Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'stefano sensi'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

22 résultats trouvés

  1. Antonio Conte s’est livré, tout comme certains joueurs, en conférence d’après-match, suite à la victoire aux forceps de l’Inter sur le terrain ô combien compliqué de la Sampdoria Antonio Conte "Je suis certainement satisfait de la prestation de l’équipe et de la victoire. Lorsque tu joues certaines parties avec une telle clarté d’esprit, en te créant autant d’occasions, tu te dois te tuer le match plus tôt. La première période s’est terminée sur le 2-0, mais on aurait pu en inscrire encore plus." "Ensuite, à la reprise, est arrivé un impondérable car nous aurions pu inscrire le 3-0, mais au lieu de cela, nous avons été réduit à 10 et avons pris un but par la Sampdoria. Cette phase de jeu aurait pu déstabiliser n’importe qui, mais les garçons ont tenu bon et avec mes changements, nous sommes parvenu à retrouver de l’équilibre." "Nous avons inscrit le troisième but en infériorité numérique et nous aurions pu en inscrire un quatrième avec Lukaku. Je suis content de l’interprétation proposée par les garçons sur ce match. Nous dominions et tout a été bouleversé en un instant, le risque était d’encaisser le contre-coup mais les garçons ont en revanche tenu bon en démontrant d’être sur le bon chemin au niveau mental." "Je vois le verre à moitié plein vu comment cela s’est terminé, nous avons fait des pas en avant dans l’attachement au match et certaines situations te renforcent, même si nous aurions mérité de vivre un autre partie au niveau émotionnel, vu comment nous l’avions gérée." "Les garçons méritent les applaudissements, nous pouvons fêter sur l’instant la victoire, mais nous devons nous préparer immédiatement au déplacement au Nou Camp, face à Barcelone." L’Inter en tête avec le plein de point ? "Nous devons voler bas et raisonner match après match, seul le temps nous dira quel sera notre parcours et ce que nous pourrons ambitionner. J’ai fait des changements, mais nous avons puisé tant d’énergies, nous devons à présent en récupérer pour le prochain match face à Barcelone." "C’est inévitable que lorsqu’il te manque qu’un homme, que tu le veuille ou pas que tu sois amené à reculer, sans concéder trop d’espace. Jouer à 10 contre 11 n’est simple pour personne, il ne faut pas se montrer imprudent car le centre de gravité en est diminué. Mais l’entrée de Romelu a permis de maintenir à bonne distance la Sampdoria car il est très bon dans la conservation du ballon et pour profiter des espaces." "Candreva a réalisé une belle première mi-temps, D’Ambrosio le couvrait plus régulièrement, Même Barella a fait une bonne entrée. Plus je travaille avec les garçons, plus eux métabolisent les connaissances. J’estime que nous travaillons de façon importante dès mon premier jour, et je dois les remercier car nos six victoires sont le fruit du travail mais aussi de la disponibilité à réaliser ce que nous, le staff, imposons au groupe depuis le premier jour. Je suis content lorsque je vois que les garçons reconnaissent certaines situations apprises, sur le terrain." Bastoni ? "La moitié de la Serie A le voulait en prêt, mais je m’y suis opposé. Je veux travailler sur lui car j’ai vu son potentiel, il fait ce que je lui demande, s’il représente sans aucun doute le futur, il est déjà une alternative importante actuellement." Roberto Gagliardini "Cette victoire à Gênes nous donne confiance en nos moyens. Nous avons montré que nous pouvions commander un terrain jugé difficile, même si nous étions en infériorité numérique. Nous sommes toujours restés compacts et nous avons tué le match avec le troisième but. Cette victoire nous donne du moral en vue des rencontres importantes qui nous attentent." Barcelone et le Derby d’Italie ? "Nous voulons démontrer que nous jouons chaque match pour gagner. À présent, un match extrêmement difficile nous attend à Barcelone, mais nous voulons rentrer à la maison avec des points suite au match nul d’ouverture face au Slavia. Nous préparerons ce match de la meilleure des façons possible, ensuite, dès le coup de sifflet final, nous penserons à la Juventus." 14 buts inscrit, dont 8 par des milieux de terrains… "Nous savons que dans le jeu du coach, que le travail des milieux de terrains est important, aussi en phase de but. Nous cherchons à faire au mieux ce qu’il nous demande, il nous transmet du courage, de la détermination, sa carrière parle pour lui, il veut toujours gagner et apporte tant de motivation." Mon parcours personnel ? "J’en suis très heureux, j’ai tellement envie de bien faire ici. Je suis devenu papa et cela m’aide énormément, j’espère que cette saison pourra m’apporter tellement de satisfaction sur le terrain." Stefano Sensi "Je suis content de la victoire et pour mon but. Je cherche toujours à m’améliorer et à faire de belles prestations, aujourd’hui, un bon résultat a été obtenu. Ce n’est jamais gagné à l’avance de venir l’emporter à Gênes, leur tifosi apportent toujours de grandes motivations à l’équipe." "Nous avons été bon à ne pas les sous-évaluer. Sur le 2-1 l’ambiance est monté d’un cran et nous avons été bon à inscrire immédiatement le 3-1. Je ne m’attendais pas à cet impact, mes équipiers m’ont aidé, je me fais entendre et à mon âge, c’est quelque chose de positif." "Nous connaissons la valeur de Barcelone, nous savons qui nous sommes au niveau mental et dans les jambes. La croissance est toujours en cours, une période encore plus difficile arrive et nous travaillons pour ne pas craquer et répondre présent." La qualité du groupe ? "Nous sommes unis, solide, tout le monde se sacrifient." Alessandro Bastoni "J’étais touché, j’attendais ce jour depuis tant. Je suis content de la prestation d’équipe, nous étions venu ici pour l’emporter et nous y sommes parvenu. Le groupe m’a très bien accueilli, surtout Godin qui m’enseigne tant. Cela me parait si incroyable d’avoir un conseiller tel que lui...et tout est réel. Jouer au football est ce qui me plait, par chance ce sont d’autres choses qui pourraient m’empêcher de dormir la nuit." Marcelo Brozovic "Nous avons disputé une très belle partie, nous avons un peu souffert après l’expulsion, mais nous avons joué et gagné en équipe. Conte nous dit toujours ce que nous devons faire, chacun d’entre nous sait comment se comporter sur le terrain. Aujourd’hui aussi, nous avons réalisé une grande prestation qui nous apporte de la continuité." Barcelone et la Juve ? "La première rencontre est celle qui nous intéresse, puis nous penserons à l’autre. Le Barça est une des équipes parmi les plus forte au Monde, mais nous sommes l’Inter et nous voulons démontrer que nous sommes au Top, nous allons pour la jouer." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Antonio Conte s’est livré en conférence d’après-match, tout comme plusieurs joueurs, suite à la contre-performance de l’Inter face au Slavia Prague: "Sincèrement, je ne peux pas être satisfait ni de la première mi-temps, ni de la seconde. Rien ne m’a plu. Je n’ai pas aimé le match, c’était une mauvaise prestation de notre part. Nous n’avons rien montré de notre idée du football, nous avons seulement fait usage de long ballon." "Je ne les entraîne pas à ça. Eux, ce sont montrés agressif, ils nous ont pressé mais nous nous entraînons sous pressions. Nous devons grandir, je ne considère pas qu’il s’agisse d’un beau match nul, c’est un laid match nul, c'est bien plus qu’un pas en arrière." "J’endosse la responsabilité, je n’ai pas su être aussi incisif comme j’aurais dû l’être dès le début et durant le match, tout comme dans la préparation de la partie. Je n’aime pas cela car ce n’est pas le football que je veux pratiquer. Quelqu’un m’a demandé si les long ballons étaient le plan B, mais il n’existe pas de plan B. Je n’aime pas les longues balles." "Nous devons nous améliorer sous tous les points de vue, aussi au niveau mental. Nous devons savoir faire preuve de stabilité aussi dans des moments de difficultés. Lorsque nous nous entraînons, nous le faisons avec une équipe qui nous attend dans la première moitié de terrain, et nous devons chercher à être bon dans la construction, afin de savoir surmonter ce type d'obstacle." "Nous travaillons sous pression comme pour tous les matchs que nous avons connu. Aujourd’hui, nous avons proposé que très peu, ils ont été meilleur en tout. Ils avaient plus d’envie, ils ont gagné à tout point de vue, ils nous ont été supérieur. Ces garçons peuvent être sereins et calmes car ils ont bien travaillé et ont tout donné. Je me dois de prendre la responsabilité car je n’ai pas été bon dans l’impact. Cela fait partie d’un, parcours." "Tant de personnes pensent que l’on arrive avec une baguette magique et que tout change du jour au lendemain…Il y a tant à changer, il faut savoir faire preuve d’auto-estime, de confiance et de stabilité dans les moments difficiles. Je suis touché, je suis ici dans ce but et je vais chercher à donner tout de moi-même pour aider ces garçons car ils le méritent, comme le mérites les tifosi qui étaient à nouveau nombreux." "Je n’aime pas parler des individualités après de si mauvaises sensations. Après une belle prestation oui. L’équipe a été en dessous de toute suffisance et je suis le premier à me prendre la note la plus basse et le bonnetd’âne. Personne n’était au niveau de suffisance aujourd’hui." Milan Skriniar "Le Slavia était un adversaire plus coriace à affronter comparé à nos trois matchs de championnat. Nous étions moins concentrés, nous aurions du jouer tout le match comme ce que nous avons proposé en toute fin de rencontre, nous aurions dû l’emporter." "La première partie est toujours la plus importante mais il nous en reste cinq. Nous devrons faire de notre mieux, mettre plus de grinta, de personnalité, sinon cela tournera mal. Il est difficile de dire ce qu’il nous a spécifiquement manqué." "Nous avions des difficultés dans la construction, mais nous devons parler de ce match en étant clair. Je suis impatient que le Derby arrive à présent, c’est un match différent des autres et il nous apportera le bon mental pour gagner." Romelu Lukaku "La première mi-temps était très difficile pour nous : Le Slavia l’a joué très physique. Dans les vingts dernières minutes, nous avons tenté de marqué, mais aujourd’hui ce n’était pas un bon match, surtout que nous ne l’avons pas emporté. Nous devrons travailler encore plus cette semaine." Mon dos ? "Ce matin, j’avais encore un peu mal, mais je serai déjà à l’entrainement ce mercredi avec le groupe. L’équipe se doit de travailler tous les jours pour atteindre les objectifs préfixés. Nous devons suivre le chemin qu’un club si ambitieux se doit d’atteindre. Tous ceux qui affronteront l’Inter devront savoir que ce sera difficile pour eux, nous devons être prêt à cela." Stefano Sensi "Je suis amer, car nous n’avons pas joué la première mi-temps que nous voulions. Nous avons connu, en seconde période, une réaction caractérielle, mais nous devons travailler pour répondre présent dans cette compétition où nous n’avons plus le droit à l’erreur. Demain, nous repenserons à nous erreurs et nous ferons une analyse de la rencontre." Le Derby ? "Nous devrons hausser notre attention car les tactiques importe peu dans un Derby, seule la grinta compte et on ne peut pas se planter." Danilo D’Ambrosio "On aurait dû faire plus. Ils sont venu nous presser haut et nous ne sommes pas parvenu à mettre en pratique tout ce que nous aurions voulu faire, le démérite est nôtre. Nous aurions dû jouer plus rapidement avec le ballon, peut être avec des une-deux comme nous le faisons à l’entrainement. Nous devons travailler sur ces erreurs pour ne plus les répéter." Le Derby ? "Nous devrons faire attention, être bon dans le pressing et lucide en possession de balle." Nicolo Barella "Ils ont été mieux organisé que nous, mais nous aurions dû faire mieux. Nous ne sommes toujours pas parvenu à faire ce que demandait l’entraîneur. A présent nous allons faire face à d’autres combats et nous devrons faire du mieux possible." "Je suis serein, je cherche à bien faire, le groupe m’a si bien accueilli et c’est normal d’avoir une période d’adaptation lorsque tu changes d’équipe. Nous sommes l’Inter et malgré ce partage, nous jouerons tous les matchs pour parvenir à nous qualifier en huitième." Le saviez-vous Tuttosport nous confirme que l’Inter va passer un sale quart d’heure: "Conte se fera entendre aujourd’hui, ce sera une rude reprise des entraînements." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Interviewé par la Gazzetta dello Sport, l'ex capitaine de l'Inter Beppe Bergomi a parlé de l'équipe de Conte et des recrues arrivées lors du mercato: "On voit déjà la patte de Conte. Le travail d'Antonio se voyait dès les premières minutes du premier match contre Lugano. Conte est comme ça, il part avec ses idées, transmet ses concepts aux joueurs qui doivent ensuite les intégrer et les utiliser très tôt. Je pense aux deux premiers matchs qui ont été très différents." Lecce a essayé de jouer au foot et a été massacré. A Cagliari par contre Maran a copié Conte et a laissé très peu d'espace. Il a fallu un exploit de Sensi avec ce penalty qu'il s'est procuré pour gagner le match". A propos de Sensi, peut-on dire que c'est la plus grande surprise de ce début de projet? "Même en Nazionale il a montré sa personnalité et ses qualités. Et puis je pense que sa force, c'est surtout le fait qu'il arrive à jouer à tous les postes du milieu à un très bon niveau. Regista, trequartista, mezzala, il sait tout faire et donne de très bons résultats. Je savais que c'était une bonne recrue, mais je n'aurai jamais pu prévoir qu'il serait déjà aussi décisif". Barella par contre n'a pas aussi bien démarré.... "C'est plus un joueur d'instinct et c'est peut-être pour cela qu'il a moins bien commencé. Il est arrivé en retard et ça se voit qu'il est encore en retrait sur le plan des automatismes mais il a toutes les qualités pour être le milieu de terrain typique pour le jeu de Conte: il a trois poumons, il sait récupérer des ballons, il sait s'insérer dans les espaces. Je vais être clair, Barella me plaît énormément". On attend encore de voir au complet la GDS. Pensez-vous que Godin, De Vrij et Skriniar auront du mal avec la défense à trois? "Je le pensais aussi mais dans les quelques minutes où Godin a joué à Cagliari, j'ai été surpris de son comportement à droite. Je croyais qu'il allait avoir tendance à rester collé à l'axe mais il a été parfaitement placé et s'est même permis de sortir de la défense balle au pied. Pour jouer à trois derrière, il faut savoir coulisser correctement pour maintenir la défense hermétique en phase défensive comme en phase offensive". A quel Sanchez faut-il s'attendre? "Je pense que ce n'est plus celui de l'Udinese qui était inarrêtable quand il avait de l'espace. A Manchester il a eu des soucis mais à Arsenal il a été très bon en étant plus proche des cages. Il a besoin d'être à 100% pour être décisif et Conte est fort pour cela, il sait remettre les joueurs sur pieds, mentalement comme physiquement, s'il revient bien sa qualité fera la différence". Lukaku, par contre est déjà bien à l'aise... "C'est mon type d'attaquant préféré. J'ai toujours aimé les buteurs forts physiquement, les Vieri, Ibrahimovic, Van Basten, ces joueurs là font la différence. Romelu est clairement la meilleure recrue de l'Inter, un attaquant complet qui aime jouer pour l'équipe, qui crée de l'espace pour ses coéquipiers et qui les encourage lorsqu'ils se ratent. Dans la profondeur, avoir un joueur comme le Belge c'est exceptionnel. Et puis quand on sait que les équipes de Conte jouent à mille à l'heure vers l'avant, c'est une bonne chose qu'il soit arrivé". Nous n'avons pas encore vu Lazaro à l'oeuvre... "Eh bien c'est un attaquant excentré, qui a toujours joué avec un latéral pour le couvrir, il va falloir qu'il s'adapte et apprenne le rôle de piston latéral et cela prend du temps". Allez, une question directe: l'Inter est-elle l'anti-Juve? "La Juventus reste plus forte mais la Serie A est dans une année avec beaucoup de changements, dans les clubs donc on ne sait jamais. Je dirais que si la Juve fait des faux-pas, l'Inter sera prête à en profiter. Ce qui est sûr c'est que le gap de 20 points des dernières années s'est résorbé". ®Samus - Internazionale.fr
  4. Trois sur trois, neuf sur neuf: L'Inter d'Antonio Conte a obtenu son troisième succès consécutif en s'offrant le scalpe de l'Udinese. Une victoire obtenue au cours d'un match plus complexe qu'il n'y parait état donné que les Friulani ne concédaient aucun espace. Des espaces encore plus réduit, dès la 35', après l'expulsion justifiée de Rodrigo De Paul, auteur d'une gifle sur Antonio Candreva. Le but décisif a été inscrit par le petit lutin Nerazzurro, Stefano Sensi qui a la 44' a repris de la tête en pleine surface un délice de long ballon aérien adressé par Diego Godin. L'Inter n'aura de cesse de vouloir doubler la mise, mais sera opposée à un Juan Musso des grands soirs. Cette victoire permet à l'Inter de prendre le leadership en Serie A après le match bien nul d'une Juventus plus que dominée sur le terrain de la Fiorentina. Le prochain match sera européen avec le réception du Slavia Prague, s'en suivra le premier match délicat de la saison avec le Derby Della Madonnina, face à un Milan qui a su l'emporter, très difficilement sur le terrain de l'Hellas Vérone. Reste à évaluer la condition physique de Romelu Lukaku, qui a évolué sur le terrain en étant blessé au dos. Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 1-0 Udinese Buteur(s): 44' Sensi Var: 35' De Paul pour comportement violent Inter: 1 Handanovic; 2 Godin, 6 De Vrij, 37 Skriniar; 87 Candreva, 23 Barella (46’ 5 Gagliardini), 77 Brozovic, 12 Sensi, 18 Asamoah; 16 Politano (80’ 7 Sanchez), 9 Lukaku (65’ 10 Lautaro Martinez) Banc: 27 Padelli, 13 Ranocchia, 21 Dimarco, 33 D'Ambrosio, 34 Biraghi, 95 Bastoni, 8 Vecino, 19 Lazaro, 20 Borja Valero T1: Antonio Conte Udinese: 1 Musso; 50 Becao, 87 De Maio, 4 Opoku; 19 Stryger Larsen, 8 Jajalo (70’ 72 Barak), 11 Walace (81’ 38 Mandragora), 6 Fofana, 12 Sema (81’ 23 Pussetto); 10 De Paul, 15 Lasagna Banc: 88 Nicolas, 27 Persian, 2 Sierralta, 3 Samir, 17 Nuytinck, 30 Nestorovski, 60 Kubala, 91 Teodorczyk T1: Igor Tudor Arbitre: Mariani Var: Guida Averti(s): Barella (I), Becao (U), Candreva (I) Expulsé(s): De Paul (U) Affluence: 57.991 tifosi ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Stefano Sensi, actuellement en sélection avec son coéquipier Nicolo Barella, revient pour la Gazzetta sur ses premiers mois à Milan, mais aussi sur son principal concurrent en club et à la Squadra Azzurra, Nicolo Barella. Est-ce plus facile de gagner le scudetto avec l'Inter ou l'Euro avec l'Italie ? "Disons-le comme ceci : dans les deux cas nous travaillons pour tenter de remporter le titre correspondant." Vous avez plutôt bien commencé non ? "Je suis heureux et je dois remercier l'équipe et l’entraîneur car ils m'ont immédiatement intégré. A Milan il y a plus de pression mais aussi plus d'effervescence, d'une bonne manière. J'attends beaucoup de moi-même, je suis toujours focus et j'ai toujours envie de jouer." Premières impressions sur Antonio Conte : "C'est l'un des meilleurs entraîneurs actuels. Le simple fait de l'avoir sur le banc fait progresser. J'estime m'être déjà amélioré, surtout mentalement, alors que c'est tout récent. Les points communs avec Mancini ? Le jeu est différent. Conte se concentre davantage sur la verticalisation mais les deux ont la même soif de victoire." Votre grande flexibilité au milieu est très souvent loué, de la part de Conte ou de Mancini. "Avoir des milieux techniques et jouer aux côtés de Jorginho et Verratti, cela aide bien. A Sassuolo j'étais regista, ici à l'Inter c'est plus mezzala. J'ai toujours dit que là où je préférais être, c'est là où se passe le jeu. Avec Conte je me sens bien et dans ce foot moderne, si vous jouez à l'intérieur vous pouvez passer de regista à tout autre. Et j'aime aussi le rôle de milieu offensif. Pendant le match tout le monde est libre d'occuper l'espace, en suivant le mouvement. En tant que milieu de formation c'est plus simple d'aller vers l'attaque, d'aller jouer entre les lignes offensives." Certains disent que vous et Barella formez un milieu trop fragile : "Si Nicolo et moi ne jouons pas ensemble ce n'est pas une question de prouesse physique. Le jeu de l'équipe nationale est constitué de dribbles, de possession et la confrontation physique est moindre. Donc difficile d'exclure des joueurs comme Verratti et Jorginho. Nicolo et moi nous ne mesurons pas deux mètres c'est certain, je suis ce que je suis mais nous essayons de faire de notre mieux. Aujourd'hui ce n'est pas seulement le physique brut qui compte, c'est un football tellement rapide que la présence physique ne compte plus autant." Ça fait quoi d'être en concurrence avec Barella aussi bien en club qu'en sélection ? "Nicolo et moi sommes de bons amis. Nous jouons le même rôle mais dans une équipe, une saine rivalité est toujours bonne à prendre. Il n'y en aura jamais de mauvaise entre lui et moi. Que ça soit en Nazionale ou à l'Inter." Quels sont les pièges de ce double déplacement en Arménie et en Finlande ? "Deux rencontres compliquées chez eux où le plus important est de ne pas les sous estimer, tout en gardant la concentration et le sérieux démontrés dans les autres matchs." Pour finir un petit mot sur Icardi et son prêt à Paris. Une libération pour lui et l'Inter ? "L'équipe a toujours pensé à bien travailler et à rester concentré sur ses objectifs. Ce n'est pas une libération, simplement un problème que la société avait à traiter." ®gladis32 - internazionale.fr
  6. Fcinter1908.it s'est livré dans une analyse du match remporté par l'Inter sur le terrain, ô combien hostile, de Cagliari "Une victoire remportée avec quelques difficultés. L'Inter d'Antonio Conte a rejoint la Juve et le Torino en tête de la Serie A. Un classement acerbe, mais proposant une graine destinée à germer sous le signe de la continuité prôné par l'entraîneur Nerazzurro." "La lumière arrivera après en avoir terminé avec le rodage, mais dans une arène comme celle de Cagliari, il sera difficile pour tous d'aller y faire un résultat, et ce, tout au long de la saison. Ce sera toujours la même chanson: Les équipes qui seront au sommets seront celles qui parviendront à récolter le plus de points difficiles dans des circonstances difficiles, face à des défenses regroupées et des publics enflammés. C'est en Province que les trois première places seront jouées." Le Joker dans la manche "Il ne lui manque que quelques centimètres pour prétendre à être autre meneur de jeu, invoqué à plusieurs reprises par les tifosi, Stefano Sensi propose dans sa palette de l'imprévisibilité, celle qui a ouvert la voie sur un terrain difficile, lors de situations difficile, comme ce fut le cas la nuit dernière." "C'est l'atout plus de l'Inter qui devait faire face, dans le passé, à des équipes regroupées, qui jouaient à dix en phase défensives. Arraché au Milan Ac par un arrogant duo, Marotta et Ausilio, Stefano augmente la qualité du milieu de terrain, de part son touché de balle, de par sa vision." "Conte en est conscient et il espère à présent continuer à augmenter le niveau technique de son milieu de terrain au fil des mercatis à venir, avec un projet de Champions qui prend forme de plus en plus." Soirée compliquée pour Lukaku "Romelu Lukaku, même s'il a marqué le match de son empreinte via une passe décisive pour Sensi dans l'occasion qui a amené le but, sans oublier la conversion de celui-ci, a été stigmatisé, victime de chants racistes. Une situation très similaire à celle de la Curva Nord envers Kalidou Koulibaly." "L'environnement interiste avait le rire jaune en se souvenant des sanctions exemplaires dont le club avait été victime en post Inter-Napoli. Reste à présent à espérer que la Justive Sportive aura la main lourde. Il n'y a que de cette manière qu'ne sanction exemplaire aura un sens, et ce afin de mettre un terme à une rhétorique agaçante." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Après la précieuse victoire 2-1 à Cagliari, Antonio Conte s'est d'abord exprimé pour Sky Sport puis en conférence de presse. Voici ses propos : "C'était une rencontre difficile et je m'y attendais, j'avais prévenu tout le monde. Je sais que pour gagner ici il faut suer et se mettre au niveau du point de vue combativité et agressivité. J'ai demandé à l'équipe de rester haute pendant la fin de match. J'ai noté un pas en avant question mentalité. Je pense que nous avons alterné de bons moments avec d'autres à améliorer. La route est longue mais gagner vous donne de la confiance et le moral. J'insiste sur le fait que j'ai trouvé un très bon groupe, de bons gars disponibles et à l'écoute. Cela augmente mon désir ainsi que celui de mon staff également. Il ne faut pas oublier que dans cette équipe peu ont gagné quelque chose. Une mentalité de gagnant vous donne les victoires et vous fait comprendre ce qu'il faut faire pour y arriver. Il reste encore un fossé, et nous voulons le combler par le travail." La performance de Sensi : "Nous parlons de quelqu'un qui voit et comprend le football comme je le lui dis. Je pense qu'il était un peu suffisant lors de la première mi-temps, puis il est monté crescendo et c'était extraordinaire à voir. Nous avons des joueurs qui se rapprochent des caractéristiques que j'avais : Vecino, Barella, Brozovic peuvent jouer en mezzala ainsi que Sensi. Nous devons amener tout le monde dans les meilleures conditions et j'en attends pas moins par exemple de Vecino et de Gagliardini. L'uruguayen peut y exceller tandis que Gagliardini peut redevenir le joueur que j'appréciais par le passé. Sensi l'a directement compris. Barella éprouve quelques difficultés et ne peut pas jouer devant la défense. Mais il peut jouer un peu plus haut et il a tout pour devenir vraiment fort." Comment allez-vous vivre le dernier jour de mercato ? Icardi sera à Paris ? "Je vais le vivre d'une manière très sereine sachant que notre mercato est bouclé. A moins qu'il ne se passe quelque chose qui puisse me surprendre, positivement je l'espère. Je suis heureux de mon équipe. Quand vous voyez quelqu'un comme Ranocchia jouer pour la seconde fois et gagner grâce au travail, tout le monde peut devenir important." Et concernant Icardi ? "Hé hé..." Conte sourit et botte en touche pour boucler l'entretien. On enchaine ci-dessous avec une partie de la conférence de presse. Ce soir Romelu Lukaku a une nouvelles fois subi des hurlements racistes, une habitude à Cagliari. "Je dois être honnête, je pense que dans beaucoup d'autres situations en Italie nous devrions être beaucoup plus respectueux à l'égard de ceux qui travaillent dans ce secteur. Il y a quelques semaines Carlo Ancelotti s'est plaint d'avoir été insulté. A l'étranger les supporters se rendent au stade pour encourager leur équipe. Ils ont des exigences mais cela s'arrête là, ils n'insultent pas ceux qui y travaillent. Nous devons nous améliorer à cet égard." Qu'avez-vous pensé de votre département offensif ? Ne serait-il pas judicieux de jouer en 3-4-3 ? "Lautaro va pouvoir continuer à accumuler les minutes en sélection c'est bien. Je connais très bien Sanchez. Il a performé à Barcelone puis à Arsenal mais au cours des deux dernières années il n'a pas fait grand chose à United. Nous devons le ramener sur de bonnes bases et nous comptons sur lui. Nous allons parier sur lui, sur Lautaro, sur Lukaku et sur Esposito. La perforation de nos milieux dans les lignes adverses est une arme. Nos adversaires s'adapteront et seront plus défensifs, mais nous devrons toujours en être capable, dans n'importe quel cas. Comme aujourd'hui où Cagliari a changé de modulo. Cette hypothèse peut se présenter en effet." Le protocole de la VAR est-il à revoir ? "Les nouvelles règles introduites sont très audacieuses et cela change la vision du foot. Surtout sur les fautes de main. Je n'en suis pas effrayé puisque je considère la VAR comme un outil utile mais la question de la main est dangereuse. Voir litigieuse car de nombreuses situations sont difficiles à comprendre. Nous devrions peut être amputer les bras de nos joueurs pour ne pas en être inquiéter, mais ce serait alors compliqué de jouer." ®gladis32 - internazionale.fr
  8. L'Inter de Conte a déroulé chez elle, au stade Giuseppe Meazza, pour cette première journée de Serie A. Victoire 4 buts à 0 signée Brozovic, Sensi, Lukaku et Candreva. Très belle prestation des Nerazzurri face au néo-promu Lecce. Début de saison en fanfare avec de beaux buts à se mettre sous les dents et une équipe, un groupe souriant et motivé, qui semble avoir faim. C’était un néo-promu en face, mais qui a su se montrer dangereux lors des imprécisions défensives, surtout en première période où les Leccesi ont pu soigner leurs statistiques en tirant plusieurs fois au but. Superbes buts de Brozovic et Candreva de loin en pleine lucarne, jolis dribble de Sensi dans la surface avant de conclure et premier but pour Lukaku pour son premier match. Prochain test assez intéressant dimanche soir (20h45) à Cagliari face à une équipe sarde qui à l’air prometteuse, et on le sait, on a eu de la peine les dernières fois face à eux. Alors patience, travail et concentration. Match après match vers un objectif qui doit se dessiner au fil de la saison. BROZOVIC EN INTERVIEW D'APRES MATCH : "Une belle victoire. On a peut être raté trop de passes dans le premier quart d'heure, mais après nous avons mieux joué. Nous avons mérité les trois points." "Le but ? Ça ne m'intéresse pas beaucoup, la victoire compte davantage. Mes coéquipiers sont tous de bonnes personnes : quand je marque, je veux que tous soient présents pour le fêter. Nous devons toujours nous donner à 100%. Il faut lutter, on doit gagner, il faut aller de l'avant." "L'écart avec la Juve et Naples ? J'espère qu'il pourra se réduire. Maintenant pensons à Cagliari. On espère toujours gagner, point." "Au sujet des tifosi : Après 7-8 ans, nous sommes arrivés à 75 000 supporters. Nous sommes vraiment nombreux. On peut seulement les remercier : j'espère que ce numéro sera plus élevé la prochaine fois".
  9. gladis32

    Giulia Amodio

    Giulia Amodio, compagne de Stefano Sensi. Les deux se sont tournés autour à l'époque où il jouait à Cesena. D'abord dans la friendzone le milieu de terrain l'a conquis à l'usure. Âgé de 23 ans, mannequin, elle a créé depuis l'année dernière sa propre ligne de maillot de bain Son Insta : https://www.instagram.com/giulia_amodio/?hl=fr
  10. Présent à Sky Sport en marge de la présentation du nouveau maillot de Sassuolo, De Zerbi s’est livré sur son ancien protégé: Stefano Sensi! "Notre volonté de nous améliorer reste toujours la même, c’est ce que nous avons fait via les caractéristiques d’Obiang et Traoré, des joueurs différents de Sensi. Stefano se sent bien à l’Inter, un club qui va découvrir un joueur fort et de personnalité." "Conte est le meilleur pour lui permettre d’arriver à sa pleine maturation en tant que joueur." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Interviewé par la Gazzetta dello Sport, Stefano Sensi explique comment un entraîneur, croisé lors de son expérience au San Marino, a joué un rôle-clé dans sa maturation technique. "Sur ce plan là, je dois tout à Fernando De Argila. Un espagnol qui a vécu en Catalogne et dont les idéologies footballistiques s'en sont fortement inspirées. Il m'a entraîné à Saint-Marin. Il a été le premier à croire en moi, en mes caractéristiques, il m'a imposé même à ceux qui ne croyaient pas en ma façon de jouer. J'ai gardé un secret de ce qu'il m'a enseigné : 'décides de ce que tu compte faire de la balle, de là où tu veux aller, avant même de la recevoir'. Des paroles édifiantes. Et ce sont des concepts que j'ai retrouvé avec De Zerbi, la même philosophie" Rédigé par Samus - Internazionale.fr
  12. Stefano Sensi a été officiellement présenté à l’Inter. Si l’ancien Neroverde avait opté pour les réseaux sociaux après sa signature, il s’est officiellement livré à sa première interview pour Inter Tv : "Je suis très heureux, j’ai déjà vu tellement de choses différentes dans cette nouvelle famille qu’est l’Inter. J’ai rencontré des personnes très sociables, des personnalités qui te font sentir que tu es à ta place. Les tifosi m’ont accueilli avec les honneurs, ils m’ont fait une si merveilleuse impression, c’est un bon point de départ." "Je m’attends à une année dure, avec tellement de travail à abattre car l’Inter veut revenir et être celle qu’elle est : une grande équipe européenne. Cette année, tout est mis en place pour faire de belles choses, regardez ce qu’il s’y passe." Antonio Conte "La sensation est indescriptible, sincèrement, je ne m’y serai jamais attendu. A présent je suis ici et je ferai de mon mieux en travaillant durement et pour répondre présent envers l’entraîneur. C’est évident que Conte est un entraîneur de renommée, avec une mentalité de gagnant, c’est celle-ci qu’il faut dans le football d’aujourd’hui. Il te faut un entraîneur d’impact, qui te fait grandir et pour qui tu es impatient, avec qui tu as déjà envie de travailler." . Les Tifosi "Pour nous, c’est quelque chose d’important de recevoir toute cette chaleur des tifosi, cela te stimule pour faire plus, pour tout donner sur le terrain. Je suis très heureux de cette situation et j’espère offrir de grande satisfactions aux Interistes." Sensi remercie Sassuolo Le nouveau milieu de terrain italien Stefano Sensi a tenu à remercier son ancien club Sassuolo, peu de temps après son transfert : "Merci, car vous étiez une famille, pas uniquement un club ou une équipe. Merci de m’avoir offert une si grande opportunité, de m’avoir fait grandir, me tromper et appendre, et ce des dizaines de fois. Merci pour toute cette palette de couleurs, pour toutes ces déclarations et pour toutes les choses que vous m’avez apporté. Merci au Président, à l’Administrateur-Délégué, aux responsables de l’aire sportive, aux entraîneurs, à mes équipiers." "Merci aussi aux médecins, aux magasiniers et à ceux qui m’ont toujours protégé et aidé, merci pour tout ce que vous avez fait. Merci aussi aux gens, aux tifosi, à ce peuple orgueilleux et digne. Merci Sassuolo, pour toujours l’un des vôtres." Le Saviez-Vous ? Si Stefano Sensi est déjà le troisième renfort de l’Inter de Conte, son profil était un chaînon manquant à l’Inter depuis des années. Voici ce que nous révèle la Gazzetta Dello Sport : "L’ultime Inter conquérante voyait ce poste se partageait entre Thiago Motta et Cambiasso. Joueur vrai, même si différent, Sensi dispose du déplacement du premier et de l’intelligence tactique du second." "Depuis les souffrances post-Triplé, il n’y avait plus un joueur type à ce poste, et même s’il est possible de gagner sans ce profil, il y avait toujours un certain manque d'impact dans le jeu. Cette absence s’était faite ressentir. Durant des années on aura vu Medel, Felipe Melo, Guarin, Hernanes, Gargano et Kovacic, qui ont tous tenté d’être ce joueur-clé, mais il n'y a jamais eu de continuité à ce poste." "Spalletti, qui voulait jouer au football et avoir la possession de la balle, avait misé sur Borja Valero, mais il s’est vite rétracté vu les difficultés évidentes de l’ancien de Florence. L’expérimentation Brozovic a été un succès, un coup de chance, car le joueur à su s’adapter." A présent, l’Inter dispose d’un vrai cerveau à ce poste. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Stefano Sensi a choisi les réseaux sociaux, et plus précisément Instagram, pour exprimer ses premières heures en tant que joueur de l'Inter. Voici l'intégralité de sa déclaration "C'est un rêve qui est devenu réalité. J'ai parcouru des kilomètres et fait tant de sacrifices. J'ai ri, j'ai pleuré. J'ai gagné mais j'ai aussi perdu. Certains disaient que je n'y parviendrais jamais." "Mais il y a aussi ceux qui ont toujours crû en moi : ma famille, ma Giulia, mon agent, mes amis... A présent je suis ici, je suis Interiste. Et il n'y a rien de plus beau pour moi. Vous raconter et décrire ce que je ressens en moi en ce jour est impossible." "Je ne sais pas vous le démontrer, je ne suis pas bon pour m'exprimer, je préfère le terrain. Mon rêve commence à peine et j'espère qu'il deviendra vite réalité, comme dans les contes. Car j'ai envie de vous convaincre, j'ai envie de gagner." "Je suis impatient de rentrer à la Pinetina, de suer avec le maillot Nerazzurro, de fouler l'herbe du Meazza. Je suis fier." "Je suis honoré d'être, à dater d'aujourd'hui, l'un des vôtres." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Stefano Sensi est officiellement un nouveau joueur de l’Inter. Le milieu de terrain italien a rejoint le Club Nerazzurro sous la formule d’un prêt payant accompagné d’un droit de rachat. Voici le communiqué du Club "Né en 1995, Stefano Sensi a passé la meilleure partie de sa vie sur les terrains, ou plus précisément, au milieu de terrain. Il était âgé de 13 ans lorsqu’il a décidé de quitter Urbino, sa ville, pour rejoindre les classes de jeunes à Rimini. Une situation difficile, pour un si jeune garçon, que de quitter la maison." "Mais il y a une caractéristique qui accompagne Stefano Sensi, et ce depuis toujours : la persévérance. Celle-ci lui a permis de faire son chemin parmi les plus grands, de surmonter obstacles après obstacles, pour suivre son rêve." "Passé ensuite à Cesena, toujours chez les plus jeunes, il a rejoint la Lega Pro avec San Marino, où âgé de 18 ans, il s’était vu octroyer le brassard de Capitaine. Il y aura disputé 61 matchs pour 10 buts marqués dans une saison où il se sera révélé au poste de Trequartista." "Après avoir effectué une saison dans l’équipe première de Cesena, il rejoint Sassuolo en 2016. En l’espace de trois saisons, il y aura disputé 68 matchs pour 5 buts. Il se défini comme un amoureux du jeu en en équipe et il a toujours pris ses responsabilités. Disposant d’une vision de jeu et d’une intelligence en la matière, il est surnommé "Le Maestro"." Sensi a également été convoqué à deux reprises pour la Nazionale, où il a déjà été l’auteur d’un but. A présent, une nouvelle aventure commence pour lui sous le maillot de l’Inter. L’ensemble de la Communauté d’Internazionale.fr se joint à l’Inter pour lui souhaiter bonne chance à Milan : . #WelcomeStefano! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Qu’on le veuille ou non, l’Inter d’Antonio Conte fait déjà peur en Italie. En effet, même si l’équipe, jusqu’alors entraînée par Spalletti, était bien loin des standards imposés par la Vieille Dame, il semble que cette dernière n’apprécie guère le fait de voir l’Inter avoir l’intention de revenir sérieusement sur le devant de la scène. La Roma tient la chandelle La saison à venir pourrait s’avérer très belle, avec la Juve de Sarri, le Napoli d’Ancelotti et l’Inter de Conte, les trois écuries pourraient disputer une saison à part, une saison bien plus palpitante que la dernière écoulée. Entre l’Inter et la Roma, les relations se détériorent. Conte en premier lieu, Dzeko prêt à rejoindre Milan, Barella qui a donné sa parole à l’Inter en déclinant l’accord obtenu entre la Louve et Cagliari…la relation diplomatique entre les deux rivaux du passé est extrêmement tendue, surtout que la bande à Marotta est prêt à faire payer la Roma à la sauce Milanaise. En effet, l’Ac Milan qui s’était inséré dans le dossier Barella a vu l’Inter lui souffler Stefano Sensi… L’Inter est donc prêt à faire payer la Roma en étant disposé à payer, selon la Gazzetta Dello Sport, la clause libératoire de Lorenzo Pellegrini, considéré comme le premier remplaçant en cas d’échec de recrutement de Barella. La Roma, de son côté à décidé de s’allier avec la Juve qui compte bien mettre des bâtons dans les roues de l’Inter afin de faire échouer le recrutement d’Edin Dzeko. En effet, l’échange Spinazzola-Luca Pellegrini a marqué la signature d’un pacte commun. Celui de parvenir à respecter les critères du fair-play-financier pour le club de la Capitale. De fait, la Roma n’est plus dans l’obligation de libérer l’attaquant désiré par Conte. Conséquence, le Club de Palotta exige à présent 20 millions d’euros et pas un euro de moins pour se passer des services du bosniaque. L’Inter qui n’a guère apprécié ce comportement à donc brandi la menace Pellegrini. Si La Roma continue à faire monter les enchères pour Barella, l’Inter a fait part de son intention de payer la clause libératoire. Vendetta L’Inter souhaite toujours recruter Nicolò Barella. Désiré par Conte, il a décidé de rejoindre l’Inter alors que Cagliari et la Roma se sont entendus sur la transaction à réaliser. Voici l’avis de la Gazzetta Dello Sport sur cette situation ô combien complexe : "Malgré ce qu’il se dit dans le quartier général milanais, Suning a pris la décision d'accélérer le tempo et de désarmer son adversaire. De fait, Beppe Marotta et Piero Ausilio, en accord avec Conte, ont décidé de stériliser la transaction de Barella. Même s’il est vrai que le joueur est partant pour rejoindre l’Inter et que son agent Alessandro Beltrami a confirmé depuis longtemps cette décision, l’Inter ne compte pas surenchérir la proposition faite à Giulini : 36 millions d’euros plus 4 de bonus avec l’intégration ou pas d’une contre partie technique. Le joueur devrait lui percevoir 2,5 millions d’euros." Pour l’heure, la situation est en arrêt total, ce lundi Marotta rencontrera Giulini. Si l’Inter vient à se rétracter, elle disposera toutefois de 36 millions d’euros à investir… Une somme qui pourrait être employée pour déforcer la Roma en payant la clause libératoire de 30 millions d’euros, payable en 2 ans, de Lorenzo Pellegrini. Un joueur dont l’agent Giampiero Pocetta a confirmé avoir reçu, dans le courant de ces dernières heures, un appel "intriguant." Il restera par contre à convaincre le joueur qui croit toujours au projet romain.... Le saviez-vous ? En cas de recrutement de Lorenzo, celui-ci retrouverait une ancienne connaissance en la personne de Stefano Sensi, ces deux derniers ont évolué ensemble à Sassuolo. Et lorsque l’on sait que Conte apprécie également énormément Pellegrini…. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Carnevali, l’Administrateur-Délégué de Sassuolo, s’est livré sur la raison qui a permis à l’Inter de s’attacher les services de Stefano Sensi. Voici son interview octroyée à la Gazzetta Dello Sport. La volonté de nos joueurs ? "Il peut y avoir des départs, c’est normal de vouloir grandir, mais nous ne renonçons certainement pas à la qualité, car Sala arrive, lui qui a fait partie de l’Affaire Sensi." "De tout les jeunes que nous pistions, c’était lui notre premier objectif. En vérité, nous avons donné Sensi à l’Inter afin de rentrer dans les conditions de construction du Mapei Center." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. L'opération est à présent confirmée et actée. Il ne manque plus qu'un communiqué de la part de l'Inter. Il est d'ores et déjà possible de confirmer l'arrivée de Stefano Sensi à l'Inter. En effet, le transfert de Sala, qui fait partie de la transaction (prêt payant de 5 millions d'euros, assorti d'un droit de rachat à 20 millions d'euros), a été officialisé à Sassuolo. L'été prochain, si Stefano satisfait Conte, le club de Squinzi touchera donc 25 millions d'euros. Pour plus d'infos sur Sensi: Benvenuto Stefano! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Que peut apporter Stefano Sensi à l’Inter ? Cette question, de nombreux tifosi l’ont eu en tête. La Gazzetta Dello Sport y apporte une réponse. Voici les statistiques en provenance du site spécialisé en la matière : Opta Stefano Sensi aime toucher énormément le ballon et le faire circuler avec une certaine rapidité, il est d’ailleurs dans le Top 10 du nombre de ballons touchés en match avec une moyenne de 82,36 par match. Stefano Sensi est également dans le Top 15 du nombre de passes tentées et réussies avec une moyenne de 54,87 tentatives par match. Lorsqu’il augmente son rayon d’action, les statistiques d’opportunités créés et de passes décisives augmentent de 2,37 points. Il est 11e dans le classement des milieux de terrain de notre championnat. Au niveau des tâches défensives, il n’est pas en reste avec 5,5 ballons récupérés en match contre 4,3 pour un joueur occupant son poste. Au niveau des ballons interceptés, il est également au-dessus de la moyenne: 1,14 contre une moyenne de 0,70. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. La légende Sandro Mazzola s'est entretenu pour le site numero-diez.com. Il a évoqué le mercato à venir, l'arrivée de Conte, le titre. Extraits. CONTE "Au fil des ans il a démontré sa grande personnalité et sa capacité à donner un jeu précis à ses équipes. Je pense qu'il réussira, car il sait comment aligner ses joueurs. Même au niveau du charisme il apporte un plus. C'est un champion." GODIN "J'aime Godin, et pas qu'un peu. Il a tout ce qu'il faut pour rendre fous les tifosi !" SENSI & BARELLA "Nous avons vu avec les U21 que Barella était capable d'assumer de plus grandes responsabilités, tandis que Sensi on peut le voir le faire avec Sassuolo tout au long de la saison." LUKAKU "Globalement j'aime bien, même s'il alterne les performances bonnes et mauvaises. Il doit être plus régulier. Au côté de Dzeko il pourrait très bien faire. J'ai un faible pour le bosnien, il possède une compréhension du football supérieure à la moyenne. Ce serait un duo qui ne laisserait pas beaucoup de marge d'erreur aux défenseurs adverses. Le seul problème serait la place de Lautaro, qui resterait en marge du projet." SCUDETTO "Si c'est possible de déranger la Juventus ? Je sais où l'Inter peut aller, mais pour ne pas porter malheur je ne dirai rien." lache-t-il avec le sourire... ®gladis32 - internazionale.fr
  20. Nouveauté importante dans le cadre du transfert de Stefano Sensi. Si les deux clubs ont déjà trouvé un accord en vue du transfert du milieu international italien, la contre-partie proposée par l’Inter a été modifiée. En effet, Edoardo Vergani ne partira finalement pas en Emilia. Comme nous le révèle La Gazzetta Dello Sport, l’alternative proposée à Sassuolo a été le défenseur Gravillon, qui a réalisé une belle saison à Pescara en prêt. Voici comment se présente l’opération établie avec le Directeur Sportif Giovanni Carnevali : 5 millions d’euros versés immédiatement 20 millions pour le droit de rachat en fin de saison Gravillon estimé à 5 millions d’euros 5 millions d’euros à octroyer sur base de bonus L’opération globale est donc de 35 millions d’euros. Sensi a marqué son accord pour rejoindre l’Inter. Il y percevra, via l’intervention de son agent Giuseppe Riso, un salaire de 1,8 millions d’euros et un contrat courant jusqu’en 2024. Il ne reste plus qu’à trouver le moment opportun pour parapher le tout. Une réunion devrait d’ailleurs avoir lieu, soit ce mercredi, soit ce jeudi. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. C’est l’opération mercato du week-end écoulé. L’Inter, qui avait vu le Milan s’insérer dans le dossier Barella, lui a renvoyé l’ascenseur de fort belle manière. En effet, les Rossoneri négociaient avec Sassuolo pour parvenir à trouver un accord en vue du recrutement de Stefano Sensi en Lombardie. Si l’international italien évoluera bien au Meazza, il portera par contre les couleurs de l’Inter. L’Information a été confirmée par Giovanni Carnevali, le Directeur Sportif de Sassuolo. L’opération est similaire à celle de Politano Un prêt payant de 5 millions d’euros et un droit de rachat à exercer en fin de saison à 25 millions d’euros, sans oublier Vergani, lui qui est évalué à 5 millions d’euros... L'Inter a su séduire Carnevali via une offre bien supérieure à celle proposée par les Rossoneri. Antonio Conte tient en Sensi un joueur au profil à la "Andrea Pirlo". ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...