Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'uefa'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... (ex : "mauro icardi") et non pas uniquement le nom.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentez-vous !
    • La Curva du Forum
    • Annonces du site et du forum
  • Les Lives
    • Vos Déplacements
    • Les Matchs
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Foot Européen
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Archives
    • Les Archives
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey

Calendriers

  • Amicaux
  • Série A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Évènements de Inter Club Paris

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Série A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

11 résultats trouvés

  1. Cette semaine est décisive pour l'Inter, sur et hors du terrain. Sur le terrain, les Nerazzurri jouent l'accès à la prochaine Ligue des Champions dans le match de dimanche soir face à la Lazio de Rome. Hors du terrain, le Club attend le verdict de l'UEFA sur le budget de la saison dernière. Comme l'indique le Corriere della Sera, le verdict de l'UEFA sur la santé financière 2017 est attendu pour cette fin de semaine. Ces derniers jours, Nyon a exigé des documents plus spécifiques pour clarifier les relations commerciales de l'Inter avec la Chine. L'Inter est convaincu d'avoir bien travaillé et d'être resté dans les paramètres fixés. Qui plus est, il y a eu une augmentation des recettes et l'arrivée de trois nouveaux sponsors, tous en provenance de Chine. Au cours de la dernière réunion, les représentants de la Fédération européenne de football, ont souligné avec une attention particulière qu'ils souhaitaient se concentrer sur les contrats de sponsorisation et en particulier ceux signés avec le Suning, l'actionnaire majoritaire du Club. L'Uefa se concentre, en effet sur le poids des sponsorisations connexes : si elles dépassent 30% du total des recettes et si elles n'ont pas une valeur raisonnable par rapport à la valeur réelle du parrainage, la Commission peut les ramener, après analyse d'une entreprise indépendante, à leurs juste valeur, en réduisant de fait la portée des recettes. L'Uefa a donc voulu prêter attention aux accords sur les droits de naming que l'Inter et le Suning ont signés pour les Centres Sportifs d'Appiano Gentile et d'Interello, le siège du secteur de la jeunesse. De même une analyse de l'accord sur le parrainage du matériel (maillot d'entrainement par exemple) est sollicitée. L'Inter reste optimiste et est sûr d'avoir agit en toute intégrité, tout en restant dans les paramètres En ce qui concerne deux des principaux contrats commerciaux signés avec Suning, l'Uefa s'est adréssée à Octagon, qui est une société de consulting sportif, et qui, entre autres choses, a été engagée par l'UEFA elle-même pour procéder à un examen indépendant des contrats actuels de parrainage du PSG. Après analyse des documents, si tout va pour le mieux, il y aura une délivrance de cautionnement et une évaluation de notre sponsorisation sera effectuée. L'Inter du Suning la joue réglo depuis le début Le contrat relatif aux droits d'appellation de la Pinetina et du maillot d'entrainement aurait une valeur de 17,6 millions euros par saison. L'Inter en a perçu 16,5 millions, tandis que celui relatif à l'accord de co-branding est évalué entre 27,3 et 37,6 millions d'euros. En 2016/2017, l'Inter avait reçu 25 millions euros. A priori, il ne devrait donc pas y avoir de problèmes, car le Suning sponsorise l'Inter à hauteur de 41,5 millions d'euros, une somme qui est considérée comme une "valeur juste" et "respectée". En effet, à l'Uefa, il "se disait" que cette valeur allait être plus "élevée". Comme quoi, le Suning fait le JOB en coulisses, aux joueurs à faire de même sur le terrain ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr Sur le même sujet :
  2. Don Tony

    Série A : Top 20 des buteurs en activité

    Milan – L’Uefa a proposé un top 20 des meilleurs buteurs encore en activité en Serie A. Dans ce dernier, on ne retrouve une majorité d'italiens. Du coté historique, tous sont encore très loin d’atteindre Silvio Piola (274 buts), Francesco Totti (250 buts) ou Gunnar Nordahl (225 buts). Statistique intéressante: On retrouve 3 joueurs de l’Inter et plusieurs anciens Nerazzurri 1 – FABIO QUAGLIARELLA: 117 Buts (Ascoli 3, Sampdoria 37, Udinese 25, Napoli 11, Juventus 23, Torino 18) 2 – GIAMPAOLO PAZZINI: 111 Buts (Atalanta 3, Fiorentina 25, Sampdoria 36, Inter 16, Milan 21, Verona 10) 3 – SERGIO PELLISSIER: 108 Buts (Chievo 108) 4 – GONZALO HIGUAIN: 104 Buts (Napoli 71, Juventus 33) 5 – MAURO ICARDI: 98 Buts (Sampdoria 10, Inter 88) 6 – MARCO BORRIELLO: 96 Buts (Empoli 1, Reggina 2, Sampdoria 2, Treviso 5, Milan 16, Genoa 31, Roma 12, Juventus 2, Carpi 4, Atalanta 4, Cagliari 16, Spal 1) 7 – MAREK HAMSIK: 95 Buts (Napoli 95) 8 – ALESSANDRO MATRI: 90 Buts (Cagliari 36, Juventus 27, Milan 1, Fiorentina 4, Genoa 7, Lazio 4, Sassuolo 11) 9 – GORAN PANDEV: 77 Buts (Ancona 1, Lazio 48, Inter 5, Napoli 19, Genoa 4) 10 – RODRIGO PALACIO: 76 Buts (Genoa 35, Inter 39, Bologna 2) 11 – CIRO IMMOBILE: 70 Buts (Genoa 5, Torino 27, Lazio 38) 12 – SERGIO FLOCCARI: 69 Buts (Messina 5, Atalanta 20, Genoa 4, Lazio 21, Parma 8, Sassuolo 7, Bologna 2, Spal 2) 13 – CYRIL THEREAU: 65 buts (Chievo 26, Udinese 35, Fiorentina 4) 14 – MATTIA DESTRO: 62 Buts (Genoa 2, Siena 12, Roma 24, Milan 3, Bologna 21) 15 – DRIES MERTENS: 60 Buts (Napoli 60) 16 – EDER: 58 Buts (Brescia 6, Cesena 2, Sampdoria 40, Inter 10) 17 – PAULO DYBALA: 58 Buts (Palermo 16, Juventus 42) 18 – JOSIP ILICIC: 55 Buts (Palermo 20, Fiorentina 29, Atalanta 6) 19 – ALBERTO PALOSCHI: 54 Buts (Milan 2, Parma 4, Genoa 2, Chievo 42, Spal 4) 20 –ANTONIO CANDREVA: 54 Buts (Juventus 2, Parma 3, Cesena 2, Lazio 41, Inter 6) ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Milan - L’objectif principal de l’Inter cette saison est de se qualifier pour la prochaine Champion’s League, mais plus qu’un objectif sportif, il s’agit aussi d’un objectif économique. Terminer parmi les 4 premiers permettrait au club de pouvoir respirer au niveau financier Pas d’obligation de céder un joueur en janvier ou d'en recruter un à un prix dérisoire. D’ici à la qualification, Ausilio, Gardini et Sabatini doivent réaliser des miracles. Ils sont déjà parvenus à le faire il y a un an avec le déficit de 30M€ résorbé, on peut même se vanter d’une légère plus-value pour rentrer dans les paramètres du Fair-Play Financier. Si en mai, les résultats sportifs actuels se confirme pour le Suning, l’Inter devra vendre, mais peut être qu’un seul, voire deux joueurs. Car l’accès à la Champion’s permettra au club d’anticiper dans le bilan les revenus découlant de la plus prestigieuse des compétitions européennes pour clubs. En finissant septième l’année passée, l’Inter a perçu un peu plus de 76M€ de droits télé et si l’équipe termine dans le top 4, elle percevra au moins 5M de plus par rapport à la saison 2016-2017. Indépendamment des résultats sportifs, 2,5M€ seront perçus sur base d’un accord avec Infront, en cas de qualification à la Champion’s League. Si l’Inter se qualifie, cela aura également une répercussion sur les recettes, avec des spectateurs supplémentaires au Meazza lors des matchs européens Si on se base sur l’année écoulée, l’Inter a récolté plus de recette, surtout grâce à sa campagne d’abonnement et par le biais de ses actions sociales, avec une moyenne de 58 000 tifosi au Meazza. Outre la prime reçue en fonction du classement et de l’accès direct pour la Champion’s, l’Inter pourrait déjà obtenir des recettes estimées à 5-6M€. Et lorsque tu es dans le rouge, la somme de toutes ces sommes, peuvent te permettre de rêver en de jours encore meilleurs... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Milan – C’est un fait, pour arriver à atteindre tes objectifs en Coupes ou en Championnat, tu dois inscrire un nombre élevé de buts, mais il est également vital, que tu encaisses le moins possible. L’UEFA s’est penchée sur cette question défensive et a établi un classement, des équipes qui ont le moins encaissé de buts en Europe. On y retrouve logiquement les grands d’Europe, et on peut aussi voir notre Inter, prendre sa part du gâteau, alors qu’il s’agissait du secteur le plus catastrophique, à la fin de la saison dernière. Classement Première Place : Barcelone et Atletico Madrid (ESP) – 7 buts en 15 matchs (0,46 de moyenne) Troisième place : Montpellier (FRA) – 10 buts en 17 matchs (0,58 de moyenne) Quatrième place ex-aequo: Inter et Naples (ITA) – 10 buts en 16 matchs (0,62 de moyenne) Sixième: Roma (ITA) – 10 buts en 15 matchs (0,66 de moyenne) Septième place ex-aequo: Manchester City et Manchester United (ANG) – 11 buts en 16 matchs (0,68 de moyenne) Neuvième place ex-aequo Real Madrid (ESP) et Bayern Munich (ALL) : 11 buts en 15 matchs (0,73 de moyenne) ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Milan - Selon le quotidien espagnol Marca, de propriété du groupe Rcs, l’UEFA ne semble pas convaincu par le projet présenté par le Milan dans le cadre de la validation du Voluntary agreement et des dérogations y afférentes. D’après Marca, une réunion a eu lieu le 9 novembre dernier entre la Direction du Milan et le Club Financial Control Body (CFCB) de l’UEFA. A la Casa Milan, la base de ce projet reposait sur une confiance modérée sur les résultats de l’équipe, en raison du climat de transparence et au niveau du détail qui a permis d’effectuer cette comparaison. Ce plant très intense était de la compétence de sept commissaires et de l’Administrateur Délégué Marco Fassone, et il aurait dû porter sur une période de 4 années. Un plan qu’a expliqué Fassone aux petits actionnaires de Milan au cours de la dernière Assemblée générale, qui prévoit un budget équilibré pour 2020 et même un bénéfice à la fin de la saison 2020-2021. Aleksander Čeferin pas convaincu par le projet L’UEFA va prendre sa décision d’ici à la mi-décembre, mais selon Marca, le Club Financial Control Body va rendre un avis négatif sur le dossier présenté par les Rossoneri Deux alternatives se profilent : Le premier scénario est que l’UEFA décide de ne pas se prononcer sur l’accord de règlement proposé, en suspendant l’arrêt pour effectuer une vérification plus approfondie de certains paramètres. La seconde hypothèse est que Nyon ne croit pas au plan de retour durable du Milan et place le club en janvier-février 2018 à procéder à la signature d’un « règlement amiable » avec un plan de retour plus contraignant, avec des sanctions économiques et des restrictions sur le noyau, comme a pu le connaitre l’Inter et la Roma, dans les années précédents. Il reste une troisième hypothèse, peu probable, celle de sanctionner le club en le privant de compétition européenne. Yonghong Li dans l’œil du cyclone Le New York Times sème le doute sur le Milan Ac... En particulier le président Li Yonghong étiqueté comme un "mystérieux propriétaire" et qui disposerait de sombres revenus. Le quotidien a sérieusement mis en doute les propriétés de l’actif financier principal déclarées par les chinois, un réservoir de phosphore qui apparemment appartient à une société qui a changé à 4 reprises de propriétaire en 2 ans, et à deux reprises, ce changement a été gratuit. Quand l’homme d’affaires chinois Li Yonghong a acheté le Milan, presque personne n’avait entendu parler de lui en Italie. Il en va de même pour la Chine. Tel est le titre de l’éloquent article établis par le New York Time qui dévoile le successeur de Berlusconi, comme un personnage plutôt obscur qui avait agité plus d’une préoccupation au cours de la longue transaction qui a conduit au rachat de l’Ac Milan. Le New York Times écrit que l’exploitation minière Empire décrit par Li Yonghong était à peine connu dans l’industrie minière. L’enquête du journal de la grosse pomme s’est tenue conjointement aux États-Unis et en Chine. Les Membres du journal se sont en présent siège de la Société chinoise où ils ont dû faire face à un bâtiment fermé, dans un état de trouble : Il y avait notamment dans une pièce une désagréable odeur similaire à une centaine de déchets Afin de renforcer les doutes sur la transparence de la société, ils se sont tournés vers les autres acteurs qui ont été présents lors du rachat. Li Shang Bing, un représentant légal de la gestion d’actifs de Sino-Europe (une des sociétés qui ont a contribué à reprendre le Milan) et qui dispose de de parts dans le club AC Milan, a déclaré qu’il ne sait pas Li Yonghong. Cependant, Li Shang bing devrait connaitre Li, vu que le représentant légal de Sino-Europe a participé à une procédure judiciaire dans laquelle sont visées l’actuel président de Milan et le Guangdong Lion (Une compagnie qui possède une mine de phosphore;) Motus et bouche cousue pour Rothschild, conseiller de Li et donc du Président du Milan AC, qui refuse de s’exprimer à ce sujet Le New York Times a enfin mis en évidence les troubles de la famille de Li, avec le père et son frère arrêté pour fraude. Le Milan ne se réplique pas mais a tenu a souligné un défaut sur la photo en lien avec l’article sur la version en ligne, photo qui représente le directeur exécutif David Han Li, et non le Président Milan AC. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Milan - La situation de l’Inter, comparée à celle du Milan et de la Roma, est mieux gérée. Néanmoins, le club italien du Suning ne peut pas encore se permettre d’investir sur le mercato, et ce, jusqu’au mois de juin. En fonction des résultats de la saison à venir, il y aura peut-être lieu de procéder à certaines cessions importantes. Le Suning n’est pas black-listé! Le 18 octobre, le tant attendu Congrès du Parti Communiste Chinois aura lieu. Parmi les différents sujets qui y seront abordés, un sujet retient l’attention de la ville de Milan et de ses deux clubs : Les investissements destinés à l’étranger dans le monde du sport, et en particulier le football. Selon nos confrères de la Gazzetta Dello Sport, le Suning aurait déjà reçu des garantie,s quant au fait qu’il ne ferait pas partie de la liste noire des entreprises qui verront leurs investissements gelés vers l’étranger. Et ce, dans le domaine du sport et du spectacle, cette décision court surtout sur le long terme. Cette nouvelle, est une excellente nouvelle pour la Galaxie Nerazzurra : Pour l’instant, cela va changer peu de choses sur le mercato dans l’immédiat, mais avec le soutien du gouvernement chinois, le Suning peut penser et investir concrètement sur les structures et infrastructures du club , sur des projets concernant le stade et sur la création d’un nouveau centre sportif pour la jeunesse avec la perspective, de trouver dans le temps, un espace suffisant pour créer une ville de sport, comme cela s’est produit pour le Real Madrid. Prisonnière du Fair-Play-Financier encore pour cette saison… Avec cette libération venue de l’Orient, l’horizon semble s’éclaircir pour l’Inter. Mais pour cette saison, notre club restera prisonnier du Fair-Play-Financier de l’UEFA. Il faudra à notre Pazza Inter, la force de serrer encore les dents pour cette saison 2017-2018: Ce qui exige un budget équilibré, qui est un équilibre entre les recettes et les dépenses (qui ne sont pas précisément calculé sur base des vertueux frais mentionnés ci-dessus) et qui, inévitablement, se reflète sur le Mercato. De plus, du côté d’Ausilio et de Sabatini, on n’oublie pas qu’il y a eu de sérieux investissements : Mis à part Skriniar, l’Inter a déboursée 50M€ pour s’offrir Vecino et Dalbert! L’Auto-Financement En principe en janvier, l’Inter poursuivra avec l’auto-financement : Vous investissez que ce que vous encaissez, peut-être avec un bonus de 5 à 6 millions d'euro, utiliser pour fixer quelques talents avec prêt très onéreux et les droits de rachat qui ne sont pas obligatoire. Certes, en l’absence d’approvisionnements importants, nos Directeurs Sportifs seront dans le dur, et cela ne nous permettra certainement pas de recruter un défenseur ou un milieu de terrain de haut niveau. Ces deux postes présentent des lacunes importantes, mais il faudra que Spalletti compose avec cette situation.... C’est beau l’esprit de famille Si le problème se pose surtout en défense, l’Inter pourra compter sur la "Famiglia" et sur l’aide de son demi-frère, le Jiangsu Suning. En effet, il y aurait déjà un accord qui serait entériné pour le prêt de Ramires Santos do Nascimento, qui est âgé de 30 ans. Il a disputé deux saisons dans la Chinese Super League. Il s’agit d’une opération low-cost, il est la recrue idéale pour l’Inter qui doit faire face au Fair Play financier. Cela ne veut pas dire que Sabatini et Ausilio seront satisfait que par cette recrue, mais cela permet déjà à l’Inter de miser sur des solutions alternatives pour atteindre ses objectifs. Même si nous sommes encore loin de la prochaine fenêtre de mercato, celle de Janvier, l’Inter songe toujours à recruter par le biais de prêt.C’est évident, qu’aussi bien à l’Inter que pour les Tifosi, la situation est loin d’être excitante, mais le Suning doit faire face aux accords signé entre l’UEFA et Erick Thohir. Il faut à présent faire preuve d’encore un peu de patience. Même s’il est bloqué, au niveau des joueurs, le Suning prouve sa volonté d’investir sur l’Inter, sans risquer le moindre problème. Grâce au Suning: Nous disposons d’une Pinetina plus moderne Nous disposons d’un nouveau centre sportif pour les jeunes Nous disposons de l’Inter Media House et de ses projets Nous sommes à la recherche d’un emplacement qui permettra de créer une "Inter-City", une petite ville dans le Club, et cela, avec l’accord du Gouvernement Chinois. Le Suning est en train de construire les fondations essentielles pour que notre club redevienne un grand club, qui, dans la durée, pourra se permettre de revenir au premier plan, également sur le Mercato. Reste juste à se libérer définitivement du Fair-Play-Financier... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Milan - Aleksander Ceferin et Gianni Infantino, respectivement Président de la Fifa et de l’UEFA ont demandés des changements immédiat dans le système de transferts depuis la somme record qui a été dépensée durant cette sessions estivale. Durant le Congrès, Ceferin a déclaré qu’une restructuration est nécessaire. Le Cas Neymar est la sonnette d’alarme, car le brésilien a été transféré au Paris-Saint-Germain, en provenance du Fc Barcelone, pour la somme record de 222M€. Mais outre le transfert de Neymar, c’est la situation générale du Mercato qui préoccupe les Présidents, vu que le total de la facture pour cet été s’élève à 3,93 milliard d’euros entre le 1 juin et le 1 septembre, une somme bien plus importante que celle dépensée sur l’ensemble de l’année 2016 ! Ce Congrès extraordinaire de l’Uefa représente la toute première prise de position officielle de l’Institution! Le football moderne est le fils de la Loi Bosman, plus que celui du FPF Les Deux représentants les plus influant du football mondial se sont exprimé en faveur d’une cassure et d’un changement immédiat, suite à cet été : "Au-delà de la difficulté à intervenir sur la libre circulation des joueurs, l’impression est que l’on touche bien plus aux règles sportives, qu’aux règles économiques." L’UEFA et la FIFA vont ouvrir une phase d’étude Ceferin a déjà proposé un plafond maximum salarial, la luxury tax, des équipes composées avec le moins de joueurs possibles prêtés et il demande à présent également un soutien politique. Infantino, présent et invité au Congrès, a expliqué que les pourcentages versés aux agents doivent être réduits. "C’est le bon moment. J’ai l’intention d’y parvenir, c’est mon objectif! Il faut un arsenal entier de règles pour réguler le jeu de la meilleure façon possible." a déclaré Ceferin. Infantino a enchainé en soulignant : "C’est le moment opportun, celui où nous avons tous décidé de nous attaquer aux systèmes des transferts pour le futur." Est-ce que cela aura déjà un impact en Janvier ou pour la prochaine session estivale ? Le Fair-Play-Financier va-t’il se renforcer ou être remplacé par un nouveau système ? Ce qui est sûr, c’est que le Monde du Football, dans sa globalité va vivre une réforme historique dans son Histoire! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Milan – Le Président de l’Uefa, Aleksander Ceferin, s’est exprimé, dans un mail au Times, en faveur de la proposition d’anticiper la fermeture du mercato estival, de façon à ce que ce dernier puisse être clos avant le début de la saison : "Je suis conscient qu’il existe un débat sérieux dans toute l’Europe sur l’idée d’anticiper la session d’été du Mercato et nous suivons la situation de très près. Personnellement, je ne trouve pas correct que les joueurs débutent la saison avec une équipe pour se voir transféré dans un autre club en fin de Mercato. Il y a beaucoup d’incertitude, mais je suis d’avis que cette fenêtre estivale est trop longue et je suis d’avis de la raccourcir." Pour que cette réforme passe, il faut au moins 14 pays en faveur de cette réforme! Bonne ou mauvaise idée ? Qu’en pensez-vous ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Milan - Andrea Traverso, Responsable du FPF pour l’UEFA, a averti l’AC Milan : "Le Milan ne sera pas une exception au Fair Play de l’UEFA car, aucun club ne peut jouir d’une exemption, mais le fair-play peut faire les contrôles à posteriori. Nous ne pouvons pas dire ce qu’il faut, et ce qu’il ne faut pas faire, chacun est libre de faire ce qu’il veut, mais il y aura des conséquences. Bien sûr l'AC Milan ne peut pas faire tout ce qu’il veut : Si vous achetez un joueur, c’est que vous avez prévu quelque chose en retour. Le Voluntary Agreement est destiné aux nouveaux actionnaires de clubs : Ils disposent de 4 ans au lieu de 3 pour se mettre à niveau." "Les clubs doivent se placer sur la voie de la consolidation budgétaire. S’ils vont à l’opposé, l’Uefa fera des évaluations. Si le Milan ne rentre pas dans les conditions du Voluntary Agreement, rien ne lui sera accordé. Nous ne connaissons pas les comptes dans les détails, car les transferts seront repris dans le budget en 2018." La différence entre l'Inter et le Milan "Je comprends que c’est une situation difficile à expliquer, mais il y a des différences entre l’Inter et Milan. Primo, le Milan AC n’était pas en coupe d’Europe, donc il n’était pas lié au Fair-Play-Financier. De l’autre, l’Inter, elle, disputait une coupe d’Europe, et elle, elle a dû respecter les conditions. Lorsque vous vous qualifiez, vous devez respecter les règles du jeu. Le Mercato n’est pas fini, mais les comptes seront faits à la fin." City et Paris "Manchester City et le PSG ont respecté l’accord : Ils disposent d’énormes revenus, et ils peuvent agir. Les règles sont les mêmes pour tout le monde. Nous faisons les calculs lors d’un rachat d’un club. Dans certains cas, il sera puni. Mais nous ne pouvons pas empêcher les clubs d’acheter." Cristiano en parlait dans ses premières vidéo et expliquait que Milan joue à la roulette russe : ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Milan - En effet, on pensait tous que l’Inter devait clôturer son bilan à l'équilibre, la fin de la saison 2016-2017, mais les Nerazzurri devront également avoir le bilan à l’équilibre à la fin de la saison 2017-18, et ce afin de respecter le settlement agreement souscrit par Erick Thohir. La question se pose en Italie ? Pourquoi le Milan Ac est déchaîné sur le Mercato tandis que l’Inter, elle, se montre immobile… Beaucoup de Tifosi se montrent étonnés de la réaction de l’Inter du Suning… La Gazzetta dello Sport nous répond sur les situations des deux clubs de Milan vis-à-vis de l’UEFA en relation au Fair-Play-Financier Rien à voir avec l’argent "Ce qui est sûr, c’est qu’il ne s’agit plus d’une question d’argent : L’Inter appartient au Groupe Suning qui pèse 50 Milliard d’Euros et qui a injecté dans sa première saison en Italie, environ 400 millions dans les caisses du club et 115 millions dans la campagne de recrutement de l’été dernier et encore 28 millions pour Gagliardini en janvier. En somme, les deux propriétaires chinois ont commencé à opérer à distance d’une année et les dépenses antérieures au Suning doivent être prises en considération, auxquelles on peut greffer Joao Mario et Gabriel. Pour l’heure, l’Inter est dans l’introspection." L’Inter a un accord avec l’UEFA Premier point "Etant donné le lourd déficit du passé, l’Inter avait convenu avec l’UEFA une négociation « progressiste » promettant son retour dans les paramètres de Nyon et avait été soumis à un certain nombre de limitations." Deuxième point "A présent l’Inter a respecté les paramètres liés au Fair-Play-Financier, comme tous les clubs qui sont passés sous monitoring. Et la règle principale du fair-play-financier, le seuil de rentabilité, impose une perte globale maximale de 30 millions durant les 3 dernières saisons." "Le club du corso Vittorio Emanuele veut retrouver la Champion’s League et doit donc avoir son bilan en règle : En comptant sur la période 2015-2016 et le bilan mis à zéro de la saison 2016/2017, l’Inter devra également avoir ses comptes à l’équilibre en 2017-2018 pour rentrer sous la barre des 30M€." Cela veut dire que même si on a les comptes dans le vert, on est toujours lié au Fair-Play-Financier signé avec Thohir à Nyon ! A la différence de l’Inter, le Milan n’a pas encore d’accord avec Nyon "En effet, les Cugini ne sont pas encore passé sous le monitoring de l’UEFA et de plus, le club espère obtenir le voluntary agreement, qui a été introduit suite au lancement du Fair-Play-Financier et qui permet une plus grande liberté de dépense dans le plan triennal de développement et de réhabilitation de l’UEFA. "Le Club Rossonero a retiré la demande précédente, étant donné que l’UEFA avait des doutes à propos des dispositions du plan (revenus attendus en particulier de la Chine) et des informations sur la nouvelle structure des actionnaires. Cela sera rediscuté en octobre. En cas de signature du voluntary agreement, les investissements initiaux seront stérilisés en quelque sorte. C’est pourquoi le Milan s’éclate dans ce Mercato sans risquer quoique ce soit." Perspectives "Pour l’Inter, le settlement agreement reste en vigueur jusqu’à la fin de 2019 : Si d’ici à l’année prochaine, l'Inter retourne en coupe d’Europe, le Suning devra trouver, par tous les moyens possibles, une façon de rééquilibrer les achats-ventes des joueurs qui s’applique à la liste de l’UEFA." "Mais la principale préoccupation est le break even. Et une mise en garde : Le budget équilibré cette saison n’empêche pas de nouvelles acquisitions, mais la gestion globale nécessite un équilibre." Exemple "Si vous procédez à l’achat de joueurs pour 100 millions, il faudra compter sur un amortissement impactant l’Inter de 20 à 25 million sur la saison. Au niveau des entrées commerciales, la plus grosse des recettes avec la Chine a déjà été inscrit dans l’exercice 2016-17, mais d’autres recettes peuvent encore arriver." "Il serait, pour l’Inter, plus facile de recourir à la plus-value (35 à 40 millions rien que pour Perisic), en gardant à l’œil le Mercato de Janvier et de Juin.". ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×