Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'stefano sensi'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Groupes de produits

  • T-Shirts Collection 2020
  • T-Shirts Logos
  • T-Shirts Art Portraits

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

50 résultats trouvés

  1. Antonio Conte s’est livré à Inter Tv à quelques heures de la réception, au Giuseppe Meazza, du Brescia de Sandro Tonali... "Il n'y a eu que très peu de temps pour préparer la rencontre face à Brescia, mais nous savons quel est notre objectif : faire une bonne partie et chercher à obtenir le maximum, donc les trois points. Nous savons que nous disputons un mini-tournoi et nous sommes dans l’obligation de l’emporter." Parme "Subir un partage des points à domicile face à Sassuolo à la 90’ vous donne un coup derrière la tête au niveau psychologique. Ensuite nous avons joué contre une équipe en bonne santé : Parme. Je reste satisfait de la prestation, surtout en seconde période, où j’ai vu une réaction des joueurs." "Nous avions encaissé un but plus qu’évitable mais nous avons tout de même été bon pour rester sur nos pieds, pour rester sur le ring et pour finir par emporter la rencontre en engrangeant trois points extrêmement importants, face à une équipe qui a de bonnes valeurs." Buteurs "Il y a beaucoup de choses positives. Il faut voir si l’on veut voir le verre à moitié plein ou à moitié vide. Nous devons continuer notre chemin, continuer à travailler et à nous améliorer, en sachant que nos adversaires ont un très grand respect lors de nos confrontations." Turnover "Jouer de façon si rapprochée, et avec ces températures, commence à consommer des énergies et c’est normal, surtout en fin de rencontre. Ce sont des changements importants. J’ai la possibilité d'insérer des forces vives dans le match et d'apporter plus de vitalité à la manœuvre avec ceux qui sont sur le banc, car on peut faire 5 remplacements." "Face à Parme, il nous manquait aussi Skriniar pour suspension. En jouant tous les 3-4 jours, il est nécessaire de faire de la rotation par obligation et pour ne pas risquer des blessures. Face à Sassuolo, je ne voulais pas risquer Nicolò Barella qui était marqué par la fatigue." "Il y a des situations nouvelles auxquelles faire face en faisant usage de sa tête et j’ai une grande confiance envers tous les joueurs, je sais ce qu’ils savent faire sur le terrain, ils s’entraînent tous bien, il est donc juste de faire tourner, l’important est que même si on change l’ordre de ceux qui sont insérés, le résultat ne change pas et qu’il s’agisse d’une victoire." "J’ai confiance en tout le noyau et actuellement nous souffrons aussi du manque de présence au milieu du terrain. Brozovic et Vecino sont très proche d’une récupération immédiate, pour Stefano Sensi, il faudra un peu plus de patience." "Les joueurs savent que dans une rencontre, il y a un onze de base et qu’il y aura des remplacements, surtout dans les postes qui demande une grande dépense énergétique, et il faut permettre une alternance en jouant tous les trois jours, aussi bien durant la rencontre, mais aussi match après match." "Celui qui rentre donne toujours le maximum, comme ceux qui débutent la rencontre, parfois cela peut s’avérer déterminant, parfois pas. Je me souhaite que d’ici à la fin de la saison, que ceux qui composent le 11 de base, ainsi que ceux qui rentrent en cours de match, s’expriment toujours en se donnant à 100 %." Brescia "Je m’attends à un Brescia qui se présentera au Meazza pour obtenir un résultat, car ils ont besoin d’engranger des points sur chaque terrain, il faudra donc faire très attention, tout en sachant que, dans le même temps, nous sommes aussi assoiffés de points et que nous voulons l’emporter." Stellini "Pour Stellini, c’était un début optimal, je suis très content du Staff, du travail qu’il réalise et des rapports qui se sont créés avec les joueurs, j’étais très serein sur ce point de vue." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Cristian Stellini, l’entraineur-adjoint de l’Inter, s’est livré en conférence d’après-match suite à la victoire ô combien difficile de l’Inter au Tardini de Parme. Son interview à Inter TV "Nous sommes très satisfaits du résultat et de la manière dont nous l’avons obtenu. Nous sommes parvenus à inverser méritoirement le résultat, malgré des difficultés, vu que nous avions encaissé un but et que chaque contre nous mettait en difficulté." "Nous nous sommes créés beaucoup d’occasions, nous rentrons à la maison avec un résultat et la satisfaction d’être une équipe qui n’abdique pas, qui se bat, qui a de l’orgueil. Ce sont des valeurs importantes et les garçons m’ont donné satisfaction ce soir." Une Inter moins brillante ? "En ce moment, nous devons faire tourner de nombreux joueurs et ce n’est pas par choix technique. Nous avions deux défenseurs qui ne jouaient pas avant le Lockdown. Parme a récolté beaucoup de points et ils sont septième au classement, ils sont valeureux et disposent d’attaquants très forts. Gervinho et Kulusevski ne peuvent pas être sous-estimés. Je reste confiant et satisfait, je sais que l’on doit s’améliorer." "Nous savions que nous allions souffrir, mais nous avons créé tellement. Et je le savais : avant le Lockdown nous avions débuté un parcours difficile à moyen terme et à présent, nous y sommes encore plus. Les difficultés ont augmenté, nous avons aussi inséré des joueurs en changeant notre façon de jouer." Le classement ? "Quand tu es derrière, cela dépend aussi des autres. Nous devons faire notre championnat, un pas à la fois et jouer avec de l’envie. Je suis convaincu que l’on pourra en retirer des satisfactions. Eriksen n’est pas le seul qui a du mal. Chaque journée est différente, il faut savoir rester dans le match, il devait le faire, comme tous les autres. Il travaille très bien, est déterminé et appliqué, je ne peux qu’en être fier." Deux buts inscrits par des défenseurs ? "Nous avons gagné 2-1, mais d'autres joueurs ont aussi eu des occasions et pas uniquement nos défenseurs. Nous aurions pu en inscrire d’autres avec Gagliardini, Barella, Lukaku et Lautaro." Lautaro ? "Il a fait un bon match, il est venu souvent en aide à l’équipe. J’ai vu un gars très motivé qui a fait ce qu’il devait faire." Interview à Sky Sport "C’est une victoire amplement mérité. Au-delà d’une série d’occasions que nous avons concédé à Parme. Nous savions que c’était l’une des équipes les dures à affronter. Nous avons construit la rencontre, créé pas mal et au final, ce résultat est mérité." Les buts encaissés ? "Nous avons analysé les phases de jeu face à Sassuolo, nous analyserons aussi la rencontre de ce soir. En ce moment, ce n’est pas facile que tous soient disponibles. Deux joueurs, ce soir, étaient alignés pour la première fois depuis quatre mois en défense. Ce n’était pas facile, surtout lorsque tu as des clients tel que Gervinho et les autres attaquants parmesans." "Nous avons encaissé 5 buts sur 8 tirs lors des précédentes rencontres, nous avons besoin d’analyser le tout jusque dans les moindre détails. Il fallait s’attendre à une réponse importante et les garçons l’ont apporté. Je suis content, car ceux qui sont rentrés ont fait et feront la différence." "Nous n’avons pas toujours su trouver nos deux attaquants qui combinent ensemble. Ce sont des choix qui évoluent matchs après matchs. Toutefois, lors de ces trois derniers matchs, nous nous sommes créés énormément d'occasions. Nous devrons concrétiser les occasions qui se proposent à nous. Nous devons savoir que nous avons changé des choses, que nous devons grandir. Nous avons inséré un Trequartista et il faut s’améliorer, chercher l’imprévisibilité. Nous avons souffert, mais nous avons proposé énormément." "Nous devons travailler, il faut s’améliorer. Il faut aller de l’avant et se féliciter lorsqu’il le faut. Ce soir nous avons joué et réagi et ce n’était pas simple. Nous ne devons pas attendre, lorsque l’on insère de la nouveauté, que tout soit lisse et parfait immédiatement. Les parties se gagnent aussi mentalement, dans la difficulté, où il faut attendre le bon moment. Ce n’est pas que du beau jeu. A Naples, nous avons bien joué, mais nous n’avons pas gagné. Je crois en ce parcours, en ces joueurs et en cette envie de continuer." "Au milieu du terrain, il nous a manqué des éléments fondamentaux tels que Sensi et Brozovic. Les attaquants, lorsqu’ils font face à une période composée d’erreurs devant le but, t’ouvrent un vortex qui t’emporte. Nous devons attendre le bon moment avec eux, même s’ils ont déjà inscrits beaucoup de buts." Roberto D'Aversa, entraîneur de Parme "Je crois que Stellini a vu une rencontre totalement différente, mais ils ont gagné et il a donc raison. Chacun peut dire ce qu’il veut, mais le déroulement de la rencontre ne correspond pas au résultat. Nous ne proposions pas que des contres, nous avons tellement créés. L’amertume et que je me devais d’être meilleur pour enseigner à mes joueurs d’être plus malicieux." "Kulusevski, par exemple, à continuer à courir sur 10 mètres pour contenir Barella, en étant déjà averti. Il y a quelqu’un qui n’était pas dans son match ce soir. Je trouve que seul le Capitaine doit parler et personne d’autre. Mais cela ne doit pas s’avérer contre-productif sur la dynamique d’une partie." "Je ne crois pas que Kucka méritait un avertissement pour avoir gagné du temps. Cornelius est l’un des joueurs les plus corrects d’Europe. Faites-vous vos propres idées. L’Inter a été bonne pour exploiter ses attaquants et jouer tout en largeur." "Nous avons bien défendu, tout en nous créant de nombreuses occasions. Je dirai juste à l’équipe que nous avons perdu un match que nous avons totalement dominé." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Alors qu'il est toujours indisponible, Stefano Sensi est à Munich au chevet du célèbre professeur Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt. Comme le rapporte le Corriere dello Sport, il lui a déjà rendu visite en décembre et le but ici est de comprendre la raison de ses blessures musculaires à répétitions, qui ont totalement gâché sa saison. L'objectif de Sensi est de pouvoir disputer la dernière partie du championnat et de devenir une alternative clé pour Antonio Conte, au regard de l'enchainement des matchs, notamment lors de l'Europa League. Le journal précise : « L'Inter n'a aucun doute sur son rachat à Sassuolo et, si la collaboration en le staff médical du club dirigé par Volpi et Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt ramènera Sensi au sommet, le club sera convaincu d'avoir fait un excellent achat cet été. » ®gladis32 - internazionale.fr
  4. C’est la question que tous les tifosi se posent : Pourquoi en l’absence de Marcelo Brozovic, Nicolò Barella n’a-t-il pas été aligné ? La réponse semble trouver son origine sur la "malédiction" actuelle touchant ce secteur. Matias Vecino, Stefano Sensi et à présent Marcelo Brozovic, sont tous blessés. S’il est exclu que la jeune pépite était blessée, il semblerait qu'Antonio Conte ait eu peur de le perdre également sur blessure. Sassuolo sachant jouer dure sur l’homme. Vu le contexte actuel décrit ci-dessus, Antonio a jugé qu’il était inutile de lui faire courir un risque, mais de le laisser se reposer. Le but de la manœuvre étant de gérer au mieux un turnover, avec l'idée de disposer ses meilleurs éléments pour attaquer le final de la saison. Cautionnez-vous la prise de risque calculée par Antonio Conte ? L’auriez-vous aligné au risque de le blesser ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Alexis Sanchez et Victor Moses feront-ils toujours parti de l’Inter après ce 30 juin 2020 ? Cette question légale a été mis en lumière par le Corriere Dello Sport. En effet, en cas de désaccord avec les clubs propriétaires des deux joueurs, Manchester United et Chelsea, les deux joueurs pourraient retrouver la Premier League plus tôt que prévu. Résumé de l’article Il est important de souligner que le protocole officialisé par la Fédération Italienne de Football, la FIGC, autorise une prolongation des contrats des joueurs actuellement en prêt sec, en prêt avec droit et/ou obligation de rachat, jusqu’au 31 août 2020. Mais cette norme n’est valide que pour les clubs italiens. Si cela confirmera les présences de Stefano Sensi, Nicolò Barella et Cristiano Biraghi, il n’en va pas de même pour le chilien et pour le nigerian Alexis Sanchez La volonté du joueur et de rester jusqu’à la fin de la saison, voir même au-delà du 31 août. Le problème est de définir les bases d'un accord avec United. Giuseppe Marotta et Piero Ausilio y travaillent, mais selon certaines rumeurs de la presse anglaise, il y a plusieurs réticences: Manchester souhaitant profiter de la situation. Toutefois, de retour à United, Sanchez percevrait à nouveau 15 millions d’euros net par saison. Actuellement, l’Inter n’en paye qu’un tiers. Toutefois, United auraient annoncé assouplir sa décision, dans le cas où l’Inter viendrait à discuter du rachat du joueur. Victor Moses La position du nigérian est presque similaire à celle d’Alexis Sanchez. La différence réside dans le fait que l’Inter dispose d’un droit de rachat. Toutefois, selon le Corriere Dello Sport, l’Inter n’aurait pas l’intention d’activer cette clause : "retenant non-stratégique le fait d’investir 12 millions d’euros pour un joueur qui est actuellement le réserviste de Candreva." L’idée serait donc de faire usage de cette somme pour un potentiel titulaire la saison prochaine Paradoxalement, le temps joue en faveur de l’Inter, étant donné que nous sommes à quelques jours du 30 juin 2020 . Toutefois, en cas de désaccord, le départ d’Alexis Sanchez, unique alternative valide à la Lula pourrait s’avérer extrêmement problématique pour Antonio Conte.... Le Saviez-Vous ? Outre le rachat du joueur, selon le Daily Mail, United serait plus enclin à traiter avec l'Inter, si elle venait à écarter Alexis Sanchez de de l’Europa League. En effet, les deux clubs sont toujours en compétition et pourrait donc s’affronter dans le tour final du tournoi.. Cautionnez-vous le comportement de Manchester United ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Lancé dans la course au titre, l’Inter d’Antonio Conte recevra ce mercredi soir, à 19h30, Sassuolo au Giuseppe Meazza. Dans cette optique, le natif de Lecce s’est livré à Inter TV. Etat de forme de l’adversaire "La partie ne doit pas être sous-évaluée, Sassuolo a proposé de belles choses face à l’Atalanta en se créant des occasions que l'équipe n’a pas su capitaliser. Nous devrons faire attention, car nous allons affronter une équipe en bonne santé, une équipe qui propose un football pro-positif." "Nous devrons avoir le bon état d’esprit et la juste détermination, ce ne sera pas facile car nous allons rejouer après très peu de jours de repos, mais nous savons que nous devrons réaliser une prestation optimale et rentrer à la maison avec les trois points." Quel sera l’état d’esprit de Sassuolo ? "Il sera utile de voir l’évolution de la rencontre. Nous allons affronter une équipe qui aime jouer au football, nous devrons être bon en phase de non-possession pour les attaquer au bon moment, car ils sont très bons pour repartir de derrière." "Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour nous préparer, mais nous savons quel type d’équipe nous allons affronter, j’en connais les qualités et les défauts." Y aura-t-il une rotation ? "Avec cette cadence et la chaleur, par la force des choses, il y aura de la rotation. Je ne peux pas broyer les joueurs et il doivent aussi se reposer, car une fois à court de force, ce sera difficile de se reprendre." "Je chercherai à mettre au repos ceux qui en auront besoin, j’ai une grande confiance envers ce noyau. J’espère connaitre le moins de contre-temps possible, c’est quelque chose qui vaut pour toutes les équipes. Il sera important que tous répondent présent." Vous avez perdu sur blessure Sensi et Brozovic… "Il y a aussi Vecino qui est touché, à la suite d'un problème au genou qui l’a tourmenté durant toute la saison. J’espère le récupérer. C’est inévitable de voir des contacts au milieu du terrain, nous devrons songer à y réfléchir." Probable formation selon la Gazzetta Dello Sport Lukaku et Lautaro ont inscrit 30 buts, avez-vous déjà eu un duo aussi prolifique ? "Je n’aime pas les statistiques, j’aime avoir des attaquants qui marquent toujours et qui occupent un rôle important. Je les considère comme des finisseurs. Ils font de belles choses et j’espère qu’ils vont continuer comme ça." L’Inter de Conte mérite-t-elle une note positive ? "Il faut attendre la fin de la saison pour tirer les conclusions, mais j’estime que nous avons très certainement bien travaillé avec des garçons qui se sont montrés très disponible. J’estime que nous avons posé les bases pour disposer d’une Inter solide pour ce présent et pour le futur." La Juve a gagné, est-ce important de jouer avant ou après ? "Je me suis retrouvé dans les deux situations, il est normal que celui qui est devant est le patron de son propre destin. Qui gagne fait son devoir et les autres doivent augmenter le régime moteur pour maintenir la cadence." "La Lazio et la Juve ont fait mieux que nous, c’est le classement qui le dit, ils disposent d’une meilleure marge d’erreur. Pour nous, chaque match est vital, nous ne disposons pas d’une grande marge d’erreur si nous voulons continuer et tout casser jusqu’au bout du bout." Sans public, les joueurs vous entendent mieux depuis votre banc… "Je participe beaucoup aux matchs, avec ou sans public. Mes joueurs ont l’habitude de m’entendre, c’est normal aussi qu’il est plus dur de faire passer le message en présence du public, mais nous avons besoin de revoir les gens au stade, je veux qu’ils nous transfèrent leur passion." "Cela m’irait mieux aussi car je dois faire très attention ici , quelques fois des mauvais mots peuvent m’échapper, c’est déjà arrivé… (il rit)" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. S’agira-t-il de la blessure de trop ? Celle qui mettra un terme à l’aventure Nerazzurra de Stefano Sensi ? Comme le révèle Skysport, le milieu de terrain Marchigiano a quitté ce matin le Suning Training Centre d’Appiano Gentile blessé. Le joueur est victime d'un étirement musculaire à la cuisse droite. Sensi sera soumis à des examens soit dans le courant de la journée, soit durant celle de demain. Le temps de récupération est à définir. C’est une année compliquée pour l’ancien de Sassuolo. Après un début de saison optimal avec des buts face à la Sampdoria et Lecce, il s’est blessé à de nombreuses reprises depuis octobre. Un problème aux adducteurs, une rechute le mois suivant, le mollet en janvier, un problème au pied en février." Faut-il toujours parier sur le lutin italien ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Le football est de retour en Italie ! L'Inter revient sur les terrains ce samedi, au stade San Paolo à Naples, pour la Coppa. Le but est de renverser le 0-1 de l'aller au Meazza. Selon les rumeurs venant d'Appiano Gentile, Antonio Conte semble miser fort sur un 3-4-1-2, pas trop éloigné de son 3-5-2. En détail, la disposition du milieu change. Brozovic revient dans le bloc, avec un rôle qu'il avait sous Spalletti. La vraie nouveauté, c'est le rôle spécialement conçu pour Eriksen. Inutile de faire demi-tour, Conte réfléchit à ce changement depuis la reprise. Il souhaite mettre le danois dans les conditions idéales pour son éclosion. Placer Eriksen derrière Lukaku et Lautaro ne signifie pas seulement l'opportunité pour lui de prendre en charge le jeu, ce qu'il aime le plus, mais surtout de le décharger des tâches défensives et des demandes tactiques. Une nouveauté qui donne plusieurs interrogations, qui demanderont du temps. Sensi On ne dit pas qu'il est sacrifié, mais il faudra garder un œil sur lui. En effet, si l'ancien de Sassuolo offre plus de garanties, il est possible de retrouver le modulo classique 3-5-2. D'un autre côté, la meilleure Inter a été vue avec un Sensi à 100%, donc avant le 6 octobre et cette blessure qui handicape tant le joueur. L'arrêt de trois mois a peut être joué en sa faveur. ®gladis32 - internazionale.fr
  9. L’Inter travaille toujours plus pour s’assurer les services du milieu de terrain marchegiano, Stefan Sensi, prêté par Sassuolo sur base d’un droit de rachat. C’est un fait, Stefano a convaincu l’Inter et malgré une saison perturbée et une série de blessures qui l'aura contraint à ne collecter que 17 présences toutes compétitions confondues, le club a décidé de confirmer l’achat du joueur, sous d’autres conditions L’analyse de Calciomercato.com "Antonio Conte a déjà marqué son accord, c’est à présent Marotta qui doit définir les bases d'unaccord avec le club emilien pour le transfert, à titre définitif, du joueur. Une rencontre est déjà planifiée à la mi-juin : La Direction Nerazzurra rencontrera Giovanni Carnevali, le Directeur Sportif Neroverde pour définir des modalités du rachat." L’idée actuelle est celle de proposer une somme cash révisée à la baisse. Si le joueur sera transféré contre la somme de 25 millions d’euros, 5 millions d’euros peuvent déjà être décompté suite au prêt onéreux de cette saison. Ceci étant dit, Marotta souhaiterait insérer à la transaction le prêt du défenseur Gravillon et insérer en contrepartie technique Marco Sala. "Il n’y a aucun doute sur l’issue de la transaction : La volonté de tous est de parvenir à un accord, avec Stefano Sensi qui, une fois celui-ci acté, sera à considérer à tous les effets comme un joueur de l’Inter." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. La pandémie du Covid-19 a provoqué la mise en stand-by de toutes les compétitions sportives. Si en Italie, la situation n’est pas clairement définie, d’autres championnats, sur base de décisions gouvernementales, ont mis la clé sous la porte pour cette saison Cette mise à l’arrêt forcée va redistribuer les cartes. Si la Lazio tournait en surrégime en Serie A, forte de s’être faite volontairement mise hors-course dans les autre compétitions, pour ne disputer qu’un match par semaine, à présent tout ce beau petit monde sera sur le même pied d’égalité. Et cela vaut aussi pour les joueurs arrivés durant la trêve hivernale. Pour rappel, Giuseppe Marotta a offert à Antonio Conte, Christian Eriksen pour 20 millions d’euros. Problème, le joueur était en méforme totale étant donné qu’il ne jouait que très peu à Tottenham. Vu l’arrêt du championnat, l’écart entre Christian et les Nerazzurri a été résorbé, tous reprendront sur un même pied d’égalité et c’est précisément une occasion en or à saisir pour le danois. Comme le souligne Tuttosport, le parcours d’Eriksen est similaire à celui de Stefano Sensi, même si les deux présentes des profils différents. A présent, le danois sera au même niveau que ses équipiers, et que ses adversaires, il pourra donc occuper, suite au travail de fond de Conte, le rôle de Trequartista tant attendu. Selon le quoditien turinois, Antonio Conte évaluerait aussi une adaptation de son 3-5-2 en un 3-4-1-2. Pour ce faire, Christian devra répondre positivement aux exigences de son entraîneur Pensez-vous que ce soit le moment ou jamais de lancer Christian Eriksen dans le grand bain de la Serie A une fois pour toute ? Si bien sur la compétition reprends encore cette saison! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Les conversations vidéo avec nos joueurs se poursuivent. Aujourd'hui, Stefano Sensi nous a pratiquement ouvert les portes de son domicile pour répondre aux nombreuses questions posées par les fans via les réseaux sociaux. Le milieu de terrain a commencé par s'attarder sur la situation délicate que nous traversons tous. "Beaucoup de choses ont changé, maintenant, de toute évidence, la vie quotidienne est perturbée, mais nous devons rester à la maison pour le bien commun, c'est une situation difficile qui, espérons-le, passera rapidement." A propos de ces coéquipiers : "Barella et moi nous nous sommes très bien entendus dès le départ, nous nous connaissions déjà en équipe nationale, nous avons des âges similaires, nous nous entendons bien sur et en dehors du terrain. C'est un grand joueur. Dans l'ensemble, je m'entends bien avec tout le monde, Brozovic, Barella, Gagliardini, Vecino, Eriksen, Borja Valero, tous. En général, nous sommes une équipe très soudée, un groupe vraiment fort et ils me manquent tous. Si je devais donner deux noms, je dirais Brozovic et Handanovic parce que nous nous taquinons beaucoup. Nous nous entendons très bien. Qui sont les plus sympas ? Brozovic, Barella et Lukaku, mais tout le monde est prêt à se vanner et à se raconter des conneries à tout moment." Ses moments les plus importants sous la tunique noire et bleue : "Quand je suis arrivé à l'Inter, j'ai eu un sentiment étrange. De l'extérieur, je savais que je rejoignais un grand club, du fait de l'équipe et des gens qui y travaillent, mais une fois à l'intérieur, vous vous rendez compte que c'est encore plus grand que ce que vous aviez pu imaginer. Cela est principalement dû aux fans qui sont supers et vous font sentir que vous appartenez à une grande famille. Les moments liés à mes sentiments les plus forts sont mon premier but à San Siro, je me souviens encore du rugissement des fans et quand ils ont crié mon nom, j'ai eu la chair de poule. L'autre fois c'était mon entrée sur le terrain lors de mon premier match de championnat. J'avais imaginé quelque chose comme ça, mais voir ce stade plein de noir et de bleu était vraiment impressionnant. C'était aussi génial de jouer contre Barcelone, jouer au Camp Nou est incroyable, je follow Barcelone donc c'était doublement excitant." Épanouissement et travail de Conte : "Dès la pré-saison, je me suis entraîné avec une intensité différente et des mouvements différents, Conte m'a fait grandir en tant que milieu box-to-box. Je pense donc que mon amélioration cette année est due à l'entraîneur." La blessure ? "Je ne l'ai pas bien pris car une blessure est toujours quelque chose de négatif. Surtout si cela prend autant de temps pour récupérer. Voir mes coéquipiers s'entraîner et jouer alors que je devais m'asseoir dans les gradins, ce n'était pas cool. Mais je suis heureux que tout cela soit derrière moi maintenant." L'influence de Mancini et De Zerbi ? "Ils étaient tous les deux des entraîneurs importants pour moi, De Zerbi m'a beaucoup fait grandir et il m'a donné de la confiance en Serie A. Mancini a fait de même, il m'a donné confiance en m'appelant en équipe nationale et cela m'a aidé à progresser." Sur sa vie privée : "En ce moment, mon chanteur préféré est Ultimo. Ses chansons sont superbes, surtout les paroles. J'ai rencontré Giulia à la Cesena autour d'un verre et nous avions deux amis communs. Je ne voulais pas y aller, au départ, mais un de mes amis m'a convaincu et je l'ai rencontrée là-bas, donc c'était le destin. Ensemble, nous avons un tatouage d'un panda parce que c'est notre porte-bonheur. Depuis que je suis gamin, une autre de mes passions en plus du football a toujours été le tennis, c'est un sport que je pratique beaucoup. En tant que personne, je me définirais comme sociable et gentil, et en tant que footballeur, je préfère ne pas me définir car je dois encore beaucoup mûrir et je ne veux pas m'étiqueter maintenant." Ses idoles : "Mon milieu de terrain préféré serait composé de Pirlo, Iniesta et Xavi. Xavi a toujours été mon idole, tandis qu'Iniesta et Pirlo sont également deux milieux de terrain irréels." La C1 ou la Coupe du Monde ? "Si je pouvais choisir les deux, je le ferais bien sûr. la Ligue des Champions avec l'Inter et la Coupe du Monde avec l'équipe nationale. En ce qui me concerne, je suis heureux d’être allé aussi loin mais je ne peux jamais manquer d’ambition, donc je veux travailler dur et faire plus pour m’améliorer." Rédigé par Alex_J - Internazionale.fr
  12. L'ancien milieu de terrain Benoit Cauet a partagé sa conviction que le scudetto ne devrait pas être attribué cette saison compte tenu des circonstances extraordinaires. Dans un entretien avec le journal CalcioNews24, il a expliqué que : "Je pense que le plus important est que cette situation se termine, cela rendrait tout le monde heureux. La santé est la première chose qui doit nous venir en tête et nous devons penser à résoudre cette situation. Nous devons exactement savoir où nous voulons aller quand il viendra le temps de recommencer à jouer et comment permettre à tout le monde de finir à une saison qui sera complètement différente de toutes les autres. Une solution pourrait être les play-off, mais même là, tout le monde doit être d'accord. Je pense, qu'en fin de compte, le titre ne devrait pas être attribué. C'est une situation extrême, elle est complètement anormale." Antonio Conte "Un impact extraordinaire. Il a poursuivi le travail de Spalletti et a apporté son état d'esprit qui l'a aidé à gagner partout où il est passé. L'Inter joue un bon football. Il est intéressant de voir comment ils parviennent à s'accorder avec son système. Conte le connait par cœur et cela permet à ses joueurs de jouer de l'assimiler. C'est une superbe chose que l'Inter l'ait recruté comme manager. C'est quelqu'un qui jouit d'une très belle estime de la part de tous. Conte est un grand professionnel et il a un super impact." Stefano Sensi "Sensi est un joueur qui est venu après s'être fait les dents avec des équipes de niveau inférieur, mais dans lesquelles il avait toujours été le meilleur. C'est pourquoi l'Inter a évalué ce joueur avec une perspective très élevée. Il montre à la fois avec les nerazzurri et l'équipe nationale qu'il est extrêmement fiable. Il a les compétences techniques pour vraiment exploser et devenir un grand joueur." Christian Eriksen "Avec Kane, il a aidé Tottenham à arriver là où ils étaient. Il a de grandes qualités techniques et une grande vision. Il sait très bien jouer avec ses coéquipiers et de ce point de vue il donne quelque chose de différent à l'équipe de Conte. Arriver dans le football italien en janvier est très difficile pour un joueur qui a joué pendant de nombreuses années en Angleterre et qui a joué d'une manière complètement différente avec une vitesse et un rythme différents. Même si le système de Conte est beaucoup lié au tempo, en Italie, toutes les équipes sont très bien organisées tactiquement." ®alex_j - internazionale.fr
  13. Le passe-partout de l’Inter, Stefano Sensi, s’est livré à la Repubblica: "Le football est ma vie, mais actuellement, cela me fatigue d’y penser. Penser à rejouer n’est pas la priorité, je suis un citoyen comme les autres et je pense à ceux qui vont mal et à ceux qui sont entrain de mourir. Je pense aux médecins et aux infirmières en première ligne." Les entraînements "Le programme est similaire à celui que nous réalisons à la Pinetina. Nous devons maintenir élevé le rythme cardiaque. La différence est que nous ne touchons jamais le ballon. Quelque équipiers ont tenté de le faire à domicile, mais cela n’a pas de sens pour moi." Antonio Conte Mon rapport avec lui ? "Il est optimal. C’est plus plaisant que ce que l’on peut penser. Il est très direct et c’est quelque chose que j’apprécie. Il se comporte comme un paternel avec chacun d’entre nous, moi y compris." Guérison "A présent, je suis dispo et je le serai. Mais je pense que ce raisonnement est valide pour toute l’équipe." Coronavirus et quarantaine "J’apprends à cuisiner. Ma petite amie, Giulia, est diplômée en Hôtellerie. Elle m’apprend la cuisine : la viande, le poisson, les pancakes pour la première collation. "Dès que je pourrais sortir, j’irais revoir ma famille à Urbania, dans la province de di Pesaro e Urbino, là où je suis né. Cette zone de la Marche a été très touché par le Virus, même si l’on en parle que très peu. J’ai en ligne tous les jours mes proches, je suis inquiet." La solidarité ? "J’ai fait des dons à plusieurs hôpitaux et surtout à Pesaro e Urbino, j’en parle sur les réseaux sociaux afin que quelques tifosi suivent mon exemple." Calcio Le monde automobile ? "Mon père aurait aimé. Mais nous ses quatre garçons, nous aimions le football. Quand mes parents ont compris que j’étais sérieux, ils m’ont soutenu. A l’école, je n’étais pas un phénomène. J’ai quitté la maison à 12 ans pour jouer. J’ai commencer à toucher mon rêve à Cesena, en Serie B." Sensi le tifoso L’équipe que je supportais petit ? "Aucune, je suivais les championnats argentins et brésilien pour la technique. Mon cœur est à présent interiste. Petit, je rêvais de devenir gardien, mais la première que l’entraîneur m’a mis entre les poteaux, il n’a plus jamais voulu refaire l’expérience." "Mon idole est devenue Xavi, je l’ai étudié en vidéo. Cela me touche lorsque l’on me comparer à lui, mais sans que cela ne me monte à la tête." Processus de croissance "Je souhaite améliorer ma vision périphérique. Avoir ce coup d’œil rapide qui te permet d’influencer le déroulement d’une action et de faire la bonne passe. C’est quelque chose difficile à entraîner, mais j’y travaille." Christian Eriksen Si son arrivée complique mon parcours ? "Non, une grande équipe se doit d’avoir plusieurs grands joueurs pour chaque poste. Christian a joué au plus haut niveau, il a donné et il nous donnera un grand coup de main." Rêves "Je veux gagner avec l’Inter qui est ma maison, Jouer l’Euro en 2021 et avoir une grande famille." De grands objectifs pour un si petit bonhomme.... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Après un début de saison tonitruant, le parcours de Stefano Sensi sous le maillot de l’Inter a été semé d’embûche, a tel point que son rachat évident est, à présent, sérieusement remis en question. Analyse du Corriere Dello Sport "Arrivé à Milan l’été dernier en prêt avec un droit de rachat, la Direction de l’Inter a un accord verbal avec le club d'Emilie-Romane, mais les évènements extra-sportif et les blessures à répétitions ont fait naître de nouvelles évaluations" Report du rachat "Avec Sassuolo, il existe un engagement moral pour son rachat à titre définitif : Le Club de la Viale Della Liberazione devra débourser 27 millions d’euros. Il est inutile de dire que les pépins de nature physique ont fait émerger quelques doutes." "A cela, s’ajoute la crise provoquée par le Coronavirus. En somme, pour l’Inter, il devient bien plus compliqué de débourser une telle somme actuellement. Mais un Gentlemen Agreement, même s’il n’est pas écrit, est respecté à l’Inter." "Raison pour laquelle le club étudie une voie alternative : Demander à Sassuolo la prolongation pour une autre saison du prêt de Stefano Sensi avec un rachat final en 2021." Pack Promo L’Inter compte également aborder une autre thématique avec Sassuolo : L’éclosion de Manuel Locatelli n’est pas passé inaperçue. "Le milieu de terrain, âgé de 22 ans, qui était passé par Milan, est devenu l’un des piliers de l’équipe construite par De Zerbi . Pour lui, cela voudrait dire qu’il est prêt à faire le saut vers une grande équipe. S’il est vrai qui était formé chez un grand, il reviendrait à présent avec un profil et des perspectives bien différentes." "En somme, l’Inter compte recruter un troisième Neroverde après Politano à l’été 2018, Sensi en prêt en 2019." Validez-vous cette double négociation à en devenir ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. La fragilité physique et l’arrivée de Christian Eriksen pourraient remettre en question le futur de Stefano Sensi à l’Inter. Homme-clé lors des premiers mois de la saison, son calvaire a débuté le 6 octobre 2019 face à la Juve. Depuis ce jour, Sensi n’est plus redevenu le joueur vu lors des premiers matchs, à tel point que, selon la Gazzetta Dello Sport, l’Inter hésite à débourser les 20 millions d’euros requis par Sassuolo, étant donné que Christian Eriksen pourrait occuper également ce poste Analyse de la Rosea Statistiques Les chiffres d’aujourd’hui nous disent que le joueur a disputé 17 matchs, évolué 1005 minutes et a été 3 fois sur le terrain durant les 90 minute de jeu. Il a été 3 fois titulaire et a été écarté pour blessure durant 16 matchs. En 2016-2017, déjà à Sassuolo, Stefano n’avait pas disputé 15 matchs pour raison musculaire. En 2017-2018, il avait plafonné à 10 matchs, la saison dernière, il était « sain » Futur Le rachat est remis en question : "C’est vrai que Conte adore Sensi, mais avec Eriksen dans le noyau, son espace est réduit et sa fragilité reste une variable très risquée. Les relations entre Sassuolo et l’Inter sont au beau fixe, et la transaction pourrait être couronnée de succès suite à un accord moral entre Carnevali-Marotta." "Mais est-ce que le transfert sera acté ou l’Inter demandera un nouveau prêt ? Revenir au Top sera fondamental pour Stefano après la guérison de sa blessure: A à lui de prouver qu’il pourra de nouveau revendiquer d’être un joueur Da Inter." Valideriez-vous son rachat ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Même si nous ne sommes qu’au mois de février, l’actu mercato est bouillante en regard à Lautaro Martinez. Et même si l’argentin dispose d’une clause libératoire à hauteur de 111 millions d’euros, seul le cash pourrait permettre au Real Madrid, au FC Barcelone, voir à Manchester United de l’enrôler. Cette clause reste tout de même importante pour un jeune attaquant réalisant seulement sa seconde saison en Serie A. Et ce même s’il a déjà démontré qu’il se faisait respecter et qu’il respectait la compétition. Le seul club à se montrer sérieusement intéressé reste le FC Barcelone, lui qui a contacté l’Inter de façon formelle pour obtenir des informations sur le joueur et les prétentions du club Nerazzurro. Pour Barcelone, Lautaro est le digne héritier de Luis Suarez qui est âgé de 33 ans. De plus, l’argentin est sponsorisé par Leo Messi, sextuple ballon d’or et véritable institution en Catalogne. Si Lautaro présente donc le profil idéal, il n’existe qu’un seul point négatif : le prix fixé à 111 millions d’euros. En effet les Culés ne sont financièrement pas capable de débourser une telle somme en cash, et ce pour des raisons liées au Fair-Play-Financier. Toutefois, les catalans tente de séduire le duo formé par Marotta et Ausilio en proposant une alternative : insérer des contreparties techniques. Comprenez des joueurs en plus d’une somme jugée correcte par les Blaugrana, le tout afin de pouvoir en retirer également des bénéfices financiers. Le FC Barcelone serait donc disposé à verser 70 à 80 millions d’euros cash plus un ou deux joueurs qui ne rentrent plus dans le projet technique. Parmi eux, on retrouve Arturo Vidal, un joueur qui plait énormément à Antonio Conte, qui aurait déjà pu rejoindre Milan durant cet hiver. De son côté, Beppe Marotta a déjà informé les catalans d’une fin de non-recevoir. L’histoire professionnelle du Padrino est caractérisé par des reventes sur la carte impensables, avec un renforcement conséquent du noyau. L’Inter a donc en toute logique demandé l’insertion d’Antoine Griezmann. Ce qui n’est pas sans rappeler la tentative avortée de la Juve pour Icardi. Le Beppe étant juste disponible à le céder contre Paulo Dybala. Il y a donc toujours de la place pour voir les deux écuries discuter ensemble, en réalisant peut-être une, voir l’opération la plus importante du mercato estival à venir, en y insérant également Stefano Sensi. L’international italien plait aux catalans et l’arrivée de Christian Eriksen, combiné à ses pépins physiques récurrents, font qu’il n’est plus ce point de référence de début de saison. Pour le pack Martinez-Sensi, Barcelone est prêt à aligner à minima 150 millions d’euros, voir plus en fonction de la valeur des joueurs insérés. Dans un tel cas de figure, l’Inter réaliserait une plus-value extrêmement importante, le tout accompagné également de fonds financiers en cash. De quoi pouvoir recruter des joueurs utiles à la cause Nerazzurra. Pour l’instant, il ne s’agit que de simples contacts, mais les prochaines semaines pourraient définir et établir les conditions ouvrant la voie à cette possible transaction, où les deux clubs en sortiraient grandi. Qu’en pense Lautaro ? L’attaquant apprécie bien évidemment le fait d’être courtisé par le Barça, mais son intention première n’est pas celle de quitter l’Inter. Son objectif reste de prolonger à Milan contre un salaire important. S’il sait qu’il sera difficile de voir l’Inter s’aligner sur les 7 millions d’euros plus bonus proposé par les Culés, il espère voir son club parvenir à un chiffre qui s’en rapproche. De plus, Lautaro veut également savoir les réelles intentions de l’Inter à son égard. Car s’il peut être blindé, comprenez la suppression de la clause libératoire, cela pourra se faire qu’en échange d’une proposition juste et en ayant la sécurité d’obtenir un maximum de disponibilité. Pour lui, sa tête est à présent tournée vers le terrain où il tient à mettre un terme à la période délicate qu’il traverse, et reprendre le parcours qu’il avait entamé avec sa suspension. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Insensé, Stefano Sensi s'est de nouveau blessé! Cette fois-ci c'est le pied gauche qui a pris cher. Telle est la révélation des examens réalisé à l'Istituto Humanitas di Rozzano qui met en avant une atteinte du Scaphoïde de cet organe subie lors de la confrontation face au Napoli Il va de soit que Sensi ratera le déplacement à l'Olimpico face à la Lazio de Rome.Sa condition physique sera surévaluée la semaine prochaine ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Les tifosi attendent impatiemment le retour de Sensi sur le terrain pour donner suite à son très bon début de saison, lui qui manque depuis octobre, quand cette blessure contre la Juventus a lourdement conditionné le match et la première partie de saison de l'Inter. Stefano Sensi est impatient de revenir sur le terrain après un énième problème physique. Il travaille pour revenir le plus tôt possible, peut être déjà dans le derby contre le Milan. Interviewé par Sky Sport, il raconte : EN FORME - "Je suis en forme, je travaille pour être à 100% pour le derby. Nous évaluons jour après jour, mais je veux être prêt. J'ai souffert d'être mis à l'écart du terrain, ces blessures m'ont empêché d'aider l'équipe et de participer aux victoires. Ce sont des choses qui font partie de notre métier et que nous devons affronter. Quand tu es blessé de la sorte, il faut aller chercher la cause pour guérir. J'y travaille, je suis concentré sur ça, je passe toute la journée sur le terrain et je le ferai aussi les prochains jours pour être prêt pour le derby". INIESTA - "Moi, un mini-Iniesta ? Ce sont des phrases qui font plaisir, mais il est unique. Je ne pense pas qu'on en retrouve un autre comme lui. Je peux m'en inspirer, parce qu'on a des caractéristiques communes. Nous donnons le maximum à chaque match pour coller à la Juve. Il y a aussi la Lazio. Nous travaillons pour nous améliorer, gommer nos défauts et faire un maximum de points". DERBY - "Ibra ? Il faut être sur nos gardes, c'est un champion. Mais nous avons confiance. Nous préparons bien ce match comme d'habitude. Cela se gagnera avec le coeur, nous donnerons tout". ERIKSEN - "C'est un joueur important, sur le terrain il fait voir toutes ses qualités. Il est parmi les meilleurs depuis des années et il nous aidera à gagner. Nous échangeons déjà, même s'il ne parle pas encore italien". CONTE - "Conte est toujours à fond, indépendamment de qui nous affrontons. Bien sûr qu'un derby est un derby, mais il aborde tous les matchs avec la même rigueur. Nous sommes en début de semaine donc c'est encore un peu tranquille (ndlr : l'itw date de lundi). Il nous charge en travail correctement, nous transmet sa confiance, et nous dit exactement ce que nous devons faire, pour ne pas faire d'erreur sur le terrain". PADELLI - "Handa travaille pour être là au derby, mais Padelli reste un grand gardien, nous serons contents même s'il joue lui".
  19. Après une victoire au San Paolo, l’Inter est ressorti intacte de son duel avec l’équipe en forme du moment. Pas de défaite, mais un match nul logique au vue de la prestation de l’Atalanta en seconde période. Samir Handanovic Interview à Sky Sport "Le moment pour repousser une tentative est toujours le bon. C’était important, vu la physionomie de la partie, nous savions que l’Atalanta était une équipe difficile à affronter. Je pense que c’est un résultat équitable. Nous devons nous améliorer sous un aspect, lorsque l’on a l’avantage, nous devons gérer différemment les parties. Nous sommes ensemble depuis 5-6 mois et nous nous sommes améliorés. Ce match, peut également nous permettre de grandir, je félicite l’Atalanta." Est-ce de l’étude ou du talent qui vous a permis de stopper le penalty ? "C’est un peu de tout." Les tireurs les plus fort que vous avez affrontés aux tirs au but ? "Perotti, Balotelli, Jorginho et Mendieta. Ils regardent toujours le portier jusqu’à la dernière seconde." Que vous a dit Muriel ? "Comment j’y suis parvenu. Cela faisait deux ans que je n’en stoppais plus… (il rit). Il m’a dit qu’il m'avait vu plonger. Au final on dit beaucoup de connerie." Punchline à Sport Mediaset Qu’auriez-vous dit à celui qui aurait pronostiqué l’Inter en tête du classement en fin de phase aller ? "Qu’il avait raison. Nous avons commencé fort, nous sommes bien partis en première période et nous avions bien préparé la rencontre. En seconde mi-temps, nous avons connu un coup de mou, eux qui étaient sorti un peu du match sont revenus et ont prit le dessus." "Je pense que, finalement, le résultat est juste. Je rajoute également que l’Atalanta est une équipe très forte, cela fait quatre ans qu’elle évolue avec le même entraîneur et dispose de joueurs importants. Ce n’était pas un match facile ce soir." Aux micros de Dazn Quelle était l’ambiance dans le vestiaire ? "Ce qui se passe dans le vestiaire reste dans le vestiaire." Comment vous sentez-vous après ce penalty arrêté ? Vous en avez contré 24 et égalé le record de Pagliuca... "Nous savions que nous aurions une rencontre difficile car l’Atalanta est difficile à jouer, elle a des joueurs très forts. Elle l’a prouvé en Italie et en Europe. Ce n’est pas l'adversaire le plus facile vu le type de jeu que nous pratiquons." "En première période, nous étions les meilleurs, en seconde c’était eux, ils sont revenus dans le match et ont pris le dessus, le nul est équitable." Pensez-vous à la Juve et au classement à présent ? "Nous devons penser à nous améliorer nous-même et la partie de ce soir l’a démontré, nous avons beaucoup de points à améliorer." Stefano Sensi à Inter Tv "Nous savions qu’il s’agissait d’une partie très difficile, avec un rythme très élevé. Nous avons cherché à les presser haut en première mi-temps, en seconde ils ont pris le contrôle du terrain. L’important est que l’équipe réagisse bien lors des moments difficiles. Nous avons souffert ensemble et ramené à la maison un point important. "Je me sentais bien lorsque Conte m’a remplacé. Il est clair que lorsque tu ne joues pas durant deux mois et demi, quasiment trois, que tu le ressens dans le rythme du match. Je m’entraîne avec une grande intensité. Je n’ai pas connu de problèmes et je me sens bien. C’est important." "Nous avons fait face à une Atalanta qui a mis toutes les équipes en difficulté. Nous avons appris à souffrir durant la saison et nous sommes parvenus à conserver notre zone du terrain. Demain, nous observerons nos erreurs et les aspects positifs." "Je suis content mais pas assez, je veux donner toujours plus. Nous avons battu plus d’un record cette année, mais cela ne doit pas nous monter à la tête. Nous voulons arriver en fin de saison de la meilleure des façons possibles." Lautaro à Inter TV "Toute la rencontre fut intense, c’était une rencontre très difficile. Nous avons démarré avec un pressing haut et les équipes ont joué avec une intensité de jeu élevé. Cela me convient, nous devons continuer à travailler. J’aurai pu doubler la mise, mais je ne suis pas parvenu à le faire, c'est dommage." "Je suis déçu d’avoir perdu des points, mais je sais qui nous affrontions. A présent, nous devons continuer à travailler : L’important est de continuer à travailler et de porter l’équipe à un niveau supérieur. Nous avons déjà besoin de nous concentrer sur le match de ce mardi." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Antonio Conte, de même que quelque joueurs, s’est livré après la punition infligée au Genoa de Thiago Motta. "Pour tout vous dire, je ne m’attendais pas à une telle rencontre, l’équipe a grandi sous tant d’aspect. Les difficultés ont responsabilisés encore plus le groupe, en unissant tous les garçons. Cela démontre que nous abordons les matchs de façon juste, cela vaut aussi pour ceux qui ont le moins joué, chacun travaille dur car c’est la seule façon de continuer à grandir." "La partie d’aujourd’hui n’était pas simple, mais nous avons proposé une grandissime prestation, et ce malgré les difficultés et les absences. Gagliardini, Vecino et Borja Valero se sont montrés disponible même s’ils n’étaient pas au meilleur de leur forme. Lorsque tu as ce type de joueur, qui mettent toujours le bien de l’équipe avant l'intérêt personnel, tu ne veux qu’être satisfait d’un tel résultat." "A présent, nous allons continuer à aller de l’avant, nous allons continuer à surprendre et à chercher au quotidien à nous améliorer toujours plus" Esposito "Lorsqu’il est arrivé au stage estival, c’était pratiquement un bambin, mais ces derniers mois, il a grandi d’une façon importante, je lui ai dit qu’il ne devait pas se fixer de limite dans le temps et que je compterais sur lui en cas de besoin. Aujourd’hui, il a eu une opportunité importante, sa famille et moi-même l’aiderons et s’il continue de la sorte, il ne fera que s’améliorer." Premier bilan de la saison "Je suis content d’entraîner ces garçons, ils sont exceptionnels et c’est un plaisir pour moi d’aller tous les jours au Centre Sportif du Suning. ils se sont tant responsabilisés, mais nous savons tous qu’il y a encore tant de chemin à parcourir." Roberto Gagliardini "C’est une drôle de coïncidence que mes buts tombent face au Genoa." En effet sur ses 9 buts en Serie A, 5 sont contre le Grifone. "Nous avions préparé des mouvements également en fonction des déplacements de l’adversaire. Ils ont mis beaucoup de joueurs au milieu et nous voulions les étirer, même avec les Mezz’ali. Sincèrement, je suis content de ma condition physique, même si il y a encore très peu de temps, j’étais encore en difficulté. Avec le staff médical, j’ai très bien travaillé et tout est allé pour le mieux." Mon but ? "Lukaku m’avait prévenu qu’il serait un point d’appui et que lorsqu’il en aurait l’occasion, qu'il me passerait la balle devant le but. Et c’est comme ça que j’ai marqué!" Stefano Sensi "Je remercie Conte. Le terrain m’a manqué, c’était deux long et difficiles mois. Je suis fier d’être de retour, mais surtout de me sentir bien. Les tifosi m’ont fait frissonner en m'acclamant lors de ma montée au jeu. Le terrain, le Meazza m’ont tellement manqué." "Rien n’a changé depuis mon premier coup d’arrêt, la confiance envers mes équipiers, et vice-versa, est toujours présente, je conserve la même mentalité. Je suis content de notre résultat et nous terminons cette année par une victoire. Elle fera passer un Noel serein à nos tifosi." "Les sensations sur le terrain m’ont énormément manquées, tout comme le fait de ne pas être avec mes équipiers, je suis content de les avoir retrouvés." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Antonio Conte ne pourra pas compter sur le retour de la révélation de ce début de saison: Stefano Sensi. En effet, les résultats de sa visite chez un spécialiste en Allemagne ne sont guère réjouissants Sensi a disputé son dernier match le 6 octobre, un soir maudit étant donné qu'il s'agit également de l'unique défaite de l'Inter en Serie A, face à la Juve. Selon Sky Sport, le petit lutin devrait être de retour pour le déplacement au Napoli, soit après la trêve hivernale. Le Staff Médical a décidé de gérer cette situation avec le maximum d'attention et de bienveillance, et ce afin d'éviter toute rechute ou sérieuse complication Conte devra donc se passer des services de Stefano pour les réceptions de la Roma et de Barcelone. Pour l'heure, il a été décidé de laisser le numéro 12 Nerazzurro s'entraîner à part, en se fiant aux consignes du spécialiste. Un renfort dans ce secteur au milieu de terrain, en hiver, ne sera pas superflu! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Voici le communiqué dernièrement paru sur le site officiel de l’Inter qui propose un compte rendu des joueurs actuellement sur la touche…… Kwadwo Asamoah – Après trois semaines de travail personnalisé, à cause d’une surtension au genou gauche, il est rentré dans le groupe cette semaine. Nicolo’ Barella – Mercredi dernier, il a été examiné et a fait l’objet d’une arthroscopie au genou droit pour ôter le fragment du cartilage de la rotule. Il a débuté la phase de réhabilitation. Alexis Sanchez – Après l’intervention chirurgicale du mois d’octobre, il a effectué un contrôle à Barcelone. Le professeur Ramon Cugat a confirmé les bons signaux ressorti de la phase de réhabilitation. Sanchez pourra reprendre l’activité agnostique après les fêtes de fin d’année. Stefano Sensi – La blessure dans la région des adducteurs de sa jambe droite perdure. Il a été décidé de passer à la consultation d’un spécialiste. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Nouvelle tuile à l’Inter, qui parvient tout de même à garder la tête hors de l’eau : Antonio Conte doit faire face à la sixième blessure récente de l’Inter suite à la sortie de Nicolò Barella. Une vraie tuile étant donné que l’Inter joue son avenir européen, dès demain soir face à Prague, ensuite face à Barcelone à Milan… La blessure de Barella s’additionne à celle d’une liste qui est représentée avant tout par Sanchez et Politano, Tous devraient être de retour en 2020. Alexis est absent depuis l’avant-dernière trêve internationale, lui qui avait dû être opéré à la cheville a déjà manqué 9 rencontres Nerazzurre. Derrière lui, on retrouve Stefano Sensi qui a sauté 8 matchs depuis sa blessure face à la Juve. Politano, lui n’en a manqué que 2 jusqu’à présent. Monté au jeu face à Dortmund, il avait été victime d’une sérieuse agression impunie. Asamoah fait face à une inflammation à gérer, il est également absent depuis 4 matchs. Pour pallier son absence, Biraghi alterne avec Candreva. Lazaro sachant occuper l’aile droite Gagliardini, absent depuis trois matchs pourrait faire son retour ce mercredi soir. D’Ambrosio a, lui, fait son grand retour face au Torino, suite à la blessure au pied dont il avait été victime en compétition internationale avec l’Italie. Ces six-sept joueurs très importants ont manqué et manquent encore à Conte. Lui qui, lorsqu’il les récupérera, devra les gérer du mieux possible. L’objectif de l’Inter est de parvenir à surmonter cette période délicate, tout en maintenant le pas de la Juve en Championnat, tout en tentant de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions Après le match contre le Torino, Conte a déclaré "Je suis certain que nous ferons tout pour n’avoir aucun regret." Même s’il venait déjà de récolter trois points fondamentaux, Conte, comme à son habitude, s’était déjà projeté vers l’avenir. Sensi absent face à Prague Andrea Paventi, journaliste à Sky Sport, est revenu sur la douche froide de la 13ème journée, à savoir la sortie sur blessure de Nicolo Barella. Son absence sera combinée à celle de Stefano Sensi qui n’a pas encore récupéré de la blessure dont il a été victime en octobre dernier lors de la réception de la Juventus à Milan. Antonio Conte devra donc composer son 3-5-2 en ayant que quatre joueurs pour trois postes : Brozovic, Vecino, Borja Valero et Gagliardini, qui même s’il n’est pas encore au meilleur de sa forme, pourrait être titularisé dès la première minute. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Si l’Inter attend le retour de Stefano Sensi, auteur d’un excellent début de saison, outre le Fc Barcelone, Manchester City, champion d’Angleterre, a sondé l’Inter pour son joyau... Sensi a été la révélation du mercato interiste et il n’y a aucun doute quant à l’activation du droit de rachat, le tout étant déjà conforté par des échanges verbaux avec Sassuolo. Les rapports déjà très bon devraient également s’élargir en juin 2020. Mais un club très important observe la situation et il ne s’agit pas de Barcelone comme l’avait révélé les médias catalans. Manchester City a envoyé ses propres scouts afin de suivre, pas après pas, les progrès de Sensi. Beppe Guardiola en personne a donné l’ordre d’agir de la sorte également pour Tonali, Fabian Ruiz et Sensi. Notre numéro 12 propose la palette du parfait milieu de terrain de Serie A. Du côté de l’Inter, décision a été prise qu’en juin, Stefano sera intransférable. Lautaro, Vertonghen, Marotta, le mercato bouge Le premier renfort de Marotta pour l’Inter 2020-2021 devrait se nommer Jan Vertonghen. Selon TuttoSport, l’Inter ne veut pas se priver de Skriniar, qui n'a que 24 ans et qui reste l’un des plus grands défenseurs d’Europe. Toutefois et cela vaut aussi pour Godin, il souffre sur la ligne à trois. Marotta, en s’attachant les services de Jan Vertonghen, réaliserait un premier transfert à la Godin. Celui-ci maîtrise la défense à trois et pourrait permettre également à Bastoni de grandir. Selon Tuttomercatoweb, est attendu à Milan en décembre, l’agent de Lautaro Martinez afin de prolonger l’international argentin dont le contrat actuel expire en 2023. Selon les dernières indiscrétions, le salaire devrait être revalorisé. La clause libératoire devrait être supprimée ou le cas échéant quasiment doublée pour l’étranger. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer un résumé de l’actualité mercato de ces derniers jours. Selon Sport Mediaset, le Fc Barcelone a déjà passé la seconde pour Stefano Sensi. Les Catalans auraient contacté l’Inter afin d’être tenu informé en cas d’arrivée d’une offre pour le milieu de terrain Nerazzurro. Une situation similaire a également été connue pour Lautaro Martinez... L’objectif des catalans serait d’obtenir une sorte de privilège dans le cas où ils céderaient Arturo Vidal en janvier. Du côté de l’Inter, celle-ci ne semble pas perturbée plus que cela, elle qui ne compte pas négocier ses deux diamants qui sont considérés comme le présent et le futur du club Nerazzurro. Selon la Gazzetta Dello Sport, Arturo Vidal est l’objectif numéro 1 de l’Inter pour le mois de janvier. Conte juge que le chilien propose le profil parfait pour réaliser ce saut de qualité. Vidal de son côté souhaite revenir sur le devant de la scène et se sentir impliqué dans un projet est un aspect fondamental pour lui. Il pourrait donc s’agir de l’opportunité annoncé par Marotta. Un prêt devrait être proposé sauf en cas de départ de Borja Valero et/ou Vecino. Selon le Corriere Dello Sport, en cas d’offre jugée satisfaisante, Matias Vecino pourra quitter l’Inter. Très peu dans son élément, l’ancien de la Viola, dont le contrat se terminera en 2022, n’a pas satisfait Antonio Conte. Matteo Darmian devrait rejoindre l’Inter. Transféré de Manchester United à Parme, via les conseils de l’Inter, il ne devrait y avoir aucun problème dans la finalisation de ce transfert. Darmian serait considéré comme un vice-Candreva, rôle que Valentino Lazaro n’est pas encore capable d’assurer. L’Inter compte former l’autrichien payé 22 millions d’euros, l’objectif étant d’éviter de voir sa valeur se dévaluer. Un vice-Lukaku devrait également rejoindre les rangs interiste, mais pour l’heure, la Rosea ne se prononce sur aucun nom. Selon Calciomercato, Gaetano Castrovilli, le talentueux milieu de la Fiorentina né en 1997 est sur la tablette de Marotta, le joueur étant observé avec la plus grande attention. Les rapports entre la Viola et la Beneamata sont au beau fixe étant donné les récents transferts entre les deux clubs : Vecino et Borja Valero à l’Inter, Dalbert en prêt chez Commisso. L’intérêt récent pour Matteo Politano n’a pas fait vriller cette relation. L’insertion d’un joueur, en vue du recrutement de l’autre, pourrait d’ailleurs voir le jour lors du mercato estival 2020. Castrovilli est également très apprécié par Mancini en vue de la Nazionale. Conte l’a étudié et continuera à l’étudier tout en prenant actes des informations en provenance du duo Marotta-Ausilio. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...