler." L’Inter en Serie A ? "C’est beaucoup trop tôt, les comptes se font à la fin. Il y a l’entraîneur, le club et les joueurs. Qui sait, avec un peu de chance, on peut se permettre d’espérer, mais c’est bien trop tôt." La Juve ? "Elle avait mal débuté la saison dernière, mais elle est extrêmement forte, elle a un grand entraîneur. Ils ont perdu Bonucci en défense, mais la Juve est parvenu à faire les retouches qu’elle avait imaginée. Il faut reconnaître qu’ils seront encore costaud." Si je reviens un jour dans le Calcio ? "Je l’exclu, oui, oui !" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Milan – Massimo Moratti s’est prêté au jeu de l’Interview à la sortie de ses bureaux du Saras, pour Tuttomercatoweb. L’ancien patron de l’Inter s’est livré sur l’actualité de notre club: Le Fair-Play-Financier ? "Vous allez comprendre comment cela va être amusant de pouvoir s’en passer…il rit. Il y a maintenant d'avantage de liberté pour recruter plusieurs joueurs importants. A ce sujet, Spalletti est-il l’homme juste ? "C’est évident, cela ne fait aucun doute. C’est un entraîneur qui va faire beaucoup de bien à l’Inter." Nainggolan, Di Maria, tant de noms importants sont associés à l’Inter. Quel est celui qui vous plait le plus ? "Tout dépend du type de jeu que va proposer Spalletti. Ce sont tous des joueurs importants et très forts, ils prouvent leurs valeurs. Les décisions doivent être prise avec calme. Ils sont, de toute façon, tous intéressants." Votre Inter vous manque-t’elle ? "J’étais habitué à y vivre quotidiennement…Mais cela me convient à présent aussi, comme Tifoso." Avez-vous déjà pensé à revenir, peut-être à recouvrir un rôle différent que celui de Président ? "Non, non, je n’y pense pas." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Milan - Massimo Moratti, tout comme Silvio Berlusconi, ont été primés pour leurs actions sociales et pour les valeurs transmises dans le monde du Sport lors de la remise des prix "Rosa Camuna" "Avoir été le Président de l’Inter a été pour moi un privilège, une aventure très belle, et il y avait aussi une autre personne qui était très enthousiaste et courageuse, Berlusconi. Avant d’acheter l’Inter, je lui ai demandé combien lui avait couté le Milan et je m’étais dit que les chiffres qu’il m’avait donnés étaient exagérés. Ensuite, je me suis rendu compte qu’il disait la vérité" "Je suis resté très proche de Berlusconi car nous avons vécu des situations similaires, avec des peurs similaires, avec aussi le sens du devoir, car lorsque nous parlions, cela résonnait chez des personnes, et c’est ce qui vous permet de rester attachée aux choses même lorsque vous ne souhaitez pas vous le demander : Mais qui me demande de faire cela ?" "Pendant ta Présidence, tu ne te rends pas tellement compte de ce poids, il y avait l’adrénaline qui venait. Maintenant, lorsque tu t’arrêtes et que tu regardes en arrière tu te dis : « Mais j’étais fou »…En réalité il s’agit de la passion. C’est ce qui est le plus important, le football te transcende, te donne la possibilité de faire vivre des émotions aux personnes. J’ai eu la chance de mettre sur pied l’Inter Campus qui fonctionne encore et quand je vois le sourire des gamins et de leurs familles qui t’accueilles, tu sais que tu es parvenu à faire quelque chose d’utile. Je suis très fier de ce projet, car il continue à porter ses fruits." "Les chinois ont un projet très clair d’un point de vue social et footballistique. Ils ont un marché immense. Impossible d’y lutter en Italie, peut être que seuls quelques russes en Europe peuvent les concurrencer. Je n’ai pas voulu vendre à tous les couts car je voulais maintenir notre identité. Au début, j’ai trouvé « l’ami » Thohir qui me semblait avoir toutes les caractéristiques économique et familiales pour reprendre l’Inter. Mais je pense qu’il ne s’attendait pas à vivre quelque chose d’aussi complexe, car c’est plus facile de gérer une industrie qu’une équipe de football." "Il y a aussi la communication contemporaine. Lorsque j’ai ouvert le journal, je venais de comprendre certaines choses qui avait été dites. Maintenant avec les chinois que je souhaitais, j’aspire à avoir une continuité qui nous enchante. Les Tifosi sont là, le public suit, Notre conquête actuelle doit débuter avec des gens qui sont très heureux. J’ai l’espoir pour le Milan et pour l’Inter et pour cette belle ville, que nous revivrons ces périodes glorieuses, avec notre folie et notre sympathie." ® Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...