Aller au contenu
  •   Bienvenue sur Internazionale.fr !

    Rejoignez dès maintenant la plus grande Communauté francophone de tifosi de l'Inter ! 🖤💙
     

Chivu: "Moi au Milan? Ca n’arrivera pas !"


Damien

Messages recommandés

Image IPB

 

1300710811_sneijder-lucio.jpg

 

APPIANO GENTILE - Cristian Chivu était l’invité de l’émission hebdomadaire Prima Serata sur Inter Channel, animée par Edoardo Caldara.

Internazionale.fr vous présente ses déclarations.

"Moi au Milan ? C’est un coup des médias, ce n’est pas vrai du tout. Ce genre de chose arrive souvent avant un derby. Personne n’a parlé avec le club, avec moi, ou avec qui que ce soit. Cela n’arrivera pas."

Les doutes dissipés, une autre question arrive sur le sujet brûlant de son renouvellement de contrat (qui se finit en juin) :

"Ce sera vu avec mon agent et le club en février."

Il enchaine alors sur la situation de l’Inter.

"L’équipe a faim de victoires, sa fierté est blessée et elle n’a jamais voulu abandonner. Nous nous sommes retrouvés dans des situations favorables et d’autres beaucoup moins, mais l’équipe a retrouvé la confiance et a progressé, bousculant les problèmes psychologiques. Quand votre esprit est libre de tout soucis, vous pouvez tout faire. Nous sommes de retour sur la bonne voie et nous avons maintenant la seconde partie de saison devant nous, tout peut arriver."

Quel est votre rêve pour cette saison ?

"Gagner le championnat et la Champions League, nous ne sommes plus en Coppa Italia, c’est dommage. Nous croyons que nous pouvons le faire: nous sommes à seulement six points du haut du classement, avec encore dix-neuf rencontres à jouer. Absolument tout peut arriver. Tout comme en Ligue des Champions, où Marseille nous attend. Nous travaillons pour gagner, nous sommes conscients que c’est important et nous voulons le faire."

A propos de son casque :

"C’est génial, j’y suis habitué maintenant... (ndlr: il sourit). Je vais le garder tout le temps, ça ne pèse pas du tout, même sur le plan moral, rien."

D’une curiosité à une autre, Cristian parle alors de son passé à l’Ajax :

"J’y suis arrivé à 18 ans et je suis entré directement en équipe première, ce qui est difficile à tout âge. L’entraineur stoppait souvent l’entrainement: par exemple, si le ballon arrivait de la droite, vous deviez l’arrêter du pied droit et non du gauche, de ce fait vous avez une vision du jeu correcte."

En parlant d’entrainement interrompu, Chivu revient sur une autre anecdote, mais qui ne le concerne pas personnellement :

"C’est à propos de Van Gaal et de Rivaldo à Barcelone: durant des exercices de passes et de contrôles de balles, le brésilien stoppait ses ballons de l’extérieur du pied, l’entraineur a arrêté l’entrainement pour le corriger, et le joueur lui a dit ’mais j’ai gagné le Ballon d’Or en faisant comme ça’. Ensuite, il semble que Van Gaal l’a éloigné des terrains... Il y a des histoires qui se vivent dans les vestiaires..."

"Vertonghen ? Je ne le connais pas beaucoup, mais on en parle beaucoup en bien. Si vous vous portez bien à l’Ajax, alors vous pouvez faire pareil partout."

Pourquoi ce n’est pas facile de trouver des milieux de terrain capables d’effectuer les deux phases de jeu ?

"C’est possible d’en trouver, M’Vila par exemple, j’ai joué contre lui en équipe nationale. Mais nos milieux sont excellents sur ce point. Le talent, vous l’avez dès la naissance, le positionnement tactique et l’intuition aussi, le reste vous devez l’apprendre. Vous apprenez énormément avec l’expérience. La première année avec Mancini, j’ai changé trois fois de rôle lors d’un match. A la fin, vous faites un peu de tout, c’est un plaisir. Ce n’est pas facile de s’adapter, mais c’est aussi plaisant."

"D’ailleurs, je voudrais clarifier quelque chose: une fois, j’ai dit en interview que je me sentais plus défenseur central, c’est vrai, mais je n’ai jamais dit que je voulais l’être absolument. Je considère que ce rôle me va le mieux, mais je peux jouer arrière latéral et je le fais, ça me va. C’est un plaisir d’être utile à l’équipe."

Les tifosi lui demandent alors s’il ne semblait pas avoir été dépassé par Nagatomo ?

"Il n’y a pas de hiérarchie dans l’équipe, nous sommes tous disponibles équitablement."

"J’aime être dans ce groupe. Je tiens à partager des émotions avec des coéquipiers qui deviennent des amis. C’est un groupe très uni. Je peux vous dire qu’à la Roma, il y avait des divisions, mais ici ce n’est pas le cas."

Avez-vous une idée de quand vous quitterez les terrains ?

"Il y a cinq ans, j’avais dit ’bientôt’, mais maintenant, j’ai 31 ans et j’en ai toujours l’envie et la motivation. Je veux jouer aussi longtemps que je le peux. Ce que je ferai après, je ne sais pas, mais pas entraineur, ça je le sais car je veux passer plus de temps à la maison avec ma famille. C’est difficile d’entrainer et il ne faut jamais dire jamais, mais à ce jour, je dis plus non que oui à l’idée d’entrainer."

Un commentaire sur l’élimination en Coppa ?

"C’est dommage, car même si nous n’avions pas été très bons en première période, nous avions réagi en seconde. Bien sûr, nous ne sommes pas Barcelone, mais nous sommes conscients que notre force est d’être organisés et de trouver le bon moment pour faire mal."

Pour finir, le défenseur répond à une question sur Sneijder :

"Il a une grande volonté de revenir et de travailler pour trouver le meilleur rôle à jouer pour l’équipe. Il est unique dans la qualité."

Rédigé par gladis32 & p-h08 (fcinternews.it)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 0
  • Création
  • Dernière réponse

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...