Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'torino'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Série A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Collector

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

18 résultats trouvés

  1. Dans une journée de championnat où le Milan, la Roma et la Lazio ont perdu des plumes, l’Inter n’est pas parvenu à garantir une victoire nécessaire, une victoire à la hauteur de son blason, face à un solide Torino. Mazzarri détruit son ex En effet, l’Inter a réalisé la pire prestation de sa saison. Lors de ce match, à titre d'exemple, tous les seconds ballons ont été remportés par l’équipe hôte. Les difficultés avec lesquelles l'équipe de Spalletti s’est présentée au match, ce dimanche 27 janvier 2019, ne peuvent pas légitimer cette absence de jeu, de cohésion d’équipe, il n'est d’ailleurs pas possible d’en ressortir une seule indication positive : Le cas Perisic, la Blessure de Keita, l’arrivée de Cédric non-disponible et le départ de Vrsaljko auront détruit psychologiquement l’équipe avant même sa montée sur le terrain. Le 3-5-2 proposé par Spalletti à Turin est emblématique des difficultés de l’Inter dans l’interprétation de son match. Sans ses ailiers de formations, mis à part Candreva, l’Inter avait l’obligation de l’emporter via ses individualités. Mazzarri l’a parfaitement compris en passant à la centrifugeuse Marcelo Brozovic, en empêchant l’architecte Nerazzurro de construire le jeu, les Nerazzurri sont devenus inoffensifs. Seul un joueur a remporté la moitié de ses duels sur l’ensemble du match, il s’agit de Joao Mario, les autres n’étant athlétiquement pas à la hauteur. Le joueur le moins performant étant Nainggolan qui n’a remporté que 3 duels sur les 8 tentés. La tension mentale était trop faible, trop fragile, pour une équipe censée être surmotivée. Une équipe qui lors des 5 derniers matchs où elle a été menée, n’est pas parvenu à l’emporter : 4 défaites et un nul. Spalletti explose en vol L’équipe de Spalletti est dans les abîmes, en 2019, elle n’a remporté qu’un point sur six et elle doit sa troisième place en grande partie aux contre-performances de ses concurrents directs. Spalletti doit à présent faire face à une fronde, une fronde qui émane de toutes parts : Des Tifosi qui en ont clairement ras-le-bol, des joueurs dont pas moins de cinq d’entre eux ont demandés leur transfert dont Perisic et Candreva, les ailiers les plus utilisés par Spalletti depuis son arrivée à l’Inter, mais également une fronde menée par Giuseppe Marotta qui en a référé à Steven Zhang. Outre les buts manquants et manqués de Lautaro Martinez et Mauro Icardi, sur le terrain turinois, c’était à proprement parler le bordel. Pas moins de 4 modulos ont été employés sur les 90 minutes de jeu et aucun d’entre eux n’a su satisfaire Spalletti, ni convaincre les joueurs A titre d’exemple, l’Inter était en 3-5-2 en début de match et Nainggolan est entré en Trequartista pour former un 4-3-1-2, puis en Mezzala lors du 4-3-3 avant de devenir un milieu central lors du 4-2-4 qui précède l’exclusion de Matteo Politano. Des joueurs perdus Lors de ce match, l’Inter n’aura fait illusion que 20 minutes, 20 minutes durant lesquelles Lautaro aura manqué l’immanquable. Par la suite, le milieu de terrain a coulé surtout via Vecino qui a raté tout ce qu’il entreprenait…. Dalbert peut être considéré comme le système de mesure de l’équipe Nerazzurra : Il a débuté le match de façon courageuse en proposant quelques solutions intéressantes dont le centre vers Martinez et il a fait face à DeSilvestri qui lui avait mis la misère au Meazza. Par la suite, plus le match avançait, plus le joueur sombrait pour finir à rater toutes ses tentatives en zone offensives. Qui plus est, l’Inter aurait pu connaitre une situation plus cauchemardesque que celle qu’elle n’a connu, déjà lors de la fin de la première période : Le Rouge de Politano, qui est le premier de la saison, est le découlement d’un joueur qui a fini par craquer. En première mi-temps, Spalletti en personne avait dû intervenir pour museler Marcelo Brozovic qui est passé très près de la correctionnelle lors du fait relatif à Ansaldi. Ce fait de jeu, qui aurait pût être anecdotique a été absorbée de façon négative et les tensions entourant le mercato ont été mis en évidence. Outre Ivan Perisic écarté, comment est-ce possible de motiver un joueur tel qu’Antonio Candreva, alors que celui-ci est clairement informé qu’il est indésirable ? Cette expulsion de Politano est également le signe d’une équipe frustrée, d’un joueur qui exprime toute sa rage et sa frustration de voir aucune réaction collective. Le but encaissé est révélateur du mal profond : Des joueurs qui ressemblent à des plots sur le terrain avec D’Ambrosio qui se fait surclasser par Izzo, sans parler du manque de réaction évident de Samir Handanovic Dès ce but, le plan de Mazzarri était en marche, celui de soumettre une Inter qui l’a évincé à l’épreuve physique et cette dernière a fini par se soumettre, les Turinois jouant comme à l’entrainement, incrédule de voir un tel manque d’opposition, de résistance. La colère de Marotta S’il y a bien un homme qui n’a pas digéré le menu proposé ce dimanche, c’est bel et bien Giuseppe Marotta. En compagnie de Piero Ausilio, il a immédiatement désamorcé la bombe Perisic en déclarant ouvertement la volonté du joueur et la raison de sa suspension. Lors de l’avant-match, Beppe voulait voir le sentiment d’appartenance des joueurs envers l’institution Inter et il n’a pas été déçu. Immédiatement après le match, une courte réunion s’est tenue et un ultimatum a été posé. Inter-Lazio, crucial pour tous Beppe Marotta fait face à sa première crise interiste et Luciano Spalletti est dans son viseur, à tel point que le match de Coupe d’Italie face à la Lazio est considéré comme le moment phare de la saison. Les erreurs, jusqu’à présent, ont été trop nombreuses et la certitude d’obtenir la troisième place "en douceur" à comme vacillé. Pour Marotta il est donc nécessaire de regagner de la certitude et de régler la situation face à une équipe perturbée par les rumeurs de Mercato. La fin du Thriller ? Luciano Spalletti aurait donc été avisé de l’importance que revêt ce quart de Finale en Coupe d’Italie, avec le risque de voir ce match être décisif pour tous et également pour lui. Le problème est donc centré par Marotta : Il n’y a plus personne au commandes. Sur le Mercato, Marotta va chercher à valoriser le concept du sentiment d’appartenance en partant à la recherche de joueurs disposant de ce profil, de cette mentalité de gagnant et même si actuellement l’Inter est à terre, mais elle devra tout faire pour atteindre l’objectif fixé et celui de conquérir la Ligue des Champions une nouvelle fois. En juin, une révolution aura lieu, si les Tifosi ne peuvent que rêver à présent, Zhang et Marotta comptent bien faire en sorte que certains rêves deviennent réalités. Un air de révolution compris par Steven Zhang qui, sur les conseils avisé de Marotta aurait compris qu’il est utile de faire également un saut de qualité, au niveau du poste d’entraîneur, lors de l’été 2019. Un changement de cap plutôt dans la saison est possible : Jeudi soir, la situation sera claire et limpide pour Marotta, et d’une façon ou d’une autre et des têtes pourraient tomber. Le Saviez-vous ? Lors de la seconde mi-temps, Politano a été expulsé à la 85ème minute de jeu après avoir été mis à terre suite à la pression d’ Ola Aina, le turinois avait semble-t’il pourtant touché le joueur et l’interiste semblait attendre à voir Maresca, l’arbitre de la rencontre siffler la faute. En lieu et place de cela, Maresca laisse le jeu se dérouler et s’en est suivi la réponse de Matteo "Sei Scarso” que l’on peut traduire poliment par "Tu Crains" ou "T’es Incompétent". D’où le rouge direct.... Tableau récapitulatif Résumé vidéo Réactions de Tramontana Torino 1-0 Inter Buteur(s): 35’ Izzo (T) Torino: 39 Sirigu; 5 Izzo, 33 Nkoulou, 30 Djidji; 29 De Silvestri, 88 Rincon, 15 Ansaldi (81’ 21 Berenguer), 34 Aina; 7 Lukic (78’ 8 Baselli), 11 Zaza (88’ 14 Iago Falque), 9 Belotti Sur le banc: 1 Ichazo, 25 Rosati, 3 Lyanco, 20 Edera, 24 Moretti, 27 Parigini, 36 Bremer, 72 Millico Entraîneur: Walter Mazzarri Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 23 Miranda (54’ 14 Nainggolan); 33 D'Ambrosio, 8 Vecino (83’ 87 Candreva), 77 Brozovic, 15 Joao Mario (71’ 16 Politano), 29 Dalbert; 10 Lautaro, 9 Icardi Sur le banc: 27 Padelli, 5 Gagliardini, 13 Ranocchia, 18 Asamoah, 20 Borja Valero, 44 Perisic, 74 Salcedo Entraîneur: Luciano Spalletti Arbitre: Maresca Var: Mazzoleni Averti(s): De Vrij (I), Belotti (T), Dalbert (I), D’Ambrosio (I), Ola Aina (T), Zaza (T) Expulsé(s): 86' Politano (I) pour insulte envers l'arbitre de la rencontre ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Luciano Spalletti est venu s'exprimer et faire un petit recadrage de ses joueurs après la défaite sur le terrain du Torino, 1-0. Une reprise de championnat en 2019 difficile, avec qu'un seul point pris en deux rencontres. Y-a-t-il quelque chose à sauver de cette rencontre ? "Pour moi c'était équilibré mais nous avons commis trop d'erreurs notamment dans la qualité de jeu. Nous sommes rentrés sur le terrain en tentant de répondre à leur défi physique et ils ont réussi à marquer sur coup de pied arrêté, comme nous le craignions. A partir de ce point là et sur ce terrain, nous avons forcé individuellement et nous n'avons pas réussi à nous remettre sur pied. Nous devons revenir aux principes d'équipe et de jeu, nous devons être plus organisés. Lorsque nous sommes menés comme ici, l'individualité a pris le dessus. Tout le monde devrait s'en tenir à ses devoirs." Pourquoi ce changement tactique ? "Nous avons fait un choix différent basé sur la condition physique. Perisic et Keita sont toujours blessés et Politano n'allait pas bien. Nous espérions créer quelque chose de mieux avec les deux pointes. Nous avons raté quelques situations qui auraient pu changer la rencontre." Justement qu'avez-vous pensé d'Icardi et de Martinez ? "En première mi-temps ils étaient parvenus à compacter la défense adverse, mais en seconde le Toro a fermé le jeu. Notre imprévisibilité et notre engagement étaient moins bons et il est évident qu'on a manqué de joueurs qui font la différence en un contre un. Je pense malgré tout qu'ils ont bien joué ensemble." La difficulté des milieux à prendre en charge l'équipe dans des moments critiques vous inquiète-t-elle ? "Tout dépend des joueurs mais à ce niveau il faut un certain sens du combat. Sur un tel terrain c'est plus difficile de construire des situations propres. Celui qui a le plus de force et d'engagement est favorisé par rapport à son adversaire." Qu'en est-il de Perisic et de ce qu'il a dit ? "Je me suis déjà exprimé à ce sujet hier. Les joueurs peuvent dire ce qu'ils veulent mais se sont des professionnels, donc s'ils veulent partir ils doivent avoir un club acheteur, reconnaissant leur valeur." ®gladis32 - internazionale.fr
  3. Damien

    Serie A - J21 : Torino vs. Inter

  4. Damien

    Serie A - J2 : Inter 2-2 Torino

  5. Il y avait beaucoup d'amertume au terme d'Inter-Torino, pour un match qui s'est bien passé grâce à une excellente performance en première période, mais qui a ensuite mal tourné, en décevant les nombreux tifosi de l'Inter au Meazza, qui a sifflé ses joueurs en fin de match. Marqué par ce résultat, Luciano Spalletti s'est montré insatisfait aux micros de Sky Sport. Ce dernier, n'a d'ailleurs pas hésité à annuler le jour de repos prévu ce lundi, comme sanction suite à la prestation de ses joueurs. "Cela devient difficile de venir dire pourquoi nous nous sommes perdus, suite à une balle de 40 mètres où nous sommes arrivés en retard et à cause de mauvaises interprétations. Je n'ai pas d'autres analyses pour expliquer ce premier but du Torino. Nous avons encaissé un but inexplicable. Il est clair qu'il est resté dans la tête des joueurs et que toute cette pression a commencé à rejaillir sur l'équipe, de sorte que nous n'avons pas été en mesure de développer correctement le jeu. C'est inquiétant de prendre un tel but sans avoir une réaction correcte par la suite. Je suis inquiet car ce sont ces moments qui ont caractérisé l'Inter ces dernières années et l'année dernière. À certains moments, nous perdons toute connotation." Handanovic ? "Sur le premier but du Torino, il n'y a pas qu'Handanovic qui se soit troué, ce serait trop facile. C'est une évaluation légère qui peut arriver, mais vous devez recommencer à jouer. À mon avis, après le 2-2, nous avons vu ce résultat, qui était méritoirement entre nos mains, et nous avons réagi un peu." L'Anti-Juve ? "Nous pouvons le devenir, mais je le répète, nous devrons nous battre avec 4-5 équipes. Nous devons encore développer cette mentalité, pour pouvoir affronter ce genre d'équipe qui remportent des championnats important. Nous devons d'abord récupérer 20 points sur le Napoli." "Même s'il est vrai que le mercato était important, avec des recrues importantes, car l'année dernière j'avais 15 joueurs à ma disposition, à présent j'en ai 20. Face à Sassuolo, nous avons réalisé un mauvais match, aujourd’hui nous avons encaissé un but insignifiant et nous avons connu un black-out après ce but. C'est à ce moment-là où nous avons cessé de jouer." "Pour être défini comme l'Anti-Juve, il faut savoir le prouver sur le terrain." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Deux buts d'avance n'auront pas suffit à l'Inter pour s'offrir sa première victoire à domicile à la saison. En effet, après la défaite subie sur le terrain du Sassuolo, l'équipe de Spalletti ne va pas au-delà d'un match nul, avec un score de 2-2 face au Torino de Walter Mazzari. Une première période réussie Durant la première mi-temps, les Nerazzurri dominent et se voient récompensés par les buts de Perisic et de De Vrij. Les turinois sembles être des pantins et le match aurait dû être archivé... Et c'est l'erreur de l'Inter, celle d'avoir pensé qu'elle disposait déjà des trois points dans sa poche. Pourtant Spalletti a procédé à quelques retouches, comparé au match face à Sassuolo, avec un onze de base qui se présentait en 3-4-2-1. A noter la non titularisation de Lautaro Martinez, et le retour d'Ivan Perisic, dès la première minute. Vrsaljko a également fait ses débuts au Meazza, tandis que Nainggolan était assis sur le banc. A la 7', le premier but nerazzurro arrive au Meazza. Icardi excentré, réalise un centre tendu et puissant dans la surface turinoise. Perisic, idéalement placé reprend le ballon et ne laisse aucune chance à Sirigu. Le Toro est également malchanceux, à la 22', Ansaldi blessé est remplacé par Ola Aina. L'Inter domine les débats et double logiquement la mise sur un coup-franc très bien botté de Politano. Le ballon repris de la tête par De Vrij fait une nouvelle fois trembler les filets de Sirigu. Une seconde période cauchemardesque Le Toro remonte sur le terrain avec de biens meilleurs intentions et se voit logiquement récompensé à la 56'. Iago Falque, lance en profondeur, depuis la ligne médiane, Belotti, qui prend le meilleur sur la défense interiste, son crochet surprend également Handanovic qui a été l'auteur de l'une des pires sorties de la saison à venir. Seul devant le but vide, le capitaine turinois ne rate pas l'immanquable. Ce but relance l’équipe de Mazzarri qui joue très haut et met la pression sur l'Inter. A la 68', Meite reçoit le ballon dans ses pieds suite à une déviation et son tir est le reflet du non-match d'Handanovic. Spalletti tente de se mettre à l'abri et aligne Keita à la place de Vrsaljko. L'Inter tente de réagir, mais c'est bel et bien le Torino qui se montre le plus dangereux en contre-attaque. Aucune équipe ne parvient à prendre le meilleur, même si la tentative de Perisic à quelques seconde de la fin est repoussée miraculeusement par Sirigu. Spalletti après deux journées ne totalise qu'un point sur six. Il n'y a rien de tragique, car nous sommes au début de la saison, mais déjà samedi prochain, face à Bologne, l'Inter se devra de remporter son premier match de la saison, car ce faux départ pourrait réellement compliquer le reste de la saison. Et San Siro, qui avait félicité le Suning avant le début du match pour son Mercato et applaudi l'Inter à la fin de la première mi-temps, a sifflé ses joueurs au termes des 90 minutes de jeu. Tableau récapitulatif Résumé vidéo Réactions de Tramontana Inter 2-2 Torino Buteur(s): 6' Perisic (I), 32' De Vrij (I), 56' Belotti (T), 68' Meité (T) Inter(4-3-3): Handanovic; Vrsaljko (72' Keita), De Vrij, Skriniar, D'Ambrosio; Vecino, Brozovic, Asamoah (66' Dalbert); Politano (92' Martinez), Icardi, Perisic Sur le banc: Padelli, Gagliardini, Karamoh, Ranocchia, Nainggolan, Joao Mario, B. Valero, Miranda, Candreva Entraîneur: Luciano Spalletti Torino (3-5-2): Sirigu; Izzo, N'Koulou, Moretti; De Silvestri, Meité, Rincon, Soriano (61' Ljajic), Ansaldi (22' Ola Aina); Iago Falque (88' Lukic), Belotti Sur le banc: Ichazo, Rosati, Edera, Berenguer, Djidji, Bremer, Zaza Entraîneur: Walter Mazzarri Arbitre: Mazzoleni di Bergamo Averti(s) : De Vrij (I); Meité, Moretti (T) Expulsé(s) : / ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Inter-Torino pour Sandro Mazzola n'est pas un match comme les autres c’est aussi une affaire de famille. Le père champion avec le « Grande Torino » et lui avec l’Inter avec qui il a disputé 565 matchs, inscrit 158 buts et tout gagné. Un champion sur le terrain et en dehors qui a lié sa carrière aux couleurs Nerazzurre, mais aussi inévitablement à celle de Turin, dont le père était un grand protagoniste. « Le Filadelfia est lié à mon premier grand succès en tant qu'attaquant" - dit l'ancien capitaine de l'Inter- "Pour me faire jouer cette partie, Italo Allodi a dû exercer une pression diplomatique sur le directeur de mon école. Le match était prévu le jour qu’avait choisi mon professeur de maths pour me faire passer mon interrogation décisive. Ou je passais ou j’étais recalé. Ma mère, quand je lui ai dit que je devais aller à Turin, a refusé de signer une fausse justification. Si je n'avais pas réussis cette interrogation je n’aurais probablement plus revus de terrain de football pour un long moment... Allodi a demandé à anticiper l’interrogation au vendredi et je m’en suis bien sorti...trois questions avec des réponses pas très claires. "Le professeur Gagliardi était sympathique et comme à son habitude il m’a fait remplir sa grille de loto-foot, un rituel avec lui" Le match ? J'ai marqué des buts et nous avons gagné. Mais c'était la première fois que je passais à Turin et en voiture je suis passé devant Superga... C'était la première fois que je la voyais, je n'avais jamais voulu y aller. Je n'ai pas pleuré, mais j'ai tremblé.... J'avais tellement mal au ventre que j'ai essayé de vomir. À partir de ce moment, je pense que le Torino est devenue ma deuxième équipe. Je suis désolé de ne pas y avoir joué, mais j'étais à l'Inter, je me sentais « bandiera »… Je suis heureux d'avoir clôturé ma carrière de manager à Turin. Icardi ou Belotti dans mon équipe idéale ? Je choisis Belotti. Chaque fois qu'il attrape le ballon, il vous donne le sentiment qu'il perfectionne le jeu avec des mouvements imprévisibles. Il se dépense beaucoup pour l’équipe, il créé des espaces pour ceux qui viennent de derrière. Il est très complet, il est destiné à devenir titulaire de l'équipe nationale. Icardi ? Il est l'homme classique dans la surface de réparation. La solution finale. Lorsque le milieu de terrain ou l'aillier sont en difficulté, ils envoient la balle à Icardi qui trouve le moyen de devenir dangereux... Mazzarri ? Je l'ai toujours aimé et en tant que manager, je l'aurais bien pris si j’étais dirigeant. Je suis heureux qu’il ait pris en main le Torino et que le mercato ait relancé l’équipe. Spalletti ? Il plait aux tifosis et il est très impliqué dans ce qu’il fait. Je ne pense pas qu'il devrait se sentir menacé par les autres entraîneurs. Il a une équipe qui est l'anti Juve, forte dans tous les compartiments et avec d'excellentes alternatives. Il doit bien travailler avec les hommes à sa disposition, et je suis convaincu qu'il le fera". ®JY DS - Internazionale.fr
  8. Appiano Gentile - Demain, le premier match à domicile du championnat 2018/2019 aura lieu. Au Meazza, les nerazzurri défieront le Torino. Luciano Spalletti a répondu aux questions des journalistes lors de l'habituelle conférence de presse d’avant-match : Comment expliquez-vous la contre performance de la semaine dernière ? "Nous sommes toujours convaincus que nous avons fait les bons choix lors du match contre Sassuolo, mais il est clair que quelque chose n’a pas bien fonctionné. Je ne sais pas encore exactement qui sera titulaire ou pas par rapport à la formation passée. Ce qui m'a déplu, c'est que nous avons déçu les fans de l'Inter, nous avons embarrassé ceux qui nous supportent... car au cours du match, nous avons mis à mal les certitudes que nous avions acquis et pour lesquelles nous nous sommes battus lors de la conquête de la quatrième place. Je suis convaincu du sérieux et de la disponibilité de chacun, et les joueurs savent ce qu’ils doivent faire. L'éthique, la manière de raisonner et de se comporter résolvent tous les problèmes." Et votre prochain adversaire ? "Il n’est pas facile de juger le Torino, le club a une tradition et c’est une équipe qui se battra sur chaque ballons. Elle joue avec les qualités du couteau entre les dents. Nous devons avoir de la personnalité pour toujours chercher la victoire à n'importe quel moment de la partie." Êtes-vous l'anti-Juve ? "Je dois d’abord me soucier que nous soyons les anti-Roma et les anti-Napoli vu qu’ils sont arrivés devant nous la saison dernière. Nous sommes une équipe solide et nous devons réaliser un grand championnat." Nainggolan sera-t-il là ? "Nainggolan est convoqué mais nous devons faire attention. Le personnel médical du Dr Volpi supervise et évalue les risques par rapport à la blessure et à la récupération." Comment va l'équipe ? Notamment Dalbert ? Au cours d'un match Dalbert doit savoir vivre avec les tensions de notre football et ensuite trouver un équilibre afin d’être capable de démontrer sa qualité. Il n'a rien perdu, je le connais bien. Icardi a toujours été un grand bomber. Il a des caractéristiques très précises il peut également s’améliorer. A part Nainggolan, tout va bien. Skriniar a totalement récupéré, Keita doit se mettre à disposition comme tout le monde. Maintenant nous devons choisir et choisir correctement, nous avons besoin d'un équilibre." ® JY DS - Internazionale.fr
  9. Pour ceux qui ont pu voir le match, qu'en avez-vous pensé ?
  10. Le match sera diffusé à la Taverne ! Premier match à domicile, il y aura quelques personnes de l'Inter Club Paris. N'hésitez pas à passer vous aussi
  11. Turin - Auteur d'une magnifique parade sur De Silvestri mais impuissant sur le but de Ljajic, Samir Handanovic s'est exprimé en zone mixte après la contre performance hier face au Torino. "Cette défaite est imméritée. Nous avons eu une douzaine d'occasions et ce résultat est vraiment dommageable. Même un nul aurait été insatisfaisant. Nous avons peut être manqué d'agressivité devant le but. C'est ça aussi le football, si vous n'arrivez pas à marquer vous êtes punis à la première occasion. Même en jouant 90 minutes de plus, nous n'aurions pas marqué. Nous n'avons qu'un point sur six cependant. La lutte pour la Champions League aura lieu jusqu'au bout. Maintenant nous devons continuer à travailler dur et ce jusque la fin." ®gladis32 – internazionale.fr
  12. Turin - Après une rencontre totalement dominé par les nôtres mais remportée par le Toro, Luciano Spalletti est venu défendre ses joueurs. "Il y a des fois où ça ne se passe pas comme vous le voulez, même en insistant. Ce fut une belle rencontre mais c'est une défaite injuste et non méritée. Nous avons bien joué dans l'ensemble même si parfois nous n’étions pas très équilibrés sur le terrain. Leurs relances nous ont gêné sur ce plan. Perisic a été malheureux et il y a eu plein de petites choses contre nous mais nous ne méritions pas cette défaite. Je fais confiance aux joueurs ils sont professionnels. C'est une occasion gaspillée mais il faut rebondir pour rester dans la course jusqu'à la dernière journée. A ce stade les trois points valent double. Nous devons gagner à Bergame." Le choix de titulariser Valero "Rafinha revient d'une longue période d'inactivité et dernièrement il a enchainé trois matchs en une semaine, il était un peu à court d'énergie. Les dernières rentrées de Borja étaient bonnes et aujourd’hui il a bien joué. C'est un joueur qui peut toujours apporter une importante contribution." ®gladis32 – internazionale.fr
  13. Pas de retransmission aujourd'hui à la Taverne. Elle sera fermé à 12h30.
  14. Damien

    Série A - J31 : Torino 1-0 Inter

    jusqu’à
  15. Milan - Après le match nul 1-1 de l'Inter à domicile contre le Torino devant plus de 71 000 spectateurs au Stade Giuseppe Meazza, l'entraineur Nerazzurro un peu déçu s'est arrêté aux micros de Premium Sport pour analyser le match. «Ce match nul nous laisse un peu un goût amer dans la bouche, même si nous avons raté beaucoup de nos dribbles et gâché beaucoup de balles pendant la phase de construction. Mais nous avons réussi à nous remettre sur les rails pendant une période difficile du match et nous aurions pu l'emporter », a déclaré Spalletti. L'ancien entraîneur de la Roma a continué : "Malheureusement, ces choses se produisent, mais dans l'ensemble, c'était un bon point contre une bonne équipe. Icardi était aussi bon aujourd'hui, il a eu quelques occasions où il fait habituellement mieux mais il a été touché par une blessure mineure qui s'est produite tôt dans le match. » Enfin Spalletti a commenté la performance de Vecino et son missile sur la barre transversale: « il a fait son travail et a été un peu malchanceux de ne pas marquer sur son tir incroyable. » Ansaldi L'ex-arrière gauche de l'Inter, Cristian Ansaldi, s'est entretenu avec la presse de la zone mixte après avoir aidé son équipe à gagner un point face aux Nerazzurri au Giuseppe Meazza. «Un grand retour pour moi avec un stade rempli de 70 000 fans avec toute leur passion. C'est toujours génial de revoir tant de bons amis, mais je suis encore plus heureux du résultat d'aujourd'hui et du point que nous avons pu ramener à la maison » analyse Ansaldi. L'arrière argentin a ensuite continué en disant que "cette Inter est très différente de celle de l'année dernière. C'est normal parce que quand vous gagnez, vous pouvez changer votre façon de jouer et c'est ce qui n'a pas fonctionné l'année dernière. Cette année, l'Inter se révèle être l'une des meilleures équipes et une équipe que tout le monde attend parmi les quatre premiers. » En conclusion, l'ancien joueur de l'Atlético de Madrid a déclaré que «le Torino a joué un match fantastique aujourd'hui, mais nous pensions que nous pourrions remporter la partie, mais l'Inter a bien fait en seconde période. À la fin, ce fut un très bon résultat pour nous. » Eder Après le coup de sifflet final entre l'Inter et le Torino au Giuseppe Meazza, l'attaquant international italien de l'Inter, Eder, qui a marqué le but égalisateur, a partagé ses réflexions avec Sky Sports Italie exprimant son amertume due aux deux points perdus face au Toro. «Il y a une certaine déception puisque nous voulons toujours gagner. Nous avons bien joué en deuxième mi-temps et avons eu deux occasions de marquer, puis nous avons concédé un but. L'équipe s'est bien battue et c'était juste dommage que nous n'ayons pas pu arracher la victoire, mais un match nul vaut mieux qu'une défaite. L'entraîneur nous dira ce qui a mal tourné et quelles améliorations nous devons faire. Au sujet de sa prolongation de contrat il déclare : « Je suis heureux, je voudrais remercier Spalletti pour ses paroles aimables. Avoir 9 victoires après 12 matches est quelque chose à laquelle personne ne s'attendait. Nous pensons à la Ligue des Champions, nous n'avons jamais parlé d'autre chose. » En conclusion Eder a été interrogé sur son rôle en tant que super sub en faisant valoir que « ce n'est pas une tâche facile car vous avez besoin de temps pour trouver le bon rythme, mais je me donne toujours 100% afin d'aider l'équipe autant que je peux. » Rédigé par Rheyou - Internazionale.fr
  16. Damien

    Série A - J12 : Inter 1-1 Torino

    jusqu’à
    12e journée de championnat
  17. L'Inter est parvenu à un accord pour le gardien, en fin de contrat avec Torino (juin 2017), la signature du joueur sera officialisée très prochainement. Padelli se réjouit de la nouvelle aventure qui l'attends à l'Inter et est impatient de débuter avec de nouvelles couleurs. Padelli effectuera les tests médicaux dans une dizaine de jours et signera à l'Inter pour deux ans. Damien - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...