Aller au contenu
  •   Bienvenue sur Internazionale.fr !

    Rejoignez dès maintenant la plus grande Communauté francophone de tifosi de l'Inter ! 🖤💙
     

Stramaccioni: "Tous unis pour un objectif"


Damien

Messages recommandés

1333737475_164469650.jpg

 

APPIANO GENTILE - Andrea Stramaccioni a donné sa conférence de presse d’avant-match avant la rencontre en déplacement de l’Inter contre Parma ce mercredi à 20h45.

 

Internazionale.fr vous propose de découvrir ses propos:

 

Vous êtes l’entraîneur le plus jeune de Serie A...

 

"Je suis fier d’être le plus jeune entraîneur de Serie A, mais ce qui importe, c’est comment vous travaillez. L’important c’est que l’Inter se soit beaucoup améliorée lors de ces six derniers matchs. Nous trouvons un équilibre, et puis les résultats nous aident, moi et l’équipe."

 

Vous avez fait un très bon match contre Cesena...

 

"Ce qui compte pour moi, c’est l’idée: l’Inter doit toujours faire le jeu, ou du moins essayer. Il faudra du temps pour achever cette mentalité proactive, mais je suis de plus en plus satisfait."

 

A propos des deux derniers matchs:

"Nous avons joué nos deux meilleurs matchs contre l’Udinese et Cesena. Nous avons toujours essayé de faire le jeu. Et comme je l’ai toujours dit: nous voulons toujours des joueurs de qualité derrière un attaquant de pointe. Pour nous, c’était important de nous améliorer dans ces matchs, car c’est une façon différente de travailler. L’Inter qu’on a vue contre Cesena est celle qui se rapproche le plus de ce sur quoi nous travaillons: être bon sur le jeu court et avoir de l’équilibre derrière. Si nous avions réussi à débloquer le match plus tôt, nous aurions pu le terminer plus tranquillement. Nous nous rapprochons de quelque chose qui nous plaît, les choses se passent bien, mais il faut du temps pour créer une mentalité de grande organisation également." 

 

Pazzini et Milito: comment gérer ce "duel" ?

 

"Ce sont deux joueurs importants, mais pas complémentaires, du moins pas dès la première minute. Giampaolo a fait un bon match, mais malheureusement pour un attaquant, le fait d’arriver à marquer ou pas conditionne beaucoup. Diego est meilleur pour le jeu court, ce sera difficile de les voir ensemble dès le début, ensuite nous verrons ce qui se passe sur le terrain."

 

Pensez-vous que Moratti soit satisfait de vous ?

 

"Je pense à continuer à donner tout ce que je sais sur le terrain, et de le mettre à la disposition des garçons. Je ne sais pas si je satisfais Moratti, mais je sais que ces garçons ont répondu de manière adéquate à ceux qui les ont jugés de manière trop hâtive."

 

La formation que vous mettrez sur le terrain demain est-elle influencée par le derby à venir ?

 

"Oui et non. Il n’y a pas de discours de turn-over car chaque match est crucial, mais nous devons toujours évaluer la condition d’un joueur, surtout dans une période où les matchs se jouent à intervalle court. Je me fie aux évaluations, et je choisirai un joueur si c’est le meilleur choix à cet instant. Je ne me rappelle plus de matchs de championnats si proches les uns des autres, mais ce discours vaut pour toutes les équipes. Nous sommes bien, et demain, nous nous rendons sur un terrain toujours difficile."

 

Ces compliments ne sont-ils pas susceptibles d’être dangereux ?

"Je cherche toujours à rester le même, et ceux qui me connaissent le savent. Je mentirais si je disais que ça ne me fait pas plaisir, surtout de la part de personnes qui sont dans le football depuis des années."

 

La manière de jouer de l’Inter ne risque-t-elle pas d’être identifiable ?

"Je l’ai dit à plusieurs reprises: mes évaluations changent en fonction des adversaires. Mon idée est celle d’un jeu proactif. Une dizaine de mètres peut changer l’interprétation d’un match, un joueur comme Sneijder a tendance à centraliser le dribble, c’est pour cela que j’utilise des ailiers ou un autre trequartista. Ce choix oriente la dernière partie de l’idée de jeu, qui reste la même. Lorsque l’idée est là, l’évolution arrive."

On parle de cessions de joueurs, mais combien y en a t-il de meilleurs que ceux qu’a l’Inter ?

 

"Les prestations de Lucio, Sneijder et Maicon démontrent qu’ils ne sont pas des joueurs finis. Les objectifs, c’est le président et le directeur technique qui les décideront avec l’entraîneur, ces stratégies pourraient ne pas me concerner, moi je cherche à engranger le maximum de points. Laissons d’abord le championnat se terminer, et ensuite, nous aurons du temps pour commenter. Pour l’instant, je regarde mes garçons."

 

Pensez-vous avoir fait un pas en avant pour votre confirmation ?

 

"Je ne sais pas, mais je suis content de la progression de notre travail. Dans le football, il y a des caractéristiques sur lesquelles je n’ai pas d’influence, en commençant par le coeur. L’Inter a démontré qu’elle en avait de façon intrinsèque, et le public de San Siro m’a frappé. Nous sommes tous unis face à un objectif, du président jusqu’au public."

 

Comment se portent Samuel, Julio Cesar et Zanetti ?

"Nous attendons le dernier entraînement. Julio a essayé jusqu’à la fin d’être présent dimanche, mais la préservation de la condition physique d’un joueur passe avant tout. Des trois, c’est certainement Samuel qui présente les meilleures conditions, mais il ne s’est pas entraîné et c’est difficile pour lui d’avoir une continuité, il faut de l’attention et de la délicatesse. En ce moment, j’ai la chance de pouvoir démontrer que nous avons beaucoup de joueurs importants, mais aucun d’indispensable. Nous attendons sereinement."

Le match contre l’Udinese pourrait servir d’exemple...

"A Udine, l’Inter a essayé de faire le jeu, nous avons souffert à la reprise, mais nous menions déjà 3-1. Ensuite, nous devions trouver la sérénité et cette rencontre nous a donné de la confiance. Parma a des caractéristiques semblables, mais des interprètes différents, il font un championnat de haut niveau. Ils ont des joueurs qui peuvent mettre en difficulté n’importe qui, en particulier Giovinco, ainsi q’une grande solidité défensive. Ce sera difficile, avec une belle ambiance et avec nos tifosi qui seront là pour pousser l’équipe. Nous prenons ce match comme s’il était un match décisif, et il l’est."

L’Inter est-elle favorite pour la troisième place ?

"Il est objectif de dire que notre calendrier est le plus difficile. Je n’ai jamais promis la troisième place, mais nous ferons tout pour y arriver. Nous jouons, puis nous acceptons le résultat du terrain, après en être sorti mort pour avoir tout donné."

 

Forlan souffre de sa période négative: aura-t-il sa chance ?

"Diego est important pour nous. Contre Cesena, il était revenu sur le banc parce qu’il m’avait convaincu. A ce moment, j’ai préféré d’autres joueurs mais Diego n’est pas abattu, il s’entraîne avec un grand engagement."

 

Un avis sur Guarin ?

 

"C’est un joueur nouveau, je pense que le processus d’adaptation mérite encore du temps. Sa progression démontre quand même à quel point il est intéressant. Fredy réussit à allier force et qualité: un binôme rare. Mais ce moteur a besoin d’un temps de rodage en plus et nous nous en rendons compte, mais il a donné des réponses satisfaisantes lors des deux derniers matchs."

 

 

Rédigé par stan78 & p-h08 (fcinternews.it)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 2
  • Création
  • Dernière réponse

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...