Aller au contenu
  •   Bienvenue sur Internazionale.fr !

    Rejoignez dès maintenant la plus grande Communauté francophone de tifosi de l'Inter ! 🖤💙
     

Serie A. Inter 4-1 Lecce: l’Inter termine l’année en beauté !


Damien

Messages recommandés

Image IPB

 

1324461041_inter-lecce.jpg

 

Milan - L’Inter avait l’occasion de terminer l’année sur une quatrième victoire de rang avec la reception de la lanterne rouge Lecce au stade Giuseppe Meazza ce mercredi soir. Les nerazzurri n’ont pas raté cette occasion et ils se sont imposés sur le score de 4-1 après un match spectaculaire et riche en occasions de buts. Malgré l’ouverture du score de Muriel à la 20’ et les quatre poteaux frappés par les nerazzuri lors de la première période, les hommes de Claudio Ranieri ont su retourner la situation en leur faveur en égalisant par Pazzini à la 34’, en prenant l’avantage par Milito à la 49’ puis en creusant finalement l’écart grâce à deux autres buts signés Cambiasso (73’) et Alvarez (81’).

Pour ce match, l’entraineur nerazzurro a une nouvelle fois décidé de maintenir un 4-4-2 mais en changeant quelques joueurs. Julio Cesar reste évidemment dans les cages, derrière une défense composée de Maicon et Nagatomo sur les cotés et d’un axe central Lucio-Samuel. Au milieu, Zanetti et Motta occupent l’axe, Faraoni et Alvarez les ailes, et le duo d’attaque est composé de Pazzini et de Forlan. Cambiasso et Milito débutent donc sur le banc.

Le début du match est timide, l’Inter pose le pied sur le ballon mais n’arrive pas à déstabiliser la défense adverse. Motta se crée les deux premières légères occasions coté nerazzurri, tout d’abord sur une frappe lointaine qui passe largement au-dessus (7’), puis sur une tête trop croisée suite à un corner de Maicon (12’).

Coté Lecce, on se contente de défendre et d’évoluer en contre, mais la première opportunité en contre est gâchée par une frappe trop précipitée de Muriel qui passe largement hors du cadre.

L’Inter continue de pousser mais les attaques sont trop brouillonnes malgré les errements défensifs des visiteurs qui paniquent assez facilement en défense, comme par exemple à la 16’ lorsqu’une frappe de Motta est contrée par un défenseur et que le gardien Gabrieli dévisse complètement son dégagement au poing dans sa surface, heureusement pour Lecce, aucun nerazzurro n’en profite et le ballon est dégagé. Les techniciens nerazzurri arrivent souvent à se défaire de leurs vis-à-vis, à l’image d’Alvarez (17’) et de Forlan (18’) qui se créent chacun une occasion après avoir éliminé plusieurs adversaires, mais la finition n’est pas au rendez-vous et les deux frappes passent une nouvelle fois au-dessus.

Très peu en vue en ce début de rencontre, ce sont pourtant les joueurs de Lecce qui vont frapper les premiers dans ce match, évidemment sur une contre-attaque: Obodo lance parfaitement Muriel dans le dos de la défense, l’attaquant de Lecce accélère et se défait de Lucio et de Maicon avant d’enchainer d’une frappe au ras du poteau d’un Julio Cesar battu sur la première frappe cadrée de Lecce: 0-1 (20’) !

C’est la douche froide pour les nerazzurri qui se retrouvent menés au score contre le cours du jeu, même si les hommes de Ranieri n’avaient pas montré grand chose lors de ces 20 premières minutes, mais ce but aura le mérite de les réveiller, et c’est une longue période de domination nerazzurra qui va débuter après cette ouverture du score.

A la 23’, la première grosse occasion des nerazzurri arrive des pieds de Forlan qui enchaine une frappe du gauche après s’être défait de son défenseur, mais le ballon heurte le poteau de Gabrieli après que le gardien l’ait légèrement déviée. C’est là le premier poteau d’une longue série... 

Le deuxième a lieu à la 27’ suite à une tête de Pazzini sur un centre parfait de la droite de Maicon, la tête de l’attaquant italien heurte cette fois la barre transversale d’un Gabrieli complètement battu. Puis, après une tentative tout juste non cadrée de Zanetti à la 29’, c’est au tour de Samuel de trouver le poteau dans la minute suivante, une nouvelle fois de la tête sur un coup-franc tiré par Maicon. Enfin, à la 33’, Forlan trouve une seconde fois le poteau sur une reprise de la tête déviée par un défenseur après un débordement et un centre de Pazzini.

On se dit à ce moment-là que ça ne voudra jamais rentrer pour l’Inter qui joue d’une malchance incroyable, mais à force de bombarder le but de Gabrieli, les nerazzurri finissent tout de même par égaliser à la 34’: suite à un corner rapidement joué coté droit, Maicon centre dans la surface, Pazzini coupe au premier poteau et devance le gardien en reprenant le ballon du bout du pied pour le propulser au fond des filets: 1-1 !

L’Inter parvient donc logiquement à égaliser après avoir joué d’énormément de malchance et les nerazzurri profitent de l’euphorie pour continuer à pousser pour essayer de prendre l’avantage avant la pause. C’est d’abord Maicon qui tente sa chance à la 40’, mais son tir passe à coté. Puis, Motta (43’) et Faraoni (44’) trouvent eux les gants de Gabrieli sur des tentatives lointaines. La dernière occasion de la première période sera pour Pazzini qui passe tout près du doublé, mais sa reprise de la tête suite à un centre de la gauche de Nagatomo passe juste à coté.

On en reste donc là pour cette première période riche en rebondissements mais qui se termine sur un score de parité de 1-1. Après avoir vu une Inter conquérante et qui s’est créé beaucoup d’occasions, on pense alors que Ranieri n’opérera à aucun changement à la pause, mais l’entraineur nerazzurro effectue finalement deux changements avec les entrées de Cambiasso et Milito à la place de Faraoni et Forlan. Un double changement à première vue surprenant, mais qui va vite s’avérer payant...

On joue la 49’, l’Inter a repris la seconde période comme elle avait terminé la première, et sur une ouverture lumineuse d’Alvarez, c’est Diego Milito qui s’en va battre Gabrieli d’une frappe croisée du droit: 1-2 !

Les nerazzurri reprennent donc idéalement ce match en prenant l’avantage dès les premières minutes de la seconde période. Ils vont même passe tout près du troisième but à la 57’, mais Pazzini rate son duel face au gardien et frappe finalement au-dessus après une ouverture de la tête de Cambiasso sur un dégagement mal assuré de la défense de Lecce.

Sonnés mais pas abattus, les joueurs de Lecce profitent de quelques ballons bêtement perdus par les nerazzurri pour se créer des situations très favorables. A la 61’, Cuadrado récupère le ballon et file en contre dans le camp nerazzurro, il transmet le ballon à Di Michele qui le dévie pour Corvia, mais l’attaquant italien rate son duel face à Julio Cesar qui sauve les siens de l’égalisation. Même s’ils contrôlent le match, les joueurs de Ranieri se font des frayeurs inutiles sur des pertes de balles stupides.

L’Inter continue tout de même de pousser pour tenter de faire le break. A la 63’, Alvarez est tout proche de le faire suite à une joli une-deux avec Maicon, mais la frappe du milieu argentin est légèrement trop croisée et passe de peu à coté. Puis dans la minute qui suit, Motta reprend de la tête un corner de Maicon, mais ça passe au-dessus.

Malgré tout, les nerazzurri continuent à se faire peur et à concéder des occasions sur des contres rapides de Lecce. A la 69’, c’est une nouvelle fois Cuadrado qui part en contre et qui sert Corvia pour un nouveau face-à-face avec Julio Cesar, mais cette fois l’attaquant tergiverse et rate complètement sa frappe qui passe hors du cadre. Corvia pourra s’en vouloir d’avoir manqué deux énormes occasions d’égaliser...

A la 73’, la superbe ouverture de Zanetti trouve Nagatomo sur le coté gauche de la surface de Lecce, le latéral japonais contrôle le ballon, mystifie son défenseur d’un double-contact et rentre dans la surface balle au pied avant de servir Cambiasso en retrait qui tacle le ballon du pied droit et trompe Gabrieli à l’aide du poteau: 1-3 !

L’Inter fait enfin le break et peut entamer sereinement le dernier quart d’heure. Peu avant le but de Cambiasso, Ranieri avait effectué son dernier changement avec l’entrée d’Obi à la place de Pazzini.

Lecce tente de revenir dans le match mais Corvia manque une nouvelle fois la cible sur une tête qui passe juste à coté (75’). Quasiment dans la foulée, Milito est proche du doublé mais sa frappe bute sur Gabrieli. Puis à la 79’, c’est au tour de Julio Cesar de briller sur une tentative de Di Michele. Dans la minute suivante, le coup-franc de Pasquato passe au-dessus du cadre.

Finalement, les nerazzurri inscrivent un quatrième but à la 80’: festival coté gauche de Nagatomo qui tombe dans un premier face à Cuadrado mais qui se relève rapidement pour repartir de l’avant et dribbler un deuxième défenseur avant de centrer au second poteau pour Alvarez qui se retrouve complètement seul et qui assure une volée du plat du pied gauche, Gabrieli est trop court et le ballon termine au fond du but: 1-4 !

A la 89’, Motta aurait pu y aller aussi de son but, mis sa reprise de la tête sur un service de Cambiasso est contrée en corner.

L’Inter déroule et fait plaisir à son public pour cette dernière de l’année avec cette large victoire contre la lanterne rouge suite à un match spectaculaire. L’arbitre siffle la fin du match sur ce score de 4-1, une quatrième victoire de rang pour l’Inter qui conserve donc sa 5ème place et qui peut passer les fêtes sereinement avant d’entamer l’année 2012.

TABLEAU RECAPITULATIF

INTER 4-1 LECCE

Buteurs: 34’ Pazzini, 49’ Milito, 73’ Cambiasso, 81’ Alvarez ; 20’ Muriel

Inter: 1 Julio Cesar; 13 Maicon, 6 Lucio, 25 Samuel, 55 Nagatomo; 37 Faraoni (46’ 19 Cambiasso), 4 Zanetti, 8 Thiago Motta, 11 Alvarez; 9 Forlan (46’ 11 Alvarez), 7 Pazzini (71’ 20 Obi). 
Entraineur: Claudio Ranieri

Lecce: 1 Gabrieli; 30 Oddo, 40 Tomovic, 13 Ferrario; 7 Cuadrado, 18 Giacomazzi, 8 Obodo (75’ Pasquato), 10 Olivera (46’ Piatti), 28 Brivio; 24 Muriel (56’ Corvia), 17 Di Michele. 
Entraineur: Serse Cosmi

Arbitre: M. Guida

Avertis: 86’ Maicon ; 30’ Obodo, 87’ Pasquato

Rédigé par p-h08 (internazionale.fr)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 3
  • Création
  • Dernière réponse

Bon en première mi-temps franchement quand pour la troisième fois on a touché un montant, j'ai ris jaune. Au quatrième je m'étais fait une raison xD

 

Il a tout de même fallu que nous encaissions un but pour réagir, ça m'a rappelé énormément de matchs de l'année passée d'ailleurs.

 

Faut aussi mesurer la performance à mon avis car l'adversaire du jour était faible.

C'est bien y'a eu du but pour le dernier match de l'année 2011 à domicile, ça fait plaisir surtout que Pazzo et Milito ont scoré.

 

Nous sommes sur une belle série y'a pas trop de grains de sables, en tout cas par rapport à avant y'en a largement moins lol

 

 

 

Merzi pour le résumé encore une fois ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...