Aller au contenu
  •   Bienvenue sur Internazionale.fr !

    Rejoignez dès maintenant la plus grande Communauté francophone de tifosi de l'Inter ! 🖤💙
     

Silvestre: "Un rêve d’ado d’être associé à Walter Samuel."


Damien

Messages recommandés

1341594669_a0cf2a0b083a6d4b5497d2998e192

 

MILAN - Le mur grandit, en fait il double: l’élève Matias Silvestre a rejoint son maitre Walter Samuel, qu’il n’avait pas eu la chance de côtoyer à Boca Juniors. Le nouveau défenseur nerazzurro s’est confié à la Gazzetta Dello Sport et parle notamment de son enthousiasme à l’idée de jouer aux cotés du "Wall".

 

Internazionale.fr vous propose de découvrir les paroles du néo-nerazzurro:

 

Ton passé à Boca

 

"J’avais 16 ans quand j’ai été appelé pour la première fois en équipe première en 2000 et je n’ai donc jamais pu jouer avec Walter Samuel, mais ça a toujours été une envie pour moi. Maintenant, je vais donc en quelque sorte réaliser mon rêve d’adolescent: être associer à Walter Samuel en défense centrale."

 

Tu n’es pas le seul argentin à arriver à l’Inter:

 

"En effet. J’ai déjà joué avec Palacio à Boca et c’est un grand ami. Ces dernières semaines, j’ai reçu énormément de messages qui me suppliaient de ne pas aller au Milan. Tous les argentins seront un point de référence pour moi ici."

 

En commençant par Zanetti:

 

"Evidemment. Zanetti a toujours été un exemple pour moi depuis que j’ai commencé à Boca, et maintenant, je vais jouer ici avec lui. Je vais écouter ses conseils, une chance que je ne pouvais pas imaginer avoir jusqu’à aujourd’hui."

 

Le Milan aurait pu se concentrer sur ton cas si Thiago Silva était parti. Qu’en penses-tu?

 

"Cette comparaison est un grand honneur, mais pour être honnête, j’ai un autre club en tête maintenant. Ces deux derniers mois, j’ai laissé mon agent faire son boulot, mais j’ai toujours voulu que l’Inter soit la seule priorité. J’avais toujours dans l’idée de porter ce maillot: le passé récent avec le Triplete m’a beaucoup enthousiasmé et je vais maintenant apporter ma contribution avec fierté pour ce nouveau cycle."

 

Tu vas prendre la place d’un joueur important: Lucio.

 

"Ca ne va pas être facile, la carrière de Lucio parle d’elle-même. Comme lui, j’aime partir balle au pied depuis ma surface de réparation et dribbler, mais rassurez-vous, je n’en abuserai pas. Je sais que je vais devoir travailler dur pour gagner ma place dans cette équipe et c’est mon principal objectif."

 

Tu n’as pas toujours été défenseur.

 

"En fait, quand j’étais enfant, je jouais au milieu et mon idole était Redondo. C’est Basile (ndlr: son entraineur à Boca) qui m’a placé en défense et je le remercie pour ça."

 

Andrea Ranocchia va vouloir sa place de titulaire.

 

"Il a beaucoup de qualités, mais je jouerai mes cartes en sachant qu’à ce niveau, il n’y a ni titulaires ni remplaçants."

 

Tu as beaucoup gagner à Boca.

 

"C’était une expérience incroyable. Carlos Bianchi a cru en moi dans ce club mythique qui a vu passé beaucoup de très grands joueurs: toute l’expérience que j’y ai acquis me sert beaucoup. Cette nouvelle Inter me donne aussi beaucoup de confiance: avec l’enthousiasme de la nouveauté ainsi que l’expérience du noyau qui a fait l’histoire du club, nous pouvons commencer une belle nouvelle ère ensemble."

 

Tu as marqué beaucoup de buts pour un défenseur: quel est ton secret?

 

"Oui, j’ai marqué beaucoup de buts dans ma carrière, mais le plus important pour moi c’est de bien défendre, ensuite je peux attaquer. Je monterai bien sûr aux avants-postes sur les coups de pieds arrêtés."

 

Comment t’entraines-tu sur ton jeu de tête?

 

"En fait, j’ai beaucoup appris lors de mon enfance à Club Parque, où il y’avait de grands champions tels que Tevez et Cambiasso. Il y’avait une machine spéciale avec un ballon attaché dessus: cette machine était sans cesse en mouvement et il fallait frapper le ballon, ça m’a beaucoup appris en terme de timing, ce qui est le meilleur secret pour le jeu aérien."

 

Tout comme le fait Samuel.

 

"C’est aussi un spécialiste dans ce domaine, je peux même en apprendre plus avec lui même si nous n’avons pas les mêmes caractéristiques."

 

Qu’as-tu à dire sur Milito?

 

"Que des bonnes choses. J’ai dû lui faire face à de nombreuses reprises et c’était toujours une souffrance. Avec lui en attaque, on est sûr de marquer des buts."

 

Peux-tu nous en dire plus sur tes origines, car grâce à elles tu as un passeport italien?

 

"La famille de ma mère est originaire de Castano Primo, dans la province de Milan, pas très loin d’Appiano Gentile. Je vais d’ailleurs bientôt m’y rendre et je suis curieux de découvrir si j’ai encore de la famille là-bas. Par exemple, le maire est Franco Rudoni, qui porte le même nom que ma mère. C’était mon destin de venir ici."

 

Tu viens juste de te marier.

 

"C’est un grand moment de ma vie: avec Lucia, nous nous sommes mariés il y’a deux semaines après 10 années passés ensemble et nous venons juste de rentrer de notre lune de miel à Dubai. Nous nous connaissons depuis l’école et nous cherchons une maison ici à Milan, mais je ne sais pas encore si ce sera dans le centre ville ou dans la périphérie. Nous verrons bien, nous choisirons ensemble après le camp d’entrainement."

 

Prandelli a même pensé à te prendre pour l’Euro.

 

"J’ai lu ça dans les journaux et rien ne pouvait me rendre plus heureux. Cependant, mon objectif majeur est de conquérir ma place à l’Inter, et si ça m’aide à convaincre Prandelli..."

 

Mais tu as aussi entendu un intérêt de la part de l’équipe nationale d’Argentine non?

 

"Pour vous dire la vérité, j’ai appelé Sabella, le sélectionneur argentin, ces dernières semaines afin de lui faire part de mes intentions. Il a peut-être entendu parler de l’intérêt de l’équipe d’Italie, mais il est encore trop tôt pour privilégier une issue. Pour l’instant, je ne pense qu’à l’Inter, c’est l’opportunité de ma vie et je veux en profiter."

 

Tes expériences à Catania et à Palermo ont été importantes pour toi?

 

"Sans aucun doute. J’y ai affronté les difficultés du championnat italien et j’ai bien fait dans chacun des clubs. Je voudrais aussi profiter de cette opportunité pour les remercier, et tout particulièrement le président Zamparini qui a compris que cette opportunité était importante pour moi."

 

 

Rédigé par p-h08 (Gazzetta Dello Sport)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 4
  • Création
  • Dernière réponse

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...