Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'suning'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

226 résultats trouvés

  1. Suning Sports, la société contrôlée par le Suning Holdings Group, a réduit ses effectifs de 30% afin de réduire ses coûts Telle est l’annonce de Lanxiong Sports relayée par Calcio&Finanza. Augmentation des coûts liés aux droits télés Pour son service de Streaming PPTV, Suning Sports débourse 482 millions de dollars par an. Dans son offre, on retrouve à présent la Premier League, la Bundesliga et la Ligue des Champions, en plus du championnat chinois. Lanxiong Sports affirme qu’une personne proche du Suning a entamé des discussions avec Alibaba pour une co-gestion destinée une reprise de l’industrie sportive. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. La célèbre revue américaine s’est livrée sur les différentes opérations menées par le Suning, dont le rachat du groupe Carrefour China, ainsi que sur le travail réalisé avec le club Nerazzurro "Sur et hors le terrain, le travail du Suning pour faire de l’Inter un club gagnant consiste aussi à établir une relation étroite entre le ballon rond, les sponsors et le marketing. Le groupe chinois à la tête des Nerazzurri est une puissance économique de Chine, son expansion est continue." "Récemment, Suning a annoncé l’acquisition de 80% d’action du groupe Carrefour China pour une somme avoisinant les 620 millions d’euros, ce qui démontre le pouvoir d’achat des propriétaires Nerazzurri, qui ont récent acquis aussi les enseignes Dia China et Wanda." Lors de l’acquisition de Carrefour China, Jindong Zhang, Président du Suning Holding Group a révélé : "C’est un moment-clé dans le plan de la vente au détail de Suning. L’expérience de Suning et les capacités de la chaîne de fabrication pourront être intégrées dans le modèle de la vente au détail de notre groupe. Nous pourrons ainsi constituer un solide réseau logistique, en proposant une technologie avancée. Suning peut transformer les magasins Carrefour en supermarché online et offline afin de satisfaire les exigences des consommateurs en constantes évolutions." La stratégie Forbes révèle : "Objectivement, cela démontre que le groupe est habile et stable sur des finances toujours en croissance, mais quel en est l’impact significatif sur le développement de l’Inter ?" "La réponse est le marketing. Nombreux sont ceux qui parlent de ce qui pourrait se rééditer en Chine: L'intérêt pour les grands, à l’instar du Suning qui a déjà l’Inter, et qui est un groupe qui ne compte pas camper sur ses positions." "Les enseignes Carrefour resteront opérationnelles et 300 filiales seront ouvertes. Le groupe vendra dans les magasins ses propres produits d’electro-ménager, tout en proposant en ceux-ci une section sportive reprenant en leur cœur la marque Inter." "A travers le développement de cette stratégie conquérante, Suning continuera à améliorer l’Inter comme Marque globale via une visibilité importantes des produits Nerazzurre, ce qui sera un facteur important en vue d’augmenter l'engouement du club en Chine." Croissance graduelle "Actuellement, l’Inter est au devant de la scène en compagnie du Milan suite à l’annonce de la construction d’un nouveau stade qui, objectivement, représente aussi des intérêts commerciaux. Steven Zhang, qui est le fils du Président du Suning, est le Numéro Un du club Nerazzurro." "Lors de son entrée à l’Eca, il a déclaré être prêt à mettre sur la table sa vision globale du football. Et c’est justement cette vision qui a permis à l’Inter de grandir aussi bien, sûr et en dehors du terrain. Avec Conte, l’Inter semble être capable de se battre pour le Scudetto et la Victoire du titre en Italie augmenterait sans l’ombre d’un doute, la popularité du club sur le marché asiatique, en provoquant croissance plus qu'exponentielle." "Ce ne sera pas une chose qui se produira du jour au lendemain, mais l’Histoire enseigne que pour moderniser un club, il est utile de de proposer une approche constante et systémique." Dans ce domaine, Suning et l’Inter s’attellent au quotidien ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. En effet, selon la presse transalpine et asiatique, l’Inter pourrait parapher un contrat de 100 millions d’euros avec Hengda Hengchi. Derrière cette marque automobile écologique électrique, nous retrouvons le Colosse chinois de l’immobilier, Evergrande, qui pourrait devenir le Main Sponsor de l’Inter, soit le sponsor maillot. La semaine dernière, à l’occasion du premier match de Ligue des Champions, le propriétaire d’Evergrande, Xu Jiayin, était présent au Meazza. Ce dernier s’était également entretenu avec Jindong Zhang en personne, la veille lors d’un dîner. Le propriétaire du Suning et d’Evergrande ont échangés des discussions exploratoires avec le club leader actuellement de de Serie A. La thématique portait sur un potentiel partenariat. À présent, par le biais de cet accord, qui doit encore être confirmé, le revenu en provenance du Main Sponsor sera tout simplement exceptionnel, passant de 10 millions d'euros à 100 millions d'euros. Selon Titan Sports, le Suning Holdings Group, a déjà commencé à diffuser des publicités mettant en vedette des voitures Hengda Hengchi sur ses chaînes PPTV, ce qui laisse présager qu'un accord est imminent. L’accord actuel prévoit que Hengda Hengchi deviendra le nouveau sponsor automobile du club Nerazzurro. Il ne reste qu’à présent qu’à obtenir confirmation que la marque automobile appartenant à Evergrande remplacera bel et bien Pirelli à l’échéance de son contrat en 2021. Pourquoi changer ? L’Inter perçoit "seulement" 10,5 millions d’euros via son partenariat avec Pirelli. Un partenariat historique vu la longévité de celui-ci, qui date de 1995. Toutefois, Jindong Zhang recherche de meilleures opportunités de revenus, lui qui voit les autres grands clubs européens, signer des accords de sponsorisations toujours plus lucratif Qui plus est, le Suning et Evergrande, continuent à discuter, ensemble de futurs partenariats. Pourquoi Evergrande ? Evergrande collabore depuis 2017 avec le Suning Holdings du groupe, l’actionnaire majoritaire de l’Inter, l’actionnaire "minoritaire" étant le groupe d’investissement asiatique de la LionRock Capital. LionRock entretient également d’excellent rapports avec le Groupe présidé à la Famille Zhang, preuve en est de l’importante d’un tel propriétaire au cœur même du projet Nerazzurro Evergrande est déjà connu dans le monde du football, après l’achat de l’équipe chinoise de Super League, le Guangzhou Evergrande en 2010, actuellement dirigée par l’ancien défenseur de l’Inter, Fabio Cannavaro. Pirelli déjà sur le départ ? C’est ce qu’annonce la Repubblica, l’Inter se prépare à un changement radical pour son Main Sponsor. Le fait est que la marque Pirelli ne garanti que des standards extrêmement peu élevé, comparé aux standard européens que la Beneamata souhaite obtenir pour continuer à grandir La marque de Marco Tronchetti Provera, historique ami de la Famille Moratti, l’ancien président de l’Inter, pourrait disparaître également avant 2021, date de la fin de son contrat. Les 100 millions d’euros proposés dans l’accord avec Hengchi seront donc extrêmement bénéfique pour les comptes Nerazzurre. Pirelli pourrait également rester le Main Sponsor de l’Inter, mais pour ce faire, il ne lui resterait qu’une seule et unique solution : Proposer une offre similaire ou supérieure à celle d’Evergrande… Où passer d’un restaurant à 10M€ à un restaurant à 100M€ Le Saviez-Vous ? Alors que l’Inter performe sur ses finances, la situation semble être diamétralement opposé du côté turinois. L’effet Cristiano Ronaldo n’ayant pas répondu aux attentes. La présence du portugais pèse énormément sur les finances : Le titre de la Juventus, vendredi dernier s’est effondré à la Bourse. Il a même été suspendu après une chute de 8%. Pourtant, ce jour-là, le club bianconero avait annoncé une augmentation de capital de 300 millions d’euros sur le prochain quinquennal. Toutefois, la publication du bilan 2018-2019 a confirmé le déficit de 39,9 millions d’euros. Exlor, qui contrôle la Juve a également connu une chute de 2% de son titre. Fabio Ravezzani enfonce le clou "À présent, nous avons la confirmation définitive que l’opération CR7 a été négative pour les comptes juventines, bien plus que sur les résultats sportifs ; Pour parvenir à se rétablir, la Juve devra atteindre au moins la demi-finale de la Ligue des Champions cette saison." Un impact sur les saisons à venir ? "Pour les prochaines saisons, il faudra réaliser des investissement utiles toute en maintenant une compétitivité sportive. Cela devra passer par une augmentation des recettes et un renforcement de la structure patrimonial du club. Les dettes actuelles au net atteignent les 50%, soit 463,5 millions d’euros." N’est pas Suning qui veut! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Nous vous en avions très récemment parlé, Xu Jiayin le patron d’Evergrande, qui est également le propriétaire du Guangzhou Evergrandre, était présent à Milan durant la semaine écoulée. Après avoir dîner avec la Famille Zhang et Massimo Moratti, il a assisté le lendemain à la rencontre entre l’Inter et le Slavia. Selon le quotidien chinois Titan Sports, Evergrande travaille pour proposer comme nouveau sponsor Nerazzurro, la marque Hengchi. C'est la nouvelle marque de voiture énergétique électrique, une nouvelle ambition pour Evergrande qui travaille sur ce marché en plein essor. Un sponsor automobile pour succéder à un sponsor de pneumatique, c’est ce que l’on appelle de l’humour chinois ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Eder, ancien attaquant de l’Inter, était un soldat d’Antonio Conte lors de l’inoubliable parcours de la "plus mauvaise Squadra Azzurra" à l’Euro 2016. Attaquant chez le demi-frère Nerazzurro du Suning, l’italo-brésilien s’est livré à Sky Sport: Comment vous sentez-vous en Chine ? "Au début, j’ai fait face à quelques difficultés, mais c’est normal. À présent, je m’y sens très bien. Mes équipiers ‘ont énormément aidé et j’ai pu compter dès le début sur Alex Teixeira, ensuite sur Paletta et Miranda. Je me sens donc vraiment bien ici maintenant." Est-ce que l’Italie te manque ? "Ce pays m’a si bien accueilli, il me manque donc énormément. Mais je me suis adapté en Chine, j’ai trouvé quelques restaurants italien, je ne manque donc de rien." Comment est l’organisation en Chine ? "Ils sont très passionnés par le football, ils disposent d’une structure très bonne. Nous sommes actuellement cinquième au classement et j’estime que c’est bien. Au début j’ai rencontré Alex Teixeira et ensemble, nous avions inscrits quasiment 50 buts, je dirais donc que l’on voit les choses en grand." Comment analysez-vous l’Inter ? "Je suis très heureux pour mes équipiers et pour Conte, qui est revenu et qui a tout de suite su imposer sa personne. Il a toujours cette passion qu’il nous avait transmis à nous en Nazionale et à tous les italiens. Il s’est intégré à l’Inter et il a enseigné aux joueurs sa façon de faire. C’est l’un des meilleurs entraîneur du monde. Je suis content que l’Inter soit première, ce sera un beau combat avec la Juventus et le Napoli. Celui qui remportera le Scudetto n’aura certainement pas vingt points d’avance…" Comment Conte parvient à rentrer dans la tête des joueurs ? "Les joueurs comprennent qu’avant d’être un grand entraîneur, qu’il s’agit d’une personne sérieuse et cohérente avec tous. Puis, et c’est le plus important, tu dois toujours travailler de la même façon même si tu joues moins, sinon tu es dehors. Tout le monde l’a bien compris, c’est pour cela qu’il arrive à exploiter à 100% le potentiel des joueurs. Il est aussi très bon tactiquement, l’un dans l’autre, c’est ce qui fait la différence." Une anecdote sur Conte ? "Après le premier match à l’Euro face à la Belgique, il m’a dit : En qualification, on joue toujours bien un match et mal un autre. À présent c’est le second match, tu ne dois pas mal le jouer. C’était face à la Suède et j’ai marqué un but finalement. Il tient tout le monde à la corde, il recadrait Eder comme il recadrait Bonucci, Chiellini et Buffon. C’est une preuve de sa cohérence : il faisait tout pour le bien de l’équipe." Un retour en Italie dans le futur ? "Je pense que oui. J’y ai vécu 14 années, je m’y sens bien et ma famille se sent italienne. Si j’ai la possibilité, j’y reviendrais. Lors du dernier mercato, des équipes sont venu me chercher, mais rien n’avait changé finalement, car je me sentais bien en Chine. Nous verrons pour le futur, mais cette possibilité existe." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Nous vous en avions parlé, Xu Jiayin était présent lors du repas entre la Famille Zhang et Massimo Moratti. Une décision a été prise et celle-fi a fait le tour du monde, en premier lieu parmi les médias chinois : Très prochainement, Evergrande devrait annoncer ou être annoncé comme futur Main Sponsor de l’Inter, en lieu et place de Pirelli. Cette entrée au sein du Club Nerazzurro devrait débuter dès 2021, à l’expiration du contrat liant la Benamata à la marque de pneumatique. La confirmation de la présence du numéro un du Guangzhou Evergrande au Meazza pour assister à Inter-Slavia démontre, plus que jamais, de l’intérêt du Colosse de l’immobilier chinois. Cette situation sera extrêmement bénéfique dans le futur. Surtout que le Groupe de Xu Jiayin est le second dans le domaine du Real Estate en Chine. Le procédé de Jindong Zhang fonctionne à merveille, lui qui parvient à convaincre les investisseurs chinois qui souhaitent percer en Europe, d’exporter leur marque sur le continent, en débutant par l’Italie et plus précisément l’Inter. Il va de soit que l’Inter est à un carrefour historique, vu les faibles revenus que propose le Pirelli de Tronchetti, lui pour qui tout roulait depuis 20 ans, renforcé par le lien qui le liait à Massimo Moratti. Evergrande déjà actif ? En effet, le futur Main Sponsor de l’Inter, comprenez le sponsor maillot, pourrait déjà collaborer avec l’Inter, d’une façon différente, en faisant pour l’heure une entrée soft dans le monde Nerazzurro. Le tout en patientant son entrée retentissante de 2021. Selon la Gazzetta Dello Sport "Qui sait si Evergrande ne pourrait pas intervenir dans la thématique du nouveau stade, un dossier dont Jindong Zhang connait chaque étape d’avancée." Le Saviez-Vous ? En 2017, Xu Jiayin et Zhang Jindong ont procédé à un accord de coopération stratégique pour leurs deux groupes. L’annonce de ce partenariat fu tellement retentissaant qu’elle fut l’objet d’une thématique par la CCTV ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. L'information émane de l'Ansa: Le Président du Suning Holdings Group, Jindong Zhang, est attendu dès aujourd'hui à Milan, pour assister au début de son Inter en Ligue des Champions, ce mardi soir. Selon l'Ansa, l'agenda de Jindong prévoit une visite ce lundi du Suning Training Center d'Appiano Gentile où il rencontrera son fils, Steven Zhang, qui n'est nul autre que le président de l'Inter. S'en suivra une visite avec Antonio Conte, le staff technique, la Direction du Club et l'équipe. Mardi, le propriétaire de l'Inter se rendra au nouveau siège interiste situé au Viale Della Liberazione avant de se déplacer en début de soirée au Meazza pour assister au premier match de Ligue des Champions. "Le déplacement à Milan du fondateur du Suning, à qui appartient l'Inter, est un témoignage de l'intérêt du Groupe qui évalue de nouvelles opportunités de collaborations avec les plus grandes marques italiennes et européenne. Dans ce scénario, l'Inter et le Calcio représentent un pont idéal au Suning pour se rapprocher du marché et de la culture occidentale. De la même façon, le Colosse chinois permet à l'Inter de voir sa marque grandir en Orient, tout en favorisant le football en Chine." "La rencontre de Jindong Zhang avec l'équipe et son Management représente une nouvelle démonstration de rapprochement, d'un soutien continu avec la Famille Zhang et le Groupe Suning envers le Club. L'objectif est de replacer l'Inter dans l'élite mondiale du football." "Le positionnement du Club au niveau international a récemment été renforcé par la nomination du Président de l'Inter, Steven Zhang dans l'Executive Board de l'Eca." Reste à savoir si Jindong Zhang poussera la chansonnette ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Le Corriere Dello Sport a confirmé l’arrivée de Jindong Zhang, le propriétaire du Suning et de l’Inter, en Italie.. Le numéro un du Colosse chinois profitera de ce déplacement en Italie pour des impératifs Nerazzurre mais pas que... "Ce lundi et demain, Jindong Zhang débarquera à l’improviste dans "son" Milan, en vue de rallier l’Inter qui, depuis sa victoire face à l’Udinese est temporairement en tête de la Serie A. Celle-ci va débuter la prestigieuse Ligue des Champions en accueillant les Tchèques du Slavia Prague." Beaucoup de sport donc, mas pas uniquement, vu que le fondateur et numéro un du Colosse Suning débarquera au Meazza avec un paquet de sponsors chinois. Ses bonnes relations avec Alibaba et Jack Ma sont d'ailleurs bien connues. De plus, la recherche de partenaire italien et européen, pour son propre marché interne est un objectif du groupe Suning, lui qui entreprend sans mystère son arrivée en Italie, comme propriétaire de l’Inter. L'Inter, ce pont entre l’Italie, l’Europe et la Chine Telle est la signification, la déclaration de son fils Steven sur l’Inter, dont il est le Président, depuis quasi une année. Lui qui a sa résidence principale à Milan. “Jindong Zhang ne pourra pas rester en poste qu’à Appiano Gentile, rebaptisé Suning Training Center, mais il y rencontrera tout de même son fils Steven, rentré depuis peu dans le Board de l’Eca. Il reverra Antonio Conte, la Direction Nerazzurra et l’équipe qu’il avait déjà accueilli pour un repas à Nankin, en juillet dernier, à l’occasion de la tournée asiatique." "Ce lundi, Jindong est donc resté quelques heures, avant de repartir vers son hôtel et de dîner en privé avec Zanetti, Marotta et Antonello et l'ancien propriétaire de l'Inter, Moratti." " Ce matin, il se rendra au Siège du Club et en fin d'après-midi, il se rendra au Meazza, accompagné de dirigeants d'importantes sociétés chinoises susceptibles de devenir des partenaires de l'Inter. Il retournera en Chine immédiatement après Inter-Slavia" "Il a bien sur de quoi être confiant en la victoire et espérer une longue route en Ligue des Champions. : Le but avoué étant de ramener l’Inter sur le toit de l’Europe, après un dernier millésime bien pale pour les italiens." Un élément fondamental pour le Mastondonte qu’est le Suning, lui qui souhaite ériger également un nouveau pont vers cette direction. Le Saviez-Vous ? La visite du Chairman à Milan pourrait également être lié aux intérêt du Suning International envers la Milano Fashion Week, de Milan qui débutera à proprement parler demain. L'Inter s'est offert le Scalp de la Juventus en Serie A. En effet, en prenant la tête du championnat cette semaine, l'Inter met un terme a la Streak turinoise. La Vieille Dame occupant la première place, de façon continue, depuis la 26ème journée de la saison 2017/2018! Xu Jiayin, le patron du Colosse Evergrande, qui entretient d'excellents rapports avec la Famille Zhang, était présent lors du repas entre la Famille Zhang et l'Inter... Est-ce un signe vers une future collaboration ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Au terme du repas où il était invité par Jindong Zhang, Massimo Moratti s'est livré à Fcinternews.it "Ce repas était très intéressant, ils sont très gentils, aussi bien le père que Steven. Cela me touche énormément, cela me fait plaisir, je suis fier de cette situation." Souhaitez-vous revenir ? "Ils sont très gentil dans la façon de me tenir informé de tout ce qu'ils font, pour moi c'est comme si j'étais toujours présent." L'Inter de Conte ? "Je suis très impressionné par Sensi et par Conte, je crois qu'il y a les bases pour faire de très bonnes choses." A qui me fait penser Conte ? "C'est difficile de faire des comparaisons, mais il est très bon aussi lorsqu'il parle, il a l'état d'esprit qu'il faut pour tenir l'équipe. Il est doué dans son métier et c'est l'aspect le plus important." Sensi ? "Je crois que personne ne s'attendait à ce qu'il soit aussi fort, il apporte de la vitesse d'un certain type dans l'équipe, un peu comme Sneijder à l'époque, qui avait changé les mécanismes de l'équipe." Le Derby ? "Du Derby, je ne préfère ne rien dire...il sourit" Appréciez-vous ce lien qui lie la Famille Zhang à la Famille Moratti ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. A la veille du début de son Inter en Ligue des Champions, Antonio Conte s’est livré à l’Uefa: "J’ai été convaincu par le sérieux du projet, de la propriété qui est sérieuse et puissante, j’ai l’envie de faire de belles choses comme je l’ai déjà fait sur d’autres terrain. C’est inévitable qu’il faudra un peu de temps, il ne faut pas oublier que l’Inter n’a plus rien gagné depuis 9 ans. Mais nous avons débuté un bon parcours fait de travail, de personne sérieuse qui partage mon idée et qui la mette en avant." Quels sont vos objectifs en UEFA Champions League? "Je veux rendre fier nos tifosi, jouer un football qui les enthousiasme et auquel ils peuvent s’identifier. Fixer des objectifs est difficile, nous verrons les choses qui se dresseront sur notre route. L’important est de ne pas avoir de regret et de savoir que nous avons tout donné, à 110%." Quelle est l’importance de l’ UEFA Champions League pour un club? Êtes-vous candidat au titre ? "Je l’ai gagné. J’ai joué quatre finales pour trois perdues, je connais donc ses sensations. Je sais comment il est dur de la gagner et combien il est dur de la perdre en finale. Je n’aime pas parler de chance, mais c’est le genre de compétition où elle y a sa place, ou tu peux y entrer ou sortir après que le ballot ait heurté un poteau, cela peut te changer une saison. Il y a tant de facteur à prendre en considération : L’état de forme, les suspensions, le calendrier, mais c’est normal, car nous parlons de la compétition la plus importante." Le tirage au sort vous a offert Barcelone. Que signifie l’affrontement face aux catalans en UEFA Champions League? "Ce sera un match fascinant, celui qui t’offre la motivation a donner ton maximum. Je crois qu’eux aussi sont fier d’avoir tiré l’Inter. Nous avons commencé un parcours et nous voulons le terminer de la meilleure façon possible. Affronter les grandes équipes en Ligue des Champions est la meilleure façon pour grandir, pour comprendre ce qu’il te manque pour être au top." La saison a déjà bien commencé avec une série de victoire. Vous attendiez-vous a un début aussi positif ? "Je suis une personne avec les pieds bien sur terre. Bien débuter est positif, mais nous devons savoir faire face aux difficultés qui se présenterons à nous. Nous sommes la dernière équipe a avoir gagné le trophée et probablement que Godin sera tout comme nous déterminé pour atteindre un objectif important." "Nous voulons rendre les tifosi heureux." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Avec l’arrivée de Cristiano Biraghi, l’Inter peut aligner une équipe 100% italienne sur le terrain. Pour retrouver trace d’une pareille situation, il y a lieu de remonter à la saison 1998-1999, lorsque l’Inter disposait dans son équipe des joueurs suivants : Pagliuca; Bergomi, Colonnese, Fresi, Galante, Milanese; Moriero, Pirlo, Di Biagio; Baggio, Ventola 20 ans plus tard, il a été décidé d’un commun accord entre la Direction et l’entraîneur de miser de façon importante sur les talents italiens, au nom du sens de l’appartenance et de la connaissance d’un championnat aussi difficile que celui de la Serie A. Avec le retour à la maison de Cristiano, Antonio Conte, qui a été le Sélectionneur National de la Squadra Azzurra peut se targuer d’aligner une équipe potentiellement italienne Une Inter-Nazionale où l’on y retrouve de la sagesse, la fougue de la jeunesse, de l’expérience, mais surtout du talent. Validez-vous l’Italianisation promise par le Suning ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Au cours de son éditorial pour TMW, Fabrizio Biasin s’est livré sur l’intronisation de Steven Zhang, le Président de l’Inter, au sein de l’ECA. "La tentative de Zhang d’arriver au Palazzo décrédibilise ceux qui n’avaient jamais vu d’un bon œil la propriété du chinoise. Les personnalités du Suning, à bien y regarder, ont des intentions très sérieuses. Suning l’a fait comprendre, en son temps, en mettant un terme à un hémorragique bilan tout en recrutant le meilleur des meilleurs des dirigeants du milieu, Marotta, en blindant l’un des meilleurs entraîneurs du monde, Antonio Conte, qui est le coach le mieux payé de la Serie A." "Conte, de son côté, a vu quasiment l’intégralité de ses demandes sur le mercato satisfaites. À tel point que nous vivions actuellement une transition par rapport aux changements du passé. Zhang Junior démontre à présent qu’il est prêt pour réaliser ce grand saut, en ayant dans son viseur le collègue Bianconero Agnelli, qui est détenteur des huit derniers Scudetti." Est-ce qu’il s’agit d’une tentative d’intimidation à la sauce chinoise ? "Peut -être, mais le fait est qu’en Chine, il a été compris que si l’on veut faire face au plus fort, il est essentiel de tenter de se comporter comme eux au même niveau. Avec des outils similaires, et, le cas échéant, en faisant appel à la même équipe." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. L’équipe, les infrastructures, mais pas que… La révolution entamée par les Zhang passera aussi par les sponsors. Comme nous le confirme Calcio&Finanza qui relaye la Gazzetta Dello Sport, le club Nerazzurro va s'attarder à la question des sponsors. Le dernier arrivé est Lenovo. Celui-ci est d’ailleurs repris dans le dos des maillots d'entrainement. Deux sponsors ont quitté l’Inter : Full Share Holding Limited et Lvmama. Place à présent aux sponsors maillot Le partenariat entre Nike et l’Inter, débuté en 1998/1999 fait actuellement l’objet d’un contrat qui arrivera à échéance le 30 juin 2024. Lors de la saison 2018/2019, celui-ci a versé à l'Inter 10 millions d’euros, en augmentation si l’on se base sur les 4,25 millions d’euros reçus pour la saison 2017/2018 suite à la non-qualification sur plusieurs saisons, en Ligue des Champions. La somme fixe était de 3,57 millions d’euros, soit très éloigné des grands d’Europe Ce discours est également valide pour Pirelli qui est partenaire de l’Inter depuis la saison 1995/1996 et qui verra son contrat prendre fin en 2021. Grâce à son retour en Ligue des Champions, la marque de pneumatique versera à l’Inter 19,1 millions d’euros bonus compris, en augmentation comparé au 16,3 millions d’euros de la saison 2017/2018. De façon globale, les deux principaux sponsors de l’Inter verseront donc 29,1 millions d’euros, une augmentation par rapport aux 20,5 millions d’euros de la saison 2017/2018. Le meilleur encaissement remonte à la saison 2015/2016 avec 30,2 millions d’euros grâce au renouvellement du contrat avec Pirelli en mars 2016. Cette prolongation a eu une incidence sur la thématique du sponsor de manche, un autre thème qui tient à cœur l’Inter depuis des mois. En effet, lors de l’ultime prolongation en 2016, l’Inter avait accordé un accord d’exclusivité sur les maillots. Dans ce contrat, il n’existe aucune possibilité de disposer d’un second sponsor maillot, vu que cette opportunité n’existait pas à l’époque. Erick Thohir avait d’ailleurs confirmé que Pirelli resterait seul sponsor lors de la conférence découlant de cette prolongation de contrat. Cet accord avait toutefois permis de placer sur le maillot la marque Driver, qui appartient au Groupe Pirelli, sur le dos du maillot Seriez-vous partant pour une révolution totale du maillot en disant "Ciao à Pirelli et à Nike" ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Intervenu à Radio Punto Nuovo, l'ancien Président de la Juventus Giovanni Cobolli Gigli, a attaqué en frontal la Direction actuelle de la Vieille Dame. Pour se faire, il s'est basé sur une comparaison entre le Mercato Nerazzurro et le Mercato Bianconero. "Je pense que le problème découle d'une mauvaise campagne de recrutements et de ventes, réalisée par Paratici. Marotta n'aurait jamais agi de la sorte. Mandzukic et Emre Can n'aurait pas dû se retrouver exclu (de la liste pour la Champion's). Dybala a été inséré car il n'est pas parvenu à le vendre." "Paratici et Andrea Agnelli se sont plantés, le second car il a laissé au premier une trop grande marge de manœuvre. Les joueurs savent que s'ils font de bonnes prestations, ils pourront trouver un nouveau point de chute, déjà en janvier, et peut-être plus prestigieux." "Il est clair que l'excès paye et cette situation leur est imputable. Lukaku est très espiègle. Marotta est parvenu à régler le cas Icardi, car il sait comment s'y prendre, Paratici non." Un nouveau Zèbre converti ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. L’Inter, au cours de ces douze derniers mois, a profondément changé d'apparence. De nouveaux visages, un nouveau projet, avec l’idée de renouer avec la victoire depuis le Triplé historique de 2010. Les joueurs symboliques de notre passé récent sont partis : Icardi, Perisic, Nainggolan. Mais ce n’est pas tout, un nouvel entraîneur, Antonio Conte, a pris les commandes, une nouvelle politique économique a été mise en place, un nouveau Siège a été défini et….un adieu à la Pazza Inter a été programmé. Voici l’analyse de la Gazzetta Dello Sport "Une nouvelle saison, plus rien de la précédente n’est resté, même pas l’hymne du club : le changement le plus retentissant, vu sous nos propres yeux, reste la renonciation aux trois stars désignées. Le Capitaine et meilleur buteur du Club y compris. Les départs du Ninja, du Terrible et de Maurito composent les derniers pas vers une révolution qui est la conséquence d’un processus élaboré par le Président Zhang, avec l’engagement, en qualité d’Administrateur-Délégué, de la section sportive de Giuseppe Marotta." "Les cas, les paris, la fin de saison du dernier championnat, ont mis un coup d’accélération aux changements de programme à apporter au niveau sportif. En effet, la mutation du Club avait déjà débuté bien auparavant, avec l’intronisation officielle de Steven Zhang au pouvoir." "Le changement de Siège, avec la scénographie des locaux de la Viale Della Liberazione a été programmé depuis longtemps. Les autres nouveautés ont décollé après le 26 octobre, date où Zhang Junior a repris les rennes. Dans un espace-temps de 6 mois, la gouvernance du Club a mué avec la présence d’un duo au poste d’Administrateur-Délégué et les "pleins pouvoirs" octroyés à Marotta. Le tout sans oublier l’arrivée d’un nouvel actionnaire minoritaire (LionRock Capital) plus "cohérent" pour reprendre les actions en possession d’Erick Thohir, ce qui a modifié le Conseil d’Administration." "Il y a également eu la naissance officielle de l’Inter Femminile, qui a été promue en Serie A. Le chemin emprunté a permis également de créer une vraie et propre Media House qui est capable, de façon autonome, de promouvoir la marque." "Lors du repas de Noël, Zhang avait imaginé une Inter qui écraserait tout le monde. Si sur le terrain cela ne s’est pas vu, au printemps dernier et à la demande pressante de Giuseppe Marotta, un effort financier a été réalisé auprès du propriétaire, soit le Père de Steven, pour arriver à recruter Antonio Conte. Le retour de Gabriele Oriali et la campagne de recrutement de cet été, plus de 150 millions de dépensés, le tout sans avoir été perturbé par les joueurs en sortie." Quelles seront les prochaines étapes d’un club qui veut se positionner dans l’Elite mondiale ? "Sur le mercato 2020, on peut supposer un assaut pour Federico Chiesa : jeune et Italien, il respecte la ligne de conduite proposée par le club." "Toutefois, les prochaines révolutions devraient avoir lieu au niveau du sponsor principal et des infrastructures. A Appiano Gentile, des travaux estimés à 6 millions d’euros sont en cours pour l’élaboration d’un nouvel édifice qui accueillera les joueurs. Celui-ci devrait déjà être opérationnel en avril." "En ce qui concerne le nouveau Meazza, le discours est objectivement plus complexe, à long terme, il pourra s’avérer potentiellement décisif en vue du saut de qualité d’un bilan financier qui continue à croître sous le projet de l’auto-financement cher au Suning et à l’Uefa." "Lors de ces 12 derniers mois, des sponsors "locaux" et "globaux" sont arrivés, l’ultime étant Lenovo, mais la phase la plus importante aura lieu sur les Main Sponsor, soit les sponsors que l’on retrouve sur le maillot. Si le contrat avec Nike reste encore long, jusqu’en 2024, celui-ci propose des standards non seulement éloignés des Grands d’Europe, mais également de la Juve." "Le partenariat avec Pirelli est Historique, mais les 19 millions d’euros, bonus compris, qui arriveront suite à la saison 2018-2019 sont bien loin du standard exigé par le Suning : 50 millions d’euros. Le contrat qui lie Pirelli à l’Inter expire en 2021. Pour l’heure, un travail est réalisé pour insérer un sponsor sur la manche du maillot." Pour augmenter des recettes, il faut qu’il y ait des résultats. Pour qu’il ait des résultats, il faut qu’il y ait des ressources financières… la Révolution a été lancée en se basant sur cette information... Que pensez-vous de la Présidence de Steven Zhang ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. À travers un communiqué officiel, l’Inter a annoncé le lancement des travaux de modernisation de son centre d’entrainement d’Appiano Gentile. “Les travaux de modernisation du Suning Training Center d’Appiano Gentile sont lancés. La structure est au centre du programme de rénovation qui, au début de l’été 2020, verra les nouveaux objectifs, avec des standards toujours plus élevés atteints. Qu’il s’agisse de l’environnement des performances sportives, qu’en ce qui concerne les infrastructures de soutien et les aires de travail destinées au staff." "Les infrastructures réalisées seront d’une absolue excellence technologique, d’innovation et d’efficacité. Le tout tournera autour des terrains de football et qui seront réalisés avec une vision futuriste, visant la valorisation des performances des athlètes et une tutelle de l’environnement. La structure entière est pensée pour permettre aux joueurs de s’exprimer au mieux lors des phases d’entraînements et de préparation, en se concentrant sur l’optimisation des performances athlétiques et techniques, dans un environnement stimulant, confortable, en proposant un style essentiel dans le respect des valeurs du club et en absolu harmonie avec le parc environnant." "La première intervention concernera la réalisation d’un nouvel édifice qui accueillera les chambres des joueurs de l’équipe-première, un coin restauration leur sera dédié et d’autres espaces seront à la disposition du staff et de la direction. Dans le courant de l’été 2020, les espaces actuels du club house seront restructurés et au début de la saison 2020-2021, les ultimes travaux définitifs de modernisation du Suning Training Center auront lieu." COIMA IMAGE "La structure projetée par la "COIMA Image per il Club", grâce à un système de construction hautement préfabriqué dispose d’une ligne breveté WoodBeton. Elle se distinguera par la soutenabilité qui permet de ne pas renoncer à un design moderne, technologique et respectueux du territoire. Le tout avec l’objectif de créer un environnement toujours plus en phase avec l’activité sportive, en proposant des standards de qualités plus élevées" "Les travaux qui ont été interrompus au retour de la pré-saison asiatique, afin que l'équipe puisse se préparer au mieux à la nouvelle saison à venir, reprendront en septembre. Dans les mois qui suivront, les activités de restructurations n’interféreront en rien les entraînements quotidiens de l’équipe qui continuera à se présenter de façon régulière au Centro Sportivo Suning”. Déclaration d’Alessandro Antonello…. "L’Inter s’est engagée dans la modernisation de ses infrastructures de propriétés. Depuis l’inauguration du nouveau siège, nos investissements sont dirigés vers la restructurations du Suning Training Center. Nous réaliserons une structure d’excellences sportives, en étant à l’avant-garde de la technologie dans l’absolu." ...et de Beppe Marotta "La restructuration de notre centre sportif est un acte fondamental dans notre processus de croissance, envoyé avec force et décision depuis l’entrée du groupe Suning à la tête de l’Inter." "Le centre sportif d’Appiano Gentile représente le cœur puissant de notre équipe, il doit devenir encore plus important, en disposant d’instruments à travers lesquelles nous pouvons porter aux maximum les performances sportifs de nos joueurs et de tout le staff qui soutient l’équipe première." "Il doit être le noyaux dans lequel l’état d’esprit unira nos athlètes à former un bloc fort et cohérent, dont l’objectif sera de parvenir à remporter chaque match que nous aurons à disputer. Pour toutes ces raisons, des modifications ont déjà eu lieux et celles qui sont à venir revêtissent une importance absolument stratégique pour nous." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Il Sole 24 a braqué ses micros sur le canadien Tom Pitts et le chinois Daniel Tseung, qui détiennent 31% du club via LionRock Capital. Les deux se trouvaient à Londres pour la rencontre face à Tottenham et en ont profité pour éclaircir leur stratégie. Tom Pitts : "LionRock souhaite construire un empire sportif et commercial autour de l'Inter. Nous avons ciblé des petites et moyennes entreprises du secteur, principalement dans le domaine vestimentaire, sportif et nutritionnel. Des marques intéressantes, de taille familiale et en bonne santé qui ne sont guère présentes en Chine. Nous les accompagnerons dans leur développement." En Chine LionRock compte parmi ses principaux investisseurs la marque Li Ning, fondée par l'ancien champion olympique éponyme. Elle compte 7.000 magasins donc les synergies sont potentiellement immenses. Tom Pitts : "Le football, et plus généralement le sport, reste une passion. Nous voulons la transformer en business, pour que les fans dépensent pour celle-ci." Le Suning reste cependant le principal décisionnaire, Tseung et Pitts possèdent chacun un siège au conseil : Daniel Tseung : "Avant d'accepter la proposition nous avons beaucoup discuté. Cela nous convient et la gouvernance fonctionne très bien. La question de l'augmentation du chiffre d'affaires et du nouveau stade est crucial. Dans le football actuel il y a une corrélation directe entre les revenus et le succès. Les plus performants sont ceux qui engendrent le plus. Donc pour en faire partie il faut toujours augmenter le CA. Le nouveau stade nous y aidera. La reconstruction du Meazza revient depuis vingt ans... C'est une enceinte célèbre dans le monde entier, un monument du foot, mais à ce jour il n'est plus suffisant. Il est trop vieux et délabré." Sur ce sujet ils se disent "confiants" sur un accord avec la municipalité. Ils ne se seraient certainement pas engagés il y peu sans garanties précises sur le projet... ®gladis32 - internazionale.fr
  18. Nous vous en avions parlé peu avant l’été. Si certains tifosi étaient sceptiques, force est de constater que le Suning a tenu sa parole d'investir dans une enveloppe mercato avoisinant les 200 millions d’euros. Voici ce que nous révèle la Gazzetta Dello Sport "172,5 millions d’euros, le tout sans compter les 22 millions que demande la Roma pour Edin Dzeko. Nous sommes devant un nouveau record, époque Moratti inclus. Il s’agit de la session de mercato la plus importante de l’histoire de l’Inter. "Il est évident que le prix des joueurs a explosé ces derniers temps, mais le coup d'accélérateur est bien présent. L’Inter a des dimensions aussi européennes : le Club du Suning n’a pas seulement dépensé plus que la "fugitive" Juventus, mais elle a également réalisé un mercato bien plus important que les clubs de Premier League." "Les plus proches, qui tournent autour de 160 millions d’euros, sont les deux clubs de Manchester. Mis à part les exceptions espagnoles qui sont hors-catégories à savoir le Real, Barcelone et l’Atletico, qui a pû compter sur la vente monstrueuse de Griezmann." "Cet été, l’Inter a donc tourné à 200 à l’heure afin de se rapprocher également des plus grandes écuries européennes. Le décompte est facile: 21 millions pour Lazaro 72 millions pour Sensi, Barella 4,5 millions pour Agoumé 75 millions pour Lukaku" "Cette somme de 172,5 millions d’euros a été diluée entre prêt avec obligations, bonus liés à des objectifs personnels ou d’équipe et tranches sur plusieurs années. Le club est donc parvenu à faire face aux règles imposées par le Fair-Play-Financier via la philosophie de l’auto-financement qui reste la ligne de conduite dure et à long terme du propriétaire." Si le mercato en entrée est important, les ventes sont pour l’heure limitées : Pinamonti, Karamoh, Puscas et Vanheusden, et quelques affaires mineures en vue d’une optimale plus-value." "Il ne manque plus que les dernières pièces de la mosaïque dont Edin Dzeko pour qui la Roma de Petrachi demande 22 millions d’euros plus 2 de bonus. La demande aurait pu passer sous la barre des 20 millions d’euros en cas d’insertion d’une contre-partie technique, comprenez Esposito." "L’Inter a toutefois refusé d’insérer Esposito et la deadline est fixée au 15 août, passé ce délai, la Roma retirera le bosniaque du Mercato." Reste à présent à voir la tête du Directeur Sportif de la future tête de série en Ligue des Champions, qui trouvera face à lui, une Inter taillée sur mesure pour Conte ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. "Je suis très heureux d’être Ici, merci de votre accueil, Forza Inter." C’est avec ce message que Romelu Lukaku s’est présenté au monde interiste après avoir effectué toutes les démarches bureaucratiques et la traditionnelle visite médicale. « J’ai choisi l’Inter pour son projet. L’Inter est allé dans la bonne direction et j’avais besoin d’un nouveau défi. Je veux aider cette équipe à réaliser quelque chose d’important. J’aiderai l’équipe avec mon engagement et ma volonté de bien faire. Je garde les pieds sur terre et j’espère parvenir à de grands résultats en fin de saison." Conte ? "Il a été très important dans mon choix, c’est le meilleur entraîneur du Monde. Il parvient à améliorer ses joueurs. Sa carrière parle pour lui. Je veux remercier le Président Steven Zhang et le Ceo Beppe Marotta pour la confaince qui m'est accordée. Je suis si fier d’être à l’Inter" Un message pour les tifosi ? ‘L’Inter n’est pas pour tout le monde, Forza Inter." Le saviez-vous ? Le Numéro 9... Lukaku le souhaitait, Conte en rêvait, l’Inter les a contentés. Lukaku a vu sa demande acceptée par la Direction Nerazzurra, il portera donc le numéro 9 Nerazzurro qui appartenait la saison dernière à Mauro Icardi. L'argentin étant déjà informé depuis des semaines de cette intention. Motivé, Romelu après avoir salué les tifosi, s’est présenté à Appiano Gentile où il s’est immédiatement mis à disposition d’Antonio Conte. Michael Verschuren a confirmé que Manchester United était au courant que Romelu s’entrainait avec l’U-18 des Mauve et Blanc "Je connais bien leur président. Si Romelu n’aurait pas été autorisé à s’entrainer ici, il m’aurait suffit d’un simple appel et dans les trois minutes, son entrainement aurait été interrompu." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Interviewé par l’agence chinoise Xinhua, Alessandro Antonello, l’Administrateur-Délégué de l’Inter est revenu sur l’expérience asiatique Nerazzurra en tenant à remercier les tifosi présents en Chine: "Nous sommes fier d’être le club italien disposant de la meilleure base de fans sur les réseaux sociaux et médias chinois. Notre objectif est de faire du mercato chinois un des piliers du développement du club, en établissant des liens plus ou moins étroits avec les jeunes supporters. Nous souhaitons étendre notre coopération à travers les communautés locales en soutenant la croissance du football à travers l’Inter Academy. " Le rôle crucial du Suning à l’Inter "Suning a apporté des changements positifs à l’Inter, sur et hors du terrain, en aidant le club à rejoindre de nouveaux et stimulants objectifs. Avec l’ajout de Beppe Marotta et Antonio Conte, et les recrues apportées à l’équipe, Suning continue à prouver l’importance que revêt l’Inter, au sein même de la stratégie du groupe. D’un point de vue commercial, Suning espère que le club pourra renforcer la marque au niveau international et étendre son réseau global de tifosi." Objectif principal de l’Inter "L’objectif principal du club est de continuer à s’améliorer pour réduire l’écart avec les principales réalités européennes. Nous devrons réduire l’écart avec les autres concurrents en Serie A. En Europe, notre objectif sera de continuer à se qualifier pour la Ligue des Champions et améliorer nos prestations en cherchant à aller le plus loin possible dans la compétition." "Pour atteindre cet objectif, le club s’est fixé des projets à moyen/long terme, comme le transfert dans un nouveau siège, la modernisation d’Appiano Gentile et surtout l’investissement dans un nouveau stade" "La vision et le soutien du Suning sont la garantie d’un développement régulier pour tous les projets, pour le club qui grandi avec l’objectif de redevenir un Grand d’Europe." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Est-ce dû au retour de Steven Zhang à Milan ? Quoiqu’il en soit, le fils de Jindong Zhang, patron du Suning, le propriétaire de l’Inter est revenu de Chine avec de très belles et importantes intentions. Outre Romelu Lukaku, l’Inter compte bien marquer le coup lors de ce mercato estival : Edin Dzeko Puscas cédé pour 8,5 millions d’euros, la Direction Interiste a rencontré Silvano Martina, l’agent de Dzeko. Marotta lui a expliqué que le rush final aura lieu la semaine prochaine. De son côté Edin Dzeko a informé la Roma qu’il souhaite être vendu à l'Inter. Paulo Dybala La Joya a refusé l’offre des Spurs qui ne proposaient que 8 millions d’euros alors que lui en demandait 10. La Juve, si elle voit Paris également se défiler, n’aura d’autre choix que de négocier avec l’Inter en vue de l’échange avec Mauro Icardi. Dybala a également informé la Juventus qu’il n’accepterait de traiter qu’avec Paris et l’Inter. Le saviez-vous ? Antonio Conte aura passé une nuit blanche. En effet, dans l’attente de l’arrivée de Lukaku, Antonio a été aperçu cette nuit à l'entrée d'un restaurant, en compagnie de la Direction Interiste qui s’est refusée à tout commentaire sur l’arrivée certaine de Lukaku. Seul Beppe Marotta a esquissé un sourire ‘victorieux’. Selon Fcinter1908.it, durant ces derniers jours, Beppe Marotta a été aperçu entrain de rentrer dans un restaurant où se trouvait Fabio Paratici. Les deux dirigeants ne se sont pas adressés la parole. Une fois le Beppe installé, Paratici a rapidement quitté les lieux. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. En effet, pour Mauro Icardi, il est à présent lieu de s’inquiéter, le Suning étant bien décidé à mettre tout en œuvre pour faire resplendir de plus belle son Inter. Le recrutement à venir de Romelu Lukaku, sans vendre Mauro Icardi, tout en offrant à Conte l’attaquant qu’il rêve, est une très grande démonstration de force. Un scénario impensable, il y a encore quelques mois Prenant exemple sur le recrutement de Cristiano Ronaldo par la Juventus, le propriétaire interiste a également décidé d’avaliser cette transaction, en la remboursant par le biais de nombreuses plus-values dans les mois à venir. Ce recrutement représenterait à nouveau une belle et personnelle humiliation pour Icardi qui se retrouverait relégué en ultime position. Voici l’analyse du Corriere Dello Sport: "Alors que l’équipe se présentera prochainement à Nankin. Une prise de décision pourrait changer le mercato de l’Inter : L’acquisition de Lukaku sans compter sur la vente d’Icardi. On parle ici d’un investissement sans couverture. Il y aura lieu de s’en préoccuper bien plus tard, et de pouvoir préparer un retour sur investissement soit pour la fin du mercato estival, pour la session hivernale à venir, ou bien en juin 2020." Pour résumer, il s’agit-là d’un risque calculé, un risque pris par la Juventus lorsqu’elle est parvenue à signer Cristiano Ronaldo. La montage de plus-value a été réalisée par la suite. Ce même procédé est d’ailleurs employé pour De Ligt. Toutefois, une transaction de ce type doit impérativement être avalisée par le propriétaire du club. Durant une longue période, ce scénario semblait compliqué, aucunement suggéré voir contemplé, mais la volonté de satisfaire Conte, avec un changement de cap n’était pas à exclure. Lukaku est plus motivé que jamais, sera-t-il la révélation de la saison ? Le Saviez-Vous ? Alors qu’il a été écarté du projet Interiste, qu’il a été invité à retrouver une condition physique digne de ce nom, que l’équipe est partie pour Singapour en vue de disputer l’International Champions Cup, Mauro Icardi a décidé de se la couler douce avec le premier fils de Maxi Lopez, Valentino. A l’heure des réseaux sociaux, nul doute que ce comportement "très professionnel" ravira l’Inter et l’équipe partie vers la Chine. Icardi ou comment foutre en l’air une carrière qui était promise à un grand avenir… ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Steven Zhang l’a confirmé au cours d’une longue interview, l’Inter ne compte pas faire machine arrière concernant Mauro Icardi, destiné plus que jamais à quitter le Club. Si certaines écuries souhaitent s’offrir l’argentin au rabais, Suning est sorti de l’ombre. Un départ à la Lukaku Comme le révèle le Corriere Dello Sport, Suning est monté sur le terrain et a sorti ses muscles en confirmant une fois pour toute la valeur de vente du joueur : 80 millions d’euros. "Si Dybala n’est pas réaliste, Alors, la valeur du joueur sera de 80 millions d’euros. Détail important, la Juve n’a pas l’intention de verser une telle somme sur les comptes de l’Inter." Cette somme est connue par tous, dont le Napoli de De Laurentiis. Giuntoli et Wanda Nara doivent encore trouver comment s’accorder. Pourquoi une telle somme ? Suning, à juste titre, a indiqué qu’il ne compte octroyer aucune ristourne aux prétendants. Vu que Manchester United demande 85 millions d’euros en restant campés sur ses positions, Suning fera et fait déjà de même avec Mauro Icardi. S’il n’est pas possible de recruter le Diable Rouge actuellement pour une telle somme, pour le Suning, il serait également peu intéressant d’octroyer une réduction aux courtisans de Mauro. De plus, le Suning ne compte pas devoir acheter au prix fort, au risque de s’évanouir tout en devant accepter les conditions des autres. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Steven Zhang, le président de l’Inter, s’est livré dans une longue interview pour le compte du Corriere Della Sera. Voici les déclarations du plus jeune Président de l’Histoire de l’Inter : "Oui, vous le soulignez, mais je n’y pense pas trop. L’âge ne doit pas être un désavantage bien au contraire. Cela veut dire que l’on dispose de plus d’énergie, de temps pour apprendre, s’améliorer, pour changer quelque chose qui dans l’industrie du football manque." "Si l’on pense à d’autres secteurs en Chine ou aux États-Unis, les personnes qui ont mon âge son milliardaire : Des personnalités comme Mark Zuckerberg ou Elon Musk ont débuté plus jeune que moi, mon père au même âge que moi. Qui sait, c’est peu- être une des raisons expliquant que l’industrie du football ne parvient pas à grandir aussi rapidement qu’elle le devrait, car il lui manque des jeunes personnalités" De commerce online aux médias, Suning est actuellement un conglomérat de 8 secteurs d’activités. Qu’avez-vous prévu pour l’Italie et dans votre expansion internationale ? L’Inter au final, n’est-elle pas juste une petite activité ? "C’est vrai, l’Inter est une petite activité au sein du Groupe Suning, mais elle requiert en même temps des responsabilités très importantes. Au début de notre opération, nous n’avions pas réaliser du tout cela. C’est un club de football mais aussi une âme, un marché, avec des personnes qui s’y dédient en donnant beaucoup d’énergie." "Depuis deux trois ans par contre, nous démontrons que nous sommes une société solide, un club, une équipe forte aussi sur le terrain. Nous avons un bon entraîneur, de bons joueurs et la société propose le double de son personnel, c’est quelque chose que l’on aurait pas pu imaginer encore très récemment." Que représente l’Inter pour le Suning ? "Énormément. Dans le secteur du Sport-Entertainment par exemple, c’est une grande assise. En Chine, nous sommes la plus grande plateforme télévisuel online pour le football et nous retransmettons l’intégralité des championnats européens les plus importants. Avoir l’Inter en Europe permet à beaucoup d'autres groupe de mieux se faire connaitre, d’y accorder de la confiance, et à l’Uefa, de fasciner le public avec la Ligue des Champions ou l’Europa League." "Le Suning se fait connaitre dans le monde dans le monde des Aziendas par ceux qui sont intéressés par les produits italiens ou européens. L’Inter est donc devenu un lien, un pont fondamental." On entend toujours que le bilan des affaires est l’unique choses qui compte si on veut atteindre des résultats sportifs. Est-ce toujours vrai ? "Pour l’heure, je retiens valide la philosophie du Fair-Play-Financier et je pense que c’est la bonne direction pour l’industrie sportive et aussi pour des clubs comme le nôtre. Au final, l’équipe qui gagne n’est pas toujours celle qui enregistre le plus de recettes. Et c’est l’aspect le plus divertissant de ce sport." "Il reste toutefois vrai qu’en fin de compte, les clubs proposant des bons bilans ont plus de possibilités, plus de flexibilités pour prendre des décisions destinées aux changements, aux améliorations. Une des choses les plus importantes a rapport avec la possibilité d'acheter-vendre des joueurs." L’Inter propose des recettes à hauteur de 350 millions d’euros, comment parvenir à réduire le fossé avec les premiers de la classe qui sont proches du milliard ? "Cette distance est encore plus importante qu’il y a trois ans. La colmater sera un processus long mais l’objectif d’un club comme l’Inter doit être aussi de passer ce pallier du milliard, une chose qui peut être possible en travaillant sur le stade, les sponsors, les droits télés en Italie et en Europe. C’est pour cela que nous nous sommes lancés dans la construction d’un groupe d’optimaux managers et d’investissements importants, ces choses impensables il y a encore quelques temps." Vous êtes engagé, avec le Milan, dans la construction d’un nouveau stade, mais en Europe tous les plus grands clubs disposent de leur stade personnel. L’Inter n’en mériterait-elle pas un également ? "Historiquement, le Milan et l’Inter ont partagé le même stade et économiquement parlant c’est un choix important en terme de coût et d’usage. Cela peut fonctionner financièrement pour les tifosi d’un point de vue des projections sur le marché. Ce sont les raisons pour lesquelles nous ne nous sommes pas séparés et travaillons ensemble sur ce nouveau projet." Si ce sera toujours le cas à l’avenir ? "Ce qui est certain, c’est qu’il faudra toujours améliorer les conditions pour le stade, et si nous ne parvenons pas à un accord, nous devrons songer à de nouvelles possibilités. Mais actuellement, nous voulons continuer ensemble." Dans le passé, il était fait état de l’entrée possible d’Alibaba dans l’actionnariat de l’Inter, est-ce vrai ? "Je n’ai jamais refusé une collaboration, avoir un bon partenaire peut offrir plus d’opportunités pour l’Inter, pour atteindre nos objectifs, comme celui d’arriver au milliard de recettes. Il est possible d’avoir de nombreux partenaires, mais il ne seront pas nécessairement dans l’actionnariat. L’Inter a, par exemple, déjà travailler de plusieurs fois et de façons différentes, avec Alibaba." Est-ce que cela veut dire que Jack Ma est également un tifoso interiste ? "Je ne le sais pas, je ne lui ai jamais demandé, mais il aime le Calcio, il a déjà regardé quelques matchs de Coupe du Monde et des matchs de la Ligue des Champions avec mon père." Nous ne pouvons pas éviter d’aborder le sujet du cas Icardi… "Icardi est un grand joueur, une brave personne et il a aidé le club avec beaucoup de buts dans le passé. Je suis certain que nous trouverons une solution adaptée pour lui." Avez-vous des regrets vu le besoin d’attaquant ? "Non." Signeriez-vous aujourd’hui pour arriver à la dernière journée de la saison pour jouer le Scudetto, tout en passant le premier tour de la Ligue des Champions ? "L’objectif de l’Inter depuis toujours est de gagner toutes ses parties. Il n’y a aucune certitude au final, mais je ne signerai pas pour un tel accord." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Suning.com, société qui appartient au Groupe Suning, figure pour la troisième année consécutive dans le Top 500 du très courtisé classement établi par "Fortune Global 500" en proposant un résultat opérationnel de 37 milliards de dollars américains. C'est la troisième fois consécutive que l'on retrouve le Suning depuis 2017, mais cette fois-ci, la croissance a été importante, étant donné que le propriétaire de l'Inter a grimpé de 94 places. Suning est à présent à la 333ème place mais avec un taux de croissance digne du Top 5. Fortune Global 500 est le classement qui fait autorité pour les industries les plus importantes dans les secteurs les plus divers. Les prévisions de Suning.com pour les six premiers mois de cette année nous propose un bénéfice net qui s'élèvera entre 300 et 330M$ ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...