Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'steven zhang'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

76 résultats trouvés

  1. En effet, Luciano Spalletti ne signera pas au Milan Ac, faute de ne pas avoir su trouver un accord avec l’Inter. Le natif de Certaldo a cherché la "petite bête" en se montrant entêté dans sa négociation avec les Nerazzurri, en vue de la résiliation de son contrat. Pour le principe Et non pour l’argent. Telle était la motivation de Spalletti pour en découdre avec les Nerazzurri. Ce dernier ne demandant pas moins de 5 millions d’euros comme prime de départ de l’Inter, un club auquel il est lié jusqu’en 2021. Pour Beppe Marotta, qui n’est pas un homme à se laisser intimider, il était hors de question de débourser une telle somme qui équivaut à l’intégralité d’une saison, soit celle de 2019/2020. De plus, payer 5 millions d’euros pour libérer un entraîneur capable de rendre de sa superbe au Milan Ac, voire de le redresser en vue de se qualifier en Ligue des Champions aurait été incensé. Si l’Inter comptait s’épargner le salaire intégral de Spalletti, celui-ci joue sur le fait que ces 5 millions d’euros étaient destiné l’intégralité de son staff, prime incluses. En bon négociateur, Marotta était à débourser une somme de 1,5 millions d’euros. Soit uniquement une somme destinée à Luciano Spalletti, primes exclues. L’Inter n’était pas contre le Milan Comme nous le confirme l’Ansa, Spalletti depuis avoir accepté de rejoindre le Milan pour un projet portant sur deux, voire trois saisons, se devait de se libérer d’un contrat de 5,5 millions d’euros jusqu’en 2021. En effet, pour l’Inter, se séparer aussi rapidement de Luciano Spalletti aurait été une une aubaine. Preuve en est Elliott et Zhang étaient en contact continue. Et si le propriétaire du Milan se doit de reconnaître que l’Inter est pleine de bonne volonté, en garantissant une prime de départ, le natif de Certaldo avait déjà fait savoir qu’il ne comptait pas renoncer à un seul centime de son contrat. Vendetta Avec l’intronisation également d’un ancien entraîneur de l’Inter, Stefano Pioli, Luciano Spalletti a tout perdu suite à son propre entêtement. Mais pourquoi agir de la sorte ? La Repubblica nous en dit plus L’entraîneur a été marqué par le fait que le Club ne lui avait pas mis à disposition les joueurs qu’il demandait, à savoir Ramires et Carrasco. Cette situation a enragé le natif de Certaldo qui a vu, grâce à sa qualification en Ligue des Champions, l’Inter se montrer très généreuse envers Antonio Conte, sans oublier le fait que le natif de Lecce perçoit le double de ce qu’il percevait. Spalletti reproche également le fait de ne pas avoir été libéré à temps de certains joueurs, comprenez Icardi et Perisic qui étaient devenu plus un poids dans le courant de la saison, qu’une ressource Spalletti avait exigé Nainggolan. Le fait est qu’il l’a toujours défendu en le considérant précieux sur le terrain, son but face à Empoli a qualifié l’Inter en Ligue des Champions. Luciano Spalletti a également été marqué par le drame personnelle de l’épouse de Radja, lui qui a vécu une situation dramatique avec son frère Marcello qui avait juré d’attendre de savoir s’il parviendrait ou pas à qualifier l’Inter en Ligue des Champions. Steven Zhang a mis tout le monde d’accord Si Spalletti n’a pas été recruté par le Milan, il est fort à parier que Spalletti se montrera très rancunier envers Steven Zhang. En effet, l’Inter avait, de façon informelle, demandé au Milan de reprendre l’engagement économique de l’entraîneur, mais en vain. Qui plus est, Steven Zhang ne voyait pas d’un très bon œil le fait de libérer de cette façon son ancien entraîneur pour qu’il puisse rejoindre les Rossonerri. Comme il l’avait promis aux tifosi : "Icardi n’ira jamais à la Juve." Il ne voyait pas d’un très bon œil Spalletti aux commandes du Milan pour le second Derby Della Madonnina. De plus, il était hors de question pour lui de libérer Spalletti de ses obligations en n’économisant qu’une seule saison intégrale, tout en devant en débourser une somme équivalente à la seconde saison. Validez-vous le comportement de la Direction Interiste, de ne pas avoir céder aux menaces de Luciano Spalletti ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. C’est l’analyse de Matteo Marani, journaliste sportif à Sky Sport qui met en avant le travail réalisé par le natif de Lecce qui transforme ses clubs en des créatures redoutables au niveau technicotactique, sans oublier l’aspect mental. "Je revois dans l’équipe, une certaine similitude dans la façon de se déplacer sur le terrain, avec un travail des 5 milieux, des ailiers hauts et Lukaku en attaquant "Boa". Mercredi, par exemple, l’Inter l’a emporté via un turnover. Je remarque également la férocité démontrée par les joueurs, même dans les retours défensifs." "Cette Inter me rappelle la Juve de 2011 : Zhang est un jeune et ambitieux Président comme l’était Agnelli…Et il y a aussi Conte et Marotta. La seule différence entre les deux équipes est qu’en 2011, il ne fallait pas faire face à la Juve de 2019." Validez-vous cette comparaison ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. La célèbre revue américaine s’est livrée sur les différentes opérations menées par le Suning, dont le rachat du groupe Carrefour China, ainsi que sur le travail réalisé avec le club Nerazzurro "Sur et hors le terrain, le travail du Suning pour faire de l’Inter un club gagnant consiste aussi à établir une relation étroite entre le ballon rond, les sponsors et le marketing. Le groupe chinois à la tête des Nerazzurri est une puissance économique de Chine, son expansion est continue." "Récemment, Suning a annoncé l’acquisition de 80% d’action du groupe Carrefour China pour une somme avoisinant les 620 millions d’euros, ce qui démontre le pouvoir d’achat des propriétaires Nerazzurri, qui ont récent acquis aussi les enseignes Dia China et Wanda." Lors de l’acquisition de Carrefour China, Jindong Zhang, Président du Suning Holding Group a révélé : "C’est un moment-clé dans le plan de la vente au détail de Suning. L’expérience de Suning et les capacités de la chaîne de fabrication pourront être intégrées dans le modèle de la vente au détail de notre groupe. Nous pourrons ainsi constituer un solide réseau logistique, en proposant une technologie avancée. Suning peut transformer les magasins Carrefour en supermarché online et offline afin de satisfaire les exigences des consommateurs en constantes évolutions." La stratégie Forbes révèle : "Objectivement, cela démontre que le groupe est habile et stable sur des finances toujours en croissance, mais quel en est l’impact significatif sur le développement de l’Inter ?" "La réponse est le marketing. Nombreux sont ceux qui parlent de ce qui pourrait se rééditer en Chine: L'intérêt pour les grands, à l’instar du Suning qui a déjà l’Inter, et qui est un groupe qui ne compte pas camper sur ses positions." "Les enseignes Carrefour resteront opérationnelles et 300 filiales seront ouvertes. Le groupe vendra dans les magasins ses propres produits d’electro-ménager, tout en proposant en ceux-ci une section sportive reprenant en leur cœur la marque Inter." "A travers le développement de cette stratégie conquérante, Suning continuera à améliorer l’Inter comme Marque globale via une visibilité importantes des produits Nerazzurre, ce qui sera un facteur important en vue d’augmenter l'engouement du club en Chine." Croissance graduelle "Actuellement, l’Inter est au devant de la scène en compagnie du Milan suite à l’annonce de la construction d’un nouveau stade qui, objectivement, représente aussi des intérêts commerciaux. Steven Zhang, qui est le fils du Président du Suning, est le Numéro Un du club Nerazzurro." "Lors de son entrée à l’Eca, il a déclaré être prêt à mettre sur la table sa vision globale du football. Et c’est justement cette vision qui a permis à l’Inter de grandir aussi bien, sûr et en dehors du terrain. Avec Conte, l’Inter semble être capable de se battre pour le Scudetto et la Victoire du titre en Italie augmenterait sans l’ombre d’un doute, la popularité du club sur le marché asiatique, en provoquant croissance plus qu'exponentielle." "Ce ne sera pas une chose qui se produira du jour au lendemain, mais l’Histoire enseigne que pour moderniser un club, il est utile de de proposer une approche constante et systémique." Dans ce domaine, Suning et l’Inter s’attellent au quotidien ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Nous vous en avions très récemment parlé, Xu Jiayin le patron d’Evergrande, qui est également le propriétaire du Guangzhou Evergrandre, était présent à Milan durant la semaine écoulée. Après avoir dîner avec la Famille Zhang et Massimo Moratti, il a assisté le lendemain à la rencontre entre l’Inter et le Slavia. Selon le quotidien chinois Titan Sports, Evergrande travaille pour proposer comme nouveau sponsor Nerazzurro, la marque Hengchi. C'est la nouvelle marque de voiture énergétique électrique, une nouvelle ambition pour Evergrande qui travaille sur ce marché en plein essor. Un sponsor automobile pour succéder à un sponsor de pneumatique, c’est ce que l’on appelle de l’humour chinois ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Steven Zhang, le President de l’Inter, était présent au Bocconi dans le cadre d’une thématique sur le Fair-Play-Financier Accompagné de Jacques-Henri Eyraud (Président de l’Olympique de Marseille), Andrea Traverso (MG Directeur Uefa) et Andrea Agnelli, Président de l’Eca et de la Juventus, voici les déclarations du numéro un Nerazzurro: "C’est vraiment un Honneur d’être dans cet oratoire avec tant de personnalités brillantes. Je suis allé dans une université et cela m’a permis de devenir le Président de l’Inter. Dans le futur, les étudiants de cette université auront une opportunité préférentielle pour venir travailler à l’Inter." "Lorsque je suis arrivé ici, le problème était de comprendre le mécanisme du Fair-Play-Financier. Nous ne parlions pas de joueurs ni même de marketing, mais seulement du Fair-Play-Financier, plus que de penser à l’équipe. Pour moi, le football était quelque chose de totalement nouveau, avant de venir à l’Inter, je n’avais jamais vu un match de football, il m’a fallu une année pour comprendre le fonctionnement et pour améliorer l’équipe." "Toutes les équipes, à travers le monde ont déjà été contrôlée par des Familles qui ont injectés des fonds, je pense que le Fair-Play-Financier s’améliore étape par étape, vers un système plus flexible, surtout lorsqu’il y a un changement de propriétaire." Les recettes "Si j’observe l’Inter de l’extérieur, je pense que les recettes peuvent s'accroître. Il est difficile toutefois de proposer le produit télé dans d’autres pays, si l'on considère que les matchs, même les plus importants, sont retransmis à des horaires improbable. Par exemple, pour les supporters chinois, l’heure de diffusion est une heure où ils doivent songer à dormir." "L’ Eca et l’ Uefa doivent observer avec de meilleures intentions les marchés importants comme les Usa et la Chine, en prenant également en considération les différents univers comme ceux des réseaux sociaux: Ces contenues sont d’une importance, en respect à ce que peut proposer un match de nuit." Combien de personne accepterait de regarder un match de football à 3h du matin ? "Beaucoup préfèrent regarder le highlight à travers une application sur smartphone plutôt que de se réveiller pour le live. Nous devons intercepter ce trafic, comme celui des jeunes qui sont présents d’une façon incalculable sur les réseaux sociaux également durant cet événement sportif. Il faut tenir sous contrôle les réseaux sociaux, un broadcoast représente juste une petite partie des recettes." L’enthousiasme des tifosi ? "Oui, je m’en suis rendu compte lors de mon parcours de croissance, ils sont très proche de l’équipe. Le club est en croissance. On peut s’améliorer seulement s’il y a de la compétition en Championnat et en Coupe d'Europe. Il n’y a que de cette façon que nous pourrons créer un système qui pourra attirer des joueurs, ce qui en conséquence améliorera nos équipes. Le club grandi et propose de meilleurs services." "Ce parcours de croissance passe aussi par un nouveau Meazza. Il suffit juste d’observer avec attention les clubs de Premier League, ce sont des clubs intelligent qui savent faire usage au mieux de leurs ressources." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. L'information émane de l'Ansa: Le Président du Suning Holdings Group, Jindong Zhang, est attendu dès aujourd'hui à Milan, pour assister au début de son Inter en Ligue des Champions, ce mardi soir. Selon l'Ansa, l'agenda de Jindong prévoit une visite ce lundi du Suning Training Center d'Appiano Gentile où il rencontrera son fils, Steven Zhang, qui n'est nul autre que le président de l'Inter. S'en suivra une visite avec Antonio Conte, le staff technique, la Direction du Club et l'équipe. Mardi, le propriétaire de l'Inter se rendra au nouveau siège interiste situé au Viale Della Liberazione avant de se déplacer en début de soirée au Meazza pour assister au premier match de Ligue des Champions. "Le déplacement à Milan du fondateur du Suning, à qui appartient l'Inter, est un témoignage de l'intérêt du Groupe qui évalue de nouvelles opportunités de collaborations avec les plus grandes marques italiennes et européenne. Dans ce scénario, l'Inter et le Calcio représentent un pont idéal au Suning pour se rapprocher du marché et de la culture occidentale. De la même façon, le Colosse chinois permet à l'Inter de voir sa marque grandir en Orient, tout en favorisant le football en Chine." "La rencontre de Jindong Zhang avec l'équipe et son Management représente une nouvelle démonstration de rapprochement, d'un soutien continu avec la Famille Zhang et le Groupe Suning envers le Club. L'objectif est de replacer l'Inter dans l'élite mondiale du football." "Le positionnement du Club au niveau international a récemment été renforcé par la nomination du Président de l'Inter, Steven Zhang dans l'Executive Board de l'Eca." Reste à savoir si Jindong Zhang poussera la chansonnette ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Le Corriere Dello Sport a confirmé l’arrivée de Jindong Zhang, le propriétaire du Suning et de l’Inter, en Italie.. Le numéro un du Colosse chinois profitera de ce déplacement en Italie pour des impératifs Nerazzurre mais pas que... "Ce lundi et demain, Jindong Zhang débarquera à l’improviste dans "son" Milan, en vue de rallier l’Inter qui, depuis sa victoire face à l’Udinese est temporairement en tête de la Serie A. Celle-ci va débuter la prestigieuse Ligue des Champions en accueillant les Tchèques du Slavia Prague." Beaucoup de sport donc, mas pas uniquement, vu que le fondateur et numéro un du Colosse Suning débarquera au Meazza avec un paquet de sponsors chinois. Ses bonnes relations avec Alibaba et Jack Ma sont d'ailleurs bien connues. De plus, la recherche de partenaire italien et européen, pour son propre marché interne est un objectif du groupe Suning, lui qui entreprend sans mystère son arrivée en Italie, comme propriétaire de l’Inter. L'Inter, ce pont entre l’Italie, l’Europe et la Chine Telle est la signification, la déclaration de son fils Steven sur l’Inter, dont il est le Président, depuis quasi une année. Lui qui a sa résidence principale à Milan. “Jindong Zhang ne pourra pas rester en poste qu’à Appiano Gentile, rebaptisé Suning Training Center, mais il y rencontrera tout de même son fils Steven, rentré depuis peu dans le Board de l’Eca. Il reverra Antonio Conte, la Direction Nerazzurra et l’équipe qu’il avait déjà accueilli pour un repas à Nankin, en juillet dernier, à l’occasion de la tournée asiatique." "Ce lundi, Jindong est donc resté quelques heures, avant de repartir vers son hôtel et de dîner en privé avec Zanetti, Marotta et Antonello et l'ancien propriétaire de l'Inter, Moratti." " Ce matin, il se rendra au Siège du Club et en fin d'après-midi, il se rendra au Meazza, accompagné de dirigeants d'importantes sociétés chinoises susceptibles de devenir des partenaires de l'Inter. Il retournera en Chine immédiatement après Inter-Slavia" "Il a bien sur de quoi être confiant en la victoire et espérer une longue route en Ligue des Champions. : Le but avoué étant de ramener l’Inter sur le toit de l’Europe, après un dernier millésime bien pale pour les italiens." Un élément fondamental pour le Mastondonte qu’est le Suning, lui qui souhaite ériger également un nouveau pont vers cette direction. Le Saviez-Vous ? La visite du Chairman à Milan pourrait également être lié aux intérêt du Suning International envers la Milano Fashion Week, de Milan qui débutera à proprement parler demain. L'Inter s'est offert le Scalp de la Juventus en Serie A. En effet, en prenant la tête du championnat cette semaine, l'Inter met un terme a la Streak turinoise. La Vieille Dame occupant la première place, de façon continue, depuis la 26ème journée de la saison 2017/2018! Xu Jiayin, le patron du Colosse Evergrande, qui entretient d'excellents rapports avec la Famille Zhang, était présent lors du repas entre la Famille Zhang et l'Inter... Est-ce un signe vers une future collaboration ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Le patron de l’Inter et du Suning a continué ce mardi son tour milanais, avec au programme, la visite du Nouveau Siège Nerazzurro. C’est un fait, le Numéro Un du Suning aime être proche du peuple. Preuve en est la rencontre avec l’équipe et sa présence au sein de la photo officielle de l’Inter version 2019-2020. Ce matin, le propriétaire du Suning et de l’Inter a visité les nouvelles installations situé à la Viale Della Liberazione et a pris le temps de poser, sur la terrasse, avec l’ensemble de toutes les employés travaillant pour l’Inter, certains n’hésitant pas à revêtir le maillot Nerazzurro. Plus qu’une simple visite de courtoisie en jet privé, une visite à l’improviste, Jindong Zhang veut renforcer la relation entre l’Inter et le Suning. Pirelli peut trembler Jindong Zhang n’est donc pas venu les mains vides. Accompagné de plusieurs représentants des plus grandes entreprises chinoises, il compte bien séduire ces derniers à investir dans la sponsorisation Nerazzurra. Et lorsque l'on parle de sponsors, il y a lieu de songer immédiatement au naming du maillot. De fait, la présence de Xu Jiayin à Milan n’est pas un hasard.... Le propriétaire d'Evergrande Group étant très proche de Jindong Zhang, ils ont étudié la possibilité de procéder à des investissements commun en Europe. Evergrande n’est d'ailleurs pas un inconnu dans le monde du ballon rond. En effet, comme nous le révèle la Gazzetta Dello Sport, Xu Jiayin n’est autre que le propriétaire du Guangzhou Evergrande, club de football chinois qui est actuellement entraîné par Fabio Canavarro. Celui-ci fut également entraîné par Marcello Lippi. Quand le Boss s’active en personne " Xu Jiayin est le Président et Fondateur de l’Evergrande Group, qui est le second groupe immobilier de Chine, il s’agit de l’une des sociétés parmi les plus importantes de ce secteur au monde selon les revues spécialisées. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si elle entretient des rapports étroits avec le Suning, des rapportés nés d’investissements commun." " L’idée, qui doit encore se mettre en pratique, sera d’accompagner l’Inter sur base d’un partenariat, avec dans le futur la possibilité de voir apparaître sur le maillot, le nom Evergrande comme Main Sponsor, peut-être même immédiatement à la conclusion du contrat de Pirelli fixé en 2021." "En cas d’accord, il est inutile de déclarer que le Club fera un pas en avant au niveau de la croissance de son bilan, au point peut-être de réduire le plus rapidement possible, son écart avec les Top Clubs européens, un écart qui à l’heure actuel est toujours très important." Validez-vous l’arrivée d’Evergrande en qualité de Sponsor principal de l’Inter ? Un tel accord devrait faire "sauter" la banque et Pirelli par la même occasion. Le Saviez-vous ? Selon le Corriere Dello Sport, Pirelli assure actuellement une rentrée de 13 millions d'euros par saison + bonus. Via la Ligue des Champions, l'Inter perçoit actuellement 19 millions d'euros. En cas d'arrivée d'Evergrande, l'Inter devrait percevoir au minimum 38 millions d'euros, soit le double de ce que propose Pirelli actuellement. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Au terme du repas où il était invité par Jindong Zhang, Massimo Moratti s'est livré à Fcinternews.it "Ce repas était très intéressant, ils sont très gentils, aussi bien le père que Steven. Cela me touche énormément, cela me fait plaisir, je suis fier de cette situation." Souhaitez-vous revenir ? "Ils sont très gentil dans la façon de me tenir informé de tout ce qu'ils font, pour moi c'est comme si j'étais toujours présent." L'Inter de Conte ? "Je suis très impressionné par Sensi et par Conte, je crois qu'il y a les bases pour faire de très bonnes choses." A qui me fait penser Conte ? "C'est difficile de faire des comparaisons, mais il est très bon aussi lorsqu'il parle, il a l'état d'esprit qu'il faut pour tenir l'équipe. Il est doué dans son métier et c'est l'aspect le plus important." Sensi ? "Je crois que personne ne s'attendait à ce qu'il soit aussi fort, il apporte de la vitesse d'un certain type dans l'équipe, un peu comme Sneijder à l'époque, qui avait changé les mécanismes de l'équipe." Le Derby ? "Du Derby, je ne préfère ne rien dire...il sourit" Appréciez-vous ce lien qui lie la Famille Zhang à la Famille Moratti ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Si lors d’une première interview, Steven Zhang s'est exprimé sur le mercato et son entrée à Genève, il s’est également penché sur l’incident dont a été victime Romelu Lukaku à Cagliari. En effet, les champs racistes ont amené Lukaku à dénoncer cette situation à la Police qui devra enquêter sur l’affaire. Voici la position de Steven Zhang: "Je parlerai avec lui à son retour de sélection. L’Inter est fondé sur l'intégration et l’internationalité, elle lutte contre la discrimination et a toujours soutenu les personnes de toutes les couleurs de peau, de cultures différentes." "Cela fait partie de l’Adn Nerazzurro et ce sera aussi le cas dans le futur. J’espère que les "Buu" finiront par disparaître en Italie et dans le reste du monde. Le football doit seulement être un outil de divertissement et non un outil de violence ou de racisme. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. "Je me sens prêt, à mon âge, pour faire face à ce nouveau défi." Steven Zhang, 28 ans, Président de l’Inter, présent à Genève lors de son intronisation au Board de l’Eca, l’Association des Clubs Européen. "Je suis jeune, mais j’ai avancé pas à pas. D'abord aux États-Unis, puis en Chine. Il y a, là-bas, une génération de jeunes entrepreneurs qui occupent des postes à responsabilités. Je crois que l’Eca a été séduite par la fraîcheur d’idées nouvelles. Le football ne dure pas uniquement 90 minutes, il dispose d’une grande marge de croissance via les réseaux sociaux, en passant par Youtube. Et je compte apporter mon expérience sur ce terrain." Objectif Inter "Notre vision au Club est d’être toujours présent en Ligue des Champions. Nous y participons pour la seconde année de suite, mais cela devra toujours se reproduire." La course au Scudetto ? "Notre objectif est d’aller le plus haut possible, nos tifosi et l’Histoire du club le méritent. Notre entraîneur est arrivé depuis à peine 100 jours et nous avons recruté de nombreux jeunes joueurs. Et même si tout le monde voudrait remporter le Scudetto et la Ligue des Champions, il faudra tout de même faire preuve de temps et de patience. Les résultats arriveront. Je vous l’avais déjà prédit il y a deux ans et nous y sommes." Le Mercato ? "Nous avons un très grand entraîneur, en tant que Club, nous le soutenons à 300%. Nous avons réalisé ce mercato car l’Inter doit viser les sommets. Aux joueurs, je leur demande de mettre sur le terrain des sentiments, de l’envie, d’avoir le cœur Nerazzurro." Icardi ? "C’est un brave garçon, une brave personne et un brave joueur. J’ai parlé de lui avec le Président du Paris-Saint-Germain et il m’a dit qu’il serait heureux de l’avoir. Je lui souhaite de réaliser de bons résultats et qu’il puisse se divertir sur le terrain." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Au cours de son éditorial pour TMW, Fabrizio Biasin s’est livré sur l’intronisation de Steven Zhang, le Président de l’Inter, au sein de l’ECA. "La tentative de Zhang d’arriver au Palazzo décrédibilise ceux qui n’avaient jamais vu d’un bon œil la propriété du chinoise. Les personnalités du Suning, à bien y regarder, ont des intentions très sérieuses. Suning l’a fait comprendre, en son temps, en mettant un terme à un hémorragique bilan tout en recrutant le meilleur des meilleurs des dirigeants du milieu, Marotta, en blindant l’un des meilleurs entraîneurs du monde, Antonio Conte, qui est le coach le mieux payé de la Serie A." "Conte, de son côté, a vu quasiment l’intégralité de ses demandes sur le mercato satisfaites. À tel point que nous vivions actuellement une transition par rapport aux changements du passé. Zhang Junior démontre à présent qu’il est prêt pour réaliser ce grand saut, en ayant dans son viseur le collègue Bianconero Agnelli, qui est détenteur des huit derniers Scudetti." Est-ce qu’il s’agit d’une tentative d’intimidation à la sauce chinoise ? "Peut -être, mais le fait est qu’en Chine, il a été compris que si l’on veut faire face au plus fort, il est essentiel de tenter de se comporter comme eux au même niveau. Avec des outils similaires, et, le cas échéant, en faisant appel à la même équipe." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. L'information vient de tomber : Steven Zhang intègre l'Association européenne des clubs (ECA). Confirmation de la Gazzetta Dello Sport "Les élections se sont terminées depuis peu à l'Hotel Président Wilson de Genève. Le Président de l'Inter entre donc dans l'Organe de Direction remplaçant de la sorte l'Administrateur-Délégué du Milan, Ivan Gazidis." "Steven Zhang était le seul candidat en provenance de la Serie A. Il s'agit pour l'Inter d'une très grande satisfaction, Steven étant à peine âgé de 28 ans." "Il aura donc fallu un peu moins d'un an de Présidence à la tête de l'Inter, pour voir Steven Zhang côtoyer le haut gratin européen." Le saviez-vous ? L'ECA est L'association européenne des clubs. Elle représente les intérêts des clubs de football en Europe. L'ECA existe afin de protéger et de mettre en avant le football proposé par les clubs d'Europe. Steven Zhang est le premier représentant chinois parmi les 24 membres de la Commission Exécutive du CEA. Félicitations Steven! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Un nouveau Derby italien a lieu en Europe, mais cette fois-ci au sommet du Gouvernement Européen du football. En effet, l’Inter et le Napoli sont prêt à bomber le torse pour voir leur Président respectif intégrer le Board de l'ECA. Celui qui sera élu entre Steven Zhang et Aurelio De Laurentiis sera en poste jusqu’à la fin de l’année 2023. Voici l’analyse du Corriere Dello Sport "La première confrontation entre l’Inter et le Napoli est prévue pour le début d’année 2020 au San Paolo. Toutefois un amuse-gueule est programmé en vue de l’assemblée générale qui se tient à Genève et qui proclamera dans les prochaines heures les élus du nouveau Comité Exécutif. Dans la course au poste octroyé au Conseil d’Administration de l’European Club Association, on retrouve, pour le compte des équipes italiennes, le Président du Napoli Aurelio De Laurentiis et celui de l’Inter Steven Zhang." Candidature L’actuel Board débuté en 2017 sous la Présidence d’Andrea Agnelli, en remplacement du Président démissionnaire Karl-Heinz Rummenigge a pris fin hier. Dès ce matin, des élections auront lieu afin de proposer une nouvelle équipe qui sera en place jusqu’à la fin de l’année 2023. De Laurentiis et Steven Zhang sont intéressés et ont soumis leurs candidatures, même s’il n’est pas à exclure qu’un accord entre nos représentants puissent avoir lieu, ne proposant alors qu’une seule et unique candidature. Profils différents "L’actuel patron du Napoli a, durant le dernier biennal, acquis des consensus au niveau européen en qualité de Chairman du Marketing and Communication Working Group, un secteur qui s’est occupé des stratégies commerciales et des communications de l’ECA. Ses idées innovatrices, hors des schémas traditionnelles, ont ouvert la voie à des débats intéressants et toujours suivis et écoutés." "Steven Zhang rêve, lui, de disposer d’un rôle encore plus important dans le panorama footballistique international, après avoir été un facteur important dans l’assignation des Jeux-Olympiques 2026 qui aura lieu à Milan-Cortina en convaincant les membres chinois du CIO." Reste à présent à savoir qui intégrera le Board de l’Association qui regroupe 246 clubs européens. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. L’équipe, les infrastructures, mais pas que… La révolution entamée par les Zhang passera aussi par les sponsors. Comme nous le confirme Calcio&Finanza qui relaye la Gazzetta Dello Sport, le club Nerazzurro va s'attarder à la question des sponsors. Le dernier arrivé est Lenovo. Celui-ci est d’ailleurs repris dans le dos des maillots d'entrainement. Deux sponsors ont quitté l’Inter : Full Share Holding Limited et Lvmama. Place à présent aux sponsors maillot Le partenariat entre Nike et l’Inter, débuté en 1998/1999 fait actuellement l’objet d’un contrat qui arrivera à échéance le 30 juin 2024. Lors de la saison 2018/2019, celui-ci a versé à l'Inter 10 millions d’euros, en augmentation si l’on se base sur les 4,25 millions d’euros reçus pour la saison 2017/2018 suite à la non-qualification sur plusieurs saisons, en Ligue des Champions. La somme fixe était de 3,57 millions d’euros, soit très éloigné des grands d’Europe Ce discours est également valide pour Pirelli qui est partenaire de l’Inter depuis la saison 1995/1996 et qui verra son contrat prendre fin en 2021. Grâce à son retour en Ligue des Champions, la marque de pneumatique versera à l’Inter 19,1 millions d’euros bonus compris, en augmentation comparé au 16,3 millions d’euros de la saison 2017/2018. De façon globale, les deux principaux sponsors de l’Inter verseront donc 29,1 millions d’euros, une augmentation par rapport aux 20,5 millions d’euros de la saison 2017/2018. Le meilleur encaissement remonte à la saison 2015/2016 avec 30,2 millions d’euros grâce au renouvellement du contrat avec Pirelli en mars 2016. Cette prolongation a eu une incidence sur la thématique du sponsor de manche, un autre thème qui tient à cœur l’Inter depuis des mois. En effet, lors de l’ultime prolongation en 2016, l’Inter avait accordé un accord d’exclusivité sur les maillots. Dans ce contrat, il n’existe aucune possibilité de disposer d’un second sponsor maillot, vu que cette opportunité n’existait pas à l’époque. Erick Thohir avait d’ailleurs confirmé que Pirelli resterait seul sponsor lors de la conférence découlant de cette prolongation de contrat. Cet accord avait toutefois permis de placer sur le maillot la marque Driver, qui appartient au Groupe Pirelli, sur le dos du maillot Seriez-vous partant pour une révolution totale du maillot en disant "Ciao à Pirelli et à Nike" ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. L'Inter s'est retrouvée, bien malgré elle, au centre d'une polémique qui fait la une des journaux du monde entier. Voici ce que révèle La Gazzetta Dello Sport. "Le nom RL9 est une "marque" connue à travers le monde, l'Inter en a eu la preuve dans le courant de cette semaine. D'un côté, il y a une visibilité à son niveau maximale, comme lorsque Lukaku marque un but, voir deux en deux matchs de Serie A, ce qui n'est pas quelque chose de banal ." "Mais d'un l'autre il y a aussi le revers de la médaille. Le tour du monde aura pris 80 minutes...Celui qui aura vu la Curva Nord répondre à travers un communiqué mardi soir à Romelu Lukaku, en lui signifiant que les faits qu'il a connu à Cagliari ne sont pas, à proprement parlé, des faits de racismes..." "Le vaste écho n'a pas seulement été relayé à travers les réseaux sociaux, mais cette situation fait la Une des principaux journaux en ligne du monde entier. Pour l'instant, Lukaku a préféré ne pas répondre à ce communiqué, tout comme l'Inter. Il s'agit-là d'une ligne de conduite dictée par le Président Steven Zhang." Pour l'heure, il n'y a donc pas de réponse officielle au Communiqué de la Nord, mais il est pratiquement annoncé de possible et concrète nouvelles sanctions envers le Meazza. En effet, la saison dernière, l'Inter avait immédiatement sanctionné de deux matchs à huis-clos et un troisième sans la présence de la Curva Nord." C'est également lors de cette suspension, découlant des incidents post Inter-Napoli, que l'Inter a lancé la Campagne "Brothers Universally United" A quand la suspension à vie de certains supporters ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. L’Inter, au cours de ces douze derniers mois, a profondément changé d'apparence. De nouveaux visages, un nouveau projet, avec l’idée de renouer avec la victoire depuis le Triplé historique de 2010. Les joueurs symboliques de notre passé récent sont partis : Icardi, Perisic, Nainggolan. Mais ce n’est pas tout, un nouvel entraîneur, Antonio Conte, a pris les commandes, une nouvelle politique économique a été mise en place, un nouveau Siège a été défini et….un adieu à la Pazza Inter a été programmé. Voici l’analyse de la Gazzetta Dello Sport "Une nouvelle saison, plus rien de la précédente n’est resté, même pas l’hymne du club : le changement le plus retentissant, vu sous nos propres yeux, reste la renonciation aux trois stars désignées. Le Capitaine et meilleur buteur du Club y compris. Les départs du Ninja, du Terrible et de Maurito composent les derniers pas vers une révolution qui est la conséquence d’un processus élaboré par le Président Zhang, avec l’engagement, en qualité d’Administrateur-Délégué, de la section sportive de Giuseppe Marotta." "Les cas, les paris, la fin de saison du dernier championnat, ont mis un coup d’accélération aux changements de programme à apporter au niveau sportif. En effet, la mutation du Club avait déjà débuté bien auparavant, avec l’intronisation officielle de Steven Zhang au pouvoir." "Le changement de Siège, avec la scénographie des locaux de la Viale Della Liberazione a été programmé depuis longtemps. Les autres nouveautés ont décollé après le 26 octobre, date où Zhang Junior a repris les rennes. Dans un espace-temps de 6 mois, la gouvernance du Club a mué avec la présence d’un duo au poste d’Administrateur-Délégué et les "pleins pouvoirs" octroyés à Marotta. Le tout sans oublier l’arrivée d’un nouvel actionnaire minoritaire (LionRock Capital) plus "cohérent" pour reprendre les actions en possession d’Erick Thohir, ce qui a modifié le Conseil d’Administration." "Il y a également eu la naissance officielle de l’Inter Femminile, qui a été promue en Serie A. Le chemin emprunté a permis également de créer une vraie et propre Media House qui est capable, de façon autonome, de promouvoir la marque." "Lors du repas de Noël, Zhang avait imaginé une Inter qui écraserait tout le monde. Si sur le terrain cela ne s’est pas vu, au printemps dernier et à la demande pressante de Giuseppe Marotta, un effort financier a été réalisé auprès du propriétaire, soit le Père de Steven, pour arriver à recruter Antonio Conte. Le retour de Gabriele Oriali et la campagne de recrutement de cet été, plus de 150 millions de dépensés, le tout sans avoir été perturbé par les joueurs en sortie." Quelles seront les prochaines étapes d’un club qui veut se positionner dans l’Elite mondiale ? "Sur le mercato 2020, on peut supposer un assaut pour Federico Chiesa : jeune et Italien, il respecte la ligne de conduite proposée par le club." "Toutefois, les prochaines révolutions devraient avoir lieu au niveau du sponsor principal et des infrastructures. A Appiano Gentile, des travaux estimés à 6 millions d’euros sont en cours pour l’élaboration d’un nouvel édifice qui accueillera les joueurs. Celui-ci devrait déjà être opérationnel en avril." "En ce qui concerne le nouveau Meazza, le discours est objectivement plus complexe, à long terme, il pourra s’avérer potentiellement décisif en vue du saut de qualité d’un bilan financier qui continue à croître sous le projet de l’auto-financement cher au Suning et à l’Uefa." "Lors de ces 12 derniers mois, des sponsors "locaux" et "globaux" sont arrivés, l’ultime étant Lenovo, mais la phase la plus importante aura lieu sur les Main Sponsor, soit les sponsors que l’on retrouve sur le maillot. Si le contrat avec Nike reste encore long, jusqu’en 2024, celui-ci propose des standards non seulement éloignés des Grands d’Europe, mais également de la Juve." "Le partenariat avec Pirelli est Historique, mais les 19 millions d’euros, bonus compris, qui arriveront suite à la saison 2018-2019 sont bien loin du standard exigé par le Suning : 50 millions d’euros. Le contrat qui lie Pirelli à l’Inter expire en 2021. Pour l’heure, un travail est réalisé pour insérer un sponsor sur la manche du maillot." Pour augmenter des recettes, il faut qu’il y ait des résultats. Pour qu’il ait des résultats, il faut qu’il y ait des ressources financières… la Révolution a été lancée en se basant sur cette information... Que pensez-vous de la Présidence de Steven Zhang ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Est-ce dû au retour de Steven Zhang à Milan ? Quoiqu’il en soit, le fils de Jindong Zhang, patron du Suning, le propriétaire de l’Inter est revenu de Chine avec de très belles et importantes intentions. Outre Romelu Lukaku, l’Inter compte bien marquer le coup lors de ce mercato estival : Edin Dzeko Puscas cédé pour 8,5 millions d’euros, la Direction Interiste a rencontré Silvano Martina, l’agent de Dzeko. Marotta lui a expliqué que le rush final aura lieu la semaine prochaine. De son côté Edin Dzeko a informé la Roma qu’il souhaite être vendu à l'Inter. Paulo Dybala La Joya a refusé l’offre des Spurs qui ne proposaient que 8 millions d’euros alors que lui en demandait 10. La Juve, si elle voit Paris également se défiler, n’aura d’autre choix que de négocier avec l’Inter en vue de l’échange avec Mauro Icardi. Dybala a également informé la Juventus qu’il n’accepterait de traiter qu’avec Paris et l’Inter. Le saviez-vous ? Antonio Conte aura passé une nuit blanche. En effet, dans l’attente de l’arrivée de Lukaku, Antonio a été aperçu cette nuit à l'entrée d'un restaurant, en compagnie de la Direction Interiste qui s’est refusée à tout commentaire sur l’arrivée certaine de Lukaku. Seul Beppe Marotta a esquissé un sourire ‘victorieux’. Selon Fcinter1908.it, durant ces derniers jours, Beppe Marotta a été aperçu entrain de rentrer dans un restaurant où se trouvait Fabio Paratici. Les deux dirigeants ne se sont pas adressés la parole. Une fois le Beppe installé, Paratici a rapidement quitté les lieux. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. "L'Inter est partie pour recruter Romelu Lukaku!" Cette annonce de Sky Sport fait suite au retour en Italie de Steven Zhang, le Président de l'Inter. Pastorello en Angleterre! Des nouveaux contacts ont été établis entre le club et l'agent de Romelu, Federico Pastorello, qui s'est envolé à Londres pour y présenter l'"opération correcte" pour mettre un terme définitif au transfert du Diable Rouge, en l'arrachant ainsi à la Juventus. Le retour de Steven Zhang a été déterminant étant donné qu'il est celui qui a permis, en sa qualité de Président, d'augmenter l'offre initiale du club, à savoir 60 millions d'euros plus bonus. Lukaku rejoint Pastorello L'Inter tente donc le tout pour le tout. Alors qu'à la demande de la Direction Interiste, Pastorello est parti en Angleterre, Lukaku a pris l'initiative de rejoindre son agent afin de mettre une pression maximale sur United. Voici ce que nous révèle le Corriere Dello Sport: "L'attaquant ne s'est pas présenté à Neerpede pour mouiller le maillot avec les U-18. Plusieurs rumeurs l'ont vu s'envoler vers l'Angleterre afin de participer à la réunion entre son agent et la Direction des Reds Devils." L'agent italien présentera la nouvelle offre Nerazzurra estimée, selon la Gazzetta Dello Sport à 70 millions d'euros accompagné de 4 millions d'euros de bonus. Romelu, de son côté, va demander à être cédé immédiatement et répéter son intention qu'il n'acceptera plus aucune autre destination que celle de l'Inter.Romelu veut prouver son attachement à l'Inter et l'aider dans ce recrutement qui devrait avoir lieu dans les prochaines heures. Reste à présent connaitre la position de Manchester United qui a déjà, en la personne de Llorente, trouvé le remplaçant idéal de Big Rom. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. L’Inter a passé la seconde, cette journée du mercredi 7 août 2019 devrait être LA journée décisive dans le cadre du recrutement de Romelu Lukaku. Selon le Mirror, outre la présence de l’agent du joueur Federico Pastorello et de Lukaku, Steven Zhang, le Président de l’Inter serait également présent. La présence du Numéro Un Nerazzurro est un signe que l’Inter présentera l’offre qui convaincra Manchester United Kristof Terreur nous informe aussi que Solskjaer a fait part au joueur et à la Direction Mancunienne que le sort de Big Rom est scellé : Le Diable Rouge ne réintégrera plus jamais l’équipe-première de Manchester United, si la vente ne se réalise pas, il s’entrainera avec les U-23 de United. Selon la journaliste sportive Claudia Garcia, l’Inter et United seraient tombés d’accord. L’accord devrait être rapidement entériné et Lukaku devrait débarquer ce jeudi 08 août 2019 à Milan. Une information qui doit encore être confirmée! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Steven Zhang, le président de l’Inter, s’est livré dans une longue interview pour le compte du Corriere Della Sera. Voici les déclarations du plus jeune Président de l’Histoire de l’Inter : "Oui, vous le soulignez, mais je n’y pense pas trop. L’âge ne doit pas être un désavantage bien au contraire. Cela veut dire que l’on dispose de plus d’énergie, de temps pour apprendre, s’améliorer, pour changer quelque chose qui dans l’industrie du football manque." "Si l’on pense à d’autres secteurs en Chine ou aux États-Unis, les personnes qui ont mon âge son milliardaire : Des personnalités comme Mark Zuckerberg ou Elon Musk ont débuté plus jeune que moi, mon père au même âge que moi. Qui sait, c’est peu- être une des raisons expliquant que l’industrie du football ne parvient pas à grandir aussi rapidement qu’elle le devrait, car il lui manque des jeunes personnalités" De commerce online aux médias, Suning est actuellement un conglomérat de 8 secteurs d’activités. Qu’avez-vous prévu pour l’Italie et dans votre expansion internationale ? L’Inter au final, n’est-elle pas juste une petite activité ? "C’est vrai, l’Inter est une petite activité au sein du Groupe Suning, mais elle requiert en même temps des responsabilités très importantes. Au début de notre opération, nous n’avions pas réaliser du tout cela. C’est un club de football mais aussi une âme, un marché, avec des personnes qui s’y dédient en donnant beaucoup d’énergie." "Depuis deux trois ans par contre, nous démontrons que nous sommes une société solide, un club, une équipe forte aussi sur le terrain. Nous avons un bon entraîneur, de bons joueurs et la société propose le double de son personnel, c’est quelque chose que l’on aurait pas pu imaginer encore très récemment." Que représente l’Inter pour le Suning ? "Énormément. Dans le secteur du Sport-Entertainment par exemple, c’est une grande assise. En Chine, nous sommes la plus grande plateforme télévisuel online pour le football et nous retransmettons l’intégralité des championnats européens les plus importants. Avoir l’Inter en Europe permet à beaucoup d'autres groupe de mieux se faire connaitre, d’y accorder de la confiance, et à l’Uefa, de fasciner le public avec la Ligue des Champions ou l’Europa League." "Le Suning se fait connaitre dans le monde dans le monde des Aziendas par ceux qui sont intéressés par les produits italiens ou européens. L’Inter est donc devenu un lien, un pont fondamental." On entend toujours que le bilan des affaires est l’unique choses qui compte si on veut atteindre des résultats sportifs. Est-ce toujours vrai ? "Pour l’heure, je retiens valide la philosophie du Fair-Play-Financier et je pense que c’est la bonne direction pour l’industrie sportive et aussi pour des clubs comme le nôtre. Au final, l’équipe qui gagne n’est pas toujours celle qui enregistre le plus de recettes. Et c’est l’aspect le plus divertissant de ce sport." "Il reste toutefois vrai qu’en fin de compte, les clubs proposant des bons bilans ont plus de possibilités, plus de flexibilités pour prendre des décisions destinées aux changements, aux améliorations. Une des choses les plus importantes a rapport avec la possibilité d'acheter-vendre des joueurs." L’Inter propose des recettes à hauteur de 350 millions d’euros, comment parvenir à réduire le fossé avec les premiers de la classe qui sont proches du milliard ? "Cette distance est encore plus importante qu’il y a trois ans. La colmater sera un processus long mais l’objectif d’un club comme l’Inter doit être aussi de passer ce pallier du milliard, une chose qui peut être possible en travaillant sur le stade, les sponsors, les droits télés en Italie et en Europe. C’est pour cela que nous nous sommes lancés dans la construction d’un groupe d’optimaux managers et d’investissements importants, ces choses impensables il y a encore quelques temps." Vous êtes engagé, avec le Milan, dans la construction d’un nouveau stade, mais en Europe tous les plus grands clubs disposent de leur stade personnel. L’Inter n’en mériterait-elle pas un également ? "Historiquement, le Milan et l’Inter ont partagé le même stade et économiquement parlant c’est un choix important en terme de coût et d’usage. Cela peut fonctionner financièrement pour les tifosi d’un point de vue des projections sur le marché. Ce sont les raisons pour lesquelles nous ne nous sommes pas séparés et travaillons ensemble sur ce nouveau projet." Si ce sera toujours le cas à l’avenir ? "Ce qui est certain, c’est qu’il faudra toujours améliorer les conditions pour le stade, et si nous ne parvenons pas à un accord, nous devrons songer à de nouvelles possibilités. Mais actuellement, nous voulons continuer ensemble." Dans le passé, il était fait état de l’entrée possible d’Alibaba dans l’actionnariat de l’Inter, est-ce vrai ? "Je n’ai jamais refusé une collaboration, avoir un bon partenaire peut offrir plus d’opportunités pour l’Inter, pour atteindre nos objectifs, comme celui d’arriver au milliard de recettes. Il est possible d’avoir de nombreux partenaires, mais il ne seront pas nécessairement dans l’actionnariat. L’Inter a, par exemple, déjà travailler de plusieurs fois et de façons différentes, avec Alibaba." Est-ce que cela veut dire que Jack Ma est également un tifoso interiste ? "Je ne le sais pas, je ne lui ai jamais demandé, mais il aime le Calcio, il a déjà regardé quelques matchs de Coupe du Monde et des matchs de la Ligue des Champions avec mon père." Nous ne pouvons pas éviter d’aborder le sujet du cas Icardi… "Icardi est un grand joueur, une brave personne et il a aidé le club avec beaucoup de buts dans le passé. Je suis certain que nous trouverons une solution adaptée pour lui." Avez-vous des regrets vu le besoin d’attaquant ? "Non." Signeriez-vous aujourd’hui pour arriver à la dernière journée de la saison pour jouer le Scudetto, tout en passant le premier tour de la Ligue des Champions ? "L’objectif de l’Inter depuis toujours est de gagner toutes ses parties. Il n’y a aucune certitude au final, mais je ne signerai pas pour un tel accord." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Période d’agitation à la Casa Inter où le Président Steven Zhang ne tolère pas l’immobilisme du Suning décrié dans les médias : l’Inter alterne les hauts et les bas lors de cette campagne de Mercato. Les difficultés du Mercato ont fait monter la tension, avec Antonio Conte qui a cherché à faire pression sur la Direction afin de donner un coups d’accélérateur aux affaires actuellement en cours. Toutefois l’idée d’entendre que l’Inter est ferme sur le Mercato ne plait pas à son propriétaire ni à son Président. Voici ce que nous révèle la Gazzetta Dello Sport "Le Président Zhang est fatigué et pas qu’un peu, du fait que l’on puisse encore songer au concept d’une propriété qui est disposée à peu investir. L’Inter, sur cette session de Mercato a déjà réalisé des opérations en entrées pour une valeur globale, bonus compris, de 100 millions d’euros." "Le tout sans avoir cédé aucun "grand" joueur." Suning conteste donc cette version selon laquelle, il serait un groupe qui n’a pas envie d’investir sur l’équipe milanaise. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Le futur d’Icardi est au centre de toutes les discussions. La situation prend une nouvelle tournure étant donné l’intégration dans le dossier de Steven Zhang qui a ordonné la vente du joueur, à un prix non-soldé. L’offre du Napoli séduit et un véto a été mis sur les offres actuelles de la Juventus. Voici ce que nous révèle le Corriere Dello Sport Wanda Nara a déjà eu plus d’un contact avec Parataci. Ce n’est pas un mystère que depuis des mois, l’épouse-agent de Maurito et le Directeur Sportif Bianconero sont en contact. La Juventus n’a connu aucune difficulté à trouver un accord avec Mauro Icardi pour son salaire, et ce en octroyant un bonus pour la participation à la Ligue des Champions qui correspond au 5,3 millions d’euros donnés par Zhang, une somme à la portée des Bianconeri. La difficulté réside dans l’accord sur le prix du joueur. Offre honteuse L’évaluation est diamétralement opposée : 60 à 70 millions pour l’Inter, 30 millions de moins pour la Juve. Qui plus est les rapports entre Marotta et Paratici compliquent le tout. Si d’un côté l’Inter ne veut pas vendre l’ancien capitaine, elle dispose théoriquement d’une clause libératoire valide pour l’étranger jusqu’au 15 juillet, d’une valeur de 110 millions d’euros. Vu les incidents qui ont émaillé depuis février dernier, cette clause prête à sourire à présent. De l’autre côté, la Juve considère comme dévalué l’attaquant de Rosario. De fait, si la Juve reste la destination préférée du joueur, l’Inter continue à croire au Napoli qui commence à penser à Rodrigo comme alternative. De Laurentis a proposé une somme importante à l’Inter, près de 60 millions d’euros. Qui plus est, le club napolitain reste l’interlocuteur préféré de Marotta, et il se pourrait qu’il puisse devenir aussi l’interlocuteur privilégié du joueur, qui pourrait voir son salaire doublé. Zhang est dans la place Une chose est sur, c’est que Steven Zhang a pris le dossier également en main : "Steven Zhang ne veut pas faire partir à un prix soldé un attaquant qui a inscrit 124 buts à l’Inter. Peut-être qu’il ne touchera pas les 110 millions d’euros, mais à la Viale della Liberazione, ce n’est pas encore l’heure des soldes. Et sur ce dernier point, Zhang se montre intransigeant." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Xavier Jacobelli, Directeur de Tuttosport, s’est livré dans son éditorial sur le rôle important revêtu par Steven Zhang lors de l’assignation des Jeux Olympiques d’Hiver à Milano-Cortina. "Parmi la délégation qui s'est déplacée en Suisse en vue de l’attribution des Jeux-Olympiques, et dans l’attente des résultats, émerge le rôle précieux et discret de Steven Zhang, âgé de 27 ans et qui est le plus jeune Président de l’Histoire de l’Inter. Il est également le plus jeune Président actif en Serie A et à cet égard, il mérite de chaleureux applaudissement." Invité par le Coni, tout comme l’Administrateur-Délégué Alessandro Antonello, Zhang a répondu positivement en créant un enthousiasme très important dont découlera le succès de la Candidature Italienne. A tel point que, dans la soirée du dimanche 23 juin, c'était à lui d'expliquer en détail la situation à ses compatriotes : Zaiqing Yu, 68 ans, Vice-Président du Comité Olympique International où il y avait fait son entrée pour la première fois en 2000. Lingwei Li, 55 ans, homme énergique bien connu des organisateurs de Paris 2024, il coordonne le Comité de contrôle du CIO, dont il est membre depuis 2012. C’est également une ancienne gloire du badminton mondial (13 titres mondiaux; 48 médailles d’ores nationales et internationales remportées entre 1980 et 1989) Hong Zhang, 29 ans, patineur de vitesse sur glace, Médaillé d’Or aux J-O de Sochi 2014. La même année, il a remporté les Mondiaux. En 2016, il aura remporté le Bronze. Il était membre de la commission d’évaluation de la candidature des J-O 2026 et était présent à Milan et à Cortina en avril dernier dans le cadre de ce dossier. Les entretiens du Président de l'Inter avec les différents interlocuteurs, et avec représentants de Pékin, ont été décidément fructueux, il se murmurent que parmi les 47 voix en faveur de la candidature italienne, qu'il y en a trois en provenance de la République Populaire de Chine. Un représentant de la délégation tricolore en Suisse confie : "Steven Zhang a travaillé pour le succès de Milan-Cortina de façon remarquable, comme si son pays était en lice, un pays qui accueillera d’ailleurs l’édition précédente, lors des JO 2022 d’hiver à Pékin." La réaction de Steven sur l'attribution des Jeux-Olympiques à Milan "Je suis fier que Milan ait remporté un combat aussi important. C'est une ville emblématique, elle représente l'art, le sport et la culture du monde. Les Jeux olympiques seront l'occasion de grandir plus rapidement, d'attirer des supporters et des partenaires commerciaux du monde entier." "En Chine, nous avons déjà constaté un grand élan et un intérêt croissant pour les sports d'hiver grâce à Beijing 2022. Je suis sûr que ces sports, avec leurs énergies, se développeront encore plus en Italie, grâce à cette opportunité fantastique. Parce qu'en fin de compte, le sport nous unit tous." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Le 28 janvier 2020, Suning fêtera son 3e anniversaire à la tête de l'Inter. Depuis l'arrivée du Groupe, l'Inter a connue une profonde révolution. En premier lieu au niveau de ses finances, en second lieu au niveau de sa direction. Place à présent à l'aspect sportif. Steven Zhang est disposé à inaugurer une nouvelle ère, et pour ce faire, 5 points fondamentaux sont à retenir. Homme de référence Steven Zhang sera la personne qui représentera en première ligne l'Inter, il a compris que l'Inter est également un véhicule exceptionnel dans le monde du Suning en Europe. De fait, Zhang fera d'avantage d'apparitions publiques. Preuve en est, il a récemment sauté sur l'occasion de l'annonce de Conte pour s'exprimer sur la BBC en Europe et CNN pour l'Amérique. Une autre idée fait son chemin, il souhaite se construire un avenir qui le mènera à devenir également un élément central de l'ECA. Qui plus est, Steven sera encore plus présent à Milan que par le passé. Il a appris l'italien, même s'il ne s'est pas encore exprimé en publique de cette façon. Le Stade L'Idée de construire une nouvelle enceinte avec le Milan fait face à un ralentissement bureaucratique. Mais le projet est lancé et les bureaux techniques de l'Inter et du Milan sont penchés sur ce dossier. D'ici la mi-juillet, et avant le départ des tournées estivales, les deux écuries milanaises remettront le dossier "Stade" à Sala, le Maire de Milan. Recettes et Sponsors Comme nous vous l'avons annoncé, le Suning compte atteindre la barre des 400 millions d'euros. Au 30 juin 2019, l'Inter clôturera ses recettes, en proposant 350 millions d'euros de recettes. Pirelli est plus que jamais dans le viseur. L'équipe Pour l'heure, l'homme que l'on cite lorsque l'on pense à l'Inter est Mauro Icardi. Ce dernier est d'ailleurs le plus attendu pour la tournée asiatique. Mais l'Inter veut s'engager sur une autre voie. Elle souhaite disposer d'un autre joueur plus reconnaissable sur les marchés, une personnalité plus vendable qu'Icardi. Une recrue de très haut niveau est donc attendue pour cet été. Qui plus est l'arrivée d'Antonio Conte a également replacé l'Inter sur la carte européenne. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...