Aller au contenu
  •   Bienvenue sur Internazionale.fr !

    Rejoignez dès maintenant la plus grande Communauté francophone de tifosi de l'Inter ! 🖤💙
     

Ranieri: "L’équipe est totalement derrière moi."


Damien

Messages recommandés

Image IPB

 

1330085244_d205bc12ea0fc873dff0b58f938bc

 

APPIANO GENTILE - Claudio Ranieri a donné sa traditionnelle conférence de presse face aux journalistes à la veille de la rencontre qui opposera l’Inter au Napoli au San Paulo.

Internazionale.fr vous propose de découvrir l’intégralité de ses propos:

Mister, la malchance du match à Marseille met en évidence cette période noire...

"L’équipe m’a beaucoup plu, la presse française a souligné que c’était une victoire à l’arrachée de Marseille, ça veut tout dire. Le but a été terrible pour les joueurs qui se sont battus en vain, mais nous devons montrer du caractère, de la volonté et de la détermination pour réagir."

La situation est-t-elle la plus compliquée que vous ayez eu à faire face ?

"Je n’ai jamais eu à faire face à tant de défaites consécutives, mais quand je suis arrivé à l’Inter, l’équipe était encore plus mal en point. Maintenant, nous sommes à un point du Napoli. Peut-être que ces sept victoires et ces six résultats négatifs ont conduit à parler de certains problèmes, mais si nous avions alterné les bons et les mauvais résultats, peut-être que nous en parlerions autrement. Nous devons réagir, car à Marseille, les signaux étaient positifs."

Avez-vous parlé avec Moratti ?

"Oui, nous parlons souvent. Le président est déçu de la défaite, mais il est très serein. Il est venu à l’entraînement pour transmettre son état d’esprit: il veut une réaction et nous la lui donnerons."

Sur les "sponsors" qui veulent vous voir quitter l’Inter...

"Je vais de l’avant."

Sur les crtitiques concernant Milito qui n’a pas joué:

"Il était fiévreux, mais j’ai toujours cru en lui et j’ai même été critiqué pour ça."

Est-ce que le mauvais résultat de Marseille a mis en lumière l’équipe que vous devez mettre en place pour terminer la saison ?

"A Marseille, nous avons été malchanceux, je suis obligé de répéter les mêmes choses. Mais aucun joueur ne m’a déçu, je suis très content de tous les garçons qui ont joué."

Avez-vous travaillé sur la compacité ?

"A Marseille, nous n’avons pas subi de contre-attaques, je recherche toujours la compacité en attaque comme en défense."

La troisième place du championnat n’est pas perdue: pouvez-vous encore espérer l’accrocher et que faut-il faire ?

"Nous devons être pro-actifs et positifs, je le suis et les garçons également. Mais il faut gagner, car reprendre la marche en avant est essentiel. Nous espérons que notre malchance s’arrêtera à Napoli, là où elle avait commencé. Je n’ai jamais cru à la chance/malchance équilibrée, je pense qu’il y a des saisons chanceuses et d’autres malchanceuses. Je pense que ce serait fondamental de gagner ce match intermédiaire avant le retour contre Marseille, peut-être avec un San Siro plein."

Sentez-vous l’équipe prête à vous suivre, et quelle genre de recrue est Palombo ?

"Je suis sincère en disant que l’équipe est totalement derrière moi. Je la sens attachée à l’Inter plus qu’à moi. Sur Palombo, nous avions besoin d’un joueur avec les caractéristiques de Motta, mais ces qualités, Stankovic les a aussi, et en ce moment, j’ai plus besoin de lui. Contre l’OM, il a joué son meilleur match."

Un commentaire sur la prestation de Sneijder à Marseille ?

"Il était incroyable et je l’ai félicité. Souvent, d’autres équipes mettent un milieu offensif central en trequartista, comme Marchisio ou Boateng, mais pour moi Sneijder est fait pour ça. Ce qu’il a fait à Marseille m’a entièrement satisfait."

Comment pouvez-vous changer la défense sans Maicon et Ranocchia ?

"Pour Ranocchia, il y a Cordoba, Samuel, Lucio et Chivu qui peuvent jouer au centre. En ce qui concerne Maicon, j’ai aussi Faraoni et Nagatomo. Quand reviendront Guarin et Alvarez ? Dieu seul le sait."

Vous sentez-vous en danger aujourd’hui ?

"Non, je ressens la confiance du club, de tout le monde. Je sais où j’ai pris l’équipe et où nous sommes actuellement. A la fin du tunnel, il y a toujours la lumière."

Vous vous sentez protégé par l’Inter ?

"Le Président a dit plusieurs fois qu’il n’allait pas changer, mais en Italie, tout peut arriver, c’est le championnat le plus dur au monde. La pression est totale, mais nous y sommes habitués. En Italie, nous sommes très critiques. C’est utile, notamment pour trouver l’équilibre intérieur qui aide à comprendre ce droit de critiquer."

Vous allez à Napoli avec Forlan-Milito devant ?

"Je vais examiner ça aujourd’hui et demain, et en parler avec les garçons suivant les entrainements de cette semaine."

Pep Guardiola serait un entraineur approprié pour une équipe comme l’Inter ?

"Il y a beaucoup d’entraineurs qui le sont pour l’Inter, mais la chose importante c’est de les laisser faire leur travail en paix. Il a passé du temps comme joueur ici en Italie, mais je pense que son problème c’est la pression qu’il ressent chez lui à Barcelone. S’il la surmonte, il peut aller n’importe où."

La meilleure image qu’il reste de votre Inter, c’est son derby, avec notamment la doublette Pazzini-Milito. Cette paire existe toujours ?

"Il n’y a rien qui n’existe plus. Un coach n’est pas seulement basé sur le résultat. Contre Milan, nous avions été bons et nous avions réussi à exploiter les occasions devant. A Marseille, nous avons fait un bon match, mais nous n’avons pas réussi à concrétiser nos attaques. Vous m’avez dit que Pazzini était en crise, qu’il ne va pas bien, mais s’il ne joue pas, c’est parce que je le choisis et que je vois certaines choses. Le football n’est pas immobile, il évolue toujours. Il sera peut-être de la partie."

L’Inter va à Napoli pour gagner ?

"Mes équipes sont là pour gagner, je ne leur ai jamais dit d’y aller pour obtenir un nul. Un pourcentage ? 50/50. Nous sommes en colère et nous devons réagir."


Rédigé par stan78, gladis32 & p-h08 (fcinternews.it)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 12
  • Création
  • Dernière réponse
Stankovic les a aussi, et en ce moment, j’ai plus besoin de lui. Contre l’OM, il a joué son meilleur match."

 

Je veut bien qu'il ne dise pas qu'il a été nul pour une question de gestion de groupe et ne pas créer publiquement un mauvais atmosphère dans l'équipe. Mais nous sortir que Stankovic a fait son meilleur match... mais ce putain de foutage de gueule, il prend vraiment les supporters pour des cons ! :nazz:<_<

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce mec ce fou de la gueule du monde, les gens parlent de mercenaire pour les joueurs et bien que dire de lui qui bouffe à tout les râteliers.

Cette interview c'est un scandale, vraiment quel pauvre type je suis écoeurer qu'il soit notre entraineur.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"sneijder était incroyable"

"Stankovic les a aussi, et en ce moment, j’ai plus besoin de lui. Contre l’OM, il a joué son meilleur match."

si l'entraineur continue à dire à nos joueurs qui sont à la ramasse qu'ils sont excellent tu m'étonne que notre équipe continue de jouer à ce niveau de jeu car pour eux ils jouent très bien et si ils perdent c'est parce-que c'est le football c'est comme ça on est dans une mauvaise période... on est pas sorti de l'auberge

contre naples c'est du 50/50 alors qu'on a pris 3-0 à domicile 2-0 en coupe et naples a mis 3-1 à chelsea, ranieiri est formaté ses discours sont identiques peu importe si on perd 3-0 à domicile ou qu'on gagne à l'exterieur

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Non mais même si on le vire, on va avoir qui derrière ? un gars qui va gagner 4 matches consécutifs et faire le même parcours ? Faut pas se leurrer, c'est pas le Coach sur le terrain, quand tu regarde nos matches, la moitié de l'équipe est limite pitoyable, pas de repli défensifs, aucune envie..

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Non mais même si on le vire, on va avoir qui derrière ? un gars qui va gagner 4 matches consécutifs et faire le même parcours ? Faut pas se leurrer, c'est pas le Coach sur le terrain, quand tu regarde nos matches, la moitié de l'équipe est limite pitoyable, pas de repli défensifs, aucune envie..

c'est le rôle de l'entrainneur d'organisé tout ça si un joueur ne fait pas ce que le coach demande il n'a rien à faire dans l'équipe !

en cas de défaite il devrait déposé sa démission !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...