Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'roberto gagliardini'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Groupes de produits

  • T-Shirts Collection 2020
  • T-Shirts Logos
  • T-Shirts Art Portraits

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

29 résultats trouvés

  1. Après la désastreuse victoire Nerazzurra face à une bienveillante équipe de Parme, les Nerazzurri retrouvaient Antonio Conte à la barre du navire, de retour de suspension, pour faire face au Brescia de Sandro Tonali. Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’Inter a abordé le match de la bonne façon : En respectant l’adversaire et en jouant avec sérieux et application. Etant donné le fossé énorme entre les deux écuries, le natif de Lecce avait décidé de faire tourner, au point de laisser au repos pour la première fois de la saison en Serie A, Romelu Lukaku. Le résultat est sans appel : 6-0 avec un premier but 100% Red Devils à la 5’ : Alexis Sanchez centrant idéalement pour Ashley Young, la reprise de l’ailier gauche ne laissait aucune chance à Joronen. La seconde flèche sera plantée suite à un penalty roublard obtenu par Victor Moses. L’attaquant chilien saisira cette occasion pour inscrire son nom au marquoir à la 20’. Le match est sous contrôle et l’Inter domine son adversaire. Le troisième but sera inscrit de la tête par Danilo D’Ambrosio à la 45’. Il sera imité, en seconde période, par Roberto Gagliardini qui inscrira enfin un but, mais avec une semaine de retard, à la 52’. En fin de rencontre, Lukaku rentré en cours de jeu, se créera une belle occasion dans la surface de réparation, son ballon contré par Joronen se retrouvera entre les pieds de Christian Eriksen, l’international danois plus prompt que tous, parviendra à alourdir la marque (83’). La rencontre prendra des allures d’un match de tennis avec un dernier but signé par Antonio Candreva à la 88’. Place à présent à la réception de Bologne, ce dimanche 5 juillet à 17h15 au Giuseppe Meazza pour continuer à y croire. Le Saviez-Vous ? La plus large victoire de l’Inter de Conte en Serie A cette saison a été obtenue sans le moindre but inscrit par la Lula, le terrible duo d’attaquant Nerazzurro formé par Romelu Lukaku et Lautaro Martinez. Un comble lorsque l'on connait l'importance du duo dans le onze de base d'Antonio Conte. Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 6-0 Brescia Buteur(s): 5’ Young, 20’ Sanchez (Pen), 45’ D’Ambrosio, 52’ Gagliardini, 83’ Eriksen, 88’ Candreva Inter: 1 Handanovic; 33 D'Ambrosio, 6 De Vrij (46’ 13 Ranocchia), 95 Bastoni; 11 Moses (68’ 87 Candreva), 23 Barella (59’ 32 Agoume), 20 Borja Valero, 5 Gagliardini (68’ 24 Eriksen), 15 Young; 7 Sanchez, 10 Lautaro Martinez (68’ 9 Lukaku) Banc: 27 Padelli, 2 Godin, 18 Asamoah, 30 Esposito, 31 Pirola, 34 Biraghi, 77 Brozovic T1: Antonio Conte Brescia: 1 Joronen; 2 Sabelli (58’ 19 Mangraviti), 32 Papetti, 3 Mateju, 29 Semprini; 23 Skrabb (46’ 31 Bjarnason), 4 Tonali, 27 Dessena (82’ 19 Ghezzi); 8 Zmrhal (58’ 7 Spalek), 18 Ayé; 9 Donnarumma (46’ 11 Torregrossa) Banc: 12 Andrenacci, 5 Gastaldello, 19 Mangraviti, 24 Viviani, 26 Martella. T1: Diego Lopez Arbitre: Manganiello Var: Mazzoleni Averti(s) : Mateju (B), De Vrij (I), Semprini (B), Agoume (I) Expulsé(s) : / Affluence : Huis-Clos (mesures Covid-19) ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Roberto GAGLIARDINI Informations Générales : Nom : Gagliardini Prénom : Roberto Poste : Milieu de terrain Date de naissance : 07/04/1994 Lieu de naissance : Bergame Pays : Italie Taille : 188 cm Poids : 77 Kg Numero de maillot : ? Au club depuis : Janvier 2017 Position sur le terrain : Biographie : Roberto Gagliardini est né à Bergame, le 07 avril 1994, c’est un milieu de terrain italien qui a évolué à l’Atalanta Caractéristiques techniques C’est un milieu fort techniquement, habile en phase de possession de ballon, qu’en phase de couverture de ce dernier. Il se distingue par sa technique et sa vision du jeu. Carrière en clubs: Roberto a été formé à l’Atalanta, il a fait ses débuts professionnels le 04 décembre 2013 face au Sassuolo (2-0 pour les Nerazzurri dans un match comptant pour les seizièmes de finale de la Coupe d’Italie) Le 17 janvier 2014, il est prêté au Cesena en Serie B. Il jouera avec les romagnoli cinq jours après son arrivé face à Varese (1-3), en remplaçant à la 73' minuteGuido Marilungo. Il aura inscrit le 3ème but des bianconeri. Le 01 septembre 2014, il est prêté avec droit de rachat au Spezia en Serie B. Il y disputera 14 matchs de championnat avant d’être stoppé par des problèmes physiques. Le 30 juillet 2015, il passe au Vicenza, toujours en Serie B, en prêt avec un droit de rachat et de contre-rachat de l’Atalanta. Le 28 janvier 2016, les deux clubs se mettent d’accord pour stopper le prêt et Gagliardini retourne à l’Atalanta. Après 5 mois sans disputer le moindre match officiel, il fait ses débuts en Serie A le 15 mai 2016, lors de la dernière journée de championnat, sur le terrain du Genoa. Au cours de cette saison, il devient un titulaire indiscutable du milieu de terrain Nerazzurro et ses prestations sont suivie par Gian Piero Ventura, qui compte sur lui, pour l’avenir de la Squadra Azzurra . Carrière en équipe nationale: Entre 2014 et 2015, il aura inscrit 2 buts en 5 matchs sous le maillot de l’Italie U-20 En mars 2014, il est pour la première fois convoqué en équipe nationale par Cesare Prandelli. Le 12 aout 2015, il fait ses débuts en Italie U-21 sous la houlette de l’ancien interiste Luigi Di Biagio, en remplacement de Verre à la 60' d’un match amical opposant l’Italie à la Hongrie U-20, à Telki. Il a été convoqué pour la seconde fois en Nazionale le 7 novembre 2016, pour palier à la blessure de Claudio Marchisio, pour le match de qualification en vue de la Coupe du Monde 2018 contre le Liechtenstein et il disputera le match amical face à l’Allemagne. Il est officiellement un joueur de l’Inter ce mardi 10 janvier 2017 suite à l’accord obtenu entre l’Inter et l’Atalanta sur un prêt onéreux avec droit de rachat pour la somme totale à verser en juin de 28M€. Parcours en clubs: 2013/2014: Atalanta (prété en 2014 au Cesena) 2014/15: Prété à Spezia 2015/2016: Prété à Vicenza 2016: Atalanta Depuis le 10/01/2017: Internazionale FC ©Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Cristian Stellini, l’entraineur-adjoint de l’Inter, s’est livré en conférence d’après-match suite à la victoire ô combien difficile de l’Inter au Tardini de Parme. Son interview à Inter TV "Nous sommes très satisfaits du résultat et de la manière dont nous l’avons obtenu. Nous sommes parvenus à inverser méritoirement le résultat, malgré des difficultés, vu que nous avions encaissé un but et que chaque contre nous mettait en difficulté." "Nous nous sommes créés beaucoup d’occasions, nous rentrons à la maison avec un résultat et la satisfaction d’être une équipe qui n’abdique pas, qui se bat, qui a de l’orgueil. Ce sont des valeurs importantes et les garçons m’ont donné satisfaction ce soir." Une Inter moins brillante ? "En ce moment, nous devons faire tourner de nombreux joueurs et ce n’est pas par choix technique. Nous avions deux défenseurs qui ne jouaient pas avant le Lockdown. Parme a récolté beaucoup de points et ils sont septième au classement, ils sont valeureux et disposent d’attaquants très forts. Gervinho et Kulusevski ne peuvent pas être sous-estimés. Je reste confiant et satisfait, je sais que l’on doit s’améliorer." "Nous savions que nous allions souffrir, mais nous avons créé tellement. Et je le savais : avant le Lockdown nous avions débuté un parcours difficile à moyen terme et à présent, nous y sommes encore plus. Les difficultés ont augmenté, nous avons aussi inséré des joueurs en changeant notre façon de jouer." Le classement ? "Quand tu es derrière, cela dépend aussi des autres. Nous devons faire notre championnat, un pas à la fois et jouer avec de l’envie. Je suis convaincu que l’on pourra en retirer des satisfactions. Eriksen n’est pas le seul qui a du mal. Chaque journée est différente, il faut savoir rester dans le match, il devait le faire, comme tous les autres. Il travaille très bien, est déterminé et appliqué, je ne peux qu’en être fier." Deux buts inscrits par des défenseurs ? "Nous avons gagné 2-1, mais d'autres joueurs ont aussi eu des occasions et pas uniquement nos défenseurs. Nous aurions pu en inscrire d’autres avec Gagliardini, Barella, Lukaku et Lautaro." Lautaro ? "Il a fait un bon match, il est venu souvent en aide à l’équipe. J’ai vu un gars très motivé qui a fait ce qu’il devait faire." Interview à Sky Sport "C’est une victoire amplement mérité. Au-delà d’une série d’occasions que nous avons concédé à Parme. Nous savions que c’était l’une des équipes les dures à affronter. Nous avons construit la rencontre, créé pas mal et au final, ce résultat est mérité." Les buts encaissés ? "Nous avons analysé les phases de jeu face à Sassuolo, nous analyserons aussi la rencontre de ce soir. En ce moment, ce n’est pas facile que tous soient disponibles. Deux joueurs, ce soir, étaient alignés pour la première fois depuis quatre mois en défense. Ce n’était pas facile, surtout lorsque tu as des clients tel que Gervinho et les autres attaquants parmesans." "Nous avons encaissé 5 buts sur 8 tirs lors des précédentes rencontres, nous avons besoin d’analyser le tout jusque dans les moindre détails. Il fallait s’attendre à une réponse importante et les garçons l’ont apporté. Je suis content, car ceux qui sont rentrés ont fait et feront la différence." "Nous n’avons pas toujours su trouver nos deux attaquants qui combinent ensemble. Ce sont des choix qui évoluent matchs après matchs. Toutefois, lors de ces trois derniers matchs, nous nous sommes créés énormément d'occasions. Nous devrons concrétiser les occasions qui se proposent à nous. Nous devons savoir que nous avons changé des choses, que nous devons grandir. Nous avons inséré un Trequartista et il faut s’améliorer, chercher l’imprévisibilité. Nous avons souffert, mais nous avons proposé énormément." "Nous devons travailler, il faut s’améliorer. Il faut aller de l’avant et se féliciter lorsqu’il le faut. Ce soir nous avons joué et réagi et ce n’était pas simple. Nous ne devons pas attendre, lorsque l’on insère de la nouveauté, que tout soit lisse et parfait immédiatement. Les parties se gagnent aussi mentalement, dans la difficulté, où il faut attendre le bon moment. Ce n’est pas que du beau jeu. A Naples, nous avons bien joué, mais nous n’avons pas gagné. Je crois en ce parcours, en ces joueurs et en cette envie de continuer." "Au milieu du terrain, il nous a manqué des éléments fondamentaux tels que Sensi et Brozovic. Les attaquants, lorsqu’ils font face à une période composée d’erreurs devant le but, t’ouvrent un vortex qui t’emporte. Nous devons attendre le bon moment avec eux, même s’ils ont déjà inscrits beaucoup de buts." Roberto D'Aversa, entraîneur de Parme "Je crois que Stellini a vu une rencontre totalement différente, mais ils ont gagné et il a donc raison. Chacun peut dire ce qu’il veut, mais le déroulement de la rencontre ne correspond pas au résultat. Nous ne proposions pas que des contres, nous avons tellement créés. L’amertume et que je me devais d’être meilleur pour enseigner à mes joueurs d’être plus malicieux." "Kulusevski, par exemple, à continuer à courir sur 10 mètres pour contenir Barella, en étant déjà averti. Il y a quelqu’un qui n’était pas dans son match ce soir. Je trouve que seul le Capitaine doit parler et personne d’autre. Mais cela ne doit pas s’avérer contre-productif sur la dynamique d’une partie." "Je ne crois pas que Kucka méritait un avertissement pour avoir gagné du temps. Cornelius est l’un des joueurs les plus corrects d’Europe. Faites-vous vos propres idées. L’Inter a été bonne pour exploiter ses attaquants et jouer tout en largeur." "Nous avons bien défendu, tout en nous créant de nombreuses occasions. Je dirai juste à l’équipe que nous avons perdu un match que nous avons totalement dominé." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. C’est un Antonio Conte désabusé s’est livré à la presse. Comme tous, il aura subi la foudre de la Pazza Inter Son interview à Sky Sport "Je pense que l’on aurait mérité bien plus, nous nous sommes créés tant d’occasions et nous avons fait face, à chaque fois, à un brave Consigli. Pour d’autres actions, nous nous sommes montrés imprécis." "Je n’ai pas souvenir d’une parade d’Handanovic, mais nous avons pris trois buts. Nous n’avons pas su capitaliser les occasions que nous nous sommes créés, c’est un problème qui se répète et nous l’avons payé au prix fort." "Il y a énormément de déception me concernant et concernant les joueurs, car malgré les défections au milieu du terrain, nous avions la possibilité de gagner et nous ne l’avons pas fait. Cela me dérange car nous aurions pu obtenir les trois points. Nous avons balancé ces points et nous devons en comprendra la raison, et comprendre pourquoi ils ont été perdus d’une façon aussi stupide." "Je pense qu’il est très important de permettre aux joueurs de tirer au but, il y a des situations où il est nécessaire de marquer, de mettre un terme au match. Nous avions marqué à 4 minutes de la fin et nous avons ensuite pris un but à la 89’. Je travaille énormément avec ces garçons, je ne sais pas les forcer plus, je suis content de leur prestations, ils ont tout donné, mais les détails ont fait la différence. Nous devons encore nous améliorer sur cet aspect." Que peut-il arriver à l’Inter qui est à 8 point de la tête ? "Je n’en sais rien. Ce que je veux, c’est que nous remportions les 11 matchs restant. C’est la mentalité que je cherche à leur transférer : Si ensuite, il y a d’autres équipes qui sont meilleures que nous, ce ne sera pas la peine de s’arracher les cheveux. Il faut chercher à toujours obtenir le meilleur sans regret et ce soir, il y a des regrets." Son interview à Dazn "C’est un match nul qui fait mal, nous avions eu tant d’occasions pour mettre un terme définitif au match. Nous étions parvenues à revenir au score et à marquer à quatre minutes de la fin pour ensuite terminer par un match nul." "Il y a beaucoup d’amertume, dans le football tu as besoin de marquer des buts lorsque tu en as la possibilité. Nous ne devions rien concéder en défense, il y a tant à revoir, tant d’erreurs, même individuelle. Je suis déçu, mais j’en prends acte." Gagliardini ? "C’est difficile d’en parler en après-match, la désillusion touche tout le monde, il y a eu des efforts importants. Nous avions des défections au milieu du terrain, mais nous aurions pu l’emporter à domicile. Cela me déçoit, car nous avons capitalisé peu lors de nos trois dernier matchs, nous avons encaissé aussi trois buts, il faut faire plus attention." "Les détails font la différence, je répète cela à l’infini, cela peut changer le résultat d'une rencontre et nous en payons les conséquences. L’unique chose que je peux faire, c'est de continuer à travailler pour faire grandir de groupe, mais ces détails ne peuvent pas influencer négativement le score." "Nous allons continuer à travailler d’ici jusqu’à la fin de la saison. Les garçons ont montré leur force mais Sassuolo est une équipe difficile.. J’ai vu les statistiques et malgré les difficultés en début de matchs, nous les avions contenus et créés tant. Je n’ai aucun souvenir d’un arrêt d’Handanovic et il a pris trois buts." "Consigli a réalisé une très grande partie, et nous n’avons pas su capitaliser nos occasions, nous avons balancé ces points, nous devons nous concentrer sur nous-même et chercher à comprendre comment nous avons été capable de perdre de points aussi stupidement." "Tu mènes à 4 minutes de la fin du match et tu te prends un but, cela s’est déjà passé à Florence. Nous devons travailler et élever le niveau. Jusqu’où nous pourrons aller, je n’en sais absolument rien, ce que je veux c’est que nous remportions les 11 derniers matchs restants, c’est la mentalité que je souhaite inculquer, celle de la victoire. Si ensuite, il y a d’autres équipes qui sont meilleures que nous, ce ne sera pas la peine de s’arracher les cheveux. Nous devons chercher à faire notre maximum pour ne pas avoir de regret et ce soi, il y a quelques regrets." Son interview à Inter Tv "Je dois travailler sur le terrain mental. Le travail que je dois réaliser et que le staff doit proposer se doit d'être complet. On ne peut pas travailler uniquement au niveau technico-tactique, il faut aussi travailler sur le mental." "Il faut se nourrir de la faim et de la colère, les garçons sont talentueux, attentif et veulent s’améliorer. Ensuite, il faut comprendre qu’un match comme celui de ce soir te donne de l’amertume. Le travail que nous abattons n’a tant de fois pas été récompensé par le résultat. Sassuolo a une idée de jeu, et de très bon joueurs offensif. Ce sont des joueurs rapide, doué et qui savent attaquer les espaces." "C’était une partie difficile, mais nous savons posé les bases pour l’emporter et nous aurions dû l’emporter. Il doit rester dans nos cœur cette désillusion. Lucien est un brave garçon, il a de bonnes capacités. Ce n’est pas simple de rentrer dans un match et de faire ce qu’il a fait, je suis content de sa prestation. Il doit continuer à travailler, il a de bonnes bases et il va apprendre tellement avec ses équipiers" Se reprendre ? "Au-delà du discours relatif au classement, notre objectif doit de toujours penser à faire le maximum, penser à gagner tous les matchs. Il peut arriver que cela ne se produise pas pour x raisons, mais il faut avoir cette mentalité. Nous devons avoir l’envie de réaliser quelque chose d’extraordinaire. Nous devrons apprendre à être plus prudent et plus précis, nous ne pourrons plus encaisser trois buts." Selon vous, est-ce n mal pour un bien en vue de la saison prochaine ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Antonio Conte avait prévenu: "Si tu ne tues pas sportivement ton adversaire, tu risques de le payer très cher".... et cette fois-ci, l’Inter paie le prix fort. En effet, le Sassuolo proposé par Roberto De Zerbi rentre du Giuseppe Meazza avec un précieux point méritoirement obtenu, et deux points de perdus stupidement par l’Inter. Présentant un onze de base inédit en cette période de la compétition, l’Inter est cueillie à froid suite à l’ouverture du score dès la 4e minute de jeu par Francesco Caputo. Si Sassuolo se montre très dangereux en phase de contre-attaque, l’Inter rentre de plus en plus dans le match et égalise à la 41e via Romelu Lukaku, sur un penalty très généreusement accordé par Davide Massa. L’Inter aura même l’audace de prendre l’avantage dans les arrêts de jeu de cette première mi-temps via un but tout en persévérance signé Cristiano Biraghi (45+1’). Epic Fail Le tournant de la rencontre aura lieu dans le courant de la seconde période. Alors que l’Inter s’offre deux occasions lunaires, Roberto Gagliardini décide de rentrer dans l’histoire en se retrouvant seul face au but vide de Consigli. Alors qu’il n’a simplement qu’à pousser le ballon dans les filets, celui-ci envoie une mine directement sur la barre transversale. Les conséquences qui en découleront seront gravissime pour le classement. En effet, Domenico Berardi se rappelle aux bons souvenirs de la Beneamata en convertissant un penalty suite à une faute évidente d’un fantomatique Ashley Young dans la surface (81e). Peu de temps avant ce coup de pied de réparation, Sassuolo aurait pu et aurait dû obtenir également un premier penalty suite à une flagrante faute de main de l’anglais. La fin de rencontre devient Pazza avec un but signé par un duo lunaire : Antonio Candreva servant sur un coup franc, à la limite de la surface de la réparation, Borja Valero. "Papy" contrairement à Gagliardini pousse le ballon dans les filets (3-2). Alors qu’il suffisait simplement de gérer le score, l’Inter se fera une dernière fois surprendre à la 89e. Suite à une remise dans la surface de réparation, Giangiacomo Magnani se montre le plus réactif, bien aidé par un touché involontaire du numéro 5 italien. Ce match nul devrait mettre un terme aux espérances d’un Scudetto qui n’aurait eu que très peu de saveur étant donné le contexte actuel. Place à présent au déplacement au Stadio Ennio-Tardini de Parme ce dimanche 28 juin à 21h45. Un match qui sera regardé depuis les tribunes par Milan Skriniar expulsé pour un double avertissement à la 93e, mais également par Antonio Conte, averti une nouvelle fois dans un match par l’arbitre. A noter que Milan Skriniar a été suspendu pour 3 matchs suite à son expulsion accompagnée d'insultes envers l'arbitre. Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 3-3 Sassuolo Buteur(s): 4’ Caputo (S), 41’ Lukaku (I, rig.), 46’ pt. Biraghi (I), 81’ Berardi (S, rig.), 86’ Borja Valero (I), 89’ Magnani (S) Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 13 Ranocchia (54’ 6 De Vrij) 95 Bastoni; 11 Moses (75’ 87 Candreva), 5 Gagliardini, 20 Borja Valero, 34 Biraghi (75’ 15 Young); 24 Eriksen (62’ 32 Agoume); 9 Lukaku, 7 Sanchez (62’ 10 Lautaro Martinez) Banc : 27 Padelli, 2 Godin, 18 Asamoah, 23 Barella, 30 Esposito, 31 Pirola, 33 D'Ambrosio T1: Antonio Conte Sassuolo: 47 Consigli; 17 Muldur, 21 Chiriches (79’ 32 Magnani), 31 Ferrari, 6 Rogerio (46’ 77 Kyriakopoulos); 4 Magnanelli (58’ 73 Locatelli), 14 Obiang; 25 Berardi, 10 Djuricic, 7 Boga (67’ 27 Haraslin); 9 Caputo (58’ 11 Defrel) Banc: 56 Pegolo, 64 Russo, 13 Peluso, 18 Raspadori, 23 Traore, 35 Piccinini, 68 Bourabia T1: Roberto De Zerbi Arbitre: Davide Massa. Var : Luigi Nasca Averti(s): Rogerio (S), Skriniar (I), Bastoni (I), Conte (I) Expulsé(s): 93’Skriniar (I) double avertissement Affluence: Huis-Clos suite aux mesures gouvernementales liées au Covid-19 ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Roberto Gagliardini a été sanctionné après le match de la 25ème journée de Serie A contre la Sampdoria. Ainsi, le milieu de terrain de l'Inter a écopé d'un carton jaune assorti d'une amende de 2000 euros pour "avoir simulé le fait de subir une faute dans la surface de réparation adverse" comme le rapporte la Ligue dans un communiqué paru ce lundi. ®Samus - internazionale.fr
  7. C’est un fait, Andrea Belotti est un nom entendu avec insistance pour palier à l’éventuel départ en catalogne de Lautaro Martinez. Selon le Corriere Dello Sport, même s’il est considéré comme indiscutable au Torino, il serait possible de faire vaciller la direction turinoise Comment ? Via la possibilité d’insérer soit Radja Nainggolan, soit Roberto Gagliardini ou soit Andrea Pinamonti en plus d’une offre cash correcte. En effet, les trois joueurs listés ont depuis longtemps charmé Urbano Cairo Autre cas de figure possible: En cas de relégation, la vente de Belotti serait obligatoire et le discours relatif aux contreparties techniques devrait être réévalué. Jugez-vous le profil d'Andrea comme un profil valide au dispositif d'Antonio Conte ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Le futur de Roberto Gagliardini semble s’écrire loin de l’Inter. Apprécié, mais écarté du projet par Antonio Conte, Roberto pourrait payer cher le retour de Radja Nainggolan, combiné à l’arrivée de Sandro Tonali. Selon TuttoMercatoWeb, Gagliardini séduit énormément l’Atalanta. Estimé entre 12 et 13 millions d’euros, tout en présentant un salaire de 2 millions d’euros pour un contrat courant jusqu’en 2023, celui-ci rentre parfaitement dans les clous du club géré par Antonio Percassi. Si l’Inter souhaite jouer la carte Gagliardini,avec l’objectif avoué de parvenir Timothy Castagne, l’international italien ne semble pas très emballé par le fait de revenir à la Cour de Gasperini. En effet, il s’agirait, selon Roberto, d’un pas en arrière dans sa carrière, même si le Club lui offrirait la possibilité d’être titulaire et, ainsi d’avoir l’occasion de se mettre en évidence à un an de l’Euro Valideriez-vous ce départ et ce choix de carrière de la part du sympathique numéro 5 Nerazzurro ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Dans l’empire du milieu se trouve un homme mercato : Roberto Gagliardini. Arrivé en janvier 2017, il aura alterné les hauts et les bas avec un rôle de protagoniste sous Spalletti, et par moment, sous Conte. Révélation de Tuttosport L’actuel entraîneur de l’Inter estime le joueur pour sa capacité à s’insérer dans les espaces et pour ses qualités physiques qui sont uniques à l’Inter. Toutefois, l’ancien de l’Atalanta n’a totalisé que 16 matchs (11 fois titulaires et 2 buts au compteur). Gagliardini n’est pas seulement apprécié par Conte, mais également par le Club : C’est un garçon pro-positif et qui caractérise tout ce qui plait à Marotta. Objectivement il est italien et nous savons tous que l’ancien Administrateur-Délégué de la Juventus souhaite construire, dans le vestiaire, un groupe fort ayant un important sentiment d’appartenance à l’équipe. En somme, Gagliardini joui de la confiance de tout l’environnement Nerazzurro, de la Direction, en passant par l’entraîneur, sans oublier les équipiers. Monnaie d’échange En vu du mercato à venir qui sera énormément basé sur les échanges, Roberto Gagliardini pourrait représenter un joker important : Le Torino et la Fiorentina sont intéressés et c’est justement avec les Granata que l’idée d’échange a pris forme pour Izzo. L’Inter, pour son secteur défensif, observe Kumbulla et Vertonghen, mais l’ancien du Genoa pourrait aussi être un bijou à employer comme alternative à la ligne titulaire. Du coté de la Fiorentina, le même discours peut être tenu pour parvenir à singer Chiesa et Castrovilli. Gagliardini est également apprécié à l’étranger ou West Ham avait déjà tenté sa chance. Pour l’instant, l’Inter ne le cède pas, mais évalue son joueur à 25 millions d’euros. En fin de saison, il pèsera 13 millions d’euros sur le bilan. Roberto pourrait donc générer une plus-value importante ou être utilisé comme monnaie d’échange afin de parvenir au recrutement d’un joueur plus important... Comme Federico Chiesa par exemple. Valideriez-vous le départ de Roberto Gagliardini ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer un petit débrief de l'actu mercato Nerazzurro à venir en vue de la saison 2020/2021. Avec le départ de Matteo Politano en janvier, le retour d’Alexis Sanchez à Manchester et l’éventuel prêt de Sebastiano Esposito afin d’engranger de l’expérience, sans oublier le pressing du Fc Barcelone sur Lautaro Martinez, l’attaque de l’Inter sera très différente de celle proposée cette année. En tout état de cause, la Gazzetta Dello Sport s’est penché sur les cibles prioritaires que sont Olivier Giroud et Dries Mertens qui ont, en commun, un départ compliqué vers la Lombardie. Giroud et Mertens sont considérés comme des profils intéressants pour augmenter la qualité et l’expérience du noyau. Ce sont des joueurs profondément différents et donc non-alternatif au niveau technico-tactique, mais aussi au niveau économique. Il est donc difficile de penser que Marotta et Ausilio puissent penser à les recruter ensemble. Les prendre tous les deux ne ferait pas parti du projet et de la politique du club. Mais ils pourraient représenter une valeur ajoutée, ça oui. Jusqu’à aujourd’hui, la transaction la plus avancée était celle du français. Mertens qui perçoit actuellement 4 millions d’euros en souhaiterait 5 et il est très lié à la ville de Naples, ce qui, en cas de départ, pourrait l’inciter à opter pour l’étranger. Toutefois, de l’autre côté de la balance, il lui serait possible de continuer à évoluer dans un championnat où il s’est très bien adapté et de jouer en compagnie de son ami et équipier en équipe nationale : Romelu Lukaku. Pour le Corriere Dello Sport, ce sera le milieu de terrain qui sera synonyme de chantier Le milieu de l’Inter changera de nombreux interprètes pour la saison prochaine : Roberto Gagliardini, Kwadwo Asamoah et Borja Valero quitteront le club et Matias Vecino devrait suivre en cas d’offre sérieuse proposée. Le contrat de Borja Valero, qui se termine cette saison, ne sera pas prolongé. Concernant Gagliardini il fait l’objet de très (trop) nombreuses interrogations. Asamoah, victime de problèmes récurrents au genoux devrait partir pour Fenerbahce. Vecino est courtisé par la Premier League avec l’Everton d’Ancelotti qui est prêt à l’enrôler, le Milan AC était également sur sa piste il y a quelque mois. En cas de départ, l’uruguayen est estimé à 20 millions d’euros, une somme qui permettrait à l’Inter d’éviter toute moins-values. Selon le Corriere Rosea, l’arrivée de Sandro Tonali offrirait un bon de sortie à Marcelo Brozovic ou pourrait le forcer à un changement de rôle. Courtisé par Liverpool, le croate dispose d’une clause libératoire de 60 millions d’euros. Si l’idée était de le replacer en Mezzala, pour Conte, il est nécessaire de disposer d'un profil fort physiquement, un critère auquel ne répond pas le vice-champion du Monde. Les rumeurs sur une négociation de contrat d'Epic Brozo seront un très bon indicateur. Selon Tuttosport, l’Inter compte aussi faire le ménage sur ses ailes Les seules certitudes se nomment actuellement Ashley Young (35 ans) et Antonio Candreva (33 ans). Giuseppe Marotta est disposé à satisfaire Conte sur ses ailes afin de lui garantir des personnalités capables de tenir l’ensemble des 90 minutes de jeu. L’idée est de recruter un ailier offensif et de l’équilibrer avec "un spécialiste des rôles" Le joueur le plus courtisé se nomme Federico Chiesa. Le club Nerazzurri est le seul à pouvoir défier la Juventus en vue d’enrôler le joueur et de présenter un investissement conséquent. Pour l’anecdote, il se dit qu’à la vue de l’historique entre les deux clubs que Rocco Commisso, en cas de demande de départ de l’italien, serait plus enclin à l’envoyer à Milan plutôt qu’à Turin. L’alternative se nomme Filip Kostic, qui évolue à l’Eintracht Francfort et qui peut aussi évoluer en second attaquant. Le "spécialiste" se trouverait à Chelsea avec Marcos Alonso et Emerson Palmieri, qui représentent les deux choix idéaux pour Antonio Conte. L’espagnol était déjà pisté en janvier, avant la demande de 45 millions d’euros de la part des Blues. Concernant l’Italo-Brésilien, qui séduit aussi la Juve, son arrivée ne poserait aucun problème. Cette situation pourrait être mise entre parenthèse si Barcelone parvient à attirer Lautaro Martinez en sacrifiant soit Nelson Semedo, soit Junior Firpo. Quoiqu’il en soit, l’Inter aurait mis de côté une enveloppe de 100 millions d’euros pour renforcer ses ailes. Au niveau défensif, selon Fabio Parisi, agent FIFA, l’unique option de voir Mauro lcardi signer à la Juve, serait d’insérer dans l’échange Alex Sandro, le tout bien évidemment si Paris ne rachète pas l’argentin. Au niveau des transferts gratuit, Jan Vertonghen pourrait rejoindre les Nerazzurri et Diego Godin pourrait déjà se voir offrir un bon de sortie. Le Saviez-Vous ? Selon Opta, l’intérêt du Fc Barcelone pour Lautaro Martinez n’est pas anodin. Dans une projection, l’agence de statistiques avait misé sur 14 buts du Toro sur l’ensemble de la saison. L’éclosion est totale étant donné que le numéro 10 de l’Inter a inscrit 16 buts en 31 matchs. Cette statistique le rend encore plus efficace que Suarez. Il est en duel avec d’autres attaquants : il a inscrit 5 buts en plus que Firmino, 2 de moins que Gabriel Jesus, et 3 de mois que Benzema. Ses statistiques lui permettent de côtoyer les plus grands. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Notre milieu de terrain Roberto Gagliardini a parlé de l'énorme impact que la pandémie mondiale Covid-19 a eu sur son lieu de naissance, Bergame. Dans l'interview parue dans l'édition d'hier de Tuttosport, il a commencé de manière glaçante : "Tant d'amis et d'amis de mes amis pleurent leurs proches et c'est terrible de penser que dans ces cercueils il peut y avoir des grands-parents ou un parent d'une des personnes que je connais. Personne dans ma famille n'a été affecté par le virus et cela me donne au moins un peu de sérénité." "Je n'ai pas pu me donner de réponses sur toute cette situation, je suis fataliste. C'est à nous de mettre les choses en ordre, mais nous sommes têtus, nous avons une culture de travail qui nous unit tous et nous pourrons aussi surmonter cette épreuve. Je ne dis pas que c'est pénible quand le téléphone sonne, mais il y a une certaine inquiétude. Il ne pourrait en être autrement lorsque vous entendez ce qui se passe autour de vous." Le milieu de terrain italien reste à Milan en ce moment et il a parlé de la sensation de ne pas être retourner à la maison. "Tout est immobile, sans mouvement, c'est incroyable. Mais le bruit des ambulances qui passent nous fait comprendre que nous vivons un moment historique unique. Des décisions fortes mais justes ont été prises." Ensuite, on lui a demandé s’il était convaincu que la saison reprendrait grâce au report de l'Euro 2020 qui aura lieu en 2021. "Je ne pense pas que cela soit le moment de parler de l'Euro ou de l'équipe nationale. Nous sommes dans une période délicate. Beaucoup mettent leur vie en danger uniquement en allant travailler et parler d'autre chose doit être mis de côté." Il revient sur le Derby d'Italie joué début mars à huis clos au stade Allianz de Turin. "Jouer sans les fans est un sentiment particulier, mais c'est désormais du passé. Maintenant, nous devons penser à nous sortir de cette situation et à nous engager envers les autres en faisant preuve de charité. J'ai décidé d'aider l'hôpital Papa Giovanni de Bergame parce que je sais dans quelles conditions difficiles ils sont obligés de travailler et parce que j'ai tellement d'amis là-bas. La somme n'est pas importante mais un geste est suffisant." Gagliardini a partagé son opinion concernant ce qu'il pense être les effets durables de la pandémie, qui a malheureusement coûté la vie à plus de 10.000 Italiens à ce jour. "Quand tout sera résolu, la vision sur beaucoup de choses changera et peut-être même que les relations entre les gens qui ne se connaissent pas seront meilleures. L'esprit de solidarité qui anime actuellement les italiens devra se poursuivre même lorsque l'état d'urgence sera terminé. Les choses devront être analysées, étudiées et si erreurs il y a eu, il faudra comprendre. Il faudra faire et ce qui peut être fait pour éviter qu'une autre pandémie ne se déclare." ®alex_j - internazionale.fr
  12. Antonio Conte, de même que quelque joueurs, s’est livré après la punition infligée au Genoa de Thiago Motta. "Pour tout vous dire, je ne m’attendais pas à une telle rencontre, l’équipe a grandi sous tant d’aspect. Les difficultés ont responsabilisés encore plus le groupe, en unissant tous les garçons. Cela démontre que nous abordons les matchs de façon juste, cela vaut aussi pour ceux qui ont le moins joué, chacun travaille dur car c’est la seule façon de continuer à grandir." "La partie d’aujourd’hui n’était pas simple, mais nous avons proposé une grandissime prestation, et ce malgré les difficultés et les absences. Gagliardini, Vecino et Borja Valero se sont montrés disponible même s’ils n’étaient pas au meilleur de leur forme. Lorsque tu as ce type de joueur, qui mettent toujours le bien de l’équipe avant l'intérêt personnel, tu ne veux qu’être satisfait d’un tel résultat." "A présent, nous allons continuer à aller de l’avant, nous allons continuer à surprendre et à chercher au quotidien à nous améliorer toujours plus" Esposito "Lorsqu’il est arrivé au stage estival, c’était pratiquement un bambin, mais ces derniers mois, il a grandi d’une façon importante, je lui ai dit qu’il ne devait pas se fixer de limite dans le temps et que je compterais sur lui en cas de besoin. Aujourd’hui, il a eu une opportunité importante, sa famille et moi-même l’aiderons et s’il continue de la sorte, il ne fera que s’améliorer." Premier bilan de la saison "Je suis content d’entraîner ces garçons, ils sont exceptionnels et c’est un plaisir pour moi d’aller tous les jours au Centre Sportif du Suning. ils se sont tant responsabilisés, mais nous savons tous qu’il y a encore tant de chemin à parcourir." Roberto Gagliardini "C’est une drôle de coïncidence que mes buts tombent face au Genoa." En effet sur ses 9 buts en Serie A, 5 sont contre le Grifone. "Nous avions préparé des mouvements également en fonction des déplacements de l’adversaire. Ils ont mis beaucoup de joueurs au milieu et nous voulions les étirer, même avec les Mezz’ali. Sincèrement, je suis content de ma condition physique, même si il y a encore très peu de temps, j’étais encore en difficulté. Avec le staff médical, j’ai très bien travaillé et tout est allé pour le mieux." Mon but ? "Lukaku m’avait prévenu qu’il serait un point d’appui et que lorsqu’il en aurait l’occasion, qu'il me passerait la balle devant le but. Et c’est comme ça que j’ai marqué!" Stefano Sensi "Je remercie Conte. Le terrain m’a manqué, c’était deux long et difficiles mois. Je suis fier d’être de retour, mais surtout de me sentir bien. Les tifosi m’ont fait frissonner en m'acclamant lors de ma montée au jeu. Le terrain, le Meazza m’ont tellement manqué." "Rien n’a changé depuis mon premier coup d’arrêt, la confiance envers mes équipiers, et vice-versa, est toujours présente, je conserve la même mentalité. Je suis content de notre résultat et nous terminons cette année par une victoire. Elle fera passer un Noel serein à nos tifosi." "Les sensations sur le terrain m’ont énormément manquées, tout comme le fait de ne pas être avec mes équipiers, je suis content de les avoir retrouvés." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Nouvelle tuile à l’Inter, qui parvient tout de même à garder la tête hors de l’eau : Antonio Conte doit faire face à la sixième blessure récente de l’Inter suite à la sortie de Nicolò Barella. Une vraie tuile étant donné que l’Inter joue son avenir européen, dès demain soir face à Prague, ensuite face à Barcelone à Milan… La blessure de Barella s’additionne à celle d’une liste qui est représentée avant tout par Sanchez et Politano, Tous devraient être de retour en 2020. Alexis est absent depuis l’avant-dernière trêve internationale, lui qui avait dû être opéré à la cheville a déjà manqué 9 rencontres Nerazzurre. Derrière lui, on retrouve Stefano Sensi qui a sauté 8 matchs depuis sa blessure face à la Juve. Politano, lui n’en a manqué que 2 jusqu’à présent. Monté au jeu face à Dortmund, il avait été victime d’une sérieuse agression impunie. Asamoah fait face à une inflammation à gérer, il est également absent depuis 4 matchs. Pour pallier son absence, Biraghi alterne avec Candreva. Lazaro sachant occuper l’aile droite Gagliardini, absent depuis trois matchs pourrait faire son retour ce mercredi soir. D’Ambrosio a, lui, fait son grand retour face au Torino, suite à la blessure au pied dont il avait été victime en compétition internationale avec l’Italie. Ces six-sept joueurs très importants ont manqué et manquent encore à Conte. Lui qui, lorsqu’il les récupérera, devra les gérer du mieux possible. L’objectif de l’Inter est de parvenir à surmonter cette période délicate, tout en maintenant le pas de la Juve en Championnat, tout en tentant de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions Après le match contre le Torino, Conte a déclaré "Je suis certain que nous ferons tout pour n’avoir aucun regret." Même s’il venait déjà de récolter trois points fondamentaux, Conte, comme à son habitude, s’était déjà projeté vers l’avenir. Sensi absent face à Prague Andrea Paventi, journaliste à Sky Sport, est revenu sur la douche froide de la 13ème journée, à savoir la sortie sur blessure de Nicolo Barella. Son absence sera combinée à celle de Stefano Sensi qui n’a pas encore récupéré de la blessure dont il a été victime en octobre dernier lors de la réception de la Juventus à Milan. Antonio Conte devra donc composer son 3-5-2 en ayant que quatre joueurs pour trois postes : Brozovic, Vecino, Borja Valero et Gagliardini, qui même s’il n’est pas encore au meilleur de sa forme, pourrait être titularisé dès la première minute. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Sky Sport est revenu sur la déclaration d’Antonio Conte en conférence d’après-match. "Je me suis fier à certaines situations et je n’aurais pas dû…." Mais qui sont les principaux concernés ? Selon Sky, cette phrase ne fait en aucun cas référence à un pacte rompu avec la société ou à un manque de respect envers le Club. Non, cette déclaration fait référence à une évaluation faite par Conte en personne en communion avec la Direction Interiste. Tous s’attendaient à des prestations différentes de la part de certains joueurs : Valentino Lazaro : Qui n’est que récemment rentré dans le système de rotation Borja Valero et Roberto Gagliardini : Même si lorsqu’ils sont appelés n’ont jamais commis d’erreur grave Matias Vecino : Conte s’attendait à bien plus, il s’était donné le droit d’y croire Partant de ce constat et dans l’état actuelle des choses, l’entraîneur demande une intervention de la part du club pour agir sur le mercato hivernal afin de colmater les lacunes structurelles présentes et de viser à gagner immédiatement au final. Le Saviez-vous ? Conte craint qu’une seule chose. Une chose dont il avait informé Steven Zhang en début de saison : le traumatisme d’être sorti prématurément en Ligue des Champions. Plus que le manque à gagner financièrement, l’impact mental sur les joueurs pourraient avoir un effet dévastateur. Raison pour laquelle, il n’est plus question de calculer et de gagner les deux derniers matchs de la compétition. Le Suning a entendu la déclaration de Conte. Et bien plus que d’être contre son entraîneur, certaines oreilles seront tirées en Chine. L’avenir devrait donc être meilleur... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Antonio Conte et certains joueurs se sont livrés en conférence d’après-match, suite au premier match nul de la saison au Giuseppe Meazza, entre l'Inter et Parme (2-2). Antonio Conte "En première mi-temps, nous n’avons rien fait de bien, nous aurions pu faire plus. Parme a bien préparé la rencontre et nous avons été perturbé par leur façon de joueur. Nous avons encaissé deux buts sur des inattentions de notre part. A la reprise, nous avons fait une bien meilleure prestation à tout point de vue, en intensité et dans le jeu, nous aurions mérité, pour cela, la victoire." "Je n’ai rien à reprocher à mes garçons, car c’était la troisième partie en six jours, et ce sont pratiquement les mêmes qui joue, je n’ai rien à leur reprocher. Il y a une dépense d’énergie physique et nerveuse, nous devons faire en fonction de cela. Je ne suis pas serein à ce sujet, car nous avons encore quatre match très rapproché à disputer, ce ne sera pas facile." "De Vrij et Asamoah, par exemple, ont fait face à des problèmes physique et je ne voulais pas prendre de risque. C’est difficile d’aborder un match tous les trois jours avec un noyau réduit à un minimum de moyens, mais nous devons nous relancer. J’estime que nos faisons face à un parcours et que pour certains aspect, il y a une croissance graduelle." "Nous avons besoin de travailler avec patiente, mais je suis un peu préoccupé car je suis forcé à réaliser très peu de changement actuellement et cela fait augmenter le risque de blessure." Cristiano Biraghi "Je suis déçu car je voulais la victoire. Nous avons pris ces deux buts en cinq minutes et nous n’avons pas fait ce que nous devions en première mi-temps. Nous avons fait preuve d’une réaction importante en seconde période, cela nous sera aussi utile pour le futur. C’est dommage de ne pas l’avoir emporté, mais cela nous servira de leçon." "Je cherche toujours à donner le maximum, nous avons eu des occasions, mais nous ne sommes pas parvenu à les concrétiser. A Brescia, il faudra que nous soyons une Inter plus ressemblante à celle que nous étions en seconde période. C’est une belle équipe, compacte et agressive, mais nous irons pour la gagne." "Nous sommes l’Inter et nous devons par-dessus tout chercher à l’emporter. L’erreur n’est jamais individuelle, lorsque l’on encaisse un but, elle est collective. C’est désolant que ces deux buts, comme ce fut le cas à Sassuolo, proviennent de nos propres erreurs." Roberto Gagliardini "En première mi-temps nous avons débuté avec un rythme peu élevé, mais nous avions le contrôle du ballon. Ensuite nous avons pris deux buts suite à nos propres erreurs. A la reprise, nous sommes reparti avec volonté et nous aurions probablement mérité la victoire. Nous devrons analyser les erreurs commises et penser immédiatement à Brescia." "Même après notre premier but, nous avions le contrôle du ballon, mais nous avons commis des erreurs. Nous devons être capable de ne pas soupirer lorsqu’un équipier se toile. Eux ont joué très bas et en contre, on s’y attendait, mais lorsque nous sommes revenus en force en seconde mi-temps, nous avons immédiatement su égaliser." "Je me sentais bien personnellement, je ne pense pas que le match face à Dortmund a influencé la rencontre." Antonio Candreva "Nous avons réalisé un match nul sur une partie que nous aurions dû gagner. Après une première période très laide, nous avons fait mieux à la reprise.Il reste l'amertume de ne rentrer qu’avec un seul point à la maison." "Mes prestations personnelles me font plaisir jusqu’à un certain point. Si elle ne permettent pas ensuite à l’équipe de l’emporter, je suis déçu et rageur. Nous ne cherchons pas d’alibi, nous aurions dû mieux gérer notre ouverture du score, nous avons plongé et malgré une bonne seconde période, nous ne l’avons pas emporté." "A présent, le match face à Brescia sera compliqué car nous devrons reprendre des forces et déjà penser à demain." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. L’information provient de la Gazzetta Dello Sport : la présence de Matias Vecino face au Borussia Dortmund est plus qu’incertaine. Conte, avec Stefano Sensi blessé et Borja Valero écarté du projet devrait se comporter de la sorte : Résumé de l'article de la Gazzetta Dello Sport Vecino a ressenti une douleur musculaire ce matin, il passera des examens, mais sa présence ne devrait être possible mais sur le banc dans le meilleur des cas. Il est inutile de prendre des risques actuellement. Il est toujours possible de le retrouver, aux côtés de Brozovic, Roberto Gagliardini et Nicolo Barella, alors que Borja Valero ne rentre vraiment plus dans les plans de Conte. L'espagnol pourrait tout de même avoir sa place sur le banc. Si cette blessure peut être considérée comme une urgence réelle, elle ne peut pas servir d’alibi à l’équipe et doit plutôt la motiver à faire quelque chose, Brozovic est d’ailleurs sur la même longueur d’onde : "Le match face à Barcelone nous a fait comprendre que nous avons mûri et que nous sommes capable de réaliser de grandes choses. Nous avons eu nos chances, mais nous n’avons pas su les exploiter, nous en avons été puni. C’est ce qui arrive lorsque vous commettez des erreurs face aux plus fort du monde. Cela ne devra plus se produire face au Borussia, nous voulons gagner." Tuile ou pas tuile pour Conte ? Qu’en pensez-vous ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Antonio Conte s’est livré, tout comme certains joueurs, en conférence d’après-match, suite à la victoire aux forceps de l’Inter sur le terrain ô combien compliqué de la Sampdoria Antonio Conte "Je suis certainement satisfait de la prestation de l’équipe et de la victoire. Lorsque tu joues certaines parties avec une telle clarté d’esprit, en te créant autant d’occasions, tu te dois te tuer le match plus tôt. La première période s’est terminée sur le 2-0, mais on aurait pu en inscrire encore plus." "Ensuite, à la reprise, est arrivé un impondérable car nous aurions pu inscrire le 3-0, mais au lieu de cela, nous avons été réduit à 10 et avons pris un but par la Sampdoria. Cette phase de jeu aurait pu déstabiliser n’importe qui, mais les garçons ont tenu bon et avec mes changements, nous sommes parvenu à retrouver de l’équilibre." "Nous avons inscrit le troisième but en infériorité numérique et nous aurions pu en inscrire un quatrième avec Lukaku. Je suis content de l’interprétation proposée par les garçons sur ce match. Nous dominions et tout a été bouleversé en un instant, le risque était d’encaisser le contre-coup mais les garçons ont en revanche tenu bon en démontrant d’être sur le bon chemin au niveau mental." "Je vois le verre à moitié plein vu comment cela s’est terminé, nous avons fait des pas en avant dans l’attachement au match et certaines situations te renforcent, même si nous aurions mérité de vivre un autre partie au niveau émotionnel, vu comment nous l’avions gérée." "Les garçons méritent les applaudissements, nous pouvons fêter sur l’instant la victoire, mais nous devons nous préparer immédiatement au déplacement au Nou Camp, face à Barcelone." L’Inter en tête avec le plein de point ? "Nous devons voler bas et raisonner match après match, seul le temps nous dira quel sera notre parcours et ce que nous pourrons ambitionner. J’ai fait des changements, mais nous avons puisé tant d’énergies, nous devons à présent en récupérer pour le prochain match face à Barcelone." "C’est inévitable que lorsqu’il te manque qu’un homme, que tu le veuille ou pas que tu sois amené à reculer, sans concéder trop d’espace. Jouer à 10 contre 11 n’est simple pour personne, il ne faut pas se montrer imprudent car le centre de gravité en est diminué. Mais l’entrée de Romelu a permis de maintenir à bonne distance la Sampdoria car il est très bon dans la conservation du ballon et pour profiter des espaces." "Candreva a réalisé une belle première mi-temps, D’Ambrosio le couvrait plus régulièrement, Même Barella a fait une bonne entrée. Plus je travaille avec les garçons, plus eux métabolisent les connaissances. J’estime que nous travaillons de façon importante dès mon premier jour, et je dois les remercier car nos six victoires sont le fruit du travail mais aussi de la disponibilité à réaliser ce que nous, le staff, imposons au groupe depuis le premier jour. Je suis content lorsque je vois que les garçons reconnaissent certaines situations apprises, sur le terrain." Bastoni ? "La moitié de la Serie A le voulait en prêt, mais je m’y suis opposé. Je veux travailler sur lui car j’ai vu son potentiel, il fait ce que je lui demande, s’il représente sans aucun doute le futur, il est déjà une alternative importante actuellement." Roberto Gagliardini "Cette victoire à Gênes nous donne confiance en nos moyens. Nous avons montré que nous pouvions commander un terrain jugé difficile, même si nous étions en infériorité numérique. Nous sommes toujours restés compacts et nous avons tué le match avec le troisième but. Cette victoire nous donne du moral en vue des rencontres importantes qui nous attentent." Barcelone et le Derby d’Italie ? "Nous voulons démontrer que nous jouons chaque match pour gagner. À présent, un match extrêmement difficile nous attend à Barcelone, mais nous voulons rentrer à la maison avec des points suite au match nul d’ouverture face au Slavia. Nous préparerons ce match de la meilleure des façons possible, ensuite, dès le coup de sifflet final, nous penserons à la Juventus." 14 buts inscrit, dont 8 par des milieux de terrains… "Nous savons que dans le jeu du coach, que le travail des milieux de terrains est important, aussi en phase de but. Nous cherchons à faire au mieux ce qu’il nous demande, il nous transmet du courage, de la détermination, sa carrière parle pour lui, il veut toujours gagner et apporte tant de motivation." Mon parcours personnel ? "J’en suis très heureux, j’ai tellement envie de bien faire ici. Je suis devenu papa et cela m’aide énormément, j’espère que cette saison pourra m’apporter tellement de satisfaction sur le terrain." Stefano Sensi "Je suis content de la victoire et pour mon but. Je cherche toujours à m’améliorer et à faire de belles prestations, aujourd’hui, un bon résultat a été obtenu. Ce n’est jamais gagné à l’avance de venir l’emporter à Gênes, leur tifosi apportent toujours de grandes motivations à l’équipe." "Nous avons été bon à ne pas les sous-évaluer. Sur le 2-1 l’ambiance est monté d’un cran et nous avons été bon à inscrire immédiatement le 3-1. Je ne m’attendais pas à cet impact, mes équipiers m’ont aidé, je me fais entendre et à mon âge, c’est quelque chose de positif." "Nous connaissons la valeur de Barcelone, nous savons qui nous sommes au niveau mental et dans les jambes. La croissance est toujours en cours, une période encore plus difficile arrive et nous travaillons pour ne pas craquer et répondre présent." La qualité du groupe ? "Nous sommes unis, solide, tout le monde se sacrifient." Alessandro Bastoni "J’étais touché, j’attendais ce jour depuis tant. Je suis content de la prestation d’équipe, nous étions venu ici pour l’emporter et nous y sommes parvenu. Le groupe m’a très bien accueilli, surtout Godin qui m’enseigne tant. Cela me parait si incroyable d’avoir un conseiller tel que lui...et tout est réel. Jouer au football est ce qui me plait, par chance ce sont d’autres choses qui pourraient m’empêcher de dormir la nuit." Marcelo Brozovic "Nous avons disputé une très belle partie, nous avons un peu souffert après l’expulsion, mais nous avons joué et gagné en équipe. Conte nous dit toujours ce que nous devons faire, chacun d’entre nous sait comment se comporter sur le terrain. Aujourd’hui aussi, nous avons réalisé une grande prestation qui nous apporte de la continuité." Barcelone et la Juve ? "La première rencontre est celle qui nous intéresse, puis nous penserons à l’autre. Le Barça est une des équipes parmi les plus forte au Monde, mais nous sommes l’Inter et nous voulons démontrer que nous sommes au Top, nous allons pour la jouer." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Roberto Gagliardini a été retiré du marché des transferts sur demande d’Antonio Conte. Telle est la déclaration que l’on peut retrouver sur le site internet TuttoMercatoWeb, qui affirme que le nouvel entraîneur de l’Inter mise énormément sur le milieu de terrain né en 1994. "Conte souhaite le conserver pour disposer d’une alternative supplémentaire, comme pouvait l’être Parolo dans son Italie : réaliser des courses, et via sa taille lui permettre de devenir un optimal incurseur, avec des caractéristiques bien différentes que celles proposées par Brozovic, Sensi ou Barella, si le sarde vient à signer." "Au cours de ces dernières semaines, la Fiorentina et la Lazio ont tenté de s’informer, ces derniers ont reçu une réponse négative. Qui plus est l’idée actuelle suivie par l’Inter, pour sa ligne médiane, n’est pas celle de vendre avant d’acheter. De façon plus générale, sauf demande expresse de Gagliardini, celui-ci ne sera pas vendu…" Et comme pour le moment il n’a aucune envie d’aller voir ailleurs… ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Après une saison où il a alterné le meilleur comme le pire, Roberto Gagliardini pourrait se voir proposer un rôle important dans la nouvelle Inter de Conte. Voici ce que nous révèle la Gazzetta Dello Sport "Malgré les intérêts de la Fiorentina et du Torino, le club a décidé de conserver Roberto. Antonio Conte mise énormément sur le joueur, il est convaincu d’être capable de retrouver le Gaglia de l’Atalanta, celui que l’Inter a connu lors de ses premiers mois interistes. Les caractéristiques proposées par l’italien ne sont pas communes dans le noyau interiste, raison pour laquelle l’ancien sélectionneur de la Nazionale l’a retiré du mercato et entend le relancer pour la saison à venir." "Cette opération pourrait bien satisfaire les tifosi. Dans un passé proche, Conte a prouvé qu’il été capable de tirer le meilleur de ses joueurs, surtout les plus sous-évalués, ceux qui semblaient destinés à rester sur une pente descendante. Ce fut le cas à Chelsea où Conte a été rechercher dans les abîmes Moses. Il en va de même pour Pedro et Fabregas, même si ce dernier dispose de qualités objectivement supérieures. À présent, Cesc vit une seconde jeunesse." "Conte a également fait parler la poudre en Italie en misant sur des joueurs qui ne sont pas de première catégorie, telle que Pepe à la Juve, et Eder en Nazionale." Son prochain patient se nommerait Gagliardini. Validez-vous cette possible renaissance ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Selon Gianluca Di Marzio, Roberto Gagliardini devrait rester à l'Inter durant cette session de mercato. Vous êtes plus pour un départ de l'italien ou pour qu'il reste chez nous ?
  21. Objectif de l’Inter depuis l’été dernier, Luka Modric pourrait rejoindre son ancien compère Cristiano Ronaldo à Turin. Selon la presse ibérique et également Don Balon, la Vieille Dame songe sérieusement à s’offrir les services du Croate. Un contrat de 3 ans serait déjà prêt pour le vice Champion du Monde, avec à la clé, une option pour une 4e année et un projet technique de niveau absolu. Toujours d’après la presse espagnole, Parataci rencontrera dans les prochains jours l’entourage du joueur qui serait enthousiaste à l’idée de revêtir le maillot turinois et rejoindre Cristiano Ronaldo. En cas d’arrivée du croate, Miralem Pjanic serait le joueur destiné à partir et le Real souhaiterait également s’attacher ses services. Le démenti de Luka Modric indiquant qu’il souhaitait terminer sa carrière au Real est donc remis en question. L’Inter, de par le fait de voir la Juventus s’insérer dans le dossier Modric a décidé d’aller sur le terrain turinois en souhaitant s’attacher les services du latéral italien des Red Devils, Matteo Darmian. Toutefois, comme le souligne la Gazzetta, le joueur est déjà en accord avec la Juventus pour un contrat établi à 3 millions d’euros. L’insertion de l’Inter découle du fait que la Juve n’a pas d’accord pour l’heure avec United. Les turinois proposant un prêt payant de 4 millions d’euros et un droit de rachat s’élevant à 8 millions d’euros. L’offre Nerazzurra est un prêt payant de 3 millions d’euros et une obligation de rachat de 8 millions d’euros. Un salaire de 3,8 millions d’euros a été proposé à Matteo. Le transfert pourrait déjà avoir lieu au mois de janvier. Cette transaction découle directement du fait que Sime Vrsaljko ne convainc actuellement pas l’Inter et ne sera pas racheté. Selon As, les Nerazzurri ne comptent pas lever l’option de rachat qui s’élève à 17,5 millions d’euros sans parler des 6,5 millions déjà versés pour le prêt payant. En effet le joueur ne parvient pas à trouver de la continuité dans le onze de base de Luciano Spalletti, la faute également à une série de blessures dont il était également victime à l’Atletico. Pour rester Nerazzurro, le joueur devrait connaitre, à l’instar d’un Joao Cancelo, une explosion en seconde partie du championnat. Si ce n'est pas le cas, il retournera dans la Capitale Espagnole. Concernant l’Atletico Madrid justement, As confirme l’intention des Colchoneros de poursuivre l’aventure avec Diego Simeone. Natalia, agent et sœur du Cholo, est en Espagne pour finaliser les termes de l’accord. Le contrat prendrait fin en 2021 avec une revalorisation salariale estimée également par France Football à 22 millions d’euros pour l’argentin, qui ferait de Diego Simeone le 3e entraîneur le mieux payé au monde. Retour en Italie avec la Gazzetta Dello Sport qui confirme que Roberto Gagliardini est sur la liste des transferts : Les Nerazzurri souhaitent le vendre immédiatement ou accepter un prêt avec obligation de rachat. La Fiorentina a tenté de s’attacher les services de l’italien en vain : L’Inter pas convaincu et Roberto s’est montré glacial quant à l’idée de rejoindre Florence. Le milieu italien souhaite terminer sa saison à l’Inter, raison pour laquelle il a également rejeté une offre importante reçu et acceptée par l’Inter en provenance de Premier League. Pour l’Inter, le joueur peut partir dès ce mercato. En cas de départ, l’Inter chercherait une alternative immédiate à savoir Benassi. Barella étant une option pour cet été. Parlant d’anciens de la maison, l’Inter ne souhaite pas connaitre une Zaniolo-Bis et compte même sous la contrainte du Fair-Play-Financier conserver ses dernières perles, eux qui pourraient être le futur du club. Radu est actuellement au Genoa. Colidio avait été désiré par Monchi lors de l’affaire Nainggolan, mais ce dernier a été payé trop cher pour arriver à réaliser une plus-value. L’Inter devra décider cet été si elle souhaite racheter Radu au Genoa contre 15 millions d’euros ou le laisser à Gênes une saison supplémentaire. Dans un tel cas de figure, le racheter lui coûtera 18 millions d’euros. Facundo Colidio est l’attaquant titulaire de la Primavera de l’Inter. Acheté à Boca Juniors pour 9,6 millions d’euros, il s’agit d’un investissement important, un pari pour l’avenir. Buteur à 5 reprises en Youth League et en Serie A à 2 reprises, il est actuellement avec les U-20 argentin en Amérique du Sud. Cet été, l’Inter devra décider de son avenir qui semble être celui d’un prêt afin de lui donner du temps de jeu. Bastoni est le joueur qui est considéré comme prêt. Il est également lié à un énorme poids financier, à savoir 31 millions d’euros, ce qui offre au joueur un futur quasi obligatoire. Zinho Vanheusden est observé en Belgique, et le céder de façon aussi légère que Zaniolo ne serait que regrets. Marco Pompetti, est talentueux, mais encore trop léger dans le milieu de la Primavera malgré un investissement de 4 millions d’euros. Odgaard a été inséré dans la transaction relative à Matteo Politano, mais vu le contexte il devrait rester à l’Inter même si l’attaquant ne domine pas chez les jeunes, de là à le céder… Hector Herrera qui sera en fin de contrat en juin a décliné une offre en provenance de l’Atletico Madrid. Le milieu de terrain de Porto souhaite rejoindre la Serie A et surtout l’Inter. Steven Bergwijn, l'ailier du Psv Eindhoven né en 1997, est dans le viseur de Giuseppe Marotta. Selon la presse anglaise, Manchester United ferait face à l'Inter dans ce dossier. Pour l'heure, aucune somme n'a filtré. Une délégation Nerazzurra est attendue très prochainement au Pays-Bas. Pour finir, selon Sport Mediaset, l'Inter serait dans sa semaine décisive quant à la prolongation de Mauro Icardi. Une nouvelle offre riche de bonus devrait dépasser les 7 millions d’euros par saison. Les Nerazzurri souhaitent disposer d’une clause libératoire de 250 millions d’euros si cette dernière ne peut être supprimée. Du côté de Wanda Nara, une clause libératoire de 180 millions d’euros pourrait être acceptée. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Internazionale.fr vous propose les réactions des joueurs après-match suite à la défaite face à l'Atalanta. Aucun commentaire sur les réseaux sociaux. Seuls deux joueurs nerazzurri ont accepté de répondre aux questions de DAZN (obligation contractuelle). Gianluca Mancini - "L'un des premiers messages était celui de Materazzi, pour moi il reste quelqu'un d'important qui me sert d'inspiration. Le but m'a apporté de la joie, car nous les défenseurs nous ne marquons pas tous les dimanches. Mais ces 3 dernières semaines cela m'est arrivé. Pendant la semaine nous avons tellement travaillé sur nos possibilités sur coup de pied arrêté, Gasperini a insisté sur le fait que nous pourrions faire mal de cette façon. Nous avons su être durs. Et nous avons aussi été bons à ne pas nous renfermer après ce début de seconde période. Le penalty ? Je ne sais pas s'il est justifié ou pas. A chaud, il me semblait que non, Politano était trop près, et je ne sais pas où j'aurais pu mettre mon bras sans que le ballon ne le touche. Mais ça ne change rien". Samir Handanovic - "Qu'est-ce qui change après ce match ? Nous avons besoin de redescendre d'une marche, ce match confirme que nous ne sommes peut être pas assez matures pour tenir certains discours. Qu'est-ce qui n'a pas fonctionné ? Rien n'a fonctionné. L'Atalanta a été meilleure dans tous les compartiments du jeu et mérite sa victoire". Roberto Gagliardini - "Le match contre Barcelone a influé, mais ça ne doit pas être une excuse. Trop d'erreurs, trop d'inattentions. Nous savions comment ils jouent et nous n'avons pas réussi à reproduire sur le terrain ce que nous avions travaillé. Une lourde défaite, cela doit seulement être une erreur de parcours. Nous devons nous remettre tout de suite en piste après la trêve. Ce n'est pas facile de faire de la possession de balle avec cette Atalanta. Nous avons fait des erreurs et par dessus tout surtout quand nous reprenions le ballon. De chaque défaite nous devons apprendre de nos erreurs et les examiner. Aujourd'hui c'est un faux pas. Il sera important après les matchs internationaux de reprendre le bon chemin".
  23. Internazionale.fr a le plaisir de vous rapporter les réactions des joueurs après la victoire éclatante contre le Genoa. Certains commentaires peuvent être en double, car nous avons répertorié un maximum de commentaires sur les différentes chaînes. Mauro Icardi, sur les réseaux sociaux (Instagram) : "Bravo les gars, grand match" pour l'attaquant argentin hier qui était préservé sur le banc en vue de la rencontre face à Barcelone ce mardi. Dalbert pour Inter TV : "Aujourd'hui la victoire était importante, l'équipe a joué avec continuité. Tout ceci naît du travail quotidien des joueurs au staff technique. Ma position sur le terrain ? Je fais ce que me demande le coach. Lors du match contre Parme je m'étais déjà fait mal au pied et c'est revenu : après examens et heureusement, rien de grave. Combien je pense donner à l'Inter sur une échelle de 1 à 10 ? 10. Pour tout ce que j'ai démontré sur le terrain". Borja Valero sur les réseaux sociaux (Twitter) : "Grande équipe ! Grand public ! Maintenant nous nous préparons pour la LDC" Joao Mario sur les réseaux sociaux (Twitter) : "Grand match de la part de tout le monde. Revenir à domicile et marquer était merveilleux". Politano sur les réseaux sociaux (Instagram) : "Quelle émotion d'entendre le rugissement de San Siro. Nous voulons continuer comme ça !" Joao Mario à Inter TV : "J'ai essayé de donner un peu de moi, j'ai réussi à aider un peu l'équipe. Nous sommes un groupe plus complet, qui a plus de solutions sur le terrain. L'effectif est important : nous avons réussi à remplacer tellement de titulaires. La mentalité doit être celle de penser un pas après l'autre. Je remercie les tifosi pour la confiance qu'ils m'ont donné. Aujourd'hui il était important de gagner : nous avons fait un grand match, je suis très content à titre personnel d'avoir marqué à San Siro. Nous devons vraiment raisonner match après match, puis nous verrons ce que nous arriverons à faire. Mercredi (ndlr: il se trompe c'est mardi) nous aurons une rencontre importante, et nous aurons besoin de tout donner pour chercher à faire quelque chose d'important". Gagliardini pour RMC Sport : "Le Genoa a bien joué contre le Milan mercredi, c'est une équipe difficile qui presse sur tout le terrain, mais avec nous ils n'ont pas eu la vie facile. Une victoire méritée et importante. Tout le monde doit se trouver prêt, pour rendre les choix du coach difficiles. Puis, c'est à lui de faire ses choix. Anti-Juve ? Nous ne pensons pas à ce genre de choses. Nous verrons plutôt vers mars-avril. Chacun a démontré qu'il sait jouer son rôle, c'est ça notre force. En début de saison nous manquions de points, mais les prestations ont toujours été là. L'équipe a toujours été convaincue. Bergame sera un autre match décisif pour nous. Marquer un doublé est quelque chose de rare pour moi. Le faire ici, avec les tifosi, c'est unique. Nous devons les remercier, plus de 67 000 à 15h un samedi je pense que c'est quelque chose dont nous pouvons nous vanter". Gagliardini à Sky Sport : "Nous nous entraînons tous bien, puis le coach choisit. Je suis un professionnel et je fais de mon mieux jour après jour. Doublé ? J'ai dans l'idée qu'à la fin, le travail paie toujours. J'ai vécu un début de saison difficile et je ne jouais pas beaucoup. Aujourd'hui je réalise un doublé, chose qui ne m'arrive jamais et j'en suis très content. Je tenais à participer à la Champions League, mais je n'ai pas été mis dans la liste. Ce sont les choix de Spalletti et du club. Je me trouverai prêt quand ils feront appel à moi. Nous sommes tous de potentiels titulaires. Quand nous sommes appelés nous répondons toujours présent, il suffit de penser à Joao Mario à Rome et à Lautaro aujourd'hui, comme à Dalbert".
  24. Il ne reste plus qu'à attendre l’officialisation, mais Roberto Gagliardini sera exclu de la liste des joueurs de l'Inter de Spalletti pour la Ligue des Champions. L'italien rejoint de la sorte, Joao Mario, Dalbert et l'un des troisièmes gardiens : Berni ou Di Gennaro. Cette décision fait suite aux sanctions imposées par l'Uefa vis-à-vis du Fair-Play-Financier Dans l'accord signé avec l'Uefa, l'Inter a pu faire valoir, à juste titre, la vente de ses jeunes. Mais l'équilibre économique entre les revenus et les dépenses n'a pas été respecté dans le passé, ce qui a valu une liste de joueurs restreinte également lors du parcours en Europa League en 2016-2017. Une seconde année de sanction était prévue et, vu que l'Inter n'était pas européenne la saison écoulée, ceci explique cela. Les raisons qui ont conduit à l'exclusion de Dalbert et Gagliardini sont en fait de nature économique. Le calcul est assez compliqué à effectuer. Mais en plus de la valeur de Joao Mario (45 millions), le club devait pratiquement rentrer environ 50 millions d'euros en plus, et ce de façon virtuelle (c'est compliqué on a dit). C’est également la raison qui a incité le retour d'Antonio Candreva, vu que ce dernier était déjà présent dans la liste il y a deux ans, sa reprise ne change donc rien du point de vue économique. Ce discours est similaire pour Borja Valero, même s'il n'a pas encore été aligné cette saison. Il a été recruté "que" pour 6 millions d'euros. Gagliardini, malgré lui, avait le profil parfait pour cette exclusion : Transféré pour quasiment 27 millions d'euros, primes comprises ce dernier a été préféré à Matias Vecino qui était pressenti jusqu'à la fin. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Roberto Gagliardini a commenté le match amical contre le Zenit aux micros d'Inter TV : "L’équipe va de l’avant ? Bien sûr. Aujourd'hui nous étions une équipe compacte, nous avons mieux tenu sur le plan physique par rapport à Sion. Nous avons pris le premier but sur une inattention, que nous travaillons souvent à l'entraînement d’ailleurs... Ensuite, il s’agissait de deux grands buts. Je vais bien et c'est important d’accumuler les minutes dans les jambes. C’est capital de continuer à travailler, un autre match se profil déjà dans trois jours (il a joué les 90min contre Sheffield hier soir). A Sion c’était une rencontre où nous avons mal joué, trop de ballons perdus et donc trop de contres pour eux. Aujourd'hui nous avons joué un jeu plus soigné, plus compact. Nous avons réussi à mieux gérer les espaces sur le terrain. Cela fait partie de la préparation et nous sommes seulement au début, nous faisons souffrir nos jambes, c’est donc normal de ne pas être lucide pendant les 90 minutes. Nous avons effectué d'excellentes phase de jeu dans certaines situations. Nous devons continuer comme ça." "Candreva ? Ça faisait un petit peu de temps qu’il ne marquait pas, nous sommes heureux et cela nous a bien aidé. Même Lautaro et Mauro, c'est important pour eux de marquer. Cela doit être notre qualité de marquer beaucoup et d’en prendre moins. Partout où nous sommes allés, nous avons toujours trouvé beaucoup de fans de l'Inter et même à Sheffield, je suis sûr qu'il y en aura beaucoup. Tu n'as même pas besoin de le dire." ®JY DS - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...