Aller au contenu
Calendrier

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'stade'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

69 résultats trouvés

  1. La zone reprenant le quartier du Stade Giuseppe Meazza vaudrait actuellement 150 millions ( 50 pour le stade et 100 pour la zone qui entoure l'édifice). C'est ce qu'avance le Corriere della Sera à propos du chiffre total pour la concession des droits sur le stade. Il s'agit là d'une retouche importante car l'évaluation initiale était de 70 millions et elle avait même déjà franchi le palier des 90. La dernière mise à jour, qui trouve aussi un écho positif de la part des clubs place la valeur à 150 millions ce qui engagerait donc un investissement total de la part des deux clubs aux environs de 1.3 milliards d'euros. L'accord est arrivé Vendredi dans l'après-midi durant une réunion technique avec le Conseiller au Budget Roberto Tasca et des représentants de l'Inter et du Milan, réunion considérée comme positive par les deux clubs. Malgré la disponibilité à négocier, certaines difficultés persistent et les deux clubs s'attendent à des mauvaises nouvelles. Des mauvaises nouvelles qui pourraient arriver au niveau des volumétries, en effet, les deux clubs demandent 180m³ pour les nouveaux édifices afin de pouvoir rentrer dans leurs investissements tandis que la mairie n'en propose pas plus de 95, à peine plus de la moitié. Un nouveau sommet pour clarifier tout cela est prévu à la fin de la semaine. A ce rendez-vous, en plus de Tasca, il y aura aussi le Conseiller à la Planification urbaine Pierfrancesco Maran et celle au Sport, Roberta Guaineri. Sans oublier Scaroni président du Milan ainsi qu'Antonello AD de l'Inter. ®Samus - Internazionale.fr
  2. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, à l’occasion du Derby de Milan, le stade sera sold-out. Vu les travaux actuels dans le second anneau orange, la capacité a été réduite à 75 817 tifosi. Lors du match aller, le nombre de tifosi présents avait grimpé à 70 440 spectateurs. Ce record sera battu puisqu’il ne reste que 300 billets de disponibles. Scudetto du public L’Inter reste la championne incontestée et incontestable en proposant une moyenne par saison de 64 889 tifosi. Lors de la réception du Fc Barcelone, l’Inter avait d’ailleurs récolté 7,8 millions d’euros. En Coupe d’Italie, l’Inter peut se vanter d’avoir proposé, pour les réceptions de Cagliari et de la Fiorentina, une moyenne de 40 000 spectateurs. Mercredi prochain, aura lieu la manche aller de la Coupe d’Italie face au Napoli et l’Inter devrait accueillir 50 000 personnes. Actuellement, l’Inter a déjà accueilli, pour cette saison 981 743 tifosi. Le palier des 70 000 tifosi a été atteint à 4 reprises : face à Barcelone, la Juve, l’Atalanta et Cagliari. Il y a un an, l’Inter n’avait amené "que" 833 078 spectateurs au Meazza. La faute aussi au huit-clos imposé suite à l’incident raciste envers Koulibaly. Face à Sassuolo, à cette époque, le stade n’était rempli que de 20 000 jeunes tifosi. L'avis de la Rosea "L’effet Ligue des Champions + Antonio Conte a permis de pulvériser la campagne d'abonnement en juin, le tête à tête avec la Juve en haut de la Serie A a fait le reste." "Le match face à Sarri restera la recette la plus importante dans l’absolu en Serie A. Les billets de la rencontre du mois d’octobre étaient les plus cher, et ils ont permis l’encaissement de 6,6 millions d’euros." "L’Inter de Conte peut objectivement être parmi les premières équipes d’Europe au niveau de l’affluence du public. Seul le Borussia Dortmund est intouchable, lui qui propose 81 000 spectateurs par match. Ensuite, il y a le Bayern de Munich, le Fc Barcelone, le Real Madrid et l’Inter qui talonne l’équipe de Zinedine Zidane et ses 66 000 tifosi de moyenne." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Le maire de Milan, Beppe Sala, s'est exprimé sur le sujet du stade et s'est montré très optimiste. "Ce n'est pas un derby, les deux clubs travaillent ensemble. Je commence à devenir un peu plus optimiste. Au départ l'idée de démolir San Siro ne plaisait pas du tout. Je ne voulais pas être connu comme le maire qui aura permis la destruction de ce stade. A présent, les deux clubs ont une proposition un peu plus élaborée, plus constructive, qui permettrait d'altérer San Siro mais d'en garder une partie qui serait notamment dédiée à d'autres sports tout en le conservant au centre de la ville. Ainsi dans la zone, il sera prévu des hôtels, des bureaux de manière à un peu rentrer dans les fonds après l'investissement sur le stade. Ce sera une zone "verte", une citadelle du sport, je suis plus convaincu par cette idée. Je ne veux pas être trop optimiste tant que l'accord n'est pas trouvé, notamment sur les superficies, mais il me semble que nous prenons enfin le bon chemin. Le projet me convient. Il faut juste qu'on s'accorde sur les superficies. Il ne s'agit pas d'être plus ou moins généreux mais plutôt de respecter les règles et de mettre les clubs à égalité avec ceux qui souhaitent réaliser quelque chose dans la ville. Vu d'où nous sommes partis, nous avons déjà fait de grands pas en avant." Rédigé par Samus - Internazionale.fr
  4. Une nouvelle rencontre s’est tenue au Palazzo Marino, soit le siège de l’Administration Communale de Milan, entre leurs représentants, ceux de l’Inter et ceux du Milan. Voici ce qu’il en ressort. Les clubs ont proposé à la Commune les projets relatifs au nouveau stade, sur la base des études architecturales Manica CMR et Populous, en proposant une nouvelle fonction au Meazza, qui ne se verrait pas totalement abattu comme demandé par la Commune. Le Meazza serait, selon la proposition, destiné à devenir non pas un stade alternatif pour les sportifs professionnels, mais bel et bien un stade pour la pratique de différents sports au niveau amateur. De la sorte, le quartier de San Siro deviendrait une sorte de district sportif ouvert à tous et gratuit pour les citoyens. Cette solution tiendrait compte des demandes formulées par la Commune pour maintenir une partie du patrimoine historique, et de la valeur du Meazza. La prochaine réunion avec le personnel technique de la commune devrait se tenir dans une dizaine de jours. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Quelques heures après que l'Inter ait mis en vente ses abonnements pour la saison à venir, ceux-ci sont déjà sold-out. Un succès retentissant Un succès qui confirme déjà les intentions des tifosi, lors de la phase du renouvellement des abonnements existants. Dès les premières heures du jeudi 20 juin, le site Inter.it a été pris d’assaut par les tifosi, tout comme les différents points de vente. Beaucoup de secteurs affichent déjà complet, à tel point que la barre symbolique des 40 0000 abonnements peut déjà être considérée comme atteinte. Inter.it Le site officiel est le système privilégié par les tifosi. Plus de 70% des abonnements ont été acquis de cette manière. Qui plus est, ce type de réservation leur a permis de choisir directement une place sur la Map du Meazza sans devoir faire face à une commission supplémentaire. Points de vente Il est toujours possible d’acquérir des abonnements dans les locaux interistes du Meazza, à l’Inter Store Milano situé à la Galleria Passarella 2 et dans l’un des 8 000 points de vente Vivaticket. Comme de coutume, pour s’abonner, il est indispensable de posséder la "Tessera Siamo Noi". Cette dernière peut être achetée dans les différents points de vente ou online, avec une expédition gratuite sur le territoire italien via le lien suivant : https://www.inter.it/it/tessera_siamo_noi. Il vous est également possible de passer par l’assistance téléphonique au numéro (+39) 02.487776101 en ce qui concerne les services de vente. IN – INTER HOSPITALITY La situation est également valable pour les places les plus coûteuses : Les Premium Seat, les places VIP incluant des services ajoutés tels que l’accès à la Salle Hospitality, au parking, à une assistance directe et des privilèges exclusifs. Aussi bien pour la tifoserie "classique" que pour la tifoserie "haut de gamme" c’est un fait, tous ont répondu présent pour la saison 2019/2020. Tous les détails sont disponibles via le lien https://www.inter.it/it/abbonamenti ! Antonio Conte et les adversaires sont prévenus, il faudra de nouveau compter sur le meilleur public d’Italie pour la saison à venir ! Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. L'AC Milan, le FC Internazionale et l’administration municipale de Milan se sont réunis aujourd'hui pour une mise à jour concernant le projet de réaménagement du quartier de San Siro, et la construction d'un nouveau stade. Le point du jour fait suite à la demande de la municipalité d'évaluer l'hypothèse du maintien du stade Meazza pour des évènements sportifs professionnels, à côté du nouveau stade. L'objectif de cette réunion était d'évaluer sur la base de données techniques et économiques, les réelles possibilités d'avoir deux installations sportives cote à cote. Le président de l'AC Milan Paolo Scaroni et celui de l'Inter, Alessandro Antonello, ont présenté le résumé de cette étude. Celle-ci a démontré la non-durabilité de la coexistence de ces deux infrastructures. En raison de facteurs critiques comme le bruit, l'impact sur la circulation, la gestion des flux limitant l’accessibilité aux résidents et enfin la sécurité. Le tout compromettant la qualité de l'expérience pour les spectateurs. Cette coexistence aurait un impact nébuleux sur le paysage, en complément d'une zone déjà fortement dense qui ne serait pas au bénéfice des citoyens. Dans ce contexte la municipalité a donc demandé aux clubs de faire un effort supplémentaire pour analyser l'alternative de réaménagement du Meazza, telle qu'ordonnée précédemment par le Conseil de la ville, avec des fonctions sportives non professionnelles et qui peut inclure un changement de capacité du stade. Les deux clubs ont répondu positivement et travaillerons sur cette hypothèse. ®gladis32 - internazionale.fr
  7. Le bureau d’architecte Populous siège à travers le monde. Christopher Lee et Declan Sharkey ont créé une réalité globale, avec de fortes racines locales, en apposant leurs signatures sur plus de 1 325 stades à travers le monde, dont le nouveau Wembley ou le nouveau Tottenham Hotspur Stadium. Voici donc les déclarations d'Alessandro Zoppini sur la Cattedrale imaginée dans ces bureaux d’architectes, un stade inspiré de symboles de Milan, en point de faire de ce projet, le favori à la victoire finale Beaucoup de Milanais ont du mal à devoir se résigner à dire adieu au Meazza. Avez-vous encore des doutes quant à la construction du nouveau stade ? "Les deux équipes ont proposé un stade avec la possibilité de maintenir le Meazza, car tous lui reconnaissent un caractère symbolique, nous sommes tous attaché à l’actuel Meazza. Le bureau a réalisé une étude de faisabilité économique, via des projections et un aspect stratégique. Il a été constaté qu’il y aurait des répercussions négatives pour les équipes qui auraient l’obligation de jouer durant quatre années hors de Milan. C’est clairement l’un des points fondamentaux." "L’autre point représenté est que le Meazza actuel est établi sur 20 000m², notre nouveau projet nécessite 100 000 m². C’est la raison pour laquelle on comprend bien que le Meazza pourrait être peu profitable pour l’équipe, aussi bien au niveau commercial, sans oublier les aspects liés au confort." Comment est née l’idée de la Cattedrale? "L’idée est née du fait que des stades importants comme le Meazza sont des Cathédrales du 21ème siècles. Nous avons projeté un stade pour Milan, en insérant des références propre à la ville, comme le Duomo et la Galleria. Nous les avons réinterprété d’une façon moderne, en proposant une destination pour tous les milanais, les habitants du quartier et par-dessus tout les tifosi en allant requalifier un secteur qui sera bénéfique à toute la ville avec des espaces verts, récréatifs, publics et commerciaux." "L’ambition de Milan est de devenir une métropole européenne. En conséquence, il se doit de devenir une ville polycentrique. Notre projet vise à créer un nouveau centre de Milan, comme cela s’est produit via d’autres interventions dans la ville, telles que la City Life, Garibaldi et la Repubblica." Le stade que vous avez imaginé peut-il devenir l’un des plus iconique du monde ? Comme l’est actuellement le Meazza ? "Notre ambition, après avoir réalisé 1 325 stades à travers le monde, avec une prérogative qui n’a pas d’égale, est de proposer la quatrième évolution du Meazza, de telle manière qu’il sera immédiatement reconnaissable. C’est un projet uniquement pensé pour Milan, pour ce secteur : Il sera milanais et il doit être imprégné de la structure milanaise, Pour Milan et de Milan." Vous avez construit des enceintes extraordinaires comme le nouveau Wembley, le nouveau stade de Tottenham et le Da Luz de Lisbonne. Pouvez-vous affirmer que ce projet de nouvelles maisons pour les deux clubs que sont l’Inter et le Milan est votre plus grand défi ? "Le Meazza est l’un des 5-6 stades parmi les plus mythiques au monde. Pour nous, la réalisation du nouveau stade est un grand défi. Nous avons réalisé des nouvelles enceintes sportives pour trois Olympiades : Le Lingotto de Torino, deux stades à Sochi, un de patinage artistique et l’ovale de Pyeongchang." "Je suis un architecte de seconde génération. Je travaillait avec mon père il y a encore trois ans. Mon oncle, en qualité du membre du Conseil de la Figc, a inauguré pour la Fédération le nouveau Meazza suite à sa modernisation en 1956. Le Meazza est donc le Meazza. C’est une occasions unique qui ne se reproduira pas, aussi bien pour moi, que pour la ville de Milan." Le nouveau stade de Tottenham offre la possibilité d’y produire de la bière. Dans le projet pensé pour l’Inter et le Milan, y-a-t-il une particularité de ce genre ? "Le fait est qu’il est nécessaire de créer des services de haut niveau, qui satisfasse le marché local, les usager et respectent les coutumes de la ville milanaise. Nous avons analysé une différenciation de l’offre de base au niveau des catégories, en proposant la création de services qui puissent satisfaire tous les types d’utilisateurs qui pourraient faire usage du stade même lorsque celui-ci n’est pas en fonction. Mais par-dessus tout, nous parlons d’insérer un stade à l’intérieur d’un Masterplan qui pourra offrir toute une série de services publics et privés qui redéfiniront de façon importante le quartier." "Le nouveau stade sera très grand, mais sera diminué de moitié, passant de 55 à 30 mètres. Nous avons également réalisé des études acoustiques, étant donné la proximité des habitations de la Via Tesio. Le nouveau stade émettra 60% de décibels en moins comparé au stade actuel qui pourtant est plus éloigné." Le Meazza est connu à travers le monde pour l'atmosphère qui y règne et pour une visibilité garantie à chaque tifoso. Comment pensez-vous améliorer cette expérience au public dans ce nouveau stade ? "Sans parler des normes italiennes plus strictes comparé à l’étranger, le nouveau stade garantira une meilleure proximité du terrain, comme jamais auparavant, encore mieux que ce que propose le stade de Tottenham. Objectivement, en réduisant le bruit à l’extérieur. Tout a été étudié de façon telle que l’ambiance, durant les matchs ou les concerts, sera absolument unique pour les tifosi." On comprend que votre projet est très attaché à l’environnement... "Notre projet de redéfinition du quartier propose 9 hectares d’espaces verts. Entre le stade et les maisons, il y aura deux hôtels qui rendront l’impact de la route pratiquement nulle. Nous avons également songé à récupérer l’énergie solaire, à travers l’introduction de panneaux photovoltaïques sur la toiture, l’usage du géothermique, l’illumination et la ventilation naturelle des espaces de services autant que possible. L’utilisation de matériaux recyclés et réutilisés sera employé autant que possible. Cela vaut pour le stade ainsi que pour les autres constructions." Autres aspects auxquels sont attachés les tifosi de l’Inter et du Milan, c’est le caractère identitaire du Meazza durant les rencontres. Cela sera-t-il à nouveau le cas dans la nouvelle enceinte, commune au deux clubs ? Comment avez-vous imaginez remporter ce défi ? "En effet, c’est l’un des défis les plus important. Selon nous, ce n’est pas suffisant de changer de luminosité pour donner une identité. Nous avons songé à quelque chose de bien plus sophistiqué. Ce sera un stade, qui de temps en temps, proposera des images rappelant les symboles de chaque équipe." "Lorsque l’Inter évoluera, elle aura la sensation de disposer d’éléments azur qui sera présent tout au tour du stade. Pour le Milan, vous aurez la sensation de rentrer dans un enfer rouge. Nous avons voulu aller plus loin que la simplicité d’un jeu de lumière led, en proposant des symboles pour les équipes, afin que puisse s’exprimer ce sentiment identitaire pour les tifosi." Y-a-t-il la possibilité de retrouver quelque chose du Meazza dans ce quartier futuriste ? "Sur cette thématique, il y a lieu d’en discuter avec les clubs et la ville. Dans l’actuel projet, on retrouve un musée qui part du centre de l’actuel terrain de jeu. Il y a un dialogue en cours entre les équipes et la Commune en ce sens. Nous suivrons les indications des clubs." L’Inter et le Milan ont projeté la construction d’un nouveau stade, composé d’aires commerciales, en misant sur des recettes annuelles avoisinant les 124 millions d’euros. Est-ce un chiffre réaliste ? "Oui, absolument oui. Le problème est le suivant : tout dépend de l’ambition des clubs. A présent les deux équipes sont de vrais et propres Azienda, elle ne sont plus dirigés par des magnats tels que Moratti et Berlusconi. Partant de cela, le stade devient une assise fondamentale pour valoriser l’Azienda. Il y a aussi les estimations des clubs qui sont à vérifier, ces contrôles sont réalisés par les clubs." Seriez-vous prêt à faire face à la situation de vous voir contraint d’émigrer à Sesto San Giovanni ? "Je ne veux pas entrer dans des questions d’ordres politiques. Je peux vous dire que nous suivrons les indications des clubs. Notre stade a été imaginé pour rester à San Siro, mais nous ferons ce que nous dirons les clubs." Qu’est-ce qui différencie votre projet de celui de David Manica et le Sportium ? "Nous avons imaginé un stade de Milan pour Milan, fait uniquement pour la ville. Nous avons cherché à le faire de façon sérieuse et raisonnée, le tout basé sur l’expérience des 1 325 stades déjà réalisés." "Notre objectif est de créer quelque chose d’unique et d’iconique, quelque chose qui dans le futur pourra être reconnu comme le Meazza. Le nouveau Meazza doit être une Cattedrale, notre idée est née de là…" Le Saviez-Vous ? L’Inter et le Milan ont répondu à divers demandes du Conseil Communale, voici les deux informations principales : La capacité du stade a été défini sur la base des standards internationaux et historiques des clubs. Au cours de ces dix dernières années, le nombre moyen de spectateurs pour les deux équipes s’élève à 47 300 spectateurs. Un stade occupé de façon ordonné est un objectif pour tous, car il propose une atmosphère unique pour ceux qui vivent les rencontres, des spectateurs aux hommes sur le terrains, pour toutes les couleurs et pour tous ceux qui suivront le match à travers le match. Chaque rencontre sera un évènement Sold-Out. Le prix des billets Corporates proposés actuellement au Meazza est de 4% contre une moyenne internationale de 15%, avec un écart de visibilité. Les clubs désire monter à 12% vu la requête de nombreuses Aziendas de disposer d’espace au Meazza pour y proposer des activités qui leurs sont propres. On ne parle pas ici de Casino777. L’augmentation des espaces Premium ne sacrifiera en aucun cas l’objectif primaire d’un stade pour tous, des familles au clubs de supporters. Les places offriront à tous une qualité d’expérience élevée en terme de vision du terrain, de confort, d'accessibilité et de services connexe. Les clubs n’ont pas l’intention d’augmenter les prix des billets qui sont accessible à l’heure actuelle à tous, à des niveaux insoutenables. Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. L’Inter et le Milan ont présenté les projets de stade établis par les Studios Populous et Manica Sportium "Gli Anelli di Milano" Présenté par Manica/Sportium, il prévoit deux anneaux entrecroisés, entrelacés et séparés, proposant un équilibre parfait symbolisant l’union des deux clubs, qui sont pourtant rivaux sur le terrain. Ce travail conjoint propose de respecter et de préserver les traditions les plus populaires. Les anneaux du nouveau stade seront équipés de Leds et de solutions architecturales qui permettront, pour chaque clubs, de personnaliser l'enceinte, comme par exemple la possibilité de diffuser des informations au cours des matchs. Le stade sera intégré dans un schéma qui cherche à revitaliser et à transformer le quartier de San Siro en un quartier vert dédié au divertissement et actif toute l'année. Le tout en proposant de maintenir l’emplacement du lieu de jeu originel à sa place, tout en proposant un accès libre à la Communauté. "La Cattedrale" Présenté par Populous, il s’inspire des lieux les plus emblématiques de Milan : Le Duomo et la Galleria. C’est justement la Galerie qui se verra inondée de soleil, ce qui entourera le stade d’une façon élégante, lui qui proposera une façade en verre. La Cattedrale a été créée pour être unique et reconnaissable pour les tifosi des deux équipes hôtes, par le biais d’installations technologiques. Le Stade se veut être le plus respectueux possible de l’environnement en Europe. La galerie sera ventilée naturellement et comportera des techniques de chauffages passif. Des panneaux solaires seront intégrés sur le toit. L’eau de pluie sera collectée et réutilisée pour la nouvelle la nouvelle enceinte. Le stade sera entouré de 22 hectares d'espaces verts perméables. Validez-vous l'un de ces deux projets ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Le Meazza est déjà prêt à connaitre son premier sold-out ! En effet, le 224ème Derby della Madonnina se dirige vers un stade comble. Comme le confirme l’Ansa, plus de 60 000 billets ont déjà été vendus depuis lundi dernier. Le Saviez-vous ? Lors de la dernière saison, Milan avait su récolter, en date du 17 mars 2019, le record de recettes de Serie A, à savoir 5,7 millions d’euros. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. La semaine dernière l'Inter et l'AC Milan ont présenté communément la proposition du nouveau stade qui prendra la place du Meazza actuel. Les deux clubs sont en train de parcourir le même chemin et ont les idées claires lorsqu'il s'agit de parler du projet. Le projet est le suivant : il y aura tout d'abord un stade de 60-65.000 places qui sera construit sur l'actuel zone de parking du Meazza. Les deux clubs disposeront d’un droit de surface pendant 90 ans. A côté il y aura une aire qui fera vivre toute l'année le quartier de San Siro où travailleront 3.500 personnes. L'investissement total sera de 1.2 milliards d'euros dans lesquels sont comptés les couts du démolition du Meazza. L'objectif est de le construire d'ici 2023, d'y jouer la première partie en 2024 et recevoir la cérémonie des jeux olympiques de Milan-Cortina 2026. La demande présentée hier au Palazzo Marino est le point de départ du projet. Les deux clubs y travaillent depuis octobre et ont abandonné le projet de restauration du Meazza (stade étant trop ancien et restauration trop couteuse). Ils attendent la réponse du comité de Milan d'ici 90 jours. Si la réponse est positive, l'élaboration pourra commencer. Une réponse négative n'entre même pas en considération et il y aura d'autres endroits où le stade pourrait être construit comme du côté de Sesto San Giovanni, explique la Gazzetta. Ivan Gazidis, DG de l'AC Milan (pas lui sur la photo, c'est Scaroni) : "San Siro (le quartier) reste la première option. C'est un grand défi et nous voulons faire quelque chose d'ambitieux. Il est nécessaire de faire grandir le foot italien." Alessandro Antonello pour l'Inter : "Nous voulons travailler avec les institutions et les citoyens. Le but est de créer un nouveau centre à Milan." Le projet est conforme légalement, de même que le fait de déroger aux limites imposées sur certains points. C'est ici que la municipalité et son bureau technique doivent évaluer les plans. L'Inter et l'AC Milan doivent rentabiliser cet investissement, en plus d'un centre commercial de 65.000m² et de 85.000m² de bureaux et hôtels. Trop ? Nous le saurons avec la décision de la ville. Cependant beaucoup, y compris politiciens ou personnalités se sont prononcés contre la démolition du Meazza. Le maire Sala qui a pourtant répété très souvent qu'il souhaitait célébrer les Jeux dans les infrastructures actuelles, semble changer d'avis. C'est du moins ce qu'exprime Scaroni, président du club cousin : "Il a maintenant compris la nécessité de construire une nouvelle enceinte." ®ForzaInter1908 - internazionale.fr
  11. Comme nous vous en avions informé, l’Atalanta souhaiterait disputer la Ligue des Champions au Giuseppe Meazza. Si l’Inter et la Mairie de Milan ont déjà accepté, le feu vert de l'AC Milan devrait également tomber très prochainement. Néanmoins, la Curva Nord refuse de voir d’autres Nerazzurri évoluer dans la Scala du Calcio. Voici le communiqué de presse "Autre choix insensé, si l’Atalanta jouera à Milan, nous y serons nous aussi... Il vaut mieux sourire pour ne pas être écœuré par le fait que la Municipalité de Milan considère notre fête dans les jardins publics comme un problème d’ordre public, alors qu’elle autorise à voir évoluer au Meazza, une équipe dont les tifosi sont des rivaux historiques des deux Curva milanaises." "Nous sommes, à nouveau, obligé de faire part de notre déception et pour cette raison, nous invitons tous ceux qui fréquentent la Curva Nord à se retrouver au Baretto, lors des rencontres où l’Atalanta devrait infester notre Stade lors des matchs de Ligue des Champions." "Nous devrons agir telle une formation civile, dans la limite de notre droit à une libre fréquentation d’un lieu public, face à un objectif qui est d’attirer de l’attention, sur l’absurdité d’un choix qui a été dicté par des intérêts et qui piétine toute logique…. Atalanta à Milan, Non Merci !" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Voici en résumé ce qu’a publié l’Inter cet après-midi sur son site : Inter et Milan ont présenté le tant attendu projet sur le nouveau stade de la ville de Milan. Ce dernier sera moderne, accessible et innovateur, plus que les standards internationaux actuels. Le projet en question ne contient pas encore de plan architectural, ni sur le stade, ni sur la zone urbaine et sportive, autrement dite « multifonctions », qui entourera l’arène. Le nouvel implant sportif comprendra - Environ 60 000 places assises, un peu comme c'est le cas actuellement (hors Big Match); - Une zone multifonctions qui proposera une aire de shopping et de divertissement, capable d’attirer les citadins, les touristes et les tifosis, pouvant accueillir au moins 3 500 personnes, toute l'année ; - Le projet coûtera environs 1,2 milliards d’euros. Investissement qui est destiné à ramener Milan (la ville) dans l’élite du Football européen et mondial ; Les informations concernant l’architecture du complexe ainsi que celles du stade viendront plus tard. Rédigé par Kevin Valanzano - Internazionale.fr
  13. Le Meazza devrait vivre des nuits européennes Nerazzurre, et pas uniquement pour le compte de l’Inter. On ne fait pas référence du Milan, qui a été exclu des Coupes d’Europe suite au non-respect du Fair-Play-Financier, mais bel et bien de l’Atalanta, qui pourrait disputer la plus prestigieuse Coupe d’Europe dans la Scala du Calcio. Éléments d’explication via la Gazzetta Dello Sport "L’Atalanta a demandé, officiellement hier, à l’Inter et au Milan, la possibilité de jouer la Ligue des Champions au Meazza. La réponse des clubs milanais est attendue dans une période maximale de 48 heures. Avant de parvenir à cette demande formelle, l’Atalanta a travaillé en coulisse en s’adressant dernièrement au niveau des institutions, avec le but d’obtenir un aval." "Il y a quelques jours, l’Administrateur-Délégué Luca Percassi a rencontré le Maire de Milan en lui soumettant le projet de voir la Dea au Meazza. Ce dernier a répondu avec enthousiasme. La balle est à présent dans les mains de l’Inter et du Milan." Oui Nerazzurro "L’Inter a déjà dit oui par le biais de Steven Zhang envers Percassi, eux qui se sont liés d’une amitié forte qui va bien au-delà du calcio. Pour l’Inter, il n’y a aucun problème à voir l’Atalanta évoluer au Meazza. Il ne manque plus que l’aval milanais, mais hier à Zingonia, un certain optimisme était de rigueur. Il se dit que Boban, le CFO Rossonero, aurait déjà et de façon informelle, fait comprendre que la Casa Milan marquerait également son accord." "Il est dès lors plus que probable que la fumée blanche, celle consentie par les deux géants milanais, sera de sortie pour une équipe qui a proposé le meilleur football de la saison écoulée. De fait, l’Atalanta sera reçue dans la Scala Del Calcio et non au Mapei Stadium, qui a déjà été utilisé en Europa League." "Jouer l’Europe à Milan consentira à la Dea de procéder avec une relative sérénité au travaux de la Nord, en jouant ses deux parties de championnat à Parme, comme c’était prévu, et ensuite au Gewiss Stadium. Gasperini a fait part qu’il souhaite, lors du tirage au sort du 29 août, rencontrer le Real Madrid dans un stade qui ne l’a jamais aimé, ce qui serait pour lui, la plus douce des revanches." Le saviez-vous ? Questionné sur le projet du nouveau stade, Giuseppe Sala a informé qu’il n’y avait pas de nouveauté. En effet, le dossier n’a pas encore été déposé à la Mairie, il est donc en phase d’attente. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. "Le projet de faisabilité du nouveau stade réalisé par l’Inter et le Milan sera remis à l’administration communale de la ville la semaine prochaine". Telle est l’annonce de l’Ansa, l’organe de presse italien. Une rencontre très cordiale qui mettra aux prises, l’Administrateur-Délégué de l’Inter, Alessandro Antonello, le Président et l’Administrateur-Délégué du Milan, Paolo Scaroni et Ivan Gazidis face à Giuseppe Sala, Maire de Milan et son Directeur-Général, Cristian Marangone. Le Masterplan du stade a été préparé par une Task-Force d’experts des deux clubs, un travail débuté en novembre 2018. On se dirige vers la construction d’une nouvelle enceinte située dans l’environnement de l’actuel Meazza. L’hypothèse de la rénovation de ce dernier, devrait donc laisser la place au projet de plus de 700 millions d’euros pour un nouveau stade qui, selon les prévisions, devrait être opérationnel pour la saison 2022/2023 L’emplacement du nouveau stade devrait être sur l’emplacement actuellement occupé par des parkings à la hauteur de l'arrêt de métro Lilla et sera en partie construit en dessous du niveau de la rue. "Nous voulons construire un nouveau San Siro à côté de l’ancien, dans le même secteur que celui de notre concession", a souligné récemment Scaroni, sans rentrer dans les délais. A la question de savoir s’il s’agissait d’une décision commune, Antonello a répondu par un "absolument". Sala fout mal Giuseppe Sala a récemment rencontré les Directions des deux clubs, qui sont prêts à présenter le projet relatif au nouveau stade la semaine prochaine, en renouvelant également le secteur citadin du quartier de San Siro. "Ce qu'ils nous ont dit, c'est qu'ils vont très probablement participer à un appel de marché publique. Une chose que nous ne devrions pas attendre et vous n'aurez pas à l'attendre, sera les rendus du stade car ils me semblent décidés de proposer un concours d'invitations publiques. Ils m'ont dit qu'ils aimeraient aussi inviter des cabinets d'architectes qui ont déjà de l'expérience dans la construction de stades." La société qui sera en charge des travaux devra respecter certaines palettes "Le stade, à lui seul, n’est pas un retour sur investissement. Ils m’ont parlé d’une hypothèse d’un investissement significatif, de 600 à 700 millions d’euros, qui pourrait doubler les activités de requalification de ce secteur. Ils connaissent les règles, reste à voir à présent si elles seront respectées. Ce n’est pas quelque chose que l’on décide et qui se comprend en une seconde, il y aura du boulot." La position sur cette politique commune des deux clubs "Je n’ai rien vu, la semaine prochaine tout sera consigné et examiné dans les bureaux, avant de me prononcer sur un jugement, il faudra analyser la cohérence du projet, que celui-ci soit avant toute chose, dans le respect de nos propres règles. Les deux équipes m’ont informé des motivations signifiant que la construction d’un nouveau stade est une solution optimale, même si la restructuration du Meazza aurait été la meilleure solution pour la Commune de Milan." "Le risque, pour eux, sera de savoir gérer l’activité sportive sur une longue durée, dans un stade dans lequel il y aura aussi des travaux. Il y a des exemples de villes où cela se produit, et d'autres équipes ont choisi une voie différente." "Après la remise du projet, il y aura une première phase d’analyse technique, je souhaite qu’elle ne traîne pas en longueur. Il y aura également la thématique de la propriété du stade, mais on en discutera dans une seconde phase, car il faut avant tout évaluer la faisabilité du projet en rapport avec nos propres règles, avant de commencer à songer à la propriété." Sur les Jeux Olympiques, Sala s’est montré ferme "La volonté est de conserver le Meazza vivant jusqu’à la fin des Olympiades hivernales de 2026." En effet, le Meazza accueillera la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques d’Hiver Milano-Cortina de 2026 remporté par l’Italie au dépend de la Suède. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. L’Inter, pour la première fois de son histoire, a confirmé avoir atteint le plafond fixé par le club concernant les abonnements au Meazza. Un succès extraordinaire qui a vu une grande majorité des précieux sésames s’écouler quasi intégralement dès le premier jour de la mise en vente. Liste d’attente Vu l’affluence historique, l’Inter prépare déjà son futur proche et a décidé de procéder à la mise en place d’une liste d’attente pour la saison 2021/2021 afin que les tifosis qui le désirent puissent immédiatement disposer de la campagne qui aura lieu l’été prochain. Il vous est possible de vous y inscrire via su inter.it/abbonamenti dès 11 heure ce jeudi et jusqu’au 12 juillet. N’oubliez pas que cette offre est exclusivement réservée aux détenteurs de la Tessera Siamo Noi. Une fois la phase de renouvellement des abonnements terminée au printemps 2020, les membres de la liste d'attente pourront acheter des abonnements qui ne se seront pas vu renouveler. Points de vente En raison de ce sold-out historique, la billetterie de l’Inter Store sera fermée jusqu’au 31 juillet inclus. Le point de vente situé à San Siro reste lui ouvert avec les horaires 9h30-12h45 et 14h00-17h45, pour vous assister et vous aider dans l’obtention de la Tessera Siamo Noi. Celle-ci est également disponible online via le lien suivant : inter.it/siamonoi. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. La question du nouveau stade reste au centre des pensées de l’Inter et du Milan. Les deux clubs milanais avaient l’intention de construire une nouvelle enceinte en procédant également à la démolition du mythique stade italien. Fort des Jeux Olympiques d’Hiver 2026, Sala compte bien faire comprendre qui est le vrai patron dans ce dossier. D’ici 7 à 10 jours, l’Inter et le Milan se présenteront à la Commune muni de l’étude de faisabilité, un groupe de travail conjoint devra être actif dès le mois d’octobre. Les tractations auront comme point de départ : "Le Meazza devra survivre aux Jeux Olympiques". Mais il ne s’agit pas de la seule condition imposée par le Maire de Milan. Durant les Jeux, il ne pourra pas y avoir de chantier de construction, ni de grues dans le secteur. En conséquence, peu importe le désir des clubs, ils devront avoir terminé le tout avant l’ouverture des Jeux, ou débuter les travaux au terme de ceux-ci. Dans les deux cas, les comptes de l’Inter et du Milan ne tourneront pas. Si l’on se base sur la seconde option, il y aura lieu d’attendre sept années avant de voir la première pierre du nouveau stade posée. Une hypothèse peu crédible, étant donné l’impatience des Rossoneri. Dans le premier cas de figure, le temps nécessaire à la construction du nouveau stade est valide, mais si le stade sera opérationnel, le délai repris dans le Master Plan ne prévoit pas les temps de constructions des hôtels, centre commerciaux, de bureaux qui devront faire du quartier de San Siro, un grand pole de divertissement. Il y a lieu aussi de prêter une attention particulière au comportement des deux clubs. S’il y se résignent à reporter la réalisation de toutes ces annexes, ils risquent de devoir se passer de leurs services qui, en pleine capacité, devront générer les revenus nécessaires pour rembourser l’investissement réalisé pour le nouveau stade. Il ne s’agit pas de chiffres dérisoires. Dans sa globalité, il s’agit d’un investissement total culminant à 900 millions d’euros, soit 450 millions d’euros pour chaque club. Une partie des coûts devrait être supportée par des dizaines de sponsors et d’investisseurs, fiers d’associer leurs enseignes à la construction de la nouvelle "maison" des écuries milanaises, mais ces derniers seront aussi soucieux de partager les revenus afin de réintégrer l’investissement réalisé. Chronologie En se basant sur le programme établi par les deux clubs, l’étude de faisabilité sera présentée dans les prochains jours . D’ici à la fin de l’année 2019, le projet complet devra être soumis Toutes les autorisations devront être obtenues l'année prochaine Les travaux de constructions devront être entrepris en 2021 Le nouveau stade devra être opérationnel pour la saison 2024-25 Ce programme très, voire trop ambitieux, sera-t-il du gout de Sala, dont sa Mairie est propriétaire du Giuseppe Meazza ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. En effet, l’Italie a battu la Suède dans le cadre des Jeux-Olympique d’hiver 2026. Conséquence indirecte, le Meazza ne pourra pas être démoli aussi facilement étant donné qu’il accueillera la cérémonie d’ouverture. "Papy" fait de la résistance Il s’agit d’une victoire importante pour l’Italie sportive qui, avec Milan et Cortina, s’adjuge les jeux olympiques hivernaux. La cérémonie d’ouverture aura lieu au Giuseppe Meazza qui ne pourra donc pas être abattu pour laisser sa place à un stade flambant neuf désiré par le Milan Ac et l’Inter. Hasard du calendrier, c’est le jour de sa condamnation que le "Papy Meazza" dévoile de sa superbe en mettant à terre Stockholm et Aare qui représentaient la Suède. Une grande liesse s’est emparée du Coni à l’annonce du résultat du CIO, qui était représenté, avec les communes, à Lausanne. C’est qui le Taulier ? "La démolition du Meazza ? Nous verrons après 2026." – Tel est le message limpide de Giuseppe Sala, le Maire de Milan qui a toujours été partisan d’une rénovation. "La Commune est propriétaire du Meazza, si Milan et l’Inter veulent construire un autre stade, je peux leur dire simplement deux choses : Il faudra du temps Au final, je suis le patron du stade." Une phrase directement destinée au Président du Milan, Scaroni. "On retrouve, dans le dossier Milano-Cortina, la garantie d’avoir le Meazza toujours opérationnel en 2026. Fin de l’histoire. Après 2026, dans le cas où un nouveau stade aura été créé, nous déciderons de l’avenir du Meazza, mais pour l’heure, je peux vous confirmer dans des conditions optimales, qu’il sera le siège de la cérémonie d’ouverture." La politique s’en mêle Le moins que l’on puisse dire, c’est que la démolition voulue par les écuries milanaises prend une tournure politique. Le parlementaire européen, Pierfrancesco Majorino, qui est aussi concerné par les politiques sociales de la ville de Milan, n’a pas fait dans le détail : "Il est déconcertant de constater la façon d’agir de l’Inter et du Milan qui ont annoncé leurs intentions sur le stade situé à San Siro, en ignorant le fait qu’il réside dans une ville à qui il faudra rendre des comptes. Au-delà de cette incroyable information, c’est le jour même de l’attribution des Olympiades, que le Maire a du procédé à une objective et nécessaire mise au point. Il me parait sincèrement incroyable de voir qu'il y a des intérêts privés qui n'ont même pas l'intention de faire face aux besoins de tous et en l’occurrence avec le fait que la ville n'est pas qu’un simple tapis face à certains grands groupes." Réactions de l’Inter et du Milan À l’annonce des résultats, l’Inter et le Milan ont réagi. Les Nerazzurri y sont allés d’un tweet qui a exprimé sa satisfaction “IN CITTÀ! #Olimpiadi2026 a #MilanoCortina! @ComuneMI Fieri di avervi qui“ que l'on peut traduire par: "Dans notre cité #Olympiades 2026 a #MilanoCortina! @ComuneMI – Fier de les disputer ici" Scaroni fait marche arrière : "Ce secteur est Iconique, le Meazza est le Meazza, tout le monde le connait et personne ne veut aller autre part. J’aurais espéré voir les Olympiades dans notre nouveau stade. Il y a tant de raisons pour lesquelles nous devons le construire, dont celui direct que nous ne pouvons plus jouer, à deux, dans un stade en restructuration. Il s’agissait d’un défi impossible. Je n’ai jamais parlé de la possibilité que le Meazza puisse être détruit. Cette thématique n’est pas de notre ressort étant donné que l’enceinte appartient à la Commune de Milan." - Pinocchio Likes This Êtes-vous ravi de cette nouvelle, de ce sursis, ou étiez-vous partisan d’un nouveau stade dans l’immédiat ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. L'Information émane de l'Ansa, l'agence de presse italienne: L'Inter et le Milan Ac ont prit la décision de procéder à la construction d'une nouvelle enceinte... "Nous allons disposer d'un nouveau Meazza qui sera situé à côté de l'ancien, dans le même secteur que celui-ci où se retrouve l'actuelle concession. Le précédent se verra démoli pour laisser la place à de nouvelles constructions." Telle est la déclaration de Paolo Scaroni, le Président du Milan Ac, accompagné d'Alessandro Antonello, l'Administrateur-Délégué de l'Inter... Faites-vous cela ensemble ? "Absolument. La décision des clubs était attendue pour la fin du mois de juin et nous poursuivons le plan initial." a répondu Antonello. Malgré les pressions du Maire Sala, le Giuseppe Meazza sera démoli pour laisser place à une nouvelle enceinte qui devrait être opérationnelle, selon les prévisions, dans trois ans... Une page d'Histoire qui se tourne... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Présent aux Fuori Cinema Anteo, le Maire de Milan, Giuseppe Sala, est revenu sur la thématique du stade milanais. Voici ce qu’il déclaré à l’Ansa : "Avant de partir en vacances, je disposerais de tous les éléments. Les équipes ont entendu mes exigences relatives à un nouveau stade ou à une rénovation du Meazza. Mon souhait est qu’ils trouvent la motivation nécessaire pour remettre à niveau le Meazza, mais s’ils me disent qu’ils veulent disposer d’un nouveau stade moderne et s'ils n’ont pas peur de faire des travaux tout en jouant, je ne peux que les écouter." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Au petit jeu des meilleures affluences européennes, le Borussia Dortmund domine toujours. Avec une nette avance sur le second, le FC Barcelone, les allemands sont dans une autre dimension. Notons aussi l'affluence du Bayern, 75 000 spectateurs de moyenne, exactement la capacité du stade. Il est donc complet à chaque rencontre, sans exception ! En Italie, l'AC Milan progresse (+3%) et s'approche du top 10 mais c'est l'Inter qui fait forte impression en rentrant dans le top 5. Pour la quatrième année consécutive nous dominons la botte, avec 61 444 spectateurs en moyenne. Dans le même temps la Juventus reste limité par son "petit" Allianz Arena et n'est que 30e, tandis que le Napoli s'effondre totalement (26e en 2018 ; 44e en 2019). La Bundesliga domine, elle y place dix équipes. S'en suit la Premier League avec huit teams, la Liga (6), la Serie A (3) et enfin la Ligue 1 (3). Cependant c'est bien le championnat italien qui enregistre la plus forte progression avec +2.9%.
  21. Les supporters de l'Inter sont toujours les plus présents, 65 000 tifosi sont attendus contre Empoli. La Gazzetta fait le point sur ce qui pourrait être une saison record. L'Inter mérite-t-elle d'aller en Ligue des Champions ? Seul le terrain peut apporter une telle réponse. Cependant en dehors le constat est sans appel, les tifosi nerazzurri sont au top. Le public du Meazza explose tous les records et contre Empoli, il sera de nouveau là pour pousser l'équipe vers la qualification. Le club a communiqué que le troisième anneau sera ouvert pour la rencontre face aux toscans, ce qui certifie que le match sera très attendu, 65 000 spectateurs devraient y assister. Un chiffre qui peut encore être revu à la hausse. On observe un net bond en avant du nombre de tifosi par rapport à la saison précédente, selon la Gazzetta dello Sport. Il y a un an l'Inter finissait la saison sur une moyenne de 57 529 spectateurs, cette saison le mur des 58 000 sera surpassé. C'est un nombre assez conséquent, si on prend en compte le match contre Sassuolo en janvier disputé à huis-clos en raison de l'affaire du racisme contre Koulibaly lors d'Inter-Napoli. La moyenne réelle devrait donc se situer au-dessus des 61 000 spectateurs/match. Pour trouver des moyennes aussi hautes, il faut remonter aux temps de Ronaldo et Vieri entre les saisons 2001-2002 et 2002-2003. ®Samus - internazionale.fr
  22. Le club a publié un communiqué en vue du match opposant l’Inter à Empoli. "La Passion des Tifosi de l’Inter, la Chaleur du Meazza, nous devons nous préparer à offrir encore une fois, une aide supplémentaire à nos joueurs. Ce dimanche 26 mai, l’Inter foulera le Meazza pour le dernier match de la saison 2018/2019. Il s’agira d’une rencontre décisive où il faudra franchir l’ultime obstacle pour atteindre notre objectif." Le troisième anneau sera ouvert L’Inter souhaite donc voir un Meazza volcanique pour la réception d’Empoli, pour ce faire, le troisième anneau a été ouvert et des offres spéciales ont été émises : Pour ceux qui sont âgé de moins de 30 ans, le billet coûtera 20€. Il sera possible également de le combiner avec un billet pour tout tifosi âgé de moins de 18 ans pour 10€ Pour les -18 ans seuls, peu importe le secteur sélectionné, le billet coûtera 20€ Pour les -5 ans, donc les enfants ayant jusqu’à 4 ans accompli, ceux-ci pourront rentrer gratuitement. Il va de soit qu’ils doivent être accompagné d’un adulte. Pour les plus jeunes des tifosi, il vous faudra vous rendre à l’Ingresso 9 en présentant le billet adéquat reçu, un document d’identité et le certificat de naissance de l’enfant Où trouver les billets ? Les billets sont encore en vente sur inter.it/tickets, il vous est possible de choisir directement votre place via la carte du Stade et sans commissions supplémentaires. Des billets seront également disponibles au point de vente du Stade, à l’Inter Store Milano de la Galleria Passarella (MM San Babila) et via plus de 1 000 points de ventes de Vivatickets Le Saviez-Vous ? Beppe Bergomi, Zio pour les intimes, a adressé un message aux tifosi: "Ce match sera aussi déterminant dans sa gestion émotionnelle, il faudra réussir à contrôler son anxiété, la tension, la peur. Les Tifosi devront aussi travailler sur leur mental, car il n’y a pas que les joueurs qui ne respirent pas la sérénité. Durant cette semaine, nous ne devons pas perdre trop d’énergie." "Je connais bien les tifosi de l’Inter. Si après 15 minutes, l’équipe n’est pas parvenue à débloquer la rencontre, ils peuvent instaurer de la pression, à laisser monter la tension. Ce qui est sûr, c’est que l’équipe se retrouvera immédiatement en difficulté si elle n’a pas sur le terrain des joueurs avec une forte personnalité." "J’invite donc les Tifosi à se montrer proche des joueurs, à les aider, à les motiver du début du match, jusqu’à la fin. Cette rencontre face à l’Empoli est une rencontre typique où l’on peut gagner uniquement avec l’union parfaite des Tifosi et de l’Équipe. Comme cela s’est d’ailleurs produit, il y a un an, face à la Lazio." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. L’Inter et le Milan sont prêts, le dossier du projet devrait prochainement être envoyé à l’Administration Communale dans un délai de trois semaines. Il s’agit d’un projet ambitieux, à hauteur de 700 millions d’euros qui verra l’enceinte construite en plein cœur du quartier de San Siro. Une enceinte avant-gardiste Il s’agira d’un lieu moderne, composé de restaurants, de centre commerciaux, d’hôtels, de parking souterrain et ouverts à d’autres services. Un lieu capable de vivre sept jours sur sept, capable d’impacter l’entièreté du quartier. Dans les plans actuels des deux clubs, il sera érigé à côté du Meazza, à l’emplacement des parkings. La destinée logique du Meazza sera sa démolition étant donné qu’il sera impossible de disposer de deux monuments pareils dans un espace si confiné. Construire un nouveau stade de 60 000 personnes prendra au moins 4 ans dont une année et demi pour l’obtention des autorisations, et les deux ou trois années restantes pour les travaux. 2024 En théorie, les équipes milanaises pourraient débuter la saison 2023-2024 dans ce nouveau stade, ou au grand maximum, la saison suivante. Reste à présent à discuter de ce dernier autour de la table Communale où seront convoqués les différents composants afférents à ce type de dossier : La Région, la Province et la Commune discuteront de la fiabilité et de la viabilité du projet. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. L’Inter connait une explosion de ses recettes au stade pour cette saison 2018-2019. En effet, le Meazza est chaque semaine couvert de bleu et de noir, à point tel que l’Inter se dirige vers une saison record. Outre le fait que le club ait fait Sold-Out face à la Juve, malgré le fait que cette dernière ait remporté mathématiquement le Scudetto, via les 40 000 abonnés et les ventes annexes, un nouveau record de recettes a été établi : les 5,3 millions d’euros, précédent record, face aux Bianoconeri, ont été surclassés. Cette saison, les Nerazzurri ont l’honneur de viser le millions de spectateur en Serie A . Aujourd’hui, nous en sommes à 905 000 tifosi, dont 200 000 présents en Ligue des Champions et 23 000 face à la Lazio. Pour ce dernier match, il y a lieu de retenir la sanction envers la Curva Nord. La moyenne de cette saison à domicile dépasse les 60 000 spectateurs Une première depuis la saison 2002-2003. Les Tifosi se sont donc réapproprié le Meazza avec une croissance importante ces dernières saisons: Le point le plus bas remonte à 2013-2014 avec 37 000 tifosi en moyenne. Par la suite, les chiffres n’ont fait que monter saison après saison. Le mérite en revient aussi au Club qui vise à optimiser les recettes des grandes affiches, principalement face au Milan et à la Juve, et lors des compétitions européennes, comme la Ligue des Champions où il essayait de répondre aux demandes des tifosi. Via des offres, des promotions, comme ce sera à nouveau le cas face au Chievo Vérone, le lundi 13 mai prochain à 21h00 où pour fêter la Fête des mères, il y aura des réductions pour les femmes et les enfants de moins de 18 ans pourront s’offrir des tickets pour la somme de 10 euros. Il s’agit aussi d’une autre façon d'attirer un public "moins intéressé", en proposant tout de même un nombre important de présence au stade. Cette stratégie fonctionne étant donné que l’Inter est le 7ème club européen au niveau de la moyenne d’affluence, avec 60 400 tifosi. Dans ce classement si particulier, l’Inter pourrait dépasser Schalke et se rapprocher de la cinquième place occupée actuellement par le Real Madrid. Du point de vue économique, l’Inter clôturera sa saison avec une nouvelle recette record au Meazza. Plus de 45 millions d’euros sont rentrés dans les caisses selon Calcio&Finanza, ce dernier prenant en compte la billetterie, les abonnements et l’Hospitality. Il s’agit d’un encaissement jamais atteint dans l’histoire Nerazzurra, avec une augmentation de prêt de 40% si l’on se base sur la saison 2017/2018 qui n’avait atteint "que" 32 millions d’euros. L’organisation de l’Hospitality et la qualification en Ligue des Champions ont permis à l’Inter de grandir au niveau de ses recettes, dans cette première saison où elle est totalement gérer en interne depuis la résiliation du contrat avec Infront. En attendant de disposer de nouveautés sur la thématique du stade, l’Inter sait qu’elle peut compter sur ses tifosi pour repeupler le Meazza et aider à améliorer ses comptes. 906 Brothers of The World Peu avant le Derby d’Italie, l’Inter a mis en avant le nombre d’Inter-Club sur les 5 continents. Comme déjà indiqué, la croissance de l’Inter passe également hors des terrains et surtout via les Inter Club. En effet, ces dernières années, les Inter Clubs se sont multipliés en Europe et à travers le monde. De fait, l’Inter a voulu les mettre à l’Honneur! Voici la représentation des tifosi. Il y a en tout 906 Inter-Club: 827 en Europe 54 en Asie 17 en Amérique 6 en Afrique 2 en Océanie L’Inter confirme donc être la plus "Internazionale" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...