Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'scudetto'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

15 résultats trouvés

  1. S’il est un joueur français parmi les plus aimés à l’Inter, il occupe très certainement la place de numéro Un : Youri Djorkaeff, l’un des plus célèbre joueur à avoir porté et mis en valeur le numéro 6 Nerazzurro, s’est livré à Sky Sport. Combien de fois avez-vous visionné votre retourné face à la Roma ? "Avant de me lever et aussi avant d’aller au lit, toutes les fois. Je suis ici depuis deux heures à Milan et j’ai déjà parlé plus de mille fois de ce retourné, et aussi du but contre la Juve." A votre époque, c’était aussi un duel Inter-Juve… "Une chose est visible à l’heure actuelle, la Juve est d’un très haut niveau pour le championnat italien, mais l’Inter commence à s’en rapprocher, pas après pas, et j’espère que dans un futur proche, l’Inter remportera la Serie A." Y-avait-il plus de distance entre les deux clubs à votre époque ? "De mon temps, il y avait le Milan, la Roma, la Lazio la Fiorentina. Le championnat se jouait jusqu’à la dernière journée, et non comme maintenant. C’est quelque chose qui manque au championnat italien, il doit redevenir fort. La lutte qui oppose l’Inter à la Juve devrait proposer plus de concurrence." Y-a-t’il quelqu'un à l’Inter d’aujourd’hui, qui vous rappelle le joueur que vous étiez ? Voir aussi un joueur évoluant en Europe ? "Il me semble, qu’avant d’arriver à Madrid, Hazard était comme moi. A Chelsea, il jouait différemment. Je n’aime pas faire de comparaison entre le football d’hier et celui d’aujourd’hui. Lorsque tu vois les joueurs d’aujourd’hui, tu te divertis avec Neymar, Mbappé, Ronaldo, Messi, qui sont tous des joueurs très fort. Dans le passé, la qualité était présente dans tous les clubs et pas uniquement entre les plus grands." Ou seriez-vous aligné dans le 3-5-2 de Conte ? "De mon temps, il ne serait jamais devenu l’entraîneur de l’Inter….(il rit). Lorsque Conte a signé à l’Inter, cela me faisait bizarre, car en tant qu’Interiste, il arrivait de la Juve. Il a réalisé un grand travail. Et je dois lui dire bravo pour cela. J’espère qu’il continuera ainsi, qu’il portera l’Inter à un niveau qu’elle n’avait jamais connu auparavant." Pourriez-vous être comparé à Dybala ? "Je serai fier d’une telle comparaison. Dybala est un joueur qui sait faire la différence. Il est plus offensif comparé à moi, il inscrit des buts importants. Moi j’en inscrivait de temps en temps." Etes-vous le plus fier de votre retourné face à la Roma ou du but inscrit à la Juve ? "Le but inscrit à la Juve était bien plus important. Le plus incroyable est que j’ai vu que j’avais inscrit un but pour l’Inter, lors de sa dernière victoire au Napoli, il y a 23 ans !" Râleriez-vous auprès d’un entraîneur car il vous a remplacé, comme Dybala ? "Oui, je l’ai fait aussi. Il faut laisser à l’entraîneur la possibilité de comprendre. Lorsque tu joues mal, tu es furieux car tu t’en veux." Giroud ? "C’est un joueur qui me plait beaucoup. J’ai toujours été contre ceux qui disent qu’il n’est pas bon et qu’il ne marque pas de but. Il marque des buts, il joue, il se bat pour l’équipe, il fait de tout. C’est un attaquant de poids depuis 10 ans, un qui fait la différence, c’est un attaquant important." L’Inter peut-elle être crédible comme candidate au Scudetto ? "Oui, elle est crédible. Car il y a encore du temps et nous verrons ce qu’il se passera au mercato. L’Inter peut se battre. Et même si ce n’est pas pour cette année, vu son évolution, elle se battra jusqu’au bout du bout, elle peut à nouveau prétendre à être championne." "Se battre fait partie de l’ADN de l’Inter et aujourd’hui, elle peut se battre pour prétendre au Scudetto. C’est difficile car la Juve est forte, mais nous avons commencé à nous y atteler en faisant ces premiers pas, elle se battra jusqu’au bout du bout!" Venez-vous à Milan pour la Mode ? "Le vrai style est celui d’être heureux. C’est beau de travailler avec Zilli, j’ai un contrat avec eux et je travaille dans une atmosphère qui voient des gens bons proposer des choses intéressantes." "A très vite et pour toujours Forza Inter!" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. L’Inter est la révélation de cette saison 2019/2020. Si elle le doit avant tout à Antonio Conte, il y a lieu de revenir sur une promesse faite durant l’été. En effet, durant le mercato estival, Antonio Conte a obtenu quasiment tous les joueurs désirés, offrant par la même occasion à l’Inter son joueur le plus cher de son Histoire, Romelu Lukaku, et son mercato le plus important depuis sa création. Toutefois, Beppe Marotta s’est livré en toute complicité à Antonio Conte : "Regardons où nous en serons à la trêve hivernale, et si la Juve est à portée de main, je ferai le nécessaire pour renforcer l’équipe..." C’est, en substance le message passé par le Beppe à son poulain d’entraîneur. Retour à la situation actuelle L’Inter n’a pas seulement la Juventus à portée de main, elle est actuellement à son niveau et sur le même pied d’égalité, si ce n'est au niveau de son noyau. Conséquence, le Suning qui n’envisageait pas un seul instant, dans les rêves les plus fous, pouvoir disputer le titre dès cette première saison du duo Conte-Marotta, a décidé de briser la tirelire à nouveau dès cette session hivernale! Le concept est simple: Suning fort des prestations des indésirables actuellement en prêt, songe à récupérer un patrimoine estimé entre 150 et 200 millions d’euros en fin de saison. Sur base également de très belles recettes financières, Suning a donc décidé de renforcer l’Inter afin de pouvoir adapter son objectif du début de saison : Celui-ci était de réduire l’écart sur le Napoli et de viser la seconde place...... Place à présent à la lutte pour le Scudetto! Pour se faire, avec l’aval du Suning par le biais de Steven Zhang, le secteur Sport de l’Inter dirigé par Giuseppe Marotta et assisté par Piero Ausilio peut et veut satisfaire Conte dans les plus brefs délais. Si les noms de Vidal et de Marcos Alonso sont les plus cités, Antonio Conte, outre le fait d’avoir fourni des travaux de vacances à ses ouailles, lui qui compte également les contacter par téléphone afin de s’assurer du bon respect de ses règles, a présentés deux requêtes: La première concerne l’infirmerie, il a été demandé à ce qu’elle soit vidée le plus tôt possible afin que les joueurs meurtris puissent être opérationnel dès la reprise du championnat La seconde concerne un sms adressé au Beppe immédiatement après la victoire sur le Genoa: "Regarde ce que nous sommes parvenu à faire durant ces derniers mois, malgré des blessures.... et pense à ce que nous pourrions arriver à réaliser avec une paire de renforts." Nulla E Impossibile Per Questa Inter dit le dicton....Et Vous, qu’en pensez-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Interviewé par Dazn, Bobo Vieri est revenu sur sa carrière à l’Inter….et sur le jour le plus noir de l’Histoire de l’Inter Quel est le match qui t'a le plus motivé à mettre les gants de boxe pour aller au combat? "Tous les matchs étaient des combats, il fallait toujours avoir ses gants sur soi. Je ne pense à aucun en particulier tout de suite, mais nous en avons livré tellement.. Je n'utilisais même pas de gants en réalité, je me contentais de jouer des coudes!" As-tu déjà songé à jeter l’éponge durant ta carrière ? "Non, être footballeur c'est beau, tu gagnes, tu perds, cela fait partie du jeu. C’est un métier que tous veulent faire, il est beau et très suivi. Tu évolue devant 80.000 personnes et il n’y a pas plus belle motivation, tu ne jettera jamais l’éponge". Le jour le plus noir, le plus douloureux de ta carrière ? "Probablement le 5 mai, lorsque nous avons perdu le Scudetto à la dernière journée, je pense que c’est le plus douloureux". Le discours d’un entraîneur qui t’a marqué ? "Tous les entraîneurs sont bons, ils te donnent un coup de main. Ensuite, année après année, tu peux devenir ami-ami, mais tout dépend de toi, tu dois tirer sur la couverture". Le meilleur une-deux de ta carrière ? “Stella et Cocò”. "Non, c’est le plus beau travail du monde, je reviendrai en arrière et je serai prêt à tout recommencer depuis le début" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. A l'occasion de la célébration des dix années de FS, Giuseppe Marotta est revenu sur le début de saison de l'Inter de Conte. Un départ canon qui va bien au-delà des attentes fixées au départ: "Nous en sommes à la quatorzième journée de championnat. Le remporter cette année sera difficile, car la Juve a une double équipe très forte. Je pense qu'elle le remportera cette année. Mais en tous les cas, je ne m'attendais pas à un tel effet, aussi immédiat, de notre entraîneur, Antonio Conte sur l'équipe." En effet, l'Inter n'a pas la pression de remporter le Scudetto, elle débute un nouveau cycle, si elle y parvient ce sera donc du bonus pour cette première saison avec le duo Conte-Marotta aux commandes.! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Interviewé à Piacenza, le Directeur-Sportif de la Juventus s’est livré sur le Duel annoncé pour le Scudetto entre son club et l’Inter de Conte-Marotta Conte à l’Inter ? "Cela me fait encore quelque chose, même si c’était plus important au début, à présent je m’habitue (rire jaune). Je reste lié à Conte, c’est avec lui que j’ai remporté les trois premiers Scudetti. Et la Juve lui doit beaucoup comme joueur et entraîneur... une grande reconnaissance." "Pour être sincère, je n’avais aucun doute que le duel pour le Scudetto aurait lieu avec lui. Ce sera très dur, et nous irons jusqu’au bout du bout. Il reste un ami et je lui dit : Bonne chance, mais pas trop." "Je dois énormément à Marotta avec qui j’ai grandi comme dirigeants, je dois beaucoup à tous les collaborateurs avec qui j’ai travaillé à la Samp, et ensuite à Turin J’ai toujours appris quelque chose, avec chacun d’entre eux, nous avons tous travaillé pour atteindre des objectifs dans le Calcio, une chose que l’on ne peut jamais réussir seul." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Il n’y a pas qu’au Meazza que l’enthousiasme est au beau fixe. La victoire de l’Inter de Conte, suite au doublé de Lautaro Martinez, a redistribué les cartes dans la course au titre.... Si au début de saison, l’Inter était loin de la Juve, l’écart est quasiment comblé! Selon Betclic, le triomphe en fin de saison de l’équipe d’Handanovic représente la cote de 2.7 (baisse) contre 1.55 (hausse) pour la Juve de Sarri. Inversion de tendance En début de saison, l’Inter proposait la même cotation que celle du Napoli, à savoir de 4. Suite au résultat négatif, le Napoli a vu sa cote passer à 50 désormais. Alors qu’il dispose d’un noyau plus attendu que celui proposé par les Nerazzurri Pour l’anecdote, on retrouve la Lazio à 40, elle qui est troisième....La Roma, le prochain adversaire de l’Inter, ce vendredi est coté à 60. La métaphore du jour Signé la Gazzetta: "Les Vieilles idoles des supporters de la Juventus, sont devenues leurs pires ennemis. C'est une façon peu élégante de le dire, mais le Général Antonio peut être défini comme un chat qui attaque un pantalon" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Jeremie Baïse, Commentateur sportif pour Eleven Sport, s'est livré à Antony Gilles dans le cadre d'une interview exclusive pour Internazionale.fr. Voici l'intégralité de notre échange: Comment jugez-vous l’intégration de Romelu Lukaku au sein de l’Inter ? "Difficile de faire mieux. 9 buts en 11 matchs, 12 maintenant. C'est une machine. Beaucoup de monde se demandaient ce qu'il allait faire dans le championnat italien, il a fait taire toutes les critiques, et rapidement. Lukaku est l'un des meilleurs attaquants du monde." "Je pense sincèrement qu'il peut évoluer dans tous les grands championnats. Il est impressionnant depuis le début de la saison. Au-delà des buts qu'ils inscrits, il est précieux pour Conte. Il décroche à la perfection, il dégage une puissance naturelle. Et avoir Lautaro à ses côtés est un plus. Les deux sont de plus en plus complémentaires. ." Que pensez-vous des rumeurs envoyant des Diables Rouges (Mertens, Meunier) vers la Lombardie, est-ce que cela pourrait être plus bénéfique pour les Nerazzurri ou pour les Diables Rouges ? "Je ne pense pas que cela se fera pour Mertens. Mais qui sait. Quoi qu'il arrive, ce serait une excellente chose... pour les deux camps. A la fois pour Mertens, de rejoindre un grand club comme l'Inter qui me semble mieux armé que Naples cette saison." "Et avoir un Dries Mertens sera aussi une bonne chose pour l'Inter. Un joueur capable de faire la différence, de créer des occasions quand la rencontre est fermée et surtout, gros travailleur. Quant à Meunier, il aurait lui aussi sa place. Quel volume de jeu. J'aimerais que Meunier quitte le PSG pour continuer à progresser. A Paris, il n'est pas le premier choix." Quel est votre ressenti sur l’Inter de Conte ? "C'est une équipe bien plus séduisante que l'Inter de la saison dernière. A commencer par l'envie : l'énergie de Conte en bord terrain arrive jusqu'aux joueurs qui ne lâchent jamais rien. Souvent menés cette saison, ils sont revenus pour gagner. Gros caractère là où la saison dernière, ils auraient baisser les bras beaucoup plus facilement." "Différence également dans le jeu. Beaucoup moins de joueurs statiques. Plus de solutions, de mouvements. L'Inter doit encore être plus efficace devant le but. Elle domine souvent outrageusement un match mais elle ne parvient pas à se mettre à l'abris rapidement." Comment jugez-vous le mercato interiste ? "De bons renforts mais il manque peut-être de solutions pour jouer sur plusieurs tableaux. L’enchaînement Serie A/Ligue des Champions est éprouvant et ce sont souvent les mêmes qui jouent. Il faudrait élargir un peu ce noyau. On parle de Giroud cet hiver. Je ne suis pas convaincu de son apport à l'Inter mais bon..." "N'oublions pas que Sanchez est blessé. Sans ça, c'est déjà une autre histoire. Mais un renfort devant et au milieu me semble indispensable cet hiver." Qui symbolise au mieux l’Inter pour vous ? "Des gars comme Candreva et D'Ambroisio sont des valeurs sûres en tant que facteur d'identification. Mais honnêtement, aujourd'hui, Lukaku incarne cet esprit interiste. Il a la mentalité pour percer. Il parle déjà parfaitement italien et combien de fois ne demande-t-il pas au public de se lever et de pousser l'équipe. Il se sent chez lui à l'Inter et ses performances en témoignent" Pensez-vous que le Club puisse prétendre au Scudetto ? "L'Inter sera en tout cas l'adversaire numéro 1 de la Juve même si la Vieille Dame part avec une longueur d'avance pour le titre. J'ai peur que l'Inter s'essouffle à un moment donné faute de pouvoir faire tourner. Je crois que cette année encore l'expérience et le noyau de la Juve va faire la différence." "Mais l'Inter devrait rester à distance respectable et finir deuxième. C'est une année qui doit lui permettre de se construire pour être encore plus forte l'an prochain ! " "Je terminerai par là : je n'aimais pas du tout commenter l'Inter la saison dernière. C'était, je trouve, soporifique. Cette saison, j'en redemande ! C'est agréable, il y a souvent beaucoup d'occasions et la mentalité affichée démontre une équipe qui a faim. Conte arrive à booster son groupe." "A voir si cela va durer quand l'équipe connaîtra un petit coup de mou, ce qui arrive à chaque équipe dans une saison... C'est là qu'on verra si l'Inter a du caractère. Sa manière de réagir. Dans plusieurs matchs, elle a déjà prouvé qu'elle en avait. Et c'est déjà un gros changement par rapport au dernier exercice. Le Saviez-Vous ? Jérémie Baïse n'est pas un inconnu dans le monde des médias en Belgique. Travaillant pour Proximus Sport, il vous a déjà été possible de l'apercevoir sur la RTBF, la télévision publique Belge animer le Week-End Sportif! Pour les abonnés à Eleven Sport, Jérémie sera aux commandes du match opposant l'Inter à la Roma le 6 décembre 2019 ! Internazionale.fr tient à le remercier tout particulièrement pour le temps réservé à cette interview. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. C’est un fait Antonio Conte, bien que fiévreux, n’a absolument pas aimé la fin de match Nerazzurra, pour lui hors de question de voir la Pazza Inter resurgir. Voici un résumé de ce que l’on retrouve dans la presse transalpine Les 20 dernières minutes peuvent être interprétées de différentes manières. Pour Conte, il s’agit d’une trahison à son idée de concept du football. Le natif de Lecce place en effet le mental au cœur de son approche des matchs. Et c’est exactement cette fébrilité mentale qu’Antonio ne voudra plus jamais revoir, et ce bien plus qu’une erreur technique d’un joueur où d’une mauvaise lecture tactique d’une phase de jeu. Cette trahison, après deux mois, ne peut pas être prise au premier degré, étant donné que l’équipe a ouvert un nouveau cycle. Toutefois, comme l’a souligné Stellini : "Les 20 dernières minutes font partie des choses sur lesquelles nous devons travailler. Il faudra attendre un peu plus longtemps afin de voir l’équipe ressembler à son entraîneur." Lors du retour au vestiaire, pendant que Stellini était en conférence de presse, Antonio Conte a littéralement explosé. Même fiévreux et semble-t-il grippé, Antonio a passé un message clair aux siens. Déjà lors du coup de sifflet final en dégommant un ballon innocent qui passait par là, puis dans le vestiaire en s’adressant aux personnes directement impliquées : "Il n’est pas possible d’encaisser deux buts en dix minutes." Cette allusion fait référence au retour miraculeux de Sassuolo mené 1-4 avant de revenir à 3-4 et d'assiéger le but d’Handanovic. Plus de Pazza Inter Conte l’avais promis à son président Steven Zhang. Le natif de Lecce veut une Inter forte et régulière. Sa force, l’Inter l’a démontrée durant 70 minutes de jeu. En ce qui concerne la régularité, il y a encore beaucoup à faire, voire à gueuler. Conte physiquement inapte, c’est Stellini qui avait été envoyé en conférence d’après-match. Si certains pensaient s’en tirer à très bon compte, les Nerazzurri auront eu droit à l’explosion de Conte, juste avant qu’ils aillent se doucher. Validez-vous le comportement d’Antonio ou le jugez-vous trop excessif ? Le Saviez-Vous ? L’Inter vise-t-elle secrètement le Scudetto ? Rien n’en est moins sur, mais une phrase de Stellini à la Gazzetta Dello Sport nous en dévoile un peu plus : "Conte doit maintenir un rythme de performance élevé, au moins jusqu’au mois de janvier. Il ne faut pas quitter le haut du classement et rester dans le sillage de la Juve. Attendez-vous à quelques ajustements sur le mercato. Il était important de réagir face à la Juve." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Le Directeur Sportif de la Juventus est revenu sur la victoire turinoise au Giuseppe Meazza, lors de la remise du prix “Manlio Scopigno et Felice Pulici”. Fabio Paratici, s’est livré sur l’Inter de Conte: Une bataille de perdu pour les Nerazzurri, mais pas la guerre. C'était lui le vrai Boss de Turin... La Victoire sur l’Inter ? "Le championnat est encore long et celui proposé par l’Inter accrédite encore plus le fait qu’elle est LE rival pour remporter le Scudetto. C’était un match important pour démontrer, également à nous même, qui nous sommes…Nous sommes les protagonistes." "Même le Napoli est une équipe assez forte et je pense que l’Atalanta soit aussi du niveau de celui que je viens à peine de citer….Elle peut être le Leicester italien." Rakitic? "Non l’équipe est complète, c’est l’une des meilleure d’Europe, je suis content de nos joueurs." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. C’est l’analyse de Matteo Marani, journaliste sportif à Sky Sport qui met en avant le travail réalisé par le natif de Lecce qui transforme ses clubs en des créatures redoutables au niveau technicotactique, sans oublier l’aspect mental. "Je revois dans l’équipe, une certaine similitude dans la façon de se déplacer sur le terrain, avec un travail des 5 milieux, des ailiers hauts et Lukaku en attaquant "Boa". Mercredi, par exemple, l’Inter l’a emporté via un turnover. Je remarque également la férocité démontrée par les joueurs, même dans les retours défensifs." "Cette Inter me rappelle la Juve de 2011 : Zhang est un jeune et ambitieux Président comme l’était Agnelli…Et il y a aussi Conte et Marotta. La seule différence entre les deux équipes est qu’en 2011, il ne fallait pas faire face à la Juve de 2019." Validez-vous cette comparaison ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. La Cour Fédéral d’Appel de la Federcalcio a rejeté le recours introduit par la Juventus contre le jugement rendu lors de la demande de suspension et déclaration de l'inéligibilité, prononcé en juillet dernier, par le Tribunal Fédéral National dans le cadre du Calciopoli. Le club Bianconero, jugé en premier grade, s’était révolté afin d’obtenir l’annulation de la délibération du Conseil Fédéral de la FIGC, qui en 2011 avait déclaré un manque d’éléments juridique pouvant provoquer la révocation du Scudetto 2006 de l’Inter. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Matteo Marani s'est livré sur le Derby d'Italie, en soulignant le travail accompli par Luciano Spalletti , qui a été en mesure de se remettre de la crise des résultats et de permettre à l'Inter de réaliser un championnat très positif: "Les défaites face à Madrid et face au Napoli ont marqué violemment la Juventus, je pense que, dans son environnement actuel, il y a trop d'émotivité et trop de critiques. C'est le week-end où le Scudetto peut se décider. La Juve va avoir droit à un match très compliqué face à une Inter, qui aura toutes les intentions de stopper net les espoirs des Bianconeri." "L'Inter se redresse, les statistiques le prouvent. Elle n'avait plus engrangé autant de points depuis des années et cela montre le travail effectué par Spalletti, qui au début de la saison est allé, bien au-delà des attentes, en trompant tout le monde. Ensuite, il y a eu une crise de résultats, mais Luciano s'est montré apte à remodeler l'équipe et mettre de côté, ceux qui avaient été recruté à sa demande, sur le Mercato, à savoir Borja Valero et Vecino." "Luciano a préféré se concentrer sur Brozovic, qui est, peut-être aujourd'hui, le joueur le plus complet de l'Inter. Son duo avec Gagliardini était excellent, mais avec la blessure de l'italien, l'Inter a perdu quelque peu de sa superbe. L'Inter, non sans effort, fait de son mieux pour jouer et faire des résultats et c'est évident que des joueurs comme Icardi et Perisic sont fondamentaux." "Je me mets à la place des fans de l'Inter: Quoi de plus beau que de prendre le Scudetto à la Juventus, 20 ans après l'épisode Ronaldo-Iuliano. Ce sera un match très dur, plus difficille que les précédents Derby. Le travail de Spalletti n'a pas été facile car travailler à l'Inter est compliqué, quand les choses tournent mal, la pression est toujours plus forte que dans d'autres clubs." "Je pense que Roma et Lazio sont supérieurs, mais les Nerazzurri sont là. L'entraîneur a maintenu une continuité, il a toujours orienté l'équipe avec son schéma. Rafinha était l'une des clés, il est le liant du jeu interiste... Si des buts doivent tomber, je m'attends à ce que ce soivent d'autres joueurs qu'Icardi et Perisic." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Milan - Les bookmakers ont établi un classement des prétendants au titre final, suite à la prestation globale de chaque club, après 11 journées de Serie A. La victoire de l’Inter à Vérone a fait grimper la confiance des bookmakers sur une possibilité de voir l’Inter remporter le Scudetto. Pour les Nerazzurri, ils sont cotés à 10/1 et se retrouvent troisième au classement. Le Napoli et la Juve sont toujours en tête et se livre un très beau duel avec respectivement des cotes de 1,95 et de 2.30. Le Milan Ac est en totale chute libre, suite à la défaite face à la Juve, les Rossoneri sont cotés à 100 contre un. Voici le tableau complet : ® Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Milan - L’excellent début de championnat de l’Inter de Luciano Spalletti, a augmenté la confiance des bookmakers sur la possibilité de voir l’Inter remporter le Scudetto. Selon la Snai, notre formation est la troisième au classement pour remporter le titre, la Juve elle est toujours en tête et est suivi du Napoli. La cotation du Milan ne bouge pas et celle de la Roma est passé de 10 à 15: Concernant la Serie A, l'Inter qui a été le 4ème club le plus actif cet été 879 M€ ont été dépensé par les clubs de Serie A pour se renforcer selon les données fournies par Transfermarkt. Il y a lieu de prendre en considération les rachats et les prêts. Concernant les ventes, les clubs ont su récolter 726M985.000€ Il sole 24 Ore a analysé cette situation : "L’équipe qui a dépensé le plus est sans discussion possible le Milan de Li Yonghong, avec les arrivées de Leonardo Bonucci de la Juventus, l’achat le plus cher de cette session de Mercato (42M€). Au total, le club milanais aura investi 194M500.000€ afin de tenter de remettre l’équipe rossonera en Champion’s League." "Le Milan est suivi de la Juve, Championne en titre, qui a dépensé 149M200.000€, soit Federico Bernardeschi est arrivé à hauteur de 40M€, soit 2M€ de moins que la vente de Bonucci au Milan. L’ancien florentin est le second joueur le plus cher de cette session. La Roma de Di Francesco et Monchi complète le podium avec 93M400.000€, suivi de l’Inter du Suning 86M500.000€. Karsdorp et Vecino ont été les deux transferts les plus important." "La Fiorentina qui a dû vendre d’important joueur dépasse le Napoli avec 12M€ et se place à la 5ème place. Giovanni Simeone est le joueur qui a couté le plus au Genoa, 15M€." "En fin de classement, on retrouve le Crotone di Nicola, qui a su se sauver miraculeusement l’année passée. Le Club a su investir 850.000€ pour Crociata et Kragl, le reste étant des prêts. Pour ce dernier club, ce mercato compliqué risque de lui couter cher pour rester en Serie A." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Milan - Lors de son intervention dans les studios de Sky Sport 24, Fabio Caressa s’est livré sur l’excellent début en championnat de l’Inter et des ambitions de l’équipe entraînée par Luciano Spalletti : “Il y a tellement de changement entre Skriniar et Murillo, surtout aux cotés de Miranda. Avoir un milieu de terrain qui fait le jeu, comme Borja Valero change également la donne, surtout dans le football prôné par Spalletti, lui qui a toujours eu besoin d’un Pizarro, avec Valero, Spalletti dispose de l’homme idéal pour occuper son poste." "Spalletti n’est pas un visionnaire car il a réussi à identifier son équipe, pas sa façon de jouer, il a donc procédé à quelques retouches et l’a adapté aux joueurs qui sont à sa disposition. L’Inter de Spalletti, n’est pas à l’heure actuelle une candidate au Scudetto, mais aux quatre premières places. Si elle trouve de la continuité sur les 90 minutes de jeu, là elle pourrait devenir une prétendante." "Spalletti est l’homme juste pour y parvenir : C’est un grand entraineur, un grand manager. Il a géré le cas Totti comme il le pouvait et il est resté honnête envers lui-même, changer d’avis aurait été un désaveu. Face à la Fiorentina, on ne peut pas dire qu’il s’agissait d’une confrontation directe, par contre face à la Roma oui. Même si l’Inter a rencontré des difficultés durant une heure, elle aurait été battue que cela n’aurait pas été illogique. Ici, sur les 90’ de jeu, l’équipe est parvenue à très bien jouer." "L’Inter peut devenir première au classement à la fin du "Championnat, elle est au même niveau sur la grille que le Napoli et la Juve. Si je dois me projeter sur l’avenir, je dirais : Napoli et Inter devant à égalité et la Juve ensuite." Si l’Inter peut se présenter au Derby avec le maximum de points ? "C’est réalisable, mais dans le Calcio, tu as parfois les dix premiers qui perdent souvent contre les dix derniers, c’est réalisable, mais ce sera difficile" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...