Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'piero ausilio'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Série A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

46 résultats trouvés

  1. Ce n'est pas le plus gros dossier du mercato, mais celui de Borja Valero reste significatif et met en valeur la difficulté de se séparer de nos joueurs qui ne rentrent plus dans les plans. La Gazzetta fait le point. Montella ne souhaite qu'un homme pour remplacer Veretout parti à la Roma, c'est Borja Valero. L'espagnol qui a ses valises déjà en mains sait qu'il ne passera pas tout l'été à Milan. C'est quasi un remake car il retrouve quasi les mêmes protagonistes (comme Pradé le directeur sportif, ou Montella) que lors de son transfert de Villareal à la Viola en 2012. Majorque tente bien le tout pour le tout, mais les Valero sont liés à Florence et eux aussi ne souhaitent que cette destination. Où est le blocage ? L'Inter a acheté le joueur à hauteur de 5.5M plus 1.5M de bonus et demande 3M d'indemnités. Mais le point noir c'est qu'elle ne souhaite surtout pas contribuer à son futur salaire, beaucoup trop imposant pour être absorbé par la Fio. Les deux clubs ont des relations cordiales et malgré un long dîner entre Pradé et Ausilio, rien n'a bougé. Giuseppe Marotta et Piero Ausilio partent aujourd'hui pour rejoindre l'équipe à Nankin, le fief du groupe Suning. L'équipe loge actuellement dans un des hôtels appartenant à la famille, juste en face du siège. Autant dire que le dossier Valero va rester en stand-by un petit moment... ®gladis32 - internazionale.fr
  2. Selon Sport Mediaset, le nom d’Antonio Conte se fait de plus en plus insistant pour le banc interiste. Si ces derniers temps, Conte a compris qu’il pouvait se passer quelque chose du côté de Paris, et qu'il s’est donc entretenu avec Buffon et Verratti pour approfondir le sujet, la donne a changé vu qu'il est cité avec insistance pour occuper le banc interiste la saison prochaine. Les Feux de l'Inter Au cours de ses trois rencontres avec Marotta, Conte s’est montré très clair : "S’il reçoit un appel de la Juventus", il préfèrera retourner chez la Vieille Dame. Selon Sport Mediaset, il se dit que Zhang se montre de plus en plus perplexe quant à une révolution, la conséquence étant que Marotta disposerait d’un budget gelé. Néanmoins, la volonté de Marotta et d’Ausilio est d’en terminer avec Spalletti. Ces derniers pensent que la rigidité dont fait preuve le propriétaire est exclusivement liée à la course à la Ligue des Champions et qu’il n’est pas utile de créer de zone de turbulences actuellement. Spalletti pourrait financer son départ C’est l’incroyable paradoxe du natif de Certaldo, relayé par la presse transalpine… Il pourrait se voir remercier, à cause de sa propre personne. Spalletti est actuellement en pleine course pour atteindre l’objectif fixé en début de saison : La qualification en Ligue des Champions. Mais cette qualification de Spalletti pourrait s’avérer être une passe décisive millimétrée pour Giuseppe Marotta qui pourrait profiter de cet opportunité pour le remercier. Comment ? Pour faire simple, Spalletti lui-même pourrait offrir Conte à l’Inter. En effet, procéder à une telle manœuvre coûtera 60 millions d’euros pour l’Inter. Soit 10 millions de plus que les 50 millions garanti par l’accession à la Ligue des Champions. Le calcul est donc simple : Spalletti, en atteignant son objectif, pourrait offrir au Suning les finances adéquates pour le remercier. Conte en "attente" de l’Inter Selon Tancredi Palmeri qui s’est exprimé dans les colonnes de TuttoMercatoWeb, l’avenir d’Antonio Conte serait bien plus simple que ce que l’on croit. Le rôle majeur revient à Zhang qui devra prendre une décision finale. La situation serait plus limpide qu’il n’y parait : Entre les équipes italiennes en course, la préférence de Conte irait pour l’Inter. Par l’intermédiaire de Marotta, l’Inter lui aurait également fait savoir que si le dernier obstacle est surmonté, rien n’empêchera cette union, comprenez la qualification en Ligue des Champions. Agnelli poignarde Conte Selon Tuttosport, Andrea Agnelli serait enclin à laisser partir Massimiliano Allegri, qu'il s'agisse de Paris, du Fc Barcelone.... Andrea Agnelli évalue actuellement le marché des entraîneurs, afin de faire face à un éventuel départ de l'entraîneur multititré en Italie. Vu cette prise de position adoptée par le Président de la Juventus, les possibilités de voir Antonio Conte rejoindre la Vieille Dame fondent comme neige au soleil. Conte est donc très proche de l'Inter, également suite au scepticisme d'Andra Agnelli qui ne voit pas d'un bon œil le retour de l'entraîneur qui est à la base du cycle actuel. Pour l’heure, l’Inter a l’avantage sur tout le monde, mais l’indécision de Zhang pourrait s’avérer fatale. En effet, si Paris songerait à se pencher sérieusement sur la question, l’Inter n’aurai pas la faculté de lui répondre. Chaînon manquant Il se dit que l’étau pour le Suning se resserre, qu’il ne manque que son aval pour agir. En effet, même si Marotta est Administrateur-Délégué et dispose des pleins-pouvoirs, il ne dispose pas d’un rôle d’exécutif, comme cela peut l’être avec Gazidis au Milan. Pour l’heure, il s’agit d’une partie de ping pong entre l’Italie et la Chine : Pour Conte, il ne manquerait donc que la prise de décision finale de Zhang : "Ok pour Conte" ou "Non, continuons avec Spalletti" La situation pourrait être bien plus simple qu’il n’y parait. Le saviez-vous ? Il n’y a pas que Luciano Spalletti qui voit son destin mis entre parenthèse. En effet, Piero Ausilio a également été mis en discussion, surtout à la suite des nombreuses années qui ont vu l'Inter manquer le train de la Ligue des Champions. Néanmoins, le Directeur Sportif bénéficierait, à nouveau, de la confiance du Suning qui juge son travail comme satisfaisant et qui serait prêt à lui offrir une prolongation de contrat de trois ans. L’évènement majeur qui aurait permis à Ausilio de rester est le recrutement de Diego Godin, dont il a été le chef d’orchestre, qui plus est, il a a immédiatement trouvé le feeling avec Giuseppe Marotta. Ausilio devrait donc continuer à travailler pour l’Inter, sauf en cas d’une imprévisible variante : Dans le cas où l’équipe ne parviendrait pas à se qualifier pour la prochaine Ligue des Champions, le Suning pourrait revoir ses plans. Que cela soit pour Spalletti, pour Conte ou pour Ausilio, dans les semaines à venir, l’avenir de tous à l’Inter sera éclairci.... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Plusieurs thématiques seront posées sur la table lors du prochain Mercato Estival. Mais l’une d’elle retient l’attention de tous : celle du Directeur Sportif Piero Ausilio. Toujours sous contrat avec l’Inter jusqu’en 2020, l’italien ne souhaite pas débuter la prochaine saison en étant toujours en fin de contrat. Un scénario qui ne ravirait également pas le Suning, surtout que ce dernier avait renforcé ce secteur avec l’arrivée de Beppe Marotta pour ouvrir un nouveau cycle. Pourtant, en laissant trainer cette prolongation, il est tout à fait normal qu’Ausilio soit déstabilisé. Les deux parties se sont fixées un rendez-vous pour décider de la suite : Sur la table, un contrat minimal irait jusqu’en 2021, le second serait similaire à celui de l’Administrateur-Délégué Sport, Beppe Marotta, qui expire en 2022. Départ envisagé ? La prolongation de contrat est une condition sine qua non pour Ausilio, lui qui a déjà été contacté dernièrement par des écuries également étrangères. De la principauté de Monaco en passant par Londres, des sondages ont eu lieu pour l’ancien dirigeant formé à Pro Sesto. Son travail est apprécié et il est tenu en considération eu Europe. Mais Ausilio a été clair jusqu’à présent avec tous ses prétendants : Sa priorité reste l’Inter. Il sera disposé à écouter concrètement ces éventuelles offres, après avoir participé au Sommet qu’il l’attend avec le Suning. Pour l’heure, pour Ausilio et comme le titre la célèbre chanson d’Elio : Cè Solo l’Inter. S’il ne vient pas à être prolongé, là il sera disposé à tourner la page après deux décennies aux côté de la Beneamata. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Les paroles du président du FC Barcelone concernant l'avenir de Rakitic ont rendu très compliqué un possible transfert. Hier Ivan Rakitic était le favori d'Ausilio pour l'associer à Brozovic, mais après les déclarations de Josep Bartomeu, c'est donc vers Ilkay Gundogan que les pensées du directeur sportif se dirigent. L'allemand, contrairement à Rakitic, a signifié à Guardiola qu'il ne renouvellerait pas son contrat, prenant fin 2020. Ce qui ouvre la porte pour les négociations. Les scouts du club le suivent depuis un moment et Ausilio était semble-t-il à l'Etihad Stadium hier. L'entourage du joueur aurait déjà donné son accord. Il pourrait devenir directement le salaire le plus élevé de l'Inter. Il touche actuellement 8M par saison. Une opération estimée à 25-30M, qui serait financée par la vente d'Ivan Perisic en Premier League. Le Bayern Munich est aussi dessus, concurrent de choix pour s'attacher les services d'un joueur... L'Inter doit donc ne rien laisser au hasard, les milieux de terrain de cette qualité sont rares, encore plus lorsqu'ils se déclarent disponible pour l'été. Le saviez-vous ? Gérard Lopez, président du LOSC, a confirmé que Nicolas Pépé quitterait à 90% le club lillois. Une somme entre 60 et 80M est attendue vu la forte demande. Marotta et Ausilio sont intéressés par le potentiel du joueur mais ce serait trop élevé. Si le Suning donnerait son feu vert pour un investissement de cette ampleur, d'autres noms passent avant, notamment celui de Federico Chiesa en tête. ®gladis32 - internazionale.fr
  5. Ces derniers jours ont vu grossir la rumeur d'un départ de Piero Ausilio pour la Roma afin de remplacer Monchi qui est parti à Séville. Cependant, Il Giorno rame à contre-courant en démentant totalement cette hypothèse et en annonçant plutôt des négociations avec l'Inter pour un renouvellement : "Les rumeurs des derniers joueurs sont toujours plus insistantes mais Ausilio n'ira pas à la Roma pour remplacer le départ de Monchi. L'homme du mercato des nerazzurri n'est pas en danger, bénéficiant d'un contrat courant jusqu'en 2020 et il est depuis quelques temps engagé dans des discussions pour renouveler avec Marotta, l'AD de l'Inter. Cela écarte de plus les rumeurs de différents entre les deux acteurs du mercato. Ils travaillent en synergie et continuent à travailler, se faisant très discrets. Ausilio a parcouru toute l'Europe récemment, observant de possibles objectifs pour la prochaine saison. Et Marotta était occupé à renouer les liens entre Icardi et le reste de l'équipe. L'annonce (de la prolongation de 2 ou 3 ans) devrait arriver d'ici juin. En cas d'échec des négociations, il pourrait prendre en considération l'hypothèse d'un départ mais vers d'autres horizons, à l'extérieur (en Premier League?). Sûrement pas en Italie". Samus - Internazionale.fr
  6. L’Inter se montre sérieuse sur Federico Chiesa, la présence en tribune à Bergame de Piero Ausilio n’est pas passée inaperçue. L’heure d’un Derby d’Italie sur le mercato est d’ores et déjà pré-annoncé. Situation Les Della Valle rêvent, en cas de retour en Coupe d’Europe, de conserver au moins pour une année de plus Chiesa, mais les sirènes des grandes écuries se font de plus en plus fortes. La Juve fait le forcing depuis des mois pour le faire venir à Turin, mais ces dernières semaines, l’Inter est parvenue à inverser la tendance. Une supervision constante est née de l’envie de s’offrir un jeune et talentueux joueur italien pour renforcer le secteur offensif… Les brillantes prestations du joueur âgé de 21 ans ont fait le reste, en invitant de la sorte les dirigeants Nerazzurri à entamer des contacts. En cas de départ, Firenze espère un duel qui fera monter le prix en atteignant une somme plus qu’importante par rapport à celle de son évaluation, soit 70 à 80 millions d’euros. Il y a aussi lieu de suivre l’intérêt du Napoli, étant donné que Della Valle avait refusé les 50 millions proposé par De Laurentiis, et Liverpool qui, à plusieurs reprises, a demandé plusieurs informations à la Direction de la Viola. Contrepartie Technique Soyons objectif, la Fiorentina a raison d’espérer cette montée de prix. Même si les clubs intéressés songent à proposer des contreparties techniques, comprenez des joueurs, pour mieux faire passer la pilule au niveau financier, Florence fait les yeux doux à deux joueurs interistes : Le premier est Yann Karamoh, actuellement prêté à Bordeaux, que la Viola avait cherché à recruter il y a deux ans, lorsqu’il évoluait à Caen, quelques semaines d’ailleurs avant sa signature à l’Inter. L’autre courtisé se nomme Eddie Salcedo, attaquant né en 2001, qui est actuellement mis en lumière avec la Primavera. Ce dossier avancera très certainement à l’approche du Mercato, mais l’Inter a placé ses pions et entamé les premiers pas à la course à Chiesa. La Juve, qui jusqu’alors semblait avoir l’avantage, est prévenue. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. L’Inter a décidé de prolonger l’aventure avec Piero Ausilio, lui qui était courtisé par la Roma pour reprendre le rôle De Monchi. L’Inter ne veut pas perdre son Directeur Sportif. En conséquence, elle va lui proposer une prolongation pour mettre un terme aux rumeurs d’un possible départ en fin de saison. Selon le Corriere Dello Sport, Piero Ausilio se verra proposer un contrat qui prendra fin en juin 2021, soit la même fin de contrat que celui dont dispose Giuseppe Marotta. Les liens se seraient-ils renforcés ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Présent hier à l’Hôtel Da Vinci, Piero Ausilio s’est livré sur la période actuelle traversée par l’Inter : "L’Inter a connu un parcours difficile due au fait qu’elle a changé trois fois de propriétaire, mais à présent, notre propriétaire est solide, ambitieux et avec le temps, il fera de grandes choses." Perisic ? "Il n’y a pas eu actuellement d’offres concrètes même s’il a demandé à jouer à l’étranger, aucune offre n’est arrivée. S’il vient à rester ici, je m’attends et je pense qu’il se comportera avec la même personnalité qu’il m’a toujours démontré. Ce sera à nous de le récupérer mentalement et physiquement." "J’ai dû faire face à un problème de nature physique liée à Vrsaljko et nous avons été bon pour colmater immédiatement cette lacune via Cédric Soares. Le mercato d'hiver de l’Inter est terminé." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Piero Ausilio était récemment le protagoniste d’une interview exclusive octroyée à la chaîne sportive Italienne. Parlant du passé, du présent et du futur de l’Inter, ce dernier était questionné par Gianluca Di Marzio. Voici les principaux enseignements à retenir : Le retour de Mourinho "Ce n’est pas une utopie, et cela ne me surprends pas que ces derniers temps on en parle vu tout l’impact médiatique, mais j’ai besoin de vous dire quelque chose. Nous travaillons de façon plus rationnelle, nous faisons en sorte de laisser peu de place aux émotions. Notre projet avec Spalletti a débuté il y a un an et demi et nous irons de l’avant avec lui durant d'autres années." Les objectifs du Suning "Le Suning est ambitieux, il veut que l’Inter renoue avec la victoire, il ne veut pas se contenter de la seconde, troisième ou quatrième place. Ce que je peux dire à nos proches, c’est que nous travaillons durement afin de faire en sorte que l’Inter puisse gagner des titres le plus vite possible." Le rêve Modric "Durant les tractations avec Vrsaljko, les agents et le Real, m’ont fait part de cette idée qui m’a été surprenante. Cela me semblait étrange qu’un club comme le Real vienne à se priver d’un joueur de la valeur de Modric après Ronaldo. Je n’y ait pas cru, jusqu'au bout, mais en même temps je ne voulais pas me résigner à ne pas y rêver, je me suis limité à dire : Nous sommes ici, si le Real pense que c’est réaliste nous pourrions en discuter." "Connaissant nos possibilités, je ne m’attendais pas à débuter une transaction. Les agents m’ont ensuite parlé de le libérer quasi gratuitement, nous n’avons jamais avancé une proposition, ni à eux, ni au joueur." Si cette idée peut revenir sur la table ? "Nous parlons d’un joueur tellement important et de qualité, dans le football, on ne peut jamais rien dire." De joueur à Directeur Sportif "J’ai joué plus jeune, mais je me suis blessé au genou lorsque j’avais 16 ans à Pro Sesto. Un jour on m’a appelé pour devenir entraîneur et j’ai refusé la proposition du dirigeant, puis trois jours après, à mon domicile, j’ai entamé ce parcours pour finalement devenir dirigeant." Mon fils en tant que Directeur Sportif ? "Oui, je suis aussi son agent. Il m’a pris la tête sur Kluivert, je ne l’ai pas recruté car Monchi s’est montré plus talentueux, et maintenant je ne pense pas qu’il aurait eu du temps de jeu à l’Inter. Ce qui séduit mon fils, c’est d’assister au match, il m’a proposé deux joueurs dont j’ai le nom en tête, mais c’est mieux de ne pas les prononcer" Les ventes forcées du Fair-Play-Financier "Aujourd’hui, je ne regrette pas le fait d’avoir eu un à deux joueurs en plus en échange des titres que nous avons remporté à travers le sacrifice de certains joueurs. Je pense surtout à Bonucci, il a été sacrifié en 2009 dans l’opération qui m’a permis de signer Milito et Thiago Motta. Et nous savons bien quelles sont les choses que l’Inter a remporté grâce à ces deux joueurs." "Je me souhaite que dans quelques années, on tienne le même discours avec Zaniolo : Pour prendre Nainggolan et gagner, nous avons dû sacrifier un garçon très certainement prometteur." Désillusion du Mercato "C’est Coutinho dans l’absolu, je suis sincère car dans ce cas il n’y avait pas encore ce contexte économique. En fait, à peine nous l’avions vendu que j’avais transféré Kovacic et Icardi. Aussi bien moi-même que Branca, voire tout le département sportif de l’Inter aurions voulu conserver le brésilien alors âgé de 20 ans, mais il y avait un fait important : Il ne jouait pas. C’est le joueur lui-même qui dans les six mois est venu me voir justement pour me demander de partir car il voulait jouer." Dybala-Inter en été 2015 "Je venais d’organiser une rencontre avec notre Président et Zamparini, le Numéro 1 Rosanero peut d’ailleurs vous le confirmer. J’étais convaincu qu’il était possible pour l'Inter de procéder à une relance économique jusqu’à un certain niveau, qui sait si avec plus de volonté et de détermination, Dybala aurait pu devenir un joueur de l’Inter." "Notre offre était toutefois nettement inférieure à ce que proposait la Juve, de plus le gamin avait la possibilité de disputer la Ligue des Champions. Toutefois former le duo Icardi-Dybala aurait été intriguant pour tous, même pour les joueurs." Kovacic "Kovacic est l’un des talents du monde du football pour lequel il est impossible de ne pas en tomber amoureux : On ne peut pas ne pas penser que du positif d'un garçon comme lui. C’était ma pensée et il n’y avait jamais rien eu de concret car il n’y avait pas de pressions. Je ne me suis jamais avancé à le demander formellement au Real et même si cela me ferait également plaisir. Mais il n’est pas exclu que dans le futur, nous puissions avoir le plaisir de travailler avec un joueur tel que lui." Le mercato du futur "Nous devrons toujours prendre en considération le Fair-Play-Financier mais nous ne ferons plus face à la problématique du Settlement Agreement, il ne faut donc pas s’attendre à des acquisitions stellaires. Nous ferons des Mercatos en misant sur des joueurs de qualité qui pourront améliorer l’Inter, mais qui pourrons aussi faire des recettes. Nous ne devons pas uniquement penser à recruter, il faut aussi savoir vendre." La différence entre Sabatini et Marotta "Cela ne m’a pas été problématique au niveau du travail, car en réalité, rien ne change pour moi. Même si à présent j’ai des contacts en première ligne avec Beppe et qu’il y a une estime réciproque entre nous. L’unique différence avec ceux du passé est que lui dispose d’une connaissance différente de l’Aire Sportive et qu’il cherche à nous faire bénéficier à tous de cela." Ausilio et la Chine "Les trois ou quatre premiers mois ont été difficile car tout était nouveau, aussi bien pour nous que pour eux. Sans rentrer dans les détails, je dois avouer qu’il ont eu la très grande capacité d’assimiler et d’apprendre les choses rapidement. En trois quatre mois, tout avait changé." "Par chance, en octobre je me suis retrouvé avec un Président comme Steven Zhang qui a tout de suite été opérationnel à Milan, décisionnaire et qui fait le lien entre nous et notre propriétaire en Chine, qui de fait est si loin sur tant de choses, en débutant par le fuseau horaire par exemple, mais qui par contre a toujours été très proche de nous en termes de soutien et de support. Envoyer Steven Zhang à Milan pour vivre au quotidien avec nous a été un choix qui en peu de mois a permis à l’Inter d’être structurée comme elle l’est à présent." "Suning est ambitieux, il veut la victoire et ne se contente pas d’arriver à la seconde, troisième ou quatrième place. Toutefois, pour l’emporter il faut du temps pour créer de bonnes bases, des fondations. Nous ne pouvons pas penser à devenir une grande équipe uniquement via le Mercato et en achetant les meilleurs joueurs." Un transfert à la Cristiano Ronaldo ? " "Nous devons être honnête, nous n’aurions pas été prêt pour accueillir Cristiano Ronaldo. Ce n’est pas moi qui le dit car je le voudrai avec Messi, je voudrais avoir tous les meilleurs joueurs du monde, mais en ce moment nous ne pouvons pas nous le permettre et il y a lieu d’être sincère dans ce genre de situation et de dire simplement non." "Au-delà de ce qui a été proposé, l’Inter n’aurait pas été capable de supporter une opération de ce niveau, outre les 100 millions d’euros, il y a également les dépenses liées au joueur. Nous avons besoin d’être honnête avec les gens et de leur dire ce dont nous sommes capable. Ce que je peux dire à nos tifosi, c’est que je travaille durement afin de permettre à l’Inter de renouer avec la victoire, et ce, le plus rapidement possible." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Lors de la remise du prix du meilleur directeur sportif de l'année, Alberto Ziliani a expliqué pourquoi Piero Ausilio a été primé : "Piero Ausilio a remporté ce titre en tant que Directeur Sportif de l'Inter car il est parvenu à porter son équipe jusqu'en Ligue des Champions malgré le Fair-Play-Financier, il a su conjuguer les succès sportif et économique, même durant la campagne de recrutement." Une reconnaissance remise par Marotta, mais Ziliani tient à confirmer que : "Objectivement, nous ne pouvions pas le savoir, cette décision a été prise il y a déjà deux mois. C'est Marotta qui remettra ce prix car il l'a remporté l'année passé et parce qu'il est aussi le Président de l'Adise, il est donc le plus adapté à conférer ce prix. Les circonstances sont spéciales, mais cela me fait énormément plaisir." Ziliani démonte également le Fair-Play-Financier "Le Fair-Play-Financier avait comme objectif de réduire les écarts entre les petits et les plus grands clubs, et en ce sens, c'est un échec. Si nous analysons les recettes des sponsorisations du top 15, cela s'élève à plus d'un milliard et demi d'euros. Toutes les autres équipes réunies toutes ensemble ne parviennent même pas à en atteindre la moitié." "On voulait réduire les dépenses folles réalisées lors des acquisitions des joueurs, il suffit de voir le cas Neymar pour voir que cet objectif n'a pas été atteint. La soutenabilité est bonne, mais elle ne doit pas limiter les initiatives des Clubs, mais plutôt viser à la prévention." "Si le Fair-Play-Financier avait été introduit il y a déjà dix ans, jamais nous n'aurions connu le Psg et Manchester City, deux clubs très critiqués dans la façon de bien gérer les finances." Le Saviez-vous ? "Icardi n'était jamais sur le point de signer à la Juve, je n'en pouvais plus du Settlement Agreement, c'est un lointain souvenir à présent. Je ne veux plus de comparaison avec d'autres équipes du passé." Telles ont été les déclarations de Piero Ausilio en rapport avec la prolongation d'Icardi, du renvoi de Mourinho et du Fair-Play-Financier de l'Uefa, avant la remise de ce titre prestigieux qui l'attendait. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Ironie de la situation, l'Inter est éliminée de la Ligue des Champions alors que dans le même temps son Directeur Sportif s'est vu décerner ce titre prestigieux. Piero Ausilio pourra donc se targuer d'avoir été élu "Meilleur Directeur Sportif Italien" de la saison passée par l'Associazione Italiana Avvocati dello Sport . D'après Fcinternews.it, le Directeur Nerazzurro recevra cette récompense lundi prochain, au Four Seasons de Milan, en présence de Giuseppe Marotta qui est le Président de l'Adise, l'association italienne des Directeurs Sportifs. Une situation assez particulière étant donné que Giuseppe Marotta sera à présent l'Homme fort de l'Inter et qu'il viendra épauler Piero Ausilio à dater de ce jeudi 13 décembre 2018. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. L'affaire Vrsaljko doit encore se finaliser, "piqué" par l'Inter à la Juventus et à Naples qui à plusieurs reprises l'avait voulu. Nouvelle preuve que pour le mercato, l’Inter est au niveau des « big ». C’est un pouvoir de séduction que l’Inter a finalement retrouvé, selon les dires de Luciano Spalletti. Il en va de même pour De Vrij, qui était un objectif avéré de la Juventus et Politano qui avait presque signé au Napoli en janvier. L’équipe qui est en train de se construire à Appiano est déjà une Inter avec de l’ambition. En plus, les internationaux qui vont revenir de Russie seront tonifiés par l'expérience vécue. Le puzzle est terminé pour Luciano Spalletti et il peut désormais avoir le sourire. Le Corriere dello Sport le souligne aujourd'hui en expliquant comment le sommet annuel de Nanjing a confirmé l'engagement du Suning pour le club. Ausilio est de retour de Nanjing avec plus de sécurité pour le mercato. Il y a le feu vert pour prendre Sime Vrsaljko où les doutes seront levés probablement la semaine prochaine. Ce soir il prévoit d’aller voir l'équipe à Pise en amical contre le Zenit et il mettra Luciano Spalletti au courant des résultats des rencontres qu'il a eues en Chine avec les actionnaires. A l'Inter, il faut tout de suite un arrière droit mais aussi un milieu de terrain et éventuellement un ailier droit. Zhang entend maintenir ses promesses. ®JY DS - internazionale.fr
  13. L’Inter n’a pas envie de perdre son attaquant et notre Beneamata est bien décidée à le prolonger. Dans son agenda bien chargé, Piero Ausilio est parvenu à caler une date pour traiter avec Mauro Icardi. Ce sera le lundi 9 juillet. Le sujet principal sera la prolongation de son contrat. De plus, la date coïncide avec la reprise des entrainements à Appiano Gentile. Après avoir déjà renforcé l'équipe avec des achats ciblés et importants, le Club veut protéger son capitaine. Pour l’heure, personne ne s'est présenté pour payer la clause libératoire et notre PDG, Antonello, a révélé que les deux parties se réuniront prochainement pour parler de cette prolongation. Actuellement, si quelqu’un propose une offre à 110M€, la clause libératoire d’Icardi, ce sera à Wanda Nara et à Icardi à décider de leurs propres destinées. Du côté de l’Argentin, ce dernier attend un signe du club qui semble à présent disposé à augmenter son salaire jusqu’à 6,5M€, bonus compris. Du côté de son épouse-agent, Wanda Nara, cette dernière souhaite un salaire de 8M€ Icardi est actuellement à Ibiza, lieu où il est partie en vacances. Maurito n’a pas encore digéré sa non-retenue dans la liste des 23, mais ce dernier, à la suite du fiasco argentin, espère à présent qu’une révolution aura lieu et qu’il puisse connaitre enfin la joie d’être sélectionné. L'Inter ne compte pas céder sous la pression de Wanda d'autant qu'Icardi est lié à l'Inter. Prendra-t'elle le risque de louper une prolongation si aucun club ne se manifeste d'ici le 15 juillet ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Vis-à-vis de l’Inter, l’Uefa s’est toujours montrée rigide, surtout après l’entrée en vigueur du Settlement Agreement signé avec le club. En mai 2015, un accord a été trouvé avec la Fédération Européenne pour éviter de risquer des sanctions biens plus lourdes... Assainissement Au 30 juin 2016, l’Inter avait l’obligation d’avoir son bilan à l’équilibre, ou au pire d’avoir un déficit de 30M€ Au 30 juin 2017, le bilan devait être remis à l’équilibre Au 30 juin 2018, le bilan devait atteindre 45M€ de plus value, comme le stipule le Settlement Agreement. Cet objectif a été largement atteint et même dépassé par Piero Ausilio qui a réussi, pour l’heure, à réaliser une plus-value de 50.575M€, avec un mercato qui compte dans ses rentrées, deux joueurs talentueux : Radja Nainggolan et Matteo Politano. Concernant ces derniers, leurs coûts seront répercutés sur les bilans à venir. Le seul point "négatif" à cette bonne nouvelle, c’est que notre Club a dû vendre un grand nombre de ses jeunes pépites de la Primavera. En effet, en Italie, le centre de formation interiste est considéré comme un centre de valeur et de talent. Tableau complet des plus-values Quelle mention lui donneriez-vous ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Nulla E Impossibile per Questa Inter ! Piero Ausilio a réussi l'impossible en atteignant les 45M€ de plus-values, à l'aide des trois transferts qui seront officialisés ce samedi 30 juin ! L'information a été dévoilée sur Sky Sport et a été publiée par nos confrères de Fcinter1908.it. Le mérite de cette réussite, dans ce parcours du combattant, revient entièrement à notre Directeur Sportif qui a dû jongler entre le Gouvernement de Pékin et l'UEFA. Les trois transferts qui permettent à l'Inter d'être à l'équilibre, au niveau de son bilan 2017/2018, sont : Nagatomo à Galatasaray Jonathan Biabiany à Parme Carraro à l'Atalanta Feu vert du Suning Piero Ausilio aura aussi marqué les esprits en recrutant, à de très bons prix, Radja Nainggolan et Politano. Moussa Dembélé et Alessandro Florenzi sont également dans le viseur de l'Inter ! Comment est-ce possible que l'Inter puisse recruter du "lourd" ? Pour faire simple, la Direction de l'Inter a reçu l'ordre du Suning, tout en respectant une limite économique, de construire une équipe qui sera immédiatement capable de se battre et de concourir en Ligue des Champions. Et dire que le Mercato n'a pas officiellement débuté... Grazie Piero ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. L'Inter doit actuellement parvenir à mettre ses comptes à l’équilibre d'ici le 30 juin. A 9 jours de la date décisive, Ivan Zazzaroni a voulu mettre en avant le travail de fond réalisé par notre Directeur Sportif, qui aussi bien par de nombreux tifosi, que par la presse, fait l'objet de critiques, parfois très (trop) injuste, au vue des finances dont dispose le Club Pour Zazzaroni, Piero Ausilio est le plus grand protagoniste de ce "début de mercato" en juin. Notre Directeur Sportif doit en effet, jongler entre les achats et les ventes pour respecter le Fair-Play-Financier. Dans son analyse, on peut constater que le Directeur Sportif de l'Inter a mis en place un Mercato, jusqu'à présent intéressant, et qu'il pourrait bien arriver à entrer dans les paramètres du Fair-Play-Financier, grâce à la Privamera. Il a été aussi capable de grands coups pour renforcer l'équipe première de l'Inter. Voici où nous en sommes actuellement: Stefan De Vrij : Gratuit Kwadwo Asamoah : Gratuit Lautaro Martinez : 20M€ avec les taxes Radja Nainggolan : 24M€ (avec Santon et Zaniolo en échange, soit une plus-value de 14M€) Kondogbia a été vendu à 25M€ Nagatomo va signer au Galatasaray pour 2,8-3M€ Ausilio sera déjà parvenu à réaliser un très grand travail Et il semble que bon nombres d'interistes l'oublient. De même d'autres transactions sont toujours en cours... et elles peuvent, si elles se concrétisent toutes, rapporter 34M€ de plus-values, voici ce que nous communique la Gazzetta Dello Sport: Radu et Valietti vont signer au Genoa pour 12M€ (en contre-partie, l'Inter reçoit en prêt avec droit de rachat Salcedo et Serpe). Preziosi souhaite s'offrir Pinamonti pour 10M€. Ausilio veut inclure une option de rachat Une rencontre s'est tenue hier avec Sassuolo pour parler de Merola et Zappa, évalués à plus de 5M€. Conernant Sassuolo, l'Affaire Politano n'est pas close. Bettella signera aujourd'hui à l'Atalanta pour 7M€. De son coté, la Sampdoria veut Emmers... Leganes est intessé par Puscas qui a évolué à Novara, la transaction pourrait se faire pour 5M€ Et si au final, Piero Ausilio était bien meilleur que Walter Sabatini pour maintenir les comptes à l'équilibre ? ®Antony Gilles- Internazionale.fr
  17. Selon le Corriere Dello Sport, nos deux dirigeants sont prêt à tout pour que le transfert du Diable Rouge se réalise : "Il y a un véritable blitz de la part de l’Inter pour recruter Moussa Dembélé. Hier, Piero Ausilio n’était pas au siège du club, tout comme Giovanni Gardini, qui était absent de la Lega où se déroulait une réunion relative aux équipes B. Une réunion que Gardini ne manque jamais en temps normal." "Ces deux faits étranges ont mis en évidence que nos dirigeants sont partis en Angleterre pour conclure le transfert du milieu de terrain belge. Des contacts évidents avaient récemment eu lieux durant ces derniers jours, mais il semble que le Club du Corso Vittorio Emanuele souhaite conclure rapidement ce transfert." "Nos dirigeants ont donc mis sur pieds un déplacement pour rencontrer Daniel Levy, qui dispose des pleins pouvoir chez les Spurs. Peu importe la suite des évènements, l’Inter s’active en vue de son retour en Champion’s League, une compétition à laquelle prendra part la formation de Pochettino. Le fait de voir notre Direction se présenter en personne pour traiter d’un joueur est un comportement naturel chez les grands clubs." La seule inconnue reste la demande de Tottenham Dembélé dispose encore d’un an de contrat avec les Spurs, il y gagne 4,5M€/ans et il aura 31 ans en juillet. Il a déjà informé son club qu’il ne compte pas prolonger son aventure. En effet, il a décidé de vivre une nouvelle expérience en Italie et a déjà dit "oui" à l’Inter. Pour Tottenham, le mieux serait de vendre le joueur à un club chinois, afin d'en récolter un maximum d'argent et également d'éviter de le recroiser chez un concurrent en Ligue des Champions. Toutefois, l'opération pourrait se conclure pour une somme avoisinant les 23M€. Au niveau des prétentions salariales, le joueur souhaiterait toucher 6M€ par saison. Outre l'Inter, le joueur serait également dans le viseur de la Juventus, du Napoli et du Milan. Pour Spalletti, Dembélé a tout du parfait milieu de terrain, il dispose d’une expérience internationale (En Ligue des Champions et avec la Belgique), il est fort physiquement, il est doué qualitativement et quantitativement. Selon Spalletti, il peut former avec Brozovic, notre paire idéale au milieu du terrain. De son côté,Tottenham a demandé quelques informations sur plusieurs joueurs interistes, hier lors d’une réunion au sommet. Il semblerait que Perisic soit très apprécié par le club anglais, ce dernier avait également manifesté un timide intérêt pour Brozovic…. Si Dembélé signe, un milieu de terrain devra partir En effet, si l’international belge débarque, le club comptera 5 joueurs pour son milieux de terrain. Etant donné que l’Inter devra proposer une liste de 21 ou 22 joueurs, suite aux dernières sanctions de l’UEFA, il semble impossible que l’équipe reste avec un tel nombre de milieu de terrain. Le joueur le plus facile à "sacrifier" semble être Borja Valero, mais les rumeurs de Mercato n’exclut pas le départ de Matias Vecino, en cas d’arrivée de Sarri à Chelsea. En effet, l’uruguayen, qui sera présent au Mondial était déjà courtisé par Sarri au Napoli et les deux compères se connaissent à la suite de leurs passage à Empoli. En cas de départ de Vecino, l’Inter pourrait réaliser une plus-value d’une dizaine de millions d’euros, ce qui aurait un impact important sur la systématisation des comptes. Toujours concernant les Blues, beaucoup s’interroge sur l’intérêt réel que porterait le club pour Mauro Icardi. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Parmi les objectifs du Mercato de l'Inter, l'arrivée d'un nouveau milieu de terrain pour jouer aux côtés de Brozovic fait son chemin. Et d'après le Corriere Dello Sport : "Dans le viseur de Piero Ausilio, on retrouve actuellement Moussa Dembélé qui évolue à Tottenham et, pour essayer de traiter avec les Spurs, un voyage à Londres a été programmé par le Directeur Sportif Nerazzurro. En ce moment, Dembélé est le premier choix pour renforcer le milieu de terrain, il serait placé aux côtés de Brozovic pour construire une paire forte qui combine force, physique et qualité." "Concernant Barella, l'Inter pourrait songer à le recruter également cet été mais en le laissant terminer son contrat actuel jusqu'en 2019. Une situation similaire à celle de Bastoni avec l'Atalanta." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Questionné par Premium Sport lors de la remise du "Premio Maestrelli", Piero Ausilio s’est livré sur la période cruciale que traverse l’Inter. Le prix Maestrelli ? "Cela fait toujours plaisir de recevoir ce prix car il émane d’autres adeptes du métier. De mon côté, j’ai toujours basé ma carrière avec les jeunes et ce prix est la récompense d’un travail important pour eux et le Calcio. Recevoir ce prix me rends fier et me fait plaisir." Face à la Lazio, ce sera votre Finale pour accéder à la Ligue des Champions ? "Ce sera une finale avec la Lazio, si nous faisons notre devoir face à Sassuolo. Nous sommes encore loin du 20 mai et nous devons raisonner match après match, comme nous l’avons si bien fait à Udine ; À présent, nous ne pensons uniquement qu’à Sassuolo, puis, en fonction de l’évolution des choses, nous nous concentrerons sur cette ultime rencontre." Avez-vous des regrets sur ce championnat, avec un tel départ canon ? "Non, pour ce qui nous regarde, notre objectif était clair. Nous étions conscients que nous allions disputer un championnat pour nous relancer, il ne faut pas oublier que le projet de Spalletti n’a débuté qu’au mois de juillet. Nous lui avons recruté quelques nouveaux joueurs, mais au final nous avons repris avec un noyau très proche de celui de nos précédentes saisons." "De là, nous sommes parvenus à grandir en obtenant des résultats importants qui nous ont permis d’être leader en novembre. Mais nous savions que la finalité de notre objectif était de se qualifier pour la Ligue des Champions. Nous avons connu une saison faite de hauts et de bas, je suis également convaincu que l’Inter a mûri par rapport aux mois d’octobre et de novembre, alors même que nous étions en tête. Ce qui me fait toujours sourire, c’est l’évaluation franche et convaincue de Spalletti." "À présent, l’Inter est devenu une équipe bien plus mature, elle a beaucoup grandi. Nous avions tenté d’autre projets les années précédentes, mais le projet mis en place par Spalletti n’a même pas un an et je suis convaincu que nous allons toujours nous améliorer." Spalletti, à deux journées de la fin, est parvenu à faire mieux que ses confrères des dernières saisons... "Pour vous, seul le classement final compte, mais pour nous, ce qui compte, c’est de grandir. Cette équipe s’est améliorée par rapport à celles du passé et par rapport à celle du début de saison. Nous pouvons encore faire mieux, en fait, nous avons déjà réalisé certaines choses pour la saison à venir, tout est prêt à ce niveau là. Nous ferons tout pour être compétitif sur cette fin de Série A et pour nous qualifier en Champion’s League. Si nous ne parvenons pas à nous qualifier, nous arriverons tout de même à faire certaines choses pour nos tifosi et pour être encore plus compétitif." Est-ce que certaines programmations du futur dépendent de la Ligue des Champions ? "La Ligue des Champions représente un plus, d'un point de vue économique, mais cela ne changera rien pour nous, d'un point de vue technique. L’ambition du Suning reste inchangée ; Et puis c’est normal d’être tenté par la Champion’s qui te rapporte quelques millions supplémentaires. L’Inter qui vient de naître veut durer dans le temps et ne pas vivre qu’une saison : nous voulons réaliser des choses importantes. Cette année reste positive et elle deviendra excellente si nous sommes dans le top 4. Elle reste un grand point de départ pour les années à venir." Rafinha et Icardi ? "Au-delà de la durée et de la validité d’un contrat, il y a la volonté de l’Inter et d’Icardi de continuer, encore ensemble, pour faire de grandes choses." "Pour Rafinha, ce n’est pas une question de formule de prêt ou d’achat. La volonté de Rafinha est importante est-il l’a déjà manifesté en voulant signer à l’Inter. Nous disposons d’une option et lui est prêt à signer à l’Inter pour 4 ou 5 ans, mais il ne compte pas rester Nerazzurro uniquement six mois ou un an. Nous devons à présent faire nous-même certaines évaluations, mais nous sommes ravis de ses prestations, il nous a séduit du point de vue technique et également du point de vue moral. On dirait que l’on parle d’un joueur qui est à l’Inter depuis 10 ans, alors qu’il n’y est que depuis 4-5 mois." Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. Milan - Après la rencontre face au Toro, le directeur de l'Inter Piero Ausilio a déclaré qu'il essaierait de garder Rafinha et Joao Cancelo, tout en laissant entendre que Stefan de Vrij et Kwadwo Asamoah pourraient être les prochaines recrues de l'Inter. "Nous devons essayer de récolter des points à chaque match, même lors de voyages difficiles comme à Turin et Bergame, car c'est de cette manière que notre objectif sera atteint. Il y a des hauts et des bas, mais je dois dire que cette année il y a eu plus de hauts que de bas." a-t-il déclaré au micro de Mediaset Premium. Le mercato "Nous avons promis de ne pas parler du marché des transferts avant le 20 mai, et cela vaut pour les joueurs qui entrent ou sortent. Rafinha et Joao Cancelo sont des joueurs importants pour l'Inter, nous voulons bâtir l'avenir autour d'eux même s'ils possèdent clauses très élevées. Nous élaborerons nos stratégies un peu plus tard." Ausilio aurait déjà conclu un accord avec le défenseur central de la Lazio De Vrij de même qu'avec l'arrière gauche de la Juventus Turin Asamoah, qui devraient être tous les deux des joueurs de l'Inter en juin prochain. Lorsqu'on lui a demandé spécifiquement au sujet de ces joueurs, Ausilio n'a rien nié. "Le marché des transferts a lieu lors de certaines périodes mais nous travaillons tous les jours et suivons différentes situations. Nous voulons nous assurer que nous serons prêts quand on fera appel à nous et nous verrons au moment venu si nous réussissons à faire quelque chose. Nous travaillons dessus car tous les autres clubs veulent s'améliorer d'une saison à l'autre." ®Rheyou Diamweli – internazionale.fr
  21. Suite à la pluie de critiques qui a suivi le départ de Walter Sabatini, le Suning a réagit par l'intermédiaire de Steven Zhang: "J’imagine que certaines personnes ne s'y retrouvent simplement pas, ces dernières font régner une certaine confusion, mais cela ne nous empêchera pas de continuer à travailler, de nous battre et de défendre avec passion la couleur Nerazzurra, pour tout ce qu'elle représente dans le monde. Amis interistes, restons concentrés, ne nous laissons pas entraîner dans cette négativité ! " - Ce message sert avant tout à confirmer les intentions de l'entreprise, à garder l'équipe concentrée sur son objectif saisonnier et à ne pas provoquer plus de remous en ce moment crucial de la saison. Concernant le poste vacant, ce dernier pourrait rester inoccupé jusqu'à la fin de l'année voire plus. En effet, les structures actuelles de l'Inter et du Jiangsu Suning sont déjà en place. Pour l'Inter, cette dernière n'a pas perdu son Directeur Sportif, Piero Ausilio. Ce dernier semble d'ailleurs proche de clôturer les dossiers Asamoah et De Vrij. A lui, à présent d'agir de manière totalement indépendante sur le Mercato, lui qui mise sur des joueurs "plus" abordable (De Vrij, Asamoah) tandis que Sabatini voulait à tout prix recruter des joueurs du calibre de Javier Pastore... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Le mercato fut bloqué lors de la session hivernale mais pour la saison prochaine, l'Inter a pris de l'avance. Le Directeur Sportif, Piero Ausilio, travaille à renforcer l'équipe mise à la disposition de Spalletti et a déjà fait quelques coups intéressants. En premier, Lautaro Martinez, arraché au Racing en anticipant la concurrence de beaucoup de clubs. Parmi lesquels, le Borussia Dortmund qui avait présenté une offre supérieure aux 25M de l'Inter mais les allemands sont arrivés en retard, l'Inter avait déjà tout bloqué. En attendant de connaître l'avenir d'Icardi, Ausilio a aussi mis en place deux opérations d'envergure : De Vrij et Asamoah qui arriveront de la Juve et de la Lazio en fin de contrat. Les deux défenseurs pourraient être suivis par un autre objectif de l'Inter, Bernard du Shakhtar. A cause du FPF mais aussi des restrictions imposées par le gouvernement chinois, l'Inter a du changer de stratégie et compte sur les jeunes potentiels et les opérations low cost. L'Inter est moins dépensière, aussi bien du point de vue de Pékin que de celui de Nyon. La mutation génétique est d'envergure, que cela plaise ou non. Il est difficile de croire que la situation à Nankin change de si tôt, il ne reste donc plus qu'à espérer que l'argent en jeu soit mieux dépensé que par le passé. En parallèle, il faudra que la galaxie Suning veuille bien mettre à profit l'expérience récemment acquise dans le monde du football. Du reste, la famille Zhang, en plus de son budget colossal, est ambitieuse, comme l'Inter.
  23. Selon le Corriere Dello Sport, la saison à venir devrait s'articuler autour de Luciano Spalletti. Malgré le départ de Sabatini, l'entraîneur des Nerazzurri a l'intention de rester à l'Inter et le club renouvellera son contrat, s'il parvient à atteindre la Ligue des Champions, l'objectif fixé en début de saison. La tendance tend à confirmer la permanence du natif de Certaldo, car la prochaine préparation estivale aura lieu à la Pinetina, lieu souhaité par Luciano. Tony Damascelli (il Giornale): "Un proverbe chinois dit: Quand il pleut, l'imbécile maudit les dieux, le sage reçoit un parapluie. Sur base de cette citation, il semblerait que le duo Capello-Sabatini ait décidé de revenir sur le vieux continent, plutôt que de sombrer en Asie. La Chine n'est pas du tout proche, il n'y a pas de miracle, pas de rêve de l'Orient. Capello est un vieux loup de mer qui connait les tempêtes et sait comment y naviguer, tout comme Sabatini. L’abandon de l'expérience chinoise signifie que les projets sont confus et que la bureaucratie du régime empêche leurs réalisations. Cela signifie que les Chinois, ceux qui ont pris possession de deux de nos clubs les plus illustres, ne sont pas l'espoir de l'avenir. Cela signifie qu'ils jouent leurs jeux sur la peau de notre football. Car il n'y a pas d'autres exemples, au niveau européen, d'investisseurs chinois propriétaires des grandes équipes, que ce soit en Premier League, en France ou en Espagne. D'autre part, les chinois de Milan ont profité de situations délicates et fragiles, ils ont affiché des programmes, promis des réalisations mondiales, tout ce que contient une propagande électorale. De nombreux Tifosi croyaient en ce rêve jusqu'à présent. Mais actuellement les deux clubs milanais doutent de leurs propriétaires respectifs, avec pour l'Inter, un Suning toujours plus éloigné". Pour Damascelli: "La Chine est vraiment un autre monde qui a trahit les attentes et ses engagements. Avec Capello qui quitte la direction technique du club chinois, et Walter Sabatini qui quitte Suning, la position de l'Inter équivaut à une lourde défaite. Tout n'est pas foiré, mais je crains le pire est encore à venir." Kwadwo Asamoah a cherché et a déjà trouvé une maison à Milan. Pour la Gazzetta Dello Sport, cela signifierait qu'il a accepté la proposition pour un contrat de trois ans qui lui a été soumis par Piero Ausilio. Suite au départ de Sabatini, Massara quitte également le Suning Group. Massara était le bras droit de Walter Sabatini. Il est considéré comme l'un des Directeurs Sportifs parmi les plus prometteurs en Italie. Piero Ausilio restera seul aux commandes. Même si Sabatini était certainement un allié important, ce dernier voulait fourrer son nez partout, même au prix de se battre contre une propriété qui peine encore à comprendre les mécanismes, la logique et la passion du football italien en général, et d'une place comme Milan en particulier. Pour être clair, Sabatini n'était pas un "Monsieur", souligne la "Rosea". ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Milan – Le Directeur Sportif des Nerazzurri a été interviewé par Rmc Sport, sur la vie à l’Inter: Sur notre radio, il va y avoir une analyse sur l’Inter… "Cela me fait plaisir que l’on soit suivi, que l’on se comporte bien et que l’on analyse nos informations, c’est du beau boulot. Nous respectons le travail des journalistes et nous faisons part d’une disponibilité absolue et nous vous souhaitons bonne chance pour cette nouvelle aventure." Pensez-vous que l’Inter sera capable de répondre aux attentes et aussi aux exigences des Tifosi Nerazzurri ? "Je m’attends à voir de la continuité dans les résultats, nous avons réalisé un beau travail, nous avons commencé avec Spalletti et nous souhaitons redevenir des protagonistes. Nous avons su engranger tant de points et à présent, nous avons des difficultés à faire des résultats." "Nous voulons nous relancer et recentrer nos travaux sur nos objectifs. Nous sommes en ligne avec nos objectifs de début de saison et nous sommes en pleine course pour la Champion’s et cela va continuer jusqu’à la fin de la saison." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Milan – Une réunion s’est tenu entre notre Directeur Sportif Piero Ausilio et notre Coordinateur technique du Suning, Walter Sabatini. Ces derniers ont fait une mise au point de la situation sur tous les noms sondés cette semaine. Un seul achat d’ici au 14 janvier… Actuellement, pour la reprise des entraînements du dimanche 14 janvier, seule une nouvelle tête devrait faire son apparition à la Pinetina : Alessandro Bastoni. Le défenseur central acheté à l’Atalanta et prêté à cette dernière viendra combler numériquement ce secteur sensible de l’équipe. Pour l’instant, Danilo D’Ambrosio et Joao Miranda sont en convalescence et devraient bientôt être de retour. Mais l’Inter compte investir en défense En effet, le canal reste ouvert avec les agents de Stefan de Vrij qui est bien décidé à ne pas renouveler son contrat avec la Lazio. Le principal concurrent de l’Inter se nomme le Fc Barcelone qui devrait perdre Umtiti qui est destiné à Manchester City. La crainte pour l’Inter serait que le Barça fasse une offre immédiatement pour renforcer sa défense. Selon la Gazzetta dello Sport, l’Inter continue à travailler en coulisse et à répéter son intérêt au joueur, ce dernier s’il signe à l’Inter percevrait 4M€/ans dès le 1 juillet 2018. Si tel est le cas, notre Direction envisage de ne pas renouveler Miranda qui pourrait conclure son expérience à l’Inter dès le mois de juin. Avec Milan Skriniar, il s’agirait tout simplement de la défense du futur pour l’Inter. Pour l’attaque, il faut un élément capable de casser les lignes, un meneur de jeu : Pastore, Mkhitaryan, Deulofeu et Ramires sont dans notre viseur, mais il y a également des obstacles importants : L’argentin et l’arménien disposent de salaires élevés, même si pour le Mancunien, un échange avec Joao Mario pourrait peser dans la balance. Concernant Deulofeu, Barcelone ne veut pas le prêter et Villareal semble intéressé pour l’acheter : L’Inter ne peut pas s’aligner. Ausilio et Sabatini recherchent donc d’autres profils, peut-être des noms moins ronflants, mais avec des caractéristiques en tant qu’ailiers qui peuvent fournir des alternatives constantes à Candreva et Perisic. Le fait que Barella a prolongé met un terme à l’idée de le reprendre gratuitement en juin, mais le joueur restera sur le marché des transferts cet été et l’Inter pourrait revenir à la charge. En ce qui concerne les départs, Gabriel attend des nouvelles du Brésil où il a été autorisé, par son club, à y passer des vacances, alors qu’hier avait lieu le match Benfica–Sporting. Santos reste l’option la plus probable pour un prêt qui pourrait couvrir la totalité de l'année 2018. Pendant ce temps-là, Salvatore Esposito, milieu né en 2000, a été transféré à Spal. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...