Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'napoli'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

31 résultats trouvés

  1. C'est une information de la Gazzetta Dello Sport : Matteo Politano, après quelques heures de réflexions, semble avoir accepté la destination napolitaine ! "Secousse pour la cession de Matteo Politano au Napoli. L'ailier de l'Inter a finalement accepté la destination et est prêt à se lier au club Azzuro via un contrat allant jusqu'en 2024 pour un salaire de 2 millions d'euros plus bonus. Ces derniers jours, l'Inter et le Napoli ont trouvé un terrain d'entente pour un prêt de 18 mois. Un prêt avec une obligation de rachat fixé à 20 millions d'euros." "A présent, les deux clubs doivent à nouveau s'asseoir au tour de la table pour finaliser la cession noir sur blanc." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Selon la Repubblica, l’Inter est actuellement en train de mettre sur pied le transfert du milieu de terrain Allan du Napoli. Les relations entre les deux grands d’Italie sont optimales étant donné la future arrivée, en Azzurro, de Matteo Politano. Giuntoli, envoyé à Milan par De Laurentiis, en a proposé 20M€, bonus compris. Si le joueur est un romaniste pure souche, celui-ci a préféré assurer son avenir étant donné les garanties non apportées par la Louve. Outre les 25M€, le Napoli a inséré également Fernando Llorente, un joueur désiré déjà durant l’été par Antonio Conte qui voyait en lui un Vice-Lukaku. En cas d’arrivée de l’espagnol, la transaction menant à l’arrivée d’Olivier Giroud serait mise définitivement écartée. En effet, l’Inter n’a aucune intention d’acquérir un nouvel attaquant, avant d’avoir acté le départ de Politano : « Pour chaque arrivée, il devra y avoir un départ, la balance devra être de zéro » avait souligné en interview Piero Ausilio. En cas d’arrivée à la Pinetina, Conte devra également décider de l’avenir proche de Sebastiano Esposito. Est-ce que l’espoir italien, promis à un grand avenir, partira en prêt afin d’engranger de l’expérience à la Spal ou à Parme, qui se sont déjà manifestés ? Rien n’en est moins sûr… Place à la négociation Sur la table, il est envisageable de voir l’Inter et le Napoli proposer un Maxi-Scambio valide jusqu’en fin de saison. Les concernés : Matias Vecino et Allan. Les deux joueurs se sont vu montrer la porte de sortie à la suite de litiges avec leurs entraineurs respectifs : Antonio Conte pour l’uruguayen et Gennaro Gattuso pour le brésilien. Cette transaction pourrait résoudre de nombreux problèmes environnementaux et offrir aux deux équipes de nouvelles opportunités techniques et tactiques. Reste à définir les contours de l’opération. L’Inter évalue son milieu 25 millions d’euros. De Laurentiis évalue, à juste titre, son brésilien à 50 millions d’euros. Si l’affaire vient à être définie, il est donc plus qu’envisageable de voir le club du Vésuve exiger la différence d’ici à la fin juin. Dans le cas contraire, les deux joueurs rentrent chacun dans leurs clubs respectifs. Le transfert de Politano à Naples pourrait également être lié, le joueur romain disposant d’une bien meilleure cotation que celle de Fernando Llorente. En cas d’accord sur la transaction Vecino et Allan, il pourrait aussi être envisagé d’équilibrer les comptes en compensant la différence sur l’échange Politano-Llorente. Pour l’heure, les deux transferts sont traités de façon distincte. Pour et Contre La Gazzetta Dello Sport s’est livré aux avantages et inconvénient d’un échange Vecino-Allan. Pour L’échange pourrait permettre de retirer deux épines dans le pied de chaque équipe. La rupture entre Allan et Gattuso est au moins aussi importante que la fracture existante entre Vecino et Conte. De plus, l’uruguayen a demandé à quitter l’Inter, lui qui sait qu’il n’y a plus le moindre espoir de voir Conte miser sur Lui. Des offres intéressantes ne sont pas encore arrivées sur la table. Allan a vu Everton contacter le Napoli. Toutefois, le joueur est peu convaincu à l’idée de rejoindre la Premier League. Allan pourrait ajouter du muscle et en imposer toujours plus dans le milieu de terrain Nerazzurro. Vecino, de son côté est un joueur bien plus adapté au jeu de Gattuso. De plus, les six mois à venir pourrait permettre à chaque joueur de se relancer et, de la sorte éviter toute dévalorisation. Contre Il pourrait ne pas s’agir d’une solution définitive. Celle-ci n’aurait donc aucun avantage au niveau financier de chaque club. Il est difficile d’imaginer un échange, même sur base d’une formule d’un prêt avec droit/obligation de rachats, les deux joueurs proposant une différence de valeur trop importante. Qui plus est, le Napoli avait refusé de céder Alan, l’été dernier contre la somme de 50 millions d’euros. Vecino serait estimé lui à environ 20 millions d’euros. Il se pourrait donc que le Napoli envisage de valoriser financièrement le départ d’Allan. L’autre difficulté réside également dans le fait de convaincre les joueurs d’accepter cette solution, même de façon temporaire. Conte devrait également se fier à son instinct face au comportement inadapté d’Allan au cours de ces 12 derniers mois. Est-ce que ce type de problématique pourrait se répéter également dans un autre vestiaire ? Êtes-vous pour ou contre l’arrivée d’Allan ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Une statistique incroyable, qui démontre met un terme aux considérations de l’Inter de ces dernières années, une Inter qui devait composer avec l’état de forme de Mauro Icardi...... Comme le souligne Opta, Romelu Lukaku et Lautaro Martinez transcendent l’Inter à son de buts, surtout à l’extérieur. Comme nous vous en avions déjà informé, la Lula performe bien à l’extérieur, avec pas moins de 13 buts inscrits. En prenant en compte la somme des buts inscrits, à l'extérieur, par tous les joueurs dans chaque équipe, seule l’Atalanta et le Napoli font mieux que notre Duo à peine né ! Le Saviez-Vous ? Lautaro Martinez est un précoce: Il marque quasiment toujours en première période: 2' Sassuolo 3' Barcelone 5' Borussia (retour) 12' Torino 18' Juventus 22' Borussia (Aller) 23' Brescia 27' Cagliari Que pensez-vous de telles statistiques ?! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Le futur de Dries Mertens au Napoli semble être scellé. En fin de contrat, le Diable rouge a refusé la proposition de prolongation. Selon le Corriere Dello Sport, la destination préférée du joueur reste l’Inter. Preuve en est des premiers contacts ont eu lieu : "Le Belge veut quitter le Napoli. C’est à présent clair et son entourage a réalisé bien plus qu’un simple sondage avec l’Inter. De Laurentiis n’abdiquant pas, le recruter en janvier s’avère impossible, mais le dialogue entamé pourrait déboucher à la fumée blanche." "Pour Dries, la solution préférée reste l’Inter, bien plus que la Chine. De leurs côtés, Marotta et Ausilio continuent d'observer la situation." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Suite à l’intrusion d'énergumènes au domicile d’Allan, sans oublier le cas de Zielinski en voiture, un règne de terreur frappe les joueurs du Napoli à tel point que les épouses et compagnes des joueurs ne se sentent plus en sécurité. Comme le révèle la presse transalpine, pour l’heure trois compagnes de joueurs ont préféré quitter le club du Vésuve : Thais Allan, suite à l’intrusion de brigands à son domicile, l’épouse a choisi de loger à l’hôtel en compagnie de son mari et de ses deux enfants Genny Insigne, l’épouse de Lorenzo est retournée vivre chez ses parents durant la période où son époux est en stage avec la Nazionale. Laura Slowiak, l’épouse de Zielinski, lui qui a été victime d’un épisode de criminalité dimanche matin, a décidé de suivre son mari en Pologne où il est actuellement en stage international. Une situation dramatique qui devrait signifier la fin d’une ère du côté du Napoli. Le Saviez-Vous ? Selon Goal.com: "Les joueurs en question sont encore davantage sous pression puisque le Corriere Dello Sport indique ce mardi que plusieurs membres de l'effectif auraient des craintes au sujet de leur sécurité. Selon le journal italien, les joueurs concernés auraient ainsi pris la décision d'engager des gardes du corps pour les protéger 24 heures sur 24, eux et leurs familles. Engager un personnel de sécurité est une pratique fréquente chez les joueurs professionnels, notamment à Naples, mais le faire de façon constante démontre l'urgence de la situation." Selon la presse transalpine, de nombreux joueurs ont décidé d'engager des gardes du corps pour veiller à leur sécurité. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Lors de Cagliari-Inter, Romelu Lukaku a été pris à parti par les tifosi sardes, ces derniers entonnant et proposant d’immondes cris racistes. Le Diable Rouge, qui a condamné ce comportement en après-match, a reçu le soutien de milliers de personnes à travers le monde. Selon le Sun, la Lega Serie A aurait pris contact avec Lukaku, mais également avec le défenseur du Napoli Koulibaly, pour devenir les visages d'une campagne anti-raciste. Cette campagne serait très similaire à celle active en Angleterre et qui se nomme Kick It Out. Les deux joueurs devraient donc revêtir un rôle central dans cette initiative. Validez-vous ce projet ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Un nouveau Derby italien a lieu en Europe, mais cette fois-ci au sommet du Gouvernement Européen du football. En effet, l’Inter et le Napoli sont prêt à bomber le torse pour voir leur Président respectif intégrer le Board de l'ECA. Celui qui sera élu entre Steven Zhang et Aurelio De Laurentiis sera en poste jusqu’à la fin de l’année 2023. Voici l’analyse du Corriere Dello Sport "La première confrontation entre l’Inter et le Napoli est prévue pour le début d’année 2020 au San Paolo. Toutefois un amuse-gueule est programmé en vue de l’assemblée générale qui se tient à Genève et qui proclamera dans les prochaines heures les élus du nouveau Comité Exécutif. Dans la course au poste octroyé au Conseil d’Administration de l’European Club Association, on retrouve, pour le compte des équipes italiennes, le Président du Napoli Aurelio De Laurentiis et celui de l’Inter Steven Zhang." Candidature L’actuel Board débuté en 2017 sous la Présidence d’Andrea Agnelli, en remplacement du Président démissionnaire Karl-Heinz Rummenigge a pris fin hier. Dès ce matin, des élections auront lieu afin de proposer une nouvelle équipe qui sera en place jusqu’à la fin de l’année 2023. De Laurentiis et Steven Zhang sont intéressés et ont soumis leurs candidatures, même s’il n’est pas à exclure qu’un accord entre nos représentants puissent avoir lieu, ne proposant alors qu’une seule et unique candidature. Profils différents "L’actuel patron du Napoli a, durant le dernier biennal, acquis des consensus au niveau européen en qualité de Chairman du Marketing and Communication Working Group, un secteur qui s’est occupé des stratégies commerciales et des communications de l’ECA. Ses idées innovatrices, hors des schémas traditionnelles, ont ouvert la voie à des débats intéressants et toujours suivis et écoutés." "Steven Zhang rêve, lui, de disposer d’un rôle encore plus important dans le panorama footballistique international, après avoir été un facteur important dans l’assignation des Jeux-Olympiques 2026 qui aura lieu à Milan-Cortina en convaincant les membres chinois du CIO." Reste à présent à savoir qui intégrera le Board de l’Association qui regroupe 246 clubs européens. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. C'est une course à trois, dans laquelle tous les coups sont permis en attendant que le joueur mette fin à ses réserves dans les prochains jours. L'Inter patiente tandis que Naples, la Roma et la Juventus sont impliquées dans le dossier. Si Naples (qui offre environ 60M) et la Roma se sentent en avance, les bianconeri restent tapis dans l'ombre, obligés de vendre avant de lancer un quelconque assaut. L'Inter s'attend à ce que la situation se résolve rapidement avec une indication claire de la part de Icardi concernant l'équipe qu'il souhaiterait rejoindre. Un choix qui sera quand même à discuter, car le club n'acceptera pas de se faire forcer la main. Le Corriere fait le point : Naples Hier, Aurelio De Laurentiis a de nouveau parlé avec Wanda Nara. Les contacts entre les deux sont quasiment journaliers et le Napoli a un plan précis : s'accorder avec Icardi (partie la plus compliquée car la question des droits d'images doit encore être réglée) avant d'aller discuter avec l'Inter. Entre le président des azzurri et Marotta les rapports sont relativement cordiaux et les contacts ont déjà eu lieu ces derniers jours. De Laurentiis s'est montré très intéressé et disposé à débourser environ 60 millions. Naples est sérieux, et cette marque d'intérêt a pris à Milan. Ce n'est pas un hasard si à Via Liberale, c'est bien Naples qui a les faveurs de l'Inter pour accueillir l'ex-capitaine. Roma Les gialorossi sont aussi très intéressés par Icardi. Hier il y a eu une rencontre à Rome entre les dirigeants et un intermédiaire, qui confirme l'intention de la Roma de présenter une offre formelle à l'Inter. Marotta et Ausilio ont pris acte de celle-ci et attendent donc de la voir se réaliser. C'est la raison pour laquelle une nouvelle offre n'a pas été faite pour Dzeko. La Roma y croit en tout cas car leur offre est égale à celle des bianconeri. La distance a réduire reste cependant sur celle proposée à l'Inter qui, étant donné qu'elle évalue Icardi 70-75 millions, entend recevoir 50 millions et Dzeko pour son buteur argentin. Il est possible de voir une conclusion à un chiffre un peu plus bas avec l'inclusion de bonus par exemple. Juventus Ceux qui n'ont pas encore pris contact avec l'Inter, ce sont bien les bianconeri. Pour passer à l'action, Paratici a besoin de vendre des joueurs et en particulier Paulo Dybala. Les différentes prises de position de Wanda Nara et le fait qu'Icardi joue la montre à ce point viennent étayer cette hypothèse, mais l'Inter ne compte pas se faire avoir. Marotta ne cédera son ex-capitaine qu'en échange de Dybala. Une hypothèse refusée par Agnelli mais aussi par le joueur. ®Samus - internazionale.fr
  9. Si Mauro Icardi est courtisé par le Napoli et la Juventus, Beppe Marotta compte bien remercier, à sa façon, Andrea Agnelli. Explications de Palmeri “Des premiers contacts ont finalement eu lieu avec l’Inter pour Icardi. Deux équipes sont encore en piste, les deux seules à qui Icardi n’a pas dit non et qui ont formulé une offre réelle au joueur : la Juve et le Napoli." "Marotta a renvoyé l’ascenseur à la Juventus et, s’il ne parvient pas à transférer l'un de ses anciens soldats, il a fait usage d’Icardi pour signer à la fois un coup personnel et également sportif : la Juventus a contacté l’Inter, elle a demandé de la disponibilité et a été informée en retour que le prix fixé pour Icardi est de 80 millions d’euros." "A la demande du Napoli, le prix annoncé par l’Inter à De Laurentiis est apparu différent : 70 millions d’euros. Il existe donc un prix particulier octroyé au rival historique, surtout lorsqu’il s’agit de renforcer un rival direct au trône tant convoité par l’Inter." "Paratici reste ferme sur ses intentions d’acquérir Icardi pour une somme maximale de 40 millions d’euros, il reste 45 jours de mercato et la Juve attend que l’Inter soit cuite à point, fort du fait que le Mercato se termine le 8 août et que Manchester pourrait ne pas patienter jusqu’au 1er août pour vendre Lukaku, ce qui pourrait mettre un terme à l’opération." "Le Napoli a donc un avantage non-négligeable de pouvoir disposer de 10 millions d’euros sur la Juve. Une somme qui pour l’heure, n’est pas consentie par le Président De Laurentiis qui souhaite ne pas dépenser plus de 50 millions d’euros… Le Président Napoli attend que l’Inter vienne à sa rencontre" Quelle est votre option préférée : Icardi à la Juve pour 80 millions d’euros Icardi au Napoli pour 50-70 millions d’euros Icardi à l'Inter mais en tribune ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Le futur d’Icardi est au centre de toutes les discussions. La situation prend une nouvelle tournure étant donné l’intégration dans le dossier de Steven Zhang qui a ordonné la vente du joueur, à un prix non-soldé. L’offre du Napoli séduit et un véto a été mis sur les offres actuelles de la Juventus. Voici ce que nous révèle le Corriere Dello Sport Wanda Nara a déjà eu plus d’un contact avec Parataci. Ce n’est pas un mystère que depuis des mois, l’épouse-agent de Maurito et le Directeur Sportif Bianconero sont en contact. La Juventus n’a connu aucune difficulté à trouver un accord avec Mauro Icardi pour son salaire, et ce en octroyant un bonus pour la participation à la Ligue des Champions qui correspond au 5,3 millions d’euros donnés par Zhang, une somme à la portée des Bianconeri. La difficulté réside dans l’accord sur le prix du joueur. Offre honteuse L’évaluation est diamétralement opposée : 60 à 70 millions pour l’Inter, 30 millions de moins pour la Juve. Qui plus est les rapports entre Marotta et Paratici compliquent le tout. Si d’un côté l’Inter ne veut pas vendre l’ancien capitaine, elle dispose théoriquement d’une clause libératoire valide pour l’étranger jusqu’au 15 juillet, d’une valeur de 110 millions d’euros. Vu les incidents qui ont émaillé depuis février dernier, cette clause prête à sourire à présent. De l’autre côté, la Juve considère comme dévalué l’attaquant de Rosario. De fait, si la Juve reste la destination préférée du joueur, l’Inter continue à croire au Napoli qui commence à penser à Rodrigo comme alternative. De Laurentis a proposé une somme importante à l’Inter, près de 60 millions d’euros. Qui plus est, le club napolitain reste l’interlocuteur préféré de Marotta, et il se pourrait qu’il puisse devenir aussi l’interlocuteur privilégié du joueur, qui pourrait voir son salaire doublé. Zhang est dans la place Une chose est sur, c’est que Steven Zhang a pris le dossier également en main : "Steven Zhang ne veut pas faire partir à un prix soldé un attaquant qui a inscrit 124 buts à l’Inter. Peut-être qu’il ne touchera pas les 110 millions d’euros, mais à la Viale della Liberazione, ce n’est pas encore l’heure des soldes. Et sur ce dernier point, Zhang se montre intransigeant." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Le Napoli est sérieux dans sa démarche de s’attacher les services de Mauro Icardi. Fcinternews.it nous confirme la proposition officiellement mise en place et qui sera soumise à Wanda Nara. Aurelio De Laurentiis et Cristiano Giuntoli ont proposé un contrat de 5 ans muni d’un salaire de 7,5 millions d’euros net plus bonus par saison. Une offre proche de celle de la Juventus qui propose 8 millions d’euros net plus bonus jusqu’en 2024. Les Napolitains n’entendent pas se retirer de la course à l’attaquant, même si la Juventus resterait le club préférentiel des Icardi. Refus de partir à l’étranger Objectivement, l’Inter entend monétiser le départ du numéro neuf, qui d’une certaine façon pourra financer l’assaut à Romelu Lukaku. En revanche, il n’y a aucune chance, malgré les rumeurs persistantes d’Espagne, de voir Mauro Icardi rejoindre l’Atletico Madrid. Si aucun contact n’a pas encore été établi entre les parties, Icardi a les idées très claires : Il veut continuer à évoluer en Serie A. Mal-Incarné La Juve attend Mauro et entend tirer la situation vers le bas, fort du fait que l’argentin ne rentre plus dans les plans de l’Inter. Il n’est donc pas à exclure une approche en toute fin du mercato, vers la fin août. Attention toutefois au Napoli qui prépare son assaut. De Laurentiis a tenu également à démentir toute proposition cinématographique pour l’épouse-agent d’Icardi. Il n’y a aucune véracité dans les rumeurs entre FilmAuro et le Clan Icardi. La transaction sera exclusivement basée sur l’engagement du buteur le plus prolifique en circulation. L’Inter espère en percevoir 50 à 60 millions d’euros cash, qui plus est, les Nerazzurri préféreraient envoyer Icardi dans le sud de l’Italie. Il ne faut pas exclure également la possibilité d’un échange entre Lorenzo Insigne et Icardi. Le saviez-vous ? Nainggolan compte toujours convaincre Conte. Annoncé officiellement sur le Mercato en compagnie de Mauro Icardi, Nainggolan ne fait, pour l’heure, pas l’objet d’offre officielle. La destination chinoise n’est pas à exclure dans le cas où le joueur change ses priorités. Pour l’heure, il compte convaincre Conte de revoir sa position, et de le conserver à l’Inter. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Selon Sky Sport, le Napoli est à présent disposé à s’offrir Mauro Icardi. Si de son côté, le joueur n’est pas encore totalement ouvert à cette idée, savoir qu’il pourrait toucher la somme de 10 millions d’euros pourrait faire pencher la balance. De plus, le Napoli est également prêt à satisfaire les exigences de l’Inter, par le biais éventuellement de contrepartie techniques. L’Inter de son côté est partante pour clôturer ce dossier au plus tôt avec le Napoli, même si Paratici a donné des consignes à Wanda Nara. La Juve doit en effet vendre Mandzukic et Higuain pour libérer une place à l’argentin. Gonzalo Higuain, de son côté, compte bien mettre des bâtons dans les roues de la Vieille Dame, celui-ci souhaitant rester à la Juve, preuve en est son intention de se présenter, la semaine prochaine, au stage estival bianconero. L’avis de Di Marzio Interviewé par TMW Radio, Gianni Di Marzio, ancien entraîneur du Napoli, s’est livré sur Icardi : Icardi à la Juve ? "C’est exclu, il me semble qu’il y a comme une forme de guérilla entre Parataci et Marotta, ils cherchent à se perturber dans les transactions respectives de l'un et de l’autre." "L’Inter, selon moi, préférerait le donner au Napoli qui est comme un Diesel lorsqu’il s’agit des transferts. Ils sont déjà nombreux à réaliser des coups sur ce mercato, mais toujours dans le respect du Fair-Play-Financier. Le Napoli peut laisser partir Insigne et miser sur Lozano." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Un 4-1, net et sans bavures. L’Inter qui se devait de remporter la mise, pour s’assurer une fin de championnat sereine, s’est prise une véritable leçon de football. Le Napoli d’Ancelotti, ancien entraîneur du Milan, qui a d’ailleurs été questionné à ce sujet, a reconnu que son équipe était là pour jouer sérieusement. Sur Milan, il a juste indiqué qu’il s’agissait de sa seconde maison. Et cette punition napolitaine relance complètement l’Ac Milan dans la course à la Ligue des Champions, lui qui n’est plus qu’à un point du duo formé par l’Atalanta et l’Inter au classement. Le premier but a été inscrit par Piotr Zielinski à la 15’, suite à une mauvaise remise dans l’axe de la part d’Asamoah, le napolitain envoi un pur missile dans la lucarne de Samir Handanovic qui n’y peut absolument rien. Le cauchemar continue via un but de la tête de Dries Mertens à l’heure de jeu, sans oublier le doublé de Fabian Ruiz. L’Honneur, si on peut l’appeler comme tel a été sauvé via un pénalty converti par Mauro Icardi. Les tifosi le redoutaient, place à présent au match de toutes les peurs le week-end prochain au Meazza. L’horaire et le jour du match n’a toujours pas été communiqué par la Lega Calcio. En effet, cette dernière journée de championnat mettra aux prises l’Inter, qui se doit de se remobiliser, face à Empoli qui joue toujours le maintien. Réactions de Luciano Spalletti en après-match "Nous avions bien commencé, puis nous avons commis des erreurs techniques, à la base de notre construction. Dès cet instant, tout a mal tourné, nous ne parvenions plus à trouver nos milieux, Napoli pressait très fort. C’est la pire prestation de toute la saison. Le conditionnement pour le match à venir est au final le même." "Tu peux perdre à Naples, mais pas de cette manière. Nous devrons répondre présent pour la prochaine rencontre, car c’est une Finale. Dans le final de ce championnat, nous avons réalisé de bons matchs, même si nous ne sommes pas parvenu à tous les remporter. J’ai tenté quelque chose à la mi-temps, en insérant deux attaquants, car avec leurs caractéristiques devant le but, j’avais besoin de provoquer des mouvements." "Naples nous a fait énormément courir, de fait nous avions toujours un homme en moins sur le ballon. Nous avons déjà connu ce genre de situation, nous devons conserver notre lucidité. Nous avons fait un très mauvais match, mais nous avons encore notre destin entre nos mains. Les joueurs sont déçus de ce match. Il faut gagner ce dernier sans avoir à se soucier du résultat de nos adversaires. Même le Milan devra battre la Spal, ce sera aussi un match différent." "Je vais devoir prendre un peu de tout en considération, mais quand tu vis une telle rencontre, il y a si peu de choses qui ont bien tourné. Cette semaine sera une semaine de feu en vue de la prochaine rencontre : ça passe ou ça casse et il faudra aller la jouer avec consistance, avec envie et lucidité... Tous les ingrédients que doit présenter une équipe milanaise qui veux aller jouer la Ligue des Champions. Pour savoir gérer le poids de cette rencontre, nous devrons la jouer en équipe." "Aujourd’hui, nous n’avons pas eu de bol : Chaque erreur nous a coûté un but, nous avons raté trop de ballons suite à la pression napolitaine. C’était pareil à la reprise, nous nous sommes étirés et ils ont prouvé qu’ils étaient plus fort que nous. A présent, il m’est utile de retrouver de la sérénité pour faire des évaluations correctes." Avez-vous des regrets, suite à la saison de l’Inter ? "Je ne regarde pas en arrière, toujours vers l’avant. Le temps passé à penser au passé est du temps perdu." Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Réactions de Tramontana Naples 4-1 Inter Buteur(s): 16’ Zielinski (N), 61’ Mertens (N), 71’, 79’ Fabian Ruiz (N), 81’ Icardi (I, pen.) Naples: 27 Karnezis; 2 Malcuit, 33 Albiol, 26 Koulibaly (84’ 13 Luperto), 31 Ghoulam; 7 Callejon, 5 Allan, 8 Fabian Ruiz, 20 Zielinski; 99 Milik (76’ 24 Insigne), 14 Mertens (80’ 34 Younes) Banc: 1 Meret, 12 Piai, 6 Mario Rui, 9 Verdi, 19 Maksimovic, 23 Hysaj Entraîneur: Carlo Ancelotti Inter: 1 Handanovic; 33 D'Ambrosio, 37 Skriniar, 23 Miranda, 18 Asamoah; 5 Gagliardini (58’ 8 Vecino), 77 Brozovic; 16 Politano (46’ 9 Icardi), 14 Nainggolan, 44 Perisic (79’ 87 Candreva); 10 Lautaro Martinez Banc: 27 Padelli, 11 Keita, 13 Ranocchia, 15 Joao Mario, 20 Borja Valero, 21 Cedric Soares, 29 Dalbert, 87 Candreva Entraîneur: Luciano Spalletti Arbitre: Doveri Var: Banti Averti(s) : Koulibaly (N), Nainggolan (I), Allan (N), Ghoulam (N) Expulsé(s) : / ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. C’est un fait, Mauro Icardi est dans une position ô combien délicate en cette fin de saison 2018-2019. Son avenir étant plus que jamais incertain à Milan. Dans son édition de ce mercredi, le quotidien "La Verità" s’est livré à une News qui, si elle vient à se vérifier, pourrait être une véritable "Bombe du Mercato" : Mauro Icardi irait au Napoli, tandis que Lorenzo Insigne ferait le chemin inverse. Lorenzo Insigne et Ciro Immobile Mauro Icardi au Napoli et Lorenzo Insigne à l’Inter. Bien plus qu’une suggestion, des contacts ont eu lieu entre le Club Napolitain et l’entourage de l’argentin, ces derniers ont été intenses, même s’il ne s’agit pas d’une première approche. Durant un mercato estival caniculaire en 2016, Aurelio De Laurentiis avait tenté d’enrôler Maurito au San Paolo, un stade qui a une saveur particulière pour les argentins, une tentative qui faisait suite à la vente de Gonzalo Higuain à la Juve. Les contacts furent intenses mais infructueux…pourtant ce canal de communication est toujours resté ouvert et cordial. Ces derniers jours, on a appris qu’une idée est devenue une tractation, celle de voir De Laurentiis agir avec parcimonie, en proposant une contrepartie technique que personne n’attendait : Lorenzo Insigne. Le nouveau capitaine Partenopeo (à la suite du départ de Marek Hamsik en février dernier), n’a jamais été reconnu comme une Bandiera à Naples, au contraire de l’argentin qui le fut à Milan. Néanmoins les évènements entourant l’argentin ont rendu quasiment obligatoire son départ en fin de saison. On aurait pu croire à un départ d’Icardi à la Juve, mais cette transaction est extrêmement difficile : Giuseppe Marotta, qui est l’ancien Administrateur-Délégué de la Signora vient de rejoindre l’écurie Zhang et une révolte populaire pourrait avoir lieu si Maurito venait à devenir Bianconero. Lorenzo Insigne, de son côté, est un très grand champion, un joueur de projet : Âgé de 27 ans, son contrat se termine en 2022. Il souhaite démontrer qu’il est un Fuoriclasse et il pourrait s’avérer être un talent indiscutable dans le modulo offensif idéal Spallettien : le 4-2-3-1. Quid en cas de départ de Spalletti ? "Rien d’alarmant, Insigne a déjà montré qu’il était capable d’occuper plusieurs postes comme celui de second attaquant. Qui plus est, les Nerazzurri n’auraient aucun problème à ouvrir l’appétit de Mino Raiola, son futur agent, même si ce n’est pas encore officiel." confirme Carlo Tarallo. Le Capitaine Napolitain perçoit un salaire de 4,6 millions d’euros net par saison, une augmentation ne serait donc pas problématique pour les finances de l’Inter. Voir son aventure prendre fin à Naples ne serait plus un mystère. De son côté, Icardi ferait la connaissance de Carlo Ancelotti qui serait impatient de l’aligner, dès l’année prochaine, aux côtés d’Arek Milik dans un 4-4-2. Les deux joueurs sont complémentaires : Milik étant un attaquant moderne qui n’hésite pas à venir à la rencontre des milieux, à varier son jeu et à ouvrir des espaces. Avec Icardi en pointe dans la surface, ce duo pourrait potentiellement générer une moyenne de 40 buts par saison. Jouer dans un tel dispositif ne gênerait pas l’argentin étant donné que Wanda a toujours indiqué que Maurito aurait préféré jouer en compagnie de Lautaro Martinez. Le chéquier ? Il n’y aurait aucun problème au niveau financier : Icardi disposant actuellement d’un contrat arrivant à échéance en 2021 pour un salaire net de 4,5 millions d’euros par saison. Le Napoli pourrait donc proposer à Wanda Nara un salaire de 7,5 millions d’euros, elle qui en exigeait 9 à l’Inter. Les deux clubs s’y retrouveraient également: De Laurentiis devrait renoncer à l’idée d’un simple échange de joueur, car même s’il est vrai qu’Icardi est en rupture avec l’Inter, ce dernier dispose toujours d’une clause libératoire de 110 millions d’euros. Qui plus est, De Laurentiis souhaiterait également faire plaisir à Ancelotti au plus tôt. De fait, une trentaine de millions d’euros accompagnés de Lorenzo Insigne pourraient suffire pour s’adjuger les services du Sud-Américain courtisé depuis trois longues années. De Laurentiis ne s’était jamais comporté d’une façon aussi décidée pour ce transfert qui sera à réaliser par le Directeur Sportif Cristiano Giuntoli. Ce dernier, à l’occasion du déplacement du Napoli à Parme, le 24 février dernier, avait rencontré un des professionnels qui gérait les affaires d’Icardi. Au niveau de Wanda Nara, il ne serait pas étonnant de voir le Président Napolitain l’enrôler par le biais d’un projet d’une carrière cinématographique. Pour ou contre ce transfert, à savoir Lorenzo Insigne accompagné d’un chèque de 30 millions d’euros ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Pendant le match entre l'Inter et Naples (1-0) mercredi soir, Kalidou Koulibaly a été la cible de cris de singe en provenance de la Curva Nord. L'Inter devra disputer deux matchs à huit clos plus un match supplémentaire sans la Curva Nord à cause de ces chants à caractères discriminants (raciste et territorial). Le club a publié un communiqué officiel suite à ces événements honteux de la part d'une poignée d'intrus qui n'ont rien de supporters de l'Inter.
  16. L'Inter de Spalletti recevait, au stade Giuseppe Meazza San Siro, le Napoli d'Ancelotti pour le compte de la 18e journée de Serie A. En début de journée, le Milan a fait 0-0 à Frosinone, l'Inter conserve donc 5 points d'avance sur des milanais qui sont sixième après s'être fait dépassé par la Sampdoria suite à leur victoire contre le Chievo (2-0). Le dernier Inter-Napoli s'était terminé sur un 0-0 et la dernière victoire nerazzurra remonte au 16 avril 2016 (2-0 : Icardi et Brozovic ️). Formations officielles ? INTER (4-3-3): Handanovic; D'Ambrosio, De Vrij, Skriniar, Asamoah; Borja Valero, Brozovic, Joao Mario; Politano, Icardi, Perisic. NAPOLI (4-4-2): Meret; Allan, Albiol, Koulibaly, Mario Rui; Callejon, Hamsik, Fabian Ruiz, Zielinski; Insigne, Milik. 1ère mi-temps Le coup d'envoie est donné dans un stade comble. Plus de 60 000 tifosi ont fait le déplacement et Icardi les chauffe d'entrée de jeu : le coup d'envoie est donné et il tente une frappe du milieu de terrain qui vient s'écraser sur la barre transversale. Les hostilités sont lancées ! L'Inter prend doucement possession du ballon et tente de construire patiemment pour lancer des attaques rapides derrière, à l'image d'Icardi qui lance Perisic dans le dos de la défense. Le Capitaine se mue en milieu de terrain offensif pour amorcer les attaques. Les 25 premières minutes sont clairement à l'avantage des Nerazzurri qui maitrisent quasi totalement leur sujet. La défense reste calme sur les incursions napolitaines, le milieu de terrain coulisse bien sur les côtés et vers l'avant, l'attaque met la pression dès la perte de balle. Quelques déchets dans certaines passes longues et une tendance à presser trop en nombre ouvrent des couloirs de contres à Naples qui mettra Handanovic à contribution. Mis à part cette seule occasion, jusqu'ici tout va bien. L'Inter va continuer à maintenir le rythme et parviendra à dominer Naples en se créant diverses occasions à l'aide son côté gauche, l'axe Asamoah / Valero / Perisic fonctionnant beaucoup mieux que l'axe D'Ambrosio / Mario / Politano. Hamsik blessé devra laisser sa place. Perisic se verra refuser un but pour une logique position de hors-jeu. En fin de première mi-temps, la pression nerazzurra baissera en intensité, laissant au Napoli la possibilité de construire mais tout en le maîtrisant malgré tout. C'est bel et bien les Nerazzurri qui se montreront dangereux jusqu'au bout, en privilégiant finalement le côté droit et Politano. Ce dernier offrira un beau centre pour Joao Mario mais sa tête sur le gardien ne fera trembler personne. Dans les toutes dernières minutes de cette très belle première mi-temps de l'Inter, les Nerazzurri sont à deux doigts d'ouvrir le score : Icardi récupère une passe dans la surface, parvient à se retourner rapidement et à avancer, le gardien plonge mais se troue, Icardi en bon guerrier redresse la course du ballon mais sa frappe du bout du pied se voit repousser par Koulibaly ! On était tout proche de l'ouverture du score. Une dernière frappe de Joao Mario dans le temps additionnel n'y changera rien. INTER 0-0 NAPOLI : Mi-temps ! 2ème mi-temps Pas de changement à la mi-temps, le match reprend là où on l'avait laissé. L'Inter ne lâche rien et reprend sa marche vers l'avant, mais les Nerazzurri font face à un Napoli qui a du se faire remonter les bretelles à la pause. Le match s'équilibre, Naples parvient à conserver d'avantage le ballon, l'Inter est de son côté bien en place derrière. Les deux équipes jouent à jeu égal, quelques cartons jaunes tombent, l'intensité n'a pas baissé. Spalletti fait son premier changement à la 64e, Vecino prend la place de Valero. On notera ensuite une parade d'Handanovic sur une frappe napolitaine en dehors de la surface mais surtout une double incursion des Nerazzurri dans la surface adverse qui aurait pu mériter un meilleur sort. Koulibaly, encore lui, repoussera le centre de Perisic, privant Icardi d'une reprise de volée. Spalletti décide alors de remplacer Perisic par Keita. Il reste un bon quart d'heure de jeu. 5 minutes plus tard, Politano met le turbo sur son côté, Koulibaly ne tiens pas la distance, met la main et le fait chuter, l'arbitre lui met un gentil carton jaune qui se transformera rapidement en rouge suite aux applaudissements du joueur napolitain. Naples est réduite à 10. Spalletti décide alors de faire entrer Lautaro Martinez à la place de Joao Mario. Il reste à peine 10 minutes de jeu. L'Inter pousse dans cette fin de match. Sur un corner, Icardi voit sa tête repoussée par le gardien. Politano voit son tir détourné par le dos de Vecino. Spalletti gesticule et gueule de partout depuis le bord du terrain. 87e minute de jeu, l'arbitre refuse d'accorder un penalty à Keita qui s'écroule dans la surface au milieu de 3 joueurs napolitains. Sur l'action suivante Skriniar foire sa passe longue et Naples opère un contre qui se soldera par une double parade d'Handanovic, suivit d'un arrêt sur la ligne de but d'Asamoah ! Nous sommes dans les arrêts de jeu, c'est à ce moment là que Keita se lance sur son aile gauche, centre de loin dans la surface, Vecino laisse passer entre ses jambes, Lautaro Martinez est là et d'une frappe croisée fait exulter le Meazza ! INTER 1-0 NAPOLI ! L'arbitre laissera le chrono tourner plus longtemps que prévu, le stade entier sifflera pendant se temps supplémentaire, mais aucun but du Napoli ne viendra gâcher la fête. Au contraire, Naples se verra même réduite à 9 dans les dernières secondes. Au bout du bout, l'Inter s'impose 1 à 0 grâce à un but de Lautaro et d'une performance remarquable des Nerazzurri qui se seront battu et auront tenu leur rang. Pour l'Inter et pour Lautaro, ce soir, c'est un talent retrouvé ! ? Classement Serie A ? Les sept derniers matchs au Meazza ? Inter-Fiorentina 2-1 Inter- Cagliari 2-0 Inter-Milan 1-0 Inter-Genoa 5-0 Inter-Frosinone 3-0 Inter-Udinese 1-0 Inter-Napoli 1-0 15 buts marqués et 1 concédé. C’est aussi la première fois depuis avril 2010 que l’Inter enchaine 6 clean sheets à la suite.
  17. Gros défi ce soir au Meazza dans une journée de boxing-day vraiment crépitante : l’Inter, troisième au classement, accueille Napoli à la deuxième place. Luciano Spalletti contre Carlo Ancelotti, Mauro Icardi contre Lorenzo Insigne, Milan Skriniar contre Kalidou Koulibaly, Marcelo Brozovic contre Marek Hamsik : bref, un duel qui promet des étincelles. Inutile de dire que le public est à nouveau au rendez-vous, plus de 60 000 spectateurs sont attendus ! Côté Inter Rien à faire pour Miranda, toujours aux prises avec un problème musculaire. De Vrij et Skriniar, en oubliant le dernier match face au Chievo, représentent l'un des meilleurs tandems défensifs d'Europe. Suite au 1-1 moqueur du Chievo nous devrions voir Asamoah et Vecino titulaires. A droite ça reste indécis entre D'Ambrosio et Vrsaljko, on espère qu'il prendra le croate. Au milieu de terrain, Joao Mario est toujours préféré à Borja Valero. En attaque, l'entraîneur des Nerazzurri devrait re-proposer le trident avec Politano et Perisic sur les côtés d'Icardi. Par conséquent, il y aura toujours un 4-3-3, dû également au fait qu'il n'y aura pas de Nainggolan, suspendu par l'Inter et au cœur d'une nouvelle polémique. Bien que d'après Spalletti il n’y ait pas d'histoire : "le Belge travaille régulièrement avec le groupe et devrait être rétabli pour Empoli". Coté Naples Pas d'absents pour Ancelotti. L'entraîneur napolitain débarque à Milan avec 24 joueurs, dont Younes. Du coup, à cause de cette grande disponibilité de joueur, il existe divers doutes sur la formation. Le premier a lieu entre les poteaux, où Ospina devrait reprendre le travail aux dépens de Meret. En défense, Albiol et Koulibaly seront certainement titulaire, avec Hysaj et Ghoulam sur les exterieurs. Au milieu de terrain, retour probable d'Allan, qui avait sauté Spal à cause d'un mal de dos. Enfin en attaque, Milik et Mertens joueront aux côtés d’Insigne. Compositions probables INTER (4-3-3) : Handanovic; D'Ambrosio, De Vrij, Skriniar, Asamoah; Vecino, Brozovic, Joao Mario; Politano, Icardi, Perisic. Banc : Padelli, Berni, Ranocchia, Vrsaljko, Dalbert, Gagliardini, Borja Valero, Candreva, Keita Baldé, Martinez. Coach : Spalletti. Suspendus : nessuno. Indisponibles : Miranda, Nainggolan. NAPOLI (4-4-2) : Ospina; Hysaj, Albiol, Koulibaly, Ghoulam; Callejon, Allan, Hamsik, Fabian Ruiz; Insigne, Milik. Banc : Meret, Karnezis, Maksimovic, Malcuit, Luperto, Mario Rui, Diawara, Rog, Zielinski, Ounas, Verdi, Mertens. Coach : Ancelotti. Suspendus : nessuno. Indisponibles : nessuno. Arbitre : Mazzoleni. Assistants : Costanzo et Paganessi. Var: Manganiello (Peretti). Quatrième arbitre : Abisso.
  18. En ce jour de réveillon, Luciano Spalletti s’est présenté en conférence de presse à l’occasion de la réception du Napoli au Meazza. "Joyeux Noel à tous nos sportifs et aux personnes défavorisées. Selon moi c’est bien de jouer aussi le 26 décembre, le football est une des formes d’attachement parmi les plus aimées des italiens, tous ces gens vont au stade, c'est une réponse. C’est bien de passer des heures en famille, mais c’est aussi bien de faire des choses qui vous plaises, le Calcio séduit, les personnes veulent venir voir les matchs." "Le ballon est le cadeau qui est le plus à la mode pour les enfants et c’est la conséquence de ce que nous faisons, notre job est de donner la possibilité aux gens de voir du football à la télé relax en famille ou d'aller au stade y partager les émotions comme tant de personnes ont choisi de le faire. C’est pour cette raison qu’il faut réfléchir sur le besoin de rendre les stades viables pour les familles." Avez-vous donné quelques recommandations alimentaires à vos joueurs ? "Rien n’a été imposé, pour les joueurs le professionnalisme prévaut, tout comme le devoir. Ils doivent rester un peu attentif face aux tentations d’une table faite pour les fêtes. Il faut une démonstration de courage, mais j’ai des joueurs professionnels qui savent quelles choses ils peuvent manger et digérer afin de les éliminer en un maximum de 24h. Le professionnalisme de nos joueurs est la chose qui me plait le plus. Parfois certains dépassent les limites mais cette fois, ils connaissent les règles." Comment avez-vous préparé le match face au Napoli ? "Les joueurs sont les premiers déçu du résultats face au Chievo, ils voulaient jouer immédiatement pour remettre les choses à plat. Il ne faut pas tergiverser dans la façon d’affronter ce match car nous avons face à nous un adversaire qui sait comment évoluer sur le terrain. Nous devons jouer sans préjugés mais avec intelligence pour savoir quand y aller et faire face aux coups reçus. Ancelotti est l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur en Italie, et il saura optimiser le bon travail réalisé par Sari en mettant son expérience afin de créer une machine bien précise." Quelle est la différence entre le Napoli de Sarri et celui d’Ancelotti ? "Le football de Sarri était plutôt composé de schémas et d’actions répétitives, même si elles étaient rapides, elles restaient similaires. Quand tu avais la possibilité, tu prenais les espaces. Ancelotti choisi les moments les plus opportuns pour t’agresser ou te laisser le terrain. Ce sont deux philosophies de jeu différentes, mais elles sont toutes les deux dangereuses." "Ancelotti me fait un peu peur car il est vraiment l’un des entraîneurs qui voit tout, il connait sa matière et il sait quel est le meilleur moment pour attaquer ou défendre." Inter-Napoli est une rencontre qui pourrait se répéter sur d’autres compétitions… "Ce serait un spectacle supplémentaire comme ce sera le cas avec ce match, ils vont avoir leurs mots à dire, il y aura des buts et si nous nous rencontrons dans une autre compétitions ce sera avec plaisir. Ancelotti est une personne bien et amicale." Joao Mario, Miranda et Asamoah sont-ils à disposition ? "Nous avons quasiment tous les joueurs à dispositions si on écarte les derniers événements. Miranda n’a pas entièrement récupéré, Asamoah devrait être présent et Joao est disponible." Quelque chose à ajouter sur l’absence de Nainggolan ? "Cela me déçoit de ne pas l’avoir à disposition car c’est un joueur très fort mais les règles dans une équipe sont aussi importantes que le ballon. Il n’est pas éjecté du noyau, il est suspendu pour ce match et ensuite il reviendra s’entraîner et réintégrera le groupe." "On recherche à chaque fois le coupable mais cela ne dépend pas de nous, nous sommes l’Inter de Zhang et c’est l’Inter de Zhang qui a pris cette décision et j’ai le devoir de faire respecter les règles. Mais après ces deux à trois jours, Nainggolan refera partie de l’équipe et nous attendons sa contribution." Demain soir le stade sera plein, un message pour les tifosi ? "Le fait que vous serez tellement nombreux même durant les fêtes est l’emblème de cet amour que vous nous offrez et nous avons le devoir de faire l’impossible pour vous restituer affectueusement cet amour. Il y aura la motivation et l’envie de gagner le match, je vous souhaite en même temps un beau Noël et une très belle nouvelle année." Le saviez-vous ? Beppe Marotta et Piero Ausilio ont pris la mesure de la situation concernant le cas Radja Nainggolan et ont décidé d'adopter une mesure drastique. Pour faire simple, à l'Inter le vent a tourné et le groupe prime plus que tout autre chose. Cette situation a également mis les nerfs, et pas qu'un peu, à la Direction, mais également au propriétaire de l'Inter : le Suning. Pour ce dernier les règles sont la base de ce qui doit être propre au groupe: "Marotta a discuté avec Ausilio et a ensuite avisé Spalletti de la décision. Celui-ci a ensuite fait passer le message au vestiaire : Les règles sont la base du groupe Suning et la déception du président Steven Zhang est facilement perceptible. C'est un avertissement qui implique tout le monde. Qui commet une faute, doit la payer." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Le match entre l'Inter et Naples sera bien diffusé à la Taverne des Korrigans ce soir : https://www.facebook.com/events/2456011194626235/
  20. Damien

    Serie A - J18 : Inter vs. Naples

  21. Barcelone - L'avenir de Gerard Deulofeu se joue dans ses trois prochains jours. L'attaquant espagnol est tiraillé entre l'Inter et le Napoli. Selon Sky Sports, ses agents et le club blaugrana se rencontrent ces prochaines heures pour faire le point. Deulofeu, qui joue peu (16 bouts de rencontres avec un temps de jeu qui fond comme neige au soleil), voit le ciel s'assombrir en Catalogne avec l'arrivée de Coutinho et le retour de blessure de Dembélé. Reste à connaitre les modalités de cette transaction et quelle est la stratégie du FC Barcelone, qui semble pour le moment plus orienté vers une vente sèche (15-20M€) ce qui écarterait l'Inter, actuellement bloquée par le Fair Play Financier. Pour rappel il serait notre troisième choix, après Javier Pastore et Henrykh Mkhitaryan. ®gladis32 - internazionale.fr
  22. Milan – En effet, l’Inter s'est mis en quête de trouver un nouvel ailier, de quoi donner une bouffée d’oxygène à Ivan Perisic qui apparaît clairement brûlé par cette phase aller du championnat. Deux latéraux dans le viseur : Politano et Verdi Mais les deux joueurs vivent une situation totalement différente : Matteo Politano se sait très observé et envisage l’idée de rejoindre un grand club. Le Napoli est prêt à payer immédiatement, l’Inter propose un prêt de deux ans avec une obligation de rachat. Pour l’instant Sassuolo n’a répondu à personne, mais des contacts avec le joueur et son agent sont prévus pour décider de son futur. A priori, les deux clubs auront une chance de séduire l’italien. Simone Verdi, lui, retient que ce mercato hivernal est un mercato d’opportunité et non d’un choix des équipes qui veulent le recruter. Il n’est pas dit qu’il refoulera ses courtisans, mais il a clairement signifié son intention de rester dans son club. Pour preuve, le Napoli a rencontré l’agent du joueur de Bologne qui a confirmé cette intention. Affaires à suivre.... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. Milan – Notre propriétaire s’était engagé à verser dans les caisses de l’Inter 4,6M€ de primes, en cas de position qualificative pour la Ligue des Champions, en fin de phase aller de la Série A. Et l’Inter a tenu parole, la phase aller a été très bonne, hormis le mois de décembre. Cette dernière, dont le mérite en revient à la bande de Spalletti garantit à l’Inter 3,5M€ dans ses caisses, auquel on peut rajouter un autre bonus de 1,1M€ pour ses victoires dans les "grands matchs". En effet, il a été convenu que le Suning verserait au club, 550 000€ en cas de victoire sur le Napoli, la Juventus, la Roma ou le Milan. L’Inter a remporté deux de ses matchs, d’où cette somme. Les primes valident pour la phase retour! Ces bonus sont valables également pour la phase retour et si l’Inter bat la Roma par exemple, 550 000€ seront versé en juin, il en va de même pour chaque grande affiche. La Primavera n’est pas en reste, ce dimanche, elle rencontrera la Roma dans le cadre de la Supercoppa Primavera. Si les hommes de Vecchi l’emportent, 500 000€ seront également versé sur le compte en banque nerazzurro. D’où provient cet argent ? Il y a un peu plus d’un an, l’Inter et le Suning ont signé un accord en regard aux droits de naming et de sponsorisation. Si on additionne les objectifs, les bonus peuvent grimper jusqu’à 66M€ en 4 ans. Au net de la division, cela revient à 16M€ de prime par saison. Il faut également noter que l’accord entre les parties impliquées, ont vu l’inscription d’un bonus initial pour la première saison de parrainage, celle qui est en cours, de 25M€, mais pour l’instant cette somme n’a jamais quitté la Chine. Celle-ci, étant importante, est bloquée suite aux décisions prises par le Gouvernement de Pékin. Mais cela n’empêche pas l’Inter de pouvoir obtenir des primes à la carte, en attendant que la situation s’améliore. De plus, si l’Inter fini troisième, elle percevra 3,5M€. 8 M€ en cas de seconde place et 10M€ en cas de Scudetto. L’objectif du Suning est de permettre à l’Inter de retrouver la Ligue des Champions. Si cet objectif est atteint, il faudra ajouter au calcul de ces primes, d'autres primes en provenance de nos autres principaux sponsors. En effet, ces dernières ont été mentionnées lors de la signature de nos divers contrats. Cet argent sain offert par notre propriétaire et autres sponsors, aura quoiqu’il arrive son impact, lorsqu’il faudra s’attarder à nouveau au Fair-Play-Financier et si la situation se débloque en Chine. Cette somme de 25M€ de parrainage pourrait avoir un impact très important vis-à-vis de l’UEFA... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...