Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'rafinha'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Série A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Série A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Évènements de Inter Club Paris

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

16 résultats trouvés

  1. Don Tony

    Le Barça prêt à un coup bas pour Rafinha

    En effet, c’est une surprise pour personne, l’Inter aime Rafinha et Rafinha aime l’Inter. Seul problème, l’Inter ne peut pas se permettre d’acheter un joueur avant le 1er juillet 2018, où là, elle pourra se faire "un peu plus plaisir". Profitant de cette situation, le FC Barcelone n'est pas disposé à donner Rafinha aux Nerazzurri et le club catalan a très mal digéré le fait que l’Inter n’ait pas respecté son pacte de payer les 35M€ pour le joueur, en cas de qualification en Ligue des Champions. De plus pour les Catalans, la pilule est d’autant plus dure à passer car l’Inter songe à proposer à nouvau un prêt conditionné, voir transférer le joueur à un prix inférieur aux 35M€-38M€ convenu. En effet, le quotidien catalan Sport, n’a pas tort, un Gentlemen Agreement avait été convenu. Le Barça compte renvoyer l’ascenseur à l’Inter Et cela risque de passer par le Tottenham de Pochettino, qui voudrait renfoncer son milieu de terrain et qui connait parfaitement bien Rafinha. L’Inter est, pour l’instant, obligée d’attendre le premier juillet et de régler ses problèmes avec le Fair-Play-Financier. Mais informé de cette nouvelle, il n’est pas exclu que les Nerazzurri demanderont à rencontrer le Fc Barcelone, en compagnie de Mazinho, père et agent du joueur, pour parvenir à débloquer la situation. Est-ce que le Barça ne s’est toujours pas remis de cette nuit du 27/04/2010, une demi-finale qu’elle aurait dû gagner, s’il elle n’avait pas trouvé l’Inter de Mourinho sur son chemin et pourtant réduite à dix ? L’avenir de cette transaction nous le dira… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Don Tony

    Rafinha & Cancelo ne se laissent pas faire

    En effet, le futur de Rafinha et de Joao Cancelo est encore incertain et l'Inter est obligé de patienter jusqu'au 1er juillet 2018 pour agir... Rafinha Ce dernier souhaite retourner à l’Inter, tandis que le Fc Barcelone souhaiterait le vendre pour remplir ses caisses. A ce sujet, Sport annonce une offre de West Ham. De son côté Rafinha n’est pas disposé à l’accepter et attend de voir ce qu’il se passera avec l’Inter, où un feeling spécial s’est créé, aussi bien avec le club qu’avec les tifosi. Pour l’Inter, il faut impérativement attendre le 1er juillet avant d’agir Joao Cancelo L’ailier portugais a dit "non" à Jorge Mendes qui souhaitait le voir signer à Wolverhampton, même si Valence aurait encaissé 40M€. Pour le portugais, ce dernier souhaite une destination plus importante du point de vue sportif. Selon Sky Sport, la Juve a proposé un prêt avec obligation d’achat, pour une somme assez importante et le Napoli est aussi sur le coup. Mais Valence est obsédé par les 40M€ en provenance d’Angleterre. L'Inter, elle, ne peut qu'espérer qu'il lui sera possible de réaliser une transaction pour le recruter à nouveau, et ce, malgré les problèmes récents qui ont émaillés les deux clubs. Autant l'espoir est grand pour le brésilien, autant l'Inter se montre pessimiste pour le portugais ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. C’est un fait, le Fc Barcelone n’aura fait aucun cadeau à l’Inter. Le Club Nerazzurro n’étant pas capable de débourser les 38M€ nécessaires dans les temps imparti, Rafinha est de retour en Catalogne. Rafinha, ce n’est jusque qu’un au revoir... En effet, Mazinho a tout tenté au siège du Barça pour permettre à son fils de rester une saison supplémentaire à l’Inter, en proposant un prêt avec un droit de rachat ou une obligation de rachat, mais il a trouvé porte close. Toutefois, vu la volonté du joueur qui ne souhaite que les Nerazzurri, l’Inter devrait retourner sur la table des négociations, avec les catalans, dès le 1 juillet, pour l’ouverture du Mercato. Cette envie de rester à l’Inter n’est pas présente chez Joao Cancelo. Outre le fait qu’il s’était fait approcher par la Juve. Il semble que son futur soit destiné à jouer en Premier League, chez le promu de Wolverhampton, qui est disposé à satisfaire la demande de Valence. Joao Miranda a dit oui à l’Inter En conséquence, le Capitaine brésilien restera Nerazzurro, jusqu’à fin 2020. La fumée blanche est donc de sortie et la signature de son nouveau contrat doit être encore validée. En effet, Joao signera sa prolongation avant de partir au Mondial Russe, il est actuellement avec son équipe nationale en vue de se préparer au match amical face à l'Autriche, à Vienne qui aura lieu le 10 juin. Son salaire se verra sensiblement diminué. Le prochain joueur à être prolongé, sauf si une offre importante est déposée sur la table, sera Antonio Candreva. S’il vient à prolonger, il verra également son salaire diminué, ce qui permettra, aux comptes de l’Inter, de pouvoir respirer un peu plus.. Dembélé à l’Inter, Mario Bros à Tottenham ? Moussa Dembélé est le joueur désiré par Luciano Spalletti, ce dernier l’a confirmé auprès de notre Direction Sportive. L’Inter compte faire de son mieux pour satisfaire son entraîneur et un observateur interiste sera présent, ce soir, à Bruxelles pour la confrontation entre la Belgique et l’Egypte. Spalletti a d’ailleurs mis la pression, car il souhaite disposer de Moussa Dembélé, voire d’un autre renfort, d’ici le début de la préparation estivale qui commencera le 9 juillet. De Vrij, Asamoah et Lautaro Martinez seront déjà présent. Tottenham demande 30M€ pour son Diable Rouge, du côté de l’Inter, le club songe à faire diminuer sensiblement le prix en insérant Joao Mario qui a exprimé son désir de continuer à évoluer en Premier League. En espérant que Kia Joorabchian ne prévoit pas un mauvais coup, ce dernier est également convoqué pour ce transfert et pour insérer Joao Mario comme contrepartie. L’Inter montre qui est le Patron à Wanda Sur les réseaux sociaux, Wanda Nara ne cesse de provoquer l’Inter. Son dernier fait d’arme étant de photographier un Zèbre avec toutes les interprétations qui peuvent en découler. Wanda Nara doit être recadrée et l’Inter compte le faire. Au lieu de voir l’Inter passer la seconde pour prolonger Mauro, l’Inter a décidé de laisser le temps faire son œuvre : "Icardi (Wanda) veut une augmentation, l’Inter est disposé à les satisfaire, mais aux conditions du Club, sur base de tableaux salarial et temporel." Wanda n’est pas d’accord avec cette façon d’agir et est attirée par l’appât du gain. Comme le confirme Fabrizio Biasin, l’Inter tente le coup de Poker : "Nous nous reverrons après le 15 juillet, lorsque la clause aura expiré." L’Inter assume donc le risque de perdre son joueur, mais au "pire" elle encaissera les 110M€. Du côté de l’Inter, le club est également convaincu de l’attachement de son Capitaine pour nos couleurs, et ce sera à lui de le prouver si une offre arrive. Inter 1-0 Wanda ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Ce mardi, l’Inter devrait exercer son droit de rachat au Fc Barcelone pour s’offrir les services de Rafinha : 35M€ + 3 de bonus. Cependant, les comptes de l’Inter, qui est à la recherche de plus-value, ne lui permettent pas de débourser une telle somme pour le brésilien… Non Mollare Mai Mais la porte reste ouverte, par le fait que le brésilien lui-même souhaite rester à l’Inter et du fait de ses prestations abouties, qui ont permis à l’Inter de se qualifier en Ligue des Champions, les deux parties ont la même volonté : Continuer ensemble Selon la Gazzetta Dello Sport, Piero Ausilio va demander au Champion d’Espagne, un prêt de 2 ans avec obligation de racheter le joueur pour l’insérer dans le futur bilan. Un prêt qui sera onéreux bien évidemment. Le club catalan devra y répondre, et même si grâce à l’Inter, Rafi est redevenu un joueur "sain" de la Cantera Blaugrana, tout à un prix. Le Fc Barcelone est prêt à laisser la porte ouverte, et comme le souligne Mazinho, la balle est dans le camps des Nerazzurri. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Damien

    [SONDAGE] Rafinha ou Cancelo ?

    Si vous devez en garder qu'un seul, vous choisissez qui ?
  6. Ce jeudi s’est tenu la conférence de presse de fin de saison de Luciano Spalletti. Fort d’avoir atteint l’objectif fixé par le Suning, notre entraîneur s’est livré à la presse, en étant, comme à son habitude, franc et honnête. "Je remercie le club de m’avoir donné la possibilité de vivre ces émotions avec ces couleurs qui à présent me correspondent bien aussi, je remercie le Club, mes collaborateurs, tous les entraîneurs qualifiés, les personnes qui se sont montrées fortes caractériellement parlant pour arriver à faire en sorte que nous atteignons ce niveau, ces personnes qui nous ont permis de résister et de traverser les moments de difficultés que nous avons connus. A présent nous nous retrouvons tous avec beaucoup de satisfaction. Je remercie aussi le personnel qui travaille ici à la Pinetina, Stefano Vecchi et naturellement les Tifosi." "Les Tifosi sont les fondations et je suis celui qui pose les bases, sans eux, cela m’aurait été difficile de construire quelque chose...Avec nos tifosi nous sommes capable de construire des gratte-ciels remplis de victoires. C’était si beau à Rome, ils étaient si nombreux, je les ai vu si fier, ils méritaient absolument ce qui venait de leur arriver." "La volonté de l’équipe a toujours été d’aller de l’avant, ce qui a rendu nos résultats très importants, ils sont restés éloignés de la Champion’s League, mais ils ont mérité et obtenu l’accès à cette qualification, nous avons mis notre nez dans la merde, durant les dernières minutes et on a vu que tout le monde se donnait avec son cœur et nous avons eu de la chance, nous avons vu cette volonté de réussir, de vouloir jouer la qualification." "C’était une finale de championnat disputée. Il y avait aussi de nombreux tifosi présents pour la Juve et la Roma en Champion’s, sans oublier les qualités absolues qu’a proposé le Napoli dans son jeu. Nous avons vu des équipes comme la Lazio et l’Atalanta qui auraient mérité d’atteindre les compétitions européennes. Le retour d’Ancelotti dans notre championnat confirme qu’il est en croissance et ce sera un plaisir de le revoir à mes cotés, c’est aussi une fierté car il s’agit d’une personnalité italienne qui a réalisé des belles choses à travers le monde." Ce qui nous a fait le plus mal ? "Il y a eu beaucoup de bons moments durant la saison, mais le plus dur était la défaite face à la Juve, vu le déroulement du match, mais le moment le plus difficile et que je n’aurais jamais voulu vivre c’est ce qui s’est produit pour la famille Astori. Je l’ai connu et j’en reste proche." Le retard avec les premiers ? "Nous devons être ambitieux, nous voulons nous améliorer, parce que nous voulons rester dans les premiers, nous nous y sentons bien et il y a probablement des choses qui se sont produites, que nous avons vécu et qui nous permettrons de faire encore un mieux, nous voulons réduire cette différence." "Cette différence devient remarquable et elle a été comprise au sein de l'équipe. La réalisation de notre résultat représente un accomplissement, pas une simple étape. Vous devez bien travailler, vous devez être bon, l'année dernière au début de saison, nous nous sommes loupés. Comme je l’ai déjà dit plusieurs fois, vous ne pouvez pas faire rêver les Tifosi, nos objectifs sont importants et l’Inter a son histoire, ses forces et vit avec du cœur, vous devez être honnête vis-à-vis de ceux qui vous donnent cette émotion et qui vous confient leurs cœurs." Le Mercato ? "Le Club l’a très bien commencé, mais le plus important, ce sera de tenir compte de ce qui est fondamental. Le football a changé, tout a changé, avant, on pouvait donner un penalty sans possibilité de revenir sur cette décision, à présent c’est possible. Il faut prendre en compte tout cela." "J’ai besoin de faire de la clarté sur le Settlement Agreement qui a été signé par le propriétaire précédant du club et dont nous avons hérité et qui nous force à respecter certains critères. Nous devons faire attention à nos comptes et assainir la société, comme nous l’avons toujours fait. Il y a des spécialistes qui travaillent sur ce sujet, mais il y a besoin de remettre certaines choses à leur place et d’investir méthodiquement, il ne faut plus faire comme l’année passée et parler des joueurs d’un certain calibres car cela devient difficile par la suite." "Je ne dis pas que cela ne puisse pas se produire, mais cela passe aussi à travers les parties qui se sont déroulées. Et à ce sujet, je peux déjà vous dire qu’il ne nous est, actuellement pas possible de racheter Cancelo et Rafinha, il faudra revoir la situation dans le futur." Icardi ? "Garder des joueurs de ce niveau est difficile. Il y a la volonté du joueur, son point de vue sur le rôle qu’il veut tenir, s’il a envie ou pas de rester. Ce n’est pas le cas avec Mauro, mais je ne peux pas dire ce qu’il se produira si une offre est déposée sur la table, c’est quelque chose qui peut se comprendre, c’est le Mercato." "C’est évident que si des joueurs importants partent, cela diminue ta possibilité de grandir, mais ils doivent admettre qu’ils ne sont pas plus important que le club. Tout dépend de cela." Mon contrat ? "En ce qui concerne mon contrat, je me sens bien à l’Inter et même si nous n’avions pas atteint notre objectif, cela n’aurait rien changé pour moi. Un objectif se construit avec tellement de facteurs, de travail, d’idées, de fatigue, de toutes ces choses importantes. Le club a répété hier, qu’il souhaitait me proposer un nouveau contrat, mais ce qui m’intéresse, c’est d’avoir le contrat qui me semble le plus juste. Je ne signerai pas un contrat avec l’Inter pour deux années de plus juste pour avoir une revalorisation salariale. Je dispose déjà d'un contrat." "Notre championnat est si beau, les stades sont pleins, les enfants viennent au stade, les Tifosi de l’Inter et du Milan apportent un enseignement important, ce que l’on vit au Meazza est incroyable, c’est une mentalité européenne." Skriniar ? "Vous voyez toujours sur son visage de la sérénité, c’est lui qui te fait aller où il veut, il se met à la disposition de l’équipe. C’et un garçon qui a du caractère, qui a de la personnalité, de l’intégrité et du physique. Milan a toujours dit qu’il veut rester à l’Inter et si son futur venait à être mis en discussion, cela me déplairait au plus haut niveau." Que s’est-il passé avant le match face au Benevento ? "Il semblait y avoir une conjonction astrale, les joueurs pensaient qu'il y avait des raisons externes qui n'avaient rien à voir avec le football. Je n’ai pas de mots pour vous l’expliquer, c’est difficile. On voyait que les joueurs pensaient qu’ils avaient des comptes à rendre, et c’est dans ce genre de moment-là, que vous devez précisément prendre des décisions bien définies." "Dans notre dernier match, face à la Lazio, j’ai vu des joueurs très forts, qui avaient retrouvé leurs qualités. La différence c’est de mettre en pratique la force mentale que nous puisons sur ces 20 dernières minutes de la saison." Si j’ai remarqué l’état dans lequel était Ranocchia ? "Vous l’avez lynché pendant des années, même lorsque je suis arrivé. Il est ici à l’Inter et il y restera. C’est un joueur très fort mentalement, cela s’est vu lors de son entrée en jeu. Je peux vous dire que dans les vestiaires, d’autres peuvent avoir des choses sur la conscience. Il monte au créneau et n’hésite pas à se confronter, même s’il s’agit d’une mauvaise passe à traverser. J’ai une méthode de mesure pour voir qui se donne à 100% et Ranocchia est Interiste à 100%”. Les objectifs de la saison à venir ? "Comparé à l’année passée, je ne veux plus vous voir citer des noms dont nous savons tous qu’ils ne pourront jamais venir. Il me semblait que vous pouviez aller mettre votre main là où vous vouliez, que vous montriez vos muscles sur vos raisonnements et ce de façon grossière, c’est pour cela que j’ai dit Basta. Pour atteindre un objectif, je dois être capable d'avoir les moyens de l’atteindre et cela n’a pas été le cas." Si j’aurais dû m’auto-critiquer ? "Non, je suis quelqu’un de droit. Nous avons fait un mercato similaire, par rapport aux joueurs que nous avions déjà dans l’équipe. Borja est un grand joueur, Vecino aussi, mais y avait aussi Kondogbia. J’allais jusqu’à l’entraîner le soir, jusqu’à 20h, car j’avais envie qu’il reste. Valence a élevé sa clause à 80M€. Medel a de la qualité et du caractère." "Des joueurs de qualité sont partis, ensuite c’est clair que lorsque tu as Skriniar qui arrive et qui se révèle… M’accréditer pour atteindre un objectif de la sorte, cela ne se fait pas. En Italie, il y a beaucoup de bonnes équipes, on y a vu un beau football, la présence des tifosi aux stades en est la preuve. Mes joueurs ont été brave pour se qualifier en Champion’s." "J'ai l'impression de voir une petite différence, vu la façon dont le club s’est comporté en début de saison. C’est la vérité, car nous étions également en difficulté numérique, puis nous avons pris Lisandro, c’est clair que…mais bon…" Des améliorations pour l’année prochaine ? "Que voulez-vous me faire dire ? Le Milan faisait son Mercato et moi je me devais de faire des économies sur celui-ci. Milan aurait dû être devant nous. L’Atalanta était devant, la Lazio aussi, la Roma, vous savez tous ce qu’il s’est dit. Professionnellement parlant, tout le monde sait ce qu’il s’est passé. Nous sommes une équipe qui a eu le classement qu’elle méritait d’avoir, c’est inutile d’en dire plus." Brozovic ? "Je n'ai guère pris de temps avec lui, je l'ai pris dans la première partie de la saison pour l’aligner dans un secteur où j’étais évidemment limité. Au lieu de cela, par son état de préparation, il m'a laissé un vide. Il lui manquait des qualités pour jouer dans ce rôle bien spécifique. Il m’a montré ensuite qu’il était capable d’occuper un poste bien précis et d’en avoir." "C’est un joueur très fort à son poste, il a parfois joué au milieu, mais il a toujours eu cette attitude d’être le meneur de jeu. Face à la Lazio, il a fait deux courses incroyables de 70 mètres et il m’a prouvé qu’il était capable de me donner un coup de main important. Il n’y aura plus d’alternance pour son poste, c’est un joueur très fort et je compte repartir avec lui." Le Scudetto ? "Pour l’atteindre, il faudrait réaliser un mercato avec des dépenses importantes pour se rapprocher de ce niveau. Nous avons l’aspiration de faire de notre mieux. Cela fait partie de notre programme, mais pour atteindre un tel projet, tu as besoin de quelques années, ce n’est pas réaliste pour la saison prochaine, si je disais l’inverse, je ferais du mal aux Tifosi en les faisant rêver." "Les tifosi doivent être protégés comme eux, lorsqu’ils nous ont soutenu lors de notre traversée du désert. Parfois, ils sortaient du Meazza avec un gout amer, mais ils voyant que l’équipe voulait s’en sortir et ils nous ont soutenu tant d’autres fois. Après la rencontre face à Sassuolo, je suis allé dans le vestiaire dire ce que je pensais aux joueurs, c’était avant la rencontre entre la Lazio et Crotone, je ne savais pas comment ce match allait se finir, mais la Direction était présente. Par la suite, les joueurs ont fait un effort et j’ai vu de la bonne foi, une bonne attitude, un grand professionnalisme et des qualités humaines." Barella et Nainggolan ? "Je pense que ce sera, selon moi, plus facile d’en discuter avec Ausilio et les agents, c’est leurs jobs. Il faut comprendre que l’on doit continuer certaines choses. C’est à Ausilio à faire voir ses qualités à Gardini et à Antonello. Ausilio sait parfaitement les choses que nous devons faire, pour ne pas nous porter préjudices car nous devons maintenir une certaine balance au final. Barella est un bon joueur, Nainggolan, aussi." Lautaro Martinez ? "Je l’ai seulement vu en vidéo, mais j’entends des gens en dire du bien, je fais confiance à Zanetti et Milito qui l’ont suivi et qui connaissent sa valeur. C’est clair qu’il y a tout un parcours à faire, voir comment il va se comporter, mais le joueur, d’après ce que l’on m’a dit est fort techniquement, physiquement et sain mentalement." Les arbitres ? "Dans ce dernier match, l’arbitre était d’une qualité impossible à atteindre vu la complexité de la rencontre. Je lui souhaite de pouvoir arbitrer la Finale du Mondial, vu que nous n’y sommes pas présent. Nous nous sommes toujours comporté de la même façon, en donnant et en recevant du respect. Nous avons aussi connu quelques confrontations sans solutions, mais nous avons pris la décision de ne pas créer de problèmes." "Des chiffres le prouvent : Deux avertissements pour protestations : Perisic sur Bonucci et D’Ambrosio sur la faute de Pjanic. Un joueur peut être expulsé dans un match pour deux fautes, ou pour avoir été réprimandé pour des protestations, car ce n’est pas au rôle de ce joueur, de venir protester au tour de l’arbitre." Ma rencontre avec la Direction ? "Je dois faire attention à la façon dont je parle, le Club devra être bon à la fin et me rendre des comptes, pour ensuite savoir ou sera investi nos dépenses Le marché sera réalisé selon ces critères." Mon futur ? "Je ne change pas d'avis sur mon avenir, nous sommes heureux de travailler ensemble." S’il y a des alternatives à Rafinha et Cancelo ? "Il y a un délai à respecter, c’est clair qu’ultérieurement, nous pourrons tenter quelque chose. Nous devons disposer, de façon général, d’un noyau avec un certain nombre de joueurs. Pour certains postes, nous sommes complets, mais pour d’autres, vous devez recruter et commencez à travailler en gardant toutes les portes ouvertes." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Roberto Scarpini, Directeur d’Inter Tv, s’est livré à Sportitalia sur le Mercato Nerazzurro et sur les situations de Rafinha et Cancelo : “Icardi veut rester, Ausilio l’a déclaré, tout comme Mauro lui-même, il y a une volonté commune de continuer ensemble." Quel sera le type de recrutement ? "Je n’en sais rien, cela dépend du travail qui sera réalisé en sortie et des contraintes à respecter." Rafinha et Cancelo ? "Ils ont envie de rester et Spalletti est heureux des prestations des joueurs et des joueurs en eux-mêmes, il y a une contrepartie avec laquelle il faut trouver un accord. Ce n’est pas quelque chose d’automatique, car ils ne nous appartiennent pas. Ausilio est une personne honnête qui dit la vérité. Il doit faire face à des impératifs signés avec l’UEFA et l’Inter respectera sa partie du contrat." "Ausilio, en ce moment, a inventé une méthode : Faire un Mercato qui a eu l’aval de l’Inter afin de ne pas renoncer à des Tops Player, cela lui a permis de rester dans les clous. Les impératifs sont toujours présents et je suis curieux de voir comment Ausilio va se débrouiller cette année. Il va devoir trouver une idée bien à lui pour maintenir la structure, l’améliorer et respecter les engagements signés." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Piero Ausilio, a confirmé à Radio Rai, que la situation restera délicate pour les rachats de Rafinha et de Cancelo, pour lui, il s’agit des dossiers les plus chauds, surtout que le meilleur des primes prendra effet au 1 juillet 2018 : "La Champion’s nous donne un coup de main, mais elle ne résout pas tous les problèmes que nous connaissons sur ce bilan qui devra être à l’équilibre d’ici le 30 juin. L’Uefa nous a demandé de faire des plus-values, et pas d’acheter des nouveaux joueurs. Nous allons procéder à des évaluations afin de tout faire pour atteindre les objectifs économiques définis. Notre espérance est de parvenir à conserver ces joueurs malgré cet aspect économique. Je veux être sincère, ce ne sera pas facile, car ce sont des rachats important. Certains clubs n’ont pas envie de venir à table pour discuter de ces sujets. Nous devons trouver des solutions, mais nous disposons encore d’un peu de temps, je reste confiant." La valeur des joueurs qui peuvent être cédé en vue du Fair-Play-Financier C’est un fait, le problème du Fair-Play-Financier, n’a pas encore abandonné notre Inter. Le club devra, comme l’année passée, présenter ses comptes à l’équilibre, et outre les primes obtenues par les sponsors, pour atteindre ses sommes, il faudra aussi vendre des joueurs pour rester dans les clous fixés par l’Uefa. Le chemin le plus simple à suivre est celui de la saison dernière. En juin par exemple, une série de nouveaux contrats de Co-Branding avec le Suning seront signés, pour le reste, il faudra vendre des joueurs. Il y a deux possibilités : Céder une série de jeunes joueurs Céder les joueurs qui ne sont pas considérés comme indispensable, comme cela s’est produit l’année dernière, voir céder un seul joueur à un grand d’Europe… Concernant les plus-values, l’Inter a déjà encaissé cette année 3M€ pour les ventes de Jovetic à Monaco, de Medel au Beskitas et du rachat de Dodò à la Sampdoria. Concernant la vente de Murillo à Valence, une plus-value de 6M€, l’Uefa aura son mot à dire car il s’agit d’un prêt avec une obligation de rachat. A voir si l’instance européenne permettra de l’inclure dans le bilan actuel De plus, on devrait également ajouter une plus-value d’environ 8M€ pour Kondogbia, qui devrait rester au Fc Valence, via le droit de rachat fixé à 25M€ Le total de ses sommes pourrait atteindre donc 17M€, mais cela ne pourrait pas suffire pour être à l’équilibre. D’autres joueurs devront quitter l’Inter, cela devrait passer par la Primavera et d’autres joueurs de l’équipe première qui sont prêté, sous la formule d’un droit de rachat, comme Ansaldi, Manaj, Biabiany et Puscas. Dans la liste des départ, Nagatomo devrait quitter l’Inter, mais son impact sera nul sur le bilan, Davide Santon devrait rapporter 1M€. Parmi les joueurs, certaines situations sont plus complexes, en vue d’obtenir une plus-value : Joao Mario, par exemple, a une valeur de 28,5M€, Gabriel Barbosa 21M€. Dalbert vaut 15M€ contre 18M€ pour Matias Vecino… Dans nos grands joueurs, la valeur basse au bilan de Brozovic (3,3M€) et Mauro Icardi (3,7M€) pourraient garantir d’importantes plus-value, tout comme pour Samir Handanovic (1,2M€), il s’agit là de nos meilleurs joueurs. Concernant les joueurs en deçà, Candreva pourrait rapporter une plus-value de 11M€, Perisic 9,4M€, Eder, 6,6M€ Rafinha tient à l’Inter, l’Inter tient à Rafinha Dans l’agenda de Piero Ausilio, un voyage est programmé à Barcelone, afin de discuter de Rafinha. Sa valeur est montée à 38M€ à la suite de la qualification de l’Inter en Ligue des Champions (35M€ de prévu + les 3M€ de bonus en cas de qualification). L’objectif de l’Inter, forte de l’envie du joueur et de son entourage, est de parvenir à obtenir un prêt, si possible biennal, avec un versement complet en 2019, lors que prendra fin le Settlement Agreement, signé en son temps par Erick Thohir. La situation n’est pas impossible, mais la balle est dans le camps du Fc Barcelone… L’Inter ne compte pas lâcher Icardi Comme indiqué précédemment, Spalletti va être prolongé, mais cela vaut aussi pour Mauro Icardi. Pour Piero Ausilio, les deux actes les plus importants à poser sont : Les prolongations de contrat de Luciano Spalletti et de Mauro Icardi. D’après la presse italienne, on parle d’un contrat prêt à la signature pour l’argentin qui porteraient jusqu’en 2022 avec un salaire avoisinant les 6,5-7,M€, une somme moindre que celle demandée par Wanda Nara, mais la clause libératoire sera de fait élevée à 160M€. Si un club propose une telle somme, libre à Maurito de choisir de son futur. Skriniar explose, dès sa première année, un record signé Javier Zanetti. A la base, Milan Skriniar devait être un simple recrutement, un renfort en défense. Personne ne s’attendait à ce qu’il réalise une saison aussi exceptionnelle et qu’il soit devenu le symbole défensif de l’Inter. Milan Skriniar a été l’un des grands protagoniste du retour de l’Inter à l’avant-plan, à tel point que le jeune slovaque a battu un record, un record signé par notre Parrain et vice Président du club, Javier Zanetti. Selon Opta Paolo, Depuis que la Serie A évolue à 20 équipes, Javier Zanetti disposait du record du nombre de minutes disputées: 3.375 minutes en 2008/2009. Milan Skriniar, pour sa première saison vient d’établir un nouveau record en Serie A avec 3.420. minutes de disputées. Milan, un joueur tout simplement indispensable. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. C’est un Rafinha tout sourire qui s’est présenté à Inter Tv : "Je vais tenter de parler en italien. Je suis très content que nous ayons gagné ce match et pour mon but, nous devons continuer de la sorte : Faire nos preuves et continuer." Le But ? "Au départ, je voulais lancer Candreva, puis j’ai vu le défenseur se détourner du ballon, je savais que cela allait être un match difficile, mais nous voulons aller de l’avant et gagner tous nos matchs." "Je sais que cela ne dépend pas de moi, mais comme je l’ai déjà dit, je veux rester à l’Inter, ma tête est à l’Inter et j’espère que nous pourrons nous qualifier en Ligue des Champions. Je vous remercie pour vos félicitations, l’important était de gagner et nous l’avons fait avec la manière. Je suis très fier de jouer de cette façon avec mes équipiers, ils m’aident beaucoup." "Les Tifosi de l’Inter sont incroyables, la façon dont ils m’ont accueilli…je suis très fier de jouer à l’Inter." Inscrire un autre but ? "Ce sera difficile, mais j’essayerai." Si je suis le nouveau Iniesta ? "Iniesta est Inesta, il est trop trop bon, il ne faut pas faire de comparaison avec un tel jouer." Le fait que les Tifosi m’aiment ? "Moi aussi, j’aime l’Inter" Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Marcelo Brozovic a trouvé sa place dans le 11 de base de l'Inter. Placé devant la défense par Luciano Spalletti, le Croate est dans son élément et ses prestations sont du plus haut niveau. Le summum aura été sa prestation face à la Juve, où avec l'aide de Rafinha (dans un tout autre poste), il a su prendre le meilleur sur la bande à Allegri. Pourtant et malgré cette seconde partie de saison "intéressante", le futur de Marcelo reste flou Ce dernier dispose d'une clause libératoire d'une valeur de 50M€. Durant une longue période, cette somme semblait anormalement élevée, mais vu ce que propose Marcelo Brozovic depuis plusieurs match, n'importe quel grand club pourrait s'attacher ses services pour une somme "correcte". Au niveau des performances, Spalletti n'a plus remplacé Brozovic, durant 9 matchs de suite. Ses prestations lui permettent également de frapper à la porte des "23" de son équipe nationale, et ce, peu de temps avant le mondial en Russie. Acheté 8M€ grâce à un blitz réalisé avec son agent Pastorello, par Piero Ausilio, on peut que constater que l'Inter aura flairé la bonne affaire. Pour l'Inter, si une offre est déposée sur la table, Marcelo sera libre de décidé de son avenir : Si sa volonté est de rester à l'Inter, il a la garantie d'être un joueur titulaire la saison prochaine. Dans le cas où, il vient à partir, il s'agira d'une plus-value de 42M€ minimum. Et lorsque l'on sait que la qualification à la Ligue des Champions aurait pû rapporter 40M€, on tient peut-être "le joueur" qui devra être sacrifié. Ses litiges avec les supporters et sa mise à l'écart par Frank de Boer il y a un an, semblent bien loin à présent.... Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Nous sommes dans le rush final de la saison et le talent de Rafinha explose aux yeux de tous. Lors de son interview d'après-match, Ra-Ra, buteur, s'est livré sur son amour pour l'Inter: "Rester ne dépends pas de moi, mais j'ai l'envie, dans ma tête, il n'y a que l'Inter. Je me suis adapté rapidement, je suis heureux ici. L'équipe m'a beaucoup aidé et je reçois, quotidiennement tellement d'affection de la part des tifosi Nerazzurri, je suis sous leurs charmes, sous le charme des Tifosi, de cette atmosphère. Moi comme Iniesta ? Iniesta est un trop grand joueur, Andrés est talentueux, on ne peut pas me comparer à lui". Luciano Spalletti veut le conserver, Piero Ausilio contactera le Fc Barcelone, propriétaire du joueur, cette semaine "L'idée de Piero Ausilio est de contacter les Hommes du Mercato de Barcelone et de déposer une offre concrète: Une prolongation d'un prêt qui se terminera en juin 2019, avec l'obligation de racheter le joueur pour 40M€. Ce paiement sera effectué en plusieurs tranches. Du coté du Fc Barcelone, on souhaiterait en terminer au plus vite, mais la marge de manoeuvre pour l'Inter est très réduite. A ce stade, la volonté du joueur sera fondamentale." Rafinha, totalise, depuis le match face à l'Udinese, 15 présences en Série A, dont 10 matchs en qualité de titulaire. Actuellement, il arrive à tenir au moins une heure de jeu. Son bilan avec l'Inter est de : 6 Victoires : Benevento, Sampdoria, Verona, Cagliari, Chievo et Udinese 3 Nuls : Naples, Milan et l'Atalanta 1 défaite : Juve. Mais lors de ce match, lorsque Rafinha avait été remplacé, l'Inter menait 2-1... Rafinha a marqué son premier but hier en Italie, ce dernier a été célébré également sur les réseaux sociaux, dont Instagram, avec des "Like" de Neymar et Gabriel Jesus. Parvenir a conserver Rafinha sera déjà une très belle réussite pour le Mercato à venir... Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. L’Inter était parvenu à réduire l’écart avec la Lazio et la Roma, mais cela pourrait ne pas suffire pour accéder à la prochaine Ligue des Champions. Pour l’Inter, un tel échec aura un impact direct sur le Mercato. Le manque à gagner minimum est de 40M€. Mais le Club compte aller de l’avant du bon pied pour renforcer un noyau qui dispose d’une bonne base, il ne faudra pas révolutionner l’ensemble de l’équipe. L’Inter s’est déjà assurer les services du talentueux Lautaro Martinez et a posé les premières pierres, quant au recrutement de De Vrij et Asamoah. Une seule incertitude : Les futurs de Cancelo et Rafinha Si le portugais est conservé, Spalletti aura déjà sa défense titulaire. Dans le cas d’un échec avec Valence, Ausilio devra partir à la recherche d’un ailier. Il semble par contre "plus simple"de voir Rafinha continuer son aventure à l’Inter par le biais d’une prolongation du prêt avec le Fc Barcelone. Au niveau des sorties, l’Inter se doit, pour rester ambitieuse, de conserver certains "intouchables" à l’heure actuelle, à savoir Skriniar, Brozovic qui a littéralement explosé en cette seconde partie de saison avec Luciano Spalletti, Perisic et Icardi. Luciano Spalletti, dans ses demandes, souhaite disposer d’un milieu de terrain de carrure internationale, et plus précisément d’un joueur capable de marquer du milieu de terrain. Plusieurs noms sont cités, avec les intouchables Strootman et Vidal, en passant par les italiens Cristante, Barella et Pellegrini, qui est également suivi par la Juve. Pour renforcer ses ailes et soutenir Perisic et Candreva, l’idée serait de se pencher vers Marlos (Shakhtar), Lamela, Verdi et Depay, qui est également suivi par le Milan Ac. Spalletti confirmé par le Suning, même s’il y a des "Conte" à rendre…. Malgré la défaite et les contestations arbitrales découlant du Derby d’Italie, le Suning aurait l’intention de conserver Luciano Spalletti, pour la saison prochaine. L’équipe a su prouver qu’elle était capable de jouer et de dominer en infériorité numérique la Juventus. L’emporter dans de telles conditions aurait marqué l’histoire de la Serie A et du Derby, mais cela aurait également humilié la Vieille Dame. Pour le Suning, l’Inter a grandi énormément cette saison, ce match est la preuve qu’elle est devenue une vraie équipe, une équipe qui veut à présent pratiquer un beau football et qui veut avoir une accise solide. Vu le déroulement de la rencontre, celle-ci peut renforcer les liens entre les joueurs et l’entraîneur et provoquer également une soif de revanche pour la saison à venir… Pour le Suning, le mérite en revient à Spalletti, qui même s’il s’est troué sur les remplacements, et l’entraîneur a eu le mérite de le reconnaître, aurait reçu une confirmation qu’il continuera à pratiquer un excellent travail à Milan. Pour le Suning et l’Inter, ne pas que qualifier en Ligue des Champions, pourrait faire très très mal, mais le Club veut continuer à aller de l’avant sur ce projet et cela passe déjà par la conservation de l’entraîneur car Spalletti a su recréer un groupe et une véritable équipe, des éléments que Steven Zhang a tenu à souligner. Voir Luciano Spalletti se faire remercier serait donc une surprise, mais tout comme cela fut le cas avec Stefabi Pioli, il y a un an, son licenciement n’est pas à exclure, surtout que le Suning apprécie énormément Antonio Conte qui est annoncé sur le départ, en Premier League…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Rafael Alcántara do Nascimento Informations Générales : Nom : Alcántara do Nascimento Prénom : Rafael Poste : Milieu offensif Date de naissance : 12/02/1993 Lieu de naissance : São Paulo Pays : Brésil & Espagne Taille : 174 cm Poids : 71 Kg Numero de maillot : ? Au club depuis : Janvier 2018 Position sur le terrain : Biographie : Rafael Alcántara do Nascimento, plus connu comme Rafinha (ou Rafa Alcántara), né le 12 février 1993 à São Paulo (Brésil), est un footballeur hispano-brésilien qui joue au poste de milieu offensif gauche. Son père est l'ancien international brésilien Mazinho tandis que Thiago Alcántara est son frère. Il naît à São Paulo de l'union de Mazinho et de Valéria Alcántara, ancienne joueuse de volley-ball. Il commence à jouer très tôt au football au Brésil dans le club de Flamengo. Rafinha déménage en Espagne lorsque son père joue avec le Valence CF. Il part ensuite à Vigo lorsque Mazinho est transféré au Celta. Carrière en Clubs: En 2006, à l'âge de treize ans, Rafinha rejoint La Masia, le centre de formation du FC Barcelone. Il commence à jouer au milieu du terrain mais son entraîneur en junior A, Oscar García Junyent le fait ensuite jouer dans une position plus avancée. En 2011, Rafinha débute chez les professionnels en deuxième division avec le FC Barcelone B sous les ordres de Luis Enrique lors d'un match face au Girona FC. Le 9 novembre 2011, il débute officiellement avec la première équipe du FC Barcelone lorsque Pep Guardiola le fait entrer à la place de Cesc Fàbregas au cours de la deuxième mi-temps du match de Coupe d'Espagne face à L'Hospitalet. Quelques jours après, il signe un nouveau contrat avec le club catalan, avec qui il sera lié jusqu'en 2014. Sa clause libératoire est de 12 millions d'euros jusqu'en 2012-2013, puis de 30 après. Rafinha est titularisé pour la première fois le 6 décembre 2011 lors du match de Ligue des champions face au Batte Borissov. Le 4 juillet 2013, il prolonge son contrat avec le Barça jusqu'en 2016. Quelques jours après, le 11 juillet 2013, il est prêté pendant une saison au Celta de Vigo où il retrouve son ancien entraîneur du Barça B, Luis Enrique. Rafinha devient vite un titulaire au Celta où il effectue une excellente saison 2013-2014. En été 2014, Rafinha revient au FC Barcelone pour intégrer l'équipe première désormais entraînée par Luis Enrique. Le 16 septembre 2015, il entre en jeu au cours du premier match du FC Barcelone en Ligue des champions sur le terrain de l'AS Roma en remplacement d'Ivan Rakitić à l'heure de jeu. Quelques minutes plus tard, à la suite d'un tacle de Radja Nainggolan, Rafinha subit une rupture du ligament croisé du genou droit nécessitant une intervention chirurgicale. Après une première apparition en sélection olympique, il reprend la compétition avec son club le 5 avril 2016 face à l'Atlético Madrid en Ligue des champions. Un an plus tard, il se blesse à nouveau au genou droit, ce qui l'oblige à subir une arthroscopie puis une convalescence estimée à quatre mois. En janvier 2018, après d'intense transactions entre l'Inter et le Fc Barcelone, Rafinha rejoint l'Inter sous la forme d'un prêt avec droit de rachat estimé à 35M€ Equipe Nationale: Rafael Alcántara débute en 2009 avec l'équipe d'Espagne des moins de 16 ans. Il joue ensuite avec l'Espagne des moins de 17 ans puis avec l'équipe des moins de 19 ans à partir de 2010. Mais, contrairement à son frère, il est intéressé par la Seleção. Rafinha fait partie des réservistes de l'équipe du Brésil sélectionnés par Dunga pour la Copa América 2015. En août 2016, il remporte la médaille d'or avec le Brésil aux Jeux olympiques de Rio. Le saviez-vous ? Bien que portant le même nom que l'un des meilleurs buteurs de l'histoire du FC Barcelone, Rafinha n'a aucun lien de parenté avec Paulino Alcántara. Thiago Alcántara, le frère aîné de Rafinha né en 1991, jouait avec l'équipe première du Barça, avant de rejoindre le Bayern de Munich. Le 12 février 2011, Thiago et Rafinha sont titularisés ensemble pour la première fois avec l'équipe réserve, le FC Barcelone B. Le 6 décembre 2011, ils ont été titularisés pour la première fois en Ligue des champions face au Bate Borisov dans le dernier match de la phase de groupe. Les deux frères sont de nouveau titularisés en Ligue des champions le 5 décembre 2012 face à Benfica, équipe dans laquelle joue leur cousin Rodrigo Moreno. Palmarès: Au FC Barcelone Championnat d'Espagne 2015 & 2016 Coupe d'Espagne 2015, 2016 & 2017 Ligue des champions 2015 Supercoupe de l'UEFA 2015 En équipe Nationale Champion olympique en 2016 avec le Brésil Distinctions personnelles Prix LFP du joueur révélation de l'année : 2014 Joueur du mois en Liga : février 2014 Parcours: En Club: 2006-2011: FC Barcelone en amateur 2011-2013: FC Barcelone B 2011- 2013: FC Barcelone 2013-2014: Celta de Vigo 2014-Janvier 2018: Fc Barcelone Depuis janvier 2018: Internazionale Fc Sélections en équipe nationale 2009-2010: Espagne -17 ans 2010-2013: Espagne -19 ans 2013: Brésil -20 ans Depuis 2015: Brésil 2016: Brésil olympique ©Wikipedia
  14. Milan – D’après les toutes dernières indiscrétions, le Fc Barcelone a décidé d'accepter la proposition de l'Inter pour Rafinha Alcantara. En effet, l’Inter, qui propose un prêt avec droit de rachat, sans bonus, à hauteur de 35M€ a été placée en pôle position suite au comportement du joueur, ce matin même ! D’après le Mundo Deportivo, l'Inter avait donné un dernier délai aux catalans pour se décider : ce vendredi à 12h00. Ce matin, le Barça a reçu une offre du Celta Vigo. Suite au refus de Rafinha de partir au Celta, et suite à un échange entre l’Inter et l’entourage du joueur confirmant que c'est Milan ou rien...l’Inter avait donc donné un dernier délai, au club catalan, pour conclure le transfert dans le courant de la journée. D'après Claudio Raimondi qui vient de publier un tweet à l'instant, le Fc Barcelone a craqué et Rafinha pourrait déjà être à Milan ce soir, pour effectuer la traditionnelle visite médicale, ce samedi matin. Il ne manque plus que la confirmation officielle, qui confirmera le transfert. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Nankin – Walter Sabatini va revenir à Milan avec une très mauvaise nouvelle. Notre Coordinateur Sportif s’était présenté, en personne, chez Jindong Zhang afin d’obtenir une enveloppe, un "extra-budget" pour le Mercato hivernal. La réponse est sans appel, c’est un non. Pour le propriétaire du Suning, il faut se contenter de prêts ou alors de disposer de joueurs considérés comme indésirables dans d’autres clubs. La seule recrue sûre se nomme Alessandro Bastoni, mais vu les difficultés de l’Inter, ce sera largement insuffisant. Spalletti n’a pas encore réagi…. Cependant, notre Direction Sportive ne baisse pas les bras, Sabatini, toujours à Nankin, tentera une ultime fois, de convaincre Jindong Zhang. D’ici là, lui et Ausilio vont tenter de faire des miracles : Le cas Ramires : Il pouvait s’agir d’un prêt gratuit, entre les deux clubs. Plus que le véto actuel de Capello, l’Uefa en personne refuse ce genre de transaction entre deux clubs appartenant au même propriétaire. L’Inter doit donc soit solliciter un prêt avec option d’achat/obligation d’achat, soit acheter le joueur. Javier Pastore : Le Psg n’est pas disposé à procéder à un échange avec Joao Mario. La seule chance pour qu’il soit interiste, c’est que l’argentin parte au clash définitif avec le club de la Capitale. Obligation de vendre L’Inter doit remplir ses caisses et a décidé de mettre en vente Marcelo Brozovic et Joao Mario. Si une offre correcte arrive, il se pourrait que l’Inter tente encore sa chance pour Mkhitaryan. Pour l’heure, l’Inter tâte le terrain en demandant à United la possibilité d’un prêt. Si l’arménien signe, on peut dire adieu à Ramires quoiqu’il arrive, car l’Inter n’a qu’une place d’extra-communautaire de disponible. Attention à bien choisir le bon joueur si cela peut se faire. Selon la Gazzetta Dello Sport, on sonde également Rafinha, mais l’inquiétude persiste quant à sa condition physique. De Vrij attend un signe de l’Inter De Vrij est d’accord pour signer à l’Inter, il pourrait arriver en juin et consolider le rempart défensif avec Skriniar. Le joueur de la Lazio n’est pas fou et attend un signe de l’Inter dans les prochaines heures. Spalletti le voudrait immédiatement, car il devra se contenter de Bastoni. Espérons éviter que cela se termine par un Schick-Bis. L’Inter sonderait également Maicon Pereira Roque du Galatasaray et André Schurrle du Borussia Dortmund. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×