Aller au contenu
  •   Bienvenue sur Internazionale.fr !

    Rejoignez dès maintenant la plus grande Communauté francophone de tifosi de l'Inter ! 🖤💙
     

RANIERI : "LE GROUPE EST UNI ET A FAIM"


Damien

Messages recommandés

Image IPB

 

1316691730_ranieri5.jpg

 

LILLE - La Champions League, voilà la principale donnée qu’a rabâchée Claudio Ranieri tout au long de la conférence de presse qui précède leur rencontre face à Lille, le Champion de France en titre. Selon lui, c’est l’occasion de tourner la page sur les difficultés que rencontrent le club en Championnat.

Internazionale.fr vous livre ses propos : 

"Nous penserons à notre classement en championnat mercredi. Là, c’est la Champions League et c’est important. Nous avons gagné à Moscou et nous affrontons maintenant l’équipe la plus offensive de France, une équipe qui possède des individualités fantastiques et qui savent jouer intelligemment. Nous savons que nous avons un match difficile qui nous attend, mais nous y allons avec détermination et avec l’envie de gagner."

"Je ne vais certainement pas faire un drame de notre classement en championnat. Je pense qu’on traversera cette situation avec détermination, qualité et désir. Ce que le président et moi nous sommes dit restera entre nous, mais il croit en cette équipe, il croit qu’on se sortira de cette mauvaise passe et il croit en la qualité de ce groupe."

"Je ne pense pas que l’équipe soit effrayée, même si, naturellement, la confiance a tendance a diminuer lorsque les résultats ne sont pas ceux attendus. Mais nous ne sommes pas en chute libre. C’est une mauvaise passe mais ça va aller mieux. Si vous analysez le match de Catania, il y a une série de circonstances: quand tout va mal, rien ne se passe dans votre sens. Nous traversons une série d’évènements négatifs, mais avec la détermination et le caractère dont font preuve les joueurs à l’entrainement, nous allons très bientôt nous tirer de cette situation. Ces périodes difficiles sont un challenge pour les joueurs, le coach, pour le groupe dans son ensemble. Il faut oublier que nous étions les meilleurs du monde, même s’il reste le talent des meilleurs du monde. Mais maintenant, nous avons de nouvelles épreuves, de nouvelles difficultés à traverser, et nous devons le faire la tête haute."

"Ce qui ne va pas en ce moment semble évident pour tout le monde. Les tifosi sont surement plus intéressés de savoir ce que nous allons faire pour nous sortir de cette situation. A eux, je leur dis que nous bossons dur, que nous sommes unis et qu’il y a énormément de désir de se sortir de cette situation. Ces joueurs ont tout gagné, ont connu des périodes où tout allait dans leur sens, tout arrivait facilement, toutes les faveurs leur étaient accordées, mais maintenant, nous sommes face à une situation difficile, à laquelle il faut faire face avec la même détermination et le même enthousiasme. En travaillant comme nous travaillons, avec nos forces et en restant unis, entre nous et les tifosi. Le futur est brillant pour l’Inter. Je suis convaincu que ça va passer, et en tant que coach, je travaille dans le but que ça arrive le plus vite possible."

Le match contre Lille est une bonne opportunité de se relancer, même si l’équipe française, qui a remporté le dernier championnat de France, présente l’armada offensive la plus forte de son pays. 

"Nous devons briser leur schéma de jeu, car ils ont trois joueurs très dangereux devant et nous devons trouver le meilleur moment pour porter l’estocade dans ce match."

"Nous connaissons des difficultés, tout comme Gasperini a connu des difficultés, car ce groupe revient d’un long été avec des joueurs qui sont arrivés tard à la préparation à cause de la Copa America ou qui sont revenus in extremis pour participer à la SuperCoupe à Pékin. On connait le problème maintenant, car nous n’avons pas le temps de nous entrainer et nous devons mettre sur le terrain des joueurs qui reviennent tout juste de blessure. Mais je répète, ce sont des situations que nous affrontons avec détermination et force."

Ranieri a balayé les récentes déclarations de Gasperini et Benitez: 

"Je ne pense pas que ça affectera le vestiaire. Ils sont concentrés sur le fait qu’ils veulent traverser cette mauvaise passe. Je suis optimiste et calme car je vois une équipe qui travaille dur, l’orage va cesser. Concernant l’arbitrage, je ne veux pas jouer la victime. Actuellement, tout est contre nous, même les décisions arbitrales, comme le pénalty contre nous samedi dernier. C’est à nous de changer les choses, et nous le ferons."

"La Champions League est différente. Il ne faut pas se focaliser sur le passé. On doit juste se souvenir que nous avons accompli de belles choses avec les qualités que nous avons encore et que nous devons encore utiliser au mieux pour nous extirper de cette mauvaise période. Si les choses se passent mal et vous abandonnez, vous aller continuer de perdre, aussi bien en tant qu’homme qu’en tant qu’athlète. Quand ça va mal, il faut y ajouter quelque chose en plus. La vie vous apprend ça, et le sport aussi. Et maintenant, c’est le moment d’ajouter ce truc en plus. Nous avons des problèmes à régler, d’abord entre nous, puis en tant qu’équipe, mais nous ne devons pas paniquer, nous devons rester calmes. C’est ainsi que nous avons résolu un problème à Moscou par exemple. Dans ce groupe, il y a beaucoup d’énergie et de désir de gagner, ce sont les fondations pour retrouver la confiance et la force."

Ce match sera le premier pour Wesley Sneijder sous les ordres de Ranieri. Le hollandais s’était blessé à l’entrainement la veille de l’arrivé du coach italien. 

"Wesley est un point de référence important dans cette équipe. C’est le genre de joueur qui peut vous apporter la lumière à chaque instant. Ses partenaires savent qu’il peut renverser un match à lui seul. Pour lui, plus qu’une responsabilité c’est une tendance naturelle. Nous ne collons pas une pression particulière sur Wesley. Il aime avoir un rôle au centre du jeu et nous sommes certains qu’il apportera une contribution importante."

"Les joueurs qui reviennent de blessure ne seront pas à 100%, mais il faut prendre les choses comme elles sont en ce moment. Si un joueur qui revient de blessure débute le match, je vais bien sûr devoir garder un oeil sur lui car il ne pourra pas encore jouer 90 minutes. Cambiasso en défense centrale ? Oui il peut jouer à ce poste, mais pour ce match nous allons mettre Chivu dans l’axe et Nagatomo côté gauche."

Lille possède un jeune talent belge en la personne d’Eden Hazard, un joueur dont on a beaucoup parlé dans les rumeurs de transfert, en Italie et ailleurs. Mais Lille a plus que Hazard, comme le rappelle Ranieri : 

"Ils jouent un football rapide, se créent beaucoup d’occasions et marquent beaucoup de buts. Ils ont Pedretti, qui est un joueur important pour leur jeu et leur équilibre. Ils ont aussi Sow, le meilleur buteur du championnat l’an dernier, ils ont Joe Cole, un joueur que j’ai fait venir à Chelsea lorsqu’il n’était encore qu’un jeune joueur et qui est maintenant sur la pente ascendante après deux saisons difficiles. Nous devrons donc faire très attention, éteindre le feu de leur attaque et allumer quelques feux à notre tour dans leur défense dés que nous le pourrons."

Rédigé par 100anni & p-h08 (inter.it)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 2
  • Création
  • Dernière réponse

Il n'y aucun groupe... Juste une bande de branleur en noir et bleu sur un terrain de foot... Je commence à en avoir plein le cul de perdre mon temps et mon argent pour eux. Si au moins il y avait un semblant de volonté...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...