Aller au contenu
  •   Bienvenue sur Internazionale.fr !

    Rejoignez dès maintenant la plus grande Communauté francophone de tifosi de l'Inter ! 🖤💙
     

Stramaccioni: "Tout donner pour n’avoir aucun regret"


Damien

Messages recommandés

Image IPB

 

1333737475_164469650.jpg

 

 APPIANO GENTILE - Andrea Stramaccioni a donné sa dernière conférence de presse d’avant-match de la saison, avant le déplacement de l’Inter au stade Olimpico de Rome, où l’Inter affrontera la Lazio dimanche à 20h45 (ndlr: ce soir).

Internazionale.fr vous propose de découvrir ses propos:

 

L’enthousiasme du public hier à l’entraînement vous a-t-il donné de l’énergie ?

"C’était un grand moment qui a suivi le spectacle lors du derby. Le soutien des tifosi s’est fait sentir. Je crois que c’est le prélude d’une renaissance. La saison reste négative, mais ce n’est que le début, comme Lazio - Inter, ainsi que la volonté des tifosi nerazzurri de redevenir protagonistes en Italie et en Europe."

Il y aura beaucoup d’absents à l’Olimpico...

"Nous aurons moins de qualité, ça sera une Inter de combat. Wesley s’était déjà arrêté hier, aujourd’hui on l’a évalué et on n’a pas voulu prendre de risques. Je veux toujours des joueurs à 101 %. A contrecoeur, Wesley ne sera pas à Rome. Par choix technique j’ai aussi écarté Zarate, tandis que Forlan a un problème à la cheville. Il manquera des joueurs de qualité, ça sera une Inter différente."

Avez-vous déjà fait un bilan ?

"Il est encore tôt, nous terminons la saison et nous en tirerons les conclusions. Aussi bien vous, que moi."

Vous êtes confirmé pour la saison prochaine, le rêve est encore plus grand ?

"Je n’ai parlé de cela qu’avec le président Moratti. Après le derby, il a décidé de renforcer une de ses idées. J’ai toujours été convaincu que l’Inter avait un projet, mais pour le moment, mon avenir c’est Lazio - Inter."

On voit déjà des maillots "Lavezzi"...

"On est sous la menace d’une plainte: le 21 appartient à Orlandoni."

L’Inter a beaucoup changé, dans le derby on a vu une belle maîtrise.

"J’ai déjà dit que dans le derby on a vu une Inter complète, toujours active en terme de dribbles. Nous n’avons pas été mis beaucoup en danger, surtout dans les 35 premières minutes. Tout cela prend de la valeur dans le sens où l’adversaire était Milan, et dans un derby pesant pour la fin de championnat. Mais le derby c’est le passé, nous pensons à Lazio - Inter et à l’avenir ensuite."

Le nombre de "sénateurs" serait difficile à remplacer...

"Je ne parle jamais du mercato, ensuite, si le Milan tient cette ligne, c’est leur choix. Nos joueurs sont importants pour le match contre la Lazio, et pour l’avenir également."

Vous n’avez jamais joué avec Milito et Pazzini ensemble, l’absence de Sneijder pourrait changer quelque chose ?

"Non, pas dans mon interprétation. Giampaolo a montré de la grinta dans le derby et ça a été la victoire du groupe. Sa performance est une grande satisfaction, il montre aussi qu’il est un professionnel unique. Mais ce n’était pas nécessaire de le dire."

Vous essayez de faire jouer l’Inter de façon à faire rêver les tifosi ?

"Je ne sais pas, je mets les joueurs sur le terrain afin qu’ils s’améliorent. Je m’adapte à leurs caractéristiques. Ensuite, si les tifosi apprécient, j’en suis absolument ravi, ils comprennent ce que les joueurs donnent sur le terrain. Ce qui compte le plus, c’est l’amour du maillot et ce que les joueurs donnent pour l’Inter, la qualité est quelque chose en plus. Voir un groupe uni a touché beaucoup de tifosi et ça fait plaisir."

Cambiasso peut être utile devant la défense, son rôle naturel ?

"Une des meilleures caractéristiques de Cambiasso, c’est de rester dans sa zone. Pour juger de ses capacités, je dois regarder dans quel contexte est l’équipe. Il est bon dans l’axe, et en tant que milieu de terrain bas."

Que faut-il pour combler l’écart avec ceux qui sont devant ?

"Je l’ai dit à plusieurs reprises: la saison n’a pas été positive. Lorsque j’ai défendu l’équipe c’est parce que tout le monde jugeait la saison négative. Nous lutterons jusqu’à la dernière seconde pour atteindre la Ligue des Champions. C’est bien sûr difficile, je le sais, mais tous ensemble nous travaillons pour rendre l’Inter à nouveau leader en Italie, de moi jusqu’au président, tous ensemble."

Une promesse en cas de Ligue des Champions ?

"Je dirais que c’est le sport, la promesse je l’anticipe: nous donnerons tout sur le terrain de l’Olimpico pour n’avoir aucun regret. Nous savons que nous affrontons la Lazio, qui a toujours été bonne à domicile, mais nous ferons tout pour gagner."

Faraoni a été écarté jusqu’ici...

"Il s’est toujours entraîné avec engagement, j’en ai souvent parlé avec lui. Dans ce genre de schéma, il souffre car pour moi il est un latéral. Mais avec Maicon et les bonnes prestations de Nagatomo et Zanetti, c’est normal qu’il soit un peu à l’écart. Avec Ranieri il pouvait jouer plus haut, mais dans mon idée il ne peut que jouer bas."

Nagatomo est plus offensif que Faraoni dans votre vision du football ?

"Yuto a un meilleur historique dans cette position, même avec la sélection japonaise, il joue plus haut. Avec son centre de gravité bas, il est plus dangereux dans les petits espaces, tandis que Faraoni est plus dangereux dans les accélérations en ligne droite. Mais c’est utile de les comparer."

Demain ça sera votre première fois à l’Olimpico ?

"C’est ma première expérience. C’est le stade de ma ville, il y aura de l’émotion à jouer un match comme ça, particulièrement difficile, et y aller en tant qu’entraîneur de l’Inter sera particulier aussi. Pendant ces quelques mois, j’ai vécu beaucoup d’émotions fortes, mais avec un peu d’inconscience et de froideur j’ai tenu le coup. A San Siro, lors du spectacle du derby, j’ai vécu l’émotion maximale."

Vous signeriez pour ne pas avoir à débuter la saison début août, c’est à dire sans tour préliminaire pour la Ligue des Champions ?

"Je signerais pour la victoire de l’Inter à l’Olimpico, ensuite nous regarderons les résultats des autres. Nous essayerons de gagner à Rome, ça sera difficile, et puis nous verrons le résultat de Catania et du Napoli. Tout le monde est maître de son destin, c’est difficile mais nous ferons le maximum."

Si vous aviez la possibilité d’amener un seul joueur ici début août ?

"J’aimerais Jonathan et Coutinho, déjà pour la tournée en Indonésie."

Comment voyez-vous Alvarez ?

"Une bombe, il faut lui tirer dessus pour l’arrêter..."

Longo est prêt pour l’équipe première ?

"Certainement, ça serait un problème s’il ne l’était pas."

Le futur de Zarate dépend-il de vous ?

"Vous devez demander ça au directeur sportif."

Vous avez des plans pour le futur ?

"J’ai les idées claires, je vois souvent le président. Nous avons les idées claires sur qui compter pour redevenir grands."

Rédigé par stan78 & Nathy (fcinternews.it) 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 3
  • Création
  • Dernière réponse

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...