Aller au contenu
  •   Bienvenue sur Internazionale.fr !

    Rejoignez dès maintenant la plus grande Communauté francophone de tifosi de l'Inter ! 🖤💙
     

Serie A. Lecce 1-0 Inter: Une nouvelle série s’arrête...


Damien

Messages recommandés

Image IPB

 

1324040755_curva.jpg

 

LECCE - Après la série de huit victoires consécutives qui s’est arrêtée en milieu de semaine avec la défaite contre le Napoli en Tim Cup, l’Inter voit cette fois sa série de sept victoires consécutives en Serie A stoppée nette avec une défaite 1-0 à Lecce, une équipe qui n’avait d’ailleurs remporté aucun succès à domicile cette saison jusqu’à aujourd’hui... Le seul but du match a été inscrit à la 40’ par Giacomazzi, l’Inter n’a donc pas su revenir au score malgré quelques belles occasions, mais les nerazzurri sont tombés sur un Benassi en état de grâce dans les buts de Lecce. Résumé du match.

Pour ce match, Ranieri décide de changer son schéma tactique avec le retour de Sneijder en tant que titulaire. Il opte donc pour un 4-3-1-2 avec Julio Cesar dans les buts, Maicon-Lucio-Samuel-Nagatomo en défense, Cambiasso-Zanetti-Obi au milieu et donc Sneijder en soutien du duo d’attaque Milito-Pazzini.

Le match part sur un petit rythme et il faut attendre la 4’ pour voir une première action bien construite coté Inter: Maicon combine avec Milito qui lui rend la balle d’une belle talonnade dans la surface, le latéral brésilien centre devant le but mais Benassi intercepte le ballon. Le gardien de Lecce est moins heureux sur l’action suivante: sur un ballon donné en retrait par Tomovic, Benassi tarde à dégager et perd le ballon face au pressing de Milito, l’attaquant argentin s’empare du ballon et tente de l’envoyer directement dans le but vide, malheureusement l’angle est très fermé et le ballon roule finalement devant le but. L’action se poursuit, Nagatomo récupère le ballon et le transmet à Sneijder qui tente sa chance de loin mais sa frappe est facilement captée par Benassi (10’).

C’était donc la première action chaude du match et une des seules de cette première moitié de la première période. L’Inter n’enflamme pas ce match et peine à combiner en attaque, tandis que Lecce montre beaucoup d’envie et tente beaucoup de centres, mais la défense nerazzurra veille. Il faut attendre la 19’ pour voir une réelle occasion pour les locaux, et quelle occasion ! Sur un ballon à priori anodin et facile pour Samuel, le défenseur nerazzurro se fait littéralement manger à la course par Muriel qui parvient à devancer le roc argentin qui avait pourtant quelques mètres d’avance au départ ! Muriel prend le ballon et file donc pour un duel avec Julio Cesar et c’est le gardien brésilien qui le remporte en repoussant le tir de l’attaquant colombien.

Grosse frayeur coté Inter avec cette occasion en or pour Muriel. Lecce est galvanisé par cette occasion et prend le contrôle du match sous l’impulsion d’un Cuadrado très dangereux et qui tente sa chance par deux fois: sa première tentative passe d’abord largement au-dessus (20’), sa seconde, après un contre éclair, passe de peu à coté (23’). Deux minutes plus tard, c’est Sneijder qui est tout proche de trouver le cadre après une interception et une frappe enroulée dans la foulée, mais là aussi ça passe juste hors du cadre (25’).

Mais c’est toujours Lecce qui domine et qui se montre dangereux à plusieurs reprises à l’orée de la demi-heure de jeu. A la 28’, Oddo centre pour Muriel qui parvient à redresser ce ballon et à l’envoyer devant le but de Julio Cesar, mais personne ne reprend ce ballon coté Lecce et la défense se dégage. Dans la minute qui suit, Muriel est cette fois un poil trop court pour reprendre un centre venu de la gauche. 

Sur le contre qui suit, c’est l’Inter qui se crée une belle occasion avec un service de Sneijder pour Obi dont le centre est contré in-extremis en corner. Sur ce corner tiré par Sneijder, Samuel s’élève plus haut que tout le monde et frappe le ballon de la tête, mais Benassi se détend et repousse miraculeusement en corner ! Trois minutes plus tard, Benassi est une nouvelle fois sollicité : Cambiasso adresse un ballon parfait pour Pazzini qui se retrouve en duel face au gardien, le tir croisé de l’attaquant italien est détourné par Benassi qui sauve une deuxième fois son équipe en quelques minutes, l’action n’est pas terminée puisque le ballon revient dans la surface pour la tête de Cambiasso qui passe au ras du poteau (32’) ! L’Inter continue de pousser et dans la minute suivante, c’est Maicon qui se retrouve en bonne position dans la surface mais son centre est contré par Tomovic (33’), puis dans la continuité de l’action, c’est à Samuel de reprendre un ballon de la tête sur un centre de Lucio, mais Benassi capte sans problème et permet à son équipe de souffler.

Une équipe de Lecce qui a donc laissé passer l’orage avant de crucifier l’Inter pendant une bonne période pour les nerazzurri: on joue la 40’, le ballon arrive sur Oddo qui n’est pas pressé et qui a tout son temps pour ajuster un bon ballon dans la surface pour Giacomazzi, totalement oublié par la défense centrale, l’uruguayen ne se fait pas prier pour transformer l’occasion en but après un contrôle et une frappe enchainée du droit: 1-0 !

Lecce ouvre donc le score à cinq minutes de la pause, profitant des occasions manquées par les nerazzurri pour leur planter le coup de grâce dans la foulée. Et les hommes de Cosmi ne s’arrêtent pas là puisqu’ils sont tout proches de doubler la mise deux minutes plus tard par Di Michele dont la frappe est finalement contrée par la défense avant de revenir su Muriel, signalé hors-jeu par l’arbitre assistant.

L’Inter est au plus mal en cette fin de première mi-temps, mais elle évite le drame. Les nerazzurri se créent finalement la dernière occasion à la 43’ suite à un coup-franc de Sneijder qui trouve Samuel, le défenseur argentin devance la sortie de Benassi mais sa tête n’est pas cadrée.

L’arbitre siffle donc la pause sur ce score de 1-0 pour Lecce, l’Inter va donc devoir courir après le score en seconde période. Sans surprise, Ranieri effectue un changement à la pause avec l’entrée d’Alvarez, ce qui est surprenant par contre, c’est que l’argentin remplace Sneijder.

Cette seconde période débute comme la première, sur un petit rythme, l’Inter ne semblant pas vouloir se jeter à l’assaut du but de Lecce. La première occasion arrive à la 52’: sur un corner tiré par Alvarez, c’est une nouvelle fois Samuel qui s’élève plus haut que tout le monde et qui frappe le ballon de la tête, Benassi est battu cette fois, mais il est sauvé par son poteau, le ballon revient sur Cambiasso qui pousse le ballon au fond pour égaliser... enfin c’est ce que tout le monde croit, mais l’arbitre assistant avait levé son drapeau et le but est annulé pour une position de hors-jeu logique.

L’Inter peine et ne trouve pas de solutions dans le jeu pour inquiéter une équipe de Lecce bien en place et qui défend corps et âme son but d’avance. Les nerazzurri sont contraints à tenter leur chance de loin à l’image d’Alvarez qui voit son tir lointain passé largement à coté (62’) Cinq minutes plus tard, ce même Alvarez se trouve enfin dans une bonne situation, mais son centre est boxé par Benassi. Puis vient le second but refusé du match: sur un corner d’Alvarez, le ballon arrive au second poteau sur Cambiasso qui dévie involontairement devant le but pour Milito qui pousse le ballon au fond, mais l’arbitre assistant signale une nouvelle fois une position de hors-jeu (71’) !

En voyant ce manque de percussion offensive, Ranieri décide de lancer Zarate à la place d’Obi (72’). Ca ne change pas grand chose dans le jeu, l’Inter s’en remet soit à des tirs lointains comme celui d’Alvarez facilement capté par Benassi (74’), ou à des coups de pieds arrêtés comme ce coup-franc de Maicon qui arrive au second poteau sur Milito suite à une déviation de Lucio, mais la reprise de l’attaquant argentin passe devant le but de Benassi et est dégagé par la défense adverse.

On voit très peu les attaquants de Lecce dans cette seconde période, mais à la 80’, Seferovic (entré en jeu quelques minutes plus tôt) efface Zanetti avant de centrer devant le but, mais il est contré par Samuel et le ballon arrive finalement sur Lucio qui peut dégager.

L’Inter ne réagit pas et se dirige donc vers une défaite. On approche de la fin du temps réglementaire et c’est à nouveau sur un coup de pied arrêté que les nerazzurri sont tout près d’égaliser: le coup-franc de Maicon est reprise de la tête par Pazzini, mais Benassi sort un dernier miracle dans ce match. L’action n’est pas terminée, Lecce part en contre et Di Michele sert Cuadrado qui temporise avant de redonner un très bon ballon pour Di Michele qui s’en va défier Julio Cesar et c’est le gardien nerazzurro qui est à la parade et qui sort vainqueur du duel.

Ce sera la dernière occasion de la rencontre, Lecce remporte sa première victoire à domicile de la saison en Serie A et stoppe la série de sept victoires consécutives en championnat de l’Inter. Les nerazzurri ratent l’occasion de rejoindre l’Udinese au classement et se font même doubler par la Lazio. L’Inter n’aura pas le temps de tergiverser, elle recevra Palermo dès mercredi avant de se déplacer au Stadio Olimpico pour défier la Roma samedi soir, un programme bien chargé...

TABLEAU RECAPITULATIF

LECCE 1-0 INTER

Buteur: 40’ Giacomazzi

Lecce: 81 Benassi; 30 Oddo, 13 Miglionico, 40 Tomovic; 7 Cuadrado, 18 Giacomazzi (78’ 8 Obodo), 26 Blasi, 10 Olivera, 28 Brivio; 24 Muriel (72’ 11 Seferovic), 17 Di Michele.
Entraineur: Serse Cosmi

Inter: 1 Julio Cesar; 13 Maicon, 6 Lucio, 25 Samuel, 55 Nagatomo; 4 Zanetti, 19 Cambiasso, 20 Obi (72’ 28 Zarate); 10 Sneijder (46’ 11 Alvarez); 7 Pazzini, 22 Milito.
Entraineur: Claudio Ranieri

Arbitre: M. Banti

Avertis: 43’ Cuadrado, 68’ Muriel, 78’ Olivera

Rédigé par p-h08 (internazionale.fr)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 10
  • Création
  • Dernière réponse

Je viens de voir le résumé sur le site de Canal+ en complément de celui de notre site, je m'aperçois qu'une bonne partie de nos joueurs avaient l'air émoussés, notamment nos défenseurs centraux et Maicon, d'ailleurs, dans un 4-3-1-2 avec un ligne de milieu aussi basse, ce n'est pas étonnant qu'on prenne ce genre de but à cause de fautes de placement.

 

Le pire dans cette rencontre c'est qu'avec de la réussite, on pouvait la remporter avec quelques buts d'écarts il y a seulement quelques semaines grâce à la forme d'un Maicon ou d'un Motta malgré notre souffrance récurrente dans le jeu, cela prouve que ce schéma est certes un facteur de réussite lors de nos précédentes rendez-vous, mais on a vu que dès qu'on avait de la fébrilité, on était incapable de réagir concrètement car on a de multiples joueurs qui ont respectivement leurs propres qualités, ce qui est notre problème aujourd'hui, on demande à des Alvarez, Coutinho ou des Obi de joueur dans un style de contre et de mener une équipe offensivement dont l'ossature n'a jamais participé à un offensif basé sur les passes et le jeu en mouvement.

 

Comme je l'avais deviné, je savais que le forum allait être dépité d'une de nos futures prestations, je ne pensais pas que ça allait être à Lecce, on en revient au problème de gestion sportif, ce qu'on évoque depuis le départ de Mourinho.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ouais enfin personnellement je m'affole pas non plus comme bon nombre ici...

Je tombe pas dans l'extrême.

 

 

Maintenant va falloir faire face, nous étions sur une bonne série avec la chance de notre côté certaines fois et hier c'était pas le cas. Alors oui on a pas été bon mais c'est dans ses moments là qu'il va falloir être fort, la pression monte d'un cran on le voit bien. -_-

 

 

Me remet pas de l'arrêt de Benassi sur la tête de Pazzo xD

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Cette défaite devait arrivé, elle arrive face à une bonne équipe de Lecce qui a dominé souvent dans cette rencontre avec de bons joueurs et un très bon gardien. Maintenant il faut relever la tête et gagner face à Palermo et faire un grand coup au San Paolo.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je leur souhaite la B à Lecce mais à choisir, je préfère perdre ce match plutôt que contre le BBilan. :smile:

 

Cette défaite montre que notre objectif reste la troisième place et que nos rivaux sont Naples, la Roma, la Lazio et l'Udinese. Ceux qui croyaient au titre l'ont peut-être compris pour de bon cette fois. On ne peut décemment pas espérer gagner un championnat qd on a 7 défaites au compteur contre aucune au premier.

 

Ha sinon, s'il vous plait, ceux qui écrivent "d'avoir honte de supporter l'Inter après une défaite comme celle là", peuvent partir qd ils veulent. Ca arrive à tous les clubs de perdre un jour contre un petit club de fond de classement. Vous étiez bien content de supporter l'Inter un soir de mai 2010.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le gardien de Lecce c'est l'homme du match :bigrin:

 

Non serieux meme si on s'est creer des occasions, faut pas oublier que offensivement c'est toujours autant faible .. meme contre Lecce on arrive pas a produire un beau jeu offensif , obliger de voir Nagatomo ou Maicon monté pour qu'une occasion de but se fasse..

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Offensivement on est dans le mal, je comprend pas pourquoi on ne s'est pas activé à recruter un attaquant. On aurait vraiment du investir sur Tevez, un buteur comme lui nous aurait fait grand bien.

 

Sinon hier le gardien de Lecce nous a tué sur les rares occasions qu'on a eu. Après y'a un manque de réussite certain.

 

Faut pas douter et se replonger dans le match de Mercredi contre Palerme, gagner de la confiance avant d'aller à Rome Samedi, qui est invaincu en Série A depuis 2 mois.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...