Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'romelu lukaku'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Groupes de produits

  • T-Shirts Collection 2020
  • T-Shirts Logos
  • T-Shirts Art Portraits

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

153 résultats trouvés

  1. Après la désastreuse victoire Nerazzurra face à une bienveillante équipe de Parme, les Nerazzurri retrouvaient Antonio Conte à la barre du navire, de retour de suspension, pour faire face au Brescia de Sandro Tonali. Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’Inter a abordé le match de la bonne façon : En respectant l’adversaire et en jouant avec sérieux et application. Etant donné le fossé énorme entre les deux écuries, le natif de Lecce avait décidé de faire tourner, au point de laisser au repos pour la première fois de la saison en Serie A, Romelu Lukaku. Le résultat est sans appel : 6-0 avec un premier but 100% Red Devils à la 5’ : Alexis Sanchez centrant idéalement pour Ashley Young, la reprise de l’ailier gauche ne laissait aucune chance à Joronen. La seconde flèche sera plantée suite à un penalty roublard obtenu par Victor Moses. L’attaquant chilien saisira cette occasion pour inscrire son nom au marquoir à la 20’. Le match est sous contrôle et l’Inter domine son adversaire. Le troisième but sera inscrit de la tête par Danilo D’Ambrosio à la 45’. Il sera imité, en seconde période, par Roberto Gagliardini qui inscrira enfin un but, mais avec une semaine de retard, à la 52’. En fin de rencontre, Lukaku rentré en cours de jeu, se créera une belle occasion dans la surface de réparation, son ballon contré par Joronen se retrouvera entre les pieds de Christian Eriksen, l’international danois plus prompt que tous, parviendra à alourdir la marque (83’). La rencontre prendra des allures d’un match de tennis avec un dernier but signé par Antonio Candreva à la 88’. Place à présent à la réception de Bologne, ce dimanche 5 juillet à 17h15 au Giuseppe Meazza pour continuer à y croire. Le Saviez-Vous ? La plus large victoire de l’Inter de Conte en Serie A cette saison a été obtenue sans le moindre but inscrit par la Lula, le terrible duo d’attaquant Nerazzurro formé par Romelu Lukaku et Lautaro Martinez. Un comble lorsque l'on connait l'importance du duo dans le onze de base d'Antonio Conte. Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 6-0 Brescia Buteur(s): 5’ Young, 20’ Sanchez (Pen), 45’ D’Ambrosio, 52’ Gagliardini, 83’ Eriksen, 88’ Candreva Inter: 1 Handanovic; 33 D'Ambrosio, 6 De Vrij (46’ 13 Ranocchia), 95 Bastoni; 11 Moses (68’ 87 Candreva), 23 Barella (59’ 32 Agoume), 20 Borja Valero, 5 Gagliardini (68’ 24 Eriksen), 15 Young; 7 Sanchez, 10 Lautaro Martinez (68’ 9 Lukaku) Banc: 27 Padelli, 2 Godin, 18 Asamoah, 30 Esposito, 31 Pirola, 34 Biraghi, 77 Brozovic T1: Antonio Conte Brescia: 1 Joronen; 2 Sabelli (58’ 19 Mangraviti), 32 Papetti, 3 Mateju, 29 Semprini; 23 Skrabb (46’ 31 Bjarnason), 4 Tonali, 27 Dessena (82’ 19 Ghezzi); 8 Zmrhal (58’ 7 Spalek), 18 Ayé; 9 Donnarumma (46’ 11 Torregrossa) Banc: 12 Andrenacci, 5 Gastaldello, 19 Mangraviti, 24 Viviani, 26 Martella. T1: Diego Lopez Arbitre: Manganiello Var: Mazzoleni Averti(s) : Mateju (B), De Vrij (I), Semprini (B), Agoume (I) Expulsé(s) : / Affluence : Huis-Clos (mesures Covid-19) ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Achraf Hakimi est désormais un joueur de l’Inter. Si la transaction a été réalisée d'une main de Maître par le duo Piero Ausilio-Giuseppe Marotta, il est intéressant de s’attarder aux détails de l’opération. Révélations du Corriere Dello Sport Détails de l’accord L’accord avec le Real est le suivant : 40 millions d’euros payable en 3 ans. Un bonus de 5 millions d’euros est lié, non pas aux performances du latéral, mais aux éventuels titres que le Club remportera. Ces 5 millions d’euros à débourser raviront donc la Famille Zhang. Les derniers échanges ont eu lieu dans la journée du lundi 29 juin 2020 et impliquaient Giuseppe Marotta, Piero Ausilio ainsi que l’avocat Capellini. Cette transaction a été considérée comme actée à 20h00. Visite médicale L’international marocain s’est présenté au Coni ce mardi 30 juin 2020. Il était accompagné par son agent Alejandro Camano qui, pour l’anecdote, est aussi l’agent de Borja Valero. Le joueur a paraphé un contrat quinquennal pour un salaire de base de 4,5 millions d’euros plus bonus. Ceux-ci sont intégrés de la même façon que ceux accordés à Romelu Lukaku et Christian Eriksen. Avenir Nerazzurro Si le Borussia Dortmund a été éliminé de la Ligue des Champions et que la Bundesliga s’est achevée, Achraf sera considéré officiellement comme un joueur de l’Inter qu’à partir du 1er septembre. Son contrat va être déposé à la Lega Calcio dans les prochaines jours. L’opération est insérée au bilan de la saison 2020-2021 Clause de "rachat" Le Real Madrid a tenté d’insérer un droit de rachat, afin d’avoir la possibilité de recruter le joueur sur la base d’une somme définie, lors des deux prochaines saisons à venir. L’Inter s’y est opposée avec fermeté. Il a toutefois été concédé au Club de Florentino Perez une sorte de droit prioritaire : Si au cours des prochaines saisons Marotta et Ausilio reçoivent une offre pour le joueur et qu’ils décident de l’accepter. Ils devront en informer le Real Madrid avant de conclure l’affaire. Le Real, s’il vient à proposer une offre en tout point similaire, aura la priorité pour racheter Hakimi. Antonio Conte Dès aujourd’hui, Hakimi va rencontrer Conte. Hier, la priorité des priorités pour Antonio était de préparer l’équipe à la rencontre face à Brescia. Il avait d’ailleurs fait part qu’un recrutement d’un joueur à quelques heures d’un match de Championnat n’était pas le plus important. Ceci étant dit, le natif de Lecce et le Marocain se sont déjà croisés, surtout après les deux cartouches de ce dernier à Dortmund, ils ont échangé aussi par téléphone. Cet échange téléphonique aura été fondamental pour orienter le choix de l’ancien du Real. Remerciements au Mur Jaune Achraf a tenu à s'adresser une dernière fois au Borussia Dortmund : "Le moment est venu de clore un très beau chapitre de ma vie. Après 2 merveilleuses années, je suis prêt à quitter ce club qui m'a donné tant de joie. Dès le premier jour, le soutien et l'attention du club et de la ville ont été incroyable. Maintenant je sais que j'ai eu raison de choisir Dortmund comme maison, il y a 2 ans." "Je veux remercier tous mes coéquipiers, ainsi que le staff du club pour l'amour et la confiance dont ils m’ont fait part à chaque instants. Je veux aussi remercier les merveilleux supporters qui nous ont soutenu inconditionnellement à chaque matchs. Je n'oublierais jamais le Mur Jaune, qui est tout simplement magnifique." "Enfin, je voudrais remercier ma famille et mes amis de me soutenir à chaque instants. J'espère qu'un jour nos chemins se croiseront encore. On se revoit bientôt Borussia Dortmund" - Achraf Hakimi Le Saviez-Vous ? Achraf était déjà courtisé dès 2018 par l’Inter et Piero Ausilio. Il a opté pour l’Inter suite à l'engouement et à la motivation du Directeur Sportif Nerazzurro à son égard. Mais il a aussi et surtout accepté grâce à la présence d’Antonio Conte. Il est en effet convaincu que l’entraîneur Nerazzurro le valorisera au maximum dans un 3-4-1-2 ou dans un 3-5-2. Il aura fallu au total sept échanges avec le Real Madrid pour parvenir à établir un contrat qui aura mis tout le monde d'accord. ®Trent_FCI & Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Alessandro Bastoni et Stefan De Vrij se sont livrés en interview d’après-match au micro d’Inter TV. Stefan De Vrij Mon but ? "J’étais au bon endroit au bon moment. Je suis satisfait pour mon but et pour la victoire, oui nous en sommes content. Nous avons toujours cherché à faire le jeu, à créer des occasions. Nous avons eu du mal et nous avons souffert en contre, ils sont bons dans ce domaine." "Ce n’est pas facile d’être immédiatement mené, mais au moins, nous sommes parvenu à faire ressortir notre caractère et à revenir au score. Je cherche constamment à m’améliorer et je cherche à faire de mon mieux à chaque match." "Le fait d’être revenu dans les dernières minutes est très important pour l’état d’esprit, nous y avons cru jusqu’à la dernière seconde. Nous cherchons à remporter chaque match. Nous devrons être encore plus présent dès ce mercredi." Alessandro Bastoni "J’ai inscrit un but très important. Nous nous sommes révélés être un vrai groupe, nous y avons tous cru jusqu’à la fin et personne ne s’est mis à se décourager. C’était un but très important, j’espère qu’il montrera la voie pour ce rush final." "Je sais comment joue Parme, j’y ai évolué l’année passée. Nous savions que nous devions peut leur concéder vu leur style de jeu, nous avons emprunté une certaine philosophie et nous devons continuer sur cette voie." "Nous observons le classement de façon relative, ce qui compte c’est l’humeur de l’équipe. Nous devons y aller match après match, en espérant les remporter tous." Vous avez embrassé le maillot... "J’ai toujours dit que j’étais Interiste et que c’était un rêve d’être ici, et ce, depuis le premier jour où je suis arrivé. Je veux le meilleur pour l’Inter, pour l’équipe et j’espère rester ici très longtemps." Le Saviez-Vous ? Romelu Lukaku est un perfectionniste et il veut donner le meilleur de lui-même. Ce dimanche, il avait de quoi être insatisfait : de sa prestation, mais également de l’interprétation de la dernière action orchestrée par Victor Moses...... Le tout en faisant preuve d’une poésie anglo-saxonne... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Cristian Stellini, l’entraineur-adjoint de l’Inter, s’est livré en conférence d’après-match suite à la victoire ô combien difficile de l’Inter au Tardini de Parme. Son interview à Inter TV "Nous sommes très satisfaits du résultat et de la manière dont nous l’avons obtenu. Nous sommes parvenus à inverser méritoirement le résultat, malgré des difficultés, vu que nous avions encaissé un but et que chaque contre nous mettait en difficulté." "Nous nous sommes créés beaucoup d’occasions, nous rentrons à la maison avec un résultat et la satisfaction d’être une équipe qui n’abdique pas, qui se bat, qui a de l’orgueil. Ce sont des valeurs importantes et les garçons m’ont donné satisfaction ce soir." Une Inter moins brillante ? "En ce moment, nous devons faire tourner de nombreux joueurs et ce n’est pas par choix technique. Nous avions deux défenseurs qui ne jouaient pas avant le Lockdown. Parme a récolté beaucoup de points et ils sont septième au classement, ils sont valeureux et disposent d’attaquants très forts. Gervinho et Kulusevski ne peuvent pas être sous-estimés. Je reste confiant et satisfait, je sais que l’on doit s’améliorer." "Nous savions que nous allions souffrir, mais nous avons créé tellement. Et je le savais : avant le Lockdown nous avions débuté un parcours difficile à moyen terme et à présent, nous y sommes encore plus. Les difficultés ont augmenté, nous avons aussi inséré des joueurs en changeant notre façon de jouer." Le classement ? "Quand tu es derrière, cela dépend aussi des autres. Nous devons faire notre championnat, un pas à la fois et jouer avec de l’envie. Je suis convaincu que l’on pourra en retirer des satisfactions. Eriksen n’est pas le seul qui a du mal. Chaque journée est différente, il faut savoir rester dans le match, il devait le faire, comme tous les autres. Il travaille très bien, est déterminé et appliqué, je ne peux qu’en être fier." Deux buts inscrits par des défenseurs ? "Nous avons gagné 2-1, mais d'autres joueurs ont aussi eu des occasions et pas uniquement nos défenseurs. Nous aurions pu en inscrire d’autres avec Gagliardini, Barella, Lukaku et Lautaro." Lautaro ? "Il a fait un bon match, il est venu souvent en aide à l’équipe. J’ai vu un gars très motivé qui a fait ce qu’il devait faire." Interview à Sky Sport "C’est une victoire amplement mérité. Au-delà d’une série d’occasions que nous avons concédé à Parme. Nous savions que c’était l’une des équipes les dures à affronter. Nous avons construit la rencontre, créé pas mal et au final, ce résultat est mérité." Les buts encaissés ? "Nous avons analysé les phases de jeu face à Sassuolo, nous analyserons aussi la rencontre de ce soir. En ce moment, ce n’est pas facile que tous soient disponibles. Deux joueurs, ce soir, étaient alignés pour la première fois depuis quatre mois en défense. Ce n’était pas facile, surtout lorsque tu as des clients tel que Gervinho et les autres attaquants parmesans." "Nous avons encaissé 5 buts sur 8 tirs lors des précédentes rencontres, nous avons besoin d’analyser le tout jusque dans les moindre détails. Il fallait s’attendre à une réponse importante et les garçons l’ont apporté. Je suis content, car ceux qui sont rentrés ont fait et feront la différence." "Nous n’avons pas toujours su trouver nos deux attaquants qui combinent ensemble. Ce sont des choix qui évoluent matchs après matchs. Toutefois, lors de ces trois derniers matchs, nous nous sommes créés énormément d'occasions. Nous devrons concrétiser les occasions qui se proposent à nous. Nous devons savoir que nous avons changé des choses, que nous devons grandir. Nous avons inséré un Trequartista et il faut s’améliorer, chercher l’imprévisibilité. Nous avons souffert, mais nous avons proposé énormément." "Nous devons travailler, il faut s’améliorer. Il faut aller de l’avant et se féliciter lorsqu’il le faut. Ce soir nous avons joué et réagi et ce n’était pas simple. Nous ne devons pas attendre, lorsque l’on insère de la nouveauté, que tout soit lisse et parfait immédiatement. Les parties se gagnent aussi mentalement, dans la difficulté, où il faut attendre le bon moment. Ce n’est pas que du beau jeu. A Naples, nous avons bien joué, mais nous n’avons pas gagné. Je crois en ce parcours, en ces joueurs et en cette envie de continuer." "Au milieu du terrain, il nous a manqué des éléments fondamentaux tels que Sensi et Brozovic. Les attaquants, lorsqu’ils font face à une période composée d’erreurs devant le but, t’ouvrent un vortex qui t’emporte. Nous devons attendre le bon moment avec eux, même s’ils ont déjà inscrits beaucoup de buts." Roberto D'Aversa, entraîneur de Parme "Je crois que Stellini a vu une rencontre totalement différente, mais ils ont gagné et il a donc raison. Chacun peut dire ce qu’il veut, mais le déroulement de la rencontre ne correspond pas au résultat. Nous ne proposions pas que des contres, nous avons tellement créés. L’amertume et que je me devais d’être meilleur pour enseigner à mes joueurs d’être plus malicieux." "Kulusevski, par exemple, à continuer à courir sur 10 mètres pour contenir Barella, en étant déjà averti. Il y a quelqu’un qui n’était pas dans son match ce soir. Je trouve que seul le Capitaine doit parler et personne d’autre. Mais cela ne doit pas s’avérer contre-productif sur la dynamique d’une partie." "Je ne crois pas que Kucka méritait un avertissement pour avoir gagné du temps. Cornelius est l’un des joueurs les plus corrects d’Europe. Faites-vous vos propres idées. L’Inter a été bonne pour exploiter ses attaquants et jouer tout en largeur." "Nous avons bien défendu, tout en nous créant de nombreuses occasions. Je dirai juste à l’équipe que nous avons perdu un match que nous avons totalement dominé." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Antonio Conte avait prévenu: "Si tu ne tues pas sportivement ton adversaire, tu risques de le payer très cher".... et cette fois-ci, l’Inter paie le prix fort. En effet, le Sassuolo proposé par Roberto De Zerbi rentre du Giuseppe Meazza avec un précieux point méritoirement obtenu, et deux points de perdus stupidement par l’Inter. Présentant un onze de base inédit en cette période de la compétition, l’Inter est cueillie à froid suite à l’ouverture du score dès la 4e minute de jeu par Francesco Caputo. Si Sassuolo se montre très dangereux en phase de contre-attaque, l’Inter rentre de plus en plus dans le match et égalise à la 41e via Romelu Lukaku, sur un penalty très généreusement accordé par Davide Massa. L’Inter aura même l’audace de prendre l’avantage dans les arrêts de jeu de cette première mi-temps via un but tout en persévérance signé Cristiano Biraghi (45+1’). Epic Fail Le tournant de la rencontre aura lieu dans le courant de la seconde période. Alors que l’Inter s’offre deux occasions lunaires, Roberto Gagliardini décide de rentrer dans l’histoire en se retrouvant seul face au but vide de Consigli. Alors qu’il n’a simplement qu’à pousser le ballon dans les filets, celui-ci envoie une mine directement sur la barre transversale. Les conséquences qui en découleront seront gravissime pour le classement. En effet, Domenico Berardi se rappelle aux bons souvenirs de la Beneamata en convertissant un penalty suite à une faute évidente d’un fantomatique Ashley Young dans la surface (81e). Peu de temps avant ce coup de pied de réparation, Sassuolo aurait pu et aurait dû obtenir également un premier penalty suite à une flagrante faute de main de l’anglais. La fin de rencontre devient Pazza avec un but signé par un duo lunaire : Antonio Candreva servant sur un coup franc, à la limite de la surface de la réparation, Borja Valero. "Papy" contrairement à Gagliardini pousse le ballon dans les filets (3-2). Alors qu’il suffisait simplement de gérer le score, l’Inter se fera une dernière fois surprendre à la 89e. Suite à une remise dans la surface de réparation, Giangiacomo Magnani se montre le plus réactif, bien aidé par un touché involontaire du numéro 5 italien. Ce match nul devrait mettre un terme aux espérances d’un Scudetto qui n’aurait eu que très peu de saveur étant donné le contexte actuel. Place à présent au déplacement au Stadio Ennio-Tardini de Parme ce dimanche 28 juin à 21h45. Un match qui sera regardé depuis les tribunes par Milan Skriniar expulsé pour un double avertissement à la 93e, mais également par Antonio Conte, averti une nouvelle fois dans un match par l’arbitre. A noter que Milan Skriniar a été suspendu pour 3 matchs suite à son expulsion accompagnée d'insultes envers l'arbitre. Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 3-3 Sassuolo Buteur(s): 4’ Caputo (S), 41’ Lukaku (I, rig.), 46’ pt. Biraghi (I), 81’ Berardi (S, rig.), 86’ Borja Valero (I), 89’ Magnani (S) Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 13 Ranocchia (54’ 6 De Vrij) 95 Bastoni; 11 Moses (75’ 87 Candreva), 5 Gagliardini, 20 Borja Valero, 34 Biraghi (75’ 15 Young); 24 Eriksen (62’ 32 Agoume); 9 Lukaku, 7 Sanchez (62’ 10 Lautaro Martinez) Banc : 27 Padelli, 2 Godin, 18 Asamoah, 23 Barella, 30 Esposito, 31 Pirola, 33 D'Ambrosio T1: Antonio Conte Sassuolo: 47 Consigli; 17 Muldur, 21 Chiriches (79’ 32 Magnani), 31 Ferrari, 6 Rogerio (46’ 77 Kyriakopoulos); 4 Magnanelli (58’ 73 Locatelli), 14 Obiang; 25 Berardi, 10 Djuricic, 7 Boga (67’ 27 Haraslin); 9 Caputo (58’ 11 Defrel) Banc: 56 Pegolo, 64 Russo, 13 Peluso, 18 Raspadori, 23 Traore, 35 Piccinini, 68 Bourabia T1: Roberto De Zerbi Arbitre: Davide Massa. Var : Luigi Nasca Averti(s): Rogerio (S), Skriniar (I), Bastoni (I), Conte (I) Expulsé(s): 93’Skriniar (I) double avertissement Affluence: Huis-Clos suite aux mesures gouvernementales liées au Covid-19 ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. La Lula est dévastatrice ! En effet, la Lula, soit Lu pour Romelu Lukaku et La, pour Lautaro Martinez est le meilleur duo d’attaquant Nerazzurro de ces 30 dernières années. Alors qu’il reste encore plus d’une dizaine de matchs à disputer, elle occupe déjà la place de Capolista après 26 journées. 1* Lukaku-Lautaro (2019-2020) Buts après 26 journées : 30 Buts en fin de saison : ? 2* Vieri-Kallon (2001-2002) Buts après 26 journées : 27 Buts en fin de saison : 31 3* Icardi-Perisic (2017-2018) Buts après 26 journées : 25 Buts en fin de saison : 40 4* Ibrahimovic-Cruz (2007-2008) Buts après 26 journées : 24 Buts en fin de saison : 30 Adriano-Vieri (2004-2005) Buts après 26 journées : 24 Buts en fin de saison : 29 Ronaldo-Djorkaeff (1997-1998) Buts après 26 journées : 24 Buts en fin de saison : 33 5* Milito-Eto’o (2009-2010) Buts après 26 journées : 23 Buts en fin de saison : 34 Icardi-Perisic (2016-2017) Buts après 26 journées : 23 Buts en fin de saison : 35 6* Diaz-Serena (1988-1989) Buts après 26 journées : 22 Buts en fin de saison : 34 7* Ibrahimovic-Crespo (2006-2007) Buts après 26 journées : 21 Buts en fin de saison : 29 Adriano-Cruz (2005-2006) Buts après 26 journées : 21 Buts en fin de saison : 28 Vieri-Recoba (1999-2000) Buts après 26 journées : 21 Buts en fin de saison : 23 Branca-Ganz (1995-1996) Buts après 26 journées : 21 Buts en fin de saison : 30 Bergkamp-Sosa (1993-1994) Buts après 26 journées : 21 Buts en fin de saison : 24 Reste à présent à confirmer la tendance et à faire descendre de son piédestal le duo Icardi-Perisic auteur de 40 buts au final de la saison 2017-2018 Le Saviez-vous ? Mario Martinez, le père de Lautaro, a été marqué par la marque d’attention de son fils : "C’est quelque chose de surprenant et qui n’a pas d’égale. Cela m’a laissé sans voix. Tu rêves parfois de ce genre de choses, mais lorsque tu le vois et que tu le vis… je n’ai plus su bouger. Je pense que pour tout père, c’est l’une des meilleures marques d’affection que l’on peut recevoir." Et lorsque l'on sait qu'à présent que Christian Eriksen est opérationnel à 100%... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Lancé dans la course au titre, l’Inter d’Antonio Conte recevra ce mercredi soir, à 19h30, Sassuolo au Giuseppe Meazza. Dans cette optique, le natif de Lecce s’est livré à Inter TV. Etat de forme de l’adversaire "La partie ne doit pas être sous-évaluée, Sassuolo a proposé de belles choses face à l’Atalanta en se créant des occasions que l'équipe n’a pas su capitaliser. Nous devrons faire attention, car nous allons affronter une équipe en bonne santé, une équipe qui propose un football pro-positif." "Nous devrons avoir le bon état d’esprit et la juste détermination, ce ne sera pas facile car nous allons rejouer après très peu de jours de repos, mais nous savons que nous devrons réaliser une prestation optimale et rentrer à la maison avec les trois points." Quel sera l’état d’esprit de Sassuolo ? "Il sera utile de voir l’évolution de la rencontre. Nous allons affronter une équipe qui aime jouer au football, nous devrons être bon en phase de non-possession pour les attaquer au bon moment, car ils sont très bons pour repartir de derrière." "Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour nous préparer, mais nous savons quel type d’équipe nous allons affronter, j’en connais les qualités et les défauts." Y aura-t-il une rotation ? "Avec cette cadence et la chaleur, par la force des choses, il y aura de la rotation. Je ne peux pas broyer les joueurs et il doivent aussi se reposer, car une fois à court de force, ce sera difficile de se reprendre." "Je chercherai à mettre au repos ceux qui en auront besoin, j’ai une grande confiance envers ce noyau. J’espère connaitre le moins de contre-temps possible, c’est quelque chose qui vaut pour toutes les équipes. Il sera important que tous répondent présent." Vous avez perdu sur blessure Sensi et Brozovic… "Il y a aussi Vecino qui est touché, à la suite d'un problème au genou qui l’a tourmenté durant toute la saison. J’espère le récupérer. C’est inévitable de voir des contacts au milieu du terrain, nous devrons songer à y réfléchir." Probable formation selon la Gazzetta Dello Sport Lukaku et Lautaro ont inscrit 30 buts, avez-vous déjà eu un duo aussi prolifique ? "Je n’aime pas les statistiques, j’aime avoir des attaquants qui marquent toujours et qui occupent un rôle important. Je les considère comme des finisseurs. Ils font de belles choses et j’espère qu’ils vont continuer comme ça." L’Inter de Conte mérite-t-elle une note positive ? "Il faut attendre la fin de la saison pour tirer les conclusions, mais j’estime que nous avons très certainement bien travaillé avec des garçons qui se sont montrés très disponible. J’estime que nous avons posé les bases pour disposer d’une Inter solide pour ce présent et pour le futur." La Juve a gagné, est-ce important de jouer avant ou après ? "Je me suis retrouvé dans les deux situations, il est normal que celui qui est devant est le patron de son propre destin. Qui gagne fait son devoir et les autres doivent augmenter le régime moteur pour maintenir la cadence." "La Lazio et la Juve ont fait mieux que nous, c’est le classement qui le dit, ils disposent d’une meilleure marge d’erreur. Pour nous, chaque match est vital, nous ne disposons pas d’une grande marge d’erreur si nous voulons continuer et tout casser jusqu’au bout du bout." Sans public, les joueurs vous entendent mieux depuis votre banc… "Je participe beaucoup aux matchs, avec ou sans public. Mes joueurs ont l’habitude de m’entendre, c’est normal aussi qu’il est plus dur de faire passer le message en présence du public, mais nous avons besoin de revoir les gens au stade, je veux qu’ils nous transfèrent leur passion." "Cela m’irait mieux aussi car je dois faire très attention ici , quelques fois des mauvais mots peuvent m’échapper, c’est déjà arrivé… (il rit)" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. C’était le match à ne pas perdre, celui qui pouvait laisser espérer une reprise de la compétition, avec l’objectif déclaré de se battre jusqu’au bout. Et l’Inter n’a pas déçu, la Lula s'est trouvée un nouvel ami en la personne de Christian Eriksen qui est à présent parfaitement intégré dans le dispositif proposé par Antonio Conte Si comme de coutume, l’Inter se montre bipolaire avec une prestation énorme en première période et une prestation quelconque en seconde, suite à la dépense d’énergie des joueurs, l’Inter peut se vanter de disposer à présent d’un trio d’attaque extrêmement performant: Si le premier but signé Eriksen dès la première action du match est refusée suite à un hors-jeu d'Antonio Candreva, celui-ci s’avère être le passeur décisif sur le but d’ouverture de Romelu Lukaku (10’), suite à une très belle remise, à la base de l'action de Lautaro Martinez. Le second but est tout aussi beau dans sa conception, cette fois-ci la Lula inversent les rôles, Lukaku à la base de l’action, Lautaro en buteur (33’). A la reprise, Morten Thorsby permettre à la Sampdoria de revenir dans le match en étant plus réactif que Stefan De Vrij à la réception d’un ballon renvoyé par la barre (53'). L’Inter, comme d’habitude, se fera peur jusqu’au bout mais remportera finalement 3 points précieux. Place à présent à la prochaine rencontre qui se tiendra ce mercredi 24 juin à 19h30 face un Sassuolo détruit par l’Atalanta Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 2-1 Sampdoria Buteur(s): 10’ Lukaku (I), 33’ Lautaro Martinez (I), 53’ Thorsby (S) Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni; 87 Candreva (73’ 11 Moses), 5 Gagliardini, 23 Barella, 15 Young (73’ 34 Biraghi); 24 Eriksen (78’ 20 Borja Valero); 9 Lukaku (82’ 7 Sanchez), 10 Lautaro Martinez Banc: 46 Berni, 2 Godin, 13 Ranocchia, 18 Asamoah, 30 Esposito, 31 Pirola, 32 Agoume, 33 D'Ambrosio T1: Antonio Conte Sampdoria: 1 Audero, 24 Bereszynski, 15 Colley, 34 Yoshida, 29 Murru; 18 Thorsby, 7 Linetty (81’ 16 Askildsen), 91 Bertolacci (82’ 4 Vieira), 14 Jankto (69’ 26 Leris); 11 Ramirez (69’ 12 Depaoli); 17 La Gumina (76’ 9 Bonazzoli) Banc: 30 Falcone, 3 Augello, 5 Chabot, 6 Ekdal, 21 Tonelli, 23 Gabbiadini, 33 Rocha T1: Claudio Ranieri Arbitre: Mariani Var: Aureliano Averti(s): Bertolacci (S), Lautaro Martinez (I), Thorsby (S), Borja Valero (I), Gagliardini (I) Expulsé(s) : / Affluence : huis-clos suite aux mesures prise dans la lutte contre le Covid-19 ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Christian Eriksen, Nicolò Barella et Romelu Lukaku se sont livrés à la presse, suite à la victoire de l’Inter 2-1, face à la Sampdoria Eriksen à Inter TV "Il y a beaucoup de place pour moi en ce moment, les adversaires sont effrayés par Lukaku et Lautaro, je dois simplement penser à leur faire parvenir le ballon et à créer beaucoup." Vous avez eu de nombreuses occasions pour marquer..... "J’aurais pu marquer plus de deux fois, j’aurai dû mieux tirer. Je chercherai à m’améliorer dans le futur. Mon cadre de vie s’améliore tout comme la langue, j’ai trouvé un grand groupe qui m’a très bien accueilli, nous ne pouvons que nous améliorer." Une phrase en italien pour les Tifosi ? "Inter….Scudetto, Si." Sky Sport "Je dois m’améliorer sur chaque chose, j’aurai du marquer. Mon but face au Napoli ne peut pas être considéré comme tel, c’est plus un tir chanceux. Je suis content de la tournure des événements." Était-ce le bon choix de rejoindre l’Inter en janvier ? "Je suis orgueilleux d’être ici et de voir l’Inter me vouloir. Tous ont été très accueillant avec moi, je suis juste un peu triste, suite à l’absence des tifosi. Je suis content de la mentalité que j’ai trouvé ici. Je me suis acclimaté, j’ai changé d’attitude, ma position sur le terrain a changé." "En première mi-temps, j’avais de grands espaces, en seconde période, la Sampdoria a changé de dispositif et j’avais moins de place." Le Scudetto ? "Inter, si." Barella à Inter TV "Si je me suis pris quelques coups ? Oui, il y en a eu. Les deux équipes étaient fatiguées en fin de match et il y en a un qui est arrivé avec un peu de retard. C’est le football." "Nous aurions dû chercher à tuer le match avant. Ces parties doivent être tuées. Être bancal jusqu’à la toute dernière seconde peut être dangereux. Nous avons été bon pour souffrir comme une grande équipe." "Je suis content du résultat, je me sens bien, j’estime que nous avons essayé une solution: Après une longue période nous avons favorisé l’insertion de Christian entre les lignes, afin de pouvoir le servir de ballons. C’est ce qui peut apporter de l’impact." "L’entraîneur nous le dit toujours : Nous devons être plus vicieux devant le but, cela ne vaut pas que pour les attaquants, c’est pour nous tous. Nous devrons nous montrer encore plus confiant afin de tuer les matchs plus tôt." Sky Sport "C’était des mois difficiles, mais je n’ai jamais rien lâché, j’ai toujours travaillé à la maison. L’entraîneur nous a fait tellement travailler, nous démontrons sur le terrain ce que nous avons appris." Le Scudetto ? "Il y a tant de matchs en peu de jours, avec cette victoire nous retrouvons le wagon. Nous donnerons tout, car tout peut arriver." Romelu Lukaku à Sky Sport "C’était très important de l’emporter aujourd’hui, nous avons 12 finales à disputer et chaque match est important, c’est vivre ou mourir. A présent, nous allons nous concentrer sur le match de mercredi." "Ce sera à chaque fois des matchs difficiles, nous devrons bien récupérer. Nous avons abattu un très grand travail, nous avons réalisé une bonne préparation, nous sommes bien physiquement et nous devrons hausser le niveau, car les rencontres sont toutes très proches." Claudio Ranieri, entraîneur de la Sampdoria "Nous étions trop timide et timoré en première mi-temps, nous les avons aidé. En seconde période, nous avons démontré avoir du caractère et nous sommes revenu pour reprendre en main la rencontre. L’Inter est une grande équipe, et il y a cette défaite. Mais nous avons continué a pousser et nous avons su leur poser des problèmes. Marquer un but était un bon coup de pouce." "Au final, c’est le déroulement de la rencontre qui te motive. Le changement de dispositif peut l’avoir influencé. Nous sommes audacieux à l’entrainement et ici nous étions intimidés. J’ai dit aux gars de se parler, mais ils sont peu nombreux à parler dans le football moderne. Je suis arrivé alors que nous étions dernier, nous savons d’où nous venons et nous devons nous battre." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Gianluigi ‘Gigi’ Buffon a partagé sa conviction que la force de frappe de l’Inter, Romelu Lukaku et Lautaro Martinez, est parfaite pour le type de jeu qu'Antonio Conte souhaite jouer. Les attaquants de l'équipe nationale belge et argentine ont formé une formidable gâchette et ont cumulé à ce jour un total de 39 buts. Lukaku est notre meilleur buteur cette saison avec 23 buts à son actif tandis que Lautaro est le deuxième meilleur buteur avec 16 buts. Le duo a matché pratiquement dès le début et leur compréhension s'est considérablement améliorée. Notre duo infernal a été fortement impliqué pour les buts interistes et cela ne sera pas différent lorsque la saison 2019/2020 reprendra ce week-end. "Ils constituent le tandem parfait pour la façon dont Antonio Conte veut que son équipe joue," a déclaré Buffon dans une interview avec DAZN, hier après-midi.
  11. Roberto Martinez, le sélectionneur national de la Belgique s’est livré à la Gazzetta Dello Sport, en cette veille de demi-finale de Coupe d’Italie qui mettra aux prises deux joueurs de sa ligne d’attaque : Romelu Lukaku et Dries Mertens Commençons par Lukaku : 23 buts pour sa première saison en Italie et celle-ci n’est pas encore terminée..... Vous attendiez-vous à un Romelu aussi déterminant avec l’Inter ? "Oui, j’en était certain. Je le connais très bien, depuis ses 19 ans. C’est un numéro 9 à part, je savais qu’il avait faim de Serie A depuis très longtemps. Il avait, durant des mois, en tête l’idée de jouer en Italie et de travailler avec un entraîneur comme Conte." "Pour lui, c’était le plus important : Il est convaincu qu’Antonio lui donnera les meilleurs instructions pour lui permettre de s’exprimer au mieux et pour retirer le meilleur de ses capacités. Et c’est le cas, mais ce n’est pas fini, je pense que Romelu peut terminer la saison d’une façon incroyable." A 27 ans, Romelu est dans le vif de sa carrière, selon-vous, que peut-il encore améliorer ? "C’est un joueur qui cherche toujours à s’améliorer, qui veut étudier. Regardez ses matchs, il cherche toujours à faire mieux la fois suivante. Je crois tout de même que son objectif doit être celui de rester un attaquant qui respire le but et qui marque avec continuité, comme il l’a toujours fait. Et vu sous cet angle, il a un talent unique." Lautaro Martinez pourrait partir, avec qui voyez-vous Romelu en pointe à Milan ? "Ce ne serait pas un problème pour lui de changer d’équipier, Lukaku sait s’adapter à n’importe quel type d’attaquant qui joue à ses côtés, il n’a pas besoin d’un profil plus qu’un autre. Il a un physique extraordinaire, il protège le ballon, et est très fort devant le but." "Il a aussi joué sur les côtés étant jeune : Il est capable de joueur à n’importe quel poste en attaque et avec n’importe quel attaquant à proximité." On semblait voir arriver Mertens à l’Inter, mais finalement Dries restera à Naples et il finira probablement sa carrière en Azzurro… "Je crois qu’il a pris la bonne décision : Dries est importantissime pour la Belgique, si nous sommes devenu 1 au Monde, c’est aussi en grande partie grâce à lui. C’est un joueur que j’apprécie intensément : Il aurait pu aller jouer n’importe tout dans le mode, il aurait toucher le salaire qu’il aurait voulu..Pour moi son choix est une histoire incroyable, car il a fait tant de bien à tout le Calcio : Dries a de très grandes ambitions, tout comme le Napoli qui en a avec lui." Avec d’autres stars de votre Belgique, Lukaku et Dries ont décidé d’entreprendre le parcours destiné à devenir entraîneur. Comment les voyez-vous dans le futur ? "Ils sont déjà prêt à être entraîneurs, ce sont deux joueurs intelligents, ils connaissent tous les concepts fondamentaux du football, ils ont une très grande influence sur leurs équipiers. Pour moi, ce sont deux phénomènes. Je pense qui’ils peuvent encore apporter tant à la Belgiqu et et au Calcio, et je suis sur qu’il pourrait continuer aussi lorsqu’ils deviendront entraîneurs." Dernière question : Allez-vous regarder le match ? "C’est sur, je suis excité : L’Italie est le premier pays qui reprend avec la Coupe nationale : C’est une opportunité fantastique de revoir immédiatement des équipes fortes. La partie sera suivie dans toute la Belgique, je vous l’assure." Le Saviez-Vous ? La Fédération Belge offre la possibilité aux joueurs de pouvoir suivre des études pour être entraîneur. Pour se faire, il faut avoir collecté au moins 50 présences en équipe nationale ou avoir fait partie des matchs de qualification ou de la phase finale du Mondial 2018. Evidemment, Romelu Lukaku a saisi cette opportunité. Passionné, Lukaku pourrait selon Tuttosport déjà s’essayer à ce futur métier d’avenir également à l'Inter: "Il n’est pas impossible que, dans un avenir proche, Lukaku puisse tenter de prouver cette compétence sur le terrain, avec les plus jeunes . Dans les intentions de la Fédération Belge, les entraîneurs à en devenir peuvent s’essayer, dans la pratique, avec les joueurs les plus jeunes de leurs clubs respectifs." La citation du jour "Romelu peut être bon mais aussi embêtant en même temps. En réalité, vivre avec Romelu c’est comme être avec un enfant. Il n’est silencieux que lorsqu’il dort. Il est constamment en train de bouger." – Kevin De Bruyne Valideriez-vous Coach Lukaku à la tête de nos jeunes têtes blondes Nerazzurre ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Le Covid-19 n’a pas impacté la valeur de la ligne offensive de l’Inter. Comme le révèle la dernière étude de l'Observatoire du football CIES , sur base d’un algorithme qui tient en compte divers facteurs comme l’âge du joueur, la durée de son contrat et le club auquel il appartient. Le classement continue à être dominé par Kylian Mbappé. Le coût quantifiable est vertigineux : 259,2 millions d’euros. Dans ce top 10 des plus grands championnat européens, on retrouve Raheem Sterling (194,7 millions d’euros), Jadon Sancho (179,1 millions d’euros), Trent Alexander-Arnold (171,1 millions d’euros) et Marcus Rashford (152,3 millions d’euros). Le seul joueur de la Serie A a figurer dans le Top 20 est le joueur de la Juventus: Matthijs de Ligt (valeur estimée, sans les fautes de mains : 104,7 millions d’euros) Dans le classement dédié aux joueurs les plus chers de la Serie A, on retrouve immédiatement la Lula derrière l’hollandais : Lautaro est second avec une valeur de 98,9 millions d’euros, suivi immédiatement par Romelu Lukaku 90,3 millions d’euros. Le joueur le plus vieux de ce classement est Cristano Ronaldo qui chute à la 70ème place de ce classement regroupant les 5 plus grands championnats, CR 7 valant deux ans de son salaire annuel : 62,8 millions d’euros. De nombreux Nerazzurri figure dans le top 20 de la Serie A, avec à la 8ème place Nicolò Barella (67,2 millions d’euros), à la 9ème place Christian Eriksen (66 millions d’euros) et à la 11ème place Milan Skriniar (49,7 millions d’euros). La Direction Catalane avait raison pour une fois , Lautaro ne vaut pas 90 millions d'euros, il vaut bien plus ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, Le Président du Napoli, Aurelio De Laurentiis, sait parler à ses joueurs. Un ultimatum a été posé à Dries Mertens : "Il y a un risque concret que l’international belge se soit accordé avec l’Inter. Là-bas, il retrouverait Romelu Lukaku, son ami et équipier en équipe nationale et son premier sponsor. " Mutinerie Durant une phase d’échanges, les joueurs du Napoli ont posé des conditions. Les joueur concernés se sont dit prêts à prolonger si le Président envisage d’annuler les procédures en cours (amende financière), sans oublier l’action en justice menée envers les droits à l’image. Face à cela, Aurelio De Laurentiis a dressé un mur qui, pour le moment, est infranchissable : De Laurentiis sait qu’il est dans son droit et il a toujours été disposé à aider économiquement son équipe. Il n’a donc pas admis ce revirement des joueurs. Une situation qui pourrait d’ailleurs conduire à plusieurs ruptures importantes. Concernant Dries Mertens, il lui a donné une semaine pour signer. Passé ce délai, il sera prié de partir. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. L’attaque de l’Inter, la saison prochaine, pourrait envoyer du lourd. Dans l’attente d’une confirmation ou pas, d’une permanence de Lautaro Martinez, Giuseppe Marotta renforce, à coup de transferts gratuits, ce secteur décisif dans une lutte pour le Titre. Selon SportMediaset, L’Inter aurait proposé à Edinson Cavani un contrat de 2 ans de 10 millions d’euros par saison. Tout comme Dries Mertens, les négociations sont bien avancées. L’optimisme est donc de mise à la Casa Inter ou Cavani et Mertens viendraient épauler avec certitude Romelu Lukaku. Avec ces deux recrues, l’Inter pourrait envisager plus sereinement la situation relative à Lautaro Martinez. Puissance 4 Le Corriere Dello Sport nous présente le nouveau rempart offensif de l’Inter: "Timo Werner serait l’héritier tout désigné en cas de départ de Lautaro Martinez, ce serait lui qui viendrait épauler Romelu Lukaku." "Mais les réservistes se nommeraient Dries Mertens et "Il "Matador" Edinson Cavani : une paire d’attaquants de très haut niveau pour une Inter Da Scudetto." Comment analysez-vous le rempart offensif 2020/2021, si les recrutements sont officialisés ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Dries Mertens est toujours plus proche de l’Inter. Comme le confirme Tuttosport, mais également une bonne partie de la presse transalpine, l’offre de l’Inter, à savoir un contrat de 2 ans à 5 millions d’euros, aurait convaincu le Diable Rouge de déposer ses valises à Milan. L’attaquant belge était devenu sans l’ombre d’un doute l’objectif numéro un pour renforcer le rempart offensif. La prolongation de contrat avec le Napoli, qui semblait acté début mars, a échoué et les signaux qui arrivent, également de Belgique, parle d’une séparation qui apparait à présent évidente. Si le cœur pourrait toujours prévaloir, Mertens pourrait se lier à vie avec les Azzurri, mais à l'heure actuelle, ce n’est pas le sentiment général. En effet, le pressing de l’Inter, qui propose un biennal de 5 millions d’euros plus bonus à la signature, semble non seulement avoir rayé la proposition de De Laurentiis, mais également une riche offre en provenance de la Chine. Entre l’Inter et Mertens, il ne semblait donc rester que Chelsea qui avait tenté de le recruter en janvier. Il se dit que le Belge a demandé quelques informations et conseils à Romelu Lukaku pour se trouver une maison à Milan, un agent serait également à la recherche du bon appartement, toujours dans le quartier du City Life où vit Big Rom… Et il se pourrait que l’appartement de Lautaro Martinez, en face de chez Lukaku, vienne à se libérer. Validez-vous le recrutement du lutin belge ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Parler sur les réseaux sociaux peut être à double tranchant, surtout lorsque vos déclarations sont scrutées à la virgule prêt. Romelu Lukaku en a fait l’expérience ce 21 avril 2020 avec un passage à savon en bon et du forme de la part de l’Inter Rappel des faits Romelu Lukaku s’est entretenue avec Kat Kerhofs sur Instagram, la présentatrice est également connue pour être l’épouse de Dries Mertens Voici les échanges qui se sont tenus Retour en Italie "Je suis revenu en Italie. J’ai été autorisé de rentrer à la maison pour quelques temps, mais nous avons rapidement été rappelé dans le cas où la compétition vient à reprendre. Mon équiper, Diego Godin par exemple, avait du prendre trois avions pour arriver en Uruguay et après quelques jours, il a dû revenir. Nous avons tous redouté la quarantaine, dans notre Chat de groupe, durant les deux semaines." Playstation "J’ai croisé Jan Vertonghen en ligne. Il y a beaucoup de joueurs qui sont sur la Playstation actuellement. J’aime jouer avec Memphis Depay. Nous ne jouons pas tellement à Fifa. Et si j’y joue, je n’y joue jamais avec moi-même, ni avec la Juventus ou Liverpool." Famille As-tu eu peur du virus ? "Regarde, ma mère a le diabète. C’est ma plus grande peur, c’est ma meilleure amie. Toutes les quatre heure je l’appelle pour savoir si elle a besoin de quelque chose. C’est évident que je ressens plus le manque de Romeo. Mon idée était de revenir avec ma mère et mon fils en Italie vu l’épidémie du Coronavirus. J’ai deux appartements ici, mais objectivement, ce n’est pas le moment pour eux de revenir." "Mon fils est mon portrait craché. Ma mère m’a déjà dit que c’est un Romelu 2.0, il est deux fois plus énergique et fou que moi. Je me suis apaisé grâce à lui. Si je viens à faire une rencontre dans le futur, cette personne devrai aimer Romeo autant que moi, sinon elle n’aura rien à faire avec moi, mais je suppose que cela ne se passera pas comme cela." Place à présent aux déclarations qui ont été mal perçues La Pandémie "Nous avons eu une semaine de libre en décembre. Lorsque je suis revenu, je te jure que 23 des 25 joueurs étaient malades. Ce n’est pas une blague. Nous avons jouer à domicile face au Cagliari de Radja et après 25 minutes, l’un de nos joueurs avait du quitter le terrain car il ne pouvait plus continuer de la sorte, il était presque évanoui (L’Inter communiquera que Milan Skriniar avait effectivement été victime d’un malaise) "Nous toussions tous et nous étions fiévreux, moi aussi je me sentais fatigué. Je me sentais bien plus chaud que d’habitude à l’échauffement, je n’avais plus connu d’épisode fiévreux depuis tant d’années. Après ce match, un dîner sous l’organisation Puma était prévue, mais je les ai remerciés pour filer droit au lit." "Nous n’avions jamais été testé pour le virus à ce moment-là, nous ne saurons jamais la vérité avec certitude. J’ai offert un don de 100.000 euros à un hôpital de Milan, Je n’avais jamais rien fait de tel auparavant." "Je n'y avais jamais pensé, mais plus je prends de l’âge et plus je me rends compte que je dispose d’une plate-forme pour venir en aide aux gents. Je vis ici en Italie et je suis très bien écouté, c’est très beau d’être soutenu par les personnes ici." Groupe "Nous vivons ici avec 7 joueurs d’un côté de la route et d’autre en face. La différence avec l’Angleterre est importante, tous les quatre mois nous allions manger quelque chose, ici c’est devenu toutes les quatre semaines." La Belgique "Wilmots nous a réunit et nous nous sommes construits sur cela. Nous sommes tous des amis. Je me demande ce qu’il se passera pour les Diables Rouges après l’Euro. Imagine que Roberto Martinez vient à partir, qui prendra sa place ? Qui saura nous gérer ? Nous ne sommes pas un groupe difficile mais nous avons nos habitudes. On devra avoir des libertés, mais nous devrons prouver par les résultats par contre." Anderlecht "Après l’Euro, j’aurai 28 ou 29 ans. Je joue en pro depuis que j’ai 16 ans, j’aimerai finir à 36 ans et je rêve de terminer ma carrière à Anderlecht. La boucle serait bouclée et j’aurai été un footballeur professionnel durant 20 ans. J’aimerai aussi voyager et aller partout. Je ne deviendrai jamais consultant sportif, mais entraîneur,. Actuellement, je suis un cours de formation." Analyse de la Gazzetta Dello Sport Romelu a parlé de son retour après une semaine en vacance en décembre, puis il fait référence à une maladie généralisée avec en point culminant le malaise de Skriniar lors d’Inter-Cagliari le 26 janvier. "Entre les deux, presque un mois s’est écoulé durant lequel le voyage de l’Inter à Naples montre que l’Inter est en pleine forme. Les vacances ne sont donc pas concernées. Reste toutefois les matchs face à Cagliari et la Fiorentina." "Effectivement Skriniar est sorti lors du premier match à la 17’ de jeu et selon le rapport médical, il a été parlé d’un statu médical grippal. Les Nerazzurri étaient en effet en état d’urgence étant donné que dans les 7 joueurs absents, trois présentaient des symptômes grippaux : De Vrij, Skriniar et D’Ambrosio. Le dernier état grippal d’un joueur confirmé par l’Inter était Bastoni qui manquait le match à la Lazio, les trois autres joueurs ayant récupéré." Pour la Gazzettea ces quatre cas de grippes correspondent à un hiver normal. L’Inter a également officiellement confirmée que si jamais la situation décrite par Lukaku, à savoir 23 malades sur 25, les séances d’entraînements aurait été là pour le prouver. Le fait est que personne, aussi bien au niveau des adversaires, que dans la Direction ou dans le personnel Nerazzurro, n’a semblé inquiet quant à cette hypothèse d'une flambée de contagion en fin janvier Small Rom face à l’Inter Selon la Repubblica, Romelu a dû rentre des comptes à l’Inter "Hier soir, le Belge a présenté ses excuses à l’Inter et plus implicitement au médecin Piero Volpi qui a été victime du coronavirus en fin mars avant de revenir. Le club a accepté les excuses et ne l’a pas sanctionné financièrement comme le prévoit le code éthique." "Lukaku est retenu comme un garçon sensible selon la Pinetina. Qui plus sa mère est, comme il l’a confirmé lui-même, diabétique et est donc à risque en cas de contagion. A cause de cette émotivité, sa reconstruction des faits depuis Noël est apparue confuse." "Entre le retour des fêtes le 29 décembre et le 26 janvier, quatre semaines se sont passés. Il est reconnu que Skriniar a fait un malaise et qu’il a été remplacé. Il a également été reconnu que Conte lors de la conférence d’après-match avait fait référence à un état grippal." "Qui plus est, après ce match, l’Inter l’a emporté sur la Forentina en Coupe d’Italie avant de battre l’Udinese et Milan. Des 23 malades, personnes n’a été confirmé, lors des visites médicales qui en ont découlé. Cet état grippal allant de pair avec la période hivernale." Qu'en pensez-vous ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. C’est une information de Sport Mediaset : Sur recommandation de Romelu Lukaku, un contrat biennal a été proposé à Dries Mertens, celui-ci est supérieur à l’offre déposée sur la table par Aurelio De Laurentiis "Il y a une dangereuse proposition de l’Inter, entre le Napoli et la prolongation de contrat de Mertens qui, il y a deux mois était pratiquement actée. Une offre qui est plus attrayante que n’importe quelle tentation étrangère (Premier League) et qui pourrait voir le chemin se séparer entre l’attaquant et le club de De Laurentiis." Outre les différences contractuelles nettement différentes, il y a aussi sur la table l'amende découlant de la mutinerie du mois de novembre: "En date du 1er mars, Dries Mertens avait rencontré Aurelio De Laurentiis au restaurant du Grand Hotel Vesuvio pour celui qui semblait être une prolongation de la permanence du belge sous le maillot azur. Il s’agissait d’un accord verbal relatif à un contrat biennal de 4 millions d’euros par saison plus 500.000 € de bonus et une prime de 2 millions d’euros à la signature. Soit, 11 millions d’euros en substance pour deux saison." Dans ces conditions, Mertens avait donné son assentiment, sa parole. Il était même dit qu’une annonce officielle aurait dû voir le jour à l’occasion de la rencontre opposant le Napoli au Fc Barcelone le 18 mars. Toutefois, dans les jours suivant cette sortie au restaurant, il a été dit au club que l’annonce allait être post-posée, pour raison technique étant donné que la proposition devait être traduite en plusieurs langues. Depuis lors, il n’y a plus aucun signe d’avancée dans cette opération, qui a été également ralentie par l'impossibilité de se rencontrer physiquement au-delà de simple appels téléphonique de courtoisie.Et c’est précisément durant ce laps de temps que la situation a changée.... Romelu Lukaku "Avoir un ami tel que Romelu Lukaku équivaut à trouver un trésor. Tout d’abord car lorsque vous présentez un profil aussi "petit"comme Mertens, lorsque vous vous baladez dans la rue avec la Montagne de muscle que représente Big Rom fait que personne n’osera vous toucher." "Plus sérieusement, Lukaku est très actif dans la promotion de ces amis auprès de l’équipe qui l’ accueilli avec tous les honneurs : L’Inter. C’était d’ailleurs lui qui avait établi le premier contact avec Dries, son équipier en équipe national. C’est également lui qui a soumis l’idée de recruter Vertonghen." "Giuseppe Marotta a toujours était sensible aux grands joueurs en fin de contrat et il a flairé la bonne affaire L’Inter a donc proposé un biennal de 6 millions d’euros par saison accompagné d’une option pour une troisième année. Soit une offre d’un million d’euros plus importante que celle proposée du Napoli. Le tout sans lier 500.000€ par saison au rendement du joueur et sans imposer le droit à l’Image qui existe au Napoli." Retour de bâton Cette situation connue de tous, a été sous-estimée : Cette problématique n’a jamais été résolue et Aurelio De Laurentiis avait sévèrement sanctionné les joueurs suite à la mutinerie qui eu lieu le 5 novembre, après Napoli-Salzbourg "Mertens en avait parlé avec son président le 1er mars, mais cette problématique est loin d’être résolue, provoquant de la sorte le mécontentement de Dries, mais aussi du reste de ses équipiers." Il semble à présent certains que Callejon ne prolongera pas son aventure dans le Sud, lui qui cherche un nouveau point de chute, probablement en Espagne. "Cette situation était prévisible depuis des semaines, mais ce n’était pas le cas pour Dries Mertens dont on voyait encore l’avenir près du Vésuve: "L’appel de son ami Lukaku, le Prestige de l’Inter et l’offre économiquement intéressante ont redistribué les cartes." Et Mertens, désiré par Antonio Conte qui voit en lui le remplaçant idéal d’Alexis Sanchez qui ne sera pas racheté, pourrait être un parfait binôme pour Lukaku, voir Lautaro Martinez si l’argentin poursuit son aventure en Italie Et actuellement, ce que Conte veut…..Conte l’a…. Valideriez-vous le recrutement, sous ces conditions, du Diable Rouge ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Un chat plein de rires a eu lieu sur Instagram hier après-midi alors que Romelu Lukaku papotait avec un autre grand avant-centre gaucher qui porta le maillot de l'Inter : Adriano. Lukaku ne s'est jamais caché qu'Adriano a toujours été l'une de ses idoles depuis tout petit. Et le Belge, qui s'est révélé être un fin intervieweur, n'a certainement pas caché ses émotions lors de sa discussion avec le Brésilien, les souvenirs et les sentiments en faisaient partie. Inter, Milan et les fans, Adriano a donné le coup d'envoi avec un grand sourire aux lèvres : "Je suis ravi que tu aies pris ma place au cœur de l'attaque interiste. Je suis content pour toi et l'Inter, je te souhaite le meilleur. Milan est une ville merveilleuse et les fans te stimulent toujours, tout est vraiment fantastique." Lukaku : "Depuis que j'ai regardé la finale de la C3 1998, lorsque Ronaldo était présent, j'ai toujours rêvé de jouer pour l'Inter. Quand il y a eu l'opportunité de venir en Italie, j'ai tout de suite dit que je voulais venir à l'Inter." Le jeune Adriano et le très jeune Lukaku Adriano : "Quand je suis arrivé à l'Inter, j'avais 19 ans. J'étais anxieux, c'était une grande opportunité, un rêve. J'ai été accueilli à bras ouverts, je me souviens encore aujourd'hui de la façon dont j'ai passé la plupart du temps à regarder les fans plutôt que de me concentrer sur le match lorsque j'ai joué au Meazza pour la première fois." Lukaku : "Quand tu jouais pour l'Inter, j'étais jeune et je me souviens parfaitement de tout. J'habitais en Belgique et nous n'avions pas les moyens d'avoir une télévision. J'attendais donc le samedi, quand j'allais chez mon oncle. Il avait Internet et j'allais sur YouTube et je regardais toutes tes vidéos. Tous tes objectifs étaient imprimés dans ma tête. Je me souviens exactement de comment tu as marqué lors de Brésil vs Grèce lors de la Coupe des Confédérations avec un puissant tir du gauche. J'ai essayé de répéter cette frappe de plus de 30 mètres à chaque séance d'entraînement pendant deux semaines." Le meilleur but et la meilleure émotion d'Adriano : Adriano : "Allons y pour les deux : mon coup franc contre le Real Madrid lors de ma première apparition et mon but contre l'Udinese après avoir couru la moitié de terrain adverse. Évidemment, je n'oublierai jamais le but qui a conduit à nos célébrations les plus folles, ma tête contre le Milan dans le Derby en 2005 pour assurer une victoire 3-2. Quel spectacle !" Lukaku : "En ce qui concerne tes buts, je préfère tes tirs puissants de loin, comme lors de la finale de la Coppa à Rome." Style de jeu et partenaire : Adriano : "Nos styles de jeu sont très similaires. Malgré cela, nous aurions formé une paire parfaite de buteurs, vraiment puissante ! L'important est de s'entraider, car ce sont vos coéquipiers qui vous aident à vous améliorer et à ce que vous puissiez donner le meilleur de vous-même pour l'équipe. Notre style de jeu est adapté à la Serie A. Et nous possédons tous les deux une grande puissance de tir…" Lukaku : "Pour moi, l'équipe passe avant tout. À chaque match, Lautaro et moi nous soutenons mutuellement. J'espère laisser ma marque dans l'histoire de l'Inter, tout comme tu l'as fait. Au début, j'ai dû m'adapter à la Serie A, c'est un championnat très tactique. Cependant, Conte et son personnel m'ont beaucoup aidé et maintenant je me sens complètement à l'aise." Attaquants et l'alignement de Lukaku sur PES : Adriano : "A l'avant, J'ai joué avec de nombreux grands joueurs, comme Vieri, Recoba, Martins et Ibrahimovic. En ce qui concerne les entraîneurs, Prandelli m'a beaucoup aidé en termes de compréhension du football italien, tandis que Mancini et Mourinho ne peuvent évidemment pas être oubliés. Quand j'étais à l'Inter, Massimo Moratti m'a toujours montré une grande affection. Je suis heureux que la famille Zhang soit impliquée avec l'Inter maintenant, elle travaille dur pour le bien du Club." Lukaku : "Adriano-Martins a toujours été mon premier couple d'attaquants sur PES. Mon milieu de terrain était composé de Stankovic, Veron, Cambiasso et Recoba avec Adriano et Martins devant. J'étais imbattable." Rédigé par Alex_j - Internazionale.fr
  19. L’intervention de Romelu Lukaku fait réagir. En conséquence, Stefano Marchesi, membre du P&P Sport Management, l’agence qui représente le Diable Rouge, s’est livré à TMW Radio: "Durant cette période, où le football joué manque, certains pensent que nous sommes en vacances, mais ce n’est pas le cas. Nous aidons les journalistes sur le fait de disposer d’informations de qualité, comme nous l’avons proposé hier." "Nous voulons rapporter cette thématique à une dimension normale. C’est la cas classique ou quelqu’un montre la lune et qu’en lieu et place, on fini par observer son doigt. Avec le service de Communication de l’Inter, nous avons immédiatement agit pour appeler à une juste perception des choses." "Je pense que Romelu a exprimé une légitime préoccupation en tant qu’Homme, Père et Fils d’une mère qui vit dans une situation délicate. Ce qu’il a dit sur Rugani, qui était le premier cas positif en Serie A, était une référence au fait que l’alarme tardive a été sonné après ce cas. Il est évident que la préoccupation était considérable étant donné que peu de jours avant la Juve venait d’affronter l’Inter." "Le sens de sa déclaration est très clair et est focalisé sur la santé de tous. Il s’agit d’un rappel à la responsabilité de l’ensemble du monde professionnel du Calcio, je crois qu’il est également utile de communiquer. L’honnêteté intellectuelle est importante: Soyons intellectuellement honnête et n’interprétons pas à volonté certains messages." "Je tiens à remercier l’Inter et vous les journalistes qui me permettez d’apporter immédiatement un correctif et des éclaircissements." Faut pas nous l’énerver notre Big Rom..... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. C’est un fait, Romelu Lukaku est un homme entier et, lorsqu’il y a quelque chose à dire, il n’y va pas par quatre chemin. A travers une interview organisée sur Instagram par Puma, Big Rom a dit tout haut ce que certains pensaient tout bas "La santé est ce qu’il y a de plus important. Si la santé n’est pas garantie à 100% pourquoi devoir jouer ? Une fois que l’on a appris qu’un joueur de la Juve a été malade, tout le monde a été mis en quarantaine, ce n’est pas normal." "Je reconnais que le football me manque, mais le plus important reste la santé des gens, tout le reste est secondaire." Son expérience à l’Inter "Pour moi, jouer à l’Inter est un rêve qui se réalise, c’est l’équipe que je supporte depuis tout petit." Pourquoi ? "Je voulais devenir comme Adriano. Dans mes tous tout premiers souvenirs qui remontent à la saison 98-99, j’avais 6-7 ans et je voyais Ronaldo "Il Fenomeno" jouer. J’ai grandi avec l’idée de devenir fort comme lui, Adriano et Drogba." "Le football aujourd’hui est très différent de cette ère là. A présent, on marque plus, on joue plus vers l’attaque, marquer 15 buts, lors de ces périodes-là, était extrêmement difficile." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. C’est une information relayée par Tuttosport et Calciomercato.com, le défenseur belge Jan Vertonghen se rapproche à très grands pas de l’Inter. Il y a quelques jours, le joueur s’est exprimé de son avenir et a confirmé sa volonté de faire face à un nouveau défi. Départ de Diego Godin L’arrivée à paramètre zéro de Jan Vertonghen scelle le sort de Diego Godin qui n’aura jamais su s’acclimater à l’Italie. Courtisé par Josè Mourinho, il est possible de voir l’uruguayen rejoindre la Premier League. Certaines rumeurs ibériques l’annoncent également de retour à l’Atletico de Madrid. Dispositif tactique Une fois le transfert acté, le Diable Rouge occupera le poste de défenseur gauche dans le 3-5-2 de Conte. Il s’agit d’un dispositif connu et apprécié par le Belge. Milan Skriniar coulissera sur le côté droit laissait libre par Godin, un poste bien plus adapté au slovaque. Qui plus est, Vertonghen pourrait également s’avérer utile dans un système de défense à 4 Le Saviez-Vous ? L’Intervention de Romelu Lukaku s’est avéré décisive. Une fois confirmée l’intention de Jan de quitter Tottenham, Marotta a décidé de se lancer à la conquête du Spurs. Selon les dernières informations en notre possession, le contrat proposé devrait être un biennal. Validez-vous l’arrivée de Vertonghen et cautionnez-vous cette envie de départ de Diego Godin ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. A travers son profil instagram, Romelu Lukaku a été le protagoniste d’un échange sympathique avec Kevin De Bruyne L'échange en vidéo En premier lieu Big Rom a adressé un message à tous ses followers : "Restez à la maison et respectez les consignes des Gouvernements." Les entraînements personnalisés : "Rester en quarantaine était sympa les trois quatre premiers jours, mais à présent c’est dur. Tout est fermé ici, il n’y a pas de circulation. J’ai fait un tour jusqu’au croisement de la route et je suis revenu sur mes pas, je n’ai vu aucune voiture passer. Je m’entraîne seul à la maison tous les jours, je me lève à 7 heures du matin, je reste en famille." La conversation a été interrompue par Romelu pour prendre son fils Romeo Est-ce qu’il dort ? "Pas encore et il ne regarde pas la télé." (Romelu sourit) "J’ai beaucoup de temps libre à présent (il rit avec Kevin). Quand j’étais en Italie,je recevais toujours mon repas à la maison, quotidiennement. C’était quelque chose qui me plaisait." Après avoir également questionné Kevin sur ses enfants et son confinement à domicile, Big Rom enchaîne sur le fait qu’il est très difficile de s’entraîner à la maison "C’est la première fois que j’utilise Powerpoint en huit ans (il rit) Se préparer à une séance d’entrainement me demande une heure de travail." "Je déteste faire du vélo d’appartement, je préfère le tapis roulant. Je nage tous les jours et je fais quelques promenades avec mes enfants." confirme le milieu des Citizens. "C’est pareil pour moi" a validé Big Rom Avec les établissement scolaires fermé, Lukaku confirme qu’il tente d’instruire Roméo, mais qu’il ne manque pas l’occasion de jouer à la PlayStation : "Sur ça, je ne change pas. J’y ai joué aujourd’hui et hier avec mon meilleur ami. Les Challenges (sur les réseaux sociaux) ? Il y avait le défi du plus beau but, du plus bel assist." Et l’entrainement avec ta fiancée? "Je vais t'ignorer." Les deux diables rouges se sont salués avec le sourire..... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. L’agent de Romelu Lukaku et d’Antonio Conte s’est livré à Tuttosport. A quel type de mercato doit-on s’attendre ? "En premier, et heure après heure, la priorité est la santé de tous. Il s’agira d’un mercato jamais vu dans les temps moderne. Nous faisons face à une crise planétaire et l’impact économique sur le monde du football sera petit, grand, ou énorme, en fonction des clôtures des championnat, mais dans tous les cas, il y aura un impact." "Je m’attends à une diminution des prix et à une meilleure créativité pour faire face aux carences techniques et économiques. Je pense que nous assisterons à plus d’échanges entre les grands clubs." L’année dernière, nous vous avons vu très proche d’une personne : Lukaku. Qui, s’il a fini à l’Inter était à un pas de la Juve lors de l’échange avec Dybala... "C’est vrai. Toutefois, les espérances de Romelu étaient de rejoindre l’Inter car il était marqué par l’affection des Tifosi Nerazzurri." Comment réagit Lukaku lors de ces jours sans football ? "Romelu est un garçon solaire. La semaine dernière, avant de partir à Bruxelles, il avait perdu un peu son sourire : Il était nostalgique de son fils qui vit en Belgique. Rentrer à la maison lui a fait du bien." "Il est redevenu lui-même, et comme tous les joueurs, il trépigne d’impatience de pouvoir rejouer." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. A peine arrivé, Antonio Conte a exigé à corps et à cri l’arrivée de Romelu Lukaku. Sûr de son fait, il voyait en lui le nouvel attaquant vedette, le nouveau bombardier de l’Inter pour les saisons à venir. Pressentiment Diabolique Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Antonio a eu du flair. Après de longues et interminables tractations, Romelu est arrivé à la fin de l’été à Appiano Gentile. Et le nouveau numéro 9 redore ce nombre, à coups de records: "Pour sa première saison, Romelu a inscrit 17 buts en 25 matchs de Serie A, une statistique bien meilleure que Ronaldo "Il Fenomeno". Seuls Giuseppe Meazza et István Nyers ont fait mieux que lui : 25 buts pour en 1929-1930 pour le premier contre 20 buts en 1948-1949 pour le second." souligne La Gazzetta Dello Sport Actuellement mis à l’arrêt, le Diable Rouge compte bien améliorer ses statistiques et battre d’autres records: "Big Rom, qui a trouvé un partenaire parfait en la personne de Lautaro Martinez, a marqué dans les quatre compétions : 17 buts en Serie A 2 en Ligue des champions 2 en Europa League 2 en Coupe d’Italie C’est une machine parfaite, avec un seul défaut : Celui de ne pas avoir su inscrire de buts lors des confrontations directs avec les grandes équipes." Lukaku aimerait marquer encore d’autres buts afin de battre Ronaldo l’Interiste en fin de saison : "Dans le Top 10 des attaquants interistes qui ont débuté en Serie A, l’attaquant belge est actuellement à la troisième place." "En 1997-1998 et après 25 journées, le brésilien était arrivé à 16 buts. La fin de saison du brésilien fut phénoménale : Ronnie inscrivant 7 buts en 9 matchs pour atteindre le palier des 25 buts. Seul Oliver Bierhoff avait inscrit deux buts de plus que lui pour finir Capocannoniere sous le maillot de l’Udinese." "Lukaku devra présenter une performance similaire, s’il souhaite rester devant lui." Comment jugez-vous l’intégration et l’éclosion de Romelu pour sa première saison en Serie A ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Si les entraînements ont été reportés à une date à définir et si il a été autorisé à rentrer en Belgique pour rejoindre les siens, Antonio Conte a émis, voire ordonné, une condition octroyant le départ de Romelu Lukaku. En effet, un plan d’étude a été mis en place par le Staff Nerazzurro avec l’objectif de voir Big Rom revenir en parfaite condition physique immédiatement…Et le Diable Rouge a obéit Comme le révèle la Gazzetta Dello Sport, parmi les joueurs autorisé à quitter Milan après les 15 jours d’isolement, on retrouve Lukaku. Tout comme ses équipiers, le Diable Rouge s’est entraîné à domicile pour se maintenir en forme. Il l’a d’ailleurs prouvé via quelques vidéos publiés sur les réseaux sociaux lors de la quarantaine Forme Physique digne de Top Gun En effet, avec son physique tout en puissance, Romelu est dans l’obligation d’entraîner ses muscles. Au début de la saison, il a d’ailleurs dû faire face à une période de remise à niveau. Avec Antonio Conte aux commandes, Romelu est devenu explosif et par-dessus-tout essentiel pour l’Inter. En conséquence, Big Rom ne disposera pas de la moindre seconde pour reprendre la compétition sur les mêmes termes qu’à son arrivée estivale: Pour Antonio Conte, lorsque la saison reprendra, lui et tous les autres d’ailleurs, devront répondre immédiatement présent! Comme le révèle la Rosea, l’attaquant Nerazzurro est reparti pour la Belgique en courant le risque de devoir réaliser à nouveau 14 jours d’isolement à son retour à Milan. Il s’est envolé afin de rejoindre sa mère et son fils. Pour le club, il est important que tous les joueurs puissent être proches des leurs. Son physiothérapeute personnel l’a accompagné à Bruxelles et ses journées seront composées d’entrainement et de régime alimentaire stricte : Il devra quotidiennement s’entraîner à vélo. Toutefois, à Milan, il était aidé par la Tecar et sa chambre hyper-barre, deux outils dont il ne dispose pas en Belgique. Ceci étant dit, il devra au moins s’entraîner quotidiennement deux heures par jours Concernant son alimentation, Pincella a adapté celle-ci afin de lui permettre de ne pas perdre trop de poids et donc de maintenir sa puissance. Si jusqu’à présent, les cuisiniers d’Appiano Gentile le servait sur un plateau, il devra préparer tout par lui-même. Romelu a déjà fait part de son envie de ne rien lâcher et de répondre présent dès la reprise de la compétition. Le reste du temps libre, Big Rom l’occupe également à ses cours online pour passer les diplômes d’entraîneur reconnus par l’UEFA. Reste juste à présent à ne pas nous énerver Antonio…. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...