Aller au contenu
  •   Bienvenue sur Internazionale.fr !

    Rejoignez dès maintenant la plus grande Communauté francophone de tifosi de l'Inter ! 🖤💙
     

SERIE A. SIENA 0-1 INTER: LE HOLD-UP NERAZZURRO


Damien

Messages recommandés

Image IPB

 

1314697723_inter.jpg

 

SIENA - Après sa victoire contre Cagliari lors de la dernière journée et sa qualification pour les 1/8 de finale de la Champions League en milieu de semaine, c’est une Inter en regain de confiance qui se déplaçait ce dimanche après-midi à Siena pour confirmer ses derniers bons résultats. Et malgré un match d’un niveau exécrable, les nerazzurri arrachent trois points précieux dans les dernières minutes de jeu grâce au premier but de Castaignos en match officiel sous les couleurs de l’Inter.

Pour ce match, Claudio Ranieri doit encore aligner une équipe remaniée à cause de nombreuses absences, notamment en défense. Julio Cesar tient bien sa place dans les buts, derrière une défense inédite composée de Nagatomo à droite, Zanetti à gauche et Ranocchia-Samuel dans l’axe. Au milieu, le trio Cambiasso-Stankovic-Motta est aligné derrière un trio offensif composé de Zarate et Alvarez sur les ailes et de Pazzini seul en pointe.

Ce match a du mal à démarrer, Siena se contente d’attendre les nerazzurri pour procéder en contre, tandis que l’Inter domine la possession de balle mais sans rien construire et sans accélérer le jeu. Il faut attendre la 9’ minute pour voir la première tentative du match avec une frappe lointaine de Stankovic sur laquelle Brkic se couche bien pour capter le ballon. 

La première occasion franche arrive à la 16’: sur un centre d’Alvarez coté gauche, Pazzini dévie le ballon de la tête jusque Zarate qui reprend lui aussi le ballon de la tête, mais Brkic peut capter tranquillement ce ballon. Puis à la 24’, un nouveau centre de la gauche d’Alvarez trouve cette fois la tête de Pazzini qui coupe ce centre au premier poteau, mais ça passe au-dessus. 

Puis vient l’occasion la plus nette de cette première période pour les hommes de Claudio Ranieri: sur un corner d’Alvarez, Brkic rate complètement sa sortie et relâche le ballon, s’en suit un cafouillage dans la défense de Siena et un ballon qui revient dans les pieds de Samuel qui tente de frapper en force, mais il dévisse complètement sa frappe (30’). A la suite de cette occasion, Siena part en contre et se crée sa première opportunité du match, mais la frappe de Brienza passe à coté. Deux minutes plus tard, les joueurs locaux se créent une nouvelle opportunité sur un centre de Brienza repris de la tête par Mannini, mais ça passe une nouvelle fois à coté.

Il faut ensuite attendre le temps additionnel pour assister à la dernière occasion de ces 45 premières minutes, mais la frappe du gauche de Calaio est trop croisée et passe juste à coté des buts de Julio Cesar.

L’arbitre siffle la pause sur ce score logique de 0-0 après une première mi-temps très pauvre en jeu. Ranieri décide donc de faire bouger les choses avec deux changements avant le début de la seconde période: Obi et Castaignos remplacent Alvarez et Zarate.

La deuxième période reprend comme s’était finie la première: dès la 48’, Calaio à l’occasion d’ouvrir le score sur un bon ballon en profondeur mal jugé par Ranocchia, mais sa frappe passe encore à coté. Puis sur une nouvelle contre-attaque, c’est cette fois Larrondo qui a l’occasion de se mettre en évidence, mais il tire lui aussi à coté après s’être défait de son vis-à-vis (54’). Dans la minute qui suit, Calaio reprend un corner de la tête, mais ça passe une énième fois hors du cadre.

Après un début de seconde période plutôt dominé par Siena, l’Inter décide enfin de sortir un peu de son trou. La première opportunité nerazzurra arrive à la 56’ sur une tentative de frappe lointaine de Stankovic, mais ça passe très largement à coté. Bref, rien de bien transcendant...

A défaut de se mettre en évidence offensivement, c’est défensivement que l’Inter se montre le plus convaincant, comme par exemple sur un sauvetage in-extremis de la tête de Zanetti devant Calaio, qui se serait retrouvé en position idéale pour marquer sans l’intervention du capitaine nerazzurro (63’). Sur le corner qui suit, la tentative de reprise de Brienza s’envole loin au-dessus des buts.

Puis... plus rien. Le match s’enfonce dans sa médiocrité entre une équipe de Siena qui se contente de défendre son 0-0 en attendant une opportunité pour partir en contre et une Inter incapable de produire un minimum de jeu. Les deux équipes ne se créent plus aucune occasion, et Ranieri décide d’opérer à son dernier changement à la 81’ avec l’entrée de Milito à la place de Cambiasso. 

L’entraineur nerazzurro se décide donc enfin à prendre un peu de risques et même si ce n’est pas vraiment l’entrée de Milito qui fait la différence, cette réorganisation tactique à au moins le don de réveiller un peu l’Inter, qui va dominer cette fin de match. Les nerazzurri obtiennent d’abord un coup-franc idéalement placé à la 84’ suite à une faute sur Castaignos. L’artificier habituel est absent et c’est donc Motta qui se charge de ce coup-franc, mais sa belle frappe du gauche manque de puissance et Brkic se détend pour repousser ce ballon. Trois minutes plus tard, Pazzini effectue une belle remise du talon pour Stankovic mais le milieu serbe n’est guère inspiré dans ses frappes et sa tentative passe très nettement hors du cadre.

On va bientôt entrer dans le temps additionnel et le match se dirige vers un score logique de 0-0, mais c’est le moment choisi par les nerazzurri pour planter l’estocade finale: Thiago Motta distille un ballon parfait dans la surface pour Castaignos dont la vitesse de l’enchainement contrôle-frappe du pied droit trompe la défense et le gardien de Siena, le ballon termine sa course au ras du poteau de Brkic: 0-1 (90’) !

Siena est KO et dans la minute qui suit, Brienza ne peut maitriser ses nerfs: après une perte de balle, il frappe et détruit le poteau de coner d’un coup de pied rageur qui lui vaut un second carton jaune. Siena finit donc le match à 10, mais ça ne change rien, le match est déjà plié.

Ce but marqué dans les derniers instants du match permettent donc à l’Inter d’arracher trois points et d’enchainer pour la première fois de la saison deux victoires de rang en championnat. Malgré le contenu du match à la limite du pathétique, l’Inter engrange donc trois points précieux.

TABLEAU RECAPITULATIF

SIENA 0-1 INTER

Buteur: 90’ Castaignos

Siena: 1 Brkic; 2 Vitiello, 13 Rossettini, 19 Terzi, 3 Del Grosso; 70 Mannini, 10 D’Agostino, 14 Gazzi (25’ st Bolzoni), 23 Brienza; 11 Calaiò (19’ st Reginaldo), 9 Larrondo (30’ st Gonzalez).
Entraineur: Giuseppe Sannino.

Inter: 1 Julio Cesar; 55 Nagatomo, 23 Ranocchia, 25 Samuel, 4 Zanetti; 8 Thiago Motta; 11 Alvarez (46’ 20 Obi), 5 Stankovic, 19 Cambiasso (81’ 22 Milito), 28 Zarate (46’ 30 Castaignos); 7 Pazzini 
Entraineur: Claudio Ranieri

Arbitre: M. De Marco

Avertis:38’ Terzi, 36’ & 91’ Brienza ; 14’ Ranocchia, 43’ Stankovic

Exclu: 91’ Brienza

Rédigé par p-h08 (internazionale.fr)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 45
  • Création
  • Dernière réponse

Très bon résumé du match.

 

J'ai vraiment eu du mal à regarder le match, vu le peu de contenu donné par l'inter.

Malheureusement on va devoir s'y habitué. On peut s'estimer heureux de remporter les trois points.

 

L'an passé on joué pareil, pas de jeu, plus rien, mais on avait un sauveur qui nous ramené des points, Eto'o..

 

A nous de faire sans lui, et commencer à mettre à jour l'effectif, car avec une équipe aussi vieille, il faut préparer au plus vite l'avenir avec nos jeunes..

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne comprends pas certains sur le fait de ne retenir que les 3 points.

3 points ce sont 3 points je l'accorde pour revenir au classement mais si la semaine prochaine c'est pareil face à Udinese on se fait manger sec ... .

Là aujourd'hui c'est Sienna, c'est pas un club super dangereux non plus même si on a toujours eut un résultat serré contre eux ... . On a eut de la chance parfois sur leurs actions et leurs incapacité à concrétiser sur la fin des actions.

 

Mais je comprends un peu vos façons de penser, c'est toujours pareil, ça ne change pas, à force d'en parler ça saoule car le problème reste le même, le jeu n'évolue pas. Pour moi c'est juste pas compréhensible de ne retenir que les points.

 

J'aimerais tant retrouver l'envie de l'année dernière. Sous Léonardo c'est ça qui me plaisait, même à 5 minutes de la fin, on se battait, et on en a marqué des buts sous la barre des 85éme minutes et 90éme ... Maintenant ce n'est plus la même ... ( oui osef du passé mais c'est juste pour parler de cette envie même à la fin du match ).

 

Malheureusement va trouver le produit miracle ... . On a beau avoir deux victoires, un mental plus serein mais le jeu reste le même ... .

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bon encore une fois, on n'a pas bandé de tout le match, mais au final les 3 points sont là. On ne méritait pas de gagner selon moi, même si on a eu le ballon plus de 20 minutes de plus que Sienne, ce qui prouve qu'on est vraiment en difficulté pour créer du danger.

On manque de mouvements et c'est bien trop brouillon, pour espérer faire beaucoup mieux. J'ai aussi du mal à comprendre ces changements à la pause (Zarate joue en gros une mi temps par match), même si Casteignos apporte les 3 points (sans ce but, son entrée est fantomatique!).....cela reste bien approximatif.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Match globalement nul... ils ont tous été nuls excepté JC pcq'on l'a pas vu... On s'est fait démonter par tous les commentateurs... Stephan Pauwels avait raison (il a tjr raison), faut être fou pour supporter l'inter en ce moment et bhen oui Pazza Amala c'est nous!!!!

 

Et stanko qu'est-ce qu'il fout encore là... il ne défendait plus déjà à la 50ème minute alors consigne ou pas.???

 

Pazzo je suis triste pour lui, il a dû prendre froid... le gars est tout seul devant, aucun apport offensif... C'est pas dans notre équipe qu'il peut être mis en valeur je suis désolé...

 

Et dire que Ranieri avait qu'il dit fallait commencer à courrir.... ça me fait peur... Je me disais que quand je voyais les autres équipes jouer ça jouait bien et vite, mais en fait c'est à force de nous voir que jvois les équipes trop fortes...

 

vivement janvier... et en attendant allumez un cierge pour le match d'udinesse sinon on va se prendre une valise...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Stephan Pauwels avait raison (il a tjr raison), faut être fou pour supporter l'inter en ce moment et bhen oui Pazza Amala c'est nous!!!!

 

 

En ce moment ? Ca veut dire quoi ? Ah ouai en fait en l'écoutant il fallait supporter l'Inter qd il gagnait, mais maintenant que c'est fini il faut devenir milaniste ou juventino ? Faire la girouette quoi, le gros footix. On supporte un club dans les bons et les mauvais moments. Dans ce cas là faut être fou de supporter Arsenal qui ne gagne rien depuis 6 ans ou Liverpool qui n'a plus vu un championnat depuis 21 ans. Quel gland.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'an passé on joué pareil, pas de jeu, plus rien, mais on avait un sauveur qui nous ramené des points, Eto'o..

 

A nous de faire sans lui, et commencer à mettre à jour l'effectif, car avec une équipe aussi vieille, il faut préparer au plus vite l'avenir avec nos jeunes..

 

L'an dernier on jouait quand même mieux, il faut pas aller à l'abus.

 

Match dégueulasse, un miracle cette victoire, avec un coaching une fois de plus qui laisse à désirer, je ne suis pas convaincu par Ranieri.

Quand on voit nos derniéres prestations on a de quoi sérieusement s'inquiéter ce n'était que Sienne un promu et quand on voit comme ils nous ont bougé, il n'y a pas de quoi s'enflammer.

 

Notre équipe est lente sans liant, sans changements de rythme, peu de jeu dans les intervalles, pas de centre alors qu'on joue avec des ailiers bref il y a encore beaucoup de travail.

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai une étrange sensation ce soir.

 

Qd je vois la Rube et son parcours, la taule qu'inflige le BBilan à une équipe qu'on a péniblement battu il y a peu, j'en oublie totalement la victoire aujourd'hui. J'ai même l'impression qu'on a perdu ce match.

 

En fait c'est tout simplement se rendre compte qu'on ne boxe plus dans la même catégorie. Les deux premières places sont promises aux deux suscités. On ne pourra jouer que le dernier accessit pour la C1 et rien ne nous dit qu'on y arrivera.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai une étrange sensation ce soir.

 

Qd je vois la Rube et son parcours, la taule qu'inflige le BBilan à une équipe qu'on a péniblement battu il y a peu, j'en oublie totalement la victoire aujourd'hui. J'ai même l'impression qu'on a perdu ce match.

 

En fait c'est tout simplement se rendre compte qu'on ne boxe plus dans la même catégorie. Les deux premières places sont promises aux deux suscités. On ne pourra jouer que le dernier accessit pour la C1 et rien ne nous dit qu'on y arrivera.

 

 

Je peux t'assurer qu'Udine c'est tout aussi fort, et solide que les 2 là... Ca court même plus côté Udine pour dire... Et domicile ils ont 6 match 6 victoire 1 but encaissé... qui dit mieux?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je me souviens lors du début de l'année civile 2011 où l'on annonçait perdant face à un Napoli en grande forme, résultat, on offre la performance la plus convaincante de la saison dans un contexte à peu près similaire.

Je crois en nos joueurs, on est capable de livrer des prestations minables comme celle d'aujourd'hui mais aussi, de se métamorphoser la semaine suivante face à équipe présentée comme pensionnaire d'une catégorie supérieure. :smile:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui mais là c'est quand même une performance hors du commun. Même si on a des absences très pesantes on se devaient de proposer autre chose.

Je pense qu'un mercato simpose, car clairement Zarate n'y arrive pas (et non ça n'est pas la faute de Ranieri qui le sort à la mi-temps), Milito est en méforme totale, Stanko Lucio et Samuel sont fébriles aussi, sans parler de Nagatomo et Chivu.

Il nous faudra un attaquant et surtout un défenseur central.

Et je vais peut être me faire des ennemis mais il ne faut pas acheter Zarate (en tout cas avec ce qu'il a montrer jusqu'à maintenant), 15M c'est vraiment trop on pourrait les réinvestir bien mieux selon moi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bien dit mais selon moi le probleme c'est qu'il n'y a pas de jeu sur les cotés depuis que que Maicon est devenu vulnérable aux blessures, Jonathan est 100 fois mieux que Nagatomo qui encore selon moi a juste le niveau pour Ajaccio.

Cuchu et Deki passent leur temps a marcher sur le terrain, seuls JC, Samuel, Zanetti, Motta et Pazzini ont encore envie de jouer sur le match contre Siene.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je vous trouve vraiment très dur avec Zarate .. Ok 15 Millions c'est pas donné mais combien on avait débourser pour Quaresma ??

 

Puis au final c'est le seul joueur qui est capable de créer du danger devant avec sa vitesse même si c'est vrai il n'a pas fait un bon match c'est clair mais ça arrive .

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@moratti1908 : Ola doucement avec Ajaccio, c'est ma ville, rigole pas avec ça on est chaud ^^.

 

Oui mais à ce niveau là ça ne suffit pas puis quand on coûte 15M les gens ont plus t'attentes et c'est bien normale.

Alors pour 15M je suis d'avis qu'il passe son chemin. Pour moins c'est négociable.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...