Aller au contenu
Calendrier

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'steven zhang'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

94 résultats trouvés

  1. C’est une information de la Repubblica : Piero Ausilio restera le Directeur Sportif de l’Inter au terme de cette saison. Cette prolongation a été voulue par Steven Zhang en personne "Le Club Nerazzurro et le dirigeant, dont le contrat arrivera à expiration dans quatre mois, ont trouvé un accord pour prolonger la collaboration jusqu’au 30 juin 2022, soit la date de fin de contrat d’Antonio Conte." "Ausilio occupe le rôle de Directeur Sportif à l’Inter depuis 2014 et il a été protagoniste de nombreuses transactions qui se retrouvent toujours dans l’actuel noyau Nerazzurro en commençant par Marcelo Brozovic, recruté en 2015 en provenance du Dinamo Zagreb à Stefan De Vrij, recruté gratuitement à l’été 2018, sans oublier les recrutement de Milan Skriniar, en provenance de la Sampdoria et Lautaro Martinez, en provenance du Racing." "Très apprécié par le Président Steven Zhang, il aura réalisé en compagnie de l’Administrateur-Délégué Beppe Marotta, le mercato estival 2019 et le mercato hivernal dit de réparation. Proche des opérations, il aura permis à l’Inter de se renforcer surtout en Premier League en suivant les indications de Conte: De l’Angleterre sont, en effet, arrivés Lukaku, Sanchez, Moses, Young et Eriksen”. Validez-vous cette prolongation ? Comment jugez-vous la qualité de son travail ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Présent aux Italian Sport Awards, Luciano Spalletti est revenu sur son passage à l’Inter et la révolution entamée par le Suning, avec en tête, l’arrivée d’Antonio Conte au poste d’entraîneur. Dernière saison en Nerazzurro "C’était une année particulièrement intense, une saison qui pour certaines raisons était compliquée. C’est aussi pour cela que le classement finale est plus savoureux avec la qualification en Ligue des Champions." Êtes-vous prêt à débuter une nouvelle expérience ? "Si cela n'aurait tenu qu'à moi, je n’aurai pas arrêté. C’est facile de parler de mon futur : J’ai besoin d’un autre défi comme ceux de ces dernières années. Je suis allé au Zenit, à la Roma et à l’Inter, partout où il fallait relever ses manches afin de parvenir à sortir de situations compliquées." Avez-vous été contacté par le Napoli ? "Je pense que le Napoli a fait un bon choix : Gattuso est un entraîneur jeune, émergeant et qui remet les choses à leurs place. Je n’ai pas été contacté par le Napoli." "J’ai, par contre, été contacté par le Milan, comme vous le savez, peu après mon remerciement. L’Inter a décidé de me payer pour rester à la maison et je suis resté à la maison. Il y a eu des réflexions qui font qu’au final, cela s’est terminé de la sorte. J’ai pris acte des conclusions, voilà ce qu’il s’est produit." En est-ce terminé avec le Milan ? "Oui, car il a choisi un autre entraîneur expérimenté et aussi assez jeune comparé à moi : Pioli." Le Scudetto "En tant que spectateur, je vis un beau championnat. La Juventus est certainement avantagée, mais l’Inter est très forte et réalise des résultats très importants. Cela me fait plaisir car il s’agit de la continuité du travail qui a été réalisé les années précédentes." "Je constate aussi que l’on va toujours chercher les confrontations, mais dans ce cas-ci, il faut parler en terme de résultat et d’objectif. J’avais des objectifs et je les ai atteints. L’Inter d’aujourd’hui a ses propres objectifs et elle est toujours en course pour les atteindre." Êtes-vous déçu d’être parti de l’Inter ? "Me voyez-vous mal en point ? Mais regardez mieux, je me sens très bien comme ça : L’Inter a fait son propre choix et je pense avoir exprimé le mien. Il ne faut pas chercher de confrontations en ce moment, il faut voir qui a proposé de bonnes choses et qui en a proposé des mauvaises." "C’est un travail de continuité et il me semble que l’Inter cherche à aller de l’avant de la façon la plus correcte possible. Cela reste en adéquation avec les résultats découlant de sa croissance." Est-ce que Nainggolan pouvait être utile à l’Inter ? "Je ne sais pas, c’est un joueur très fort, je fais toujours certains choix lorsque j’entraîne une équipe, mais je n’ai pas à m’exprimer lorsque je n’en suis plus l’entraîneur." Est-ce toujours à l’entraineur de trinquer ? "Je ne sais pas. On donne toujours des responsabilités importantes à l’entraîneur. Son rôle est fondamental pour une équipe. C’est donc tout naturel qu’il vient à en payer les conséquences. Tout le monde peut faire ses propres évaluations, qu’elles soient justes ou non. Chacun a la possibilité de juger ce qu’il s’est passé." Conte dispose-t-il d’une meilleure marge de manœuvre ? "Non, à ce moment-là, il ne nous était pas possible de faire les choses différemment. Nous avions le Fair-Play-Financier à respecter et le Président Zhang a agi au maximum de ses possibilités. A présent, il y a d’autres possibilités et il travaille autrement. Ce qui reste fondamental, c’est de donner satisfaction au peuple interiste." Eriksen à l’Inter, c’est comme CR7 à la Juve ? "Je ne sais pas, il a surement des qualités importantes, bien définies. Et Conte a surement dit qu’il pourrait être utile s’il sont allés le chercher. L’Inter sait qui peut lui-être utile pour parvenir à atteindre ses objectifs." Le Derby ? "Non, je n’irai pas le voir. J’ai des choses à faire à la campagne." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. A travers un communiqué officiel, Steven Zhang a confirmé que l’Inter a offert 300 000 masques médicaux destinés au peuple chinois vivant à Wuhan et aux autorités présentes sur place qui tente d’enrayer l’épidémie. Les masques sont en cours d’approvisionnement, ils arriveront la semaine prochaine. Suning, de son côté, a marqué son soutien envers les secours dès le début, via des services d’expéditions gratuits, des dons de produits importés de l’étranger destinés à des hôpitaux ou autres cliniques locales. Le tout par le biais de ses divisions Suning International et Suning Logistic. Dans le même temps, le Canal Sport & Entertainment du Suning a octroyé la diffusion gratuite de ses services de streaming. Voici le message du Club L’Inter est le premier grand club européen a avoir foulé le sol chinois en 1978. Cette amitié qui perdure depuis plus de 40 ans est amenée à se poursuivre dans le futur. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Josè Mourinho est considéré, à juste titre, comme une légende de l’Histoire de l’Inter, auteur, aux commandes de l’Inter, du seul Triplé réalisé par un club italien. La Signature de Conte L’arrivée d’Antonio Conte à l’Inter, comme cela pouvait facilement s’anticiper, est venu créer une tension entre les Nerazzurri et le portugais. En effet, les deux entraîneurs, lorsqu’ils étaient respectivement à Chelsea et Manchester United, ne sont jamais parus sur la même longueur d’onde. A présent, Christian Eriksen est au centre de toutes les attentions et celle des deux "ennemis". Volte-Face du Portugais Récemment, le Special One s’était lâché en conférence de presse, profitant d’une question relative au Mercato, il n’a pas hésité à s’en prendre frontalement à son ancienne équipe… Lui qui se disait pourtant interiste. En effet, amené à se livrer sur les performances de l’Inter actuelle, ll s’est montré très incisif : "Celle-ci n’est pas mon Inter. Mon Inter était celle de Moratti, lorsque Massimo Moratti en était le président. Là-bas, je n’ai aucun lien avec les personnes qui s’y trouvent." Javier Zanetti appréciera… Antonio Conte s’est aussi pris un coup de latte : "On ne devrait pas parler des joueurs des autres équipes, du moins jusqu’à ce qu’ils deviennent l'un de nos joueurs." Une référence directe au fait que Conte ait parlé directement avec Eriksen alors que le transfert ne s’est pas encore concrétisé. Ce comportement, les tifosi de l’Inter l’ont pris à la légère, pourtant une certaine amertume ressort actuellement du Special One. Une polémique qui trouve son origine suite au départ de Josè Mourinho pour Madrid en 2010, après avoir tout remporté avec l’Inter. Une polémique qui est loin d’être éteinte à l’heure actuelle En concurrence directe avec Antonio Conte, Josè Mourinho a payé cher cette "trahison", ce départ qui a précipité la Chute de l'Inter" auprès de la nouvelle direction mise en place. Lui qui souhaitait retrouver l’Inter aura vu Conte, le "Juventine" conquérir le monde Nerazzurro. D’où son nouveau tacle sur la Beneamata. "L’Inter a une équipe formée pour disputer l’Europa League" Mourinho a donc été vexé, blessé dans son amour propre et le comportement mis en avant par le lusitanien dans la gestion de Christian Eriksen est tout, sauf loin d’être anecdotique. A présent, le Special One est devenu le meilleur ennemi de "son" Inter, n’hésitant pas à lui mettre des bâtons dans les roues… Que pensez-vous du comportement du Special One envers la Beneamata? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Si la Juventus est devenue ce qu’elle est aujourd’hui, elle le doit en grande partie à Giuseppe Marotta et à Antonio Conte, qui, durant trois ans de collaborations, ont posé les fondations et les premières pierres qui ont mené au succès actuel. Le temps est passé et ce duo de Maîtres sévit à présent à l’Inter, grâce au Suning et à l’ambitieux Steven Zhang. Même si le temps passe, Beppe Marotta n’a rien perdu de sa superbe Là où certains dépensent plus de 40 millions d’euros pour une promesse, lui s’est attaché les services d’un joueur de stature mondiale pour la modique somme de 20 millions d’euros. Et si l’Inter a su s’offrir, avec la bénédiction du Suning, Chrisitan Eriksen, elle le doit à son Administrateur-Délégué Sport, qui avait déjà mis en place cette transaction dès le 22 novembre 2019. Ce jour-là, Beppe Marotta, qui avait déjà établi sa liste des joueurs à paramètres zéro, souhaitait offrir au peuple interiste un peu de baume au cœur. En conséquence, il avait décidé de classer en priorité absolue la venue à Appiano Gentile du milieu offensif des Spurs : L’homme idéal, selon lui, pour augmenter le niveau technique du milieu de l'Inter. Une première rencontre avait déjà eu lieu l’été dernier. Une réunion qui avait vu le Beppe s’entretenir durant 1h15 avec Martin Schoots, l’agent du joueur. Et déjà durant cet échange estival, l’Inter était passé en pôle parmi les courtisans. Peu avant d’entrer dans la saison hivernale, Beppe a renouvelé cet accord en passant à l’acte : Un contrat de 4 ans à 10 millions d’euros pour s’attacher gratuitement les services de Christian le Danois. Club Historique vs Nouveau Riche Pourtant, le destin redistribuera les cartes : de titulaire indiscutable sous Mauricio Pochettino, Eriksen est devenu un joueur parmi tant d’autres sous Josè Mourinho qui lui avait offert la joie de goûter à la banquette. Cette attitude du Special One s’avèrera être la passe décisive permettant au Padrino d’offrir immédiatement le danois à Conte. Toutefois, le temps que la transaction prenne officiellement vie, le Paris-Saint-Germain de Leonardo avait également décidé de passer à l’offensive en offrant à Eriksen un contrat de 12 millions d’euros, combiné à une enveloppe de 24 millions d’euros à Tottenham pour le transférer immédiatement à Paris. Si Paris est un nouveau riche, il y a des choses qui ne s’achètent pas : L’Histoire, le Respect, le Blason. Et à ce petit jeu-là, le club parisien a bien compris qu’il y avait encore une marge de travail importante à réaliser avant de devenir un club aussi attractif que l’Inter, qui est un Club de Légende, un club qui a connu d’immenses Champions tel que Ronaldo Da Lima, sans oublier le transfert avorté d’un certain Pelé par Angelo Moratti. Après ce cours d’humilité, Paris s’est donc retiré de la transaction, la Ligue 1 ne proposant pas la même attractivité que la Serie A, un Championnat reconnu et réputé à travers le monde. Si ces heures de gloires sont à présent derrière elle, la Serie A est entrain de se renouveler, telle la Premier League à la fin des années 90, avec la venue de propriétaire étrangers, la construction de stades de propriété. Un virage important raté lors de la dernière décennie Peut-être faussé par les performances excellentes et importantes des Clubs Historiques durant la première décennies des années 2000 avec la présence, assez régulière dans le dernier carré de la Ligue des champions d’au moins un club italien. Du Derby Della Madonnina en demi-finale de la Ligue des Champions, à la finale remportée par le Milan sur la Juve… De la remontée historique de Liverpool sur le Diavolo à la vendetta de Super Pippo quelques années plus tard. D’une élimination de l’Inter de Mancini réduite à 10 lors de sa double confrontation face aux Reds jusqu’au Triplé Historique réalisé par Mourinho. C’est un fait, la Serie A reste attractive, reste une compétition que l’on souhaite remporter, que l’on souhaite disputer. Si certains joueurs en mal de reconnaissance ont préféré s’exiler en Ligue 1 en épousant un projet financier, d’autres joueurs, tel que Christian Eriksen, ont décidé de percevoir, certes moins d’argent, mais surtout d’épouser un réel projet sportif, de se remettre en question dans un championnat historique, de défier chaque week-end des clubs qui ont marqué de leur empreinte le Calcio et l’Europe tôt ou tard dans l’Histoire, plutôt que de marcher et d’écraser littéralement la compétition nationale dans l’Hexagone. Oui, la Serie A reste attractive, oui la Serie A ne dispose pas d’autant de fonds que Manchester City, Paris, ou d’autres nouveaux riches, mais OUI, la Serie A reste l’une des plus belles compétitions à disputer pour un joueur de football digne de ce nom. Preuve en est l’arrivée d’un certain Cristiano, du retour d’un certain Zlatan chez les rivaux. L’Inter n’est pas en reste et l’Inter est de retour aux affaires, elle qui a payé au prix fort les dettes financières de son passé. A présent, l’avenir Nerazzurro pourra de nouveau s’inscrire dans le recrutement de joueurs de calibre international. Avec pour commencer l’officialisation, ce mardi 28 janvier de Christian Eriksen à l’Inter. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. En effet, si face à l’Atalanta on retrouvera plus de 60 000 tifosi au Meazza, il y a lieu de noter l’absence de Steven Zhang qui se trouve actuellement en Chine. Comme le souligne le Corriere Dello Sport, Steven rentrera en Europe, seulement dans une semaine, suite à ses engagements qui le lient à l’ECA. Main Sponsor Mais cette absence serait relative au futur de l'Inter. L'objet de celle-ci serait en rapport avec la recherche d’un sponsor : "Peut-être que le voyage en Chine approfondira les échanges et les démarches sur un marché en vue de remplacer Pirelli comme sponsor dans un an et demi. L’Evergrande, de façon directe ou indirecte, est très intéressée" Valideriez-vous un nouveau sponsor maillot en lieu et place de Pirelli ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport : L’Inter débute ses travaux et Steven Zhang a marqué son accord pour travailler sur le recrutement de Sandro Tonali. Cette situation découle d’une rencontre qui s’est tenue mercredi avec une direction Nerazzurra protagoniste et un Brescia acteur intéressé par l’approche du dossier. Tonali est l’objectif de Marotta et d’Ausilio Il est considéré depuis longtemps comme l’Homme destiné à renforcer le futur milieu de terrain. Cette transaction serait une réponse à l’affaire Kulusevski qui rejoindra finalement la Juve cet été, contre la somme globale de 44 millions d’euros. Si se lancer sur Tonali peut sembler prématuré, il ne faut pas oublier que nous sommes sur un terrain de jeu qui verra de nombreux Derby d’Italie se tenir. Coût de la transaction L’Inter a effectué un premier sondage afin de connaitre la faisabilité de l’opération. L'idée est, dans les semaines à venir, de rentrer formellement dans une phase de transaction. Tonali répond parfaitement aux paramètres dictés par Steven Zhang à ses dirigeants : Oui à des investissements conséquents mais pour des joueurs d’avenir, proposant une grande marge de croissance, en présentant un âge relativement jeune sur sa carte d’identité ainsi qu'une prétention salariale non exagérément élevée. Pour Cellino, Tonali vaudrait 50 millions d’euros. D’où le fait que la transaction aura lieu pour l’été à venir, avec un investissement qui contenterait Antonio Conte. Lui qui dans l’immédiat, veut disposer de joueurs déjà prêts. Validez-vous une telle transaction ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. L’Inter est la révélation de cette saison 2019/2020. Si elle le doit avant tout à Antonio Conte, il y a lieu de revenir sur une promesse faite durant l’été. En effet, durant le mercato estival, Antonio Conte a obtenu quasiment tous les joueurs désirés, offrant par la même occasion à l’Inter son joueur le plus cher de son Histoire, Romelu Lukaku, et son mercato le plus important depuis sa création. Toutefois, Beppe Marotta s’est livré en toute complicité à Antonio Conte : "Regardons où nous en serons à la trêve hivernale, et si la Juve est à portée de main, je ferai le nécessaire pour renforcer l’équipe..." C’est, en substance le message passé par le Beppe à son poulain d’entraîneur. Retour à la situation actuelle L’Inter n’a pas seulement la Juventus à portée de main, elle est actuellement à son niveau et sur le même pied d’égalité, si ce n'est au niveau de son noyau. Conséquence, le Suning qui n’envisageait pas un seul instant, dans les rêves les plus fous, pouvoir disputer le titre dès cette première saison du duo Conte-Marotta, a décidé de briser la tirelire à nouveau dès cette session hivernale! Le concept est simple: Suning fort des prestations des indésirables actuellement en prêt, songe à récupérer un patrimoine estimé entre 150 et 200 millions d’euros en fin de saison. Sur base également de très belles recettes financières, Suning a donc décidé de renforcer l’Inter afin de pouvoir adapter son objectif du début de saison : Celui-ci était de réduire l’écart sur le Napoli et de viser la seconde place...... Place à présent à la lutte pour le Scudetto! Pour se faire, avec l’aval du Suning par le biais de Steven Zhang, le secteur Sport de l’Inter dirigé par Giuseppe Marotta et assisté par Piero Ausilio peut et veut satisfaire Conte dans les plus brefs délais. Si les noms de Vidal et de Marcos Alonso sont les plus cités, Antonio Conte, outre le fait d’avoir fourni des travaux de vacances à ses ouailles, lui qui compte également les contacter par téléphone afin de s’assurer du bon respect de ses règles, a présentés deux requêtes: La première concerne l’infirmerie, il a été demandé à ce qu’elle soit vidée le plus tôt possible afin que les joueurs meurtris puissent être opérationnel dès la reprise du championnat La seconde concerne un sms adressé au Beppe immédiatement après la victoire sur le Genoa: "Regarde ce que nous sommes parvenu à faire durant ces derniers mois, malgré des blessures.... et pense à ce que nous pourrions arriver à réaliser avec une paire de renforts." Nulla E Impossibile Per Questa Inter dit le dicton....Et Vous, qu’en pensez-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. "L’Inter a mis le pressing à tout va pour recruter Dejan Kulusevski." Comme le rapporte Sport Mediaset, après avoir complimenté Percassi Junior pour l’accession au huitième de finale de la Ligue des Champions, Steven Zhang a établi et présenté le plan suivant : "Un prêt onéreux accompagné d’un rachat pour une évaluation globale de 35 millions d’euros." De son côté, Antonio Conte a également mis la pression à ses amis D’Aversa et Faggiano pour parvenir à s’attacher le jouer : Des informations ont été échangées entre les deux entraîneurs, avec Conte qui veut tout savoir du bergamasque, sur et hors du terrain. Antonio Conte souhaite l’avoir déjà en janvier et le transformer en son Mezzala du futur. Dans le cas où l’affaire ne parviendrait pas à se finaliser en janvier, l’Inter est en contact plus qu’avancé avec l’Udinese pour Rodrigo De Paul, avec une formule d’un prêt onéreux de 5 million d’euros et d’un rachat de 25 millions d’euros à payer dans les 18 mois. Valideriez-vous le recrutement de Kulusevski ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Pour ce mercato hivernal, l’Inter compte bien satisfaire Antonio Conte qui demande des renforts. La Direction Nerazzurra a pris le temps d’étudier la question, elle qui est si agréablement surprise de pouvoir déjà disputer le Scudetto dès cette année de "reconstruction." Révélation de la Gazzetta Dello Sport "Zhang vient à peine de donner carte blanche à Marotta pour renforcer l’équipe, en anticipant les investissements qui était prévus pour l’été prochain. L’Administrateur-Délégué de l’Inter pourra donc travailler immédiatement pour acheter un Top Player avec le consentement et le budget garanti par le Suning." "Cette décision semble être un cadeau pour le travail réalisé jusqu’à présent par Conte. Se retrouver à la trêve hivernale avec le même nombre de points que la Juve, n’était pas l’objectif déclaré en début de saison et il est juste à présent de vouloir jouer le coup jusqu’au bout." "Ce samedi, le Genoa devrait donc être la dernière rencontre d’une "Inter en Urgence" avec Conte qui retrouvera de nouveau quasiment l’intégralité de son noyau à disposition. Il y a donc de nouvelles raisons de regarder l’avenir avec optimisme." "Les retours de Sensi, Barella et Sanchez constituent déjà un trésor en vue de la reprise de la Serie A en janvier. Il s’agira-là des meilleurs cadeaux que l’on pourra trouver aux pieds de la Befana, la nuit du 6 janvier sur le terrain du Napoli." Validez-vous cette façon de travailler de la part du Suning ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Alors que l'on croyait l'avenir de Piero Ausilio tout tracé, sa prolongation de contrat tarde à venir. Qui plus est, selon TMW, il se pourrait que le rôle de Directeur Sportif soit destiné à une autre personnalité. "Faggiano a été proposé par Conte. Cela remonte déjà à l'été denier lorsque, son nom était cité comme celui de Petrachi qui s'est retrouvé finalement à la Roma. Parme se porte bien cette saison et ne propose plus un statut de promu, mais de confirmation. Ce qui pourrait aller de pair avec la nouvelle Inter." "Il reste tout de même le fait que Piero Ausilio est très proche de Steven Zhang et du propriétaire. Mais l'idée est belle et bien présente et très concrète." Seriez-vous pour recruter Daniele Faggiano en lieu et place de Piero Ausilio ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. L’Inter a donné rendez-vous aux siens pour la traditionnelle "Cena di Natale", le dîner de Noel. Pour l’occasion, Steven Zhang et Antonio Conte se sont livrés à cœur ouvert Steven Zhang "Bonsoir à tous. Comme c’est de tradition chaque année, il s’agit de l’occasion de réunir cette très grande famille Nerazzurra. Bienvenue à tous. Chaque année, je demande à notre Monica d’organiser une très belle fête et une nouvelle fois, nous allons la fêter de grande façon." "Noel est une occasion importante pour être ensemble, pour se remémorer que nous devons tous être reconnaissant de ce que nous avons. Je suis ici, je regarde notre club, notre société, dans une situation complètement différente de celle de l’année dernière." "L’Inter est différente grâce au travail dur de chacun d’entre nous et je vous remercie pour le travail que vous avez tous réalisé. Cette année, nous avons battu tellement de records tous ensemble." "Le bilan est le plus élevé de l’Histoire de l’Inter, la rapidité de croissance est la plus haute connue dans notre histoire au niveau des plateformes digitales. Prochainement, nous finaliserons la restructuration d’Appiano Gentile. Nous avançons directement vers notre cible : Le plus important est de l’emporter sur le terrain." "Aujourd’hui, nous sommes premiers en Serie A. Cela signifie beaucoup pour nous, cela signifie que nous sommes sur le bon chemin, tous nos tifosi se verront renvoyés l’ascenseur pas après pas. Mais cela ne veut encore rien dire, nous devons rester humble et apprendre de notre passé. Nous devons rester concentré. Sans courage ni travail, nous ne pourrons pas concourir au plus haut niveau. Aussi bien sur le terrain qu’en dehors." "La semaine dernière, j’ai parlé avec les joueurs et je leur ai fait par des difficultés à venir. Il y aura toujours des obstacles à surmonter. Et cela vaut aussi pour les cent prochaines années du club, il y aura toujours des obstacles, mais nous les affronteront ensemble." "Je n’ai peur de rien. Aujourd’hui et dans le futur, il faudra être courageux. Il n’y a que de cette façon que l’on peut ambitionner et concourir au plus haut niveau. Peu importe quels seront nos obstacles à venir, nous tous, ensemble, nous cette grande Famille, nous allons conquérir le Monde. Nous sommes tous uni, Forza Inter !" Antonio Conte "Plus dur est la victoire, plus grande sera la joie et la fierté de l’emporter. Je veux commencer par les joueurs, je veux remercier les personnes de façon quotidienne. Merci de votre apport. Pour moi, il s’agit de ma première année en qualité d’entraîneur de l’Inter et je remercie les personnes qui ont voulu que cela se produise, en premier le Président et la Propriété." "Mon désir, et je pense qu’il est similaire à celui de tout ceux qui travaillent au club, est de laisser une trace. Peu m’importe combien de temps l'on travaille au même endroit: Six mois, un ans, dix ans, ce qu’il compte, c’est d’avoir l’envie de laisser sa marque." "Laisser une marque signifie travailler avec passion, sacrifice et sueur. J’ai le devoir d’améliorer l’Inter et nous n’avons qu’une seule voie pour le faire : Chercher à donner le meilleur de nous-même, nous fixer des objectifs toujours plus importants pour aider l’Inter à s’améliorer." Place aux invités: Massimo Moratti "La Ligue des Champions ? C’était un groupe difficile, nous sommes partis du pied gauche. Et si l’Inter pense seulement au Championnat, elle a à présent plus de facilité pour y parvenir. Personne ne pouvait imaginer et être aussi sure qu’elle serait en tête au classement. Ils ont tous été très bons." Le mercato ? "Je crois qu’une équipe existe déjà. Il faudra voir avec l’entraîneur. Mais en janvier tous les blessés seront sur le retour. L’Inter s’est mise en bonne condition, elle n’en a pas la nécessité." Si on peut croire au Scudetto ? "Et pourquoi pas." Riccardo Ferri "Jusqu’à présent, elle a réalisé un parcours important. Si je prends le verre à moitié plein, je ne peux en vouloir qu'à ces quelques blessures qui ont pesé sur le noyau, mais à bien y regarder, après la trêve, il y aura des signes positifs avec le retour des blessé." "L’Inter peut être compétitive jusqu’au bout. Elle réalise une saison très brillante, personne ne pouvait y penser, elle fera face à un parcours difficile, mais c’est possible." Quel type de renfort à besoin l’Inter et à quoi vous attendez-vous à ce point de vue ? "Cette équipe a besoin de se renforcer, nous le savions depuis le début et il y a des personnes adaptées et compétente pour faire cela. Actuellement, l’Inter est première avec la Juve, c’est une donnée objective, le parcours est positif." "La seule déception reste les blessures de ces derniers temps qui ont impacté l’équipe et conditionné les choix de l’entraîneur. Mais je reste confiant. C’est un parcours difficile mais possible, en vertu du fait qu’il y a le mercato de janvier et qu’il y aura des retours importants." Le Calcio regorge de grands talents, si vous étiez Directeur Sportif, sur qui se porterait votre attention ? "Je ne suis pas un Directeur Sportif, mais je constate qu’il y a des jeunes qui se mettent en évidence sous les yeux des grandes équipes, et qui proposent de grandes qualités." "Je n’ai pas à dire qui je viserai, car il y a des personnes très compétentes à l’Inter et elles ont doué pour y faire face en tenant compte de tellement d'aspect qui peuvent s’avérer complexes pour des personnes, comme moi, qui ne sont pas du métier." Max Pezzali "Ce qui a été réalisé jusqu’à présent est extraordinaire. Il ne faut pas imposer de limite à la providence, mais l’aider à aller du mieux possible. Si en été, on m’aurait dit que l’Inter serait en tête actuellement, je ne l’aurais jamais cru. J’espère que nous vivrons un championnat divertissant." Lukaku? "C’est une acquisition formidable, il veut parfois prendre trop de responsabilités, on regarde plus ses loupés que les espaces qu’il crée autour de lui. C’est un très grand attaquant. C’est évident qu’il serait mieux qu’il inscrive certains buts importants, mais ça me va." Le Racisme ? "Je crois qu’il s’agit d’un problème de la société italienne et pas que. Il faut lutter avec des moyens extrêmes, en prenant des décisions sérieuses. Aujourd’hui, il existe une technologie qui peut lutter face à ces personnes, on peut y arriver." L'indiscrétion Conte et ses talents de chanteurs: Et le Menu Auriez-vous apprécié un tel repas? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Marqué par la défaite et déçu de l’élimination en Ligue des Champions, Steven Zhang a décidé de prendre le taureau par les cornes, en intervenant en personne, auprès des joueurs. Révélation de la Gazzetta Dello Sport "Mercredi matin, Steven Zhang s’est présenté au Centre Sportif en compagnie de Piero Ausilio, le Directeur Sportif et Beppe Marotta, l’Administrateur-Délégué. Il a souhaité rencontrer l’équipe avant l’entraîneur." "Steven Zhang a voulu parler directement aux joueurs en les incitant, via un discours motivé et motivant à tirer un trait sur le coup au moral post Barcelone: "Oubliez le résultat. La route pour la Victoire est encore longue, mais le chemin que nous parcourons est correct. Il est juste de se ressaisir immédiatement, en suivant les indications de l’entraineur." L’équipe s’est ensuite présentée à l’entrainement tandis que la Direction Interiste quittait Appiano. Appréciez-vous cette initiative de Steven ? ®Antony GIlles - Internazionale.fr
  14. Visite surprise en provenance de l’Ambassade de Chine où l’Ambassadeur Li Junhua a rencontré Steven Zhang à Milan. Celui-ci a visité, ce 10 décembre, les nouvelles installations du nouveau Siège de l’Inter et a reçu un maillot signé par toute l’équipe. Le numéro ? "Le 50 représente les 50 années de relations diplomatiques entre la Chine et l’Italie qui seront célébré en 2020. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. 700 millions d’euros investi en trois ans. Comme le confirme la Gazzetta Dello Sport, personne dans l’Histoire de l’Inter ne s’est jamais montré aussi impliqué après seulement trois années...... "Les 700 millions d’euros comprennent le rachat des anciennes actions détenurs par Thohir et Moratti pour un versement de 128 millions d’euros. Contextuellement, depuis juin 2016, la Holding de la Famille Zhang a procédé à une augmentation de capitale de 142 millions d’euros afin d’atteindre l’équilibre patrimonial dans le Club Nerazzurro." "Suning a mis les comptes en sécurité et l’alimentation du budget pour la campagne d’acquisition est le fruit d’une série de prêt, en plusieurs tranches, allant respectivement de 40, 177 et 119 millions d’euros, dont 145 millions ont été convertis dans le Capital." "La dernière injection de fond, en terme de financement remonte à la saison 2017-2018. Lors de l’exercice 2018-2019, l’Inter avait clôturé son bilan à perte à hauteur de 48 millions d’euros, mais avec une recette record, au net de la plus-value, de 377 millions d’euros, il n’y a donc pas eu besoin de fond supplémentaire de la part de l’actionnaire." "L’engagement du Suning se poursuit également à travers des contrats commerciaux. Cela a débuté en 2016-2017 avec 44 millions d’euros destiné à la nomination des Centres-Sportifs, de la sponsorisation sur les maillots d’entrainements et du Co-Branding des produits en Asie." "Plus de 12 millions d’euros ont été investi pour les droits des Academys en Chine, pour le partage de personnel technique et professionnel, et la vente des droits de diffusion au canal thématique en Chine, la PPTV. 39 millions d’euros ont suivi en 2017-2018 et 36 millions d’euros la saison dernière. Jusqu’à présent, l’Inter a reçu 131 millions d’euros sur base des contrats commerciaux du Suning, sans avoir pris en compte l’activation de ce partenariat asiatique avec d’autres Aziendas." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Suning, le propriétaire de l’Inter, continue à développer son département sportif. Une nouvelle collaboration a été définie avec le groupe laitier Yili. Selon les déclarations de Jindong Zhang, de nouveaux accords multi-sectoriels entre les deux maisons ont été officiellement actés. Yili et Suning collaboreront dans le secteur financier, logistique et sportif. L’entrée de Yili dans le département sportif du Suning peu avoir également un impact bénéfique pour l’Inter qui est à la recherche continue de nouveaux sponsors internationaux. En effet, comme l’avait révélé Steven Zhang, fils de Jindong et Président de l’Inter : "Beaucoup de marques chinoises et asiatiques sont en contact vu nos résultats. Il y a aussi beaucoup de concurrence sur ce terrain. Je ne sais pas quels seront nos futurs partenaires, mais je pense que l’année prochaine, il y aura encore une croissance de la liste de nos partenaires dans le marché international. Et cela rend notre travail toujours plus intéressant." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Présent lors de la China International Import Expo, Steven Zhang s’est livré sur l’Inter qui, pour l’anecdote, y était le seul club de football présent: "L’Inter est arrivée pour la première fois en 1975. C’est une histoire qui dure plus tellement d’années et avec Suning, elle le poursuit." Refonte "Nous avons créé un groupe de grande valeur. Nous sommes tous des personnes qui répondons à la culture et aux demandes du Club. Je suis disposé à travailler en suant pour créer cette valeur de Maison. Nous avons des idéaux communs. L’Inter n’est pas uniquement une équipe de football, elle a aussi un esprit, une valeur comme Marque, une philosophie." "Toutes les personnes qui travaillent à l’Inter sont disposées à tout donner pour le club." Steven a également ajouté que l’Inter représente la carte de visite du Suning dans le monde des Affaires et qu’elle revêt un rôle de pont commercial entre la Chine et l’Italie, sans oublier la communication commerciale Sino-Européenne ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. L’Inter se porte bien, une nouvelle ère, celle du Suning pour le Directoire, et celle du duo Marotta/Conte, laisse envisager un avenir radieux pour les Nerazzurri. Partant de ce constant, voici les déclarations de la sphère managériale Nerazzurra suite aux excellents résultats financier du club : Steven Zhang, Président de l’Inter "La Nouvelle Ere de l’Inter a débuté. Le club a entamé un significatif parcours de croissance afin de replacer l’Inter au sommet du secteur. L’engouement de ces trois dernières années ont permis de disposer d’une base solide. A présent le Club dispose d’une position plus importante dans le panorama sportif, grâce au renforcement de la société." "Les résultats obtenus sur le terrain, les investissements et l’expansion de la valeur de notre marque prouvent l'efficacité de notre projet. Des millions de tifosi, à travers le monde, se font entendre. Le soutien au club est une grande motivation pour que l’on continue à travailler avec l’objectif d’être toujours plus innovant, de révolutionner le futur." "Au cours de la saison 2018/2019, le club a modernisé le Suning Training Center et inauguré le nouveau siège “1908Inter HQ”, qui est à proprement parler la marque officielle pour le Club." "Le projet infra-structurelle le plus important est celui relatif au nouveau district de San Siro, un investissement de 1,2 milliards pour un stade moderne, innovateur, soutenable et un quartier entièrement rénové qui sera vivant tous les jours de l’année." Alessandro Antonello "Le bilan consolidé du club pour la saison 2018/2019 s’est conclu de façon extrêmement positive, avec le résultat le plus élevé de notre histoire. Cela garantira au club la poursuite des programmes d’investissements destinés à renforcer l’équipe, l’infrastructure et tous les axes stratégiques destinés à la croissance de la société. Parmi ces projets, il y a le nouveau Meazza, un projet innovant, progressiste, des valeurs reprises dans l’Adn de notre Club et de notre Ville." Les Sponsors dans l’œil du cyclone "Je peux également officiellement vous annoncer aujourd’hui que Nike a racheté les droits de la vente au détail et des licences. Il s’agit d’une opération très importante. Grâce au rachat des droits d’utilisation de la marque, nous pourrons générer des revenus plus importants qui bénéficieront directement au club." "Des nouvelles frontières s’ouvriront également pour répondre aux demandes en provenance de nouveaux marchés. Le commerce de détail et les licences sont des piliers de croissances pour tout les clubs européens. Le tout sera déjà actif dès ce premier novembre." Giuseppe Marotta "L’amélioration continue des performances sur et hors du terrain sont un grand motif de fierté et de stimulations. Le parcours de croissance de l’Inter, dans son environnement sportif, a été construit sur des bases solides. Le départ extrêmement positif de cette saison est sans aucun doute important pour continuer en étant très confiant." "Le choix d’un entraîneur disposant d’une mentalité de conquérant et d’un calibre international tel qu’Antonio Conte, associé à la force d’un groupe unique composé largement de composantes italiennes nous permettront d’atteindre nos objectifs." Le Saviez-vous ? L’écart financier entre la Juve et l’Inter est passé sous la barre des 100 millions d’euros, 91 millions d’euros pour être précis. L’Inter est donc de retour aux affaires. L’objectif du Suning est de dépasser à l’avenir les Bianconeri. En effet, l’Inter réalise une telle performance, alors qu’elle n’était plus présente depuis de nombreuses années en Ligue des Champions ! L’annonce d’Antonello a de quoi surprendre concernant Nike. Quelles seront les montants à percevoir ? Nul ne le sait pour l’instant. Actuellement la Juve est le seul club à gérer de façon autonome la vente de ses produits et licence. Elle a collecté 44 millions d’euros rien qu’en 2019. Contre 10 uniquement pour l’Inter via Nike. Un changement de cap était donc plus qu’impératif. L’Inter doit encore percevoir 59,7 millions d’euros en provenance de ses sponsors asiatiques. En effet, une note insérée dans l’Inter Media and Communication nous fait part que 39,8 millions d’euros ont "seulement" été perçus entre le 1er juillet 2019 et le 28 octobre 2019. La somme non-perçue au 30 juin 2019 est donc passée de 99,5 millions d’euros au 59,7 millions susmentionnés. Piero Ausilio est-il un peu trop gourmand ? Pour l’heure, le contrat du Directeur sportif n’a pas été prolongé. En effet, selon le Corriere Dello Sport, il y a actuellement une distance entre la demande et l’offre proposée par l’Administrateur-Délégué Sport Beppe Marotta ! Bilan financier : ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. En effet, Luciano Spalletti ne signera pas au Milan Ac, faute de ne pas avoir su trouver un accord avec l’Inter. Le natif de Certaldo a cherché la "petite bête" en se montrant entêté dans sa négociation avec les Nerazzurri, en vue de la résiliation de son contrat. Pour le principe Et non pour l’argent. Telle était la motivation de Spalletti pour en découdre avec les Nerazzurri. Ce dernier ne demandant pas moins de 5 millions d’euros comme prime de départ de l’Inter, un club auquel il est lié jusqu’en 2021. Pour Beppe Marotta, qui n’est pas un homme à se laisser intimider, il était hors de question de débourser une telle somme qui équivaut à l’intégralité d’une saison, soit celle de 2019/2020. De plus, payer 5 millions d’euros pour libérer un entraîneur capable de rendre de sa superbe au Milan Ac, voire de le redresser en vue de se qualifier en Ligue des Champions aurait été incensé. Si l’Inter comptait s’épargner le salaire intégral de Spalletti, celui-ci joue sur le fait que ces 5 millions d’euros étaient destiné l’intégralité de son staff, prime incluses. En bon négociateur, Marotta était à débourser une somme de 1,5 millions d’euros. Soit uniquement une somme destinée à Luciano Spalletti, primes exclues. L’Inter n’était pas contre le Milan Comme nous le confirme l’Ansa, Spalletti depuis avoir accepté de rejoindre le Milan pour un projet portant sur deux, voire trois saisons, se devait de se libérer d’un contrat de 5,5 millions d’euros jusqu’en 2021. En effet, pour l’Inter, se séparer aussi rapidement de Luciano Spalletti aurait été une une aubaine. Preuve en est Elliott et Zhang étaient en contact continue. Et si le propriétaire du Milan se doit de reconnaître que l’Inter est pleine de bonne volonté, en garantissant une prime de départ, le natif de Certaldo avait déjà fait savoir qu’il ne comptait pas renoncer à un seul centime de son contrat. Vendetta Avec l’intronisation également d’un ancien entraîneur de l’Inter, Stefano Pioli, Luciano Spalletti a tout perdu suite à son propre entêtement. Mais pourquoi agir de la sorte ? La Repubblica nous en dit plus L’entraîneur a été marqué par le fait que le Club ne lui avait pas mis à disposition les joueurs qu’il demandait, à savoir Ramires et Carrasco. Cette situation a enragé le natif de Certaldo qui a vu, grâce à sa qualification en Ligue des Champions, l’Inter se montrer très généreuse envers Antonio Conte, sans oublier le fait que le natif de Lecce perçoit le double de ce qu’il percevait. Spalletti reproche également le fait de ne pas avoir été libéré à temps de certains joueurs, comprenez Icardi et Perisic qui étaient devenu plus un poids dans le courant de la saison, qu’une ressource Spalletti avait exigé Nainggolan. Le fait est qu’il l’a toujours défendu en le considérant précieux sur le terrain, son but face à Empoli a qualifié l’Inter en Ligue des Champions. Luciano Spalletti a également été marqué par le drame personnelle de l’épouse de Radja, lui qui a vécu une situation dramatique avec son frère Marcello qui avait juré d’attendre de savoir s’il parviendrait ou pas à qualifier l’Inter en Ligue des Champions. Steven Zhang a mis tout le monde d’accord Si Spalletti n’a pas été recruté par le Milan, il est fort à parier que Spalletti se montrera très rancunier envers Steven Zhang. En effet, l’Inter avait, de façon informelle, demandé au Milan de reprendre l’engagement économique de l’entraîneur, mais en vain. Qui plus est, Steven Zhang ne voyait pas d’un très bon œil le fait de libérer de cette façon son ancien entraîneur pour qu’il puisse rejoindre les Rossonerri. Comme il l’avait promis aux tifosi : "Icardi n’ira jamais à la Juve." Il ne voyait pas d’un très bon œil Spalletti aux commandes du Milan pour le second Derby Della Madonnina. De plus, il était hors de question pour lui de libérer Spalletti de ses obligations en n’économisant qu’une seule saison intégrale, tout en devant en débourser une somme équivalente à la seconde saison. Validez-vous le comportement de la Direction Interiste, de ne pas avoir céder aux menaces de Luciano Spalletti ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. C’est l’analyse de Matteo Marani, journaliste sportif à Sky Sport qui met en avant le travail réalisé par le natif de Lecce qui transforme ses clubs en des créatures redoutables au niveau technicotactique, sans oublier l’aspect mental. "Je revois dans l’équipe, une certaine similitude dans la façon de se déplacer sur le terrain, avec un travail des 5 milieux, des ailiers hauts et Lukaku en attaquant "Boa". Mercredi, par exemple, l’Inter l’a emporté via un turnover. Je remarque également la férocité démontrée par les joueurs, même dans les retours défensifs." "Cette Inter me rappelle la Juve de 2011 : Zhang est un jeune et ambitieux Président comme l’était Agnelli…Et il y a aussi Conte et Marotta. La seule différence entre les deux équipes est qu’en 2011, il ne fallait pas faire face à la Juve de 2019." Validez-vous cette comparaison ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. La célèbre revue américaine s’est livrée sur les différentes opérations menées par le Suning, dont le rachat du groupe Carrefour China, ainsi que sur le travail réalisé avec le club Nerazzurro "Sur et hors le terrain, le travail du Suning pour faire de l’Inter un club gagnant consiste aussi à établir une relation étroite entre le ballon rond, les sponsors et le marketing. Le groupe chinois à la tête des Nerazzurri est une puissance économique de Chine, son expansion est continue." "Récemment, Suning a annoncé l’acquisition de 80% d’action du groupe Carrefour China pour une somme avoisinant les 620 millions d’euros, ce qui démontre le pouvoir d’achat des propriétaires Nerazzurri, qui ont récent acquis aussi les enseignes Dia China et Wanda." Lors de l’acquisition de Carrefour China, Jindong Zhang, Président du Suning Holding Group a révélé : "C’est un moment-clé dans le plan de la vente au détail de Suning. L’expérience de Suning et les capacités de la chaîne de fabrication pourront être intégrées dans le modèle de la vente au détail de notre groupe. Nous pourrons ainsi constituer un solide réseau logistique, en proposant une technologie avancée. Suning peut transformer les magasins Carrefour en supermarché online et offline afin de satisfaire les exigences des consommateurs en constantes évolutions." La stratégie Forbes révèle : "Objectivement, cela démontre que le groupe est habile et stable sur des finances toujours en croissance, mais quel en est l’impact significatif sur le développement de l’Inter ?" "La réponse est le marketing. Nombreux sont ceux qui parlent de ce qui pourrait se rééditer en Chine: L'intérêt pour les grands, à l’instar du Suning qui a déjà l’Inter, et qui est un groupe qui ne compte pas camper sur ses positions." "Les enseignes Carrefour resteront opérationnelles et 300 filiales seront ouvertes. Le groupe vendra dans les magasins ses propres produits d’electro-ménager, tout en proposant en ceux-ci une section sportive reprenant en leur cœur la marque Inter." "A travers le développement de cette stratégie conquérante, Suning continuera à améliorer l’Inter comme Marque globale via une visibilité importantes des produits Nerazzurre, ce qui sera un facteur important en vue d’augmenter l'engouement du club en Chine." Croissance graduelle "Actuellement, l’Inter est au devant de la scène en compagnie du Milan suite à l’annonce de la construction d’un nouveau stade qui, objectivement, représente aussi des intérêts commerciaux. Steven Zhang, qui est le fils du Président du Suning, est le Numéro Un du club Nerazzurro." "Lors de son entrée à l’Eca, il a déclaré être prêt à mettre sur la table sa vision globale du football. Et c’est justement cette vision qui a permis à l’Inter de grandir aussi bien, sûr et en dehors du terrain. Avec Conte, l’Inter semble être capable de se battre pour le Scudetto et la Victoire du titre en Italie augmenterait sans l’ombre d’un doute, la popularité du club sur le marché asiatique, en provoquant croissance plus qu'exponentielle." "Ce ne sera pas une chose qui se produira du jour au lendemain, mais l’Histoire enseigne que pour moderniser un club, il est utile de de proposer une approche constante et systémique." Dans ce domaine, Suning et l’Inter s’attellent au quotidien ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Nous vous en avions très récemment parlé, Xu Jiayin le patron d’Evergrande, qui est également le propriétaire du Guangzhou Evergrandre, était présent à Milan durant la semaine écoulée. Après avoir dîner avec la Famille Zhang et Massimo Moratti, il a assisté le lendemain à la rencontre entre l’Inter et le Slavia. Selon le quotidien chinois Titan Sports, Evergrande travaille pour proposer comme nouveau sponsor Nerazzurro, la marque Hengchi. C'est la nouvelle marque de voiture énergétique électrique, une nouvelle ambition pour Evergrande qui travaille sur ce marché en plein essor. Un sponsor automobile pour succéder à un sponsor de pneumatique, c’est ce que l’on appelle de l’humour chinois ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Steven Zhang, le President de l’Inter, était présent au Bocconi dans le cadre d’une thématique sur le Fair-Play-Financier Accompagné de Jacques-Henri Eyraud (Président de l’Olympique de Marseille), Andrea Traverso (MG Directeur Uefa) et Andrea Agnelli, Président de l’Eca et de la Juventus, voici les déclarations du numéro un Nerazzurro: "C’est vraiment un Honneur d’être dans cet oratoire avec tant de personnalités brillantes. Je suis allé dans une université et cela m’a permis de devenir le Président de l’Inter. Dans le futur, les étudiants de cette université auront une opportunité préférentielle pour venir travailler à l’Inter." "Lorsque je suis arrivé ici, le problème était de comprendre le mécanisme du Fair-Play-Financier. Nous ne parlions pas de joueurs ni même de marketing, mais seulement du Fair-Play-Financier, plus que de penser à l’équipe. Pour moi, le football était quelque chose de totalement nouveau, avant de venir à l’Inter, je n’avais jamais vu un match de football, il m’a fallu une année pour comprendre le fonctionnement et pour améliorer l’équipe." "Toutes les équipes, à travers le monde ont déjà été contrôlée par des Familles qui ont injectés des fonds, je pense que le Fair-Play-Financier s’améliore étape par étape, vers un système plus flexible, surtout lorsqu’il y a un changement de propriétaire." Les recettes "Si j’observe l’Inter de l’extérieur, je pense que les recettes peuvent s'accroître. Il est difficile toutefois de proposer le produit télé dans d’autres pays, si l'on considère que les matchs, même les plus importants, sont retransmis à des horaires improbable. Par exemple, pour les supporters chinois, l’heure de diffusion est une heure où ils doivent songer à dormir." "L’ Eca et l’ Uefa doivent observer avec de meilleures intentions les marchés importants comme les Usa et la Chine, en prenant également en considération les différents univers comme ceux des réseaux sociaux: Ces contenues sont d’une importance, en respect à ce que peut proposer un match de nuit." Combien de personne accepterait de regarder un match de football à 3h du matin ? "Beaucoup préfèrent regarder le highlight à travers une application sur smartphone plutôt que de se réveiller pour le live. Nous devons intercepter ce trafic, comme celui des jeunes qui sont présents d’une façon incalculable sur les réseaux sociaux également durant cet événement sportif. Il faut tenir sous contrôle les réseaux sociaux, un broadcoast représente juste une petite partie des recettes." L’enthousiasme des tifosi ? "Oui, je m’en suis rendu compte lors de mon parcours de croissance, ils sont très proche de l’équipe. Le club est en croissance. On peut s’améliorer seulement s’il y a de la compétition en Championnat et en Coupe d'Europe. Il n’y a que de cette façon que nous pourrons créer un système qui pourra attirer des joueurs, ce qui en conséquence améliorera nos équipes. Le club grandi et propose de meilleurs services." "Ce parcours de croissance passe aussi par un nouveau Meazza. Il suffit juste d’observer avec attention les clubs de Premier League, ce sont des clubs intelligent qui savent faire usage au mieux de leurs ressources." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. L'information émane de l'Ansa: Le Président du Suning Holdings Group, Jindong Zhang, est attendu dès aujourd'hui à Milan, pour assister au début de son Inter en Ligue des Champions, ce mardi soir. Selon l'Ansa, l'agenda de Jindong prévoit une visite ce lundi du Suning Training Center d'Appiano Gentile où il rencontrera son fils, Steven Zhang, qui n'est nul autre que le président de l'Inter. S'en suivra une visite avec Antonio Conte, le staff technique, la Direction du Club et l'équipe. Mardi, le propriétaire de l'Inter se rendra au nouveau siège interiste situé au Viale Della Liberazione avant de se déplacer en début de soirée au Meazza pour assister au premier match de Ligue des Champions. "Le déplacement à Milan du fondateur du Suning, à qui appartient l'Inter, est un témoignage de l'intérêt du Groupe qui évalue de nouvelles opportunités de collaborations avec les plus grandes marques italiennes et européenne. Dans ce scénario, l'Inter et le Calcio représentent un pont idéal au Suning pour se rapprocher du marché et de la culture occidentale. De la même façon, le Colosse chinois permet à l'Inter de voir sa marque grandir en Orient, tout en favorisant le football en Chine." "La rencontre de Jindong Zhang avec l'équipe et son Management représente une nouvelle démonstration de rapprochement, d'un soutien continu avec la Famille Zhang et le Groupe Suning envers le Club. L'objectif est de replacer l'Inter dans l'élite mondiale du football." "Le positionnement du Club au niveau international a récemment été renforcé par la nomination du Président de l'Inter, Steven Zhang dans l'Executive Board de l'Eca." Reste à savoir si Jindong Zhang poussera la chansonnette ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Le Corriere Dello Sport a confirmé l’arrivée de Jindong Zhang, le propriétaire du Suning et de l’Inter, en Italie.. Le numéro un du Colosse chinois profitera de ce déplacement en Italie pour des impératifs Nerazzurre mais pas que... "Ce lundi et demain, Jindong Zhang débarquera à l’improviste dans "son" Milan, en vue de rallier l’Inter qui, depuis sa victoire face à l’Udinese est temporairement en tête de la Serie A. Celle-ci va débuter la prestigieuse Ligue des Champions en accueillant les Tchèques du Slavia Prague." Beaucoup de sport donc, mas pas uniquement, vu que le fondateur et numéro un du Colosse Suning débarquera au Meazza avec un paquet de sponsors chinois. Ses bonnes relations avec Alibaba et Jack Ma sont d'ailleurs bien connues. De plus, la recherche de partenaire italien et européen, pour son propre marché interne est un objectif du groupe Suning, lui qui entreprend sans mystère son arrivée en Italie, comme propriétaire de l’Inter. L'Inter, ce pont entre l’Italie, l’Europe et la Chine Telle est la signification, la déclaration de son fils Steven sur l’Inter, dont il est le Président, depuis quasi une année. Lui qui a sa résidence principale à Milan. “Jindong Zhang ne pourra pas rester en poste qu’à Appiano Gentile, rebaptisé Suning Training Center, mais il y rencontrera tout de même son fils Steven, rentré depuis peu dans le Board de l’Eca. Il reverra Antonio Conte, la Direction Nerazzurra et l’équipe qu’il avait déjà accueilli pour un repas à Nankin, en juillet dernier, à l’occasion de la tournée asiatique." "Ce lundi, Jindong est donc resté quelques heures, avant de repartir vers son hôtel et de dîner en privé avec Zanetti, Marotta et Antonello et l'ancien propriétaire de l'Inter, Moratti." " Ce matin, il se rendra au Siège du Club et en fin d'après-midi, il se rendra au Meazza, accompagné de dirigeants d'importantes sociétés chinoises susceptibles de devenir des partenaires de l'Inter. Il retournera en Chine immédiatement après Inter-Slavia" "Il a bien sur de quoi être confiant en la victoire et espérer une longue route en Ligue des Champions. : Le but avoué étant de ramener l’Inter sur le toit de l’Europe, après un dernier millésime bien pale pour les italiens." Un élément fondamental pour le Mastondonte qu’est le Suning, lui qui souhaite ériger également un nouveau pont vers cette direction. Le Saviez-Vous ? La visite du Chairman à Milan pourrait également être lié aux intérêt du Suning International envers la Milano Fashion Week, de Milan qui débutera à proprement parler demain. L'Inter s'est offert le Scalp de la Juventus en Serie A. En effet, en prenant la tête du championnat cette semaine, l'Inter met un terme a la Streak turinoise. La Vieille Dame occupant la première place, de façon continue, depuis la 26ème journée de la saison 2017/2018! Xu Jiayin, le patron du Colosse Evergrande, qui entretient d'excellents rapports avec la Famille Zhang, était présent lors du repas entre la Famille Zhang et l'Inter... Est-ce un signe vers une future collaboration ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...