Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'stade'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Série A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

31 résultats trouvés

  1. En marge des diverses réunions, Alessandro Antonello s'est entretenu avec les journalistes présent, parmi lesquels le correspondant de fcinternews.it : "Nous ne nous attendons pas à de grands changements. Deux membres partent, deux autres arrivent. LionRock est une société de capital-investissement qui soutiendra dans le développement commercial du club en Asie. Nous attendons un soutien externe qui nous aidera à prendre les bonnes décisions, dans l'intérêt du club. LionRock ajoute une expertise leur portefeuille d'investissement basé sur les biens de consommation. C'est un pas supplémentaire dans notre stratégie dans cette zone. Attirer les consommateurs, de nouveaux fans et développer notre marque." L'Inter aura-t-il un budget plus important à utiliser ? "Tant qu'il y a une croissance des revenus du club, oui. LionRock et le Suning nous aideront dans ce projet qui a débuté il y a deux ans et demi. Nous continuons notre progression dans le classement Deloitte et petit à petit cela porte ses fruits. Grâce à tout ça nous aimerions l'investir dans le marché des transferts." Pour le stade, le fait qu'il puisse peut être avoir les JO est-il un frein ou cela ne change rien ? "Nous souhaitons avoir un stade moderne à la hauteur de Milan. Avoir les olympiades peut faire avancer le projet plus rapidement. Si tous trouvent un accord alors oui ce sera bénéfique pour la ville de Milan et le pays." Quelle est votre position sur le FPF et ses éventuelles évolutions ? "Ceferin a dit que les règles doivent être respectées. Il y a aussi une seconde phase puisque la première a atteint ses objectifs avec les gros clubs à l'équilibre. Donc nous devons commencer à repenser les règles en facilitant les investissements étrangers. Il faut aider ceux qui veulent faire entrer de l'argent dans le système et non l'inverse." Y-a-t-il un rendez-vous avec l'UEFA avant le 30 juin ? "Nous avons un agenda avec eux et nous verrons avec l'organe de contrôle financier, qui évaluera les résultats de l'entreprise. Nous continuons dans ce sens et nous pensons qu'en fin avril, le settlement agreement prendra fin." Un mot sur l'affaire Icardi ? "Je n’appellerais pas ça une affaire. Je dirais que tout ce qui a été fait et décidé, est dans l'intérêt du club. Il y a des règles à respecter. Il serait temps que tout se calme pour laisser les joueurs travailler en paix. Nous nous attendons à ce que tout revienne dans l'ordre avec lui." ®gladis32 - internazionale.fr
  2. Un stade similaire à l’Amsterdam Arena, tel est l’objectif qui a été défini par l’Inter et le Milan Ac quant à la tournure des évènements relatifs à l’éternelle question du stade. Voici les informations relayées par Calcio&Finanza.it: Les intentions sont claires, même s’il reste encore une inconnue, et c’est peu de le dire. Le Milan et l’Inter ont décidé d’aller de l’avant sur le projet du Stade. « L’Intention des clubs est de proposer un projet avec l’objectif de non seulement valoriser le stade, mais d’opérer également à la requalification de l’aire de référencement », écrivent Paolo Scaroni et Alessandro Antonello dans un courrier adressé conjointement à la Commune. L’Inconnue Cette dernière reste l’emplacement, il n’est pas encore clair de savoir s’il s’agira d’une restructuration de l’actuel Meazza ou s’il s’agira d’une nouvelle construction qui se tiendra toujours dans le quartier de San Siro. L’objectif reste clair, parvenir à disposer d’une zone qui permettra des accès plus simples au stade, attirer les touristes et y lancer des activités commerciales. Le modèle suivit par les dirigeants est celui de l’Arena Amsterdam, voir celui des Patriots Place aux Etats-Unis. Rêve Américain Le développement de l’implantation des New England Patriots pourrait être pris comme exemple : Le Gilette Stadium inauguré en 2002 a été construit sur les cendres du vieillissant Foxboro Stadium, qui a été détruit et transformé en place de parking. Actuellement, dans le secteur du Patriots Place, on y retrouve un centre commercial avec de nombreux marchands, des restaurants, un cinéma et un centre d’assistante sanitaire privé, mais aussi un Hôtel 4 étoiles sans oublier le Hall of Fame des Patriots. L’unique structure similaire se trouve en Europe et plus précisément à Amsterdam. Sur cette idée, les clubs expliquent qu’ils ne peuvent plus ignorer l'attente d'une quantité de volumes privés bien plus importante qu’aujourd'hui fourni par les grandes pôles urbains tout en ayant la possibilité de localiser dans le projet une grande structure destinée au détail. Il est nécessaire d’augmenter cette capacité via la construction supplémentaire, d'activités commerciales et d’un service de détaillant, cela s’avère nécessaire pour atteindre l'équilibre financier, compte tenu de la taille de l'investissement à l'étude. Ce projet d’ampleur permettra également à procéder à une requalification de la région de San Siro et à l’établissement d’un nouvel environnement urbain qui satisfera l’ensemble des parties et satisfera les intérêts de toute la ville. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. L’Inter et le Milan se dirigent vers une solution absolument inattendue dans le dossier du stade : de nouvelles installations, toujours dans le quartier de San Siro avec un adieu au « Vieux Meazza » qui se verrait démoli et reconverti à d’autres fonctions. Les détails de l’opération selon le Corriere Della Sera : "A l’est, sur le terrain de l’ancien hippodrome de la Snai, une vente est recherchée, du moins sur le versant qui lui est opposé et qui appartient à l’Administration Communale. Le but de ce rachat : cet emplacement est adapté à un maxi-parking." A présent, il ne s’agit plus de la suggestion d’un nouveau Manager arrivé en Italie avec dans ses valises, des projets ambitieux comme peut l’être le nouvel Administrateur-Délégué Ivan Gazidis. Il s’agit à présent de procéder à une réplique du modèle de stade de propriété existant à Londres mais dans la ville Milanaise. Un stade de copropriété A Milan, ce stade de propriété serait un lieu de cohabitions pour chacune des deux équipes de la ville, afin de répartir le poids de l’investissement et d’augmenter le retour destiné aux sponsors. Ce mardi, l’hypothèse d’un San Siro 2 plus moderne est fonctionnel que son prédécesseur a reçu plus ou moins un accord explicite de la Mairie. En effet, le Maire et ses assesseurs continuent de préférer la voie de la concession des droits de surface des deux clubs à l’actuel Meazza, avec une formule qui consisterait à re-moderniser cet emplacement, en éliminant le troisième anneau et en construisant par contre un « quatrième » destiné au Merchandising, à la restauration et au transports. Le nouveau stade Ce stade serait donc installé à côté de celui déjà existant, sur le terrain de la Snai qui fut un temps mis en vente. Actuellement selon les opérateurs des services, il y a des discussions avancées avec "une multinationale" qui a réalisé différents projets à Milan et qui finalise ses propres évaluations. Pour le secteur financier, celui-ci pense qu’il s’agirait d’Hines qui disposerait d’une option pour la fin d’année. Il pourrait également s’agir d’une acquisition en vue de développer l’opération ou de faire appel à Hines comme d’un point de référence en vue du futur passage du terrain aux clubs. Toutefois, ce mercredi, Hines a démenti cette information en indiquant se concentrer sur des projets d’investissements d’autres types et en particulier dans les palaces du centre Historique. Conclusion Le projet de construire ce stade sur le terrain de l’ancien hippodrome et de racheter l’aire communale afin d’y placer un parking serait l’unique solution pour parvenir à débloquer la situation relative à cet important et impressionnant projet immobilier qui, s’il se fait, devra se présenter au grand galop en tournant à plein régime et en maintenant une certaine fermeté avec la ville de Milan vu les avancées connues récemment. Un stade pourrait être avantageux en particulier pour le futur propriétaire du terrain, qui depuis la loi sur les stades, voit une simplification du processus d'autorisation à obtenir pour les différents services y afférent. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Alors qu’une solution idéale semblait être trouvée par toutes les parties, un coup de théâtre s’est produit avec une nouvelle demande du Milan Ac ! Selon la Gazzetta Dello Sport, le Milan souhaite changer d’idées au sujet de la modernisation du stade Giuseppe Meazza. Un nouveau stade en commun Celui qui est à l’origine de la rupture de cette ligne de conduite est Ivan Gazidis, le nouvel Administrateur-Délégué Rossonero. Le dirigeant milanais préférerait construire de nouvelles installations en collaborant toujours avec l’Inter. De fait, la restructuration du Meazza annoncée deviendrait "le plan B" car il ne serait pas aussi facile de pouvoir en faire un bon usage durant les travaux. La capacité du Meazza chutant à 40 000 places. Le Milan Ac a émit l'hypothèse d'un nouveau stade commun à l’ensemble des tifosi de la ville de Milan, un système stellaire et avant-gardiste à en rendre jaloux l’Emirates qui a régné durant plus d’une décennie dans ce domaine. Le coût des investissement serait réparti entre les deux clubs et cela permettrait d’augmenter un retour des sponsors. Pour simplifier : Il va y avoir de futures rencontres entre les clubs et la Commune de Milan, avec le club qui va présenter son projet de stade avant-gardiste, lequel présenterait des coûts moindres à ceux nécessaires à la restructuration du Meazza. Reste à présent à connaitre la position de l’Inter et à savoir si elle souhaite quitter son stade. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Le Giuseppe Meazza ne désempli pas et les tifosi continuent d'être présents en nombre à tous les matchs de l'Inter. Malgré la cuisante défaite face à l'Atalanta, la tendance ne changera pas et demain à Milan, Frosinone sera reçu comme un grand d'Europe. En effet, plus de 60 000 billets ont déjà été vendu et les estimations laissent présager que le palier des 65 000 places vendues sera atteint. Ces chiffres fou de la Pazza Inter font du club le Leader d'affluence en Serie A. Cette affluence pour le club se ressent également dans le "classement moyen des spectateurs" au niveau européen. Pour l'instant, les meilleures affluences détenuent par l'Inter sont le Derby Della Madonnina en Serie A et face au Fc Barcelone pour la Ligue des Champions. Comme le confirme la Gazzetta Dello Sport, aucun match de l'Inter de Spalletti n'a connu de faible affluence Les six matchs de Serie A de l'Inter au Meazza ont conduit à la venue de 375 917 spectateurs. Le Derby de Milan était sold-out avec 78 725 spectateurs. Le match où il y avait eu le moins de tifosi présents, était celui qui opposait l'Inter face à Cagliari, avec "juste" 55 487 tifosi. En moyenne, il y a eu jusqu'à présent, 62 652 spectateurs, soit 5 000 de plus que sur l'ensemble de la saison 2017-2018, saison durant laquelle l'Inter a remporté le Scudetto du public devant l'Ac Milan. Durant ces trois derniers mois, la Beneamata a déjà passé le cap du demi-million de tifosi suite aux matchs à domicile de Serie A et de Ligue des Champions. Le 15 décembre, l'Inter accueillera l'Udinese en Championnat, et pour fêter le Black-Friday, les billets ont déjà été mis en vente avec une ristourne de 40%. Reste à savoir comment sera accueilli l'Inter à ce moment-là, elle qui aura dû faire face à la Roma et à la Juve à l'extérieure de son enceinte. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Victor Newman

    Le projet du stade Giuseppe Meazza

    L'Inter et le Milan ont signé récemment un protocole d'accord pour une rénovation et une modernisation commune du stade Giuseppe Meazza. Même si la phase exploratrice se terminera d'ici la fin de l'année 2018, une chose est sure, les deux projets milanais sont particulièrement ambitieux: Marco Belinnazzo s'est d'ailleurs exprimé à ce sujet : "Une concession octroyée par la Mairie de Milan pour un droit de surface de 99 ans sur le modèle de l'Udinese pourrait coûter aux deux clubs bien moins que la construction d'un nouveau stade de propriété. Si, dans ce cas, la concession venait à s'étendre également au droit de Naming, les dépenses pourraient être compensées en grande partie." "Pour donner son nom au nouveau "San Siro" un sponsor de caractère international devrait débourser entre 5 et 8 millions d'euros par ans. De plus, d'ici à la fin de l'année, un groupe d'experts aura la tâche d'émettre l'hypothèse de la meilleure façon de renouveler le stade, tout en maintenant ensemble les besoins de toutes les parties impliquées. Pour l'heure, la Mairie milanaise encaisse une somme "canon" de plus de 8 millions d'euros par an. Une somme versée par le Fond Eliott et le Suning." "En 2015, l'Inter avait préparé son propre projet pour disposer d'un stade de 65.000 personnes, en laissant tomber le troisième anneau et en octroyant des espaces destinés à des exercices commerciaux de tous types. Mais à présent, tout reprend à zéro. L'Investissement pourrait coûter, en fonction de ce qu'il se passera, entre 100 et 200 millions d'euros qui seront fractionnées entre l'ensemble des parties intéressées, avec un temps limite de 4 ans pour réaliser l'ensemble des travaux requis." "L'objectif principal est que le Stade puisse assurer un régime de 100 millions de recettes par an pour chaque équipe. Ce taux d'encaissement étant celui des plus grands clubs européens tel que Barcelone, le Real Madrid, Arsenal et Manchester United. Tous ces clubs atteignent cette somme et font même mieux annuellement." Faire mieux que la Juve "Actuellement, la Juventus reste l'équipe italienne qui dispose de son propre stade de propriété. Inauguré en 2011, il lui rapporte au maximum 60 millions d'euros. Vu sa structure et sa capacité, il est difficile de voir l'Allianz Stadium atteindre ce quota de 100 millions d'euros dans les prochaines années." Tripler les recettes "L'Inter et le Milan visent à obtenir un stade avant-gardiste en misant sur un triplement de leurs recettes. Lors de la saison 2017/2018, le Milan a touché 35 millions d'euros, contre 34 millions pour l'Inter. Il s'agit du niveau physiologique des deux écuries au cours de ces dix dernières années, Cela passe par les recettes de la billetterie, entre les tickets de match et les abonnements des deux équipes, sans oublier les performances de chacune d'elles dans les tournois individuels et leurs participations en Coupe d'Europe." Un renouveau "Pour les deux clubs, il est utile de disposer d'un San Siro XL, qui sera restructuré de façon moderne et qui s'étendra de façon pertinentes jusqu'aux zones voisines, en y incluant des services d'accueil, une grande aire de stationnement, et des espaces de restaurations. Contrairement au Juventus Stadium, San Siro ne dispose actuellement pas de cuisines permettant de s'y restaurer." "Le musée sera également hyper-technologique et se verra greffer dans les circuits touristiques de la ville, il pourra servir de salle de conventions et accueillir des réceptions. Des magasins de sports, des bars et des lieux de rencontres familiaux permettront à cet ensemble de service de rendre cette région vivante, non seulement lors des jours de matchs, mais également durant les autres jours de la semaine." L'avis d'Alessandro Antonello Si Milan pourrait accueillir deux stades ? "Techniquement, une ville comme celle-ci peut faire face à deux implantations. Si nous prenons Londres par exemple, et même si c'est une métropole beaucoup plus grande, elle parvient à faire face à 10 stades. Maintenant, nous sommes dans une période où les deux clubs, l'Inter et le Milan, se sont assis autour d'une table avec un esprit de collaboration qui a émergé." "Nous ne nous cachons pas face aux difficultés auxquelles nous avons dû faire face depuis un an et demi, puisque la discussion y était déjà entamée. Mais maintenant nous croyons qu'il y a toutes les conditions pour accélérer un projet important pour le Club. La croissance économique des deux entreprises passe également par les infrastructures." "L'objectif est de rassembler les idées communes d'ici la fin décembre, de les soumettre à la municipalité et de commencer avec un projet concret. Nous parlons de San Siro, mais aussi de ses environs. Nous n'excluons rien à ce stade, nous en sommes encore aux prémices." "Il y a toute une zone urbaine à recycler, à mettre à disposition des Tifosi, mais nous souhaitons aussi offrir aux citoyens une série de services qui peuvent être annexés au stade. Je veux être positif, c'est un moment où une ville comme Milan, qui vit un élan de croissance économique, peut voir un projet comme celui-ci s'inscrire de manière naturelle. Cela donnerait un nouvel élan à cette croissance et également plus d'attractivité à la ville, même au niveau touristique." "La ville dispose de deux clubs prestigieux qui ont les mêmes objectifs. Et même s'il est vrai que sur le terrain, nous sommes des adversaires, tout n'est pas aussi indéniable que les objectifs économiques de nos deux clubs, qui eux, sont absolument spéculateurs." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Au Meazza comme au Camp Nou, on a pu s'apercevoir qu'il existait une différence notable entre l'Inter et Barcelone. Cette différence s'exprime aussi sur le sujet du stade. Celui des blaugranas est un projet bien avancé, tandis que celui des nerazzurri n'en est qu'à ses balbutiements. Du reste, nous sommes en l'an 0 de l'Inter depuis son retour en Champion's League. Mais le Président Steven Zhang n'a en tête que de réduire la distance qui le sépare des tops clubs, le plus rapidement possible. La Gazzetta Dello Sport écrit : Le tout, en fait, peut se résumer à la différence dans l'avancée du projet de stade et la qualité de l'effectif. Cette dernière cependant, est fortement liée à l'écart économique. Les 693 millions de revenus du Barça, contre les 297 de l'Inter, se traduisent par la présence de nombreux champions pour les blaugrana. Réduire cet écart est dans le projet de Steven Zhang. Il écrivait sur les réseaux sociaux "Je suis fier. Cette équipe mérite tout". Affronter les meilleurs - Barcelone fait partie des 3 meilleurs d'Europe - est un bon moyen pour mesurer les distances. Pour évaluer l'écart entre les "économies" plus solides et la propriété d'un stade. Cet écart n'est pas à un niveau préoccupant. Ainsi, il se réduit, si on considère que l'équipe de Spalletti partait du 4ème chapeau lors du tirage au sort".
  8. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer le communiqué paru, il y a quelques minutes, en regard à la situation relative au stade milanais qui accueille deux des plus grandes écuries de l'Histoire d'Italie. "Le F.C. Internazionale Milano S.p.A. et l'A.C. Milan S.P.A. communiquent qu'ils ont signé un mémorandum d'accord pour promulguer la volonté de travailler ensemble avec le projet de création d'un stade moderne et avant-gardiste. Un système adapté aux normes actuelles est essentiel pour permettre aux Tifosi de profiter d'une expérience unique et d'assurer des succès sur et en dehors du terrain." "Les deux clubs estiment qu'un stade partagé est d'un intérêt primordial pour toutes les parties prenantes d'un point de vue financier, administratif et technique. Les deux clubs envisagent un certain nombre d'options possibles, y compris la restructuration du stade de San Siro, et ont redémarré les activités d'analyse des différentes alternatives par la création d’un groupe de travail mixte." "Les clubs pensent qu'ils peuvent conclure cette première phase exploratoire d'ici la fin de l'année 2018, afin de procéder rapidement à des activités de planification et d'administration nécessaires pour offrir à leurs Tifosi un stade moderne dans les plus brefs délais. Hier, les deux clubs ont rencontré le Maire de Milan afin de ré-ouvrir un dialogue constructif et profitable dans le but d'approfondir la possibilité de moderniser le quartier de San Siro." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Le peuple nerazzurro est toujours présent et sur les dernières années ce dernier n'a jamais manqué à son devoir de soutien à l'équipe. Cette saison, ce constat est d'autant plus vrai puisque après des débuts difficiles, l'Inter occupe désormais la deuxième place de Serie A tout comme dans son groupe en Champion's League avec 6 points sur 9 possibles. L'Inter est convaincante et les tifosi remplissent San Siro... Le club est en tête du classement des spectateurs cette saison et de loin par rapport au Milan et à la Roma, qui occupent respectivement la deuxième et troisième position sur ce podium. Ceci sans compter la prochaine rencontre où les nerazzurri feront encore et toujours le plein : contre le Genoa se sont déjà vendus 65 000 billets. L'Inter dépasse de 56 757 places le Milan AC depuis le début de saison et sa moyenne est supérieure de 11 351 places en comparaison avec ces mêmes colocataires du stade Meazza. L'écart avec les autres tifosi est encore plus grand, voici le classement des 5 premières équipes. Inter Milan : 308 385 places, 61 677 en moyenne pour une capacité de 80 018 spectateurs Milan AC : 251 628 places, 50 326 en moyenne pour une capacité de 80 018 spectateurs AS Roma : 203 393 places, 40 679 en moyenne pour une capacité de 73 261spectateurs Juventus : 196 917 places, 39 383 en moyenne pour une capacité de 41 475 spectateurs Fiorentina : 150 969 places, 30 194 en moyenne pour une capacité de 47 482 spectateurs Chaque équipe a disputé 5 matchs à domicile depuis le début de la saison. On remarque que l'Inter Milan a une moyenne d'affluence supérieure à la capacité du Juventus Stadium. Ces rentrées constituent une manne financière importante pour le club, mais pose également la question d'un éventuel futur nouveau stade : Peut-on se contenter d'un stade à 40 000 ou 60 000 places avec autant d'affluence ?
  10. Victor Newman

    Vers un Meazza 100% Nerazzurro ?

    En effet, le Milan Ac pourrait émigrer à Sesto... Voici les dernières informations. Ces dernières semaines, on a beaucoup parlé de la nouvelle coopération entre l'Inter et le Milan, en ce qui concerne la situation du Giuseppe Meazza. Les clubs semblaient avoir trouvé un accord sur une copropriété et une modernisation à venir du stade, avec comme but, l'augmentation des revenus tout en conservant ce patrimoine historique. D'autre part, l'hypothèse n'a pas diminué sur les intentions de voir le Milan s'offrir un autre stade qui lui serait propre. D'après Milano Finanza, il est même plus que possible de voir les Rossoneri partir à Sesto San Giovanni. Voici ce qu'en pense Calcio&Finanza : "Le projet d'une implantation à Sesto San Giovanni avait déjà été présenté à la société Rossoneri, à l'époque détenue par Silvio Berlusconi, le coût total estimé atteignait les 270 millions euros. Sous la Direction d'Elliott, ce projet pourrait reprendre. En effet, le Président du Milan, Paolo Scaroni se serait déjà entretenu à plusieurs reprises avec le Management de MilanoSesto." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. L'Inter et le Milan s'active pour débloquer la délicate question relative à leurs stade, le Giuseppe Meazza situé dans le quartier de San Siro. Comme le souligne la Gazzetta dello Sport, les deux clubs envisagent de traiter avec la municipalité pour obtenir la vente d'un droit de surface relatif au Meazza pour une période de 99 ans. Dans la théorie, ce ne serait pas un stade qui appartiendrait au club, mais dans la pratique, on y serait presque. Elliott et le dragon Suite au changement de propriété des Rossoneri, qui appartiennent désormais au fond Elliott, la thématique relative au quartier de San Siro est de retour au centre des discussions. L'idée proposée est simple : Cohabiter ensemble à San Siro. La ville serait disposée à accorder une concession de 99 ans, la question restant la façon dont l'argent sera versé dans les caisses de l'administration. Un plan de restructuration important est envisagé, outre celui de 15M€ déjà approuvée par la ville en avril dernier, avec l'Inter qui a proposé un plan de travail totalement inédit par rapport à celui présenté en son temps par Erick Thohir. En ce qui concerne les "honoraires" versés à la municipalité, les deux clubs disposaient d'un contrat actif jusqu'en 2017 qui prévoyait le versement d'un montant annuel de 7M€, soit 3,5M€ par club. Ce dernier étant réévalué annuellement avec les indices ISTAT et équilibré sur la base des comptes définitifs. Au cours de l'exercice qui s'est clôturé le 30 juin 2017, on peut constater que ce contrat atteint, en y reprenant l’indexation ISTAT et l’ajustement liée à l’augmentation des coûts, une somme totale de 8,478 millions d’euros. A cette somme, il faut ajouter des coûts spécifiques liés aux sociétés, soit une somme estimée à 1,941 millions d'euros. Par conséquent, le montant total versé par l'Inter et le Milan au cours de l'exercice 2016/17 s'est élevé à 10,433 millions d'euros. L'Inter a déboursé un total de 5,279 millions d'euros. Le Milan a déboursé 5,153 millions d'euros. En revanche, sur base du contrat qui les lient à M-I Stadio, les deux clubs ont reçu en compensation 2,593 millions pour la location des locaux destinées à des activités organisationnelles, logistiques et commerciales: 1,304 millions d’euros ont été collectés par le Milan 1,288 millions d'euros pour l'Inter. Sur base de ces sommes, pour la saison 2016/2017, le Milan aura au total dû débourser 3,849 millions d'euro pour la location du Meazza contre 3,991 millions d'euros pour l'Inter. Le plan de restructuration approuvé en juillet Ce plan de rénovation du Giuseppe Meazza d'un montant de 15 millions d’euros, doit être achevé en juin 2020. Le plan, comme expliqué par une note municipale, a été défini par l'Inter, le Milan et M-I Stadio qui s'occupe de la gestion opérationnelle, en accord avec le Département des Sports du Palazzo Marino. "Le Collège technique de la subvention d'utilisation et de la gestion du Stadio Giuseppe Meazza et de services connexes a approuvé le programme annuel d'entretien de routine et le plan de travail pour la déduction de l'entretien et de l'innovation extraordinaire du stade à faire d'ici à Juin 2020 ", dit la note. Le ré-engazonnement annuel du terrain a été confirmé, de même qu'un vaste plan d'interventions, comme la rénovation de l'éclairage des entrées, la réalisation du Centre opérationnel de la police, l'étanchéité du 1er anneau, la remise en état des installations électriques, le rafraîchissement du 1er anneau. Parmi les innovations les plus importantes, celles qui sont destinées à maintenir la structure au plus haut niveau international, il y a : Le renouvellement des tribunes et des tribunes d'honneur du 1er anneau, La création un nouveau musée, L'augmentation de l'espace de vente au détail, La construction, au niveau du 1er anneau rouge d'une 4ème salle exécutive De nouveaux espaces médias. Le renouvellement des places situées à l'extérieur du stade est confirmé. "Je remercie le Milan et l'Inter pour leurs efforts dans l'entretien et la rénovation du Giuseppe Meazza." a déclaré Roberta Guaineri, conseillère municipale du Sport. "Le plan de travail et les innovations à apporter à la structure nous permettront de continuer à définir le stade de notre ville comme la "Scala Mondiale Del Calcio". La ville de MIlan, le Milan et l'Inter ont fait part d'un engagement commun et d'une vision commune pour prendre soin et innover ce qui constitue être un héritage historique et social de tous les Milanais", a ajouté l'assesseur au budget, Roberto Tasca. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Victor Newman

    Inter - Tottenham : +60 000 tifosi au Meazza

    C’est désormais officiel, les Spurs seront reçus dans un Giuseppe Meazza volcanique pour marquer le retour de l’Inter en Ligue des Champions. Malgré un horaire assez insolite, 18h55, les billets partent comme des petits pains. 60 000 tifosi au minimum… En effet, comme le souligne la Gazzetta Dello Sport, "plus de 60 000 billets ont déjà été vendus et vu l’engouement, les meilleurs prévisions font état d’une présence de 70 000 passionnés." Vu l’amour des tifosi, l’Inter a décidé d’ouvrir également son 3e anneau, emplacement où seront également présent des supporters anglais : A quelques jours du match, la billetterie Nerazzurra du site officiel de l’Inter confirme l’état des lieux : le secteur bleu est sold-out. Concernant le jaune, il reste quelques places. Le secteur vert dispose d’un troisième anneau, tout comme le rouge, celui qui se situe derrière les bancs de touches. Dans ces derniers, il reste encore un bon paquet de places disponibles, surtout dans le troisième anneau. Ce raz-de-marée garantie un public dédié à l’Inter, qui marque son retour dans la Coupe d’Europe qui compte. Il s’agit également d’une retombée importante à la suite du mercato estival réalisé par le Suning afin de permettre à Luciano Spalletti de disposer d’une équipe compétitive. Augmentation des abonnements en un an En effet, au début du mois d’août, la campagne d’abonnement battait son plein et cette dernière a dépassé la barre des 37 000 tifosi. Il s’agit d’une augmentation de 20%, comparé à la saison dernière. Ces chiffres permettent à l’Inter de voir son Meazza rempli quasiment de moitié, rien que par le biais des abonnées. De plus le Club a maintenu pour tous ces matchs des prix attractifs. Pour retrouver trace d’un plus grand engouement du public, il faut remonter à l’Inter du triplé, lorsque l’Inter affrontait Barcelone et Chelsea : 80 000 spectateurs étaient présents. Pour retrouver trace d’un engouement similaire, il faut remonter au Derby Della Madonina Européen, en 2003 avec 76 000 fou furieux. A titre de comparaison, pour son dernier match en Ligue des Champions, face à l’Olympique de Marseille, 62 000 tifosi étaient présents. Comme le souligne la Gazzetta Dello Sport: "Cette année, il est évident qu’il s’agira d’une toute autre histoire !" Aux joueurs, à présent, de se montrer à la hauteur de l’évènement ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Un plan de restructuration de 15 millions d'euros est prévu pour le stade Giuseppe Meazza dont voici les principales nouveautés : L'Inter et le Milan ont conclu un accord avec la municipalité de la ville pour la restructuration du stade Giuseppe Meazza : le plan de travaux extraordinaires à mettre en œuvre d'ici 2020 a une valeur de 15 millions d'euros. Le terrain sera refait et il y aura également d'autres interventions : entrées lumineuses, un centre d'opérations pour le quartier général de la police, imperméabilisation du 1er anneau, reconstruction des WC du 1er anneau. Parmi les innovations les plus importantes, citons le renouvellement des tribunes du premier anneau, un nouveau salon « lounge » pour le musée, l’augmentation des espaces commerciaux, la construction au 1er anneau rouge d’une salle « exécutive » et de nouveaux espaces médias. Enfin, la place devant le stade sera également rénovée. ® JY DS - Internazionale.fr
  14. C'est une certitude, l'Inter a le plus beau public de la Serie A. Cela s'est démontré l'année passée, cela se démontrera à nouveau à l'occasion de la réception du Torino, pour le premier match de Serie A à domicile. Selon la Gazzetta Dello Sport, l'Inter va pulvériser son propre record pour son premier match à domicile en Championnat. Le 20 août 2017, il y avait 51 752 supporters au Meazza pour Inter-Fiorentina... Un an plus tard, le Meazza devrait être envahi par 60 000 Nerazzurri. Même s'il faudra encore patienter deux semaines et demi, la température monte sérieusement du côté de la billetterie du Meazza, car l'Inter a non seulement vendu en un temps record ses abonnements (37 000), mais surtout, les autres tifosi prennent d'assaut la billetterie "classique" Nerazzurra. La barre symbolique des 50 000 places a déjà été franchie et cela ne semble pas prêt de s'arrêter. Une chose est sur, le Torino sera reçu avec les Honneurs au Meazza ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. La campagne d'abonnement pour la saison 2018/2019 se poursuit sans relâche à l'Inter. Les Nerazzurri ont réalisé une première évaluation des ventes et Luca Innocenti, en charge des revenus du stade, s'est livré à Inter Tv. "J'ai des chiffres précis, mais je ne peux pas encore vous les communiquer, ce sera fait en temps voulu. Il y a évidemment une croissance substantielle comparée à l'année dernière. Le deuxième anneau vert sera complet d'ici demain. Cela faisait des années que ce n'était plus arrivé. Le premier anneau vert, le premier et le second bleu, tout comme l'orange central sont déjà tous vendu. Les chiffres sont important et marquent le retour en Ligue des Champions." L'offre spéciale Ligue des Champions C'est évident que les Tifosi attendaient le retour de la Ligue des Champions : "Nous avons déjà mis en vente un pack des trois rencontres de la Ligue des Champions, ces derniers sont réservés aux abonnés qui, lors de l'achat, pourront l'acquérir à des conditions avantageuses. Le Club est très attentif et présent pour ses abonnés. Notre équipe travaille sur différents scénarios depuis février. Lorsque Vecino a inscrit son but de la tête, nous étions déjà prêt à faire face à toutes les situations." Difficile de s'abonner cette saison Il y aura une clôture qui va permettre de résoudre certaines problématiques organisationnelles : "Compte tenu du fait que nous avons vendus un grand nombre d'abonnements pour la Serie A, nous devons faire des calculs pour voir le nombre de places que nous pourrons attribuer, nous devons trouver les bons emplacement pour ceux qui veulent s'abonner. Cette saison, si vous n'êtes pas abonné, ce sera difficile pour vous de trouver des billets pour assister aux matchs." La première rencontre en Champion's au Meazza ? Je pense qu'entendre cette célèbre musique sera également un moment spécial pour les tifosi. Nous attendons ce premier match à domicile, mais quelque soit notre futur adversaire, il s'agira d'un moment très particulier : nous pensons faire quelques "petites choses". Avec cette magie, nous espérons que nous retour ne sera plus une surprise dans cette compétition, car elle fait partie de l'ADN de l'Inter. Le saviez-vous ? Si les transferts de Vrsaljko et Vidal se concrétisent, voilà à quoi pourrait ressembler l'Inter 2018/2019 en Coupe d'Europe: Et dire que l'Inter est dans le Chapeau 4... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. En effet, Milan est à présent passé sous pavillon américain et non plus chinois. Le manque d’investissement financier de Yonghong Li, aura coûté très cher aux Rossoneri, qui se sont vu priver de Coupe d’Europe de la part de l’UEFA. Le fond américain Elliott, dont le propriétaire est Paul Singer veut immédiatement remettre de l’ordre au sein de l’Ac Milan. Elliott et l'Inter Diverses réunions se sont tenues au sein du quartier général américain afin de savoir comment se comporter sur la question du stade. Comme le révèle Sport Mediaset, d’ici la fin juillet, une réunion est prévue entre Eliott, la mairie de Milan et l'Inter. Le but de cette réunion ? Prendre une position claire sur la question de rester dans le quartier de San Siro ou de construire un nouveau stade. Elliott trouvera à qui parler vu notre colosse de propriétaire. A moyen terme, Elliott partira à la recherche d’un nouveau propriétaire pour le Milan. Pour l’heure, deux acquéreurs se sont manifestés : La Famille Ricketts qui est propriétaire de la franchise des Chicago Cubs, une équipe de Baseball Stephen Ross, propriétaire des Miami Dolphins, une équipe de la franchise de la NFL. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Victor Newman

    Le stade Giuseppe Meazza modernisé ?

    Le PDG de l'Inter, Alessandro Antonello, s'est livré à RMC Sport. Ce dernier s'est exprimé sur le Meazza et la saison 2018/2019. Le Meazza ? "Nous avons toujours dit que, pour nous, San Siro est une place centrale et historique de la ville. Le stade a besoin d'être modernisé. Nous voulons rester au Meazza et développer un projet pour la ville. La ville de Milan a besoin d'une structure moderne." La situation de Milan n'aide pas... "Nous attendons des informations plus précises, nous sommes toujours disponibles pour partager de nouvelles idées pour le Meazza avec les Rossoneri, pour le bien de la ville." Quel est votre objectif pour la nouvelle saison ? "Les attentes sont positives, il y a un grand enthousiasme de la part des tifosi. Nous voulons faire mieux que la saison passée. Il y a un écart à combler, il y a de l'enthousiasme mais il y a aussi beaucoup de travail à faire." Martinez, De Vrij, Asamoah, Nainggolan, les plus-values... À quoi d'autre devons-nous nous attendre ? "Je ne veux pas parler d'individualités, nous avons une équipe qui doit atteindre un niveau important de compétitivité, nous avons renforcé tous les secteurs. Le mercato est ouvert, nous verrons ce que nous pouvons faire." Icardi a même dormi à la Pinetina. Il n'y a pas de problèmes pour le futur ? "Nous avons toujours dit qu'il était notre capitaine et un élément fondamental de l'équipe. Il y a un grand enthousiasme, il a salué les nouveaux en tant que Capitaine de l'Inter. Au cours des prochaines semaines, si nécessaire, nous discuterons de sa prolongation." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Le Maire de Milan s’est livré à l’Ansa à l’occasion de la présentation de son livre : "Milan et le siècle de la Cité" "Sans vouloir offenser personnes, et les faits le prouvent, l’Inter dispose d’un propriétaire plus solide que le Milan qui se retrouve, en toute objectivité, dans une situation difficile." Le Meazza ? "C’est un thème sur lequel je m’efforce d’éclaircir et de comprendre la situation. La ville a besoin du Stade de San Siro, d’un stade différent et plus attractif que celui dont nous disposons actuellement, d’un stade qui puisse apporter du tourisme et des visiteurs, même durant la semaine, comme cela peut se produire dans d’autres capitales européennes." "J’ai cherché à convaincre les deux clubs, le Milan et l’Inter, à investir financièrement. L’Inter a répondu positivement, tandis que le Milan voudrait avoir son nouveau et propre stade." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Il y a un peu plus d’une semaine, une journée de Team Building s’est tenue à l’intérieur de la Scala del Calcio. Son but ? Convier tous ceux qui dépendent du club à fêter le 110ème anniversaire de notre Beneamata. Au Giuseppe Meazza, c’était une journée différente de toutes les autres, différentes des émotions spéciales que l’on peux y vivre et différente également car il s’agit Historiquement du jardin du tifoso Nerazzurro L’équipe de tout le personnel du Fc Internazionale a donc célébré, à sa façon, le 110ème anniversaire de l’Inter. Il s’agit d’une initiative unique dans ce domaine, qui a permis à tous les professionnels qui travaillent quotidiennement aux cotés de l’équipe, de monter sur le terrain et de devenir eux-mêmes les protagonistes d’une série d’activités, la thématique : The team around the team. Dans ce cas-ci, les rôles ont été inversés pour les participants, ces derniers auront eu le droit de passer une dizaine d’heure de moments inoubliables qui ont débutés avec le discours du PDG de l’Inter Alessandro Antonello et qui se sont clôturés avec un message de Steven Zhang qui a tenu à remercier tout le monde pour le travail important réalisé cette saison. Steven n’a d’ailleurs pas oublié de rappeler la victoire sur la Lazio, le 20 mai 2018 et, dans son message de remerciement, il invite toute la famille nerazzurra à débuter une nouvelle aventure. Bien plus qu’un club, l’Inter est une famille, l’#InterIsHere ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. Atteindre la Champion’s League a été un rêve, mais c'est également le fruit d’un travail de fond. Sur ce dernier point, le Club a analysé le match face à la Lazio, mais également l’ensemble de la saison. Cette rencontre face à la Lazio a valu bien des émotions au peuple interiste, quel spectacle et quelle soirée nous avons vécu… A présent, L’#InterIsHere. Spalletti a rendu une âme à une équipe fantomatique Avec le but égalisateur, lors du 2-2, Mauro Icardi a terminé meilleur buteur de l’exercice en inscrivant 29 buts en 34 matchs, pour un championnat comptant 38 journées. La qualification est également passée par : 20 766 passes, 80% de nos passes ont eu lieu dans la moitié du terrain de nos adversaires 460 tirs cadrés 66 buts marqués : 12 du flanc gauche, 37 du flanc droit 15 de la tête 6 penaltys. 61 des 66 buts ont été réalisé à l’intérieur de la surface de réparation. 5 buts étaient lointains et 2 ont été converti sur des phases arrêtées. Mais par-dessus tout, la Champion’s a été remporté par des Hommes qui ont en eux un Cœur Nerazzurro En effet le public interiste est, une nouvelle fois cette saison, le meilleur public d’Italie, avec une affluence totale de plus d’un million de spectateurs sur ces cinq dernières années. Pour sa troisième année de suite, l’Inter confirme son statut d’un club disposant du plus grand nombre de Tifosi lors de ses matchs à la maison, ce qui est un exploit lorsque l’on prête attention aux présence dans les stades en Serie A. La moyenne, pour la Serie A 2017/2018 (spectateurs) s’élève à 24 507 tifosi, soit une augmentation de 10,03% (22 217). Il s’agit de la meilleure année de l’ultime quinquennat : +10.2% par rapport à la saison 2015/16, +11.1% par rapport à la saison 2014/15, +4.4% par rapport à la saison 2013/14. Après 18 journées on pouvait déjà constater cette croissance (+0.3%), avec une moyenne de 24 445 tifosi au stade. Notre Beneamata fait sauter la banque L’Inter, confirme son leadership, son Scudetto du public, avec une présence moyenne de 57 529 tifosi, soit une augmentation de 23,4% par rapport à la saison 2016-2017. Pour les Nerazzurri, il s’agit du meilleur résultat absolu sur le dernier quinquennat avec un total précis de 1 093 053 tifosi présents au Meazza. Le Milan arrive en seconde position avec une présence moyenne de 52 453 tifosi (+30,1%) Le Napoli est troisième avec une moyenne de 42 587 tifosi (+16.4%) en respect pour les deux clubs à l’édition 2016/17. La Juve est quatrième (39.257) et la Roma cinquième (37.450). Le prix du “Sold-Out” revient au Meazza à l’occasion d’Inter-Juve et de Milan-Napoli, avec la présence de 78 328 tifosi. En troisième position, on retrouve, le San Paolo à l’occasion de Napoli-Juve (55 567 tifosi) Joao Cancelo, meilleur dribbleur de la Série A en 2018 Durant cette seconde partie du championnat, le peuple interiste a pu admirer la classe de Joao Cancelo, un joueur auquel tient l’Inter, mais qui sera dur de conserver vu le comportement du Fc Valence à ce sujet Joao a dribblé, centré, proposé sa vision du jeu au milieu de notre terrain, réalisé des gestes techniques que l’on ne voyait plus depuis un certain Maicon…. Quoiqu’il arrive, Joao sera dans les tablettes de la Série A. Selon Opta, Cancelo a réalisé 39 dribbles, soit dix de plus que n’importe quel autre défenseur sur la même période. Cette statistique non-négligeable pousse les dirigeants de l’Inter a trouver « La » solution pour tenter de parvenir à racheter le joueur appartenant au Fc Valence. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. Le Maire de Milan, Giuseppe Sala, a commenté la décision de l'Inter sur le fait que les Nerazzurri ont refusé d'acquérir la Piazza d’Armi sur laquelle le nouveau centre sportif de l'Inter aurait pu voir le jour : "Je n'ai pas entendu toutes les parties, mais j'espérais une participation de l'Inter. J'espère, étant donné que l'intérêt est bien là, qu'ils vont s'asseoir à nouveau avec les propriétaires de la région pour trouver une solution. Il me semble étrange que l'intérêt manifesté durant tant de mois par l'Inter ait disparu récemment." Au sujet du nouveau stade et de la modernisation de San Siro, le maire a ajouté : "Milan est toujours à la recherche d'emplacements pour construire son nouveau stade, contrairement à l'Inter. Je vais essayer de travailler pour trouver des solutions durant l''été, et si on ne trouve pas de solutions, on aura tout essayé. Mais ce serait une honte, car le stade Meazza et le quartier de San Siro sont des lieux que d'autres villes internationales ne possèdent pas. Il s'agit d'une structure et d'un emplacement très charmant. Y refaire un nouveau stade pourrait aussi convenir à la ville." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Rien à faire pour l'Inter et pour son projet de création d'un nouveau centre sportif, dans le quartier de la Piazza di Armi à Milan. Le club de Nerazzurro a été découragé, à cause des frais qui ont été considérés trop élevés et par une bureaucratie excessive. Pour cette raison, le club a décidé de ne pas soumettre d'offre pour l'achat de la zone concernée, dont l'avis de vente publique a expiré hier. Selon "la Gazzetta dello Sport", l'Inter avait préparé un projet préliminaire pour le nouveau centre sportif qui allait remplacer celui d’Appiano Gentile. Mais Invimit, propriétaire du terrain, n’a reçu aucune offre relative à 20 millions d’euros, offre sur laquelle il y avait déjà un accord approximatif. Ce qui a découragé les Nerazzurri ce sont les coûts estimés à 100M€ et surtout aux démarches administratives. L'édification de ces terres aurait nécessité une autorisation d'urbanisme. L'Inter a donc examiné et évalué que les conditions d'achat étaient inappropriées vu qu’il y avait des responsabilités sur sa remise en état et sur le réaménagement de la zone qui auraient impacté le club. "Nous nous attendions à une offre d'achat émanant du FC Internazionale Milano pour la Piazza d’Armi, comme elle l'avait annoncé, il y a quelques mois. Mais on a pu constater un manque d’intérêt lors de notre entretien qui s’est tenu hier" a déclaré Massimo Ferrara, Président de Invimit, propriétaire du terrain dans une note qui notifie qu’il va débuter une action plus incisive dans l’amélioration de ce domaine. "Ce recul nous conduira à accélérer et à renforcer notre action qui avait déjà commencé à libérer les entrepôts de squatters, de procéder à l'attribution de la récupération de la zone entière et de la planification, lors des prochains jours, de travaux de démolition de bâtiments délabrés. Ce discours fait suite à une interlocution qui vise les hautes sphères de la ville de Milan." Cependant, le projet du Club reste intact et le Suning a l’intention de déplacer le centre sportif d’Appiano Gentile, dans une zone plus centrale de Milan. Le Club procède à l'évaluation de plusieurs autres domaines dans la ville et dans l'arrière-pays, en attendant de se décider sur le secteur qui proposera le plus de possibilités. La question de déménager le siège du club reste également un élément principal : Ces derniers mois, l’Inter avait déjà pris des premières mesures pour quitter l’actuel siège du Corso Vittorio Emanuele, en modifiant, par exemple les procédures statutaires. Lors de la présentation d’IN, Michael Gandler, a confirmé l’intention de l’Inter de rester au Giuseppe Meazza. Plus précisément, Gandler a répondu à ceux qui ont demandé, si ces investissements pourraient être un signe d’une volonté de rester dans le quartier de San Siro : "Notre idée a toujours été de rester à San Siro, C'est un travail difficile, compliqué, mais nous voulons le systémiser. Le Meazza est notre maison, c'est la Scala du Calcio, nous ne voulons pas l’abandonner. Je ne peux pas parler d'autres détails, mais cela fait des années que ce processus a commencé. À l'heure actuelle, il a été rénové grâce d’importants investissements, mais nous voulons l’améliorer à la fois du point de vue de la qualité, mais également au niveau de l’expérience vécue au stade avant et après le match." Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Milan - Prévu le 04 Mars passé et reporté du fait du décès tragique de Davide Astori, la longue polémique concernant les billets de ce derby continue. Le Milan, qui a déjà décidé de ne pas rembourser, a l'intention de proposer des bons de remplacement pour les prochains matchs à domicile aux supporters de l'Inter du second anneau vert, qui ne sauraient pas quoi en faire. Selon la Gazzetta, vu que le Milan refuse de changer le billet en tant que tel, l'Inter a répondu que ses tifosi n'étaient en aucun cas intéressés par la possibilité de voir un match du Milan. Nous réfléchissons sur le plan technique et légale, à la possibilité de rembourser de sa propre poche les rares spectateurs qui n'arriveraient pas à changer leur billet. Le dialogue continue pour trouver une solution Toujours selon la Gazzetta, le Milan semble vouloir traiter tous les détenteurs de billet sur le même plan, quelque soit le club qu'ils supportent. L'idée d'un remboursement a toujours été considérée comme facultative et les discussions entre les deux parties restent vives. Dans le même temps l'Inter cherche à savoir quand et comment elle pourra vendre les billets invendus en premier lieu, à la suite de nos mauvais résultats. Un véritable paradoxe. On redoutait qu'il y ait trop peu de supporters, mais les nerazzurri pourraient être plus nombreux que prévu finalement. ®Samus - Internazionale.fr
  24. Milan - Après la séance de questions et réponses qui s’est tenue hier entre le maire de Milan Giuseppe Sala et l’AC Milan, au sujet du stade Giuseppe Meazza, on en sait plus sur l’avenir du club Rossonero qui souhaite la construction d’un nouveau stade. MF dévoile un nouveau et important détail sur ce dossier épineux Selon ce quotidien financier, dans les jours précédents Noël, l’Ac Milan aurait informé la municipalité de Milan et l’Inter de son souhait de se retirer, à partir du 30 juin 2018, des contrats existants entre M-I stadio Srl, l’AC Milan et le FC Internazionale Milano. Plus particulièrement, les contrats se rapportant aux prestations réalisées par le M-I stadio Srl directement ou par l’intermédiaire de ses sous-traitants. Il s’agit de toute une gamme d’activités et de services requis pour la gestion opérationnelle du Meazza, et ce afin d’assurer l’accomplissement exact et complet des obligations de l’accord signé le 1er juillet 2000 entre les deux clubs de football de Milan et de la municipalité de Milan. Un autre aspect concerne la fourniture d’espaces intérieurs et extérieurs octroyés aux clubs. L’Inter réagit Toujours selon MF, le comportement du club Rossonero, présidé par Li Yonghong et dirigé par Marco Fassone, n’a pas du tout été du goût de l’Inter. Si bien que le Directeur Général de l’Inter, Alessandro Antonello, ne pouvait pas cacher sa déception. De plus, le numéro Un du Corso Vittorio Emanuele serait inquiet quant aux répercussions que cette initiative pourrait avoir sur les opérations réalisées en tout premier lieu sur le M-I Stadio Srl, et ce bien avant d’avoir identifié un projet alternatif. Cela pourrait avoir une répercussion sur la façon de gérer opérationnellement le stade Meazza et cela vaut aussi bien pour le monde sportif, que pour les activités extra-sportives. Il faudrait également prendre en considération les relations qui en découleraient et qui se répercuteraient avec l’Administration de la capitale lombarde. Antonello prend les choses en main Dans ce contexte, Antonello a invité son homologue pour organiser une réunion afin de discuter des répercussions de l’affaire et d’adopter des initiatives appropriées pour assurer la continuité complète et efficace de la gestion opérationnelle du Meazza. Guerre ouverte entre le Maire de Milan, Sala, et le Milan Ac L’avenir de notre historique stade milanais a longtemps figuré parmi les dossiers les plus chauds de la politique de la capitale lombarde. Hier, Sala, le Maire de Milan, s’est livré sur Sky Sport 24 : "Dans l’idéal, il faudrait que l’Inter et le Milan travaille ensemble sur San Siro. Le Milan, par contre, a exprimé son intention de penser à un nouveau stade. Je donne donc le temps au Milan, pour voir s’il y a des possibilités, mais au final, il faudra tout de même qu’ils fassent quelque chose. J’estime que nous donnons au Milan de la disponibilité sur les domaines que nous jugeons appropriés, en particulier Rogoredo, situé à Porto di Mare. Je pense que Milan a besoin de deux ou trois mois de réflexion, puis, il faudra tout synthétiser. Il y a des zones préférentielles et qui sont bien reliées à la ville, mais il est difficile d’imaginer un stade plus central que ça." Le Milan choqué par les propos tenu par Sala "Le club n’a jamais a exprimé son désir de quitter San Siro. Le Club estime important le fait de réfléchir à jouer dans son propre stade et non en cohabitant avec d’autres équipes et commence une série de réunions avec l’administration municipale afin d’analyser les zones disponibles, tout en tenant dûment compte de la valeur de San Siro et en tenant compte de toute hypothèse de réaménagement. Ce n’est qu’à la fin de ce processus, que toutes les parties concernées pourront évaluer le travail accompli et prendre des décisions." L’Inter recadre tout de même Sala Et cela, à travers Twitter : "Cher Beppe Sala, comme vous le savez, nous avons investi temps et ressources pour le stade milanais. Notre plan est clair pour tout le monde depuis 18 mois et n’a pas changé. Nous vous attendons, à une table de discussion, avec tous les acteurs concernés pour s’exprimer avec clarté." Qui prépare le pop-corn ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Milan – Le début de saison optimal de l’Inter de Luciano Spalletti, a redonné du baume au cœur aux tifosi, surtout après une saison catastrophique. Preuve en est, après les 71.581 tifosi présent pour Inter-Torino, les premiers sondages tendent à prouver que l’Atalanta recevra également un accueil digne des plus grands, pour la reprise du championnat, avec la présence, d’au moins, 60.000 spectateurs au Giuseppe Meazza. Pazza Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×