Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'nicolo barella'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Série A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

22 résultats trouvés

  1. Nous vous l’avions indiqué hier, la situation relative au transfert de Nicolò Barella entre Cagliari et l’Inter a connu un coup d’arrêt. Outre l’insertion du Paris-Saint-Germain de Leonardo, qui pourrait décider de se rabattre sur Tonali (une offre de 30 millions a été proposée mais refusée car Empoli en souhaite 35), la Roma a également tenté sa chance dans la course à la pépite italienne. Nulla E Impossibile Selon Il Giorno, l’Inter et Barella se sont promis l’un à l’autre. Pour l’heure, il est important de systématiser la façon dont les 50 millions d’euros peuvent être proposés, ce qui n’est pas une chose aisée. L’Inter, qui dispose déjà de l’accord du joueur, souhaite négocier le prix transfert. De son côté Cagliari ne compte pas plier, fort de la proposition du PSG de 45 millions d’euros. Le club sarde estime donc que ses intentons sont légitimes. Giulini a adressé un message clair à l’Inter : "Pour parvenir à un accord, il y a lieu de se rapprocher de la somme désirée." Pour se faire, l’Inter a décidé de jouer la carte Eder. Procédé Eder est actuellement un joueur du Jiangsu Suning et non de l’Inter. Pour parvenir à le recruter, une triangulation particulière avalisée par le Suning sera mise en place. L’Italo-Brésilien perçoit 5 millions d’euros net par saison, une somme très importante pour Cagliari. Néanmoins, en cas de transfert de Nicolò Barella, le Suning est prêt à prendre en charge une partie du salaire de l’attaquant italien, sans oublier la possibilité de voir le joueur diminuer ses prétentions salariales pour rejoindre la Sardaigne. De fait, le transfert proposé serait le suivant : Outre le transfert de l’attaquant, Alessandro Bastoni pourrait rejoindre également le club sarde en prêt. Particularité de la situation, Tullio Tinti est l’agent de Bastoni et d’Eder. A ses deux joueurs, l’Inter pourrait ajouter Dimarco et les 35 millions d’euros déjà proposés précédemment. Eder étant courtisé en Sardaigne, il n’est pas à exclure que cette proposition puisse parvenir à la fatidique poignée de main entre Marotta et Giulini. La Roma calmée par Barella Selon Sky Sport, la Louve a tenté de doubler l’Inter et le PSG. En effet, les romains ont proposé Luca Pellegrini et Gregoire Defrel accompagné d’un montant pour l’heure non-communiqué. Ces contreparties techniques ont séduit Giulini qui avait marqué son accord pour procéder à la cession du joueur… Problème de taille, Nicolo Barella a refusé cette proposition, lui qui s’est promis à l’Inter a tenu a faire valoir et à faire comprendre qu’il ne compte pas changer ses intentions. L’avis d’Alfio Musmarra Le journaliste de TeleLombardia s’est livré sur la situation : "Il n’y a pour l’heure aucune tension, ni de risque de suspension dans les transactions. L’Inter et Cagliari traitent pour Barella, le tout se poursuit avec optimisme." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Le transfert de Nicolò Barella à l'Inter semble se compliquer. L'Inter et Cagliari, tel un couple, restent campés tous deux sur leurs positions. Qu'il s'agisse de Marotta ou de Giulini, aucune des deux parties ne comptent abdiquer. Voici l'information émanant de la Gazzetta Dello Sport "Il y a lieu d'exclure une prochaine rencontre entre Marotta et le Président de Cagliari, Giulini. On aurait pût imaginer qu'elle aurait eu lieu aujourd'hui, mais les prétentions du club sarde restent intactes : 50 millions d'euros. Il est inutile de proposer une somme inférieure. Qui plus est, ce discours vaut également pour le PSG, si le club de Leonardo s'aligne sur cette somme, Barella pourra changer de destination." "L'Inter observe la situation et planifie un plan B. Après un premier sondage pour Sensi, des contacts ont été établis avec Jean Michael Seri, qui évolue à Fulham. Le Napoli est également sur le joueur." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. L’Inter s’active en cette période de pré-mercato. Avant même de se mettre autour de la table, afin de négocier au meilleur prix ses futures recrues, les Nerazzurri sondent en tout premier lieu les joueurs. Les quatre fantastiques voulus par Conte ont tous marqué leurs accord pour rejoindre Milan. Il s’agit de Dzeko, Lukaku, Barella et Lazaro. Prêt à se faire vraiment plaisir ? Selon la Gazzetta Dello Sport, l’Inter va également tenter d’insérer, lorsque cela sera possible, des contres-parties techniques, aussi bien pour respecter le Fair-Play-Financier que la politique imposée par le club. Si l’Inter parvient à s’attacher les services de l’ensemble des joueurs, sans procéder à aucune vente sur le noyau actuel et au prix demandé, le montant global atteintdra 177 millions d’euros 22 millions pour Dzeko 25 millions pour Lazaro 50 millions pour Barella 80 millions pour Lukaku L’Inter a, de son côté, planifié de recruter chaque joueur à un certain coût, la différence entre les deux propositions s'élève tout de même à une somme inférieure à 40 millions d’euros : 13 millions ont été proposés pour Dzeko 20 millions ont été proposés pour Lazaro 40 millions ont été proposés pour Barella 60 millions ont été proposés pour Lukaku Toutefois, Le total grimpe à 133 millions d’euros. Le transfert le plus important devrait concerner Romelu Lukaku. Au niveau des ventes, l’Inter devra procéder à des cessions importantes, Icardi est donc plus que jamais dans le viseur, mais contrairement aux années précédentes, l’Inter dispose à présent de bien plus de temps pour régulariser ses comptes. Eder, monnaie d’échange pour l’Inter ? En effet, l’entourage de l’italo-brésilien s’est entretenu avec la Direction Nerazzurra afin de connaitre le futur à venir d’Eder et selon Sky Sport, ce mercredi après-midi, a été aperçu au siège de l’Inter l’agent qui s’occupe de Bastoni et d’Eder. Le futur des deux italiens est à planifier. Si l’attaquant a évolué la saison dernière au Jiangsu, le « frère » de l’Inter vu qu’il appartient au Suning, celui-ci a marqué sa disponibilité pour revenir évoluer en Serie A. Eder pourrait être inséré, en qualité de monnaie d’échange, soit dans le dossier Barella-Cagliari, soit dans l’affaire Sensi-Sassuolo. Affaires à suivre. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Les négociations entre l'Inter et Cagliari pour Nicolo Barella progressent. Le milieu de terrain rossoblu (actuellement avec les U21 pour l'Euro) est le premier nom sur la liste de cibles de l'Inter, mais les sardes ne comptent pas faire de cadeaux. L'Inter, fort de l'accord avec le joueur, ne démord pas et continue à chercher une formule pour satisfaire le président Giulini. La Gazzetta dello Sport déclare : Il se pourrait qu'une autre semaine soit nécessaire pour conclure le dossier concernant le milieu qui intéresse tant Ausilio et Marotta. Nicolo Barella a épousé la cause intériste. L'offre des nerazzurri reste cependant assez distante de ce que réclame Cagliari. Giulini a donné son prix pour le joueur depuis longtemps, 50 millions d'euros. Et il ne semble pas disposé à reconsidérer ce montant. L'Inter a dans un premier temps cherché à travailler avec des contreparties. Il y a l'accord pour intégrer Dimarco dans la transaction (en transfert définitif ou en prêt avec option d'achat) mais un second nom peut aussi s'ajouter, un joueur provenant de la Primavera. Le club nerazzurro ne compte pas participer à une vente aux enchères mais cherche à remodeler l'offre avec notamment l'inclusion de bonus conditionnels en fonction des résultats sportifs. Les négociations ont avancé et il y a même eu une rencontre "physique" entre Marotta et le président Giulini. ®Samus - internazionale.fr
  5. Selon Sport Mediaset, Nicolò Barella est à un pas de revêtir le maillot Nerazzurro. À la suite des déclarations de Tommaso Giulini, une réunion s’est tenu entre ce dernier et le duo Beppe Marotta et Piero Ausilio. “C’était une rencontre dans le but de clarifier la situation. Celle-ci a mis un point final à la transaction : L’Inter est prêt à satisfaire les demande de Cagliari. Barella, lui, ne veut que l’Inter. La tentative d’insertion du Milan Ac a très certainement été à l’origine de ce coup d’accélérateur. » "Ce jeudi soir, Alessandro Beltrami, l’agent de Barella a été aperçu au Siège Interiste, signe que nous sommes pratiquement aux signatures. L’accord verbal existe avec Barella : Un contrat de 5 ans d’une valeur de 2,5 millions d’euros par saison l’attend." "Reste à présent à officialiser les noms des joueurs qui seront insérés dans la transaction, ces derniers permettront à l’Inter d’atteindre la valeur de 45 millions d’euros via un cash de 25-30 millions d’euro. La certitude est la vente du latéral Federico Dimarco, on devrait y ajouter le prêt du défenseur Bastoni. Eder pourrait faire partie dans la transaction, mais celui-ci évolue actuellement dans l’équipe chinoise du Suning." "Tout est donc fin prêt, y compris la résidence familiale de Barella qui a opté pour le City Life." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Le Milan Ac, en proie à d’importantes difficultés financières, n’a pas hésité à s’insérer dans la transaction réunissant Cagliari et l’Inter, dans le cadre du transfert de Barella. Selon le Corriere Dello Sport, l’Inter a décidé de montrer qui était le Patron en décidant de procéder à une Vendetta. Stefano Sensi dans le viseur "Marotta et Ausilio ont rencontré dernièrement l’Administrateur-Délégué de Sassuolo, Carnevali. Comme indiqué précédemment, une réunion s’était tenue en vue du rachat de Politano. La transaction de 20 millions d’euros peut être considérée comme actée étant donné que les deux clubs se sont mis en accord, sur le fait qu’il n’y aura pas de contrepartie technique afin de faire diminuer le prix de l’Azuréen." "Néanmoins, des sondages ont eu lieu pour le compte de chaque équipe. Pinamonti a été cité tout comme Sensi, cible "importante" du Diavolo. Une offre de l’Inter et une insertion des Nerazzurri dans les transactions entre le Milan et Sassuolo n’est pas à exclure. Après tout, il ne ‘agirait que d’un comportement similaire à celui du Milan dans la transaction Barella. Validez-vous cette façon d’agir ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Le prochain Directeur Sportif du Genoa s’est livré sur Nicolò Barella, futur joueur interiste. "L’Inter, avec Barella, recruterait le meilleur milieu de terrain italien. Ce serait un coup incroyable pour un garçon extraordinaire sur et hors du terrain. Il pourrait avoir son importance en Ligue des Champions." Peut-il faire face à la pression ? "Nicolò ne la ressent pas, il suffit de voir sa personnalité et sa désinvolture lorsqu’il endosse le maillot de titulaire en Nazionale." On vous dit proche de Nicolo... "Sur le terrain, il sait tout faire, il sait où se placer et comment faire la différence. Il est fort, sait courir, mais il a aussi d’autres qualités. Un ballon entre ses pieds peut devenir une balle de but, il sait aussi se montrer présent en phase de non-possession ou de privation du ballon." À quel poste le voyez-vous éclore ? "C’est un Mezzala, à ce poste, il s’exprime au mieux. C’est aussi un milieu de terrain qui a évolué à tous les postes, il peut aussi évoluer en Trequartista, mais je le vois mieux à l’intérieur du milieu de terrain dans le 3-5-2 idéal de Conte." Comment est-il hors du terrain ? "Barella est unique, il a la tête sur les épaules et la maturité d’un vétéran. Puis-je vous raconter une anecdote ? Je vous en prie "De nombreux joueurs qui gagnent d’importantes sommes d’argents se la jouent, surtout en Serie A et au niveau des voitures où on ne badine pas entre les Porsche et les autres grandes marques. Barella est à l’opposé : Il roule encore avec un vieux véhicule usagé. C’est une preuve que même s’il connait le succès, cela ne l’a absolument pas changé d’un iota." Ausilio et Marotta vous ont-ils contactés pour Barella ? "Je connais très bien Piero, c’est un très bon Directeur Sportif tout comme Beppe. L’Inter a un Tandem de grands dirigeants. Nous en avons parlé il y a quelques temps et je leur ai dit ce que je vous ai raconté. Pour moi, Barella et Chiesa sont les deux meilleurs joueurs italiens, deux joueurs sur qui il faut miser dans le futur." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Intervenu à Sky Sport, le Président de Cagliari, Tommaso Giulini, s’est livré sur le futur de Nicolò Barella, objectif du mercato interiste. "Barella pourra partir, mais nous ne réaliserons pas d’autres grands départs, car nous devrons faire face à une saison importante et nous voulons nous améliorer comparé à l’année passée. Barella est très courtisé, beaucoup d’équipes le veulent. Il a réalisé cinq saisons extraordinaires à Cagliari, je me rappelle encore de ses débuts, à Parme, en Coupe d’Italie." "Il pourrait s’agir de l’année de sa définitive consécration en rejoignant un club qui joue les Coupes d’Europe. Reste à voir quel sera le club qui répondra aux exigences du club et à celles du joueur, lui, n’a aucun accord avec personne, tout comme Cagliari." "L’Inter est intéressée, comme d’autres clubs. Elle m’a fait une proposition sérieuse, je l’ai évaluée, mais elle ne me satisfait pas. Nous verrons s’il signera dans un club qui disputera la Ligue des Champions. Barella a prouvé qu’il était capable de s’adapter de la meilleure des façons." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Selon le Corriere Dello Sport, il ne reste que quelques détails à finaliser en vue de recruter Nicolò Barella. Une réunion décisive entre Giuseppe Marotta et Giulini, le Président de Cagliari, est prévue. "Cagliari a insisté auprès de l'Inter : Le club souhaite encaisser directement 35 millions d'euros, voir 30 millions immédiatement et 5 restants via d'autres formules comme des bonus. L'Inter a tiré l'offre vers le bas, mais le club Rossoblù est à présent plus ferme." "Vu les chiffres avancés, des contre-parties techniques devront être ajoutées: Pour Cagliari, ce dernier souhaiterait s'offrir Bastoni. Reste toutefois un obstacle qu'Ausilio a expliqué : Le défenseur central rentré de Parme est le seul à être gaucher. Et s'il est vrai qu'il ne disposera pas d'un poste titulaire et que Diego Godin est habitué à joué du côté gauche de la défense centrale, Conte souhaite le conserver en alternative, en cas de non-arrivée de Kolarov." "Au mieux, l'Inter pourrait prêter Bastoni au Rossoblù. Cagliari a fait une contre-proposition : Insérer une clause de rachat et de contre-rachat pour une somme avoisinant les 35 millions d'euros." Qui pour remplacer Bastoni ? "Parmi les noms les plus chaud on retrouve Dimarco, Dalbert, Eder et le jeune Gavioli. Eder n'est toutefois plus un joueur appartenant à l'Inter, lui qui évolue depuis plus d'un an au Jiangsu. Reste également à savoir s'il serait motivé à l'idée de plier bagage pour la Sardaigne. Qui plus est, il perçoit en Chine un salaire de 5 millions d'euros et son contrat arrivera à expiration en décembre 2020." L'option la moins compliquée est celle de Federico Dimarco. Rentré de Parme, le bourreau de l'Inter pourrait également offrir à la Beneamata une jolie plus-value. Validez-vous cette transaction ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Samus

    Conte construit son Inter

    Antonio Conte est déjà au travail pour la construction de son Inter. Le natif de Lecce a rencontré à Madrid le patron du Club, Jindong Zhang. Ce lundi, il s’est présenté au siège du club en compagnie du Vice-Directeur Sportif Dario Baccin. Conte reste proche de la Direction Interiste. S’il ne souhaite pas perdre de temps pour sa nouvelle équipe, il devra tout de même attendre début juillet pour faire la connaissance de ses nouveaux joueurs. Neufs joueurs interistes auront des devoirs de vacances, engagés dans des compétitions internationales : Lautaro Martinez, Vecino et Joao Miranda vont disputer la Coppa America. Asamoah et Keita Balde disputeront la Coupe d’Afrique. Brozovic, Perisic et Skriniar disputeront un match amical en plus d’un match de qualification à l’Euro 2020. De son côté De Vrij sera engagé dans l’Uefa Nation League. Conte veut Manolas... L’Inter de Conte n’en est qu’à ses débuts, mais cette dernière ne compte pas chômer en cette période pré-mercato. Dépouiller la Roma ? C’est une façon comme une autre de diminuer la puissance d’un concurrent direct. Alors que le recrutement d’Edin Dzeko semble se confirmer pour une somme avoisinant les 13,5 millions d’euros, l’Inter compte cette fois-ci affaiblir le secteur défensif romain. Selon Sport Mediaset, l’Inter est en passe de finaliser le transfert de Kolarov à moindre coup pour renforcer ses ailes. Qui plus est, sur demande de Conte des échanges ont actuellement lieu afin de procéder au recrutement de Kostas Manolas. Pour l’heure, il ne s’agit que d’un sondage, mais il n’y a pas de fumée sans feu… ....Et Van De Beek L'Inter veut s'offrir un gros nom au milieu de terrain et reste fortement intéressée par Donny Van de Beek. Le talent hollandais de l'Ajax plaît énormément à Piero Ausilio comme FCInterNews l'annonçait plus tôt dans la saison. Le joueur né en 1997 intrigue aussi le nouvel entraîneur de l'Inter Antonio Conte qui souhaite deux recrues au milieu de terrain. En plus de la recrue italienne (Nicolo Barella favori devant Lorenzo Pellegrini), celui-ci espère aussi une arrivée de renommée internationale. Des membres de l'entourage du joueur hollandais sont actuellement à Milan, ce qui n'est pas un hasard vu que son agenda immédiat prévoit une rencontre avec l'Inter pour discuter d'un éventuel transfert. L'Ajax Amsterdam en demande pas moins de 50 millions d'euros cash. Une offre de 35 millions du Borussia Dortmund a d'ailleurs été récemment refusée. La concurrence sera rude, Van de Beek est suivi par le Real Madrid (qui n'en fait pas une cible prioritaire cependant) ainsi qu'une multitude de clubs anglais dont Tottenham et Manchester United. L'Inter reste en sous-marin et espère bien avoir l'occasion de tenter sa chance. Le Saviez-vous ? L’Inter n’y était pas préparée, mais plusieurs clubs sont intéressés pour s’attacher les services d’Andrea Pinamonti. L’attaquant, prêté à Frosinone cette saison, a été l’auteur d’une très belle saison. Qui plus est, il marque de son empreinte le Mondial U-20 de l’Italie. De nombreux clubs italiens se sont montrés intéressés, mais des clubs étrangers sont également sur les rangs. Après l’Ajax l’année dernière, le Fc Porto souhaiterait s’attacher les services d’Andrea. Porto souhaite disposer du joueur en prêt avec une obligation d'achat fixée à 18 millions d’euros. L’Inter, de son côté ne souhaite pas descendre sous la barre des 20 millions d’euros. ®Antony Gilles & Samus - Internazionale.fr
  11. Le Corriere et Tuttosport s'accordent à dire que Nicolo Barella souhaite absolument rejoindre notre club. Une position claire et nette prise par le joueur. Cependant les deux quotidiens divergent quant aux modalités du transfert. Explications. Selon le Corriere dello Sport Pour que la transaction de Barella à l'Inter prenne effet, il est nécessaire que les deux clubs trouvent un accord sur l'évaluation. Giulini estime le prix entre 45 et 50 millions d'euros, beaucoup plus que ceux que l'Inter peut offrir. Il est évident que le club ne paiera pas Cagliari uniquement avec de l’argent, mais en insérant des contreparties techniques avec lesquelles elle réalisera des plus-values. Les contreparties en l’occurrence se nomment : Gavioli, Merola et Colidio. Des indices laissent à penser que la fumée blanche arrivera tôt ou tard, peut-être après l’Euro U21 que Barella jouera à partir du 16 juin. Selon Tuttosport Pour le journal il y aurait déjà un accord de principe trouvé sur la base de 33 millions d'euros plus l'inclusion de deux jeunes issus de la Primavera. Les prochaines semaines seront le point de départ pour trouver les profils qui peuvent satisfaire tout le monde. Les escarmouches entre les deux clubs durent depuis un certain temps. À Cagliari on s’intéresse à Bastoni qui revient d'une saison convaincante à Parme, mais le jeune défenseur central a une évaluation très élevée aux yeux de l'Inter. Il est aussi sur les tablettes d'autres clubs. Une entente aurait déjà été trouvée si l'Inter avait accepté d'inclure le jeune Sebastiano Esposito (17 ans cet été) dans l’affaire, mais Ausilio veut empêcher qu'une nouvelle répétition « Zaniolo » ne se reproduise.
  12. Malgré une fin de championnat des plus complexes, l’Inter continue de rester active sur le Mercato. Selon Tuttomercatoweb.com, les Nerazzurri ont présenté une offre formelle pour Nicolò Barella, convoité depuis très longtemps par le Club du Corso Vittorio Emanuele. L’Inter a offert 30 millions d’euros en y ajoutant Colidio (estimé à 10 millions d’euros) et Gavioli (estimé à 5 millions d’euros) en contre-partie technique, soit une somme de 45 millions d’euros qui se rapproche donc des estimations du club Rossoblù. Qui plus est, l’Inter a déjà préparé un contrat de 5 ans sur une base salariale de 2,5 miillions d’euros par saison pour l’azuréen. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Le pressing de l’Inter pour parvenir à recruter Nicolò Barella n’est pas près de s’estomper. Les Nerazzurri travaillent durement pour se l’offrir cet été, voici ce qu’a déclaré à ce sujet Alfredo Pedullà: “Nicolò Barella reste une idée fixe de l’Inter. Il serait plus que surprenant de voir le club dilapider l’avantage qu’il a accumulé depuis l’été dernier. Qui plus est, il y a quelques mois, Ausilio a été aperçu à Cagliari. Le Napoli s’est vu refouler en janvier et Chelsea ne peut pas intervenir, même s’il est intéressé, Zola l’a confirmé." "L’Inter a donc le joueur entre ses mains et a mémorisé qu’il faudra débourser au moins 50 millions d’euros pour séduire Giulini. Le Président de Cagliari serait prêt à accepter des contreparties techniques afin de permettre de redimensionner le cash à débourser. Deux espoirs l’on séduit : L’attaquant Eddie Salcedo que l’Inter veut racheter au Genoa pour 8 millions d’euros et Facundo Colidio. Au moins l’un des deux pourrait rentrer dans l’opération." Le saviez-vous ? Antonio Conte aurait déjà donné quelques consignes pour la saison à venir et Barella est considéré comme un "passage fondamental". Beppe Marotta est disposé à le satisfaire. Pour se faire, il devient vital et urgent de se qualifier pour la Ligue des Champions ! Seriez-vous partant pour une telle transaction ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Nicolò Barella est depuis très longtemps un objectif important de l’Inter pour la saison à venir. Place à présent aux discussions. Il fait l’objet de plusieurs rumeurs, mais Nicolò Barella conserve toujours les pieds sur terre. C’est un fait, Nicolò mûrit, tout comme le désir de le transférer à Milan. Vu que l’on se rapproche de la fin de la saison, les Nerazzurri ont décidé de passer à la vitesse supérieure, en tentant de trouver un point de convergence pour convaincre Cagliari de le céder. Du côté de ces derniers, il est logique de défendre ses propres intérêts : Le joueur est estimé à 50 millions d’euros. Dans l’état actuel, seul le Napoli et l’Inter sont disposés à les placer sur la table, même si la Roma observe la situation de loin. Avis du joueur La volonté du joueur ne laisse pas de place au doute : En cas d’offre similaire, la priorité ira directement pour l'Inter. Dans cet éventualité, il rejoindra Radja Nainggolan, qui est son ami, mais aussi un footballeur de référence. Guilini, le Président de Cagliari, est attentiste et il a raison de se comporter ainsi. Si la Premier League vient à proposer du cash, la sensation est qu’il n’y aurait plus d’autres places pour personne. Cette possibilité n’est pas à exclure, même actuellement, les chances de l’Inter prennent de plus en plus d’importance. Le concept est simple : Ce Mercato sera placé sous le signe de la vente de Barella car il est tout simplement impossible de conserver un joueur de son calibre en Sardaigne. Chez les Rossoblù, Nicolò a tout donné, il est temps pour lui d’ouvrir un nouveau chapitre de sa carrière, de faire ce grand saut, pour sa carrière et pour ses ambitions. Marotta et Ausilio sont actuellement en pleine discussion : Le dialogue avec Cagliari est établi, tout comme celui de Barella qui a déjà dit qu’il ne souhaite pas de long discours et donc d’une longue incertitude par rapport à son avenir. Reste à présent à trouver l’accord financier : L’Inter est disposée à proposer des contreparties techniques, en plus d’une somme importante. Giulini ne ferme pas la porte et évalue actuellement les belles promesses qui évoluent à la Cantera Nerazzurra. Le premier à lui avoir tapé dans l’œil se nomme Marco Pompetti, né en 2000, il évolue en Primavera. Même s’il s’agit d’un joueur talentueux, l’Inter devra agir raisonnablement, elle qui souhaite justement renforcer ce secteur. En recrutant Barella, elle confirmera ce pas en avant. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Un troisième italien fait son apparition pour renforcer le milieu de terrains de la Beneamata: Après Niccolò Barella et Sandro Tonali, l’Inter compte s’offrir les services de Lorenzo Pellegrini. Tous les chemins mènent à Rome dit l’adage : Après Nainggolan et dans une moindre mesure Luciano Spalletti, l’Inter pourrait faire la passe de trois en s’offrant Lorenzo dont la prolongation de son contrat, jusqu'en 2023 avec la Louve, n'avance pas. Une Clause libératoire qui peut faire très mal Cette non-prolongation ne passe pas inaperçue à l'Inter où Beppe Marotta entretient d’excellents rapports avec Giovanni Carnevali qui avait lancé le joueur à Sassuolo. 30 millions seront nécessaires pour souffler le joueur à la Roma. Une clause valable pour tous du 1er au 31 juillet, le tout payable en deux tranches. 15M€ immédiatement, les 15M€ étant à solder l’année suivante. Vu le mercato actuel, il s’agit même d’un joueur proposé en solde. Pellegrini, outre le fait d’être italien, est encore très jeune, il fêtera ses 23 ans le 19 juin prochain. Derby Milanais On peut d’ores et déjà parler d’un Derby Della Madonnina pour s’offrir ses services. Si l’Inter a passé la seconde en se montrant plus concrète, le premier club à avoir sondé le terrain, l’année passée, est bel et bien le Milan Rossonero. Leonardo est séduit par le talentueux romain et se l’offrir de la sorte pourrait être avantageux étant donné la pression du Fair-Play-Financier. En cas de vente de Franck Kessie pour 40 millions d’euros, l’arrivée de Pellegrini ne pèserait pas plus d’un tiers de l’ivorien sur le prochain bilan milanais. Une telle transaction serait donc considérée comme une bouffée d’oxygène pour le Diavolo, qui conserverait intact la valeur de son équipe. Menace Étrangère Outre les milanais, Arsenal s’était également mis sur les rangs, il y a un an pour s’offrir le joueur en frappant à la porte de Trigoria. Les londoniens ont envoyés leurs recruteurs à trois reprises cette année, eux qui sont à la recherche de l’héritier d’Aron Ramsey qui débarquera à la Juventus. Convaincre le joueur sera l’élément principal, la clé de ce recrutement… Et lorsque l’on voit comment l’Inter a pu enrôler Diego Godin et Stefan De Vrij, elle tient peut-être là, une nouvelle recrue pour son Empire du Milieu. Pour ou contre l’arrivée de Pellegrini ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. La Direction Nerazzurra a décidé de miser sur les deux jeunes espoirs italiens, et ce malgré une concurrence assez importante. Pour le Corriere Dello Sport, trois joueurs vont affoler le prochain Mercato estival : Chiesa, Barella et Zaniolo. Si le troisième est à présent loin de succomber aux sirènes interistes, l’Inter se penche avec sérieux sur les joueurs de la Fiorentina et du Cagliari. 100 millions C’est la somme exigée par la Fiorentina pour Federico Chiesa : "L’Inter l’a placé au sommet de sa liste, mais ce ne sera pas simple de le recruter même si l’envie est bien présente. Qui plus est la Fiorentina n’entend pas accepter de contrepartie technique, et ce même si elle a sondé Gagliardini dans un passé récent." "Mais qui pourrait dépenser 100 millions d’euros en Italie ? Objectivement personne, mais la Juve est également sur les rangs, elle qui souhaiterait s’offrir le joueur aux alentours de 70 millions d’euros + bonus. Le Milan compte également se positionner dans la course au joueur, la Roma et le Napoli ne seraient que des candidats « optionnels » pour le futur de Federico." 50 millions Il s’agit de la mise à prix pour s’offrir Nicolo Barella : " Nous pensons que l’Inter continue d’avoir les cartes en mains, plus que les autres, peut-être même avec une condition légèrement inférieure aux 50 millions exigés par Giulini. Avec la possibilité, contrairement à Chiesa, d’insérer une contrepartie technique. En effet, les deux clubs travaillent pour Nandez, une piste qui a refait surface." Ce qui est sûr, c’est que l’Inter recrutera un Top Player et un joueur d’expérience pour son milieu de terrain (Rakitic ?) Seul le Napoli pourrait faire obstacle à son arrivée à Milan, lui qui fait le pressing sur le joueur. Chelsea, dans un passé récent, avait effectué un sondage. Le Saviez-vous ? Interviewé lors de son stage avec la Nazionale, Barella s’est livré sur son futur : Si j’ai pensé à devenir une Bandiera à Cagliari ? "J’y ai pensé mais je ne peux pas y répondre pour l’instant, je ne sais pas ce qu’il se passera dans ma vie de footballeur. Gigi Riva est pour vous un point de référence, il l’est encore plus pour nous les Cagliaritain. C’est mon équipe de cœur, j’y ait grandi, et Gigi est aussi une des personnalités les plus importante du Calcio Cagliaritain. Je ne sais pas quoi répondre, mais c’est évident que j’y ai pensé. "Moi, le nouveau Nainggolan ?" "C’est un compliment, car c’est l’un des trois meilleurs milieux de la Serie A. Nous sommes amis, il sera donc aussi content de cette comparaison. Nous avons des caractéristiques différentes, il est plus fort physiquement. "Le Mercato ?" "Je n’en ai pas parlé avec le Club, je lui ai promis de rester jusqu’à la fin de la saison, j’ai maintenu ma promesse. Entendre parler de moi fait plaisir, car cela veut dire que je travaille bien." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Le prochain mercato de l’Inter sera l’un des plus importants du club. Souhaitant se renforcer de façon importante, la Beneamata recrutera de façon certaine au moins 4 joueurs. L’Inter est prête à être active sur le Mercato, voici la révélation de la Gazzetta Dello Sport qui cite l’échange Dybala-Icardi, mais également l’idée de Beppe Marotta : "La Direction Nerazzurra a défini qu’il fallait au moins renforcer l’équipe par quatre éléments, et ce afin de faire un autre pas vers la croissance et remédier aux départs probables : Icardi, mais également Perisic." Voici donc le nom des lauréats: Matteo Darmian "Si la défense centrale a été mise-à-jour avec l’arrivée à titre gratuit de Diego Godin, la principale exigence reste celle de l’aile droite : Cédric ne sera pas racheté à 11 millions d’euros. L’Inter se tournerait donc vers Darmian qui a déjà été suivi en janvier. Pour l’heure, il n’y a pas d’accord ni sur le prix, ni sur la formule d’acquisition" Nicolò Barella & Ivan Rakitic "Le milieu de terrain est le secteur qui sera le plus renforcé. Si la route pour le milieu de terrain croate s’annonce des plus complexes, pour l’Italie, Giulini a défini le prix : 50 millions d’euros." Enrico Chiesa Il s’agira là de "trouver" le nouveau Perisic, trouver son héritier, lui qui est annoncé sur le départ suite à une volonté commune des deux parties. Pour le voir quitter Milan, une offre "juste" devra être posée sur la table. De son côté, l’Inter a déjà posé les bases du recrutement de Rodrigo De Paul et les premières balises pour Enrico Chiesa, malgré une très importante concurrence. Les discussions relatives à Yannick Carrasco pourraient reprendre, mais il y a énormément de paramètres en jeu. La révélation du Spécial One "J’entraînerai à nouveau en juin." - Remercié par Manchester United, le Spécial One a rechargé ses batteries et s’est exprimé de façon particulière sur son avenir : "Peu importe où je vais aller, mais je veux signer pour une place où je pourrais gagner. Cela fait deux mois et demi que je n’entraîne plus et je me prépare au mieux pour mon prochain défi. Nous n’avons pas le temps de prendre soin de nous-même lorsque nous travaillons quotidiennement dans le monde du football : Il y a les conférences en semaine, les matchs, les sessions vidéo, les analyses, les problèmes au quotidien…" "J’aime travailler au quotidien, me battre dans plusieurs compétitions, jouer. Je veux entraîner un club et j’ai déjà trouvé cette envie pour cet été, pour le mois de juin, je sais exactement ce que je ne veux pas, j’ai déjà refusé trois ou quatre propositions. Je sais ce que je veux, pas le nom du club, mais son style de travail, je sais ce que je veux et ce qui m’attend." Et lorsqu’on sait que cela fait depuis plusieurs semaines que Josè Mourinho courtise la Beneamta... Les images du jours Devons-nous nous préparer au duo Lautaro-Dybala ? Ce qui est sûr, c’est que le courant passe entre les deux pépites argentines, présentes ensemble pour la présentation du nouveau maillot de l’Albiceleste. Sur son réseau social officiel, Il Toro n’a pas hésité à s’exprimer de la sorte : "Fier de revêtir encore une fois le maillot de mon pays." Le Saviez-vous ? Outre le prestige, l’Inter a tout à gagner en cas de qualification en Ligue des Champions. En effet, en cas d’accession à la Champion’s League par le biais de la troisième ou la quatrième place, 15,5 millions d’euros sont assurés pour l’accession à la face de groupe. Une somme tout de même importante lorsque l’on connait le passé récent de l’Inter. Reste à présent à savoir qui de Milan ou de Rome dominera en Italie. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Ce n’est plus un secret pour personne, l’un des objectifs de l’Inter pour l’été 2019 se nomme Nicolò Barella. Et dans son édition de ce jour, la Gazzetta Dello Sport nous révèle les plans de l’Inter. "Il y a un plan A, mais également un plan B. Tout dépendra de la volonté de Cagliari et du joueur en second lieu. Il y a également la puissance économique des éventuels rivaux. Actuellement le Président Giulini et Barella sont d’accord pour continuer ensemble jusqu’à la fin de saison. Ensuite, ils s’assiéront autour d’une table pour définir la solution qui sera la meilleure pour tous." 50 millions d'euros C’est la valeur selon Giulini de son joyau. La priorité de l’Inter est d’obtenir le plus tôt possible les 40 millions de plus-values à réaliser en suivant les accords signés avec l’UEFA. Une fois sortie du Settlement Agreement, l’Inter aura plus de marge pour manœuvrer. Si l’Inter veut tenter immédiatement Barella, elle doit parvenir à réaliser une vente excellente afin de s’approcher le plus possible de la requête économique du Président de Cagliari. L’Inter peut également tenter de faire diminuer le coût via l’insertion de quelques joueurs. Il s’agit ici du Plan B Le plan A Le Plan A prévoit un peu moins d'évaluations et est en tout cas lié à une dépense ne dépassant pas les 25 millions d’euros en espèces, plus des bonus liés au rendement du joueur, soit une somme estimée à 10 millions d’euros pour une projection virtuelle de 35 millions d’euros auquels il faut ajouter les cessions de un voir plusieurs jeunes avec un droit de rachat. Pinamonti, Emmers et Vanheusden sont les joueurs qui plaisent le plus en Sardaigne, il s’agit là du canal préférentiel qui pourrait satisfaire les deux clubs. Néanmoins, il y a une concurrence non négligeable : Le Napoli, Chelsea, Manchester United et Arsenal Perisic à l’Atletico dès cet hiver ? Nous nous rapprochons de plus en plus du départ d’Ivan Perisic, déjà lors de cette fenêtre hivernale. Elgoldigital.com, en Espagne nous fait par du comportement actuel de l’Atletico Madrid: "Les Colchoneros sont prêts à satisfaire les demandes de l’Inter, à savoir payer la somme de 40 millions d’euros pour recruter l’ancien pensionnaire du Borussia Dortmund. Néanmoins, l’arrivée du croate est conditionnée à deux départs madrilènes, ceux de Gelson Martins et Nikola Kalinic." "Pour le premier, ce dernier devrait signer au Betis Séville qui est à la recherche d’un attaquant suite au départ de Sanabria pour le Genoa. Pour le second, l’Atletico attend la confirmation de l’achat du joueur par l’As Monaco, une confirmation qui découle du renvoi de Thiery Henry à la tête des joueurs de la Principauté." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Ivan Perisic devrait logiquement partir durant l’été 2019. Néanmoins, comme nous le confirme la Gazzetta Dello Sport, un départ durant cette session hivernale n’est pas à exclure : Hier, le Croate a été vu dans le centre de Milan, au siège de l’Inter. Officiellement, il n’y a pas d’offres à lui présenter, ni de réunion entre lui, Ausilio et Marotta. Manchester United et l’Atletico Madrid En réalité, Perisic est en plein cœur d’une transaction de Mercato, une transaction qui pourrait également le voir partir dès ce mois de janvier. En effet, Manchester United (pourtant orphelin de Mourinho) et l’Atletico Madrid de Diego Simeone ont contacté, il y a déjà un peu plus d’un mois, l’Inter par l’intermédiaire de l'agent du joueur, Fali Ramadani. Pour le moment, il s’agit d’une phase exploratrice car l’offre officielle n’est pas encore parvenu sur la table Nerazzurra, mais les mouvements se sont précisés et ont été enregistrés. Dans le cas où Perisic venait à partir, Steven Bergwijn ne serait pas l’élu pour le remplacer, mais il se dit qu’Anthony Martial pourrait faire partie de la transaction Mancunienne, lui dont le nom a déjà été cité par le passé. Nicolò Barella a été très régulièrement associé à l’Inter en vue du mercato estival. Néanmoins, la transaction n’est pas encore conclue. Comme nous le confirme la Gazzetta Dello Sport, ses prétendants devront retenter leurs chances pour l’acquérir cet été et pas actuellement. Outre le Napoli et l’incursion pour Fornals, Manchester United vient s’ajouter en concurrence directe à l’Inter. Suite à d’excellentes prestations, son nom figure dans la short-list des Mancuniens pour reprendre sur des bonnes bases à Old Trafford. Sime Vrsaljko sera la déception du mercato actuel de l’Inter : Incertain d’être racheté, le joueur n’a pas amélioré sa position en étant, depuis ce 22 janvier, de nouveau blessé suite à un coup reçu au genou. Rien de bien préoccupant en soi, mais une situation assez complexe qui verrait l’Inter décliner le droit de rachat fixé à 17,5 millions d’euros avec l’Atletico Madrid. Manchester United a mis l’Inter et la Juve d’accord : Le Club souhaite céder Matteo Darmian via la formule d’un prêt payant de 6millions d’euros et d’un droit de rachat également de 6 millions d’euro. L’intégralité du salaire devra être versé par le club qui l’accueillera. Du côté de la Juventus, la Vieille Dame semble se défiler étant donné la probable permanence à Turin de Leonardo Spinazzolla. Les conditions imposées par les Mancuniens ne satisfaisant pas les Turinois. Alessandro Bastoni, Zinho Vanheusden et également Gravillon seront rapatriés dès ce mois de juin à l’Inter. Les joueurs sont destiné à rester à l’Inter. L’Atalanta a souhaité conserver Bastoni une saison de plus, mais s’est vu marqué un refus. De plus les déclarations de Michel Preud’Homme lors de l’émission sportive belge "La Tribune" ont été accueilli positivement à Milan. En effet, le Meilleur Gardien du Mondial 94 a déclaré voir en Zinho un futur pilier des Diables Rouges et un joueur disposant d’un profil similaire à Vincent Kompany, actuel Capitaine de Manchester City. Le secteur défensif sera donc déjà renforcé avec l’arrivée de Godin et la présence de De Vrij, voir l’arrivée d’Andersen… Néanmoins pour ce dernier sa présence à l’Inter est lié au destin de Milan Skriniar, si The Beast vient à partir… Adrien Silva, milieu portugais d’origine française évoluant à Leicester City a été proposé à l’Inter. Ce dernier n’a disputé que deux matchs cette saison en Premier League. Cette proposition fait suite aux rumeurs voyant Roberto Gagliardini quitter les Nerazzurri. Luciano Spalletti a été informé de cette proposition et il apparait que ce profil ne séduit pas la Direction actuelle selon Sky Sport. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Marotta - Juve, un duo dorée qui fait parti du passé. Évincé comme un malpropre de Turin, Beppe Marotta a su trouver le lieu pour rebondir rapidement, en rejoignant l'ennemi de toujours : l'Inter. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'à présent, tous les coups sont permis sur le Mercato. Déçu des performances de Keita, et à moins d’une résurrection de ce dernier, son droit de rachat de 34 millions d’euros ne sera pas activé. Cette argent pourrait donc être utilisé, pour payer en partie les commissions et servir de garanties non-contraignantes. De Rabiot à Chiesa, voici la liste des joueurs qui verront s'opposer les deux écuries italiennes : Adrien Rabiot Beppe Marotta a suivi le joueur depuis plusieurs années et il souhaiterait le faire signer à l’Inter. Âgé de 23 ans, il est en désaccord avec le Paris-Saint-Germain où son contrat n’a pas été prolongé. Pour Rabiot le principal concurrent reste la Juventus, mais il se dit que l’opération interiste pourrait permettre de confirmer le transfert déjà en janvier, avec un transfert gratuit lors du mercato estival. Hector Herrera La Roma est également sur ce milieu de terrain. Joueur extra-communautaire, il est également en fin de contrat. Même discours que pour Rabiot, cette opération pourrait également se conclure dès le mois de janvier. Nicolò Barella Etant donné qu’Herrera est extra-communautaire, l’Inter aurait l’intention d’enrôler la jeune pépite italienne. Là aussi, il faudra faire face à la Vieille Dame. Eduardo Salvio L’Inter est à la recherche d’un nouvel ailier. De fait Augustin Jimenez, l’agent de l’argentin évoluant au Benfica s’est présenté au siège interiste. Cette visite n’était pas secrète, encore moins si l’on considère que l’agent du joueur s’était abondamment documenté sur Instagram en vue de sa rencontre avec Ausilio. Le joueur disposera prochainement d’un passeport portugais. Lors de ce rendez-vous, outre l’intérêt envers le joueur, notre Directeur Sportif a pris bonne note des commissions demandées. Pour l’heure, l’Inter n’est pas très chaude quant à la finalisation de cette opération. Anthony Martial Manchester United dispose d’une option pour le prolonger jusqu’en 2020, ce qui ne serait pas sans contrainte pour le joueur. Sauf si ce dernier accepte la proposition interiste en mettant tout ce beau monde d’accord. Federico Chiesa Objectivement, il est suivi par l’Inter et la Juve depuis des mois et les ennemis-jurés se rendent coup pour coups : Luciano Spalletti mettant la pression sur Enrico Chiesa, son père, tandis que la Juve proposerait, par le biais de Paratici, Pjaca en contrepartie. Joachim Andesen Ausilio a déjà mis la main sur l’héritier de Joao Miranda. Un joueur évoluant actuellement à la Sampdoria. Les discussions avancent extrêmement bien au point de parler déjà de contrepartie technique. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. Beppe Marotta en a définitivement terminé avec la Juventus. A présent, le futur Administrateur-Délégué de l’Inter s’est déjà mis au travail et ce dernier vise aussi bien la Direction de l’Inter, que l’équipe première. Oeil pour Oeil En effet, selon Tuttosport, Beppe souhaite se venger du traitement infligé par la Vieille Dame. Cette dernière souhaitait s’offrir un certain Nicolò Barella, mais notre nouvel A.D. met actuellement tout en œuvre pour arriver à le "souffler" à Paratici. Le rapport de force ne fait que commencer... Le Napoli dans le viseur En effet, la Stampa a lâché une "bombe" dans la presse : L’Inter souhaite s’attacher les services de Cristiano Giuntoli en qualité de Directeur Sportif. Il s'agit d'une information importante lorsque l'on sait que Giuntoli est ce qui se fait actuellement de mieux à son poste. En effet, tout comme Marotta a construit la Juventus des records, Giuntoli, lui est à la base du Napoli actuel. Raison de plus pour laquelle De Laurentiis souhaite tenter de le prolonger à nouveau, après un premier refus de prolongation durant cet été. A présent, il devra également faire face à la concurrence de l'Inter de Marotta. Si l’Inter parvient à s’attacher ses services à la fin de son contrat actuel, qui se termine en juin 2019, elle aura entre ses mains les deux "créateurs" des deux équipes les plus performantes de Serie A. Une idée qui a convaincu et qui est avalisé par Steven Zhang. Le Saviez-vous ? Un concurrent inattendu a courtisé Giuseppe Marotta. Ce dernier est sicilien : le Palerme de Zamparini. En effet, eu égard à un passé commun entre les deux hommes, ce dernier a tenté de l’enrôler en lui offrant un contrat très important. Beppe a décliné poliment cette proposition en n’ayant qu’une idée en tête : l’Inter. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...