Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'tottenham'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Série A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Évènements de Inter Club Paris

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

4 résultats trouvés

  1. Pour son retour en Champions League six ans après, l’Inter tombe dans le groupe de la mort de cette édition 2018-2019. Mais ce tirage au sort est-il si terrible pour les nerazzurri ? Analyse des trois équipes concurrentes. Le Barça, épouvantail de ce groupe Le club espagnol, habitué à l’exigence du haut niveau de la Champions League depuis de nombreuses années, représente le plus grand danger pour la Beneamata. Cinq fois vainqueur de cette compétition, le Barça est un cador du football européen, seul le Real très loin devant et le Milan dans une moindre mesure, se positionnent devant au classement des vainqueurs de la compétition reine. Au regard des deux effectifs, le groupe catalan semble être mieux armé que le groupe nerazzurro avec des stars mondiales telles que Lionel Messi, Luis Suárez, Ivan Rakitic et j’en passe… Surtout, les catalans s’appuieront sur leur prodige maison Léo Messi capable de faire basculer un match à tout moment. Cependant, les intéristes ont leur carte à jouer dans un groupe très relevé. Des joueurs comme Nainggolan, Perisic, Miranda, Asamoah et Vrsaljko disposent d’une expérience européenne, le total de cette expérience dans le groupe est faible comparé à des mastodontes du football européen depuis de nombreuses années. Au vu des points abordés l’Inter a peu de chances face à l’ogre blaugrana mais la Pazza Inter est imprévisible et peut être redoutable pour toutes les équipes même le Real. Les supporters catalans se souviennent très bien de deux soirées européennes cauchemardesques il y a désormais huit ans où l’Inter avait réussi à faire déjouer la machine espagnole. Deux matchs d’anthologie pour un entraîneur de légende, un certain José Mourinho que les nerazzurri n’ont plus mais qui pourront s’appuyer sur un autre tacticien hors pair sur le jeu en contre-attaque. La principale arme de cette Inter sera sa philosophie de jeu, en effet les blaugrana détestent les équipes verrouillant leur célèbre tiki-taka. La contre-attaque peut être un grand danger pour les espagnols qui ont l’habitude de jouer très haut sur le terrain pour récupérer au plus vite le ballon et le garder dans les pieds. Sous l’ère de Spalletti, les intéristes ont l’habitude d’évoluer en un bloc équipe compact pouvant réaliser un pressing asphyxiant pour l’équipe adverse. Les premières minutes de ces deux confrontations pourraient être très animées. Deux styles de jeu différents s’affrontent. Tottenham, une équipe dangereuse Attention aux anglais ! Malgré une expérience historique européenne nettement moins importante que des clubs comme le Barça ou l’Inter dans le groupe, Tottenham est une équipe qui est montée en régime au fil de ces dernières années pour réussir à se qualifier dans la plus belle compétition européenne de façon récurrente. Cette équipe devient habituée aux grands rendez-vous européens pendant que l’Inter n’arrivait pas à stopper cette spirale négative. Maintenant, le club de White Hart Lane dispose d’un groupe aguerri et confirmé aux grandes soirées européennes avec un onze de grande qualité. Des joueurs tels que Son, Eriksen, Vertonghen, Alderweireld, Lloris mais aussi et surtout leur redoutable buteur Harry Kane ont de quoi faire frémir les travées de Giuseppe Meazza. Sans oublier un passé entre les deux clubs en Champions League où le jeune latéral gallois Gareth Bale a fait très mal aux légendes nerazzurri lors de la saison 2010/2011, Maicon en tête. Deux années plus tard, les deux équipes se retrouvent une nouvelle fois mais cette fois-ci en huitièmes de finale d’Europa League avec une Inter accrocheuse er revancharde qui aura donné du fil à retordre aux Spurs avec un match retour exceptionnel et une victoire 4-1 des nerazzurri malheureusement insuffisante après la fessée infligée à l’aller en Angleterre 3-0 avec un Gareth Bale encore une fois décisif contre l’Inter. Heureusement pour la Beneamata le latéral gallois est parti au Real depuis et ne pourra pas jouer les troubles fêtes lors de ces deux confrontations pouvant être décisives pour une qualification en huitièmes de finale. Malgré cela, les Spurs sont relativement dangereux avec leur jeu anglais direct ponctué d’une touche de possession implantée par leur coach argentin Pochettino. Cette recette en Premier League fait des ravages aux défenses anglaises mais en Europe les choses pourraient être différentes avec des erreurs qui se paient presque immédiatement. En effet, la principale faiblesse de cette équipe est son manque de concentration lors de certains matchs qui permet aux équipes adverses d’en profiter. Si les coéquipiers de Kane ne sont pas dans un bon jour, ça sera à l’Inter d’en profiter et d’enfoncer le clou avec des joueurs rapides et tranchants comme peuvent l’être Perisic, Politano mais aussi Keita Baldé. Le PSV, l’outsider Le club hollandais est certainement le club le moins craint par les nerazzurri en raison d’une équipe moins forte au niveau de la qualité et de l’expérience des joueurs dans le onze titulaire. Cependant, le PSV doit être pris au sérieux par l’Inter avec un passé européen avantageux : triplé réalisé en 1988 (championnat, coupe, Champions League). A cela doit s’ajouter le fait que le PSV est l’un des deux plus grands clubs de son pays avec l’Ajax. Une grosse ambiance devrait attendre la Beneamata aux Pays-Bas. Une chose est sûre, le PSV ne se laissera pas faire et jouera tous les coups à fond avec des joueurs plus que prometteurs comme le jeune mexicain Hirving Lozano, véritable révélation du dernier mondial. Malgré un effectif relativement jeune, le PSV reste un club rôdé aux soirées européennes à l’instar de l’Ajax. Au vu de la qualité des deux effectifs, l’Inter devrait remporter ces deux confrontations mais devra rester vigilante si elle ne veut pas se faire surprendre. Ces différents éléments seront à l’évidence pris en considération par des nerazzurri revanchards souhaitant redorer leur blason six ans après la terrible élimination contre l’OM en huitièmes de finale et un contrôle du dos d’un certain Brandao, cauchemar des intéristes. Rédigé par Stephane Cotte - Internazionale.fr
  2. Victor Newman

    Inter - Tottenham : +60 000 tifosi au Meazza

    C’est désormais officiel, les Spurs seront reçus dans un Giuseppe Meazza volcanique pour marquer le retour de l’Inter en Ligue des Champions. Malgré un horaire assez insolite, 18h55, les billets partent comme des petits pains. 60 000 tifosi au minimum… En effet, comme le souligne la Gazzetta Dello Sport, "plus de 60 000 billets ont déjà été vendus et vu l’engouement, les meilleurs prévisions font état d’une présence de 70 000 passionnés." Vu l’amour des tifosi, l’Inter a décidé d’ouvrir également son 3e anneau, emplacement où seront également présent des supporters anglais : A quelques jours du match, la billetterie Nerazzurra du site officiel de l’Inter confirme l’état des lieux : le secteur bleu est sold-out. Concernant le jaune, il reste quelques places. Le secteur vert dispose d’un troisième anneau, tout comme le rouge, celui qui se situe derrière les bancs de touches. Dans ces derniers, il reste encore un bon paquet de places disponibles, surtout dans le troisième anneau. Ce raz-de-marée garantie un public dédié à l’Inter, qui marque son retour dans la Coupe d’Europe qui compte. Il s’agit également d’une retombée importante à la suite du mercato estival réalisé par le Suning afin de permettre à Luciano Spalletti de disposer d’une équipe compétitive. Augmentation des abonnements en un an En effet, au début du mois d’août, la campagne d’abonnement battait son plein et cette dernière a dépassé la barre des 37 000 tifosi. Il s’agit d’une augmentation de 20%, comparé à la saison dernière. Ces chiffres permettent à l’Inter de voir son Meazza rempli quasiment de moitié, rien que par le biais des abonnées. De plus le Club a maintenu pour tous ces matchs des prix attractifs. Pour retrouver trace d’un plus grand engouement du public, il faut remonter à l’Inter du triplé, lorsque l’Inter affrontait Barcelone et Chelsea : 80 000 spectateurs étaient présents. Pour retrouver trace d’un engouement similaire, il faut remonter au Derby Della Madonina Européen, en 2003 avec 76 000 fou furieux. A titre de comparaison, pour son dernier match en Ligue des Champions, face à l’Olympique de Marseille, 62 000 tifosi étaient présents. Comme le souligne la Gazzetta Dello Sport: "Cette année, il est évident qu’il s’agira d’une toute autre histoire !" Aux joueurs, à présent, de se montrer à la hauteur de l’évènement ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Un parcours extrêmement dur attend l'Inter en Ligue des Champions. Les Nerazzurri retrouvent l'Europe qui compte et ils se mesureront immédiatement à de grandes écuries. En effet, placé dans le chapeau 4, l'Inter pouvait s'attendre à 'se faire plaisir', elle qui voulait affronter que du lourd et elle ne sera pas déçue. Si le Fc Barcelone est le grand favori, un autre rival dangereux est présent également. Le Tottenham d'Harry Kane qui avait failli s'offrir la Juve, lors de la toute dernière édition de la compétition. Kane, Eriksen et Son sont les têtes de proues de l'équipe, le seul point faible pourrait se retrouver en défense. Pour finir, une équipe a ne pas sous-estimer, car très compétitrice: Le PSV Eindhoven. De son côté, l'Inter s'est renforcée cet été afin de faire bonne figure en Ligue des Champions. Sur le papier, elle n'a rien a envier aux anglais, elle devra cependant s’inspirer de la Roma de Di Franceco, qui avait fait preuve de caractère, il y a un an, en parvenant à éliminer le Fc Barcelone. Le détonateur de l'Inter devrait être Nainggolan, qui peut expliquer à ses équipiers, comment procéder. Pour Icardi, il s'agira également d'un premier examen grandeur nature, lui qui n'avait encore jamais disputé une compétition de cette envergure. Autant l'Inter était l’épouvantail du pot 4, autant le Fc Barcelone était l'un de ceux du pots un avec le Fc Barcelone, qui même s'il a perdu de sa superbe, dispose tout de même dans ses rangs de joueurs de haut niveaux tel que Messi, Suarez, Dembelé et Rakitic, qui ne veulent absolument plus revivre une cuisante élimination, comme celle qui s'est produite, lors de cette dernière édition. Les Réactions Javier Zanetti, Vice-Président de l'Inter "Nous savions que, dans cette compétition, il n'y a que des équipes très fortes, nous avons hérité d'un groupe difficile, nous allons bien nous préparer. Nous savons ce qu'est la difficulté, mais nous sommes l'Inter et nous nous devons de penser positif." Messi ? "Il n'y a pas que lui, le Barça dispose de grands joueurs, tous capable de réaliser des choses extraordinaires. Ils sont très bons dans la possesion du ballon, nous devrons bien nous préparer à ce match et augmenter notre niveau de qualité." Perez sur Modric ? "Sincèrement, je n'ai pas entendu sa déclaration et s'il s'est exprimé à ce sujet, je l'évaluerai au moment opportun." La Serie A ? "Nous travaillons en étant très confiant, nous n'en sommes qu'au début et nous devons améliorer notre condition. Ce samedi, nous avons un rendez-vous important pour renouer avec la victoire, face à Bologne. Ensuite, il y aura la trêve pour travailler plus sereinement. Je ne m'attendais pas à un départ de ce genre, mais c'est le Calcio, nous aurons d'autres difficultés, mais je sais que nous sommes capable d'y faire face." Alessandro Antonello, PDG de l'Inter "C'est un début de championnat auquel nous ne nous attendions pas. Mais il n'y a que deux journées d'écoulées, nous devons rester serein et travailler durement. La saison est encore longue." Le Groupe B "C'est un groupe intéressant et stimulant, mais tous les groupes sont difficiles. Figurer aujourd'hui, entre les meilleurs d'Europe, veut dire rencontrer des adversaires de valeurs. Nous devrons donner notre maximum. Nous sommes aussi la dernière équipe italienne à avoir remporté le titre et nous voulons faire de belles prestations contre les grands d'Europe. Nous espérons offrir de la joie aux tifosi." Si l'objectif est de se qualifier pour les huitièmes ? "Nous ne pouvons pas nous poser ni de limites, ni d'objectifs, nous devrons nous donner au maximum et honorer notre maillot, nous ferons le bilan par la suite." Giuseppe Baresi s'est exprimé sur les réseaux sociaux par le biais d'un "Tout est possible, Forza Inter" avec une référence à l'épopée 2010 Roberto Scarpini "J'ai parlé à Javier du groupe et il m'a répondu: Le Barça peut aussi perdre, car il souffre face aux équipes italiennes. Et c'est vrai qu'il n'a jamais eu de match facile avec nos clubs. Tu as ta chance. Ce n'est pas un groupe simple, mais c'est un groupe qui fascine et qui sera sold-out tous les matchs." Les joueurs Padelli, en une image Milan Skriniar et Radja Nainggolan sont également très motivés, ces derniers ont postés sur les réseaux sociaux des photos reprenant le groupe B accompagné d'un Biceps, cela montre leur envie de bien faire en Coupe d'Europe. D'autres joueurs, tel que Gagliardini se sont livrés à un "Forza Inter." Guillermo Amor, Dirigeant au Barça: "Dans ce quatrième pot, il y avait l'Inter et nous savions que ecla pouvais arriver. On parle là d'une équipe italienne que nous connaissons bien et qui a envie de faire bonne figure en Champion's, nous la respectons." 2010 ? "Nous avons cette envie de revanche. Nous sommes aussi bien concentré sur la Liga que sur la Champion's." L'image du jour en Catalogne Harry Kane, attaquant de Tottenham “C'est un groupe intéressant, nous jouerons dans des stades célèbres comme San Siro et Camp Nou. C'est un beau tirage, c'est du plaisir. L'année dernière, nous avons montré que nous pouvions concourir à ce haut-niveau, et plus particulièrement si nous analysons nos matchs face au Real, qui a fini par remporter le tournoi. Le Barça est un adversaire différent, mais nous irons au Nou Camp, pour y affronter certains des meilleurs joueurs du monde..." "C'est génial de jouer ce genre de matchs. Vous voulez toujours jouer contre les meilleurs joueurs et ce tirage au sort nous permet de nous mesurer aux meilleurs joueurs. Avec le PSV, ce sera difficile, c'est un grand club aux Pays-Bas. Comme l'Inter qui a une grande histoire. C'est un tirage brillant." Le rival de toujours, Alessandro Del Piero "Des quatre équipes italiennes, le Napoli et l'Inter sont ceux qui ont hérité des groupes les plus durs, surtout le Napoli qui est au-dessus du lot. Il y a aussi l'Inter, mais c'était prévisible vu qu'elle était placée dans le pot 4." Le Calendrier A noter que la fin du mois d'octobre sera très chaude pour l'Inter Avec la réception du Milan, le 21 octobre 2018. Le déplacement en Catalogne le 24 octobre 2018, avant de clôturer par l'Olimpico et la Lazio, le 28 octobre 2018. Barcelone n'est pas en reste vu qu'il rencontrera Séville le 21 et le Real le 28.... La note d'humour signé Biasin "Rencontrer le Barça, Tottenham et le Psv équivaut à rencontrer Mazinga Zeta, Chuck Norris et Federer. " "Difficile de faire pire, la bataille sera dur, mais il ne faut pas avoir peur." Mais surtout, il sait comment motiver Mauro Icardi "Mauro, n'oublie pas que tu as été vendu pour 4 000 lire. Il n'y a rien d'autre à ajouter..." Reste à espérer que ce message fera mouche... Le saviez-vous ? Florentino Perez a de nouveau attaqué l'Inter en frontal, lors de la cérémonie, en déclarant que le club voulait s'offrir l'un de ses joueurs gratuitement. Néanmoins, la plainte déposée à la Fifa pourrait ne pas amener à l'ouverture d'une enquête: "La FIFA pourrait même ne pas ouvrir une enquête, au-delà du simple préliminaire qui est un simple dû. L’explosion de rage de Perez pourrait donc se terminer par un flop: l’Inter est absolument calme, bien que contrarié par les attaques répétées dans la presse." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Victor Newman

    Ausilio va s'envoler à Londres pour Dembélé

    Parmi les objectifs du Mercato de l'Inter, l'arrivée d'un nouveau milieu de terrain pour jouer aux côtés de Brozovic fait son chemin. Et d'après le Corriere Dello Sport : "Dans le viseur de Piero Ausilio, on retrouve actuellement Moussa Dembélé qui évolue à Tottenham et, pour essayer de traiter avec les Spurs, un voyage à Londres a été programmé par le Directeur Sportif Nerazzurro. En ce moment, Dembélé est le premier choix pour renforcer le milieu de terrain, il serait placé aux côtés de Brozovic pour construire une paire forte qui combine force, physique et qualité." "Concernant Barella, l'Inter pourrait songer à le recruter également cet été mais en le laissant terminer son contrat actuel jusqu'en 2019. Une situation similaire à celle de Bastoni avec l'Atalanta." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×