Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'suning'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

240 résultats trouvés

  1. Un rêve débuté il y a 28 ans dans la périphérie de Nankin avec en poche quelques économies et dans sa tête des ambitions infinies pour accomplir quelque chose qui semblait impossible... Voilà les débuts du Suning, avec notre propriétaire qui est parvenu à devenir l'un des hommes les plus riches au monde, et ce à partir d'un petit magasin de climatiseurs... Voici l'histoire de la clairvoyance et la capacité d'un homme capable de créer un empire à partir de rien... Suning est né comme cela, alors que personne ne s'y attendait, que personne ne pensait que c'était possible et au moment où tous ont catégorisé de "vrai fou" notre bon Jindong. De la folie à la gloire Cette folie de la part de Jindong Zhang, ce coup de poker, l'a fait devenir l'entrepreneur à succès actuel. En 2016, cet "ovni" se fait connaitre en Italie en s'offrant l'Inter et en souhaitant faire grandir pas après pas son entreprise familiale. Dans le courant du mois d’août 2018, Zhang s'est livré à cœur ouvert, en s'exprimant sur l'année 1990, une année où tout a débuté. C'est un fait Jindong Zhang est un homme toujours autant passionné, un homme qui a la volonté de continuer à grandir continuellement. La Naissance du Suning "En 1990, il y a 28 ans, j'étais âgé de 27 ans, j'ai alors quitté un emploi sûr et j'ai loué une petite salle de moins de 200 mètres carrés sur Nanking Ninghai Road afin d'y créer un patchwork de 100 000 yuans (soit un peu plus de 12 000 euros). Quand j'ai décidé de créer une entreprise de vente au détail spécialisée dans les climatiseurs, les gens pensaient que j'étais fou." "Mais je savais ce que je faisais et ce que je voulais faire. A cette époque, en raison de la main-d'œuvre limitée, j'ai dû gérer un peu seul le groupe dans tous les secteurs du commerce. Mais je n'ai aucun regret car de toute façon, vous ne savez jamais quel sera le prix du succès." Activités diversifiées "Quand je me suis embarqué dans cette aventure, mon objectif était de faire en sorte que ma famille puisse vivre une très belle vie. Aujourd'hui, Suning travaille dur pour offrir une vie heureuse à ses 250 000 employés et à ses centaines de millions d'utilisateurs." "Au début de son activité, Suning, comme d'autres entreprises de vente au détail en Chine, ne pouvait être considérée que comme une entreprise à forte intensité de main-d'œuvre, loin derrière les entreprises technologiques. Mais aujourd'hui, nous sommes engagés dans de nombreux domaines, tels que l'intelligence artificielle, le e-commerce,... Nous reconcevons l'industrie et nous essayons d'avancer technologiquement sans négliger la vente au détail." Réforme "Au cours de ces quarante dernières années, la Chine s'est lancée dans une voie de réforme et d'ouverture au monde. C'est dans ce contexte que l'esprit d'innovation et d'entrepreneuriat du peuple a été fortement stimulé, ce qui a également donné vie à la recherche et au développement de nouvelles technologies." "Cette voie nous a permis de grandir, de marcher aux côtés des gens et à présent nous sommes parvenu à diriger ce monde. Je suis reconnaissant de ces années, lorsque j'observe le développement du Suning au cours des 30 dernières années, je ressens fortement toute l'énergie qui a découlé de cette poussée de technologie, qui a été la force motrice derrière nos ambitions." Les Services "J'ai toujours dit à mes employés : "Il faut investir dans les services et construire un système de services professionnels propre au Suning, cela lui permettra de se construire en disposant d'une compétitivité forte. La tendance de la société actuelle est de remplacer un bien précis et d'en confier sa destinée à une entreprise que l'on ne peut éviter, c'est un avantage." "Les entreprises peuvent décider de soit s'adapter à cette tendance, soit d'y résister. Ma décision était de "changer cette tension" et d'anticiper le temps en travaillant sur le commerce en ligne. Suning devait devenir une véritable entreprise de haute technologie et elle était appelée à devenir le plus grand fournisseur de gestion de détail intelligent en Chine et dans le monde." La Silicon Valley "J'ai promu l'établissement d'un Institut de recherche à la Silicon Valley, faisant de la sorte que le Suning soit un membre de ce lieu. A présent, celui-ci absorbe les meilleurs talents de technologie informatique du monde. Cette pensée était dans mon cœur depuis tant d'années, mais elle a toujours été repoussé car ce n'était pas encore le bon moment." "Le 20 novembre 2013, le Suning Silicon Valley Research Institute a été officiellement présenté. Nous visons toujours à avoir une balance entre la tradition et l'innovation, qui est le cœur du développement des affaires." La croissance "Au cours de ces 28 années, j'ai vu le Suning grandir, passer d'une petite boutique à une grande entreprise, d'une seule opération à des opérations diversifiées, d'une entreprise nationale à une entreprise qui réalise des opérations transnationales. L'esprit de Suning est de toujours innover et de se chercher de nouveaux défis. La concurrence ne manque pas, mais nous sommes confiants dans notre volonté de grandir toujours plus." "Notre philosophie de la vente au détail ne changera pas et elle restera toujours au sommet de nos préférences, quel que soit le visage de l'entreprise à l'avenir. A présent, nous allons vivre des années cruciales jusqu'en 2020, pour notre vente au détail sur Internet. Et nous n'en sommes qu'au début de notre Ère." Extrait de l'article publié en octobre 2018 : >> Voir plus d'articles sur le Suning : https://www.internazionale.fr/forums/tags/suning/
  2. L’Inter grandi…Et si les tifosi attendent à présent les résultats sur le terrain, le Club Nerazzurro maintient, au niveau financier, un rythme de croissance digne des plus grands clubs mondiaux. Selon le rapport annuel des clubs de football, qui sont les plus importants des cinq grands championnats établis par l’agence de consultance et de révision des comptes KPMG, l’Inter occupe à présent la 15ème position européenne, soit une croissance de 5 places en une année. Une croissance de 41% qui confirme à présent la valeur du Club, soit 692 millions d’euros. Mieux encore: Personne en Europe n’est parvenu à faire aussi bien, si l’on observe les résultats à partir de 2018. Cette donnée est extrêmement encourageante, un témoignage de la bonté du travail réalisé par le Suning qui a travers son profil sur Weibo s’est exprimé Aussi bien sur le marché chinois que sur le marché italien, l’espace imaginaire porté par les liens entre le Suning et l’Inter a encore beaucoup à offrir." Les Nerazzurri ont surclassé les autres clubs italiens : Le Napoli à 543 millions d’euros, Le Milan à 521 millions d’euros, La Roma à 491 millions d’euros. En ce qui concerne la Juve, l’engagement de Cristiano Ronaldo a fait perdre une place à la Vieille Dame qui se retrouve à la 10ème position avec une augmentation de 19%. Voici le Classement ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Dans l’attente d’arriver à la victoire avec des trophées en provenance de l’Inter, Suning continue à s’envoler hors du terrain. Comme l’a annoncé le Suning sur ses réseaux sociaux, Suning.com a été nommé au China Investment Network, comme Azienda la plus influente de 2019: "Suning.com est la principale société de vente au détail O2O (online-to-offline) en Chine. Elle a été estimée par Fortune Magazine parmi les 500 meilleurs Aziendas du Monde en 2019 avec un bilan de 37,032 milliards de dollars." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Suning n’est pas un enfant de chœur, tous l’ont compris, qu’il s’agit du simple tifosi comme des sponsors, du dernier arrivé au plus emblématique, le Main Sport : Pirelli. Se sachant en fin de contrat, Marco Tronchetti Provera s’est livré à Sky sur le partenariat historique: "Nous maintiendrons notre rapport avec l’Inter, qui sera concret, comme je le voudrais" Un futur de Main Sponsor ? En effet, l’Inter veut augmenter ses recettes et les 19,1 millions d’euros versés annuellement par Pirelli, la somme plus importante, perçue l’année dernière, est très faible. La Juve reçoit 42 millions d’euros de Jeep, Le Real perçoit 70 millions d’euros, Manchester United perçoit 66 millions d’euros, Barcelone perçoit 55 millions d’euros, Paris perçoit 50 millions d’euros Chelsea perçoit 48 millions d’euros… Ce fossé trop important est impératif à colmater. Le souffle d’Evergrande Si par le passé, Tronchetti pouvait la ramener. En fin de saison, il sera en concurrence direct avec Xu Jiayin, le patron d’Evergrande qui se montre extrêmement intéressé dans l’idée d’investir dans l’Inter. Preuve en est, il avait fait le déplacement à Milan lors de la première journée de la Ligue des Champions, cette saison. Si Pirelli casque, seriez-vous pour le conserver ou fait-il parti du passé ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. En marge de l’Assemblée de la Lega, Beppe Marotta s’est livré à la presse. Capolista "Je suis heureux, surtout pour le parcours que nous avons entrepris au début de saison. Il est caractérisé par la ligne de conduite indiquée par le propriétaire, le Management du Suning qui a la propriété du choix. C’est le grand mérite de la propriété qui garanti une grande stabilité économique et financière. Le travail à l’intérieur même du secteur sportif est très bien parti, je suis surtout content de cela." "Nous avons l’objectif d’élever le niveau comparé à la saison écoulée. Nous récoltons des résultats, mais nous ne nous reposons pas sur ceux-ci. Nous devons continuer à travailler, le diktat de Conte reste toujours le même à chaque fois qu’il réalise une interview. C’est à travers ce parcours que l’on pourra garantir de la croissance et des grandes satisfactions." Scudetto et Mercato "Nous allons, sans aucun doute, faire des évaluations en ce sens, car nous voulons miser mieux, nous avons un noyau qui par malchance, fait face à des carences au niveau du contingent, dans chacun de ses secteur.s Ce sont des faits de circonstance. J’évaluerais ce qu’offrira le Mercato de janvier. Je dirais que nous pourrions saisir, une opportunité en considérant aussi que c’est un groupe qui a des montré, par des faits, et avec la sagesse de l’entraîneur, de mériter une certaine reconnaissance." "Le respect de notre part envers les joueurs, qui évolue peu ou plus, est total. Je sais que ce sera un mercato aride de contenu, mais je l’observerai avec optimisme, mais aussi avec un grand réalisme." Renforts important "Ce qui compte aujourd’hui, c’est le fait que les garçons répondent aux indications de notre grand entraîneur. C’et déjà un grande marque de satisfaction. Et c’est aussi poser un acte que de reconnaître un groupe de très grande valeur, il n’y a pas seulement les valeurs humaine mais professionnelles. Certaines caractéristiques du sport t’aide à grandir, indépendamment du blason, du nom que tu peux représenter, je pense que cela doit être un modèle de référence gagnant. Et pour gagner, tu dois faire le maximum Indépendamment des objectifs à atteindre, nous sommes parti pour faire de notre mieux, c’est notre objectif." Conte est-il tranquillisé pour le Mercato ? "C’est un grand professionnel, mais surtout un gagneur. Les gagneurs cherchent toujours à avoir le maximum à leur disposition, et à obtenir le maximum. Ses analyses, sa façon de communiquer sont comprises, je le connais très bien. Son langage est adapté à tous. Nous chercherons a être encore plus compétitif." "Ensuite il y a des choses, une réalité qui ne dépend pas de nous. S’il est plus modéré en ce moment, cela veut dire que l’équipe a pleinement répondu à ses attentes, comme Borja Valero par exemple. Conte est le premier à défendre ses joueurs, car il donnent le maximum et c’est-là la plus grande satisfaction." Lukaku-Lautaro "Depuis le temps que s’est formé ce duo, il y a cette juste alchimie entre deux joueurs de grandes valeur. Il y a aussi la patte de l’entraîneur qui est importante. Lorsque tu veux faire évoluer des joueurs de haut niveau, tu dois aussi avoir le coup de main de l’entraîneur pour les valoriser. Je dois dire que Conte les valorise dans son modèle tactique. Je crois qu’entre Lukaku et Lautaro, au-delà du fait qu’il soient aussi amis hors du terrain, qu’il existe une très belle syntonie aussi sur le terrain de jeu." Contrat de Lautaro "La position contractuelle n’est absolument pas compromettante. En premier lieu,car c’est un très bon garçon. Il est reconnu à l’Inter et par les personnes qui l’ont transféré, il n’y a donc pas de situation compromise. En second lieu, il y a l’Inter et le Suning qui ont un objectif : Celui de grandir. En phase de croissance, il n’y a pas nécessairement ce besoin de renoncer à ses propres valeurs, à ses propres joueur." "Le Mercato est imprévisible, il y a toujours la volonté des joueurs de choisir leurs propres destinées, mais ce n’est pas le moment de parler d’un transfert ou d’une prolongation, je crois que Lautaro connait très bien la confiance et l’estime que nous avons envers nos joueurs. C’est comme-ci il évolue à chaque fois à domicile, il n’y a aucune raison d’imaginer un contraste dans le déroulement de la négociation de son contrat." Conte, Top player "Quand nous l’avons pris, j’ai parlé d’un entraîneur conquérant. Je le considère comme un entraîneur qui réussi à valoriser au maximum les ressources à sa disposition. L’Inter, probablement, ne dispose pas de joueur disposant d'un grand blason au niveau du nom, mais dans le contenu, ils donnent tous le maximum." "On a pu entreprendre aussi ce parcours sur base de cette donnée. Conte est le bâtisseur de tout cela. C’est un gagneur pour cela, je le connais, je connais bien son caractère, il cherche et cherchera toujours à faire le meilleur." Racisme "Notre spectacle est proposé aussi bien aux jeunes qu’aux moins jeunes, je crois que l’acte de responsabilité de ce phénomène doit être contenu. L’Inter a, de son côté, réalisé une campagne contre le racisme optimale. La Lega a stratégiquement emboîté le pas dans cette campagne. C’est un phénomène qui doit être éradiqué." Inter-Roma, Lazio-Juventus "Il y aura lieu de parler à Conte en décembre, de la planification des entraînements, et de la situation relative aux différents blessés. Nous ne prêtons pas attention au classement, nous analysons les prestations. Et il y a une grande culture du travail, ce qui représente un socle important de notre modèle." "Je veux continuer sous ce point de vue. Nous misons sur une vision plus avancée, nous ne sommes pas ici pour nous exalter ou pour recevoir les compliment que nous avons reçu aujourd’hui. Cela nous intéresse de façon relative. Ce qui nous intéresse, c’est de travailler en sérénité. Nous savons que cela, nous pouvons le faire, c’est un objectif que Conte recherche quotidiennement." Assemblée de la Lega "Aujourd’hui, il ne pouvait y avoir que ce résultat, il n’y a pas encore eu de discussions ouverte entre les différentes parties. J’espère que l’on parviendra à identifier un Président pendant la durée du mandat. Nous sommes dans une phase délicate. D’un côté, il y a les droits télés, de l’autre la nomination d’un président qui représente un point de référence dans le scénario politique italien. Nous devons aussi considérer cet aspect, car nous représentons un socle important au niveau social et économique." Les objectifs de Conte "Notre ligne de de conduite reste la même qu’en début de saison. Je ne demande pas la Victoire à Conte, mais je préfère faire usage du verbe réaliser : De réaliser le maximum avec les ressources qu’il a à disposition. Nous avons la culture du travail. Je pense que l’Inter, à travers cette équipe, pourra se permettre d’être compétitive." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. 700 millions d’euros investi en trois ans. Comme le confirme la Gazzetta Dello Sport, personne dans l’Histoire de l’Inter ne s’est jamais montré aussi impliqué après seulement trois années...... "Les 700 millions d’euros comprennent le rachat des anciennes actions détenurs par Thohir et Moratti pour un versement de 128 millions d’euros. Contextuellement, depuis juin 2016, la Holding de la Famille Zhang a procédé à une augmentation de capitale de 142 millions d’euros afin d’atteindre l’équilibre patrimonial dans le Club Nerazzurro." "Suning a mis les comptes en sécurité et l’alimentation du budget pour la campagne d’acquisition est le fruit d’une série de prêt, en plusieurs tranches, allant respectivement de 40, 177 et 119 millions d’euros, dont 145 millions ont été convertis dans le Capital." "La dernière injection de fond, en terme de financement remonte à la saison 2017-2018. Lors de l’exercice 2018-2019, l’Inter avait clôturé son bilan à perte à hauteur de 48 millions d’euros, mais avec une recette record, au net de la plus-value, de 377 millions d’euros, il n’y a donc pas eu besoin de fond supplémentaire de la part de l’actionnaire." "L’engagement du Suning se poursuit également à travers des contrats commerciaux. Cela a débuté en 2016-2017 avec 44 millions d’euros destiné à la nomination des Centres-Sportifs, de la sponsorisation sur les maillots d’entrainements et du Co-Branding des produits en Asie." "Plus de 12 millions d’euros ont été investi pour les droits des Academys en Chine, pour le partage de personnel technique et professionnel, et la vente des droits de diffusion au canal thématique en Chine, la PPTV. 39 millions d’euros ont suivi en 2017-2018 et 36 millions d’euros la saison dernière. Jusqu’à présent, l’Inter a reçu 131 millions d’euros sur base des contrats commerciaux du Suning, sans avoir pris en compte l’activation de ce partenariat asiatique avec d’autres Aziendas." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Pour cette saison l'Inter s'attend à une baisse de ses revenus en provenance de Chine. Principalement dû aux retraits de Full Share Holding ainsi de King Dawn Investment qui y participaient à hauteur de 45M€. Mais aussi au choix de l'agence marketing Beijing Yixinshijie de ne pas renouveler, qui contribuait à 25M€ l'année passée. Pas d'affolement pour autant, c'est le siège même qui l’annonçait y a quelques temps et voit dans ces départs l'opportunité de générer de nouveaux bénéfices : "La fin de ces accords commerciaux ainsi que la nomination d'un nouveau directeur commercial nous offrent une excellente occasion d'explorer à fond ces droits." Comme annoncé il y a quelques mois, l'Inter a déjà compensé ces sorties par de nouveaux partenaires asiatiques comme Samsung, Lenovo ou Acronis. ®gladis32 - internazionale.fr
  8. C’est désormais une certitude et l’Inter a de quoi se méfier. Après avoir de nouveau revêtu le maillot de titulaire avec son Argentine natale, Lautaro Martinez est devenu plus qu’un Totem de la formation Nerazzurra. Auteur de 3 buts en 4 matchs en Ligue des Champions, il se montre également décisif en Serie A aux côtés de Romelu Lukaku, ce qui permet à l’Inter de rester dans la roue de la Juve. Mes que un club A présent, le Toro est très sérieusement courtisé, par Manchester United, mais surtout par le Fc Barcelone prêt à lancer l’assaut au Suning. Fort de la bénédiction d’un certain Lionel Messi qui voit en lui le successeur de Luis Suarez, le Fc Barcelone est à présent prêt à payer la clause libératoire de 111 millions d’euros. Pour donner suite à cette confirmation, Beppe Marotta a décidé de travailler sur une nouvelle proposition de contrat afin d’éviter l’activation de cette clause au 1er juillet 2020. Une solution qui ne convainc ni le joueur ni son agent. La proposition sur la table est un passage à 3 millions d’euros net par saison plus bonus jusqu’en 2024 avec, en cas de maintien de la clause libératoire, une revalorisation doublée de celle-ci : 222 millions d’euros. Une somme qui pourrait faire reculer les prétentions de Barcelone et de Manchester United. Un rendez-vous a été planifié peu avant Noël entre Beto Yalque et la direction interiste, soit au terme de la phase retour de la Ligue des Champions. L’impact en cas de non-accord C’est une situation à prendre en considération : Quel serait l’impact financier, en cas de vente de Lautaro Martinez, pour la somme de 111 millions d’euros ? En premier lieu, cela voudrait dire qu’il y aurait eu un échec dans les négociations entre l’Inter et sa pépite argentine. Celui qui est considéré comme l’Héritier d’Aguero en Sélection et d’Icardi à l’Inter a coûté la somme de 25 millions d’euros, une somme dérisoire vu son éclosion et qui a été versée au Racing Avellaneda de Diego Milito. A présent, Lautaro fait déjà l’objet d’un amortissement positif de 5 millions d’euros. Au 30 juin 2019, il ne pèsera plus que 20 millions d’euros. Dans le cas où le Fc Barcelone viendrait à activer la clause libératoire de 111 millions d’euros en juin 2020, l’Inter réaliserait une exceptionnelle plus-value de 96 millions d’euros. Une somme qui, même si elle reste importante, ne fait pas partie des projets à venir à la Casa Inter, qui voit en Lautaro un joueur essentiel. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Suning, le propriétaire de l’Inter, continue à développer son département sportif. Une nouvelle collaboration a été définie avec le groupe laitier Yili. Selon les déclarations de Jindong Zhang, de nouveaux accords multi-sectoriels entre les deux maisons ont été officiellement actés. Yili et Suning collaboreront dans le secteur financier, logistique et sportif. L’entrée de Yili dans le département sportif du Suning peu avoir également un impact bénéfique pour l’Inter qui est à la recherche continue de nouveaux sponsors internationaux. En effet, comme l’avait révélé Steven Zhang, fils de Jindong et Président de l’Inter : "Beaucoup de marques chinoises et asiatiques sont en contact vu nos résultats. Il y a aussi beaucoup de concurrence sur ce terrain. Je ne sais pas quels seront nos futurs partenaires, mais je pense que l’année prochaine, il y aura encore une croissance de la liste de nos partenaires dans le marché international. Et cela rend notre travail toujours plus intéressant." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Il y a quatre jours, l’équipe féminine du Jiangsu Suning a remporté la Supercoupe de Chine, après avoir remporté le championnat deux semaines auparavant. Jindong Zhang, n’étant pas le dernier pour faire la fête, a donc organisé une soirée de gala "Nous avons travaillé dur pour créer un état d'esprit qui est retranscrit par l’équipe nationale. Nous devons être fier de nous-même. Nous devons continuer à augmenter les investissements et à promouvoir le professionnalisme de l’équipe et relancer le football qui exige un soutien de toute part." "La clé, pour revitaliser le football en chine est de se fier à l’amélioration du système d’entrainement pour les jeunes. En laissant seulement les plus jeunes jouer et suivre le football, nous pouvons créer une bonne atmosphère, et produire un flux constant d’excellents joueurs de talents." "Ce travail requiert naturellement le soutien politique de l’Etat, mais aussi celui des gouvernements locaux. Ce n’est que de cette façon que nous pourrons effectuer un développement sain en terme de constructions d’infrastructures, de formation des jeunes et du développement professionnel." "En tant que Groupe Industriel disposant d’une équipe en Super League dans les compétitions masculines et féminines, Suning s’associera à la plateforme PP Sport et avec l’Inter afin de garantir une meilleure formation, et proposer de la qualité pour les équipes féminines de football engagées en compétition." Pour l’heure, pas encore d’image de notre propriétaire entrain de pousser la chansonnette. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Présent lors de la China International Import Expo, Steven Zhang s’est livré sur l’Inter qui, pour l’anecdote, y était le seul club de football présent: "L’Inter est arrivée pour la première fois en 1975. C’est une histoire qui dure plus tellement d’années et avec Suning, elle le poursuit." Refonte "Nous avons créé un groupe de grande valeur. Nous sommes tous des personnes qui répondons à la culture et aux demandes du Club. Je suis disposé à travailler en suant pour créer cette valeur de Maison. Nous avons des idéaux communs. L’Inter n’est pas uniquement une équipe de football, elle a aussi un esprit, une valeur comme Marque, une philosophie." "Toutes les personnes qui travaillent à l’Inter sont disposées à tout donner pour le club." Steven a également ajouté que l’Inter représente la carte de visite du Suning dans le monde des Affaires et qu’elle revêt un rôle de pont commercial entre la Chine et l’Italie, sans oublier la communication commerciale Sino-Européenne ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Outre le duel à distance entre l’Inter et la Juve et dans l’attente du retour de Matteo Politano et d’Alexis Sanchez, Giuseppe Marotta réalise actuellement une procédure de screening afin de renforcer le noyau Nerazzurro à moindre coût. Si Dries Mertens est le nom le plus cité actuellement, il n’est pas le seul Diable Rouge à être dans les petits papiers du dirigeant italien. Selon le Corriere Dello Sport, Mertens n’est pas le seul Diable gratuit qu’il pourrait signer : Meunier est dans son viseur tout comme Vertonghen. Ce dernier serait toutefois en concurrence avec Kurzawa. Toutefois l’actualité la plus brûlante reste celle concernant l’arrivée de Dries Mertens. Brûlante car toute la presse transalpine est unanime sur la destination du feu follet du Napoli. Suning aurait pratiquement acté l’arrivée du Diable Rouge. S’il pourrait s’engager gratuitement cet été, il n’est toutefois pas à exclure une arrivée en janvier suite à l’implosion du Napoli. En effet, pour rappel, Mertens sera en fin de contrat à l’été 2020. Il pourra donc signer où il veut dès le mois de janvier. L’Inter est le club qui le courtise le plus, qui est en pole position sur ce dossier. Pour Conte, il s’agit d’une transaction d’une grande valeur technique. En effet, le napolitain est une valeur sûre de la Serie A, lui qui a récemment égalé et surclassé le nombre de buts inscrit par un certain Diego Maradona. Qui plus est l’aspect économique n’est pas à prendre à la légère étant donné que l’Inter n’aurait pas à verser le moindre centime à Naples, ce qui lui permettrait d’investir sur un milieu de terrain de renom. Le tout sans oublier l’entente entre Lukaku et Dries Mertens qui est optimale, une complicité dont pourrait bénéficier la Beneamata sur le terrain. Mertens fêtera ses 33 ans au mois de mai. Si physiquement il est toujours au plus haut niveau, son objectif est d’atteindre les 100 buts en Serie A. Il en est à 88 actuellement. Son rêve est par contre de remporter le Scudetto, raison pour laquelle il a refusé les offres en provenance de la Chine, dont un salaire de 17 millions d’euros. Vu les prestations de l'Inter réalisées sous le commandement de Conte, Mertens sait pertinemment qu’en signant à l’Inter, il rejoindrait plus que le rival historique, il rejoindrait l’unique équipe capable de remporter le Scudetto après tant de tentatives infructueuses du côté du Vésuve. La presse napolitaine confirme L’Inter pour l’instant n’a pas présenté d’offre au Napoli, mais Mertens a fait savoir à Marotta et à son staff qu’il se réjouirait de rejoindre Milan et épouser la cause interiste. Si le chiffre avancé pour recruter le joueur en janvier est estimé à 25 millions d’euros contre un contrat estimé à 4,5 millions d’euros, il y aura lieu de patienter jusqu’à l’ouverture du mercato hivernal. Tout comme ce fut le cas pour Stefan De Vrij, l’Inter propose plus que ce que le Napoli peut offrir pour le renouvellement du contrat. Même si l’affaire est en bonnes voies, il est encore trop tôt pour parler d’un transfert déjà acté. De Laurentiis furieux Aurelio De Laurentiis ferait-il imploser sa créature ? Lui qui souhaitait faire du Napoli le seul et unique rivale de la Juve ? En pleine déroute en Serie A, le bouillant président Napolitain a sorti la sulfateuse en exigeant un "ritiro" d’une semaine afin de sanctionner et de responsabiliser son équipe. La surprise fut donc de taille lorsque les joueurs, au retour du dernier match européen du Napoli, se lançaient dans une mutinerie. Selon Sport Mediaset, les leaders de cette révolte seront châtiés sur la place publique, ceux qui sont considérés comme à l’origine de celle-ci. Parmi eux, deux joueurs pistés par l’Inter : Lorenzo Insigne et… Dries Mertens. Si l’objectif de De Laurentiis était de monétiser au mieux le départ de Mertens en exigeant 25 millions d’euros, cette situation aurait dévalorisé la valeur du joueur. Une somme de 10 millions d’euros pour céder le Diable Rouge en janvier pourrait donc satisfaire le patron napolitain… Outre la forte présence de joueurs nationaux : Sensi, Barella, Politano, Bastoni, Candreva, Esposito régulièrement appelés en Serie A. Valideriez-vous l’arrivée de deux ou trois autres Diables ? Dries Mertens (attaquant), Thomas Meunier (latéral/ailier droit) et Jan Vertonghen (défenseur). Le Saviez-Vous ? Vertonghen maîtrise la défense à trois tout comme Thomas Meunier étant donné que Roberto Martinez évolue en 3-4-3 avec la Belgique. Thomas Meunier était attaquant au début de sa carrière avant de se reconvertir. De quoi concurrencer Andrea Ranocchia. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Le cri de rage, de douleur d’Antonio Conte au Signal Iduna Park a été entendu jusqu’en Chine. En effet, l’avenir en Ligue des Champions des Nerazzurri est plus que compromis. Est-ce réellement la faute à la condition physique ? Antonio Pintus est réputé pour charger énormément ses joueurs en début de saison, afin qu’ils puissent être fin prêt dès février, période généralement la plus délicate d’une saison. Si l’on se base sur les déclarations de Conte, depuis la dernière trêve internationale, l’Inter a joué 6 matchs en moins de 21 jours : 4 en Serie A et 2 en Ligue des Champions, en alignant toujours les mêmes joueurs. La situation est à présent plus complexe étant donné les blessures de Sanchez, Sensi et D’Ambrosio. Sans oublier Asamoah et les problèmes d’intégration au nouveau dispositif de Lazaro et Politano. Comme nous le révèle Sky Sport, plus de 50% des matchs ont été disputés avec le même onze de base Pire encore : Handanovic, Skriniar, Brozovic et Barella ont disputé l'intégralité des matchs : 540 minutes jouées sur un temps de 540 minutes disponibles. Lautaro Martinez et Romelu Lukaku, ont eux été présents à hauteur de 90%. De Vrij grimpe à 87,9%. Il s’agit là des joueurs confirmés pour Antonio Conte, des intouchables. Raison pour laquelle, il exige des renforts adaptés à ses idées du Calcio. Garantie alternative La situation actuelle est d’autant plus problématique que le banc ne répond pas aux attentes. Sanchez aurait dû être le feed-back de Lautaro Martinez ou Romelu Lukaku. Sensi est devenu indispensable, indiscutable et intransférable au milieu du terrain Danilo D’Ambrosio est devenu la pièce maîtresse de la défense à trois Si Bastoni peut prétendre à émerger à l’avenir, ses débuts actuels sont timides. La situation relative à Gagliardini et Vecino est plus préoccupante étant donné qu’il s’agit de joueurs confirmés. Borja Valero ne fait pas parti du projet de Conte et Politano qui a été victime d’une très vilaine blessure, en est écarté actuellement. Plus que jamais l’Inter est dans le dur, même si les résultats sont excellents en Serie A. Conte devra être bon à tenir la cadence jusqu’au mois de janvier, un mois qui peut être si proche et si éloigné à la fois. Validez-vous ce constat ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Antonio Conte s’est lâché en conférence d’après-match, détruisant littéralement la préparation estivale. Une authentique sortie de route de la part de l’entraîneur Nerazzurro qui a admis s’être fié à certaines situations. Des situations où il reconnait à présent qu’il n’aurait pas dû s’y fier. Des mots durs qui ont mis à nu les divergences entre Conte et la Direction sur la qualité et la quantité des éléments à disposition dans le noyau. Comme le rapporte la Gazzetta Dello Sport, la Direction Nerazzurra n’a pas apprécié cette sortie du natif de Lecce. Tous avaient un visage sombre, tous étaient nerveux au Westfalenstadion, personne n’a souhaité s’exprimer sur les déclarations de Conte. Problématique sur le futur à court terme L’entraineur aurait voulu renforcer encore plus son noyau. En août, un milieu de terrain aurait dû prendre la place de Borja Valero, tout comme un Vice Lukaku, plus que la désillusion Dzeko, il y a lieu de penser au mois de janvier. Pour l’heure, le club s’est seulement montré ouvert quant à l’arrivée d’un milieu de terrain. D’où l’explosion d’hier soir. Dans l’idée de tous, en Italie, cette équipe serait en mesure de se battre pour le titre jusqu’au dernier kilomètre... Êtes-vous plus pour Conte ou pour Suning ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Comparé à son prédécesseur, l’impact du Suning est bien plus important que celui d’Erick Thohir. La Multinationale investissant plus de sa personne que le Tycoon. Voici l’article relayée à ce sujet par Panorama "En trois années, de juin 2016 à juin 2019, Suning a investi 600 millions d’euros dans les caisses de l’Inter. Il a débuté immédiatement avec l’augmentation en capital de 142 millions d'euros qui ont fait suite à l’acquisition des 68,55% d’actions." Suning a ensuite investi de façon régulière pour un total de 336 millions d’euros : 40 millions d’euros en juin 2017 177 millions d’euros dans les mois suivants Et 119 millions d’euros au bilan 2017-2018. (Période où les comptes avaient encore des difficultés à être à l’équilibre) De ce fleuve de prêts, 20 millions par an d’intérêts ont été générés par année. Suning a également commencé à se laisser aller, en se montrant de plus en plus consistant pour le club : 145 millions d’euros au total, dont une tranche de 40 millions d’euros en juin 2019. Cela démontre la volonté réelle et sérieuse d’investir de façon permanente dans l’Inter. Au bilan du 30 juin 2019, 148 millions d’euros de débit ont été retranscrit pour les financements sociétaux, dont 140,8 millions en Capital, le reste étant repris dans les intérêts. Il y a lieu également d’ajouter les 48,5 millions d’euros cédés en avril dernier à la filiale Grand Flagship Limited. 3,8 millions d’euros ont par contre été remboursés par le club envers son propriétaire. Cet investissement et ce comportement tranche avec celui d’Erick Thohir qui se montrait extrêmement frileux à dépenser le moindre centime vers la fin de sa Présidence... Et dire que le Milan Ac de Berlusconi ne jugeait pas le Suning comme un repreneur "assez sérieux"... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Suning Sports, la société contrôlée par le Suning Holdings Group, a réduit ses effectifs de 30% afin de réduire ses coûts Telle est l’annonce de Lanxiong Sports relayée par Calcio&Finanza. Augmentation des coûts liés aux droits télés Pour son service de Streaming PPTV, Suning Sports débourse 482 millions de dollars par an. Dans son offre, on retrouve à présent la Premier League, la Bundesliga et la Ligue des Champions, en plus du championnat chinois. Lanxiong Sports affirme qu’une personne proche du Suning a entamé des discussions avec Alibaba pour une co-gestion destinée une reprise de l’industrie sportive. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. La célèbre revue américaine s’est livrée sur les différentes opérations menées par le Suning, dont le rachat du groupe Carrefour China, ainsi que sur le travail réalisé avec le club Nerazzurro "Sur et hors le terrain, le travail du Suning pour faire de l’Inter un club gagnant consiste aussi à établir une relation étroite entre le ballon rond, les sponsors et le marketing. Le groupe chinois à la tête des Nerazzurri est une puissance économique de Chine, son expansion est continue." "Récemment, Suning a annoncé l’acquisition de 80% d’action du groupe Carrefour China pour une somme avoisinant les 620 millions d’euros, ce qui démontre le pouvoir d’achat des propriétaires Nerazzurri, qui ont récent acquis aussi les enseignes Dia China et Wanda." Lors de l’acquisition de Carrefour China, Jindong Zhang, Président du Suning Holding Group a révélé : "C’est un moment-clé dans le plan de la vente au détail de Suning. L’expérience de Suning et les capacités de la chaîne de fabrication pourront être intégrées dans le modèle de la vente au détail de notre groupe. Nous pourrons ainsi constituer un solide réseau logistique, en proposant une technologie avancée. Suning peut transformer les magasins Carrefour en supermarché online et offline afin de satisfaire les exigences des consommateurs en constantes évolutions." La stratégie Forbes révèle : "Objectivement, cela démontre que le groupe est habile et stable sur des finances toujours en croissance, mais quel en est l’impact significatif sur le développement de l’Inter ?" "La réponse est le marketing. Nombreux sont ceux qui parlent de ce qui pourrait se rééditer en Chine: L'intérêt pour les grands, à l’instar du Suning qui a déjà l’Inter, et qui est un groupe qui ne compte pas camper sur ses positions." "Les enseignes Carrefour resteront opérationnelles et 300 filiales seront ouvertes. Le groupe vendra dans les magasins ses propres produits d’electro-ménager, tout en proposant en ceux-ci une section sportive reprenant en leur cœur la marque Inter." "A travers le développement de cette stratégie conquérante, Suning continuera à améliorer l’Inter comme Marque globale via une visibilité importantes des produits Nerazzurre, ce qui sera un facteur important en vue d’augmenter l'engouement du club en Chine." Croissance graduelle "Actuellement, l’Inter est au devant de la scène en compagnie du Milan suite à l’annonce de la construction d’un nouveau stade qui, objectivement, représente aussi des intérêts commerciaux. Steven Zhang, qui est le fils du Président du Suning, est le Numéro Un du club Nerazzurro." "Lors de son entrée à l’Eca, il a déclaré être prêt à mettre sur la table sa vision globale du football. Et c’est justement cette vision qui a permis à l’Inter de grandir aussi bien, sûr et en dehors du terrain. Avec Conte, l’Inter semble être capable de se battre pour le Scudetto et la Victoire du titre en Italie augmenterait sans l’ombre d’un doute, la popularité du club sur le marché asiatique, en provoquant croissance plus qu'exponentielle." "Ce ne sera pas une chose qui se produira du jour au lendemain, mais l’Histoire enseigne que pour moderniser un club, il est utile de de proposer une approche constante et systémique." Dans ce domaine, Suning et l’Inter s’attellent au quotidien ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. En effet, selon la presse transalpine et asiatique, l’Inter pourrait parapher un contrat de 100 millions d’euros avec Hengda Hengchi. Derrière cette marque automobile écologique électrique, nous retrouvons le Colosse chinois de l’immobilier, Evergrande, qui pourrait devenir le Main Sponsor de l’Inter, soit le sponsor maillot. La semaine dernière, à l’occasion du premier match de Ligue des Champions, le propriétaire d’Evergrande, Xu Jiayin, était présent au Meazza. Ce dernier s’était également entretenu avec Jindong Zhang en personne, la veille lors d’un dîner. Le propriétaire du Suning et d’Evergrande ont échangés des discussions exploratoires avec le club leader actuellement de de Serie A. La thématique portait sur un potentiel partenariat. À présent, par le biais de cet accord, qui doit encore être confirmé, le revenu en provenance du Main Sponsor sera tout simplement exceptionnel, passant de 10 millions d'euros à 100 millions d'euros. Selon Titan Sports, le Suning Holdings Group, a déjà commencé à diffuser des publicités mettant en vedette des voitures Hengda Hengchi sur ses chaînes PPTV, ce qui laisse présager qu'un accord est imminent. L’accord actuel prévoit que Hengda Hengchi deviendra le nouveau sponsor automobile du club Nerazzurro. Il ne reste qu’à présent qu’à obtenir confirmation que la marque automobile appartenant à Evergrande remplacera bel et bien Pirelli à l’échéance de son contrat en 2021. Pourquoi changer ? L’Inter perçoit "seulement" 10,5 millions d’euros via son partenariat avec Pirelli. Un partenariat historique vu la longévité de celui-ci, qui date de 1995. Toutefois, Jindong Zhang recherche de meilleures opportunités de revenus, lui qui voit les autres grands clubs européens, signer des accords de sponsorisations toujours plus lucratif Qui plus est, le Suning et Evergrande, continuent à discuter, ensemble de futurs partenariats. Pourquoi Evergrande ? Evergrande collabore depuis 2017 avec le Suning Holdings du groupe, l’actionnaire majoritaire de l’Inter, l’actionnaire "minoritaire" étant le groupe d’investissement asiatique de la LionRock Capital. LionRock entretient également d’excellent rapports avec le Groupe présidé à la Famille Zhang, preuve en est de l’importante d’un tel propriétaire au cœur même du projet Nerazzurro Evergrande est déjà connu dans le monde du football, après l’achat de l’équipe chinoise de Super League, le Guangzhou Evergrande en 2010, actuellement dirigée par l’ancien défenseur de l’Inter, Fabio Cannavaro. Pirelli déjà sur le départ ? C’est ce qu’annonce la Repubblica, l’Inter se prépare à un changement radical pour son Main Sponsor. Le fait est que la marque Pirelli ne garanti que des standards extrêmement peu élevé, comparé aux standard européens que la Beneamata souhaite obtenir pour continuer à grandir La marque de Marco Tronchetti Provera, historique ami de la Famille Moratti, l’ancien président de l’Inter, pourrait disparaître également avant 2021, date de la fin de son contrat. Les 100 millions d’euros proposés dans l’accord avec Hengchi seront donc extrêmement bénéfique pour les comptes Nerazzurre. Pirelli pourrait également rester le Main Sponsor de l’Inter, mais pour ce faire, il ne lui resterait qu’une seule et unique solution : Proposer une offre similaire ou supérieure à celle d’Evergrande… Où passer d’un restaurant à 10M€ à un restaurant à 100M€ Le Saviez-Vous ? Alors que l’Inter performe sur ses finances, la situation semble être diamétralement opposé du côté turinois. L’effet Cristiano Ronaldo n’ayant pas répondu aux attentes. La présence du portugais pèse énormément sur les finances : Le titre de la Juventus, vendredi dernier s’est effondré à la Bourse. Il a même été suspendu après une chute de 8%. Pourtant, ce jour-là, le club bianconero avait annoncé une augmentation de capital de 300 millions d’euros sur le prochain quinquennal. Toutefois, la publication du bilan 2018-2019 a confirmé le déficit de 39,9 millions d’euros. Exlor, qui contrôle la Juve a également connu une chute de 2% de son titre. Fabio Ravezzani enfonce le clou "À présent, nous avons la confirmation définitive que l’opération CR7 a été négative pour les comptes juventines, bien plus que sur les résultats sportifs ; Pour parvenir à se rétablir, la Juve devra atteindre au moins la demi-finale de la Ligue des Champions cette saison." Un impact sur les saisons à venir ? "Pour les prochaines saisons, il faudra réaliser des investissement utiles toute en maintenant une compétitivité sportive. Cela devra passer par une augmentation des recettes et un renforcement de la structure patrimonial du club. Les dettes actuelles au net atteignent les 50%, soit 463,5 millions d’euros." N’est pas Suning qui veut! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Nous vous en avions très récemment parlé, Xu Jiayin le patron d’Evergrande, qui est également le propriétaire du Guangzhou Evergrandre, était présent à Milan durant la semaine écoulée. Après avoir dîner avec la Famille Zhang et Massimo Moratti, il a assisté le lendemain à la rencontre entre l’Inter et le Slavia. Selon le quotidien chinois Titan Sports, Evergrande travaille pour proposer comme nouveau sponsor Nerazzurro, la marque Hengchi. C'est la nouvelle marque de voiture énergétique électrique, une nouvelle ambition pour Evergrande qui travaille sur ce marché en plein essor. Un sponsor automobile pour succéder à un sponsor de pneumatique, c’est ce que l’on appelle de l’humour chinois ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Eder, ancien attaquant de l’Inter, était un soldat d’Antonio Conte lors de l’inoubliable parcours de la "plus mauvaise Squadra Azzurra" à l’Euro 2016. Attaquant chez le demi-frère Nerazzurro du Suning, l’italo-brésilien s’est livré à Sky Sport: Comment vous sentez-vous en Chine ? "Au début, j’ai fait face à quelques difficultés, mais c’est normal. À présent, je m’y sens très bien. Mes équipiers ‘ont énormément aidé et j’ai pu compter dès le début sur Alex Teixeira, ensuite sur Paletta et Miranda. Je me sens donc vraiment bien ici maintenant." Est-ce que l’Italie te manque ? "Ce pays m’a si bien accueilli, il me manque donc énormément. Mais je me suis adapté en Chine, j’ai trouvé quelques restaurants italien, je ne manque donc de rien." Comment est l’organisation en Chine ? "Ils sont très passionnés par le football, ils disposent d’une structure très bonne. Nous sommes actuellement cinquième au classement et j’estime que c’est bien. Au début j’ai rencontré Alex Teixeira et ensemble, nous avions inscrits quasiment 50 buts, je dirais donc que l’on voit les choses en grand." Comment analysez-vous l’Inter ? "Je suis très heureux pour mes équipiers et pour Conte, qui est revenu et qui a tout de suite su imposer sa personne. Il a toujours cette passion qu’il nous avait transmis à nous en Nazionale et à tous les italiens. Il s’est intégré à l’Inter et il a enseigné aux joueurs sa façon de faire. C’est l’un des meilleurs entraîneur du monde. Je suis content que l’Inter soit première, ce sera un beau combat avec la Juventus et le Napoli. Celui qui remportera le Scudetto n’aura certainement pas vingt points d’avance…" Comment Conte parvient à rentrer dans la tête des joueurs ? "Les joueurs comprennent qu’avant d’être un grand entraîneur, qu’il s’agit d’une personne sérieuse et cohérente avec tous. Puis, et c’est le plus important, tu dois toujours travailler de la même façon même si tu joues moins, sinon tu es dehors. Tout le monde l’a bien compris, c’est pour cela qu’il arrive à exploiter à 100% le potentiel des joueurs. Il est aussi très bon tactiquement, l’un dans l’autre, c’est ce qui fait la différence." Une anecdote sur Conte ? "Après le premier match à l’Euro face à la Belgique, il m’a dit : En qualification, on joue toujours bien un match et mal un autre. À présent c’est le second match, tu ne dois pas mal le jouer. C’était face à la Suède et j’ai marqué un but finalement. Il tient tout le monde à la corde, il recadrait Eder comme il recadrait Bonucci, Chiellini et Buffon. C’est une preuve de sa cohérence : il faisait tout pour le bien de l’équipe." Un retour en Italie dans le futur ? "Je pense que oui. J’y ai vécu 14 années, je m’y sens bien et ma famille se sent italienne. Si j’ai la possibilité, j’y reviendrais. Lors du dernier mercato, des équipes sont venu me chercher, mais rien n’avait changé finalement, car je me sentais bien en Chine. Nous verrons pour le futur, mais cette possibilité existe." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Nous vous en avions parlé, Xu Jiayin était présent lors du repas entre la Famille Zhang et Massimo Moratti. Une décision a été prise et celle-fi a fait le tour du monde, en premier lieu parmi les médias chinois : Très prochainement, Evergrande devrait annoncer ou être annoncé comme futur Main Sponsor de l’Inter, en lieu et place de Pirelli. Cette entrée au sein du Club Nerazzurro devrait débuter dès 2021, à l’expiration du contrat liant la Benamata à la marque de pneumatique. La confirmation de la présence du numéro un du Guangzhou Evergrande au Meazza pour assister à Inter-Slavia démontre, plus que jamais, de l’intérêt du Colosse de l’immobilier chinois. Cette situation sera extrêmement bénéfique dans le futur. Surtout que le Groupe de Xu Jiayin est le second dans le domaine du Real Estate en Chine. Le procédé de Jindong Zhang fonctionne à merveille, lui qui parvient à convaincre les investisseurs chinois qui souhaitent percer en Europe, d’exporter leur marque sur le continent, en débutant par l’Italie et plus précisément l’Inter. Il va de soit que l’Inter est à un carrefour historique, vu les faibles revenus que propose le Pirelli de Tronchetti, lui pour qui tout roulait depuis 20 ans, renforcé par le lien qui le liait à Massimo Moratti. Evergrande déjà actif ? En effet, le futur Main Sponsor de l’Inter, comprenez le sponsor maillot, pourrait déjà collaborer avec l’Inter, d’une façon différente, en faisant pour l’heure une entrée soft dans le monde Nerazzurro. Le tout en patientant son entrée retentissante de 2021. Selon la Gazzetta Dello Sport "Qui sait si Evergrande ne pourrait pas intervenir dans la thématique du nouveau stade, un dossier dont Jindong Zhang connait chaque étape d’avancée." Le Saviez-Vous ? En 2017, Xu Jiayin et Zhang Jindong ont procédé à un accord de coopération stratégique pour leurs deux groupes. L’annonce de ce partenariat fu tellement retentissaant qu’elle fut l’objet d’une thématique par la CCTV ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. L'information émane de l'Ansa: Le Président du Suning Holdings Group, Jindong Zhang, est attendu dès aujourd'hui à Milan, pour assister au début de son Inter en Ligue des Champions, ce mardi soir. Selon l'Ansa, l'agenda de Jindong prévoit une visite ce lundi du Suning Training Center d'Appiano Gentile où il rencontrera son fils, Steven Zhang, qui n'est nul autre que le président de l'Inter. S'en suivra une visite avec Antonio Conte, le staff technique, la Direction du Club et l'équipe. Mardi, le propriétaire de l'Inter se rendra au nouveau siège interiste situé au Viale Della Liberazione avant de se déplacer en début de soirée au Meazza pour assister au premier match de Ligue des Champions. "Le déplacement à Milan du fondateur du Suning, à qui appartient l'Inter, est un témoignage de l'intérêt du Groupe qui évalue de nouvelles opportunités de collaborations avec les plus grandes marques italiennes et européenne. Dans ce scénario, l'Inter et le Calcio représentent un pont idéal au Suning pour se rapprocher du marché et de la culture occidentale. De la même façon, le Colosse chinois permet à l'Inter de voir sa marque grandir en Orient, tout en favorisant le football en Chine." "La rencontre de Jindong Zhang avec l'équipe et son Management représente une nouvelle démonstration de rapprochement, d'un soutien continu avec la Famille Zhang et le Groupe Suning envers le Club. L'objectif est de replacer l'Inter dans l'élite mondiale du football." "Le positionnement du Club au niveau international a récemment été renforcé par la nomination du Président de l'Inter, Steven Zhang dans l'Executive Board de l'Eca." Reste à savoir si Jindong Zhang poussera la chansonnette ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Le Corriere Dello Sport a confirmé l’arrivée de Jindong Zhang, le propriétaire du Suning et de l’Inter, en Italie.. Le numéro un du Colosse chinois profitera de ce déplacement en Italie pour des impératifs Nerazzurre mais pas que... "Ce lundi et demain, Jindong Zhang débarquera à l’improviste dans "son" Milan, en vue de rallier l’Inter qui, depuis sa victoire face à l’Udinese est temporairement en tête de la Serie A. Celle-ci va débuter la prestigieuse Ligue des Champions en accueillant les Tchèques du Slavia Prague." Beaucoup de sport donc, mas pas uniquement, vu que le fondateur et numéro un du Colosse Suning débarquera au Meazza avec un paquet de sponsors chinois. Ses bonnes relations avec Alibaba et Jack Ma sont d'ailleurs bien connues. De plus, la recherche de partenaire italien et européen, pour son propre marché interne est un objectif du groupe Suning, lui qui entreprend sans mystère son arrivée en Italie, comme propriétaire de l’Inter. L'Inter, ce pont entre l’Italie, l’Europe et la Chine Telle est la signification, la déclaration de son fils Steven sur l’Inter, dont il est le Président, depuis quasi une année. Lui qui a sa résidence principale à Milan. “Jindong Zhang ne pourra pas rester en poste qu’à Appiano Gentile, rebaptisé Suning Training Center, mais il y rencontrera tout de même son fils Steven, rentré depuis peu dans le Board de l’Eca. Il reverra Antonio Conte, la Direction Nerazzurra et l’équipe qu’il avait déjà accueilli pour un repas à Nankin, en juillet dernier, à l’occasion de la tournée asiatique." "Ce lundi, Jindong est donc resté quelques heures, avant de repartir vers son hôtel et de dîner en privé avec Zanetti, Marotta et Antonello et l'ancien propriétaire de l'Inter, Moratti." " Ce matin, il se rendra au Siège du Club et en fin d'après-midi, il se rendra au Meazza, accompagné de dirigeants d'importantes sociétés chinoises susceptibles de devenir des partenaires de l'Inter. Il retournera en Chine immédiatement après Inter-Slavia" "Il a bien sur de quoi être confiant en la victoire et espérer une longue route en Ligue des Champions. : Le but avoué étant de ramener l’Inter sur le toit de l’Europe, après un dernier millésime bien pale pour les italiens." Un élément fondamental pour le Mastondonte qu’est le Suning, lui qui souhaite ériger également un nouveau pont vers cette direction. Le Saviez-Vous ? La visite du Chairman à Milan pourrait également être lié aux intérêt du Suning International envers la Milano Fashion Week, de Milan qui débutera à proprement parler demain. L'Inter s'est offert le Scalp de la Juventus en Serie A. En effet, en prenant la tête du championnat cette semaine, l'Inter met un terme a la Streak turinoise. La Vieille Dame occupant la première place, de façon continue, depuis la 26ème journée de la saison 2017/2018! Xu Jiayin, le patron du Colosse Evergrande, qui entretient d'excellents rapports avec la Famille Zhang, était présent lors du repas entre la Famille Zhang et l'Inter... Est-ce un signe vers une future collaboration ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Au terme du repas où il était invité par Jindong Zhang, Massimo Moratti s'est livré à Fcinternews.it "Ce repas était très intéressant, ils sont très gentils, aussi bien le père que Steven. Cela me touche énormément, cela me fait plaisir, je suis fier de cette situation." Souhaitez-vous revenir ? "Ils sont très gentil dans la façon de me tenir informé de tout ce qu'ils font, pour moi c'est comme si j'étais toujours présent." L'Inter de Conte ? "Je suis très impressionné par Sensi et par Conte, je crois qu'il y a les bases pour faire de très bonnes choses." A qui me fait penser Conte ? "C'est difficile de faire des comparaisons, mais il est très bon aussi lorsqu'il parle, il a l'état d'esprit qu'il faut pour tenir l'équipe. Il est doué dans son métier et c'est l'aspect le plus important." Sensi ? "Je crois que personne ne s'attendait à ce qu'il soit aussi fort, il apporte de la vitesse d'un certain type dans l'équipe, un peu comme Sneijder à l'époque, qui avait changé les mécanismes de l'équipe." Le Derby ? "Du Derby, je ne préfère ne rien dire...il sourit" Appréciez-vous ce lien qui lie la Famille Zhang à la Famille Moratti ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. A la veille du début de son Inter en Ligue des Champions, Antonio Conte s’est livré à l’Uefa: "J’ai été convaincu par le sérieux du projet, de la propriété qui est sérieuse et puissante, j’ai l’envie de faire de belles choses comme je l’ai déjà fait sur d’autres terrain. C’est inévitable qu’il faudra un peu de temps, il ne faut pas oublier que l’Inter n’a plus rien gagné depuis 9 ans. Mais nous avons débuté un bon parcours fait de travail, de personne sérieuse qui partage mon idée et qui la mette en avant." Quels sont vos objectifs en UEFA Champions League? "Je veux rendre fier nos tifosi, jouer un football qui les enthousiasme et auquel ils peuvent s’identifier. Fixer des objectifs est difficile, nous verrons les choses qui se dresseront sur notre route. L’important est de ne pas avoir de regret et de savoir que nous avons tout donné, à 110%." Quelle est l’importance de l’ UEFA Champions League pour un club? Êtes-vous candidat au titre ? "Je l’ai gagné. J’ai joué quatre finales pour trois perdues, je connais donc ses sensations. Je sais comment il est dur de la gagner et combien il est dur de la perdre en finale. Je n’aime pas parler de chance, mais c’est le genre de compétition où elle y a sa place, ou tu peux y entrer ou sortir après que le ballot ait heurté un poteau, cela peut te changer une saison. Il y a tant de facteur à prendre en considération : L’état de forme, les suspensions, le calendrier, mais c’est normal, car nous parlons de la compétition la plus importante." Le tirage au sort vous a offert Barcelone. Que signifie l’affrontement face aux catalans en UEFA Champions League? "Ce sera un match fascinant, celui qui t’offre la motivation a donner ton maximum. Je crois qu’eux aussi sont fier d’avoir tiré l’Inter. Nous avons commencé un parcours et nous voulons le terminer de la meilleure façon possible. Affronter les grandes équipes en Ligue des Champions est la meilleure façon pour grandir, pour comprendre ce qu’il te manque pour être au top." La saison a déjà bien commencé avec une série de victoire. Vous attendiez-vous a un début aussi positif ? "Je suis une personne avec les pieds bien sur terre. Bien débuter est positif, mais nous devons savoir faire face aux difficultés qui se présenterons à nous. Nous sommes la dernière équipe a avoir gagné le trophée et probablement que Godin sera tout comme nous déterminé pour atteindre un objectif important." "Nous voulons rendre les tifosi heureux." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...