Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'steven zhang'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • Jeux video

Groupes de produits

  • T-Shirts Collection 2020
  • T-Shirts Logos
  • T-Shirts Art Portraits

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

114 résultats trouvés

  1. Accompagné du Bayern Munich et du Real Madrid, l’Inter accueillera l’European Solidarity Cup en 2021 dans le but de lancer un message de solidarité, en soulignant l’importante d’une cohésion entre les pays européens, via une aide concrètes aux structures médicales et hospitalières. Les trois clubs se défieront dans un "tournoi à l’Italienne", chaque ville accueillera un match : Inter-Bayern à Milan Real-Inter à Madrid Bayern-Real à Munich Les dates des rencontres seront définies sur la base du calendrier sportif des équipes , dès confirmation que les tifosi seront autorisés à assister aux matchs au stade. "La pandémie a frappé avec une grande puissance la population mondiale. Le dévouement du personnel sanitaire a été essentiel afin de nous permettre, à présent, de regarder vers l’avenir. Via cette initiative, nous voulons les remercier et célébrer leur travail, tout en lançant en même temps un message d’unité et de solidarité entre les nations." Steven Zhang, Président de l'Inter L’intégralité des recettes seront reversées aux structures sanitaires, comme symbole d’une Europe Unie, où tout à chacun est pris en charge. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. La presse ibérique s’est enflammée, certaine de son coup tel un étudiant à un soir de bal de promo : Pour celle-ci: "Lautaro Martinez va rejoindre le FC Barcelone, n’en déplaise à l’Inter" Selon Sport "Il y a déjà un accord économique pour les 5 prochaines saisons, le Club Blaugrana est parvenu à convaincre le joueur du projet sportif : Lautaro sera un titulaire indiscutable du Barça et ce, malgré la présence de Luis Suarez. Soit ils seront alignés à deux soit Quique Setién misera sur lui en cas de dispositif avec un seul attaquant." "Lautaro ne s’exprimera pas en publique, ni maintenant, ni dans les prochaines semaines. Il a déjà fait part à l’Inter de ses préférences et de son envie de jouer au Nou Camp avec Leo Messi. Le club italien se bat pour le conserver, mais il sait déjà qu’il ne sera pas capable d’organiser de surenchère pour vendre Lautaro au plus offrant." "Le fait que Lautaro veuille aller au Barça, ne laisse aucun autre choix à l’Inter que de continuer à traiter avec le Barça pour trouver un accord." Place au Mundo Deportivo "Les catalans continuent à traiter pour passer outre la clause libératoire de 111 millions d’euros, mais l’Inter n’abdique pas et en demande au moins 90 millions cash." Le Toro est une priorité du Barça. Selon Il Mundo, l’Inter pourra choisir l’une des contreparties suivantes : Semedo, Junior, Umtiti, Todibo, Emerson et Cucurella. Les joueurs ont été proposé au club, mais il n’y a encore aucun accord entre les deux sociétés. Vu la Pandémie du Coronavirus, le Barça cherche à insérer des joueurs de son noyaux pour diminuer le coût de la transaction. Outre les six joueurs cités, le journal parle également d’un intérêt très important pour Rakitic, Vidal et Arthur. Ce dernier étant également dans les petits payer de la Juventus Ce qui est certain actuellement Victor Blanco, a échangé avec l’entourage de Lautaro Martinez, il s’est dévoilé à TycSports: "J’ai discuté avec le Staff qui conseille le joueur et il m’a été rapporté qu’il y a un intérêt de la part de Barcelone. En ce sens, quoi que Lautaro décidera sera bénéfique pour le Racing, car nous souhaitons que le joueur soit heureux et qu’il joue là où il a envie de jouer." Selon le Corriere Dello Sport: "Steven Zhang patiente et souhaite savoir si Lautaro Martinez va demander à quitter le Club. Pour le moment, Lautaro n'a rien dit mais s'il vient à demander officiellement à quitter le club, alors des des négociations directes entre les deux clubs pourraient alors commencer." L’avis d’un ancien Nicola Ventola s’est livré sur ce soap opéra estival à Top Calcio 24: "Lautaro sait qu'il peut devenir le Roi du Meazza. Même s’il a la chance de jouer avec Lionel Messi, à sa place, je resterai encore un an, malgré que la tentation d’aller à Barcelone soit forte." Le Saviez-Vous ? Le Fc Barcelone aurait donné à l'Inter jusqu'à la mi-mai pour se décider sur l'avenir de son attaquant argentin. Passé ce délai, le club optera pour une autre cible....Pour rappel: Oui, Lautaro est bel et bien un joueur de l'Inter ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Antonio Conte open pour un retour du Ninja et d'Ivan le Terrible ? C'est la dernière rumeur mercato Nerazzurra. En effet, le Coronavirus aura de grosses répercussions dans le monde du Calcio et plus en particulier dans le Mercato. Cet été, il ne sera pas possible de sortir le portefeuille à sa guise et chaque club devra faire face à une situation économique précaire. Pour l’heure, Cagliari et le Bayern souhaitent disposer d’une ristourne pour acheter respectivement Radja Nainggolan et Ivan Perisic. La réponse de Steven Zhang a été négative, il n’a aucune intention d’accorder de cadeau. Ce qui ouvre la porte, selon La Gazzetta dello Sport, à deux scénarios envisageables et déjà envisagés. Soit tout le monde paye ce qui a été convenu, soit, en accord avec Conte et en absence d’autres offres adéquates, il n’y aurait aucun problème à ré-accueillir les joueurs qui ont été écartés. Ceux-ci ont été en mesure de prendre connaissance et d’évaluer les méthodes et l'honnêteté intellectuelle de l’entraîneur Nerazzurro. Celui qui joue est celui qui le mérite, il n’y a aucune hiérarchie mise en place, le passé n’est plus repris en compte... Cette situation peut être perçue comme idéale pour ceux qui sont encore convaincus de pouvoir prouver qu’ils sont toujours des champions sur le terrain. Pour résumer, il pourrait s’agir de gros coups potentiels, sans frais, pour des joueurs déjà connus de la maison. Leurs retours offriraient plus de choix tactique, surtout pour Nainggolan qui, au sommet aussi bien physiquement et mentalement, pourrait combler une grave lacune au milieu du terrain où il y a clairement un manque d’homme de duels. Et Icardi ? Ce discours ne peut pas être tenu. Si l’Inter n’aurait aucun problème en regard au Croate et au Diable Rouge, la situation serait explosive avec un retour d’Icardi à Milan. Il faut le dire, Icardi aurait plus de difficultés à trouver une place concrète dans le nouveau projet tactique, sans oublier qu’il faudrait guérir des stigmates encore bien présentes des dernières frictions avec le club. Il est donc acté que concernant Mauro, indépendamment de la situation, celui-ci fera l’objet d’une monétisation. On pourra donc féliciter Wanda Nara qui se retrouve avec un mari déchu et détesté à Milan et une Juventus qui l'a poignardé dans le dos en misant sur un napolitain. Excellent agent à recommander, une très bonne visionnaire ! Valideriez-vous les retours de Perisic et de Nainggolan, pour autant qu’ils respectent les règles du jeu émises par Antonio Conte ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. La rivalité entre clubs peut parfois déboucher sur des situations inextricables. Si Steven Zhang avait déclaré en son temps qu’Icardi n’irait jamais à la Juve, Rocco Commisso a opté pour la même approche concernant Federico Chiesa, mais pas que... Révélation du Corriere Della Sera Avec l’arrivée de Commisso à la Présidence, Chiesa avait paraphé un nouveau contrat de 4 millions d’euros par saisons pour une durée de 5 ans, mais les cartes ont été redistribuées : "Commisso, il y a quelques jours, s’est montré ouvert à une cession de son étoile sous deux conditions : Que le joueur vienne le lui demander "Et jusqu’à présent, il n’est pas venu me voir, ni même Pradè, ni même Barone" Qu’une offre arrive en adéquation avec l’évaluation du joueur par la Fiorentina Et ce sera NON à la Juve." "Tout remonte à ce fameux Juventus-Fiorentina du 2 février dernier et de l’arbitrage qui a déclenché la furie de Commisso avant une très dur altercation verbale avec Pavel Nedved. Dès cet instant, les rapports entre la Viola et les Bianconeri ont refroidi jusqu’à devenir glaciaux." "Et c’est précisément à ce moment-là qu’à pris forme, dans sa tête, la décision de Rocco : Chiesa, tout comme les autres bijoux de la Casa Viola, comme Gaetano Castrovilli, n’iront jamais à la Juve." "C’est évident que les Bianconeri, tout comme l’Inter, ont mis Federico au sommet de la liste de recrutement, mais si avec les Nerazzurri Commisso est prêt à traiter, à la condition que Chiesa le demande, avec Paratici, il dressera un mur. Le plus heureux étant Giuseppe Marotta qui est prêt à offrit à Conte l’un de ses joueurs préférés, pour une Inter encore plus Azzurra." Un Rocco qui se tape la Vielle Dame… On dit merci qui ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. C’est une information de Sport Mediaset, malgré les restrictions imposées en Italie, l’Inter parvient tout de même à se montrer active en vue de son futur mercato estival, à tel point qu’elle est prête à brûler la politesse à la Vieille Dame… 40 millions d’euros C’est la somme, bonus à inclure, qui a été validée par Steven Zhang dans l’optique du recrutement de Sandro Tonali. Suivi longtemps par la Juventus, l’offre déposée sur la table correspond à la demande de Brescia pour le libérer. A présent, l’idée est de rapidement finaliser les détails de la transaction afin d’éviter une relance bianconera. De son côté, Tonali a déjà validé et donné son accord pour rejoindre l’Inter. Si le transfert vient à être acté, il pourrait être le premier d’une série estivale importante pour les Nerazzurri. Valideriez-vous l’arrivée de Tonali pour une telle somme ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Dans une interview avec le journaliste Nicolo Schira qui a été diffusée en direct sur Instagram, l’ancien manager de la Primavera, Stefano Vecchi, a évoqué comment il fait face à la situation actuelle et au management dans des ligues inférieures (actuel entraîneur du Südtirol en Serie C, ndlr). Des questions liées à l'Inter, concernant notamment Ivan Perisic : "S'il pouvait exprimer tout son potentiel, il n'y aurait pas beaucoup de défenseurs qui pourraient l'arrêter. Malheureusement, il est un peu inégal." Lorsqu’il était en charge de la Primavera, on lui a demandé s’il y avait des joueurs avec lesquels il avait travaillés dont il regrette que les choses ne soient pas déroulées comme prévu : "Le seul et unique regret est Gnoukouri, qui a dû arrêter de jouer." Lequel vous a le plus frappé ? "Pour être honnête il y en a beaucoup. Les noms les plus connus reviennent comme Pinamonti, Zaniolo et Vanheusden mais j'en oublie certainement. Il y a quelques jours en plaisantant avec Roberto Samaden (coordinateur des secteurs jeunesse), nous avons rédigé une liste des meilleurs talents que j'ai entrainé. Des gens comme Radu, Betella, Dimarco, Kouamé, Manaj, Colidio... Certains se sont 'perdus' pour ainsi dire, dans le sens où ils jouent maintenant en Lega Pro." Vecchi a ensuite partagé sa confiance en Steven Zhang pour mener les nerazzurri vers le succès dans un avenir proche. "Bien qu'il soit très jeune, c'est une personne très charismatique. Il a toujours le sourire aux lèvres, transmet énergie et confiance. Il a toujours eu un œil sur moi, je dois le remercier. Il y avait une très bonne relation entre nous. Il répond toujours aux vœux de Noël ou de Pâques, malgré tous les engagements professionnels." Vecchi a ensuite révélé que l'image de Mauro Icardi dans les médias est différente par rapport à ce qu'il est réellement. "Il est décrit d'une manière très, très différente. C'est un garçon très disponible et un professionnel sérieux. Il m'a donné un coup de main et il a toujours été très utile. Il a toujours eu le l'Inter dans son cœur. Il a toujours été considéré comme un finisseur et il pourrait devenir encore meilleur s'il s'améliorait en termes de participation à la construction du jeu. D'un point de vue humain, c'est un très bon garçon." Le gardien Ionut Andrei Radu est-il prêt à jouer pour l'Inter ? "Il a eu quelques blessures au début de sa carrière, mais il s'est très bien comporté à l'Avellino, ainsi qu'au Genoa. Ils ont fait un choix incompréhensible en choisissant Perin, bien que Radu ait été l'un des derniers responsables de la situation. Je pense qu'il a besoin d'une autre étape pour s'établir en tant que gardien titulaire. Cette situation pourrait peut-être lui créer un obstacle." ®alex_j - internazionale.fr
  7. Le Groupe Suning a annoncé aujourd’hui que Suning International et le Fc Internazionale Milano viendront à nouveau en aide en Italie et en Slovénie pour faire face à la pandémie du Coronavirus. Un million de masques seront livrés dans les plus brefs délai à l’Italie et 300 000 pour la Slovénie. Ce don fait suite au précédent don de 300 000 masques offerts déjà à l’Italie le mois dernier. L’Inter a, de son côté, déjà offert 100 000€ à l’Hôpital Sacco en mars et a recueilli 658 000€ via une récole de fonds mêlant les tifosi, membres du clubs et diverses fondations. Les fonds seront reversés à l’hôpital dans le cadre de la recherche d’un vaccin. "Durant cette période de lutte mondiale contre le virus, j’espère que l’expérience chinoise pourra venir en aide à l’Italie et à la Slovénie, afin de contenir la diffusion du virus le plus tôt possible" Steven Zhang – Président de l’Inter ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Dernièrement, Lautaro Martinez a posté une photo de lui avec le maillot de l’Inter. Si ce message peut être interprété comme une déclaration pour l’Inter, la situation pourrait être bien plus complexe que cela. Résumé de la situation Primo, Steven Zhang ne vendra le joueur que s’il le demande. Secondo, le Fc Barcelone fait le forcing pour s’attacher Lautaro. Terzio, l’argentin croit en l’Inter et en son projet de croissance et il n’a jamais envoyé de signaux relatifs à un départ, mais l’appel de Messi pourrait susciter en lui l’envie de rejoindre la Catalogne. Nous en sommes précisément là, avec la clause libératoire à 111 millions d’euros. Le Fc Barcelone veut insérer des contre-parties techniques pour faire diminuer la somme à verser à l’Inter. La Direction Nerazzurra raisonne uniquement par le cash ou par l’insertions de joueurs bien précis, s’il y a toujours Vidal en lice, l’ultime provocation Nerazzurra est un échange avec Griezmann. Avis de la Gazzetta Dello Sport "Le nom de Griezmann est une provocation mais pas que, vu que le Barça, étant donné les pertes découlant du coronavirus, ne pourra pas payer l’intégralité de la somme en cash ou très difficilement. Il pourrait donc relancer la demande en échangeant le français, recruté il y a un an à 120 millions d’euros, qui est devenu un peu ennuyeux." "Il n’est pas impossible d’envisager son départ en cas d’arrivée de Lautaro. Sa rémunération monstrueuse de 17 millions d’euros est une montagne à escalader, mais dans un mercato qui s’annonce imprévisible, il pourrait également s’agir d’un prêt." Pierre-Emerick Aubameyang "L’attaquant gabonais sera en fin de contrat en 2021, son évaluation est toutefois importante : 70 millions d’euros pour un joueur recruté 64 millions d'euros en janvier 2018, mais aujourd’hui, il ne représenterait que la moitié. Il plait énormément à l’Inter qui l’avait d’ailleurs sondé avant le recrutement de Lukaku et elle pourrait revenir sur lui. Le tout bien sur, si Conte doit finalement se passer de Lautaro." Lautaro aurait dit oui, mais… Alfredo Pedullà en est convaincu, l’argentin a dit oui au Fc Barcelone : "Le Club Nerazzurro ne peut se permettre de le perdre d’un point de vue technique et en terme d’image. Lautaro a déjà accepté l’offre de 10 millions d’euros net par saison du Fc Barcelone. Celui-ci a demandé au Toro des éclaircissements sur son futur […] Lautaro n’aurait pas du poster sur les réseaux sociaux une photo de lui avec le maillot de l’Inter mais être clair une bonne fois pour toutes sur ses intentions réelles pour le futur." Ce qu’il se dit dans le reste de la presse transalpine et ibérique Selon Cadena Ser, le Fc Barcelone prépare le plan B, à savoir ne pas recruter Lautaro. Le joueur visé se nommerait : Aleksander Isak. L’attaquant suédois a été cédé par le Borussia Dortmund à la Real Sociedad. Le joueur dispose d’une clause libératoire de 70 millions d’euros. Toutefois, Dortmund, qui a vendu le joueur au club espagnol l’été dernier, dispose d’un droit de rachat de 30 millions d’euros qui restera valide jusqu’en 2021. Reste à savoir si le suédois refusera un retour à Dortmund en cas de présentation d’une offre catalane. Selon Tuttosport, Lautaro aime la vie à Milan et l'Inter tout comme sa compagne. Raison pour laquelle, il n’a pas l’intention de partir au clash. S’il fait état qu’il aurait accepté l’offre catalane, c’est bel et bien au club espagnol à faire toute les démarches pour le recruter, sans compter sur la moindre intervention de sa part, par respect pour l’Inter. Lautaro souhaiterait également voir son salaire revaloriser de façon importante. S’il sait, vu le contexte actuel, qu’il sera compliqué pour l’Inter de lui offrir un salaire à la Lukaku, il aimerait toutefois disposer d’un salaire proche ou égal à celui de Diego Godin, soit 6 millions d’euros. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Les 300.000 masques à usage médicaux offert par l’Inter et Suning sont arrivés au Département de la Protection Civile Italienne. Ceux-ci sont arrivés en provenance de Pékin. Outre les masques, des produits sanitaires, de protection et de désinfection ont été offert pour faire face à l’Etat d’Urgence lié à la diffusion du Coronavirus La protection civile a déjà procédé à la distributions des produits sanitaire en Lombardie et dans les autres régions italiennes Ce n’est pas la première démarche du duo Suning-Inter qui, déjà au tout début de l’épidémie en Chine, avait offert 300.000 masques médicaux à la ville de Wuhan par l’intermédiaire de Steven Zhang L’Inter et Suning ont décidé d’immédiatement monter sur le terrain pour apporter une importante contribution dans la lutte au Coronavirus. Et le soutien ne compte pas faiblir, comme ne témoigne la Campagne de fond #TogetherAsATeam qui a permis de recueillir 685.000 € L’intégralité de cette somme est destiné au Dipartimento di Scienze Biomediche e Cliniche de l’Hôpital Luigi Sacco di Milano, qui est considéré comme le Centre de Référence pour les pathologies infectieuses et les état d’urgences épidémiologique Plus que Jamais : Non Mollare Mai! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Mauvaise nouvelle pour le Fc Barcelone. C’est un fait, l’argentin sera LE joueur courtisé de l’été 2020, mais si les plus grands clubs lui font les yeux doux, tous devront s’accorder avec l’Inter! Steven Zhang a récemment confirmé ne pas vouloir se séparer de ses stars, un message bien compris également par le Toro Argentin: Le club catalan ayant appris que Lautaro Martinez n’irait pas au Clash, lui qui aime l’Inter. En conséquence, si le Fc Barcelone souhaite le recruter, l’intégralité du travail devra être réalisé par le club catalan, Lautaro n'oubliant pas comment il a été accueilli et traité par le Club et Agustina, de son côté, se sentant à merveille à Milan. Preuve en est de leur amour : Ils ont décidé de rester à Milan durant cette période de Pandémie Révélation de la Gazzetta Dello Sport "Il est évident qu’en ce moment, les discussions relatives à une prolongation de contrat passent au second plan. Lautaro gagne seulement 1,5 millions d’euros par saison. Son contrat est désormais considéré comme obsolète vu les performances proposées sur le terrain." Un contrat en béton armé "L’Inter est disposée à offrir en reconnaissance à l’Argentin, un contrat de Top Player, digne des meilleurs contrats proposé dans l’organigramme Nerazzurro. Dans le même temps, et pour autant que la transaction se porte bien, il y aura lieu d’observer le comportement du Fc Barcelone, qui aura jusqu’au 15 juillet pour escalader le mur de 111 millions d’euros relatif à la clause libératoire." L’Inter ne compte pas baisser la garde " Le Fc Barcelone veut Lautaro, cela ne fait aucun doute. Mais il n’est pas dit qu’il dispose des ressources économiques suffisantes pour parvenir à finaliser une opération si onéreuse. Autrement, il ne serait pas justifié de voir les catalans insérer plusieurs contreparties-techniques." "Pour résumer, nous ne sommes qu’au début des réactions de Marotta et Ausilio. Les paramètres économiques de la transaction sont déjà connu. Et la route va s’avérer longue et sinueuse : L’Inter ne veut que de l’argent, ou au grand maximum discuter de l’insertion d’une seule et unique contre-partie technique." Et lorsque l’on sait que Coutinho vise la Premier League, que Vidal et Semedo ont été refoulés, toutes les pistes semblent mener au buteur de l’équipe de France : Antoine Griezmann ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. L'objectif premier du Suning est de ramener l'Inter dans l'élite mondial. Prêt à investir pour être au sommet dans quelques années, Steven Zhang veut un projet jeune et gagnant. Il faut tirer le meilleur parti de son propre vivier, développer les talents à la maison ou aller les chercher avant les autres. Bref plus de situation Zaniolo, un souvenir toujours brûlant... Bastoni le meilleur exemple Steven Zhang a choisi sa ligne directrice, combinée avec certains des meilleurs joueurs expérimentés qui permettront l'évolution des plus jeunes. Le symbole c'est Alessandro Bastoni. Un investissement de 31.1M€ qui s'est transformé deux ans plus tard en une mine d'or. L'ancien de l'Atalanta prêté un an à Parme est revenu à Milan sur la pointe des pieds, mais en quelques mois il a renversé la hiérarchie. En écartant Godin (il pourrait partir cet été) du onze titulaire, il a peut-être même changer la stratégie du club sur le mercato. L'explosion de Bastoni rend Skriniar moins intouchable sur le marché des transferts. Le slovaque attire toujours les grands noms d'Europe et face à une offre indécente, l'Inter y réfléchirait peut être à deux fois avant de dire non. C'est pour cette raison que Marotta et Ausilio ont tenté d'avoir immédiatement Marash Kumbulla de l'Hellas Verone dès cet hiver. Il a refusé le Napoli et son choix se porterait sur l'Inter. Cependant il devient la convoitise de clubs étrangers et son prix augmente indéniablement. L'Inter garde d'autres options au chaud, comme Lucas Martinez Quarta. Javier Zanetti a confirmé l'intérêt du club pour le joueur de River. Deux défenseurs donc avec en arrière plan Lorenzo Pirola qui grandit sous les ordres de Conte. Il pourrait se révéler utile la saison prochaine, tout comme Sebastiano Esposito et Martin Satriano. Arrivé sans un bruit en janvier, l'uruguayen de 19 ans est vu comme le "nouveau Luis Suarez". Il y a aussi le dossier Sandro Tonali toujours d'actualité. Bref beaucoup de dossiers, qui au delà d'être jeunes doivent aussi devenir victorieux à l'avenir. ®gladis32 - internazionale.fr
  12. L’histoire d’amour entre l’Inter et Pirelli pourrait toucher à sa fin selon Fcinternews.it. Le club de la Viale della Liberazione aurait d’ailleurs communiqué ses intentions à la multinationale italienne. Si Pirelli deviendrait un sponsor lambda, Suning.com serait en pole position pour devenir le sponsor maillot En effet, Suning.com dispose d’une fin de contrat de parrainage (juin 2020) en regard à la sponsorisation des maillots d’entrainement. En cas d’accord en tant que Main Sponsor, il va de soit que les contrats seraient réévalués à la hausse avec des chiffres bien plus importants. Au niveau des sponsorisation, lnfiniti qui occupe le marché automobile sur le territoire asiatique et sur certains territoire régionaux est en pourparler. Il y a également lieu de prendre en considération le groupe électronique automobile chinois Hengda, qui est une filiale du Colosse chinois Evergrande qui a déjà été en contact avec l’Inter depuis plusieurs mois et dont l’objectif est de percer dans le marché européen Objectif 30 millions d’euros C’est Calcio&Finanza qui nous en fait la révélation : L’Inter griffée Steven Zhang disposera d’un nouveau sponsor maillot. Le mercato et les infrastructures sont également d’autres pas en avant, sous le point de vue économique : L’hôtel en construction dans le centre Sportif d’Appiano étant quasiment opérationnel. Comme l’explique la Gazzetta Dello Sport, la croissance ne peut pas passer uniquement par les ventes, même si certaines transactions pourraient offrir des garanties de plus-values importantes : Icardi et Lautaro en tête. Entrée en 2020, l’Inter a décidé de se trouver un nouveau sponsor maillot, avec Pirelli qui se séparera de la vareuse Nerazzurra au terme de la saison 2020/2021 comme le stipule le contrat. Le nouveau sponsor devrait arriver de Chine avec comme objectif avoué : l’encaissement comme base fixe d’une sponsorisation estimée entre 25 et 30 millions d’euros. La saison dernière, l’Inter a reçu de Pirelli 19 millions d’euros, une somme atteinte via des bonus lié, et en particulier l’accès à la Ligue des Champions. Pour cette saison en cours, la base fixe de Pirelli est de 12,3 millions d’euros, elle sera augmentée en fin de saison sur base des bonus en championnat si celui-ci vient à reprendre Si l’on considère que Nike offre également 12,5 millions d’euros, la base minimale perçue par l’Inter sera pour la saison 2019/2020 à hauteur de 25 millions d’euros La prochaine étape au niveau économique est la gestion des droits dans la vente au détail et des licences, qui ont été récupérées par Nike au début de la saison et dont les effets pourrait déjà être ressenti cette saison. Il reste au final la thématique du Stade, un thème géré par l’Inter et le Milan : Des nouveautés sont attendues pour le mois d’avril avec la présentation, de la part des clubs, de nouveau projets Le Saviez-Vous ? Pour l'année 2019, Suning.com peut se vanter d'avoir enregistré un volume de ventes estimé à 48,4 milliards d’euros et revendiquer un chiffre d’affaires d’exploitation de 34,5 milliards d’euros. Le bénéfice net, imputable aux actionnaires de la maison mère, est évalué à 1,4 milliard d’euros. Validez-vous l’arrivée de Suning.com sur nos maillots ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Steven Zhang l'a dit bien avant tout le monde : "A l'Inter la santé de nos membres passera avant tout". La première conséquence fut le retrait volontaire de la Primavera en UEFA Youth League. Un choix qui, sur le plan sportif, équivaut à une balle dans le pied. Car quelques jours après, la rencontre de Youth League entre la Juventus et le Real Madrid a été reportée par l'UEFA, et eux pourront continuer la compétition normalement une fois que le tournoi reprendra. Mais il y a plus ! Car en anticipant une quelconque décision de l'association européenne, l'Inter pourrait même être jugé par la commission d'éthique de l'UEFA pour un retrait intentionnel. Selon le Corriere dello Sport le club est déçu mais ne se morfond pas. Steven Zhang maintient sa position, aucun risque pour la santé des athlètes. Compte tenu de la logique de l'UEFA avec le report des matchs après la décision du club, les nerazzurri auraient même pu s'imposer sur tapis vert si le Stade Rennais ne s'était pas présenté. Au lieu de cela, l'Inter a souhaité anticiper, trouver une solution avec un changement de lieu (Coverciano au lieu de Sesto San Giovanni) et protéger ses jeunes joueurs. Cependant l'Inter a choisi de perdre, sans attendre une décision de l'UEFA, qui aurait peut être exposé nos jeunes. ®gladis32 - internazionale.fr
  14. Nous y sommes: Le Coni a décidé de reprendre le contrôle de la situation et a demandé l’arrêt de toutes les activités sportives sur le territoire: Le Calcio, véritable institution dans la Botte, est inclus! Giovanni Malago n’avait que très peu apprécié le comportement de la Lega Calcio. Dans le courant de ce lundi après-midi, une rencontre s’est tenu au siège du Coni à Rome où Malago, son Président a rencontré les Fédérations de l’ensemble des sports d’équipe, en présence du Secrétaire Général Carlo Mornati. Communiqué officiel "Après avoir entendu les opinions des différents intervenants, ceux présents physiquement, d’autres via Skye, le Président Malago a publiquement remercié les Présidents Fédéraux et les Fédérations pour l’importante cohésion démontrée et a apprécié l’unité d’intention manifestée en cette période délicate pour le pays, et en particulier pour le monde du sport qui n’a jamais connu un tel précédent dans l’Histoire." "Il a été confirmé que tout acte et circonstances posés ont défini la santé en priorité absolue par tous. Au terme de la réunion, le Coni a établi à l’unanimité: 1. Toutes les décisions prises par les seuls FSN et DSA jusqu’à ce jour ont été considérées correctes et dans le plein respect des règles et lois émises et qui sont actuellement en vigueur 2. Sont suspendus toutes les activités sportives de tout niveau jusq’au 3 avril 2020 3. Pour obtempérer au point repris ci-dessus, une demande a été formulée au Gouvernement dans le but d’amender le DPCM qui pourra renforcer les décisions actuellement en cours de validité. 4. De demander aux Régions, dans le respect de l’autonomie constitutionnelle d’uniformiser les ordonnances individuelles au décret de la Présidence du Conseil des Ministres, afin de ne pas créer de divergences d’applications sur ces outils dans les différents territoires. 5. De demander au Gouvernement de prendre en considération le sport , qu’il soit professionnel ou amateur, dans l’annonce du plan de soutien économique afin de compenser les dommages et les urgences auxquelles le sport italien est confronté jusqu’à présent, en faisant preuve de devoirs et de de responsabilités, et en renonçant en tout point aux activités régulières sportives sans disposer du temps nécessaire pour une quelconque récupération étant donné la temporalité spécifique des manifestations." "Le Président Malagò a informé aujour’d’hui même le Président du Conseil des Ministres, Giuseppe Conte, et le Ministre de la Politique des Jeunes et du Sport, Vincenzo Spadafora, sur les débouchés de cette rencontre. Le Coni rappelle également que les compétitions internationales aussi bien pour les clubs que pour les pays ne rentrent pas dans la juridiction du Comité Olympique National Italien et que ceux-ci ne peuvent donc pas être régulées par les décisions ordonnées." "Le Comité Olympique, depuis toujours soutient et continuera à soutenir chaque Fédération dans les différentes initiatives qu’elles comptent entreprendre dans le respect des organisations internationales (européennes et mondiale) afin d’harmoniser les calendriers et les événements , le tout également en vue des prochaines échéances liées aux qualifications olympiques." En début de soirée, Giuseppe Conte a placé l’Italie en quarantaine Si l’on pouvait s’attendre à ce que l’annonce de Giuseppe Conte vise le Sport et en particulier le Calcio, le Président du Conseil des Ministres a surpris tout le monde et s’est livré sur les nouvelles mesures adoptées par le Gouvernent. Celui-ci élargi les mesures à l’intégralité du territoire italien "Je tiens à vous informer que nous avons adopté une nouvelle décision. Nous avons conscience à quel point il est difficile de changer nos habitudes. Toutefois, nous n’avons plus le temps. Les statistiques nous disent que nous faisons face à une croissance importante des personnes en soins intensifs. Tout comme hélas, des personnes décédées." "Nos habitudes doivent changer immédiatement : Nous devons renoncer tous à quelque chose pour le bien de l’Italie. Nous devons le faire immédiatement et nous y parviendrons uniquement seulement si nous collaborerons tous ensembles et nous nous adapterons à ces normes plus sévères." "Je vais ratifier le décret que l’on pourrait résumer par l’expression : “Io resto a casa” (Je reste à la maison) Il n’y aura plus de zone rouge, mais d’une Italie en zone rouge. Nous devons changer nos habitudes immédiatement Nous devons renoncer tous à quelque chose pour le bien de l’Italie, de nos proches et de nos parents. C’est pour cela que j’ai décidé d’adopter des mesures encore plus forte pour réussir à contenir l’avancée du Coronavirus et protéger tout les citoyens." "La santé publique est un atout menacé, nous sommes contraints d'imposer des sacrifices, concernant des intérêts qui méritent d'être protégés.. J’ajoute également qu’il est interdit de se rassembler dans des lieux publiques. Il n’y a aucune raisons octroyant la poursuites des manifestations sportives, nous avons adopté une note sur cet point. Je fais référence au Championnat du Calcio : Les tifosi doivent en prendre acte." Vincenzo Spadafora au travail Le Ministre des Sport, suite à la demande du Coni de suspendre toutes les activités sportives jusqu’au 3 avril 2020 est occupé depuis hier soir à l’adaptation de la législation. Pour ce faire, un nouveau décret va paraître ce mardi 10 mars et sera publié. Interrogé à ce sujet, Spadafora s’est livré : "Je suis déjà au travail pour l’adaptation du Décret du Président du Conseil des Ministres en matière sportives, qui, je l’espère sera déjà ratifié dans la journée de demain (ndr mardi). J’ai appris, avec plaisir, le résultat de la rencontre qui s’est tenu aujoud’hui à Foro Italico en présence du Président du Coni, Giovanni Malagò et des Présidents des Fédérations sportives d’équipes. Je les remercie tous pour leurs sérieux, leurs collaborations et la prise de conscience de la gravité de la situation." Fabio Ravezzani anticipe déjà la réaction de la Lega "Une rencontre extrêmement dure se profile demain entre la Lega Serie A et le Coni : Le Calcio ne veut pas s’arrêter car il retient que les stades vides sont une garanties plus que suffisantes, comme cela se fait à l’étranger. Sur ce dernier point, Spadafora et le Gouvernement devront finalement assumer leur responsabilités." Premier communiqué officiel de la Lega Calcio "Toutes les rencontres du Championnat Primavera Tim en date à partir du 10 mars sont suspendues et renvoyées à des dates à définir." L’Uefa prend acte du retrait de l’Inter de la Youth League "La partie de l’UEFA Youth League entre FC Internazionale Milano vs Stade Rennais FC, programmée le 11 mars 2020 à 15h00 au Centre Technique Nationale FIGC, ne se tiendra pas suite au refus de jouer de l’Internazionale Milano. L’organe de contrôle, éthique et disciplinaire de l’Uefa prendra une décision en temps voulu" - a réagi la Football Association. Réaction de Steven Zhang : "Tout en reconnaissant la grande importance de cet événement, je suis conscient que la non-présence déclenchera automatiquement la défaite sur tapis-vert "0-3". Nous avons décidé de ne pas jouer le match conformément aux dispositions de toutes les autorités compétentes." L'AIC s'exprime Umberto Calcagno, le Vice-Président de l’AIC et Conseiller Fédéral s’est livré suite à la décision du Coni à TMW "Je crois que c’est une approche responsable. Il est juste que le système s’assume une responsabilité dans un moment exceptionnel comme celui-ci." Ne vous attendez-vous pas à ce que le ton monte demain au Conseil fédéral? "Non, car la décision fait suite à un accord avec les fédérations, et il y avait aussi la notre. C’est dans la lignée de nos attentes, il est juste de réévaluer notre système, étant donné l’état d’urgence de notre pays." En ce qui regarde les entraînements, cela ne semble pas si clair... "On parle d’activités sportives, il y a lieu d’approfondir. L’aspect le plus risqué étant de continuer à proposer des matchs, cela représentait une contradiction et une incohérence en regards aux décisions régionales imposées par le Décret du Conseil des Ministres" "Pour les entraînements, il y a une bonne organisation et de bons dispositifs sanitaires, ce qui devrait permettre à tous de continuer une activité normale de préparation." Est-ce un message pour l’UEFA ? "Je crois aussi que l’Uefa est en train de faire des évaluations avec une responsabilité indépendante de notre pays. Il est normal que leurs considérations soient d’ordres plus générales." Quid du Scudetto en cas d’annulation du tournoi ? Qui remporte le Scudetto en cas d’annulation du tournoi ? La demande n’est en rien ironique, étant donné qu’il y a un risque sérieux de voir le Championnat de Serie A 2019-2020 définitivement annulé afin de contenir l’épidémie du Coronavirus. Et cette question pourrait déjà être prise en considération par le Conseil Extraordinaire qui se tiendra ce mardi 10 mars L’hypothèse qui est la plus accréditée reste la suspension de la compétition jusqu’au 3 avril prochain, mais l’annulation du tournoi reste une hypothèse prise au sérieux par les hauts dirigeants du Calcio, même si la Lega semble avoir l’intention d’aller de l’avant jusqu’à la fin de saison avec les huis-clos pour éviter tout risque de contagion. 1° Reprise de la compétition dès le 3 avril et report de l’Euro C’est la solution alternative la plus attendu par les clubs du championnat italien et aussi par la FIGC : Celle de la suspension de tous les matchs de football, Coupe d’Europe incluse, jusqu’au 3 avril, soit la date de fin retranscrite dans le Décret du Président du Conseil, Giuseppe Conte, avec une demande formelle à l’UEFA de reporter à une date à défini le Championnat d’Europe des Nations. L’Euro est programmé en date du 12 juin, mais les joueurs doivent être à disposition des équipes nationales dès le 1er juin. Reporter le tournoi vu l’épidémie Coronavirus permettra de disposer d’une meilleure ventilation des dates encore disponibles. Dans ce scénario, la Serie A, mais aussi les autres championnats européens, disposeraient d’une certaines sérénité pour disputer les matchs non joués jusqu’au 3 avril. La Bundesliga se dirige à présent vers le huis-clos. L’Uefa pourrait également proposer l’Euro à l’automne ou à l’été prochain. Un scénario qui aurait toutefois besoin de l’aval des Institutions footballistiques européennes et mondiales En cas d’arrêt, il pourrait être aussi envisageable de reporter les parties européennes des italiens engagés en Ligue des Champions et en Europa League Où jouer les matchs européens ? L’Uefa a établi que Valence-Atalanta se disputerait à huis clos le mardi 10 mars au Mestalla. L’équipe de Gasperini aura la possibilité de quitter la Lombardie considérée comme zone rouge pour raison professionnelle selon les dispositions retranscrites dans le décret signé par le Premier Ministre Conte. L’Uefa n’a pas encore pris de décision officielle pour la rencontre programmée le mardi 17 mars entre la Juventus et Lyon. Faisant état des dispositions du pays d’accueil, la partie se disputera à huis-clos au Stadium. Si les français viennent à se rétracter, ils pourraient perdre sur tapis vert 3-0. Le discours pourrait être différent en cas de suspension du match par Décret Gouvernemental. La Juventus songe donc à un plan B qui serait de jouer ailleurs, mais pas à Malte. La situation est similaire pour Inter-Getafe qui est programmée ce jeudi sans supporter. Le Scudetto et les Championnats annulés, les précédents historiques Jamais dans son histoire en phase aller-retour, la Serie A n’a été contrainte de suspendre sa compétition avant sa conclusion. Cette question est de la compétence de la FIGC et du Président Gabriele Gravina qui entend mettre le Scudetto à l’ordre du jour du prochain Conseil Fédéral qui aura lieu ce mardi 10 mars. Ce sera donc à la Fédération de montrer la voie. Voici les deux hypothèses à prendre en considération en cas d’annulation définitive de la Serie A 2019-2020: Ne pas assigner le Scudetto Assigner le Scudetto l’équipe qui a obtenu le plus de points à matchs égaux. Comprenez : Prendre en considération le dernier classement où toutes les journées avaient été jouées pour toutes les équipes sans aucun report. Ce discours est également valable pour l’attribution des places européennes des prochaines éditions de la Ligue des Champions et de l’Europa League La FIGC est dans l’obligation d’officialiser un classement et de le consigner à l’Uefa afin de permettre aux clubs italiens de participer aux différents tournois continentaux : 4 places sont disponibles pour la Ligue des Champions, 2 (+1 en préliminaire) en Europa League. Ce classement devrait également définir le sort des clubs qui devraient se voir reléguer en Serie B pour la saison 2020-2021 L’impact économique L’annulation du championnat aurait un impact dévastateur au niveau des bilans financiers pour chaque club de Serie A, outre le manque à gagner de la billetterie, il y a également les répercussions en provenance des drois télés. Les lignes directrices relatives à l'attribution des droits TV du championnat de Serie A pour la période triennale 2018-2021, appartenant à Sky et à Dazn, ne contiennent pas de dispositions explicites faisant étant d'une éventuelle compensation aux diffuseurs en cas d'arrêt définitif de la compétition. Il est cependant évident que ces cas de figures ont dû être envisagés dans le contrat signé entre la Serie A et les diffuseurs. En effet, en cas d'annulation du championnat, Sky ne disposerait plus des contenus : Des matchs qui lui rapportent des millions d'euros vu les passionnés qui sont prêts à souscrire aux abonnements des deux plateformes. La Lega Serie A ne semblent pas avoir le droit de suspendre ou d'annuler le championnat de façon indépendante, le risque étant de se retrouver exposé à des répercussions juridiques des diffuseurs. Le décret du Premier Ministre Conte publié dans la nuit du samedi au dimanche lui avait permis de jouer ses matchs à huis clos, mais si la Ligue de Serie A décide de manière autonome d'interrompre le championnat, il y aura une rupture contractuelle avec Sky et Dazn, ce qui l'exposerait à une réclamation en dommages et intérêts chiffrés en millions d'euros. Le discours sera totalement différent si la décision d'arrêter la compétition émane du Gouvernement italien. Les déplacements autorisés A partir d'aujourd'hui, dans toute l'Italie pour voyager de ville en ville, mais aussi au sein d'une même commune, il faudra compléter l'auto-certification du ministère de l'Intérieur. À l'heure actuelle, il n'y a que celle produite pour la Lombardie et les quatorze autres provinces concernées par la première mesure gouvernementale qui est disponible. Comment le remplir ? Ce document doit être signé par le citoyen et l'agent de police, ceux qui souhaitent voyager doivent indiquer la raison qui doit être reconnue: "Raison professionnelles fondées, situations de nécessité; raisons de santé; et retour à domicile." Si les conclusions de la police sont négatives, une plainte sera établie, ce qui comprendra une arrestation pouvant aller jusqu'à trois mois de prison, combiné à un délit malveillant contre la santé publique. Les clubs prêts à aller en Justice Que se passerait-il en cas de championnat inachevé ? Le classement serait-il pris en considération ? Aujourd'hui, cela reviendrait à dire: Donner le Scudetto à la Juve, Geler l'attribution des places en Champions et Europa League Lecce, Spal et Brescia relégués. Mais ce scénario sera rejeté par la plus part des équipes pénalisées par le championnat interrompu qui ont déjà fait savoir qu'elles seraient prêtes à intenter des actions en Justice. Les clubs de Serie B et de Lega Pro feraient de même s'ils étaient considérés comme invalidés." Devinez à quel chaos nous devons faire face désormais... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Andrea Agnelli n'a pas une cote de popularité très élevée en Lombardie en ce moment : Après les mots très durs des tifosi de l'Inter et du Milan, c'est les foudres des supporters de l'Atalanta que le président de la Juventus va s'attirer. Aujourd'hui et en compagnie de Steven Zhang, les deux présidents étaient invités à Londres pour le "Business of Football Summit" du Financial Times. Si Zhang Jr a pu avoir des mots en faveur de la santé de la population, on retiendra d'Andrea Agnelli une autre sortie. "Est-il juste que l'Atalanta entre directement en Champions ? On peut discuter sur le fait que la seule présence dans un grand pays offre l'accès automatique aux compétitions. J'ai beaucoup de respect pour ce que fait l'Atalanta, mais sans histoire internationale et avec une bonne performance sportive, elle a eu accès direct à la plus grande compétition européenne pour les clubs. C'est juste ou non ?" Et sur la Roma, il ajoute : "Les Giallorossi ont contribué récemment à tenir au plus haut le rang de l'Italie. Ils ont connu une mauvaise saison et ils ont été exclus et c'est aussi un problème économique. Il faut protéger les coûts et les investissements". A demi-mot, il parle d'une Champion's réservée aux grands clubs. Mais cela ôterait aux petits clubs le rêve de se battre en championnat pour jouer les compétitions européennes. Il ajoute : "Je n'ai pas la réponse. Mais il y a des équipes qui ont fait des demies-finales de CL, qui ont gagné le championnat ou la Coupe et qui gagnent des qualifications seulement car leur pays est bien placé. La difficulté est d'équilibrer, combien pèse la contribution au foot européen et combien pèse la prestation d'une bonne année. Ce qu'il faut comprendre, c'est comment garantir aux clubs sains et à ceux qui sont limités par la taille de leur mercato qu'ils puissent lutter et ne soient pas relégués à faire pousser des joueurs pour les grandes équipes".
  16. Le Président de l’Inter s’est exprimé sur le Derby d’Italie a venir et sur le travail d’Antonio Conte à l’Inter Voici ses déclarations à la Gazzetta Dello Sport Juventus "On dispute une rencontre fondamentale et c’est essentiel qu’il se déroule en suivant les consignes de sécurité. La santé doit être la priorité absolue. Je suis convaincu que même malgré le huis-clos, qu’il s’agira d’un grand évènement." "C’est une rencontre qui passionne des millions de supporters et je fais face, avec confiance, au match de dimanche. Je suis sur que l’équipe se donnera au maximum." Les problèmes liés à cette longue attente ? "Je n'y crois pas. Je suis sur que la réaction de l’Inter sera positive. Je veux offrir un beau cadeau à nos tifosi et nous irons à Turin pour remporter cette splendide confrontation.." Suning "Depuis que l’Inter a été reprise par le Suning, le club a subi une véritable transformation. Avec, en premier lieu, les prestations sur le terrain et en second lieu, il y a la valeur commerciale et le Marketing." "Les chiffres ont doublé, sinon triplé comparé à une paire d’année. Cela nous offre le pouvoir d’investir correctement sur l’équipe, de conserver nos champions et de chercher à attirer les meilleurs talents internationaux." Conte "Je suis vraiment chanceux d’avoir un entraîneur extraordinaire comme Antonio." Dal Pino "Beaucoup ont trouvé que mes paroles étaient exagérées, mais je les considère comme légère et pas assez forte vu la thématique qu’est la Santé Publique. Quand cet individu a proposé de reporter le match que d’une seule journée pour amener du public au stade, j’ai considéré que cette situation étant, moralement inadaptée." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Calcio&Finanza a retranscrit l’intégralité des dernières déclarations de Steven Zhang en regard au Coronavirus et à la situation de crise qui s’est abattue sur la Serie A Voici donc ces déclarations au Financial Times et à la BBC suite au FT Business of Football Summit qui a eu lieu à Londres "Beaucoup de personnes pensent que mes paroles étaient très fortes. Je pense que mes déclarations étaient très légères et pas assez forte. La santé publique doit passer au premier plan. Comme Inter, comme club de football avec des millions de tifosi à travers le monde, j’ai la responsabilité et le devoir de montrer l’exemple, en appliquant toutes les mesures de précaution de manière correctes." "Jouer à huis-clos était la chose juste à faire, le choix correct car il ne fait courir aucun risque à la population. Jouer un match sans tifosi est difficile à tout point de vue, cela ne plait à personne, mais il est nécessaire d’aller de l’avant avec le calendrier et avec toutes les activités en privilégiant par-dessus-tout la santé publique. C’était l’unique option recevable." "Comme Président d’une équipe de football et comme Manager d’une organisation qui est touché par ces événements, je ne pouvais pas accepter une proposition qui aurait mis en péril la santé des personnes. La partie en question n’avait que très peu d’importante, ce n’était pas important de la renvoyer de 24 ou 48 heures, je savais bien que cette situation n’allait pas se normaliser dans un laps de temps aussi court." "J’ai fait ce que j’avais à faire d’un point de vue moral, ce n’étais pas aussi compliqué. J’ai fait le bon choix et à présent tous s’en accommodent." Le Fair-Play-Financier ? "Je ne peux pas m’exprimer pour les autres clubs, au nom de l’Inter, je veux que nous suivions toujours les règles: Quand nous avons acheté le club, il était sous le coup d’un sérieux Settlement Agreement et l’année dernière nous sommes parvenus à nous en sortir, en passant sous les normes imposées par le Fair-Play-Financier." "La direction empruntée est la bonne, celle de la soutenabilité et celle d’avoir une organisation pour aider le club à grandir en terme de business. De plus, comme l’a dit hier Ceferin, le règlement va être modifié, réévalué et être plus approprié à notre modèle-business." "Aujourd’hui, notre Team Marketing fonctionne d’une façon complètement différente comparé à il y a 20 ans. Avec des règles, tu ne peux que changer et t’améliorer. Notre direction est bonne, nous pointons surtout sur la soutenabilité et sur la croissance sous l’aspect commercial." Comment changer le Fair-Play-Financier ? "Honnêtement, je ne suis pas un expert en la matière, mais le système actuel du football évolue, le monde digital est en pleine évolution, beaucoup de clubs développent de nouvelles structures, font usage de différentes façon pour vendre des sponsorisations, pour promouvoir le contenu digital." "Au niveau du Fair-Play-Financier, ces investissements se doivent d’être pris en considération, la digitalisation du club et la promotion des clubs vont en ce sens." Le report de 24 heures du Derby d’Italie ? "Les mots ne sont jamais trop fort lorsque cela concerne la santé publique. Lorsqu’il a été proposé de reporter le match d’une seule journée, j’ai retenu que de façon morale, c’était une erreur. Chaque a pu voir comment les procédures de contamination se sont déroulés en Chine." "Je considère la Santé publique comme le plus important. Je ne pouvais pas concéder un quelconque compromis allant dans un tel sens. La nouvelle mesure adoptée par le Gouvernement Italien va dans cette direction. Nous devons toujours transmettre un message positif et assumer nos responsabilité devan le peuple car l’impact de nos décisions est général." "Cela ne me fait pas parti de mon éducation d’ignorer les conséquences. Le Gouvernement italien a pris la bonne décision, au nom de l’intérêt de la santé publique. Il y aura des contre-coup économique, mais ce n’est pas la priorité actuelle, ils ne peuvent pas conditionner le processus de décisions. Quand la situation se normalisera, les consommations reprendront." Le Suning "Depuis que l’Inter a été racheté par le Suning, elle a subi d’importantes transformations, avec avant tout, nos prestations sur le terrain. S’en est suivi notre valeur commercial et notre philosophie de marketing. Nos plateformes digitales ont doublé ou triplé en un an, c’est logique donc que notre valeur pour les sponsors soient plus importante." "Pour l’Inter, qui est l’un des plus grand clubs du Monde, tu te dois de faire ton meilleur pour l’emporter. Je ne veux pas vendre nos nos joueurs de talents, je veux attirer les talents du monde entier." L’Inter de Conte "Dans une saison en cours, il est difficile de définir un bilan, il y a des périodes positives et d’autres négatives. C’est normal et c’est ce qui passionne les tifosi. Comparé au passé, nous avons fait d’important pas en avant, notre entraîneur et notre équipe réalise un travail énorme, aux yeux de tous. Nos tifosi et nos adversaires savent que notre Club est entrain de grandir et de devenir toujours plus fort." Le huis-clos "Je ne suis pas préoccupé par le fait que les matchs à huis-clos peuvent impacter les prestations de l’équipe. La seule chose qui me préoccupe, c'est la santé publique, je tiens à préserver les personnes des risques qu’ils pourraient courir en se présentant à des événements sportifs regroupant tant de spectateurs." Le Meazza "Jusqu’à présent, la Commune s’est montré satisfaite de notre proposition. Je suis honoré et chanceux de partager la Ville avec un club comme le Milan. Nous avons, ensemble, au-delà du même stade, une énergie et une Histoire. Mais ce qui compte c’est l’expérience des Tifosi." "Si tu vas dans un stade où tu ne propose pas d’important services, le tifosi ne savent pas en bénéficier, les caméras ne savent pas offrir de belles photos, tu peux être déçu de ta Marque, de ton expérience. C’est la raison pour laquelle il était devenu critique pour nous de changer cette situation et de projeter un nouveau Meazza." "Je crois que la voie empruntée est la bonne, même pour le citoyen de cette grande ville qui est Milan. Les choses bougent rapidement et j’espère pouvoir lancer ce projet et proposer une grande expérience pour ceux qui viendront voir les matchs dans le nouveau stade." Le Stade dans un autre quartier ? "Pour l’instant, la Ville montre des signes d’encouragement, je crois donc qu’il n’y aura pas de problème pour rester." La Donation de 100.000€ L’Inter, a travers son Président a offert 100.000euros au département de la Science Biomédicale et Clinique L.Sacco de Milan dirigé par le Professeur Massimo Gallié. Le don t se veut fonctionnel pour soutenir "Une structure d’excellence qui s’est distinguée pour avoir identifié les trois premiers génomes complets, obtenus à partir d’isolats italiens de SARS-CoV -2 circulant en Lombardie." En effet, L’Inter a un lien indissociable avec la Ville de Milan et elle est fier du dévouement proposé par l’entièreté du du personnel médical de l’Hopital Sacco. A ce sujet, Steven s’est exprimé : "Depuis le début de l’état d’urgence du coronavirus, nous suivons avec une attention et une appréhension particulières l’évolution de la situation, tant en tant que Club qu’en tant qu’actionnaire, il est important de dire partout, que la santé et la sécurité publique sont nos seules priorité.C’est pourquoi le FC Internazionale Milano estime qu’il est de son devoir de soutenir l’hôpital Sacco." Le saviez-vous ? Agnelli a dîner avec Steven Zhang! Présent également en Compagnie de Steven Zhang au Royame-Uni, le Patron de la Juve s’est livré sur l’émergence du coronavirus et les problèmes en découlant en Serie A "La santé publique est fondamentale. Notre position a été claire immédiatement. Je devais avoir des certitudes sur les choses que la Communauté Scientifique pouvait nous autoriser à faire ou pas. Le rôle de l’autorité est de proposer une décision correcte et c’est ce qu’il s’est passé." "Ensuite, il y a les aspects sportif à composer en fonction des choses imposées par l’autorité, je considère notre impact également au niveau social." Impact économique "Les effets économiques des actions doivent passer au second plan. Je sais que Steven Zhang a une position similaire à la mienne. J’ai un grand respect pour Steve." "Nous avons discuté de l’épidémie il y a une paire de semaines, lorsqu’il est venu dîner à ma maison: Nous avions discuté avec sérieux de la situation. Ce ne sont pas aux clubs à décider de ce qui doit être fait ou pas, les autorités se sont clairement exprimées et il en va de notre responsabilité de respecter ce qui a été dit." Tornade économique "L’économie sera touchée en profondeur, j’espère que la situation sera contenue et résolue. Chaque club sera touché, mais j’espère que l’on pourra revenir à la normalité et regarder 2021 avec optimisme afin de faire face aux baisse qui nous auront frappé cette année." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Par le biais de l’Ansa, l’Inter a fait part de son intention d’attaquer en justice la Lega Serie A. En effet, l’Inter a demandé a jouer en premier lieu la rencontre face à la Sampdoria qui était programmée le 23 février et ensuite le match face à la Juventus qui ne s’est pas tenu le 1er mars et non l’inverse comme proposé par la Lega Serie A. Ce courrier est signé par l’Administrateur Délégué Giuseppe Marotta qui invite la Lega, en se basant sur la proposition du Conseil relatif aux modifications du calendrier, à ne pas proposer une variable qui se voit incomplète, car aucune date n’est programmée pour disputer le match face à la Sampdoria. L’Inter demande à ce que le week-end à venir, la journée du championnat prévue initialement dans le calendrier soit disputée. Il s’agit de la seule hypothèse disponible au Président de la Lega Paolo Dal Pino, qui a estimé qu’il fallait reporter celle-ci afin de disputer les autres matchs déjà reportés en vue de de remettre de l'ordre dans la chronologie de la compétition. Pour l'Inter, le tout doit être conforme aux règles de la Lega et et de la Fédération qui gouverne l’Ordre sportif. "Le Club Nerazzurro se réserve le droit d’intenter toute action et/ou initiative légale en regard aux décisions prises actuellement et qui sont en violation des règles réglementaires sportives et fédérales, de manière telle que cela peut provoquer des dommages à la Société et/ou mettre en danger la santé de ses employées et de ses membres." Cette lettre a été envoyé aux 19 autres clubs de Serie A qui seront invités à exprimer leur opinion personnelle sur ce point de principe qui devrait être évidemment égale pour tous. Soutenez-vous l’Inter dans sa démarche ? Iriez-vous jusqu’au blocage totale de la Serie A ? Après Steven Zhang, c’est au tour de Beppe Marotta de démolir la Lega ! Exprimez-vous ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. La "sortie" de route de Steven Zhang n'était pas anodine. Il s'agit d'une action censée et conditionnée par l'aval d'un seul Homme, l'architecte de se projet se nomme: Jindong Zhang Cette information est confirmée par la Reppublica qui explique comment le Patron du Suning et Propriétaire de l'Inter a pris en main la situation demain Nankin: "Steven Zhang a été marqué par la stupeur qui a frappé son père Jindong Zhang, le fondateur du Colossal Suning et patron de l'Inter qui suit de près les événements relatif au coronavirus et au calendrier de Serie A. En effet, en Chine, le championnat qui aurait dû reprendre ses droits dès le 22 février a été postposé à une date ultérieure." "En Italie, les matchs a huis-clos était programmés, ceux-ci ont été repensé et des rencontres ont sauté tandis que d'autres non avec des dates à définir." "Résous-moi cela!" Tel a été l'ordre dicté par Mr Suning qui a donné le feu vert à son fils et à la Direction pour agir en conséquence. Raison pour laquelle, Marotta et Steven s'en prennent à présent frontalement a la Lega Calcio. Si les échanges sont habituellement sporadique, Fils-Direction et Père s'entendent plusieurs fois par jours, comme si il était en Zone de Guerre... Suning est dans la Place! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. C’est un fait, Steven Zhang a détruit le Président de la Lega Calcio à travers sa publication sur les réseaux sociaux "Jouer avec le calendrier et toujours placer la santé publique au second plan. Vous êtes probablement le plus gros et plus sombre clown que j'aie jamais vu. 24 heures, 48 heures, 7 jours? Et quoi d'autre ensuite ? Quelle est votre prochaine étape?" "Vous parlez d'esprit sportif et de compétition loyale? Et si nous ne protégions pas nos joueurs ou nos entraîneurs et si nous leur demandions de jouer pour vous sans arrêt? Oui, c’est à vous que je m’adresse, vous notre président de Lega #PaoloDalPino! Honte sur vous." "Il est temps de vous lever et de prendre vos responsabilités! C'est ce que nous faisons tous en 2020! Tous dans dans le monde, peu importe si vous êtes un tifoso de l’Inter, de la Juve ou rien de tout cela. Faites attention s'il vous plaît! C'est la chose la plus importante pour vous, votre famille et notre société." L’Inter, dans l’attente d’une retour de bâton officiel a fait part de sa position à l’Ansa "Le message fort du Président est un appel à la Lega Calcio pour prétendre avec fermeté à une mise en tutelle maximale de la santé publique à l’ensemble de la Communauté : Des tifosi qui remplissent les stades, au joueurs, en passant par le personnel de services, des médias, et des dirigeants présent, comme l’ont indiqué les Institutions." "La réouverture aussi immédiate au publique prévue pour lundi était une source de préoccupation similaire au changement soudain de la prise de Position de la Lega Calcio et des intentions qui en ont découlé quant à l’organisation des prochaines journées." La Curva Nord Fière du comportement de Steven A travers son profil Instagram, Steven Zhang a fait trembler la Lega Calcio en s’attaquant en frontal à son représentant numéro Un. Une prise de position qui a été encensé par notre Curva Nord: "Finalement nous avons un président qui dit les choses comme elles le sont L’hypocrisie rampante du virus et de la servilité envers les hypocrites habituels qui veulent gagner à tout prix, a pour une fois été servi." "Au sein même de l’Exécutif, nous entendons des déclarations qui mettent au second plan le business et ses valeurs centrales. Nous Espérons que c’est à présent le bon moment pour le Calcio de se réveiller et de prendre l’exemple." "On ne peut pas toujours vouloir simplement songer à gagner à tout prix, que ce soit en recettes ou en profits: Honneur à Zhang, Nous sommes Fier de notre président." Ouverture d’une enquête Il fallait s’y attendre, le ton sévère emprunté par Steven Zhang a provoqué l’ouverture d’une enquête sur les propos du Président Nerazzurro Steven Zhang, envers le Président de la Lega Calcio, Paolo Dal Pino. A la tête de cette enquête, nous retrouvons Giuseppe Chinè La polémique trouve son origine sur le report du match Juve-Inter qui devrait finalement avoir lieu le lundi 9 mars, avec tout de même encore un match à récupérer qui n’a pas été programmé. Le 9 mars, le match devrait se jouer avec le public si le Coronavirus vient à être géré…. Mais est-ce possible d’anticiper et de programmer un éventuel retour à la normale ? Conte et Marotta ne veulent pas de la Juve le 9/3 C’est une information révélée par le Corriere Della Sera, l’Inter avec Marotta et Antonio Conte en tête ne veulent pas affronter la Juventus le lundi 9 mars 2020. Pour eux, le match qui aurait dû être programmé aurait dû être celui face à la Sampdoria. En effet, pour le duo désormais Nerazzurro à 100%, il est particulier de voir l’Inter disputer trois matchs cruciaux en huit jours : La demi-finale de la Coupe d’Italie, le jeudi 5 mars face au Napoli. La Juve, le lundi 9 mars Getafe, en huitième de finale de l’Europa League, le jeudi 12 mars L’Inter est donc furieuse, raison pour laquelle Steven Zhang en tête est parti exploser et détruire Dal Pino Steven est prêt à assumer l’entière responsabilités de ses graves accusations, telle Massimo Moratti en 1997/1998. Il sera probablement sanctionné… Le saviez-vous ? "Le report de la journée me semble l’unique façon de garantir à 100% la régularité du championnat. La semaine prochaine, la Juve ne jouera pas la Champion’s League et l’Inter aura trois jours pour récupérer des forces avant l’Europa League." Un Calciopoli ? "Ce n’est rien de tout cela, c’est embarrassant. Le fait est que les tifosi ont motivé leurs dirigeants en se livrant à eux et ceux-ci ont fini par parler comme des tifosi…Ce n’est pas bons. Le Calcio est formé d’une vingtaine d’équipe et toutes doivent avoir la même importante." "Demain, lors de l’Assemblée personne ne pas prêcher pour sa chapelle, nous ne devons pas oublier de penser que nous devons vivre dans un monde qui est propre, il y a une urgence planétaire et il est temps d’arrêter avec des querelles de maternelles." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. C’est une information de la Repubblica : Piero Ausilio restera le Directeur Sportif de l’Inter au terme de cette saison. Cette prolongation a été voulue par Steven Zhang en personne "Le Club Nerazzurro et le dirigeant, dont le contrat arrivera à expiration dans quatre mois, ont trouvé un accord pour prolonger la collaboration jusqu’au 30 juin 2022, soit la date de fin de contrat d’Antonio Conte." "Ausilio occupe le rôle de Directeur Sportif à l’Inter depuis 2014 et il a été protagoniste de nombreuses transactions qui se retrouvent toujours dans l’actuel noyau Nerazzurro en commençant par Marcelo Brozovic, recruté en 2015 en provenance du Dinamo Zagreb à Stefan De Vrij, recruté gratuitement à l’été 2018, sans oublier les recrutement de Milan Skriniar, en provenance de la Sampdoria et Lautaro Martinez, en provenance du Racing." "Très apprécié par le Président Steven Zhang, il aura réalisé en compagnie de l’Administrateur-Délégué Beppe Marotta, le mercato estival 2019 et le mercato hivernal dit de réparation. Proche des opérations, il aura permis à l’Inter de se renforcer surtout en Premier League en suivant les indications de Conte: De l’Angleterre sont, en effet, arrivés Lukaku, Sanchez, Moses, Young et Eriksen”. Validez-vous cette prolongation ? Comment jugez-vous la qualité de son travail ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Présent aux Italian Sport Awards, Luciano Spalletti est revenu sur son passage à l’Inter et la révolution entamée par le Suning, avec en tête, l’arrivée d’Antonio Conte au poste d’entraîneur. Dernière saison en Nerazzurro "C’était une année particulièrement intense, une saison qui pour certaines raisons était compliquée. C’est aussi pour cela que le classement finale est plus savoureux avec la qualification en Ligue des Champions." Êtes-vous prêt à débuter une nouvelle expérience ? "Si cela n'aurait tenu qu'à moi, je n’aurai pas arrêté. C’est facile de parler de mon futur : J’ai besoin d’un autre défi comme ceux de ces dernières années. Je suis allé au Zenit, à la Roma et à l’Inter, partout où il fallait relever ses manches afin de parvenir à sortir de situations compliquées." Avez-vous été contacté par le Napoli ? "Je pense que le Napoli a fait un bon choix : Gattuso est un entraîneur jeune, émergeant et qui remet les choses à leurs place. Je n’ai pas été contacté par le Napoli." "J’ai, par contre, été contacté par le Milan, comme vous le savez, peu après mon remerciement. L’Inter a décidé de me payer pour rester à la maison et je suis resté à la maison. Il y a eu des réflexions qui font qu’au final, cela s’est terminé de la sorte. J’ai pris acte des conclusions, voilà ce qu’il s’est produit." En est-ce terminé avec le Milan ? "Oui, car il a choisi un autre entraîneur expérimenté et aussi assez jeune comparé à moi : Pioli." Le Scudetto "En tant que spectateur, je vis un beau championnat. La Juventus est certainement avantagée, mais l’Inter est très forte et réalise des résultats très importants. Cela me fait plaisir car il s’agit de la continuité du travail qui a été réalisé les années précédentes." "Je constate aussi que l’on va toujours chercher les confrontations, mais dans ce cas-ci, il faut parler en terme de résultat et d’objectif. J’avais des objectifs et je les ai atteints. L’Inter d’aujourd’hui a ses propres objectifs et elle est toujours en course pour les atteindre." Êtes-vous déçu d’être parti de l’Inter ? "Me voyez-vous mal en point ? Mais regardez mieux, je me sens très bien comme ça : L’Inter a fait son propre choix et je pense avoir exprimé le mien. Il ne faut pas chercher de confrontations en ce moment, il faut voir qui a proposé de bonnes choses et qui en a proposé des mauvaises." "C’est un travail de continuité et il me semble que l’Inter cherche à aller de l’avant de la façon la plus correcte possible. Cela reste en adéquation avec les résultats découlant de sa croissance." Est-ce que Nainggolan pouvait être utile à l’Inter ? "Je ne sais pas, c’est un joueur très fort, je fais toujours certains choix lorsque j’entraîne une équipe, mais je n’ai pas à m’exprimer lorsque je n’en suis plus l’entraîneur." Est-ce toujours à l’entraineur de trinquer ? "Je ne sais pas. On donne toujours des responsabilités importantes à l’entraîneur. Son rôle est fondamental pour une équipe. C’est donc tout naturel qu’il vient à en payer les conséquences. Tout le monde peut faire ses propres évaluations, qu’elles soient justes ou non. Chacun a la possibilité de juger ce qu’il s’est passé." Conte dispose-t-il d’une meilleure marge de manœuvre ? "Non, à ce moment-là, il ne nous était pas possible de faire les choses différemment. Nous avions le Fair-Play-Financier à respecter et le Président Zhang a agi au maximum de ses possibilités. A présent, il y a d’autres possibilités et il travaille autrement. Ce qui reste fondamental, c’est de donner satisfaction au peuple interiste." Eriksen à l’Inter, c’est comme CR7 à la Juve ? "Je ne sais pas, il a surement des qualités importantes, bien définies. Et Conte a surement dit qu’il pourrait être utile s’il sont allés le chercher. L’Inter sait qui peut lui-être utile pour parvenir à atteindre ses objectifs." Le Derby ? "Non, je n’irai pas le voir. J’ai des choses à faire à la campagne." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. A travers un communiqué officiel, Steven Zhang a confirmé que l’Inter a offert 300 000 masques médicaux destinés au peuple chinois vivant à Wuhan et aux autorités présentes sur place qui tente d’enrayer l’épidémie. Les masques sont en cours d’approvisionnement, ils arriveront la semaine prochaine. Suning, de son côté, a marqué son soutien envers les secours dès le début, via des services d’expéditions gratuits, des dons de produits importés de l’étranger destinés à des hôpitaux ou autres cliniques locales. Le tout par le biais de ses divisions Suning International et Suning Logistic. Dans le même temps, le Canal Sport & Entertainment du Suning a octroyé la diffusion gratuite de ses services de streaming. Voici le message du Club L’Inter est le premier grand club européen a avoir foulé le sol chinois en 1978. Cette amitié qui perdure depuis plus de 40 ans est amenée à se poursuivre dans le futur. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Josè Mourinho est considéré, à juste titre, comme une légende de l’Histoire de l’Inter, auteur, aux commandes de l’Inter, du seul Triplé réalisé par un club italien. La Signature de Conte L’arrivée d’Antonio Conte à l’Inter, comme cela pouvait facilement s’anticiper, est venu créer une tension entre les Nerazzurri et le portugais. En effet, les deux entraîneurs, lorsqu’ils étaient respectivement à Chelsea et Manchester United, ne sont jamais parus sur la même longueur d’onde. A présent, Christian Eriksen est au centre de toutes les attentions et celle des deux "ennemis". Volte-Face du Portugais Récemment, le Special One s’était lâché en conférence de presse, profitant d’une question relative au Mercato, il n’a pas hésité à s’en prendre frontalement à son ancienne équipe… Lui qui se disait pourtant interiste. En effet, amené à se livrer sur les performances de l’Inter actuelle, ll s’est montré très incisif : "Celle-ci n’est pas mon Inter. Mon Inter était celle de Moratti, lorsque Massimo Moratti en était le président. Là-bas, je n’ai aucun lien avec les personnes qui s’y trouvent." Javier Zanetti appréciera… Antonio Conte s’est aussi pris un coup de latte : "On ne devrait pas parler des joueurs des autres équipes, du moins jusqu’à ce qu’ils deviennent l'un de nos joueurs." Une référence directe au fait que Conte ait parlé directement avec Eriksen alors que le transfert ne s’est pas encore concrétisé. Ce comportement, les tifosi de l’Inter l’ont pris à la légère, pourtant une certaine amertume ressort actuellement du Special One. Une polémique qui trouve son origine suite au départ de Josè Mourinho pour Madrid en 2010, après avoir tout remporté avec l’Inter. Une polémique qui est loin d’être éteinte à l’heure actuelle En concurrence directe avec Antonio Conte, Josè Mourinho a payé cher cette "trahison", ce départ qui a précipité la Chute de l'Inter" auprès de la nouvelle direction mise en place. Lui qui souhaitait retrouver l’Inter aura vu Conte, le "Juventine" conquérir le monde Nerazzurro. D’où son nouveau tacle sur la Beneamata. "L’Inter a une équipe formée pour disputer l’Europa League" Mourinho a donc été vexé, blessé dans son amour propre et le comportement mis en avant par le lusitanien dans la gestion de Christian Eriksen est tout, sauf loin d’être anecdotique. A présent, le Special One est devenu le meilleur ennemi de "son" Inter, n’hésitant pas à lui mettre des bâtons dans les roues… Que pensez-vous du comportement du Special One envers la Beneamata? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Si la Juventus est devenue ce qu’elle est aujourd’hui, elle le doit en grande partie à Giuseppe Marotta et à Antonio Conte, qui, durant trois ans de collaborations, ont posé les fondations et les premières pierres qui ont mené au succès actuel. Le temps est passé et ce duo de Maîtres sévit à présent à l’Inter, grâce au Suning et à l’ambitieux Steven Zhang. Même si le temps passe, Beppe Marotta n’a rien perdu de sa superbe Là où certains dépensent plus de 40 millions d’euros pour une promesse, lui s’est attaché les services d’un joueur de stature mondiale pour la modique somme de 20 millions d’euros. Et si l’Inter a su s’offrir, avec la bénédiction du Suning, Chrisitan Eriksen, elle le doit à son Administrateur-Délégué Sport, qui avait déjà mis en place cette transaction dès le 22 novembre 2019. Ce jour-là, Beppe Marotta, qui avait déjà établi sa liste des joueurs à paramètres zéro, souhaitait offrir au peuple interiste un peu de baume au cœur. En conséquence, il avait décidé de classer en priorité absolue la venue à Appiano Gentile du milieu offensif des Spurs : L’homme idéal, selon lui, pour augmenter le niveau technique du milieu de l'Inter. Une première rencontre avait déjà eu lieu l’été dernier. Une réunion qui avait vu le Beppe s’entretenir durant 1h15 avec Martin Schoots, l’agent du joueur. Et déjà durant cet échange estival, l’Inter était passé en pôle parmi les courtisans. Peu avant d’entrer dans la saison hivernale, Beppe a renouvelé cet accord en passant à l’acte : Un contrat de 4 ans à 10 millions d’euros pour s’attacher gratuitement les services de Christian le Danois. Club Historique vs Nouveau Riche Pourtant, le destin redistribuera les cartes : de titulaire indiscutable sous Mauricio Pochettino, Eriksen est devenu un joueur parmi tant d’autres sous Josè Mourinho qui lui avait offert la joie de goûter à la banquette. Cette attitude du Special One s’avèrera être la passe décisive permettant au Padrino d’offrir immédiatement le danois à Conte. Toutefois, le temps que la transaction prenne officiellement vie, le Paris-Saint-Germain de Leonardo avait également décidé de passer à l’offensive en offrant à Eriksen un contrat de 12 millions d’euros, combiné à une enveloppe de 24 millions d’euros à Tottenham pour le transférer immédiatement à Paris. Si Paris est un nouveau riche, il y a des choses qui ne s’achètent pas : L’Histoire, le Respect, le Blason. Et à ce petit jeu-là, le club parisien a bien compris qu’il y avait encore une marge de travail importante à réaliser avant de devenir un club aussi attractif que l’Inter, qui est un Club de Légende, un club qui a connu d’immenses Champions tel que Ronaldo Da Lima, sans oublier le transfert avorté d’un certain Pelé par Angelo Moratti. Après ce cours d’humilité, Paris s’est donc retiré de la transaction, la Ligue 1 ne proposant pas la même attractivité que la Serie A, un Championnat reconnu et réputé à travers le monde. Si ces heures de gloires sont à présent derrière elle, la Serie A est entrain de se renouveler, telle la Premier League à la fin des années 90, avec la venue de propriétaire étrangers, la construction de stades de propriété. Un virage important raté lors de la dernière décennie Peut-être faussé par les performances excellentes et importantes des Clubs Historiques durant la première décennies des années 2000 avec la présence, assez régulière dans le dernier carré de la Ligue des champions d’au moins un club italien. Du Derby Della Madonnina en demi-finale de la Ligue des Champions, à la finale remportée par le Milan sur la Juve… De la remontée historique de Liverpool sur le Diavolo à la vendetta de Super Pippo quelques années plus tard. D’une élimination de l’Inter de Mancini réduite à 10 lors de sa double confrontation face aux Reds jusqu’au Triplé Historique réalisé par Mourinho. C’est un fait, la Serie A reste attractive, reste une compétition que l’on souhaite remporter, que l’on souhaite disputer. Si certains joueurs en mal de reconnaissance ont préféré s’exiler en Ligue 1 en épousant un projet financier, d’autres joueurs, tel que Christian Eriksen, ont décidé de percevoir, certes moins d’argent, mais surtout d’épouser un réel projet sportif, de se remettre en question dans un championnat historique, de défier chaque week-end des clubs qui ont marqué de leur empreinte le Calcio et l’Europe tôt ou tard dans l’Histoire, plutôt que de marcher et d’écraser littéralement la compétition nationale dans l’Hexagone. Oui, la Serie A reste attractive, oui la Serie A ne dispose pas d’autant de fonds que Manchester City, Paris, ou d’autres nouveaux riches, mais OUI, la Serie A reste l’une des plus belles compétitions à disputer pour un joueur de football digne de ce nom. Preuve en est l’arrivée d’un certain Cristiano, du retour d’un certain Zlatan chez les rivaux. L’Inter n’est pas en reste et l’Inter est de retour aux affaires, elle qui a payé au prix fort les dettes financières de son passé. A présent, l’avenir Nerazzurro pourra de nouveau s’inscrire dans le recrutement de joueurs de calibre international. Avec pour commencer l’officialisation, ce mardi 28 janvier de Christian Eriksen à l’Inter. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...