Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'stade'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Série A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

42 résultats trouvés

  1. Très prochainement, l'Inter et le Milan vont se présenter à l'Administration Communale milanaise, muni du projet relatif à la question du Stade. Voici ce que nous révèle le Corriere Della Sera "Le dossier pour redéfinir l'aire de San Siro est prêt et sera soumis à la Commune début mai. Si l'Inter souhaitait rencontrer le Maire à la mi-mai, le Milan souhaite ne pas attendre. Il y sera illustré non pas une reconstruction du nouveau stade, mais un rapport relatif aux transformations à prévoir, les durées et les coûts." "Dans cette optique, l'idée des deux clubs est de démolir le Meazza et de construire un nouveau stade. Un studio international de designers s'occupera de projeter le nouveau stade. Ces derniers mois, les dirigeants de l'Inter ont voyagé à travers le monde, visitant des stades aussi bien en Europe qu'aux Etats-Unis." Le plan de modernisation du quartier de San Siro comportera trois phases La première prévoit la construction d'une nouvelle enceinte à l'emplacement actuels des parkings. Dès que les autorisations seront accordées, un délai de 3 ans a été défini pour sa construction. Dans le même temps, le Meazza restera en place et ce afin de réduire les coûts aussi bien pour les tifosi que pour les équipes. Le nouveau stade aurait une capacité de 55 à 60 000 spectateurs. La seconde phase aura lieu dès la fin des travaux : L'Inter et le Milan prendront possession du nouveau stade et le Meazza sera démoli dans un délai approximatif de 6 mois. A noter que le Yankee Stadium de New-York a été démoli en à peine trois mois de temps. La troisième phase : Une fois le Giuseppe Meazza détruit, des travaux estimés à deux ans et demi seront réalisés en vue de la construction d'un parc, de restaurants, d'hôtels, de magasins et de parkings. L'ensemble du projet, à partir du moment où la première pierre sera posée, est estimée à plus ou moins six ans Mais cette période pourrait également augmenter car la route sera semée d’embûches. Le Maire devra approuver le projet, mais également comprendre comment il s'y retrouvera lui qui était le grand bénéficiaire de la location du Meazza aux deux géants d'Europe. C'est un fait, les deux clubs devront indemniser la Ville à juste titre. Un partenariat entre les trois entités, voire un droit de propriété du terrain est à prévoir... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Konica Minolta Italia, Digital Workstyle Provider de l'Inter, a été accueilli au cœur du Meazza pour son traditionnel Team-Building annuel. Pour l’occasion, elle s’est jointe à l’Inter. Les participants ont été accueilli par Hiroshi Yoshioka: "Je suis satisfait par les résultats que nous avons obtenus jusqu’à présent, nous sommes sur le bon chemin, mais nous devons déjà nous préparer pour le futur. Cela passe toujours par une meilleure communication dans le travail, mais aussi dans la façon dont nous devons nous comporter en tant qu'équipe, je m’attends à voir de la passion et du courage." Giuseppe Baresi, membre d’Inter Forever, s’est entretenu avec les représentants de la Multinationale Japonaise en livrant quelques anecdotes sur sa carrière et sur l’Histoire de l’Inter : "J’espère qu’ici, il y a beaucoup d’interistes, et comme l’Inter, vous devez tous lutter pour atteindre le même objectif. Si on veut pousser un parallélisme, il faut toujours travailler en équipe." Place aux anecdotes "J’ai commencé à jouer à l’Inter à l’âge de 14 ans et j’ai réalisé qu’il allait s’agir de ma vie et de mon travail dès l’instant où j’ai débuté en Nerazzurro. A l’Inter, il y a eu tellement de champions, j’étais dans une équipe de jeune, avec des joueurs de la Primavera. Je m’inspirais d’Oriali, mais j’ai aussi eu la chance de jouer avec d’autres champions." Le plus sympathique ? "Canuti" Inter Forever ? "C’est un beau projet, je me suis joins à un groupe de joueurs de tout horizon et nous bougeons à travers l’Europe et le monde afin d’y jouer de beaux matchs. Le dernier match, face aux Tottenham Legends était le match inaugural du stade des Spurs." Durant cette journée, des cadeaux ont été offerts aux participants tout comme une visite du Stade. Il y a également eu lieu une séance d’information retraçant de façon significative les étapes les plus importantes réalisées par l’Inter en jour de match, du vestiaire, à l'entrée sur le terrain. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Le Cies Football Observatory a proposé une analyse, dans son rapport mensuel, sur la présence des spectateurs dans les différents stades d’Europe entre 2013 et 2018. Outre une moyenne de spectateur divisée par championnat, un classement global a été établi sur la période précitée. Pour l’Italie, c’est une évidence : Malgré les heures sombres de son histoire, l’Inter domine ce classement Ont été pris en considération les 51 clubs proposant la moyenne la plus haute de spectateurs au cours de ces cinq dernières années. A la première place, on retrouve le Borussia Dortmund avec une moyenne de 80 230 tifosi. Il est suivi par Manchester United et ses 75 218. tifosi et par le Fc Barcelone qui propose 74 876 Culés. Ce Top 10 est dominé par l’Allemagne qui propose également le Bayern de Munich à la 4ème place (73 781tifosi), Schalke04 à la 6ème place (61 328 tifosi) Hambourg à la 8ème place (52 349 tifosi) et le VFB Stuggart à la 9ème place avec 52 012 tifosi. L’Espagne et l’Angleterre proposent, elles deux, un second club : Le Real Madrid à la 5ème place (69 822 tifosi) et Arsenal à la 7ème place (59 793 tifosi) Le 10ème au classement est totalement inattendu puisqu’il s’agit d’une écurie militant en MLS : L’Atlanta United avec 51 547 yankees. Pour l’Italie, l’Inter domine ce classement en étant à la 23ème place de ce classement global. Qui plus est, les Nerazzurri ont vu la fréquentation du stade augmenter ses deux dernières années. Elle propose 46 654 Nerazzurri. Le second club italien est le Milan Ac, classé 32ème avec 41 495 Rossoneri présent au Meazza. La Juve complète le podium italien en proposant "que" 38 778 zébrés au Stadium. A noter, malgré une problématique relative au stade, la jolie 44ème position du Napoli qui propose 38 475 Azzurri. La Roma cloture ce big five italien avec une moyenne de 37 621 Giallorossi. Reste à présent à proposer un classement similaire en Serie A ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Ironie de la situation, alors que le Milan et l’Inter sont prêt à quitter le Meazza, que Sala confirme qu’en cas de construction d’un nouveau stade, les deux entités ne pourront coexister et qu’il faudra démolir la Scala du Calcio…une commission d’évaluation du CIO, soit le Comité Olympique international a effectué une visite du Meazza, de son environnement et de ses alentours étant donné la candidature de Milan-Cortina pour accueillir les Jeux Olympiques d’Hiver en 2026. Octavian Morariu, Membre du CIO et Président de la Commission d’évaluation a guidé la délégation en présence du Président du Coni, le Comité Olympique National Italien, Giovanni Malagò et du Secrétaire-Général Carlo Mornati. On a également pu constater la présence de l’Assesseur au Sport et au Tourisme de la Commune de Milan, Roberta Guaineri et du Sous-Secrétaire de la Délégation des Grands Evènements Sportif pour la Région Lombarde Antonio Rossi. Tous ont eu l’honneur d’être accueilli, à domicile, par l’Administrateur-Délégué de l’Inter, Alessandro Antonello et par le Président du Milan Ac, Paolo Scaroni. Lors de cette visite, la délégation du CIO a eu la possibilité de rencontrer deux légendes historiques de l’Inter et du Milan : Francesco Toldo et Franco Baresi. S’en est suivi le discours d’Alessandro Antonello "C’est un Honneur pour nous d’accueillir, ici à San Siro, la délégation du CIO, il s’agit d’un stade symbolique, non seulement pour la Ville de Milan, mais aussi pour toute l’Italie qui le connait sous la dénomination "Giuseppe Meazza". Des pages mémorables du sport ce sont écrites ici, avec des équipes et des champions qui ont fait battre le cœur de tant de tifosi et de passionnés, des années vingt, jusqu’à nos jours." "Le Meazza est connu comme étant l’une des plus importante enceinte du Monde, avec la reconnaissance maximale de 5 étoiles qui a été accordée selon les critères de l’UEFA. En 2016, il a accueilli la Finale de l’UEFA Champions League suite à une restructuration avant-gardiste." "L’Inter, fondée en 1908, a l’honneur de pouvoir considérer "San Siro" comme sa maison, en compagnie de ses cousins du Milan Ac, depuis le transfert de l’"Arena Civica" en 1947. Mais l’histoire de ce stade n’est pas uniquement composée de moments footballistiques. "Il a déjà accueilli plus d’une fois des matchs de Rugby, en particulier en 2009 lorsque l’Italie avait défié les All Blacks devant un public composé de plus de 80 000 spectateurs. Il y a également eu des matchs de boxes assignant des titres prestigieux qui se sont déroulés au Meazza." "Le quartier de San Siro ne se limite pas uniquement à la présence du stade, mais il est inséré dans un secteur sportif de plus grande ampleur. La présence de l’Hippodrome, la proximité du complexe du Lido et les projets de l’introduction d’un futur stade démontre l’Adn sportif de l’ensemble du quartier de cette ville." "Qui plus est, le stade en lui-même n’est pas lié qu’à des évènements purement sportifs. Son architecture est iconique, reconnaissable au niveau mondial. Ici même ont eu lieu des concerts avec les artistes ou les groupes les plus importants du monde : Carlos Santana, Bob Dylan et les Rolling Stones sont toutes des stars mondiales qui se sont produites au Meazza." "Comme l’a écrit Tony Evans sur les pages du "The Times of London" en août 2009 : "La première fois que j’ai vu le Meazza, il m’était impossible de ne pas avoir la bouche ouverte. Quand il est illuminé, on dirait un aéronef placé dans un quartier de Milan."." "Ce serait un Honneur pour cette enceinte, et pour cette Ville d’accueillir la Cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques Hivernaux de 2026. Un moment unique durant lequel tout le monde s’unira dans une nuit de fraternité, de paix, avec tout simplement l’esprit Olympique." Et avec un tel discours, ils veulent te construire un autre stade à côté: Non Si Tocca Al Meazza ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. L’Inter et le Milan se sont retrouvés, bien malgré eux, dans une zone de turbulence. Pas gâtés par leurs vies individuelles avec l’Icardigate, une pluie de blessures pour la Beneamata et un risque de sévères sanctions imposées par l’Uefa pour le Diavolo, les deux compères milanais étaient parvenu à se mettre, après des années, d’accord sur le dossier du stade. Seuls contre Tous La Scala Du Calcio a été condamnée, la sentence semble irrévocable pour les deux géants italiens : Une destruction et la création d’un nouveau stade flambant neuf. Ce que n’avait pas prévu ni le Suning, ni Eliott, c’est le tollé qui allait en découler avec la création d’un Comité défenseur de l’un des plus beaux stade d’Italie. Sala, le Maire de Milan a décidé de mettre une pression intense sur les deux clubs, les informant que même en cas de nouveau stade, la Commune aurait son mot à dire sur la propriété. De son côté, Massimo Moratti souhaite également le conserver, lui qui songeait à la création même d’un quatrième anneau lors de sa présidence. Outre le comité, la Lega di Milano et Forza Italia entre dans la danse, soit le Monde politique. Si le Milan et l’Inter souhaitent disposer d’un nouveau stade de propriété pour lutter face aux plus grands d’Europe, l’avenir du Meazza pose question. Cette question est sur toutes les lèvres des tifosi les plus traditionnels, eux qui ont un lien important avec cette enceinte, ce stade qui leurs a permis de rêver et de vivre des moments de gloires, des périodes importantes dans l’Histoire de chaque club. La création d’un nouveau stade laisse à supposer la destruction du Meazza, mais cette dernière ne se réalisera pas sans contrariété. La Lega di Milano et Forza Italia sont montés au créneau, preuve de l’importance que revêt le Mythique Géant d’Italie “Ôtez vos mains de San Siro" "Le Stade ne doit pas être abattu. Il peut être modernisé, et ce même de l’intérieur avec des nouveaux locaux commerciaux, comme à l’extérieur, lui qui respecte tout les standards nationaux et internationaux, sauf les derniers requis par l’Uefa. La seule chose qui devrait être démoli à Milan, ce serait la melina pilatesca del sindaco Sala" a déclaré et le Vice-Chef de Groupe de la Chambre Fabrizio Cecchetti “L’Incertitude et l'opportunisme au niveau du plan d’habitation du Meazza démontre une fois encore son incompétence et une totale indifférence en regard à la destinée d’un lieu symbolique, le plus aimé des Milanais. Il ne s’agit pas que de la Scala du Calcio, mais aussi d’un lieu précieux au niveau de l’agrégation social, d’un lieu qui a reçu de grands événements musicaux et religieux, il s’agit d’un point de référence qui va bien au-delà des confins de la ville et de la Lombardie. Mais cela importe peu à Sala, lui qui tente à présente de retrouver un rôle de Leader d’une gauche toujours plus hors sujet." Seul un fou le détruirait Enrico Mentana est un journaliste reconnu, Tifoso de l’Inter, il ne connait pas la langue de bois, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas apprécié la tournure de ces derniers évènements : "Une déclaration personnelle, avec son côté sentimental. J’ai lu que les Clubs de football de l’Inter et du Milan veulent abandonner le Stade de San Siro et construire une nouvelle enceinte à une très courte distance. Mis à part dans certains lieux en Italie et très peu dans le monde, je n’ai jamais retrouvé un stade où les supporters peuvent tous suivre aussi bien les matchs : Le Meazza est un monument de suggestions et d’Histoire si fort que seul un fou voudrait sa perte." "Un fou ou un étranger qui n’en a rien à faire du Calcio, et pour qui, de son point de vue, seuls les affaires comptent, comme forcément le sont Suning et Eliott, les deux propriétaires des deux clubs." "C’est pourquoi, Chère Inter, Cher Milan et Chère Commune de Milan, où le Maire Sala ne peut pas être insensible et doit ressentir une importante douleur étant donné le Tifoso qu’il est: Ôtez vos mains du Meazza, Merci !" Où Jouer ? La Repubblica vient d’émettre l’hypothèse de la conservation et de la restructuration du Giuseppe Meazza. Dans un tel cas de figure, les deux écuries milanaises devraient émigrer durant le temps des travaux. "Une rumeur fait état que les deux clubs ont effectué toute une série d’analyses, en y ajoutant toutes les variables possibles, et donc pas uniquement économique, avant de traiter avec la Commune de Milan. Ce qu’il en ressort, c’est que pour une période de trois ans, il est indispensable de trouver un nouveau point de chute, un nouveau stade où jouer." " Sur la base d’une étude sur l’analyse des coûts-bénéfices, la principale contre-indication serait de nature économique : 400 millions d’euros pour restructurer le stade. Qui plus est, la capacité du Meazza devrait être également revue à la baisse avec une portée de 40 à 45 000 spectateurs durant les travaux." "Outre l’aspect économique, la restructuration prendrait un délai bien plus important que les deux années requises pour la construction d’une nouvelle enceinte. Si le Milan et l’Inter viennent à tomber d’accord, les chantiers devraient être bloqué durant les matchs, qui plus est, il y aurait également une impossibilité de travailler correctement en semaine lors des joutes européennes et des matchs en milieu de semaine de Serie A." "Il reste enfin l’aspect sécuritaire, celui d’offrir au 45 000 tifosi une sécurité optimale alors que ces derniers se trouvent sur un chantier. Un risque que les deux clubs auraient décidés de ne pas prendre." "Si finalement, les clubs viennent à se raviser et à opter pour le Meazza, le Milan a déjà étudié un plan B: Vu la présence des tifosi dans Milan et dans les alentours, le comportement le plus raisonnable pourrait amener à voir l’équipe évoluer ailleurs dans un stade situé à Varese, Vérone, Parme…ou à Turin. Il Grande Torino étant favori sur le Stadium de la Vieille Dame." Seriez-vous prêt à rénover le Meazza et à évoluer durant au moins trois ans dans un autre stade ? Voir évoluer chez la Vieille Dame ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. À travers un poste sur Facebook, Beppe Sala, a tenu à éclaircir sa prise de position sur le Meazza : "C’est dingue comment la communication des temps modernes détourne ce qui est réel. Au sujet de la question du stade, je l’ai dit à plusieurs reprises, tout comme aux deux clubs et aux organes de presses, que mon avis est que le Meazza fait partie de l’Histoire du Calcio, et j’en considère donc sa rénovation comme la meilleure des solutions." "Si ensuite le Milan et l’Inter préfèrent disposer d’une nouvelle enceinte, moi en qualité de Commune de Milan, j’ai le devoir de nous réunir autour de la table afin d’écouter leurs motivations, et, objectivement, de faire valoir les nôtres. Ce n’est pas utile d’en dire plus pour s’expliquer, ceci résume pleinement ma position, et par-dessus tout, cela confirme ce que nous nous sommes dit depuis le premier jour relatif à la thématique du stade." Le saviez-vous ? La décision de l'Inter et du Milan ne séduit pas en Italie. A tel point qu'un Comité Anti-Démolition du Meazza a été fondé. Composé de personnes centre-ville, ce premier mouvement consistera à marquer le coup en trois étapes : Première étape : Frapper aux portes du surintendant pour intervenir avec une contrainte en vue de protéger le stade fondé en 1925. Seconde étape: Une proposition sera adressée au Gouvernement, à l'Aménagement du territoire. Le but étant d'empêcher l'arrivée des bulldozers. Troisième étape: Réunir 15 000 signatures afin de pouvoir proposer un référendum citoyen ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. L’Inter et le Milan optent pour un nouveau stade ! L’Inter et le Milan semble enfin sur la même longueur d’ondes : Le Meazza sera démoli et un nouveau stade sera construit dans le quartier de San Siro. Comme nous en informe la Gazzetta Dello Sport, les clubs se sont donnés le temps pour accorder leurs violons. Ils devaient à la base présenter un dossier à la Commune pour la fin du mois d’avril, mais il est fort à parier que le dossier sera présenté dès la semaine prochaine. De son côté, le Maire de Milan, Sala, aurait préféré une restructuration du Meazza, mais il ne s’était pas montrer fermé face à d’autres nouvelles propositions. Remettre en état le Meazza aurait demandé des délais trop long, un coup élevé, avec finalement un résultat insatisfaisant étant donné qu’il aurait fallu partir à la recherche d’un stade de remplacement pour une période portant sur une à deux saison. Le plan de démolition consent à offrir un stade moderne de 60 000 places, ce dernier octroiera une plus importante liberté de projet, tout en offrant la possibilité de continuer à évoluer au Meazza durant la période des travaux. Si le Milan était déjà partant pour cette solution, l’Inter a enfin donné son consentement. Ce projet est défini sur période allant de 3 à 5 ans. Toutefois, du côté Milanais, l’espoir est que l’ensemble des travaux soient terminés pour le début de la saison 2022-2023, au plus tard, la saison suivante. Sala ne perd pas le Nord "En cas de nouvelle enceinte: Il faudra trouver une formule qui verra le Stade appartenir à la Municipalité, en se basant sur une concession à très long terme. Il est clair que je ne veux pas perdre la propriété du stade". Cette phrase résonne encore dans les sièges de l'Inter et du Milan... Giuseppe Sala, en évoquant la possibilité que les deux équipes milanaises construisent un nouveau stade a refroidi les ardeurs des deux Géants d'Europe. "La Commune ne veut pas spéculer sur ce nouveau stade, mais les deux clubs le savent : L'Inter et le Milan ont fait des évaluations économiques et financières : le nouveau stade coûtera environ 5 à 600 millions d'euros." "Je pense qu’ils évaluent également la valeur de la restructuration. Je ne pose qu'une seule contrainte : je ne peux pas me permettre de le perdre. Franchement, je ne peux pas dire quelle solution en ressortira, mais je les invite à soumettre une proposition allant en ce sens." Validez-vous ou pas cette décision ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Ce lundi avait lieu à Amsterdam, une rencontre de l’ECA. Sur place, Alessandro Antonello, l’Administrateur-Délégué de l’Inter s’est livré à Sky Sport. Le Stade "Nous, en qualité d’Inter, travaillons avec le Milan sur ce projet. Nous retenons que le stade de propriété est l’un des principaux facteurs pour la croissance du club. J’estime que nous travaillons bien ensemble sur ce projet de San Siro, nous savons qu’il y a encore du travail à faire, mais nous sommes dans les temps et nous communiquerons à la Commune, la décision qui aura été prise par les deux équipes. La ville de Milan a absolument besoin d’un stade à la hauteur des principales villes européennes." L’écart avec la Juve "Actuellement, cet écart est visible par rapport aux points au classement. Notre objectif est de continuer notre projet stratégique lors de ces prochaines années, et de réduire cet écart le plus tôt possible, aussi bien sur le terrain, qu’en dehors." "Il y a clairement une partie infra-structurelle, dont celle du stade de propriété. La Juve y a investi beaucoup avant un retour sur investissement. Ce sera à présent à notre tour d’accélérer ce processus pour colmater cet écart le plus tôt possible." Déménagement "En fin juin, nous allons transférer le siège à la Via Della Liberazione, dans un bâtiment du nouveau centre moderne de Milan pour donner un nouvel élan au futur du Club. Nous allons rénover Appiano à la fin de saison, pour élargir l’aire disponible au joueur,. Il y aura des nouveautés, telles qu’une partie d’une nouvelle Auberge destinée aux joueurs afin qu’ils disposent d’une structure qui puisse améliorer également leurs performances." "Nous verrons aussi comment nous pourrons nous comporter sur le futur Trading Center et également sur le secteur jeune, qui est un secteur sur lequel nous continuerons à investir, car l’Inter y a toujours garanti des résultats d’excellence dans le Calcio." Objectif de base "Notre objectif de base est celui d’être en Ligue des Champions de façon permanente : Nous voulons y retourner et y jouer constamment, cette compétition te permet de grandir année après année, cela te permet d’obtenir des résultats toujours plus importants." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. En effet, la question du Stade est sur toutes les lèvres à l’Inter et au Milan. Si les Rossoneri sont pour la démolition, l’Inter, elle, reste indécise. Voici ce que nous révèle la Gazzetta Dello Sport : "L’étau se resserre : D’ici à la fin avril, l’Inter et le Milan devront se présenter à la Commune de Milan, muni du projet relatif sur le nouveau stade. Celui-ci pourrait se voir simplement modernisé, si le choix de procéder à la construction d’un nouveau stade, parti de zéro, viendrait à tomber à l'eau. Il s’agit pourtant de l’option la plus probable: Une nouvelle enceinte à construire dans le quartier de San Siro, afin de réponde aux exigences des deux clubs qui visent à le valoriser un maximum afin de réduire l’écart sur les plus grandes équipes européennes" "Lors des prochains mois, et plus précisément, lors de ces cinq prochaines semaines, un dossier conjoint baptisé "Rossonerazzurro" devra être établi. Et ce afin de pouvoir définir la meilleure solution possible, un dossier qui verra l’Administration Communale y porter la plus grande attention lors d’un premier examen. Même si la Commune de Milan prône pour une intervention sur le Meazza, cette dernière n’est pas fermée sur d’autres projets." L’avenir du Meazza Que va-t-il arriver au Giuseppe Meazza ? Pour le Milan, sa reconstruction serait peu avantageuse d’un point de vue économique. De plus, durant la période des travaux, les deux équipes devraient partir à la recherche d’un autre stade pour disputer les matchs de Serie A, de Coupe d’Italie, et également, pour la Ligue des Champions, un objectif commun des deux écuries milanaises. Dans un tel cas de figure, il s’agirait de se comporter comme Tottenham qui s’est délocalisé au stade mythique de Wembley en attendant la rénovation de White Hart Lane. Une situation qui ne pourra pas se présenter pour les milanais. Milan privilégierait donc le fait de continuer à vivre au Meazza, pendant la construction du nouveau Stade. Du côté de l’Inter, la décision finale n’a pas encore été prise, elle préfère analyser financièrement le dossier afin de présenter au Palazzo Marino, le dossier le plus fourni. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Selon la Repubblica, il ne manque à présent plus qu’une officialisation communale dans le dossier relatif au stade. Alors que l’on parlait d’une restructuration, l’Inter et le Milan se sont mis d’accord sur la gestion d’une nouvelle implantation à gérer ensemble. 2023 L’inauguration de ce nouveau stade devrait avoir lieu en 2023. Voici ce qu'en dit le quotidien : "Le feu vert du Conseil Communal pour la réalisation d’une nouvelle enceinte sportive, récréative et comprenant des complexes commerciaux, marquera l’adieu virtuel au Meazza. En effet, l’Inter et le Milan sont déjà mis d’accord sur la façon dont il faudra répartir les tâches de la nouvelle implantation. Il ne reste plus qu’une décision officielle qui doit émaner du Palazzo Marino. Le Milan a désormais épousé l’idée de disposer d’un stade reconstruit. L’Inter communiquera prochainement son accord, ou sa rétractation, en vue de la destruction de l’enceinte réalisée en son temps par le président Rossonero d’alors, Piero Pirelli, pour en construire un nouveau à quelques centaines de mètres de là. Le Maire, Sala, attend de voir le projet." Droit de Naming Le Président du Milan, Scaroni, veut passer la seconde. On parle actuellement d’un investissement de 600 millions d’euros. Le point principal reste l'octroi du nom du futur stade. En Premier League, Ethiad offre 22 millions d’euros de façon annuel à Manchester City. Emirates offre 18 millions à Arsenal. Les études réalisées dans le secteur nous informent que le nom du stade milanais représente une valeur de 25 millions d’euros. Son emplacement restera dans le quartier de San Siro, comme le propose le Milan, sur l’emplacement des actuelles places de parking avec une concession octroyée aux deux clubs sur 99 ans. Pour faire simple, lorsque tout sera détruit, et que le nouveau projet sortira de terra, nous ferons face à l’un des projets les plus novateurs d’Europe. Les représentants des deux titans milanais, Antonello et Gazidis, sont partis aux Etats-Unis en compagnie de consultants de la Goldman Sachs qui couvrirait l’opération au niveau financier. Modèles de stades Selon ce qu’écrit Currò, les stades américains les plus modernes ont été visités. Il s’agit du Mercedes-Benz d’Atlanta, qui a récemment accueilli le Super Bowl et qui dispose du plus grand toit rétractable du Monde. Il y a également eu le MetLife de New York qui a remplacé le Giants Stadium démoli et qui est cogéré par deux clubs de la NFL : Les Giants et les Jets. Un modèle de coexistence qui pourrait connaitre un petit dans le quartier de San Siro... Le Stade Le nouveau stade serait couvert et disposerait de 60 000 places, il s’agit là de la capacité minimale requise par l’UEFA lorsque celle-ci désigne les stades qui accueillent ses finales. Son visuel serait proche de celui du Meazza qui dispose de 3 anneaux et de 80 000 places. Le premier anneau et une annexe devraient passer à la trappe, afin de limiter l’impact sur le quartier. Qui plus est la décision de construire ce nouveau stade, proche du Meazza, éviterait des travaux durant toute l’intégralité de la saison, le Meazza ne verrait pas sa capacité réduite et les problèmes liés à la sécurité seraient écartés. Dans ce stade new-look, les deux clubs disposeraient d’une entrée séparée, chaque club disposerait de son aire d’accueil en répondant aux exigences des sponsors de chaque écuries. Qui plus est, si Milan décroche avec Cortina les Olympiades d’Hiver 2026, la cérémonie d'ouverture aurait lieu dans le quartier de San Siro. L’Inter et le Milan devraient, dans un tel cas, transférer leurs accès et musées respectifs. De plus, un emplacement sera aussi octroyé pour accueillir des évènements sportifs ou musicaux. Un emplacement de 5 000 places sera prévu étant donné qu’on retrouve à Milan le Forum, un autre projet de construction à hauteur de 20 à 25 000 places qui verrait le jour à Rogoredo, en cas d’Olympiades. Le centre commercial vient d'être autorisé. Cet emplacement sera loué à des magasins officiels, des bars et des restaurants. Certains problèmes urbains persistent et les clubs ont demandé d'augmenter ce volume en hauteur. Pour l'instant, il n'y a pas eu d’autorisation. Il n’est pas possible non plus d’intervenir sur l’ancien hippodrome, un emplacement protégé. Le Milan et l’Inter pourront présenter un projet et en cas d’achat, la question sera de savoir si les écuries seront préservées ou tout au plus transformées en magasin. Pourquoi ce coup d’accélérateur ? Les deux nouveaux propriétaires de l’Inter et du Milan ont bien conscience de ce qu’il se passe avec la Juve, qui dispose d’un stade de propriété qui leur permets un très bon retour malgré un investissement important. Et c’est donc pour cette raison que Suning et Eliott sont tombés d’accord. Le nouveau stade est de plus en plus proche, rendez-vous en 2023… Le Saviez-vous ? L’Inter et le Milan ont connue une croissance de leurs recettes en provenance du Meazza. Il s’agit-là d’une information qui ravira la Direction interiste et la Direction milanaise. Selon le Football Money League de Deloitte, l’Inter et le Milan, ont perçu jusqu’à ce jour 35,3 et 36,9 millions d’euros, soit une augmentation de 24,3% et 75%. Ces signes de croissances sont importants, mais ils ne permettent pas aux milanais de concourir avec les clubs de la Liga et de Premier League. A titre d’exemple, le Barça, via son Nou Camp perçoit 144,8 millions d’euros. Voici le Classement : ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. C'est officiel: L'Uefa a rejeté le recours introduit hier par l'Eintracht Francfort par rapport à la suspension dont est sujet Adi Hutter, exclu lors du match aller au Commerzbank-Arena. Pour rappel, Hutter avait balancé une bouteille d'eau à la suite d'une décision arbitrale qui avait refusé d'octroyer un penalty à l'équipe de Bundesliga. "Ce n'est pas quelque chose d'agréable, je m'en veux, cette fois, je vais devoir faire tout le travail avant la rencontre. Je devrai trouver les mots juste lorsque je verrai les joueurs à l'Hôtel. Je n'ai pas cette permission de m'unir à l'équipe avant la rencontre, je n'ai pas non plus l'autorisation de retrouver l'équipe également lors de la mi-temps. L'après-match n'a pas d'importance car ce sont dans ces moments-là qu'un entraineur peut faire la différence." Du côté de l'Inter, par contre, on retrouvera Luciano Spalletti sur le banc ! Le pire n'est pas à craindre au Meazza, mais bien à ses côtés! L'information émane de la Gazzetta Dello Sport: L'ordre publique risque d'être mis à mal ce jeudi à Milan. En effet, pas moins de 13 500 supporters de Francfort seront présent au Meazza, il s'agit purement et simplement d'une invasion. La situation pourrait bien déraper étant donné que les Ultras allemands seront présents. Ces derniers sont en alliance avec ceux de l'Atalanta. Qui plus est, une rivalité ouverte existe avec les Ultras de la Lazio qui sont jumelés aux Ultras Interistes. L'Osservatorio a pourtant évité de vendre des billets aux résidents de la Lazio et de la province de Bergame. Seuls ceux qui ont à disposition la Tessera Del Tifoso de l'Inter seront acceptés. Un service de sécurité et de stewards renforcé, combiné à des activités de pré-filtrage et de filtrage est d'ores et déjà annoncés. Le pire est à craindre étant donné qu'au départ seul 5 500 billets ont été réservé pour assister au match. Comme plus de 20 000 demandes sont arrivées en 24h, il a été décidé d'octroyer 8 000 billets supplémentaires. Les supporters allemands occuperont l'intégralité de Troisième Anneau Bleu situé au dessus de la Curva Sud. Ils occuperont également une partie du troisième anneau rouge situé au dessus des bancs. Ce dernier choix est discutable étant donné les considérations existantes entre les alliances. Le département de la police milanaise, toujours dirigé par l'ancien arbitre Marcello Cardona, nouveau préfet de Lodi, a pris acte de cette situation et du risque élevé d'incidents. Il est prêt à faire face aux urgences. Des milliers d'agents seront présents dans la ville. Parmi les 13 500 supporters de l'Eintracht, il y a la certitude de faire face à une frange de 3-400 ultras très chauds qui, lors du match aller, ont déclaré la guerre aux Nerazzurri à l'aide des paroles d'un célèbre chœur Anti-Inter connu dans les travées de la Curva de l'Atalanta. Une attention maximale sera portée aux partisans les plus violents de l'ULF 97, le groupe de gauche qui contrôle le Nordwestkurve de Francfort. Selon toute probabilité, ils seront également contrôlés par des policiers allemands, comme cela s'est passé à Rome. Amis Nerazzurri, ne partez surtout pas au clash en cas de déplacement à Milan ce jeudi, vous ne savez pas qui sera devant vous ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. En marge des diverses réunions, Alessandro Antonello s'est entretenu avec les journalistes présent, parmi lesquels le correspondant de fcinternews.it : "Nous ne nous attendons pas à de grands changements. Deux membres partent, deux autres arrivent. LionRock est une société de capital-investissement qui soutiendra dans le développement commercial du club en Asie. Nous attendons un soutien externe qui nous aidera à prendre les bonnes décisions, dans l'intérêt du club. LionRock ajoute une expertise leur portefeuille d'investissement basé sur les biens de consommation. C'est un pas supplémentaire dans notre stratégie dans cette zone. Attirer les consommateurs, de nouveaux fans et développer notre marque." L'Inter aura-t-il un budget plus important à utiliser ? "Tant qu'il y a une croissance des revenus du club, oui. LionRock et le Suning nous aideront dans ce projet qui a débuté il y a deux ans et demi. Nous continuons notre progression dans le classement Deloitte et petit à petit cela porte ses fruits. Grâce à tout ça nous aimerions l'investir dans le marché des transferts." Pour le stade, le fait qu'il puisse peut être avoir les JO est-il un frein ou cela ne change rien ? "Nous souhaitons avoir un stade moderne à la hauteur de Milan. Avoir les olympiades peut faire avancer le projet plus rapidement. Si tous trouvent un accord alors oui ce sera bénéfique pour la ville de Milan et le pays." Quelle est votre position sur le FPF et ses éventuelles évolutions ? "Ceferin a dit que les règles doivent être respectées. Il y a aussi une seconde phase puisque la première a atteint ses objectifs avec les gros clubs à l'équilibre. Donc nous devons commencer à repenser les règles en facilitant les investissements étrangers. Il faut aider ceux qui veulent faire entrer de l'argent dans le système et non l'inverse." Y-a-t-il un rendez-vous avec l'UEFA avant le 30 juin ? "Nous avons un agenda avec eux et nous verrons avec l'organe de contrôle financier, qui évaluera les résultats de l'entreprise. Nous continuons dans ce sens et nous pensons qu'en fin avril, le settlement agreement prendra fin." Un mot sur l'affaire Icardi ? "Je n’appellerais pas ça une affaire. Je dirais que tout ce qui a été fait et décidé, est dans l'intérêt du club. Il y a des règles à respecter. Il serait temps que tout se calme pour laisser les joueurs travailler en paix. Nous nous attendons à ce que tout revienne dans l'ordre avec lui." ®gladis32 - internazionale.fr
  13. Un stade similaire à l’Amsterdam Arena, tel est l’objectif qui a été défini par l’Inter et le Milan Ac quant à la tournure des évènements relatifs à l’éternelle question du stade. Voici les informations relayées par Calcio&Finanza.it: Les intentions sont claires, même s’il reste encore une inconnue, et c’est peu de le dire. Le Milan et l’Inter ont décidé d’aller de l’avant sur le projet du Stade. « L’Intention des clubs est de proposer un projet avec l’objectif de non seulement valoriser le stade, mais d’opérer également à la requalification de l’aire de référencement », écrivent Paolo Scaroni et Alessandro Antonello dans un courrier adressé conjointement à la Commune. L’Inconnue Cette dernière reste l’emplacement, il n’est pas encore clair de savoir s’il s’agira d’une restructuration de l’actuel Meazza ou s’il s’agira d’une nouvelle construction qui se tiendra toujours dans le quartier de San Siro. L’objectif reste clair, parvenir à disposer d’une zone qui permettra des accès plus simples au stade, attirer les touristes et y lancer des activités commerciales. Le modèle suivit par les dirigeants est celui de l’Arena Amsterdam, voir celui des Patriots Place aux Etats-Unis. Rêve Américain Le développement de l’implantation des New England Patriots pourrait être pris comme exemple : Le Gilette Stadium inauguré en 2002 a été construit sur les cendres du vieillissant Foxboro Stadium, qui a été détruit et transformé en place de parking. Actuellement, dans le secteur du Patriots Place, on y retrouve un centre commercial avec de nombreux marchands, des restaurants, un cinéma et un centre d’assistante sanitaire privé, mais aussi un Hôtel 4 étoiles sans oublier le Hall of Fame des Patriots. L’unique structure similaire se trouve en Europe et plus précisément à Amsterdam. Sur cette idée, les clubs expliquent qu’ils ne peuvent plus ignorer l'attente d'une quantité de volumes privés bien plus importante qu’aujourd'hui fourni par les grandes pôles urbains tout en ayant la possibilité de localiser dans le projet une grande structure destinée au détail. Il est nécessaire d’augmenter cette capacité via la construction supplémentaire, d'activités commerciales et d’un service de détaillant, cela s’avère nécessaire pour atteindre l'équilibre financier, compte tenu de la taille de l'investissement à l'étude. Ce projet d’ampleur permettra également à procéder à une requalification de la région de San Siro et à l’établissement d’un nouvel environnement urbain qui satisfera l’ensemble des parties et satisfera les intérêts de toute la ville. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. L’Inter et le Milan se dirigent vers une solution absolument inattendue dans le dossier du stade : de nouvelles installations, toujours dans le quartier de San Siro avec un adieu au « Vieux Meazza » qui se verrait démoli et reconverti à d’autres fonctions. Les détails de l’opération selon le Corriere Della Sera : "A l’est, sur le terrain de l’ancien hippodrome de la Snai, une vente est recherchée, du moins sur le versant qui lui est opposé et qui appartient à l’Administration Communale. Le but de ce rachat : cet emplacement est adapté à un maxi-parking." A présent, il ne s’agit plus de la suggestion d’un nouveau Manager arrivé en Italie avec dans ses valises, des projets ambitieux comme peut l’être le nouvel Administrateur-Délégué Ivan Gazidis. Il s’agit à présent de procéder à une réplique du modèle de stade de propriété existant à Londres mais dans la ville Milanaise. Un stade de copropriété A Milan, ce stade de propriété serait un lieu de cohabitions pour chacune des deux équipes de la ville, afin de répartir le poids de l’investissement et d’augmenter le retour destiné aux sponsors. Ce mardi, l’hypothèse d’un San Siro 2 plus moderne est fonctionnel que son prédécesseur a reçu plus ou moins un accord explicite de la Mairie. En effet, le Maire et ses assesseurs continuent de préférer la voie de la concession des droits de surface des deux clubs à l’actuel Meazza, avec une formule qui consisterait à re-moderniser cet emplacement, en éliminant le troisième anneau et en construisant par contre un « quatrième » destiné au Merchandising, à la restauration et au transports. Le nouveau stade Ce stade serait donc installé à côté de celui déjà existant, sur le terrain de la Snai qui fut un temps mis en vente. Actuellement selon les opérateurs des services, il y a des discussions avancées avec "une multinationale" qui a réalisé différents projets à Milan et qui finalise ses propres évaluations. Pour le secteur financier, celui-ci pense qu’il s’agirait d’Hines qui disposerait d’une option pour la fin d’année. Il pourrait également s’agir d’une acquisition en vue de développer l’opération ou de faire appel à Hines comme d’un point de référence en vue du futur passage du terrain aux clubs. Toutefois, ce mercredi, Hines a démenti cette information en indiquant se concentrer sur des projets d’investissements d’autres types et en particulier dans les palaces du centre Historique. Conclusion Le projet de construire ce stade sur le terrain de l’ancien hippodrome et de racheter l’aire communale afin d’y placer un parking serait l’unique solution pour parvenir à débloquer la situation relative à cet important et impressionnant projet immobilier qui, s’il se fait, devra se présenter au grand galop en tournant à plein régime et en maintenant une certaine fermeté avec la ville de Milan vu les avancées connues récemment. Un stade pourrait être avantageux en particulier pour le futur propriétaire du terrain, qui depuis la loi sur les stades, voit une simplification du processus d'autorisation à obtenir pour les différents services y afférent. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Alors qu’une solution idéale semblait être trouvée par toutes les parties, un coup de théâtre s’est produit avec une nouvelle demande du Milan Ac ! Selon la Gazzetta Dello Sport, le Milan souhaite changer d’idées au sujet de la modernisation du stade Giuseppe Meazza. Un nouveau stade en commun Celui qui est à l’origine de la rupture de cette ligne de conduite est Ivan Gazidis, le nouvel Administrateur-Délégué Rossonero. Le dirigeant milanais préférerait construire de nouvelles installations en collaborant toujours avec l’Inter. De fait, la restructuration du Meazza annoncée deviendrait "le plan B" car il ne serait pas aussi facile de pouvoir en faire un bon usage durant les travaux. La capacité du Meazza chutant à 40 000 places. Le Milan Ac a émit l'hypothèse d'un nouveau stade commun à l’ensemble des tifosi de la ville de Milan, un système stellaire et avant-gardiste à en rendre jaloux l’Emirates qui a régné durant plus d’une décennie dans ce domaine. Le coût des investissement serait réparti entre les deux clubs et cela permettrait d’augmenter un retour des sponsors. Pour simplifier : Il va y avoir de futures rencontres entre les clubs et la Commune de Milan, avec le club qui va présenter son projet de stade avant-gardiste, lequel présenterait des coûts moindres à ceux nécessaires à la restructuration du Meazza. Reste à présent à connaitre la position de l’Inter et à savoir si elle souhaite quitter son stade. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Le Giuseppe Meazza ne désempli pas et les tifosi continuent d'être présents en nombre à tous les matchs de l'Inter. Malgré la cuisante défaite face à l'Atalanta, la tendance ne changera pas et demain à Milan, Frosinone sera reçu comme un grand d'Europe. En effet, plus de 60 000 billets ont déjà été vendu et les estimations laissent présager que le palier des 65 000 places vendues sera atteint. Ces chiffres fou de la Pazza Inter font du club le Leader d'affluence en Serie A. Cette affluence pour le club se ressent également dans le "classement moyen des spectateurs" au niveau européen. Pour l'instant, les meilleures affluences détenuent par l'Inter sont le Derby Della Madonnina en Serie A et face au Fc Barcelone pour la Ligue des Champions. Comme le confirme la Gazzetta Dello Sport, aucun match de l'Inter de Spalletti n'a connu de faible affluence Les six matchs de Serie A de l'Inter au Meazza ont conduit à la venue de 375 917 spectateurs. Le Derby de Milan était sold-out avec 78 725 spectateurs. Le match où il y avait eu le moins de tifosi présents, était celui qui opposait l'Inter face à Cagliari, avec "juste" 55 487 tifosi. En moyenne, il y a eu jusqu'à présent, 62 652 spectateurs, soit 5 000 de plus que sur l'ensemble de la saison 2017-2018, saison durant laquelle l'Inter a remporté le Scudetto du public devant l'Ac Milan. Durant ces trois derniers mois, la Beneamata a déjà passé le cap du demi-million de tifosi suite aux matchs à domicile de Serie A et de Ligue des Champions. Le 15 décembre, l'Inter accueillera l'Udinese en Championnat, et pour fêter le Black-Friday, les billets ont déjà été mis en vente avec une ristourne de 40%. Reste à savoir comment sera accueilli l'Inter à ce moment-là, elle qui aura dû faire face à la Roma et à la Juve à l'extérieure de son enceinte. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. L'Inter et le Milan ont signé récemment un protocole d'accord pour une rénovation et une modernisation commune du stade Giuseppe Meazza. Même si la phase exploratrice se terminera d'ici la fin de l'année 2018, une chose est sure, les deux projets milanais sont particulièrement ambitieux: Marco Belinnazzo s'est d'ailleurs exprimé à ce sujet : "Une concession octroyée par la Mairie de Milan pour un droit de surface de 99 ans sur le modèle de l'Udinese pourrait coûter aux deux clubs bien moins que la construction d'un nouveau stade de propriété. Si, dans ce cas, la concession venait à s'étendre également au droit de Naming, les dépenses pourraient être compensées en grande partie." "Pour donner son nom au nouveau "San Siro" un sponsor de caractère international devrait débourser entre 5 et 8 millions d'euros par ans. De plus, d'ici à la fin de l'année, un groupe d'experts aura la tâche d'émettre l'hypothèse de la meilleure façon de renouveler le stade, tout en maintenant ensemble les besoins de toutes les parties impliquées. Pour l'heure, la Mairie milanaise encaisse une somme "canon" de plus de 8 millions d'euros par an. Une somme versée par le Fond Eliott et le Suning." "En 2015, l'Inter avait préparé son propre projet pour disposer d'un stade de 65.000 personnes, en laissant tomber le troisième anneau et en octroyant des espaces destinés à des exercices commerciaux de tous types. Mais à présent, tout reprend à zéro. L'Investissement pourrait coûter, en fonction de ce qu'il se passera, entre 100 et 200 millions d'euros qui seront fractionnées entre l'ensemble des parties intéressées, avec un temps limite de 4 ans pour réaliser l'ensemble des travaux requis." "L'objectif principal est que le Stade puisse assurer un régime de 100 millions de recettes par an pour chaque équipe. Ce taux d'encaissement étant celui des plus grands clubs européens tel que Barcelone, le Real Madrid, Arsenal et Manchester United. Tous ces clubs atteignent cette somme et font même mieux annuellement." Faire mieux que la Juve "Actuellement, la Juventus reste l'équipe italienne qui dispose de son propre stade de propriété. Inauguré en 2011, il lui rapporte au maximum 60 millions d'euros. Vu sa structure et sa capacité, il est difficile de voir l'Allianz Stadium atteindre ce quota de 100 millions d'euros dans les prochaines années." Tripler les recettes "L'Inter et le Milan visent à obtenir un stade avant-gardiste en misant sur un triplement de leurs recettes. Lors de la saison 2017/2018, le Milan a touché 35 millions d'euros, contre 34 millions pour l'Inter. Il s'agit du niveau physiologique des deux écuries au cours de ces dix dernières années, Cela passe par les recettes de la billetterie, entre les tickets de match et les abonnements des deux équipes, sans oublier les performances de chacune d'elles dans les tournois individuels et leurs participations en Coupe d'Europe." Un renouveau "Pour les deux clubs, il est utile de disposer d'un San Siro XL, qui sera restructuré de façon moderne et qui s'étendra de façon pertinentes jusqu'aux zones voisines, en y incluant des services d'accueil, une grande aire de stationnement, et des espaces de restaurations. Contrairement au Juventus Stadium, San Siro ne dispose actuellement pas de cuisines permettant de s'y restaurer." "Le musée sera également hyper-technologique et se verra greffer dans les circuits touristiques de la ville, il pourra servir de salle de conventions et accueillir des réceptions. Des magasins de sports, des bars et des lieux de rencontres familiaux permettront à cet ensemble de service de rendre cette région vivante, non seulement lors des jours de matchs, mais également durant les autres jours de la semaine." L'avis d'Alessandro Antonello Si Milan pourrait accueillir deux stades ? "Techniquement, une ville comme celle-ci peut faire face à deux implantations. Si nous prenons Londres par exemple, et même si c'est une métropole beaucoup plus grande, elle parvient à faire face à 10 stades. Maintenant, nous sommes dans une période où les deux clubs, l'Inter et le Milan, se sont assis autour d'une table avec un esprit de collaboration qui a émergé." "Nous ne nous cachons pas face aux difficultés auxquelles nous avons dû faire face depuis un an et demi, puisque la discussion y était déjà entamée. Mais maintenant nous croyons qu'il y a toutes les conditions pour accélérer un projet important pour le Club. La croissance économique des deux entreprises passe également par les infrastructures." "L'objectif est de rassembler les idées communes d'ici la fin décembre, de les soumettre à la municipalité et de commencer avec un projet concret. Nous parlons de San Siro, mais aussi de ses environs. Nous n'excluons rien à ce stade, nous en sommes encore aux prémices." "Il y a toute une zone urbaine à recycler, à mettre à disposition des Tifosi, mais nous souhaitons aussi offrir aux citoyens une série de services qui peuvent être annexés au stade. Je veux être positif, c'est un moment où une ville comme Milan, qui vit un élan de croissance économique, peut voir un projet comme celui-ci s'inscrire de manière naturelle. Cela donnerait un nouvel élan à cette croissance et également plus d'attractivité à la ville, même au niveau touristique." "La ville dispose de deux clubs prestigieux qui ont les mêmes objectifs. Et même s'il est vrai que sur le terrain, nous sommes des adversaires, tout n'est pas aussi indéniable que les objectifs économiques de nos deux clubs, qui eux, sont absolument spéculateurs." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Au Meazza comme au Camp Nou, on a pu s'apercevoir qu'il existait une différence notable entre l'Inter et Barcelone. Cette différence s'exprime aussi sur le sujet du stade. Celui des blaugranas est un projet bien avancé, tandis que celui des nerazzurri n'en est qu'à ses balbutiements. Du reste, nous sommes en l'an 0 de l'Inter depuis son retour en Champion's League. Mais le Président Steven Zhang n'a en tête que de réduire la distance qui le sépare des tops clubs, le plus rapidement possible. La Gazzetta Dello Sport écrit : Le tout, en fait, peut se résumer à la différence dans l'avancée du projet de stade et la qualité de l'effectif. Cette dernière cependant, est fortement liée à l'écart économique. Les 693 millions de revenus du Barça, contre les 297 de l'Inter, se traduisent par la présence de nombreux champions pour les blaugrana. Réduire cet écart est dans le projet de Steven Zhang. Il écrivait sur les réseaux sociaux "Je suis fier. Cette équipe mérite tout". Affronter les meilleurs - Barcelone fait partie des 3 meilleurs d'Europe - est un bon moyen pour mesurer les distances. Pour évaluer l'écart entre les "économies" plus solides et la propriété d'un stade. Cet écart n'est pas à un niveau préoccupant. Ainsi, il se réduit, si on considère que l'équipe de Spalletti partait du 4ème chapeau lors du tirage au sort".
  19. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer le communiqué paru, il y a quelques minutes, en regard à la situation relative au stade milanais qui accueille deux des plus grandes écuries de l'Histoire d'Italie. "Le F.C. Internazionale Milano S.p.A. et l'A.C. Milan S.P.A. communiquent qu'ils ont signé un mémorandum d'accord pour promulguer la volonté de travailler ensemble avec le projet de création d'un stade moderne et avant-gardiste. Un système adapté aux normes actuelles est essentiel pour permettre aux Tifosi de profiter d'une expérience unique et d'assurer des succès sur et en dehors du terrain." "Les deux clubs estiment qu'un stade partagé est d'un intérêt primordial pour toutes les parties prenantes d'un point de vue financier, administratif et technique. Les deux clubs envisagent un certain nombre d'options possibles, y compris la restructuration du stade de San Siro, et ont redémarré les activités d'analyse des différentes alternatives par la création d’un groupe de travail mixte." "Les clubs pensent qu'ils peuvent conclure cette première phase exploratoire d'ici la fin de l'année 2018, afin de procéder rapidement à des activités de planification et d'administration nécessaires pour offrir à leurs Tifosi un stade moderne dans les plus brefs délais. Hier, les deux clubs ont rencontré le Maire de Milan afin de ré-ouvrir un dialogue constructif et profitable dans le but d'approfondir la possibilité de moderniser le quartier de San Siro." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Le peuple nerazzurro est toujours présent et sur les dernières années ce dernier n'a jamais manqué à son devoir de soutien à l'équipe. Cette saison, ce constat est d'autant plus vrai puisque après des débuts difficiles, l'Inter occupe désormais la deuxième place de Serie A tout comme dans son groupe en Champion's League avec 6 points sur 9 possibles. L'Inter est convaincante et les tifosi remplissent San Siro... Le club est en tête du classement des spectateurs cette saison et de loin par rapport au Milan et à la Roma, qui occupent respectivement la deuxième et troisième position sur ce podium. Ceci sans compter la prochaine rencontre où les nerazzurri feront encore et toujours le plein : contre le Genoa se sont déjà vendus 65 000 billets. L'Inter dépasse de 56 757 places le Milan AC depuis le début de saison et sa moyenne est supérieure de 11 351 places en comparaison avec ces mêmes colocataires du stade Meazza. L'écart avec les autres tifosi est encore plus grand, voici le classement des 5 premières équipes. Inter Milan : 308 385 places, 61 677 en moyenne pour une capacité de 80 018 spectateurs Milan AC : 251 628 places, 50 326 en moyenne pour une capacité de 80 018 spectateurs AS Roma : 203 393 places, 40 679 en moyenne pour une capacité de 73 261spectateurs Juventus : 196 917 places, 39 383 en moyenne pour une capacité de 41 475 spectateurs Fiorentina : 150 969 places, 30 194 en moyenne pour une capacité de 47 482 spectateurs Chaque équipe a disputé 5 matchs à domicile depuis le début de la saison. On remarque que l'Inter Milan a une moyenne d'affluence supérieure à la capacité du Juventus Stadium. Ces rentrées constituent une manne financière importante pour le club, mais pose également la question d'un éventuel futur nouveau stade : Peut-on se contenter d'un stade à 40 000 ou 60 000 places avec autant d'affluence ?
  21. En effet, le Milan Ac pourrait émigrer à Sesto... Voici les dernières informations. Ces dernières semaines, on a beaucoup parlé de la nouvelle coopération entre l'Inter et le Milan, en ce qui concerne la situation du Giuseppe Meazza. Les clubs semblaient avoir trouvé un accord sur une copropriété et une modernisation à venir du stade, avec comme but, l'augmentation des revenus tout en conservant ce patrimoine historique. D'autre part, l'hypothèse n'a pas diminué sur les intentions de voir le Milan s'offrir un autre stade qui lui serait propre. D'après Milano Finanza, il est même plus que possible de voir les Rossoneri partir à Sesto San Giovanni. Voici ce qu'en pense Calcio&Finanza : "Le projet d'une implantation à Sesto San Giovanni avait déjà été présenté à la société Rossoneri, à l'époque détenue par Silvio Berlusconi, le coût total estimé atteignait les 270 millions euros. Sous la Direction d'Elliott, ce projet pourrait reprendre. En effet, le Président du Milan, Paolo Scaroni se serait déjà entretenu à plusieurs reprises avec le Management de MilanoSesto." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. L'Inter et le Milan s'active pour débloquer la délicate question relative à leurs stade, le Giuseppe Meazza situé dans le quartier de San Siro. Comme le souligne la Gazzetta dello Sport, les deux clubs envisagent de traiter avec la municipalité pour obtenir la vente d'un droit de surface relatif au Meazza pour une période de 99 ans. Dans la théorie, ce ne serait pas un stade qui appartiendrait au club, mais dans la pratique, on y serait presque. Elliott et le dragon Suite au changement de propriété des Rossoneri, qui appartiennent désormais au fond Elliott, la thématique relative au quartier de San Siro est de retour au centre des discussions. L'idée proposée est simple : Cohabiter ensemble à San Siro. La ville serait disposée à accorder une concession de 99 ans, la question restant la façon dont l'argent sera versé dans les caisses de l'administration. Un plan de restructuration important est envisagé, outre celui de 15M€ déjà approuvée par la ville en avril dernier, avec l'Inter qui a proposé un plan de travail totalement inédit par rapport à celui présenté en son temps par Erick Thohir. En ce qui concerne les "honoraires" versés à la municipalité, les deux clubs disposaient d'un contrat actif jusqu'en 2017 qui prévoyait le versement d'un montant annuel de 7M€, soit 3,5M€ par club. Ce dernier étant réévalué annuellement avec les indices ISTAT et équilibré sur la base des comptes définitifs. Au cours de l'exercice qui s'est clôturé le 30 juin 2017, on peut constater que ce contrat atteint, en y reprenant l’indexation ISTAT et l’ajustement liée à l’augmentation des coûts, une somme totale de 8,478 millions d’euros. A cette somme, il faut ajouter des coûts spécifiques liés aux sociétés, soit une somme estimée à 1,941 millions d'euros. Par conséquent, le montant total versé par l'Inter et le Milan au cours de l'exercice 2016/17 s'est élevé à 10,433 millions d'euros. L'Inter a déboursé un total de 5,279 millions d'euros. Le Milan a déboursé 5,153 millions d'euros. En revanche, sur base du contrat qui les lient à M-I Stadio, les deux clubs ont reçu en compensation 2,593 millions pour la location des locaux destinées à des activités organisationnelles, logistiques et commerciales: 1,304 millions d’euros ont été collectés par le Milan 1,288 millions d'euros pour l'Inter. Sur base de ces sommes, pour la saison 2016/2017, le Milan aura au total dû débourser 3,849 millions d'euro pour la location du Meazza contre 3,991 millions d'euros pour l'Inter. Le plan de restructuration approuvé en juillet Ce plan de rénovation du Giuseppe Meazza d'un montant de 15 millions d’euros, doit être achevé en juin 2020. Le plan, comme expliqué par une note municipale, a été défini par l'Inter, le Milan et M-I Stadio qui s'occupe de la gestion opérationnelle, en accord avec le Département des Sports du Palazzo Marino. "Le Collège technique de la subvention d'utilisation et de la gestion du Stadio Giuseppe Meazza et de services connexes a approuvé le programme annuel d'entretien de routine et le plan de travail pour la déduction de l'entretien et de l'innovation extraordinaire du stade à faire d'ici à Juin 2020 ", dit la note. Le ré-engazonnement annuel du terrain a été confirmé, de même qu'un vaste plan d'interventions, comme la rénovation de l'éclairage des entrées, la réalisation du Centre opérationnel de la police, l'étanchéité du 1er anneau, la remise en état des installations électriques, le rafraîchissement du 1er anneau. Parmi les innovations les plus importantes, celles qui sont destinées à maintenir la structure au plus haut niveau international, il y a : Le renouvellement des tribunes et des tribunes d'honneur du 1er anneau, La création un nouveau musée, L'augmentation de l'espace de vente au détail, La construction, au niveau du 1er anneau rouge d'une 4ème salle exécutive De nouveaux espaces médias. Le renouvellement des places situées à l'extérieur du stade est confirmé. "Je remercie le Milan et l'Inter pour leurs efforts dans l'entretien et la rénovation du Giuseppe Meazza." a déclaré Roberta Guaineri, conseillère municipale du Sport. "Le plan de travail et les innovations à apporter à la structure nous permettront de continuer à définir le stade de notre ville comme la "Scala Mondiale Del Calcio". La ville de MIlan, le Milan et l'Inter ont fait part d'un engagement commun et d'une vision commune pour prendre soin et innover ce qui constitue être un héritage historique et social de tous les Milanais", a ajouté l'assesseur au budget, Roberto Tasca. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. C’est désormais officiel, les Spurs seront reçus dans un Giuseppe Meazza volcanique pour marquer le retour de l’Inter en Ligue des Champions. Malgré un horaire assez insolite, 18h55, les billets partent comme des petits pains. 60 000 tifosi au minimum… En effet, comme le souligne la Gazzetta Dello Sport, "plus de 60 000 billets ont déjà été vendus et vu l’engouement, les meilleurs prévisions font état d’une présence de 70 000 passionnés." Vu l’amour des tifosi, l’Inter a décidé d’ouvrir également son 3e anneau, emplacement où seront également présent des supporters anglais : A quelques jours du match, la billetterie Nerazzurra du site officiel de l’Inter confirme l’état des lieux : le secteur bleu est sold-out. Concernant le jaune, il reste quelques places. Le secteur vert dispose d’un troisième anneau, tout comme le rouge, celui qui se situe derrière les bancs de touches. Dans ces derniers, il reste encore un bon paquet de places disponibles, surtout dans le troisième anneau. Ce raz-de-marée garantie un public dédié à l’Inter, qui marque son retour dans la Coupe d’Europe qui compte. Il s’agit également d’une retombée importante à la suite du mercato estival réalisé par le Suning afin de permettre à Luciano Spalletti de disposer d’une équipe compétitive. Augmentation des abonnements en un an En effet, au début du mois d’août, la campagne d’abonnement battait son plein et cette dernière a dépassé la barre des 37 000 tifosi. Il s’agit d’une augmentation de 20%, comparé à la saison dernière. Ces chiffres permettent à l’Inter de voir son Meazza rempli quasiment de moitié, rien que par le biais des abonnées. De plus le Club a maintenu pour tous ces matchs des prix attractifs. Pour retrouver trace d’un plus grand engouement du public, il faut remonter à l’Inter du triplé, lorsque l’Inter affrontait Barcelone et Chelsea : 80 000 spectateurs étaient présents. Pour retrouver trace d’un engouement similaire, il faut remonter au Derby Della Madonina Européen, en 2003 avec 76 000 fou furieux. A titre de comparaison, pour son dernier match en Ligue des Champions, face à l’Olympique de Marseille, 62 000 tifosi étaient présents. Comme le souligne la Gazzetta Dello Sport: "Cette année, il est évident qu’il s’agira d’une toute autre histoire !" Aux joueurs, à présent, de se montrer à la hauteur de l’évènement ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. Un plan de restructuration de 15 millions d'euros est prévu pour le stade Giuseppe Meazza dont voici les principales nouveautés : L'Inter et le Milan ont conclu un accord avec la municipalité de la ville pour la restructuration du stade Giuseppe Meazza : le plan de travaux extraordinaires à mettre en œuvre d'ici 2020 a une valeur de 15 millions d'euros. Le terrain sera refait et il y aura également d'autres interventions : entrées lumineuses, un centre d'opérations pour le quartier général de la police, imperméabilisation du 1er anneau, reconstruction des WC du 1er anneau. Parmi les innovations les plus importantes, citons le renouvellement des tribunes du premier anneau, un nouveau salon « lounge » pour le musée, l’augmentation des espaces commerciaux, la construction au 1er anneau rouge d’une salle « exécutive » et de nouveaux espaces médias. Enfin, la place devant le stade sera également rénovée. ® JY DS - Internazionale.fr
  25. C'est une certitude, l'Inter a le plus beau public de la Serie A. Cela s'est démontré l'année passée, cela se démontrera à nouveau à l'occasion de la réception du Torino, pour le premier match de Serie A à domicile. Selon la Gazzetta Dello Sport, l'Inter va pulvériser son propre record pour son premier match à domicile en Championnat. Le 20 août 2017, il y avait 51 752 supporters au Meazza pour Inter-Fiorentina... Un an plus tard, le Meazza devrait être envahi par 60 000 Nerazzurri. Même s'il faudra encore patienter deux semaines et demi, la température monte sérieusement du côté de la billetterie du Meazza, car l'Inter a non seulement vendu en un temps record ses abonnements (37 000), mais surtout, les autres tifosi prennent d'assaut la billetterie "classique" Nerazzurra. La barre symbolique des 50 000 places a déjà été franchie et cela ne semble pas prêt de s'arrêter. Une chose est sur, le Torino sera reçu avec les Honneurs au Meazza ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...