Aller au contenu
  •   Bienvenue sur Internazionale.fr !

    Rejoignez dès maintenant la plus grande Communauté francophone de tifosi de l'Inter ! 🖤💙
     

MILITO: "DES RUMEURS MENSONGÈRES"


Damien

Messages recommandés

Image IPB

 

1251323517_milito.jpg

 

MILAN -Diego Milito est revenu sur son match face à l’Atalanta et son état de forme qui inquiète aux micros d’Inter Channel.

Internazionale.fr vous propose de découvrir les déclarations de l’attaquant nerazzurro:

"Nous n’avons pas commencé la saison de la meilleure façon, mais maintenant nous avançons. Lentement, mais nous avançons."

Sa déception était très grande après son occasion manquée mercredi, elle est toujours aussi vivace et il ne s’en cache pas :

"J’ai eu une excellente passe de Maicon, mais je suis arrivé trop vite. Je voulais mettre la tête, mais il s’avère que c’était une erreur... Je ne m’en réjouis pas.", soupire Il Principe.

La colère de Diego :

"Bien sûr que j’ai ressenti de la colère. Malheureusement pour les attaquants, il y a des moments comme ça. Cependant, avec l’expérience, on sait ce qui peut arriver. Je dois être calme, équilibré et confiant. Je vais bien physiquement."

Une nuit blanche 

"Je n’ai pas dormi du tout, j’ai réfléchi toute la nuit à ce raté. J’ai passé une nuit complètement blanche... vraiment. Heureusement, il y a la famille qui est toujours là. Quand vos enfants vous voient faire un sourire triste, ils vous aident et vous soutiennent. Après bien sûr, il y a toujours des défaites et des objectifs inachevés dans le football, mais la famille est là pour vous aider."

Le soutien des tifosi.

"Les tifosi sont fantastiques. J’ai une relation étroite avec eux, aussi bien dans les bons moments que dans les moments difficiles. J’ai toujours été proche d’eux et je comprends que ce n’est pas facile pour eux, car ils veulent aussi que l’équipe gagne et joue bien. Pourtant, ils comprennent bien les difficultés et le stress et je ne peux que les en remercier. Leur contribution est essentielle. Ce que je peux dire, c’est que je ne pourrais jamais restituer complètement l’amour qu’ils me donnent depuis le début, depuis le premier jour. L’affection des tifosi et leurs messages me font énormément plaisir."

Un adieu ? Tous les articles sont faux.

"Je n’ai aucun problème avec quiconque et je peux vous assurer que je suis heureux ici. J’apporte ma contribution et j’attends ma chance. Je ne suis pas intouchable, le plus important c’est le groupe et non Milito. Je tiens à éclaircir ce point car j’ai entendu des rumeurs mensongères là-dessus. Je suis content d’être à l’Inter. Je m’entraîne comme un professionnel et j’essaie de toujours donner le meilleur de moi-même. Avec Ranieri, nous avons une excellente relation. Je suis très heureux ici, vraiment."

La Juventus.

"Nous devons gagner. Nous savons tous ce que signifie ce match. Nous avons avons besoin de points et nous sommes conscients de la nécessité de battre la Juventus."

La relation avec Pazzini.

"Je n’ai aucun problème à jouer avec Pazzini ni même avec un autre attaquant de l’Inter. Durant ma carrière, j’ai déjà joué avec un attaquant similaire à moi, même si nos caractéristiques sont différentes. J’ai aussi joué dans différents modules, je n’ai pas de problèmes pour m’adapter. Nous avons joué 2-3 matchs ensemble et, encore une fois, je n’ai pas de problèmes à jouer avec lui ou quelqu’un d’autre. L’important est de bien travailler durant la semaine."

L’échec avec Gasperini.

"Je ne dirais pas "échouer", le mot est fort. Je pense que nous ne sommes pas totalement en mesure de formuler de conclusions à ce sujet. Nous n’étions pas dans les meilleures conditions et nous ne comprenions pas ce qu’il voulait."

Quel fut le moment où vous étiez le plus énervé sur le terrain ?

"Il y en a tellement... (ndlr: il sourit). Peut être à Palermo, avec le pénalty non sifflé qui aurait valu une exclusion pour eux."

Et en dehors du terrain ?

"Contre Napoli, car je n’avais pas joué." (ndlr: il sourit à nouveau). "Ça fait partie du football. Cependant, je suis calme. La seule chose qui me rend véritablement furieux, c’est le manque de respect quand certaines choses sont dîtes alors qu’elles ne sont pas vraies."

Un retour en Argentine ?

"Je ne sais pas je n’y pense pas. Je suis très bien ici. J’ai un contrat jusqu’en 2014 et j’ai l’espoir de rester jusqu’à la fin."

Un commentaire sur votre ami Zanetti ?

"Pupi est un ami depuis de nombreuses années, nous avons une excellente relation."

Revenons sur le Ballon d’Or: vous n’aviez même pas été inclus dans la liste finale. Vous y pensez encore ?

"La chose la plus importante, c’est le groupe, l’équipe. En 2010, nous avons gagné des trophées qui resteront dans l’histoire, c’est ça le plus important."

Lors de l’année du triplé, quel est votre but préféré ? Une seule réponse.

"Le premier but à Madrid. Ce que je pensais à ce moment-là ? Lors du second but, je me souviens que sur le moment, j’étais tellement fatigué que mon esprit était vide. Mais le bonheur est vite venu, car c’est si important d’atteindre ce moment si important après tant d’années..."

Avec Diego, nous retraçons les étapes clés de cette fabuleuse année :

"Le moment-clé, c’est certainement la finale de Coupe d’Italie contre la Roma chez elle à Rome. Ça nous a donné beaucoup de confiance et nous avons réalisé que nous pouvions gagner le championnat et la Champions League. Un autre tournant aussi, ce sont les rencontres face à Chelsea. Elles nous ont donné du courage, même si nous avons eu des difficultés. Ça nous a donné l’élan nécessaire pour aller loin."

Rédigé par gladis32 & p-h08 (fcinternews.it)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 0
  • Création
  • Dernière réponse

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...