Aller au contenu
Calendrier

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'stefano sensi'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

36 résultats trouvés

  1. La fragilité physique et l’arrivée de Christian Eriksen pourraient remettre en question le futur de Stefano Sensi à l’Inter. Homme-clé lors des premiers mois de la saison, son calvaire a débuté le 6 octobre 2019 face à la Juve. Depuis ce jour, Sensi n’est plus redevenu le joueur vu lors des premiers matchs, à tel point que, selon la Gazzetta Dello Sport, l’Inter hésite à débourser les 20 millions d’euros requis par Sassuolo, étant donné que Christian Eriksen pourrait occuper également ce poste Analyse de la Rosea Statistiques Les chiffres d’aujourd’hui nous disent que le joueur a disputé 17 matchs, évolué 1005 minutes et a été 3 fois sur le terrain durant les 90 minute de jeu. Il a été 3 fois titulaire et a été écarté pour blessure durant 16 matchs. En 2016-2017, déjà à Sassuolo, Stefano n’avait pas disputé 15 matchs pour raison musculaire. En 2017-2018, il avait plafonné à 10 matchs, la saison dernière, il était « sain » Futur Le rachat est remis en question : "C’est vrai que Conte adore Sensi, mais avec Eriksen dans le noyau, son espace est réduit et sa fragilité reste une variable très risquée. Les relations entre Sassuolo et l’Inter sont au beau fixe, et la transaction pourrait être couronnée de succès suite à un accord moral entre Carnevali-Marotta." "Mais est-ce que le transfert sera acté ou l’Inter demandera un nouveau prêt ? Revenir au Top sera fondamental pour Stefano après la guérison de sa blessure: A à lui de prouver qu’il pourra de nouveau revendiquer d’être un joueur Da Inter." Valideriez-vous son rachat ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Même si nous ne sommes qu’au mois de février, l’actu mercato est bouillante en regard à Lautaro Martinez. Et même si l’argentin dispose d’une clause libératoire à hauteur de 111 millions d’euros, seul le cash pourrait permettre au Real Madrid, au FC Barcelone, voir à Manchester United de l’enrôler. Cette clause reste tout de même importante pour un jeune attaquant réalisant seulement sa seconde saison en Serie A. Et ce même s’il a déjà démontré qu’il se faisait respecter et qu’il respectait la compétition. Le seul club à se montrer sérieusement intéressé reste le FC Barcelone, lui qui a contacté l’Inter de façon formelle pour obtenir des informations sur le joueur et les prétentions du club Nerazzurro. Pour Barcelone, Lautaro est le digne héritier de Luis Suarez qui est âgé de 33 ans. De plus, l’argentin est sponsorisé par Leo Messi, sextuple ballon d’or et véritable institution en Catalogne. Si Lautaro présente donc le profil idéal, il n’existe qu’un seul point négatif : le prix fixé à 111 millions d’euros. En effet les Culés ne sont financièrement pas capable de débourser une telle somme en cash, et ce pour des raisons liées au Fair-Play-Financier. Toutefois, les catalans tente de séduire le duo formé par Marotta et Ausilio en proposant une alternative : insérer des contreparties techniques. Comprenez des joueurs en plus d’une somme jugée correcte par les Blaugrana, le tout afin de pouvoir en retirer également des bénéfices financiers. Le FC Barcelone serait donc disposé à verser 70 à 80 millions d’euros cash plus un ou deux joueurs qui ne rentrent plus dans le projet technique. Parmi eux, on retrouve Arturo Vidal, un joueur qui plait énormément à Antonio Conte, qui aurait déjà pu rejoindre Milan durant cet hiver. De son côté, Beppe Marotta a déjà informé les catalans d’une fin de non-recevoir. L’histoire professionnelle du Padrino est caractérisé par des reventes sur la carte impensables, avec un renforcement conséquent du noyau. L’Inter a donc en toute logique demandé l’insertion d’Antoine Griezmann. Ce qui n’est pas sans rappeler la tentative avortée de la Juve pour Icardi. Le Beppe étant juste disponible à le céder contre Paulo Dybala. Il y a donc toujours de la place pour voir les deux écuries discuter ensemble, en réalisant peut-être une, voir l’opération la plus importante du mercato estival à venir, en y insérant également Stefano Sensi. L’international italien plait aux catalans et l’arrivée de Christian Eriksen, combiné à ses pépins physiques récurrents, font qu’il n’est plus ce point de référence de début de saison. Pour le pack Martinez-Sensi, Barcelone est prêt à aligner à minima 150 millions d’euros, voir plus en fonction de la valeur des joueurs insérés. Dans un tel cas de figure, l’Inter réaliserait une plus-value extrêmement importante, le tout accompagné également de fonds financiers en cash. De quoi pouvoir recruter des joueurs utiles à la cause Nerazzurra. Pour l’instant, il ne s’agit que de simples contacts, mais les prochaines semaines pourraient définir et établir les conditions ouvrant la voie à cette possible transaction, où les deux clubs en sortiraient grandi. Qu’en pense Lautaro ? L’attaquant apprécie bien évidemment le fait d’être courtisé par le Barça, mais son intention première n’est pas celle de quitter l’Inter. Son objectif reste de prolonger à Milan contre un salaire important. S’il sait qu’il sera difficile de voir l’Inter s’aligner sur les 7 millions d’euros plus bonus proposé par les Culés, il espère voir son club parvenir à un chiffre qui s’en rapproche. De plus, Lautaro veut également savoir les réelles intentions de l’Inter à son égard. Car s’il peut être blindé, comprenez la suppression de la clause libératoire, cela pourra se faire qu’en échange d’une proposition juste et en ayant la sécurité d’obtenir un maximum de disponibilité. Pour lui, sa tête est à présent tournée vers le terrain où il tient à mettre un terme à la période délicate qu’il traverse, et reprendre le parcours qu’il avait entamé avec sa suspension. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Insensé, Stefano Sensi s'est de nouveau blessé! Cette fois-ci c'est le pied gauche qui a pris cher. Telle est la révélation des examens réalisé à l'Istituto Humanitas di Rozzano qui met en avant une atteinte du Scaphoïde de cet organe subie lors de la confrontation face au Napoli Il va de soit que Sensi ratera le déplacement à l'Olimpico face à la Lazio de Rome.Sa condition physique sera surévaluée la semaine prochaine ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Les tifosi attendent impatiemment le retour de Sensi sur le terrain pour donner suite à son très bon début de saison, lui qui manque depuis octobre, quand cette blessure contre la Juventus a lourdement conditionné le match et la première partie de saison de l'Inter. Stefano Sensi est impatient de revenir sur le terrain après un énième problème physique. Il travaille pour revenir le plus tôt possible, peut être déjà dans le derby contre le Milan. Interviewé par Sky Sport, il raconte : EN FORME - "Je suis en forme, je travaille pour être à 100% pour le derby. Nous évaluons jour après jour, mais je veux être prêt. J'ai souffert d'être mis à l'écart du terrain, ces blessures m'ont empêché d'aider l'équipe et de participer aux victoires. Ce sont des choses qui font partie de notre métier et que nous devons affronter. Quand tu es blessé de la sorte, il faut aller chercher la cause pour guérir. J'y travaille, je suis concentré sur ça, je passe toute la journée sur le terrain et je le ferai aussi les prochains jours pour être prêt pour le derby". INIESTA - "Moi, un mini-Iniesta ? Ce sont des phrases qui font plaisir, mais il est unique. Je ne pense pas qu'on en retrouve un autre comme lui. Je peux m'en inspirer, parce qu'on a des caractéristiques communes. Nous donnons le maximum à chaque match pour coller à la Juve. Il y a aussi la Lazio. Nous travaillons pour nous améliorer, gommer nos défauts et faire un maximum de points". DERBY - "Ibra ? Il faut être sur nos gardes, c'est un champion. Mais nous avons confiance. Nous préparons bien ce match comme d'habitude. Cela se gagnera avec le coeur, nous donnerons tout". ERIKSEN - "C'est un joueur important, sur le terrain il fait voir toutes ses qualités. Il est parmi les meilleurs depuis des années et il nous aidera à gagner. Nous échangeons déjà, même s'il ne parle pas encore italien". CONTE - "Conte est toujours à fond, indépendamment de qui nous affrontons. Bien sûr qu'un derby est un derby, mais il aborde tous les matchs avec la même rigueur. Nous sommes en début de semaine donc c'est encore un peu tranquille (ndlr : l'itw date de lundi). Il nous charge en travail correctement, nous transmet sa confiance, et nous dit exactement ce que nous devons faire, pour ne pas faire d'erreur sur le terrain". PADELLI - "Handa travaille pour être là au derby, mais Padelli reste un grand gardien, nous serons contents même s'il joue lui".
  5. Après une victoire au San Paolo, l’Inter est ressorti intacte de son duel avec l’équipe en forme du moment. Pas de défaite, mais un match nul logique au vue de la prestation de l’Atalanta en seconde période. Samir Handanovic Interview à Sky Sport "Le moment pour repousser une tentative est toujours le bon. C’était important, vu la physionomie de la partie, nous savions que l’Atalanta était une équipe difficile à affronter. Je pense que c’est un résultat équitable. Nous devons nous améliorer sous un aspect, lorsque l’on a l’avantage, nous devons gérer différemment les parties. Nous sommes ensemble depuis 5-6 mois et nous nous sommes améliorés. Ce match, peut également nous permettre de grandir, je félicite l’Atalanta." Est-ce de l’étude ou du talent qui vous a permis de stopper le penalty ? "C’est un peu de tout." Les tireurs les plus fort que vous avez affrontés aux tirs au but ? "Perotti, Balotelli, Jorginho et Mendieta. Ils regardent toujours le portier jusqu’à la dernière seconde." Que vous a dit Muriel ? "Comment j’y suis parvenu. Cela faisait deux ans que je n’en stoppais plus… (il rit). Il m’a dit qu’il m'avait vu plonger. Au final on dit beaucoup de connerie." Punchline à Sport Mediaset Qu’auriez-vous dit à celui qui aurait pronostiqué l’Inter en tête du classement en fin de phase aller ? "Qu’il avait raison. Nous avons commencé fort, nous sommes bien partis en première période et nous avions bien préparé la rencontre. En seconde mi-temps, nous avons connu un coup de mou, eux qui étaient sorti un peu du match sont revenus et ont prit le dessus." "Je pense que, finalement, le résultat est juste. Je rajoute également que l’Atalanta est une équipe très forte, cela fait quatre ans qu’elle évolue avec le même entraîneur et dispose de joueurs importants. Ce n’était pas un match facile ce soir." Aux micros de Dazn Quelle était l’ambiance dans le vestiaire ? "Ce qui se passe dans le vestiaire reste dans le vestiaire." Comment vous sentez-vous après ce penalty arrêté ? Vous en avez contré 24 et égalé le record de Pagliuca... "Nous savions que nous aurions une rencontre difficile car l’Atalanta est difficile à jouer, elle a des joueurs très forts. Elle l’a prouvé en Italie et en Europe. Ce n’est pas l'adversaire le plus facile vu le type de jeu que nous pratiquons." "En première période, nous étions les meilleurs, en seconde c’était eux, ils sont revenus dans le match et ont pris le dessus, le nul est équitable." Pensez-vous à la Juve et au classement à présent ? "Nous devons penser à nous améliorer nous-même et la partie de ce soir l’a démontré, nous avons beaucoup de points à améliorer." Stefano Sensi à Inter Tv "Nous savions qu’il s’agissait d’une partie très difficile, avec un rythme très élevé. Nous avons cherché à les presser haut en première mi-temps, en seconde ils ont pris le contrôle du terrain. L’important est que l’équipe réagisse bien lors des moments difficiles. Nous avons souffert ensemble et ramené à la maison un point important. "Je me sentais bien lorsque Conte m’a remplacé. Il est clair que lorsque tu ne joues pas durant deux mois et demi, quasiment trois, que tu le ressens dans le rythme du match. Je m’entraîne avec une grande intensité. Je n’ai pas connu de problèmes et je me sens bien. C’est important." "Nous avons fait face à une Atalanta qui a mis toutes les équipes en difficulté. Nous avons appris à souffrir durant la saison et nous sommes parvenus à conserver notre zone du terrain. Demain, nous observerons nos erreurs et les aspects positifs." "Je suis content mais pas assez, je veux donner toujours plus. Nous avons battu plus d’un record cette année, mais cela ne doit pas nous monter à la tête. Nous voulons arriver en fin de saison de la meilleure des façons possibles." Lautaro à Inter TV "Toute la rencontre fut intense, c’était une rencontre très difficile. Nous avons démarré avec un pressing haut et les équipes ont joué avec une intensité de jeu élevé. Cela me convient, nous devons continuer à travailler. J’aurai pu doubler la mise, mais je ne suis pas parvenu à le faire, c'est dommage." "Je suis déçu d’avoir perdu des points, mais je sais qui nous affrontions. A présent, nous devons continuer à travailler : L’important est de continuer à travailler et de porter l’équipe à un niveau supérieur. Nous avons déjà besoin de nous concentrer sur le match de ce mardi." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Antonio Conte, de même que quelque joueurs, s’est livré après la punition infligée au Genoa de Thiago Motta. "Pour tout vous dire, je ne m’attendais pas à une telle rencontre, l’équipe a grandi sous tant d’aspect. Les difficultés ont responsabilisés encore plus le groupe, en unissant tous les garçons. Cela démontre que nous abordons les matchs de façon juste, cela vaut aussi pour ceux qui ont le moins joué, chacun travaille dur car c’est la seule façon de continuer à grandir." "La partie d’aujourd’hui n’était pas simple, mais nous avons proposé une grandissime prestation, et ce malgré les difficultés et les absences. Gagliardini, Vecino et Borja Valero se sont montrés disponible même s’ils n’étaient pas au meilleur de leur forme. Lorsque tu as ce type de joueur, qui mettent toujours le bien de l’équipe avant l'intérêt personnel, tu ne veux qu’être satisfait d’un tel résultat." "A présent, nous allons continuer à aller de l’avant, nous allons continuer à surprendre et à chercher au quotidien à nous améliorer toujours plus" Esposito "Lorsqu’il est arrivé au stage estival, c’était pratiquement un bambin, mais ces derniers mois, il a grandi d’une façon importante, je lui ai dit qu’il ne devait pas se fixer de limite dans le temps et que je compterais sur lui en cas de besoin. Aujourd’hui, il a eu une opportunité importante, sa famille et moi-même l’aiderons et s’il continue de la sorte, il ne fera que s’améliorer." Premier bilan de la saison "Je suis content d’entraîner ces garçons, ils sont exceptionnels et c’est un plaisir pour moi d’aller tous les jours au Centre Sportif du Suning. ils se sont tant responsabilisés, mais nous savons tous qu’il y a encore tant de chemin à parcourir." Roberto Gagliardini "C’est une drôle de coïncidence que mes buts tombent face au Genoa." En effet sur ses 9 buts en Serie A, 5 sont contre le Grifone. "Nous avions préparé des mouvements également en fonction des déplacements de l’adversaire. Ils ont mis beaucoup de joueurs au milieu et nous voulions les étirer, même avec les Mezz’ali. Sincèrement, je suis content de ma condition physique, même si il y a encore très peu de temps, j’étais encore en difficulté. Avec le staff médical, j’ai très bien travaillé et tout est allé pour le mieux." Mon but ? "Lukaku m’avait prévenu qu’il serait un point d’appui et que lorsqu’il en aurait l’occasion, qu'il me passerait la balle devant le but. Et c’est comme ça que j’ai marqué!" Stefano Sensi "Je remercie Conte. Le terrain m’a manqué, c’était deux long et difficiles mois. Je suis fier d’être de retour, mais surtout de me sentir bien. Les tifosi m’ont fait frissonner en m'acclamant lors de ma montée au jeu. Le terrain, le Meazza m’ont tellement manqué." "Rien n’a changé depuis mon premier coup d’arrêt, la confiance envers mes équipiers, et vice-versa, est toujours présente, je conserve la même mentalité. Je suis content de notre résultat et nous terminons cette année par une victoire. Elle fera passer un Noel serein à nos tifosi." "Les sensations sur le terrain m’ont énormément manquées, tout comme le fait de ne pas être avec mes équipiers, je suis content de les avoir retrouvés." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Antonio Conte ne pourra pas compter sur le retour de la révélation de ce début de saison: Stefano Sensi. En effet, les résultats de sa visite chez un spécialiste en Allemagne ne sont guère réjouissants Sensi a disputé son dernier match le 6 octobre, un soir maudit étant donné qu'il s'agit également de l'unique défaite de l'Inter en Serie A, face à la Juve. Selon Sky Sport, le petit lutin devrait être de retour pour le déplacement au Napoli, soit après la trêve hivernale. Le Staff Médical a décidé de gérer cette situation avec le maximum d'attention et de bienveillance, et ce afin d'éviter toute rechute ou sérieuse complication Conte devra donc se passer des services de Stefano pour les réceptions de la Roma et de Barcelone. Pour l'heure, il a été décidé de laisser le numéro 12 Nerazzurro s'entraîner à part, en se fiant aux consignes du spécialiste. Un renfort dans ce secteur au milieu de terrain, en hiver, ne sera pas superflu! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Voici le communiqué dernièrement paru sur le site officiel de l’Inter qui propose un compte rendu des joueurs actuellement sur la touche…… Kwadwo Asamoah – Après trois semaines de travail personnalisé, à cause d’une surtension au genou gauche, il est rentré dans le groupe cette semaine. Nicolo’ Barella – Mercredi dernier, il a été examiné et a fait l’objet d’une arthroscopie au genou droit pour ôter le fragment du cartilage de la rotule. Il a débuté la phase de réhabilitation. Alexis Sanchez – Après l’intervention chirurgicale du mois d’octobre, il a effectué un contrôle à Barcelone. Le professeur Ramon Cugat a confirmé les bons signaux ressorti de la phase de réhabilitation. Sanchez pourra reprendre l’activité agnostique après les fêtes de fin d’année. Stefano Sensi – La blessure dans la région des adducteurs de sa jambe droite perdure. Il a été décidé de passer à la consultation d’un spécialiste. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Nouvelle tuile à l’Inter, qui parvient tout de même à garder la tête hors de l’eau : Antonio Conte doit faire face à la sixième blessure récente de l’Inter suite à la sortie de Nicolò Barella. Une vraie tuile étant donné que l’Inter joue son avenir européen, dès demain soir face à Prague, ensuite face à Barcelone à Milan… La blessure de Barella s’additionne à celle d’une liste qui est représentée avant tout par Sanchez et Politano, Tous devraient être de retour en 2020. Alexis est absent depuis l’avant-dernière trêve internationale, lui qui avait dû être opéré à la cheville a déjà manqué 9 rencontres Nerazzurre. Derrière lui, on retrouve Stefano Sensi qui a sauté 8 matchs depuis sa blessure face à la Juve. Politano, lui n’en a manqué que 2 jusqu’à présent. Monté au jeu face à Dortmund, il avait été victime d’une sérieuse agression impunie. Asamoah fait face à une inflammation à gérer, il est également absent depuis 4 matchs. Pour pallier son absence, Biraghi alterne avec Candreva. Lazaro sachant occuper l’aile droite Gagliardini, absent depuis trois matchs pourrait faire son retour ce mercredi soir. D’Ambrosio a, lui, fait son grand retour face au Torino, suite à la blessure au pied dont il avait été victime en compétition internationale avec l’Italie. Ces six-sept joueurs très importants ont manqué et manquent encore à Conte. Lui qui, lorsqu’il les récupérera, devra les gérer du mieux possible. L’objectif de l’Inter est de parvenir à surmonter cette période délicate, tout en maintenant le pas de la Juve en Championnat, tout en tentant de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions Après le match contre le Torino, Conte a déclaré "Je suis certain que nous ferons tout pour n’avoir aucun regret." Même s’il venait déjà de récolter trois points fondamentaux, Conte, comme à son habitude, s’était déjà projeté vers l’avenir. Sensi absent face à Prague Andrea Paventi, journaliste à Sky Sport, est revenu sur la douche froide de la 13ème journée, à savoir la sortie sur blessure de Nicolo Barella. Son absence sera combinée à celle de Stefano Sensi qui n’a pas encore récupéré de la blessure dont il a été victime en octobre dernier lors de la réception de la Juventus à Milan. Antonio Conte devra donc composer son 3-5-2 en ayant que quatre joueurs pour trois postes : Brozovic, Vecino, Borja Valero et Gagliardini, qui même s’il n’est pas encore au meilleur de sa forme, pourrait être titularisé dès la première minute. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Si l’Inter attend le retour de Stefano Sensi, auteur d’un excellent début de saison, outre le Fc Barcelone, Manchester City, champion d’Angleterre, a sondé l’Inter pour son joyau... Sensi a été la révélation du mercato interiste et il n’y a aucun doute quant à l’activation du droit de rachat, le tout étant déjà conforté par des échanges verbaux avec Sassuolo. Les rapports déjà très bon devraient également s’élargir en juin 2020. Mais un club très important observe la situation et il ne s’agit pas de Barcelone comme l’avait révélé les médias catalans. Manchester City a envoyé ses propres scouts afin de suivre, pas après pas, les progrès de Sensi. Beppe Guardiola en personne a donné l’ordre d’agir de la sorte également pour Tonali, Fabian Ruiz et Sensi. Notre numéro 12 propose la palette du parfait milieu de terrain de Serie A. Du côté de l’Inter, décision a été prise qu’en juin, Stefano sera intransférable. Lautaro, Vertonghen, Marotta, le mercato bouge Le premier renfort de Marotta pour l’Inter 2020-2021 devrait se nommer Jan Vertonghen. Selon TuttoSport, l’Inter ne veut pas se priver de Skriniar, qui n'a que 24 ans et qui reste l’un des plus grands défenseurs d’Europe. Toutefois et cela vaut aussi pour Godin, il souffre sur la ligne à trois. Marotta, en s’attachant les services de Jan Vertonghen, réaliserait un premier transfert à la Godin. Celui-ci maîtrise la défense à trois et pourrait permettre également à Bastoni de grandir. Selon Tuttomercatoweb, est attendu à Milan en décembre, l’agent de Lautaro Martinez afin de prolonger l’international argentin dont le contrat actuel expire en 2023. Selon les dernières indiscrétions, le salaire devrait être revalorisé. La clause libératoire devrait être supprimée ou le cas échéant quasiment doublée pour l’étranger. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer un résumé de l’actualité mercato de ces derniers jours. Selon Sport Mediaset, le Fc Barcelone a déjà passé la seconde pour Stefano Sensi. Les Catalans auraient contacté l’Inter afin d’être tenu informé en cas d’arrivée d’une offre pour le milieu de terrain Nerazzurro. Une situation similaire a également été connue pour Lautaro Martinez... L’objectif des catalans serait d’obtenir une sorte de privilège dans le cas où ils céderaient Arturo Vidal en janvier. Du côté de l’Inter, celle-ci ne semble pas perturbée plus que cela, elle qui ne compte pas négocier ses deux diamants qui sont considérés comme le présent et le futur du club Nerazzurro. Selon la Gazzetta Dello Sport, Arturo Vidal est l’objectif numéro 1 de l’Inter pour le mois de janvier. Conte juge que le chilien propose le profil parfait pour réaliser ce saut de qualité. Vidal de son côté souhaite revenir sur le devant de la scène et se sentir impliqué dans un projet est un aspect fondamental pour lui. Il pourrait donc s’agir de l’opportunité annoncé par Marotta. Un prêt devrait être proposé sauf en cas de départ de Borja Valero et/ou Vecino. Selon le Corriere Dello Sport, en cas d’offre jugée satisfaisante, Matias Vecino pourra quitter l’Inter. Très peu dans son élément, l’ancien de la Viola, dont le contrat se terminera en 2022, n’a pas satisfait Antonio Conte. Matteo Darmian devrait rejoindre l’Inter. Transféré de Manchester United à Parme, via les conseils de l’Inter, il ne devrait y avoir aucun problème dans la finalisation de ce transfert. Darmian serait considéré comme un vice-Candreva, rôle que Valentino Lazaro n’est pas encore capable d’assurer. L’Inter compte former l’autrichien payé 22 millions d’euros, l’objectif étant d’éviter de voir sa valeur se dévaluer. Un vice-Lukaku devrait également rejoindre les rangs interiste, mais pour l’heure, la Rosea ne se prononce sur aucun nom. Selon Calciomercato, Gaetano Castrovilli, le talentueux milieu de la Fiorentina né en 1997 est sur la tablette de Marotta, le joueur étant observé avec la plus grande attention. Les rapports entre la Viola et la Beneamata sont au beau fixe étant donné les récents transferts entre les deux clubs : Vecino et Borja Valero à l’Inter, Dalbert en prêt chez Commisso. L’intérêt récent pour Matteo Politano n’a pas fait vriller cette relation. L’insertion d’un joueur, en vue du recrutement de l’autre, pourrait d’ailleurs voir le jour lors du mercato estival 2020. Castrovilli est également très apprécié par Mancini en vue de la Nazionale. Conte l’a étudié et continuera à l’étudier tout en prenant actes des informations en provenance du duo Marotta-Ausilio. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Le Corriere Dello Sport est revenu, ce matin, sur la condition physique de Stefano Sensi et des nombreux blessés dans les rangs de l'Inter. "Une vingtaine de minutes face à Bologne, ensuite titularisé face au Borussia Dortmund. Tel est le plan étudié pour Stefano Sensi qui a travaillé à la Pinetina lors de la journée de repos concédée par Antonio Conte." Outre Sensi, on a observé la présence de Vecino, Ranocchia, D’Ambrosio et Sanchez. L’absence de l’ancien Neroverde est la plus pesante dans l’effectif, Stefano étant devenu une pièce maîtresse de l’Inter de Conte. Dans les retours à venir, il y a de fortes chances que Vecino et Ranocchia soient les premiers à rejoindre le groupe. D’Ambrosio doit toujours faire face à la fracture subit au quatrième orteil de son pied. Le retour de l’Azzurro est donc reporté de quelques jours. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. C’est un fait, depuis son premier jour, depuis son premier match, les concepts d’Antonio Conte ont directement été mis en évidence. Une grande agressivité en phase de non-possession, une recherche de verticalisation, un jeu haut, mais par dessus tout une construction du jeu débutant dès la défense. Si Marcelo Brozovic apprécie cette nouvelle philosophie de jeu, en étant encore plus au centre du projet, du cœur Nerazzurro, cette année, l’un de ses équipiers parle la même langue : Stefano Sensi ! L’Inter de Conte, composée de deux meneurs de jeu dans son équipe-type 2019/2020 est conquérante, deux joueurs d’un tel niveau valant mieux qu’un seul... Qui pour pallier l’absence de Sensi blessé ? C’est effectivement un problème, mais la solution existe déjà, celle découlant de la prise de responsabilité d’un joueur : Stefan De Vrij. En effet, le défenseur néerlandais n’est pas seulement le Boss de la défense à trois d’Antonio Conte. Stefan participe également de façon pro-active à la manœuvre. C’est un fait, le natif de Lecce n’a jamais renoncé à son joyaux hollandais, si ce n’est lors des deux premières journées de Serie A, car il était blessé. Face au Borussia Dortmund, De Vrij a réalisé une prestation extraordinaire, et ce, malgré le fait qu’il avait reçu un coup à la cuisse en fin de première période. Défenseur rigoureux, élégant, c’est aussi un meneur de jeu et suite à l’absence de Sensi, il s’est révélé être également le second meneur de jeu Nerazzurro en étant l’auteur, lors de ces deux derniers matchs, de passes décisives fondamentales pour l’emporter face à Sassuolo et Dortmund. En Europe, il n’y a que très peu de joueurs pouvant rivaliser avec le Hollandais. Parmi les meilleurs championnats européens, entre compétitions nationales et coupes d’Europe, seul Chambers d’Arsenal peut se vanter de proposer une meilleure statistique que celle de De Vrij. Qu’adviendra-t-il de cette situation au retour de Sensi ? Il serait difficile d’imaginer voir De Vrij faire un retour en arrière... De toute façon, trois meneurs de jeu valent mieux que deux non ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Parme, entraîné par D’Aversa, sera le nouvel adversaire de l’Inter au Giuseppe Meazza. Dans cet optique l’entraîneur parmesan devra se passer de plusieurs joueurs importants : Vincent Laurini suit actuellement un entrainement personnalisé Bruno Alves et Roberto Inglese font l'objet d'une thérapie individuelle. Roberto Cornelius a fait l’objet d’une Irm qui a mis en évidence une lésion du biceps fémoral gauche. Le joueur a déjà commencer la thérapie adéquate. Côté interiste, outre l’absence de Matias Vecino, la situation est toujours incertaine concernant Stefano Sensi : "Il est très peu probable de voir Stefano Sensi aligné. Lui qui a vu ses examens médicaux repoussé à ce jeudi, devrait probablement faire l’impasse contre Parme et Brescia. L’objectif étant de l’avoir avec certitude à disposition pour la confrontation retour face au Borussia Dortmund." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Antonio Conte s’est livré, tout comme certains joueurs, en conférence d’après-match, suite à la victoire aux forceps de l’Inter sur le terrain ô combien compliqué de la Sampdoria Antonio Conte "Je suis certainement satisfait de la prestation de l’équipe et de la victoire. Lorsque tu joues certaines parties avec une telle clarté d’esprit, en te créant autant d’occasions, tu te dois te tuer le match plus tôt. La première période s’est terminée sur le 2-0, mais on aurait pu en inscrire encore plus." "Ensuite, à la reprise, est arrivé un impondérable car nous aurions pu inscrire le 3-0, mais au lieu de cela, nous avons été réduit à 10 et avons pris un but par la Sampdoria. Cette phase de jeu aurait pu déstabiliser n’importe qui, mais les garçons ont tenu bon et avec mes changements, nous sommes parvenu à retrouver de l’équilibre." "Nous avons inscrit le troisième but en infériorité numérique et nous aurions pu en inscrire un quatrième avec Lukaku. Je suis content de l’interprétation proposée par les garçons sur ce match. Nous dominions et tout a été bouleversé en un instant, le risque était d’encaisser le contre-coup mais les garçons ont en revanche tenu bon en démontrant d’être sur le bon chemin au niveau mental." "Je vois le verre à moitié plein vu comment cela s’est terminé, nous avons fait des pas en avant dans l’attachement au match et certaines situations te renforcent, même si nous aurions mérité de vivre un autre partie au niveau émotionnel, vu comment nous l’avions gérée." "Les garçons méritent les applaudissements, nous pouvons fêter sur l’instant la victoire, mais nous devons nous préparer immédiatement au déplacement au Nou Camp, face à Barcelone." L’Inter en tête avec le plein de point ? "Nous devons voler bas et raisonner match après match, seul le temps nous dira quel sera notre parcours et ce que nous pourrons ambitionner. J’ai fait des changements, mais nous avons puisé tant d’énergies, nous devons à présent en récupérer pour le prochain match face à Barcelone." "C’est inévitable que lorsqu’il te manque qu’un homme, que tu le veuille ou pas que tu sois amené à reculer, sans concéder trop d’espace. Jouer à 10 contre 11 n’est simple pour personne, il ne faut pas se montrer imprudent car le centre de gravité en est diminué. Mais l’entrée de Romelu a permis de maintenir à bonne distance la Sampdoria car il est très bon dans la conservation du ballon et pour profiter des espaces." "Candreva a réalisé une belle première mi-temps, D’Ambrosio le couvrait plus régulièrement, Même Barella a fait une bonne entrée. Plus je travaille avec les garçons, plus eux métabolisent les connaissances. J’estime que nous travaillons de façon importante dès mon premier jour, et je dois les remercier car nos six victoires sont le fruit du travail mais aussi de la disponibilité à réaliser ce que nous, le staff, imposons au groupe depuis le premier jour. Je suis content lorsque je vois que les garçons reconnaissent certaines situations apprises, sur le terrain." Bastoni ? "La moitié de la Serie A le voulait en prêt, mais je m’y suis opposé. Je veux travailler sur lui car j’ai vu son potentiel, il fait ce que je lui demande, s’il représente sans aucun doute le futur, il est déjà une alternative importante actuellement." Roberto Gagliardini "Cette victoire à Gênes nous donne confiance en nos moyens. Nous avons montré que nous pouvions commander un terrain jugé difficile, même si nous étions en infériorité numérique. Nous sommes toujours restés compacts et nous avons tué le match avec le troisième but. Cette victoire nous donne du moral en vue des rencontres importantes qui nous attentent." Barcelone et le Derby d’Italie ? "Nous voulons démontrer que nous jouons chaque match pour gagner. À présent, un match extrêmement difficile nous attend à Barcelone, mais nous voulons rentrer à la maison avec des points suite au match nul d’ouverture face au Slavia. Nous préparerons ce match de la meilleure des façons possible, ensuite, dès le coup de sifflet final, nous penserons à la Juventus." 14 buts inscrit, dont 8 par des milieux de terrains… "Nous savons que dans le jeu du coach, que le travail des milieux de terrains est important, aussi en phase de but. Nous cherchons à faire au mieux ce qu’il nous demande, il nous transmet du courage, de la détermination, sa carrière parle pour lui, il veut toujours gagner et apporte tant de motivation." Mon parcours personnel ? "J’en suis très heureux, j’ai tellement envie de bien faire ici. Je suis devenu papa et cela m’aide énormément, j’espère que cette saison pourra m’apporter tellement de satisfaction sur le terrain." Stefano Sensi "Je suis content de la victoire et pour mon but. Je cherche toujours à m’améliorer et à faire de belles prestations, aujourd’hui, un bon résultat a été obtenu. Ce n’est jamais gagné à l’avance de venir l’emporter à Gênes, leur tifosi apportent toujours de grandes motivations à l’équipe." "Nous avons été bon à ne pas les sous-évaluer. Sur le 2-1 l’ambiance est monté d’un cran et nous avons été bon à inscrire immédiatement le 3-1. Je ne m’attendais pas à cet impact, mes équipiers m’ont aidé, je me fais entendre et à mon âge, c’est quelque chose de positif." "Nous connaissons la valeur de Barcelone, nous savons qui nous sommes au niveau mental et dans les jambes. La croissance est toujours en cours, une période encore plus difficile arrive et nous travaillons pour ne pas craquer et répondre présent." La qualité du groupe ? "Nous sommes unis, solide, tout le monde se sacrifient." Alessandro Bastoni "J’étais touché, j’attendais ce jour depuis tant. Je suis content de la prestation d’équipe, nous étions venu ici pour l’emporter et nous y sommes parvenu. Le groupe m’a très bien accueilli, surtout Godin qui m’enseigne tant. Cela me parait si incroyable d’avoir un conseiller tel que lui...et tout est réel. Jouer au football est ce qui me plait, par chance ce sont d’autres choses qui pourraient m’empêcher de dormir la nuit." Marcelo Brozovic "Nous avons disputé une très belle partie, nous avons un peu souffert après l’expulsion, mais nous avons joué et gagné en équipe. Conte nous dit toujours ce que nous devons faire, chacun d’entre nous sait comment se comporter sur le terrain. Aujourd’hui aussi, nous avons réalisé une grande prestation qui nous apporte de la continuité." Barcelone et la Juve ? "La première rencontre est celle qui nous intéresse, puis nous penserons à l’autre. Le Barça est une des équipes parmi les plus forte au Monde, mais nous sommes l’Inter et nous voulons démontrer que nous sommes au Top, nous allons pour la jouer." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Antonio Conte s’est livré en conférence d’après-match, tout comme plusieurs joueurs, suite à la contre-performance de l’Inter face au Slavia Prague: "Sincèrement, je ne peux pas être satisfait ni de la première mi-temps, ni de la seconde. Rien ne m’a plu. Je n’ai pas aimé le match, c’était une mauvaise prestation de notre part. Nous n’avons rien montré de notre idée du football, nous avons seulement fait usage de long ballon." "Je ne les entraîne pas à ça. Eux, ce sont montrés agressif, ils nous ont pressé mais nous nous entraînons sous pressions. Nous devons grandir, je ne considère pas qu’il s’agisse d’un beau match nul, c’est un laid match nul, c'est bien plus qu’un pas en arrière." "J’endosse la responsabilité, je n’ai pas su être aussi incisif comme j’aurais dû l’être dès le début et durant le match, tout comme dans la préparation de la partie. Je n’aime pas cela car ce n’est pas le football que je veux pratiquer. Quelqu’un m’a demandé si les long ballons étaient le plan B, mais il n’existe pas de plan B. Je n’aime pas les longues balles." "Nous devons nous améliorer sous tous les points de vue, aussi au niveau mental. Nous devons savoir faire preuve de stabilité aussi dans des moments de difficultés. Lorsque nous nous entraînons, nous le faisons avec une équipe qui nous attend dans la première moitié de terrain, et nous devons chercher à être bon dans la construction, afin de savoir surmonter ce type d'obstacle." "Nous travaillons sous pression comme pour tous les matchs que nous avons connu. Aujourd’hui, nous avons proposé que très peu, ils ont été meilleur en tout. Ils avaient plus d’envie, ils ont gagné à tout point de vue, ils nous ont été supérieur. Ces garçons peuvent être sereins et calmes car ils ont bien travaillé et ont tout donné. Je me dois de prendre la responsabilité car je n’ai pas été bon dans l’impact. Cela fait partie d’un, parcours." "Tant de personnes pensent que l’on arrive avec une baguette magique et que tout change du jour au lendemain…Il y a tant à changer, il faut savoir faire preuve d’auto-estime, de confiance et de stabilité dans les moments difficiles. Je suis touché, je suis ici dans ce but et je vais chercher à donner tout de moi-même pour aider ces garçons car ils le méritent, comme le mérites les tifosi qui étaient à nouveau nombreux." "Je n’aime pas parler des individualités après de si mauvaises sensations. Après une belle prestation oui. L’équipe a été en dessous de toute suffisance et je suis le premier à me prendre la note la plus basse et le bonnetd’âne. Personne n’était au niveau de suffisance aujourd’hui." Milan Skriniar "Le Slavia était un adversaire plus coriace à affronter comparé à nos trois matchs de championnat. Nous étions moins concentrés, nous aurions du jouer tout le match comme ce que nous avons proposé en toute fin de rencontre, nous aurions dû l’emporter." "La première partie est toujours la plus importante mais il nous en reste cinq. Nous devrons faire de notre mieux, mettre plus de grinta, de personnalité, sinon cela tournera mal. Il est difficile de dire ce qu’il nous a spécifiquement manqué." "Nous avions des difficultés dans la construction, mais nous devons parler de ce match en étant clair. Je suis impatient que le Derby arrive à présent, c’est un match différent des autres et il nous apportera le bon mental pour gagner." Romelu Lukaku "La première mi-temps était très difficile pour nous : Le Slavia l’a joué très physique. Dans les vingts dernières minutes, nous avons tenté de marqué, mais aujourd’hui ce n’était pas un bon match, surtout que nous ne l’avons pas emporté. Nous devrons travailler encore plus cette semaine." Mon dos ? "Ce matin, j’avais encore un peu mal, mais je serai déjà à l’entrainement ce mercredi avec le groupe. L’équipe se doit de travailler tous les jours pour atteindre les objectifs préfixés. Nous devons suivre le chemin qu’un club si ambitieux se doit d’atteindre. Tous ceux qui affronteront l’Inter devront savoir que ce sera difficile pour eux, nous devons être prêt à cela." Stefano Sensi "Je suis amer, car nous n’avons pas joué la première mi-temps que nous voulions. Nous avons connu, en seconde période, une réaction caractérielle, mais nous devons travailler pour répondre présent dans cette compétition où nous n’avons plus le droit à l’erreur. Demain, nous repenserons à nous erreurs et nous ferons une analyse de la rencontre." Le Derby ? "Nous devrons hausser notre attention car les tactiques importe peu dans un Derby, seule la grinta compte et on ne peut pas se planter." Danilo D’Ambrosio "On aurait dû faire plus. Ils sont venu nous presser haut et nous ne sommes pas parvenu à mettre en pratique tout ce que nous aurions voulu faire, le démérite est nôtre. Nous aurions dû jouer plus rapidement avec le ballon, peut être avec des une-deux comme nous le faisons à l’entrainement. Nous devons travailler sur ces erreurs pour ne plus les répéter." Le Derby ? "Nous devrons faire attention, être bon dans le pressing et lucide en possession de balle." Nicolo Barella "Ils ont été mieux organisé que nous, mais nous aurions dû faire mieux. Nous ne sommes toujours pas parvenu à faire ce que demandait l’entraîneur. A présent nous allons faire face à d’autres combats et nous devrons faire du mieux possible." "Je suis serein, je cherche à bien faire, le groupe m’a si bien accueilli et c’est normal d’avoir une période d’adaptation lorsque tu changes d’équipe. Nous sommes l’Inter et malgré ce partage, nous jouerons tous les matchs pour parvenir à nous qualifier en huitième." Le saviez-vous Tuttosport nous confirme que l’Inter va passer un sale quart d’heure: "Conte se fera entendre aujourd’hui, ce sera une rude reprise des entraînements." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Interviewé par la Gazzetta dello Sport, l'ex capitaine de l'Inter Beppe Bergomi a parlé de l'équipe de Conte et des recrues arrivées lors du mercato: "On voit déjà la patte de Conte. Le travail d'Antonio se voyait dès les premières minutes du premier match contre Lugano. Conte est comme ça, il part avec ses idées, transmet ses concepts aux joueurs qui doivent ensuite les intégrer et les utiliser très tôt. Je pense aux deux premiers matchs qui ont été très différents." Lecce a essayé de jouer au foot et a été massacré. A Cagliari par contre Maran a copié Conte et a laissé très peu d'espace. Il a fallu un exploit de Sensi avec ce penalty qu'il s'est procuré pour gagner le match". A propos de Sensi, peut-on dire que c'est la plus grande surprise de ce début de projet? "Même en Nazionale il a montré sa personnalité et ses qualités. Et puis je pense que sa force, c'est surtout le fait qu'il arrive à jouer à tous les postes du milieu à un très bon niveau. Regista, trequartista, mezzala, il sait tout faire et donne de très bons résultats. Je savais que c'était une bonne recrue, mais je n'aurai jamais pu prévoir qu'il serait déjà aussi décisif". Barella par contre n'a pas aussi bien démarré.... "C'est plus un joueur d'instinct et c'est peut-être pour cela qu'il a moins bien commencé. Il est arrivé en retard et ça se voit qu'il est encore en retrait sur le plan des automatismes mais il a toutes les qualités pour être le milieu de terrain typique pour le jeu de Conte: il a trois poumons, il sait récupérer des ballons, il sait s'insérer dans les espaces. Je vais être clair, Barella me plaît énormément". On attend encore de voir au complet la GDS. Pensez-vous que Godin, De Vrij et Skriniar auront du mal avec la défense à trois? "Je le pensais aussi mais dans les quelques minutes où Godin a joué à Cagliari, j'ai été surpris de son comportement à droite. Je croyais qu'il allait avoir tendance à rester collé à l'axe mais il a été parfaitement placé et s'est même permis de sortir de la défense balle au pied. Pour jouer à trois derrière, il faut savoir coulisser correctement pour maintenir la défense hermétique en phase défensive comme en phase offensive". A quel Sanchez faut-il s'attendre? "Je pense que ce n'est plus celui de l'Udinese qui était inarrêtable quand il avait de l'espace. A Manchester il a eu des soucis mais à Arsenal il a été très bon en étant plus proche des cages. Il a besoin d'être à 100% pour être décisif et Conte est fort pour cela, il sait remettre les joueurs sur pieds, mentalement comme physiquement, s'il revient bien sa qualité fera la différence". Lukaku, par contre est déjà bien à l'aise... "C'est mon type d'attaquant préféré. J'ai toujours aimé les buteurs forts physiquement, les Vieri, Ibrahimovic, Van Basten, ces joueurs là font la différence. Romelu est clairement la meilleure recrue de l'Inter, un attaquant complet qui aime jouer pour l'équipe, qui crée de l'espace pour ses coéquipiers et qui les encourage lorsqu'ils se ratent. Dans la profondeur, avoir un joueur comme le Belge c'est exceptionnel. Et puis quand on sait que les équipes de Conte jouent à mille à l'heure vers l'avant, c'est une bonne chose qu'il soit arrivé". Nous n'avons pas encore vu Lazaro à l'oeuvre... "Eh bien c'est un attaquant excentré, qui a toujours joué avec un latéral pour le couvrir, il va falloir qu'il s'adapte et apprenne le rôle de piston latéral et cela prend du temps". Allez, une question directe: l'Inter est-elle l'anti-Juve? "La Juventus reste plus forte mais la Serie A est dans une année avec beaucoup de changements, dans les clubs donc on ne sait jamais. Je dirais que si la Juve fait des faux-pas, l'Inter sera prête à en profiter. Ce qui est sûr c'est que le gap de 20 points des dernières années s'est résorbé". ®Samus - Internazionale.fr
  18. Trois sur trois, neuf sur neuf: L'Inter d'Antonio Conte a obtenu son troisième succès consécutif en s'offrant le scalpe de l'Udinese. Une victoire obtenue au cours d'un match plus complexe qu'il n'y parait état donné que les Friulani ne concédaient aucun espace. Des espaces encore plus réduit, dès la 35', après l'expulsion justifiée de Rodrigo De Paul, auteur d'une gifle sur Antonio Candreva. Le but décisif a été inscrit par le petit lutin Nerazzurro, Stefano Sensi qui a la 44' a repris de la tête en pleine surface un délice de long ballon aérien adressé par Diego Godin. L'Inter n'aura de cesse de vouloir doubler la mise, mais sera opposée à un Juan Musso des grands soirs. Cette victoire permet à l'Inter de prendre le leadership en Serie A après le match bien nul d'une Juventus plus que dominée sur le terrain de la Fiorentina. Le prochain match sera européen avec le réception du Slavia Prague, s'en suivra le premier match délicat de la saison avec le Derby Della Madonnina, face à un Milan qui a su l'emporter, très difficilement sur le terrain de l'Hellas Vérone. Reste à évaluer la condition physique de Romelu Lukaku, qui a évolué sur le terrain en étant blessé au dos. Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 1-0 Udinese Buteur(s): 44' Sensi Var: 35' De Paul pour comportement violent Inter: 1 Handanovic; 2 Godin, 6 De Vrij, 37 Skriniar; 87 Candreva, 23 Barella (46’ 5 Gagliardini), 77 Brozovic, 12 Sensi, 18 Asamoah; 16 Politano (80’ 7 Sanchez), 9 Lukaku (65’ 10 Lautaro Martinez) Banc: 27 Padelli, 13 Ranocchia, 21 Dimarco, 33 D'Ambrosio, 34 Biraghi, 95 Bastoni, 8 Vecino, 19 Lazaro, 20 Borja Valero T1: Antonio Conte Udinese: 1 Musso; 50 Becao, 87 De Maio, 4 Opoku; 19 Stryger Larsen, 8 Jajalo (70’ 72 Barak), 11 Walace (81’ 38 Mandragora), 6 Fofana, 12 Sema (81’ 23 Pussetto); 10 De Paul, 15 Lasagna Banc: 88 Nicolas, 27 Persian, 2 Sierralta, 3 Samir, 17 Nuytinck, 30 Nestorovski, 60 Kubala, 91 Teodorczyk T1: Igor Tudor Arbitre: Mariani Var: Guida Averti(s): Barella (I), Becao (U), Candreva (I) Expulsé(s): De Paul (U) Affluence: 57.991 tifosi ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Stefano Sensi, actuellement en sélection avec son coéquipier Nicolo Barella, revient pour la Gazzetta sur ses premiers mois à Milan, mais aussi sur son principal concurrent en club et à la Squadra Azzurra, Nicolo Barella. Est-ce plus facile de gagner le scudetto avec l'Inter ou l'Euro avec l'Italie ? "Disons-le comme ceci : dans les deux cas nous travaillons pour tenter de remporter le titre correspondant." Vous avez plutôt bien commencé non ? "Je suis heureux et je dois remercier l'équipe et l’entraîneur car ils m'ont immédiatement intégré. A Milan il y a plus de pression mais aussi plus d'effervescence, d'une bonne manière. J'attends beaucoup de moi-même, je suis toujours focus et j'ai toujours envie de jouer." Premières impressions sur Antonio Conte : "C'est l'un des meilleurs entraîneurs actuels. Le simple fait de l'avoir sur le banc fait progresser. J'estime m'être déjà amélioré, surtout mentalement, alors que c'est tout récent. Les points communs avec Mancini ? Le jeu est différent. Conte se concentre davantage sur la verticalisation mais les deux ont la même soif de victoire." Votre grande flexibilité au milieu est très souvent loué, de la part de Conte ou de Mancini. "Avoir des milieux techniques et jouer aux côtés de Jorginho et Verratti, cela aide bien. A Sassuolo j'étais regista, ici à l'Inter c'est plus mezzala. J'ai toujours dit que là où je préférais être, c'est là où se passe le jeu. Avec Conte je me sens bien et dans ce foot moderne, si vous jouez à l'intérieur vous pouvez passer de regista à tout autre. Et j'aime aussi le rôle de milieu offensif. Pendant le match tout le monde est libre d'occuper l'espace, en suivant le mouvement. En tant que milieu de formation c'est plus simple d'aller vers l'attaque, d'aller jouer entre les lignes offensives." Certains disent que vous et Barella formez un milieu trop fragile : "Si Nicolo et moi ne jouons pas ensemble ce n'est pas une question de prouesse physique. Le jeu de l'équipe nationale est constitué de dribbles, de possession et la confrontation physique est moindre. Donc difficile d'exclure des joueurs comme Verratti et Jorginho. Nicolo et moi nous ne mesurons pas deux mètres c'est certain, je suis ce que je suis mais nous essayons de faire de notre mieux. Aujourd'hui ce n'est pas seulement le physique brut qui compte, c'est un football tellement rapide que la présence physique ne compte plus autant." Ça fait quoi d'être en concurrence avec Barella aussi bien en club qu'en sélection ? "Nicolo et moi sommes de bons amis. Nous jouons le même rôle mais dans une équipe, une saine rivalité est toujours bonne à prendre. Il n'y en aura jamais de mauvaise entre lui et moi. Que ça soit en Nazionale ou à l'Inter." Quels sont les pièges de ce double déplacement en Arménie et en Finlande ? "Deux rencontres compliquées chez eux où le plus important est de ne pas les sous estimer, tout en gardant la concentration et le sérieux démontrés dans les autres matchs." Pour finir un petit mot sur Icardi et son prêt à Paris. Une libération pour lui et l'Inter ? "L'équipe a toujours pensé à bien travailler et à rester concentré sur ses objectifs. Ce n'est pas une libération, simplement un problème que la société avait à traiter." ®gladis32 - internazionale.fr
  20. Fcinter1908.it s'est livré dans une analyse du match remporté par l'Inter sur le terrain, ô combien hostile, de Cagliari "Une victoire remportée avec quelques difficultés. L'Inter d'Antonio Conte a rejoint la Juve et le Torino en tête de la Serie A. Un classement acerbe, mais proposant une graine destinée à germer sous le signe de la continuité prôné par l'entraîneur Nerazzurro." "La lumière arrivera après en avoir terminé avec le rodage, mais dans une arène comme celle de Cagliari, il sera difficile pour tous d'aller y faire un résultat, et ce, tout au long de la saison. Ce sera toujours la même chanson: Les équipes qui seront au sommets seront celles qui parviendront à récolter le plus de points difficiles dans des circonstances difficiles, face à des défenses regroupées et des publics enflammés. C'est en Province que les trois première places seront jouées." Le Joker dans la manche "Il ne lui manque que quelques centimètres pour prétendre à être autre meneur de jeu, invoqué à plusieurs reprises par les tifosi, Stefano Sensi propose dans sa palette de l'imprévisibilité, celle qui a ouvert la voie sur un terrain difficile, lors de situations difficile, comme ce fut le cas la nuit dernière." "C'est l'atout plus de l'Inter qui devait faire face, dans le passé, à des équipes regroupées, qui jouaient à dix en phase défensives. Arraché au Milan Ac par un arrogant duo, Marotta et Ausilio, Stefano augmente la qualité du milieu de terrain, de part son touché de balle, de par sa vision." "Conte en est conscient et il espère à présent continuer à augmenter le niveau technique de son milieu de terrain au fil des mercatis à venir, avec un projet de Champions qui prend forme de plus en plus." Soirée compliquée pour Lukaku "Romelu Lukaku, même s'il a marqué le match de son empreinte via une passe décisive pour Sensi dans l'occasion qui a amené le but, sans oublier la conversion de celui-ci, a été stigmatisé, victime de chants racistes. Une situation très similaire à celle de la Curva Nord envers Kalidou Koulibaly." "L'environnement interiste avait le rire jaune en se souvenant des sanctions exemplaires dont le club avait été victime en post Inter-Napoli. Reste à présent à espérer que la Justive Sportive aura la main lourde. Il n'y a que de cette manière qu'ne sanction exemplaire aura un sens, et ce afin de mettre un terme à une rhétorique agaçante." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Après la précieuse victoire 2-1 à Cagliari, Antonio Conte s'est d'abord exprimé pour Sky Sport puis en conférence de presse. Voici ses propos : "C'était une rencontre difficile et je m'y attendais, j'avais prévenu tout le monde. Je sais que pour gagner ici il faut suer et se mettre au niveau du point de vue combativité et agressivité. J'ai demandé à l'équipe de rester haute pendant la fin de match. J'ai noté un pas en avant question mentalité. Je pense que nous avons alterné de bons moments avec d'autres à améliorer. La route est longue mais gagner vous donne de la confiance et le moral. J'insiste sur le fait que j'ai trouvé un très bon groupe, de bons gars disponibles et à l'écoute. Cela augmente mon désir ainsi que celui de mon staff également. Il ne faut pas oublier que dans cette équipe peu ont gagné quelque chose. Une mentalité de gagnant vous donne les victoires et vous fait comprendre ce qu'il faut faire pour y arriver. Il reste encore un fossé, et nous voulons le combler par le travail." La performance de Sensi : "Nous parlons de quelqu'un qui voit et comprend le football comme je le lui dis. Je pense qu'il était un peu suffisant lors de la première mi-temps, puis il est monté crescendo et c'était extraordinaire à voir. Nous avons des joueurs qui se rapprochent des caractéristiques que j'avais : Vecino, Barella, Brozovic peuvent jouer en mezzala ainsi que Sensi. Nous devons amener tout le monde dans les meilleures conditions et j'en attends pas moins par exemple de Vecino et de Gagliardini. L'uruguayen peut y exceller tandis que Gagliardini peut redevenir le joueur que j'appréciais par le passé. Sensi l'a directement compris. Barella éprouve quelques difficultés et ne peut pas jouer devant la défense. Mais il peut jouer un peu plus haut et il a tout pour devenir vraiment fort." Comment allez-vous vivre le dernier jour de mercato ? Icardi sera à Paris ? "Je vais le vivre d'une manière très sereine sachant que notre mercato est bouclé. A moins qu'il ne se passe quelque chose qui puisse me surprendre, positivement je l'espère. Je suis heureux de mon équipe. Quand vous voyez quelqu'un comme Ranocchia jouer pour la seconde fois et gagner grâce au travail, tout le monde peut devenir important." Et concernant Icardi ? "Hé hé..." Conte sourit et botte en touche pour boucler l'entretien. On enchaine ci-dessous avec une partie de la conférence de presse. Ce soir Romelu Lukaku a une nouvelles fois subi des hurlements racistes, une habitude à Cagliari. "Je dois être honnête, je pense que dans beaucoup d'autres situations en Italie nous devrions être beaucoup plus respectueux à l'égard de ceux qui travaillent dans ce secteur. Il y a quelques semaines Carlo Ancelotti s'est plaint d'avoir été insulté. A l'étranger les supporters se rendent au stade pour encourager leur équipe. Ils ont des exigences mais cela s'arrête là, ils n'insultent pas ceux qui y travaillent. Nous devons nous améliorer à cet égard." Qu'avez-vous pensé de votre département offensif ? Ne serait-il pas judicieux de jouer en 3-4-3 ? "Lautaro va pouvoir continuer à accumuler les minutes en sélection c'est bien. Je connais très bien Sanchez. Il a performé à Barcelone puis à Arsenal mais au cours des deux dernières années il n'a pas fait grand chose à United. Nous devons le ramener sur de bonnes bases et nous comptons sur lui. Nous allons parier sur lui, sur Lautaro, sur Lukaku et sur Esposito. La perforation de nos milieux dans les lignes adverses est une arme. Nos adversaires s'adapteront et seront plus défensifs, mais nous devrons toujours en être capable, dans n'importe quel cas. Comme aujourd'hui où Cagliari a changé de modulo. Cette hypothèse peut se présenter en effet." Le protocole de la VAR est-il à revoir ? "Les nouvelles règles introduites sont très audacieuses et cela change la vision du foot. Surtout sur les fautes de main. Je n'en suis pas effrayé puisque je considère la VAR comme un outil utile mais la question de la main est dangereuse. Voir litigieuse car de nombreuses situations sont difficiles à comprendre. Nous devrions peut être amputer les bras de nos joueurs pour ne pas en être inquiéter, mais ce serait alors compliqué de jouer." ®gladis32 - internazionale.fr
  22. L'Inter de Conte a déroulé chez elle, au stade Giuseppe Meazza, pour cette première journée de Serie A. Victoire 4 buts à 0 signée Brozovic, Sensi, Lukaku et Candreva. Très belle prestation des Nerazzurri face au néo-promu Lecce. Début de saison en fanfare avec de beaux buts à se mettre sous les dents et une équipe, un groupe souriant et motivé, qui semble avoir faim. C’était un néo-promu en face, mais qui a su se montrer dangereux lors des imprécisions défensives, surtout en première période où les Leccesi ont pu soigner leurs statistiques en tirant plusieurs fois au but. Superbes buts de Brozovic et Candreva de loin en pleine lucarne, jolis dribble de Sensi dans la surface avant de conclure et premier but pour Lukaku pour son premier match. Prochain test assez intéressant dimanche soir (20h45) à Cagliari face à une équipe sarde qui à l’air prometteuse, et on le sait, on a eu de la peine les dernières fois face à eux. Alors patience, travail et concentration. Match après match vers un objectif qui doit se dessiner au fil de la saison. BROZOVIC EN INTERVIEW D'APRES MATCH : "Une belle victoire. On a peut être raté trop de passes dans le premier quart d'heure, mais après nous avons mieux joué. Nous avons mérité les trois points." "Le but ? Ça ne m'intéresse pas beaucoup, la victoire compte davantage. Mes coéquipiers sont tous de bonnes personnes : quand je marque, je veux que tous soient présents pour le fêter. Nous devons toujours nous donner à 100%. Il faut lutter, on doit gagner, il faut aller de l'avant." "L'écart avec la Juve et Naples ? J'espère qu'il pourra se réduire. Maintenant pensons à Cagliari. On espère toujours gagner, point." "Au sujet des tifosi : Après 7-8 ans, nous sommes arrivés à 75 000 supporters. Nous sommes vraiment nombreux. On peut seulement les remercier : j'espère que ce numéro sera plus élevé la prochaine fois".
  23. gladis32

    Giulia Amodio

    Giulia Amodio, compagne de Stefano Sensi. Les deux se sont tournés autour à l'époque où il jouait à Cesena. D'abord dans la friendzone le milieu de terrain l'a conquis à l'usure. Âgé de 23 ans, mannequin, elle a créé depuis l'année dernière sa propre ligne de maillot de bain Son Insta : https://www.instagram.com/giulia_amodio/?hl=fr
  24. Présent à Sky Sport en marge de la présentation du nouveau maillot de Sassuolo, De Zerbi s’est livré sur son ancien protégé: Stefano Sensi! "Notre volonté de nous améliorer reste toujours la même, c’est ce que nous avons fait via les caractéristiques d’Obiang et Traoré, des joueurs différents de Sensi. Stefano se sent bien à l’Inter, un club qui va découvrir un joueur fort et de personnalité." "Conte est le meilleur pour lui permettre d’arriver à sa pleine maturation en tant que joueur." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...