Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'stade giuseppe meazza'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Série A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

8 résultats trouvés

  1. Un phénomène anormal a eu lieu lors de la confrontation entre l'Inter et l'Atalanta : Le Meazza vibre et dans certains de ces secteurs, il lui arrive de bouger de 5 centimètres. Cette situation n'est pas inédite car elle a eu lieu lors des concerts de Vasco Rossi, il y a quelques années, mais ce nouvel événement a déclenché l'alerte. La Commission de sécurité de la Commune de Milan a procédé à des vérifications et a réinscrit ce qu'elle avait déjà communiqué lors de ses précédentes inscriptions: la structure oscille. "Il appartient donc aux responsables du Stade", comprenez l'Inter et le Milan, "d'identifier les limites à imposer". A l'occasion de la réception de la Roma, la Commune a donné son feu vert à l'Inter, elle qui est propriétaire du Stade. Cette autorisation découle du fait que le troisième anneau est resté fermé, même s'il aurait pu accueillir des tifosi de la Louve. Dans les faits, le troisième anneau est généralement vide et est destiné aux tifosi adverses. Le nombre évolue d'une centaine de supporters à maximum deux milles tifosi. La dernière fois qu'il était occupé, c'était à l'occasion du Derby de Milan. Le prochain grand rendez-vous footballistique mettra aux prises le Milan et la Lazio et il est du ressort du club milanais d'autoriser ou pas le troisième anneau aux tifosi romain. Réactions de l'Inter et du Milan A travers une déclaration officielle, le Meazza a été confirmé comme parfaitement accessible. Le troisième anneau est ouvert, mais par mesure de précaution, il est possible que le public réservé à ce secteur soit ajusté afin d'éviter toutes oscillations. A titre d'exemple, les supporters romains avaient été décentralisés. Il est également fort probable que les experts de la Commission de surveillance provinciales convieront le Milan à déplacer les 4 000 supporters de la Lazio. Reste à présent à connaitre la position de ces derniers quant à la réception de la Juventus. En effet, le Meazza est sold-out lors des Derby de Milan, mais également lors de la réception de la Juventus. "En conséquence, en fonction des résultats des analyses réalisées par des experts en structure, la commission provinciale a confirmé des conditions de viabilités, tout en soulignant certaines mesures à adopter quant à la gestion opérationnelles du public destiné au troisième anneau, et ce afin de ne pas nuire à l'ensemble de l'enceinte. Après des contrôles, le phénomène enregistré n’a pas entraîné de diminution des coefficients de sécurité et il n’y a donc pas lieu de prendre de mesures spécifiques à cet égard". Le saviez-vous ? Cet anomalie constatée lors des concerts de Vasco Rossi remonte à 2003 et avait été suivi par un groupe d’ingénieurs. Selon les experts, les vibrations provoquées par les applaudissements des spectateurs à l'unisson ont fait bouger le Meazza à 5,2 centimètres. 2,6 cm à gauche et 2,6 cm à droite. L'année suivante, lors d'un concert de U2, le Bureau du Procureur Général avait bloqué l'accès au second anneau en signalant un risque de sécurité publique, même si la municipalité excluait tout danger structurel du stade. A présent, et alors que l'avenir du Meazza est en jeu, celui-ci montre des signes de fébrilité. Il n'en faut pas plus pour que l'Inter et le Milan y trouvent leurs comptes, car le signalement des problèmes structurels réduirait le prix à payer à la Commune pour le nouveau stade. Le Meazza est vieux et pas très rentable, mais pour le moment, il "semble" rester un lieu sûr. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. En effet, la question du Stade est sur toutes les lèvres à l’Inter et au Milan. Si les Rossoneri sont pour la démolition, l’Inter, elle, reste indécise. Voici ce que nous révèle la Gazzetta Dello Sport : "L’étau se resserre : D’ici à la fin avril, l’Inter et le Milan devront se présenter à la Commune de Milan, muni du projet relatif sur le nouveau stade. Celui-ci pourrait se voir simplement modernisé, si le choix de procéder à la construction d’un nouveau stade, parti de zéro, viendrait à tomber à l'eau. Il s’agit pourtant de l’option la plus probable: Une nouvelle enceinte à construire dans le quartier de San Siro, afin de réponde aux exigences des deux clubs qui visent à le valoriser un maximum afin de réduire l’écart sur les plus grandes équipes européennes" "Lors des prochains mois, et plus précisément, lors de ces cinq prochaines semaines, un dossier conjoint baptisé "Rossonerazzurro" devra être établi. Et ce afin de pouvoir définir la meilleure solution possible, un dossier qui verra l’Administration Communale y porter la plus grande attention lors d’un premier examen. Même si la Commune de Milan prône pour une intervention sur le Meazza, cette dernière n’est pas fermée sur d’autres projets." L’avenir du Meazza Que va-t-il arriver au Giuseppe Meazza ? Pour le Milan, sa reconstruction serait peu avantageuse d’un point de vue économique. De plus, durant la période des travaux, les deux équipes devraient partir à la recherche d’un autre stade pour disputer les matchs de Serie A, de Coupe d’Italie, et également, pour la Ligue des Champions, un objectif commun des deux écuries milanaises. Dans un tel cas de figure, il s’agirait de se comporter comme Tottenham qui s’est délocalisé au stade mythique de Wembley en attendant la rénovation de White Hart Lane. Une situation qui ne pourra pas se présenter pour les milanais. Milan privilégierait donc le fait de continuer à vivre au Meazza, pendant la construction du nouveau Stade. Du côté de l’Inter, la décision finale n’a pas encore été prise, elle préfère analyser financièrement le dossier afin de présenter au Palazzo Marino, le dossier le plus fourni. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Un an et demi après le lancement, L'Inter a fait le point sur son système d'accréditations en ligne destiné aux journalistes et aux médias. Un projet théorisé durant l'été 2015 et qui a été mis en pratique en juin 2017, faisant du Club Nerazzurro, la première équipe à s'équiper d'un tel système, à savoir d'une plateforme entièrement numérisée, via laquelle les utilisateurs éligibles peuvent créer et accéder à leur propre profil, personnel ou corporatif, pour solliciter une accréditation lors des jours de matchs. Au cours de la première année d'activité, qui a coïncidé avec la saison 2017/18, 2 223 utilisateurs ont été enregistrés en provenance de 37 pays différents dans le monde. Un nombre qui a déjà augmenté durant les premiers mois de cette saison actuelle, vu que le pallier de 2 500 utilisateurs a été dépassé. Ce système fonctionne car les erreurs y sont considérablement réduites, mais aussi les malentendus générés du précédent modèle mis en place. L'Inter a non seulement résolu les problèmes, mais elle a aussi la possibilité de vérifier constamment les références des accrédités et évidemment de procéder à des relevés au cours de la saison en fonction des matchs et de fait de savoir où se porte l'intérêt des médias. Rien que pour le Derby, plus de 250 journalistes accrédités dans le secteur presse du Meazza. De plus, l'application permet également de transmettre des messages importants tels que ceux concernant les formations ou les parkings à utiliser, le tout de façon automatique et rapide pour l'ensemble de la liste des accrédités. La route que veut suivre l'Inter est celle de créer une véritable application similaire au modèle du "Fame Uefa" afin d'exploiter le potentiel du système et de partager des communications ou de proposer des flashs importants, voir de la documentation en provenance du club. L'Inter pourrait être à l'avenir suivi par d'autres clubs de Serie A, vu la modernisation des instruments à disposition des journalistes. Et la Roma a déjà emboité le pas et suis un parcours similaire ouvert par l'Inter. Tout comme pour le Triplé et le Catenaccio, à jamais les premiers ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. L’Inter a présenté aujourd'hui "IN", son nouveau système de marché lié à la gestion même de certaines taches administratives et commerciales, au sein du stade Giuseppe Meazza. Il s'agit d'une nouveauté pour le club, qui a pris la décision de ne plus prolonger son accord avec Infront qui était chargé de ces fonctions. Cela vaut également au niveau des sponsorisations Nerazzurre. "Je tiens à remercier Infront pour le parcours que nous avons fait ensemble jusqu'à aujourd'hui. A présent, nous allons prendre un autre chemin, celui de l'autonomie qui sera un peu plus présent, également, dans les activités commerciales, et dans d'autres domaines" - Robert Faulkner, Responsable de la Communication du Club. "Le contrat avec Infront était lié à la gestion et à la sponsorisation, ce dernier arrivait à son terme cette année. Nous avons engagé des personnes qui analyseront ce procédé. Nous espérons pouvoir très prochainement faire des annonces à ce sujet." - Michael Gandler L’accord signé avec Infront datait de 2014 Il s’attelait à une consultance stratégique et opérationnel sur la vente d'accords de sponsorisations de et de forfaits d'accueil corporatifs en Italie et dans le reste de l'Europe (à l'exclusion des maillots et des sponsors techniques, de même que des sponsorisations régionales et des droits de naming sur les maillots d'entrainement) A l'époque, cette accord prévoyait le paiement par la société suisse d'un minimum garanti de 15,7M€, 19,3M€ et 20,7M€ pour les années 2015, 2016 et 2017. Pour 2018, l'Inter recevra 20,1M€ compressif. N'ayant pas atteint ces sommes minimales, Infront a payé de sa propre poche respectivement 2,9 millions, 5,5 millions et 3,9 millions pour se conformer à l'accord. D'un point de vue marketing, l'Inter a perçu en 2015, 2016 et 2017, 11,6 millions, 14,4 millions et 15 millions de la part d'Infront. La décision du club était d'internaliser à la fois l'aspect de la gestion du Meazza et celui du marketing, permettant ainsi à l'accord avec Infront d'expirer , le 30 juin 2018. Pour la saison 2018/2019, sur base des accords signés avec la société suisse, l'Inter devra tout de même reverser à Infront 10% des recettes, comme prévu dans le contrat. "Nous remercions l'Inter, pour ces années de collaboration, qui nous ont permis de travailler avec un club de grand prestige au niveau international, nous sommes ravis d'avoir apporté notre expérience et notre soutiens dans le domaine du marketing et de l'hospitalité corporative. Notre collaboration se termine avec la certitude d'avoir construit, ensemble un chemin qui va continuer à donner une grande satisfaction au Club. Nous souhaitons bonne chance à l'Inter et à toute son équipe commerciale." - Luigi De Siervo, PDG d'Infront Italia Au cœur de cette nouveauté, il y aura donc pour l'Inter, une nouvelle zone d'accueil au Meazza, cette dernière a été présentée à la presse dans le cadre de la Villa Necchi Campiglio. La nouvelle marque se nommera "IN", elle est proposée comme une expérience commerciale complète pour les entreprises liées au monde Nerazzurro. IN disposera d'une équipe composée de trois départements et d'une dizaine de personnes, qui seront sous la direction de l'actuel Chief Revenue Officer; Michael Gandler : "Notre objectif est de faire augmenter les recettes d'accueil de 10/15%, un pourcentage qui peut encore augmenter, si nous nous qualifions en Ligue des Champions", a expliqué le dirigeant interiste. "L'objectif de "IN", c'est de créer un accueil d'excellence, d'être le Meilleur. L'expérience commence dès le premier appel au site, dédié à ce processus: vous entrerez dans le site personnalisé avec tous les lieux disponibles et une carte du stade pour en comprendre toutes ses possibilités. Il y aura également la présence de Sky Box Virtuel." "Nous voulons comprendre ce qui est important pour le client. Nous essayons de changer les choses, toutes les deux semaines, pour voir ce qui peut plaire aux tifosi. Ce n'est pas seulement une expérience dans l'accueil, mais tout un ensemble. Notre stade a une capacité de 78 000 personnes, mais seulement 3 000 s’occupent de cette gestion. Dans d'autres grandes clubs, cette capacité d'accueil est d'environ de 10%. Nous avons donc besoin de plus d'espace et nous devons travailler plus fort ensemble. Nous voulons nous améliorer et continuer à grandir." a conclu Gandler. Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Rien à faire pour l'Inter et pour son projet de création d'un nouveau centre sportif, dans le quartier de la Piazza di Armi à Milan. Le club de Nerazzurro a été découragé, à cause des frais qui ont été considérés trop élevés et par une bureaucratie excessive. Pour cette raison, le club a décidé de ne pas soumettre d'offre pour l'achat de la zone concernée, dont l'avis de vente publique a expiré hier. Selon "la Gazzetta dello Sport", l'Inter avait préparé un projet préliminaire pour le nouveau centre sportif qui allait remplacer celui d’Appiano Gentile. Mais Invimit, propriétaire du terrain, n’a reçu aucune offre relative à 20 millions d’euros, offre sur laquelle il y avait déjà un accord approximatif. Ce qui a découragé les Nerazzurri ce sont les coûts estimés à 100M€ et surtout aux démarches administratives. L'édification de ces terres aurait nécessité une autorisation d'urbanisme. L'Inter a donc examiné et évalué que les conditions d'achat étaient inappropriées vu qu’il y avait des responsabilités sur sa remise en état et sur le réaménagement de la zone qui auraient impacté le club. "Nous nous attendions à une offre d'achat émanant du FC Internazionale Milano pour la Piazza d’Armi, comme elle l'avait annoncé, il y a quelques mois. Mais on a pu constater un manque d’intérêt lors de notre entretien qui s’est tenu hier" a déclaré Massimo Ferrara, Président de Invimit, propriétaire du terrain dans une note qui notifie qu’il va débuter une action plus incisive dans l’amélioration de ce domaine. "Ce recul nous conduira à accélérer et à renforcer notre action qui avait déjà commencé à libérer les entrepôts de squatters, de procéder à l'attribution de la récupération de la zone entière et de la planification, lors des prochains jours, de travaux de démolition de bâtiments délabrés. Ce discours fait suite à une interlocution qui vise les hautes sphères de la ville de Milan." Cependant, le projet du Club reste intact et le Suning a l’intention de déplacer le centre sportif d’Appiano Gentile, dans une zone plus centrale de Milan. Le Club procède à l'évaluation de plusieurs autres domaines dans la ville et dans l'arrière-pays, en attendant de se décider sur le secteur qui proposera le plus de possibilités. La question de déménager le siège du club reste également un élément principal : Ces derniers mois, l’Inter avait déjà pris des premières mesures pour quitter l’actuel siège du Corso Vittorio Emanuele, en modifiant, par exemple les procédures statutaires. Lors de la présentation d’IN, Michael Gandler, a confirmé l’intention de l’Inter de rester au Giuseppe Meazza. Plus précisément, Gandler a répondu à ceux qui ont demandé, si ces investissements pourraient être un signe d’une volonté de rester dans le quartier de San Siro : "Notre idée a toujours été de rester à San Siro, C'est un travail difficile, compliqué, mais nous voulons le systémiser. Le Meazza est notre maison, c'est la Scala du Calcio, nous ne voulons pas l’abandonner. Je ne peux pas parler d'autres détails, mais cela fait des années que ce processus a commencé. À l'heure actuelle, il a été rénové grâce d’importants investissements, mais nous voulons l’améliorer à la fois du point de vue de la qualité, mais également au niveau de l’expérience vécue au stade avant et après le match." Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Grande affluence en vue pour le dernier match à domicile, le public espère une remontée ! Ce samedi à 20h45, l'Inter (69 points) accueille Sassuolo, déjà sauvé, pour le compte de la 37e journée de Série A. La Lazio (71 points) se déplacera dimanche à 15h00 à Crotone, qui doit encore se sauver de la relégation. Si la Lazio fait un match nul et que l'Inter gagne, les compteurs de points seront à 72-72. Étant donné que le match aller au Meazza s'est soldé par un nul, si la 38e journée a la même issue, le sort des deux équipes sera remis à la différence de buts (les buts à l'extérieur ne comptent pas). Cette différence de buts est actuellement de -5 et les nerazzurri doivent donc l'emporter par six buts d'écart contre Sassuolo afin d'arriver à +1 sur les Laziale. S'il y a égalités dans les confrontations directes et à la différence de buts, ce sont les buts marqués qui feront la différence : la Lazio est bien devant dans ce secteur. Dans tous les cas, l'affluence devrait être aux alentours des 70 000 personnes pour encourager l'équipe et la pousser à l'exploit samedi et le week-end suivant contre la Lazio. FORZA INTER !
  7. Nouveau record de recette pour l'Inter à San Siro. L'Inter a, elle-même, confirmé que le match de ce samedi soir contre la Juventus se jouera également dans les tribunes et ces dernières seront également saturée du coté du secteur des "invités": des chiffres qui conduisent à un nouveau record, non seulement pour le club du Suning, mais pour toute la série A. Jusqu'à présent le record, en Italie, était lié au Derby della Madonnina d'octobre 2017, pour ce match là, l'Inter avait collecté environ 4,8 millions d'euros. Des chiffres qui seront dépassés par la rencontre phare, attendue par toute la Serie A, ce samedi. Pour compléter le Top 3, on retrouve un match européen, celui de la Ligue des champions entre le Milan et le Fc Barcelone en 2011/12, 4,68 millions d'euros, en quarts de finale. Pour le match de ce samedi, la chorégraphie qui sera organisée par la Curva Nord reste secrète nous confirme l'Ansa. Sur son site web, les Ultras ont écrit qu'un accès latéral à la Curva restera fermé pendant tout l'avant-match: "Tout au long de l'avant-match de samedi soir, l'entrée latérale entre Brianza et Milan Nerazzurra sera fermée pour raison de chorégraphie. Nous invitons donc tout le monde à prendre place dans la Curva Nord, en utilisant les autres entrées". ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Milan - Après la séance de questions et réponses qui s’est tenue hier entre le maire de Milan Giuseppe Sala et l’AC Milan, au sujet du stade Giuseppe Meazza, on en sait plus sur l’avenir du club Rossonero qui souhaite la construction d’un nouveau stade. MF dévoile un nouveau et important détail sur ce dossier épineux Selon ce quotidien financier, dans les jours précédents Noël, l’Ac Milan aurait informé la municipalité de Milan et l’Inter de son souhait de se retirer, à partir du 30 juin 2018, des contrats existants entre M-I stadio Srl, l’AC Milan et le FC Internazionale Milano. Plus particulièrement, les contrats se rapportant aux prestations réalisées par le M-I stadio Srl directement ou par l’intermédiaire de ses sous-traitants. Il s’agit de toute une gamme d’activités et de services requis pour la gestion opérationnelle du Meazza, et ce afin d’assurer l’accomplissement exact et complet des obligations de l’accord signé le 1er juillet 2000 entre les deux clubs de football de Milan et de la municipalité de Milan. Un autre aspect concerne la fourniture d’espaces intérieurs et extérieurs octroyés aux clubs. L’Inter réagit Toujours selon MF, le comportement du club Rossonero, présidé par Li Yonghong et dirigé par Marco Fassone, n’a pas du tout été du goût de l’Inter. Si bien que le Directeur Général de l’Inter, Alessandro Antonello, ne pouvait pas cacher sa déception. De plus, le numéro Un du Corso Vittorio Emanuele serait inquiet quant aux répercussions que cette initiative pourrait avoir sur les opérations réalisées en tout premier lieu sur le M-I Stadio Srl, et ce bien avant d’avoir identifié un projet alternatif. Cela pourrait avoir une répercussion sur la façon de gérer opérationnellement le stade Meazza et cela vaut aussi bien pour le monde sportif, que pour les activités extra-sportives. Il faudrait également prendre en considération les relations qui en découleraient et qui se répercuteraient avec l’Administration de la capitale lombarde. Antonello prend les choses en main Dans ce contexte, Antonello a invité son homologue pour organiser une réunion afin de discuter des répercussions de l’affaire et d’adopter des initiatives appropriées pour assurer la continuité complète et efficace de la gestion opérationnelle du Meazza. Guerre ouverte entre le Maire de Milan, Sala, et le Milan Ac L’avenir de notre historique stade milanais a longtemps figuré parmi les dossiers les plus chauds de la politique de la capitale lombarde. Hier, Sala, le Maire de Milan, s’est livré sur Sky Sport 24 : "Dans l’idéal, il faudrait que l’Inter et le Milan travaille ensemble sur San Siro. Le Milan, par contre, a exprimé son intention de penser à un nouveau stade. Je donne donc le temps au Milan, pour voir s’il y a des possibilités, mais au final, il faudra tout de même qu’ils fassent quelque chose. J’estime que nous donnons au Milan de la disponibilité sur les domaines que nous jugeons appropriés, en particulier Rogoredo, situé à Porto di Mare. Je pense que Milan a besoin de deux ou trois mois de réflexion, puis, il faudra tout synthétiser. Il y a des zones préférentielles et qui sont bien reliées à la ville, mais il est difficile d’imaginer un stade plus central que ça." Le Milan choqué par les propos tenu par Sala "Le club n’a jamais a exprimé son désir de quitter San Siro. Le Club estime important le fait de réfléchir à jouer dans son propre stade et non en cohabitant avec d’autres équipes et commence une série de réunions avec l’administration municipale afin d’analyser les zones disponibles, tout en tenant dûment compte de la valeur de San Siro et en tenant compte de toute hypothèse de réaménagement. Ce n’est qu’à la fin de ce processus, que toutes les parties concernées pourront évaluer le travail accompli et prendre des décisions." L’Inter recadre tout de même Sala Et cela, à travers Twitter : "Cher Beppe Sala, comme vous le savez, nous avons investi temps et ressources pour le stade milanais. Notre plan est clair pour tout le monde depuis 18 mois et n’a pas changé. Nous vous attendons, à une table de discussion, avec tous les acteurs concernés pour s’exprimer avec clarté." Qui prépare le pop-corn ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...