Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'san siro'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Série A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

17 résultats trouvés

  1. L’Inter et le Milan sont prêts, le dossier du projet devrait prochainement être envoyé à l’Administration Communale dans un délai de trois semaines. Il s’agit d’un projet ambitieux, à hauteur de 700 millions d’euros qui verra l’enceinte construite en plein cœur du quartier de San Siro. Une enceinte avant-gardiste Il s’agira d’un lieu moderne, composé de restaurants, de centre commerciaux, d’hôtels, de parking souterrain et ouverts à d’autres services. Un lieu capable de vivre sept jours sur sept, capable d’impacter l’entièreté du quartier. Dans les plans actuels des deux clubs, il sera érigé à côté du Meazza, à l’emplacement des parkings. La destinée logique du Meazza sera sa démolition étant donné qu’il sera impossible de disposer de deux monuments pareils dans un espace si confiné. Construire un nouveau stade de 60 000 personnes prendra au moins 4 ans dont une année et demi pour l’obtention des autorisations, et les deux ou trois années restantes pour les travaux. 2024 En théorie, les équipes milanaises pourraient débuter la saison 2023-2024 dans ce nouveau stade, ou au grand maximum, la saison suivante. Reste à présent à discuter de ce dernier autour de la table Communale où seront convoqués les différents composants afférents à ce type de dossier : La Région, la Province et la Commune discuteront de la fiabilité et de la viabilité du projet. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. L’Inter connait une explosion de ses recettes au stade pour cette saison 2018-2019. En effet, le Meazza est chaque semaine couvert de bleu et de noir, à point tel que l’Inter se dirige vers une saison record. Outre le fait que le club ait fait Sold-Out face à la Juve, malgré le fait que cette dernière ait remporté mathématiquement le Scudetto, via les 40 000 abonnés et les ventes annexes, un nouveau record de recettes a été établi : les 5,3 millions d’euros, précédent record, face aux Bianoconeri, ont été surclassés. Cette saison, les Nerazzurri ont l’honneur de viser le millions de spectateur en Serie A . Aujourd’hui, nous en sommes à 905 000 tifosi, dont 200 000 présents en Ligue des Champions et 23 000 face à la Lazio. Pour ce dernier match, il y a lieu de retenir la sanction envers la Curva Nord. La moyenne de cette saison à domicile dépasse les 60 000 spectateurs Une première depuis la saison 2002-2003. Les Tifosi se sont donc réapproprié le Meazza avec une croissance importante ces dernières saisons: Le point le plus bas remonte à 2013-2014 avec 37 000 tifosi en moyenne. Par la suite, les chiffres n’ont fait que monter saison après saison. Le mérite en revient aussi au Club qui vise à optimiser les recettes des grandes affiches, principalement face au Milan et à la Juve, et lors des compétitions européennes, comme la Ligue des Champions où il essayait de répondre aux demandes des tifosi. Via des offres, des promotions, comme ce sera à nouveau le cas face au Chievo Vérone, le lundi 13 mai prochain à 21h00 où pour fêter la Fête des mères, il y aura des réductions pour les femmes et les enfants de moins de 18 ans pourront s’offrir des tickets pour la somme de 10 euros. Il s’agit aussi d’une autre façon d'attirer un public "moins intéressé", en proposant tout de même un nombre important de présence au stade. Cette stratégie fonctionne étant donné que l’Inter est le 7ème club européen au niveau de la moyenne d’affluence, avec 60 400 tifosi. Dans ce classement si particulier, l’Inter pourrait dépasser Schalke et se rapprocher de la cinquième place occupée actuellement par le Real Madrid. Du point de vue économique, l’Inter clôturera sa saison avec une nouvelle recette record au Meazza. Plus de 45 millions d’euros sont rentrés dans les caisses selon Calcio&Finanza, ce dernier prenant en compte la billetterie, les abonnements et l’Hospitality. Il s’agit d’un encaissement jamais atteint dans l’histoire Nerazzurra, avec une augmentation de prêt de 40% si l’on se base sur la saison 2017/2018 qui n’avait atteint "que" 32 millions d’euros. L’organisation de l’Hospitality et la qualification en Ligue des Champions ont permis à l’Inter de grandir au niveau de ses recettes, dans cette première saison où elle est totalement gérer en interne depuis la résiliation du contrat avec Infront. En attendant de disposer de nouveautés sur la thématique du stade, l’Inter sait qu’elle peut compter sur ses tifosi pour repeupler le Meazza et aider à améliorer ses comptes. 906 Brothers of The World Peu avant le Derby d’Italie, l’Inter a mis en avant le nombre d’Inter-Club sur les 5 continents. Comme déjà indiqué, la croissance de l’Inter passe également hors des terrains et surtout via les Inter Club. En effet, ces dernières années, les Inter Clubs se sont multipliés en Europe et à travers le monde. De fait, l’Inter a voulu les mettre à l’Honneur! Voici la représentation des tifosi. Il y a en tout 906 Inter-Club: 827 en Europe 54 en Asie 17 en Amérique 6 en Afrique 2 en Océanie L’Inter confirme donc être la plus "Internazionale" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Samedi 27 avril 2019 Stadio Giuseppe Meazza Arbitre: A définir 20h30
  4. Un phénomène anormal a eu lieu lors de la confrontation entre l'Inter et l'Atalanta : Le Meazza vibre et dans certains de ces secteurs, il lui arrive de bouger de 5 centimètres. Cette situation n'est pas inédite car elle a eu lieu lors des concerts de Vasco Rossi, il y a quelques années, mais ce nouvel événement a déclenché l'alerte. La Commission de sécurité de la Commune de Milan a procédé à des vérifications et a réinscrit ce qu'elle avait déjà communiqué lors de ses précédentes inscriptions: la structure oscille. "Il appartient donc aux responsables du Stade", comprenez l'Inter et le Milan, "d'identifier les limites à imposer". A l'occasion de la réception de la Roma, la Commune a donné son feu vert à l'Inter, elle qui est propriétaire du Stade. Cette autorisation découle du fait que le troisième anneau est resté fermé, même s'il aurait pu accueillir des tifosi de la Louve. Dans les faits, le troisième anneau est généralement vide et est destiné aux tifosi adverses. Le nombre évolue d'une centaine de supporters à maximum deux milles tifosi. La dernière fois qu'il était occupé, c'était à l'occasion du Derby de Milan. Le prochain grand rendez-vous footballistique mettra aux prises le Milan et la Lazio et il est du ressort du club milanais d'autoriser ou pas le troisième anneau aux tifosi romain. Réactions de l'Inter et du Milan A travers une déclaration officielle, le Meazza a été confirmé comme parfaitement accessible. Le troisième anneau est ouvert, mais par mesure de précaution, il est possible que le public réservé à ce secteur soit ajusté afin d'éviter toutes oscillations. A titre d'exemple, les supporters romains avaient été décentralisés. Il est également fort probable que les experts de la Commission de surveillance provinciales convieront le Milan à déplacer les 4 000 supporters de la Lazio. Reste à présent à connaitre la position de ces derniers quant à la réception de la Juventus. En effet, le Meazza est sold-out lors des Derby de Milan, mais également lors de la réception de la Juventus. "En conséquence, en fonction des résultats des analyses réalisées par des experts en structure, la commission provinciale a confirmé des conditions de viabilités, tout en soulignant certaines mesures à adopter quant à la gestion opérationnelles du public destiné au troisième anneau, et ce afin de ne pas nuire à l'ensemble de l'enceinte. Après des contrôles, le phénomène enregistré n’a pas entraîné de diminution des coefficients de sécurité et il n’y a donc pas lieu de prendre de mesures spécifiques à cet égard". Le saviez-vous ? Cet anomalie constatée lors des concerts de Vasco Rossi remonte à 2003 et avait été suivi par un groupe d’ingénieurs. Selon les experts, les vibrations provoquées par les applaudissements des spectateurs à l'unisson ont fait bouger le Meazza à 5,2 centimètres. 2,6 cm à gauche et 2,6 cm à droite. L'année suivante, lors d'un concert de U2, le Bureau du Procureur Général avait bloqué l'accès au second anneau en signalant un risque de sécurité publique, même si la municipalité excluait tout danger structurel du stade. A présent, et alors que l'avenir du Meazza est en jeu, celui-ci montre des signes de fébrilité. Il n'en faut pas plus pour que l'Inter et le Milan y trouvent leurs comptes, car le signalement des problèmes structurels réduirait le prix à payer à la Commune pour le nouveau stade. Le Meazza est vieux et pas très rentable, mais pour le moment, il "semble" rester un lieu sûr. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Très prochainement, l'Inter et le Milan vont se présenter à l'Administration Communale milanaise, muni du projet relatif à la question du Stade. Voici ce que nous révèle le Corriere Della Sera "Le dossier pour redéfinir l'aire de San Siro est prêt et sera soumis à la Commune début mai. Si l'Inter souhaitait rencontrer le Maire à la mi-mai, le Milan souhaite ne pas attendre. Il y sera illustré non pas une reconstruction du nouveau stade, mais un rapport relatif aux transformations à prévoir, les durées et les coûts." "Dans cette optique, l'idée des deux clubs est de démolir le Meazza et de construire un nouveau stade. Un studio international de designers s'occupera de projeter le nouveau stade. Ces derniers mois, les dirigeants de l'Inter ont voyagé à travers le monde, visitant des stades aussi bien en Europe qu'aux Etats-Unis." Le plan de modernisation du quartier de San Siro comportera trois phases La première prévoit la construction d'une nouvelle enceinte à l'emplacement actuels des parkings. Dès que les autorisations seront accordées, un délai de 3 ans a été défini pour sa construction. Dans le même temps, le Meazza restera en place et ce afin de réduire les coûts aussi bien pour les tifosi que pour les équipes. Le nouveau stade aurait une capacité de 55 à 60 000 spectateurs. La seconde phase aura lieu dès la fin des travaux : L'Inter et le Milan prendront possession du nouveau stade et le Meazza sera démoli dans un délai approximatif de 6 mois. A noter que le Yankee Stadium de New-York a été démoli en à peine trois mois de temps. La troisième phase : Une fois le Giuseppe Meazza détruit, des travaux estimés à deux ans et demi seront réalisés en vue de la construction d'un parc, de restaurants, d'hôtels, de magasins et de parkings. L'ensemble du projet, à partir du moment où la première pierre sera posée, est estimée à plus ou moins six ans Mais cette période pourrait également augmenter car la route sera semée d’embûches. Le Maire devra approuver le projet, mais également comprendre comment il s'y retrouvera lui qui était le grand bénéficiaire de la location du Meazza aux deux géants d'Europe. C'est un fait, les deux clubs devront indemniser la Ville à juste titre. Un partenariat entre les trois entités, voire un droit de propriété du terrain est à prévoir... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Konica Minolta Italia, Digital Workstyle Provider de l'Inter, a été accueilli au cœur du Meazza pour son traditionnel Team-Building annuel. Pour l’occasion, elle s’est jointe à l’Inter. Les participants ont été accueilli par Hiroshi Yoshioka: "Je suis satisfait par les résultats que nous avons obtenus jusqu’à présent, nous sommes sur le bon chemin, mais nous devons déjà nous préparer pour le futur. Cela passe toujours par une meilleure communication dans le travail, mais aussi dans la façon dont nous devons nous comporter en tant qu'équipe, je m’attends à voir de la passion et du courage." Giuseppe Baresi, membre d’Inter Forever, s’est entretenu avec les représentants de la Multinationale Japonaise en livrant quelques anecdotes sur sa carrière et sur l’Histoire de l’Inter : "J’espère qu’ici, il y a beaucoup d’interistes, et comme l’Inter, vous devez tous lutter pour atteindre le même objectif. Si on veut pousser un parallélisme, il faut toujours travailler en équipe." Place aux anecdotes "J’ai commencé à jouer à l’Inter à l’âge de 14 ans et j’ai réalisé qu’il allait s’agir de ma vie et de mon travail dès l’instant où j’ai débuté en Nerazzurro. A l’Inter, il y a eu tellement de champions, j’étais dans une équipe de jeune, avec des joueurs de la Primavera. Je m’inspirais d’Oriali, mais j’ai aussi eu la chance de jouer avec d’autres champions." Le plus sympathique ? "Canuti" Inter Forever ? "C’est un beau projet, je me suis joins à un groupe de joueurs de tout horizon et nous bougeons à travers l’Europe et le monde afin d’y jouer de beaux matchs. Le dernier match, face aux Tottenham Legends était le match inaugural du stade des Spurs." Durant cette journée, des cadeaux ont été offerts aux participants tout comme une visite du Stade. Il y a également eu lieu une séance d’information retraçant de façon significative les étapes les plus importantes réalisées par l’Inter en jour de match, du vestiaire, à l'entrée sur le terrain. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Ironie de la situation, alors que le Milan et l’Inter sont prêt à quitter le Meazza, que Sala confirme qu’en cas de construction d’un nouveau stade, les deux entités ne pourront coexister et qu’il faudra démolir la Scala du Calcio…une commission d’évaluation du CIO, soit le Comité Olympique international a effectué une visite du Meazza, de son environnement et de ses alentours étant donné la candidature de Milan-Cortina pour accueillir les Jeux Olympiques d’Hiver en 2026. Octavian Morariu, Membre du CIO et Président de la Commission d’évaluation a guidé la délégation en présence du Président du Coni, le Comité Olympique National Italien, Giovanni Malagò et du Secrétaire-Général Carlo Mornati. On a également pu constater la présence de l’Assesseur au Sport et au Tourisme de la Commune de Milan, Roberta Guaineri et du Sous-Secrétaire de la Délégation des Grands Evènements Sportif pour la Région Lombarde Antonio Rossi. Tous ont eu l’honneur d’être accueilli, à domicile, par l’Administrateur-Délégué de l’Inter, Alessandro Antonello et par le Président du Milan Ac, Paolo Scaroni. Lors de cette visite, la délégation du CIO a eu la possibilité de rencontrer deux légendes historiques de l’Inter et du Milan : Francesco Toldo et Franco Baresi. S’en est suivi le discours d’Alessandro Antonello "C’est un Honneur pour nous d’accueillir, ici à San Siro, la délégation du CIO, il s’agit d’un stade symbolique, non seulement pour la Ville de Milan, mais aussi pour toute l’Italie qui le connait sous la dénomination "Giuseppe Meazza". Des pages mémorables du sport ce sont écrites ici, avec des équipes et des champions qui ont fait battre le cœur de tant de tifosi et de passionnés, des années vingt, jusqu’à nos jours." "Le Meazza est connu comme étant l’une des plus importante enceinte du Monde, avec la reconnaissance maximale de 5 étoiles qui a été accordée selon les critères de l’UEFA. En 2016, il a accueilli la Finale de l’UEFA Champions League suite à une restructuration avant-gardiste." "L’Inter, fondée en 1908, a l’honneur de pouvoir considérer "San Siro" comme sa maison, en compagnie de ses cousins du Milan Ac, depuis le transfert de l’"Arena Civica" en 1947. Mais l’histoire de ce stade n’est pas uniquement composée de moments footballistiques. "Il a déjà accueilli plus d’une fois des matchs de Rugby, en particulier en 2009 lorsque l’Italie avait défié les All Blacks devant un public composé de plus de 80 000 spectateurs. Il y a également eu des matchs de boxes assignant des titres prestigieux qui se sont déroulés au Meazza." "Le quartier de San Siro ne se limite pas uniquement à la présence du stade, mais il est inséré dans un secteur sportif de plus grande ampleur. La présence de l’Hippodrome, la proximité du complexe du Lido et les projets de l’introduction d’un futur stade démontre l’Adn sportif de l’ensemble du quartier de cette ville." "Qui plus est, le stade en lui-même n’est pas lié qu’à des évènements purement sportifs. Son architecture est iconique, reconnaissable au niveau mondial. Ici même ont eu lieu des concerts avec les artistes ou les groupes les plus importants du monde : Carlos Santana, Bob Dylan et les Rolling Stones sont toutes des stars mondiales qui se sont produites au Meazza." "Comme l’a écrit Tony Evans sur les pages du "The Times of London" en août 2009 : "La première fois que j’ai vu le Meazza, il m’était impossible de ne pas avoir la bouche ouverte. Quand il est illuminé, on dirait un aéronef placé dans un quartier de Milan."." "Ce serait un Honneur pour cette enceinte, et pour cette Ville d’accueillir la Cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques Hivernaux de 2026. Un moment unique durant lequel tout le monde s’unira dans une nuit de fraternité, de paix, avec tout simplement l’esprit Olympique." Et avec un tel discours, ils veulent te construire un autre stade à côté: Non Si Tocca Al Meazza ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. L’Inter et le Milan se sont retrouvés, bien malgré eux, dans une zone de turbulence. Pas gâtés par leurs vies individuelles avec l’Icardigate, une pluie de blessures pour la Beneamata et un risque de sévères sanctions imposées par l’Uefa pour le Diavolo, les deux compères milanais étaient parvenu à se mettre, après des années, d’accord sur le dossier du stade. Seuls contre Tous La Scala Du Calcio a été condamnée, la sentence semble irrévocable pour les deux géants italiens : Une destruction et la création d’un nouveau stade flambant neuf. Ce que n’avait pas prévu ni le Suning, ni Eliott, c’est le tollé qui allait en découler avec la création d’un Comité défenseur de l’un des plus beaux stade d’Italie. Sala, le Maire de Milan a décidé de mettre une pression intense sur les deux clubs, les informant que même en cas de nouveau stade, la Commune aurait son mot à dire sur la propriété. De son côté, Massimo Moratti souhaite également le conserver, lui qui songeait à la création même d’un quatrième anneau lors de sa présidence. Outre le comité, la Lega di Milano et Forza Italia entre dans la danse, soit le Monde politique. Si le Milan et l’Inter souhaitent disposer d’un nouveau stade de propriété pour lutter face aux plus grands d’Europe, l’avenir du Meazza pose question. Cette question est sur toutes les lèvres des tifosi les plus traditionnels, eux qui ont un lien important avec cette enceinte, ce stade qui leurs a permis de rêver et de vivre des moments de gloires, des périodes importantes dans l’Histoire de chaque club. La création d’un nouveau stade laisse à supposer la destruction du Meazza, mais cette dernière ne se réalisera pas sans contrariété. La Lega di Milano et Forza Italia sont montés au créneau, preuve de l’importance que revêt le Mythique Géant d’Italie “Ôtez vos mains de San Siro" "Le Stade ne doit pas être abattu. Il peut être modernisé, et ce même de l’intérieur avec des nouveaux locaux commerciaux, comme à l’extérieur, lui qui respecte tout les standards nationaux et internationaux, sauf les derniers requis par l’Uefa. La seule chose qui devrait être démoli à Milan, ce serait la melina pilatesca del sindaco Sala" a déclaré et le Vice-Chef de Groupe de la Chambre Fabrizio Cecchetti “L’Incertitude et l'opportunisme au niveau du plan d’habitation du Meazza démontre une fois encore son incompétence et une totale indifférence en regard à la destinée d’un lieu symbolique, le plus aimé des Milanais. Il ne s’agit pas que de la Scala du Calcio, mais aussi d’un lieu précieux au niveau de l’agrégation social, d’un lieu qui a reçu de grands événements musicaux et religieux, il s’agit d’un point de référence qui va bien au-delà des confins de la ville et de la Lombardie. Mais cela importe peu à Sala, lui qui tente à présente de retrouver un rôle de Leader d’une gauche toujours plus hors sujet." Seul un fou le détruirait Enrico Mentana est un journaliste reconnu, Tifoso de l’Inter, il ne connait pas la langue de bois, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas apprécié la tournure de ces derniers évènements : "Une déclaration personnelle, avec son côté sentimental. J’ai lu que les Clubs de football de l’Inter et du Milan veulent abandonner le Stade de San Siro et construire une nouvelle enceinte à une très courte distance. Mis à part dans certains lieux en Italie et très peu dans le monde, je n’ai jamais retrouvé un stade où les supporters peuvent tous suivre aussi bien les matchs : Le Meazza est un monument de suggestions et d’Histoire si fort que seul un fou voudrait sa perte." "Un fou ou un étranger qui n’en a rien à faire du Calcio, et pour qui, de son point de vue, seuls les affaires comptent, comme forcément le sont Suning et Eliott, les deux propriétaires des deux clubs." "C’est pourquoi, Chère Inter, Cher Milan et Chère Commune de Milan, où le Maire Sala ne peut pas être insensible et doit ressentir une importante douleur étant donné le Tifoso qu’il est: Ôtez vos mains du Meazza, Merci !" Où Jouer ? La Repubblica vient d’émettre l’hypothèse de la conservation et de la restructuration du Giuseppe Meazza. Dans un tel cas de figure, les deux écuries milanaises devraient émigrer durant le temps des travaux. "Une rumeur fait état que les deux clubs ont effectué toute une série d’analyses, en y ajoutant toutes les variables possibles, et donc pas uniquement économique, avant de traiter avec la Commune de Milan. Ce qu’il en ressort, c’est que pour une période de trois ans, il est indispensable de trouver un nouveau point de chute, un nouveau stade où jouer." " Sur la base d’une étude sur l’analyse des coûts-bénéfices, la principale contre-indication serait de nature économique : 400 millions d’euros pour restructurer le stade. Qui plus est, la capacité du Meazza devrait être également revue à la baisse avec une portée de 40 à 45 000 spectateurs durant les travaux." "Outre l’aspect économique, la restructuration prendrait un délai bien plus important que les deux années requises pour la construction d’une nouvelle enceinte. Si le Milan et l’Inter viennent à tomber d’accord, les chantiers devraient être bloqué durant les matchs, qui plus est, il y aurait également une impossibilité de travailler correctement en semaine lors des joutes européennes et des matchs en milieu de semaine de Serie A." "Il reste enfin l’aspect sécuritaire, celui d’offrir au 45 000 tifosi une sécurité optimale alors que ces derniers se trouvent sur un chantier. Un risque que les deux clubs auraient décidés de ne pas prendre." "Si finalement, les clubs viennent à se raviser et à opter pour le Meazza, le Milan a déjà étudié un plan B: Vu la présence des tifosi dans Milan et dans les alentours, le comportement le plus raisonnable pourrait amener à voir l’équipe évoluer ailleurs dans un stade situé à Varese, Vérone, Parme…ou à Turin. Il Grande Torino étant favori sur le Stadium de la Vieille Dame." Seriez-vous prêt à rénover le Meazza et à évoluer durant au moins trois ans dans un autre stade ? Voir évoluer chez la Vieille Dame ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. L’Inter et le Milan optent pour un nouveau stade ! L’Inter et le Milan semble enfin sur la même longueur d’ondes : Le Meazza sera démoli et un nouveau stade sera construit dans le quartier de San Siro. Comme nous en informe la Gazzetta Dello Sport, les clubs se sont donnés le temps pour accorder leurs violons. Ils devaient à la base présenter un dossier à la Commune pour la fin du mois d’avril, mais il est fort à parier que le dossier sera présenté dès la semaine prochaine. De son côté, le Maire de Milan, Sala, aurait préféré une restructuration du Meazza, mais il ne s’était pas montrer fermé face à d’autres nouvelles propositions. Remettre en état le Meazza aurait demandé des délais trop long, un coup élevé, avec finalement un résultat insatisfaisant étant donné qu’il aurait fallu partir à la recherche d’un stade de remplacement pour une période portant sur une à deux saison. Le plan de démolition consent à offrir un stade moderne de 60 000 places, ce dernier octroiera une plus importante liberté de projet, tout en offrant la possibilité de continuer à évoluer au Meazza durant la période des travaux. Si le Milan était déjà partant pour cette solution, l’Inter a enfin donné son consentement. Ce projet est défini sur période allant de 3 à 5 ans. Toutefois, du côté Milanais, l’espoir est que l’ensemble des travaux soient terminés pour le début de la saison 2022-2023, au plus tard, la saison suivante. Sala ne perd pas le Nord "En cas de nouvelle enceinte: Il faudra trouver une formule qui verra le Stade appartenir à la Municipalité, en se basant sur une concession à très long terme. Il est clair que je ne veux pas perdre la propriété du stade". Cette phrase résonne encore dans les sièges de l'Inter et du Milan... Giuseppe Sala, en évoquant la possibilité que les deux équipes milanaises construisent un nouveau stade a refroidi les ardeurs des deux Géants d'Europe. "La Commune ne veut pas spéculer sur ce nouveau stade, mais les deux clubs le savent : L'Inter et le Milan ont fait des évaluations économiques et financières : le nouveau stade coûtera environ 5 à 600 millions d'euros." "Je pense qu’ils évaluent également la valeur de la restructuration. Je ne pose qu'une seule contrainte : je ne peux pas me permettre de le perdre. Franchement, je ne peux pas dire quelle solution en ressortira, mais je les invite à soumettre une proposition allant en ce sens." Validez-vous ou pas cette décision ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Selon la Repubblica, il ne manque à présent plus qu’une officialisation communale dans le dossier relatif au stade. Alors que l’on parlait d’une restructuration, l’Inter et le Milan se sont mis d’accord sur la gestion d’une nouvelle implantation à gérer ensemble. 2023 L’inauguration de ce nouveau stade devrait avoir lieu en 2023. Voici ce qu'en dit le quotidien : "Le feu vert du Conseil Communal pour la réalisation d’une nouvelle enceinte sportive, récréative et comprenant des complexes commerciaux, marquera l’adieu virtuel au Meazza. En effet, l’Inter et le Milan sont déjà mis d’accord sur la façon dont il faudra répartir les tâches de la nouvelle implantation. Il ne reste plus qu’une décision officielle qui doit émaner du Palazzo Marino. Le Milan a désormais épousé l’idée de disposer d’un stade reconstruit. L’Inter communiquera prochainement son accord, ou sa rétractation, en vue de la destruction de l’enceinte réalisée en son temps par le président Rossonero d’alors, Piero Pirelli, pour en construire un nouveau à quelques centaines de mètres de là. Le Maire, Sala, attend de voir le projet." Droit de Naming Le Président du Milan, Scaroni, veut passer la seconde. On parle actuellement d’un investissement de 600 millions d’euros. Le point principal reste l'octroi du nom du futur stade. En Premier League, Ethiad offre 22 millions d’euros de façon annuel à Manchester City. Emirates offre 18 millions à Arsenal. Les études réalisées dans le secteur nous informent que le nom du stade milanais représente une valeur de 25 millions d’euros. Son emplacement restera dans le quartier de San Siro, comme le propose le Milan, sur l’emplacement des actuelles places de parking avec une concession octroyée aux deux clubs sur 99 ans. Pour faire simple, lorsque tout sera détruit, et que le nouveau projet sortira de terra, nous ferons face à l’un des projets les plus novateurs d’Europe. Les représentants des deux titans milanais, Antonello et Gazidis, sont partis aux Etats-Unis en compagnie de consultants de la Goldman Sachs qui couvrirait l’opération au niveau financier. Modèles de stades Selon ce qu’écrit Currò, les stades américains les plus modernes ont été visités. Il s’agit du Mercedes-Benz d’Atlanta, qui a récemment accueilli le Super Bowl et qui dispose du plus grand toit rétractable du Monde. Il y a également eu le MetLife de New York qui a remplacé le Giants Stadium démoli et qui est cogéré par deux clubs de la NFL : Les Giants et les Jets. Un modèle de coexistence qui pourrait connaitre un petit dans le quartier de San Siro... Le Stade Le nouveau stade serait couvert et disposerait de 60 000 places, il s’agit là de la capacité minimale requise par l’UEFA lorsque celle-ci désigne les stades qui accueillent ses finales. Son visuel serait proche de celui du Meazza qui dispose de 3 anneaux et de 80 000 places. Le premier anneau et une annexe devraient passer à la trappe, afin de limiter l’impact sur le quartier. Qui plus est la décision de construire ce nouveau stade, proche du Meazza, éviterait des travaux durant toute l’intégralité de la saison, le Meazza ne verrait pas sa capacité réduite et les problèmes liés à la sécurité seraient écartés. Dans ce stade new-look, les deux clubs disposeraient d’une entrée séparée, chaque club disposerait de son aire d’accueil en répondant aux exigences des sponsors de chaque écuries. Qui plus est, si Milan décroche avec Cortina les Olympiades d’Hiver 2026, la cérémonie d'ouverture aurait lieu dans le quartier de San Siro. L’Inter et le Milan devraient, dans un tel cas, transférer leurs accès et musées respectifs. De plus, un emplacement sera aussi octroyé pour accueillir des évènements sportifs ou musicaux. Un emplacement de 5 000 places sera prévu étant donné qu’on retrouve à Milan le Forum, un autre projet de construction à hauteur de 20 à 25 000 places qui verrait le jour à Rogoredo, en cas d’Olympiades. Le centre commercial vient d'être autorisé. Cet emplacement sera loué à des magasins officiels, des bars et des restaurants. Certains problèmes urbains persistent et les clubs ont demandé d'augmenter ce volume en hauteur. Pour l'instant, il n'y a pas eu d’autorisation. Il n’est pas possible non plus d’intervenir sur l’ancien hippodrome, un emplacement protégé. Le Milan et l’Inter pourront présenter un projet et en cas d’achat, la question sera de savoir si les écuries seront préservées ou tout au plus transformées en magasin. Pourquoi ce coup d’accélérateur ? Les deux nouveaux propriétaires de l’Inter et du Milan ont bien conscience de ce qu’il se passe avec la Juve, qui dispose d’un stade de propriété qui leur permets un très bon retour malgré un investissement important. Et c’est donc pour cette raison que Suning et Eliott sont tombés d’accord. Le nouveau stade est de plus en plus proche, rendez-vous en 2023… Le Saviez-vous ? L’Inter et le Milan ont connue une croissance de leurs recettes en provenance du Meazza. Il s’agit-là d’une information qui ravira la Direction interiste et la Direction milanaise. Selon le Football Money League de Deloitte, l’Inter et le Milan, ont perçu jusqu’à ce jour 35,3 et 36,9 millions d’euros, soit une augmentation de 24,3% et 75%. Ces signes de croissances sont importants, mais ils ne permettent pas aux milanais de concourir avec les clubs de la Liga et de Premier League. A titre d’exemple, le Barça, via son Nou Camp perçoit 144,8 millions d’euros. Voici le Classement : ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. C’est désormais officiel, les Spurs seront reçus dans un Giuseppe Meazza volcanique pour marquer le retour de l’Inter en Ligue des Champions. Malgré un horaire assez insolite, 18h55, les billets partent comme des petits pains. 60 000 tifosi au minimum… En effet, comme le souligne la Gazzetta Dello Sport, "plus de 60 000 billets ont déjà été vendus et vu l’engouement, les meilleurs prévisions font état d’une présence de 70 000 passionnés." Vu l’amour des tifosi, l’Inter a décidé d’ouvrir également son 3e anneau, emplacement où seront également présent des supporters anglais : A quelques jours du match, la billetterie Nerazzurra du site officiel de l’Inter confirme l’état des lieux : le secteur bleu est sold-out. Concernant le jaune, il reste quelques places. Le secteur vert dispose d’un troisième anneau, tout comme le rouge, celui qui se situe derrière les bancs de touches. Dans ces derniers, il reste encore un bon paquet de places disponibles, surtout dans le troisième anneau. Ce raz-de-marée garantie un public dédié à l’Inter, qui marque son retour dans la Coupe d’Europe qui compte. Il s’agit également d’une retombée importante à la suite du mercato estival réalisé par le Suning afin de permettre à Luciano Spalletti de disposer d’une équipe compétitive. Augmentation des abonnements en un an En effet, au début du mois d’août, la campagne d’abonnement battait son plein et cette dernière a dépassé la barre des 37 000 tifosi. Il s’agit d’une augmentation de 20%, comparé à la saison dernière. Ces chiffres permettent à l’Inter de voir son Meazza rempli quasiment de moitié, rien que par le biais des abonnées. De plus le Club a maintenu pour tous ces matchs des prix attractifs. Pour retrouver trace d’un plus grand engouement du public, il faut remonter à l’Inter du triplé, lorsque l’Inter affrontait Barcelone et Chelsea : 80 000 spectateurs étaient présents. Pour retrouver trace d’un engouement similaire, il faut remonter au Derby Della Madonina Européen, en 2003 avec 76 000 fou furieux. A titre de comparaison, pour son dernier match en Ligue des Champions, face à l’Olympique de Marseille, 62 000 tifosi étaient présents. Comme le souligne la Gazzetta Dello Sport: "Cette année, il est évident qu’il s’agira d’une toute autre histoire !" Aux joueurs, à présent, de se montrer à la hauteur de l’évènement ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Un plan de restructuration de 15 millions d'euros est prévu pour le stade Giuseppe Meazza dont voici les principales nouveautés : L'Inter et le Milan ont conclu un accord avec la municipalité de la ville pour la restructuration du stade Giuseppe Meazza : le plan de travaux extraordinaires à mettre en œuvre d'ici 2020 a une valeur de 15 millions d'euros. Le terrain sera refait et il y aura également d'autres interventions : entrées lumineuses, un centre d'opérations pour le quartier général de la police, imperméabilisation du 1er anneau, reconstruction des WC du 1er anneau. Parmi les innovations les plus importantes, citons le renouvellement des tribunes du premier anneau, un nouveau salon « lounge » pour le musée, l’augmentation des espaces commerciaux, la construction au 1er anneau rouge d’une salle « exécutive » et de nouveaux espaces médias. Enfin, la place devant le stade sera également rénovée. ® JY DS - Internazionale.fr
  13. Milan - Après la séance de questions et réponses qui s’est tenue hier entre le maire de Milan Giuseppe Sala et l’AC Milan, au sujet du stade Giuseppe Meazza, on en sait plus sur l’avenir du club Rossonero qui souhaite la construction d’un nouveau stade. MF dévoile un nouveau et important détail sur ce dossier épineux Selon ce quotidien financier, dans les jours précédents Noël, l’Ac Milan aurait informé la municipalité de Milan et l’Inter de son souhait de se retirer, à partir du 30 juin 2018, des contrats existants entre M-I stadio Srl, l’AC Milan et le FC Internazionale Milano. Plus particulièrement, les contrats se rapportant aux prestations réalisées par le M-I stadio Srl directement ou par l’intermédiaire de ses sous-traitants. Il s’agit de toute une gamme d’activités et de services requis pour la gestion opérationnelle du Meazza, et ce afin d’assurer l’accomplissement exact et complet des obligations de l’accord signé le 1er juillet 2000 entre les deux clubs de football de Milan et de la municipalité de Milan. Un autre aspect concerne la fourniture d’espaces intérieurs et extérieurs octroyés aux clubs. L’Inter réagit Toujours selon MF, le comportement du club Rossonero, présidé par Li Yonghong et dirigé par Marco Fassone, n’a pas du tout été du goût de l’Inter. Si bien que le Directeur Général de l’Inter, Alessandro Antonello, ne pouvait pas cacher sa déception. De plus, le numéro Un du Corso Vittorio Emanuele serait inquiet quant aux répercussions que cette initiative pourrait avoir sur les opérations réalisées en tout premier lieu sur le M-I Stadio Srl, et ce bien avant d’avoir identifié un projet alternatif. Cela pourrait avoir une répercussion sur la façon de gérer opérationnellement le stade Meazza et cela vaut aussi bien pour le monde sportif, que pour les activités extra-sportives. Il faudrait également prendre en considération les relations qui en découleraient et qui se répercuteraient avec l’Administration de la capitale lombarde. Antonello prend les choses en main Dans ce contexte, Antonello a invité son homologue pour organiser une réunion afin de discuter des répercussions de l’affaire et d’adopter des initiatives appropriées pour assurer la continuité complète et efficace de la gestion opérationnelle du Meazza. Guerre ouverte entre le Maire de Milan, Sala, et le Milan Ac L’avenir de notre historique stade milanais a longtemps figuré parmi les dossiers les plus chauds de la politique de la capitale lombarde. Hier, Sala, le Maire de Milan, s’est livré sur Sky Sport 24 : "Dans l’idéal, il faudrait que l’Inter et le Milan travaille ensemble sur San Siro. Le Milan, par contre, a exprimé son intention de penser à un nouveau stade. Je donne donc le temps au Milan, pour voir s’il y a des possibilités, mais au final, il faudra tout de même qu’ils fassent quelque chose. J’estime que nous donnons au Milan de la disponibilité sur les domaines que nous jugeons appropriés, en particulier Rogoredo, situé à Porto di Mare. Je pense que Milan a besoin de deux ou trois mois de réflexion, puis, il faudra tout synthétiser. Il y a des zones préférentielles et qui sont bien reliées à la ville, mais il est difficile d’imaginer un stade plus central que ça." Le Milan choqué par les propos tenu par Sala "Le club n’a jamais a exprimé son désir de quitter San Siro. Le Club estime important le fait de réfléchir à jouer dans son propre stade et non en cohabitant avec d’autres équipes et commence une série de réunions avec l’administration municipale afin d’analyser les zones disponibles, tout en tenant dûment compte de la valeur de San Siro et en tenant compte de toute hypothèse de réaménagement. Ce n’est qu’à la fin de ce processus, que toutes les parties concernées pourront évaluer le travail accompli et prendre des décisions." L’Inter recadre tout de même Sala Et cela, à travers Twitter : "Cher Beppe Sala, comme vous le savez, nous avons investi temps et ressources pour le stade milanais. Notre plan est clair pour tout le monde depuis 18 mois et n’a pas changé. Nous vous attendons, à une table de discussion, avec tous les acteurs concernés pour s’exprimer avec clarté." Qui prépare le pop-corn ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Noël arrive et l’Inter a décidé de lancer un projet spécial qui impliquera les joueurs de tous les âges et, surtout, le peuple nerazzurro. Inter-Udinese sera un match fondamental pour les hommes de mister Spalletti, mais aussi l’occasion pour tous les supporters de prendre part à cette initiative très spéciale. Cette année non seulement les joueurs mais aussi les supporters seront les protagonistes de la vidéo de Noël de l’Inter ! Le 16 décembre, jour de match, tous les spectateurs pourront avant tout retirer un cadeau exclusif : le bonnet de Noël nerazzurro. Mais ce n’est pas tout. Le plus beau arrivera peu avant le coup d’envoi : les supporters seront conviés à chanter tous ensemble « Inter Bells », la chanson officielle du Noël Nerazzurro. Il ne s’agit pas seulement d’une version de « Jingle Bells » à teintes bleues et noires : la chanson, déjà chanté par l’équipe première accompagnée par les jeunes du club, fait partie d’un projet qui vise à offrir une émotion unique et tant de sourires aux enfants de l’Istituto dei Tumori e del San Gerardo di Monza, qui seront sur le terrain pour chanter tous ensemble. Joueurs, supporters, San Siro, tout le monde Interiste d’une unique et seule voix. Retrouvons nous tous à San Siro, chanter fort et…SEMPRE FORZA INTER ! @Olivier-Internazionale.fr
  15. Milan – Certains records sont fait pour durer, d’autres existent pour être pulvérisés. Ce sera le cas ce dimanche, au Meazza, avec la présence de 78.328 tifosi pour un gain total de 4,5M€, c’est du jamais vu! Il s’agit d’un record absolu pour la Serie A, qui depuis déjà quelques semaines, affiche quelques belles recettes. Le record le plus important jamais encaissé en Italie est également détenu par le Meazza, avec une somme de 4,7M€ à l’occasion du match de Champion’s League opposant le Milan Ac au Fc Barcelone en mars 2012. Peu importe le résultat, les tifosi seront bien là pour répondre aux appels lancés par Spalletti et Montella. Sur le site de l’Inter, il n’y a plus aucun billet de disponible. Concernant la Curva Sud, les 8.731 places ont trouvées preneur. Il se peut également qu’au décompte final, que la somme de 4,5M€ soit revue à la hausse. A cela, on peut également ajouter la présence des 30.000 abonnés du club du Corso Vittorio Emanuele, qui ont quoiqu’il arrive, disposent de ce match dans le pack d’abonnement. 30.000 abonnés sur 78.328 places disponibles, cela veut tout dire..... Le stade atteindra donc sa capacité totale Vu qu’il a été réduit, lors des travaux réalisés pour accueillir la finale de la Champion’s 2016. De fait, l’Inter et le Milan détiennent, ensemble, le record absolu au niveau national et européen. A moins d’une surprise, ce record aura du mal à être battu, même s’il y aura le Derby d’Italie qui devra encore avoir lieu. Ce record de recette en spectateurs égale celui établi par le Napoli-Real, qui s’était tenu en Mars qui avait rapporté au club napolitain 4,5M€. Ironie de l’histoire, c’est l’Inter elle-même qui avait déjà établie le tout premier record pour la Serie A, l’année passée, mais cette année, la décision de notre direction de diminuer le prix des abonnements dans plusieurs secteurs, en faisant des gains ailleurs, a servi de nouveau levier et cela nous a permis d’atteindre ce chiffre. Il s’agit d’une recette incroyable pour une rencontre entre deux clubs d’une même ville et quoiqu’il arrive sur le terrain, le Derby aura déjà un impact positif sur les recette. De plus, on a pu constater une explosion au niveau des supporters venant de l’étranger et qiu rêvent d’assister au Derby della Madonnina. Il n’y aura que deux personnes absentes du côté de l’Inter, les deux patrons : Jindong Zhang et Li Yonghong qui, pour raisons professionnelles, doivent rester en Chine et regarderont donc le match devant en direct à la télévision. Deux clubs, deux couleurs, deux destins opposés Les destins de l’Inter et du Milan sont généralement étroitement liés et ce sera également le cas pour Spalletti et Montella. Pour ces derniers, il s’agira d’un derby que tout oppose : D’un côté, un entraîneur conquérant devenu l’Homme de la providence: "Spalletti" qui se présente sur le terrain en qualité de second de Serie A, de l’autre, Montella, qui est retenu comme le principal responsable de la période difficile que traverse le Milan, malgré l’euphorie d’un Mercato pharaonique. L’avantage est donc du côté de l’Inter sur le banc, surtout que les deux clubs ont passé l’examen de la Roma : Spalletti a remporté les trois points, tandis que l’équipe de Montella a réalisé l’une de ses pires prestations face à l’équipe de Di Francesco. La pression est également bien plus lourde du côté de l’Aeroplanino, qui, en cas de défaite, pourrait disputer son dernier match sur le banc du Milan Ac. De son côté, Spalletti peut renforcer le moral de l’équipe et lui permettre de rêver à viser plus haut en cas de victoire, l’Inter pourrait « s’envoler » et le Milan pourrait "sombrer" définitivement. De plus, Spalletti a dans ses rangs Candreva, qui est l’homme des Derby de Milan, car l’année passée, il avait marqué un but lors des deux Derbys milanais. Mais cette fois-ci, la volonté de notre international italien est d’inscrire son premier but décisif, celui qui permettra à l'Inter de l’emporter sur les Rossoneri. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Le contenu de la page suivante date d'il y a quelques années. Les choses n'ont pas du beaucoup changer, mais si certains d'entres vous on des modifications/suggestions/améliorations/expériences etc... n'hésitez pas surtout ! >> http://www.internazionale.fr/index.php?/aller-a-san-siro/
  17. Milan - Notre colosse chinois souhaite augmenter les recettes du club et il y a plusieurs façon pour y parvenir. Ce n’est pas donc pas un mystère que le Suning, en plus de reconstruire l’équipe, songe parallèlement à augmenter les liquidités des caisses nerazzurre et ce, afin de pouvoir investir toujours plus sur les mercatos. Processus en cous D’après le Corriere Dello Sport, après les nouvelles dénominations : “Le Suning Training Center in memoria di Angelo Moratti” et "Le Centro di Formazione Suning in memoria di Giacinto Facchetti”, le Suning a mis en vente, sur son site Suning.com, les maillots d’entrainements et de l’équipe première, une opération qui pourrait rapporter une vingtaine de millions d’euros. Mais ce n’est pas tout, Zhang souhaite aussi renommer le Meazza via le nom d’un sponsor lors des matches à domicile de l’Inter ! Pas impossible ! Une opération compliquée, car le Stade n’appartient dell’Inter, mais c’est réalisable. Outre l’accord de sponsorisation avec la marque automobile SWM Motors, comme partenaire pour la Chine, le Suning souhaite partir à la recherche d’autres sponsons qui se verraient diffusés via les lampes leds du San Siro, De même certains idéogrammes pourraient également être diffusés par le biais d'un accord. Il pourrait s'agir des marques des produits actuellement mis en vente dans les magasins du Suning, ainsi que d'autres produits dérivés au nom de l'Inter. La deadline est fixée pour ce 30 juin 2017. Le Suning, compte aussi en Chine, augmenter les Academy. Il y en a trois actuellement (Yihai Pechino, Yitao Shanghai et Jiangsu Nanchino). Outre le fait de disposer d'un réservoir potentiel de talents, les recettes pourraient s'élever entre 300.000 et 800.000€, vu le nombre de clients et de potentiels tifosi présents sur le territoire asiatique. La Commune de Milan n’est pas contre ! Le portail calcioefinanza.it a examiné la situation du point de vue bureaucratique et contractuel, en vertu des accords existants souscrit avec la Commune de Milan par l'Inter et le Milan. Pour rappel, la Commune est le gestionnaire et le propriétaire du Stade où évoluent les deux clubs légendaires de la Lombardie. "La concession a comme objet la direction du stade, d’autres biens immobiliers annexes et une zone de pertinence en vue du développement d’activités sportives, récréatives, de spectacle, et le tout sans conséquence sur le droit d’exercice sur une base permanente (donc pour tous les jours de la semaine) conjointement et solidairement." "Cela vaut pour toutes les aussi pour des activités annexes et complémentaires. Parmi ces dernières, l’Inter et le Milan, peuvent décider de mettre en œuvre conjointement ou séparément, une Convention qui prend en considération également les opérations de publicité. (…) Il est donc possible, pour l’Inter et pour le Milan de disposer de la possibilité de gérer des affiches publicitaires. Et Cette publicité ou toute autre activité phonique est possible à l’intérieur et à l’extérieur du stade, voir autrement tant qu’elle est relié au stade." L’autre question importante est liée à la cohabitation de Inter et du Milan à San Siro et de la détermination de la cogestion de l’implantation entre les deux clubs à travers le M-I Stadio "Pour suivre le chemin indiqué dans le Corriere dello Sport, l’Inter doit inévitablement se confronter aux nouveaux dirigeants chinois du Milan. En ce sens une intervention du Maire Giuseppe Sala, pourrait s’avérer nécessaire, vu qu’il’est prononcé, plus d’une fois, en faveur d’un stade de San Siro rénové et partagée par l’Inter et le Milan." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...