Aller au contenu
  •   Bienvenue sur Internazionale.fr !

    Rejoignez dès maintenant la plus grande Communauté francophone de tifosi de l'Inter ! 🖤💙
     

Serie A. Juventus 2-0 Inter: Le Derby d’Italia est de nouveau bianconero...


Damien

Messages recommandés

1332711686_post-2-1332711129.jpg

 

TURIN - L’Inter ne sera donc pas la première équipe à faire tomber la Juventus cette saison... Pour battre cette Juventus, il faut faire un match plein, pas seulement une mi-temps. Car malgré une très bonne première période où les nerazzurri ont tenu la dragée haute à leurs adversaires, c’est en deuxième période qu’ils ont sombré, notamment après l’ouverture du score de Caceres à la 57’, le point de départ du naufrage nerazzurro dans ce match. Le but du break signé Del Piero à la 71’ a ensuite définitivement scellé le sort de la rencontre, et il s’en est fallu de peu pour que l’Inter ne concède un score plus lourd. Résumé de la rencontre.

 

Pour ce match, Ranieri aligne une nouvelle fois un 4-4-2 sans Cambiasso, laissé sur le banc. L’entraineur nerazzurro aligne sa défense-type composée de Julio Cesar dans les buts, de Maicon et Nagatomo sur les cotés et de la paire Lucio-Samuel dans l’axe. Au milieu, Stankovic et Poli sont chargés de l’axe, Zanetti et Obi des cotés, le tout derrière un duo Forlan-Milito.

 

Coté Juventus, équipe classique avec le trio Pepe-Vucinic-Matri aligné en attaque devant un milieu à trois composé de Pirlo-Marchisio et Vidal. En défense, Barzagli et Chiellini font leur retour dans l’axe, De Ceglie et Caceres occupent les cotés et Buffon garde évidemment les cages.

 

Les locaux posent d’entrée leur patte sur la rencontre et imposent leur rythme face à des nerazzurri spectateurs. La première occasion est donc logiquement pour les bianconeri avec un centre de Pepe repoussé par Julio Cesar et dégagé ensuite en catastrophe par la défense nerazzurra.

 

Mais petit-à-petit et malgré une nette domination de la Juve dans les dix premières minutes, l’Inter commence à sortir et se montre plutôt efficace dans le jeu de contre. A la 14’, les nerazzurri se créent leur première opportunité: après un bon service de Maicon, Milito bute sur Buffon qui effectue là le premier d’une longue série d’arrêts décisifs.

 

Trois minutes plus tard, c’est au tour de Julio Cesar de sortir le grand jeu en détournant une reprise de la tête de Matri, bien servi par Caceres. Le gardien brésilien n’a ensuite aucun mal à capter une tentative de Vidal quelques minutes plus tard (23’). A la 26’, Caceres offre une nouvelle fois un bon ballon à Matri mais l’attaquant italien rate cette fois le cadre.

 

Puis vient le show Buffon, le gardien italien écoeure les nerazzurri en multipliant les parades. A la 29’, il détourne d’abord une belle reprise de la tête de Forlan suite à un corner de Maicon. Puis sur une belle ouverture de Stankovic, c’est Milito qui bute sur le gardien bianconero qui repousse le tir de l’attaquant argentin, dont la deuxième frappe passera ensuite au-dessus (32’). C’est ensuite Obi qui trouve Buffon sur son chemin malgré une belle tentative lointaine à la 35’. Enfin, Stankovic est le dernier à s’essayer d’une belle reprise de volée, mais Buffon détourne cette fois du pied.

 

Entre-temps, la Juventus se crée deux occasions mais le tir de Vidal passe au-dessus (32’), puis celui de Vucinic trouve les gants de Julio Cesar (38’).

 

Malgré de nombreuses occasions franches, cette première période se termine donc sur le score vierge de 0-0. Aucun changement à la pause, on repart avec les 22 mêmes acteurs.

 

La seconde période débute sur un rythme plus calme. Les deux gardiens sont mis à contribution sur deux frappes lointaines de Nagatomo (48’) et de Chiellini (52’), mais ils captent tous les deux facilement le ballon. La première véritable occasion arrive à la 57’ sur une belle frappe de Marchisio sur laquelle Julio Cesar effectue une superbe claquette. Le ballon sort en corner, un corner fatal aux nerazzurri...

 

Le corner est frappé par Pirlo qui trouve un Caceres absolument seul en plein milieu de la surface nerazzurra, le défenseur uruguayen a tout le luxe de placer sa tête hors de portée de Julio Cesar: 1-0 (57’) !

 

C’est donc une grossière erreur de marquage sur coup de pied arrête qui a eu raison de l’Inter en ce début de seconde mi-temps. Ce but assomme les hommes de Ranieri et redonne confiance à des bianconeri qui n’étaient pas au mieux dans ce match. Le vent a donc tourné, et il ne changera pas de sens par la suite.

 

A la 67’, Ranieri effectue deux changements: Poli et Obi sortent, remplacés par Pazzini et Faraoni. L’entraineur nerazzurro décide donc de changer de tactique, mais c’est difficile de trouver une once de cohérence dans ce choix. Bref ces changements n’apportent absolument rien à l’Inter qui n’y est plus, au contraire de la Juventus qui est de plus en plus à l’aise.

 

L’Inter parvient à se créer une petite occasion, mais Milito frappe à coté (69’). De l’autre coté, c’est Vucinic qui a une énorme opportunité de doubler la mise en se retrouvant en duel avec Julio Cesar, mais l’attaquant monténégrin s’arrête et préfère tenter de surprendre Julio Cesar d’un tir placé, ce qui ne trompe pas le gardien brésilien auteur d’un arrêt du pied. La nonchalance légendaire de Vucinic résumée en une seule action, incroyable. Heureusement pour lui, la Juventus fait le break dans la foulée...

 

Entré à la place de Matri en début de seconde période, c’est Del Piero qui trompe Julio Cesar d’un tir croisé sur un service en or de Vidal, 2-0 (71’) !

 

La messe est dite, la Juventus file vers une victoire tranquille. Il faudra même deux sauvetages incroyables de Maicon et Julio Cesar pour empêcher la Juve d’aggraver le score. Le latéral brésilien sauve d’abord un but tout fait sur une reprise de Quagliarella qui n’avait plus qu’à pousse le ballon au fond après un festival et un caviar offert par Chiellini, mais c’était donc sans compter sur la combativité de Maicon qui se jette pour sauver miraculeusement son but (78’). Puis c’est ensuite son compatriote Julio Cesar qui effectue un nouvel arrêt de grande classe en claquant une reprise de la tête à bout portant de Chiellini (85’). Le gardien brésilien qui s’interposera deux nouvelles fois devant Quagliarella aux 89’ et 91’ minutes afin de limiter les dégâts, mais le mal était déjà fait, la Juventus s’impose donc 2-0 et replonge l’Inter dans le doute.

 

Les nerazzurri ont donc une nouvelle fois montré un double-visage ce soir après une très bonne première mi-temps et une deuxième période où ils ont totalement sombré. Les espoirs de Champions League sont définitivement éteints s’ils ne l’étaient pas déjà, mais les espoirs de Coupe d’Europe tout court semblent aussi être un objectif à oublier coté nerazzurri...

 

 

TABLEAU RECAPITULATIF

 

JUVENTUS 2-0 INTER

 

Buteurs: 57’ Caceres, 71’ Del Piero

 

Juventus: 1 Buffon; 4 Caceres, 15 Barzagli, 3 Chiellini, 11 De Ceglie; 22 Vidal, 21 Pirlo, 8 Marchisio; 7 Pepe (53’ Bonucci), 32 Matri (53’ Del Piero), 14 Vucinic (74’ Quagliarella).

Entraineur: Antonio Conte

 

Inter: 1 Julio Cesar; 13 Maicon, 6 Lucio, 23 Samuel, 55 Nagatomo; 4 Zanetti, 5 Stankovic, 18 Poli (67’ 7 Pazzini), 20 Obi (67’ 37 Faraoni); 9 Forlan, 22 Milito.

Entraineur: Claudio Ranieri

 

Arbitre: M. De Marco

 

Avertis: 75’ De Ceglie ; 34’ Nagatomo, 45’ Poli

 

 

Rédigé par p-h08 (internazionale.fr)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 20
  • Création
  • Dernière réponse

J'ai regardé le match chez un ami, je dois dire que j'étais plutôt surpris en première période car ces derniers temps je ne m'attendais pas à voir une belle Inter. Puis j'ai beaucoup de souvenirs de duel contre la Juve où on est complétement éteint. C'était pas vraiment le cas en première mi-temps mais par la suite c'est "rentré dans le rang". <_<

 

 

J'ai eu l'impression que nous pouvions tenter, rien ne pouvait rentrer aujourd'hui, encore une fois...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sur ce que j'ai vu sur le résumé, j'ai aperçu un bloc en première mi-temps, avec un 4-1-3-2 qui avait l'air de gêner énormément les transmissions adverses car ce bloc était placé assez haut, leurs 4-3-3 ne semblait pas inquiéter notre défense à de rares incursions, notamment leurs ailiers, notre lenteur défensive a été fautive sur les deux buts, la second but est simplement hallucinant, tant sur l'analyse du jeu de la part de Lucio et Maicon que sur la réaction, le temps que les deux joueurs remontent, Del Piero était en possession de la balle...

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ranieri sur Sky

«Mais les jeux ne sont pas faits, a malgré tout affirmé Claudio Ranieri au micro de Sky Sport. Il faut lutter, prendre match après match, et on verra à la fin. Dix points, c'est beaucoup, mais on ne faiblit pas»

 

 

:laughing[2]::laughing[2]::laughing[2]::laughing[2]:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'avais allumé sur la Juve niveau argent, ça parait tellement évident. Habituellement ils nous emmerdent toujours, alors dans ces conditions quoi de plus normal.

 

Si on reste comme ça on pourra peut être prendre une victoire d'ici la fin et grapiller 1 ou 2 nuls.

Le pire recrutement de la saison c'est Ranieri, sérieux il faut que ça s'arrête j'en perd la passion avec lui sur le banc.

 

Beaucoup tape sur Branca avec le recrutement, moi c'est sur celui qui choisi les entraineurs que j'aurai envie de passer mes nerfs.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le match est à l'image de notre saison, on y a cru un moment, mais on ne marque pas..............et au final, l'adversaire plante sur une erreur défensive et la fin de match ressemble à un long calvaire interminable, avec aucune réactions de nos joueurs :(

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai vraiment l'impression que les joueurs adverse compte bcp sur nos errements défensif. C'est tellement prévisible qu'on va manquer de concentration à un moment ou un autre....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sur les 8 derniers matches de championnat on marque seulement 4 fois ! Un a moment donner c'est normal qu'on finisse par encaisser avec une tel attaque.

Et par attaque j'entend surtout la façon de jouer ultra défensive et sans aucun lien entre chaque ligne.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quand j'ai vu cette équipe en première mitemps je me suis demandé si on était vraiment cramé, puis ranieri décide de faire n'importe quoi !

si moratti avait viré ranieri depuis le match contre bologne il y avait la place pour accrocher cette 3eme place, franchement 6 pts sur 30 heureusement qu'il y a eu la période des 6 victoires de suite sinon on serait en train de lutter avec novara et cesena ! :cry:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Non mais c'est clair que Ranieri faut le degager !! il voit pas les memes matchs que nous ! Nagatamo a les pires

 

difficulté a tenir son couloir soit tu le sort soit tu le monde d'un cran pour qu'il apporte offensivement.

 

Vivement Guarin Sneijder et Alvarez aligné ensemble parce que la c'est triste.

 

Cambiasso Guarin

 

Alvarez Sneijder Obi/Nagatomo

 

Milito

 

 

Stp Ranieri essaye ça certes c'est offensif mais on a plus rien a perdre !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Saison Chaotique, même si hier on à pas si mal jouer.

Enfin par contre défensivement, c'est un massacre, comment Caceres peut se retrouver seul dans la surface ?

 

Enfin, la primavera à remporter la CL, faut prendre exemple sur eux messieurs :bigrin:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Après le fameux "allons de l'avant" on a maintenant le "on ne faiblit pas" d'un air que là on est à fond la caisse et on va rien lâcher vu notre niveau de jeu palpitant B).

 

Je vas vraiment finir pas croire que c'est son côté romanista qui parle, encore dégouté du scudetto & de la coppa perdus en 2010 face à nous qui est venu nous couler le club. Un mec censé avec toutes ses facultés intellectuelles et normalement constitué doit se rendre compte que quelque chose ne va pas et doit se remettre en question.

 

Lui non il reste serein, tu le vois toujours autant rien foutre sur son banc de touche (ou plutôt à rester debout les mains croisés sans rien dire), avec son sourire de con après la défaite. J'ai l'impression que dans sa tête il est serein et c'est pour ça que je me dis que c'est impossible d'être aussi idiot/incompétent et que la théorie de la taupe romanista est crédible.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dommage, car on a été bon en 1ère mi-temps, mais la seconde a été cahotique, heuresement que Julio Cesar était la encore une fois :unsure:

(il aurat quand même falut un grand Buffon côté Turinois)

Mais comme le dit scarf, comment Caceres peut se retrouver libre de marquage, on est entrain de revivre le même scénario que lors de la première moitié de saison !!! :cry:

Espérons que Ranieri parte ou que ce soit les joueur qui réagisent...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...